Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie"

Transcription

1 INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES Les qalifications Edition jillet 2014 Solaire thermiqe Forage géothermiqe Solaire photovoltaïqe Bois énergie Aérothermie et géothermie

2 Les énergies renovelables : des technologies d avenir Face à la hasse d coût des énergies traditionnelles et ax impératifs de développement drable, les énergies renovelables s imposent comme ne évidence économiqe et écologiqe. Avec des éqipements fiables et n coût d installation en baisse, les systèmes EnR sédisent de pls en pls : 4 Français sr 5 * ler font confiance. Des qalifications indispensables Une demande forte d pblic Les particliers doivent povoir identifier rapidement les bons professionnels, capables de les conseiller et d installer ces systèmes dans le respect des règles de l art. Por 74% * des Français, la qalification reste le principal élément de confiance por choisir son installater. Qalisol, QaliPV, Qalibois et QaliPAC sont les signes de qalité liés ax EnR les pls cités spontanément par les particliers. Inflation énergétiqe + préoccpation écologiqe + évoltions réglementaires = 37 % * des Français ont le projet de s éqiper en EnR 91% * des Français trovent ler factre énergétiqe élevée et 78% * pensent q elle va encore agmenter. Une alternative propre, renovelable et locale qi favorise l indépendance énergétiqe. La RT 2012 impose le recors ax EnR dans les maisons individelles Une reconnaissance des povoirs pblics Qalisol, QaliPV, Qalibois et QaliPAC sont des signes de qalité reconns par l Etat et l ADEME avec la mention «Reconn Garant de l Environnement». Certificats d Économies d Énergie Les qalifications sont déjà indispensables por bénéficier des certificats d économies d énergie. Le marché des énergies renovelables constite ne véritable opportnité sr le long-terme por les entreprises d bâtiment, avec n potentiel considérable. En 2012, près de installations EnR ont été réalisées. Aides pbliqes Historiqement associée ax aides des collectivités territoriales, la qalification devient également indispensable por bénéficier des aides de l Etat comme l éco-prêt à tax zéro et le crédit d impôt. L'éco-conditionnalité entre en viger fin 2014** et impose le recors à ne entreprise «RGE» por bénéficier de ces aides. * sorce : Etde IFOP - janvier 2014 ** Modalités définies par décret d application En savoir pls sr les avantages des qalifications

3 Une offre complète de services Un véritable site web por chaqe entreprise qalifiée Une adresse dédiée : et ne mltitde d options gratites por personnaliser votre site : logo, texte de présentation, photos de réalisations, recommandations clients, réseax sociax, statistiqes, etc. Un site référencé dans les moters de recherche (Google, etc.) et dans l annaire officiel des installaters qalifiés, conslté près d n million de fois chaqe année. Des avantages financiers Des rédctions importantes sr de nombreses assrances professionnelles (responsabilité civile générale et décennale) Une offre de financement exclsive por vos clients grâce à votre qalification (prêts EnR dédiés) La possibilité de valoriser les Certificats d Économies d Énergie Un accompagnement techniqe Des conseils personnalisés via ne assistance techniqe téléphoniqe dédiée. Une visibilité formidable de votre entreprise sr internet por n apport direct et efficace de prospects Une commnication sr-mesre De nombrex otils pratiqes : fiches atocontrôle, atocollants réglementaires (PV) o de maintenance, conseils de pro, formation contine Pblicité Des atocollants por vos véhicles Des panneax por vos chantiers Affichage Des affiches et des totems por vos foires, salons o show rooms Prospection commerciale De la docmentation à personnaliser avec vos coordonnées De l information riche sr les EnR Un abonnement gratit a jornal «Qalit EnR Infos» Une information contine : Actalités (site web) Flash infos (newsletters) Réseax sociax SERVICE Possibilité de personnaliser votre kit de commnication via la e-botiqe réservée ax installaters qalifiés. En savoir pls sr les services de Qalit EnR

4 Qelle qalification por qelle activité? Domaine Filière Système Qalification Marqe Solaire thermiqe Chaffe-ea solaires individels (CESI) à 20 m² Qalisol Systèmes solaires combinés (SSC) Qalisol Combi Solaire photovoltaïqe Habitat individel Génératers PV raccordés a résea, partie Intégration a bâti à 9kWc Génératers PV raccordés a résea, partie Electricité à 9kWc QaliPV Modle Bât * QaliPV Modle Elec * sr le territoire français Bois énergie Appareils bois indépendants (inserts, poêles, etc.) < à 70 kw Qalibois Modle Air Appareils bois hydraliqes (chadières, cisinières, etc.) et poêles < à 70 kw Qalibois Modle Ea Aérothermie Géothermie Pompes à chaler < à 70 kw QaliPAC Forage géothermiqe Qaliforage Modle sonde Forage géothermiqe < à 100 m Qaliforage Modle nappe * Obligation de rénir les dex compétences métier (covertre et électricité) sr chaqe chantier et donc les dex qalifications QaliPV modle Bât et QaliPV modle Elec (en interne, o sos-traitance / co-traitance).

5 Une qalification délivrée por 4 ans Délivrance de la qalification Sivi annel Sivi annel Sivi annel Révision Etde d dossier Certificat 1 Certificat 2 Certificat 3 Certificat 4 6 mois max. 12 mois 12 mois 12 mois 12 mois Les critères correspondant à chaqe étape de la qalification sont détaillés ci-dessos avec le o les symboles sivants 1 Les critères de la qalification Por accéder à la qalification, l entreprise doit respecter les critères générax, les critères techniqes et les engagements qalité détaillés ci-après, adaptés a système de la qalification demandée. Tos les détails sr les critères des qalifications dans les règlements d sage à télécharger sr Les entreprises ayant obten ler dernière qalification avant la transition RGE de novembre 2012 doivent déposer ne demande selon les critères signalés par le symbole. Activité de l entreprise Jstifier son activité d installation dans le domaine de la qalification demandée (Kbis / RM / RCS / qalification éqivalente / code NAF2) Critères générax Assrances Fornir les attestations d assrance RC générale et décennale dans le domaine d activité. 2 Compétences Attester de la présence d a moins n référent techniqe. Por déclarer n novea référent techniqe, jstifier sa compétence par l n des trois critères sivants : 1 formation agréée réssie * dans n organisme conventionné ** par Qalit EnR 1 formation agréée longe dans le domaine 1 évalation sele réssie *, lors d ne session organisée par Qalit EnR Critères techniqes Expérience Jstifier de 2 références d installations de moins de 24 mois (avec factre détaillée *** ) et de 1 attestation de bonne exéction signée par n client. Si ce critère n est pas rempli, l entreprise porra accéder à ne qalification probatoire por 24 mois maximm. Activité récente d installation Jstifier de 2 références d installations de moins de 24 mois ***. (Saf por le 1 er sivi annel en probatoire) Moyens matériels Posséder en interne les éqipements et otils nécessaires à l installation d système de l activité de la qalification. Frais d instrction Moyens hmains et financiers Compléter des données relatives à l activité de l entreprise : CA, part de sos-traitance, effectif total et effectif techniqe par activité, nombre d installations. Por Qaliforage, il fat également indiqer la distance forée et la qantité de ciment achetée. Frais d instrction forfaitaires annels : 59 E HT Une sele fois par année civile. Frais d instrction spécifiqes par marqe : 59 E HT Une fois par année civile et par marqe (Qalisol, QaliPV, Qalibois, QaliPAC) Dexième qalification d ne même marqe gratite la même année civile. Ces frais servent à l instrction d dossier : ils sont encaissés dès réception de la demande et non remborsables. Tarification spéciale Qaliforage : 590E par an et par modle (adit incls). BON A SAVOIR : le sivi annel pet se faire à partir de dex mois avant la fin de validité d certificat en cors et jsq à dex mois avant la fin de validité d certificat sivant. 3 Contrôle qalité Jstifier de l adit d ne installation, réalisé par Qalit EnR, dans les 24 premiers mois de la qalification. Jstifier d n adit vert (prestation «excellente» o «satisfaisante») dans les 48 mois de la qalification. (Détails sr les adits page sivante) Engagements qalité Charte qalité S engager à respecter les «bonnes pratiqes» Retrover les 10 points détaillés de la charte sr En savoir pls sr les conditions des qalifications Engagements générax Respecter tos les points d règlement d sage de la qalification demandée * Formations et évalations réalisées à compter d : - 1 er janvier 2008 por Qalisol et QaliPV - 1 er janvier 2010 por Qalibois et QaliPAC - 1 er jillet 2014 por Qaliforage ** Liste des organismes conventionnés disponible sr *** 3 références spplémentaires por Qaliforage, soit n total de 5 références de moins de 24 mois demandées.

6 Se qalifier : ne démarche simple S informer sr la qalification, ses critères et ses avantages Site Web Qalit EnR : o Organisation professionnelle départementale conventionnée par Qalit EnR (liste sr Contrôle qalité sr le terrain Une fois l entreprise qalifiée, Qalit EnR va s assrer de la qalité des installations tilisant des systèmes énergies renovelables. Les adits d installations récentes permettent de contrôler le respect des règles de l art et de mesrer la satisfaction des clients. Chaqe entreprise qalifiée est aditée dans les dex premières années de sa qalification. Le coût forfaitaire de cet adit est à la charge de l entreprise : 250 HT par adit saf por QaliPV Elec (150 HT) et Qaliforage (incls dans la tarification spéciale). Por renoveler sa qalification après 4 ans, l entreprise doit jstifier d n adit «vert» (prestation «excellente» o «satisfaisante» sans contre-visite). Si l adit réalisé drant les dex premières années est satisfaisant, c est le sel qi sera nécessaire. Télécharger le formlaire de soscription : sélectionner la o les qalifications sohaitées, télécharger et imprimer le formlaire Compléter et retorner la demande Une fois le dossier complété avec totes les informations et pièces demandées, envoyer le dossier : Qalit EnR 96 re de la victoire CS PARIS Organisation professionnelle départementale conventionnée par Qalit EnR (liste sr Le gide pratiqe n 2 «Les adits d installations» expliqe la démarche générale et les étapes. Il est envoyé ax installaters concernés par ne vage d adit. Docment envoyé sr demande à En savoir pls sr les adits de réalisations Traitement d dossier Les pré-instrcters se chargent de vérifier qe votre dossier comporte totes les informations demandées. A défat, vos recevrez n corrier indiqant les pièces complémentaires à fornir. Une fois complet, votre dossier est vérifié par les instrcters de Qalit EnR qi étdieront sa cohérence avec le règlement d sage de la qalification demandée. Décision L instance de qalification state sr la conformité de la demande de qalification. Si avis positif, la qalification est délivrée por qatre ans, assortie d ne procédre de sivi annel (voir schéma page précédente). Qalit EnR a l obligation de donner ne réponse six mois après la réception de la demande de qalification. BON A SAVOIR L entreprise pet faire appel de la décision de qalification dans les dex mois. Contact : L entreprise pet faire appel d résltat d n adit de réalisation. Contact : Tot tiers pet déposer ne réclamation concernant l attribtion d ne qalification o les prestations d ne entreprise qalifiée. Contact : (modalités d appel et de réclamation dans le règlement d sage de la qalification). Dans le cadre des différentes étapes permettant de traiter votre demande de qalification et les adits, Qalit EnR fait appel à des partenaires liés par des contrats o conventions : Les organismes de formation conventionnés por l évalation des compétences d référent techniqe (liste sr Les organisations professionnelles départementales CAPEB o FFB por la pré-instrction des dossiers (liste sr Les organismes de contrôle (Consel, Coprotec, Evonia) por la réalisation des adits Tos ces intervenants ont signé n code de déontologie.

7 Qalit EnR L organisme spécialiste de la qalification des entreprises d installation d énergies renovelables Depis 2006, l association Qalit EnR fédère les acters engagés dans le développement qalitatif des énergies renovelables : représentants des installaters, des indstriels, des instittionnels et des clients/tilisaters. Avec pls de qalifications RGE actives en 2014, Qalit EnR s impose comme le leader eropéen de la qalification d entreprises d secter des énergies renovelables. Accompagner les entreprises L objectif de Qalit EnR est de permettre à n maximm d entreprises, notamment ax artisans, d accéder à la qalification. En tant q association à bt non lcratif, Qalit EnR optimise ses coûts et ses procédres a pls jste. C est porqoi Qalit EnR propose n des dispositifs les pls accessibles d marché et de nombrex services gratits. Qalit EnR s inscrit totefois dans n cadre rigorex inclant : Des procédres écrites élaborées sr la base de la norme de qalification NF X Une gestion indépendante et impartiale des dossiers et demandes de qalification. Un sivi dans la drée de la qalité des installations avec notamment la pratiqe de contrôles de réalisations : pls de adits réalisés depis 2007, constitant ne démarche inédite à cette échelle. N hésitez pas à nos contacter Qalit EnR 96 re de la victoire CS PARIS Fax Référence d docment : FR-APP-03 révision 05 - jillet 2014 Prodit par Qalit EnR et réalisé par Claire Roberts : Crédit photos : C. Belletre / Entreprise Belletre ; A. Fornier / ENTREPRISE ALAIN FOURNIER ; C. Fornier ; Fotolia.com / M. Pozet ; Fotolia.com / Goodlz ; Fotolia.com / Swetlana Wall ; Gettyimages / Sozaijiten / Datacraft ; O. Sébard / ADEME ; F. Papot / INECO ; T. Voici / AIR DYNAMIQUE / Colorlife - Fotolia.com / MANFOR Association Qalité Énergies Renovelables

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Aérothermie et géothermie. Solaire thermique. Bois énergie Solaire photovoltaïque

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Aérothermie et géothermie. Solaire thermique. Bois énergie Solaire photovoltaïque INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES Les qualifications Edition février 2014 Aérothermie et géothermie Solaire thermique Bois énergie Solaire photovoltaïque Les énergies renouvelables : des technologies

Plus en détail

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple online-shop be - fr Dentarm Botiqe en ligne www.dentarm.be pls rapide pls ergonomiqe pls simple shop.dentarm.be Votre adresse por l orthodontie et la prothèse dentaire sr Internet Décovrez la botiqe en

Plus en détail

Les audits d installations Edition avril 2014

Les audits d installations Edition avril 2014 INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES Les audits d installations Edition avril 2014 Aérothermie et géothermie Solaire thermique Bois énergie Solaire photovoltaïque Afin de renforcer l intérêt et la pertinence

Plus en détail

Pour la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrutements de qualité

Pour la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrutements de qualité Por la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrtements de qalité Depis 2005, Edcazen propose ax familles d enfants de 0 à 12 ans des nonos fiables recrtées selon le processs

Plus en détail

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS TIPI Titres Payables par Internet Un novea service por faciliter les paiements Un moyen de paiement adapté à la vie qotidienne TIPI :

Plus en détail

La complémentaire santé. des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ. adaptée à vos besoins pour faciliter votre accès aux soins :

La complémentaire santé. des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ. adaptée à vos besoins pour faciliter votre accès aux soins : La complémentaire santé des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ la réponse santé adaptée à vos besoins por faciliter votre accès ax soins : avec le tiers payant por ne pls avancer vos frais

Plus en détail

La Communauté d Agglomération agit pour le Développement Durable. Petit guide des éco-gestes au bureau

La Communauté d Agglomération agit pour le Développement Durable. Petit guide des éco-gestes au bureau gide_eco:gide eco-gest 07/12/2010 10:40 Page 1 La Commnaté d Agglomération agit por le Développement Drable Petit gide des éco-gestes a brea gide_eco:gide eco-gest 07/12/2010 10:40 Page 2 Épisement des

Plus en détail

pour toute la famille

pour toute la famille La gamme santé solidaire por tote la famille CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ Nos sommes ne vraie mtelle à bt non lcratif. À tot moment, nos vos en donnons les preves : pas de sélection à l entrée

Plus en détail

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France GDF SUEZ, le leader de l éolien en France JUILLET 2014 Dossier de presse Photographie : Le parc éolien de Manneville Crédits Photo : LA COMPAGNIE DU VENT / JULIEN GAZEAU / VALÉRY JONCHERAY 2 SOMMAIRE Introdction

Plus en détail

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires lndi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires alimentation.gov.fr 2 3 octobre 2011 - Dossier de presse Crédits Photos : min.agri.fr La cantine fait partie d qotidien de 6 millions de jenes écoliers,

Plus en détail

Téléphone analogique. Guide d utilisation. Téléphone analogique à touches pour le système de communication MD110

Téléphone analogique. Guide d utilisation. Téléphone analogique à touches pour le système de communication MD110 Téléphone analogiqe Téléphone analogiqe à toches por le système de commnication MD110 Gide d tilisation Cover Page Graphic Place the graphic directly on the page, do not care abot ptting it in the text

Plus en détail

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS TM Enterprise Soltion Éliminez vos frais mensels de géolocalisation GPS Offrez-vos les avantages spplémentaires d'ne soltion personnalisée par rapport à ne soltion hébergée Renforcez la sécrité des informations

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations Votre expert en flx docmentaires et logistiqes Cataloge des formations Qelles qe soient les entreprises, les salariés pevent sivre, a cors de ler vie professionnelle, des actions de formation professionnelle

Plus en détail

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités)

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités) Séminaire: Test des logiciels embarqés Formation de dex jors avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docter en informatiqe, professer des niversités) Évitez les logiciels défectex et rédisez les risqes et les

Plus en détail

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03 EMC Matériel VNXe3300 dans les environnements compatibles NEBS Gides d installation 300-012-581 Rév. 03 Les composants d système de stockage EMC VNXe3300 sivants ont passé avec sccès la site de tests de

Plus en détail

Contribution des Chambres d'agriculture à l'agro-écologie

Contribution des Chambres d'agriculture à l'agro-écologie Contribtion des Chambres d'agricltre à l'agro-écologie a Edito de Gy Vasser Président des Chambres d'agricltre (APCA) Les acters de l agricltre française ont tojors œvré por moderniser ler activité. Ainsi,

Plus en détail

Rôle et évolution des Organismes Notifiés dans le cadre de la révision de la règlementation européenne

Rôle et évolution des Organismes Notifiés dans le cadre de la révision de la règlementation européenne Rôle et évoltion des Organismes Notifiés dans le cadre de la révision de la règlementation eropéenne Catherine HOLZMANN Responsable Département Dispositifs Médicax de Diagnostic in Vitro Pôle Certification

Plus en détail

N 3 Janvier 2016. L exploitation et la diffusion des analyses des messages clients au sein des entreprises

N 3 Janvier 2016. L exploitation et la diffusion des analyses des messages clients au sein des entreprises Les blletins de la relation client N 3 Janvier 2016 L exploitation et la diffsion des analyses des messages clients a sein des entreprises En 2015, IPSOS et ERDIL ont mené conjointement ne étde nationale

Plus en détail

Email Academy 2012. Florence Consultant 231 Route des Camoins 13011 Marseille Siret : 43214620700035 - N formateur : 93130994113

Email Academy 2012. Florence Consultant 231 Route des Camoins 13011 Marseille Siret : 43214620700035 - N formateur : 93130994113 Email Academy 2012 L'emailing et les noveax canax internet La législation de l'emailing et des bases de données Vendre par l'emailing Améliorer la délivrabilité de ses emailing Développer son email en

Plus en détail

Global Votre assurance complémentaire individuelle

Global Votre assurance complémentaire individuelle Global Votre assrance complémentaire individelle Assrance de base Le minimm légal L assrance obligatoire des soins (LAMal) vos garantit ne covertre de base des frais de santé. Elle prend en charge les

Plus en détail

Guide de présentation

Guide de présentation Syndicat Centre Héralt Gide de présentation Activités et otils pédagogiqes Por sensibiliser vos élèves à la gestion des déchets, mettre en place des projets, réaliser ne visite o réserver nos otils...

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, DE L'OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Connaître Rédire Aménager Informer

Plus en détail

GUIDE DU PROPRIETAIRE SOLIDAIRE

GUIDE DU PROPRIETAIRE SOLIDAIRE GUIDE DU PROPRIETAIRE SOLIDAIRE En Rhône-Alpes les clés por ne location sereine et solidaire Edito «J ai n logement, qe je sohaite loer, mais je vex l assrance d ne bonne gestion par n organisme et srtot

Plus en détail

Ser vice national famille et société

Ser vice national famille et société Ser vice national famille et société Conférence des évêqes de France Jillet 2012 Département environnement et modes de vie EFFET DE SERRE ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES Depis qelqes décennies, diverses observations

Plus en détail

Maires - Élus - Promoteurs. Des lieux de vie collectifs adaptés aux retraités : une solution attractive pour les territoires

Maires - Élus - Promoteurs. Des lieux de vie collectifs adaptés aux retraités : une solution attractive pour les territoires Maires - Éls - Promoters Des liex de vie collectifs adaptés ax retraités : ne soltion attractive por les territoires Sommaire Un logement adapté ax besoins des seniors Les différentes formles de liex de

Plus en détail

En un coup d œil Nos prestations d assurance maladie

En un coup d œil Nos prestations d assurance maladie En n cop d œil Nos prestations d assrance maladie Assrance de base Le minimm légal L assrance obligatoire des soins (LAMal) vos garantit ne covertre de base des frais de santé. Elle prend en charge les

Plus en détail

Mesures générales de prévention pour l utilisation des compacteurs

Mesures générales de prévention pour l utilisation des compacteurs Le compacter Les compacters servent à compresser les matières récpérées (ex. papier, plastiqe). Ils sont d sage corant dans le secter de l imprimerie. Les compacters doivent être mnis de dispositifs de

Plus en détail

AUTODATA ONLINE. Les nouveautés d'online 3. NOUVEAU: Courroies d`accessoires. Débranchement et rebranchement de la batterie hybride

AUTODATA ONLINE. Les nouveautés d'online 3. NOUVEAU: Courroies d`accessoires. Débranchement et rebranchement de la batterie hybride BR_EU_SWISSFRENCH_13V3_Layot 1 11/1/01 13:41 Pae 1 AUTODATA ONLINE Les noveatés d'online 3 NOUVEAU: Corroies d`accessoires Post-traitement des az d`échappement diesel Déanchement et reanchement de la batterie

Plus en détail

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages Ovrir ax langes et valoriser les apprentissages N Conç par Francis Gollier, Anita Marchal, Corinne Marchois et Fabienne Petiard. Le point sr Les programmes de langes étrangères por l école primaire et

Plus en détail

Les jumelages institutionnels du programme PHARE

Les jumelages institutionnels du programme PHARE Les jmelages instittionnels d programme PHRE La contribtion française MINISTÈRE DES FFIRES ÉTRNGÈRES Le Programme PHRE PHRE est n programme commnataire de coopération créé en 1989 qi est deven, depis la

Plus en détail

concernant la déclaration d impôt Impôt cantonal et communal Impôt fédéral direct

concernant la déclaration d impôt Impôt cantonal et communal Impôt fédéral direct CANTON DE VAUD Administration cantonale des impôts GUIDE 2013 concernant la déclaration d impôt Impôt cantonal et commnal Délai por le renvoi de la déclaration : 15 mars 2014 Impôt fédéral direct Simplifiezvos

Plus en détail

Festival INTERCELTIQUE Lorient Découvrez le Club K

Festival INTERCELTIQUE Lorient Découvrez le Club K Festival INTERCELTIQUE Lorient Décovrez le Clb K Retrovez nos prestations Le Clb K Espace VIP Viex gréments Nits Interceltiqes Séminaires, Incentives Formles sr mesre «K» comme «Ker», qi signifie en breton

Plus en détail

Note synthétique sur le problème des libéralités

Note synthétique sur le problème des libéralités Note synthétiqe sr le problème des libéralités Note réalisée à partir d Rapport sr les conditions de travail illégales des jenes cherchers, remis le 6 février 2004 à madame Haigneré, ministre délégée à

Plus en détail

Facilité d'utilisation et usages des MMS sur les mobiles

Facilité d'utilisation et usages des MMS sur les mobiles Facilité d'tilisation et sages des MMS sr les mobiles Mobilité & Ubiqité 2004 Rachel Demmiex & Farid Habboche (France Télécom R&D - Lannion) Le présent docment contient des informations qi sont la propriété

Plus en détail

Journal syndical. Sommaire. nous le savons... nous le disons! Volume 11 numéro 1510 // NOVEMBRE janvier 2009 2011. Mot de la vice-présidente 2

Journal syndical. Sommaire. nous le savons... nous le disons! Volume 11 numéro 1510 // NOVEMBRE janvier 2009 2011. Mot de la vice-présidente 2 nos le savons... nos le disons! Volme 11 nméro 1510 // NOVEMBRE janvier 2009 2011 Jornal syndical 2051 Sommaire Mot de la vice-présidente 2 J arriiiiive! 3 Hommage à Loise Provencher 4 Novelle chroniqe

Plus en détail

Accompagner les familles d aujourd hui

Accompagner les familles d aujourd hui Mtalité Française et petite enfance Accompagner les familles d ajord hi ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mtalité Française en matière de petite enfance La Mtalité Française est

Plus en détail

Plan de formation pour l Ordonnance sur la formation professionnelle initiale réalisateur publicitaire

Plan de formation pour l Ordonnance sur la formation professionnelle initiale réalisateur publicitaire 79614 Plan de formation por l Ordonnance sr la formation professionnelle initiale réalisater pblicitaire Partie A Compétences opérationnelles Partie B Grille horaire Partie C Procédre de qalification Partie

Plus en détail

COMMUNICATION EVENEMENTIELLE COMMUNICATION D ENTREPRISE RÉDACTIONNEL

COMMUNICATION EVENEMENTIELLE COMMUNICATION D ENTREPRISE RÉDACTIONNEL COMMUNICATION EVENEMENTIELLE COMMUNICATION D ENTREPRISE RÉDACTIONNEL VOUS Vos avez ne image/n message à faire connaître o à développer Vos devez fidéliser vos clients Vos volez commniqer avec vos prospects,

Plus en détail

La gestion des déchets du BTP dans le Doubs. nécessité pour l environnement

La gestion des déchets du BTP dans le Doubs. nécessité pour l environnement La gestion des déchets d BTP dans le Dobs Une nécessité por l environnement La gestion des déchets d BTP le contexte et les enjex Les déchets d BTP constitent des enjex importants d fait des qantités en

Plus en détail

MESURE DE LA PERFORMANCE GLOBALE DES AGENCES BANCAIRES : UNE APPLICATION DE LA MÉTHODE DEA

MESURE DE LA PERFORMANCE GLOBALE DES AGENCES BANCAIRES : UNE APPLICATION DE LA MÉTHODE DEA MESURE DE LA PERFORMANCE GLOBALE DES AGENCES BANCAIRES : UNE APPLICATION DE LA MÉTHODE DEA Ade Hbrecht, Fabienne Gerra To cite this version: Ade Hbrecht, Fabienne Gerra. MESURE DE LA PERFORMANCE GLOBALE

Plus en détail

Être plus efficient pour mieux servir MTE 93 GRETA MTE 93. Manuel Qualité. Orientation et formation tout au long de la vie à l éducation nationale

Être plus efficient pour mieux servir MTE 93 GRETA MTE 93. Manuel Qualité. Orientation et formation tout au long de la vie à l éducation nationale MTE 93 Être pls efficient por miex servir GRETA MTE 93 Manel Qalité Orientation et formation tot a long de la vie à l édcation nationale P03/MQ/A/23.01.2014 SOMMAIRE I. La FORMATION CONTINUE à l EDUCATION

Plus en détail

Maitrise Statistique des Procédés

Maitrise Statistique des Procédés Maitrise Statistiqe des Procédés Yannick Monnier ENSIBS-2-GI 2011/2012 Y Monnier () ENSIBS-2-GI v2012-01-18 1 / 66 Plan d cors 1 Introdction 2 Variabilité des procédés de fabrication 3 La Loi Normale 4

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW Version 1.2 Gide de conception et de mise en œvre H12388.2 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013 EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12306.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en Mai,

Plus en détail

DIVISION APPROVISIONNEMENTS ET MARCHES

DIVISION APPROVISIONNEMENTS ET MARCHES DIVISION APPROVISIONNEMENTS ET MARCHES APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX N 11-2011 DU 14/06/2011 à 09H RELATIF A LA FOURNITURE DE CONSOMMABLES INFORMATIQUES (en ve de la conclsion d n marché cadre)

Plus en détail

Marché à procédure adaptée (Article 28 du CMP)

Marché à procédure adaptée (Article 28 du CMP) Marché à procédre adaptée (Article 28 d CMP) Rénovation de la salle Egène DELACROIX Marché 08/203 02/05/203 Nom et adresse de l organisme acheter Chambre de Métiers et de l Artisanat d Val d Oise avene

Plus en détail

Choisir un professionnel qualifié RGE

Choisir un professionnel qualifié RGE L habitat Choisir un professionnel qualifié RGE COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : septembre 2014 RGE, un signe pour identifier DES PROFESSIONNELS COMPÉTENTS Vous voulez faire

Plus en détail

PRÉSENTATION DU CONTRAT

PRÉSENTATION DU CONTRAT PRÉSENTATION DU CONTRAT 2 L ASSURANCE VIE UN FANTASTIQUE OUTIL DE GESTION PATRIMONIALE Le fait qe l assrance vie soit, depis plsiers décennies, le placement préféré des Français n est certes pas le frit

Plus en détail

Le Colosse de l Université Laval

Le Colosse de l Université Laval Le Colosse de l Université Laval Mise en contexte Département de génie physiqe de l Université Laval reçoit le financement nécessaire por mettre sr pied ne infrastrctre de calcl hate performance sr le

Plus en détail

PETIT RECUEIL DES QUESTIONS LES PLUS FREQUEMMENT POSEES. u u p CONTENU DE LA POUBELLE / TRI DES DECHETS

PETIT RECUEIL DES QUESTIONS LES PLUS FREQUEMMENT POSEES. u u p CONTENU DE LA POUBELLE / TRI DES DECHETS PETIT RECUEIL DES QUESTIONS LES PLUS FREQUEMMENT POSEES p CONTENU DE LA POUBELLE / TRI DES DECHETS q 1. Qelle qantité de déchets compostables ne personne jette t-elle par an? 2. Qe faire des hiles de fritres

Plus en détail

Halte-garderie du Faubourg

Halte-garderie du Faubourg Halte-garderie d Faborg Plan d'affaires MODÈLE Noémie Dprès 1212, d Faborg Belleville (Qébec) Z2C 4Z4 Présenté à Monsier X Caisse Poplaire de Belleville Le 13 jin 2000 T able des matières 1. Le sommaire

Plus en détail

Mesures générales de prévention pour l utilisation des fardeleuses

Mesures générales de prévention pour l utilisation des fardeleuses la fardelese Les fardeleses, machines semi-atomatiqes d emballage de palettes, assi nommées palettisers o «wrapeses» sont d sage corant dans le secter de l imprimerie. On s en sert por envelopper d ne

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013 EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12308.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en

Plus en détail

BIS - Présentation et Logiciel de base version 2.5

BIS - Présentation et Logiciel de base version 2.5 Engineered Soltions BIS - Présentation et Logiciel de base version 2.5 BIS - Présentation et Logiciel de base version 2.5 www.boschsecrity.fr Gestion d'entreprise complète por ne gestion de la sécrité

Plus en détail

Comment devenir RGE?

Comment devenir RGE? Comment devenir RGE? Le label «Reconnu Garant de l Environnement» (RGE) fut instauré en 2011 pour permettre aux particuliers de se tourner vers des entreprises sérieuses et qualifiées pour la réalisation

Plus en détail

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention Petite enfance Risqes professionnels et qalité de vie a travail dans les crèches : les pratiqes de prévention Rédaction : Emmanelle PARADIS, Chef de projet «Prévention des risqes professionnels», por CIDES

Plus en détail

Generika News. Le dangereux principe du prix le plus bas pour les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire

Generika News. Le dangereux principe du prix le plus bas pour les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire Generika News Information actelle de l association Intergenerika Septembre 2010 Le dangerex principe d prix le pls bas por les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire La ltte parlementaire

Plus en détail

AVEC LA DOUANE PRODUIRE EN FRANCE. # produireenfrance. Présentation des entreprises participant aux tables rondes. Octobre 2014 - Bercy

AVEC LA DOUANE PRODUIRE EN FRANCE. # produireenfrance. Présentation des entreprises participant aux tables rondes. Octobre 2014 - Bercy 16 Octobre 2014 - Bercy PRODUIRE EN FRANCE AVEC LA DOUANE Présentation des entreprises participant ax tables rondes # prodireenfrance Live tweet sr le compte officiel de la doane @doane_france la doane

Plus en détail

1 u. Journal syndical. Sommaire NOUS LE SAVONS... NOUS LE DISONS! Mot de la présidente 2. Position du SCFP 2051 suite au dépôt du rapport Gervais 3

1 u. Journal syndical. Sommaire NOUS LE SAVONS... NOUS LE DISONS! Mot de la présidente 2. Position du SCFP 2051 suite au dépôt du rapport Gervais 3 VOLUME VOLUME 1 NUMÉRO 1 NUMÉRO 10 / 8 JANVIER / MARS 2010 2009 Jornal syndical 2051 Sommaire Mot de la présidente 2 Position d SCFP 2051 site a dépôt d rapport Gervais 3 La table est mise 5 Novelles des

Plus en détail

Z440 NG Management Workstation

Z440 NG Management Workstation Vidéo Z440 NG Management Workstation Z440 NG Management Workstation www.boschsecrity.fr Station de travail hates performances dotée de la microarchitectre de novelle génération d'intel Choix de différentes

Plus en détail

Journal syndical. Sommaire. Mot du président 2. Les dossiers de l heure 3. Comité d évaluation et de catégorisation des emplois 5

Journal syndical. Sommaire. Mot du président 2. Les dossiers de l heure 3. Comité d évaluation et de catégorisation des emplois 5 Jornal syndical 2051 Sommaire Mot d président 2 Les dossiers de l here 3 Comité d évalation et de catégorisation des emplois 5 Comité de perfectionnement 6 Le point sr les griefs 9 Comité de retraite et

Plus en détail

OPTIONS MODELISATIONS

OPTIONS MODELISATIONS DSCG OPTIONS MODELISATIONS Notions préliminaires. La loi binomiale La loi binomiale s appliqe ans le cas : ne expérience aléatoire à ex isses, cette expérience étant répétée n certain nombre e fois (n

Plus en détail

BIS - Présentation et progiciel de base version 4.0

BIS - Présentation et progiciel de base version 4.0 Engineered Soltions BIS - Présentation et progiciel de base version 4.0 BIS - Présentation et progiciel de base version 4.0 www.boschsecrity.fr Gestion d'entreprise complète por ne gestion de la sécrité

Plus en détail

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention Petite enfance Risqes professionnels et qalité de vie a travail dans les crèches : les pratiqes de prévention Rédaction : Emmanelle PARADIS, Chef de projet «Prévention des risqes professionnels», por CIDES

Plus en détail

Guide AFEI - FBF. de mise en œuvre des procédures de déclaration de soupçon d abus de marché

Guide AFEI - FBF. de mise en œuvre des procédures de déclaration de soupçon d abus de marché Gide AFEI - FBF de mise en œvre des procédres de déclaration de sopçon d abs de marché Préamble Sommaire 1. ORGANISATION & PROCéDURE INTERNE 1 A. QUELLE ORGANISATION? 1 A.1 Modèle d organisation interne

Plus en détail

Réalisez des simulations virtuelles avec des outils de test complets pour améliorer vos produits

Réalisez des simulations virtuelles avec des outils de test complets pour améliorer vos produits SOLIDWORKS Simlation Réalisez des simlations virtelles avec des otils de test complets por améliorer vos prodits SOLUTIONS DE SIMULATION SOLIDWORKS Les soltions de simlation SOLIDWORKS permettent à tot

Plus en détail

ADMISSIONS. sciencespobordeaux.fr

ADMISSIONS. sciencespobordeaux.fr L I V R E T ADMISSIONS r e n t r é e 0 sciencespobordeax.fr Vivre à Bordeax Capitale de l Aqitaine, Bordeax est jstement considérée comme l ne des pls belles villes d XVIII e siècle en Erope. Le classicisme

Plus en détail

Les Formations et Qualifications Solaire thermique Collectif pour les entreprises d installation. Monsieur Autric Thierry Qualit EnR

Les Formations et Qualifications Solaire thermique Collectif pour les entreprises d installation. Monsieur Autric Thierry Qualit EnR Les Formations et Qualifications Solaire thermique Collectif pour les entreprises d installation Monsieur Autric Thierry Qualit EnR 5 mai 2015 Qualit EnR, l association pour la qualité des installations

Plus en détail

Dossier de presse 2012

Dossier de presse 2012 Dossier de presse 2012 Des professionnels qualifiés Des garanties pour le consommateur Contacts presse Qualit EnR Francky Boisseau / 01 48 78 70 74 / f.boisseau@qualit-enr.org Rumeur Publique Jérôme Broun

Plus en détail

Débuter avec Excel. Introduction

Débuter avec Excel. Introduction Débter avec Excel Introdction Dans ce chapitre Microsoft Excel 00 est n logiciel tabler qe vos povez employer dans n cadre personnel o professionnel, por sivre et analyser des ventes, créer des bdgets

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES RCI ENVIRONNEMENT ET VOUS. À PROPOS DE Profil Territoire Gestion responsable Sensibilisation et action communautaire

TABLE DES MATIÈRES RCI ENVIRONNEMENT ET VOUS. À PROPOS DE Profil Territoire Gestion responsable Sensibilisation et action communautaire RCI ENVIRONNEMENT ET VOUS À PROPOS DE Profil Territoire Gestion responsable Sensibilisation et action commnataire DÉVELOPPEMENT INNOVATION SERVICES Service conseils Programmes et certificats Service constrction

Plus en détail

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré Microphones d appels Clod avec message pré-enregistrés intégré Clearly better sond Modèles PM4-SA et PM8-SA Description générale Les microphones d appels nmériqes Clod de la gamme PM-SA ont été développés

Plus en détail

SALON DE L AUTO D OCCASION 06-14 JUIN 2015 OFEC - CASABLANCA. www.salondelautodoccasion.com

SALON DE L AUTO D OCCASION 06-14 JUIN 2015 OFEC - CASABLANCA. www.salondelautodoccasion.com SALON DE L AUTO D OCCASION 06-14 JUIN 2015 OFEC - CASABLANCA www.salondelatodoccasion.com EN 2015...CASABLANCA FÊTE L AUTOMOBILE! UN RENDEZ-VOUS UNIQUE AU MAROC, UNE VOCATION NATIONALE... EN CHIFFRES 10

Plus en détail

1973-1974 ENQUETE 'SUR LES TRANSPORTS LLI QUESTIONN!,IRE B " AUTOMOBILES ;,

1973-1974 ENQUETE 'SUR LES TRANSPORTS LLI QUESTIONN!,IRE B  AUTOMOBILES ;, REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES 29, qai Branly, PARJS (,e) Direction Régionale:....._... ~- ENQUETE 'SUR LES TRANSPORTS 1973-1974 QUESTIONN!,IRE B " AUTOMOBILES

Plus en détail

Formation. Conseil AMDEC PROCESS EXAMPLE NOMENCLATURE TOOLS TIME QUALITY VALUE MUST TAILLE DÉVELOPPEMENT DES LOTS IMPROVEMENT PILOTAGE

Formation. Conseil AMDEC PROCESS EXAMPLE NOMENCLATURE TOOLS TIME QUALITY VALUE MUST TAILLE DÉVELOPPEMENT DES LOTS IMPROVEMENT PILOTAGE 2012/2013 Formation. Conseil STABILISATION LIGNES D'ASSEMBLAGE TOOLS LEAN PRODUCTION THINKING GAIN DE TEMPS LOGISTIQUE AMDEC PROCESS EXAMPLE NOMENCLATURE ERGO CUSTOMER PILOTAGE IMPLANTATION TIME PRODUCTIVITÉ

Plus en détail

réseau radio DECT multicellulaire

réseau radio DECT multicellulaire résea radio DECT mlticelllaire Le système de commnication modlaire basée sr IP extensible à n système de sécrité professionnel avec fonctions de messagerie et de localisation Fnkwerk Secrity Commnications

Plus en détail

GUIDE POUR LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? JUILLET 2015

GUIDE POUR LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? JUILLET 2015 GUIDE POUR LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? JUILLET 2015 SOMMAIRE 1 QU EST QUE LA MENTION RGE? 2 POURQUOI OBTENIR LA MENTION RGE? 3 COMMENT DEVENIR RGE?

Plus en détail

BIS - Présentation et progiciel de base version - 4.1

BIS - Présentation et progiciel de base version - 4.1 Engineered Soltions BIS - Présentation et progiciel de base version - 4.1 BIS - Présentation et progiciel de base version - 4.1 www.boschsecrity.fr Gestion d'entreprise complète por ne gestion de la sécrité

Plus en détail

Villa L Orée du Parc. MASSY n ESSONNE

Villa L Orée du Parc. MASSY n ESSONNE Villa L Orée d Parc n ESSONNE Villa l Orée d Parc Une résidence de standing Une attention particlière a été portée à l aménagement paysager par l Agence Française de Paysage avec la mise en place d ne

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2 EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12347.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en Mai, 2014

Plus en détail

La location de camping-cars

La location de camping-cars www.motorhomerent.fr TARIFS 2013,! La meillere formle d évasion Règlement chèqes-vacances accepté. ,! La location de camping-cars, Motorhome Rent vos accompagne sr les rotes de vos vacances! Vos sohaitez

Plus en détail

Conception optimale des moteurs à réluctance variable à commutation électronique pour la traction des véhicules électriques légers

Conception optimale des moteurs à réluctance variable à commutation électronique pour la traction des véhicules électriques légers Conception optimale des moters à rélctance variable à commtation électroniqe por la traction des véhicles électriqes légers Dan Ilea To cite this version: Dan Ilea. Conception optimale des moters à rélctance

Plus en détail

L e mobilier, le matériel et le linge au r estaurant

L e mobilier, le matériel et le linge au r estaurant Technologie (baccalaréat Professionnel) L e mobilier, le matériel et le linge a r estarant 1 : L e m o b i l i e r 1. 1 - L e m o b i l i e r d e s t i n é à l a c l i e n t è l e 1.1.1 - Dimensions et

Plus en détail

SANS FIL SUPERVISÉE. Manuel d Installation et de Programmation

SANS FIL SUPERVISÉE. Manuel d Installation et de Programmation CONSOLE DE SÉCURITÉ SANS FIL SUPERVISÉE Manel d Installation et de Programmation www.absolalarme.com met à la disposition d pblic, via www.docalarme.com, de la docmentation techniqe dont les références,

Plus en détail

ScanSoft Inc. 9 Centennial Drive Peabody, MA 01960 U.S.A.

ScanSoft Inc. 9 Centennial Drive Peabody, MA 01960 U.S.A. D R O I T S D A U T E U R Copyright 2002 ScanSoft, Inc. Tos droits réservés. Acne partie de cette pblication ne pet être transmise, transcrite, reprodite o stockée dans n système de récpération de données,

Plus en détail

Montages à plusieurs transistors

Montages à plusieurs transistors etor a men! ontages à plsiers transistors mplificaters à plsiers étages Dans de nombrex amplificaters, on cerce à obtenir n grand gain, ne impédance d entrée élevée (afin de ne pas pertrber la sorce d

Plus en détail

AQUITAINE Omnium Technique d'etudes de la Construction et de l'equipement en Aquitaine CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (C.N.R.

AQUITAINE Omnium Technique d'etudes de la Construction et de l'equipement en Aquitaine CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (C.N.R. AQUIT AINE AQUITAINE Omnim Techniqe d'etdes de la Constrction et de l'eqipement en Aqitaine Siège social : 126, re des Qatre Castéra 33 130 BEGLES SAS a capital de 250 000 - RCS Bordeax B 341.724.052 CENTRE

Plus en détail

Journal syndical. Numéro spécial audiences publiques. Sommaire NOUS LE SAVONS... NOUS LE DISONS! VOLUME 11 NUMÉRO 10 5 / OCTOBRE JANVIER 2009

Journal syndical. Numéro spécial audiences publiques. Sommaire NOUS LE SAVONS... NOUS LE DISONS! VOLUME 11 NUMÉRO 10 5 / OCTOBRE JANVIER 2009 VOLUME 11 NUMÉRO 10 5 / OCTOBRE JANVIER 2009 Jornal syndical 2051 Nméro spécial adiences pbliqes Sommaire Avenir de la Télé-niversité 2 Proposition «amendée» d SCFP 2051 3 Proposition d SCFP 2051 5 Résoltion

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SQL SERVER 2012

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SQL SERVER 2012 EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SQL SERVER 2012 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12307.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés.

Plus en détail

COLLABORATION ENTRE LES ACTEURS POUR ACCROÎTRE LA PROFITABILITÉ: ÉTUDE DE CAS DANS L INDUSTRIE FORESTIÈRE

COLLABORATION ENTRE LES ACTEURS POUR ACCROÎTRE LA PROFITABILITÉ: ÉTUDE DE CAS DANS L INDUSTRIE FORESTIÈRE COLLABORATION ENTRE LES ACTEURS POUR ACCROÎTRE LA PROFITABILITÉ: ÉTUDE DE CAS DANS L INDUSTRIE FORESTIÈRE Momen Ellech, Nadia Lehox, Lc Lebel, Sébastien Lemiex To cite this version: Momen Ellech, Nadia

Plus en détail

BIS - Présentation et progiciel de base version 3.0

BIS - Présentation et progiciel de base version 3.0 Engineered Soltions BIS - Présentation et progiciel de base version 3.0 BIS - Présentation et progiciel de base version 3.0 www.boschsecrity.fr Gestion d'entreprise complète por ne gestion de la sécrité

Plus en détail

AutoDome - Systèmes intérieures avec caméra mobile

AutoDome - Systèmes intérieures avec caméra mobile Vidéo AtoDome - Systèmes intérieres avec caméra mobile AtoDome - Systèmes intérieres avec caméra mobile www.boschsecrity.fr Versions Jor/Nit, Coler et N/B Zoom optiqe x26 (Jor/Nit) o x18 + zoom nmériqe

Plus en détail

Musique jeune public. Du vinyl au numérique

Musique jeune public. Du vinyl au numérique Msiqe jene pblic D vinyl a nmériqe Alain Schneider Hervé Shbiette «Le nmériqe permet n lien direct avec les gens, et n dialoge immédiat. Chose qi n existait pas à l écote d n disqe chez soi.» Paroles d

Plus en détail

AMC2 - (Contrôleur d'accès modulaire - Access Modular Controller)

AMC2 - (Contrôleur d'accès modulaire - Access Modular Controller) Engineered Soltions AMC2 - (Contrôler d'accès modlaire - Access Modlar Controller) AMC2 - (Contrôler d'accès modlaire - Access Modlar Controller) www.boschsecrity.fr Gestion intelligente des accès por

Plus en détail

Construction d une maison médicale CIVRY 28200 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1

Construction d une maison médicale CIVRY 28200 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1 Constrction d ne maison médicale CIVRY 28200 Cahier des Clases Techniqes Particlières (C.C.T.P.) Page 1 SOMMAIRE 1. CONSISTANCE DES TRAVAUX 2. TRAVAUX A LA CHARGE DE L ENTREPRISE 3. DOCUMENTS TECHNIQUES

Plus en détail

Centrale AMAX 4000. Systèmes d'alarme intrusion Centrale AMAX 4000. www.boschsecurity.fr. 64 zones à raccordement filaire / 16 groupes

Centrale AMAX 4000. Systèmes d'alarme intrusion Centrale AMAX 4000. www.boschsecurity.fr. 64 zones à raccordement filaire / 16 groupes Systèmes d'alarme intrsion Centrale AMAX 4000 Centrale AMAX 4000 www.boschsecrity.fr 64 zones à raccordement filaire / 16 gropes 64 codes tilisaters Jornal 3 x 254 événements horodatés Armement à distance

Plus en détail

VOLETS ROULANTS CAISSONS PRÉFORMÉS VENDÔMOISE DE FERMETURES. Excellente. isolation. Durable LES CAISSONS PRÉFORMÉS SONT UTILISÉS POUR ÊTRE INTÉGRÉS :

VOLETS ROULANTS CAISSONS PRÉFORMÉS VENDÔMOISE DE FERMETURES. Excellente. isolation. Durable LES CAISSONS PRÉFORMÉS SONT UTILISÉS POUR ÊTRE INTÉGRÉS : Caisson COFFRÉLITE VOLETS ROULANTS Caisson BRIQUÉLITE Les coffres de volets rolants préfabriqés sont réalisés par molage de polystyrène expansé armé dont les ailes sont revêtes de plaqes de fibragglo o

Plus en détail

Demande de subsides de formation

Demande de subsides de formation Service des sbsides de formation SSF Amt für Asbildngsbeitrage ABBA Rote-Neve 7, Case postale, 1701 Friborg T +41 26 305 12 51, F +41 26 305 12 54 borses@fr.ch, www.fr.ch/ssf Demande de sbsides de formation

Plus en détail

.06. Banque de l Economie du Commerce et de la Monétique Rapport annuel 2006

.06. Banque de l Economie du Commerce et de la Monétique Rapport annuel 2006 .06 Banqe de l Economie d Commerce et de la Monétiqe Rapport annel 2006 Organes de direction et de contrôle a 31 décembre 2006 Conseil de Srveillance Etienne Pflimlin, Président Jean-Lois Boisson, Vice-Président

Plus en détail