Accompagner les familles d aujourd hui

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accompagner les familles d aujourd hui"

Transcription

1 Mtalité Française et petite enfance Accompagner les familles d ajord hi

2 ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mtalité Française en matière de petite enfance La Mtalité Française est n movement d tilité sociale qi occpe ne place prépondérante dans le domaine de la santé et de la protection sociale. Elle regrope la qasi-totalité des mtelles santé qi protègent 38 millions de personnes en France. La Mtalité Française représente également le premier résea sanitaire et social d pays avec services de soins et d accompagnement mtalistes : consltations médicales, hospitalisation, éqipements optiqes et aditifs, soins dentaires, pharmacies, et également différents services ax familles, ax personnes âgées et ax personnes en sitation de handicap. À travers ses services por la petite enfance, la Mtalité Française s attache, avec les caisses d allocations familiales, les collectivités locales et les entreprises, à répondre à qelqes grands enjex de société tels qe la conciliation vie familiale - vie professionnelle et le sotien à la parentalité. La force de la Mtalité : Un engagement historiqe en faver la proximité de la mère et d jene enfant Le movement mtaliste est composé principalement de mtelles santé, mais assi d'nions de mtelles a nivea territorial et d'ne région. Ces nions régionales assrent la représentation locale de la Mtalité Française et coordonnent l'action "Prévention et Promotion de la Santé". Les services mtalistes petite enfance sont gérés par ne trentaine d'organismes mtalistes qi pevent être des nions territoriales de la Mtalité Française o des mtelles dédiées à l'activité petite enfance. Bien ancrées a nivea départemental o régional, ces strctres mtalistes ont ne bonne connaissance des besoins et contextes locax. Elles sont sovent a cœr même des projets et fédèrent les différents acters locax concernés par la petite enfance q ils soient instittionnels, politiqes, associatifs o employers. Dès 1892, les premières mtelles maternelles, prémices des ftrs services de protection maternelle et infantile, proposaient à lers sociétaires des consltations médicales et qatre semaines de congé de maternité por s occper de ler enfant. A débt d XX e siècle, les sociétés de secors mtels polyvalentes, ancêtres des mtelles, ont participé à l aide à l enfance en créant les premières crèches. Les ovrières concernées participaient a fonctionnement de ce service en versant ne cotisation. Chiffres clés 172 services mtalistes por la petite enfance commnes bénéficiaires enfants acceillis 850 éqivalents temps plein Pls de 100 ans d engagement MUTUALITÉ FRANÇAISE ET PETITE ENFANCE 2 3

3 ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI Un mode d intervention basé sr les valers mtalistes La légitimité de la Mtalité Française à développer des services et à mener des actions en faver de la petite enfance figre dans le Code de la mtalité. Les mtelles sont des personnes morales de droit privé à bt non lcratif ( ) elles mènent ( ) ne action de prévoyance, de solidarité et d entraide ( ) afin de contriber a développement cltrel, moral, intellectel et physiqe de lers membres et à l amélioration de lers conditions de vie. Les organismes mtalistes sont des sociétés de personnes qi développent la solidarité. Ils prônent ne conception globale de la santé, telle qe définie par l Organisation mondiale de la santé (OMS). Ler investissement dans le secter de la petite enfance se base donc sr ne offre de services globale proposée ax familles. Des soltions adaptées ax besoins des familles Les établissements et services mtalistes petite enfance sont, en grande partie, en délégation de service pblic et donc overts à tos. Afin de covrir les besoins variés des familles, divers modes d acceil sont proposés ax parents : relais d assistantes maternelles ; crèches collectives ; établissements mlti-acceils ; haltes-garderies ; micro-crèches ; ldothèqes ; liex d acceil parents/enfants. Les gestionnaires mtalistes, en concertation avec les parents, les collectivités, les caisses d allocations familiales et les entreprises, mènent des réflexions por mettre en place des soltions innovantes qi prennent en compte les besoins d horaires et d organisation de certaines familles : crèches fonctionnant 24h/24 ; dispositif de garde à domicile à horaires atypiqes ; strctres itinérantes (halte-garderie, relais d'assistantes maternelles et ldothèqe). Des crèches interentreprises ont également v le jor, por répondre ax besoins spécifiqes des employers et des territoires. Assrer ne qalité d acceil à tos les jenes enfants Une formation a été créée en 2008 por les éqipes des établissements mtalistes petite enfance afin de développer des compétences por miex acceillir les enfants en sitation de handicap o atteints d ne maladie chroniqe ainsi qe ler famille. Des collaborations avec les professionnels d secter médico-social, mtalistes o non (CAMSP, SESSAD*), permettent d assrer n acceil qi prend en compte les besoins spécifiqes de ces enfants. * Centres d action médico-sociale précoce. Services d édcation spéciale et de soins à domicile. Associer les parents à la vie des strctres Les gestionnaires mtalistes donnent ne large place ax parents des enfants acceillis dans les strctres. Les parents sont les premiers édcaters de l enfant et chaqe éqipe veille qotidiennement, lors de l arrivée et d départ de l enfant, à respecter lers demandes. Dans la plpart des établissements mtalistes, les parents sont présents a travers d n comité de crèche qi associe les familles, les professionnels, les collectivités territoriales, les employers et le gestionnaire mtaliste. Dans les mtelles petite enfance, ils sont membres d conseil d administration. De façon pls conviviale, des temps de rencontres sont organisés a cors de l année tels qe des déjeners, piqe-niqes des temps préciex qi permettent ax professionnels de la petite enfance, parents et enfants de miex se connaître. Favoriser la prévention dès le pls jene âge Acter essentiel de la prévention en France, la Mtalité Française développe des actions de proximité ator de thématiqes santé directement liées à la petite enfance. Les services de prévention mtalistes et les professionnels de la petite enfance associent lers expériences a cors d opérations de sensibilisation o de formations Le Village des générations : n concept innovant mis en œvre par la Mtalité Française Anjo-Mayenne La Maison de l enfance de Villevêqe (Maine-et-Loire), composée d ne strctre mlti-acceil et d n relais assistantes maternelles, fait partie intégrante d Village des générations mtaliste, constrit selon n concept innovant : rassembler sr le même site ne résidence por personnes âgées, n ESAT (établissement et service d aide par le travail) et la Maison de l enfance. A gré des rencontres dans le Village, les enfants sont amenés à partager des moments de vie qotidienne avec les résidents (activités, fêtes, goûters ). telles qe : jornées de réflexion sr la prévention de l obésité chez le jene enfant, formations ax gestes de premiers secors, analyse de la pratiqe professionnelle, prévention ax risqes solaires en partenariat avec Les Opticiens Mtalistes Les parents sont également concernés par cette démarche d édcation à la santé. Ils pevent être, par exemple, conviés à des conférences-débats sr l alimentation o le sommeil de l enfant o sivre également ne formation ax gestes de premiers secors. MUTUALITÉ FRANÇAISE ET PETITE ENFANCE 4 5

4 ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI Un partenaire de confiance por élaborer des projets petite enfance Les organismes mtalistes disposent d ne expertise complète allant de la réalisation d adits sr l offre petite enfance d n territoire donné à la mise en œvre globale d n projet d établissement o de service. Les spécificités des commnes o entreprises sont soignesement étdiées afin de proposer ne soltion adaptée ax besoins. Conseiller et accompagner de la conception à la réalisation Les acters mtalistes prennent en charge le montage de l ensemble d projet en lien avec tos les acters concernés : collectivités, caisses d allocations familiales, conseils générax. Ler expérience d secter ler permet d avoir ne bonne connaissance d cadre législatif lié à la petite enfance. Les organismes mtalistes sont en mesre d assrer les différentes étapes d projet : recherche de financement (procédres de demande de sbvention après des CAF) ; constittion des dossiers administratifs nécessaires à l overtre (demande d atorisation après de la Protection maternelle infantile) ; recrtement et gestion d personnel, aménagement et entretien des locax nécessaires. Ces missions sont principalement assrées par des coordinaters petite enfance a sein des organismes mtalistes. S appyer sr ne organisation mtalisée Les établissements et services petite enfance mtalistes bénéficient des services spports de ler entité mtaliste : contrôle de gestion, comptabilité et services ressorces hmaines. Les coordinaters petite enfance prennent en charge la gestion des établissements sr l aspect financier et administratif. Cette organisation permet notamment ax directers et directrices des établissements de se consacrer davantage à l acceil des enfants et des parents ainsi q à la gestion de lers éqipes. La force d n résea national Chaqe organisme mtaliste est atonome dans son développement local, mais la majorité d entre ex adhère a Résea Famille de la Mtalité Française qi assre l animation et la représentation d résea petite enfance. Cette organisation permet de bénéficier d n espace de réflexion sr la stratégie de développement d secter, d apports techniqes mtalisés, de spports de commnication. Elle vise à promovoir les échanges entre les professionnels petite enfance et les coordinaters locax en termes de retors d expériences o de démarches innovantes. Une démarche qalité, témoignant d ne volonté permanente d amélioration contine d service et de valorisation des pratiqes professionnelles, est engagée depis Cette démarche est basée sr ne certification de service par n organisme tiers (Afnor certification) sr la base d référentiel "Qalimt enfance". Nos avions des éqipements de qalité, mais nos rencontrions des problèmes de compétences dans le domaine de la petite enfance. La Mtalité a procédé à n adit de nos services. Par la site, nos avons décidé de déléger l ensemble d secter à ce partenaire de l économie sociale. Nos en sommes extrêmement satisfaits et il est bien évident, q avec le recl, nos nos demandons porqoi nos ne l avons pas fait avant? M. Goa, dépté-maire de Trélazé (ville de habitants - Maine-et-Loire) Exemples de partenariats avec des collectivités locales et des employers la Mtalité Française Indre et Toraine gère six centres mlti-acceils de la commnaté de commnes d Val de l Indre. la Mtalité Française Anjo-Mayenne s est ve confier, entre atres, par le centre commnal d action sociale de la ville de Trélazé la gestion de tos les services petite enfance (six établissements). l Union territoriale Mtalité Française d Rhône gère por la ville de Lyon trois centres mlti-acceils dont n en fonctionnement jor et nit. la Mtalité 64 a créé ne crèche interentreprise por le grope Total, la ville de Pa et le centre hospitalier spécialisé des Pyrénées. MUTUALITÉ FRANÇAISE ET PETITE ENFANCE 6 7

5 Vos avez n projet petite enfance? Vos povez contacter : Ref : FNMF - DCI - Organisme régi par le code de la Mtalité - mars BananaStock

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

Maires - Élus - Promoteurs. Des lieux de vie collectifs adaptés aux retraités : une solution attractive pour les territoires

Maires - Élus - Promoteurs. Des lieux de vie collectifs adaptés aux retraités : une solution attractive pour les territoires Maires - Éls - Promoters Des liex de vie collectifs adaptés ax retraités : ne soltion attractive por les territoires Sommaire Un logement adapté ax besoins des seniors Les différentes formles de liex de

Plus en détail

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention Petite enfance Risqes professionnels et qalité de vie a travail dans les crèches : les pratiqes de prévention Rédaction : Emmanelle PARADIS, Chef de projet «Prévention des risqes professionnels», por CIDES

Plus en détail

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages Ovrir ax langes et valoriser les apprentissages N Conç par Francis Gollier, Anita Marchal, Corinne Marchois et Fabienne Petiard. Le point sr Les programmes de langes étrangères por l école primaire et

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations Votre expert en flx docmentaires et logistiqes Cataloge des formations Qelles qe soient les entreprises, les salariés pevent sivre, a cors de ler vie professionnelle, des actions de formation professionnelle

Plus en détail

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention Petite enfance Risqes professionnels et qalité de vie a travail dans les crèches : les pratiqes de prévention Rédaction : Emmanelle PARADIS, Chef de projet «Prévention des risqes professionnels», por CIDES

Plus en détail

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires lndi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires alimentation.gov.fr 2 3 octobre 2011 - Dossier de presse Crédits Photos : min.agri.fr La cantine fait partie d qotidien de 6 millions de jenes écoliers,

Plus en détail

Contribution des Chambres d'agriculture à l'agro-écologie

Contribution des Chambres d'agriculture à l'agro-écologie Contribtion des Chambres d'agricltre à l'agro-écologie a Edito de Gy Vasser Président des Chambres d'agricltre (APCA) Les acters de l agricltre française ont tojors œvré por moderniser ler activité. Ainsi,

Plus en détail

Des acteurs au service des personnes âgées

Des acteurs au service des personnes âgées GUIDE C L I C Des acters a service des personnes âgées Résea d CLIC Sd Oest Côtes d Armor des acters a service des personnes âgées Édito La solidarité en Côtes d Armor n est pas n vain mot. Les problématiqes

Plus en détail

GUIDE DU PROPRIETAIRE SOLIDAIRE

GUIDE DU PROPRIETAIRE SOLIDAIRE GUIDE DU PROPRIETAIRE SOLIDAIRE En Rhône-Alpes les clés por ne location sereine et solidaire Edito «J ai n logement, qe je sohaite loer, mais je vex l assrance d ne bonne gestion par n organisme et srtot

Plus en détail

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS TM Enterprise Soltion Éliminez vos frais mensels de géolocalisation GPS Offrez-vos les avantages spplémentaires d'ne soltion personnalisée par rapport à ne soltion hébergée Renforcez la sécrité des informations

Plus en détail

pour toute la famille

pour toute la famille La gamme santé solidaire por tote la famille CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ Nos sommes ne vraie mtelle à bt non lcratif. À tot moment, nos vos en donnons les preves : pas de sélection à l entrée

Plus en détail

Être plus efficient pour mieux servir MTE 93 GRETA MTE 93. Manuel Qualité. Orientation et formation tout au long de la vie à l éducation nationale

Être plus efficient pour mieux servir MTE 93 GRETA MTE 93. Manuel Qualité. Orientation et formation tout au long de la vie à l éducation nationale MTE 93 Être pls efficient por miex servir GRETA MTE 93 Manel Qalité Orientation et formation tot a long de la vie à l édcation nationale P03/MQ/A/23.01.2014 SOMMAIRE I. La FORMATION CONTINUE à l EDUCATION

Plus en détail

Musique jeune public. Du vinyl au numérique

Musique jeune public. Du vinyl au numérique Msiqe jene pblic D vinyl a nmériqe Alain Schneider Hervé Shbiette «Le nmériqe permet n lien direct avec les gens, et n dialoge immédiat. Chose qi n existait pas à l écote d n disqe chez soi.» Paroles d

Plus en détail

La complémentaire santé. des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ. adaptée à vos besoins pour faciliter votre accès aux soins :

La complémentaire santé. des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ. adaptée à vos besoins pour faciliter votre accès aux soins : La complémentaire santé des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ la réponse santé adaptée à vos besoins por faciliter votre accès ax soins : avec le tiers payant por ne pls avancer vos frais

Plus en détail

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France GDF SUEZ, le leader de l éolien en France JUILLET 2014 Dossier de presse Photographie : Le parc éolien de Manneville Crédits Photo : LA COMPAGNIE DU VENT / JULIEN GAZEAU / VALÉRY JONCHERAY 2 SOMMAIRE Introdction

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, DE L'OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Connaître Rédire Aménager Informer

Plus en détail

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS TIPI Titres Payables par Internet Un novea service por faciliter les paiements Un moyen de paiement adapté à la vie qotidienne TIPI :

Plus en détail

Guide de présentation

Guide de présentation Syndicat Centre Héralt Gide de présentation Activités et otils pédagogiqes Por sensibiliser vos élèves à la gestion des déchets, mettre en place des projets, réaliser ne visite o réserver nos otils...

Plus en détail

COMMUNICATION EVENEMENTIELLE COMMUNICATION D ENTREPRISE RÉDACTIONNEL

COMMUNICATION EVENEMENTIELLE COMMUNICATION D ENTREPRISE RÉDACTIONNEL COMMUNICATION EVENEMENTIELLE COMMUNICATION D ENTREPRISE RÉDACTIONNEL VOUS Vos avez ne image/n message à faire connaître o à développer Vos devez fidéliser vos clients Vos volez commniqer avec vos prospects,

Plus en détail

Pour la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrutements de qualité

Pour la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrutements de qualité Por la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrtements de qalité Depis 2005, Edcazen propose ax familles d enfants de 0 à 12 ans des nonos fiables recrtées selon le processs

Plus en détail

Partir 13. (1.1.2) Place Sainctelette 2 1080 BRUXELLES 02/421 86 20 www.eurodyssee.net m.delsaux@mrw.wallonie.be

Partir 13. (1.1.2) Place Sainctelette 2 1080 BRUXELLES 02/421 86 20 www.eurodyssee.net m.delsaux@mrw.wallonie.be Partir Commission for Edcational Exchange (1.2.1) Bolevard de l Emperer 4 1000 BRUXELLES 02/519 57 72 www.flbright.be adviser@flbright.be Programme proposé Between the USA, Belgim and Lxemborg Programme

Plus en détail

Vivre tous ensemble à Chalon. Le guide d informations pour les personnes en situation de handicap

Vivre tous ensemble à Chalon. Le guide d informations pour les personnes en situation de handicap Vivre tos ensemble à Chalon Le gide d informations por les personnes en sitation de handicap Sommaire Accès à l information / à la citoyenneté P 4 // Accès ax strctres de garderie et de loisirs P 6 //

Plus en détail

Note synthétique sur le problème des libéralités

Note synthétique sur le problème des libéralités Note synthétiqe sr le problème des libéralités Note réalisée à partir d Rapport sr les conditions de travail illégales des jenes cherchers, remis le 6 février 2004 à madame Haigneré, ministre délégée à

Plus en détail

AVEC LA DOUANE PRODUIRE EN FRANCE. # produireenfrance. Présentation des entreprises participant aux tables rondes. Octobre 2014 - Bercy

AVEC LA DOUANE PRODUIRE EN FRANCE. # produireenfrance. Présentation des entreprises participant aux tables rondes. Octobre 2014 - Bercy 16 Octobre 2014 - Bercy PRODUIRE EN FRANCE AVEC LA DOUANE Présentation des entreprises participant ax tables rondes # prodireenfrance Live tweet sr le compte officiel de la doane @doane_france la doane

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2 EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12347.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en Mai, 2014

Plus en détail

Plan de formation pour l Ordonnance sur la formation professionnelle initiale réalisateur publicitaire

Plan de formation pour l Ordonnance sur la formation professionnelle initiale réalisateur publicitaire 79614 Plan de formation por l Ordonnance sr la formation professionnelle initiale réalisater pblicitaire Partie A Compétences opérationnelles Partie B Grille horaire Partie C Procédre de qalification Partie

Plus en détail

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple online-shop be - fr Dentarm Botiqe en ligne www.dentarm.be pls rapide pls ergonomiqe pls simple shop.dentarm.be Votre adresse por l orthodontie et la prothèse dentaire sr Internet Décovrez la botiqe en

Plus en détail

Edition spéciale sur... la Semaine du Respect!

Edition spéciale sur... la Semaine du Respect! - Le jornal d collège Lcie Abrac- Avril 2009 Nméro 6 Sommaire Edition spéciale sr... la Semaine d Respect! Un novea clb a collège : le Clb Scientifiqe!...p.3 Zoom sr le recylage...p.4 Le qizz d respect...p.7

Plus en détail

En un coup d œil Nos prestations d assurance maladie

En un coup d œil Nos prestations d assurance maladie En n cop d œil Nos prestations d assrance maladie Assrance de base Le minimm légal L assrance obligatoire des soins (LAMal) vos garantit ne covertre de base des frais de santé. Elle prend en charge les

Plus en détail

Journal syndical. Sommaire. nous le savons... nous le disons! Volume 11 numéro 1510 // NOVEMBRE janvier 2009 2011. Mot de la vice-présidente 2

Journal syndical. Sommaire. nous le savons... nous le disons! Volume 11 numéro 1510 // NOVEMBRE janvier 2009 2011. Mot de la vice-présidente 2 nos le savons... nos le disons! Volme 11 nméro 1510 // NOVEMBRE janvier 2009 2011 Jornal syndical 2051 Sommaire Mot de la vice-présidente 2 J arriiiiive! 3 Hommage à Loise Provencher 4 Novelle chroniqe

Plus en détail

Global Votre assurance complémentaire individuelle

Global Votre assurance complémentaire individuelle Global Votre assrance complémentaire individelle Assrance de base Le minimm légal L assrance obligatoire des soins (LAMal) vos garantit ne covertre de base des frais de santé. Elle prend en charge les

Plus en détail

Halte-garderie du Faubourg

Halte-garderie du Faubourg Halte-garderie d Faborg Plan d'affaires MODÈLE Noémie Dprès 1212, d Faborg Belleville (Qébec) Z2C 4Z4 Présenté à Monsier X Caisse Poplaire de Belleville Le 13 jin 2000 T able des matières 1. Le sommaire

Plus en détail

JE LÈGUE À L ŒUVRE DES VOCATIONS POUR FORMER NOS FUTURS PRÊTRES NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES LEGS, DONATIONS, ASSURANCES VIE

JE LÈGUE À L ŒUVRE DES VOCATIONS POUR FORMER NOS FUTURS PRÊTRES NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES LEGS, DONATIONS, ASSURANCES VIE Diocèses de Paris, Nanterre, Créteil et Saint-Denis JE LÈGUE À L ŒUVRE DES VOCATIONS POUR FORMER NOS FUTURS PRÊTRES NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES LEGS, DONATIONS, ASSURANCES VIE FAITES DE VOS BIENS

Plus en détail

Les jumelages institutionnels du programme PHARE

Les jumelages institutionnels du programme PHARE Les jmelages instittionnels d programme PHRE La contribtion française MINISTÈRE DES FFIRES ÉTRNGÈRES Le Programme PHRE PHRE est n programme commnataire de coopération créé en 1989 qi est deven, depis la

Plus en détail

Téléphone analogique. Guide d utilisation. Téléphone analogique à touches pour le système de communication MD110

Téléphone analogique. Guide d utilisation. Téléphone analogique à touches pour le système de communication MD110 Téléphone analogiqe Téléphone analogiqe à toches por le système de commnication MD110 Gide d tilisation Cover Page Graphic Place the graphic directly on the page, do not care abot ptting it in the text

Plus en détail

Formation. Conseil AMDEC PROCESS EXAMPLE NOMENCLATURE TOOLS TIME QUALITY VALUE MUST TAILLE DÉVELOPPEMENT DES LOTS IMPROVEMENT PILOTAGE

Formation. Conseil AMDEC PROCESS EXAMPLE NOMENCLATURE TOOLS TIME QUALITY VALUE MUST TAILLE DÉVELOPPEMENT DES LOTS IMPROVEMENT PILOTAGE 2012/2013 Formation. Conseil STABILISATION LIGNES D'ASSEMBLAGE TOOLS LEAN PRODUCTION THINKING GAIN DE TEMPS LOGISTIQUE AMDEC PROCESS EXAMPLE NOMENCLATURE ERGO CUSTOMER PILOTAGE IMPLANTATION TIME PRODUCTIVITÉ

Plus en détail

La Cinémathèque de Toulouse. Page 1. logo de la Cinémathèque de Toulouse. La bibliothèque du cinéma. bibliothèque du. cinéma

La Cinémathèque de Toulouse. Page 1. logo de la Cinémathèque de Toulouse. La bibliothèque du cinéma. bibliothèque du. cinéma Page 1 logo de la Cinémathèqe de Tolose La Cinémathèqe de Tolose < < < < < < < < < < La bibliothèqe d cinéma La bibliothèqe d cinéma La Cinémathèqe de Tolose La bibliothèqe d cinéma Fondée en 1964 par

Plus en détail

schéma de cohérence territoriale

schéma de cohérence territoriale POPULATION MArseILLe NOrd - moter de croissance démographiqe doté d ne poplation jene. La part des diplômés (BAC+ et spérier) et des cadres dans la poplation progresse. MArseILLe NOrd : des rythmes de

Plus en détail

Generika News. Le dangereux principe du prix le plus bas pour les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire

Generika News. Le dangereux principe du prix le plus bas pour les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire Generika News Information actelle de l association Intergenerika Septembre 2010 Le dangerex principe d prix le pls bas por les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire La ltte parlementaire

Plus en détail

Email Academy 2012. Florence Consultant 231 Route des Camoins 13011 Marseille Siret : 43214620700035 - N formateur : 93130994113

Email Academy 2012. Florence Consultant 231 Route des Camoins 13011 Marseille Siret : 43214620700035 - N formateur : 93130994113 Email Academy 2012 L'emailing et les noveax canax internet La législation de l'emailing et des bases de données Vendre par l'emailing Améliorer la délivrabilité de ses emailing Développer son email en

Plus en détail

ADMISSIONS. sciencespobordeaux.fr

ADMISSIONS. sciencespobordeaux.fr L I V R E T ADMISSIONS r e n t r é e 0 sciencespobordeax.fr Vivre à Bordeax Capitale de l Aqitaine, Bordeax est jstement considérée comme l ne des pls belles villes d XVIII e siècle en Erope. Le classicisme

Plus en détail

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES Les qalifications Edition jillet 2014 Solaire thermiqe Forage géothermiqe Solaire photovoltaïqe Bois énergie Aérothermie et géothermie Les énergies renovelables : des

Plus en détail

Journal syndical. Numéro spécial audiences publiques. Sommaire NOUS LE SAVONS... NOUS LE DISONS! VOLUME 11 NUMÉRO 10 5 / OCTOBRE JANVIER 2009

Journal syndical. Numéro spécial audiences publiques. Sommaire NOUS LE SAVONS... NOUS LE DISONS! VOLUME 11 NUMÉRO 10 5 / OCTOBRE JANVIER 2009 VOLUME 11 NUMÉRO 10 5 / OCTOBRE JANVIER 2009 Jornal syndical 2051 Nméro spécial adiences pbliqes Sommaire Avenir de la Télé-niversité 2 Proposition «amendée» d SCFP 2051 3 Proposition d SCFP 2051 5 Résoltion

Plus en détail

Mesures générales de prévention pour l utilisation des compacteurs

Mesures générales de prévention pour l utilisation des compacteurs Le compacter Les compacters servent à compresser les matières récpérées (ex. papier, plastiqe). Ils sont d sage corant dans le secter de l imprimerie. Les compacters doivent être mnis de dispositifs de

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW Version 1.2 Gide de conception et de mise en œvre H12388.2 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié

Plus en détail

La gestion des déchets du BTP dans le Doubs. nécessité pour l environnement

La gestion des déchets du BTP dans le Doubs. nécessité pour l environnement La gestion des déchets d BTP dans le Dobs Une nécessité por l environnement La gestion des déchets d BTP le contexte et les enjex Les déchets d BTP constitent des enjex importants d fait des qantités en

Plus en détail

Hôtellerie Restauration

Hôtellerie Restauration Hôtellerie Restaration les métiers et les formations en Avergne Septembre 2011 2/14 Sommaire 3 Le secter 5 Zoom sr les métiers de la cisine et d service en salle 6 L emploi dans la région 7 Interviews

Plus en détail

Fiche centre équestre n 1

Fiche centre équestre n 1 Bretagne Hte-Normandie Basse-Normandie Nord-Pas de Calais Pays de la Loire Picardie Fiche centre éqestre n 1 actalisation 2014 l 1 exploitant propriétaire et 0,5 salarié por 1,5 UMO totales Création et

Plus en détail

Intervention à domicile des équipes de psychiatrie Retour d expériences

Intervention à domicile des équipes de psychiatrie Retour d expériences METTRE EN ŒUVRE ET PARTAGER Intervention à domicile des éqipes de psychiatrie Retor d expériences kj JANVIER 2015 Les pblications de l ANAP s inscrivent dans 3 collections, por transmettre ax professionnels

Plus en détail

réseau radio DECT multicellulaire

réseau radio DECT multicellulaire résea radio DECT mlticelllaire Le système de commnication modlaire basée sr IP extensible à n système de sécrité professionnel avec fonctions de messagerie et de localisation Fnkwerk Secrity Commnications

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013 EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12308.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en

Plus en détail

L essentiel du projet pédagogique

L essentiel du projet pédagogique COLLECTION Tip Top! Méthode de français por enfants de 9-11 ans L essentiel d projet pédagogiqe L esprit de la collection Conçe por des enfants à partir de 9 ans, la méthode Tip Top! s emploie à ler donner

Plus en détail

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités)

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités) Séminaire: Test des logiciels embarqés Formation de dex jors avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docter en informatiqe, professer des niversités) Évitez les logiciels défectex et rédisez les risqes et les

Plus en détail

La Communauté d Agglomération agit pour le Développement Durable. Petit guide des éco-gestes au bureau

La Communauté d Agglomération agit pour le Développement Durable. Petit guide des éco-gestes au bureau gide_eco:gide eco-gest 07/12/2010 10:40 Page 1 La Commnaté d Agglomération agit por le Développement Drable Petit gide des éco-gestes a brea gide_eco:gide eco-gest 07/12/2010 10:40 Page 2 Épisement des

Plus en détail

w w w. t e l e c o m - b r e t a g n e. e u Télécom Bretagne

w w w. t e l e c o m - b r e t a g n e. e u Télécom Bretagne w w w. t e l e c o m - b r e t a g n e. e Rapport d activité Télécom Bretagne 200 Éditorial L année 200 ara été marqée par la dynamiqe insfflée par les initiatives governementales en matière d enseignement

Plus en détail

FORMATIONS EN ÉCOLES SPÉCIALISÉES. cadémie de Besançon. Mise à jour mars 2013. www.onisep.fr/lalibrairie

FORMATIONS EN ÉCOLES SPÉCIALISÉES. cadémie de Besançon. Mise à jour mars 2013. www.onisep.fr/lalibrairie FORMATIONS EN ÉCOLES SPÉCIALISÉES Mise à jor mars 2013 cadémie de Besançon www.onisep.fr/lalibrairie ministère de l Édcation nationale ministère de l Enseignement spérier et de la Recherche INFOS NATIONALES

Plus en détail

Pitcher en anglais. Public. Objectifs. Contexte. Avant la formation (online)

Pitcher en anglais. Public. Objectifs. Contexte. Avant la formation (online) Pitcher en anglais Pblic Créaters de startps, porters de projets innovants et professionnels de l écosystème nmériqe. Objectifs - Définir les objectifs de son pitch et les messages q il doit véhicler -

Plus en détail

Poste-publication 41027522

Poste-publication 41027522 Poste-pblication 41027522 DANS CE NUMÉRO... SPÉCIAL 10 E ANNIVERSAIRE PAGE 4 Mot d directer PAGE 5 Mot de la présidente PAGES 6-7 Le RQOH d hier à ajord hi PAGES 8-9 Le défricher PAGE 10 Le pionnier PAGE

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013 EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12306.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en Mai,

Plus en détail

BIS - Présentation et progiciel de base version - 4.1

BIS - Présentation et progiciel de base version - 4.1 Engineered Soltions BIS - Présentation et progiciel de base version - 4.1 BIS - Présentation et progiciel de base version - 4.1 www.boschsecrity.fr Gestion d'entreprise complète por ne gestion de la sécrité

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SQL SERVER 2012

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SQL SERVER 2012 EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SQL SERVER 2012 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12307.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés.

Plus en détail

Les solutions de formation GISMED / Esri France - 1 -

Les solutions de formation GISMED / Esri France - 1 - Les soltions de formation GISMED / Esri France - 1 - La formation chez GISMED/Esri France La formation est essentielle à la mise en œvre réssie d n système d information géographiqe (SIG). C est porqoi

Plus en détail

CONTACT. Ouvre tes horizons! DOSSIER. Collège St-Julien - Ath. Décembre 2012. Un nouveau labo. Découverte d un métier. Séjours linguistiques

CONTACT. Ouvre tes horizons! DOSSIER. Collège St-Julien - Ath. Décembre 2012. Un nouveau labo. Découverte d un métier. Séjours linguistiques Belgiqe-België P.P. 7800 ATH I P601149 CONTACT Collège St-Jlien - Ath Année scolaire 2012-2013 DOSSIER Décembre 2012 Un novea labo Décoverte d n métier Et si on parlait politiqe? Ovre tes horizons! Séjors

Plus en détail

Festival INTERCELTIQUE Lorient Découvrez le Club K

Festival INTERCELTIQUE Lorient Découvrez le Club K Festival INTERCELTIQUE Lorient Décovrez le Clb K Retrovez nos prestations Le Clb K Espace VIP Viex gréments Nits Interceltiqes Séminaires, Incentives Formles sr mesre «K» comme «Ker», qi signifie en breton

Plus en détail

Système isolateur de ligne de haut-parleurs

Système isolateur de ligne de haut-parleurs Systèmes de commnications Système isolater de ligne de hat-parlers Système isolater de ligne de hat-parlers www.boschsecrity.fr Fornit des bocles de hat-parler redondantes por les systèmes de sonorisation

Plus en détail

Marché à procédure adaptée (Article 28 du CMP)

Marché à procédure adaptée (Article 28 du CMP) Marché à procédre adaptée (Article 28 d CMP) Rénovation de la salle Egène DELACROIX Marché 08/203 02/05/203 Nom et adresse de l organisme acheter Chambre de Métiers et de l Artisanat d Val d Oise avene

Plus en détail

Mesures générales de prévention pour l utilisation des fardeleuses

Mesures générales de prévention pour l utilisation des fardeleuses la fardelese Les fardeleses, machines semi-atomatiqes d emballage de palettes, assi nommées palettisers o «wrapeses» sont d sage corant dans le secter de l imprimerie. On s en sert por envelopper d ne

Plus en détail

Maitrise Statistique des Procédés

Maitrise Statistique des Procédés Maitrise Statistiqe des Procédés Yannick Monnier ENSIBS-2-GI 2011/2012 Y Monnier () ENSIBS-2-GI v2012-01-18 1 / 66 Plan d cors 1 Introdction 2 Variabilité des procédés de fabrication 3 La Loi Normale 4

Plus en détail

annexes circulaire interministérielle n DGUHC 2007-53 du 30 novembre 2007

annexes circulaire interministérielle n DGUHC 2007-53 du 30 novembre 2007 annexes circlaire interministérielle n DGUHC 2007-53 d 30 novembre 2007 relative à l accessibilité des établissements recevant d pblic, des installations overtes a pblic et des bâtiments d habitation Annexes

Plus en détail

Débuter avec Excel. Introduction

Débuter avec Excel. Introduction Débter avec Excel Introdction Dans ce chapitre Microsoft Excel 00 est n logiciel tabler qe vos povez employer dans n cadre personnel o professionnel, por sivre et analyser des ventes, créer des bdgets

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX PRIVATE CLOUDS

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX PRIVATE CLOUDS EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX PRIVATE CLOUDS Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12387.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en Mai, 2014 EMC estime

Plus en détail

Rôle et évolution des Organismes Notifiés dans le cadre de la révision de la règlementation européenne

Rôle et évolution des Organismes Notifiés dans le cadre de la révision de la règlementation européenne Rôle et évoltion des Organismes Notifiés dans le cadre de la révision de la règlementation eropéenne Catherine HOLZMANN Responsable Département Dispositifs Médicax de Diagnostic in Vitro Pôle Certification

Plus en détail

PRÉSENTATION DU CONTRAT

PRÉSENTATION DU CONTRAT PRÉSENTATION DU CONTRAT 2 L ASSURANCE VIE UN FANTASTIQUE OUTIL DE GESTION PATRIMONIALE Le fait qe l assrance vie soit, depis plsiers décennies, le placement préféré des Français n est certes pas le frit

Plus en détail

À VOS CÔTÉS QUI COMPTENT DANS LES MOMENTS RAPPORT D ACTIVITÉ 2014-2015 DEVELOPPONS ENSEMBLE L ESPRIT D EQUIPE

À VOS CÔTÉS QUI COMPTENT DANS LES MOMENTS RAPPORT D ACTIVITÉ 2014-2015 DEVELOPPONS ENSEMBLE L ESPRIT D EQUIPE À VOS CÔTÉS DANS LES MOMENTS QUI COMPTENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2014-2015 DEVELOPPONS ENSEMBLE L ESPRIT D EQUIPE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE INSURANCE EST AU CŒUR DE LA STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT DU GROUPE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE,

Plus en détail

Étudier si une famille est une base

Étudier si une famille est une base Base raisonnée d exercices de mathématiqes (Braise) Méthodes et techniqes des exercices Étdier si ne famille est ne base Soit E n K-espace vectoriel. Comment décider si ne famille donnée de vecters de

Plus en détail

Bâtiment. Fondations. Planchers et Dalles. La gamme. Voiles et Ossatures. Décor. Chapes et Maçonnerie. Unibéton. Bâtiment. Unibéton I Bâtiment

Bâtiment. Fondations. Planchers et Dalles. La gamme. Voiles et Ossatures. Décor. Chapes et Maçonnerie. Unibéton. Bâtiment. Unibéton I Bâtiment La gamme Fondations Planchers et Dalles Voiles et Ossatres Décor Chapes et Maçonnerie Unibéton Unibéton I Fondations La gamme Fondations Préfond Béton de propreté Tradifond Les qalités de résistance des

Plus en détail

BIS - Présentation et progiciel de base version 4.0

BIS - Présentation et progiciel de base version 4.0 Engineered Soltions BIS - Présentation et progiciel de base version 4.0 BIS - Présentation et progiciel de base version 4.0 www.boschsecrity.fr Gestion d'entreprise complète por ne gestion de la sécrité

Plus en détail

1 u. Journal syndical. Sommaire NOUS LE SAVONS... NOUS LE DISONS! Mot de la présidente 2. Position du SCFP 2051 suite au dépôt du rapport Gervais 3

1 u. Journal syndical. Sommaire NOUS LE SAVONS... NOUS LE DISONS! Mot de la présidente 2. Position du SCFP 2051 suite au dépôt du rapport Gervais 3 VOLUME VOLUME 1 NUMÉRO 1 NUMÉRO 10 / 8 JANVIER / MARS 2010 2009 Jornal syndical 2051 Sommaire Mot de la présidente 2 Position d SCFP 2051 site a dépôt d rapport Gervais 3 La table est mise 5 Novelles des

Plus en détail

ENST Bretagne Éditorial. ENST Bretagne

ENST Bretagne Éditorial. ENST Bretagne Rapport d activité 2005 ENST Bretagne Éditorial ENST Bretagne L année 2005 ara été marqée par la validation des 4 pôles de compétitivité dans lesqels l ENST Bretagne est fortement impliqée : Images & réseax,

Plus en détail

BIS - Présentation et Logiciel de base version 2.5

BIS - Présentation et Logiciel de base version 2.5 Engineered Soltions BIS - Présentation et Logiciel de base version 2.5 BIS - Présentation et Logiciel de base version 2.5 www.boschsecrity.fr Gestion d'entreprise complète por ne gestion de la sécrité

Plus en détail

Après un été marqué par les

Après un été marqué par les sdesgide ports Sommaire Activités aqatiqes p.04 Aïkido p.05 Athlétisme p.06 Billard français p.07 Boxe française p.08 Boxe thaï p.09 Breakdance p.10 Cirqe p.11 Cyclisme p.12 Cyclotorisme p.13 Danse p.14

Plus en détail

BIS - Présentation et progiciel de base version 3.0

BIS - Présentation et progiciel de base version 3.0 Engineered Soltions BIS - Présentation et progiciel de base version 3.0 BIS - Présentation et progiciel de base version 3.0 www.boschsecrity.fr Gestion d'entreprise complète por ne gestion de la sécrité

Plus en détail

SABATIER. xxxxx. Learning Games apprendre en jouant! Dossier Spécial Patrimoine. PAUL magazine scientifique MARS 2015. n 35. www.univ-tlse3.

SABATIER. xxxxx. Learning Games apprendre en jouant! Dossier Spécial Patrimoine. PAUL magazine scientifique MARS 2015. n 35. www.univ-tlse3. MARS 2015 PAUL magazine scientifiqe SABATIER n 35 xxxxx Learning Games apprendre en joant! Dossier Spécial Patrimoine Délégation Midi-Pyrénées Délégation régionale Midi-Pyrénées, Limosin Avec la participation

Plus en détail

COLLABORATION ENTRE LES ACTEURS POUR ACCROÎTRE LA PROFITABILITÉ: ÉTUDE DE CAS DANS L INDUSTRIE FORESTIÈRE

COLLABORATION ENTRE LES ACTEURS POUR ACCROÎTRE LA PROFITABILITÉ: ÉTUDE DE CAS DANS L INDUSTRIE FORESTIÈRE COLLABORATION ENTRE LES ACTEURS POUR ACCROÎTRE LA PROFITABILITÉ: ÉTUDE DE CAS DANS L INDUSTRIE FORESTIÈRE Momen Ellech, Nadia Lehox, Lc Lebel, Sébastien Lemiex To cite this version: Momen Ellech, Nadia

Plus en détail

SANS FIL SUPERVISÉE. Manuel d Installation et de Programmation

SANS FIL SUPERVISÉE. Manuel d Installation et de Programmation CONSOLE DE SÉCURITÉ SANS FIL SUPERVISÉE Manel d Installation et de Programmation www.absolalarme.com met à la disposition d pblic, via www.docalarme.com, de la docmentation techniqe dont les références,

Plus en détail

PETIT RECUEIL DES QUESTIONS LES PLUS FREQUEMMENT POSEES. u u p CONTENU DE LA POUBELLE / TRI DES DECHETS

PETIT RECUEIL DES QUESTIONS LES PLUS FREQUEMMENT POSEES. u u p CONTENU DE LA POUBELLE / TRI DES DECHETS PETIT RECUEIL DES QUESTIONS LES PLUS FREQUEMMENT POSEES p CONTENU DE LA POUBELLE / TRI DES DECHETS q 1. Qelle qantité de déchets compostables ne personne jette t-elle par an? 2. Qe faire des hiles de fritres

Plus en détail

Gamme MAP 5000. Systèmes d'alarme intrusion Gamme MAP 5000. www.boschsecurity.fr

Gamme MAP 5000. Systèmes d'alarme intrusion Gamme MAP 5000. www.boschsecurity.fr Systèmes d'alarme intrsion Gamme MAP 5000 Gamme MAP 5000 www.boschsecrity.fr Le système Modlar Alarm Platform 5000 est ne soltion extensible por les applications de taille moyenne o grande. Le système

Plus en détail

Mars 2013. Les solutions de formation Esri France

Mars 2013. Les solutions de formation Esri France Mars 2013 Les soltions de formation Esri France -1- La formation chez Esri France La formation est essentielle à la mise en œvre réssie d n système d information géographiqe (SIG). C est porqoi chez Esri

Plus en détail

AMC2 - (Contrôleur d'accès modulaire - Access Modular Controller)

AMC2 - (Contrôleur d'accès modulaire - Access Modular Controller) Engineered Soltions AMC2 - (Contrôler d'accès modlaire - Access Modlar Controller) AMC2 - (Contrôler d'accès modlaire - Access Modlar Controller) www.boschsecrity.fr Gestion intelligente des accès por

Plus en détail

«Toute question a le mérite de mettre en mouvement celui qui la pose»

«Toute question a le mérite de mettre en mouvement celui qui la pose» > N 15 > Septembre 2007 > STRASBOURG KARLSRUHE BÂLE Atmo-rhenA Qid de l'ozone dans le Rhin Spérier? «Tote qestion a le mérite de mettre en movement celi qi la pose» Depis la fin d siècle dernier, ne qestion

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES RCI ENVIRONNEMENT ET VOUS. À PROPOS DE Profil Territoire Gestion responsable Sensibilisation et action communautaire

TABLE DES MATIÈRES RCI ENVIRONNEMENT ET VOUS. À PROPOS DE Profil Territoire Gestion responsable Sensibilisation et action communautaire RCI ENVIRONNEMENT ET VOUS À PROPOS DE Profil Territoire Gestion responsable Sensibilisation et action commnataire DÉVELOPPEMENT INNOVATION SERVICES Service conseils Programmes et certificats Service constrction

Plus en détail

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir Chapitre 6.6 Prescriptions relatives à la constrction des grands emballages et ax épreves q ils doivent sbir 6.6.1 Généralités 6.6.1.1 Les prescriptions d présent chapitre ne s'appliqent pas : - ax emballages

Plus en détail

La VISTA. La VISTA. Banques. Entreprises. Une connexion possible?

La VISTA. La VISTA. Banques. Entreprises. Une connexion possible? Edition jin 2010 La VISTA La VISTA Reve d Information de l Entreprener Landais Banqes Entreprises Une connexion possible? MEDEF Landes Banqes & Entreprises, où en est-on? Dites-nos la vérité, tote la vérité!

Plus en détail

Guide AFEI - FBF. de mise en œuvre des procédures de déclaration de soupçon d abus de marché

Guide AFEI - FBF. de mise en œuvre des procédures de déclaration de soupçon d abus de marché Gide AFEI - FBF de mise en œvre des procédres de déclaration de sopçon d abs de marché Préamble Sommaire 1. ORGANISATION & PROCéDURE INTERNE 1 A. QUELLE ORGANISATION? 1 A.1 Modèle d organisation interne

Plus en détail

Journal syndical. Sommaire. Mot du président 2. Les dossiers de l heure 3. Comité d évaluation et de catégorisation des emplois 5

Journal syndical. Sommaire. Mot du président 2. Les dossiers de l heure 3. Comité d évaluation et de catégorisation des emplois 5 Jornal syndical 2051 Sommaire Mot d président 2 Les dossiers de l here 3 Comité d évalation et de catégorisation des emplois 5 Comité de perfectionnement 6 Le point sr les griefs 9 Comité de retraite et

Plus en détail

Groupe CM4-CIC. Comptes consolidés 2008

Groupe CM4-CIC. Comptes consolidés 2008 Grope CM4-CIC Comptes consolidés 2008 Grope Crédit Mtel Centre Est Erope Sd-Est Ile-de-France Savoie-Mont Blanc et CIC Comptes consolidés 2008 Rapport de gestion consolidé..............................

Plus en détail

& ENTREPRISE groupe monassier france

& ENTREPRISE groupe monassier france grope monassier france Après sept ans de déprime, les signes de reprise dans l immobilier ne manqent pas : les délais de vente raccorcissent; les promesses et les compromis agmentent; les investissers

Plus en détail