Diagnostic des HSA non-anévrysmales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diagnostic des HSA non-anévrysmales"

Transcription

1 Tunisie - avril 2011 Diagnostic des HSA non-anévrysmales Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse

2 Objectifs Reconnaitre une HSA (isodense, iso ) Proposer une méthode d exploration d une HSA Montrer la place du scanner et de l IRM (artériographie) Découvrir les causes d HSA non-anévrysmale

3 Hémorragie Sous-Arachnoïdienne (Hémorragie méningée) Irruption de sang dans ESA Céphalée soudaine, intense «Coup de tonnerre dans un ciel serein» Syndrome méningé sans fièvre Rupture d un anévrisme intracrânien: cause la plus fréquente

4 Hémorragie méningée: SCANNER en URGENCE! Scanner sans injection = Examen de 1ère intention Hyperdensité spontanée des espaces sous arachnoïdiens

5 HSA et Scanner Visibilité diminue au fil des jours Dépend abondance du saignement HSA et scanner normal: 10% des cas Saignement minime Réalisation tardive Diagnostic = Ponction lombaire Ou alors angioscan: CT + CTA normaux éliminent 99% des ruptures d anevrysmes face à céphalée!* *Mc Cormack, Acad Emerg Med 2010

6 Hyperdensité spontanée des espaces sous arachnoïdiens

7 HM HSA post traumatique

8 Hémorragie sous-arachnoïdienne corticale Hypersignal de quelques sillons de la convexité

9 .Malformations vasculaires. Sténose serrée. Sd vasoconstriction. Vascularite. Anévrysme mycotique Protocole.TVC.PRES. Endocardite. Abcès. Tumeur.TVC.Angiopathie amyloïde. Cavernome Cuvinciuc AJNR 2010

10 HSA non-traumatiques 85% rupture d anévrysme 10% périmésencéphalique MAV, Fistule, dissection HSA corticale... Cuvinciuc et al, AJNR 2010

11 Hémorragie périmésencéphalique

12 HSA «péri-mésencéphalique» Hémorragie, en générale: D origine veineuse Peu abondante Prédomine en fosse postérieure Peut remonter dans vallées sylviennes /asymetrique/ intraventriculaire Moins grave (mortalité: 0) Ne récidive pas Diagnostic d élimination : Anévrysme fosse postérieure Dissection intracranienne

13 HSA Périmésencéphalique asymétrique, intraventriculaire,

14 DD: dissection 14 fev

15 Femme 37 ans. Céphalée aigüe

16 Femme 37 ans. Céphalée aigüe Thrombose veineuse cérébrale

17

18 Thrombose corticale T2* Duncan AJR 2005; Spitzer Neuroradiology 2005

19 HSA isolée et TVC 4 patients: 3 femmes 1 homme Céphalées brutales HSA de la convexité respectant les citernes de la bases sans atteinte parenchymateuse Thrombose sinus sagittal sup / veines corticales Oppenheim AJNR. 2005

20 *Bousser MG. Stroke 1985 HSA et TV Présence de sang à la PL (50%) * Cause incertaine : Infacrtus veineux hémorragique avec rupture secondaire dans ESA Hyperpression veineuse: rupture de paroi de la veine dans ESA Pendaison, strangulation

21 70 ans déficit transitoire Mb Sup gauche Angiopathie amyloïde

22 Angiopathie amyloïde Dépôts vasculaire de protéine βa4-amyloïde Amylose des vaisseaux leptoméningés Vaisseaux petits et moyens (adventice et media) Épaississement pariétal (sténose) Paroi fibrosée et nécrotique formation microanévrysme Population symptomatique: Patient âgé (> 65 ans) 10% à 60 ans ; 60% à 80 ans sans facteur de risque vasculaire (50%) hématomes lobaires superficiels multiples démence vasculaire (75%)

23 Critères diagnostiques * Âge > 55 ans Hématome lobaire (épargne NGC) Absence d autre cause de saignement Présence de microbleeds en T2* * Smith et al, 2003

24 74 ans. Crise bravais-jacksonienne gauche Raposo Eur J neurol 2010

25 Chronologie IRM Hypersignal Flair: 1 mois Prise contraste: 1 à 2 mois Hyposignal T2 * persiste

26 Hématome secondaire* J3 * Katoh, Surg Neurol 2007 Raposo Eur J Neurol 2010 Angiopathie amyloïde

27 Hématome secondaire

28 Autres causes plus rares

29 PRES-hemorragique (15%)* *Sharma, Neuroradiology 2010

30 Femme 50 ans, Céphalées aigues Syndrome de vasoconstriction cérébrale réversible

31 Vasoconstriction cérébrale réversible* Regroupe: Angiopathie cérébrale bénigne Angéite du postpartum Vasculopathie secondaire aux drogues (cannabis, cocaine, décongestionnants nasaux, Céphalées répétitives en coup de tonnerre Avec ou sans déficit neurologique Crise comitiale Lésions ischémiques ou hémorragiques Vasoconstriction multifocale (ARM ou angio) Lésions réversibles en 3 mois *Ducros, Brain 2007

32 Céphalée. Déficit gauche J2 Ischémie + hémorragie = endocardite infectieuse

33 Kleinign 2009, Chanvra, AJNR 2011 Marushima, J Clin eurosci 2006 HSA corticale et sténose artérielle Sténose bulbe carotidien Moya-moya

34 Conclusion HSA Rupture anevrysme Périmésencephalique Dissection Fistule / MAV HSA corticale (angioscan + IRM) Femme jeune, céphalées : Thrombose veineuse Personne agée, AIT : Angiopathie amyloïde Anevrysme mycotique (endocardite) Syndrome de vasoconstriction régressive Encéphalopathie postérieure régressive (PRES) Sténose artérielle (intra/ extracranienne) Méningite carcinomateuse

Imagerie des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques

Imagerie des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques Imagerie des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques M Mahi*, A Akhaddar**, J El Fenni*, M Benameur*, S Chaouir*. *Services d Imagerie Médicale ** Service de neurochirurgie Hôpital Militaire d Instruction

Plus en détail

IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3)

IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3) IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3) DEFINITION Hémorragie localisée aux espaces sous-arachnoïdiens du cerveau, et plus rarement aux espaces péri-médullaires. ETIOLOGIE fréquence : 5 habitants âge maximum

Plus en détail

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux FMC du GMBS La Châtre CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux 05/01/2010 1 CEPHALEES 1) Aigues 2) Sub-aigues 3) chroniques 05/01/2010 2 CEPHALEES

Plus en détail

Rein kystique et Système Nerveux Central

Rein kystique et Système Nerveux Central Rein kystique et Système Nerveux Central Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse CJN Mars 2009 Anévrysmes cérébraux Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse CJN

Plus en détail

SYNDROME de VASOCONSTRICTION CEREBRALE REVERSIBLE Versus ANGEITES du Système Nerveux Central Etude de 15 Angiopathies

SYNDROME de VASOCONSTRICTION CEREBRALE REVERSIBLE Versus ANGEITES du Système Nerveux Central Etude de 15 Angiopathies SYNDROME de VASOCOTRICTION CEREBRALE REVERSIBLE Versus ANGEITES du Système Nerveux Central Etude de 15 Angiopathies E Auffray-Calvier(1), A Néel (2), B Guillon (3), P Damier (4), H Desal (1), B Daumas-Duport

Plus en détail

Cas clinique. SAU Thionville

Cas clinique. SAU Thionville Cas clinique SAU Thionville Mme O, 64 ans, pas d ATCD particulier Adressée par MT pour céphalées, cervicalgies et déficit moteur du membre supérieur gauche En fait : céphalée datant d il y a 6 jours A

Plus en détail

Utilisation des techniques d imagerie médicale dans le diagnostic étiologique des céphalées

Utilisation des techniques d imagerie médicale dans le diagnostic étiologique des céphalées Le Bulletin du 21/10/2009 www.a2l.dz Juillet 2006 n 8 Utilisation des techniques d imagerie médicale dans le diagnostic étiologique des céphalées Professeur Lounes MEDJEK Bulletin n 8 juillet 2006 2 Créé

Plus en détail

20 ans sans migraine. Lisa Sabella. R4 Neurologie Adulte. Université de Sherbrooke SSVQ. Montréal

20 ans sans migraine. Lisa Sabella. R4 Neurologie Adulte. Université de Sherbrooke SSVQ. Montréal 20 ans sans migraine Lisa Sabella R4 Neurologie Adulte Université de Sherbrooke SSVQ Montréal Le 11 septembre 2015 Cas clinique! Madame V 62 ans! ATCD : PAR et Migraine (aucune depuis 20 ans)! Rx : Méthotrexate!

Plus en détail

journée de La céphalée aiguë suspecte : Très fréquemment observée dans la pratique que cache-t-elle? neurochirurgie

journée de La céphalée aiguë suspecte : Très fréquemment observée dans la pratique que cache-t-elle? neurochirurgie suspecte : que cache-t-elle? journée de neurochirurgie Michel W. Bojanowski, MD, FRCSC, et Nancy McLaughlin, MD Présenté par l Université de Montréal dans le cadre de La deuxième Journée du Département

Plus en détail

Imagerie des céphalées

Imagerie des céphalées Imagerie des céphalées MAHI M, AKHADDAR A, SEMLALI S, El KHARRAS A, BENAMEUR M, AKJOUJ S, CHAOUIR S. Services d imagerie médicale. Hôpital Militaire d Instruction Mohamed V. Rabat. Maroc INTRODUCTION Symptome

Plus en détail

Les urgences neurovasculaires

Les urgences neurovasculaires Les urgences neurovasculaires David LUIS Réanimation polyvalente CHU Jean Verdier, Bondy. david.luis@jvr.aphp.fr Généralités Classifications Organisation de la filière neurovasculaire Infarctus cérébraux

Plus en détail

Pathologie neurovasculaire aiguë. Dr Domitille Millon UCL

Pathologie neurovasculaire aiguë. Dr Domitille Millon UCL Pathologie neurovasculaire aiguë Dr Domitille Millon UCL ISCHÉMIE Transitoire : Accident Ischémique Transitoire Infarctus avec déficit permanent : Accident Vasculaire Cérébral HÉMORRAGIE Intra parenchymateuse

Plus en détail

Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte. PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie

Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte. PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie Jeune femme de 25 ans, enceinte de 3 mois d une première grossesse Se présente

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux

Accidents vasculaires cérébraux Accidents vasculaires cérébraux Introduction Problème de santé publique Entre 120 et 140 000 français par an Source de handicap Mortalité à 5 ans élevée Définition Atteinte du système nerveux central dont

Plus en détail

201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial

201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial Sommaire 201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial situations d urgence et prise en charge Imagerie Radiologie du crâne : non indiqué (+-plaie

Plus en détail

APPORT DE L IRM DANS LES AVC. PL CLOUET - Aurillac

APPORT DE L IRM DANS LES AVC. PL CLOUET - Aurillac APPORT DE L IRM DANS LES AVC PL CLOUET - Aurillac http://www.rxplc.net INTRODUCTION les accidents vasculaires cérébraux (AVC): 3 ème cause de mortalité et 1ère cause de handicap chronique. 140000 AVC par

Plus en détail

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA «J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA CEPHALEES Prévalence estimée à + de 90% dans la population occidentale Motif de 4% des passages dans les services d urgence International

Plus en détail

Microbleeds. Isabelle Klein. Service d imagerie Médicale Hôpital Bichat Claude Bernard, APHP INSERM-U698

Microbleeds. Isabelle Klein. Service d imagerie Médicale Hôpital Bichat Claude Bernard, APHP INSERM-U698 Microbleeds Isabelle Klein Service d imagerie Médicale Hôpital Bichat Claude Bernard, APHP INSERM-U698 Plan Définition, détection Histologie Prévalence Signification diagnostique Valeur pronostique >600

Plus en détail

Thérapeutiques interventionnelles en pathologie vasculaire cérébrale

Thérapeutiques interventionnelles en pathologie vasculaire cérébrale Thérapeutiques interventionnelles en pathologie vasculaire cérébrale D.U. de pathologie mini-invasive; Bordeaux, 8 mars 2011 Dr Jérôme Berge, Service de neuroradiologie diagnostique et thérapeutique, Hôpital

Plus en détail

Monsieur B., 38 ans. HTA + Obésité négligées. Flou visuel droit. Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel

Monsieur B., 38 ans. HTA + Obésité négligées. Flou visuel droit. Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel Monsieur B., 38 ans HTA + Obésité négligées Flou visuel droit brutal, durée 1H, spontanément régressif reprise de la symptomatologie Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel

Plus en détail

Pathologie hémorragique. Dr Domitille Millon UCL

Pathologie hémorragique. Dr Domitille Millon UCL Pathologie hémorragique Dr Domitille Millon UCL Sémiologie de l hémorragie : Scanner IRM Etiologie de l hémorragie : Hématome intra parenchymateux Hémorragie sous arachnoïdienne Exploration de l hémorragie

Plus en détail

NEURORADIOLOGIE OU NEUROIMAGERIE

NEURORADIOLOGIE OU NEUROIMAGERIE NEURORADIOLOGIE OU NEUROIMAGERIE -En premier lieu, il faut expliquer en quoi consiste la Neuro-imagerie sachant que les progrès actuels de la haute technologie et du traitement de l image par ordinateurs

Plus en détail

L AVC : une urgence pédiatrique aussi. Stéphane Chabrier & Manoëlle Kossorotoff

L AVC : une urgence pédiatrique aussi. Stéphane Chabrier & Manoëlle Kossorotoff L AVC : une urgence pédiatrique aussi Stéphane Chabrier & Manoëlle Kossorotoff L AVC de l enfant : une triple spécificité Spécificité épidémiologique Spécificité étiologique artériopathie ++ cardioembolie

Plus en détail

RMM Infectiologie, septembre 2013

RMM Infectiologie, septembre 2013 RMM Infectiologie, septembre 2013 Complications neurologiques des endocardites infectieuses (EI). Dr Levent. EOH Référent antibiotique.chsa. Dr Dewilde. Urgences, CHSA. Références bibliographiques. 1.

Plus en détail

G. Fargeix, E. Pomero, C. Billon-Grand, F. Cattin, A. Biondi. Service de Neuroradiologie et Thérapie Endovasculaire, CHRU de Besançon

G. Fargeix, E. Pomero, C. Billon-Grand, F. Cattin, A. Biondi. Service de Neuroradiologie et Thérapie Endovasculaire, CHRU de Besançon G. Fargeix, E. Pomero, C. Billon-Grand, F. Cattin, A. Biondi. Service de Neuroradiologie et Thérapie Endovasculaire, CHRU de Besançon Introduction Complication rare de l injection de produit de contraste

Plus en détail

N. Sadeghi Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme

N. Sadeghi Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme N. Sadeghi Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme TRAUMATISME CÉRÉBRAL Introduction 1.6 millions de trauma. crânien chaque année aux US 50,000 de décès / an 70,000 de déficits

Plus en détail

46 cas de méningite bactérienne compliquée colligés sur 4 ans entre 2005 et Méningite confirmée biologiquement dans

46 cas de méningite bactérienne compliquée colligés sur 4 ans entre 2005 et Méningite confirmée biologiquement dans Les complications infectieuses de la méningite restent malheureusement fréquentes dans notre contexte. Elles peuvent être responsable de complications graves: séquelles irréversibles motrices et fonctionnelles.

Plus en détail

Imagerie à la phase aigue de l AVC: place de la tomodensitométrie (TDM) multimodalité en urgence

Imagerie à la phase aigue de l AVC: place de la tomodensitométrie (TDM) multimodalité en urgence place de la tomodensitométrie (TDM) multimodalité en urgence Pr Emmanuel GERARDIN, unité de neuroradiologie CHU Charles Nicolle, l AVC : Baisse du débit sanguin cérébral localisée (territoire vasculaire)

Plus en détail

APPORT DE LA SEQUENCE TWIST DANS LE DIAGNOSTIC DES MALFORMATIONS VASCULAIRES

APPORT DE LA SEQUENCE TWIST DANS LE DIAGNOSTIC DES MALFORMATIONS VASCULAIRES APPORT DE LA SEQUENCE TWIST DANS LE DIAGNOSTIC DES MALFORMATIONS VASCULAIRES C.DRISSI, K.BOUAZIZ, B.ENNAIFER, N.HAMMAMI, K.WALHA, R.SEBAI, S.NAGI, M.BEN HAMOUDA. SERVICE DE NEURO-RADIOLOGIE, INSTITUT NATIONALE

Plus en détail

AVC du jeune et de l enfant

AVC du jeune et de l enfant AVC du jeune et de l enfant Dr Olivier DETANTE Unité Neuro-Vasculaire, CHU Grenoble Octobre 2010 DES Neurologie Max, 8 ans - Juillet : chute de trampoline (passée inaperçue) puis déficit G transitoire

Plus en détail

Dossier de neuroradiologie SFR Rhône Alpes Juin 2017

Dossier de neuroradiologie SFR Rhône Alpes Juin 2017 Dossier de neuroradiologie SFR Rhône Alpes Juin 2017 Dr Porta Basile IMADIS TELERADIOLOGIE 24/06/2017 Un détenu en détresse Patient de 71 ans adressé pour suspicion d AVC thrombolysable Hémiparésie gauche

Plus en détail

ENCÉPHALOPATHIE POSTÉRIEURE RÉVERSIBLE: PIEGES ET ASTUCES

ENCÉPHALOPATHIE POSTÉRIEURE RÉVERSIBLE: PIEGES ET ASTUCES ENCÉPHALOPATHIE POSTÉRIEURE RÉVERSIBLE: PIEGES ET ASTUCES O U L D C H AV E Y S ( 1 ), M E L L E R I O C ( 1, 2 ), AL AM I O ( 1 ), AB O U D E E B H ( 1 ), G O U R A E ( 1 ), P L AT M ( 1 ) 1: service imagerie,

Plus en détail

Cas 1. Patient de 42 ans Douleur thoracique, pas de fièvre Tachycardie à 129/min

Cas 1. Patient de 42 ans Douleur thoracique, pas de fièvre Tachycardie à 129/min Cas 1 Patient de 42 ans Douleur thoracique, pas de fièvre Tachycardie à 129/min Embolie pulmonaire scanner thoracique avec IV ou angioscanner thoracique Coupe axiale, fenêtre médiastinale Défect endoluminal

Plus en détail

Fiche 27 : SEMIOLOGIE NEURORADIOLOGIQUE

Fiche 27 : SEMIOLOGIE NEURORADIOLOGIQUE UE8 : Neuro Fiche 27 : SEMIOLOGIE NEURORADIOLOGIQUE I. Anomalies cérébrales A) Hyperdensités spontanées au scanner 1) Calcifications Hyperdensité très marquée, proche de celle de l os. - Physiologiques

Plus en détail

Cas cliniques. AL Deloffre, AC Rey, AS Russel-Robillard Aggour M, FG Barral, C Boutet

Cas cliniques. AL Deloffre, AC Rey, AS Russel-Robillard Aggour M, FG Barral, C Boutet Cas cliniques AL Deloffre, AC Rey, AS Russel-Robillard Aggour M, FG Barral, C Boutet Cas n 1 Cas n 1 Homme de 62 ans, vient pour déficit hémicorporel droit brutal Cas n 1 Vous réalisez cette IRM à H1 :

Plus en détail

Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas. Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc

Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas. Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas I. Mimouni, S. Lezar, F. Essodegui, W. Zamiati, at A. Adil Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc

Plus en détail

Imagerie de l AVC. Pierre Garnier 13 Juin 2015

Imagerie de l AVC. Pierre Garnier 13 Juin 2015 Imagerie de l AVC Pierre Garnier 13 Juin 2015 AVC nécessité d une prise en charge rapide thérapeu5ques d urgence : impact bénéfique sur le pronos5c AVC ischémique d origine artérielle : thrombolyse IV

Plus en détail

CEPHALEES AIGUES ET CHRONIQUES

CEPHALEES AIGUES ET CHRONIQUES TD CEPHALEES AIGUES ET CHRONIQUES I. Introduction La céphalée, toute plainte douloureuse centrée sur la région crânienne, est l un des motifs les plus fréquents de consultation (jusqu à 16 % des motifs

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES CEPHALEES BRUTALES DANS LE SERVICE D URGENCES

PRISE EN CHARGE DES CEPHALEES BRUTALES DANS LE SERVICE D URGENCES PRISE EN CHARGE DES CEPHALEES BRUTALES DANS LE SERVICE D URGENCES Dr Taurin Gregory, chef de service, unité de neurologie, Saint Malo Trucs et Astuces CONSULTATIONS TRES FREQUENTES ETIOLOGIES MULTIPLES

Plus en détail

Traumatisme Cérébral et Médullaire. N. Sadeghi- P.David Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme

Traumatisme Cérébral et Médullaire. N. Sadeghi- P.David Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme Traumatisme Cérébral et Médullaire N. Sadeghi- P.David Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme TRAUMATISME CÉRÉBRAL Introduction 1.6 millions de trauma. crânien chaque année aux

Plus en détail

) ))!! o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o Referral and patient transfer Emergency

Plus en détail

Thrombose veineuse cérébrale

Thrombose veineuse cérébrale Chapitre 10 Thrombose veineuse cérébrale Les hématomes cérébraux et les hémorragies sous-arachnoïdiennes secondaires à une thrombose veineuse cérébrale se traitent par anticoagulants! DÉFINITION Thrombose

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux : définitions L accident vasculaire cérébral () est un déficit neurologique de survenue soudaine

Plus en détail

Imagerie de susceptibilité magnétique: Quelle séquence pour quelle indication?

Imagerie de susceptibilité magnétique: Quelle séquence pour quelle indication? Imagerie de susceptibilité magnétique: Quelle séquence pour quelle indication? C Iosif, C Rodriguez, C Mellerio, M Petkova, E Meary, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Méder Service d'imagerie Morphologique et

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux AVC Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique

Plus en détail

Complications neurologiques symptomatiques de l'endocardite infectieuse : contributions de l'irm cérébrale

Complications neurologiques symptomatiques de l'endocardite infectieuse : contributions de l'irm cérébrale Complications neurologiques symptomatiques de l'endocardite infectieuse : contributions de l'irm cérébrale T. Goulenok, P. Longuet, J.J. Laurichesse, I. Klein, C. Leport, B. Iung, X. Duval. 1 à propos

Plus en détail

Ischémie cérébrale : Quel bilan étiologique et dans quel délai?

Ischémie cérébrale : Quel bilan étiologique et dans quel délai? Ischémie cérébrale : Quel bilan étiologique et dans quel délai? SFR IDF Dec 2013 Julien Savatovsky F. Charbonneau, P. Roux, JC. Sadik, V. Macaigne*, M. Obadia**, F. Héran Service d Imagerie Médicale, Fondation

Plus en détail

Ça va chauffer! Julien Horion, Mickael Lair, Dr Tollard, Dr Papagiannaki, Pr Gerardin Service de neuroradiologie diagnostique et interventionnelle

Ça va chauffer! Julien Horion, Mickael Lair, Dr Tollard, Dr Papagiannaki, Pr Gerardin Service de neuroradiologie diagnostique et interventionnelle Ça va chauffer! Julien Horion, Mickael Lair, Dr Tollard, Dr Papagiannaki, Pr Gerardin Service de neuroradiologie diagnostique et interventionnelle Antécédents de migraines hémiplégique sporadique Céphalées

Plus en détail

LA MALADIE DE MOYA MOYA : UNE ETIOLOGIE RARE D AVC ISCHEMIQUE DE L ENFANT

LA MALADIE DE MOYA MOYA : UNE ETIOLOGIE RARE D AVC ISCHEMIQUE DE L ENFANT LA MALADIE DE MOYA MOYA : UNE ETIOLOGIE RARE D AVC ISCHEMIQUE DE L ENFANT FEKI.W, FOURATI.H, BRADAI.M, NJEH.H, ABDELKEFI.M, DAOUD.E, GARGOURI.L*, MNIF.Z SERVICE D IMAGERIE MEDICALE CHU HEDI CHAKER, SFAX,

Plus en détail

Anatomie normale scanner injecté

Anatomie normale scanner injecté Neuroradiologie 1 Index Anatomie Rx standard: sinus normal Rx standard: Sinus anormal Hématome épidural en TDM Hématome sous dural en TDM Hématome intraparenchymateux en TDM HSA (hémorragie sous arachnoidienne)

Plus en détail

pour l'ecn : une image, un diagnostic

pour l'ecn : une image, un diagnostic pour l'ecn : diagnostic une image, un neurologie Patiente de 65 ans CAS 2 : Céphalée et hémiparésie droite 48h après un traumatisme crânien Scanner cérébral sans injection Plan axial Hyperdensité spontanée

Plus en détail

THROMBOSES VEINEUSES CEREBRALES Montevideo, sept 2OO8. Marie Germaine Bousser Hôpital Lariboisière, Paris

THROMBOSES VEINEUSES CEREBRALES Montevideo, sept 2OO8. Marie Germaine Bousser Hôpital Lariboisière, Paris THROMBOSES VEINEUSES CEREBRALES Montevideo, sept 2OO8 Marie Germaine Bousser Hôpital Lariboisière, Paris TVC : Données classiques Très rares De cause généralement infectieuse Clinique stéréotypée : signes

Plus en détail

Epidémiologie des céphalées dans les SU. Motif d admission de 1 à 2 % Prédominance féminine nette Le plus souvent sujet jeune

Epidémiologie des céphalées dans les SU. Motif d admission de 1 à 2 % Prédominance féminine nette Le plus souvent sujet jeune Epidémiologie des céphalées dans les SU Motif d admission de 1 à 2 % Prédominance féminine nette Le plus souvent sujet jeune CEPHALEE : EPIDEMIOLOGIE Médecine générale : 34ème motif; 0,5% des consultations

Plus en détail

Malformations artérioveineuses cérébrales

Malformations artérioveineuses cérébrales Malformations artérioveineuses cérébrales Xavier Combaz, Pierre Aguettaz, Olivier Levrier, Olivier Arnaud Neuroradiologie Interventionnelle Hôpital Clairval - M arseille Définition Malformation vasculaire

Plus en détail

Professeur Lounes MEDJEK

Professeur Lounes MEDJEK Le Bulletin du www.a2l.dz Mars 2007 n 12 Professeur Lounes MEDJEK 1 A/ INTRODUCTION L accident vasculaire cérébral (A.V.C) est défini comme un «déficit neurologique soudain d origine vasculaire». Sous

Plus en détail

L IMAGERIE DE LA PATHOLOGIE AORTIQUE AIGUË. S. Semlali, M. Mahi, H. Chtata, A. Hanine, S. Akjouj, M. Jidal, S. Chaouir

L IMAGERIE DE LA PATHOLOGIE AORTIQUE AIGUË. S. Semlali, M. Mahi, H. Chtata, A. Hanine, S. Akjouj, M. Jidal, S. Chaouir L IMAGERIE DE LA PATHOLOGIE AORTIQUE AIGUË S. Semlali, M. Mahi, H. Chtata, A. Hanine, S. Akjouj, M. Jidal, S. Chaouir But Connaître les signes en imagerie de la pathologie aigue de l aorte. Envisager les

Plus en détail

Faut-il Détecter Systématiquement les Complications Neurologiques dans l Endocardite Infectieuse (EI)?

Faut-il Détecter Systématiquement les Complications Neurologiques dans l Endocardite Infectieuse (EI)? Faut-il Détecter Systématiquement les Complications Neurologiques dans l Endocardite Infectieuse (EI)? Bernard Iung, Bichat Paris Thanh Doco Lecompte, HUG Genève Xavier Duval, Bichat Paris Complications

Plus en détail

M Guenot/Hémorragie sous-arachnoïdienne de l adulte

M Guenot/Hémorragie sous-arachnoïdienne de l adulte Hémorragie sous-arachnoïdienne spontanée de l'adulte Cas cliniques commentés http://spiral.univ-lyon1.f/ M Guenot/Hémorragie sous-arachnoïdienne de l adulte Pr E. JOUANNEAU Neurochirurgie A Hôpital Neurologique

Plus en détail

THROMBOSES VEıNEUSES CEREBRALES A PROPOS DE 135 CAS

THROMBOSES VEıNEUSES CEREBRALES A PROPOS DE 135 CAS INTRODUCTION THROMBOSES VEıNEUSES CEREBRALES A PROPOS DE 135 CAS M-G BOUSSER Jadis diagnostiquées uniquement à l autopsie, les thromboses vineuses cérébrales (TVC) ont été longtemps considérées comme des

Plus en détail

HEMORRAGIES SOUS- ARACHNOÏDIENNES HEMORRAGIES MENINGEES

HEMORRAGIES SOUS- ARACHNOÏDIENNES HEMORRAGIES MENINGEES HEMORRAGIES SOUS- ARACHNOÏDIENNES = HEMORRAGIES MENINGEES Généralités - 2,8 / 100 000 hts - Age < 60 ans - Femmes : 60-70 % - Formes familiales : 10 % - Facteurs de risque : tabac, HTA, dyslipidémies -

Plus en détail

QUIZZ Neuroradiologie

QUIZZ Neuroradiologie QUIZZ Neuroradiologie Question: Identifiez les repères anatomiques Anatomie normale scanner injecté Réponses Anatomie normale scanner injecté Sinus maxillaire Artère vertébrale Bulbe rachidien Pôle cérébelleux

Plus en détail

Imagerie de causes rares de l hypertension artérielle réno vasculaire chez l enfant

Imagerie de causes rares de l hypertension artérielle réno vasculaire chez l enfant Imagerie de causes rares de l hypertension artérielle réno vasculaire chez l enfant N.ALLALI, R.DAFIRI Service de Radio-pédiatrie Hôpital d Enfant-Maternité, CHU-Rabat INTRODUCTION L hypertension artérielle

Plus en détail

Angéite cérébrale primitive du système nerveux central: description en imagerie des 52 premiers patients de la cohorte francaise COVAC

Angéite cérébrale primitive du système nerveux central: description en imagerie des 52 premiers patients de la cohorte francaise COVAC Angéite cérébrale primitive du système nerveux central: description en imagerie des 52 premiers patients de la cohorte francaise COVAC O Naggara 1, H de Boysson 2, M Zuber 3, V Costalat 4, C Oppenheim

Plus en détail

Prise en charge des AVC

Prise en charge des AVC Prise en charge des AVC Cas clinique n 1 Monsieur P, âgé de 74 ans. Pas d antécédents connus en dehors d une insuffisance veineuse et d antécédents familiaux cardio-vasculaires. Il présente brutalement

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS Février 2012 n 3

DOSSIER DU MOIS Février 2012 n 3 DOSSIERDUMOIS Février2012n 3 Guillaume LEFEBVRE glefebvre@cours-galien.fr ANNEE 2011/2012 DOSSIER NEURORADIOLOGIE Une patiente de 42 ans est admise en salle de déchocage ou vous êtes de garde pour prise

Plus en détail

Prise en charge des hémorragies intra cérébrales. Marie-Hélène Mahagne Unité NeuroVasculaire CHU Nice

Prise en charge des hémorragies intra cérébrales. Marie-Hélène Mahagne Unité NeuroVasculaire CHU Nice Prise en charge des hémorragies intra cérébrales Marie-Hélène Mahagne Unité NeuroVasculaire CHU Nice 10 à 30 % des AVC Mortalité à 6 mois de 30 à 50 % Primaires Rupture des petites artères ou artérioles

Plus en détail

Une forme particulière d hypertension intracérébrale: l hypertension idiopathique

Une forme particulière d hypertension intracérébrale: l hypertension idiopathique Une forme particulière d hypertension intracérébrale: l hypertension idiopathique Nicoleta ROTARU, Silviu HINCU, Adriana BOGORIN, Maher ABU EID, Silviu DRAGHICI, Aikaterini FITSIORI, Jean Louis DIETEMANN

Plus en détail

PATHOLOGIES VASCULAIRES CEREBRALES. Mathieu Bataille

PATHOLOGIES VASCULAIRES CEREBRALES. Mathieu Bataille PATHOLOGIES VASCULAIRES CEREBRALES Mathieu Bataille Epidémiologie Incidence: 1-2/ 1000 hab/ an Soit environ 150 000 nouveau cas / an / en France Prévalence: 4-6/ 1000 hab 3ieme cause de mortalité (après

Plus en détail

Ischémie cérébrale en cas de dissection artérielle cervicale : mécanisme embolique ou hémodynamique?

Ischémie cérébrale en cas de dissection artérielle cervicale : mécanisme embolique ou hémodynamique? Ischémie cérébrale en cas de dissection artérielle cervicale : mécanisme embolique ou hémodynamique? A.Morel 1, O. Naggara 1, X. Leclerc 2, M. Tisserand 3, M. Chennoufi 1, N. Carpentier 1, R. Souillard

Plus en détail

Conflits d intérêt. Participation à des «staffs» et des soirées de formation financées par les laboratoires pharmaceutiques

Conflits d intérêt. Participation à des «staffs» et des soirées de formation financées par les laboratoires pharmaceutiques Conflits d intérêt Participation à des «staffs» et des soirées de formation financées par les laboratoires pharmaceutiques Sommaire 1- Introduction 2 - HTA essentielle et risque neurovasculaire 3- Situations

Plus en détail

Ce que nous faisons devant un malaise. F Héran JL Sarrazin

Ce que nous faisons devant un malaise. F Héran JL Sarrazin Ce que nous faisons devant un malaise F Héran JL Sarrazin De quoi parlons nous? Terme vague, très employé par les patients Parler avec le patient PERTE DE CONNAISSANCE 1 Post-traumatique immédiate : rechercher

Plus en détail

ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Prise en charge à la phase aigue. Dr Sandrine DELTOUR Urgences Cérébro Vasculaires

ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Prise en charge à la phase aigue. Dr Sandrine DELTOUR Urgences Cérébro Vasculaires ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Prise en charge à la phase aigue Dr Sandrine DELTOUR Urgences Cérébro Vasculaires EPIDEMIOLOGIE: Pathologie fréquente et grave: Incidence: 150 à 200/100 000/an. Taux de

Plus en détail

Vaisseaux de l encéphale JL BERTHELOT

Vaisseaux de l encéphale JL BERTHELOT Vaisseaux de l encéphale JL BERTHELOT Artères de l encéphale - Système carotidien. 2 -Système vertébro-basilaire Anastomosés au niveau du polygone de WILLIS (cercle artériel de la base). Veines de l encéphale

Plus en détail

Démarche diagnostique en IRM devant une lésion. composante kystique de l adulte. MP Gobin-Meteil, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Meder

Démarche diagnostique en IRM devant une lésion. composante kystique de l adulte. MP Gobin-Meteil, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Meder Démarche diagnostique en IRM devant une lésion parenchymateuse cérébrale à composante kystique de l adulte E Meary, C Mellerio,O Naggara, M Petkova, MP Gobin-Meteil, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Meder INTRODUCTION

Plus en détail

Ischémie Cérébrale. Quid des séquences classiques

Ischémie Cérébrale. Quid des séquences classiques Ischémie Cérébrale Quid des séquences classiques Séquences classiques Echo de Spin: T1, T2, FLAIR Echo de Gradient: EG T2 AngioMR TDV: Polygone de Willis + Gado: TSA Echo de Spin T1 Sagittal de repérage:

Plus en détail

Traumatisme crânien. Objectifs Faire le bilan des lésions du cerveau, de la voûte, de la base du crâne, de la face et du scalp.

Traumatisme crânien. Objectifs Faire le bilan des lésions du cerveau, de la voûte, de la base du crâne, de la face et du scalp. 29 CHAPITRE Objectifs Faire le bilan des lésions du cerveau, de la voûte, de la base du crâne, de la face et du scalp. Technique l Série sans injection dans le plan axial. l Étude en fenêtre cérébrale

Plus en détail

AVC Une maladie hétérogène

AVC Une maladie hétérogène AVC Une maladie hétérogène Pr. Jean-Louis MAS Journée Recherche et Santé AVC: de la clinique à la physiopathologie Paris, 24 novembre 2015 AVC: une maladie hétérogène Hémorragie méningée 5% 80% Infarctus

Plus en détail

Annexe 13. Recommandations pour la sélection des données PMSI MCO concernant l AVC

Annexe 13. Recommandations pour la sélection des données PMSI MCO concernant l AVC Annexe 13 Recommandations pour la sélection des données PMSI MCO concernant l AVC A99 Recommandations pour la sélection des données PMSI MCO concernant l AVC I. Sélection des résumés de sortie Seront

Plus en détail

EVALUATION TEMPORELLE ET RADIOLOGIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS CEREBRO- VASCULAIRES A KINSHASA.

EVALUATION TEMPORELLE ET RADIOLOGIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS CEREBRO- VASCULAIRES A KINSHASA. EVALUATION TEMPORELLE ET RADIOLOGIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS CEREBRO- VASCULAIRES A KINSHASA. A. Molua Aundu, JM Kabeya, J.Mukaya, P. Katchunga, A. Mbongo Tanzia. Service de Radiologie des

Plus en détail

Son incidence varie de 1,2 à 2,6 cas/million/an. Elle survient au cours de la 2 ème décade de vie. L atteinte pédiatrique reste très rare.

Son incidence varie de 1,2 à 2,6 cas/million/an. Elle survient au cours de la 2 ème décade de vie. L atteinte pédiatrique reste très rare. La maladie de Takayasu est une artérite inflammatoire des vaisseaux de gros calibre qui atteint avec prédilection l aorte et ses principales branches. Son incidence varie de 1,2 à 2,6 cas/million/an. Elle

Plus en détail

Diagnostic et prise en charge des AVC. Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux

Diagnostic et prise en charge des AVC. Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux Diagnostic et prise en charge des AVC Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux Définitions Déficits neurologiques aigus d'apparition soudaine (quelques

Plus en détail

Imagerie des complications des méningites chez l enfant

Imagerie des complications des méningites chez l enfant Imagerie des complications des méningites chez l enfant H. Bouamri, K. Chbani, A. Benmoussa, S. Salam, L. Ouzidane Service de Radiologie Pédiatrique - Hôpital d Enfants A. EL Harouchi, CHU Ibn Rochd, Casablaca,

Plus en détail

085. Infection à VIH

085. Infection à VIH Sommaire 085. Infection à VIH information et conseils pour la prévention de la transmission sanguine et sexuelle, diagnostic, annonce d une sérologie, attitude thérapeutique et suivi Toxoplasmose cérébrale

Plus en détail

S. Stoquart-ElSankari 1,2, M. Csoznyka 3, P. Lehman 4, ME. Meyer 1, H. Deramond 4, O. Balédent 1

S. Stoquart-ElSankari 1,2, M. Csoznyka 3, P. Lehman 4, ME. Meyer 1, H. Deramond 4, O. Balédent 1 Modification des flux intracrâniens vasculaires et de LCS dans les thromboses veineuses cérébrales S. Stoquart-ElSankari 1,2, M. Csoznyka 3, P. Lehman 4, ME. Meyer 1, H. Deramond 4, O. Balédent 1 1 Biophysique

Plus en détail

Signes devant faire évoquer une fistule durale intracrânienne ou médullaire en imagerie en coupes

Signes devant faire évoquer une fistule durale intracrânienne ou médullaire en imagerie en coupes Signes devant faire évoquer une fistule durale intracrânienne ou médullaire en imagerie en coupes Florence TAHON (1), Omer EKER (1), Kamel BOUBAGRA (1), Victor CUVINCIUC (1), Jean-François LEBAS (1), Jean-Claude

Plus en détail

Mikael Mazighi Service de neurologie and Centre d accueil et de traitement de l attaque cérébrale Hôpital Bichat, Paris

Mikael Mazighi Service de neurologie and Centre d accueil et de traitement de l attaque cérébrale Hôpital Bichat, Paris Mikael Mazighi Service de neurologie and Centre d accueil et de traitement de l attaque cérébrale Hôpital Bichat, Paris Prévalence hémorragies cérébrales liées aux AVK Flaherty ML, et al. Neurology. 2007

Plus en détail

Les accidents Vasculaires cérébraux

Les accidents Vasculaires cérébraux Les accidents Vasculaires cérébraux Notes sur le cours du Dr Abraham Le 04/11/2009 1 Table des matières 1 Dierentes formes 4 2 Examen clinique 4 3 Conduite du raisonnement clinique 6 3.1 Accident vasculaire?..............................

Plus en détail

NEUROSARCOIDOSE A LOCALISATION THALAMIQUE. A PROPOS D UN CAS

NEUROSARCOIDOSE A LOCALISATION THALAMIQUE. A PROPOS D UN CAS NEUROSARCOIDOSE A LOCALISATION THALAMIQUE. A PROPOS D UN CAS N. Cherif Idrissi El Ganouni 1, M. Ouali Idrissi 1, A.Benhaddou 1, T. Abou El Hassan 2, O. Essadki 1, A. Ousehal 1 1 : Service de Radiologie,

Plus en détail

URGENCES HYPERTENSIVES

URGENCES HYPERTENSIVES Touggourt le 08 /01/2016 URGENCES HYPERTENSIVES Formation intensive en hypertensiologie Touggourt 24-25-26 Décembre 2015 07-08-09 Janvier 2016 Facebook: Docteurbenaouda INDICATIONS SPECIFIQUES Accident

Plus en détail

femme 61 ans.contrôle d une colite pseudo-membraneuse actuellement traitée avec bilan coprologique biologique négatif

femme 61 ans.contrôle d une colite pseudo-membraneuse actuellement traitée avec bilan coprologique biologique négatif femme 61 ans.contrôle d une colite pseudo-membraneuse actuellement traitée avec bilan coprologique biologique négatif Scanner abdomino-pelvien déclaré " sans particularité" Solène Varnier (IHN) Scanner

Plus en détail

Endocardites infectieuses et embolies cérébrales : stratégies thérapeutiques

Endocardites infectieuses et embolies cérébrales : stratégies thérapeutiques Endocardites infectieuses et embolies cérébrales : stratégies thérapeutiques Dr Vincent Le Guillou Service de Chirurgie Thoracique et Cardiovasculaire CHU ROUEN Staff Neuro-Vasculaire mai 2010 Introduction

Plus en détail

S. RAJI, N.KOUBAB, L.HAMMANI, FZ EL GUEDDARI, I. NASSAR SERVICE DE RADIOLOGIE HÔPITAL AVICENNE,RABAT

S. RAJI, N.KOUBAB, L.HAMMANI, FZ EL GUEDDARI, I. NASSAR SERVICE DE RADIOLOGIE HÔPITAL AVICENNE,RABAT S. RAJI, N.KOUBAB, L.HAMMANI, FZ EL GUEDDARI, I. NASSAR SERVICE DE RADIOLOGIE HÔPITAL AVICENNE,RABAT La maladie de Behçet est une affection multisystémique, caractérisée par une triade: aphtose buccale,

Plus en détail

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Cas Clinique 1 Patiente de 42 ans Facteurs de risque : tabac, contraception orale,

Plus en détail

Le point de vue du radiologue

Le point de vue du radiologue Le point de vue du radiologue Noémie Butori Assistante en radiologie - CH Mâcon Le téléphone sonne à 0h30 60 ans, douleur abdominale et vomissements, multiples ATCD chir abdo. «Je suis interne d ortho,

Plus en détail

Imagerie Cérébrale chez l homme en 2012 Quand? Comment?

Imagerie Cérébrale chez l homme en 2012 Quand? Comment? Imagerie Cérébrale chez l homme en 2012 Quand? Comment? P. HUGONET Médecin Radiologiste Académie Vétérinaire Paris - 3 Mai 2012 C est précisément la fonction de la science de fournir une représentation

Plus en détail

C.Ranc, L.Mondot, S.Chanalet, S.Macario, J.Havet,A.Pellegrin, B.Padovani. Service d imagerie-chu pasteur

C.Ranc, L.Mondot, S.Chanalet, S.Macario, J.Havet,A.Pellegrin, B.Padovani. Service d imagerie-chu pasteur Petit journal illustré des Malformations vasculaires intracrâniennes «bénignes» de découverte fortuite LA FAMILLE DES MALFORMATIONS VASCULAIRES À FLUX LENTS C.Ranc, L.Mondot, S.Chanalet, S.Macario, J.Havet,A.Pellegrin,

Plus en détail

Orientation. Urgences abdominales - III. Exploration. Pancréatite aiguë. PA / scanner

Orientation. Urgences abdominales - III. Exploration. Pancréatite aiguë. PA / scanner Orientation Urgences abdominales - III Yves Gandon Urgence = douleurs quasiconstantes Localisation oriente +++ Associées à Occlusion (sur bride post-chir, hernie ) Fièvre (appendicite, cholécystite, sigmoïdite

Plus en détail

L hypotension intracérébrale dite «spontanée»: signes à reconnaître en IRM

L hypotension intracérébrale dite «spontanée»: signes à reconnaître en IRM L hypotension intracérébrale dite «spontanée»: signes à reconnaître en IRM Nicoleta ROTARU, Silviu HINCU, Silviu DRAGHICI, Aikaterini FITSIORI, Adriana BOGORIN, Maher ABU EID, Jean Louis DIETEMANN CHU

Plus en détail

CÉPHALÉE AIGUË ET CHRONIQUE

CÉPHALÉE AIGUË ET CHRONIQUE I - 11 Q 188 CÉPHALÉE AIGUË ET CHRONIQUE RR Dr Geneviève Demarquay 1, Dr Anne Ducros 2 1. Service de neurologie, hôpital Croix-Rousse, 69004 Lyon, France 2. Urgences céphalées, hôpital Lariboisière, 75010

Plus en détail