Sujet. Optimisation de la régulation des paramètres humidité et densité sur des lignes d extrusion de croquettes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sujet. Optimisation de la régulation des paramètres humidité et densité sur des lignes d extrusion de croquettes"

Transcription

1 Sujet Optimisation de la régulation des paramètres humidité et densité sur des lignes d extrusion de croquettes

2 Présentation du projet Masterfoods sur le site Bokros en Hongrie fabrique des aliments secs pour animaux de compagnie. Ces croquettes sont obtenues par un procédé d extrusion puis de séchage. Procédé relativement instable rendant le contrôle des paramètres humidité et densité du produit difficile. Le contrôle de ces paramètres et cependant crucial pour des raisons de qualité et de coût du produit fini.

3 Les enjeux En terme de qualité En terme de coût Trop humide risque de moisissure. Trop sec Mauvaises caractéristiques d appétence Trop dense Mauvaise digestibilité + Aspect sous- rempli à l emballage Trop léger Aspect sur-rempli à l emballage Variations importantes de densité Dysfonctionnements des machines d emballage = baisse d efficacité Trop dense Obligation de sur-doser = pertes financières Trop sec Vente de matière première / l eau = pertes financières

4 Les objectifs Faire une étude de la capabilité des lignes de production de Bokros en terme de contrôle et de régulation de la densité et de l humidité. Mise en place des systèmes, prévus dans le cadre du projet «IDP», et relatifs au contrôle de l humidité et de la densité ( densimètres en ligne et régulation automatique de la densité ). Coordonner l ensemble des travaux relatifs à l humidité et à la densité.

5 Procédé d élaboration des croquettes

6 Diagnostic Les mesures manuelles de densité sont trop incertaines et pas assez fréquentes pour assurer un réel suivi de ce paramètre. Les mesures d humidité sont acceptables mais également trop peu fréquentes. La régulation PID des «liquides» est correcte en terme de variation autour de la consigne ( environ +/- 1 % ) et le temps de réponse en boucle fermée et largement suffisant par rapport au temps de réponse du procédé. La régulation PID des poudres est trop incertaine ( le plus souvent elle est mauvaise! ) avec des variations importantes de débit influant sur la densité.

7 Diagnostic ( suite ) La façon de réguler des opérateurs n est pas toujours très judicieuse ( en jouant sur les consignes de manière intempestive sans laisser le temps au procédé de se stabiliser ). La densité des poudres, en provenance de la centrale de broyage et de mixage, varie de manière très significative entre 2 «batch». Le fonctionnement des séchoirs ( lignes 1 et 2 ) n est pas bon. - Mauvaise conception - Mauvaise régulation des températures

8 Travail à mettre en oeuvre Optimiser le dosage des poudres Optimiser les séchoirs des lignes 1 et 2 Mettre en service les densimètres Implanter la régulation automatique de densité

9 Le dosage des poudres

10 Identification des problèmes Compression du produit résiduel dans le silo 2 lors de la décharge du silo 1 vers le silo 2. Vitesse de vis fixe et densité de poudre qui augmente masse de poudre plus importante dans le mixeur. Mauvaise conception du bloc de régulation PID Pas de filtrage sur la valeur de sortie du PID Gain trop élevé Fréquence d échantillonnage du bloc trop rapide Ce bloc privilégie la vitesse à la stabilité alors que le procédé nécessite le contraire

11 Identification des problèmes (suite) Phénomène de «pompage» observé sur la régulation de poudre lié à des remontées de vapeur du mixeur vers la vis d alimentation Au même titre que le problème concernant les variations de densité de poudre entre 2 «batch» énoncé précédemment, ce problème a été identifié très tardivement. Je n ai donc pas pu travailler dessus. Il est pourtant primordial d apporter des solutions rapidement à ces deux problèmes sans quoi aucune régulation automatique n est envisageable à Bokros.

12 «Solutions» apportées Passer la décharge de 600 Kg à 300 Kg Diminue l impact de la décharge sur la couche résiduelle dans le silo 2 et de ce fait l amplitude des variations cycliques observée sur l intensité extrudeur. Donner la possibilité de figer la vitesse de la vis d alimentation et permettre ainsi de «court circuiter» le bloc PID Diminue les variations autour de la valeur de consigne et stabilise le procédé.

13 Les séchoirs (lignes 1 et 2) Rappel des problèmes Mauvaise conception Mauvaise régulation Suggestions pour améliorer ces 2 séchoirs Effectuer les modifications mécaniques préconisées par l expert américain pour améliorer la redistribution d air chaud ( compartimentation du séchoir ) Donner la possibilité de fixer la consigne de débit de gaz des brûleurs de manière à «court-circuiter» l action du PID et permettre ainsi l identification des problèmes. ( problème de PID ou autre problème?). Appliquer régulièrement la procédure de calibrage des débits d air entrant et sortant décrite dans la notice d utilisation du séchoir de la ligne 3

14 Mise en service des densimètres Travail à effectuer - Coordonner les fournisseurs pour faire «dialoguer» les programmes (densimètres et fonctionnement général de chaque ligne) Problèmes rencontrés - Le programme des densimètres est une boite noire connue du fournisseur uniquement. - Le fournisseur ne connaît pas suffisamment le matériel choisi par Bokros ( type d automates, logiciel de programmation). Mise en place très longue due à de nombreux problèmes liés au programme des densimètres.

15 Mise en place de la régulation prédictive Régulation prédictive : Qu est ce que c est? Un bloc de régulation du type PID amélioré Le caractère prédictif du bloc est donné par l implantation d un modèle de comportement de la ligne d extrusion. L action du bloc de régulation à un instant t est calculée en fonction, des mesures passées, de l état du système à cet instant et aussi de l état futur du système prédit par le modèle. Intérêt de la régulation prédictive : Ce type de régulation est nécessaire dans le cas ou le retard pur d un procédé est du même ordre de grandeur que le temps de réponse en boucle ouverte.

16 Travail pré-implantation à effectuer Système d acquisition des variables du procédé

17 Travail pré-implantation (suite) Les tests incrémentaux L enregistrement des tests incrémentaux permet l identification du procédé et la définition des paramètres du modèle dont dépend la prédiction du régulateur. Ces tests doivent être effectués pour chaque produit car le modèle peut différer en fonction du produit extrudé. Préparation des automates et des écrans de supervision pour l implantation des régulateurs. Faire en sorte que les modes de fonctionnement des régulateurs influent sur le comportement de la ligne ( ajuster les consignes automatiquement, ne pas autoriser les changements des opérateurs etc. ) Permettre la commande des régulateurs des écrans de supervision

18 Régulation mise en place

19 Résultats Type de régulation Extrudeur Refroidisseur moyenne ecart type moyenne ecart type Opérateur 416,88 10, ,6839 4,89 Rien toucher 420,5137 8, ,2508 6,66 Régulation extrudeur 416,9853 8,51 428,4824 2, operateur regulation rien toucher

20 Coordination du projet Coordination des tâches : Master timing MAY JUNE JULY AUGUST P5 P6 P7 P8 P9 Job to do By W2 W3 W4 W1 W2 W3 W4 W1 W2 W3 W4 W1 W2 W3 W4 W1 W2 W3 W4 PLC data acquisition in Excel file Masterfoods control team Upgrade drymix regulation line 1 Masterfoods control team Upgrade liquids regulation line 1 Masterfoods control team Densimeter calibration Masterfoods I/O list for Predictive controller implementation in Quantum Adersa Prepare I/O for implementation Masterfoods control team Trials line 1 ( noise evaluation + incremental steps) Masterfoods Identification, model set up and simulation of the controller line 1 Adersa Trials line 2 ( noise evaluation + incremental steps) Masterfoods Intouch screen based on LCV application line1 and line 2 Masterfoods control team Implementation of the controller in the Quantum line 1 and line2 Masterfoods control team Help in implementation line 1 and 2 + test of the regulation line 1 Adersa Identification, model set up and simulation of the controller line 2 Adersa Set up of the system line 2+ test of the regulation line 2 Masterfoods Trials line 3 ( noise evaluation+ incremental steps ) Masterfoods Identification, new model and new regulation controller Adersa density regulation start from this week timing not defined yet, possible tests during this period

21 Conclusion Les résultats ne sont pas encore là mais la voie est ouverte et les outils sont aujourd hui en place sur le site. Les résultats viendront lorsque le fonctionnement des lignes sera conforme aux objectifs fixés par le projet «IDP» Une fois la densité régulée proprement et les séchoirs optimisés il sera alors temps de travailler sur le volet humidité.

22

23

24

25

26

27

28

29

Régulation avancée dans le cadre d un automate programmable industriel. Conduite d un four de séchage. adersa

Régulation avancée dans le cadre d un automate programmable industriel. Conduite d un four de séchage. adersa Régulation avancée dans le cadre d un automate programmable industriel Conduite d un four de séchage adersa Besoin client Procédé de fabrication de produit sec utilisant un four de séchage Nécessité de

Plus en détail

«PCR. Bibliothèque de Régulateurs Prédictifs. Description et applications» AVANTAGES POUR LES UTILISATEURS-INSTRUMENTALISTE :

«PCR. Bibliothèque de Régulateurs Prédictifs. Description et applications» AVANTAGES POUR LES UTILISATEURS-INSTRUMENTALISTE : «PCR. Bibliothèque de Régulateurs Prédictifs. Description et applications» FONCTIONALITES CLEF PCR convient parfaitement pour tout procédé dont le comportement doit être amélioré : meilleure stabilité,

Plus en détail

IDENTIFICATION Intitulé de l Unité d Enseignement : REGULATION Intitulé du cours : Nombre de crédits ECTS : Nombre de périodes : 60 Code : N UE 949-1

IDENTIFICATION Intitulé de l Unité d Enseignement : REGULATION Intitulé du cours : Nombre de crédits ECTS : Nombre de périodes : 60 Code : N UE 949-1 IDENTIFICATION Intitulé de l Unité d Enseignement : REGULATION Niveau d études : C Intitulé du cours : Nombre de crédits ECTS : Nombre de périodes : 60 Code : N UE 949-1 DESCRIPTION Prérequis : Mathématique

Plus en détail

exemple de performances de l automatique avancée sur une colonne à distiller

exemple de performances de l automatique avancée sur une colonne à distiller exemple de performances de l automatique avancée sur une colonne à distiller MS/CTA/II 22/02 Marc Souche : ATOFINA - Direction Coordination Technique Industrie Informatique Industrielle - centre technique

Plus en détail

II- Problème : Boucles de régulation automatique d une

II- Problème : Boucles de régulation automatique d une Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Ecole Supérieure de Technologie de Fès Département Génie des Procédés 2 ème année. Filières : Génie Thermique et Energétique (GTE) Examen de régulation industrielle

Plus en détail

L essentiel pour maîtriser et optimiser sa combustion en industrie

L essentiel pour maîtriser et optimiser sa combustion en industrie #bluewebinar Bienvenue L essentiel pour maîtriser et optimiser sa combustion en industrie 30 minutes avec Thierry Beaussé Ingénieur Energéticien et Expert métier blu.e sénior 1 AU PROGRAMME Introduction

Plus en détail

Téléchargé gratuitement sur

Téléchargé gratuitement sur CCP Modélisation et Ingénierie numérique PSI 2017 Énoncé 1/23 CCP Modélisation et Ingénierie numérique PSI 2017 Énoncé 2/23 CCP Modélisation et Ingénierie numérique PSI 2017 Énoncé 3/23 CCP Modélisation

Plus en détail

I Etude préliminaire.

I Etude préliminaire. 1- L effet PELTIER I Etude préliminaire. Définition : L effet Peltier (découvert par Jean Charles Athanase Peltier) est un phénomène thermoélectrique découvert par un horloger français en 1834, consistant

Plus en détail

Modélisation sous Matlab/Simulink ou Scilab/Xcos

Modélisation sous Matlab/Simulink ou Scilab/Xcos thierry.mimar@acsysteme.com Modélisation sous Matlab/Simulink ou Scilab/Xcos Création d un modèle La démarche de modélisation Conception Développement Calage Validation 2 1. Conception du modèle Définition

Plus en détail

Lab. #5 : Régulateurs à microcontrôleurs

Lab. #5 : Régulateurs à microcontrôleurs UQÀM Département de génie microélectronique EMB7000 Introduction aux systèmes embarqués II. But du laboratoire et matériel requis Lab. #5 : Régulateurs à microcontrôleurs Ce laboratoire vise à montrer

Plus en détail

Apport de l identification en Boucle Fermée sur l asservissement de vitesse de l injecteur de la presse verticale

Apport de l identification en Boucle Fermée sur l asservissement de vitesse de l injecteur de la presse verticale Tests de robustesse pour la régulation en vitesse matière matière matière matière _matière difficile matière Régulation vitesse Injection : Test de robustesse pour une consigne de vitesse de 1V (5 mm/s)

Plus en détail

Le séchage de précision par haute fréquence en continu

Le séchage de précision par haute fréquence en continu Le séchage de précision par haute fréquence en continu Dans le cadre des Ateliers-Conférences sur le Séchage du Bois (20 e édition) Vincent Lavoie, ing. f. Chercheur Séchage du Bois FPInnovations James

Plus en détail

Traitement thermique

Traitement thermique Traitement thermique Conditionneurs thermiques CTID/CTIS Le conditionneur thermique STOLZ permet d assurer la qualité sanitaire, d améliorer l écoulement des farines, la digestibilité de l amidon, et augmente

Plus en détail

BTS CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE INSTRUMENTATION ET RÉGULATION

BTS CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE INSTRUMENTATION ET RÉGULATION BTS CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE SESSION 2000 INSTRUMENTATION ET RÉGULATION Durée : 4 heures Coefficient : 5 L'utilisation d'une calculatrice réglementaire est autorisée. Note : toutes

Plus en détail

ELEMENTS DE CORRECTION

ELEMENTS DE CORRECTION LES SYSTEMES D ASSERVISSEMENTS DES MOTEURS à COURANT CONTINU Etude du comportement des gyropodes - Le robot Nxt de Lego Eléments de correction A- Exploitation des ressources et préparation à l étude théorique

Plus en détail

Fonctions Supplémentaires des Régulateurs Numériques

Fonctions Supplémentaires des Régulateurs Numériques Fonctions Supplémentaires des Régulateurs Numériques Chapitre 4 1 EXTRACTION DE RACINE CARREE : L extraction de racine carrée sert à relinéariser des mesures de débit faites par mesure de pression différentielle

Plus en détail

TP3 : Régulation d un système hydraulique

TP3 : Régulation d un système hydraulique TP3 : Régulation d un système hydraulique I. PRESENTATION GENERALE Le banc de TP est composé de 3 entités : un calculateur, un module d interface pour la régulation et une unité de régulation. L unité

Plus en détail

C2-Dossier de présentation

C2-Dossier de présentation SESSION 2009 CA/PLP CONCOURS INTERNE ET CAER Section : GENIE ECANIQUE Option : AINTENANCE DES SYSTEES ECANIQUES AUTOATISES ETUDE D UN SYSTEE ET / OU D UN PROCESSUS TECHNIQUE C2-Dossier de présentation

Plus en détail

LA SUSPENSION AIR TRONIC

LA SUSPENSION AIR TRONIC AIR TRONIC Terminale BEP VI PROF 1) PRESENTATION DU SYSTEME La suspension pneumatique à régulation électronique équipe désormais une grande majorité des de véhicules industriels mais aussi d autocars.

Plus en détail

REGULATION DE LA TEMPERATURE D'UN FOUR

REGULATION DE LA TEMPERATURE D'UN FOUR CETTE FICHE EST A REMETTRE COMPLETEE A L'ISSUE DU TP. REGULATION DE LA TEMPERATURE D'UN FOUR NOMS (souligner le rédacteur) Préparation /6 Déroulement /7 Compte-rendu /7 /20 Liens référentiel: Tâches T41

Plus en détail

Implémentation d algorithmes de commande par microcontrôleur

Implémentation d algorithmes de commande par microcontrôleur Implémentation d algorithmes de commande par microcontrôleur Processus Définition de base Ensemble d éléments interconnectés de manière à accomplir une ou plusieurs fonctions données Comprend des variables

Plus en détail

Instructions d emploi et de montage

Instructions d emploi et de montage Généralités Les travaux de montage ne sont à effectuer que par des spécialistes. Pour des dégâts causés par un montage ou maintien incorrect, la société WÖHWA déclin toute responsabilité. Les travaux de

Plus en détail

1 Identification de la fonction de transfert numérique

1 Identification de la fonction de transfert numérique Assevissement numérique de vitesse d une MCC : identification de la fonction de transfert numérique par différentes méthodes, prédétermination et mise en oeuvre de différents correcteurs RÉMI SIESKIND

Plus en détail

Modélisation des systèmes automatisés

Modélisation des systèmes automatisés Chapitre 2 Modélisation des systèmes automatisés À partir de maintenant, nous n étudierons plus que des systèmes dynamiques analogiques (ou continus à temps continu). 2.1 But de la modélisation En phase

Plus en détail

SYSTEMES ASSERVIS. /home/marie/lycée/bts_crsa/uf32_m41/crsa_systemesasservis.odp

SYSTEMES ASSERVIS. /home/marie/lycée/bts_crsa/uf32_m41/crsa_systemesasservis.odp SYSTEMES ASSERVIS Asservissement? L asservissement est l art de contrôler quelque chose de concret afin qu'il se comporte comme on le souhaite. Il existe deux grands types d asservissement : - La régulation

Plus en détail

ANITA NG09201 pour la polymérisation de renforts composites sur avion ou en atelier

ANITA NG09201 pour la polymérisation de renforts composites sur avion ou en atelier Innovation en Technologie pour la Maintenance Aéronautique Structures Composites et Métalliques Equipement, Ingénierie de Solutions, Recherche, Formation ANITA NG09201 pour la polymérisation de renforts

Plus en détail

Baccalauréat professionnel Métiers du pressing et de la blanchisserie

Baccalauréat professionnel Métiers du pressing et de la blanchisserie 20 CAPACITE C1 : S INFORMER ETRE CAPABLE DE RESSOURCES - CONDITIONS INDICATEURS EVALUATION C11 - Rechercher et choisir les informations nécessaires à son activité. - articles textiles à traiter et informations

Plus en détail

PRESSE A MOULER "Unité d'agglo"

PRESSE A MOULER Unité d'agglo PRESSE A MOULER "Unité d'agglo" MODELE 950FL Presse à mouler modèle 950FL Machine équipée de ascenseur et chargeur de tables automatiques à 4 étages, capacité de production d environ 600m² par poste ou

Plus en détail

TURBINE VAPEUR 1KW APPLICATIONS PEDAGOGIQUES. Expérimenter un système particulièrement complexe

TURBINE VAPEUR 1KW APPLICATIONS PEDAGOGIQUES. Expérimenter un système particulièrement complexe TURBINE VAPEUR 1KW APPLICATIONS PEDAGOGIQUES Expérimenter un système particulièrement complexe Etudier le fonctionnement d une installation complète de production d électricité : chaudière à vapeur, turbine

Plus en détail

Optimisation des chaudières

Optimisation des chaudières Optimisation des chaudières Michel Thibault Everest Automation inc. Qu est est-ce qu optimiser? Selon Le Petit Larousse: Donner à (qqch,, une machine, une entreprise) le rendement optimal en créant les

Plus en détail

Limites du correcteur PID pour les systèmes à retard. Prédicteur de Smith.

Limites du correcteur PID pour les systèmes à retard. Prédicteur de Smith. Limites du correcteur PID pour les systèmes à retard. Prédicteur de Smith. JULIEN FLAMANT julien.flamant@ens-cachan.fr Motivation Cette leçon présente les limites des correcteurs PID dans le cas des systèmes

Plus en détail

CQP Papier Carton Conducteur(trice) de Machine à papier

CQP Papier Carton Conducteur(trice) de Machine à papier Commission Paritaire Nationale Emploi Formation Intersecteur Papier Carton Certificat de Qualification Professionnelle CQP Papier Carton Conducteur(trice) de Machine à papier 1 CQP Papier Carton Conducteur(trice)

Plus en détail

Axi Connect. Santé Tertiaire Industriel. Quels marchés? Comptage. Analyse. Pilotage

Axi Connect. Santé Tertiaire Industriel. Quels marchés? Comptage. Analyse. Pilotage Quels marchés? Santé Tertiaire Industriel 00/00/2015 TITRE DE LA PRESENTATION ( MENU "INSERTION / EN-TETE ET PIED DE PAGE") 2 Santé Tertiaire Industriel Quels besoins? Suivi réglementaire (T ECS, T Blocs,

Plus en détail

CQP Papier Carton Conducteur(trice) de Machine à papier

CQP Papier Carton Conducteur(trice) de Machine à papier Commission Paritaire Nationale Formation Intersecteur Papier-Carton Certificat de Qualification Professionnelle CQP Papier Carton Conducteur(trice) de Machine à papier 1 CQP Papier Carton Conducteur(trice)

Plus en détail

LE REGULATEUR PID. Chapitre

LE REGULATEUR PID. Chapitre Chapitre 5 Le régulateur PID Chapitre 5 LE REGULATEUR PID. I. GENERALITES. 1.1. Rôle d un régulateur. Nous avons vus dans les chapitres précédants que les systèmes bouclés pouvaient présenter un mauvais

Plus en détail

REGULATION DE NIVEAU

REGULATION DE NIVEAU REGULATION DE NIVEAU Régulateur PID réalisé par API Les processus industriels commandés par des régulateurs PID sont extrêmement répandus et doivent être réglés de façon à avoir un comportement optimal.

Plus en détail

AIR COMPRIME REGULATION DES COMPRESSEURS. Jos Van Hoye Resp. dpt compresseurs

AIR COMPRIME REGULATION DES COMPRESSEURS. Jos Van Hoye Resp. dpt compresseurs AIR COMPRIME REGULATION DES COMPRESSEURS Jos Van Hoye Resp. dpt compresseurs ÉCONOMIES D ÉNERGIE... - L air comprimé est indispensable - L air comprimé est beaucoup utilisé - L air comprimé est cher -

Plus en détail

Optimisation d une installation hybride solaire/gaz naturel pour le séchage des fruits au Burkina Faso

Optimisation d une installation hybride solaire/gaz naturel pour le séchage des fruits au Burkina Faso Optimisation d une installation hybride solaire/gaz naturel pour le séchage des fruits au Burkina Faso FOOD AND NATURAL PRODUCTS Groupe WAKA Contexte du projet (i) Les mangues et les mangues séchées au

Plus en détail

LABORATOIRE CENTRAL DE SURVEILLANCE DE LA QUALITE DE L'AIR

LABORATOIRE CENTRAL DE SURVEILLANCE DE LA QUALITE DE L'AIR LABORATOIRE CENTRAL DE SURVEILLANCE DE LA QUALITE DE L'AIR AMELIORATION DES ETALONS DE REFERENCE NATIONAUX SO 2 ET NO 2 MISE EN PLACE D UNE BALANCE A SUSPENSION ELECTROMAGNETIQUE Christophe Sutour Réf.

Plus en détail

AUTOMATISME REGULATION

AUTOMATISME REGULATION Page 1/19 ET ASSERVISSEMENTS : Introduction Introduction à la régulation : Pour maintenir un niveau constant d'un liquide dans une cuve ayant un débit variable, un opérateur doit OBSERVER le niveau de

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE OPTIMISATION DES MODES OPERATOIRES DES MACHINES FRIGORIFIQUES

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE OPTIMISATION DES MODES OPERATOIRES DES MACHINES FRIGORIFIQUES GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE OPTIMISATION DES MODES OPERATOIRES DES MACHINES FRIGORIFIQUES Projet de Fin d Études réalisé chez CEDRE par William FOTI Tuteur Entreprise : Hervé BROUCHERY

Plus en détail

CH21 : Les correcteurs

CH21 : Les correcteurs BTS ELT 2 ème année - Sciences physiques appliquées CH2 : Les correcteurs Enjeu : régulation et asservissement des systèmes Problématique : Comment améliorer les performances d un système bouclé lorsque

Plus en détail

CARTE ELECTRONIQUE DE COMMANDE DE SERVOVALVES - AMPLIFICATEUR AVEC PID - - Modèle ASV 103 D -

CARTE ELECTRONIQUE DE COMMANDE DE SERVOVALVES - AMPLIFICATEUR AVEC PID - - Modèle ASV 103 D - CARTE ELECTRONIQUE DE COMMANDE DE SERVOVALVES - AMPLIFICATEUR AVEC PID - - Modèle ASV 103 D - i CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES Carte au format simple EUROPE : Dimensions : 100x 160 mm Face avant

Plus en détail

SUJET. Page 1/8. Problème technique

SUJET. Page 1/8. Problème technique Page 1/8 Problème technique Pour assurer au robot NAO des performances élevées, le constructeur a choisi d asservir la position des axes de tangage et de roulis de sa cheville. De façon à prédire les performances

Plus en détail

18 ème Journée Le 12 décembre 2011 AXES DE PROGRÈS LIÉS À L AUTOMATISATION ET LA RÉGULATION

18 ème Journée Le 12 décembre 2011 AXES DE PROGRÈS LIÉS À L AUTOMATISATION ET LA RÉGULATION 18 ème Journée Le 12 décembre 2011 AXES DE PROGRÈS LIÉS À L AUTOMATISATION ET LA RÉGULATION Axes de progrès liés à l automatisation et la régulation Rappel sur l automatisation et ses avantages Les capteurs

Plus en détail

Cours AQ 7. Correction des systèmes asservis

Cours AQ 7. Correction des systèmes asservis Cours AQ 7 Correction des systèmes asservis Rappel On étudie un système à retour unitaire: C(p) est la commande H(p) est la transmittance du système Jusqu à présent, on a considéré que C(p)=k k=cte commande

Plus en détail

Drone Didactique Contrôlé D²C. Cette fiche détaille le travail à réaliser par le groupe 1 dans ce TP :

Drone Didactique Contrôlé D²C. Cette fiche détaille le travail à réaliser par le groupe 1 dans ce TP : «Systèmes à TP : Le traitement numérique des signaux pour le contrôle du tangage du drone didactique D2C Cette fiche détaille le travail à réaliser par le groupe 1 dans ce TP : Préalable : L objectif général

Plus en détail

SÉRIE MAV Compresseurs Rotatifs à Vis

SÉRIE MAV Compresseurs Rotatifs à Vis SÉRIE MAV 30 70 Compresseurs Rotatifs à Vis La gamme MAV MAV 30-70 Une solution pour tous les besoins MAV 30 70 Version sur châssis Un compresseur raccordable en tous lieux sur une installation déjà existante

Plus en détail

Table de sélection pour systèmes à oscillations libres. (Avec excitateur à balourd)

Table de sélection pour systèmes à oscillations libres. (Avec excitateur à balourd) Table de sélection pour systèmes à oscillations libres. (Avec excitateur à balourd) Système à 1 masse Crible circulaire Système à 1 masse Crible linéaire Système à masses Crible avec contre-masse. Système

Plus en détail

Information Equipment

Information Equipment ST98-600 Information Equipment SOMMAIRE: DESCRIPTION ET CARACTERISTIQUES PRINCIPALES PLAN D INSTALLATION INFORMATIONS TECHNIQUES CONFIGURATION Sealed Air S.A.S. 53 rue St Denis Boîte Postale 9 F-28234

Plus en détail

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical Journées matiques ADEME - PUCA «Prtiment b Equipements Energétiques du BâtimentB une d micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical CSTB BUDERUS Optimisation Objectifs

Plus en détail

ecocompact codes d état codes de diagnostic codes de dérangement

ecocompact codes d état codes de diagnostic codes de dérangement ecocompact codes d état codes de diagnostic codes de dérangement 1. Codes d état Durant le fonctionnement normal de l appareil, vous pouvez vérifier l état actuel de celui-ci en appuyant sur la touche.

Plus en détail

Deuxième année Mastère Systèmes Commandes & Diagnostics

Deuxième année Mastère Systèmes Commandes & Diagnostics Année 2006-2007 Deuxième année Mastère Systèmes Commandes & Diagnostics Modélisation et commande d un hélicoptère. Nom et prénom de l étudiant : Guetteche Djeber Dirigé par : Mr : El Mostafa El Adel et

Plus en détail

MATIN - 09H00 10H30 : Présentation des principaux processus de conception généralisée.

MATIN - 09H00 10H30 : Présentation des principaux processus de conception généralisée. LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES : Apporter les bases théoriques et pratiques pour modéliser et concevoir des systèmes mécatroniques avec leur système de contrôle-commande. LES PERSONNES CONCERNEES : Cette formation

Plus en détail

Commande prédictive non linéaire de faible dimension (scalaire) d un robot bipède sous-actionné

Commande prédictive non linéaire de faible dimension (scalaire) d un robot bipède sous-actionné GT-GDR : Prédictive non linéaire Réunion du 16 mars 25 prédictive non linéaire de faible dimension (scalaire) d un robot bipède sous-actionné A. CHEMORI M. ALAMIR Laboratoire d'automatique de Grenoble.

Plus en détail

MAGNUM 1000 MODE D'EMPLOI. Martin

MAGNUM 1000 MODE D'EMPLOI. Martin MAGNUM 1000 MODE D'EMPLOI Martin Section 1 INTRODUCTION La Magnum 1000 est une machine compacte et performante utilisant un liquide à base d'eau et un corps de chauffe en aluminium et cuivre pour créer

Plus en détail

Optique. Détermination de la vitesse de la lumière dans différents milieux de propagation. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P

Optique. Détermination de la vitesse de la lumière dans différents milieux de propagation. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P Optique Vitesse de la lumière Mesure avec un signal lumineux périodique LEYBOLD Fiches d expériences de physique Détermination de la vitesse de la lumière dans différents milieux de propagation Objectifs

Plus en détail

CONCEPTION ET EXPLOITATION DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ALIMENTES EN GPL

CONCEPTION ET EXPLOITATION DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ALIMENTES EN GPL CONCEPTION ET EXPLOITATION DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ALIMENTES EN GPL DUREE : 3 JOURS PROGRAMME : 1er jour : Caractéristiques des GPL - Alimentation en gaz d un réseau : Vaporisation naturelle Vaporisation

Plus en détail

IBM et l efficacité énergétique : Recommissioning des systèmes mécaniques Stéphan Lamontagne et Pierre Lefebvre Congrès AQME 2014

IBM et l efficacité énergétique : Recommissioning des systèmes mécaniques Stéphan Lamontagne et Pierre Lefebvre Congrès AQME 2014 IBM et l efficacité énergétique : Recommissioning des systèmes mécaniques Stéphan Lamontagne et Pierre Lefebvre Congrès AQME 2014 Agenda IBM Bromont et son programme de gestion de l énergie Projet de recommissioning

Plus en détail

VARIATEUR DE FRÉQUENCE Type SINUS N

VARIATEUR DE FRÉQUENCE Type SINUS N mars13 Composants et fournitures électromécaniques VARIATEUR DE FRÉQUENCE Type SINUS N 1 x 200/230 V 3 x 200/240 V Notice d utilisation (extrait) ATEC FRANCE 25 rue de la source - 33170 GRADIGNAN Tél.

Plus en détail

Nom Société: GRUNDFOS Créé par: GUILLAUME GERARD Téléphone: Date: 15/03/2017

Nom Société: GRUNDFOS Créé par: GUILLAUME GERARD Téléphone: Date: 15/03/2017 Position Quantité Description 1 Control MPC Séries 2000-1 p. Référence: 96781391 Note! La photo produit peut différer du produit réel Description Produit Le Control MPC Série 2000 est un coffret de commande,

Plus en détail

Introduction à l automatique. 1 Cours d Automatique 2008/2009 (1ère année Ingénieur)

Introduction à l automatique. 1 Cours d Automatique 2008/2009 (1ère année Ingénieur) Introduction à l automatique 1 Dr. K. LABADI Cours d Automatique 2008/2009 (1ère année Ingénieur) Plan Définition de l automatique But de l automatique Domaines d application Exemples d application 2 Définition

Plus en détail

Cristalia Premium Water

Cristalia Premium Water Cristalia Premium Water La palettisation automatisée confère un net avantage à Cristalia L automatisation à son meilleur La palettisation automatisée confère un net avantage à Cristalia Grâce au palettiseur

Plus en détail

NATURAL B U I L D I N G LE BÉTON DE CHANVRE GUIDE DE MISE EN OEUVRE

NATURAL B U I L D I N G LE BÉTON DE CHANVRE GUIDE DE MISE EN OEUVRE NATURAL B U I L D I N G LE BÉTON DE CHANVRE GUIDE DE MISE EN OEUVRE 1. PRÉCAUTIONS Le présent guide reprend la technique de mise en oeuvre du béton de chanvre avec les produits IsoHemp. Toutes ces informations

Plus en détail

TECHNOLOGIE DES MATÉRIELS 1. Étude technologique des appareils 1.1. Appareil utilisé pour le séchage des cheveux

TECHNOLOGIE DES MATÉRIELS 1. Étude technologique des appareils 1.1. Appareil utilisé pour le séchage des cheveux Nom : Date : Groupe : FICHE NAVETTE : le séchoir casque Pré-requis : le séchoir à main et stage de PFMP Vous avez déjà réalisé quelques montages de mise en plis et utilisez le séchoir casque. Consigne

Plus en détail

Arrêté du 21 juillet 2015

Arrêté du 21 juillet 2015 Arrêté du 21 juillet 2015 Présentation aux élus en charge de l assainissement Lundi 27 juin 2016 Crédit photo : Thierry DEGEN/METL-MEDDE Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie

Plus en détail

Techniques d estimation pour la modélisation et le suivi des systèmes environnementaux

Techniques d estimation pour la modélisation et le suivi des systèmes environnementaux Techniques d estimation pour la modélisation et le suivi des systèmes environnementaux Eric DUVIELLA, Stéphane LECOEUCHE Mines Douai - Informatique & Automatique 27/11/2014 1 27/11/2014 Institut Mines-Télécom

Plus en détail

I.9.4. Régulation du varimat WR. Description du système

I.9.4. Régulation du varimat WR. Description du système Régulation du varimat WR I.9.4 Description du système En cas de combinaison de systèmes de chauffage par le sol et par radiateurs, les températures nécessaires pour le chauffage par le sol sont généralement

Plus en détail

mixolab Mesure des caractéristiques rhéologiques des pâtes solution complète pour les industries de cuisson

mixolab Mesure des caractéristiques rhéologiques des pâtes solution complète pour les industries de cuisson solution complète pour les industries de cuisson mixolab Mesure des caractéristiques rhéologiques des pâtes Conforme aux normes ICC 173/1 AACC 54-6-1 NF V3-765 NF V3-764 Le Mixolab mesure la consistance

Plus en détail

Thermostats d'ambiance pour ventilo-convecteurs à 2 tubes

Thermostats d'ambiance pour ventilo-convecteurs à 2 tubes 3 016 Thermostats d'ambiance pour ventilo-convecteurs à 2 tubes.1... Thermostats d'ambiance pour chauffage ou rafraîchissement Fonction de change-over (avec aquastat automatique externe) Commande tout

Plus en détail

3 / 13. Fig 2 : surface dégradée à cause du phénomène de broutement.

3 / 13. Fig 2 : surface dégradée à cause du phénomène de broutement. 25 2. Phénomène de broutement Le broutement est un phénomène vibratoire qui s observe sur la pièce usinée par un état de surface dégradé (voir Fig 2.) et qui génère un bruit caractéristique important.

Plus en détail

Guide de Maintenance. Refroidisseurs de liquide à absorption ABS-SVD01A-FR. Novembre 99

Guide de Maintenance. Refroidisseurs de liquide à absorption ABS-SVD01A-FR. Novembre 99 Guide de Maintenance Refroidisseurs de liquide à absorption Novembre 99 Cher client, Nous vous remercions de la confiance que vous nous avez témoignée en choisissant Société Trane comme partenaire. La

Plus en détail

Pour un procédé efficace et sécurisé

Pour un procédé efficace et sécurisé eurotherm.tm.fr/epc3000 Pour un procédé efficace et sécurisé Régulateurs programmables EPC3000 Maintenir des standards de qualité élevée et aider à répondre aux besoins de cybersécurité eurotherm.tm.fr/epc3000

Plus en détail

Géomembranes Synthétiques en polyéthylène haute densité (PEHD) : Geonap

Géomembranes Synthétiques en polyéthylène haute densité (PEHD) : Geonap Géomembranes Synthétiques en polyéthylène haute densité (PEHD) : Édition septembre 2005 Cahier des charges produits 3/4 Sommaire 1. Présentation des produits 3 2. Dimensionnement de la protection par géotextile

Plus en détail

ROBOT LA DISTRIBUTION ROBOTISÉE DE CONCENTRÉS, MINÉRAUX ET GRAINS EN TOUTE SIMPLICITÉ! SIMPLIFIEZ-VOUS LA VIE

ROBOT LA DISTRIBUTION ROBOTISÉE DE CONCENTRÉS, MINÉRAUX ET GRAINS EN TOUTE SIMPLICITÉ! SIMPLIFIEZ-VOUS LA VIE ROBOT 210 LA DISTRIBUTION ROBOTISÉE DE CONCENTRÉS, MINÉRAUX ET GRAINS EN TOUTE SIMPLICITÉ! SIMPLIFIEZ-VOUS LA VIE Une des meilleures collaborations dans le domaine de la robotique! Contrôle-A-Tech et Valmetal

Plus en détail

BERTA Banc d essais régulateur-turbine-alternateur Manuel de l utilisateur.

BERTA Banc d essais régulateur-turbine-alternateur Manuel de l utilisateur. BERTA Banc d essais régulateur-turbine-alternateur Manuel de l utilisateur www.opal-rt.com Table des matières INTRODUCTION... 11 DÉMARRAGE... 13 INTERFACE PRINCIPALE TESTDRIVE... 15 menus testdrive...16

Plus en détail

M4 Systèmes linéaires. Systèmes asservis

M4 Systèmes linéaires. Systèmes asservis Systèmes asservis Objectif global d un procédé = maîtrise d une grandeur But d une régulation : garantir un fonctionnement conforme à l objectif final, en appliquant des ajustements lorsqu un écart par

Plus en détail

Optimisation des filtres RIF

Optimisation des filtres RIF Optimisation des filtres RIF Une approche par recuit simulé avancé Marc Sevaux Christian Roland Emmanuel Boutillon University of South-Brittany LESTER, CNRS, FRE 2734 Lorient France marc.sevaux@univ-ubs.fr

Plus en détail

REPASSEUSE A CUVETTE CHAUFFANTE : PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

REPASSEUSE A CUVETTE CHAUFFANTE : PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT REPASSEUSE A CUVETTE CHAUFFANTE : PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Pour repasser / défroisser une fibre textile, il est nécessaire de réunir 3 facteurs : - le linge doit être «à plat» et légèrement tendu - une

Plus en détail

FICHE MATIERE. Unité d enseignement : Automatique 1

FICHE MATIERE. Unité d enseignement : Automatique 1 FICHE MATIERE Unité d enseignement : Automatique 1 ECUE n 1 : ignaux et ystèmes Linéaires Chapitre 1 Notions de ystèmes Asservis Nombre d heures/chapitre : h Cours intégré ystème d évaluation : Continu

Plus en détail

Enjeux et contraintes de la simulation électrique

Enjeux et contraintes de la simulation électrique Enjeux et contraintes de la simulation numérique en Génie G électrique François COSTA, SATIE, UPEC IUFM Activité en recherche Électronique de puissance, compatibilité électromagnétique, intégration de

Plus en détail

BTS C.I.R.A. INSTRUMENTATION ET RÉGULATION

BTS C.I.R.A. INSTRUMENTATION ET RÉGULATION SESSION 1994 BTS C.I.R.A. INSTRUMENTATION ET RÉGULATION Durée : 4 heures Coefficient : 5 Le sujet comporte 14 pages dont 4 annexes (1,5,6,7) sont à rendre avec la copie. La calculatrices sont autorisées.

Plus en détail

Sciences de l Ingénieur. Introduction aux systèmes asservis.

Sciences de l Ingénieur. Introduction aux systèmes asservis. Lycée St-Eloi, 9 Avenue Jules Isaac 13626 Aix en Provence 04 42 23 44 99 04 42 21 63 63 Nom : _ Date : _ Sciences de l Ingénieur Support de cours Terminale S S.I Introduction aux systèmes asservis. Différencier

Plus en détail

Manu. Régulateur autonome SNCC

Manu. Régulateur autonome SNCC MODES DE FONCTIONNEMENT DU REGULATEUR W(t) - + (t) M(t) Auto Géné Manu Y R (t) =M-W Si M>W alors >0 Si M augmente augmente. Le régulateur assure la comparaison entre consigne (W) et mesure (M) puis il

Plus en détail

Fonctionnement d un système de séchage avec déshumidification

Fonctionnement d un système de séchage avec déshumidification Fonctionnement d un système de séchage avec déshumidification René Morissette, ing. M.Sc. Journée INPACQ Séchage des fourrages Victoriaville, 5 mars 2014 Contenu Facteurs de design et systèmes de séchage

Plus en détail

DRY Sécheurs d air par réfrigération de 20 m 3 /h à m 3 /h

DRY Sécheurs d air par réfrigération de 20 m 3 /h à m 3 /h DRY Sécheurs d air par réfrigération de 20 m 3 /h à 1 260 m 3 /h L utilisation d un sécheur est rentable L air atmosphérique contient de l humidité que l on peut trouver sous la forme de condensats et/ou

Plus en détail

CCPQ TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN ÉLECTRONIQUE PROFIL DE QUALIFICATION ÉLECTRICITÉ - ÉLECTRONIQUE 1/11

CCPQ TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN ÉLECTRONIQUE PROFIL DE QUALIFICATION ÉLECTRICITÉ - ÉLECTRONIQUE 1/11 CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55 33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be INDUSTRIE ÉLECTRICITÉ - ÉLECTRONIQUE TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN ÉLECTRONIQUE

Plus en détail

L Eyetracker. Bruno Bonet

L Eyetracker. Bruno Bonet L Eyetracker Bruno Bonet EYETRACKER L Eyetracker se situe au bout de la salle IRM, derrière la machine. Ne pas déplacer l Eyetracker EYETRACKER Une ampoule permet d éclairer la pupille grâce à des miroirs

Plus en détail

REGULATION DE LA TEMPERATURE D UN FOUR. Contenus d enseignement. Compétence attendue. Documentation. Conditions de réalisation

REGULATION DE LA TEMPERATURE D UN FOUR. Contenus d enseignement. Compétence attendue. Documentation. Conditions de réalisation REGULATION DE LA TEMPERATURE D UN FOUR Contenus d enseignement 1.3.1 Différents procédés de conversion de l'énergie électrique en électrothermie. 1.6.1.2 Boucle de régulation 1.6.2.2 Paramètres d'une boucle

Plus en détail

Fiche 9 : Régulateur industriel

Fiche 9 : Régulateur industriel Automatique : Asservissement 206207 Fiche 9 : Régulateur industriel. Introduction Un régulateur est composé d un comparateur et d un correcteur (figure suivante). La loi qui permet d élaborer le signal

Plus en détail

INTRODUCTION. Politique de maintenance préventive conditionnelle

INTRODUCTION. Politique de maintenance préventive conditionnelle INTRODUCTION Le monde de l industrie et le monde des transports disposent de machines et d installations de plus en plus performantes et complexes. Les exigences de haute sécurité, la réduction des coûts

Plus en détail

Système d automatisation TROVIS 5400 Régulateur numérique de chauffage à distance TROVIS 5476

Système d automatisation TROVIS 5400 Régulateur numérique de chauffage à distance TROVIS 5476 Système d automatisation TROVIS 5400 Régulateur numérique de chauffage à distance TROVIS 5476 Régulateurs deux et trois points pour montage mural et encastré (dimensions face avant 44 mm x 96 mm) Application

Plus en détail

26,25h 2 ème année S1 OBJECTIFS GENERAUX:

26,25h 2 ème année S1 OBJECTIFS GENERAUX: SYTEMES LINEAIRES CONTINUS INVARIANTS VOLUME HORAIRE RECOMMANDE NIVEAU SEMESTRE 26,25h 2 ème année S1 OBJECTIFS GENERAUX: A partir d un système linéaire continu invariant (mécanique, électrique, thermique,

Plus en détail

03/11/2015

03/11/2015 BDE40 : 11 à 36 V DC - 10 A nominal BDE40 Ref 84855101 Pilotage de tous moteurs Brushless 3 phases à effet Hall 4 quadrants, contrôle de : Vitesse en boucle fermée, couple, maintien et freinage de puissance

Plus en détail

Manuel d utilisation UC-48-AT

Manuel d utilisation UC-48-AT Manuel d utilisation UC-48-AT IMPORTANT!! Calibrer la température (Paramètre 5) Ce que vous trouverez à l'intérieur de l emballage: - Protection en mousse - Incubateur - Le cordon d'alimentation - Manuel

Plus en détail

DYNAchute Débitmètre pour solides en vrac pour dosage et chargement

DYNAchute Débitmètre pour solides en vrac pour dosage et chargement DYNAchute Débitmètre pour solides en vrac pour dosage et chargement Mesure de débit massique Haute précision Pas de calibration Sans maintenance Système de mesure haute précison, 1% et plus Avantages du

Plus en détail

SERIE DDE

SERIE DDE www.hauseurope.com SERIE DDE LES DECANTEURS ENVIRONNEMENTAUX HAUS DETERMINENT DE NOUVEAUX STANDARDS DANS LE SECTEUR Les décanteurs HAUS moderne et de haute performance, ont été conçus pour les installations

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation THERMOROSSI

Manuel d installation et d utilisation THERMOROSSI THERMOCOMFORT Manuel d installation et d utilisation THERMOROSSI SOMMAIRE I. INTRODUCTION 1. CONTENU DU BOÎTIER 2. GÉNÉRALITÉS 3. FONCTIONNEMENT I. INTRODUCTION 1. CONTENU DU BOÎTIER Une télécommande avec

Plus en détail

ESSAIS FONDAMENTAUX EN TECHNIQUE DE REGULATION

ESSAIS FONDAMENTAUX EN TECHNIQUE DE REGULATION EQUIPEMENTS POUR L ENSEIGNEMENT TECHNIQUE EQUIPEMENTS POUR L ENSEIGNEMENT TECHNIQUE MECANIQUE APPLIQUEE & ORGANES DE MACHINE MECANIQUE APPLIQUEE & ESSAIS DE MATERIAUX Statique Dynamique Modèles Mécaniques

Plus en détail