FAQ Contribution AFSCA pour les agriculteurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FAQ Contribution AFSCA pour les agriculteurs"

Transcription

1 FAQ Contribution AFSCA pour les agriculteurs 1. Qu est-ce que la contribution à l AFSCA? Les contributions sont perçues annuellement dans les secteurs qui sont actifs au sein de la chaîne alimentaire ou dans lesquels l AFSCA exécute des missions de contrôle. Ces contributions sont explicitement consacrées au financement des coûts non attribuables (entre autres, le programme de contrôle) et des tests ESB. Dans le secteur primaire, il a été opté pour un montant forfaitaire unique, identique pour toutes les exploitations. Ce montant est indexé chaque année. Un bonus est accordé sur cette contribution annuelle si un système d autocontrôle validé est appliqué au niveau de l unité d exploitation. La probabilité d une inspection par l AFSCA est plus importante pour les exploitations qui n ont pas de système d autocontrôle validé. 2. Quel est le montant de la contribution à l AFSCA? La contribution est déterminée en fonction du statut de certification de l année précédente. La contribution 2012 sera donc fondée sur le statut de certification de l exploitation au En 2012, la contribution dans le secteur primaire s élève à 190,16 EUR par unité d exploitation. La contribution réduite (par l application du bonus) s élève à 47,54 euro. L AFSCA enverra la facture relative à cette contribution chaque année vers le mois de mai à tous les opérateurs de la production primaire. 3. A quel moment le bonus de l AFSCA est-il attribué? Pour avoir droit au bonus sur la contribution à l AFSCA, l unité d exploitation doit disposer au 31 décembre de l année précédente d un système d autocontrôle validé qui couvre toutes ses activités. Cette validation peut être assurée par un organisme de certification indépendant (OCI) ou par l AFSCA elle-même. La validation par un OCI ou par l AFSCA donne droit au bonus pour autant que le système d autocontrôle validé couvre toutes les activités au sein de l exploitation. Seule la validation par un OCI donne lieu à un certificat. En général, les agriculteurs font appel à un OCI. Toutes les exigences légales liées à l autocontrôle sont reprises dans un Guide sectoriel; la validation de l autocontrôle par un OCI prend donc la forme d une certification pour le Guide sectoriel. Pour la production primaire végétale, il d agit du «G-012», et pour la production primaire animale, du «G-037». Pour pouvoir continuer à bénéficier du bonus les années suivantes, il faut qu il n y ait pas d interruption (même d un seul jour) dans la période de certification. 4. Comment savoir quelles activités de son exploitation sont enregistrées à l AFSCA? Vous pouvez contacter l Unité Provinciale de Contrôle (UPC) de l AFSCA, ou bien effectuer ce contrôle en ligne via internet.

2 a. Via l UPC: Vous pouvez contacter l UPC de votre province, et simplement leur demander quelles activités sont enregistrées à l AFSCA pour votre exploitation. Au besoin, vous pouvez demander une correction. Liège: 04/ Luxembourg: 061/ Namur: 081/ Hainaut: 065/ Brabant Wallon: 010/ Bruxelles: 02/ Brabant Flamand: 016/ Limbourg: 011/ Anvers: 03/ Flandre-Orientale: 09/ Flandre-Occidentale: 050/ b. En ligne: Si vous disposez d un lecteur pour votre carte d identité électronique, vous pouvez utiliser le site FOODWEB (www.afsca.be/foodwebfr) pour vérifier quelles activités sont enregistrées à l AFSCA pour votre exploitation. Utilisez à cette fin «l accès protégé». Si vous remarquez que l énumération de vos activités n est pas correcte, qu il s agisse d une activité que vous avez cessé d exercer ou, au contraire, d une activité que vous exercez et qui n est pas mentionnée, vous pouvez demander une modification. Vous pouvez également contrôler dans foodweb si vos activités sont ou non couvertes par un système d autocontrôle validé ou certifié. Si c est le cas, vous aurez droit au bonus sur votre contribution à l AFSCA. L accès à FOODWEB sera bientôt également possible via un nom d utilisateur et un mot de passe. Ces données de login seront mentionnées dans la correspondance de l AFSCA. 5. Comment faut-il enregistrer dans BOOD les associations de fait? Les Associations de Fait (AF) peuvent être certifiées au niveau de l association de fait, pour autant que TOUS ses membres soient connus par l AFSCA, et disposent donc d un numéro d entreprise et d une numéro d unité d exploitation (NUE) ou d un Numéro de Point de controle (PC). L AFSCA a envoyé un courrier à toutes les Associations de Fait, leur demandant de déclarer quels sont leurs membres individuels ainsi que leurs activités. Dans le cas où l un des membres exerce une activité qui n est pas reprise au sein de l AF, ce membre individuel sera soumis à la contribution, et devra être lui-même certifié pour pouvoir prétendre au bonus. C est pourquoi il est important de s assurer que les activités déclarées au niveau de l AF et au niveau de ses membres individuels correspondent le plus possible, afin d éviter des certifications et contributions supplémentaires. Exemple:

3 AF Dupont et fils Numéro d entreprise NUE ou PC Production de lait Une contribution AFSCA, au nom de l AF Membre 1 Dupont père Membre 2 Dupont fils Numéro d entreprise NUE ou PC Numéro d entreprise NUE ou PC Production de lait Production de lait Ou AF Dupont et fils Numéro d entreprise NUE ou PC Une contribution AFSCA, au nom de l AF

4 Membre 1 Dupont père Membre 2 Dupont fils Numéro d entreprise NUE ou PC Numéro d entreprise NUE ou PC Production de lait Contribution distincte 6. Existe-t-il un Guide sectoriel validé pour toutes vos activités dans la production primaire? Il y quelques activités pour lesquelles il n existe pas encore de Guide sectoriel validé, comme p. ex: a. La transformation de produits laitiers b. Le transport commercial d animaux c. La culture ornementale Pour la culture ornementale, l élaboration du Guide se trouve dans un stade avancé, et ce Guide sera sans doute approuvés au cours de l année En l'absence d'un guide approuvé pour une activité particulière, la validation de cette activité peut être réalisée par l AFSCA. 7. L opérateur qui se fait certifier pour un cahier des charges privés est-il automatiquement en ordre par rapport à l AFSCA? Non. Bien que certains cahiers des charges reprennent les exigences des cahiers des Guides sectoriels (p. ex.: Standard GIQF, QFL, Belplume,...), l AFSCA ne reconnait pas ces certificats et exige un certificat distinct relatif au Guide sectoriel. D autres cahiers des charges (p. ex., Certus et Meritus) font référence aux chapitres du Guide sectoriel qui les concernent, mais n exigent pas de certificat complet pour le Guide sectoriel ou bien accordent à cette fin une période de transition. Dans les faits, les organismes de certification proposent des audits combinés pour le Guide sectoriel en mêmle temps que le cahier des charges privé. L opérateur chez qui un audit est planifié pour un cahier des charges privé a tout intérêt à demander à l OCI de certifier en même temps le Guide sectoriel pour l autocontrôle. 8. Quid des activités qui n ont été reprises qu en 2010 dans le Guide sectoriel pour la production primaire végétale?

5 En 2011, un certain nombre d opérateurs n ont pas pu bénéficier du bonus. Bien que leur système d autocontrôle ait été validé/certifié en 2010, ils ne disposaient pas de validation/certification pour l une (ou plusieurs) des activités suivantes: a. Vente directe au consommateur de plantes destinées à la consommation b. Préparation de pommes de terre dans le cadre de la production primaire c. Emballage direct de pommes de terre dans le cadre de la production primaire d. Production de semences et de matériel de reproduction Depuis 2010, ces activités sont reprises dans la version 3 du «Guide sectoriel de l autocontrôle dans la production primaire végétale» (G-012) et ces activités peuvent donc désormais être certifiées par un organisme de certification. Les opérateurs qui exercent l une de ces activités et qui n ont pas encore eu le temps de se faire certifier pourront tout de même bénéficier du bonus si toutes leurs autres activités sont certifiées. L AFSCA procèdera au remboursement en ce qui concerne la rectification du montant perçu pour Cependant, ces activités devront être auditées et certifiées à l occasion du renouvellement du certificat G-12. Cette règle dérogatoire permet donc aux opérateurs de faire certifier ces activités avant la date de leur audit de renouvellement, et au plus tard le 31 décembre 2013.

Associations de fait: validité des audits

Associations de fait: validité des audits Associations de fait: validité des audits En 2011, l AFSCA a adressé un courrier à toutes les associations de fait dont elle avait connaissance pour leur demander de mettre en ordre leur statut administratif

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative aux conditions d exportation en vue d être conforme aux exigences spécifiques des pays tiers au niveau des limites maximales

Plus en détail

Aucune cotisation complémentaire n est due par l éleveur porcin pour CodiplanPLUS.

Aucune cotisation complémentaire n est due par l éleveur porcin pour CodiplanPLUS. Cahier des charges CodiplanPLUS Porcs 1. Champ d application et fonctionnement Le présent cahier des charges s applique aux éleveurs porcins et est à utiliser exclusivement en complément du Guide sectoriel

Plus en détail

FAQ OCI. 4) Des certificats types sont-ils disponibles pour les organismes de contrôle?

FAQ OCI. 4) Des certificats types sont-ils disponibles pour les organismes de contrôle? PB 07 FAQ INTERNET REV 0 2007-1/7 FAQ OCI 1) Les auditeurs des OCI sont-ils reconnus par l AFSCA? 2) L'expérience de deux ans exigée des auditeurs pour réaliser des audits dans un secteur déterminé doit-elle

Plus en détail

Autocontrôle et traçabilité dans la production primaire végétale

Autocontrôle et traçabilité dans la production primaire végétale Gisèle Fichefet Conseillère Vegaplan.be Le Standard GIQF : Autocontrôle et traçabilité dans la production primaire végétale Contenu Introduction Historique GIQF/Guide sectoriel Vegaplan.be Le Standard

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative aux conditions d exportation en vue d être conforme aux exigences spécifiques des pays tiers au niveau des limites maximales

Plus en détail

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique FAQ FCM Abréviations : FCM : Food Contact Materials DC: Déclaration de conformité LMS : Limite de migration spécifique 1. Quels opérateurs actifs dans la chaîne alimentaire doivent posséder et conserver

Plus en détail

PROCEDURE EQUIVALENCE DE CERTAINS REFERENTIELS D'AUDIT AVEC LES GUIDES D'AUTOCONTROLE

PROCEDURE EQUIVALENCE DE CERTAINS REFERENTIELS D'AUDIT AVEC LES GUIDES D'AUTOCONTROLE Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire 2014/767/PCCB PROCEDURE EQUIVALENCE DE CERTAINS REFERENTIELS D'AUDIT AVEC LES GUIDES D'AUTOCONTROLE Version 1 dd 8-07-14 Date de mise en application

Plus en détail

Etes-vous un agriculteur qui exerce ses activités en personne physique? Les informations suivantes vous concernent.

Etes-vous un agriculteur qui exerce ses activités en personne physique? Les informations suivantes vous concernent. Depuis le 30/06/2009, les entreprises non-commerciales de droit privé ont l obligation légale de s inscrire à la BCE. Les agriculteurs (aussi bien les personnes physiques, que les personnes morales, ainsi

Plus en détail

PROCEDURE D AGREMENT DES ORGANISMES DE CERTIFICATION ET D INSPECTION DANS LE CADRE DE L AR SUR L AUTOCONTROLE

PROCEDURE D AGREMENT DES ORGANISMES DE CERTIFICATION ET D INSPECTION DANS LE CADRE DE L AR SUR L AUTOCONTROLE Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire PB 07 P 03 2010 /276/PCCB PROCEDURE D AGREMENT DES ORGANISMES DE CERTIFICATION ET D INSPECTION DANS LE CADRE DE L AR SUR L AUTOCONTROLE Version

Plus en détail

L AFSCA un service au public

L AFSCA un service au public L AFSCA un service au public CU-COC-809718-CX Editeur responsable: Gil Houins, C.E.O. CA-Botanique, Food Safety Center, Bd du Jardin botanique 55 1000 Bruxelles L AFSCA : un service au public! Organisme

Plus en détail

Demande d agréation d un OCI par VEGAPLAN.BE asbl (contrat OCI VEGAPLAN.BE asbl)

Demande d agréation d un OCI par VEGAPLAN.BE asbl (contrat OCI VEGAPLAN.BE asbl) Demande d agréation d un OCI par VEGAPLAN.BE asbl Vegaplan.be asbl, en abrégé Vegaplan.be, dont le siège social est situé Avenue de Tervuren 182, B-1150 Bruxelles Tél: 02.775.80.63 Fax: 02.775.80.75 N

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiène lors du contrôle d un établissement actif dans la chaîne alimentaire

Bonnes pratiques d hygiène lors du contrôle d un établissement actif dans la chaîne alimentaire Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Brochure d information destinée à d autres services d inspection que ceux de l AFSCA, qui effectuent des contrôles dans des établissements où sont

Plus en détail

l autocontrôle également dans votre entreprise Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

l autocontrôle également dans votre entreprise Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire l autocontrôle également dans votre entreprise Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire AFSCA Avril 2005 Editeur responsable : Piet Vanthemsche WTC III, Boulevard Simon Bolivar 30 1000

Plus en détail

FAQ Standard GIQF (version 4.0) Numéro : 2013/01

FAQ Standard GIQF (version 4.0) Numéro : 2013/01 GENERALITES 1. Quelle est la relation entre le Standard GIQF et le Guide sectoriel de l Autocontrôle? Le Guide Sectoriel de l Autocontrôle pour la Production primaire est un outil permettant l application

Plus en détail

AFSCA Contrôleurs contrôlés, des exigences et des relations face à une réalité de terrain. Où est le juste milieu?

AFSCA Contrôleurs contrôlés, des exigences et des relations face à une réalité de terrain. Où est le juste milieu? AFSCA Contrôleurs contrôlés, des exigences et des relations face à une réalité de terrain. Où est le juste milieu? Journée étude 19/02/2013 «Souriez, vous êtes contrôlés, Démystifions!» Michaël COLSON

Plus en détail

FAQ Audit. 7) Dans quelle mesure la cotation 0 (non évalué) peut-elle être utilisée dans la check-list audit?

FAQ Audit. 7) Dans quelle mesure la cotation 0 (non évalué) peut-elle être utilisée dans la check-list audit? PB 07 FAQ INTERNET REV 1 2007-1/11 FAQ Audit 1) Lorsqu'il y a des NC A lors d'un audit et qu'un contrôle visuel est nécessaire pour lever ces NC, peut-on utiliser des photographies pour éviter de devoir

Plus en détail

Circulaire à l attention des. Négociants d animaux vivants. 1. Contexte

Circulaire à l attention des. Négociants d animaux vivants. 1. Contexte Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Politique de Contrôle Direction Santé des Animaux et Sécurité des Produits animaux WTC III Boulevard Simon Bolivar, 30 B-1000 Bruxelles Tél. 02

Plus en détail

FAQ PRECAD PARCELLES

FAQ PRECAD PARCELLES FAQ PRECAD PARCELLES Qu entendons-nous par «arrêtés Precad»?... 2 Dans quel cas faut-il introduire une demande d identifiant(s) parcellaire(s) réservé(s)?... 2 L arrêté est-il d application pour un acte

Plus en détail

MIC Brussels IT Internship program Press Point

MIC Brussels IT Internship program Press Point MIC Brussels IT Internship program Press Point Welcome Grégoire Dallemagne President of the MIC Brussels Board of Directors CEO of EDF-Luminus Céline Fremault Ministre de l'economie de la Région de Bruxelles

Plus en détail

Certification du club. Protocole d accord

Certification du club. Protocole d accord Certification du club Protocole d accord Un protocole d accord (MOU) officiel sera fourni par leur district aux clubs participant aux subventions de la Fondation Rotary. Cette feuille de travail détaille

Plus en détail

Rapport d activités 2011. Assemblée Générale 21 juin 2012

Rapport d activités 2011. Assemblée Générale 21 juin 2012 Rapport d activités 2011 Assemblée Générale 21 juin 2012 1 Table des matières 1. Composition du Conseil d Administration et de l Assemblée Générale 2. Structure organisationnelle 3. Aperçu des affiliations

Plus en détail

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative à la mise en œuvre du protocole régissant les échanges transfrontaliers d animaux de boucherie et volailles d abattage entre

Plus en détail

Arrêté royal du 22 décembre 2005 relatif à l hygiène des denrées alimentaires

Arrêté royal du 22 décembre 2005 relatif à l hygiène des denrées alimentaires PB 00 P 03 - REV 3 2005-2/14 I. OBJECTIFS ET DOMAINE D'APPLICATION Par cette procédure, l AFSCA vérifie si l'entreprise examinée satisfait à la réglementation en vigueur relative à l'autocontrôle, à la

Plus en détail

LA GRANDE ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L I.P.I. (Institut Professionnel des Agents Immobiliers)

LA GRANDE ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L I.P.I. (Institut Professionnel des Agents Immobiliers) LA GRANDE ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L I.P.I. (Institut Professionnel des Agents Immobiliers) INTRODUCTION Le CNIC lance une enquête chez les copropriétaires d appartements et les syndics professionnels au

Plus en détail

Comité consultatif du 24 mars 2015

Comité consultatif du 24 mars 2015 Comité consultatif du 24 mars 2015 FINANCEMENT Rapport de la campagne 2014 Perspectives pour 2015 e communication Planning de la campagne 2015- état d avancement Nombre d unités d établissement: détail

Plus en détail

La Marque de sécurité UL-EU. La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue

La Marque de sécurité UL-EU. La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue La Marque de sécurité UL-EU La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue Services d essais et de certification mondlaux La Marque UL confirme que des échantillons représentatifs

Plus en détail

Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés

Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés Editeur responsable : Erik Van Tricht, Fédération Royale du Notariat belge asbl, Rue de la Montagne, 30-34 - 1000 Bruxelles Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés ACTIVITE IMMOBILIERE EN

Plus en détail

Formulaire de demande d une phytolicence

Formulaire de demande d une phytolicence Formulaire de demande d une phytolicence Veuillez compléter toutes les données en MAJUSCULES et joindre à ce formulaire tous les documents demandés avant de l envoyer. Les demandes reçues électroniquement

Plus en détail

Concept d inspection et de certification

Concept d inspection et de certification Concept d inspection et de certification Fruits, légumes et pommes de terre Table des matières 1 Introduction et documents normatifs... 3 2 Champ d application et définitions... 3 2.1 Producteur:... 3

Plus en détail

Le système de caisse enregistreuse (SCE) dans l horeca. Information destinée aux producteurs, importateurs et distributeurs

Le système de caisse enregistreuse (SCE) dans l horeca. Information destinée aux producteurs, importateurs et distributeurs L UNION FAIT LA FORCE Le système de caisse enregistreuse (SCE) dans l horeca Information destinée aux producteurs, importateurs et distributeurs www.systemedecaisseenregistreuse.be - 2014 - Service Public

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS

GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS Note importante : Ce guide sera mis à jour régulièrement. Veuillez consulter notre site web pour obtenir la version la plus récente. GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS 1. FORMULAIRES A. CONTRATS

Plus en détail

FAQ - Guide d'autocontrôle pour l'industrie de la glace de consommation

FAQ - Guide d'autocontrôle pour l'industrie de la glace de consommation PB 07 FAQ (G-005) REV 2 2010-1/6 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide d'autocontrôle pour l'industrie de la glace de consommation En vigueur à partir du : 11/10/2013 Rédigé

Plus en détail

Plan d action annuel

Plan d action annuel Plan d action annuel Mise en contexte La Coordination ATL a pour objectif de développer l offre d accueil Temps libre sur le territoire de la Commune afin de répondre aux besoins des familles, de développer

Plus en détail

FAQ - Guide d'autocontrôle : industrie de transformation et négoce des pommes de terre, fruits et légumes

FAQ - Guide d'autocontrôle : industrie de transformation et négoce des pommes de terre, fruits et légumes PB 07 FAQ (G-014) REV 1 2009-1/8 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide d'autocontrôle : industrie de transformation et négoce des pommes de terre, fruits et légumes En vigueur

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES

CERTIFICATION DE SERVICES REFERENTIEL SERVICES ET CONSEILS AGRICOLES Page 2 de 19 SOMMAIRE 1.PREAMBULE...3 1.1.GÄnÄralitÄs...3 1.2.PrÄsentation späcifique de la dämarche de Services et Conseils Agricoles...3 2.DEFINITION DES SERVICES

Plus en détail

Demande d accès aux données de la Banque-Carrefour des Entreprises et de la base de données «Activités ambulantes et foraines»

Demande d accès aux données de la Banque-Carrefour des Entreprises et de la base de données «Activités ambulantes et foraines» Formulaire à renvoyer complété au Service de Gestion de la Banque-Carrefour des Entreprises, Bd du Roi Albert II, 16 à 1000 Bruxelles Helpdesk : Tél. : 02/277 64 00 e-mail : helpdesk.bce@economie.fgov.be

Plus en détail

Calcul de la marge brute en production laitière

Calcul de la marge brute en production laitière Mode d emploi : Calcul de la marge brute en production laitière Calculez la marge brute en production laitière sur votre exploitation et comparez-la avec celle d autres exploitations du même type. Utilisation

Plus en détail

Union des Villes et Communes de Wallonie asbl

Union des Villes et Communes de Wallonie asbl Union des Villes et Communes de Wallonie asbl QUESTIONS-REPONSES RELATIVES A LA GESTION FINANCIERE ET LA COMPTABILITE DES ADL CONSTITUEES SOUS FORME DE REGIE COMMUNALE ORDINAIRE. 1. La mise en place de

Plus en détail

LAB 00 P 510. Demande d agrément par les laboratoires externes. Version 04 Date d application 2012-12-01

LAB 00 P 510. Demande d agrément par les laboratoires externes. Version 04 Date d application 2012-12-01 Agence fédérale pour la Sécurité de de la Chaîne alimentaire Administration des Laboratoires LAB 00 P 510 Demande d agrément par les laboratoires externes Version 04 Date d application 2012-12-01 Rédaction

Plus en détail

10 Inspection automobile

10 Inspection automobile 2 Services l Inspection automobile partie 10 Inspection automobile A Aperçu général du secteur 1 Description des activités du secteur à partir de la nomenclature Nace-Bel Il s agit des sous-secteurs dans

Plus en détail

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaine Alimentaire (AFSCA) Modèle du formulaire de demande d enregistrement, d autorisation et/ou d agrément

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaine Alimentaire (AFSCA) Modèle du formulaire de demande d enregistrement, d autorisation et/ou d agrément Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaine Alimentaire (AFSCA) Modèle du formulaire de demande d enregistrement, d autorisation et/ou d agrément I. NATURE DE LA DEMANDE Cette demande concerne: un enregistrement,

Plus en détail

Comment bien gérer son projet européen?

Comment bien gérer son projet européen? Comment bien gérer son projet européen? Janvier - Février 2009 Par Pauline Boudant et Emilie Dubreuil Les projets de recherche financés par la Commission européenne (CE) ont la réputation d être difficiles

Plus en détail

FAQ - Guide autocontrôle alimentation animale

FAQ - Guide autocontrôle alimentation animale PB 07 FAQ (G-001) REV 3 2011-1/11 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide autocontrôle alimentation animale En vigueur à partir du : 25-04-2013 Rédigé par : DG Politique de

Plus en détail

Informations générales. Délivrance de certificats phytosanitaires à l exportation

Informations générales. Délivrance de certificats phytosanitaires à l exportation 1. Objectif Informations générales Délivrance de certificats phytosanitaires à l exportation Ce document donne des informations générales sur la délivrance des certificats phytosanitaires (CP) et sur les

Plus en détail

EDITION 2015. Conditions de participation au système de bonus BENEVITA. POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES.

EDITION 2015. Conditions de participation au système de bonus BENEVITA. POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. EDITION 2015 Conditions de participation au système de bonus BENEVITA. POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. Système de bonus BENEVITA: Informations destinées aux clients. Les informations ci-après vous donneront

Plus en détail

Rédigé par : Vérifié par : Validé par : 04/02/2015 Vicky Lefevre (sé), directeur

Rédigé par : Vérifié par : Validé par : 04/02/2015 Vicky Lefevre (sé), directeur SPECIFICATION TECHNIQUE POUR LA DETERMINATION DU NOMBRE D HOMMES JOURS ET DE LA FREQUENCE DES AUDITS DANS LE CADRE DES VALIDATIONS DE SYSTEMES D AUTOCONTROLE Rédigé par : Vérifié par : Validé par : 03/02/2015

Plus en détail

Formulaire de demande de vignette de validation du permis de chasse

Formulaire de demande de vignette de validation du permis de chasse Formulaire de demande de vignette de validation du permis de chasse DIRECTION GÉNÉRALE OPÉRATIONNELLE DES POUVOIRS LOCAUX DE L ACTION SOCIALE ET DE LA SANTÉ Bureaux de délivrance et heures d ouverture

Plus en détail

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I.

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I. Article 1 : Définitions A.M.O.I. SARL (ciaprès dénommée «A.M.O.I.») est une société de prestations de services informatiques intervenant dans le domaine des réseaux informatiques et des nouvelles technologies

Plus en détail

Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés

Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés T/4 n 27 Octobre - décembre www.notaire.be ACTIVITE IMMOBILIERE EN BELGIQUE 101 102,1 102,6 106,4 106,8 101,7 103,4 105,9 94,9 102,8 98,9 101,4 99,2

Plus en détail

Habiter. Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux

Habiter. Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux Habiter Bruxelles Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux DE L INSCRIPTION À L ACQUISITION D UN LOGEMENT SDRB. QUI PEUT ACHETER UN LOGEMENT SDRB? QUELLES SONT LES OBLIGATIONS LIÉES

Plus en détail

TRANSPORT DES ECHANTILLONS

TRANSPORT DES ECHANTILLONS Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire 2007/39/LAB/FR/DISPATCH/P002 Procédure TRANSPORT DES ECHANTILLONS Version 1 Mise en application 01-01-2008 Administration compétente Service responsable

Plus en détail

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS COMMUNICATION DU CONSEIL DE L IBPT DU 16 MARS 2012 CONCERNANT LES MICROPHONES SANS FIL ET LES AUTRES ÉQUI PEMENTS PMSE DANS LA BANDE 470862

Plus en détail

REMBOURSEMENTS DES MUTUALITES DES PRESTATIONS DU DIETETICIEN

REMBOURSEMENTS DES MUTUALITES DES PRESTATIONS DU DIETETICIEN REMBOURSEMENTS DES MUTUALITES DES PRESTATIONS DU DIETETICIEN En Belgique, chaque mutuelle est libre de choisir sa "politique de remboursement". Tout dépend donc de la mutualité à laquelle vous (votre patient)

Plus en détail

Circulaire relative à la traçabilité lors de l expédition de denrées alimentaires d origine animale.

Circulaire relative à la traçabilité lors de l expédition de denrées alimentaires d origine animale. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative à la traçabilité lors de l expédition de denrées alimentaires d origine animale. Référence PCCB/S2/GDS/891700 Date 29/06/2012

Plus en détail

FAQ PRÊT VERT OCTROI D UN NOUVEAU CREDIT :

FAQ PRÊT VERT OCTROI D UN NOUVEAU CREDIT : FAQ PRÊT VERT OCTROI D UN NOUVEAU CREDIT : 1. Un prêteur peut-il décider librement de proposer ou non des contrats de prêt avec bonification d intérêt aux consommateurs et donc de s engager volontairement

Plus en détail

Calcul de la marge brute en production laitière

Calcul de la marge brute en production laitière Mode d emploi : Calcul de la marge brute en production laitière Calculez la marge brute en production laitière sur votre exploitation et comparez-la avec celle d autres exploitations du même type. Utilisation

Plus en détail

Rapport annuel 2011-2012

Rapport annuel 2011-2012 Code de conduite pour des relations commerciales équitables entre fournisseurs et acheteurs dans la chaîne agro-alimentaire Rapport annuel 2011-2012 Le code de conduite pour des relations commerciales

Plus en détail

FONDATION ROTARY CERTIFICATION PROTOCOLE D ACCORD DU CLUB

FONDATION ROTARY CERTIFICATION PROTOCOLE D ACCORD DU CLUB ROTARY INTERNATIONAL District 1750 Bourgogne Champagne Association AFORO 1750 18 boulevard Eugène Spuller, 21000 Dijon, France FONDATION ROTARY CERTIFICATION PROTOCOLE D ACCORD DU CLUB Année rotarienne

Plus en détail

Service Communication Comité consultatif

Service Communication Comité consultatif Service Communication Comité consultatif Communication externe AFSCA Réalisations 2013 Planning 2014 Lieve Busschots 26 février 2014 1 1. GENERALITES 2. OPERATEURS 3. CONSOMMATEURS 4. CELLULE DE VULGARISATION

Plus en détail

C O N V E N T I O N N 20XX-XX-XXX - XX

C O N V E N T I O N N 20XX-XX-XXX - XX FOR02 v. 4 d u 15.05.2012 DG2/DPR/CRE 2007-2013 Proj. XXXX-XX-XXX CO XX-2012 (Gestionnaires du projet) C O N V E N T I O N N 20XX-XX-XXX - XX «Compétitivité régionale et emploi» 2007-2013 Relative à la

Plus en détail

Traçabilité & Sécurité alimentaire 27 Avril 2005

Traçabilité & Sécurité alimentaire 27 Avril 2005 Traçabilit abilité & Sécurité alimentaire 27 Avril 2005 Notre entreprise NOTRE ENTREPRISE Activités principales Nos activités principales sont orientées autour de l'exploitation agricole professionnelle

Plus en détail

Protocole de vérification de conformité de la norme Afnor NF V 25-112 MAJ : 08/09/10

Protocole de vérification de conformité de la norme Afnor NF V 25-112 MAJ : 08/09/10 Protocole de vérification de conformité Norme Afnor NF V 25-112 - Bonnes pratiques d'évaluation des caractéristiques d'un lot de pommes de terre destiné au marché du frais Sommaire Page 1 DOMAINE D'APPLICATION...5

Plus en détail

Le nouveau Compte Personnel de Formation remplace le DIF à partir du 1 er janvier 2015

Le nouveau Compte Personnel de Formation remplace le DIF à partir du 1 er janvier 2015 Décembre 2014 Le nouveau Compte Personnel de Formation remplace le DIF à partir du 1 er janvier 2015 A compter du 1 er janvier 2015 le DIF ou Droit Individuel à la Formation n existera plus, il est remplacé

Plus en détail

CONTRAT PRODUCTEUR 1.IDENTIFICATION DU PRODUCTEUR: 2.DEMANDE DE CERTIFICATION. Envoyez/Faxez ce formulaire completé et signé à: N de CKCert:

CONTRAT PRODUCTEUR 1.IDENTIFICATION DU PRODUCTEUR: 2.DEMANDE DE CERTIFICATION. Envoyez/Faxez ce formulaire completé et signé à: N de CKCert: Envoyez/Faxez ce formulaire completé et signé à: CNTRAT PRDUCTEUR Centre du controle de la qualité et certification scrl Technologiepark 2/3, B-9052 Zwijnaarde (Belgique) N de TVA: BE 0827.394.657 TEL:

Plus en détail

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1 MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté FAQ Juin 2013 / V1 FAQ MSSanté MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance sommaire 1. Le Système MSSanté 2 MSSanté :

Plus en détail

AVIS SR-20041223-32 SERVICE REGULATION

AVIS SR-20041223-32 SERVICE REGULATION SERVICE REGULATION AVIS SR-20041223-32 concernant la reconnaissance des certificats verts wallons en vue de permettre leur comptabilisation pour l obligation de quota de certificats verts mise à charge

Plus en détail

1. Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais?... 1

1. Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais?... 1 Table des matières 1 Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais? 1 11 Remboursement de frais par votre société 1 111 Vous avez payé des frais en lieu et place de votre société qui vous les rembourse

Plus en détail

1/ 5 BE001 10/8/2015 - Numéro BDA: 2015-520559 Formulaire type 14 - FR Conception et maintenance de site Web et d'application mobile

1/ 5 BE001 10/8/2015 - Numéro BDA: 2015-520559 Formulaire type 14 - FR Conception et maintenance de site Web et d'application mobile 1/ 5 BE001 10/8/2015 - Numéro BDA: 2015-520559 Formulaire type 14 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

2-7 Utilisation de certificats et logos Page 1 de 13 PROCEDURE 2-7 REFERENCE A LA CERTIFICATION ET UTILISATION DE MARQUES

2-7 Utilisation de certificats et logos Page 1 de 13 PROCEDURE 2-7 REFERENCE A LA CERTIFICATION ET UTILISATION DE MARQUES 2-7 Utilisation de certificats et logos Page 1 de 13 PROCEDURE 2-7 REFERENCE A LA CERTIFICATION ET UTILISATION DE MARQUES 1. CERTIFICAT. 1.1 Généralités. 1.1.1 Certificat(s) ISO 9001,ISO 14001, ISO 22000.

Plus en détail

Foire aux questions (FAQ) Renouvellement de la carte d assurance-maladie des Territoires du Nord-Ouest pour 2013

Foire aux questions (FAQ) Renouvellement de la carte d assurance-maladie des Territoires du Nord-Ouest pour 2013 Foire aux questions (FAQ) Renouvellement de la carte d assurance-maladie des Territoires du Nord-Ouest pour 2013 Q1 : Pourquoi ai-je besoin d une carte d assurance-maladie? Q2 : Pourquoi les cartes d assurances-maladie

Plus en détail

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Cher participant au cours de Patinage Plus, Merci de votre intérêt à devenir un entraîneur professionnel de Patinage Canada! Peu après l

Plus en détail

Plan de management DG services généraux Comité consultatif du 24 octobre 2012

Plan de management DG services généraux Comité consultatif du 24 octobre 2012 Plan de management DG services généraux Comité consultatif du 24 octobre 2012 Véronique Berthot - DG Services Généraux OS 1: Une chaîne alimentaire plus sûre OO 1.1 : L'expression péjorative de «malus»

Plus en détail

«Commande» se rapporte à un bon de commande ou à une commande créée sur un site Internet Interoute.

«Commande» se rapporte à un bon de commande ou à une commande créée sur un site Internet Interoute. 1 DESCRIPTION Le Centre de données virtuel d Interoute permet aux Clients de bénéficier d un ensemble flexible de ressources informatiques dans le «cloud», sans la complexité et les coûts associés à un

Plus en détail

Circulaire relative à l information sur la chaîne alimentaire pour les volailles

Circulaire relative à l information sur la chaîne alimentaire pour les volailles Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire Circulaire relative à l information sur la chaîne alimentaire pour les volailles Référence PCCB/S2/EH/570888 Date 03/01/2014 Version actuelle 2.0

Plus en détail

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011. Filière agriculture biologique

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011. Filière agriculture biologique Ministère de la Région Wallonne Observatoire de la Consommation Alimentaire Rapport 2011 Filière agriculture biologique Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et Mathématique

Plus en détail

Tableau de concordance BRC- IFS-FSSC 22.000 p.rap. aux guides

Tableau de concordance BRC- IFS-FSSC 22.000 p.rap. aux guides Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Tableau de concordance BRC- IFS-FSSC 22.000 p.rap. aux guides CC 23-10-13 Exigences (pour les opérateurs) -Référentiel Différents angles d incidence

Plus en détail

AVIS D'INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES, AVIS D'INFORMATIONS SUR UNE PROCÉDURE INCOMPLÈTE OU AVIS RECTIFICATIF

AVIS D'INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES, AVIS D'INFORMATIONS SUR UNE PROCÉDURE INCOMPLÈTE OU AVIS RECTIFICATIF 1/ 5 BE001 25/10/2010- ID:2010-510479 Formulaire type 14 - FR Publication du Supplément au Journal officiel de l Union européenne 2, rue Mercier, L-2985 Luxembourg Fax (352) 29 29-42670 E-mail: ojs@publications.europa.eu

Plus en détail

CA2, Systèmes d assurance et durabilité

CA2, Systèmes d assurance et durabilité CA2, Systèmes d assurance et durabilité Présenté aux Producteurs laitiers du Canada Pau Spooner, Division des politiques des Systèmes d'assurance et de l alimentation Ottawa, le 5 février 2014 Objet Présenter

Plus en détail

La Pension de Survie

La Pension de Survie La Pension de Survie A. Les Bénéficiaires. Une pension de survie peut être octroyée après le décès d un agent provincial nommé à titre définitif à certains ayants-droits : Le conjoint survivant. Le conjoint

Plus en détail

Annexe A : Tableau des exigences

Annexe A : Tableau des exigences E1 E1.1 E1.2 E1.3 E1.4 E1.5 E1.6 Exigences générales production Les végétaux destinés à la consommation humaine doivent être cultivés au Québec. Les végétaux destinés à la consommation humaine doivent

Plus en détail

Cahier de charges Biodia

Cahier de charges Biodia Cahier de charges Biodia Produits biologiques locaux et équitables Auteur : Lieve Vercauteren - VREDESEILANDEN Adaptations version 2 : Gert Engelen - Vredeseilanden Cahier de charges Biodia version 2 novembre

Plus en détail

LES ALLOCATIONS D ETUDES SECONDAIRES Une aide financière pour tes études secondaires

LES ALLOCATIONS D ETUDES SECONDAIRES Une aide financière pour tes études secondaires Droit scolaire LES ALLOCATIONS D ETUDES SECONDAIRES Une aide financière pour tes études secondaires Tu es en enseignement secondaire et tu te demandes si tu peux bénéficier d une aide financière? Tu ne

Plus en détail

PRECOMPTE PROFESSIONNEL. à partir du 1 janvier 2015. www.cgslb.be

PRECOMPTE PROFESSIONNEL. à partir du 1 janvier 2015. www.cgslb.be PRECOMPTE PROFESSIONNEL à partir du 1 janvier 2015 www.cgslb.be E.R. : Jan Vercamst Boulevard Poincaré 72-74 1070 Bruxelles 2015/02 Précompte professionnel à partir du 1er janvier 2015 Les barèmes du précompte

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL DEMANDE DE PROPOSITION RFP-CSAP-201302F SERVICES DE VÉRIFICATION ANNUELLE

CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL DEMANDE DE PROPOSITION RFP-CSAP-201302F SERVICES DE VÉRIFICATION ANNUELLE CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL DEMANDE DE PROPOSITION RFP-CSAP-201302F SERVICES DE VÉRIFICATION ANNUELLE Les soumissions devront être reçues au plus tard le jeudi 11 avril 2013 à 16h à l attention

Plus en détail

IKINOA est joignable au numéro suivant : 0800 58 16 16 du lundi au vendredi inclus de 9h00 à 12h00 et de 14h15 à 17h30.

IKINOA est joignable au numéro suivant : 0800 58 16 16 du lundi au vendredi inclus de 9h00 à 12h00 et de 14h15 à 17h30. CONDITIONS GENERALES D UTILISATION ARTICLE PREMIER - Champ d'application Les présentes Conditions Générales d Utilisation s'appliquent à l'ensemble des services proposés par IKINOA au public sur son site

Plus en détail

Au Canada, il existe dans toutes les

Au Canada, il existe dans toutes les Guide des normes de travail minimales, des retenues salariales et de l assurance-emploi au Canada Au Canada, il existe dans toutes les administrations, c est-à-dire fédérale, provinciales et territoriales,

Plus en détail

Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance

Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance January 1 2014 L asbl BeCommerce a pour objectif d augmenter la confiance du consommateur dans la vente à distance online

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ)

FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) Q1 Qu est ce que la cotisation supplémentaire sur des revenus mobiliers? Q2 Qui est soumis à la cotisation supplémentaire sur des revenus mobiliers? Q3 Comment est perçue la cotisation

Plus en détail

Le statut social des travailleurs indépendants Indépendant complémentaire

Le statut social des travailleurs indépendants Indépendant complémentaire Le statut social des travailleurs indépendants Indépendant complémentaire Une administration moderne, un service de qualité Sommaire Qu est ce qu un indépendant à titre complémentaire? 3 Personnes admises

Plus en détail

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Congé de maternité 2 Pour les salariées 2 Congé prénatal 2 Congé postnatal 2 Formalités administratives

Plus en détail

L enseignement à temps partiel, qu est ce que cela signifie?

L enseignement à temps partiel, qu est ce que cela signifie? Réf : Septembre 2013 L enseignement à temps partiel, Tu sais que tu es soumis à l obligation scolaire à partir de 6 ans jusqu à 18 ans, mais qu à partir de 15 ans, tu peux suivre un enseignement à temps

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION DISPOSITIF ALIMENTAIR

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION DISPOSITIF ALIMENTAIR FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION DISPOSITIF ALIMENTAIR Délibération du Conseil Régional n CR77-14 du 21 novembre 2014 Avant de remplir cette demande, lire attentivement la notice d information. Transmettre

Plus en détail

Nouvel élu? Solidaris vous informe

Nouvel élu? Solidaris vous informe Nouvel élu? Solidaris vous informe Mandataires politiques locaux et ASSURANCE MALADIE INVALIDITÉ Outre leur mandat politique, bon nombre de mandataires locaux exercent une autre activité comme travailleur

Plus en détail

Conditions Particulières de Certification

Conditions Particulières de Certification Conditions Particulières de Certification RENOVATION ENERGETIQUE Page 1 sur 4 1. Objet et domaine d application du document Le présent document a pour objectif de définir les exigences spécifiques du processus

Plus en détail

CHARTE D ADHESION AU

CHARTE D ADHESION AU 1. Préambule CHARTE D ADHESION AU PROGRAMME amleague PROFESSIONAL PERFORMANCE DATA La charte d adhésion au Programme amleague Professional Performance Data (ci-après la Charte) est édictée par la société

Plus en détail

Domiciliations SEPA FAQ

Domiciliations SEPA FAQ Domiciliations SEPA FAQ Découvrez les questions les plus fréquemment posées sur les domiciliations SEPA : cliquez dessus pour arriver directement à nos réponses! 1. Qu est-ce que la domiciliation SEPA

Plus en détail

vos droits vos dr en poche

vos droits vos dr en poche vos droits en poche Fin du contrat de travail Un contrat de travail ne peut pas être rompu du jour au lendemain, sauf de commun accord, en cas de force majeure ou pour motif grave. Si votre employeur vous

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/192 DÉLIBÉRATON N 08/071 DU 2 DÉCEMBRE 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL CONTENUES

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail