I. LES RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS ET CONSOLIDÉS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I. LES RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS ET CONSOLIDÉS"

Transcription

1 COLLECTION NOTES D INFORMATION I. LES RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS ET CONSOLIDÉS FÉVRIER 2010 SERVICES DÉPARTEMENT ÉDITION

2

3 3 SOMMAIRE SYNTHÉTIQUE AVANT-PROPOS TEXTES DE BASE ET PRINCIPES D ÉTABLISSEMENT DES RAPPORTS TEXTES DE BASE ENTITÉS CONCERNÉES PAR LA CERTIFICATION DES COMPTES CONTENU DES RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS ET SUR LES COMPTES CONSOLIDÉS INTRODUCTION CERTIFICATION DES COMPTES JUSTIFICATION DES APPRÉCIATIONS VÉRIFICATIONS ET INFORMATIONS SPÉCIFIQUES PRÉVUES PAR LES TEXTES LÉGAUX ET RÉGLEMENTAIRES OPINION SUR LES COMPTES ANNUELS OU CONSOLIDÉS QUELS COMPTES SONT CERTIFIÉS PAR LE COMMISSAIRE AUX COMPTES? CONTENU DE LA PARTIE DU RAPPORT RELATIVE À LA CERTIFICATION DES COMPTES SITUATIONS CONDUISANT À LA RÉSERVE OU AU REFUS SUIVI DES RÉSERVES ET REFUS DE CERTIFIER DE L EXERCICE PRÉCÉDENT PARAGRAPHE D OBSERVATION POUR SOULIGNER UNE INFORMATION DONNÉE DANS L ANNEXE JUSTIFICATION DES APPRÉCIATIONS RAPPEL DES DISPOSITIONS LÉGALES ET RÉGLEMENTAIRES MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE VÉRIFICATIONS ET INFORMATIONS SPÉCIFIQUES CONCLUSIONS CONCERNANT LES INFORMATIONS DONNÉES DANS LE RAPPORT DE GESTION ET DANS LES DOCUMENTS ADRESSÉS AUX MEMBRES DE L'ORGANE APPELÉ À STATUER SUR LES COMPTES IRRÉGULARITÉS OU INEXACTITUDES RELATIVES AU RAPPORT DE GESTION ET AUX DOCUMENTS ADRESSÉS AUX MEMBRES DE L ORGANE APPELÉ À DÉLIBÉRER SUR LES COMPTES INFORMATIONS SPÉCIFIQUES PRÉVUES PAR LA LOI

4 4 SOMMAIRE SYNTHÉTIQUE 6. FORME ET COMMUNICATION DES RAPPORTS RÈGLES DE FORME COMMUNICATION DES RAPPORTS DÉLIBÉRATION DE L ORGANE APPELÉ À STATUER SUR LES COMPTES MODIFICATION DES COMPTES APRÈS LA TENUE DE LA RÉUNION DE L ORGANE DÉLIBÉRANT DÉPÔT AU GREFFE DES RAPPORTS PUBLICATIONS LÉGALES DES COMPTES POUR CERTAINES ENTITÉS EXEMPLES DE RAPPORT RAPPORTS AVEC CERTIFICATION SANS RÉSERVE ET SANS OBSERVATION RAPPORTS AVEC CERTIFICATION SANS RÉSERVE ET AVEC UN PARAGRAPHE D OBSERVATION ATTIRANT L ATTENTION SUR UNE INFORMATION DONNÉE DANS L ANNEXE COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC CERTIFICATION SANS RÉSERVE, AVEC OBSERVATIONS SUR LE RAPPORT DE GESTION OU SUR LES DOCUMENTS ADRESSÉS AUX MEMBRES DE L ORGANE APPELÉ À STATUER SUR LES COMPTES, AVEC SIGNALEMENT D IRRÉGULARITÉS RELATIVES À CES MÊMES DOCUMENTS COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC CERTIFICATION AVEC RÉSERVE(S) (DÉSACCORDS) COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC CERTIFICATION AVEC RÉSERVE(S) (LIMITATIONS) COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC REFUS DE CERTIFICATION (DÉSACCORDS) COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC REFUS DE CERTIFICATION (LIMITATIONS) COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC REFUS DE CERTIFICATION (MULTIPLES INCERTITUDES) COMPTES ANNUELS ILLUSTRATIONS DE FORMULATIONS DE L OPINION DANS LES RAPPORTS PRÉAMBULE DÉSACCORDS LIMITATIONS INCERTITUDES CONTINUITÉ D'EXPLOITATION OPINIONS DIFFÉRENTES ENTRE LES CO-COMMISSAIRES AUX COMPTES COMPTES SOUMIS À L'ASSEMBLÉE SANS DÉSIGNATION NI RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES RAPPORT DE RÉGULARISATION

5 SOMMAIRE SYNTHÉTIQUE 5 9. EXEMPLES DE RÉDACTION DE LA DEUXIÈME PARTIE DU RAPPORT : ILLUSTRATIONS DE LA JUSTIFICATION DES APPRÉCIATIONS PRÉAMBULE OPTIONS RETENUES PAR LA DIRECTION DANS LE CHOIX DES MÉTHODES COMPTABLES OU DANS LEURS MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE ESTIMATIONS COMPTABLES IMPORTANTES PRÉSENTATION D ENSEMBLE DES COMPTES ANNUELS ET CONSOLIDÉS EN CAS D INCERTITUDE RELATIVE À LA CONTINUITÉ D EXPLOITATION PRÉSENTATION D ENSEMBLE DES COMPTES ANNUELS ET CONSOLIDÉS EN CAS DE CHANGEMENTS DE MÉTHODES COMPTABLES JUSTIFICATION MOINS DEVELOPPÉE DES APPRÉCIATIONS EFFECTUÉES PAR LE COMMISSAIRE AUX COMPTES EXEMPLE DE RÉDACTION EN CAS DE CERTIFICATION AVEC RÉSERVE EXEMPLE DE RÉDACTION EN CAS DE REFUS DE CERTIFIER EXEMPLES DE RÉDACTION DE LA TROISIÈME PARTIE DU RAPPORT : IRRÉGULARITÉS RELATIVES AU RAPPORT DE GESTION EXEMPLE 1 OMISSION DANS LE RAPPORT DE GESTION DE L EXPOSÉ DE CERTAINES ACTIVITÉS DE LA SOCIÉTÉ EXEMPLE 2 OMISSION DANS LE RAPPORT DE GESTION DE L INFORMATION RELATIVE À LA RÉMUNÉRATION DES MANDATAIRES SOCIAUX EXEMPLE 3 OMISSION DANS LE RAPPORT DE GESTION DES INFORMATIONS RELATIVES AUX DÉLAIS DE PAIEMENT DIFFICULTÉS D OBTENTION DES DOCUMENTS NÉCESSAIRES À L ÉMISSION DU RAPPORT : EXEMPLES DE COMMUNICATION EXEMPLE 1 RAPPORT DIT «DE CARENCE» EXEMPLE 2 EXEMPLE DE RAPPORT EN CAS DE CONVOCATION DU COMMISSAIRE AUX COMPTES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE D UNE SA, SAS, SARL DONT IL A OBTENU LES COMPTES, MAIS IL N A PAS EU COMMUNICATION DU RAPPORT DE GESTION EXEMPLE 3 EXEMPLE DE RAPPORT COMPLÉMENTAIRE (SANS OBSERVATION) EN CAS D OBTENTION AVANT L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DU RAPPORT DE GESTION EXEMPLE 4 EXEMPLE DE RAPPORT EN CAS D OBTENTION DES COMPTES ET DU RAPPORT DE GESTION SUITE À L ÉMISSION D UN RAPPORT DE CARENCE

6

7 7 SOMMAIRE DÉTAILLÉ AVANT-PROPOS TEXTES DE BASE ET PRINCIPES D ÉTABLISSEMENT DES RAPPORTS TEXTES DE BASE Code de commerce Partie législative a) Article L b) Article L c) Article L d) Article L e) Article L Code de commerce Partie réglementaire a) Article R b) Article D Code de commerce Partie Arrêtés a) Article A b) Article A c) Article A ENTITÉS CONCERNÉES PAR LA CERTIFICATION DES COMPTES Rapport sur les comptes annuels Rapport sur les comptes consolidés Principes généraux Particularités a) L entité est astreinte à publier des comptes consolidés b) L entité non astreinte à publier des comptes consolidés décide volontairement d établir et de publier des comptes consolidés 28 c) L entité non astreinte à publier des comptes consolidés décide volontairement d établir des comptes consolidés pour des besoins spécifiques, sans toutefois les publier CONTENU DES RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS ET SUR LES COMPTES CONSOLIDÉS INTRODUCTION CERTIFICATION DES COMPTES JUSTIFICATION DES APPRÉCIATIONS... 36

8 8 SOMMAIRE DÉTAILLÉ 2.4 VÉRIFICATIONS ET INFORMATIONS SPÉCIFIQUES PRÉVUES PAR LES TEXTES LÉGAUX ET RÉGLEMENTAIRES Rapport sur les comptes annuels Rapport sur les comptes consolidés Résumé de la structure et du contenu du rapport sur les comptes annuels OPINION SUR LES COMPTES ANNUELS OU CONSOLIDÉS QUELS COMPTES SONT CERTIFIÉS PAR LE COMMISSAIRE AUX COMPTES? Définition Comptes annuels Comptes consolidés L'arrêté des comptes annuels et consolidés Chiffres comparatifs de l exercice précédent Principe Incidence sur le rapport Rapport de certification d un exercice antérieur à celui où la nomination du commissaire aux comptes est intervenue a) Régularisation des délibérations de l organe délibérant b) Mission complémentaire relative aux exercices clos avant la nomination du commissaire aux comptes c) Incidences sur le rapport du commissaire aux comptes d) Sanctions pénales liées au défaut de nomination Référence aux comptes certifiés Communication des comptes et du rapport de gestion au commissaire aux comptes, aux actionnaires et aux associés Rappel des obligations applicables aux sociétés commerciales et des sanctions prévues en cas de non-respect a) Communication des comptes et du rapport de gestion au commissaire aux comptes b) Communication tardive des comptes au commissaire aux comptes c) Communication des comptes et du rapport de gestion aux associés ou actionnaires d) Présentation des comptes et du rapport de gestion à l assemblée 51 e) Sanctions pénales f) Nullités Non-communication au commissaire aux comptes des éléments nécessaires à l émission de son rapport dans les délais prévus par la loi... 54

9 SOMMAIRE DÉTAILLÉ 9 a) Démarche générale du commissaire aux comptes b) Attitude du commissaire aux comptes concernant l établissement de son rapport c) Révélation des faits délictueux CONTENU DE LA PARTIE DU RAPPORT RELATIVE À LA CERTIFICATION DES COMPTES Référence aux diligences, aux objectifs d une mission d audit et à la portée de l opinion exprimée Expression de l opinion Contenu de la formule d expression de l opinion Certification sans réserve Certification avec réserve(s) a) Réserve pour désaccord b) Réserve pour limitation Refus de certification a) Refus de certifier pour désaccord b) Refus de certifier pour limitation c) Refus de certifier pour incertitudes multiples SITUATIONS CONDUISANT À LA RÉSERVE OU AU REFUS Désaccords sur les principes et méthodes comptables Limitations Incertitudes multiples Lien entre l expression de l opinion et l obligation de révélation de faits délictueux Information de l AMF et des autres autorités de contrôle SUIVI DES RÉSERVES ET REFUS DE CERTIFIER DE L EXERCICE PRÉCÉDENT Principe Situations possibles Position du commissaire aux comptes Réserve ou refus de certifier pour désaccord Réserve ou refus de certifier pour limitation à l étendue des travaux Refus de certifier pour incertitudes multiples Exemples de formulation dans le rapport d un suivi de réserve ou de refus de certifier Désaccord sur les principes et méthodes comptables a) L anomalie subsiste b) L anomalie n existe plus mais aucune information ne figure dans l annexe c) L anomalie n existe plus et une information pertinente est donnée dans l annexe... 76

10 10 SOMMAIRE DÉTAILLÉ Limitation a) La limitation subsiste b) La limitation ne subsiste plus mais sa disparition révèle un impact significatif sur les soldes d ouverture Refus de certifier pour incertitudes multiples a) Les incertitudes subsistent b) Les incertitudes sont levées PARAGRAPHE D OBSERVATION POUR SOULIGNER UNE INFORMATION DONNÉE DANS L ANNEXE Principes Textes de base Nature des observations Lien avec la certification Précautions à prendre Place et formulation du paragraphe d observation Place Formulation Cas particulier des incertitudes Définition de l incertitude Distinction entre incertitudes, désaccords et limitations a) Distinction entre incertitude et limitation à l étendue des travaux b) Distinction entre incertitude et désaccord Position du commissaire aux comptes a) Prise en compte de l importance relative b) Multiples incertitudes dont les incidences sur les comptes ne peuvent être clairement circonscrites Cas particulier de la continuité d exploitation Principe a) Continuité d exploitation incertaine b) Continuité d exploitation définitivement compromise Lien avec la procédure d alerte Schéma résumant le traitement des incertitudes dans le rapport Cas particulier des changements comptables Changements de méthodes comptables a) Dispositions des référentiels comptables b) Incidences sur le rapport... 91

11 SOMMAIRE DÉTAILLÉ Changements d estimations et de modalités d application a) Définition b) Incidence sur le rapport Corrections d erreurs a) Définition b) Incidence sur le rapport Changements d options fiscales a) Définition b) Incidence sur le rapport JUSTIFICATION DES APPRÉCIATIONS RAPPEL DES DISPOSITIONS LÉGALES ET RÉGLEMENTAIRES Code de commerce Champ d application MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE Concept de «justification des appréciations» Démarche du commissaire aux comptes Appréciations de nature à faire l objet d une justification Rédaction du rapport a) Formulation de la justification des appréciations b) Place de la justification des appréciations dans le rapport c) Lien entre la justification des appréciations et les observations 111 d) Précisions concernant la certification avec réserves ou le refus de certification VÉRIFICATIONS ET INFORMATIONS SPÉCIFIQUES CONCLUSIONS CONCERNANT LES INFORMATIONS DONNÉES DANS LE RAPPORT DE GESTION ET DANS LES DOCUMENTS ADRESSÉS AUX MEMBRES DE L'ORGANE APPELÉ À STATUER SUR LES COMPTES Informations visées et définitions Rapport de gestion Documents adressés aux membres de l organe appelé à statuer sur les comptes Vérifications du commissaire aux comptes Formulation des conclusions du commissaire aux comptes Dispositions prévues par la NEP Rédaction du rapport : le commissaire aux comptes n a pas d observation à formuler

12 12 SOMMAIRE DÉTAILLÉ Rédaction du rapport : le commissaire aux comptes a des observations à formuler a) Inexactitudes susceptibles d influencer le jugement des utilisateurs des comptes b) Exactitude et sincérité des informations relatives à la rémunération des mandataires sociaux c) Absence d information sur la rémunération des mandataires sociaux d) Incohérence manifeste dans les autres informations relevée lors de la lecture du rapport de gestion Incidence sur la sincérité des informations, des observations, réserves ou refus exprimés dans la première partie du rapport a) En cas de réserve dans la première partie du rapport b) En cas d observation dans la première partie du rapport c) En cas de refus de certifier Observations à formuler autres que celles résultant du paragraphe d observation, de la réserve ou du refus de certifier IRRÉGULARITÉS OU INEXACTITUDES RELATIVES AU RAPPORT DE GESTION ET AUX DOCUMENTS ADRESSÉS AUX MEMBRES DE L ORGANE APPELÉ À DÉLIBÉRER SUR LES COMPTES INFORMATIONS SPÉCIFIQUES PRÉVUES PAR LA LOI Obligations d information s imposant aux commissaires aux comptes Informations à donner selon la forme de la société Informations à donner dans toutes les sociétés commerciales a) Les prises de participation et les prises de contrôle b) Les aliénations d actions Informations à donner dans les seules sociétés par actions Contenu de l information : opérations à prendre en compte Insertion dans le rapport du commissaire aux comptes Principe Exemples de formulation a) Information conforme à la loi donnée dans le rapport de gestion b) Informations absentes ou insuffisantes dans le rapport de gestion FORME ET COMMUNICATION DES RAPPORTS RÈGLES DE FORME Forme écrite des rapports

13 SOMMAIRE DÉTAILLÉ Date des rapports Principe Date de «fin des travaux de contrôle» Événements postérieurs à la clôture de l exercice Date du rapport sur les comptes et date du rapport sur le rapport du Président Signature des rapports Principe Cas d une société de commissaires aux comptes Responsabilité du signataire Situations pratiques a) Le commissaire aux comptes est une personne physique, associé ou non d un cabinet b) Le commissaire aux comptes est une personne morale Cas particulier de cosignature du rapport sur les comptes par un auditeur contractuel Comptes destinés à être publiés à l étranger : utilisation d un modèle de rapport étranger Situations particulières concernant le commissaire aux comptes suppléant a) Situation d empêchement du commissaire aux comptes titulaire b) Situation où les fonctions de titulaire et de suppléant sont exercées par une société de commissaires aux comptes et par un de ses associés Cas particulier des sociétés de commissaires aux comptes de forme EURL Désaccord entre commissaires aux comptes Intitulé des rapports COMMUNICATION DES RAPPORTS Dépôt des rapports au siège social Présentation des rapports à l organe appelé à statuer sur les comptes Cas particulier des SAS DÉLIBÉRATION DE L ORGANE APPELÉ À STATUER SUR LES COMPTES Rappel des règles légales Refus d approbation des comptes par l organe délibérant Principe

14 14 SOMMAIRE DÉTAILLÉ Attitude du commissaire aux comptes au titre de l exercice N Attitude du commissaire aux comptes au titre de l exercice N Modification des comptes par l organe délibérant ou à sa demande Rapport initial avec réserve Rapport initial sans réserve ni observation MODIFICATION DES COMPTES APRÈS LA TENUE DE LA RÉUNION DE L ORGANE DÉLIBÉRANT Modification des comptes postérieure à leur publication Modification des comptes antérieure à leur publication DÉPÔT AU GREFFE DES RAPPORTS L obligation réglementaire Le rôle du commissaire aux comptes PUBLICATIONS LÉGALES DES COMPTES POUR CERTAINES ENTITÉS Rapport financier annuel Publication au BALO Publicité au Journal Officiel EXEMPLES DE RAPPORT RAPPORTS AVEC CERTIFICATION SANS RÉSERVE ET SANS OBSERVATION Comptes annuels Entités hors sociétés dont les titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé et hors filiales de sociétés dont les titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé Sociétés dont les titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé et filiales de sociétés dont les titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé Comptes consolidés Exemples de traduction en anglais Comptes annuels Comptes consolidés RAPPORTS AVEC CERTIFICATION SANS RÉSERVE ET AVEC UN PARAGRAPHE D OBSERVATION ATTIRANT L ATTENTION SUR UNE INFORMATION DONNÉE DANS L ANNEXE COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC CERTIFICATION SANS RÉSERVE, AVEC OBSERVATIONS SUR LE RAPPORT DE GESTION OU SUR LES DOCUMENTS ADRESSÉS AUX MEMBRES DE L ORGANE APPELÉ À STATUER SUR LES COMPTES, AVEC SIGNALEMENT D IRRÉGULARITÉS RELATIVES À CES MÊMES DOCUMENTS COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC CERTIFICATION AVEC RÉSERVE(S) (DÉSACCORDS) COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC CERTIFICATION AVEC RÉSERVE(S) (LIMITATIONS) COMPTES ANNUELS 179

15 SOMMAIRE DÉTAILLÉ RAPPORTS AVEC REFUS DE CERTIFICATION (DÉSACCORDS) COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC REFUS DE CERTIFICATION (LIMITATIONS) COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC REFUS DE CERTIFICATION (MULTIPLES INCERTITUDES) COMPTES ANNUELS ILLUSTRATIONS DE FORMULATIONS DE L OPINION DANS LES RAPPORTS PRÉAMBULE DÉSACCORDS Désaccords sur les règles et principes comptables (application ou mise en œuvre) Absence de dépréciation des stocks à rotation lente (réserve) Activation inappropriée de coûts de développement (refus) Anomalies constatées dans l'annexe Rappel des règles Exemples de situations a) Absence d annexe (refus) b) Annexe insuffisante (réserve) c) Absence d informations significatives (réserve) LIMITATIONS Limitations imposées par les circonstances Stocks d ouverture (réserve) Moyens insuffisants (réserve) Absence d'éléments justificatifs (réserve) Limitations imposées par les dirigeants Confirmation des tiers (réserve) Observation physique (refus) Insuffisance du contrôle interne Absence de procédures créances d un secteur (réserve) Insuffisances de procédures ventes, clients et effets à recevoir (refus) INCERTITUDES Litige avec un client (paragraphe d observation) Procès multiples (refus) CONTINUITÉ D'EXPLOITATION Continuité d exploitation incertaine information appropriée en annexe (observation)

16 16 SOMMAIRE DÉTAILLÉ 8.42 Continuité d exploitation incertaine information non donnée en annexe (réserve pour désaccord) Continuité d exploitation incertaine incertitudes multiples (refus pour incertitudes multiples) Continuité d exploitation définitivement compromise comptes établis en valeurs liquidatives (observation) Continuité d exploitation définitivement compromise comptes non établis en valeurs liquidatives (refus pour désaccord) OPINIONS DIFFÉRENTES ENTRE LES CO-COMMISSAIRES AUX COMPTES COMPTES SOUMIS À L'ASSEMBLÉE SANS DÉSIGNATION NI RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES RAPPORT DE RÉGULARISATION EXEMPLES DE RÉDACTION DE LA DEUXIÈME PARTIE DU RAPPORT : ILLUSTRATIONS DE LA JUSTIFICATION DES APPRÉCIATIONS PRÉAMBULE OPTIONS RETENUES PAR LA DIRECTION DANS LE CHOIX DES MÉTHODES COMPTABLES OU DANS LEURS MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE Comptes annuels Principes de comptabilisation des frais de développement a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Situation complexe liée à un apport partiel d actif a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Comptes consolidés établis selon le règlement CRC n Principe de reconnaissance du revenu dans un groupe de communication a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Comptes consolidés établis selon le référentiel IFRS tel qu'adopté dans l'union européenne Absence de norme ou d interprétation spécifique ESTIMATIONS COMPTABLES IMPORTANTES Comptes annuels Provisions a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation - Justification des appréciations Résultats à terminaison des contrats à long terme (méthode préférentielle) a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations

17 SOMMAIRE DÉTAILLÉ Dépréciation des titres de participation a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Dépréciation des stocks a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Dépréciation des créances clients a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Comptes consolidés établis selon le règlement CRC n Dépréciation des écarts d acquisition a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Engagements de retraite (en cas d application de la méthode préférentielle) a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Comptes consolidés établis selon le référentiel IFRS tel qu'adopté dans l'union européenne Goodwill a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations PRÉSENTATION D ENSEMBLE DES COMPTES ANNUELS ET CONSOLIDÉS EN CAS D INCERTITUDE RELATIVE À LA CONTINUITÉ DE L EXPLOITATION a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations PRÉSENTATION D ENSEMBLE DES COMPTES ANNUELS ET CONSOLIDÉS EN CAS DE CHANGEMENTS DE MÉTHODES COMPTABLES Comptes annuels Changement volontaire de méthode comptable Engagements de retraite et avantages similaires a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Changement de méthodes comptables faisant suite à un changement de réglementation comptable a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations

18 18 SOMMAIRE DÉTAILLÉ 9.42 Comptes consolidés établis selon le règlement CRC n Comptes consolidés établis selon le référentiel IFRS tel qu adopté dans l Union européenne a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations JUSTIFICATION MOINS DEVELOPPÉE DES APPRÉCIATIONS EFFECTUÉES PAR LE COMMISSAIRE AUX COMPTES EXEMPLE DE RÉDACTION EN CAS DE CERTIFICATION AVEC RÉSERVE Cas où d autres points que ceux ayant conduit le commissaire aux comptes à émettre une réserve sont de nature à faire l objet d une justification Cas où les autres appréciations n appellent pas de justification développée EXEMPLE DE RÉDACTION EN CAS DE REFUS DE CERTIFIER EXEMPLES DE RÉDACTION DE LA TROISIÈME PARTIE DU RAPPORT : IRRÉGULARITÉS RELATIVES AU RAPPORT DE GESTION EXEMPLE 1 OMISSION DANS LE RAPPORT DE GESTION DE L EXPOSÉ DE CERTAINES ACTIVITÉS DE LA SOCIÉTÉ EXEMPLE 2 OMISSION DANS LE RAPPORT DE GESTION DE L INFORMATION RELATIVE À LA RÉMUNÉRATION DES MANDATAIRES SOCIAUX EXEMPLE 3 OMISSION DANS LE RAPPORT DE GESTION DES INFORMATIONS RELATIVES AUX DÉLAIS DE PAIEMENT DIFFICULTÉS D OBTENTION DES DOCUMENTS NÉCESSAIRES À L ÉMISSION DU RAPPORT : EXEMPLES DE COMMUNICATION EXEMPLE 1 RAPPORT DIT «DE CARENCE» EXEMPLE 2 EXEMPLE DE RAPPORT EN CAS DE CONVOCATION DU COMMISSAIRE AUX COMPTES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE D UNE SA, SAS, SARL DONT IL A OBTENU LES COMPTES, MAIS IL N A PAS EU COMMUNICATION DU RAPPORT DE GESTION EXEMPLE 3 EXEMPLE DE RAPPORT COMPLÉMENTAIRE (SANS OBSERVATION) EN CAS D OBTENTION AVANT L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DU RAPPORT DE GESTION EXEMPLE 4 EXEMPLE DE RAPPORT EN CAS D OBTENTION DES COMPTES ET DU RAPPORT DE GESTION SUITE À L ÉMISSION D UN RAPPORT DE CARENCE

19 19 AVANT-PROPOS La mission du commissaire aux comptes est définie par le code de commerce. Les normes d exercice professionnel, homologuées par arrêté du garde des sceaux dans les conditions précisées à l article L du code de commerce, définissent les diligences à accomplir par le commissaire aux comptes pour remplir ses obligations légales et réglementaires. Les dispositions légales et réglementaires qui fixent le cadre général de la mission du commissaire aux comptes figurent à la section II du chapitre III du titre II du livre VIII du code de commerce. Elles s imposent aux commissaires aux comptes nommés «dans toutes les personnes et entités (1)», quelle que soit la nature de la certification prévue dans leur mission. Cette mission s articule principalement autour de : La certification des comptes annuels et, le cas échéant, consolidés, assortie d une justification des appréciations (article L du code de commerce), La vérification de la sincérité et la concordance avec les comptes annuels et, le cas échéant, consolidés des informations données dans le rapport de gestion et dans les documents adressés aux actionnaires ou aux associés sur la situation financière et les comptes (article L du code de commerce), La vérification du respect de l égalité entre les actionnaires ou les associés (article L du code de commerce), Le signalement à l assemblée générale ou organe compétent des irrégularités et inexactitudes relevées par lui au cours de l accomplissement de sa mission, la révélation au procureur de la République des faits délictueux dont il a eu connaissance ainsi que la mise en œuvre des obligations relatives à la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (article L du code de commerce). D autre part, le code de commerce impose aux commissaires aux comptes de donner certaines informations et d'effectuer un certain nombre de vérifications spécifiques relatives, par exemple, aux conventions et engagements réglementés, au rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise, etc. Le rapport du commissaire aux comptes sur les comptes est le compte rendu, aux membres de l organe délibérant, de l exécution de sa mission. Il constitue l acte essentiel de la mission du commissaire aux comptes. (1) Le terme «entité» désigne les fonds mentionnés aux articles L et L du code monétaire et financier, c est-à-dire les FCP et les fonds communs de titrisation (ex. FCC). Les FPI (fonds de placement immobilier), ne relevant pas de ces articles et n ayant pas la personnalité morale, ne sont pas visés.

20 20 AVANT-PROPOS Les normes d exercice professionnel relatives : au rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels et consolidés (2), à la justification des appréciations (3), aux travaux du commissaire aux comptes relatifs au rapport de gestion et aux autres documents adressés aux membres de l organe appelé à statuer sur les comptes en application de l article L du code de commerce (4), complètent les dispositions prévues par le code de commerce concernant le rapport du commissaire aux comptes sur les comptes et en précisent les conditions et modalités d application. La présente note d information a pour objectifs : de préciser les modalités pratiques de mise en œuvre des normes d exercice professionnel et de concourir ce faisant à la bonne information des professionnels ; d être un instrument d'accompagnement destiné à aider le professionnel dans l'exercice de sa mission ; d illustrer, à l aide d exemples, les diverses situations qui peuvent conduire à l établissement de rapports comportant réserves, refus, observations ou mentions d informations. Il s agit donc d un guide pratique qui constitue un instrument d accompagnement du commissaire aux comptes et qui ne peut, en aucun cas, se substituer aux normes d exercice professionnel. Dans la présente note d information, les termes repris dans la première colonne du tableau ci-dessous recouvrent par convention les éléments présentés dans la deuxième colonne : «Les rapports» Rapport sur les comptes annuels et rapport sur les comptes consolidés. «Comptes» Comptes annuels et/ou comptes consolidés. «L entité» Personnes et entités concernées par les dispositions de l article L du code de commerce. «Le commissaire aux comptes» Organe de contrôle légal de l entité, qu il s agisse d une personne physique, d une personne morale ou encore de plusieurs personnes. «L annexe» «L annexe», telle que définie par le code de commerce et les règlements du CRC, lorsque les comptes sont établis selon le référentiel comptable français ou «les notes aux états financiers» pour des comptes consolidés établis selon le référentiel IFRS tel qu adopté dans l Union européenne. (2) NEP 700 Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels et consolidés. (3) NEP 705 Justification des appréciations. (4) NEP 9510 Travaux du commissaire aux comptes relatifs au rapport de gestion et aux autres documents adressés aux membres de l organe appelé à statuer sur les comptes en application de l article L du code de commerce.

Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle

Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle I -Notion de consolidation et de groupe A - Définition B - Motivation de la consolidation C - Comment la notion de contrôle doit-elle se comprendre? Exemple simplifié

Plus en détail

III. LE COMMISSAIRE AUX COMPTES ET L ALERTE

III. LE COMMISSAIRE AUX COMPTES ET L ALERTE COLLECTION NOTES D INFORMATION III. LE COMMISSAIRE AUX COMPTES ET L ALERTE AVRIL 2010 SERVICES DÉPARTEMENT ÉDITION 3 SOMMAIRE SYNTHÉTIQUE AVANT-PROPOS... 25 1. DISPOSITIF LÉGISLATIF ET RÉGLEMENTAIRE RELATIF

Plus en détail

TRAVEL TECHNOLOGY INTERACTIVE Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au Capital de 4.524.878,73 Euros

TRAVEL TECHNOLOGY INTERACTIVE Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au Capital de 4.524.878,73 Euros 75008 PARIS SUR LES COMPTES CONSOLIDES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 75008 PARIS SUR LES COMPTES CONSOLIDES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Aux actionnaires, En exécution de la mission qui nous a

Plus en détail

Le commissaire aux comptes et le premier exercice d un nouveau mandat

Le commissaire aux comptes et le premier exercice d un nouveau mandat Le commissaire aux comptes et le premier exercice d un nouveau mandat Objectifs de la conférence n Préciser les modalités pratiques de mise en œuvre de la NEP 510 - Contrôle du bilan d ouverture du premier

Plus en détail

NOMINATION OBLIGATOIRE DU COMMISSAIRE AUX COMPTES (tableau de synthèse)

NOMINATION OBLIGATOIRE DU COMMISSAIRE AUX COMPTES (tableau de synthèse) NOMINATION OBLIGATOIRE DU COMMISSAIRE AUX COMPTES (tableau de synthèse) Entités Textes applicables Organes compétents (en cours de vie sociale) Observations Administrateurs et mandataires judiciaires C.

Plus en détail

Les relations entre les commissaires aux comptes et l AMF : Actualisation du guide de lecture de l article L.621-22 du code monétaire et financier

Les relations entre les commissaires aux comptes et l AMF : Actualisation du guide de lecture de l article L.621-22 du code monétaire et financier Les relations entre les commissaires aux comptes et l AMF : Actualisation du guide de lecture de l article L.621-22 du code monétaire et financier Juillet 2010 * La loi de sécurité financière du 1 er août

Plus en détail

aux Comptes et Attestation

aux Comptes et Attestation Rapports des Commissaires aux Comptes et Attestation page.1. Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes annuels* 186.2. Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes consolidés* 188.3.

Plus en détail

Commissaire aux comptes

Commissaire aux comptes Fédération Internationale des Ligues des Droits de l Homme F.I.D.H. ASSOCIATION RECONNUE D UTILITÉ PUBLIQUE 17, passage de la Main d Or 75011 PARIS Rapports du Exercice clos le 31 décembre 2005 18 rue

Plus en détail

LES FONDAMENTAUX DE L AUDIT DES COMPTES CONSOLIDES

LES FONDAMENTAUX DE L AUDIT DES COMPTES CONSOLIDES LES FONDAMENTAUX DE L AUDIT DES COMPTES CONSOLIDES 1 SOMMAIRE 1. Les sources d information 2. Les conditions d acceptation de mission 3. La planification de l audit de la consolidation 4. Les travaux d

Plus en détail

TITRE V : ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF

TITRE V : ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF TITRE V : ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF Chapitre I : Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières Section I : Dispositions générales Article 264 : Les dispositions du présent chapitre

Plus en détail

copyright CNCC NI V. COLLECTION NOTES D INFORMATION

copyright CNCC NI V. COLLECTION NOTES D INFORMATION COLLECTION NOTES D INFORMATION NI V. INTERVENTIONS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES RELATIVES AUX OPERATIONS CONCERNANT LE CAPITAL SOCIAL ET LES EMISSIONS DE VALEURS MOBILIERES Tome 3 Augmentation du capital

Plus en détail

COLLECTION NOTES D INFORMATION LE RAPPORT SPÉCIAL DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES CONVENTIONS ET ENGAGEMENTS RÉGLEMENTÉS DÉPARTEMENT ÉDITION

COLLECTION NOTES D INFORMATION LE RAPPORT SPÉCIAL DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES CONVENTIONS ET ENGAGEMENTS RÉGLEMENTÉS DÉPARTEMENT ÉDITION COLLECTION NOTES D INFORMATION NI IX. LE RAPPORT SPÉCIAL DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES CONVENTIONS ET ENGAGEMENTS RÉGLEMENTÉS Juin 2011 SERVICES DÉPARTEMENT ÉDITION Compagnie nationale des commissaires

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION

NOTE DE PRESENTATION Rabat, le 13 octobre 2005 NOTE DE PRESENTATION sur la circulaire n 06 /05 relative à la publication et à la diffusion d informations financières par les personnes morales faisant appel public à l épargne

Plus en détail

NORME PROFESSIONNELLE APPLICABLE AUX ATTESTATIONS PARTICULIÈRES DELIVRÉES PAR LE PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE À LA DEMANDE DE L ENTITÉ

NORME PROFESSIONNELLE APPLICABLE AUX ATTESTATIONS PARTICULIÈRES DELIVRÉES PAR LE PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE À LA DEMANDE DE L ENTITÉ NORME PROFESSIONNELLE APPLICABLE AUX ATTESTATIONS PARTICULIÈRES DELIVRÉES PAR LE PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE À LA DEMANDE DE L ENTITÉ (NP 3100) (Norme agréée par arrêté ministériel du 20 juin

Plus en détail

Quelles nouveautés pour les rapports à présenter à l assemblée générale ordinaire annuelle?

Quelles nouveautés pour les rapports à présenter à l assemblée générale ordinaire annuelle? Pratique d experts 9 Assemblées générales 2014 (sociétés cotées et sociétés non cotées) Toutes les nouveautés pour la préparation de vos assemblées générales : rapports à présenter, décisions à prendre,

Plus en détail

Nouvelle norme de révision: Contrôle du rapport de gestion sur les comptes annuels (ou consolidés)

Nouvelle norme de révision: Contrôle du rapport de gestion sur les comptes annuels (ou consolidés) Nouvelle norme de révision: Contrôle du rapport de gestion sur les comptes annuels (ou consolidés) INTRODUCTION Historique 1. Le 6 octobre 1989, le Conseil de l IRE a approuvé une recommandation de révision

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

MANUEL DES NORMES Audit légal et contractuel

MANUEL DES NORMES Audit légal et contractuel 325 MANUEL DES NORMES TITRE 6 NORMES RELATIVES AUX INTERVENTIONS CONNEXES A LA MISSION GENERALE 326 6000. NORMES ET COMMENTAIRES DES NORMES RELATIFS AUX INTERVENTIONS CONNEXES A LA MISSION GENERALE SOMMAIRE

Plus en détail

Association Nationale des Sociétés par Actions

Association Nationale des Sociétés par Actions Association Nationale des Sociétés par Actions 39 rue de Prony 75017 Paris Tél. : 01.47.63.66.41 Fax : 01.42.27.13.58 Internet : http://www.ansa.asso.fr E-mail : ansa@ansa.asso.fr Comité juridique Réunion

Plus en détail

PROFESSIONNEL AUPRES DE L ENTITE

PROFESSIONNEL AUPRES DE L ENTITE AVANT-PROPOS MISSION D EXAMEN LIMITE : UNE MISSION QUI CONSOLIDE LE ROLE DU PROFESSIONNEL AUPRES DE L ENTITE La mission d examen limité des comptes est une mission d assurance de niveau modéré, sur la

Plus en détail

Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et. déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes

Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et. déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes DIPLOME D EXPERTISE COMPTABLE Session de novembre 2013 Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes Durée : 1 heure Aucune documentation

Plus en détail

NOMINATION OBLIGATOIRE DU COMMISSAIRE AUX COMPTES (tableau de synthèse)

NOMINATION OBLIGATOIRE DU COMMISSAIRE AUX COMPTES (tableau de synthèse) NOMINATION OBLIGATOIRE DU COMMISSAIRE AUX COMPTES (tableau de synthèse) Entités Textes applicables Organes compétents (en cours de vie sociale) Observations Administrateurs judiciaires C. com. art. L.

Plus en détail

CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DES FORMATIONS POLITIQUES...

CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DES FORMATIONS POLITIQUES... AVIS TECHNIQUE «LA MISSION DES COMMISSAIRES AUX COMPTES DANS LES PARTIS ET GROUPEMENTS POLITIQUES ENTRANT DANS LE CHAMP D APPLICATION DE LA LOI N 88-227 DU 11 MARS 1988 MODIFIEE» SOMMAIRE INTRODUCTION...

Plus en détail

HAUT COMITE DE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE GUIDE D APPLICATION DU CODE AFEP-MEDEF DE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE DES SOCIETES COTEES DE JUIN 2013

HAUT COMITE DE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE GUIDE D APPLICATION DU CODE AFEP-MEDEF DE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE DES SOCIETES COTEES DE JUIN 2013 HAUT COMITE DE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE GUIDE D APPLICATION DU CODE AFEP-MEDEF DE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE DES SOCIETES COTEES DE JUIN 2013 Janvier 2014 Ce guide a pour objet de préciser l interprétation

Plus en détail

COLLECTION NOTES D INFORMATION

COLLECTION NOTES D INFORMATION V. COLLECTION NOTES D INFORMATION LES INTERVENTIONS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES RELATIVES AUX OPÉRATIONS CONCERNANT LE CAPITAL SOCIAL ET LES ÉMISSIONS DE VALEURS MOBILIÈRES JUIN 2010 SERVICES Tome 1 : Réduction

Plus en détail

Règlement intérieur du Conseil de surveillance

Règlement intérieur du Conseil de surveillance Règlement intérieur du Conseil de surveillance 1. Préambule...3 2. Rôle du Conseil de surveillance...4 2.1. Mission générale de contrôle permanent... 4 2.2. Rôle de vérification du bon exercice du pouvoir

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques (CCT) Appel d offres Ouvert. Relatif aux prestations de Commissariat aux comptes

Cahier des Clauses Techniques (CCT) Appel d offres Ouvert. Relatif aux prestations de Commissariat aux comptes Cahier des Clauses Techniques (CCT) Appel d offres Ouvert Relatif aux prestations de Commissariat aux comptes DATE ET HEURE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : 11/05/2011 à 12H00 Appel d offres Ouvert CAC mars

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS Société Générale Exercice clos le 31 décembre 2014 Aux Actionnaires, En exécution de la mission qui nous a été confiée par votre assemblée générale,

Plus en détail

www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC

www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC IFEC - La démarche générale d audit et les nouvelles normes - septembre

Plus en détail

SA SODITECH INGENIERIE

SA SODITECH INGENIERIE e.mail gboutillot-cac(g)orange.fr RAPPORT GENERAL DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES SOCIAUX AU 31 DECEMBRE 2010 Inscrits à l'ordre des Experts Comptables, Tableau de Marseille 2 e.mail cab.grueau(5),wanadoo.fr

Plus en détail

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé Département Informations micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14 - BE-1000 Bruxelles tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - site Internet:

Plus en détail

sur l organisation des travaux du conseil d administration et son rôle en matière de contrôle interne et des risques

sur l organisation des travaux du conseil d administration et son rôle en matière de contrôle interne et des risques CENTRE TECHNIQUE DES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE Recommandations du CTIP sur l organisation des travaux du conseil d administration et son rôle en matière de contrôle interne et des risques JANVIER 2011

Plus en détail

CONCLUSIONS DE L'AUDIT ET RAPPORT

CONCLUSIONS DE L'AUDIT ET RAPPORT Manuel des Normes 281 MANUEL DES NORMES TITRE 5 CONCLUSIONS DE L'AUDIT ET RAPPORT Version janvier 2009 Titre 5- Conclusions de l audit et rapport Manuel des Normes 282 CONCLUSIONS DE L'AUDIT ET RAPPORT

Plus en détail

Copyright CNCC. Tome 2 : Libération d une augmentation du capital par compensation avec des créances COLLECTION NOTES D INFORMATION JUIN 2010 SERVICES

Copyright CNCC. Tome 2 : Libération d une augmentation du capital par compensation avec des créances COLLECTION NOTES D INFORMATION JUIN 2010 SERVICES COLLECTION NOTES D INFORMATION V. LES INTERVENTIONS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES RELATIVES AUX OPÉRATIONS CONCERNANT LE CAPITAL SOCIAL ET LES ÉMISSIONS DE VALEURS MOBILIÈRES Tome 2 : Libération d une augmentation

Plus en détail

Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés METHODOLOGIE RELATIVE AUX COMPTES COMBINES

Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés METHODOLOGIE RELATIVE AUX COMPTES COMBINES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés Le Conseil national de la comptabilité réuni en formation de Section des entreprises le 28 octobre 1994,

Plus en détail

Rapport des commissaires aux comptes sur l autorisation d attribution d options de souscription ou d achat d actions

Rapport des commissaires aux comptes sur l autorisation d attribution d options de souscription ou d achat d actions Rapport des commissaires aux comptes sur l autorisation d attribution d options de souscription ou d achat d actions (Assemblée générale du 26 juin 2014 Résolution n 19) PricewaterhouseCoopers Audit 63

Plus en détail

Lignes directrices relatives à la relation d affaires et au client occasionnel

Lignes directrices relatives à la relation d affaires et au client occasionnel Avril 2012 Lignes directrices relatives à la relation d affaires et au client occasionnel Document de nature explicative (Version actualisée avec mise à jour des dispositions législatives et réglementaires

Plus en détail

III.2 Rapport du Président du Conseil

III.2 Rapport du Président du Conseil III.2 Rapport du Président du Conseil de Surveillance sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques Rapport du directoire rapports du conseil de surveillance 2012 1 Obligations légales

Plus en détail

Code de déontologie de la profession de commissaire aux comptes (Annexe 8-1 du Livre VIII du Code de commerce, partie réglementaire)

Code de déontologie de la profession de commissaire aux comptes (Annexe 8-1 du Livre VIII du Code de commerce, partie réglementaire) Article 1 er Article 2 Code de déontologie de la profession de commissaire aux comptes (Annexe 8-1 du Livre VIII du Code de commerce, partie réglementaire) PLAN TITRE Ier - PRINCIPES FONDAMENTAUX DE COMPORTEMENT

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE CONTROLE INTERNE

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE CONTROLE INTERNE RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE CONTROLE INTERNE ADOCIA Société anonyme au capital de 684.076,30 euros Siège social : 115 avenue Lacassagne - 69003 Lyon 487 647 737 R.C.S. Lyon RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

ÉTUDE DROIT BANCAIRE ET FINANCIER

ÉTUDE DROIT BANCAIRE ET FINANCIER ÉTUDE DROIT BANCAIRE ET FINANCIER ÉTUDES ET COMMENTAIRES AFFAIRES 1324 COMMISSAIRE AUX COMPTES Un manquement à la bonne information financière du public relevant du contrôle de l AMF qui revêt une dimension

Plus en détail

Commissaires aux comptes et surveillance prudentielle des établissements du secteur bancaire et financier

Commissaires aux comptes et surveillance prudentielle des établissements du secteur bancaire et financier ÉTUDES Commissaires aux comptes et surveillance prudentielle des établissements du secteur bancaire et financier L a mise en place par le législateur d un commissariat aux comptes obligatoire repose sur

Plus en détail

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

Evaluation des risques et procédures d audit en découlant

Evaluation des risques et procédures d audit en découlant Evaluation des risques et procédures d audit en découlant 1 Présentation des NEP 315, 320, 330, 500 et 501 2 Présentation NEP 315, 320, 330, 500 et 501 Les NEP 315, 320, 330, 500 et 501 ont fait l objet

Plus en détail

Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats

Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats Textes de référence : articles L. 621-7 du code monétaire et financier et 221-4

Plus en détail

Règlement intérieur. de la Commission de surveillance

Règlement intérieur. de la Commission de surveillance Règlement intérieur de la Commission de surveillance L a loi du 28 avril 1816 dote la Caisse des Dépôts et Consignations d un statut particulier destiné à assurer à sa gestion une indépendance complète

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne 31.3.2015 FR L 86/13 RÈGLEMENT (UE) 2015/534 DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 17 mars 2015 concernant la déclaration d'informations financières prudentielles (BCE/2015/13) LE CONSEIL DES GOUVERNEURS

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société)

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) CHARTE DU COMITÉ D AUDIT FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) 1. Objectifs Le comité aidera le Conseil d administration à s acquitter de ses responsabilités de supervision, en particulier

Plus en détail

Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit

Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit Le Gouverneur de Bank Al-Maghrib ; vu la loi n 34-03 relative aux établissements de c

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes le 14 avril 2014 Décision 2014-02 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Identification et promotion d'une bonne pratique professionnelle relative à la révélation des faits délictueux en

Plus en détail

COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Février 2015 Un comité du conseil d administration (le «conseil») du commandité (le «commandité») de Brookfield Renewable

Plus en détail

NOTE SUR LES SUBVENTIONS. - Récapitulatif des obligations des associations subventionnées

NOTE SUR LES SUBVENTIONS. - Récapitulatif des obligations des associations subventionnées NOTE SUR LES SUBVENTIONS - Récapitulatif des obligations des associations subventionnées - Les produits de la tarification ne sont pas des subventions A. Récapitulatif des obligations des associations

Plus en détail

NOTE DE PRÉSENTATION

NOTE DE PRÉSENTATION AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRÉSENTATION RÈGLEMENT N 2014-02 du 6 février 2014 Relatif aux modalités d établissement des comptes des sociétés de financement Abrogé et repris par règlement ANC

Plus en détail

Inside Secure. (Assemblée générale du 26 juin 2014 Résolution n 21)

Inside Secure. (Assemblée générale du 26 juin 2014 Résolution n 21) Rapport des commissaires aux comptes sur l émission et l attribution réservée de bons de souscription d actions avec suppression du droit préférentiel de souscription (Assemblée générale du 26 juin 2014

Plus en détail

Missions connexes du Commissaires aux comptes

Missions connexes du Commissaires aux comptes Missions connexes du Commissaires aux comptes Le commissaire aux comptes Le commissaire aux comptes intervient sur des missions d audit légal pour certifier les comptes des entreprises et garantir la fiabilité

Plus en détail

Loi n 2005-96 du 18 octobre 2005, relative au renforcement de la sécurité des relations financières.

Loi n 2005-96 du 18 octobre 2005, relative au renforcement de la sécurité des relations financières. Loi n 2005-96 du 18 octobre 2005, relative au renforcement de la sécurité des relations financières. TITRE PREMIER Renforcement de la sincérité des comptes des sociétés Chapitre premier Renforcement de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2014-736 du 30 juin 2014 pris pour l application de l ordonnance n o 2014-326 du 12 mars 2014 portant réforme de la prévention

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CLUB MEDITERRANEE SA

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CLUB MEDITERRANEE SA REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CLUB MEDITERRANEE SA Le Conseil d Administration (le "Conseil d Administration" ou le "Conseil") de la société Club Méditerranée SA (la "Société") a décidé

Plus en détail

A la différence de l article L 233-7, l article L 233-8 n est assorti d aucune sanction pénale 4. n 07-012 Page 2 sur 8 -

A la différence de l article L 233-7, l article L 233-8 n est assorti d aucune sanction pénale 4. n 07-012 Page 2 sur 8 - Association Nationale des Sociétés par Actions 39 rue de Prony 75017 Paris Tél. : 01.47.63.66.41 Fax : 01.42.27.13.58 Internet : http://www.ansa.asso.fr E-mail : ansa@ansa.asso.fr Comité juridique Réunion

Plus en détail

INSTRUCTION N 017-12-2010 RELATIVE A L'ORGANISATION DU CONTRÔLE INTERNE AU SEIN DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

INSTRUCTION N 017-12-2010 RELATIVE A L'ORGANISATION DU CONTRÔLE INTERNE AU SEIN DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES INSTRUCTION N 017-12-2010 RELATIVE A L'ORGANISATION DU CONTRÔLE INTERNE AU SEIN DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES Le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l'afrique de l'ouest, Vu le Traité

Plus en détail

INSTRUCTION. N 08-017-M9 du 3 avril 2008 NOR : BUD R 08 00017 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 08-017-M9 du 3 avril 2008 NOR : BUD R 08 00017 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 08-017-M9 du 3 avril 2008 NOR : BUD R 08 00017 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique LES COMPTES CONSOLIDÉS DANS LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX ANALYSE Objectifs,

Plus en détail

UE4 COMPTABILITÉ ET AUDIT Corrigé indicatif -

UE4 COMPTABILITÉ ET AUDIT Corrigé indicatif - UE4 COMPTABILITÉ ET AUDIT Corrigé indicatif - DOSSIER 1 : Consolidation PREMIERE PARTIE 1. Présenter sous forme de tableau synthétique : les pourcentages de contrôle, la nature du contrôle, les méthodes

Plus en détail

LA MISSION D AUDIT LEGAL

LA MISSION D AUDIT LEGAL MANUEL DES NORMES LA MISSION D AUDIT LEGAL ET CONTRACTUEL La mission d'audit légal et contractuel Les normes relatives au comportement professionnel Les normes de travail Les normes de rapports Les normes

Plus en détail

Guide des contrôles périodiques

Guide des contrôles périodiques Guide des contrôles périodiques 2 Guide des contrôles périodiques Le Haut Conseil du commissariat aux comptes a adopté le présent guide des contrôles périodiques le 12 juillet 2012 (décision 2012-02).

Plus en détail

INVESCO ACTIONS EURO SOCIETE D INVESTISSEMENT A CAPITAL VARIABLE (SICAV) SIEGE SOCIAL : 16/18 RUE DE LONDRES - 75009 PARIS RCS : PARIS B 397 880 873

INVESCO ACTIONS EURO SOCIETE D INVESTISSEMENT A CAPITAL VARIABLE (SICAV) SIEGE SOCIAL : 16/18 RUE DE LONDRES - 75009 PARIS RCS : PARIS B 397 880 873 INVESCO ACTIONS EURO SOCIETE D INVESTISSEMENT A CAPITAL VARIABLE (SICAV) SIEGE SOCIAL : 16/18 RUE DE LONDRES - 75009 PARIS RCS : PARIS B 397 880 873 STATUTS TITRE 1 - FORME, OBJET, DÉNOMINATION, SIÈGE

Plus en détail

3. NORMES RELATIVES A LA CERTIFICATION DES COMPTES ANNUELS CONSOLIDES

3. NORMES RELATIVES A LA CERTIFICATION DES COMPTES ANNUELS CONSOLIDES 3. NORMES RELATIVES A LA CERTIFICATION DES COMPTES ANNUELS CONSOLIDES Considérant que la révision des comptes consolidés doit s exercer conformément aux normes générales de révision; que ses caractéristiques

Plus en détail

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON RAPPORT DU PRESIDENT A L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 1er JUIN 2004 SUR

Plus en détail

Rapport du Conseil d administration. sur les projets de résolutions proposés au vote de l Assemblée

Rapport du Conseil d administration. sur les projets de résolutions proposés au vote de l Assemblée Rapport du Conseil d administration sur les projets de résolutions proposés au vote de l Assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 19 juin 2015 Mesdames, Messieurs, Chers Actionnaires, Nous vous

Plus en détail

Version consolidée AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ----- Règlement intérieur du Collège. Chapitre 1 er Composition des formations

Version consolidée AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ----- Règlement intérieur du Collège. Chapitre 1 er Composition des formations Version consolidée AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ----- Règlement intérieur du Collège Article 1 er Chapitre 1 er Composition des formations Les membres composant le Collège restreint, les sous-collèges

Plus en détail

RÈGLEMENT 52-109 SUR L'ATTESTATION DE L'INFORMATION PRÉSENTÉE DANS LES DOCUMENTS ANNUELS ET INTERMÉDIAIRES DES SOCIÉTÉS

RÈGLEMENT 52-109 SUR L'ATTESTATION DE L'INFORMATION PRÉSENTÉE DANS LES DOCUMENTS ANNUELS ET INTERMÉDIAIRES DES SOCIÉTÉS RÈGLEMENT 52-109 SUR L'ATTESTATION DE L'INFORMATION PRÉSENTÉE DANS LES DOCUMENTS ANNUELS ET INTERMÉDIAIRES DES SOCIÉTÉS PARTIE 1 DÉFINITIONS, CHAMP D'APPLICATION ET DISPOSITION TRANSITOIRE 1.1 Définitions

Plus en détail

SOCIETE ANONYME D EXPLOSIFS ET DE PRODUITS CHIMIQUES

SOCIETE ANONYME D EXPLOSIFS ET DE PRODUITS CHIMIQUES PricewaterhouseCoopers Audit 63, rue de Villiers 92208 Neuilly-sur-Seine Cedex ACE AUDITEURS ET CONSEILS D ENTREPRISE 5 avenue Franklin Roosevelt 75008 Paris SOCIETE ANONYME D EXPLOSIFS ET DE PRODUITS

Plus en détail

SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS

SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SOCIETE SYNERGIE Approuvé par

Plus en détail

La dissolution et la liquidation en un seul acte

La dissolution et la liquidation en un seul acte La dissolution et la liquidation en un seul acte La loi du 25 avril 2014 portant des dispositions diverses en matière de Justice a apporté de nouvelles modifications à l'article 184, 5 du Code des sociétés

Plus en détail

ASSOCIATION AXIVA STATUTS

ASSOCIATION AXIVA STATUTS ASSOCIATION AXIVA Association déclarée, régie par la loi du 1 er juillet 1901 103-105, rue des Trois Fontanot 92000 Nanterre STATUTS mis à jour au 7 juin 2012 Copie certifiée conforme Le président 1 ARTICLE

Plus en détail

LES REGLES BUDGETAIRES ET COMPTABLES DU GCS

LES REGLES BUDGETAIRES ET COMPTABLES DU GCS Fiche technique 5 LES REGLES BUDGETAIRES ET COMPTABLES DU GCS Références : Articles L. 6133-1 et suivants du code de la santé publique (CSP) ; Articles R. 6133-1 et suivants du CSP. La détermination des

Plus en détail

Société Anonyme d'explosifs et de Produits Chimiques

Société Anonyme d'explosifs et de Produits Chimiques Société Anonyme d'explosifs et de Produits Chimiques Rapport des Commissaires aux comptes, établi en application de l article L.225-235 du Code de commerce, sur le rapport du Président du conseil d'administration

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

Obligation de publication des comptes annuels et consolidés de sociétés étrangères

Obligation de publication des comptes annuels et consolidés de sociétés étrangères Département Informations micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14 - BE-1000 Bruxelles tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - site Internet:

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE L'ASSEMBLEE GENERALE MIXTE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE EN DATE DU 10 JUILLET 2015

PROCES-VERBAL DE L'ASSEMBLEE GENERALE MIXTE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE EN DATE DU 10 JUILLET 2015 Soitec Société anonyme au capital de 23 130 332 euros Siège social : Parc Technologique des Fontaines Chemin des Franques 38190 BERNIN 384 711 909 RCS GRENOBLE PROCES-VERBAL DE L'ASSEMBLEE GENERALE MIXTE

Plus en détail

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 CHAPITRE 4 AUDIT Il ne peut y avoir d analyse financière sans états financiers fiables. Le but de l audit

Plus en détail

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.035.523,20 Siège social : 133, boulevard National 92500 Rueil-Malmaison R.C.S Nanterre B 343 006 151

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.035.523,20 Siège social : 133, boulevard National 92500 Rueil-Malmaison R.C.S Nanterre B 343 006 151 RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.035.523,20 Siège social : 133, boulevard National 92500 Rueil-Malmaison R.C.S Nanterre B 343 006 151 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L ASSEMBLEE

Plus en détail

TABLE DES MATIERES INTRODUCTION. DILIGENCES REQUISES Diligences requises relatives à la présentation du rapport

TABLE DES MATIERES INTRODUCTION. DILIGENCES REQUISES Diligences requises relatives à la présentation du rapport Norme complémentaire aux normes internationales d'audit (ISA) applicables en Belgique -Le rapport du commissaire dans le cadre d'un contrôle d'étatsfinanciers conformément aux articles 144 et 148 du Code

Plus en détail

APPLICATION PAR ATOS SE DU CODE DE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE AFEP-MEDEF

APPLICATION PAR ATOS SE DU CODE DE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE AFEP-MEDEF APPLICATION PAR ATOS SE DU CODE DE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE AFEP-MEDEF Objectif : Analyse de l application par Atos SE des dispositions du AFEP-MEDEF tel que modifié le 16 juin 2013 (le ). Le terme «Document

Plus en détail

a) approuve les orientations stratégiques du Groupe, veille à leur mise en oeuvre et les revoit au moins une fois par an ;

a) approuve les orientations stratégiques du Groupe, veille à leur mise en oeuvre et les revoit au moins une fois par an ; REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 (Mis à jour à effet du 20 mai 2015) Préambule : Le Conseil d administration représente collectivement l ensemble des actionnaires et agit dans l intérêt

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ DU COMITÉ D ENTREPRISE : DE NOUVELLES OBLIGATIONS DE TRANSPARENCE À PARTIR DU 1 er JANVIER 2015

LA COMPTABILITÉ DU COMITÉ D ENTREPRISE : DE NOUVELLES OBLIGATIONS DE TRANSPARENCE À PARTIR DU 1 er JANVIER 2015 Groupement des Métiers de l Imprimerie -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- DÉCEMBRE 2014 NOTE N 24 LA

Plus en détail

3 novembre 2010. 1 Les dernières recommandations du GAFI datent de 2003 et sont au nombre de 40. Elles fixent les grands axes du dispositif de

3 novembre 2010. 1 Les dernières recommandations du GAFI datent de 2003 et sont au nombre de 40. Elles fixent les grands axes du dispositif de 3 novembre 2010 Lignes directrices de la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes et de Tracfin relatives à la mise en œuvre, par les professionnels visés

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER. Assemblée générale FNCIVAM 07/04/2015

RAPPORT FINANCIER. Assemblée générale FNCIVAM 07/04/2015 RAPPORT FINANCIER 2014 FNCIVAM 7 bis rue Riquet 75019 Paris 01 44 88 98 58 Association fédérative des groupes CIVAM Reconnue d intérêt général, Agréée Entreprise solidaire Assemblée générale FNCIVAM 07/04/2015

Plus en détail

DOSSIER MODÈLE D'AUDIT NAGR OSBL DU SECTEUR PRIVÉ TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTICULARITÉS POUR LES OSBL.

DOSSIER MODÈLE D'AUDIT NAGR OSBL DU SECTEUR PRIVÉ TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTICULARITÉS POUR LES OSBL. DOSSIER MODÈLE D'AUDIT NAGR OSBL DU SECTEUR PRIVÉ GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTICULARITÉS POUR LES OSBL Introduction Module 1 Contrôle de la qualité et documentation Module 2 Acceptation de

Plus en détail

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires Règlement grand-ducal du 13 juin 1975 prescrivant les mesures d'exécution de la loi du 16 mai 1975 portant statut de la copropriété des immeubles. - base juridique: L du 16 mai 1975 (Mém. A - 28 du 23

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

RAPPORT SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE ET DE GESTION DES RISQUES ET SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE

RAPPORT SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE ET DE GESTION DES RISQUES ET SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE RAPPORT SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE ET DE GESTION DES RISQUES ET SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE Exercice clos le 31 décembre 2013 Chers Actionnaires, La loi du 1 er août 2003 relative à la

Plus en détail

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT MUTUELLE DENTAIRE RENAULT 9, rue de Clamart 92772 Boulogne Billancourt Cedex Tél. : 01.46.94.29.50 CHAPITRE 1 FORMATION, OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE DENTAIRE RENAULT Article 1 Dénomination... 3

Plus en détail

1 - MODELE DE STATUTS TYPES AVEC CONSEIL D ADMINISTRATION approuvé par le Conseil d Etat dans son avis du 13 mars 2012. I - But de la fondation

1 - MODELE DE STATUTS TYPES AVEC CONSEIL D ADMINISTRATION approuvé par le Conseil d Etat dans son avis du 13 mars 2012. I - But de la fondation 1 - MODELE DE STATUTS TYPES AVEC CONSEIL D ADMINISTRATION approuvé par le Conseil d Etat dans son avis du 13 mars 2012 I - But de la fondation Article 1 er L établissement dit fondé en a pour but de..

Plus en détail

Alerte. «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés»

Alerte. «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés» Alerte «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés» La loi du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps

Plus en détail

Annexe IV : rapport du Président du Conseil d Administration

Annexe IV : rapport du Président du Conseil d Administration Annexe IV : rapport du Président du Conseil d Administration joint au rapport de gestion rendant compte des conditions de préparation et d organisation des travaux du Conseil ainsi que des procédures de

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes DECISION 2009-02 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Relative aux contrôles périodiques auxquels sont soumis les commissaires aux comptes Principes directeurs du système des contrôles

Plus en détail

III L allégement de la loi n 12-96 La loi n 12-96 contient des dispositions diverses et transitoires conçues, au départ, pour assurer l application

III L allégement de la loi n 12-96 La loi n 12-96 contient des dispositions diverses et transitoires conçues, au départ, pour assurer l application ROYAUME DU MAROC Note de présentation du projet de loi modifiant et complétant la loi n 12-96 portant réforme du Crédit Populaire du Maroc telle que modifiée et complétée Depuis la promulgation de la loi

Plus en détail

Premier exercice social Dernier exercice social En cas de modification de date de clôture pendant la vie sociale.

Premier exercice social Dernier exercice social En cas de modification de date de clôture pendant la vie sociale. LE CHANGEMENT DE DATE DE CLOTURE : UNE SOLUTION MIRACLE POUR AMELIORER LES RESULTATS? Hervé Stolowy, Professeur au Groupe ESCP, expert comptable diplômé En période de crise économique, beaucoup d'entreprises

Plus en détail

Les DDL. Les Attestations. (Diligences Directement Liées) Grenoble jeudi 4 juin 2009 Valence mardi 9 juin 2009 Gap vendredi 10 juin 2009

Les DDL. Les Attestations. (Diligences Directement Liées) Grenoble jeudi 4 juin 2009 Valence mardi 9 juin 2009 Gap vendredi 10 juin 2009 Les DDL (Diligences Directement Liées) Les Attestations animation : Marc FERAUD Commissaire aux Comptes à Aix en Provence Conception et Organisation : Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de

Plus en détail

Le Conseil des Ministres

Le Conseil des Ministres UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------------- Le Conseil des Ministres UEMOA DIRECTIVE N 0 2 / 07 /CM/UEMOA PORTANT CREATION D'UN ORDRE NATIONA DES EXPERTS-COMPTABLE ET DES COMPTABLES AGREES

Plus en détail