I. LES RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS ET CONSOLIDÉS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I. LES RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS ET CONSOLIDÉS"

Transcription

1 COLLECTION NOTES D INFORMATION I. LES RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS ET CONSOLIDÉS FÉVRIER 2010 SERVICES DÉPARTEMENT ÉDITION

2

3 3 SOMMAIRE SYNTHÉTIQUE AVANT-PROPOS TEXTES DE BASE ET PRINCIPES D ÉTABLISSEMENT DES RAPPORTS TEXTES DE BASE ENTITÉS CONCERNÉES PAR LA CERTIFICATION DES COMPTES CONTENU DES RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS ET SUR LES COMPTES CONSOLIDÉS INTRODUCTION CERTIFICATION DES COMPTES JUSTIFICATION DES APPRÉCIATIONS VÉRIFICATIONS ET INFORMATIONS SPÉCIFIQUES PRÉVUES PAR LES TEXTES LÉGAUX ET RÉGLEMENTAIRES OPINION SUR LES COMPTES ANNUELS OU CONSOLIDÉS QUELS COMPTES SONT CERTIFIÉS PAR LE COMMISSAIRE AUX COMPTES? CONTENU DE LA PARTIE DU RAPPORT RELATIVE À LA CERTIFICATION DES COMPTES SITUATIONS CONDUISANT À LA RÉSERVE OU AU REFUS SUIVI DES RÉSERVES ET REFUS DE CERTIFIER DE L EXERCICE PRÉCÉDENT PARAGRAPHE D OBSERVATION POUR SOULIGNER UNE INFORMATION DONNÉE DANS L ANNEXE JUSTIFICATION DES APPRÉCIATIONS RAPPEL DES DISPOSITIONS LÉGALES ET RÉGLEMENTAIRES MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE VÉRIFICATIONS ET INFORMATIONS SPÉCIFIQUES CONCLUSIONS CONCERNANT LES INFORMATIONS DONNÉES DANS LE RAPPORT DE GESTION ET DANS LES DOCUMENTS ADRESSÉS AUX MEMBRES DE L'ORGANE APPELÉ À STATUER SUR LES COMPTES IRRÉGULARITÉS OU INEXACTITUDES RELATIVES AU RAPPORT DE GESTION ET AUX DOCUMENTS ADRESSÉS AUX MEMBRES DE L ORGANE APPELÉ À DÉLIBÉRER SUR LES COMPTES INFORMATIONS SPÉCIFIQUES PRÉVUES PAR LA LOI

4 4 SOMMAIRE SYNTHÉTIQUE 6. FORME ET COMMUNICATION DES RAPPORTS RÈGLES DE FORME COMMUNICATION DES RAPPORTS DÉLIBÉRATION DE L ORGANE APPELÉ À STATUER SUR LES COMPTES MODIFICATION DES COMPTES APRÈS LA TENUE DE LA RÉUNION DE L ORGANE DÉLIBÉRANT DÉPÔT AU GREFFE DES RAPPORTS PUBLICATIONS LÉGALES DES COMPTES POUR CERTAINES ENTITÉS EXEMPLES DE RAPPORT RAPPORTS AVEC CERTIFICATION SANS RÉSERVE ET SANS OBSERVATION RAPPORTS AVEC CERTIFICATION SANS RÉSERVE ET AVEC UN PARAGRAPHE D OBSERVATION ATTIRANT L ATTENTION SUR UNE INFORMATION DONNÉE DANS L ANNEXE COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC CERTIFICATION SANS RÉSERVE, AVEC OBSERVATIONS SUR LE RAPPORT DE GESTION OU SUR LES DOCUMENTS ADRESSÉS AUX MEMBRES DE L ORGANE APPELÉ À STATUER SUR LES COMPTES, AVEC SIGNALEMENT D IRRÉGULARITÉS RELATIVES À CES MÊMES DOCUMENTS COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC CERTIFICATION AVEC RÉSERVE(S) (DÉSACCORDS) COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC CERTIFICATION AVEC RÉSERVE(S) (LIMITATIONS) COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC REFUS DE CERTIFICATION (DÉSACCORDS) COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC REFUS DE CERTIFICATION (LIMITATIONS) COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC REFUS DE CERTIFICATION (MULTIPLES INCERTITUDES) COMPTES ANNUELS ILLUSTRATIONS DE FORMULATIONS DE L OPINION DANS LES RAPPORTS PRÉAMBULE DÉSACCORDS LIMITATIONS INCERTITUDES CONTINUITÉ D'EXPLOITATION OPINIONS DIFFÉRENTES ENTRE LES CO-COMMISSAIRES AUX COMPTES COMPTES SOUMIS À L'ASSEMBLÉE SANS DÉSIGNATION NI RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES RAPPORT DE RÉGULARISATION

5 SOMMAIRE SYNTHÉTIQUE 5 9. EXEMPLES DE RÉDACTION DE LA DEUXIÈME PARTIE DU RAPPORT : ILLUSTRATIONS DE LA JUSTIFICATION DES APPRÉCIATIONS PRÉAMBULE OPTIONS RETENUES PAR LA DIRECTION DANS LE CHOIX DES MÉTHODES COMPTABLES OU DANS LEURS MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE ESTIMATIONS COMPTABLES IMPORTANTES PRÉSENTATION D ENSEMBLE DES COMPTES ANNUELS ET CONSOLIDÉS EN CAS D INCERTITUDE RELATIVE À LA CONTINUITÉ D EXPLOITATION PRÉSENTATION D ENSEMBLE DES COMPTES ANNUELS ET CONSOLIDÉS EN CAS DE CHANGEMENTS DE MÉTHODES COMPTABLES JUSTIFICATION MOINS DEVELOPPÉE DES APPRÉCIATIONS EFFECTUÉES PAR LE COMMISSAIRE AUX COMPTES EXEMPLE DE RÉDACTION EN CAS DE CERTIFICATION AVEC RÉSERVE EXEMPLE DE RÉDACTION EN CAS DE REFUS DE CERTIFIER EXEMPLES DE RÉDACTION DE LA TROISIÈME PARTIE DU RAPPORT : IRRÉGULARITÉS RELATIVES AU RAPPORT DE GESTION EXEMPLE 1 OMISSION DANS LE RAPPORT DE GESTION DE L EXPOSÉ DE CERTAINES ACTIVITÉS DE LA SOCIÉTÉ EXEMPLE 2 OMISSION DANS LE RAPPORT DE GESTION DE L INFORMATION RELATIVE À LA RÉMUNÉRATION DES MANDATAIRES SOCIAUX EXEMPLE 3 OMISSION DANS LE RAPPORT DE GESTION DES INFORMATIONS RELATIVES AUX DÉLAIS DE PAIEMENT DIFFICULTÉS D OBTENTION DES DOCUMENTS NÉCESSAIRES À L ÉMISSION DU RAPPORT : EXEMPLES DE COMMUNICATION EXEMPLE 1 RAPPORT DIT «DE CARENCE» EXEMPLE 2 EXEMPLE DE RAPPORT EN CAS DE CONVOCATION DU COMMISSAIRE AUX COMPTES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE D UNE SA, SAS, SARL DONT IL A OBTENU LES COMPTES, MAIS IL N A PAS EU COMMUNICATION DU RAPPORT DE GESTION EXEMPLE 3 EXEMPLE DE RAPPORT COMPLÉMENTAIRE (SANS OBSERVATION) EN CAS D OBTENTION AVANT L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DU RAPPORT DE GESTION EXEMPLE 4 EXEMPLE DE RAPPORT EN CAS D OBTENTION DES COMPTES ET DU RAPPORT DE GESTION SUITE À L ÉMISSION D UN RAPPORT DE CARENCE

6

7 7 SOMMAIRE DÉTAILLÉ AVANT-PROPOS TEXTES DE BASE ET PRINCIPES D ÉTABLISSEMENT DES RAPPORTS TEXTES DE BASE Code de commerce Partie législative a) Article L b) Article L c) Article L d) Article L e) Article L Code de commerce Partie réglementaire a) Article R b) Article D Code de commerce Partie Arrêtés a) Article A b) Article A c) Article A ENTITÉS CONCERNÉES PAR LA CERTIFICATION DES COMPTES Rapport sur les comptes annuels Rapport sur les comptes consolidés Principes généraux Particularités a) L entité est astreinte à publier des comptes consolidés b) L entité non astreinte à publier des comptes consolidés décide volontairement d établir et de publier des comptes consolidés 28 c) L entité non astreinte à publier des comptes consolidés décide volontairement d établir des comptes consolidés pour des besoins spécifiques, sans toutefois les publier CONTENU DES RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS ET SUR LES COMPTES CONSOLIDÉS INTRODUCTION CERTIFICATION DES COMPTES JUSTIFICATION DES APPRÉCIATIONS... 36

8 8 SOMMAIRE DÉTAILLÉ 2.4 VÉRIFICATIONS ET INFORMATIONS SPÉCIFIQUES PRÉVUES PAR LES TEXTES LÉGAUX ET RÉGLEMENTAIRES Rapport sur les comptes annuels Rapport sur les comptes consolidés Résumé de la structure et du contenu du rapport sur les comptes annuels OPINION SUR LES COMPTES ANNUELS OU CONSOLIDÉS QUELS COMPTES SONT CERTIFIÉS PAR LE COMMISSAIRE AUX COMPTES? Définition Comptes annuels Comptes consolidés L'arrêté des comptes annuels et consolidés Chiffres comparatifs de l exercice précédent Principe Incidence sur le rapport Rapport de certification d un exercice antérieur à celui où la nomination du commissaire aux comptes est intervenue a) Régularisation des délibérations de l organe délibérant b) Mission complémentaire relative aux exercices clos avant la nomination du commissaire aux comptes c) Incidences sur le rapport du commissaire aux comptes d) Sanctions pénales liées au défaut de nomination Référence aux comptes certifiés Communication des comptes et du rapport de gestion au commissaire aux comptes, aux actionnaires et aux associés Rappel des obligations applicables aux sociétés commerciales et des sanctions prévues en cas de non-respect a) Communication des comptes et du rapport de gestion au commissaire aux comptes b) Communication tardive des comptes au commissaire aux comptes c) Communication des comptes et du rapport de gestion aux associés ou actionnaires d) Présentation des comptes et du rapport de gestion à l assemblée 51 e) Sanctions pénales f) Nullités Non-communication au commissaire aux comptes des éléments nécessaires à l émission de son rapport dans les délais prévus par la loi... 54

9 SOMMAIRE DÉTAILLÉ 9 a) Démarche générale du commissaire aux comptes b) Attitude du commissaire aux comptes concernant l établissement de son rapport c) Révélation des faits délictueux CONTENU DE LA PARTIE DU RAPPORT RELATIVE À LA CERTIFICATION DES COMPTES Référence aux diligences, aux objectifs d une mission d audit et à la portée de l opinion exprimée Expression de l opinion Contenu de la formule d expression de l opinion Certification sans réserve Certification avec réserve(s) a) Réserve pour désaccord b) Réserve pour limitation Refus de certification a) Refus de certifier pour désaccord b) Refus de certifier pour limitation c) Refus de certifier pour incertitudes multiples SITUATIONS CONDUISANT À LA RÉSERVE OU AU REFUS Désaccords sur les principes et méthodes comptables Limitations Incertitudes multiples Lien entre l expression de l opinion et l obligation de révélation de faits délictueux Information de l AMF et des autres autorités de contrôle SUIVI DES RÉSERVES ET REFUS DE CERTIFIER DE L EXERCICE PRÉCÉDENT Principe Situations possibles Position du commissaire aux comptes Réserve ou refus de certifier pour désaccord Réserve ou refus de certifier pour limitation à l étendue des travaux Refus de certifier pour incertitudes multiples Exemples de formulation dans le rapport d un suivi de réserve ou de refus de certifier Désaccord sur les principes et méthodes comptables a) L anomalie subsiste b) L anomalie n existe plus mais aucune information ne figure dans l annexe c) L anomalie n existe plus et une information pertinente est donnée dans l annexe... 76

10 10 SOMMAIRE DÉTAILLÉ Limitation a) La limitation subsiste b) La limitation ne subsiste plus mais sa disparition révèle un impact significatif sur les soldes d ouverture Refus de certifier pour incertitudes multiples a) Les incertitudes subsistent b) Les incertitudes sont levées PARAGRAPHE D OBSERVATION POUR SOULIGNER UNE INFORMATION DONNÉE DANS L ANNEXE Principes Textes de base Nature des observations Lien avec la certification Précautions à prendre Place et formulation du paragraphe d observation Place Formulation Cas particulier des incertitudes Définition de l incertitude Distinction entre incertitudes, désaccords et limitations a) Distinction entre incertitude et limitation à l étendue des travaux b) Distinction entre incertitude et désaccord Position du commissaire aux comptes a) Prise en compte de l importance relative b) Multiples incertitudes dont les incidences sur les comptes ne peuvent être clairement circonscrites Cas particulier de la continuité d exploitation Principe a) Continuité d exploitation incertaine b) Continuité d exploitation définitivement compromise Lien avec la procédure d alerte Schéma résumant le traitement des incertitudes dans le rapport Cas particulier des changements comptables Changements de méthodes comptables a) Dispositions des référentiels comptables b) Incidences sur le rapport... 91

11 SOMMAIRE DÉTAILLÉ Changements d estimations et de modalités d application a) Définition b) Incidence sur le rapport Corrections d erreurs a) Définition b) Incidence sur le rapport Changements d options fiscales a) Définition b) Incidence sur le rapport JUSTIFICATION DES APPRÉCIATIONS RAPPEL DES DISPOSITIONS LÉGALES ET RÉGLEMENTAIRES Code de commerce Champ d application MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE Concept de «justification des appréciations» Démarche du commissaire aux comptes Appréciations de nature à faire l objet d une justification Rédaction du rapport a) Formulation de la justification des appréciations b) Place de la justification des appréciations dans le rapport c) Lien entre la justification des appréciations et les observations 111 d) Précisions concernant la certification avec réserves ou le refus de certification VÉRIFICATIONS ET INFORMATIONS SPÉCIFIQUES CONCLUSIONS CONCERNANT LES INFORMATIONS DONNÉES DANS LE RAPPORT DE GESTION ET DANS LES DOCUMENTS ADRESSÉS AUX MEMBRES DE L'ORGANE APPELÉ À STATUER SUR LES COMPTES Informations visées et définitions Rapport de gestion Documents adressés aux membres de l organe appelé à statuer sur les comptes Vérifications du commissaire aux comptes Formulation des conclusions du commissaire aux comptes Dispositions prévues par la NEP Rédaction du rapport : le commissaire aux comptes n a pas d observation à formuler

12 12 SOMMAIRE DÉTAILLÉ Rédaction du rapport : le commissaire aux comptes a des observations à formuler a) Inexactitudes susceptibles d influencer le jugement des utilisateurs des comptes b) Exactitude et sincérité des informations relatives à la rémunération des mandataires sociaux c) Absence d information sur la rémunération des mandataires sociaux d) Incohérence manifeste dans les autres informations relevée lors de la lecture du rapport de gestion Incidence sur la sincérité des informations, des observations, réserves ou refus exprimés dans la première partie du rapport a) En cas de réserve dans la première partie du rapport b) En cas d observation dans la première partie du rapport c) En cas de refus de certifier Observations à formuler autres que celles résultant du paragraphe d observation, de la réserve ou du refus de certifier IRRÉGULARITÉS OU INEXACTITUDES RELATIVES AU RAPPORT DE GESTION ET AUX DOCUMENTS ADRESSÉS AUX MEMBRES DE L ORGANE APPELÉ À DÉLIBÉRER SUR LES COMPTES INFORMATIONS SPÉCIFIQUES PRÉVUES PAR LA LOI Obligations d information s imposant aux commissaires aux comptes Informations à donner selon la forme de la société Informations à donner dans toutes les sociétés commerciales a) Les prises de participation et les prises de contrôle b) Les aliénations d actions Informations à donner dans les seules sociétés par actions Contenu de l information : opérations à prendre en compte Insertion dans le rapport du commissaire aux comptes Principe Exemples de formulation a) Information conforme à la loi donnée dans le rapport de gestion b) Informations absentes ou insuffisantes dans le rapport de gestion FORME ET COMMUNICATION DES RAPPORTS RÈGLES DE FORME Forme écrite des rapports

13 SOMMAIRE DÉTAILLÉ Date des rapports Principe Date de «fin des travaux de contrôle» Événements postérieurs à la clôture de l exercice Date du rapport sur les comptes et date du rapport sur le rapport du Président Signature des rapports Principe Cas d une société de commissaires aux comptes Responsabilité du signataire Situations pratiques a) Le commissaire aux comptes est une personne physique, associé ou non d un cabinet b) Le commissaire aux comptes est une personne morale Cas particulier de cosignature du rapport sur les comptes par un auditeur contractuel Comptes destinés à être publiés à l étranger : utilisation d un modèle de rapport étranger Situations particulières concernant le commissaire aux comptes suppléant a) Situation d empêchement du commissaire aux comptes titulaire b) Situation où les fonctions de titulaire et de suppléant sont exercées par une société de commissaires aux comptes et par un de ses associés Cas particulier des sociétés de commissaires aux comptes de forme EURL Désaccord entre commissaires aux comptes Intitulé des rapports COMMUNICATION DES RAPPORTS Dépôt des rapports au siège social Présentation des rapports à l organe appelé à statuer sur les comptes Cas particulier des SAS DÉLIBÉRATION DE L ORGANE APPELÉ À STATUER SUR LES COMPTES Rappel des règles légales Refus d approbation des comptes par l organe délibérant Principe

14 14 SOMMAIRE DÉTAILLÉ Attitude du commissaire aux comptes au titre de l exercice N Attitude du commissaire aux comptes au titre de l exercice N Modification des comptes par l organe délibérant ou à sa demande Rapport initial avec réserve Rapport initial sans réserve ni observation MODIFICATION DES COMPTES APRÈS LA TENUE DE LA RÉUNION DE L ORGANE DÉLIBÉRANT Modification des comptes postérieure à leur publication Modification des comptes antérieure à leur publication DÉPÔT AU GREFFE DES RAPPORTS L obligation réglementaire Le rôle du commissaire aux comptes PUBLICATIONS LÉGALES DES COMPTES POUR CERTAINES ENTITÉS Rapport financier annuel Publication au BALO Publicité au Journal Officiel EXEMPLES DE RAPPORT RAPPORTS AVEC CERTIFICATION SANS RÉSERVE ET SANS OBSERVATION Comptes annuels Entités hors sociétés dont les titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé et hors filiales de sociétés dont les titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé Sociétés dont les titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé et filiales de sociétés dont les titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé Comptes consolidés Exemples de traduction en anglais Comptes annuels Comptes consolidés RAPPORTS AVEC CERTIFICATION SANS RÉSERVE ET AVEC UN PARAGRAPHE D OBSERVATION ATTIRANT L ATTENTION SUR UNE INFORMATION DONNÉE DANS L ANNEXE COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC CERTIFICATION SANS RÉSERVE, AVEC OBSERVATIONS SUR LE RAPPORT DE GESTION OU SUR LES DOCUMENTS ADRESSÉS AUX MEMBRES DE L ORGANE APPELÉ À STATUER SUR LES COMPTES, AVEC SIGNALEMENT D IRRÉGULARITÉS RELATIVES À CES MÊMES DOCUMENTS COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC CERTIFICATION AVEC RÉSERVE(S) (DÉSACCORDS) COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC CERTIFICATION AVEC RÉSERVE(S) (LIMITATIONS) COMPTES ANNUELS 179

15 SOMMAIRE DÉTAILLÉ RAPPORTS AVEC REFUS DE CERTIFICATION (DÉSACCORDS) COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC REFUS DE CERTIFICATION (LIMITATIONS) COMPTES ANNUELS RAPPORTS AVEC REFUS DE CERTIFICATION (MULTIPLES INCERTITUDES) COMPTES ANNUELS ILLUSTRATIONS DE FORMULATIONS DE L OPINION DANS LES RAPPORTS PRÉAMBULE DÉSACCORDS Désaccords sur les règles et principes comptables (application ou mise en œuvre) Absence de dépréciation des stocks à rotation lente (réserve) Activation inappropriée de coûts de développement (refus) Anomalies constatées dans l'annexe Rappel des règles Exemples de situations a) Absence d annexe (refus) b) Annexe insuffisante (réserve) c) Absence d informations significatives (réserve) LIMITATIONS Limitations imposées par les circonstances Stocks d ouverture (réserve) Moyens insuffisants (réserve) Absence d'éléments justificatifs (réserve) Limitations imposées par les dirigeants Confirmation des tiers (réserve) Observation physique (refus) Insuffisance du contrôle interne Absence de procédures créances d un secteur (réserve) Insuffisances de procédures ventes, clients et effets à recevoir (refus) INCERTITUDES Litige avec un client (paragraphe d observation) Procès multiples (refus) CONTINUITÉ D'EXPLOITATION Continuité d exploitation incertaine information appropriée en annexe (observation)

16 16 SOMMAIRE DÉTAILLÉ 8.42 Continuité d exploitation incertaine information non donnée en annexe (réserve pour désaccord) Continuité d exploitation incertaine incertitudes multiples (refus pour incertitudes multiples) Continuité d exploitation définitivement compromise comptes établis en valeurs liquidatives (observation) Continuité d exploitation définitivement compromise comptes non établis en valeurs liquidatives (refus pour désaccord) OPINIONS DIFFÉRENTES ENTRE LES CO-COMMISSAIRES AUX COMPTES COMPTES SOUMIS À L'ASSEMBLÉE SANS DÉSIGNATION NI RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES RAPPORT DE RÉGULARISATION EXEMPLES DE RÉDACTION DE LA DEUXIÈME PARTIE DU RAPPORT : ILLUSTRATIONS DE LA JUSTIFICATION DES APPRÉCIATIONS PRÉAMBULE OPTIONS RETENUES PAR LA DIRECTION DANS LE CHOIX DES MÉTHODES COMPTABLES OU DANS LEURS MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE Comptes annuels Principes de comptabilisation des frais de développement a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Situation complexe liée à un apport partiel d actif a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Comptes consolidés établis selon le règlement CRC n Principe de reconnaissance du revenu dans un groupe de communication a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Comptes consolidés établis selon le référentiel IFRS tel qu'adopté dans l'union européenne Absence de norme ou d interprétation spécifique ESTIMATIONS COMPTABLES IMPORTANTES Comptes annuels Provisions a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation - Justification des appréciations Résultats à terminaison des contrats à long terme (méthode préférentielle) a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations

17 SOMMAIRE DÉTAILLÉ Dépréciation des titres de participation a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Dépréciation des stocks a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Dépréciation des créances clients a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Comptes consolidés établis selon le règlement CRC n Dépréciation des écarts d acquisition a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Engagements de retraite (en cas d application de la méthode préférentielle) a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Comptes consolidés établis selon le référentiel IFRS tel qu'adopté dans l'union européenne Goodwill a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations PRÉSENTATION D ENSEMBLE DES COMPTES ANNUELS ET CONSOLIDÉS EN CAS D INCERTITUDE RELATIVE À LA CONTINUITÉ DE L EXPLOITATION a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations PRÉSENTATION D ENSEMBLE DES COMPTES ANNUELS ET CONSOLIDÉS EN CAS DE CHANGEMENTS DE MÉTHODES COMPTABLES Comptes annuels Changement volontaire de méthode comptable Engagements de retraite et avantages similaires a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations Changement de méthodes comptables faisant suite à un changement de réglementation comptable a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations

18 18 SOMMAIRE DÉTAILLÉ 9.42 Comptes consolidés établis selon le règlement CRC n Comptes consolidés établis selon le référentiel IFRS tel qu adopté dans l Union européenne a) Exposé de la situation b) Exemple de formulation Justification des appréciations JUSTIFICATION MOINS DEVELOPPÉE DES APPRÉCIATIONS EFFECTUÉES PAR LE COMMISSAIRE AUX COMPTES EXEMPLE DE RÉDACTION EN CAS DE CERTIFICATION AVEC RÉSERVE Cas où d autres points que ceux ayant conduit le commissaire aux comptes à émettre une réserve sont de nature à faire l objet d une justification Cas où les autres appréciations n appellent pas de justification développée EXEMPLE DE RÉDACTION EN CAS DE REFUS DE CERTIFIER EXEMPLES DE RÉDACTION DE LA TROISIÈME PARTIE DU RAPPORT : IRRÉGULARITÉS RELATIVES AU RAPPORT DE GESTION EXEMPLE 1 OMISSION DANS LE RAPPORT DE GESTION DE L EXPOSÉ DE CERTAINES ACTIVITÉS DE LA SOCIÉTÉ EXEMPLE 2 OMISSION DANS LE RAPPORT DE GESTION DE L INFORMATION RELATIVE À LA RÉMUNÉRATION DES MANDATAIRES SOCIAUX EXEMPLE 3 OMISSION DANS LE RAPPORT DE GESTION DES INFORMATIONS RELATIVES AUX DÉLAIS DE PAIEMENT DIFFICULTÉS D OBTENTION DES DOCUMENTS NÉCESSAIRES À L ÉMISSION DU RAPPORT : EXEMPLES DE COMMUNICATION EXEMPLE 1 RAPPORT DIT «DE CARENCE» EXEMPLE 2 EXEMPLE DE RAPPORT EN CAS DE CONVOCATION DU COMMISSAIRE AUX COMPTES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE D UNE SA, SAS, SARL DONT IL A OBTENU LES COMPTES, MAIS IL N A PAS EU COMMUNICATION DU RAPPORT DE GESTION EXEMPLE 3 EXEMPLE DE RAPPORT COMPLÉMENTAIRE (SANS OBSERVATION) EN CAS D OBTENTION AVANT L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DU RAPPORT DE GESTION EXEMPLE 4 EXEMPLE DE RAPPORT EN CAS D OBTENTION DES COMPTES ET DU RAPPORT DE GESTION SUITE À L ÉMISSION D UN RAPPORT DE CARENCE

19 19 AVANT-PROPOS La mission du commissaire aux comptes est définie par le code de commerce. Les normes d exercice professionnel, homologuées par arrêté du garde des sceaux dans les conditions précisées à l article L du code de commerce, définissent les diligences à accomplir par le commissaire aux comptes pour remplir ses obligations légales et réglementaires. Les dispositions légales et réglementaires qui fixent le cadre général de la mission du commissaire aux comptes figurent à la section II du chapitre III du titre II du livre VIII du code de commerce. Elles s imposent aux commissaires aux comptes nommés «dans toutes les personnes et entités (1)», quelle que soit la nature de la certification prévue dans leur mission. Cette mission s articule principalement autour de : La certification des comptes annuels et, le cas échéant, consolidés, assortie d une justification des appréciations (article L du code de commerce), La vérification de la sincérité et la concordance avec les comptes annuels et, le cas échéant, consolidés des informations données dans le rapport de gestion et dans les documents adressés aux actionnaires ou aux associés sur la situation financière et les comptes (article L du code de commerce), La vérification du respect de l égalité entre les actionnaires ou les associés (article L du code de commerce), Le signalement à l assemblée générale ou organe compétent des irrégularités et inexactitudes relevées par lui au cours de l accomplissement de sa mission, la révélation au procureur de la République des faits délictueux dont il a eu connaissance ainsi que la mise en œuvre des obligations relatives à la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (article L du code de commerce). D autre part, le code de commerce impose aux commissaires aux comptes de donner certaines informations et d'effectuer un certain nombre de vérifications spécifiques relatives, par exemple, aux conventions et engagements réglementés, au rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise, etc. Le rapport du commissaire aux comptes sur les comptes est le compte rendu, aux membres de l organe délibérant, de l exécution de sa mission. Il constitue l acte essentiel de la mission du commissaire aux comptes. (1) Le terme «entité» désigne les fonds mentionnés aux articles L et L du code monétaire et financier, c est-à-dire les FCP et les fonds communs de titrisation (ex. FCC). Les FPI (fonds de placement immobilier), ne relevant pas de ces articles et n ayant pas la personnalité morale, ne sont pas visés.

20 20 AVANT-PROPOS Les normes d exercice professionnel relatives : au rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels et consolidés (2), à la justification des appréciations (3), aux travaux du commissaire aux comptes relatifs au rapport de gestion et aux autres documents adressés aux membres de l organe appelé à statuer sur les comptes en application de l article L du code de commerce (4), complètent les dispositions prévues par le code de commerce concernant le rapport du commissaire aux comptes sur les comptes et en précisent les conditions et modalités d application. La présente note d information a pour objectifs : de préciser les modalités pratiques de mise en œuvre des normes d exercice professionnel et de concourir ce faisant à la bonne information des professionnels ; d être un instrument d'accompagnement destiné à aider le professionnel dans l'exercice de sa mission ; d illustrer, à l aide d exemples, les diverses situations qui peuvent conduire à l établissement de rapports comportant réserves, refus, observations ou mentions d informations. Il s agit donc d un guide pratique qui constitue un instrument d accompagnement du commissaire aux comptes et qui ne peut, en aucun cas, se substituer aux normes d exercice professionnel. Dans la présente note d information, les termes repris dans la première colonne du tableau ci-dessous recouvrent par convention les éléments présentés dans la deuxième colonne : «Les rapports» Rapport sur les comptes annuels et rapport sur les comptes consolidés. «Comptes» Comptes annuels et/ou comptes consolidés. «L entité» Personnes et entités concernées par les dispositions de l article L du code de commerce. «Le commissaire aux comptes» Organe de contrôle légal de l entité, qu il s agisse d une personne physique, d une personne morale ou encore de plusieurs personnes. «L annexe» «L annexe», telle que définie par le code de commerce et les règlements du CRC, lorsque les comptes sont établis selon le référentiel comptable français ou «les notes aux états financiers» pour des comptes consolidés établis selon le référentiel IFRS tel qu adopté dans l Union européenne. (2) NEP 700 Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels et consolidés. (3) NEP 705 Justification des appréciations. (4) NEP 9510 Travaux du commissaire aux comptes relatifs au rapport de gestion et aux autres documents adressés aux membres de l organe appelé à statuer sur les comptes en application de l article L du code de commerce.

Le Club de Gestion. Nomination d un Commissaire aux Comptes. www.club-gestion.fr. Nomination d un Commissaire aux Comptes

Le Club de Gestion. Nomination d un Commissaire aux Comptes. www.club-gestion.fr. Nomination d un Commissaire aux Comptes I - Cas de nomination dans les différentes formes de société 1) Les sociétés par actions a) Les Sociétés Anonymes (SA) La nomination d un ou plusieurs CAC est obligatoire dans les SA. L art. L. 225-16

Plus en détail

COMMUNIQUE CNCC. Micro-entreprises Dérogation relative à l annexe des comptes annuels - Incidence sur le rapport du commissaire aux comptes

COMMUNIQUE CNCC. Micro-entreprises Dérogation relative à l annexe des comptes annuels - Incidence sur le rapport du commissaire aux comptes COMMUNIQUE CNCC Micro-entreprises Dérogation relative à l annexe des comptes annuels - Incidence sur le rapport du commissaire aux comptes En application de l article L. 123-16-1 du code de commerce 1

Plus en détail

Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle

Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle I -Notion de consolidation et de groupe A - Définition B - Motivation de la consolidation C - Comment la notion de contrôle doit-elle se comprendre? Exemple simplifié

Plus en détail

Le commissaire aux comptes et le premier exercice d un nouveau mandat

Le commissaire aux comptes et le premier exercice d un nouveau mandat Le commissaire aux comptes et le premier exercice d un nouveau mandat Objectifs de la conférence n Préciser les modalités pratiques de mise en œuvre de la NEP 510 - Contrôle du bilan d ouverture du premier

Plus en détail

TRAVEL TECHNOLOGY INTERACTIVE Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au Capital de 4.524.878,73 Euros

TRAVEL TECHNOLOGY INTERACTIVE Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au Capital de 4.524.878,73 Euros 75008 PARIS SUR LES COMPTES CONSOLIDES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 75008 PARIS SUR LES COMPTES CONSOLIDES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Aux actionnaires, En exécution de la mission qui nous a

Plus en détail

Annexes. Attestations entrant dans le cadre de diligences directement liées à la mission de commissaire aux comptes...p. 57

Annexes. Attestations entrant dans le cadre de diligences directement liées à la mission de commissaire aux comptes...p. 57 Annexes Rapport annuel H3C 2008 Annexes FONCTIONNEMENT DU HAUT CONSEIL Pas d annexe ACTIVITÉ NORMATIVE Annexe 2.1. Liste des normes d exercice professionnel au 31 janvier 2009...p. 55 Normes homologuées

Plus en détail

Rapport des Commissaires aux Comptes sur les états financiers consolidés, exercice clos le 31 décembre 2010

Rapport des Commissaires aux Comptes sur les états financiers consolidés, exercice clos le 31 décembre 2010 Rapport des Commissaires aux Comptes sur les états financiers consolidés, exercice clos le 31 décembre 2010 Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes annuels, exercice clos le 31 décembre 2010

Plus en détail

Les attestations du commissaire aux comptes

Les attestations du commissaire aux comptes Les attestations du commissaire aux comptes Atelier n 24 Isabelle Tracq-Sengeissen, Olivier Boucherie Universités d été 2012 Préambule Nombreuses demandes de l entité «d attester», de «viser», de «certifier

Plus en détail

Fiduciaire Audit Conseil

Fiduciaire Audit Conseil B.P. 41125 Rapport des commissaires aux comptes sur les comptes consolidés Exercice clos le 31 décembre 2006 ZI de la Pierre Blanche 49120 Chemillé Ce rapport contient 26 pages reg 3 Référence : 9 mai

Plus en détail

Contrôleurs légaux des comptes

Contrôleurs légaux des comptes Contrôleurs légaux des comptes 15 15.1. Responsables du contrôle des comptes 197 15.2. Honoraires 198 15.3. Rapports des Commissaires aux Comptes 199 15.1. Responsables du contrôle des comptes Commissaires

Plus en détail

Ordre des Experts Comptables de Tunisie

Ordre des Experts Comptables de Tunisie Ordre des Experts Comptables de Tunisie Norme relative aux Modalités d Application des Articles 2 et 3 de l Arrêté du 28 février 2003 portant Homologation du Barème des Honoraires des Experts Comptables

Plus en détail

Organisations syndicales et transparence financière : ce qui change et ce qui va changer

Organisations syndicales et transparence financière : ce qui change et ce qui va changer Organisations syndicales et transparence financière : ce qui change et ce qui va changer La loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail a instauré

Plus en détail

aux Comptes et Attestation

aux Comptes et Attestation Rapports des Commissaires aux Comptes et Attestation page.1. Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes annuels* 186.2. Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes consolidés* 188.3.

Plus en détail

NORME PROFESSIONNELLE APPLICABLE AUX ATTESTATIONS PARTICULIÈRES DELIVRÉES PAR LE PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE À LA DEMANDE DE L ENTITÉ

NORME PROFESSIONNELLE APPLICABLE AUX ATTESTATIONS PARTICULIÈRES DELIVRÉES PAR LE PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE À LA DEMANDE DE L ENTITÉ NORME PROFESSIONNELLE APPLICABLE AUX ATTESTATIONS PARTICULIÈRES DELIVRÉES PAR LE PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE À LA DEMANDE DE L ENTITÉ (NP 3100) (Norme agréée par arrêté ministériel du 20 juin

Plus en détail

Conférence Salon ELUCEO 11 mars 2015. Animée par Francis MARQUANT EXPERT COMPTABLE et COMMISSAIRE AUX COMPTES

Conférence Salon ELUCEO 11 mars 2015. Animée par Francis MARQUANT EXPERT COMPTABLE et COMMISSAIRE AUX COMPTES Conférence Salon ELUCEO 11 mars 2015 Animée par Francis MARQUANT EXPERT COMPTABLE et COMMISSAIRE AUX COMPTES FDE / FEPC 19 RUE BEAUREPAIRE 75010 PARIS 1 SOMMAIRE 1. Les rôles et fonctions du commissaire

Plus en détail

CERTIFICATION DES COMPTES DE L ASSEMBLEE NATIONALE

CERTIFICATION DES COMPTES DE L ASSEMBLEE NATIONALE Avril 2014 CERTIFICATION DES COMPTES DE L ASSEMBLEE NATIONALE EXERCICE 2013 RAPPORT DE CERTIFICATION La Cour des comptes a réalisé un audit en vue de la certification des comptes de l Assemblée nationale.

Plus en détail

Communiqué concernant l ordonnance n 2015-900 et le décret n 2015-903 du 23 juillet 2015 relatifs aux obligations comptables des commerçants

Communiqué concernant l ordonnance n 2015-900 et le décret n 2015-903 du 23 juillet 2015 relatifs aux obligations comptables des commerçants Communiqué concernant l ordonnance n 2015-900 et le décret n 2015-903 du 23 juillet 2015 relatifs aux obligations comptables des commerçants L ordonnance n 2015-900 et le décret n 2015-903 du 23 juillet

Plus en détail

DÉCRET n. relatif aux comptes des comités interentreprises, à la désignation du trésorier et à la procédure d alerte du commissaire aux comptes

DÉCRET n. relatif aux comptes des comités interentreprises, à la désignation du trésorier et à la procédure d alerte du commissaire aux comptes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social DÉCRET n relatif aux comptes des comités interentreprises, à la désignation du trésorier et

Plus en détail

Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats

Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats Textes de référence : articles L. 621-7 du code monétaire et financier et 221-4

Plus en détail

Rapport des commissaires aux comptes sur l autorisation d attribution d options de souscription ou d achat d actions

Rapport des commissaires aux comptes sur l autorisation d attribution d options de souscription ou d achat d actions Rapport des commissaires aux comptes sur l autorisation d attribution d options de souscription ou d achat d actions (Assemblée générale du 26 juin 2014 Résolution n 19) PricewaterhouseCoopers Audit 63

Plus en détail

TRANSITION VERS LES NORMES IFRS ADOPTEE PAR LE CONSEIL NATIONAL DE LA COMPAGNIE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES DU 9 DECEMBRE 2004

TRANSITION VERS LES NORMES IFRS ADOPTEE PAR LE CONSEIL NATIONAL DE LA COMPAGNIE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES DU 9 DECEMBRE 2004 COMMUNICATION FINANCIERE DURANT LA PERIODE DE TRANSITION VERS LES NORMES IFRS DILIGENCES DU COMMISSAIRE AUX COMPTES AU TITRE DE L EXERCICE 2004 PRATIQUE PROFESSIONNELLE ADOPTEE PAR LE CONSEIL NATIONAL

Plus en détail

III. LE COMMISSAIRE AUX COMPTES ET L ALERTE

III. LE COMMISSAIRE AUX COMPTES ET L ALERTE COLLECTION NOTES D INFORMATION III. LE COMMISSAIRE AUX COMPTES ET L ALERTE AVRIL 2010 SERVICES DÉPARTEMENT ÉDITION 3 SOMMAIRE SYNTHÉTIQUE AVANT-PROPOS... 25 1. DISPOSITIF LÉGISLATIF ET RÉGLEMENTAIRE RELATIF

Plus en détail

Commissaire aux comptes

Commissaire aux comptes Fédération Internationale des Ligues des Droits de l Homme F.I.D.H. ASSOCIATION RECONNUE D UTILITÉ PUBLIQUE 17, passage de la Main d Or 75011 PARIS Rapports du Exercice clos le 31 décembre 2005 18 rue

Plus en détail

Principes et définitions. Titre I - Objet et principes de la comptabilité

Principes et définitions. Titre I - Objet et principes de la comptabilité Principes et définitions Titre I - Objet et principes de la comptabilité Chapitre I - Champ d'application 110-1. Les dispositions du présent règlement s appliquent à toute personne physique ou morale soumise

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS DU CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS DU CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS DU CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE ca-des-savoie.fr RAPPORT SUR LES COMPTES ANNUELS 82, rue de la Petite Eau 73290 La Motte-Servolex S.A.S. au capital

Plus en détail

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Introduction : Dans le but d accroître la transparence et la comparabilité des rapports

Plus en détail

II. LE COMMISSAIRE AUX COMPTES ET LES ÉVÉNEMENTS POSTÉRIEURS À LA CLÔTURE DE L EXERCICE

II. LE COMMISSAIRE AUX COMPTES ET LES ÉVÉNEMENTS POSTÉRIEURS À LA CLÔTURE DE L EXERCICE COLLECTION NOTES D INFORMATION II. LE COMMISSAIRE AUX COMPTES ET LES ÉVÉNEMENTS POSTÉRIEURS À LA CLÔTURE DE L EXERCICE FÉVRIER 2010 SERVICES DÉPARTEMENT ÉDITION 3 SOMMAIRE AVANT-PROPOS... 7 1. NOTION

Plus en détail

Le co-commissariat aux comptes. Commentaire de la norme de l ordre des experts comptables de Tunisie

Le co-commissariat aux comptes. Commentaire de la norme de l ordre des experts comptables de Tunisie Le co-commissariat aux comptes Commentaire de la norme de l ordre des experts comptables de Tunisie Sommaire 1- Désignation 2- Définitions 3- Interventions des co-commissaires aux comptes 4- Conclusion

Plus en détail

CERTIFICATION DES COMPTES DE L ASSEMBLEE NATIONALE

CERTIFICATION DES COMPTES DE L ASSEMBLEE NATIONALE Mai 2015 CERTIFICATION DES COMPTES DE L ASSEMBLEE NATIONALE EXERCICE 2014 RAPPORT DE CERTIFICATION La Cour des comptes a réalisé un audit en vue de la certification des comptes de l Assemblée nationale.

Plus en détail

A U D I K A G R O U P E

A U D I K A G R O U P E Page 1 sur 8 A U D I K A G R O U P E Société anonyme au capital de 283 500 Siège social : 58 avenue Hoche 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris Ordre du jour de l assemblée générale ordinaire et

Plus en détail

Evaluation des risques et procédures d audit en découlant

Evaluation des risques et procédures d audit en découlant Evaluation des risques et procédures d audit en découlant 1 Présentation des NEP 315, 320, 330, 500 et 501 2 Présentation NEP 315, 320, 330, 500 et 501 Les NEP 315, 320, 330, 500 et 501 ont fait l objet

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT Suivant délibération en date du 14 avril 2009 le Conseil d Administration de la société Groupe CRIT a établi son règlement intérieur. Le Conseil

Plus en détail

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE. Septembre 2011. Page 1

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE. Septembre 2011. Page 1 LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE Septembre 2011 Page 1 Au sommaire Préambule Le nouveau référentiel sur la forme Le nouveau référentiel sur le

Plus en détail

AFTA Petit-déjeuner du 6 mai 2008. Bernard Bazillon, Associé KPMG S.A.

AFTA Petit-déjeuner du 6 mai 2008. Bernard Bazillon, Associé KPMG S.A. KPMG S.A. AFTA Petit-déjeuner du 6 mai 2008 Bernard Bazillon, Associé KPMG S.A. SECTEUR NON MARCHAND Sommaire Introduction Problématiques recensées Règlement CRC n 2002-12 Périmètre de combinaison Convention

Plus en détail

Les DDL. Les Attestations. (Diligences Directement Liées) Grenoble jeudi 4 juin 2009 Valence mardi 9 juin 2009 Gap vendredi 10 juin 2009

Les DDL. Les Attestations. (Diligences Directement Liées) Grenoble jeudi 4 juin 2009 Valence mardi 9 juin 2009 Gap vendredi 10 juin 2009 Les DDL (Diligences Directement Liées) Les Attestations animation : Marc FERAUD Commissaire aux Comptes à Aix en Provence Conception et Organisation : Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de

Plus en détail

Modèles et exemples pour le contrôle restreint et l examen succinct volontaire

Modèles et exemples pour le contrôle restreint et l examen succinct volontaire Modèles et exemples pour le contrôle restreint et l examen succinct volontaire Sommaire 1. Rapports succincts de l organe de révision ainsi que rapports de l auditeur établis en vertu d un contrat de mandat

Plus en détail

Avis n 2012 05 du 18 octobre 2012 relatif aux changements de méthodes comptables, changements d estimations comptables et corrections d erreurs

Avis n 2012 05 du 18 octobre 2012 relatif aux changements de méthodes comptables, changements d estimations comptables et corrections d erreurs Avis n 2012 05 du 18 octobre 2012 relatif aux changements de méthodes comptables, changements d estimations comptables et corrections d erreurs Sommaire 1. CHAMP D APPLICATION... 2 2. CHANGEMENTS DE METHODES

Plus en détail

SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS

SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SOCIETE SYNERGIE Approuvé par

Plus en détail

COLLECTION NOTES D INFORMATION LE COMMISSAIRE AUX COMPTES ET LES CHANGEMENTS COMPTABLES DÉPARTEMENT ÉDITION

COLLECTION NOTES D INFORMATION LE COMMISSAIRE AUX COMPTES ET LES CHANGEMENTS COMPTABLES DÉPARTEMENT ÉDITION COLLECTION NOTES D INFORMATION NI X. LE COMMISSAIRE AUX COMPTES ET LES CHANGEMENTS COMPTABLES Juin 2011 SERVICES DÉPARTEMENT ÉDITION Compagnie nationale des commissaires aux comptes 16 avenue de Messine

Plus en détail

Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Paris et d'ile de France. Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes consolidés

Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Paris et d'ile de France. Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes consolidés Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Paris et d'ile de France Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes consolidés Exercice clos le 31 décembre 2014 MAZARS FIDUS M A Z A R S S I E G

Plus en détail

RECUEIL DES NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 15 - EVENEMENTS POSTERIEURS A LA CLOTURE COLLEGE

RECUEIL DES NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 15 - EVENEMENTS POSTERIEURS A LA CLOTURE COLLEGE COLLEGE Réunion du vendredi 25 octobre 2013 RECUEIL DES NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 15 - EVENEMENTS POSTERIEURS A LA CLOTURE NORME N 15 EVENEMENTS POSTERIEURS A LA CLOTURE

Plus en détail

LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME

LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME Sommaire Introduction Cadre législatif et réglementaire applicable Extension de l obligation de déclaration Obligations des professionnels Textes

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS Société Générale Exercice clos le 31 décembre 2014 Aux Actionnaires, En exécution de la mission qui nous a été confiée par votre assemblée générale,

Plus en détail

LOI n 2014-288 du 5 mars 2014 «relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale» : les impacts (2)

LOI n 2014-288 du 5 mars 2014 «relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale» : les impacts (2) LOI n 2014-288 du 5 mars 2014 «relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale» : les impacts (2) Le Parlement a adopté, le jeudi 27 février, une loi dont l article 30 procède

Plus en détail

LOGIN PEOPLE S.A. Société Anonyme 1240, route des Dolines 06560 VALBONNE RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013 Stéphan BRUN Commissaire aux comptes

Plus en détail

J exposerai à ce titre les deux problématiques suivantes :

J exposerai à ce titre les deux problématiques suivantes : Monsieur le Premier Président, Monsieur le Procureur Général, Mesdames et Messieurs les Présidents, Mesdames et Messieurs, Dans le cadre des débats de ce jour, relatifs aux premières expériences vécues

Plus en détail

MODELE ARRETE PORTANT ORGANISATION FINANCIERE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS SOUMIS AU CONTROLE PREALABLE

MODELE ARRETE PORTANT ORGANISATION FINANCIERE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS SOUMIS AU CONTROLE PREALABLE Royaume du Maroc Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation ***** N DE/SPC MODELE ARRETE PORTANT ORGANISATION FINANCIERE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS SOUMIS AU CONTROLE PREALABLE

Plus en détail

Valorisez vos missions d audit grâce à l évaluation du contrôle interne. Jean François MALLEN

Valorisez vos missions d audit grâce à l évaluation du contrôle interne. Jean François MALLEN Valorisez vos missions d audit grâce à l évaluation du contrôle interne Conférence animée par Carole SENELIS Jean François MALLEN SOMMAIRE INTRODUCTION APPROCHE PAR LES RISQUES CONCLUSION QUESTIONS ET

Plus en détail

Les missions du comité d audit

Les missions du comité d audit AUDIT COMMITTEE INSTITUTE FRANCE Les missions du comité d audit Aide mémoire kpmg.fr Sommaire Réglementation... 3 Exemples de bonnes pratiques... 6 Suivi de l efficacité des systèmes de contrôle interne

Plus en détail

Les transactions entre parties liées. Les incidences en audit et en comptabilité. Les transactions entre parties liées

Les transactions entre parties liées. Les incidences en audit et en comptabilité. Les transactions entre parties liées L A D A P T A B I L I T É E S T U N P R I N C I P E, L U T I L I T É U N E E X I G E N C E. Les transactions entre parties liées Les transactions entre parties liées Les incidences en audit et en comptabilité

Plus en détail

ELECTRICITE DE STRASBOURG ASSEMBLEE GENERALE MIXTE AVIS DE REUNION

ELECTRICITE DE STRASBOURG ASSEMBLEE GENERALE MIXTE AVIS DE REUNION ELECTRICITE DE STRASBOURG Société Anonyme au capital de 71 090 040 Siège social : 26, Boulevard du Président Wilson 67000 STRASBOURG 558 501 912 R.C.S STRASBOURG ASSEMBLEE GENERALE MIXTE AVIS DE REUNION

Plus en détail

NSE Industries Société anonyme au capital de 5.064.482,40 euros Siège social : Les Seignes, 03250 Nizerolles 394 020 903 RCS CUSSET

NSE Industries Société anonyme au capital de 5.064.482,40 euros Siège social : Les Seignes, 03250 Nizerolles 394 020 903 RCS CUSSET NSE Industries Société anonyme au capital de 5.064.482,40 euros Siège social : Les Seignes, 03250 Nizerolles 394 020 903 RCS CUSSET AVIS DE REUNION VALANT AVIS DE CONVOCATION A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2014 À JOUR AU 30 MARS 2015 SOMMAIRE Introduction 2 I Présentation du Cabinet 1. Le Cabinet

Plus en détail

BOUYGUES. Rapport des commissaires aux comptes sur les comptes consolidés. Exercice clos le 31 décembre 2013. ERNST & YOUNG Audit

BOUYGUES. Rapport des commissaires aux comptes sur les comptes consolidés. Exercice clos le 31 décembre 2013. ERNST & YOUNG Audit Rapport des commissaires aux comptes sur les comptes consolidés Exercice clos le 31 décembre 2013 ERNST & YOUNG Audit MAZARS ERNST & YOUNG Audit SIEGE SOCIAL : 1/2, PLACE DES S AISONS - 92400 C OURBEVOIE

Plus en détail

4.2. Contrôle des formalités d arrêté, d approbation et de publication des comptes annuels et consolidés (6 septembre

4.2. Contrôle des formalités d arrêté, d approbation et de publication des comptes annuels et consolidés (6 septembre conformité avec les dispositions de la directive 83/349/CEE de l Union européenne relative aux comptes consolidés ou, si elle ne relève pas du droit d un Etat membre de l Union européenne, de façon équivalente.

Plus en détail

Inside Secure. (Assemblée générale du 26 juin 2014 Résolution n 21)

Inside Secure. (Assemblée générale du 26 juin 2014 Résolution n 21) Rapport des commissaires aux comptes sur l émission et l attribution réservée de bons de souscription d actions avec suppression du droit préférentiel de souscription (Assemblée générale du 26 juin 2014

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes DECISION 2009-02 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Relative aux contrôles périodiques auxquels sont soumis les commissaires aux comptes Principes directeurs du système des contrôles

Plus en détail

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE Septembre 2011 Page 1 Au sommaire Préambule Le nouveau référentiel sur la forme Le nouveau référentiel sur le

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

Le point sur... Carrefour Réflexions. n 70. Les diligences directement liées à la mission de commissariat aux comptes. L essentiel << Juin 2008

Le point sur... Carrefour Réflexions. n 70. Les diligences directement liées à la mission de commissariat aux comptes. L essentiel << Juin 2008 Carrefour Réflexions Juin 2008 n 70 Le point sur... Les diligences directement liées à la mission de commissariat aux comptes L essentiel

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Décret n o 2015-832 du 7 juillet 2015 pris pour l application de la loi du 31 juillet 2014 sur l économie sociale et solidaire et

Plus en détail

NOTE RELATIVE A LA MISSION DU COMMISSAIRE AUX COMPTES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE

NOTE RELATIVE A LA MISSION DU COMMISSAIRE AUX COMPTES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE NOTE RELATIVE A LA MISSION DU COMMISSAIRE AUX COMPTES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE Les établissements publics de santé (EPS) doivent, en application de la loi n 2009-879 du 21 juillet 2009

Plus en détail

DSCG session 2008 UE4 Comptabilité et audit Corrigé indicatif DOSSIER 1 - INFORMATION FINANCIERE

DSCG session 2008 UE4 Comptabilité et audit Corrigé indicatif DOSSIER 1 - INFORMATION FINANCIERE DSCG session 2008 UE4 Comptabilité et audit Corrigé indicatif DOSSIER 1 - INFORMATION FINANCIERE 1. Points que le président doit faire figurer dans l information à mettre à disposition des actionnaires

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

ANNEXE 4 AU RAPPORT DE GESTION

ANNEXE 4 AU RAPPORT DE GESTION WEBORAMA Société Anonyme au capital de 320 577,07 euros Siège social : 15, rue Clavel 75019 PARIS 418 663 894 RCS Paris ANNEXE 4 AU RAPPORT DE GESTION RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A

Plus en détail

Expertise. Prestations comptables et fiscales :

Expertise. Prestations comptables et fiscales : Pour le PCG (plan, générale, comptable), la comptabilité est définie comme un système d organisation de l information financière. La comptabilité est un outil qui fournit, après traitement approprié, un

Plus en détail

26, rue Cambacérès 63, rue de Villiers 75008 Paris 92200 Neuilly-sur-Seine

26, rue Cambacérès 63, rue de Villiers 75008 Paris 92200 Neuilly-sur-Seine 2.5 RAPPORTS DES COMMISSAIRES AUX COMPTES 2.5.1 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES CONSOLIDES (Exercice clos le 31 décembre 2014) 26, rue Cambacérès 63, rue de Villiers 75008 Paris 92200

Plus en détail

Missions connexes du Commissaires aux comptes

Missions connexes du Commissaires aux comptes Missions connexes du Commissaires aux comptes Le commissaire aux comptes Le commissaire aux comptes intervient sur des missions d audit légal pour certifier les comptes des entreprises et garantir la fiabilité

Plus en détail

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31/12/2012 Groupe BIAT Etats financiers consolidés arrêtés au 31 décembre 2012 Page ~ 2~ BILAN CONSOLIDE ARRETE AU 31 DECEMBRE

Plus en détail

Les nouvelles obligations en matière de transparence financière des Comités d Entreprise Loi du 5 mars 2014 :

Les nouvelles obligations en matière de transparence financière des Comités d Entreprise Loi du 5 mars 2014 : Les nouvelles obligations en matière de transparence financière des Comités d Entreprise Loi du 5 mars 2014 : Situation antérieure et obligations prochaines www.semaphores.fr Situation antérieure à la

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

Synthèse des principales caractéristiques de l opération Programme de rachat d actions

Synthèse des principales caractéristiques de l opération Programme de rachat d actions 1 CONSTRUCTIONS INDUSTRIELLES DE LA MEDITERRANEE (CNIM) Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 6 056 220 Euros Siège social : PARIS (75008) 35, rue de Bassano RCS PARIS 662

Plus en détail

GUIDE 5. Direction Générale de l Economie. REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail

GUIDE 5. Direction Générale de l Economie. REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail EDJEHOU DANHI IMPRIM - 1.5..7 Ministère Auprès du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances Direction Générale de l Economie Direction

Plus en détail

RAPPORT annuel 2010 Volume 3

RAPPORT annuel 2010 Volume 3 RAPPORT annuel 2010 Volume 3 Voyageurs du Monde Voyageurs du monde Comptoir des voyages Terres d Aventure Nomade Aventure Grand Nord - Grand Large Mer et voyages Chamina voyages JR RAPPORT annuel 2010

Plus en détail

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

COMPAGNIE AGRICOLE DE LA CRAU

COMPAGNIE AGRICOLE DE LA CRAU COMPAGNIE AGRICOLE DE LA CRAU Mesdames, Messieurs, RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE En application des dispositions de l article L.225-37

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1 Mr ABBOUDI MED Presentations des etats financiers 1 Objectifs et composants 2 Principe de préparations des E F 3 Principe d identifications des E F 4 Période couverte

Plus en détail

TEXTE DES RESOLUTIONS RESOLUTIONS RELEVANT DE LA COMPETENCE DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

TEXTE DES RESOLUTIONS RESOLUTIONS RELEVANT DE LA COMPETENCE DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE TEXTE DES RESOLUTIONS RESOLUTIONS RELEVANT DE LA COMPETENCE DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE PREMIERE RESOLUTION Approbation des comptes annuels de l'exercice clos le 31 décembre 2014 connaissance prise

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL ET SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIETE Mesdames,

Plus en détail

PROCES VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 12 JUIN 2015

PROCES VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 12 JUIN 2015 TECHNOFLEX Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 2.774.200 euros Zone Artisanale de BASSILOUR 64210 Bidart RCS Bayonne 722 721 339 PROCES VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

N OTE COMMUNE DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES «DGFIP» - COMPAGNIE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES «CNCC»

N OTE COMMUNE DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES «DGFIP» - COMPAGNIE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES «CNCC» N OTE COMMUNE DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES «DGFIP» - COMPAGNIE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES «CNCC» CONSOLIDATION ET CERTIFICATION DES COMPTES DES EPN SOUMIS AUX RÈGLES DE LA COMPTABILITÉ

Plus en détail

OBER Société anonyme au capital de 2 061 509.45 Siège social : 31, route de Bar 55000 Longeville-en-Barrois 382 745 404 R.C.S.

OBER Société anonyme au capital de 2 061 509.45 Siège social : 31, route de Bar 55000 Longeville-en-Barrois 382 745 404 R.C.S. OBER Société anonyme au capital de 2 061 509.45 Siège social : 31, route de Bar 55000 Longeville-en-Barrois 382 745 404 R.C.S. Bar-le-Duc Avis de réunion valant avis de convocation Mesdames et Messieurs

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

CABINET OLIVIER BOSSARD RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R.823.21 DU CODE DE COMMERCE

CABINET OLIVIER BOSSARD RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R.823.21 DU CODE DE COMMERCE CABINET OLIVIER BOSSARD RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R.823.21 DU CODE DE COMMERCE EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Mai 2015 1. Présentation du

Plus en détail

Eglise Evangélique Paris Bastille RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS

Eglise Evangélique Paris Bastille RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS FIDES AUDIT SOCIÉTÉ D EXPERTISE COMPTABLE & DE COMMISSARIAT AUX COMPTES Eglise Evangélique Paris Bastille (Association cultuelle Loi du 9 décembre 1905) 44 rue de la Roquette 75011 PARIS RAPPORT DU COMMISSAIRE

Plus en détail

Lettre circulaire relative aux termes de référence de la mission des commissaires aux comptes au sein des établissements de crédit

Lettre circulaire relative aux termes de référence de la mission des commissaires aux comptes au sein des établissements de crédit Lettre circulaire relative aux termes de référence de la mission des commissaires aux comptes au sein des établissements de crédit Vu la loi n 34-03 relative aux établissements de crédit et organismes

Plus en détail

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS ANNEXE AU RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 24 AVRIL 2007 RELATIVE

Plus en détail

Textes Juridiques Décret exécutif n 98-355 du 20 Rajab 1419 correspondant au 10 novembre 1998 portant création, organisation et fonctionnement du

Textes Juridiques Décret exécutif n 98-355 du 20 Rajab 1419 correspondant au 10 novembre 1998 portant création, organisation et fonctionnement du Textes Juridiques Décret exécutif n 98-355 du 20 Rajab 1419 correspondant au 10 novembre 1998 portant création, organisation et fonctionnement du fonds national de développement de l apprentissage et de

Plus en détail

Voyageurs du Monde / Exercice 2013 / Volume 3

Voyageurs du Monde / Exercice 2013 / Volume 3 JR VOYAGEURS DU MONDE COMPTOIR DES VOYAGES TERRES D AVENTURE NOMADE AVENTURE GRAND NORD - GRAND LARGE MER ET VOYAGES CHAMINA VOYAGES UNIKTOUR ALLIBERT TREKKING Voyageurs du Monde / Exercice 2013 / Volume

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE Mesdames, Messieurs, En application des dispositions de l article L.225-37 du Code de commerce, j ai l honneur

Plus en détail

ANNEXE LIGNES DIRECTRICES SUR L'APPLICATION DU PRINCIPE DE PROPORTIONNALITÉ À LA RENONCIATION AU RECOUVREMENT DE CRÉANCES. à la

ANNEXE LIGNES DIRECTRICES SUR L'APPLICATION DU PRINCIPE DE PROPORTIONNALITÉ À LA RENONCIATION AU RECOUVREMENT DE CRÉANCES. à la COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 5.3.2015 C(2015) 1423 final ANNEX 18 ANNEXE LIGNES DIRECTRICES SUR L'APPLICATION DU PRINCIPE DE PROPORTIONNALITÉ À LA RENONCIATION AU RECOUVREMENT DE CRÉANCES à la DÉCISION

Plus en détail

SA SODITECH INGENIERIE

SA SODITECH INGENIERIE e.mail gboutillot-cac(g)orange.fr RAPPORT GENERAL DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES SOCIAUX AU 31 DECEMBRE 2010 Inscrits à l'ordre des Experts Comptables, Tableau de Marseille 2 e.mail cab.grueau(5),wanadoo.fr

Plus en détail

CANAL+ Société Anonyme au capital de 95 018 076 Siège social : 1, place du spectacle à Issy-les-Moulineaux (92130) 329 211 734 R.C.

CANAL+ Société Anonyme au capital de 95 018 076 Siège social : 1, place du spectacle à Issy-les-Moulineaux (92130) 329 211 734 R.C. CANAL+ Société Anonyme au capital de 95 018 076 Siège social : 1, place du spectacle à Issy-les-Moulineaux (92130) 329 211 734 R.C.S Nanterre AVIS DE REUNION Mmes et MM. les actionnaires sont informés

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 501 ELEMENTS PROBANTS CONSIDERATIONS SUPPLEMENTAIRES SUR DES ASPECTS SPECIFIQUES

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 501 ELEMENTS PROBANTS CONSIDERATIONS SUPPLEMENTAIRES SUR DES ASPECTS SPECIFIQUES NORME INTERNATIONALE D AUDIT 501 ELEMENTS PROBANTS CONSIDERATIONS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ

Plus en détail

Rapport de Gestion RAPPORT DE GESTION DE LA PRESIDENCE/GERANCE POUR L'EXERCICE CLOS AU XXX

Rapport de Gestion RAPPORT DE GESTION DE LA PRESIDENCE/GERANCE POUR L'EXERCICE CLOS AU XXX Rapport de Gestion RAPPORT DE GESTION DE LA PRESIDENCE/GERANCE POUR L'EXERCICE CLOS AU R.C.S. n Chers Associés, Nous vous réunissons en Assemblée générale ordinaire annuelle, afin de vous rendre compte

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 700 FONDEMENT DE L OPINION ET RAPPORT D AUDIT SUR DES ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 700 FONDEMENT DE L OPINION ET RAPPORT D AUDIT SUR DES ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 700 FONDEMENT DE L OPINION ET RAPPORT D AUDIT SUR DES ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013 EXTRAITS DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE

RAPPORT ANNUEL 2013 EXTRAITS DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE HERMES RAPPORT ANNUEL 2013 EXTRAITS DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE Les renvois de page ci-après font référence aux pages du Tome 2 du rapport annuel 2013 Rapport du Conseil de surveillance à l Assemblée générale

Plus en détail

Code du commerce Partie législative Chapitre V : Des sociétés anonymes Section 3 : Des assemblées d'actionnaires

Code du commerce Partie législative Chapitre V : Des sociétés anonymes Section 3 : Des assemblées d'actionnaires Code du commerce Partie législative Chapitre V : Des sociétés anonymes Section 3 : Des assemblées d'actionnaires Article L225-102-1 En savoir plus sur cet article... Modifié par LOI n 2010-788 du 12 juillet

Plus en détail

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14 Le 30 janvier 2012 JORF n 0024 du 28 janvier 2012 Texte n 14 DECRET Décret n 2012-100 du 26 janvier 2012 relatif à l immatriculation des intermédiaires en opérations de banque et en services de paiements,

Plus en détail