Stérilets Effets secondaires"

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stérilets Effets secondaires""

Transcription

1 Stérilets Effets secondaires" INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE Contenu Effets secondaires" Signes de danger" 1

2 Effets secondaires du stérilet au cuivre Augmentation possible des saignements jusqu à 30 à 55 % dans la première année, notamment durant les premiers mois" Toutefois, les saignements diminuent avec le temps et conduisent rarement à l anémie" Augmentation possible de la dysménorrhée" Traitement:" Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) durant les 3 à 4 premiers jours des menstruations" Hatcher RA et al. Contraceptive Technology 20th ed. Ardent Média Inc Effets secondaires du Mirena Saignements irréguliers durant les 3 à 6 premiers mois" Importance du counseling de départ et rassurer. Les saignements devraient diminuer progressivement" AINS peuvent être utilisés" Hatcher RA et al. Contraceptive technology 20th ed. Ardent Média Inc Moore AA. Am J Obstet Gynecol

3 Effets secondaires du Mirena (suite) Autres symptômes progestatifs rares qui tendent à disparaître dans les 3 premiers mois:" Acné 3.5%" Utiliser traitement topique" Peut-être éviter de l utiliser chez les femmes qui ont des problèmes d acné" Mastalgie 3.1%" Surtout le premier mois, porter soutien-gorge bien ajusté" Céphalée 2.8%" Acetaminophen ou AINS au besoin" Consulter médecin si signes associés" Serfaty D. Contraception 4ième ed.elsevier Masson Effets secondaires du Mirena (suite) Pertes vaginales 2.7%" Prélèvements pour éliminer une infection" Changement de l humeur 2.5%" Vérifier le contexte" Enlever stérilet si les symptômes augmentent ou affectent significativement la qualité de vie" Nausées 2.4%" Éliminer une grossesse" Gain pondéral" Bien que cet effet secondaire ait été signalé, un important essai randomisé mené sur une période de 5 ans n a pas démontré de différence significative entre les utilisatrices de Mirena et les utilisatrices de stérilet au cuivre" Serfaty D. Contraception 4ième ed.elsevier Masson

4 Signes de danger Impression que la longueur du fil du stérilet a changé" Impression de sentir le stérilet dans le vagin" Douleur et/ou saignement lors des relations sexuelles " Saignement vaginal abondant inhabituel" Impression d être enceinte" Besoin d un traitement pour une Chlamydia ou une gonorrhée" Douleur pelvienne et/ou abdominale inhabituelle" Fièvre, frissons inexpliqués" Douleur thoracique sévère" Stérilet et infection pelvienne L du risque EST LIÉE au processus d insertion" Maximum dans les 20 premiers jours suivant l insertion (RR = 9.7)" Un mois après l insertion, le risque d infection pelvienne n est pas plus élevé que dans la population générale" Dr Grimes: C est bien les ITS, et non le plastique qui sont responsables des infections pelviennes " Pas d du risque d infertilité lié aux stérilets" 4

5 Stérilet et infection pelvienne Étude de l Organisation mondiale de la santé" 22,908 insertions de CIU" 51,399 femmes-années d observation " Taux d infection pelvienne plus de 6 fois plus élevé dans les 20 jours qui suivent l insertion " Taux global d infection pelvienne: 1,6/1 000 femmesannées d'utilisation" Taux global d infection pelvienne sous stérilet comparable à celui de la population générale" Farley et al. Lancet 1992; 339: Stérilet et infection pelvienne Les signes d infection pelvienne sont: " la douleur pelvienne qui augmente progressivement, " la dyspareunie profonde d apparition récente," parfois des frissons et de la fièvre," des saignements qui réapparaissent (dans le cas des porteuses Mirena) ou qui sont plus abondants," des pertes vaginales anormales." Hatcher RA et al. Contraceptive Technology 20th ed. Ardent Média Inc

6 Si infection pelvienne avec un stérilet Référence à un médecin :" Traiter aux antibiotiques pendant 14 jours" Il n est pas nécessaire d enlever le stérilet! U.S medical eligibility criteria for contraceptive use : CDC 2010 recommandation de niveau 2! Lignes directrices canadiennes sur les ITSS U.S. Medical Eligibility Criteria for «contraceptive Use, CDC

Méthodes de contraception de longue durée : du nouveau? Dr M. Jacot-Guillarmod Prangins, le 28.11.2013

Méthodes de contraception de longue durée : du nouveau? Dr M. Jacot-Guillarmod Prangins, le 28.11.2013 Méthodes de contraception de longue durée : du nouveau? Dr M. Jacot-Guillarmod Prangins, le 28.11.2013 Agenda Méthodes de longue durée «Pour et contre» Pour qui? Quoi de neuf? La contraception Longue durée

Plus en détail

Conseils techniques concernant la disposition sur les «informations compréhensibles» de l amendement Tiahrt.

Conseils techniques concernant la disposition sur les «informations compréhensibles» de l amendement Tiahrt. Avril 1999 Agence américaine pour le développement international Résumé Conseils techniques concernant la disposition sur les «informations compréhensibles» de l amendement Tiahrt. En tant que compléments

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... les règles.... sans jamais oser le demander.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... les règles.... sans jamais oser le demander. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... les règles... sans jamais oser le demander. Sommaire Les organes génitaux féminins 4 Le cycle menstruel 6 Les caractéristiques des règles 8 Les modifications

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

LA MYOMECTOMIE : Les conditions anatomiques pour la réaliser et les suites

LA MYOMECTOMIE : Les conditions anatomiques pour la réaliser et les suites LA MYOMECTOMIE : Les conditions anatomiques pour la réaliser et les suites Le pôle ORG Bordeaux! Pr Claude HOCKE Pôle d Obstétrique-Reproduction-Gynécologie Centre Aliénor d Aquitaine CHU Bordeaux OBJECTIFS

Plus en détail

ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG. Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité

ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG. Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité Hôpitaux Universitaires de Genève ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité Introduction (1) L IVG chirurgicale est

Plus en détail

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances Pilplan-d est efficace à 99% pour la prévention des grossesses, quand il est pris quotidiennement. Chaque plaquette contient un cycle de 28 comprimés

Plus en détail

Les vaginites et vaginoses rebelles. Céline Bouchard, M.D., FRCSC Professeure agrégée de clinique Dépt. d'obstétrique & gynécologie

Les vaginites et vaginoses rebelles. Céline Bouchard, M.D., FRCSC Professeure agrégée de clinique Dépt. d'obstétrique & gynécologie Les vaginites et vaginoses rebelles Céline Bouchard, M.D., FRCSC Professeure agrégée de clinique Dépt. d'obstétrique & gynécologie 1 Divulgation de conflits d intérêts potentiels Afin de respecter les

Plus en détail

DOSSIER DE LIAISON. Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez

DOSSIER DE LIAISON. Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez DOSSIER DE LIAISON Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez SOMMAIRE I Coordonnées Utiles II Comprendre la Chimiothérapie III Précautions à prendre IV Déroulement Pratique I Coordonnées Utiles

Plus en détail

RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 :

RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 : 8 e ANNÉE - ÉTUDE DES ITS ET DU VIH - COURS 1 ÉTUDE DES ITS ET DU VIH Cours 1 NIVEAU 8 RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 : Décrivez les symptômes, les effets, les traitements et les moyens de prévention

Plus en détail

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST)

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) MST est le terme utilisé pour décrire toute maladie, toute infection transmise par un rapport sexuel avec une personne déjà contaminée, et qui

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

Burch laparoscopique: indications et technique chirurgicale

Burch laparoscopique: indications et technique chirurgicale Burch laparoscopique: indications et technique chirurgicale Dr Patrick Dällenbach Service de Gynécologie-Unité de Périnéologie Maternité-HUG ASRCC 26 avril 2012 IU: maladie honteuse Epidémiologie Plus

Plus en détail

PATCH, ANNEAU, IMPLANT LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS HORMONALES

PATCH, ANNEAU, IMPLANT LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS HORMONALES PATCH, ANNEAU, IMPLANT LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS HORMONALES Rémy SCHMIED Mai 2005 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 INTRODUCTION Offres plus ou moins récentes 3 produits disponibles : Patch contraceptif

Plus en détail

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE Informations générales pour la convalescence Pour vous, pour la vie Ce feuillet est destiné à mieux vous renseigner sur les points à observer après une opération

Plus en détail

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14 La contraception La contraception SE PROTEGER D UNE GROSSESSE 5 Les moyens de contraception pour les femmes 6 La pilule 6 Le stérilet 8 L implant 9 L anneau vaginal 10 Le patch 11 L injection 12 Le préservatif

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale On appelle planification familiale (PF), l ensemble des techniques qui permettent d avoir le nombre d enfants que l on veut et quand on le veut. Les méthodes de planification

Plus en détail

OBSERVANCE EN CONTRACEPTION T. Linet

OBSERVANCE EN CONTRACEPTION T. Linet OBSERVANCE EN CONTRACEPTION T. Linet CONFLITS D INTÉRÊTS SUR CE THÈME Crédit de recherche ou support financier!(honoraires pour action de formation) d'un laboratoire pharmaceutique ou d'une entreprise

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION

INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION Préface La présente brochure contient les principales informations relatives à la contraception Mirena, le nouveau système intra-utérin à

Plus en détail

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR PROMETRIUM Progestérone en capsules Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la «monographie

Plus en détail

Pseudotumor cerebri. Anatomie Le cerveau et la moelle épinière baignent dans un liquide clair, appelé le liquide céphalo-rachidien (LCR).

Pseudotumor cerebri. Anatomie Le cerveau et la moelle épinière baignent dans un liquide clair, appelé le liquide céphalo-rachidien (LCR). Hypertension intracrânienne idiopathique Pseudotumor cerebri Votre médecin pense que vous pouvez souffrir d hypertension intracrânienne idiopathique connue aussi sous le nom de «pseudotumeur cérébrale».

Plus en détail

Cartes Aide-Mémoire de Conseil pour Adultes sur la Contraception

Cartes Aide-Mémoire de Conseil pour Adultes sur la Contraception Cartes Aide-Mémoire de Conseil pour Adultes sur la Contraception A Propos des Cartes Aide-Mémoire Les cartes aide-mémoire de conseils couvrent les méthodes suivantes : Cet ensemble de cartes aide-mémoire

Plus en détail

Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux. Epidémiologie

Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux. Epidémiologie Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux Epidémiologie Cholestérol et accidents ischémiques cérébraux: plan I Lipides et atteintes des grosses artères cérébrales: 4 Epidémiologie lipides et risque

Plus en détail

TROUSSE DE DÉMARRAGE POUR SOINS DE L INCONTINENCE Mode d emploi

TROUSSE DE DÉMARRAGE POUR SOINS DE L INCONTINENCE Mode d emploi S O I N S D E L I N C O N T I N E N C E P O U R F E M M E S TROUSSE DE DÉMARRAGE POUR SOINS DE L INCONTINENCE Mode d emploi 0120 REF UR208 V.10 JUN20/07 POUR OBTENIR DE L AIDE: 1-866-560-5690 WWW.URESTA.COM

Plus en détail

Mme R début février toux banale avec épisodes irréguliers Fin février persistance d une toux à prédominance nocturne non insomniante Apyrétique, SpO2

Mme R début février toux banale avec épisodes irréguliers Fin février persistance d une toux à prédominance nocturne non insomniante Apyrétique, SpO2 Mme R début février toux banale avec épisodes irréguliers Fin février persistance d une toux à prédominance nocturne non insomniante Apyrétique, SpO2 97% en AA, pas de dyspnée. Entre autres: coqueluche

Plus en détail

Infections sexuellement

Infections sexuellement CHAPITRE 21 transmissibles, y compris le VIH Points-clés pour les prestataires et les clientes y Les personnes avec des infections sexuellement transmissibles (IST) y compris le VIH, peuvent utiliser efficacement

Plus en détail

Effets bénéfiques non contraceptifs de la contraception hormonale

Effets bénéfiques non contraceptifs de la contraception hormonale Effets bénéfiques non contraceptifs de la contraception hormonale S. Ripart-Neveu, P. Marès CHU Nîmes Effets bénéfiques non contraceptifs de la contraception hormonale Effets néfastes Effets bénéfiques

Plus en détail

Questions/Réponses. Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions.

Questions/Réponses. Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions. Questions/Réponses Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions. 1. Qu est-ce qu un contraceptif oral combiné? 2. De quelle génération est ma pilule? 1 ère, 2 ème, 3 ème ou 4 ème génération?

Plus en détail

CONTRACEPTION HORMONALE

CONTRACEPTION HORMONALE CONTRACEPTION HORMONALE 22/02/10 Dr Ausias Pharma I. Généralités II. Les associations oestroprogestatives combinées 1. Pilule normodosée 2. Pilule minidosée : microdosée B. Voie cutanée C. Voie vaginale

Plus en détail

Informations sur. östradiolvalerat och dienogest

Informations sur. östradiolvalerat och dienogest Informations sur östradiolvalerat och dienogest Cette brochure concerne votre nouvelle pilule contraceptive Qlaira. Lisez attentivement son contenu avant de commencer votre première plaquette de pilules.

Plus en détail

Journée «Formagyn» Pilule à. La pilule qui rend beau. Ce que dit la Cochrane. 29 juin 2015 - Brest

Journée «Formagyn» Pilule à. La pilule qui rend beau. Ce que dit la Cochrane. 29 juin 2015 - Brest Journée «Formagyn» 29 juin 2015 - Brest Pilule à Ce que dit la Cochrane Lévonorgestrel : moins de lésions visibles (-9,98 [-16,51 à -3,45]). La pilule qui rend beau Que faire pour l acné? Norgestimate

Plus en détail

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Fréquence des complications périnéales du post-partum Les complications périnéales post-natales

Plus en détail

Pertes vaginales (Vaginose bactérienne, Candidose vulvo-vaginale, Trichomonase)

Pertes vaginales (Vaginose bactérienne, Candidose vulvo-vaginale, Trichomonase) Pertes vaginales (Vaginose bactérienne, Candidose vulvo-vaginale, Trichomonase) janvier 2008 Étiologie... 1 Épidémiologie... 2 Prévention et contrôle... 2 Manifestations et diagnostic... 3 Figure 1. Prise

Plus en détail

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES HÉPATITE A L HÉPATITE A L hépatite A est une infection du foie causée par un virus. Il s agit d une maladie sérieuse qui peut nécessiter une hospitalisation. Elle est plus grave chez les personnes plus

Plus en détail

E-1.0.6 AUTORISATION AUX PHARMACIENS DE LA MRC MEMPHREMAGOG. Condition prescrite. Personnel habileté. Clientèle visée.

E-1.0.6 AUTORISATION AUX PHARMACIENS DE LA MRC MEMPHREMAGOG. Condition prescrite. Personnel habileté. Clientèle visée. ORDONNANCE COLLECTIVE E-1.0.6 AUTORISATION AUX PHARMACIENS DE LA MRC MEMPHREMAGOG D INITIER UNE CONTRACEPTION HORMONALE SUR RÉCEPTION DU FORMULAIRE DE LIASON POUR L APPLICATION DE L ORDONNANCE COLLECTIVE

Plus en détail

Avis 6 novembre 2013. JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin B/1 (CIP : 3400927419478) B/5 (CIP : 3400958507083)

Avis 6 novembre 2013. JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin B/1 (CIP : 3400927419478) B/5 (CIP : 3400958507083) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 6 novembre 2013 JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin B/1 (CIP : 3400927419478) B/5 (CIP : 3400958507083) Laboratoire BAYER SANTE DCI Code ATC (2013) Motif

Plus en détail

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans EPU.B Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans Contraception de l adolescente - Age moyen des premiers rapports : 15 16 ans - 20 % des adolescentes ont déjà eu des rapports avant

Plus en détail

Un test Pap pourrait vous sauver la vie

Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Vous avez 21 ans ou plus et êtes sexuellement active? Passez un test Pap! Si vous saviez qu un test Pap, qui prend 5 minutes,

Plus en détail

DIAMICRON MR (Gliclazide) Monographie de produit Page 1 de 5

DIAMICRON MR (Gliclazide) Monographie de produit Page 1 de 5 PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Pr DIAMICRON MR Gliclazide Comprimés à libération modifiée de 30 mg Comprimés sécables à libération modifiée de 60 mg Le présent dépliant constitue la troisième

Plus en détail

Traiter la Fausse Couche avec des pilules: ce que vous devez savoir

Traiter la Fausse Couche avec des pilules: ce que vous devez savoir Traiter la Fausse Couche avec des pilules: ce que vous devez savoir Ce pamphlet contient des informations générales que vous devriez connaître avant de traiter une fausse couche avec du misoprostol. Quand

Plus en détail

Contraceptifs oraux combinés

Contraceptifs oraux combinés Chapitre Contraceptifs oraux combinés Points-clés pour les prestataires et les clientes y Prendre une pilule chaque jour. Pour qu elle soit la plus efficace possible, une femme doit prendre une pilule

Plus en détail

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Qu est-ce que le SOPK? Quel objectif? Cette brochure vous informe sur les signes, les causes et le traitement du syndrome

Plus en détail

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN LA CONTRACEPTION 1 SATISFACTION DES PATENTES SUR L INFORMATION REÇUE EN POST PARTUM INTRODUCTION Contexte : 2 Élargissement des compétences de SF (contraception & gynécologie de prévention) (1) Rôle dans

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE Pr Claude Hocké Pôle Gynécologie- Obstétrique-Reproduction Hôpital Pellegrin CHU Bordeaux 1 INTERROGATOIRE IL RESTE FONDAMENTAL ET PEUT ÊTRE DIVISÉ

Plus en détail

FORMULAIRE D AUTO-ÉVALUATION Page 1

FORMULAIRE D AUTO-ÉVALUATION Page 1 Page 1 Veuillez remplir ce formulaire et l apporter à votre rendez-vous. Nous vous invitons à bien lire le document intitulé Trousse d information pour nouveaux patients et préparer la liste de questions

Plus en détail

Sexualité, fertilité et fibrose kystique : information pour adultes

Sexualité, fertilité et fibrose kystique : information pour adultes Sexualité, fertilité et fibrose kystique : information pour adultes Introduction La sexualité est un sujet délicat et souvent difficile à aborder avec des professionnels de la santé. Cette brochure a été

Plus en détail

Le prolapsus génital avec ou sans incontinence

Le prolapsus génital avec ou sans incontinence Le prolapsus génital avec ou sans incontinence, FRCSC Obstétricienne-gynécologue Urogynécologie et chirurgie de reconstruction du plancher pelvien 1 Divulgation de conflits d intérêts potentiels (Principe

Plus en détail

Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au

Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au 15 août 2011. Toutefois, ces recommandations n ont aucunement

Plus en détail

Le prolapsus génital avec ou sans incontinence

Le prolapsus génital avec ou sans incontinence Le prolapsus génital avec ou sans incontinence Isabelle Girard, M.D., FRCSC Obstétricienne-gynécologue Urogynécologie et chirurgie de reconstruction du plancher pelvien 1 Divulgation de conflits d intérêts

Plus en détail

Cancer de l'endomètre : Modalités de surveillance Recours au traitement hormonal Sexualité. Pascale This

Cancer de l'endomètre : Modalités de surveillance Recours au traitement hormonal Sexualité. Pascale This Cancer de l'endomètre : Modalités de surveillance Recours au traitement hormonal Sexualité Pascale This 1. Surveillance Surveillance après cancer de l'endomètre Impact de la surveillance sur l'histoire

Plus en détail

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Qu est ce que la reproduction humaine? Quelles sont les étapes nécessaires à la conception d un enfant? L' Homme est-il toujours en capacité de

Plus en détail

DU BON USAGE DES TRIPTANS DANS LA MIGRAINE

DU BON USAGE DES TRIPTANS DANS LA MIGRAINE DU BON USAGE DES TRIPTANS DANS LA MIGRAINE SEPTEMBRE 2009 A. AUTRET, TOURS au moins 5 crises : de MIGRAINE SANS AURA 4 72 heures, 2 des caractères : 1 signe d accompagnement : modérée ou sévère, pulsatile,

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

Pertes vaginales (Vaginose bactérienne, Candidose vulvo-vaginale, Trichomonase)

Pertes vaginales (Vaginose bactérienne, Candidose vulvo-vaginale, Trichomonase) Pertes vaginales (Vaginose bactérienne, Candidose vulvo-vaginale, Trichomonase) janvier 2008 Étiologie... 1 Épidémiologie... 2 Prévention... 2 Manifestations et diagnostic... 3 Figure 1. Prise en charge

Plus en détail

Laurent SIPROUDHIS P COULOM

Laurent SIPROUDHIS P COULOM Laurent SIPROUDHIS P COULOM Intérêt des explorations complémentaires dans les troubles de la statique pelvienne - Connaitre les explorations complémentaires dans les troubles de la statique - Connaitre

Plus en détail

Médicaments en vente libre : Considérations pour la pratique de la thérapie physique au Canada

Médicaments en vente libre : Considérations pour la pratique de la thérapie physique au Canada Médicaments en vente libre : Considérations pour la pratique de la thérapie physique au Canada Contexte L utilisation de médicaments par un professionnel de la santé n étant pas médecin évolue et dépend

Plus en détail

Quelles analyses de sang avant la prise de la pilule contraceptive?

Quelles analyses de sang avant la prise de la pilule contraceptive? Quelles analyses de sang avant la prise de la pilule contraceptive? Pourquoi une analyse du sang avant la prise de la pilule? En France 10% de la population est porteuse de mutations génétiques d hypercoagulabilité,

Plus en détail

Césarienne pour toutes

Césarienne pour toutes Césarienne pour toutes Méthodologie Revue de la littérature : - PUBMED de 2003 à nos jours - Mots clefs: urinary incontinence AND cesarean section (210 publications) fecal incontinence AND cesarean section

Plus en détail

Contraception hormonale en périménopause l antidote à bien des maux

Contraception hormonale en périménopause l antidote à bien des maux L A C O N T R A C E P T I O N E N É V O L U T I O N Contraception hormonale en périménopause l antidote à bien des maux par Chantal Marquis «J ai 48 ans, j ai des chaleurs, je dors peu et j ai des saignements

Plus en détail

Problèmes de santé physique, sexuelle et reproductive chez les femmes et adolescentes vivant avec le VIH: Exercices

Problèmes de santé physique, sexuelle et reproductive chez les femmes et adolescentes vivant avec le VIH: Exercices : Exercices VIFR11MP04006 Octobre 2011 But : Coopérer de manière plus confiante avec notre équipe soignante pour résoudre les problèmes liés à notre santé sexuelle et reproductive Acquis de l apprentissage

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATRICE. Eleonor 0,15 mg/0,03 mg comprimés enrobés. lévonorgestrel / éthinylestradiol

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATRICE. Eleonor 0,15 mg/0,03 mg comprimés enrobés. lévonorgestrel / éthinylestradiol NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATRICE Eleonor 0,15 mg/0,03 mg comprimés enrobés lévonorgestrel / éthinylestradiol Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament, car elle contient

Plus en détail

L Incontinence Urinaire au FEMININ. Examen paraclinique. Résidu Post Mictionnel. Examen pelvien

L Incontinence Urinaire au FEMININ. Examen paraclinique. Résidu Post Mictionnel. Examen pelvien L Incontinence Urinaire au FEMININ Dr Isabelle Kaelin-Gambirasio Erika Vögele Dr Johanna Sommer Examen pelvien Inspection : Atrophie vulvovaginale Inflammation vaginale Pertes d urines à la toux Prolapsus

Plus en détail

Santé sexuelle. Aimer et se protéger

Santé sexuelle. Aimer et se protéger Santé sexuelle Aimer et se protéger Une sexualité : du plaisir, de l amour en toute confiance Le début de la vie sexuelle est riche en émotions, en plaisir mais aussi souvent en questions, en incertitudes.

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007 COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007 TRENTE ET UNIÈMES

Plus en détail

Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 22 questions.

Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 22 questions. Mis à jour le 23/01/2013 Questions/Réponses Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 22 questions. 1. Quelles sont les récentes recommandations émises par le Ministère de la Santé concernant

Plus en détail

Fibrose kystique Canada Sexualité, fertilité et fibrose kystique chez les adultes

Fibrose kystique Canada Sexualité, fertilité et fibrose kystique chez les adultes Fibrose kystique Canada Sexualité, fertilité et fibrose kystique chez les adultes La sexualité est un sujet délicat et souvent difficile à aborder avec des professionnels de la santé. L information qui

Plus en détail

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie LE GLAUCOME Questions et réponses en vue d une chirurgie Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations générales sur la chirurgie que vous devrez subir. Votre chirurgien pourra vous donner

Plus en détail

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons.

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons. SANS ORDONNANCE Solutions pour le bain et la douche : Huiles Farine d avoine Sels d Epsom Sels de al Mer Morte Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames.

Plus en détail

CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE

CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE La médication est importante, elle aidera à améliorer le travail du cœur et à éliminer le surplus d'eau. Il est important de prendre la médication

Plus en détail

La migraine : une maladie qui se traite

La migraine : une maladie qui se traite La migraine : une maladie qui se traite L évolution natuelle de la migraine Maladie fluctuante+++ Modification des symptômes avec l âge ++ : Moins de crises sévères Caractère pulsatile moins fréquent Plus

Plus en détail

ÊTES-VOUS SÛRS DE TOUT SAVOIR sur le VIH

ÊTES-VOUS SÛRS DE TOUT SAVOIR sur le VIH ÊTES-VOUS SÛRS DE TOUT SAVOIR sur le VIH et le SIDA? ÉDITION 2014 FRANÇAIS SOMMAIRE SAVOIR PAGE 5 Qu est-ce que LE VIH? PAGE 6 Qu est-ce que LE SIDA? PAGE 7 Comment peut se transmettre le VIH? PAGE 8 Lors

Plus en détail

De quoi parlons nous?

De quoi parlons nous? De quoi parlons nous? 1 De quoi parlons nous? Grippe Pandémie Grippe Peste saisonnière grippale humaine H5N1 aviaire H1N1 H2N2 H3N2 H5N1 2 De quoi parlons nous? Grippe Pandémie Grippe Peste saisonnière

Plus en détail

TRAITEMENT MEDICAL AMBULATOIRE DE LA GEU

TRAITEMENT MEDICAL AMBULATOIRE DE LA GEU Journée du Réseau Gard-Lozère Juin 2005 TRAITEMENT MEDICAL AMBULATOIRE DE LA GEU R de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique CHU Carémeau, Nîmes Données épidémiologiques 2004 Incidence : 2 GEU pour

Plus en détail

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Hôpital Privé d Antony APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Livret d information Hôpital Privé d Antony OPC/KINE/297 Page 1 sur 6 Intervenants Rédigé par : Nom Profession Le Visa C.DUPUY

Plus en détail

Nouveautés en contraception. Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07

Nouveautés en contraception. Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07 Nouveautés en contraception Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07 Buts des progrès en contraception Améliorer le confort et la compliance des patientes Optimiser l efficacite Réduire le nombre d IVG PREVALENCE CONTRACEPTIVE

Plus en détail

LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE

LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE Le sein Symbole de féminité Symbole de la maternité LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE Mastectomie = 20 à 30% du traitement chirurgical du cancer du sein Taux de reconstruction après

Plus en détail

Qu est-ce que c est la tuberculose?

Qu est-ce que c est la tuberculose? Qu est-ce que c est la tuberculose? La tuberculose, souvent connu comme TB, est une maladie propagée par le microbe tuberculose. A peu près 8 millions de personnes par an sont infectées par la TB et 2

Plus en détail

MONOGRAPHIE AVASTIN. bevacizumab pour injection. Fioles de 100 mg et de 400 mg (solution à 25 mg/ml pour injection) Antinéoplasique

MONOGRAPHIE AVASTIN. bevacizumab pour injection. Fioles de 100 mg et de 400 mg (solution à 25 mg/ml pour injection) Antinéoplasique MONOGRAPHIE Pr AVASTIN bevacizumab pour injection Fioles de 100 mg et de 400 mg (solution à 25 mg/ml pour injection) Antinéoplasique AVASTIN, indiqué en monothérapie, dans le traitement du glioblastome

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 7 septembre 2012 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

Contraception. Les recommandations HAS

Contraception. Les recommandations HAS Contraception Les recommandations HAS Recommandations HAS Recommandations pour la pratique clinique : stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. ANAES, 7 décembre 2004 Laisser les personnes

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011 TRAITEMENT DE L ASTHME DEFINITION du GINA (global initiative for asthma) «Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dans laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, notamment les mastocytes,

Plus en détail

CONSENSUS CANADIEN SUR LA CONTRACEPTION

CONSENSUS CANADIEN SUR LA CONTRACEPTION DIRECTIVES CLINIQUES DE LA SOGC N o 143, deuxième partie de trois, mars 2004 CONSENSUS CANADIEN SUR LA CONTRACEPTION AUTEURS PRINCIPAUX Amanda Black, MD, FRCSC, Ottawa (Ont.) Diane Francoeur, MD, FRCSC,

Plus en détail

Numéro EudraCT : 2012-000695-42. Promoteur : Bluebird bio, Inc. 840 Memorial Drive Cambridge, MA 02139 Etats-Unis

Numéro EudraCT : 2012-000695-42. Promoteur : Bluebird bio, Inc. 840 Memorial Drive Cambridge, MA 02139 Etats-Unis Fiche d'information destinée au public pour les essais cliniques portant sur des organismes génétiquement modifiés (OGM) (Article R.1125-5 du Code de la Santé Publique) Essai clinique : "Une étude ouverte

Plus en détail

Controverse en Contraception. Stéphanie Palerme, MD, FRCSC Département d Obstétrique et Gynécologie Journées Montfort Jeudi le 10 Avril, 2014

Controverse en Contraception. Stéphanie Palerme, MD, FRCSC Département d Obstétrique et Gynécologie Journées Montfort Jeudi le 10 Avril, 2014 Controverse en Contraception Stéphanie Palerme, MD, FRCSC Département d Obstétrique et Gynécologie Journées Montfort Jeudi le 10 Avril, 2014 Divulgation: Aucune relation avec des intérêts commerciaux Aucun

Plus en détail

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Dominique GENDREL Necker-Enfants Malades Traiter en urgence en présence de trophozoïtes Plus de 80% des paludismes d importation en

Plus en détail

Les femmes **** **** Historique

Les femmes **** **** Historique Les femmes **** Historique Et les femmes? Statistiques Symptômes spécifiques aux femmes atteintes du VIH Biologie et liquides organiques Inégalité Connaissez les faits **** Historique Au début des années

Plus en détail

MISES EN GARDE ET PRECAUTIONS PARTICULIERES D'EMPLOI

MISES EN GARDE ET PRECAUTIONS PARTICULIERES D'EMPLOI 1 MISES EN ARDE ET PRECAUTIONS PARTICULIERES D'EMPLOI Mises en garde Ce médicament est TERATOENE. Une contraception efficace est obligatoire chez les femmes en âge de procréer. Ce médicament est soumis

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Assurer le suivi des personnes recevant un Page 1 de 12 O.C. 6.5 Professionnels visés : Les infirmières qui possèdent la formation, les connaissances et les compétences nécessaires,

Plus en détail

Une méthode d exercice efficace, discrète et facile pour traiter et prévenir l incontinence urinaire à l effort

Une méthode d exercice efficace, discrète et facile pour traiter et prévenir l incontinence urinaire à l effort La rééducation du plancher pelvien avec les cônes vaginaux LadySystem Une méthode d exercice efficace, discrète et facile pour traiter et prévenir l incontinence urinaire à l effort Les renseignements

Plus en détail

Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie

Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie LA VACCINATION POST-GREFFE DE CELLULES HÉMATO-POÏÉTIQUES Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie Pourquoi me faire vacciner suite à une greffe de cellules hématopoïétiques

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION POUR L UTILISATRICE. CLAUDIA-35 2mg/0,035mg comprimés enrobés. Substances actives : Acétate de cyprotérone/ethinylœstradiol

NOTICE: INFORMATION POUR L UTILISATRICE. CLAUDIA-35 2mg/0,035mg comprimés enrobés. Substances actives : Acétate de cyprotérone/ethinylœstradiol NOTICE: INFORMATION POUR L UTILISATRICE CLAUDIA-35 2mg/0,035mg comprimés enrobés Substances actives : Acétate de cyprotérone/ethinylœstradiol Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant

Plus en détail

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES Veillez prendre note qu afin d alléger le texte le féminin est utilisé pour désigner les deux sexes et que les termes sage-femme et sages-femmes désignent

Plus en détail

Roaccutane. isotrétinoïne. Guide du pharmacien pour la délivrance de. Roaccutane. info ROACCUTANE RM SM

Roaccutane. isotrétinoïne. Guide du pharmacien pour la délivrance de. Roaccutane. info ROACCUTANE RM SM Roaccutane isotrétinoïne Guide du pharmacien pour la délivrance de Roaccutane info ROACCUTANE RM SM MANAGEMENT Programme de prévention de la grossesse SOMMAIRE 3. INTRODUCTION 3. CONDITIONS DE DELIVRANCE

Plus en détail

LES TRAITEMENTS DE L INCONTINENCE URINAIRE ET PROLAPSUS PELVIEN

LES TRAITEMENTS DE L INCONTINENCE URINAIRE ET PROLAPSUS PELVIEN LES TRAITEMENTS DE L INCONTINENCE URINAIRE ET PROLAPSUS PELVIEN Le Mai Tu, MD, M.Sc., urologue Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Université

Plus en détail

Traitements contre la SP Gilenya MD

Traitements contre la SP Gilenya MD 1 Série Les Essentiels de MSology Gilenya MD (fingolimod) Document élaboré par MSology avec la précieuse collaboration des infirmières consultantes suivantes spécialisées en sclérose en plaques : Trudy

Plus en détail