VEUILLEZ TÉLÉCOPIER CE FORMULAIRE AU :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VEUILLEZ TÉLÉCOPIER CE FORMULAIRE AU :"

Transcription

1 Hôpital Jean-Talon 1385, rue Jean-Talon Est Montréal (Québec) H2E 1S6 Téléphone : *CDI667* CDI667 ADRESSOGRAPHE Numéro de dossier : Nom : RÉFÉRENCE À L ACCUEIL CLINIQUE- Prénom : NAM : Exp. : / Date de naissance : / / année / mois / jour VEUILLEZ TÉLÉCOPIER CE FORMULAIRE AU : Tél. principal (usager): Tél. autre: CRITÈRES D INCLUSION ***L usager doit être facilement joignable par téléphone*** Il sera contacté pour un rendez-vous dans maximum : 72h ouvrables CRITÈRES D EXCLUSION (DIRIGER À L URGENCE) Répondre aux critères d admissibilité de l accueil clinique Présence d hématurie MACROSCOPIQUE Coloration rouge ou brune de l urine ou petits caillots ABSENCE de symptômes infectieux urinaire OU infection EXCLUE par analyse ou culture d urine Veuillez traiter l infection urinaire au préalable et référer seulement si persistance d une hématurie Condition clinique instable (précisions sur algorithme) Douleur intense non soulagée par un analgésique Présence de globe vésicale avec douleur Hématurie avec caillots importants Hémoglobine < 100 g/l Grossesse Nécessiter prise en charge plus rapide que 72h ouvrables Si chirurgie/intervention récente: voies urinaires/ prostate/ reins: référer directement au spécialiste traitant Renseignements cliniques : Hématurie : Quotidienne Intermittente Persistante/récidivante post Tx antibiotique ATCD : Infection urinaire récidivante Chimiothérapie Radiothérapie pelvienne Prostatisme lithiase Coagulopathie Insuffisance rénale chronique Prise d anticoagulant/antiplaquettaire : Chirurgie/ intervention : voies urinaires/prostate/reins : Date : Autres, précisions : PROCÉDURES DIAGNOSTIQUES INCLUSES (**NON MODIFIABLES**) Analyses de laboratoire: FSC, INR-PTT, Électrolytes, Créatinine, Urée, B-HCG (si en âge de procréer) A/C urine *Voir algorithme pour indications et délais d exécution des procédures diagnostiques Épreuves diagnostiques (si indiquées*) : Cylotogie urinaire DIE x 3 jours consécutifs, Pyéloscan (ou Uroscan + Échographie rénale si : allergie à l iode, créatinine >130 µmol/l ou Clcr < 60 ml/min) Cystoscopie Consultation en urologie ESTAMPE NOM ET PRÉNOM DU MD / IPS (LETTRES MOULÉES) NO DE PERMIS CLINIQUE NO TÉLÉPHONE POUR LES PROCHAINES 24 HEURES NO TÉLÉCOPIEUR J ACCEPTE QUE LES PROCÉDURES DIAGNOSTIQUES INCLUSES DANS L ORDONNANCE INDIVIDUELLE PRÉÉTABLIE () SOIENT APPLIQUÉES. SIGNATURE DU MÉDECIN / IPS DATE (AAAA-MM-JJ) MD / IPS qui accepte de faire le suivi de l épisode (SI DIFFERENT): OU Md de garde NOM ET PRÉNOM DU MD / IPS (LETTRES MOULÉES) POUR JOINDRE L ACCUEIL CLINIQUE, COMPOSEZ-LE : # 6806

2 ORDONNANCE INDIVIDUELLE PRÉÉTABLIE COLLECTE DE DONNÉES INFIRMIÈRE (Délai max : 72h ouvrables) Initiation des procédures diagnostiques selon l algorithme d investigation : (c/f annexe 1) Si présence de critères d exclusion (c/f algorithme), diriger à l urgence Si chirurgie ou intervention récente (< 8 semaines) des voies urinaires/prostate/reins (effectuée à l Hôpital Jean-Talon): contacter le spécialiste traitant (si non disponible contacter l urologue de garde) pour marche à suivre, soit: -Poursuivre l investigation selon l algorithme OU consultation selon le délai demandé OU référence à l urgence. **Si fait dans un autre établissement : aviser le médecin requérant pour référence vers le spécialiste traitant ANALYSES DE LABORATOIRE (Délai max : 72h ouvrables) Bilan sanguin : FSC, INR-PTT, ÉLECTROLYTES (sodium, potassium, chlorures, bicarbonates), CRÉATININE, URÉE, B-HCG (si en âge de procréer) Ne pas refaire si effectuées 7 jours ET résultats disponibles Si Hb < 100 g/l : référer à l urgence Analyse et culture d urine Ne pas refaire si effectuées 7 jours ET résultats disponibles Fin de l investigation et retour au médecin requérant pour prise en charge de l infection urinaire si : Culture d urine POSITIVE ET AUCUN des critères suivants : homme, âge 40 >ans, histoire de tabagisme, traitement antibiotique reçu depuis l apparition de l hématurie PYÉLOSCAN (Délai max: 7 jours) CONTRE-INDICATIONS : Allergie aux produits de contraste iodés ou Clcr < 60 ml/min ou créatinine > 130 µmol/l Si présence d une contre-indication, faire un UROSCAN + ÉCHOGRAPHIE RÉNALE (ne pas faire pyéloscan) CYLOTOGIE URINAIRE (Délai max: 7 jours) Cytologie DIE X 3 jours consécutifs CYSTOSCOPIE AVEC CONSULTATION EN UROLOGIE Délai max: 7 jours post-examens (pyéloscan ou uroscan/écho rénale) si hématurie quotidienne (DIE) 21 jours post-examens (pyéloscan ou uroscan/écho rénale) si hématurie intermittente CONSULTATION EN UROLOGIE (SANS CYSTOSCOPIE) (délai max : 4 semaines) INDICATIONS : Culture d urine POSITIVE ET PRÉSENCE d au moins un des critères suivants : homme, âge >40ans, histoire de tabagisme, Traitement antibiotique reçu depuis l apparition de l hématurie Aviser le médecin requérant pour antibiothérapie (prescription à faire par le médecin requérant) Répéter l analyse/culture d urine post- traitement antibiotique ou max 72h avant la consultation

3 ORDONNANCE INDIVIDUELLE PRÉÉTABLIE RÉDACTION, CONSULTATION, APPROBATION ET RÉVISION Rédigé par : Nancy Bélanger, infirmière clinicienne à l accueil clinique Instances et personnes consultées : Dr Georges Dadour, cadre supérieur de la direction des affaires médicales, des services ambulatoires et diagnostiques Dr Daniel Shaigetz, urologue et médecin vigie en urologie pour l accueil clinique Dr Julien Letendre, urologue Dr Gilles Bellavance, urologue Dr Patrick Joly, urologue Présenté au : CMDP du CIUSSS du Nord-de-l île-de-montréal Approuvé par : Dr Daniel Shaigetz Médecin vigie en urologie pour l accueil clinique Révision : Une révision systématique sera faite une fois par année par le médecin vigie. Prochaine révision : Juin 2016

4 ANNEXE 1 Algorithme d investigation

5 UROLOGIE / OI-AC-URO 1 Professionnel habilité : Infirmière clinicienne travaillant à l accueil clinique de l hôpital Jean-Talon Clientèle visée : Usager référé par un médecin d une clinique participante pour une hématurie MACROSCOPIQUE (coloration rouge ou brune des urines ou petits caillots) Indications : Répondre aux critères d admissibilité de l accueil clinique. Hématurie macroscopique SANS symptômes infectieux urinaires OU infection EXCLUE par analyse ou culture d urine Veuillez traiter l infection urinaire au préalable et référer seulement si persistance de l hématurie (micro ou macro) malgré un traitement antibiotique. CRITÈRES D EXCLUSION (DIRIGER L USAGER VERS L URGENCE): Hématurie avec caillots importants, Douleur intense non soulagée par la prise d analgésiques; Globe vésical avec douleur; Hb < 100 g/l, Grossesse. Conditions cliniques instables: FC > 120/min, RR > 28/min, TAS < 90 ou > 180 mmhg; TAD > 110 mmhg, saturation < 90 %, T B < 35 C ou > 38,0 C, glycémie capillaire < 3 ou >18 mmol/l, altération de l état de conscience. Si chirurgie ou intervention récente des voies urinaires/prostate/reins (effectuée dans un autre établissement): veuillez référer directement au spécialiste traitant Si chirurgie/intervention récente des voies urinaires/prostate/reins (effectuée à l Hôpital Jean-Talon): Contacter le spécialiste traitant (si non disponible contacter l urologue de garde) pour marche à suivre, soit: -Poursuivre l investigation selon l algorithme OU consultation selon le délai demandé OU référence à l urgence. COLLECTE DE DONNÉES INFIRMIÈRE + ANALYSES DE LABORATOIRE Délai max: 72h ouvrables -FSC, INR-PTT, Créatinine, Électrolytes, Urée, BHCG ( en âge de procréer) - Analyse et culture d urine -Ne pas refaire si faits 7 jours ET résultats disponibles. Cliquer ici pour référence CULTURE D URINE POSITIVE Un des critères suivants: - Homme - Âge > 40 ans - Histoire de tabagisme - Traitement antibiotique reçu depuis l apparition de l hématurie Aviser le md requérant afin d évaluer le besoin d antibiotique Si présence: -Allergie aux produits contraste iodés, ou -Clcr < 60 ml/min, ou -Créatinine: >130 µmol/l Faire UROSCAN + ÉCHOGRAPHIE RÉNALE (Ne pas faire pyéloscan) CULTURE D URINE NÉGATIVE -CYTOLOGIE URINAIRE (die X 3 jours consécutifs) -PYÉLOSCAN Délai max: 7 jours NON Retour au md requérant pour prise en charge de l infection urinaire OUI CONSULTATION EN UROLOGIE Délai max: 4 semaines Répéter l analyse/culture d urine post tx antibiotique ou max 72h avant la consultation CYSTOSCOPIE AVEC CONSULTATION EN UROLOGIE Hématurie quotidienne (DIE): Délai max: 7 jours post-examen Hématurie intermittente: Délai max: 21 jours post-examen Accueil clinique Médecin vigie : Dr Daniel Shaigetz, urolologue Présenté au CMDP Du CIUSSS du Nord-de-l île-de- Montréal : Médecin requérant

LITHIASE URINAIRE USAGER PRÉSENTANT UNE LITHIASE URINAIRE OC-091. Uroscan. Rx abdominal

LITHIASE URINAIRE USAGER PRÉSENTANT UNE LITHIASE URINAIRE OC-091. Uroscan. Rx abdominal USAGER PRÉSENTANT UNE LITHIASE URINAIRE OC-091 Catégorie de personnes visées : usager pour lequel un diagnostic clinique de lithiase urinaire a été évoqué par son médecin traitant Indication : répondre

Plus en détail

Ordonnance collective

Ordonnance collective Centre de Santé et de Services sociaux de Québec-Nord NUMÉRO DE L ORDONNANCE: OC-31 Ordonnance collective Nom de l ordonnance: Initier des analyses de laboratoire pour le suivi de la clientèle présentant

Plus en détail

N É P H R O L O G I E

N É P H R O L O G I E ÉTENDUE DES ACTIVITÉS MÉDICALES EXERCÉES PAR L INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE EN N É P H R O L O G I E N É P H R O L O G I E DOCUMENT CONJOINT Production Service de l édition Direction des services

Plus en détail

Catalogue des analyses. 39-CGB-PREL-INS-006/02 mise à jour le 27 mars 2015 1/13

Catalogue des analyses. 39-CGB-PREL-INS-006/02 mise à jour le 27 mars 2015 1/13 Catalogue des analyses 39-CGB-PREL-INS-006/02 mise à jour le 27 mars 2015 1/13 Légende du dictionnaire Tube Citrate de Sodium Tube Sérum = Sec avec Activateur de coagulation (avec ou sans gel) Tube Héparine

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR

TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR ORDONNANCE COLLECTIVE Nº 02 TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR en vigueur à la clinique Priva Santé La révision du contenu de la présente ordonnance est sous la responsabilité de : Dominique Landry

Plus en détail

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Cadre de référence Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Révisé en février 2015 1 TABLE DES MATIÈRES Abréviations utilisées. 3 Mise en contexte. 4 Buts et objectifs.

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE : Ajustement des doses d insuline Série : 2000 N 2076

ORDONNANCE COLLECTIVE : Ajustement des doses d insuline Série : 2000 N 2076 ORDONNANCE COLLECTIVE : Ajustement des doses d insuline Série : 2000 N 2076 Sommaire : Ajustement des doses d insuline au centre de jour de diabétologie pour les usagers dont les glycémies sont à l extérieur

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE PROFESSIONNEL(S) VISÉ(S) : Infirmières du CSSSL oeuvrant à la salle de RÉA de l urgence et aux soins intensifs et coronariens de l installation Cité de la santé du CSSS Laval. RÉFÉRENCE À UN PROTOCOLE

Plus en détail

Répertoire des valeurs de référence des principales analyses de laboratoire

Répertoire des valeurs de référence des principales analyses de laboratoire 1. OBJECTIF : Cette liste énumère les valeurs de référence des analyses de biochimie et d hématologie fréquemment demandées. Cette liste est liée à la Politique sur les procédures analytiques POL-L-5.05.03-ANALY.

Plus en détail

POLITIQUE. TITRE : Politique relative à l application des niveaux de soins

POLITIQUE. TITRE : Politique relative à l application des niveaux de soins POLITIQUE Code : DSP-029 Instance responsable : Direction des services professionnels Approuvée par : Dr Michel Piraux Approuvée (ou adoptée) au comité de direction le : 5 juin 2013 Adoptée par le conseil

Plus en détail

L adénocarcinome. Le cancer de la prostate : ce que vous devez savoir. Mise à

L adénocarcinome. Le cancer de la prostate : ce que vous devez savoir. Mise à Le cancer de la prostate : ce que vous devez savoir Mise à j our Jean-Baptiste Lattouf, MD, FRCS et Fred Saad, MD, FRCS Présenté dans le cadre de la conférence : Urologie néphrologie sexologie, Université

Plus en détail

Département de médecine Service de cardiologie. Consultations générales - Cardiologie

Département de médecine Service de cardiologie. Consultations générales - Cardiologie Consultations générales - Cardiologie Toutes les demandes de consultation autres que celles pour les cliniques surspécialisées. Responsable médical Dr Michel Nguyen Pour renseignement Agente administrative

Plus en détail

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS On vient de vous diagnostiquer une leucémie myéloïde chronique (LMC). Il se peut que vous ayez eu une analyse sanguine de routine demandée par votre médecin traitant ou

Plus en détail

Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne

Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne FORMULAIRE D INSCRIPTION AU GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE CLIENTÈLE VULNÉRABLE ET ORPHELINE SANS MÉDECIN DE FAMILLE Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne Nom

Plus en détail

Partagée : Infirmières et infirmiers. Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec.

Partagée : Infirmières et infirmiers. Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec. ORDONNANCE COLLECTIVE : Initier la préparation colique en vue d une coloscopie Série : 2000 N 2066 Sommaire : Initier la préparation colique (Golytely MD, Dulcolax MD, Maxeran MD ) en vue d une coloscopie

Plus en détail

L audit clinique chez les porteurs de sonde urinaire: Essentiel pour le développement et le maintien des compétences

L audit clinique chez les porteurs de sonde urinaire: Essentiel pour le développement et le maintien des compétences Sylvain Brousseau et Manon Allard 2009 L audit clinique chez les porteurs de sonde urinaire: Essentiel pour le développement et le maintien des compétences Brousseau, Sylvain. inf., M. Sc. inf., (Ét.),

Plus en détail

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR II-0 INDEX SECTION II Pages Section relative au préleveur Heures d ouvertures des laboratoires pour clients externes Requête régionale II-2 II-2 II-3 Informations requises

Plus en détail

Urgences thoraciques. Tri IOA et préparation des patients aux examens radiologiques

Urgences thoraciques. Tri IOA et préparation des patients aux examens radiologiques Urgences thoraciques { Tri IOA et préparation des patients aux examens radiologiques Rémi Rupin / Mickael Perchoc IDE SAU Les ateliers de CERPICO Décembre 2013 Service d Accueil des Urgences (SAU) Hopital

Plus en détail

Prof Yves Humblet 22 mai 2014

Prof Yves Humblet 22 mai 2014 Prof Yves Humblet 22 mai 2014 Mr DemS, 56 ans, atteint de cancer de prostate Admis aux urgences pour fièvre à 38 3 au J8 post chimiothérapie Pas de comorbidité, bon EG, pas de frisson, toux grasse Pas

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Loi 41. GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens

Loi 41. GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens Loi 41 GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens AVIS Ce guide ne se substitue pas aux lois, aux règlements ou au jugement des professionnels de la santé. Il représente l état actuel du

Plus en détail

Demande de règlement Maladies graves

Demande de règlement Maladies graves Demande de règlement Maladies graves Déclaration de l assuré La demande doit être soumise à l assureur dans les 90 jours suivant le diagnostic. Nom de l assuré : No de police : de naissance : No d assurance

Plus en détail

PROTOCOLE INTERDISCIPLINAIRE SUIVI DE LA CLIENTÈLE DIABÉTIQUE EN GMF

PROTOCOLE INTERDISCIPLINAIRE SUIVI DE LA CLIENTÈLE DIABÉTIQUE EN GMF BUT DU PROTOCOLE Ce protocole se veut un guide pour le suivi de la clientèle diabétique et pré-diabétique en GMF afin d assurer un suivi interdisciplinaire entre infirmières GMF, médecins, infirmières

Plus en détail

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP Magali Plante Directrice des services et de l action sociale Société canadienne

Plus en détail

DEPISTAGE DES AFFECTIONS INFORMATION A L INTENTION DES ELEVEURS 18 JUIN 2010. Etude DEPARBOX RENALES CHEZ LE BOXER. Préambule

DEPISTAGE DES AFFECTIONS INFORMATION A L INTENTION DES ELEVEURS 18 JUIN 2010. Etude DEPARBOX RENALES CHEZ LE BOXER. Préambule Préambule Les maladies rénales chroniques sont des affections courantes dans l espèce canine. Le nombre de cas d insuffisance rénale chronique (IRC) chez des chiens de race Boxer semble être croissant

Plus en détail

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE Objet : Sevrage d une dépendance physique aux opiacés ou apparentés Ce protocole tient compte de la sécurité du patient qui doit être optimale à son domicile comme en

Plus en détail

le profil épidémiologique des infections urinaires au CHR de Tétouan en 2014

le profil épidémiologique des infections urinaires au CHR de Tétouan en 2014 le profil épidémiologique des infections urinaires au CHR de Tétouan en 2014 Dr Saad AJBAR médecin interne du CHR de Tétouan Association des médecins de la santé publique de Tétouan 7éme journée scientifique

Plus en détail

Gestion des relations et collaborations dans le secteur équin

Gestion des relations et collaborations dans le secteur équin Gestion des relations et collaborations dans le secteur équin Introduction Cette charte de partenariat s inscrit dans le cadre plus large de la démarche initiée depuis 2002 et déjà formalisée pour la gestion

Plus en détail

EXAMENS RADIOLOGIQUES

EXAMENS RADIOLOGIQUES Fixe : Uro.Nephro EXAMENS RADIOLOGIQUES La cystographie : o Examen permettant de visualiser la vessie au moyen d injection d un produit radio opaque soit : Par voie basse : cystographie rétrograde Par

Plus en détail

Maladie rénale chronique de l adulte

Maladie rénale chronique de l adulte POINTS CRITIQUES DU PARCOURS DE SOINS Maladie rénale chronique de l adulte Dépister la maladie rénale chronique (MRC) Identifier la population à risque de maladie rénale chronique diabète hypertension

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

FORMULAIRE D AUTO-ÉVALUATION Page 1

FORMULAIRE D AUTO-ÉVALUATION Page 1 Page 1 Veuillez remplir ce formulaire et l apporter à votre rendez-vous. Nous vous invitons à bien lire le document intitulé Trousse d information pour nouveaux patients et préparer la liste de questions

Plus en détail

Ce que vous devez savoir avant de soumettre votre demande pour le bénéfice maladie grave

Ce que vous devez savoir avant de soumettre votre demande pour le bénéfice maladie grave Avant de soumettre votre demande Ce que vous devez savoir avant de soumettre votre demande pour le bénéfice maladie grave Veuillez prendre connaissance des termes de votre contrat d assurance afin de vous

Plus en détail

Le bilan des troubles urinaires

Le bilan des troubles urinaires par le D r Anne BLANCHARD-DAUPHIN Médecin MPR, CHRU Lille DOSSIER Le bilan des troubles urinaires dans la SEP : pourquoi? quand? comment? Une vessie qui fonctionne normalement doit être capable de se laisser

Plus en détail

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES Le Mai Tu, MD, M.Sc., urologue Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Université de Sherbrooke Octobre

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Assurer le suivi des personnes recevant un Page 1 de 12 O.C. 6.5 Professionnels visés : Les infirmières qui possèdent la formation, les connaissances et les compétences nécessaires,

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LA MRC-DE-COATICOOK

ORDONNANCE COLLECTIVE CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LA MRC-DE-COATICOOK ORDONNANCE COLLECTIVE CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LA MRC-DE-COATICOOK ORDONNANCE COLLECTIVE ADMINISTRATION D OXYGÈNE À HAUTE CONCENTRATION EN SITUATION D URGENCE CODE DE CLASSIFICATION OC-OxygèneSituatinUrgente

Plus en détail

REGISTRE QUÉBÉCOIS DU CANCER PLAN D ACTION POUR LES LAURENTIDES 2012-2013

REGISTRE QUÉBÉCOIS DU CANCER PLAN D ACTION POUR LES LAURENTIDES 2012-2013 REGISTRE QUÉBÉCOIS DU CANCER PLAN D ACTION POUR LES LAURENTIDES -2013 Direction régionale de la santé physique Direction des ressources immobilières et innelles Juillet Rédaction : Madame Isabelle Trépanier

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 23 ÉVALUATION DE

Plus en détail

Traiter la vessie hyperactive :

Traiter la vessie hyperactive : Traiter la vessie hyperactive : une question de médicaments et de comportement Béchir Hage, MD et Le Mai Tu, MD, MSc Mise à Présenté dans le cadre de la conférence : Journée de gériatrie : problèmes courants

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers Règle de soins infirmiers Objet : Évaluation de la douleur RSI- Référence à un protocole : oui non Date de mise en vigueur : Date de révision : 8--5 Professionnels visés: L ensemble des infirmières et

Plus en détail

Le rôle des infirmières en PIA

Le rôle des infirmières en PIA Cours de transplantation Le rôle des infirmières en PIA Mme Chantal Fortin IPSN, MSc., CNephro(C) Infirmière praticienne spécialisée en néphrologie RUIS McGill -UdeM 16 avril 2010 Objectifs Comprendre

Plus en détail

1 - Connexion au service de gestion des demandes informatiques du lycée

1 - Connexion au service de gestion des demandes informatiques du lycée 1 - Connexion au service de gestion des demandes informatiques du lycée http://support.e-lycee-paca.fr Adresse du service en ligne à partir de tout point d accès internet, 24h/24. 1 Les identifiants sont

Plus en détail

TRAIT FALCIFORME. Clinique spécialisée d hématologie pédiatrique

TRAIT FALCIFORME. Clinique spécialisée d hématologie pédiatrique TRAIT FALCIFORME Clinique spécialisée d hématologie pédiatrique Une analyse sanguine a été effectuée chez votre enfant, soit à la naissance, soit à la demande de votre médecin. Cette analyse a démontré

Plus en détail

Néphropathie de contraste

Néphropathie de contraste SOINS ET SURVEILLANCE des usagers à risque de Néphropathie de contraste Formation en ligne pour les infirmières Mai 2014 (mise à jour août 2014) Présentation élaborée par: Carole Darsigny, chef intérimaire

Plus en détail

CONFORMITÉ DES SPÉCIMENS-INFORMATION OBLIGATOIRE. MPQ-LIS-GEV-001- V006 Page 1 sur 6 Section : Gestion des évènements Statut : APPROUVÉ

CONFORMITÉ DES SPÉCIMENS-INFORMATION OBLIGATOIRE. MPQ-LIS-GEV-001- V006 Page 1 sur 6 Section : Gestion des évènements Statut : APPROUVÉ V006 Page 1 sur 6 Préparé par : Luce Valois Approuvé par : Dre Danielle Talbot En vigueur le 2014-03-28 1. IDENTIFICATION DE LA REQUÊTE 1.1 Spécimens informatisés Double identification Nom, prénom, sexe

Plus en détail

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP 83983 Volume 23 - Novembre 2013 - hors- série 6 Chirurgie ambulatoire en Urologie Cette recommandation de bonne pratique a reçu le label de la HAS. Ce label signifie que cette recommandation de bonne pratique

Plus en détail

Tome 1 : Terminologie médicale, anatomie, santé, nutrition

Tome 1 : Terminologie médicale, anatomie, santé, nutrition Tome 1 : Terminologie médicale, anatomie, santé, nutrition I. Anatomie A. Le fonctionnement du corps humain B. L encéphale et le système nerveux 1. Les neurones et synapse 2. Le message nerveux 3. Le système

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013 10 défis pour le médecin de famille Divulgation de conflits d intérêt potentiel Modérateur / conférencier / comité aviseur

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Correction de l hypoglycémie chez l usager diabétique PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier des mesures thérapeutiques NUMÉRO

Plus en détail

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES QU EST-CE QUE LE MDRD? Il s agit d une formule permettant d estimer le débit de filtration glomérulaire et donc la fonction rénale La formule est la suivante :

Plus en détail

La radiographie de thorax est normale ainsi que l échographie rénale.

La radiographie de thorax est normale ainsi que l échographie rénale. Dossier 1 Monsieur B., 72 ans, est hospitalisé en urgence pour confusion mentale. Ses antécédents sont marqués par un infarctus du myocarde antérieur étendu en avril 1998, un œdème aigu du poumon en mai

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme Incontinence urinaire de la femme Perte involontaire d urine quelles que soient les circonstances de survenue. (ICS 2002) Dr Antoine Wallois Clinique Pauchet Amiens Interrogatoire : essentiel +++ Facteurs

Plus en détail

Département de médecine Service d endocrinologie. Consultations générales - Endocrinologie

Département de médecine Service d endocrinologie. Consultations générales - Endocrinologie Consultations générales - Endocrinologie Toutes les demandes de consultation autres que celles pour les cliniques surspécialisées. Responsable médical Dr Patrice Perron Pour renseignement Agente administrative

Plus en détail

Traitement des calculs urinaires par fragmentation (Lithotripsie par ondes de choc extracorporelle)

Traitement des calculs urinaires par fragmentation (Lithotripsie par ondes de choc extracorporelle) Traitement des calculs urinaires par fragmentation (Lithotripsie par ondes de choc extracorporelle) Le traitement des calculs urétéraux et rénaux a beaucoup changé depuis 1980 avec la venue d un appareil

Plus en détail

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée La clientèle ciblée par ce service est la clientèle dite orpheline. Il s agit des personnes de tous âges

Plus en détail

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Examens périodiques de santé pour tout assuré social (sauf RSI) Les examens périodiques de santé Pour qui? En règle générale Pour tous les assurés sociaux

Plus en détail

Professeur Diane GODIN-RIBUOT

Professeur Diane GODIN-RIBUOT UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 5 : Mesure de la fonction rénale : la clairance rénale Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé Document destiné aux professionnels de santé Agence relevant du ministère de la santé La maladie rénale chronique Un risque pour bon nombre de vos patients Clés pour la dépister et ralentir sa progression

Plus en détail

Le diabète pédiatrique

Le diabète pédiatrique Le diabète pédiatrique Ce guide est pour : Ce guide est un outil d aide dans la gestion des soins de votre enfant pour vous, votre école ou la garderie. Hôpital de Montréal pour enfants Montreal Children

Plus en détail

La version électronique fait foi

La version électronique fait foi Page 1/6 Localisation : Classeur VERT Disponible sur Intranet A revoir : 10/2015 Objet : La présente procédure a pour objet de décrire les responsabilités et les principes pour la réalisation des prélèvements.

Plus en détail

ATOUT 2-25 RÉGIME D ASSURANCES COLLECTIVES POUR GROUPES DE 2 À 25 EMPLOYÉS. Un régime flexible à votre mesure

ATOUT 2-25 RÉGIME D ASSURANCES COLLECTIVES POUR GROUPES DE 2 À 25 EMPLOYÉS. Un régime flexible à votre mesure ATOUT 2-25 RÉGIME D ASSURANCES COLLECTIVES POUR GROUPES DE 2 À 25 EMPLOYÉS Un régime flexible à votre mesure FLEXIBLE ET ACCESSIBLE Les entreprises de 2 à 25 employés peuvent désormais bénéficier d un

Plus en détail

droits des malades et fin de vie

droits des malades et fin de vie DOCUMENT à CONSERVER ET À EMPORTER si VOUS êtes HOSPITALISé droits des malades et fin de vie La loi Leonetti Le respect de la personne Le rôle de votre médecin L accès aux soins palliatifs Photo couverture

Plus en détail

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Examens périodiques de santé pour tout assuré social (sauf RSI) Les examens périodiques de santé Pour qui? En règle générale Pour tous les assurés sociaux

Plus en détail

CONCOURS DE L INTERNAT EN PHARMACIE

CONCOURS DE L INTERNAT EN PHARMACIE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Ministère de la santé et des sports CONCOURS DE L INTERNAT EN PHARMACIE Valeurs biologiques usuelles Edition de Novembre 2009 (6 pages) Conseil

Plus en détail

Centre de Santé et de Services sociaux. Protocole médical. Approuvé par : le CMDP du CSSS de Québec-Nord le 8 février 2012dd

Centre de Santé et de Services sociaux. Protocole médical. Approuvé par : le CMDP du CSSS de Québec-Nord le 8 février 2012dd Centre de Santé et de Services sociaux de Québec-Nord NUMÉRO DU PROTOCOLE: En lien avec les ordonnances: OC-31 et OC-32 Protocole médical Nom de l ordonnance: Le suivi des résultats de laboratoire et l

Plus en détail

Lettre d entente n o 245 Refus de paiement patient référé par le guichet d un CSSS

Lettre d entente n o 245 Refus de paiement patient référé par le guichet d un CSSS 119 À l intention des médecins omnipraticiens 21 août 2014 Lettre d entente n o 245 Refus de paiement patient référé par le guichet d un CSSS La Régie a constaté que plusieurs médecins se sont vu refuser

Plus en détail

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Jacinthe Savard, inf. M. Sc. Andrée-Anne Picard, inf. B. Sc. AEESICQ St-Jean-sur-Richelieu 2009 Plan de présentation Activités d apprentissage et

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

PLAN EXPERT TNS. Prévoyance : En pourcentage de la base des garanties, de 1 à 4 plafonds annuels de la Sécurité Sociale

PLAN EXPERT TNS. Prévoyance : En pourcentage de la base des garanties, de 1 à 4 plafonds annuels de la Sécurité Sociale PLAN EXPERT TNS Type de contrat Cotisations et assiette de prestations Garanties Capital décès / PTIA Prévoyance complémentaire des Experts Partenaires Prévoyance : En pourcentage de la base des garanties,

Plus en détail

Un cas d hydronéphrose lié à un calcul urinaire d oxalate

Un cas d hydronéphrose lié à un calcul urinaire d oxalate Un cas d hydronéphrose lié à un calcul urinaire d oxalate Dr Céline PICAUT CEAV de Médecine Interne des Carnivores Domestiques Clinique vétérinaire MERCURE, 6 rue de Numa, 64600 Anglet Clinique vétérinaire

Plus en détail

La présente règle coloscopie (avec. l endoscope. coloscopie en. nécessaire et DIRECTIVES. b. Assurer le. e doit :

La présente règle coloscopie (avec. l endoscope. coloscopie en. nécessaire et DIRECTIVES. b. Assurer le. e doit : Règle de soins médicaux Technique de la coloscopie en duo INDICATION (situation visée) La présente règle de soins médicaux vise à préciser les conditions d encadrement de la coloscopie (avec endoscope)

Plus en détail

L INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME

L INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME EPU PEGASE L INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME Mardi 14 septembre 2004 Expert : Dr François OLIVIER Formateur : Dr Marie-Claude LELEUX 2 PLAN ET INTRODUCTION 1) Plan et introduction 2) Pré-test page

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE (épidémiologie)

INCONTINENCE URINAIRE (épidémiologie) Capacité de gériatrie - Mars 2011 Dr G. Delorme SERVICE D UROLOGIE ET TRANSPLANTATION RENALE CHU BESANCON INCONTINENCE URINAIRE (épidémiologie) Difficile à évaluer avec précision 30% des femmes présentent

Plus en détail

INSPECTION PROFESSIONNELLE

INSPECTION PROFESSIONNELLE INSPECTION PROFESSIONNELLE INSTRUMENT DE VÉRIFICATION DE LA NORME DE DOCUMENTATION LE PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER PRODUCTION Service des publications Sylvie Couture Chef de service Karine Méthot Adjointe

Plus en détail

VOLUME 2 Aspects cliniques

VOLUME 2 Aspects cliniques VOLUME 2 Aspects cliniques Chapitre 7 Incontinence & autres problèmes urologiques Incontinence et autres problèmes urologiques 306 Incontinence et autres problèmes urologiques J. Petermans Les pathologies

Plus en détail

Chimiothérapie pour le cancer de la prostate. Raghu Rajan

Chimiothérapie pour le cancer de la prostate. Raghu Rajan Chimiothérapie pour le cancer de la prostate Raghu Rajan Plan de la présentation Rappel Traitement actuel Obstacles au traitement Considérations futures Cancer de la prostate Statistiques canadiennes Cancer

Plus en détail

Tome 1 : Terminologie médicale, anatomie, santé, nutrition

Tome 1 : Terminologie médicale, anatomie, santé, nutrition Tome 1 : Terminologie médicale, anatomie, santé, nutrition I. Anatomie A. Le fonctionnement du corps humain B. L encéphale et le système nerveux 1. Les neurones et synapse 2. Le message nerveux 3. Le système

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

GUIDE - AFFECTION LONGUE DURÉE. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique. Cancer de la vessie

GUIDE - AFFECTION LONGUE DURÉE. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique. Cancer de la vessie GUIDE - AFFECTION LONGUE DURÉE Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique Cancer de la vessie Mai 2010 Ce document s inscrit dans un double dispositif : La mise en œuvre

Plus en détail

Cancers des voies urinaires

Cancers des voies urinaires Cancers des voies urinaires P O U R L ' A S S O C I A T I O N M O N T É R É G I E N N E E N S O I N S P A L L I A T I F S P A R A N N I E L E S S A R D U R O L O G U E C S S S R Y 1 ER D É C E M B R E

Plus en détail

Incontinence urinaire : trop souvent taboue

Incontinence urinaire : trop souvent taboue Incontinence urinaire : trop souvent taboue Tous concernés! De quoi s agit-il? C est une perte accidentelle ou involontaire des urines, qu il s agisse de quelques gouttes à une fuite plus conséquente :

Plus en détail

TROUBLES MICTIONNELS

TROUBLES MICTIONNELS TROUBLES MICTIONNELS Les troubles mictionnels sont des symptômes urinaires ressentis par le patient dans la façon d uriner. Ils révèlent une altération de la physiologie du bas appareil urinaire*. Ce sont

Plus en détail

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence Nathalie Bourdages, inf., B. Sc., conseillère en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers et des regroupement clientèles, Centre hospitalier de

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA MODIFICATION 67

RÉSUMÉ DE LA MODIFICATION 67 RÉSUMÉ DE LA MODIFICATION 67 Changement en vigueur le 1 er janvier 2014 RÉUNION MULTIDISCIPLINAIRE Vous pourrez, dès le 1 janvier 2014, être rémunéré à l acte pour les réunions cliniques multidisciplinaires

Plus en détail

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir?

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? CG 08-02-29 / 011 (FEC) Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? Document de réflexion présenté au Conseil général de la Fédération des enseignantes

Plus en détail

Annexe 4 Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012

Annexe 4 Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012 Annexe Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012 Le document explicite la pondération de chaque item servant au calcul des indicateurs

Plus en détail

Algorithme d utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Algorithme d utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) Algorithme d utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) Édition Conseil du médicament www.cdm.gouv.qc.ca Coordination Anne Fortin, pharmacienne Élaboration Conseil du médicament Fédération

Plus en détail

AFFILIATION À UN MÉDECIN DE FAMILLE

AFFILIATION À UN MÉDECIN DE FAMILLE ANALYSE DES BANQUES DE DONNÉES MÉDICO-ADMINISTRATIVES AFFILIATION À UN MÉDECIN DE FAMILLE Une mesure à partir des banques de données médico-administratives AFFILIATION À UN MÉDECIN DE FAMILLE Une mesure

Plus en détail

Cancer du rein. Ce que vous devez savoir. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Cancer du rein. Ce que vous devez savoir. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer du rein Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca CANCER DU REIN Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du cancer presque tous les jours,

Plus en détail

3. DEMANDE DE PAIEMENT

3. DEMANDE DE PAIEMENT SERVICES EXTERNES DISPENSÉS AU QUÉBEC À DES RÉSIDENTS D UNE AUTRE PROVINCE OU D UN TERRITOIRE (formulaire 2597) 3.0 AVANT-PROPOS Cette section a pour but d expliquer la façon de remplir le formulaire Demande

Plus en détail

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES INFIRMIÈRES DE L UQAC LE 6 MAI 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Quel type de formation une IPSPL doit-elle suivre?

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

Pasteur 2. Construit pour la vie, paré pour l avenir. Guide d orientation

Pasteur 2. Construit pour la vie, paré pour l avenir. Guide d orientation Pasteur 2 Construit pour la vie, paré pour l avenir Guide d orientation Faciliter votre orientation dans l hôpital Pasteur 2 Bienvenue dans le nouvel hôpital Pasteur 2. Le CHU de Nice a conçu ce guide

Plus en détail

Flex BleueMD L assurance santé des personnes sans assurance collective de 18 à 59 ans

Flex BleueMD L assurance santé des personnes sans assurance collective de 18 à 59 ans Flex BleueMD L assurance santé des personnes sans assurance collective de 18 à 59 ans Table des matières Introduction... 3 Couverture de base Hospitalisation et services diagnostiques... 4 Assurance santé

Plus en détail

Module Soins Infirmiers en maternité et aux personnes atteintes d affections gynécologiques MODALITES

Module Soins Infirmiers en maternité et aux personnes atteintes d affections gynécologiques MODALITES INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Promotion 2005/2008 1ère année 2005/2006 Module Soins Infirmiers en maternité et aux personnes atteintes d affections gynécologiques SITUATION MODULE Maternité

Plus en détail

Un patient, né le 25 avril 1923, est adressé aux urgences pour troubles neurologiques.

Un patient, né le 25 avril 1923, est adressé aux urgences pour troubles neurologiques. Un patient, né le 25 avril 1923, est adressé aux urgences pour troubles neurologiques. Le patient est ininterrogeable, son épouse née en 1928 rapporte les antécédents suivants : sur le plan médical : des

Plus en détail

Déclaration médicale Prise d effet le 1 er octobre 2012

Déclaration médicale Prise d effet le 1 er octobre 2012 Assurance voyage et soins médicaux Déclaration médicale Prise d effet le 1 er octobre 2012 Nom : Date de naissance : JJ / MM / AAAA Numéro de membre : Numéro de police : DIRECTIVES POUR LE PROPOSANT IL

Plus en détail