Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 RACHIS et MALADIE de PARKINSON Dr Christine Guillet Consultation Rachis Service de Rééducation Hôpital Le Vésinet

2 RACHIS et MALADIE de PARKINSON Glossaire Rachis : colonne vertébrale Extrapyramidal : système en dehors de la voie principale de la motricité, dépendant de la dopamine cérébrale MP : maladie de Parkinson Cyphose : attitude voûtée Scoliose : déviation en S du dos de face

3 L équilibre global du rachis Un équilibre autour de 3 courbures Un équilibre économique Un équilibre adaptatif

4 La stabilité vertébrale mécanique Intrinsèque - passive La stabilité vertébrale intrinsèque est assurée par la structure des vertèbres et des disques intervertébraux et par de solides amarres fibreuses

5 La stabilité vertébrale mécanique Extrinsèque - active La stabilité extrinsèque du tronc est assurée principalement par : les muscles postérieurs du rachis qui s adaptent en permanence aux variations de posture, les muscles de l abdomen des muscles s insérant sur les vertèbres (psoas et diaphragme) les muscles fessiers

6 Contrôle Nerveux de la Posture Voie Pyramidale, à partir du Cortex commande volontaire Voie Extra-Pyramidale, à partir des Noyaux Gris Initiative et automatismes moteurs Connections avec le Cervelet Adaptation dans l espace et le temps Informations sensorielles (vue, équilibre, sens de position du corps)

7 Signes moteurs Akinésie Tremblement Hypertonie Signes non moteurs Maladie de Parkinson Vessie Tension artérielle Sudation, salivation Troubles du sommeil

8 Douleurs Déviations Symptômes rachidiens et maladie de Parkinson Handicap fonctionnel Non spécifiques de la MP Mais aggravés par la MP Et par des pathologies associées

9 Douleurs Déviations Symptômes rachidiens et maladie de Parkinson Handicap fonctionnel Non spécifiques de la MP Mais aggravés par la MP Et par des pathologies associées

10 Symptômes rachidiens et maladie de Parkinson Les Douleurs Du rachis lombaire ou cervical, le plus souvent mécaniques ou de type sciatique ou cruralgie Du bassin ou des côtes En rapport avec des lésions de vieillissement disco- vertébral Avec des compressions nerveuses Avec le déséquilibre lui-même

11 Douleurs Déviations Symptômes rachidiens et maladie de Parkinson Handicap fonctionnel Non spécifiques de la MP Mais aggravés par la MP Et par des pathologies associées

12 Les Déviations Symptômes rachidiens et maladie de Parkinson Décrites initialement par J.Parkinson Démembrées dans de très nombreuses études Déséquilibrantes : debout voire assis Progressives sur quelques mois Evolutives

13 Symptômes rachidiens et maladie de Parkinson Les Déviations Effondrement vers l avant en cyphose Au maximum camptocormie Mais aussi déséquilibre latéral : cypho-scoliose le plus souvent Apprécier leur réductibilité est essentiel : comment le patient se corrige t il?

14 Rachis et maladie de Parkinson

15 Rachis et maladie de Parkinson

16 Rachis et maladie de Parkinson Le déséquilibre antérieur amène progressivement l axe vertical du corps en avant du polygone de sustentation, augmente le travail des muscles postérieurs du tronc Il nécessite mécaniquement soit un appui antérieur soit un report de poids vers l arrière Il s auto-aggraveaggrave inéluctablement

17 Rachis et maladie de Parkinson Réductibilité de la déviation

18 Rachis et maladie de Parkinson Evaluation de la réductibilité

19 Rachis et maladie de Parkinson 30% à 60% des patients parkinsoniens ont une déviation rachidienne, selon les études Aucune corrélation avec - l âge - le stade évolutif de la maladie - le traitement - l existence de dyskinésies

20 Rachis et maladie de Parkinson Les troubles de la statique rachidienne sont plus fréquents chez l homme âgé avec une atteinte akinéto-hypertonique avec des signes axiaux importants : voix, déglutition et des signes non moteurs : tension, sudation, troubles urinaires Avec des antécédents rachidiens

21 Rachis et maladie de Parkinson Deux types de déviations rachidiennes Préexistantes à la MP Apparues à l âge adulte ou scolioses de l adolescence vieillissantes Associées à d importantes lésions disco-vertébrales A des douleurs sciatiques plus fréquentes Aggravées secondairement par l atteinte neurologique Souvent associées à des situations à risque lombaire

22 Rachis et maladie de Parkinson

23 Rachis et maladie de Parkinson Deux types de déviations rachidiennes Liées au trouble neurologique de faibles déformations vertébrales variables avec les périodes on-offoff parfois associées à des dystonies vraies du tronc avec moins de lésions dégénératives disco- vertébrales et moins de douleur

24 Rachis et maladie de Parkinson

25 Rachis et maladie de Parkinson Mécanismes des déviations du tronc 1 - Neuromusculaires Faillite musculaire Déséquilibre d activation des muscles du tronc Hypertonie voire dystonie axiale Trouble de la verticalité Association de ces 3 mécanismes

26 Rachis et maladie de Parkinson Mécanismes des déviations du tronc 2 - Ostéo-articulaires dégénératifs Déstabilisation intervertébrale Arthrose intervertébrale Ostéoporose avec tassements éventuels Atteintes discales

27 Facteurs aggravants accessibles Les maladies associées Dénutrition Atteintes musculaires : hypothyroïdie, carence vitamine D Affections rhumatologiques : l arthrose des articulations de membres inférieurs Les prescriptions associées Les symptômes non moteurs de la MP Dépression Confusion

28 Rachis et maladie de Parkinson Douleurs Déviations Handicap fonctionnel Non spécifiques de la MP Mais aggravés par la MP Et par des pathologies associées

29 Rachis et maladie de Parkinson Conséquences fonctionnelles Diminution du périmètre de marche Diminution de l autonomie pour les activités usuelles de la vie quotidienne Difficultés à conserver l horizontalité du regard Risque accru de chutes Voire instabilité en position assise

30 Rachis et maladie de Parkinson Possibilités thérapeutiques La rééducation kinésithérapique Le traitement orthopédique complet Rééducation Appareillage La chirurgie du rachis

31 Rachis et maladie de Parkinson Principes de prise en charge kinésithérapique -1- Progressivité, régularité +++ Respect de la fatigabilité et des fluctuations on/off Lutte contre les douleurs Prise de conscience des libertés articulaires et assouplissements, secteur thoracique secteur des épaules secteur des membres inférieurs

32 Rachis et maladie de Parkinson Principes de prise en charge kinésithérapique -2- Optimiser les capacités musculaires résiduelles notamment des chaines musculaires de redressement : spinaux, fessiers, quadriceps Solliciter tous les mécanismes concourant à la perception de la verticale subjective en position assise et debout Stimuler les automatismes posturaux en rythmant le travail

33 Prise en charge kinésithérapique Antalgie et assouplissements Physiothérapie: chaleur Massages: assouplissement des zones concaves Etirement de tous les éléments rétractés

34 Prise en charge kinésithérapique Restauration des mobilités Recherche de mobilité de hanche

35 Prise en charge kinésithérapique prise de conscience des libertés articulaires et assouplissements

36 Prise en charge kinésithérapique Travail des chaines musculaires d extension Travail global de tout le plan musculaire postérieur, en position allongée Couplé au travail respiratoire

37 Renforcement des plans postérieurs Rueil -Malmaison Avri l 2l011 t

38 Prise en charge kinésithérapique Travail des chaines musculaires d extension

39 Prise en charge kinésithérapique Travail des chaines musculaires d extension

40 Prise en charge kinésithérapique Travail des chaines musculaires d extension

41 Travail de la mobilité lombaire

42 Travail de l équilibre axial du tronc Solliciter toutes les voies concourant à la perception de l équilibre vertical du tronc

43 Travail de l équilibre sur plateforme Staff Rachis/ Syndromes extrapyramidaux C.Guillet

44 Déviations du rachis et maladie de Parkinson Quand proposer un traitement orthopédique complet? Motivation Déséquilibre réductible Equilibre médicamenteux optimal Contrôle des facteurs aggravants

45 Comment se déroule un traitement orthopédique complet? en hospitalisation de jour sur une durée de 2 à 3 semaines avec une prise en charge soutenue de rééducation : kiné, ergothérapie confection d un corset d essai test à domicile avant confection éventuelle du corset définitif

46 Appareillage L objectif de l appareillage est l amélioration de la qualité de vie Efficacité Antalgie Maintien du tronc dans un équilibre plus adapté à la fonction : marche, voire station assise Contraintes tolérables Aucune correction ciblée Aucun temps de port imposé

47 Principes de Confection du Corset Test En Autocorrection du Déséquilibre Biomécanique

48 Après la confection du corset Surveiller la peau et éduquer patient et aidants à cette vigilance Apprendre à gérer pose et ablation du corset Poursuivre les exercices dans l orthèse : échapper aux appuis Contrôler la progression de temps de port continu Analyser les besoins en aides techniques associées : ergo

49 Corset Définitif Fermeture Velcro ± Barrette Mono- ou Bi-Valve

50 Adaptations du Corset Définitif Aménagements personnalisés - fenêtrage cuir ou coutil -Doublage -Matériaux

51 Adaptations et évolution du corset Mono/bivalve Hauteur appui sup Matériaux : thermoformable, polypropylène, bicouche Fenêtrage, zones aménagées Doublage Mars 2011 Staff Rachis/ Syndromes extrapyramidaux C.Guillet 51

52 Quelle est la place de la chirurgie? Envisager la chirurgie vertébrale uniquement dans certaines indications : les douleurs de type sciatique ou cruralgies rebelles surtout si paralysie associée les déséquilibres très évolutifs malgré un traitement orthopédique bien conduit et avec des équipes d anesthésie et chirurgie entraînées: suites immédiates délicates rééducation et contention post-opératoire opératoire longues Non consolidation donc perte de correction plus fréquentes

53 Quelle est la place de la chirurgie?

54 Prévention Education et entretien postural Dépistage précoce des troubles débutants

55 Service de Médecine physique et réadaptation Hôpital Le Vésinet

56

57 Confection du corset Après 15 j de rééducation, quand le patient est capable de tenir la position debout corrigée 10 à 20mn Confection du plâtre d essai bivalve Mise en place et adaptation progressive Corrections éventuelles Sortie avec plâtre

58 Confection du Corset Test En plâtre Bivalve Modifiable Moulé Debout Soutien des déviations vertébrales Recherche de l équilibre axial en correction active, sans traction

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Par Pierre Antonietti Chirurgien orthopédiste Clinique Jouvenet, Paris Il existe deux types de scolioses de l adulte : des scolioses de

Plus en détail

Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens

Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens Pr Luc Defebvre Service de Neurologie et Pathologie du Mouvement, CNRS 3291, CHRU, Lille Janvier 2010 Place

Plus en détail

Déviations rachidiennes et syndromes extrapyramidaux Prise en charge orthopédique Spécificités de l appareillage

Déviations rachidiennes et syndromes extrapyramidaux Prise en charge orthopédique Spécificités de l appareillage P. Richer 1895 AFA Marseille Mai 2O14 Déviations rachidiennes et syndromes extrapyramidaux Prise en charge orthopédique Spécificités de l appareillage Christine Guillet Nadine Chauffert Yvart PH Service

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Introduction Le rôle du médecin MPR : poser les indications Réflexion pluridisciplinaire Définir les objectifs

Plus en détail

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012 Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Anniversaire ASL Paris 26 mai 2012 Présentation de l'équipe

Plus en détail

l adulte avec paralysie cérébrale

l adulte avec paralysie cérébrale Particularités de l installation assise de l adulte avec paralysie cérébrale Dr Antoine GASTAL MPR Marie Christine BERNARD Kinésithérapeute Service CECOIA Hôpital Nationale Saint Maurice Dr Célia RECH

Plus en détail

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS Le mal de dos s améliore en bougeant Ce que vous devez savoir En général, le mal de dos n est pas causé par

Plus en détail

Objectifs de prévention et de prise en charge orthopédiques, indications des appareillages chez l enfant porteur d un d

Objectifs de prévention et de prise en charge orthopédiques, indications des appareillages chez l enfant porteur d un d Objectifs de prévention et de prise en charge orthopédiques, indications des appareillages chez l enfant porteur d un d polyhandicap. 04/06/09 AMPAN-AFA. Dr Chantal Tessiot Angers. Classiquement, l -fonctionnelle,

Plus en détail

Chirurgie du rachis. Rééducation post-opératoire immédiate. Centre des Massues

Chirurgie du rachis. Rééducation post-opératoire immédiate. Centre des Massues Chirurgie du rachis Rééducation post-opératoire immédiate Centre des Massues Service chirurgie : Dr Roussouly Dr Nouvel Kinésithérapie : N.Zeizig, M.Pagés, P.Pommerol Lyon Octobre 2003 Différents types

Plus en détail

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Z.OUMLERGUEB L.SEKHRI ZEGGAR A.SEBIA. K.DJERIDA. HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE 19éme Congrès de la SACOT Oran 2012. Définition:

Plus en détail

Athénée Royal d Evere

Athénée Royal d Evere Athénée Royal d Evere Prévention des hernies discales en milieu scolaire et dans la vie de tous les jours Présenté par Didier Vanlancker LEVAGE DE CHARGES POSITION INITIALE Levage de charges Jambes légèrement

Plus en détail

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90.

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90. Lésions des parties nobles de la moelle épinière Eléments osseux : corps vertébral articulaires lames épineuses transverses pédicules vertébraux Eléments non osseux (sagittal) : disques ligaments capsules

Plus en détail

La chirurgie dans la PC

La chirurgie dans la PC La chirurgie dans la PC GF PENNECOT Marchant ou déambulant Grand handicapé Kinésith sithérapie Appareillage Médicaments Chirurgie neuro ortho LESION NEUROLGIQUE STABLE Spasticité Perte de la sélectivit

Plus en détail

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus)

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus) Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

Orthèse lombaire et abdominale

Orthèse lombaire et abdominale Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

Cyphose posturale et pathologique

Cyphose posturale et pathologique Cyphose posturale et pathologique Brice Ilharreborde CHU Robert Debré Université Paris VII Introduction Verticalisation = antéversion du bassin Mise en place progressive des courbures 3 mois: port de tête

Plus en détail

D Marie-Christ s i t ne Dj D ian U ité t Do D uleur CHS H A - Paris

D Marie-Christ s i t ne Dj D ian U ité t Do D uleur CHS H A - Paris DOULEURS DANS LA MALADIE DE PARKINSON Dr Marie-Christine Djian Unité Douleur CHSA - Paris MALADIE DE PARKINSON Eléments majeurs Akinésie Hypertonie Autres Dépression (70%) DOULEUR (50%) Tremblements CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Prise en charge rééducative du sportif lombalgique. Luc Sénégas Décembre 05

Prise en charge rééducative du sportif lombalgique. Luc Sénégas Décembre 05 Prise en charge rééducative du sportif lombalgique Luc Sénégas Décembre 05 Les pathologies lombaires se développent le plus souvent chez les personnes non adaptées physiquement Actif Sédentaire Exemple

Plus en détail

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires La Lombalgie Douleur rachidienne

Plus en détail

LA CHUTE DE LA PERSONNE AGEE. Vinciane PARDESSUS Hôpital gériatrique les Bateliers Service de médecine physique et de réadaptation CHRU Lille

LA CHUTE DE LA PERSONNE AGEE. Vinciane PARDESSUS Hôpital gériatrique les Bateliers Service de médecine physique et de réadaptation CHRU Lille LA CHUTE DE LA PERSONNE AGEE Vinciane PARDESSUS Hôpital gériatrique les Bateliers Service de médecine physique et de réadaptation CHRU Lille Signal d alarme : un événement à ne pas négliger Indicateur

Plus en détail

Polyhandicap définitions présentation médicale

Polyhandicap définitions présentation médicale Polyhandicap définitions présentation médicale Dr Isabelle Hodgkinson L Escale Hôpital Femme Mère Enfant Définition Handicap grave à expressions multiples associant une déficience motrice et une déficience

Plus en détail

LES SCIATALGIES. DR EKOUELE MBAKI HB UPR de NEUROCHIRURGIE RABAT, MAROC Avril 2013

LES SCIATALGIES. DR EKOUELE MBAKI HB UPR de NEUROCHIRURGIE RABAT, MAROC Avril 2013 LES SCIATALGIES DR EKOUELE MBAKI HB UPR de NEUROCHIRURGIE RABAT, MAROC Avril 2013 Introduction! Motif fréquent de consultation en neurochirurgie et en rhumatologie! Elle correspond le plus souvent à une

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1 sur 6 26/10/2015 13:32 Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1) Les situations de contrainte : Plus le poids est éloigné du centre de gravité plus il est lourd. 2)

Plus en détail

Yasmina GIEROK-BAHI Kinésithérapeute CHRU Lille Hôpital Gériatrique Les Bateliers

Yasmina GIEROK-BAHI Kinésithérapeute CHRU Lille Hôpital Gériatrique Les Bateliers Kinésithérapie en Gériatrie Yasmina GIEROK-BAHI Kinésithérapeute CHRU Lille Hôpital Gériatrique Les Bateliers Pathologies fréquentes en rééducation Chutes ( traumatismes,fractures,régression psychomotrice)

Plus en détail

SOMMAIRE DU CATALOGUE

SOMMAIRE DU CATALOGUE Adresse : 7, rue Abou BAKR Med IBN ZAHR (Ex. Rue General Spik) Quartier des Hôpitaux Casablanca Tél : 0522 20 54 35 / 0522 20 54 36 Fax : 0522 20 54 37 E-mail : geomedsarl@menara.com SOMMAIRE DU CATALOGUE

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie 4 Item 53 Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie et l orthophonie Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Argumenter les principes d'utilisation

Plus en détail

Informations pour le patient sur la prothèse de disque intervertébral Prodisc-L pour vertèbres lombaires.

Informations pour le patient sur la prothèse de disque intervertébral Prodisc-L pour vertèbres lombaires. Informations pour le patient sur la prothèse de disque intervertébral Prodisc-L pour vertèbres lombaires. Fonctions de la colonne vertébrale Stabilité La colonne vertébrale humaine forme le squelette axial

Plus en détail

COMMENT METTRE AU REPOS VOTRE COLONNE VERTÉBRALE AVEC L ORTHÈSE LOMBAIRE OCTOPUSSY GUIDE PRATIQUE

COMMENT METTRE AU REPOS VOTRE COLONNE VERTÉBRALE AVEC L ORTHÈSE LOMBAIRE OCTOPUSSY GUIDE PRATIQUE COMMENT METTRE AU REPOS VOTRE COLONNE VERTÉBRALE AVEC L ORTHÈSE LOMBAIRE OCTOPUSSY GUIDE PRATIQUE METTRE AU R E P O S DE QUELLE FACON? L élongation vertébrale est la première fonction de l orthèse lombaire

Plus en détail

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS En dehors du contexte des pathologies de la colonne vertébrale, nombre de personnes d âges variés souffrent du dos de façon régulière. Sans volonté d être

Plus en détail

Effets de quelques Asanas

Effets de quelques Asanas Effets de quelques Asanas Loïc Le Toumelin Sources: B.K.S Iyengar et Leslie Kaminoff Les effets des Asana Les effets des asanas sont d ordre anatomique (souplesse, musculation), d ordre psychologique (nervosité,

Plus en détail

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos KINĒ SITHĒ RAPIE DU SPORT Fiche Pratique publiée le 01.10.08 Quelques exercices pour prévenir le mal de dos Par le Docteur Frédéric Maton, médecin du sport. La première étape d une bonne prévention, passe

Plus en détail

Revue du Rhumatisme 71 (2004) 137-144. 1. Examen clinique. Société Française de Rhumatologie. Les Publications sélectionnées.

Revue du Rhumatisme 71 (2004) 137-144. 1. Examen clinique. Société Française de Rhumatologie. Les Publications sélectionnées. Société Française de Rhumatologie Les Publications sélectionnées Revue du Rhumatisme 71 (2004) 137-144 Catherine Marty Service de neuro-orthopédie, hôpital Raymond-Poincaré, 104, boulevard Raymond-Poincaré,

Plus en détail

LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE

LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DEFINITION La scoliose vient du grec skolios : tortueux Déformation tridimensionnelle de toute ou une partie de la colonne vertébrale (cervicale, thoracique ou lombaire) consistant

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail

Traitement Orthopédique des Scolioses de l Adulte

Traitement Orthopédique des Scolioses de l Adulte Traitement Orthopédique des Scolioses de l Adulte Christine Guillet Service de Médecine physique et réadaptation Hôpital Le Vésinet Un Traitement Orthopédique des scolioses de l adulte Quelles indications?

Plus en détail

VIBRATIONS CORPS TOTAL

VIBRATIONS CORPS TOTAL VIBRATIONS CORPS TOTAL FICHE AMBIANCES PHYSIQUES Sommaire : 1. Rappel automatique et physiologique de la colonne vertébrale 2. Analyse des contraintes : la posture assise 3. Définition des vibrations et

Plus en détail

Pour quelles raisons avons-nous, ainsi que plus de 100 kinésithérapeutes belges, choisi Mastercare la table thérapeutique suédoise?

Pour quelles raisons avons-nous, ainsi que plus de 100 kinésithérapeutes belges, choisi Mastercare la table thérapeutique suédoise? Article rédigé par Madame Karin Timmermans (en 2003), directrice du centre du dos 'Mastercare Rugcentrum' près d Anvers où elle exerce la profession de kinésithérapeute. Madame Timmermans a près de 20

Plus en détail

Gymnastique-Dos Méthode Mézières

Gymnastique-Dos Méthode Mézières Gymnastique-Dos Méthode Mézières Présentation simplifiée Stéphane CARTRON - Professeur de gymnastique - Intervenant à la Faculté des Sciences du Sport et au CREPS de Poitiers - Master en Sciences et Techniques

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

APPAREILLAGES ET ORTHESES

APPAREILLAGES ET ORTHESES APPAREILLAGES ET ORTHESES rachis ligamentoplastie rhizarthrose Christian BABY MONITEUR CADRE DE SANTE MASSEUR - KINESITHERAPEUTE LES CEINTURES LOMBAIRES Les appellations sont celles du LPPR : Liste des

Plus en détail

PRISE EN CHARGE KINE Dans le SYNDROME d ANGELMAN

PRISE EN CHARGE KINE Dans le SYNDROME d ANGELMAN PRISE EN CHARGE KINE Dans le SYNDROME d ANGELMAN La Kinésithérapie Avertissement avant de commencer une prise en charge : Il est important de connaître les caractéristiques du Syndrome d Angelman, afin

Plus en détail

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER I : INTRODUCTION Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Construction il est utile de se remémorer ou de prendre simplement conscience que notre

Plus en détail

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES Les sciatalgies (sciatiques) et les cruralgies sont des atteintes des nerfs périphériques. Ces atteintes peuvent soit provenir d une irritation au niveau de la racine

Plus en détail

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS Le mal de dos? Nous sommes pratiquement tous concernés! En effet, plus de 80% de la population

Plus en détail

Plonger sans se faire mal au dos

Plonger sans se faire mal au dos Plonger sans se faire mal au dos introduction «Mal de dos mal du siècle «, qui n a jamais entendu cette phrase? Mais il est des adages que l on aimerait voir disparaître,ou tout au moins limiter au maximum,

Plus en détail

Comment examiner un trouble de la statique rachidienne?

Comment examiner un trouble de la statique rachidienne? Société Française de Rhumatologie Les Publications sélectionnées Revue du Rhumatisme 71 (2004) 137-144 Comment examiner un trouble de la statique rachidienne? Catherine Marty Service de neuro-orthopédie,

Plus en détail

Table des matières. Remerciements...v. Préface... vii. Avant-propos... xi. Mode d utilisation du manuel et du DVD... xv

Table des matières. Remerciements...v. Préface... vii. Avant-propos... xi. Mode d utilisation du manuel et du DVD... xv Remerciements...v Préface... vii Avant-propos... xi Mode d utilisation du manuel et du DVD... xv Nomenclature française traditionnelle et terminologie anatomique officielle...xvii Table des matières...

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

1) A l'âge adulte les problèmes posés par la scoliose idiopathique sont essentiellement lombaires et lombo-sacrés

1) A l'âge adulte les problèmes posés par la scoliose idiopathique sont essentiellement lombaires et lombo-sacrés 1) A l'âge adulte les problèmes posés par la scoliose idiopathique sont essentiellement lombaires et lombo-sacrés quels que soient le type et le siège de la courbure initiale ils sont liés à l'arthrose

Plus en détail

Gymnastique du dos. Introduction Anatomie du dos Les pathologies du dos Les causes Influence de la posture La prévention. Plan du cours.

Gymnastique du dos. Introduction Anatomie du dos Les pathologies du dos Les causes Influence de la posture La prévention. Plan du cours. Gymnastique du dos Plan du cours Introduction Anatomie du dos Les pathologies du dos Les causes Influence de la posture La prévention Introduction LE DOS est la 1ère cause d invalidité chez les moins de

Plus en détail

Les chutes chez la personne âgée à domicile. Quelles prises en charge possibles?

Les chutes chez la personne âgée à domicile. Quelles prises en charge possibles? Les chutes chez la personne âgée à domicile. Quelles prises en charge possibles? Carmad : 6 chemin des Vignes 78340 les Clayes-sous-Bois. Téléphone : 01 30 55 77 50 Portable : 06 71 82 12 27 mail : contact@carmad.fr

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

CHIRURGIE de la COLONNE VERTÉBRALE LOMBAIRE

CHIRURGIE de la COLONNE VERTÉBRALE LOMBAIRE CHIRURGIE de la COLONNE VERTÉBRALE LOMBAIRE Livret d information péri opératoire destiné au patient Centre Orthopédique SANTY 24, avenue Paul SANTY 69008 LYON - FRANCE Hôpital Privé Jean MERMOZ 55, avenue

Plus en détail

Perdre l équilibre = chuter

Perdre l équilibre = chuter Les chutes Perdre l équilibre = chuter Conséquences : - 2 millions de chutes par an - 1/3 des + de 65 ans concernés chaque année - 30% des chutes entrainent une hospitalisation - 40% entrainent une fracture

Plus en détail

CONCEPT GENERAL D EQUILIBRE STATIQUE EQUILIBRE ET PLATEFORMES DE FORCES CONTRÔLE NEUROLOGIQUE DE LA STATION DEBOUT DE LA STATION DEBOUT

CONCEPT GENERAL D EQUILIBRE STATIQUE EQUILIBRE ET PLATEFORMES DE FORCES CONTRÔLE NEUROLOGIQUE DE LA STATION DEBOUT DE LA STATION DEBOUT EQUILIBRE ET PLATEFORMES DE FORCES Philippe THOUMIE Hôpital Rothschild CONCEPT GENERAL D EQUILIBRE STATIQUE CENTRE DE GRAVITE POLYGONE DE SUSTENTATION MODELE BIOMECANIQUE PENDULE INVERSE (Gurfinkel) MODELE

Plus en détail

décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber

décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber Syndrome post-chute Syndrome (Murphy 1982) décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber associant versant moteur troubles de l équilibre et de la posture déséquilibre

Plus en détail

Solutions de positionnement et de mobilité

Solutions de positionnement et de mobilité Solutions de positionnement et de mobilité Pour la mobilité au quotidien Information destinée aux médecins, aux thérapeutes et aux utilisateurs Mobilité et indépendance Les troubles neurologiques peuvent

Plus en détail

www.innoprev.com Gestes et Postures www.innoprev.com À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps...

www.innoprev.com Gestes et Postures www.innoprev.com À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps... Gestes et Postures À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps... INTRODUCTION La compétence que vous avez développé pendant ce stage et qui s affinera avec le temps s inscrit dans le cadre

Plus en détail

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies Philippe THOUMIE Centre de référence des maladies neuromusculaires Hôpital Rothschild Troubles de l équilibre et neuropathies Ce dont se plaint

Plus en détail

Technologie gymnique travail des abdominaux

Technologie gymnique travail des abdominaux 1 - Pourquoi renforcer Pour améliorer la respiration, avec une meilleure expiration Pour modifier la statique rachidienne, par rétroversion du bassin et limiter les appuis sur les arcs postérieurs, Pour

Plus en détail

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Pr. M Ceccaldi (Centre Mémoire de Ressources et de Recherche PACA Ouest, CHU Timone, APHM, Aix Marseille Université, Marseille) Dr. G Retali (Centre Mémoire de Ressources

Plus en détail

Les outils qui peuvent soulager ou faciliter la vie quotidienne

Les outils qui peuvent soulager ou faciliter la vie quotidienne Les outils qui peuvent soulager ou faciliter la vie quotidienne L adaptation de l environnement Ceci concerne les objets usuels adaptés pour limiter les efforts afin de ne pas se luxer : des ouvres bouteilles,

Plus en détail

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine )

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine ) Comment mieux se tenir sans peine ( ou presque sans peine ) Notre structure rigide est le squelette, composé de nombreux segments mobiles les uns par rapport aux autres. Et maintenu dans l espace par le

Plus en détail

A.F.S.E.D. Association. Française des. 34 Rue Léon JOULIN 37000 TOURS Tel: 0 825 00 11 33. Syndromes d EHLERS d. Association Loi 1 901

A.F.S.E.D. Association. Française des. 34 Rue Léon JOULIN 37000 TOURS Tel: 0 825 00 11 33. Syndromes d EHLERS d. Association Loi 1 901 A.F.S.E.D Association Association Loi 1 901 Française des Syndromes d EHLERS d -DANLOS- 34 Rue Léon JOULIN 37000 TOURS Tel: 0 825 00 11 33 LES SYNDROMES d EHLERS-DANLOS REEDUCATION & READAPTATION! Dr Marie-Hélène

Plus en détail

Origine des douleurs lombaires, des cuisses et des genoux - disques détériorés - les muscles et tendons lombaires - hypomobilité du bassin - la

Origine des douleurs lombaires, des cuisses et des genoux - disques détériorés - les muscles et tendons lombaires - hypomobilité du bassin - la Origine des douleurs lombaires, des cuisses et des genoux - disques détériorés - les muscles et tendons lombaires - hypomobilité du bassin - la rétraction des ischio-jambiers et des tendons profonds de

Plus en détail

Prise en charge médicale des ataxies et des paraparésies spastiques d origine génétique

Prise en charge médicale des ataxies et des paraparésies spastiques d origine génétique Prise en charge médicale des ataxies et des paraparésies spastiques d origine génétique vue sous l angle de la M.P.R. Dominique Mazevet, Unité de prise en charge de la spasticité, service de MPR Groupe

Plus en détail

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Intérêt dans la prévention et le traitement des LOMBALGIES, SCIATIQUES et RACHIALGIES et dans les MANUTENTIONS DE CHARGES

Plus en détail

Protocole pour l évaluation des patients inclus dans l'étude

Protocole pour l évaluation des patients inclus dans l'étude LA SCOLIOSE DANS LE SYNDROME D ANGELMAN DIAGNOSTIC, TRAITEMENT ET SUIVI GUIDE PRATIQUE Ecrit par: Dr Anita Nogarol (Médecine de rééducation fonctionnelle); Michela Santin (Kinésithérapeute); Dr Giovanna

Plus en détail

MYELOPATHIE CERVICARTHROSIQUE OU STENOSE DU CANAL RACHIDIEN CERVICAL ET CERVICARTHROSE

MYELOPATHIE CERVICARTHROSIQUE OU STENOSE DU CANAL RACHIDIEN CERVICAL ET CERVICARTHROSE Laurent Riffaud, Service de Neurochirurgie, CHU de Rennes Myélopathie cervicarthrosique MYELOPATHIE CERVICARTHROSIQUE OU STENOSE DU CANAL RACHIDIEN CERVICAL ET CERVICARTHROSE La myélopathie par cervicarthrose

Plus en détail

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS Dr Guillaume LEVAVASSEUR Institut régional de médecine du sport Le tennis Sport complet Force Endurance Souplesse Traumatologie Préventive Curative Le coude lien avec

Plus en détail

CEVBGEQ-RÉADAPTATION SURSPÉCIALISÉE 22 septembre 2015

CEVBGEQ-RÉADAPTATION SURSPÉCIALISÉE 22 septembre 2015 CEVBGEQ-RÉADAPTATION SURSPÉCIALISÉE 22 septembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Présentation des formateurs Cheminement de l usager à l IRDPQ Équipe et rôles des intervenants Plans d intervention Ergothérapie

Plus en détail

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Docteur Paul HALLACQ Services de Neurochirurgie et de Neurotraumatologie Hôpital Dupuytren, Limoges 11 septembre 2002 Cadre nosologique CLE cause anatomique

Plus en détail

Exercices pour lombalgiques

Exercices pour lombalgiques Exercices pour lombalgiques Ces exercices simples sont à effectuer au moins 3 fois par semaine ou mieux quotidiennement, au moment où vous le désirez. Ils doivent être exécutés sur une surface dure (par

Plus en détail

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES Hygiène Industrielle - Santé au Travail ERGONOMIE Ingénieurs en Sécurité Industrielle POSTURES ET GESTES I - RAPPEL D'ANATOMIE... 1 II - POSTE DE TRAVAIL... 3 1 - Postures...3 2 - Effet sur l organisme...3

Plus en détail

Prévention des escarres

Prévention des escarres Prévention des escarres MOBILISATION ET POSITIONNEMENT Historique 1848 : Robert Graves Ecrivait qu il était possible de prévenir les escarres par une mobilisation régulière. 1961 : Kosiak Etude sur les

Plus en détail

Rééducation Posturale Globale

Rééducation Posturale Globale Rééducation Posturale Globale R.P.G. Créateur de la méthode : Philippe E. SOUCHARD France Petit guide à l attention de nos patients La Rééducation Posturale Globale est apparue en 1980 à la suite de plus

Plus en détail

Scoliose lombaire dégénérative et déformations adultes: Balance spino-pelvienne, le normal et le pathologique

Scoliose lombaire dégénérative et déformations adultes: Balance spino-pelvienne, le normal et le pathologique Faculté de Médecine PARIS V- René Descartes Centre Hospitalier SAINTE-ANNE Scoliose lombaire dégénérative et déformations adultes: Balance spino-pelvienne, le normal et le pathologique G. Abi Lahoud M.D.,

Plus en détail

ANATOMIE GENERALE de la COLONNE VERTEBRALE : la STATION ERIGEE

ANATOMIE GENERALE de la COLONNE VERTEBRALE : la STATION ERIGEE ANATOMIE GENERALE de la COLONNE VERTEBRALE : la STATION ERIGEE CENTRE de GRAVITE de le TETE : CONDUITS AUDITIFS EXTERNES (CAE) CENTRE de GRAVITE du TRONC : 9 ème VERTEBRE THORACIQUE (T9) CENTRE des TETES

Plus en détail

CAS CLINIQUE n 1. CAS CLINIQUE n 1 EXAMEN CLINIQUE. CAS CLINIQUE n 1 ANAMNESE 22/06/2011

CAS CLINIQUE n 1. CAS CLINIQUE n 1 EXAMEN CLINIQUE. CAS CLINIQUE n 1 ANAMNESE 22/06/2011 T. Sacroug L. Brulhart D. Nguyen Lombalgie, syndrome radiculaire: quelle imagerie pour qui et à quel moment? Patient de 67 ans En vacances à Genève, retour à Moscou prévu 15 jours après notre 1 ère consultation.

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle Le tronc

Anatomie fonctionnelle Le tronc Anatomie fonctionnelle Le tronc Les principaux mouvements du tronc Face antérieure : les abdominaux Rôles Grand droit Petit oblique Grand oblique Transverse Précautions à prendre Face postérieure : la

Plus en détail

Risques communs à tous les secteurs professionnels

Risques communs à tous les secteurs professionnels 1 Nom : Prénom : Distribué le : Classe : Risques communs à tous les secteurs professionnels Plan du module : Risques liés à l activité physique Risques liés à la charge mentale Risques liés au bruit 2

Plus en détail

Ménagez. votre dos! Mutualités

Ménagez. votre dos! Mutualités Ménagez votre dos! votre Mutualités L i b r e s I nterrogez un groupe et constatez combien de personnes ont déjà éprouvé des maux de dos Chacun devra, un jour ou l autre, faire face à des problèmes lombaires

Plus en détail

La prévention des blessures ou inconforts en cyclisme

La prévention des blessures ou inconforts en cyclisme La prévention des blessures ou inconforts en cyclisme Présentation Club Cycliste Cyclorizon 22 avril 2015 Nicolas Poirier Physiothérapeute, «Bike PT» Fondateur de PhysioCycle Mon cheminement Diplômé en

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

Le contrôle moteur: mieux comprendre les contributions musculosquelettique et neurologique pour améliorer nos programmes de rééducation motrice.

Le contrôle moteur: mieux comprendre les contributions musculosquelettique et neurologique pour améliorer nos programmes de rééducation motrice. Le contrôle moteur: mieux comprendre les contributions musculosquelettique et neurologique pour améliorer nos programmes de rééducation motrice. Laurent Bouyer, Ph.D. Professeur agrégé département de réadaptation

Plus en détail

Les traitements orthopédiques des déformations rachidiennes Actualités et Défis

Les traitements orthopédiques des déformations rachidiennes Actualités et Défis Marseille, 27 mai 2014 Les traitements orthopédiques des déformations rachidiennes Actualités et Défis Dr Didier Fort, Pr Jean Paysant Institut Régional de Médecine Physique et de Réadaptation, Nancy Journées

Plus en détail

Les IOA «médicales» Spondylodiscite, tuberculose, brucellose

Les IOA «médicales» Spondylodiscite, tuberculose, brucellose Les IOA «médicales» Spondylodiscite, tuberculose, brucellose Pr. Tristan Ferry tristan.ferry@univ-lyon1.fr Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital de la Croix-Rousse, Hospices Civils de

Plus en détail

Appareil Thérapeutique pour le Soin du Dos

Appareil Thérapeutique pour le Soin du Dos Appareil Thérapeutique pour le Soin du Dos des instruments ayant une très faible efficacité. Le Nubax Trio est maintenant soutenu par de nombreux brevets et distributeurs à travers le monde. Cet appareil

Plus en détail

Programme personnalisé de soins (PPS)

Programme personnalisé de soins (PPS) Programme personnalisé de soins (PPS) FÉVRIER 2012 Définition et objectifs Le PPS est un outil opérationnel proposé aux professionnels de santé pour organiser et planifier le parcours de soins des personnes

Plus en détail

Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral

Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral RECOMMANDATIONS POUR LA PRATIQUE CLINIQUE Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral - Aspects paramédicaux - Synthèse des recommandations JUIN 2002 Service des

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

Pascal Pilate avec la collaboration d Hélène Caure. L ostéopathie. Techniques et exercices pour tous

Pascal Pilate avec la collaboration d Hélène Caure. L ostéopathie. Techniques et exercices pour tous Pascal Pilate avec la collaboration d Hélène Caure L ostéopathie Techniques et exercices pour tous L ostéopathie Introduction... 7 Partie I L ostéopathie dévoilée Chapitre 1 : Quelles sont les origines

Plus en détail

Livret participant. Prévention. Ouest. Kiné

Livret participant. Prévention. Ouest. Kiné Livret participant 1 Objectifs : Atelier «La santé du dos» Permettre aux participants d évaluer leurs facteurs de risques personnels et environnementaux de rachialgies Permettre aux participants d acquérir

Plus en détail

Pour ton kiné. Ce livret constitue une base, non exhaustive, d exercices afin d accompagner l enfant dans la réalisation de ses exercices à domicile.

Pour ton kiné. Ce livret constitue une base, non exhaustive, d exercices afin d accompagner l enfant dans la réalisation de ses exercices à domicile. 1 2 Pour ton kiné Ce livret constitue une base, non exhaustive, d exercices afin d accompagner l enfant dans la réalisation de ses exercices à domicile. Après avoir réalisé votre bilan initial de prise

Plus en détail