Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile"

Transcription

1 déchets 2015 Appui au déploiement de broyeur "groupés" ACTION N 57 : Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile Favoriser le paillage Stabiliser le flux de déchets verts Les habitants apportent 115 kg de déchets verts par an en déchèterie. La moyenne départementale est de 97 kg/an/hab. Le tonnage approche les 1000 tonnes par an, ce flux va augmenter avec l'obligation de valorisation des déchets verts pour les professionnels. Pour stabiliser le flux, il faut changer les habitudes d'apports en déchèterie pour un broyage sur place. Réaliser des outils de communication Article (web/papier) Flyers (bon) Contacter les vendeurs de broyeurs du territoire sept /an CG 56 matériels utilisés 3 kg

2 déchets 2015 Former à des pratiques alternatives (paillage-jardinage au naturel) ACTION N 58 : Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile Favoriser le paillage Les habitants apportent 115 kg de déchets verts par an en déchèterie. La moyenne départementale est de 97 kg/an/hab. Le tonnage approche les 1000 tonnes par an, ce flux va augmenter avec l'obligation de valorisation des déchets verts pour les professionnels. Pour stabiliser le flux, il faut changer les habitudes d'apports en déchèterie pour un broyage sur place. Mettre en place 10 formations Rencontrer les espaces naturels pour mettre en commun les pratiques alternatives Communiquer sur les formations Flyers Newsletter/Lettre du tri Créer des stands (animation) mai/oct sept 1800 /an CPIE Outils pédagogique CG 56 matériels utilisés kg 150

3 déchets 2015 Communiquer sur les pratiques alternatives (paillage) ACTION N 59 : Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile Favoriser le paillage Les habitants apportent 115 kg de déchets verts par an en déchèterie. La moyenne départementale est de 97 kg/an/hab. Le tonnage approche les 1000 tonnes par an, ce flux va augmenter avec l'obligation de valorisation des déchets verts pour les professionnels. Pour stabiliser le flux, il faut changer les habitudes d'apports en déchèterie pour un broyage sur place. Réaliser des outils de communication Article (web/papier) Flyers (bon) Newsletter/Lettre du tri Créer des stands (animation) mai/oct sept 0 /an Outils pédagogique CG 56 matériels utilisés 3 kg

4 déchets 2015 ACTION N 60 Organiser une réunion des services espaces verts pour les alternatives au brûlage : Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile Les habitants apportent 115 kg de déchets verts par an en déchèterie. Les collectivités participent à cet apport. Cependant des pratiques de brûlage ont encore lieu sur le territoire. Par manque de temps ou de personnel. Ce changement de pratique va augmenter les apports en déchèterie mais diminuer les pollutions. Favoriser le paillage Réduire les pollutions atmosphèriques Réunir de la documentation Organiser une réunion des services des collectivités Présenter les alternatives oct janv 0 /an Outils pédagogiques CG 56 matériels utilisés - 20 kg

5 déchets 2015 Faire évoluer les pratiques professionnelles (paysagistes) ACTION N 61 : Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile Les paysagistes proposent l'enlèvement des déchets verts lors de leur prestation. Pour habituer les clients à payer le prix réel de cette pratique, les professionnels peuvent proposer des nouveaux services (broyage/paillage sur place). Favoriser le paillage Réunir de la documentation Communiquer sur la gestion des déchets verts lors des porte à porte Rencontrer les professionnels mai-15 0 /an Outils pédagogiques CG 56 matériels utilisés 5 kg

6 déchets 2015 Favoriser les végétaux à pousse lente exclusivement ACTION N 62 : Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile 115 De nombreuses plantes à pousse rapide ont été plantées pour créer des haies. Ces végétaux sont vendus et proposés lors des prestations car la clientèle souhaite avoir des haies rapidement. Cependant, une haie à plusieurs tailles par an produit des déchets verts. Réunir de la documentation Rencontrer les professionnels Communiquer sur les alternatives Article Lettre du tri sept-15 0 /an Outils pédagogiques CG 56 matériels utilisés

7 déchets 2015 ACTION N 61 Sensibiliser aux espèces invasives (rencontres avec les pépinieristes et création d'un label) : Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile 115 Le territoire protège les espèces locales pour préserver la biodiversité. Les espèces invasives sont répandues et vendues par des professionnels. Pour éviter la propagation, il est indispensable de ne plus en proposer à la plantation afin que les graines ne se retrouvent pas dans le valorisation (compost) des déchets verts. Réduire la propagation des espèces invasives Réunir de la documentation 2015 Communiquer sur la gestion des déchets verts lors des porte à porte été Rencontrer les professionnels pépinieristes sept-15 Travailler en étroite collaboration avec le service espaces naturels 0 /an Espaces naturels Outils pédagogiques CG 56 matériels utilisés

8 déchets 2015 ACTION N 64 Proposer la réparation en premier lieu : Sous-objectif: Favoriser les achats durables et la réparation 12 1 En 2013, les habitans ont produit 104 tonnes de déchets d'équipements électriques et électroniques, soit 19 kg par habitant et par an. Ce ratio à l'habitant est 2,5 fois plus important que la moyenne nationale. Favoriser les achats durables et la réparation Réunir de la documentation 2015 Rencontrer les professionnels sept-15 Communiquer sur les lieux de réparation 0 /an Outils pédagogiques CG 56 matériels utilisés 1 kg

9 déchets 2015 ACTION N 65 Créer des ateliers de réparation : Sous-objectif: Favoriser les achats durables et la réparation 41 2 En 2013, les habitans ont produit 104 tonnes de déchets d'équipements électriques et électroniques, soit 19 kg par habitant et par an. Ce ratio à l'habitant est 2,5 fois plus important que la moyenne nationale. A cela se rajoute les 29 kg par habitant de mobilier jetés dans la benne de Tout-Venant. Favoriser les achats durables et la réparation Réunir de la documentation 2015 Rencontrer l'équipe de la Ressourcerie oct-15 Définir la forme des ateliers Trouver le lieu janv-16 Etablir une liste de bénévoles Communiquer sur les ateliers auprès de la population juin-16 Article (papier/web) Flyers/affiches 0 /an Ressourcerie Outils pédagogiques CG 56 Salle de réunion ou ateliers Matériel de bricolage matériels utilisés 2 kg

10 déchets 2015 Communiquer sur les plateformes d'échange ACTION N 66 : Sous-objectif: Favoriser les achats durables et la réparation Favoriser les achats durables et la réparation 44 2 En 2013, les habitans ont produit 104 tonnes de déchets d'équipements électriques et électroniques, soit 19 kg par habitant et par an. Ce ratio à l'habitant est 2,5 fois plus important que la moyenne nationale. A cela se rajoute les 29 kg par habitant de mobilier jetés dans la benne de Tout-Venant. Des formes d'échanges existent sur le territoire, il suffit de les communiquer pour en développer la pratique. Réunir de la documentation 2015 Répertorier et communiquer les pratiques existantes Newsletter Lettre du Tri Page facebook Création d'un forum/site web /an Ressourcerie CPIE Outils pédagogiques CG 56 Salles de réunion ou ateliers Matériel de bricolage matériels utilisés 2 kg

11 déchets 2015 Mutualiser l'achat de matériel dans les services publics ACTION N 67 : Sous-objectif: Favoriser les achats durables et la réparation 15 1 En 2013, les habitants ont produit 104 tonnes de déchets d'équipements électriques et électroniques, soit 19 kg par habitant et par an. Ce ratio à l'habitant est 2,5 fois plus important que la moyenne nationale. Favoriser les achats durables et la réparation Favoriser l'exemplarité des services publics Réunir les services achats Répertorier les besoins de matériel janv 0 /an Ressourcerie CPIE Salles de réunion ou ateliers CG 56 matériels utilisés 1 kg

12 déchets 2015 Communiquer sur les obligations de reprises des magasins ACTION N 68 : Sous-objectif: Favoriser les achats durables et la réparation 15 1 En 2013, les habitans ont produit 104 tonnes de déchets d'équipements électriques et électroniques, soit 19 kg par habitant et par an. Ce ratio à l'habitant est 2,5 fois plus important que la moyenne nationale. Favoriser le réemploi et la réutilisation Rencontrer les professionnels pour connaître les pratiques Communiquer sur les obligations de reprises des magasins sept 0 /an Ressourcerie CPIE Salles de réunion CG 56 matériels utilisés 1 kg

13 déchets 2015 Créer une zone de récupération de bois de palettes ACTION N 69 : Sous-objectif: Favoriser le réemploi et le réutilisation 32 1 En 2014, 394 tonnes de bois ont été déposées à la déchèterie. Il est difficile de quantifier la quantité de palettes, cependant, les habitants ont pour habitude de les utiliser pour le chauffage ou en réutilisation pour le bricolage. Favoriser le réemploi et la réutilisation Rencontrer les professionnels pour connaître les pratiques sept Réunir les professionnels intéressés et la Ressourcerie Définir un lieu de collecte janv/fev-2016 Définir les palettes acceptées Rédiger une convention Communiquer sur l'initiative Communiquer sur les traitements du bois /an Ressourcerie CPIE Salles de réunion ou ateliers CG 56 Espace de dépôt matériels utilisés 1 kg

14 déchets 2015 ACTION N 70 Promouvoir les associations caritatives : Sous-objectif: Favoriser le réemploi et le réutilisation 57 3 En 2014, chaque habitant jette 57 kg de mobilier, DEEE, textiles. Pour réduire ces apports, des solutions existent déjà sur le territoire. De nombreuses associations caritatives récupèrent des objets réutilisables pour des personnes en situation de précarité. Favoriser le réemploi et la réutilisation Rencontrer les associations Répertorier les lieux d'apports Définir les besoins en communication des associations Inscrire les lieux d'apports sur une carte Communiquer sur l'initiative sept janv/fev /an Ressourcerie CPIE Associations Salles de réunion CG 56 Espace de dépôt matériels utilisés 3 kg

15 déchets 2015 Faire évoluer le PLU vers plus de réemploi (inertes) ACTION N 71 : Sous-objectif: Favoriser le réemploi et le réutilisation Favoriser le réemploi et la réutilisation Faire évoluer les normes d'urbanismes 36 Les déchets inertes des chantiers de contruction et rénovation posent des problèmes de stockage et de traitement. Le territoire ne possède pas de lieux de stockage des déchets inertes. Pour répondre à ce problème, il est souhaitable de réduire la production des inertes lors des chantiers et donc de faire évoluer les normes d'urbanismes. Définir les enjeux avec les élus et les professionnels 0 /an CPIE Les élus CG 56 matériels utilisés

16 déchets 2015 ACTION N 72 Aider à organiser une bricothèque : Sous-objectif: Favoriser le réemploi et le réutilisation Favoriser le réemploi et la réutilisation 44 2 En 2014, chaque habitant jette 44 kg de mobilier et DEEE dans le Tout-Venant, sans compter les nombreux matériaux réutilisables. Un espace de bricolage et de réparation, avec des bénévoles compétents dans différents domaines, permettrait de réparer, détourner ou réutiliser des objets destinés à l'enfouissement ou le recyclage. Rencontrer les associations 2017 Répertorier les lieux d'apports Définir les besoins en communication des associations Inscrire les lieux d'apports sur une carte Trouver un lieu Définir les matériaux à récupérer Communiquer sur l'initiative 0 /an Ressourcerie CPIE Associations Salles de réunion ou ateliers CG 56 Espace de dépôt matériels utilisés 2 kg

17 déchets 2015 ACTION N 73 aux pollutions : Sous-objectif: Déployer les filières spécifiques 4,1 La prévention des déchets porte aussi sur la qualité des produits utilisés et leur impact sur l'environnement. Les habitants connaissent peu les méfaits de certains produits et leurs alternatives. Les habitants apportent 37 tonnes de déchets dangereux, soit 4,1 kg par habitant. Déployer et faire connaître les filières spécifiques Répertorier la documentation existante Alternatives au brûlage Le traitement du bois Le cycle de l'eau Rédiger les documents Envoyer au graphiste (identité visuelle identique aux autres documents - communication sur l'écoconsommation) les flyers (A5) Imprimer Distribuer mai-15 juin /an CPIE Associations Documentation CG 56 Impressions matériels utilisés

18 déchets 2015 Sensibiliser les ports à la gestion des filières spécifiques ACTION N 74 : Sous-objectif: Déployer les filières spécifiques En 2014, les ports ont comptabilisé nuitées, (dans les deux ports de Le Palais et Sauzon). Le territoire possède deux chantiers navals. Les plaisanciers sont producteurs de déchets et cette activité est elle-même productrice de déchets dangereux. Déployer et faire connaître les filières spécifiques Sensibiliser les ports Rencontrer les capitaines de ports Rencontrer les professionnels des chantiers 0 /an CPIE Associations Documentation CG 56 Agence de l'eau matériels utilisés

19 déchets 2015 Communiquer sur la gestion des déchets vétérinaires ACTION N 75 : Sous-objectif: Déployer les filières spécifiques L'insularité du territoire pose de nombreux problèmes dans la gestion des filières spécifiques, par manque de continuité territoriale ou méconnaissance des système de reprises par des entreprises spécialisées. Déployer et faire connaître les filières spécifiques Sensibiliser les professionnels Rencontrer le vétérinaire et le responsable de l'abattoir Rencontrer les professionnels concernés Diffuser les bonnes informations 0 /an CPIE Documentation Chambre d'agriculture matériels utilisés

20 déchets 2015 Communiquer sur la gestion des huiles minérales ACTION N 76 : Sous-objectif: Déployer les filières spécifiques L'insularité du territoire pose de nombreux problèmes dans la gestion des filières spécifiques, par manque de continuité territoriale ou méconnaissance des systèmes de reprises par des entreprises spécialisées. Déployer et faire connaître les filières spécifiques Sensibiliser les professionnels Rencontrer le responsable du département chez Chimirec Rencontrer Dominique Pelhâtre (recycleur) Rencontrer les professionnels concernés diffuser les bonnes informations 0 /an Documentation Chimirec matériels utilisés

21 déchets 2015 Communiquer sur la gestion des films et bâches plastiques ACTION N 77 : Sous-objectif: Déployer les filières spécifiques L'insularité du territoire pose de nombreux problèmes dans la gestion des filières spécifiques, par manque de continuité territoriale ou méconnaissance des systèmes de reprises par des entreprises spécialisées. Déployer et faire connaître les filières spécifiques Sensibiliser les professionnels Rencontrer le responsable du département chez Chimirec Négocier avec Adivalor (éco-organisme) Rencontrer Dominique Pelhâtre (recycleur) Rencontrer les professionnels concernés diffuser les bonnes informations 0 /an Documentation Adivalor Entreprise Récupération et recyclage matériels utilisés

22 déchets 2015 ACTION N 78 Gestion des pneumatiques : Sous-objectif: Déployer les filières spécifiques L'insularité du territoire pose de nombreux problèmes dans la gestion des filières spécifiques, par manque de continuité territoriale ou méconnaissance des systèmes de reprises par des entreprises spécialisées. Déployer et faire connaître les filières spécifiques Sensibiliser les professionnels Rencontrer le responsable du département chez Chimirec Négocier avec Aliapur (éco-organisme) Rencontrer Dominique Pelhâtre (recycleur) Rencontrer les professionnels concernés diffuser les bonnes informations 0 /an Documentation Aliapur matériels utilisés

Accompagner et former au compostage

Accompagner et former au compostage déchets 2015 ACTION N 1 Accompagner et former au compostage Sous-objectif: Diminuer les ordures méangères 103 20 La caractérisation de janvier 2015 a démontré que les Omr contiennent 34% de matières organiques.

Plus en détail

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1).

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1). Points de Points de Que faire de ma vieille télé? De mon sèche-cheveux cassé? De mon MP3 sans intérêt? Démodés ou hors d usage, électriques et électroniques peuvent être réutilisés ou recyclés à condition

Plus en détail

SIEEOM Grisolles-Verdun

SIEEOM Grisolles-Verdun SIEEOM Grisolles-Verdun Actions visant la réduction des déchets Intervenante : Elodie Botti Présentation du SIEEOM Grisolles-Verdun Le syndicat regroupe 16 communes soit 20 968 habitants (population INSEE

Plus en détail

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services Une offre complète à votre service innovation - coopération mutualisation - services Un projet collectif dynamique et innovant o L association a pour objectif de développer et promouvoir la mutualisation

Plus en détail

Bilan des filières R-E-P 2013

Bilan des filières R-E-P 2013 Mardi 6 Mai 2014 Bilan des filières R-E-P 2013 Les grandes actions des filières L émergence de nouvelles REP Données chiffrées des filières R-E-P 1ères Rencontres 1 1/ Les grandes actions des filières

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 Les données ci-dessous sont issues de l'enquête ITOM (Installation de Traitement des Ordures Ménagères) réalisée en 2012

Plus en détail

Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels»

Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» SOURCES D INFORMATION Présentation de Valdélia (éco-organisme de la

Plus en détail

Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques. Faire du déchet une ressource

Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques. Faire du déchet une ressource Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques Faire du déchet une ressource Le groupe Veolia Environnement 271.000 collaborateurs dans 64 pays travaillent pour Veolia Environnement, le

Plus en détail

Déchets ménagers Quelle sensibilisation?

Déchets ménagers Quelle sensibilisation? Déchets ménagers Quelle sensibilisation? prévention - communication Les Intercommunales wallonnes de gestion des déchets 1. Photographie 2. Campagnes communes de sensibilisation 3. Actions locales (IC)

Plus en détail

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES SYNTHÈSE DE L ÉTUDE FILIÈRE 2014 LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES Comprendre, évaluer, agir QUI EST COREPILE? Créé en 2003, COREPILE est un éco-organisme sous agrément d État

Plus en détail

Déchèteries du SYELOM. Mode d emploi pour les professionnels

Déchèteries du SYELOM. Mode d emploi pour les professionnels Déchèteries du SYELOM Mode d emploi pour les professionnels Sommaire Page Edito du Président 3 Qu est ce que le SYELOM? 4 Quels sont les professionnels 6 acceptés? Vous êtes professionnels? 7 Vous devez

Plus en détail

Plan départemental de gestion des déchets du BTP

Plan départemental de gestion des déchets du BTP Direction régionale et départementale de l Équipement Bourgogne/Côte d'or Plan départemental de gestion des déchets du BTP Version synthétique Novembre 2002 Sommaire 1. OBJECTIF DE LA DEMARCHE... 2 2.

Plus en détail

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Pour ne rien oublier : CHOIX DU LIEU MODES DE TRANSPORTS COMMUNICATION RESTAURATION COLLECTE DES DECHETS

Plus en détail

Réunion du comité de pilotage du 08.06.12. Étude de faisabilité pour la création d'une «Ressourcerie» dans l'essonne. Association L Effet Colibri

Réunion du comité de pilotage du 08.06.12. Étude de faisabilité pour la création d'une «Ressourcerie» dans l'essonne. Association L Effet Colibri Réunion du comité de pilotage du 08.06.12 Étude de faisabilité pour la création d'une «Ressourcerie» dans l'essonne Association L Effet Colibri 1 Présentation de la mission Le déroulement : Phase 1 : Diagnostic

Plus en détail

Appel à projets Valorisation Déchets BTP 2015 en Midi-Pyrénées

Appel à projets Valorisation Déchets BTP 2015 en Midi-Pyrénées Appel à projets Valorisation Déchets BTP 2015 en Midi-Pyrénées Investir dans des installations performantes de regroupement et/ou de valorisation des déchets du BTP Date de lancement : 15/12/2014 Date

Plus en détail

Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux

Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux Anne Sophie de Kerangal Responsable du Service prévention et gestion des déchets Région Ile-de-France Jeudi 7 Avril 2011

Plus en détail

Projet de Plan Départemental de Prévention et Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND) - 2015-2027

Projet de Plan Départemental de Prévention et Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND) - 2015-2027 Projet de Plan Départemental de Prévention et Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND) - 2015-2027 SOMMAIRE Le contexte Organisation de la gestion des déchets / Contexte juridique Contexte local / Définition

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles G. Filières de valorisation et de traitement Tt détenteur de déchet est responsable du déchet jusqu à son élimination finale Ts rejets dans l eau, dépôts sauvages et brûlages sont rigreusement interdits.

Plus en détail

1997 : création d ELISE. 320.000 corbeilles de tri ELISE installées

1997 : création d ELISE. 320.000 corbeilles de tri ELISE installées 1997 : création d ELISE 25 sites en France 7 100 clients 320.000 corbeilles de tri ELISE installées 14 000 tonnes de papier recyclé /an 11 déchets différents collectés et valorisés 250 emplois créés pour

Plus en détail

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre!

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre! En savoir QUIZZ + Plan de Protection de l Atmosphère des Bouches-du-Rhône 1 2 3 4 J ai le droit de brûler mes déchets de tonte de pelouse en petite quantité dans ma cour non exposée à la route. Mes déchets

Plus en détail

COLLECTE MUTUALISEE DE PAPIER SUR LE

COLLECTE MUTUALISEE DE PAPIER SUR LE COLLECTE MUTUALISEE DE PAPIER SUR LE TECHNOPOLE La démarche de la Commission Développement Durable Constats - 80% des entreprises de la zone sont dans le tertiaire produisant essentiellement des déchets

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre!

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre! En savoir QUIZZ + Plan de Protection de l Atmosphère de l'agglomération de Toulon 1 2 3 4 J ai le droit de brûler mes déchets de tonte de pelouse en petite quantité dans ma cour non exposée à la route.

Plus en détail

Date de la présentation. REDUIRE LE JETABLE pour passer au durable?

Date de la présentation. REDUIRE LE JETABLE pour passer au durable? Date de la présentation REDUIRE LE JETABLE pour passer au durable? Le jetable c est Pratique? Hygiénique? Un gain de temps? environ 9 kg/ agent (espace duhesme) Page 2 Jetable = qui peut-être jeté après

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 -

Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 - Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 - ATELIER 3 : Préserver la Biodiversité et les ressources naturelles L atelier se déroule à la Ludothèque Bernard Tronchet Biodiversité,

Plus en détail

Monaco s engage contre la déforestation

Monaco s engage contre la déforestation Compte rendu des deux réunions sur l élaboration de la Charte sur le Bois en Principauté Contexte des réunions Deux réunions de travail ont été organisées le jeudi 1 er juin et le mercredi 6 juin 2011

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Participez au mouvement! Service de Presse EcoTLC :

DOSSIER DE PRESSE. Participez au mouvement! Service de Presse EcoTLC : DOSSIER DE PRESSE Eco TLC met en ligne la première carte de France des points d apport de Textiles, Linge de maison et Chaussures (TLC) usagés sur le site : www.ecotlc.fr Participez au mouvement! Service

Plus en détail

Développer le recyclage

Développer le recyclage Développer le recyclage des granulats pour construire durablement Les granulats concourent à l aménagement du territoire, notamment à la construction de logements et d ouvrages d art, à l entretien des

Plus en détail

Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother

Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother 02 REPRISE ET RECYCLAGE DES CONSOMMABLES USAGÉS... 04 Retour des cartouches d encre... 05 Retour postal (toner et tambour)... 06 Dépose

Plus en détail

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Conférences thématiques 17 et 18 novembre 2014 1 Mot d introduction 2 Cadrage général de la gestion des déchets de chantiers, responsabilités des différents

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 LE SIVOM DU BAS-BUGEY Compétences La collecte des ordures ménagères La collecte sélective 3 déchetteries : Belley, Culoz et Virieu le Grand Quai

Plus en détail

Comité de pilotage. Contrat d Objectif Territorial

Comité de pilotage. Contrat d Objectif Territorial Syndicat Mixte d Etudes pour l Elimination des Déchets Comité de pilotage Contrat d Objectif Territorial 23 juin 2010- Le Faou Ordre du jour Introduction Présentation des missions en cours Bilan quantitatif

Plus en détail

INFORMATION ET SENSIBILISATION

INFORMATION ET SENSIBILISATION LISTE DE MESURES DE RÉDUCTION, DE RÉEMPLOI, DE RÉCUPÉRATION ET DE VALORISATION CONTRIBUANT À LA MISE EN PLACE D UN SYSTÈME DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES INFORMATION ET SENSIBILISATION Activités d

Plus en détail

Le recyclage des emballages au Luxembourg

Le recyclage des emballages au Luxembourg Le recyclage des emballages au Luxembourg Sommaire La responsabilité des producteurs page 4 VALORLUX, organisme agréé page 6 Le Point Vert page 9 La prévention des déchets d emballages page 10 La responsabilité

Plus en détail

CHARTE DEVELOPPEMENT DURABLE ECO-BIVOUAC

CHARTE DEVELOPPEMENT DURABLE ECO-BIVOUAC CHARTE DEVELOPPEMENT DURABLE ECO-BIVOUAC Fondée sur : Les exigences de la norme ISO 26000 : 2010 Les critères de l écolabel européen Sommaire 1. Volet environnemental... 3 1.1 Prévention des pollutions...

Plus en détail

Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule

Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule CDI Recyclage Agence Nord Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule Présentation CDI Recyclage intègre Paprec Group en juin 00 et profite désormais du maillage national et des savoir-faire du leader indépendant

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

Se positionner comme partenaire incontournable en matière de prévention et de sensibilisation

Se positionner comme partenaire incontournable en matière de prévention et de sensibilisation Se positionner comme partenaire incontournable en matière de prévention et de sensibilisation Pour se positionner comme partenaire en matière de sensibilisation, le BEP veut : Développer un programme de

Plus en détail

Ces objectifs visent la récupération de :

Ces objectifs visent la récupération de : Projet de plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020 Les enjeux sont importants. La Ville de Gatineau doit revoir son plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) pour les années 2016 à 2020

Plus en détail

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent!

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Recycler mes lampes? Une idée lumineuse En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Prévu par deux règlements européens relatifs à l éco-conception des lampes, le retrait progressif

Plus en détail

GUIDE SUR LA FIN DE VIE DES BATEAUX DE PLAISANCE À DESTINATION DES ASSOCIATIONS DE PLAISANCIERS ET DES ASSOCIATIONS / FÉDÉRATIONS SPORTIVES.

GUIDE SUR LA FIN DE VIE DES BATEAUX DE PLAISANCE À DESTINATION DES ASSOCIATIONS DE PLAISANCIERS ET DES ASSOCIATIONS / FÉDÉRATIONS SPORTIVES. GUIDE SUR LA FIN DE VIE DES BATEAUX DE PLAISANCE À DESTINATION DES ASSOCIATIONS DE PLAISANCIERS ET DES ASSOCIATIONS / FÉDÉRATIONS SPORTIVES. Tous droits réservés Ce document ne peut pas être copié, reproduit

Plus en détail

3 DÉCHETS. Introduction. Rédacteur de la fiche : Agents d entretien. Roselyne BURGUNDER. Fonction :AENES.

3 DÉCHETS. Introduction. Rédacteur de la fiche : Agents d entretien. Roselyne BURGUNDER. Fonction :AENES. 3 DÉCHETS Lycée : EDGAR FAURE Rédacteur de la fiche : Agents d entretien. Roselyne BURGUNDER Ville : MORTEAU Fonction :AENES. Dernière mise à jour : vendredi 22 janvier 2010vendredi 8 janvier 2010 Introduction

Plus en détail

COMMISSION DECHETERIES

COMMISSION DECHETERIES COMMISSION DECHETERIES 5 avril 2011 Membres présents : Joëlle PARSAT, Patrick CONSOLI, Christian BOUCHERIE, Claude CARPE, Marlène ATGER Membres absents : Jean-Paul CASTANIER, Bérénice VINCENT, Alain CASTANG

Plus en détail

Liste des sujets COO 2012-2013

Liste des sujets COO 2012-2013 Liste des sujets COO 2012-2013 Entreprise de gestion de benne et acheminement des déchets : Wall-E La société Wall-E est spécialisée dans la production, la gestion et l exploitation des bennes à ordure

Plus en détail

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion des déchets Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles

Plus en détail

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi DOSSIER DE PRESSE 25 septembre 2014 Lancement de l annuaire régional pour le réemploi Contacts presse: Magali Memponte : 01 40 13 40 72 / memponte@syctom-paris.fr Olivier Guillemain : 07 60 20 05 39 /

Plus en détail

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS ANNEE 2010 Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts Téléphone : 03 80 42

Plus en détail

Elles vous font économiser de l électricité, durent plus longtemps et se recyclent, les lampes basse consommation

Elles vous font économiser de l électricité, durent plus longtemps et se recyclent, les lampes basse consommation Elles vous font économiser de l électricité, durent plus longtemps et se recyclent, les lampes basse consommation de la lumière sans gaspillage Impossible de se passer de la lumière des lampes électriques

Plus en détail

«Mettre en pratique le développement durable dans son métier d hébergeur : un atout pour son offre touristique»

«Mettre en pratique le développement durable dans son métier d hébergeur : un atout pour son offre touristique» Centre Permanent d Initiatives pour l'environnement Pays de Morlaix-Trégor «Mettre en pratique le développement durable dans son métier d hébergeur : un atout pour son offre touristique» Association ULAMIR

Plus en détail

INAUGURATION. A la croisée des enjeux économiques et sociaux: les entreprises sociales d insertion. Yverdon-les-Bains 29 septembre 2015

INAUGURATION. A la croisée des enjeux économiques et sociaux: les entreprises sociales d insertion. Yverdon-les-Bains 29 septembre 2015 INAUGURATION A la croisée des enjeux économiques et sociaux: les entreprises sociales d insertion Yverdon-les-Bains 29 septembre 2015 Anne-Claude Imhoff Ing. EPFL, Co-Directrice Bird-RDS SA Route de Renens

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

LE CONTRAT DE CIVILITE

LE CONTRAT DE CIVILITE Logo LMCU PROJET LE CONTRAT DE CIVILITE Un contrat : pourquoi faire? Parce que la gestion des déchets est une responsabilité partagée : Particuliers, entreprises, commerçants, administrations ou collectivités,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La seconde vie des Textiles, Linge et Chaussures (TLC) Tous les TLC se recyclent, même usés ou déchirés!

DOSSIER DE PRESSE. La seconde vie des Textiles, Linge et Chaussures (TLC) Tous les TLC se recyclent, même usés ou déchirés! DOSSIER DE PRESSE La seconde vie des Textiles, Linge et Chaussures (TLC) Tous les TLC se recyclent, même usés ou déchirés! Les vêtements et chaussures qui ne sont plus portés, le linge de maison dont on

Plus en détail

Axe 1 : Développer l'exemplarité de la collectivité départementale

Axe 1 : Développer l'exemplarité de la collectivité départementale N de la mesure : 1.4.1 Axe 1 : Développer l'exemplarité de la collectivité départementale Action 1.4 : Optimiser la consommation de ressources dans le fonctionnement de la collectivité Pilote : Finalité

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable les fiches pratiques du développement durable Petites infos et bons conseils pour mieux consommer et mieux vivre ensemble Consommation d eau Consommation d énergie Alimentation responsable déplacements

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

COMMUNAUTé DU SOISSONNAIS

COMMUNAUTé DU SOISSONNAIS guide du tri ( NE PAS ) JETER COMMUNAUTé DU SOISSONNAIS www.agglo-soissonnais.com Les équipements pour mes déchets A mon domicile BAC VERT Pots en verre Bouteilles et canettes en verre Bocaux en verre

Plus en détail

Fiche Bilan Final PURE IMPRESSION. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation 1,49

Fiche Bilan Final PURE IMPRESSION. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation 1,49 PURE IMPRESSION LANGUEDOC-ROUSSILLON (34) Activité : Industrie du papier et du carton, édition et imprimerie (Pré-presse, édition professionnelle, impression numérique) Effectif 2006 : 50 Chiffres d affaires

Plus en détail

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le contexte Le nouveau PEDMA, approuvé en avril 2011, définit plusieurs priorités aux horizons 2015 et 2020, dont la réduction de la production

Plus en détail

Emmaüs Norges-France CONTEXTE

Emmaüs Norges-France CONTEXTE Emmaüs Norges-France Nom : Communauté Emmaüs Norges Type de structure : communauté Nombre de personnes accueillies:110 compagnons Sur Norges, 11 salariés équipe encadrement, 20 contrats aidés CUI, environ

Plus en détail

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom).

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). *Service = centre d exploitation ou subdivision Nom de la personne ayant répondu au questionnaire Adresse mail Téléphone Consultez vous régulièrement

Plus en détail

PRODUITS - Imprimante

PRODUITS - Imprimante PRODUITS - Imprimante Friday, May 23, 2014 http://eco3e.eu/produits/imprimante/ Tables des matières 1. Définition du produit 1.1 Composition du produit 1.2 Parc actuel 2. Dépollution et recyclage du produit

Plus en détail

Résultats de l enquête 2014

Résultats de l enquête 2014 Gestion des déchets de verre plat/châssis usagés Menuisiers, poseurs de châssis et couvreurs belges Résultats de l enquête 2014 En partenariat avec Table des matières 1. Contexte... 3 2. Synthèse des résultats...

Plus en détail

9 ÈME COMITE DE PILOTAGE

9 ÈME COMITE DE PILOTAGE 9 ÈME COMITE DE PILOTAGE PROGRAMME LOCAL DE PRÉVENTION DES DÉCHETS Phase de finalisation du programme Jeudi 11 Juin 2015 Saint-Méen-le-Grand Ordre du jour Présentation déroulement de l Année 5 (octobre

Plus en détail

DECHETTERIE DU SITE DE VARENNES-JARCY

DECHETTERIE DU SITE DE VARENNES-JARCY DECHETTERIE DU SITE DE VARENNES-JARCY Règlement intérieur des dépôts de déchets Toute personne entrant sur le site de la déchetterie est soumise au règlement intérieur ci-dessous, adopté en Bureau Syndical

Plus en détail

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. e n v i r o n n e m e n t IKOS Environnement, faire du déchet d aujourd hui l énergie et la

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir

Déchets : outils et exemples pour agir ETAT DES LIEUX DES PRATIQUES ET PERCEPTION DES HABITANTS ET DES PETITS PRODUCTEURS EN MATIERE DE DECHETS DANGEREUX - SYMEVAD Monographie complète Symevad (Nord-pas-de-Calais et Nord) Année 1 du PDP : 2010

Plus en détail

Point d avancement sur l élaboration d un plan de prévention 2010-2014 : Axe 2 LA NOCIVITE. 14 octobre 2010

Point d avancement sur l élaboration d un plan de prévention 2010-2014 : Axe 2 LA NOCIVITE. 14 octobre 2010 Point d avancement sur l élaboration d un plan de prévention 2010-2014 : Axe 2 LA NOCIVITE 14 octobre 2010 Rappels: Pourquoi un volet sur la nocivité? Contexte : La légitimité du SYCTOM : Risques et impacts

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015 Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE Introduction / présentation Impact de la réglementation Influence de la technique sur la logistique Mobiliser l ensemble

Plus en détail

Compostage au bureau. Targeted communication toolkit. Internal action

Compostage au bureau. Targeted communication toolkit. Internal action Compostage au bureau Principe : composter et réduire les déchets organiques au bureau Cette action encourage le compostage et la réduction des déchets organiques. Le compostage est le principal outil de

Plus en détail

416 avenue Charles-de-Gaulle - 01 330 VILLARS-LES-DOMBES Tél. : 04.74.98.47.15 - Fax : 04.74.98.43.82 E-mail : c.c.c.dombes@orange.

416 avenue Charles-de-Gaulle - 01 330 VILLARS-LES-DOMBES Tél. : 04.74.98.47.15 - Fax : 04.74.98.43.82 E-mail : c.c.c.dombes@orange. RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES - ANNEE 2008 416 avenue Charles-de-Gaulle - 01 330 VILLARS-LES-DOMBES Tél. : 04.74.98.47.15 -

Plus en détail

LA COLLECTE DES OBJETS REEMPLOYABLES EN DECHETERIE Retours d'expérience de collectivités en Picardie

LA COLLECTE DES OBJETS REEMPLOYABLES EN DECHETERIE Retours d'expérience de collectivités en Picardie e contexte et les enjeux A COECTE DES OBJETS REEMPOYABES EN DECHETERIE Retours d'expérience de collectivités en Picardie a directive européenne sur les déchets de novembre 2008 hiérarchise les modes de

Plus en détail

Plan d accompagnement 2015-2020 du Syctom. pour les opérations de prévention et de tri des déchets GUIDE PRATIQUE / 1

Plan d accompagnement 2015-2020 du Syctom. pour les opérations de prévention et de tri des déchets GUIDE PRATIQUE / 1 Plan d accompagnement 2015-2020 du Syctom pour les opérations de prévention et de tri des déchets GUIDE PRATIQUE / 1 Plan d accompagnement 2015-2020 du Syctom pour les opérations de prévention et de tri

Plus en détail

Déchets du BTP et recyclage

Déchets du BTP et recyclage Déchets du BTP et recyclage «Etude sur les volumes et les flux de déchets et matériaux recyclés du BTP dans les Landes» Plan de prévention et de gestion des déchets de chantiers du BTP des Landes Réunion

Plus en détail

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE REFERENTIEL NF BATIMENTS TERTIAIRES - DEMARCHE HQE NEUF NOTE SUR LA GESTION DES

Plus en détail

DOSSIER PRESSE. Nouvelle signalétique et double certification pour les déchèteries communautaires 12 mars 2012 CONTACT PRESSE

DOSSIER PRESSE. Nouvelle signalétique et double certification pour les déchèteries communautaires 12 mars 2012 CONTACT PRESSE DOSSIER PRESSE Nouvelle signalétique et double certification pour les déchèteries communautaires 12 mars 2012 CONTACT PRESSE Muriel JARDRI Chargée de Communication Limoges Métropole 05 55 45 79 19 muriel_jardri@agglo-limoges.fr

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

ACTIONS GLOBALES ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES FICHE ACTIONS Association Emmaüs de la Mayenne ACTIONS GLOBALES Travail en collaboration avec le Conseil Général de la Mayenne et les Communauté de communes pour agir en faveur du développement durable

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Serv Eure est une société de services pour particuliers et. Nous proposons des prestations spécifiques dans les

Serv Eure est une société de services pour particuliers et. Nous proposons des prestations spécifiques dans les Serv Eure est une société de services pour particuliers et Professionnels. Nous proposons des prestations spécifiques dans les domaines suivants: Travaux Immobilier Serv Eure 85 Route de Breteuil 27250

Plus en détail

Sensibilisation à la gestion des déchets

Sensibilisation à la gestion des déchets Sensibilisation à la gestion des déchets les animations dans les écoles et la visite du site de Naujac sur Mer SOMMAIRE LES ANIMATIONS Les p tizateliers 3-7ans...4 Ateliers des savoirs 8-14ans...5 Atelier

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MAÎTRE D OUVRAGE : CPIE Corte Centre Corse Association A Rinascita 7, rue Colonel Feracci BP 1 20 250 CORTE OBJET :

CAHIER DES CHARGES MAÎTRE D OUVRAGE : CPIE Corte Centre Corse Association A Rinascita 7, rue Colonel Feracci BP 1 20 250 CORTE OBJET : CAHIER DES CHARGES MAÎTRE D OUVRAGE : CPIE Corte Centre Corse Association A Rinascita 7, rue Colonel Feracci BP 1 20 250 CORTE OBJET : Etude de faisabilité d un jardin partagé et pédagogique à Corte Le

Plus en détail

Atelier 2 renforcement des compétences et formations

Atelier 2 renforcement des compétences et formations Atelier 2 renforcement des compétences et formations 1 er thème: L eau potable Titre de la formation: La gestion intégrée des ressources en eau Cibles: les exploitants, les élus, les maîtres d ouvrages

Plus en détail

Chargée de mission «prévention des déchets»

Chargée de mission «prévention des déchets» Chargée de mission «prévention des déchets» Nouvelle compétence : depuis le 12 mars 2012, intégrée au pôle environnement sécurité dans les bureaux de Mâcon, la CCI71 a une chargée de mission «prévention

Plus en détail

Gael GRAVEZ. Accompagnement et Formation. Gestion et Optimisation des Flux de Déchets.

Gael GRAVEZ. Accompagnement et Formation. Gestion et Optimisation des Flux de Déchets. Accompagnement et Formation Gestion et Optimisation des Flux de Déchets. Mode Opératoire I. Réalisation de l Audit interne. II. Elaboration du Projet d Optimisation. III. Mise en place et Suivi du Plan

Plus en détail

Caractérisation des encombrants. Présentation de Elodie GRECO stagiaire au SIDOM

Caractérisation des encombrants. Présentation de Elodie GRECO stagiaire au SIDOM Caractérisation des encombrants Présentation de Elodie GRECO stagiaire au SIDOM 26/04/2009 1/ Situation du gisement des encombrants en 2008 2/ Analyse des encombrants par : o Caractérisation visuelle o

Plus en détail

de la reom à la redevance incitative

de la reom à la redevance incitative de la reom à la redevance incitative Comment est calculée cette redevance? 1 La part foyer Elle est identique pour tous les foyers quelle que soit la taille du bac. Elle correspond aux frais fixes générés

Plus en détail

Charte. de l Éco-partenaire. Concours de l éco-exposant. Composition du comité du jury. Cette charte a été établie en partenariat avec EDF

Charte. de l Éco-partenaire. Concours de l éco-exposant. Composition du comité du jury. Cette charte a été établie en partenariat avec EDF Composition du comité du jury Charte de l Éco-partenaire Cette charte a été établie en partenariat avec EDF Concours de l éco-exposant Préambule Le Décastar 2015 organisé par l ADEM s est engagé, comme

Plus en détail

Code de conduite professionnel relatif aux plantes exotiques envahissantes en France métropolitaine

Code de conduite professionnel relatif aux plantes exotiques envahissantes en France métropolitaine Code de conduite professionnel relatif aux plantes exotiques envahissantes en France métropolitaine SOMMAIRE Le Code de Conduite a été rédigé par le Comité de pilotage national interprofessionnel plantes

Plus en détail

PRESERVER LA BIODIVERSITE : «OUVRIR UN HOTEL A INSECTES»

PRESERVER LA BIODIVERSITE : «OUVRIR UN HOTEL A INSECTES» PROJET PLURIDISCIPLINAIRE A CARACTERE PROFESSIONNEL DOCUMENT DESCRIPTIF TITRE DU PROJET : PRESERVER LA BIODIVERSITE : «OUVRIR UN HOTEL A INSECTES» Introduction : Les insectes occupent une place essentielle

Plus en détail

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche»

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Objectifs: - Anticiper les exigences européennes en matière de taux de collecte - Organiser via un Eco-organisme

Plus en détail

Expositions disponibles au Sytevom

Expositions disponibles au Sytevom Expositions disponibles au Sytevom 7 expositions sont mises à disposition gracieusement à toutes personnes (collectivités, écoles, associations ) : - Les hommes et leurs déchets, un nouvel état d esprit

Plus en détail

Fiche Bilan Final PLASTYL. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation. Taux de 100% 0,08

Fiche Bilan Final PLASTYL. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation. Taux de 100% 0,08 PLASTYL ILE-DE-FRANCE (78) Activité : Industrie du caoutchouc et des plastiques (Fabrication de films et feuilles en polystyrène) Effectif 2006 : 17 Chiffres d affaires 2006 : 5 000 K Euros Principales

Plus en détail

Réduction des déchets par le Réemploi et la Réutilisation. Cohésion sociale et locale. Création : Septembre 2013 Statut juridique : SAS

Réduction des déchets par le Réemploi et la Réutilisation. Cohésion sociale et locale. Création : Septembre 2013 Statut juridique : SAS Réduction des déchets par le Réemploi et la Réutilisation Cohésion sociale et locale Création : Septembre 2013 Statut juridique : SAS 1 L ENTREPRISE Co-Recyclage propose des solutions innovantes pour préserver

Plus en détail

PLAN COMMUNAUTAIRE DE PREVENTION DES DECHETS 2010-2014

PLAN COMMUNAUTAIRE DE PREVENTION DES DECHETS 2010-2014 PLAN COMMUNAUTAIRE DE PREVENTION DES DECHETS 2010-2014 - 1 - - 2 - SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 ELABORATION DU PLAN... 3 CONTENU DU PLAN... 4 VOLET I : LE GRAND LYON EXEMPLAIRE... 4 Action 1.1 : Réaliser

Plus en détail

AGIR Programme d Éducation au Développement Durable

AGIR Programme d Éducation au Développement Durable Apprendre pour AGIR Programme d Éducation au Développement Durable NOUVEAUTÉ RENTRÉE 2015-2016 randit La famille déchets s ag atique : avec une nouvelle thém s la prévention des déchet ir page 7 > vo Intégrez

Plus en détail