E.I.A CARDIO : BIOLOGIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E.I.A CARDIO : BIOLOGIE"

Transcription

1 E.I.A CARDIO : BIOLOGIE A SAVOIR ABSOLUMENT( ou pas ) - La formule de Friedewald et ses conditions d application - Les différentes classes de dyslipidémie - Les différents facteurs de risques cardiovasculaires - Le rôle des récepteurs aux lipoprotéines LDL - Le rôle de l apolipoprotéine A1 et de l apolipoprotéine B - Le rôle de la lipoprotéine lipase - Les valeurs usuelles du taux de triglycéride, cholestérol, LDL et HDL - Les différents traitements utilisés dans le cadre de l athérosclérose - Les différents mécanismes de régulation enzymatiques au niveau hépatique Abréviations : D/A : déficiente ou altérée VLDL : Very Low Density Lipoprotéin LDL : Low Density Lipoprotéin IDL : Intermediate-density lipoproteins HDL : High-density lipoprotein LDL-C : Concentration de cholestérol LDL HDL-C : Concentration de cholestérol HDL C-Total ou CT : Choléstérolémie totale TG : Triglycéride Apo : Apolipoprotéine CM : Chylomicron R-LDL : Récepteur au LDL : Acide nicotinique HTA : Hypertension artérielle LPL : Lipoprotéine Lipase LCAT : lécithine-cholestérol-acyl-transférase PPAR : Peroxisome proliferator-activated receptor SREBP : Sterol Regulatory Element Binding Proteins SRE : sterol-responsive element Surlignage jaune : Le plus important

2 1. La formule de Friedewald LDL-C = C-Total (HDL-C + TG/5) Conditions d application : Taux de Triglycéride < 4 g/l 2. Les différentes classes de dyslipidémies Dyslipidémie Causes Hausse de Lipoprotéine Hypertriglycéridémie LPL CM I ApoC Hypercholestérolémie R-LDL LDL Pure IIa Hyperlipidémie mixte IIb (la plus courante) Hyperlipidémie mixte III Hypertriglycéridémie IV Hypertriglycéridimie V Traitement Contrôle du régime R-LDL LDL et VLDL ApoB Fibrate ApoE IDL Fibrate VLDL VLDL Fibrate LPL VLDL VLDL et CM Fibrate Apparence du sérum crémeux à la surface Clair Clair Trouble Trouble Crémeux à la surface/trouble au fond

3 3. Les différents facteurs de risques cardiovasculaires A. Facteurs irréversibles : - L âge - Génétiques B. Facteurs réversibles : - HTA - Diabète - Tabagisme - Dyslipidémie ( choléstérol et LDL +++ ) sauf les hypertriglycéridémies - Surpoids/obésité 4. Le rôle du récepteur aux LDL Le LDL-R est une protéine (récepteur) capable de reconnaître les LDL, puis de les faire entrer dans la cellule (internalisation) où elles sont digérées par les lysosomes libérant le cholestérol que la cellule va utiliser. 5. Rôle de l apolipoprotéine A1 et B A. ApoA1 : - Composant du HDL (bon cholestérol) - Augmente la solubilisation de HDL - Active la LCAT - Rôle préventif dans la formation des plaques d athéromes - Si déficit : Baisse voire absence de HDL, taux de cholestérol abaissé, TG normaux ou élévé B. Apo B - Composant du LDL (mauvais cholestérol) - Existe sous 2 formes : APOB48 synthétisé par l intestin grêle et APOB100 synthétisé par le foie, qui contient un domaine permettant de se fixer au LDL-R contrairement à APOB48 - APOB100 composant VLDL, LDL, IDL - Le taux de APOB/APO1 permet de prédire le risque d attaque cardiaque - Si anomalie : taux de LDL en hausse, taux de cholestérol en hausse : hypercholestérolémie primitive ( une anomalie qu on désigne par déficit familial en apolipoprotéine B-100")

4 6. Rôle de la lipoprotéine Lipase - Enzyme plasmatique spécifique qui permet l'hydrolyse des triglycérides des lipoprotéines plasmatiques : chylomicrons, VLDL. - synthétisée par les cellules musculaires et adipeuses. Elle sort des cellules et se fixe sur les cellules endothéliales des capillaires qui irriguent les tissus qui utilisent les acides gras libres comme nutriments. - catalyse l'hydrolyse des triglycérides situés dans la lipoprotéine immobilisée. L'apoC est un cofacteur nécessaire de cette activité. - Les maladies moléculaires de la LPL conduisent à l'accumulation de chylomicrons riches en triglycérides, dans le sang, même loin des repas. - Stimulé par l insuline 7. Les valeurs usuelles du taux de triglycéride, cholestérol, LDL et HDL - CT < 2,4 g/l - TG < 1,35 g/l - C-HDL > 0,4 g/l ( question : pourquoi précipitation des lipos riches en apob?? à moins que ça soit pour distinguer HDL/LDL ) - C-LDL < 1,6 g/l 8. Les différents traitements A. Régime - Végétaux HDL TG VLDL LDL CT - Exercice : HDL VLDL TG - Oméga 3 : HDL VLDL TG CM - Stérols/Stanols végétaux : LDL CT B. - CT LDL - Inhibition de l HMG CoA-réductase ce qui permet l inhibition de la synthèse du cholestérol - Stimule l expression du LDL-R et captation des LDL - Réduction risque CV C. Fibrate - Activation des PPARα impliqués dans la transcription de gènes facilitant le métabolisme des lipides - HDL TG

5 D. Acide nicotinique - HDL TG LDL - Mécanisme complexe : permet la mobilisation des AG libres périphériques E. Résine - Inhibition de l absorption intestinale du cholestérol - LDL via LDL-R donc captation hépatique LDL 9. Mécanisme de régulation A. Régulation transcriptionnelle - S effectue via le facteur de transcription SREBP se liant à la séquence cis régulatrice SRE - Si cholestérol : translocation nucléaire de SREBP, fixation à la séquence synthèse de cholestérol Expression HMGCoA-R, LDL-R - Si cholestérol : inhibition de la SREBP B. Régulation enzymatique - S effectue via l HMG-CoA réductase - Inhibition de l enzyme par le cholestérol - L administration d insuline ou des hormones thyroïdiennes augmente l activité de HMG-CoA réductase, tandis que le glucagon ou les glucocorticoïdes la diminue.

La particule lipidique. Les Dyslipidémies. Lipoprotéine. Apolipoprotéines. La lipoprotéine = Lipides + protéines (apolipoprotéine)

La particule lipidique. Les Dyslipidémies. Lipoprotéine. Apolipoprotéines. La lipoprotéine = Lipides + protéines (apolipoprotéine) Les Dyslipidémies La particule lipidique N 129. Facteurs de risque cardio-vasculaire et prévention. Expliquer les facteurs de risques cardio-vasculaire et leur impact pathologique Expliquer les modalités

Plus en détail

MI1 Métabolisme et Nutrition - Stockage et mobilisation des molécules énergétiques - Cristol Année Universitaire 2007-2008

MI1 Métabolisme et Nutrition - Stockage et mobilisation des molécules énergétiques - Cristol Année Universitaire 2007-2008 Stockage et mobilisation des réserves énergétiques Les schémas joints sont ceux qui étaient sur le fichier du ronéo de l an dernier ; ceux qui sont sur le poly de la corpo étaient mal sortis. P.41 : triacylglycérol

Plus en détail

Exploration du métabolisme lipidique

Exploration du métabolisme lipidique Exploration du métabolisme lipidique Les principaux lipides le cholestérol (utilisé par les cellules pour la synthèse de leurs membranes) les triglycérides (substrat énergétique) les phospholipides (constituants

Plus en détail

10 Structure et catabolisme des Lipoprotéines

10 Structure et catabolisme des Lipoprotéines 10 Structure et catabolisme des Lipoprotéines Deux sources principales de lipides pour l organisme : Exogènes : via l intestin Endogènes : via le foie Les lipides circulent dans le sang en association

Plus en détail

Exploration des Dyslipoprotéinémies ou Dyslipidémies. Bases Moléculaires des Traitements des Dyslipidémies

Exploration des Dyslipoprotéinémies ou Dyslipidémies. Bases Moléculaires des Traitements des Dyslipidémies Exploration des Dyslipoprotéinémies ou Dyslipidémies VI Le Risque Cardiovasculaire associé aux Dyslipidémies 1 ) Facteurs de Risque : Définitions 2 ) Facteurs Majeurs du Risque Cardiovasculaire 3 ) Cholestérol

Plus en détail

Hypo-HDLémie? Que Faire devant une. Pascale Benlian. Laboratoire de Référence R. pour le Diagnostic des Maladies Rares

Hypo-HDLémie? Que Faire devant une. Pascale Benlian. Laboratoire de Référence R. pour le Diagnostic des Maladies Rares Que Faire devant une Hypo-HDLémie? Pascale Benlian Laboratoire de Référence R pour le Diagnostic des Maladies Rares Endocrinologie, INSERM U 538 Hôpital Saint Antoine, Paris pascale.benlian@sat.aphp.frsat.aphp.fr

Plus en détail

Exploration d une anomalie lipidique (EAL) en 2015: Place du dosage de l Apo A et de l Apo B

Exploration d une anomalie lipidique (EAL) en 2015: Place du dosage de l Apo A et de l Apo B Exploration d une anomalie lipidique (EAL) en 2015: Place du dosage de l Apo A et de l Apo B Nabiha KAMAL Laboratoire de Biochimie Faculté de Médecine et de Pharmacie de Casablanca CHU Ibn Rochd de Casablanca

Plus en détail

Lipoprotéines. TG et CE. Cholestérol. Différence en densité, taille, composition lipidique et protéique, mobilité électrophorétique

Lipoprotéines. TG et CE. Cholestérol. Différence en densité, taille, composition lipidique et protéique, mobilité électrophorétique Lipoprotéine ine TG et CE Apolipoprotéines Cholestérol Assemblage non covalent de lipides et d apolipoprotéines Phospholipides Complexe sphérique Surface : Phospholipide, Apolipoprotéine, Cholestérol libre

Plus en détail

Les lipides et dérivés

Les lipides et dérivés UE1 : Biochimie Les lipides et dérivés Partie 5 : Digestion, absorption et transport des lipides Partie 6 : Méthodes d analyse Isabelle Hininger-Favier Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier

Plus en détail

Cholestérol. Précautions de prélèvement. Valeurs usuelles. Clinique. Cholestérol total. HDL-cholestérol. LDL-cholestérol. Hypocholestérolémies

Cholestérol. Précautions de prélèvement. Valeurs usuelles. Clinique. Cholestérol total. HDL-cholestérol. LDL-cholestérol. Hypocholestérolémies Cholestérol 89 Cholestérol L hypercholestérolémie est un facteur de risque d athérosclérose comme l ont établi de grandes enquêtes épidémiologiques. Dans le sang, le cholestérol est transporté par des

Plus en détail

EXPLORATION DES LIPIDES ET LIPOPROTEINES

EXPLORATION DES LIPIDES ET LIPOPROTEINES Faculté de médecine Laboratoire de biochimie EXPLORATION DES LIPIDES ET LIPOPROTEINES S.A HAMMA PLAN DU COURS I- INTRODUCTION II- BILAN LIPIDIQUE 1- Bilan lipidique systématique 2- Bilan lipidique orienté

Plus en détail

Biochimie Cours de Baudry Erlich Le 29/10/2007 à 13h30 Ronéotypeurs : David FIDAHOUSSEN et Marianne LANGLOIS. ED n 4 CONDUITE À TENIR DEVANT

Biochimie Cours de Baudry Erlich Le 29/10/2007 à 13h30 Ronéotypeurs : David FIDAHOUSSEN et Marianne LANGLOIS. ED n 4 CONDUITE À TENIR DEVANT Biochimie Cours de Baudry Erlich Le 29/10/2007 à 13h30 Ronéotypeurs : David FIDAHOUSSEN et Marianne LANGLOIS ED n 4 CONDUITE À TENIR DEVANT UNE DYSLIPIDEMIE 1 Conduite à tenir devant une dyslipidémie PLAN

Plus en détail

PATHOLOGIES DU METABOLISME LIPIDIQUE ET EXPLORATION BIOLOGIQUE DES DYSLIPIDEMIES

PATHOLOGIES DU METABOLISME LIPIDIQUE ET EXPLORATION BIOLOGIQUE DES DYSLIPIDEMIES PATHOLOGIES DU METABOLISME LIPIDIQUE ET EXPLORATION BIOLOGIQUE DES DYSLIPIDEMIES RAPPEL Les lipides sont un groupe hétérogène de substances qui ont des acides gras dans leur structure ou une molécule qui

Plus en détail

Exploration du métabolisme

Exploration du métabolisme Exploration du métabolisme lipidique Pr. Layachi Chabraoui Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat Cours de 2ème année de Médecine 2010-2011 1- Lipides et lipoprotéines Lipides plasmatiques: Cholestérol,

Plus en détail

Lipoprotéines et bilan lipidique Risque cardiovasculaire et athérome

Lipoprotéines et bilan lipidique Risque cardiovasculaire et athérome Lipoprotéines et bilan lipidique Risque cardiovasculaire et athérome Dr Claude Bendavid MCU-PH Biochimie Hôpital Sud claude.bendavid@univ-rennes1.fr PCEM2 «Cœur et vaisseaux» Biochimie Rennes 2009-2010

Plus en détail

METABOLISME DES LIPOPROTEINES

METABOLISME DES LIPOPROTEINES 1 Chapitre 19 Pr Claude ZINSOU METABOLISME DES LIPOPROTEINES OBJECTIFS De l enseignant Compléter les connaissances relatives au métabolisme des lipides, dans lequel nous avons insisté sur leur dégradation

Plus en détail

FDRCV Dyslipidémies et Syndrome Métabolique

FDRCV Dyslipidémies et Syndrome Métabolique FDRCV Dyslipidémies et Syndrome Métabolique Pr Ducluzeau Nutrition Diabétologie, CHRU Tours L athérosclérose correspond à une réaction de défense inflammatoire «mal appropriée» face à une agression de

Plus en détail

Diététique de la dyslipidémie

Diététique de la dyslipidémie Diététique de la dyslipidémie 1) Définition Anomalie du métabolisme des lipides à l origine de perturbations biologiques. On peut observer : - Une hypercholestérolémie : augmentation isolée du cholestérol

Plus en détail

Diagnostic: bilan biologique

Diagnostic: bilan biologique Diagnostic: bilan biologique Bilan lipidique de «base» = EAL = Exploration d une anomalie lipidique Comporte: Impérativement à jeun depuis 12-24 heures Aspect du sérum Dosage des triglycérides (TG) Dosage

Plus en détail

Les lipides et dérivés

Les lipides et dérivés UE1 : Biochimie Les lipides et dérivés Partie 5 : Digestion, absorption et transport des lipides Partie 6 : Méthodes d analyse Isabelle Hininger-Favier Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier

Plus en détail

Biochimie clinique DCEM1-2010

Biochimie clinique DCEM1-2010 Françoise Maupas-Schwalm Biochimie clinique DCEM1-2010 Généralités Structure des lipoprotéines Métabolisme des lipoprotéines Le bilan lipidique Principales dyslipoprotéinémies Conclusion 2 Généralités

Plus en détail

1. Recommandations de l AFSSAPS

1. Recommandations de l AFSSAPS E08-1 E08 Hypolipémiants Depuis une dizaine d années de nombreux résultats se sont accumulés pour prouver l intérêt de l abaissement du LDL-cholestérol en prévention primaire et secondaire des évènements

Plus en détail

Bêta-oxydation des acides gras

Bêta-oxydation des acides gras O C N C 2 O C 2 SO 3 O O acide taurocholique O C N C 2 COO O O O acide glycocholique Figure.2 Structure d un sel biliaire formé par conjugaison entre un acide biliaire (ici l acide cholique) soit avec

Plus en détail

Dr N. MATOUGUI Journées de Formation Médicale Continue de Kouba 2010

Dr N. MATOUGUI Journées de Formation Médicale Continue de Kouba 2010 Dr N. MATOUGUI Journées de Formation Médicale Continue de Kouba 2010 Introduction Hypercholestérolémie (HC) est: - Fréquente - Pure ou mixte - Essentielle ou secondaire Facteur de risque cardiovasculaire

Plus en détail

Sources énergétiques disponibles chez l homme (70 kg) en début de jeûne: Sources d énergie: Poids (kg) kj

Sources énergétiques disponibles chez l homme (70 kg) en début de jeûne: Sources d énergie: Poids (kg) kj Sources énergétiques disponibles chez l homme (70 kg) en début de jeûne: Sources d énergie: Poids (kg) kj Triacylglycérols (tissu adipeux) 15 589.000 (39/g) Protéines (muscles) 6 100.000 (16/g) Glycogène

Plus en détail

Bilan lipidique: nouvelles recommandations, nouvelles nomenclature

Bilan lipidique: nouvelles recommandations, nouvelles nomenclature PROBIOQUAL E.P.U. de BIOLOGIE Séance du 13/03/06 Bilan lipidique: nouvelles recommandations, nouvelles nomenclature Agnès SASSOLAS, biologiste P.H. UF Lipides- Dyslipidémies - Biochimie Groupe Hospitalier

Plus en détail

Athérosclérose (3) Les hyperlipoprotéinémies

Athérosclérose (3) Les hyperlipoprotéinémies Athérosclérose (3) Les hyperlipoprotéinémies Points à comprendre Les anomalies du métabolisme lipidique sont à l origine de perturbations biologiques avec des conséquences importantes en termes de santé

Plus en détail

Utilisation des substrats énergétiques

Utilisation des substrats énergétiques Utilisation des substrats énergétiques Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Les organes et les substrats... 3 I.1 Les substrats énergétiques...

Plus en détail

3.4 Comment se situe la population française ou les jeunes? 3.4.1 Exemple de résultats en France

3.4 Comment se situe la population française ou les jeunes? 3.4.1 Exemple de résultats en France 3.4 Comment se situe la population française ou les jeunes? 3.4.1 Exemple de résultats en France Etude conduite chez des étudiants dans 3 villes (Montpellier, Bordeaux, Grenoble) Age : 19 à 26 ans Année

Plus en détail

des lipoprotéines. Fabrizio Andreelli, Delphine Jacquier

des lipoprotéines. Fabrizio Andreelli, Delphine Jacquier Place du foie dans le métabolisme des lipoprotéines Fabrizio Andreelli, Delphine Jacquier Service de diabétologie-endocrinologie-nutrition, hôpital Bichat-Claude Bernard, 46 rue Henri Huchard, 75877 Paris

Plus en détail

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales Université Joseph Fourier FACULTE DE MEDECINE 38700 LA TRONCHE Année Universitaire 2012/2013 EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales 1ère SESSION UE 5.1 : Biochimie 1 Lundi 4 février 2013 8h30 à 9h30

Plus en détail

Métabolisme des lipides et des lipoprotéines. Les lipoprotéines. Applications médicales

Métabolisme des lipides et des lipoprotéines. Les lipoprotéines. Applications médicales Métabolisme des lipides et des lipoprotéines Les lipoprotéines Applications médicales UE de Nutrition 2012-2013 2013 C Ged INSERM U1035 Bilan lipidique Valeurs normales de l adulte Exploration d une anomalie

Plus en détail

Métabolisme des lipoprotéines

Métabolisme des lipoprotéines Université de MOSTAGANEM Faculté de médecine Module de biochimie Métabolisme des lipoprotéines Plan du cours: Introduction I. Définition des lipoprotéines II. Structure des lipoprotéines III. Classification

Plus en détail

Plan. I. Introduction. II. Etude des lipoprotéines. III. Le métabolisme des lipoprotéines. IV. Exploration biochimique. V.

Plan. I. Introduction. II. Etude des lipoprotéines. III. Le métabolisme des lipoprotéines. IV. Exploration biochimique. V. Plan I. Introduction. II. Etude des lipoprotéines. III. Le métabolisme des lipoprotéines. IV. Exploration biochimique. V. Dyslipidémies Introduction Les lipides sont des molécules hydrophobes ne peuvent

Plus en détail

EXPLORATION DU METABOLISME DES LIPIDES ET LIPOPROTEINES

EXPLORATION DU METABOLISME DES LIPIDES ET LIPOPROTEINES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE UNIVERSITE MENTOURI- CONSTANTINE EXPLORATION DU METABOLISME DES LIPIDES ET LIPOPROTEINES PAR DR H.BOUMECHRA Année universitaire : 2014-2015 1 PLAN I/ INTRODUCTION

Plus en détail

Exploration des Dyslipoprotéinémies ou Dyslipidémies

Exploration des Dyslipoprotéinémies ou Dyslipidémies Exploration des Dyslipoprotéinémies ou Dyslipidémies I Quand Pratiquer une Exploration du Bilan Lipidique? II Le Bilan Lipidique III La Classification des Hyperlipidémies IV Les Hyperlipidémies Essentielles

Plus en détail

Normolipémiants. Les raisons de leur prescription - Risque lipidique (épidémiologie) - Baisse du cholestérol (LDL) - Efficacité du traitement

Normolipémiants. Les raisons de leur prescription - Risque lipidique (épidémiologie) - Baisse du cholestérol (LDL) - Efficacité du traitement Normolipémiants Les raisons de leur prescription - Risque lipidique (épidémiologie) - Baisse du cholestérol (LDL) - Efficacité du traitement Avant le traitement : que faire? - Détermination des facteurs

Plus en détail

41 - Les Normolipémiants

41 - Les Normolipémiants 1 Les Dyslipidémies 41 - Les Normolipémiants Elles consistent en une modification des concentration plasmatiques en lipides, TG et cholestérol suite à une augmentation des lipoprotéines porteuses. Classement

Plus en détail

MÉTABOLISME des LIPOPROTÉINES

MÉTABOLISME des LIPOPROTÉINES MÉTABOLISME des LIPOPROTÉINES STRUCTURE des LIPOPROTÉINES Exemple d une d VLDL Apoprotéine C Apoprotéine B100 Surface Phospholipides Cholestérol libre Apoprotéine E Noyau Triglycérides Chol estérifié CARACTÉRISTIQUES

Plus en détail

HYPOCHOLESTEROLEMIANTS

HYPOCHOLESTEROLEMIANTS HYPOCHOLESTEROLEMIANTS Aux USA, chaque année: > 500 000 décès suite à des maladies cardiovasculaires > 1 000 000 infarctus! > 100 000 000: total cholestérol > 200 mg/dl > 12 000 000 candidats à des médicaments

Plus en détail

Abdel Khalil, Ph.D. Département de médecine. Service de gériatrie Université de Sherbrooke

Abdel Khalil, Ph.D. Département de médecine. Service de gériatrie Université de Sherbrooke Abdel Khalil, Ph.D. Département de médecine. Service de gériatrie Université de Sherbrooke L athérosclérose Une maladie inflammatoire chronique des grosses artères, à localisation intimale, dont l agent

Plus en détail

LES LIPOPROTEINES : METABOLISME NORMAL ET PATHOLOGIQUE

LES LIPOPROTEINES : METABOLISME NORMAL ET PATHOLOGIQUE LES LIPOPROTEINES : METABOLISME NORMAL ET PATHOLOGIQUE I-INTRODUCTION : Les lipides constituent une famille hétérogène de molécules hydrophobes indispensables au fonctionnement de l organisme. Les principaux

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et Cholestérol: Existe-t-il un lien?

Maladie d Alzheimer et Cholestérol: Existe-t-il un lien? Maladie d Alzheimer et Cholestérol: Existe-t-il un lien? Dr. Sébastien FEUILLETTE Laboratoire de Génétique Moléculaire CHU Rouen 10 décembre 2009 Cholestérol et Alzheimer: des arguments Facteurs de risque

Plus en détail

Le Cholestérol. Jacques MANSOURATI CHU BREST

Le Cholestérol. Jacques MANSOURATI CHU BREST Vrai ou Faux Le cholestérol est inutile à l organisme humain L alimentation est la principale source de cholestérol Seul le taux de cholestérol total est important dans la prévention des maladies cardiovasculaires

Plus en détail

Métabolisme du cholestérol et des lipoprotéines

Métabolisme du cholestérol et des lipoprotéines Métabolisme du cholestérol et des lipoprotéines Structure du cholestérol Alcool secondaire polycyclique, insaturé: noyau stérane; C 17 chaîne hydrocarbonée branchée Faible caractère amphiphile: HO-C 3

Plus en détail

Traitements Hypolipémiants

Traitements Hypolipémiants Chapitre 14 Traitements Hypolipémiants Item 132 : Angine de poitrine et infarctus du myocarde Plan Introduction 1. les statines 2. les fibrates Introduction Traiter une dyslipidémie revient le plus souvent

Plus en détail

METABOLISME DU CHOLESTEROL

METABOLISME DU CHOLESTEROL FACULTE DE MEDECINE DE MOSTAGANEM 2014/2015 METABOLISME DU CHOLESTEROL Dr GUELLA INTRODUCTION Structure et propriétés Importance biologique Sources et besoins de l organisme en cholestérol Métabolisme

Plus en détail

Congrès de la SAMEV Institut Pasteur Delly Brahim 20, 21, 22 Mai 2011.

Congrès de la SAMEV Institut Pasteur Delly Brahim 20, 21, 22 Mai 2011. 4ème Congrès de la SAMEV Institut Pasteur Delly Brahim 20, 21, 22 Mai 2011. Cas clinique FMC sur les Statines Les Statines : une des armes multi-cibles précoce du Syndrome Métabolique Pr Fifi OTMANI, Service

Plus en détail

Normolipémiants I. Dyslipidémies II. Classification des normolipémiants III. Propriétés des normolipémiants

Normolipémiants I. Dyslipidémies II. Classification des normolipémiants III. Propriétés des normolipémiants 4287_ Page 887 Mardi, 13. août 2013 12:34 12 > Apogee FrameMaker Noir Normolipémiants C. FERNANDEZ Laboratoire de pharmacie clinique, EA 4123 «Barrières et passage des médicaments», UFR de pharmacie, université

Plus en détail

Les Dyslipidémies. Service de Diabétologie et Centre Clinico-Biologique de l'athérosclérose Hôpital Pasteur, CHU Nice

Les Dyslipidémies. Service de Diabétologie et Centre Clinico-Biologique de l'athérosclérose Hôpital Pasteur, CHU Nice Les Dyslipidémies Service de Diabétologie et Centre Clinico-Biologique de l'athérosclérose Hôpital Pasteur, CHU Nice Définition Anomalie du taux de lipides dans le sang Affections hétérogènes très fréquentes

Plus en détail

Les recommandations 2005 sur la prise en charge des dyslipidémies

Les recommandations 2005 sur la prise en charge des dyslipidémies Endocrino.net Polycopié national Page 1 sur 10 Les recommandations 2005 sur la prise en charge des dyslipidémies Les messages clés 1) Tous les patients qui ont soit une augmentation des triglycérides (>1,50

Plus en détail

Items 129, 129 bis : Dyslipidémies

Items 129, 129 bis : Dyslipidémies Items 129, 129 bis : Dyslipidémies Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Généralités... 3 II Bilan lipidique... 4 III

Plus en détail

Métabolisme des lipoprotéines: de la physiologie à la maladie. Noël Peretti MD-PHD UF de Nutrition Pédiatrique Hôpital Édouard Herriot

Métabolisme des lipoprotéines: de la physiologie à la maladie. Noël Peretti MD-PHD UF de Nutrition Pédiatrique Hôpital Édouard Herriot Métabolisme des lipoprotéines: de la physiologie à la maladie Noël Peretti MD-PHD UF de Nutrition Pédiatrique Hôpital Édouard Herriot PLAN Introduction: Les lipides: structures et rôles Besoins en lipides:

Plus en détail

Lipides, lipoprotéines, apolipoprotéines et bilan cardiovasculaire?

Lipides, lipoprotéines, apolipoprotéines et bilan cardiovasculaire? Lipides, lipoprotéines, apolipoprotéines et bilan cardiovasculaire? Richard W. James, Labo des Lipides, Dépt. de Médecine Interne, Faculté de Médecine, Université de Genève, Genève Lipides, lipoprotéines

Plus en détail

LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE CHOLESTEROL. GabrieleJasmin@Fotolia DES REPONSES CLAIRES

LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE CHOLESTEROL. GabrieleJasmin@Fotolia DES REPONSES CLAIRES LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE CHOLESTEROL GabrieleJasmin@Fotolia DES REPONSES CLAIRES Risque Cardiovasculaire global Certains comportements de notre vie de tous les jours augmentent notre probabilité de faire

Plus en détail

ANNEXE XXIII LE MÉTABOLISME DU CHOLESTÉROL

ANNEXE XXIII LE MÉTABOLISME DU CHOLESTÉROL ANNEXE XXIII LE MÉTABOLISME DU CHOLESTÉROL Le cholestérol* est un composé essentiel des cellules eucaryotes, car il est un élément constitutif de leurs membranes. Chez les mammifères, il est transporté

Plus en détail

Le diabète : définition

Le diabète : définition Le diabète : définition Glycémie à jeûn > 7mmol/l ou 1,26g/l (après au moins 8 heures de jeûne) dosage effectué sur 2 prélèvements différents Ou Glycémie prise à n importe quel moment de la journée 2g/l

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Suivi du traitement par Hypolipémiants ou Normolipémiants. Dr Jacqueline Azay-Milhau Laboratoire de Pharmacologie

Suivi du traitement par Hypolipémiants ou Normolipémiants. Dr Jacqueline Azay-Milhau Laboratoire de Pharmacologie Suivi du traitement par Hypolipémiants ou Normolipémiants Dr Jacqueline Azay-Milhau Laboratoire de Pharmacologie PLAN Pourquoi accompagner les patients sous hypolipémiants? Rappels: L athérosclérose Les

Plus en détail

Physiologie du Pancréas endocrine

Physiologie du Pancréas endocrine Physiologie du Pancréas endocrine 1 I. Introduction II. Insuline Plan 1. Sécrétion 2. Régulation 3. Actions physiologiques 4. Mode d action III. Glucagon 2 2eme Année de médecine 1 Cellules β I. Introduction

Plus en détail

Nouveau marqueur et cible dans le traitement de la dyslipidémie

Nouveau marqueur et cible dans le traitement de la dyslipidémie Nouveau marqueur et cible dans le traitement de la dyslipidémie Présentée par Catherine Montminy Étudiante en pharmacie de 3 e année Février 2014 Plan de la présentation Population visée par un bilan lipidique

Plus en détail

TABLE DES MATIERES RÉSUMÉ AVANT-PROPOS TABLE DES MATIÈRES LISTE DES FIGURES LISTE DES TABLEAUX LISTE DES ABBREVIATIONS INTRODUCTION 1

TABLE DES MATIERES RÉSUMÉ AVANT-PROPOS TABLE DES MATIÈRES LISTE DES FIGURES LISTE DES TABLEAUX LISTE DES ABBREVIATIONS INTRODUCTION 1 TABLE DES MATIERES RÉSUMÉ AVANT-PROPOS TABLE DES MATIÈRES LISTE DES FIGURES LISTE DES TABLEAUX LISTE DES ABBREVIATIONS ii iii v viii x xii INTRODUCTION 1 CHAPITRE I : REVUE DE LITTÉRATURE 3 1.1 Le gène

Plus en détail

Les dyslipidémies chez. Noël Peretti MD-PHD UF de Nutrition Pédiatrique Hôpital Femme Mère Enfant de Lyon. l enfant

Les dyslipidémies chez. Noël Peretti MD-PHD UF de Nutrition Pédiatrique Hôpital Femme Mère Enfant de Lyon. l enfant Les dyslipidémies chez Noël Peretti MD-PHD UF de Nutrition Pédiatrique Hôpital Femme Mère Enfant de Lyon l enfant 07/05/2015 Objectifs de cette formation ü 1) Rappels sur ü Les classes de lipides ü Les

Plus en détail

1. Risque cardiovasculaire & inflammatoire

1. Risque cardiovasculaire & inflammatoire 1.1 Lipides et inflammation 1.2 Profil des acides gras 1.3 Athérogénicité des lipoprotéines et marqueurs émergents RISQUE CARDIOVASCULAIRE & INFLAMMATOIRE Lipides et inflammation Sang natif - gel 1 tube

Plus en détail

Les lipides. Une famille hétérogène

Les lipides. Une famille hétérogène Les lipides Docteur Bernard LARDY Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 Une famille hétérogène 1 Définition Les lipides (du grec lipos, graisse, huile) sont

Plus en détail

Cholestérol : votre feuille d'analyse à la loupe

Cholestérol : votre feuille d'analyse à la loupe Cholestérol : votre feuille d'analyse à la loupe Le taux de cholestérol sanguin représente l'un des principaux facteurs de risque cardiovasculaire. Ses concentrations doivent être basses pour prévenir

Plus en détail

Cas clinique n 1 : Rappel : Le métabolisme des lipoprotéines:

Cas clinique n 1 : Rappel : Le métabolisme des lipoprotéines: Cas clinique n 1 : Madame Grace Kella, 58 ans, fume, "mais modérément", ses 10 cigarettes par jour depuis 35 ans. Sa mère a présenté un infarctus du myocarde à 63 ans et Madame Kella a pensé qu'il serait

Plus en détail

Hyperuricémie : un facteur de risque souvent négligé

Hyperuricémie : un facteur de risque souvent négligé Hyperuricémie : un facteur de risque souvent négligé MEH CHERIFI,M ARAB ; A RAMDANI, F ALIBDESSAMED, Z GUECHI 21ème Congrès National de Médecine Interne. Tlemcen 15, 16 et 17 mai Introduction I PM : 168

Plus en détail

Session de Janvier 2011 DCEM1 UE NUTRITION. 12 Janvier 2011 de 10h30 à 11h30. QCM de 20 questions (pages 1 à 6)

Session de Janvier 2011 DCEM1 UE NUTRITION. 12 Janvier 2011 de 10h30 à 11h30. QCM de 20 questions (pages 1 à 6) Session de Janvier 2011 DCEM1 UE NUTRITION 12 Janvier 2011 de 10h30 à 11h30 QCM de 20 questions (pages 1 à 6) Pensez à écrire vos nom, prénom et numéro d étudiant sur la grille optique distribuée! Question

Plus en détail

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RAPPEL DEFINITIONS Hyperlipidémie g/l mmol/l Triglycérides < 2 < 2.2 Cholestérol Total

Plus en détail

Un adulte sur deux en France présente une anomalie lipidique. L hypercholestérolémie est la plus fréquente de ces anomalies. Considéré comme un des

Un adulte sur deux en France présente une anomalie lipidique. L hypercholestérolémie est la plus fréquente de ces anomalies. Considéré comme un des Un adulte sur deux en France présente une anomalie lipidique. L hypercholestérolémie est la plus fréquente de ces anomalies. Considéré comme un des principaux ennemis de nos artères, le «mauvais» cholestérol

Plus en détail

Métabolisme lipidique et insulinothérapie dans le sepsis. Desc réa med déc 2007 Julie Motuel

Métabolisme lipidique et insulinothérapie dans le sepsis. Desc réa med déc 2007 Julie Motuel Métabolisme lipidique et insulinothérapie dans le sepsis Desc réa med déc 2007 Julie Motuel Introduction Le patient de réanimation subit de profondes perturbations métaboliques (glucidiques, lipidiques,

Plus en détail

Lipoprotéines, cholestérol et dyslipidémies. Jacqueline Lehmann-Che Service de Biochimie Hôpital St Louis

Lipoprotéines, cholestérol et dyslipidémies. Jacqueline Lehmann-Che Service de Biochimie Hôpital St Louis Lipoprotéines, cholestérol et dyslipidémies Jacqueline Lehmann-Che Service de Biochimie Hôpital St Louis jacqueline.lehmann-che@sls.aphp.fr 1 Sommaire Rappel des lipides La biosynthèse du cholestérol Le

Plus en détail

Normolipémiants : quelles limites chez le sujet âgé?

Normolipémiants : quelles limites chez le sujet âgé? Normolipémiants : quelles limites chez le sujet âgé? René Valéro Service Nutrition-Maladies Métaboliques-Endocrinologie Hôpital de la Timone Marseille Incidence maladies cardiovasculaires du sujet âgé

Plus en détail

Les médicaments hypolipémiants et les médicaments de l obésité

Les médicaments hypolipémiants et les médicaments de l obésité Les médicaments hypolipémiants et les médicaments de l obésité Julien Bezin Service de pharmacologie médicale Université de Bordeaux Les médicaments hypolipémiants 2 I. Rappels physiopathologiques Lipides

Plus en détail

PLACE DES DOSAGES DES APOLIPOPROTEINES A1 ET B

PLACE DES DOSAGES DES APOLIPOPROTEINES A1 ET B PLACE DES DOSAGES DES APOLIPOPROTEINES A1 ET B DANS LE BILAN LIPIDIQUE TEXTE COURT SEPTEMBRE 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX

Plus en détail

Traitements hypolipémiants et rein. Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09

Traitements hypolipémiants et rein. Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09 Traitements hypolipémiants et rein Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09 Traitements hypolipémiants et rein Traiter pourquoi? Dyslipidémie et pathologies rénales? Pathologie rénale Cholestérol total LDL-c

Plus en détail

Syndrome MétaboliqueM

Syndrome MétaboliqueM Syndrome MétaboliqueM et risque cardiovasculaire Congrès s du Sommeil 2007 Nantes Dr Pierre-Henri Ducluzeau Diabétologie tologie-nutrition CHU-ANGERS Syndrome MétaboliqueM Définition s Syndrome X Syndrome

Plus en détail

LES INFOS DE L A.F.M.O.

LES INFOS DE L A.F.M.O. Mise à jour Septembre 2004 LES INFOS DE L A.F.M.O. A ssociation F rançaise de M édecine O rthomoléculaire Cholestérol et Athérosclérose Prise en charge bionutritionnelle 1. Structure, métabolisme et fonction

Plus en détail

Cours n 6 Lipoprotéines, cholestérol et dyslipidémies

Cours n 6 Lipoprotéines, cholestérol et dyslipidémies UE8 Nutrition Dr Lehmann-Che Le 12/10/12, de 13h30 à 16h30 Ronéotypeur : Julien Bellier Ronéolecteur : Karl Goetze Cours n 6 Lipoprotéines, cholestérol et dyslipidémies Ronéo n 3 Page 1 sur 20 Sommaire

Plus en détail

Repérage d une anomalie lipidique dans le cadre de l évaluation du risque cardio-vasculaire global

Repérage d une anomalie lipidique dans le cadre de l évaluation du risque cardio-vasculaire global Synthèse fiche mémo Principales dyslipidémies : stratégies de prise en charge Février 2017 Cte synthèse présente les points essentiels de la fiche mémo : «Principales dyslipidémies : stratégies de prise

Plus en détail

PLACE DES DOSAGES DES APOLIPOPROTEINES A1 ET B

PLACE DES DOSAGES DES APOLIPOPROTEINES A1 ET B PLACE DES DOSAGES DES APOLIPOPROTEINES A1 ET B DANS LE BILAN LIPIDIQUE RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE SEPTEMBRE 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis

Plus en détail

Physiologie des testicules

Physiologie des testicules Plan généralg Physiologie des testicules PC 2 Module endocrinologie J.O. Fortrat Explorations Fonctionnelles Vasculaires CHU d'angers 1. Androgè testiculaires 2. Régulation Axe hypothalamo-hypophysaire

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 P A R T I E 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée

Plus en détail

PARTS RESPECTIVES DES GLUCIDES ET DES LIPIDES DANS LA PRODUCTION D ENERGIE A L EXERCICE (d après Costill D.L.)

PARTS RESPECTIVES DES GLUCIDES ET DES LIPIDES DANS LA PRODUCTION D ENERGIE A L EXERCICE (d après Costill D.L.) PARTS RESPECTIVES DES GLUCIDES ET DES LIPIDES DANS LA PRODUCTION D ENERGIE A L EXERCICE (d après Costill D.L.) % Production d énergie 70 Glucides Lipides QR 60 50 40 QR 0,90 0,80 0 10 20 30 40 50 60 Temps

Plus en détail

Nationaux Diagnostiquer les principales dyslipidémies primitives et secondaires.

Nationaux Diagnostiquer les principales dyslipidémies primitives et secondaires. Chapitre 3 Item 220 UE 8 Dyslipidémies I. Diagnostic phénotypique II. Éliminer une cause d hyperlipidémie secondaire III. Diagnostic des hyperlipidémies primitives IV. Évaluation du risque cardiovasculaire

Plus en détail

Les dyslipidémies. Dr Irène Boronczyk Crépy en Valois

Les dyslipidémies. Dr Irène Boronczyk Crépy en Valois Les dyslipidémies Il existe un équilibre entre les différents types d acides gras : - saturés : AGS - mono-insaturés : AGMI - poly-insaturés : AGPI Dr Irène Boronczyk Crépy en Valois Incidence des déséquilibres

Plus en détail

NEPALM ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT. Fénofibrate... 140,00 mg Pour une gélule

NEPALM ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT. Fénofibrate... 140,00 mg Pour une gélule NEPALM 1. NOM DU MEDICAMENT FEGENOR 140 mg, gélule ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Fénofibrate... 140,00 mg Pour une gélule Pour la liste complète

Plus en détail

Rôle des acides biliaires dans la régulation de l homéostasie du glucose : implication de FXR dans la cellule bêta-pancréatique

Rôle des acides biliaires dans la régulation de l homéostasie du glucose : implication de FXR dans la cellule bêta-pancréatique Rôle des acides biliaires dans la régulation de l homéostasie du glucose : implication de FXR dans la cellule bêta-pancréatique Tuteur : Anne Muhr-Tailleux cardiovasculaires et diabète (Equipe 1) Institut

Plus en détail

Activité physique et Santé : sur quelles bases physiologiques et biologiques?

Activité physique et Santé : sur quelles bases physiologiques et biologiques? Activité physique et Santé : sur quelles bases physiologiques et biologiques? AX Bigard Institut de Recherche Biomédicale des Armées 38702 La Tronche - 91220 Brétigny / Orge Activité physique et prévention

Plus en détail

PROTOCOLE CONSENSUEL SUR LES HYPOLYPEMIANTS

PROTOCOLE CONSENSUEL SUR LES HYPOLYPEMIANTS PROTOCOLE CONSENSUEL SUR LES HYPOLYPEMIANTS Coordinateurs : - Pr Hédia Slimane Houissa - Pr Ag Faouzi Kanoun Participants : - Pr Claude Ben Slama - Pr Nejib Ben Abdallah - Pr Habib Haouala - Pr Ag Fahima

Plus en détail

Introduction (2) Introduction (1) FACTEURS DE RISQUE DE L ATHEROSCLEROSE : ROLE DU LABORATOIRE 22/05/2013 PLAN

Introduction (2) Introduction (1) FACTEURS DE RISQUE DE L ATHEROSCLEROSE : ROLE DU LABORATOIRE 22/05/2013 PLAN PLAN FACTEURS DE RISQUE DE L ATHEROSCLEROSE : ROLE DU LABORATOIRE GOMBET T*, MOKONDJIMOBE E* * Université Marien Ngouabi, Faculté des sciences de la santé, Brazzaville, Congo. INTRODUCTION I. L ATHEROSCLEROSE

Plus en détail

NUTRITION Les dyslipidémies. Les dyslipidémies

NUTRITION Les dyslipidémies. Les dyslipidémies NUTRITION Les dyslipidémies 28/04/2015 GEOFFROY Mathilde L2 (CR : Hamza Berguigua) CR : NUTRITION Pr René VALERO 22 pages Les dyslipidémies Plan : A. Introduction épidémiologie B. Physiologie du métabolisme

Plus en détail

Les hyperlipoprotéinémies

Les hyperlipoprotéinémies IV40 DYSLIPIDEMIES Les hyperlipoprotéinémies Introduction : Les hyperlipoprotéinémies (HlP) regroupent l'ensemble des augmentations d'1 ou de plusieurs classes de lipoprotéines plasmatiques, forme de transport

Plus en détail

Absorption des lipides

Absorption des lipides Absorption des lipides En occident, la ration alimentaire moyenne en lipides est comprise entre 60 et 150 grammes par jour dont 80 % est composé de triglycérides et les 20 % restant de cholestérol et de

Plus en détail

E01 - Facteurs de risque d athérosclérose: évaluation e t prévention

E01 - Facteurs de risque d athérosclérose: évaluation e t prévention E01-1 E01 - Facteurs de risque d athérosclérose: évaluation e t prévention Un facteur de risque est défini comme une condition associée à une augmentation de l incidence de la maladie avec un lien supposé

Plus en détail

Université de Monastir MEDICAMENTS DES AFFECTIONS ENDOCRINIENNES ET METABOLIQUES

Université de Monastir MEDICAMENTS DES AFFECTIONS ENDOCRINIENNES ET METABOLIQUES Université de Monastir MEDICAMENTS DES AFFECTIONS ENDOCRINIENNES ET METABOLIQUES Certificat Coordonné 4 4 ème année pharmacie Année Universitaire 2014/ 2015 Normolipémiants Cours de Chimie Thérapeutique

Plus en détail

Stratégies d intervention face à une dyslipidéme

Stratégies d intervention face à une dyslipidéme Stratégies d intervention face à une dyslipidéme Module Optionnel MG Module Optionnel MG Pr P. HOFLIGER La prévention Cardio-vasculaire Elle se conçoit à deux niveaux : Prévention primaire : patients sans

Plus en détail

REGULATION DE LA GLYCEMIE

REGULATION DE LA GLYCEMIE REGULATION DE LA GLYCEMIE Approvisionnement continu en glucose cellules activité métabolique normale. Constance remarquable de la glycémie : 4-6 mmol/l (0,7-1,1 g/l) Régulation étroite. Exemple : SNC Besoins

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS. Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique : les trois points-clés de la recommandation de l'afssaps (2005) 1

RÉFÉRENTIELS. Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique : les trois points-clés de la recommandation de l'afssaps (2005) 1 Cette recommandation, diffusée par l'afssaps en mars 2005, est une actualisation des recommandations Prise en charge des dyslipidémies (Afssaps, septembre 2000) et Modalités de dépistage et de diagnostic

Plus en détail