FORMULAIRE DE SOUMISSION DE PROJETS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMULAIRE DE SOUMISSION DE PROJETS"

Transcription

1 FORMULAIRE DE SOUMISSION DE PROJETS ACRONYME : Titre du projet : Les notions médico-légales du droit social Nature du projet : Financement projet exploratoire recherche Modalités : étude documentaire juridique entretiens enquête (par questionnaires) séminaire Finalité : Recherche structuration d un réseau sur le champ «santé/travail» Situation dans le programme scientifique de la MSHB : Pôle «Sociétés et santé» Pôle «Usages des TIC Pôle «Mondes armoricains et atlantiques» Pôle «Gouvernance dans les institutions publiques et privées» Hors pôle X Responsable scientifique : Nom et prénom : DEL SOL Marion... Fonction : Professeur de droit Université de Rennes 1 Discipline et section : Droit privé (section CNU 01)... Laboratoire de rattachement : IODE (UMR CNRS 6262-Unievrsité de Rennes 1)... Établissement : Université de Rennes 1... Téléphone : / Télécopie :... Chercheurs et/ou équipes participant au projet : noms, fonctions, discipline, section, institutions de rattachement Science juridique Nom Fonction Lieu d exercice Laboratoire DEL SOL Marion Professeur Co-responsable de l axe «Santé, travail et protection sociale» au sein de IODE Université de Rennes 1 IODE (UMR CNRS 6262/ Université de Rennes 1) DEDESSUS-LE MOUSTIER Gilles Maître de conférences Université de Rennes 1 IODE CORGAS-BERNARD Cristina Maître de conférences Université de Rennes 1 IODE WESTER-OUISSE Véronique Maître de conférences Université de Bretagne Occidentale IODE HÉAS Franck Maître de conférences Co-responsable de l équipe «Travail et solidarités» au sein de son laboratoire Université de Nantes Droit et Changement social (UMRCNRS 3128/ MSH Ange Guépin) 1/25

2 Sociologie MUÑOZ Jorge Maître de conférences Directeur du laboratoire ARS Université de Bretagne Occidentale ARS (Atelier Recherche Sociologique) EA 3149/UBO Médecine DEWITTE Jean-Dominique Professeur des universités-praticien hospitalier (médecine et santé au travail) Chef du service de Santé au Travail et des Maladies liées à l Environnement Directeur du Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé CHU Morvan Brest JE 2535 Éthique, professionnalisme et santé (UBO) DORÉMUS Benoît Docteur en médecine, médecin du travail et médecin coordonnateur du service interentreprises de santé au travail du pays de Saint-Malo Docteur en droit IODE Durée du projet (en mois) : 3 ans (de janvier 2012 à décembre 2014) Type de soutien demandé (en plus du label scientifique) : Soutien logistique 1 Préciser :... X Soutien en ingénierie de projet 2 Préciser : Montage projet ANR... Soutien en communication 3 Préciser :... X Soutien financier Montant demandé : (TTC) Gestion MSHB / X Délégation de gestion (gestion labo) Fait à Rennes, Le 13 octobre 2011 Signature du responsable scientifique Visas des directeurs des laboratoires impliqués ou du directeur de la fédération de recherche** **Fournir un exemplaire de cette page signée pour chaque laboratoire impliqué 1 Logistique : salles de réunions et de visioconférence sur réservation. 2 Ingénierie de projet : veille aux appels à projets nationaux et internationaux, aide au montage de projet régionaux, nationaux et internationaux, mise en réseau. 3 Communication : aide à l organisation de manifestations scientifiques dans le cadre du projet labellisé, diffusion, aide à l élaboration de projets de production audiovisuelle. 2/25

3 Moyens financiers demandés (A retourner avec le formulaire de soumission de projets) Titre du projet : Les notions médico-légales du droit social Responsable (s) (nom, prénom) : DEL SOL Marion Coût prévisionnel total du projet : Détail de la demande Année 1 Année 2 Année 3 FONCTIONNEMENT * consommables et petit matériel (unité < à 800 ) missions documentation - bibliographie reprographie réception divers fonctionnement (prestation de service, stage ) VACATION * EQUIPEMENT * TOTAL * Préciser la nature des dépenses dont montant du financement MSHB : Détail de la demande Année 1 Année 2 Année 3 FONCTIONNEMENT * consommables et petit matériel (unité < à 800 ) missions documentation - bibliographie reprographie réception divers fonctionnement (prestation de service, stage ) VACATION * TOTAL * Préciser la nature des dépenses Autres financements éventuels (préciser si obtenus ou escomptés) : Institution / Équipe Montant Pièces à joindre obligatoirement : se reporter à la partie «modalités de réponse» 3/25

4 Résumé LES NOTIONS MEDICO-LEGALES DU DROIT SOCIAL Éléments de problématique. Contrairement au modèle biomédical historiquement très présent dans le système français de santé et de protection sociale, le contexte actuel de promotion de la santé présuppose que la santé ne se réduit pas à l'absence de maladie. Pourtant, dans le cadre professionnel, la dégradation de l'état de santé du salarié est au cœur de sa prise en charge par le droit social (droit du travail et droit de la protection sociale). Cette prise en charge suppose au préalable que la situation du salarié entre dans le cadre d une des notions médico-légales existantes (notamment celles d inaptitude, d incapacité ou encore de pénibilité) dont la caractérisation soulève de nombreuses difficultés et incertitudes et dont on fera l hypothèse qu elles ne sont pas (ou plus) pertinentes dans un modèle axé sur la prévention et la préservation de la santé. Objectifs. Le projet se propose d appréhender la façon dont le droit social se saisit de ces notions médico-légales, de mesurer les points de convergence et de divergence entre les différentes branches du droit où ces notions médico-légales font sens (droit du travail, droit de la sécurité sociale, droit de la responsabilité civile, droit des assurances) et de comprendre la façon dont les différentes autorités médicales concernées par ces notions médico-légales s'en saisissent, spécialement les médecins du travail et les médecins conseil des organismes de sécurité sociale. Le projet ambitionne également de produire un cadre global de compréhension et d analyse des notions médico-légales du droit social en croisant les considérations juridiques, médicales et sociologiques. Il s agit là d un préalable nécessaire afin de vérifier l hypothèse selon laquelle ces notions n auraient pas la capacité de contribuer efficacement à la préservation et promotion de la santé des salariés. Éléments de méthodologie. La recherche, menée sur 3 ans, empruntera la voie classique d une analyse juridique de type documentaire qui sera enrichie par l exploitation de questionnaires renseignés par des professionnels de santé (spécialement des médecins du travail et des médecinsconseil d organismes de sécurité sociale) et la réalisation d entretiens auprès de certains de ces professionnels de santé. Équipe. L équipe constituée est pluri-institutionnelle et associe des chercheurs relevant des SHS (juristes et sociologues) et du domaine de la santé (un praticien hospitalier et un médecin du travail). La recherche se veut délibérément transdisciplinaire et s inscrit dans une volonté de confronter des points de vue universitaires et de praticiens. Valorisation. Outre des publications dans des revues, est envisagée l organisation d un séminaire au terme du projet. De plus, ce projet doit servir de base à la création d un réseau d expertise dans le champ «santé/travail» et de tremplin pour la soumission à des projets nationaux (type ANR). 4/25

5 DOSSIER SCIENTIFIQUE (A retourner avec le formulaire de soumission de projets) Table des matières LES NOTIONS MEDICO-LEGALES DU DROIT SOCIAL PRESENTATION DU PROJET DE RECHERCHE pp Éléments de problématique (p. 6) 2. Objet de recherche (p. 7) 3. Nature de la recherche (p. 7) 4. Objectifs de la recherche (pp. 7-8) 5. Méthodologie, modalités de travail et terrains d étude (pp. 8-10) 6. Valorisation et perspectives (p. 10) CALENDRIER PREVISIONNEL p. 11 REPARTITION DES TACHES ENTRE LES DIFFERENTS CHERCHEURS IMPLIQUES.p. 12 BIBLIOGRAPHIE pp CV SCIENTIFIQUE DES CHERCHEURS IMPLIQUES pp /25

6 Présentation du projet de recherche LES NOTIONS MEDICO-LEGALES DU DROIT SOCIAL La construction du système français de santé et de protection sociale repose pour l essentiel sur un modèle biomédical où la santé est définie par rapport à la maladie, dans lequel santé est antonyme de maladie. Mais, pas à pas et sans qu il soit besoin ici de retracer cette évolution ni de revenir sur les raisons qui en sont à l origine, une mutation de modèle s opère, davantage emprunte de considérations de santé publique. Bien que cette évolution ne soit pas achevée et que ses déclinaisons pratiques ne soient pas toujours très visibles, le contexte actuel est bien celui de la promotion de la santé, ce qui présuppose que la santé ne se réduit pas à l'absence de maladie ou de dysfonctionnement physique. 1. Éléments de problématique Le monde professionnel intègre lui aussi ce changement progressif de conception comme en attestent le développement des obligations d évaluation et de prévention des risques mises à la charge des entreprises mais aussi la montée en puissance de la très emblématique obligation de sécurité de résultat de l employeur. Pourtant, la dégradation de l'état de santé du salarié se trouve toujours au cœur de sa prise en charge par le droit social. Cette prise en charge suppose au préalable que la situation du salarié entre dans le cadre d une des notions médico-légales existantes (notamment celles d inaptitude, d incapacité ou encore de pénibilité). Mais, alors même que ces notions sont excessivement structurantes dans le champ disciplinaire du droit social puisque leur caractérisation conditionne l accès à des protections de nature diverse au profit du salarié concerné, il est surprenant de constater qu existe une sorte de voile d ignorance et/ou d incertitude sur les contours de ces notions auxquelles le droit social a recours. L ambition générale de ce projet est de lever ce voile et de contribuer, par une recherche transdisciplinaire, à la compréhension globale de ces notions. Au-delà, il s agit d initier des réflexions et des analyses sur les liens que les notions médico-légales du droit social (spécialement celle d inaptitude) entretiennent avec celle de santé. En effet, les notions médico-légales en question ont des connexions souvent fortes avec des considérations d emploi et de travail. Dès lors, la dimension «santé» semble souvent teintée d ambiguïté. Parfois même, on peut faire l hypothèse qu elle est parasitée à tel point que l on peut s interroger sur la pertinence de ces notions médico-légales. En d autres termes, si ces notions conditionnent de façon indiscutable le bénéfice de garanties pour les salariés confrontés à des altérations de leur santé, on peut en revancher douter qu elles contribuent à la protection de la santé des salariés. Le projet se propose donc de revisiter ces notions à l aune des ambitions de promotion de la santé dont on trouve une intéressante affirmation dans la toute récente loi relative à l organisation de la médecine du travail (loi n du 20 juillet 2011) 4. 4 En effet, l article L du Code du travail, dans sa version modifiée, dispose que «les services de santé au travail ont pour mission exclusive d'éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail. À cette fin, ils conduisent les actions de santé au travail, dans le but de préserver la santé physique et mentale des travailleurs tout au long de leur parcours professionnel». 6/25

7 2. Objet de recherche Le projet de recherche s intéressera aux principales notions médico-légales présentes dans le champ du droit social lato sens (droit du travail, droit de la sécurité sociale et, incidemment droit de la protection sociale complémentaire, spécialement le domaine de la prévoyance collective mise en place dans un cadre professionnel). Le choix est fait de retenir les notions dont la caractérisation repose, au moins partiellement, sur des considérations médicales et conditionne le bénéfice de protections ou garanties instituées par le droit social. Pour autant, l objet d étude inclura six notions : - l inaptitude médicale - l incapacité temporaire de travail - l incapacité permanente de travail - l invalidité - la pénibilité - le travailleur handicapé 5 Il y a lieu de remarquer que l objet de l étude est composite car l accroissement du nombre des notions médico-légales s inscrivant dans le champ du droit social est intervenu sans réelle recherche de cohérence et d articulation, l impression dominante étant celle d un empilement de dispositifs au gré des réformes. 3. Nature de la recherche Le projet tend à développer une recherche de nature exploratoire sur les considérations médico-légales qui jalonnent le droit social. En effet, s il existe de nombreux travaux sur les dispositifs de prise en charge et les garanties que le droit social institue au bénéfice des salariés confrontés à des problèmes de santé, peu de recherches se sont résolument attachées à comprendre les notions médico-légales du droit social et à les mettre en perspective les unes par rapport aux autres. Il s agit donc bien ici de réaliser un travail de recherche ayant vocation à appréhender ces notions dans leur singularité mais aussi et surtout dans leur globalité (comme un tout). La recherche envisagée se veut résolument transdisciplinaire, et non seulement pluridisciplinaire. L objectif n est pas in fine d additionner, voire de croiser les regards disciplinaires sur les notions médico-légales du droit social mais de saisir ces notions dans toute leur complexité et toutes leurs dimensions. 4. Objectifs de la recherche Le projet poursuit deux objectifs principaux autour desquels sera articulée la recherche. Le 1 er objectif vise à dépasser le cloisonnement «juridico-administratif» dans lequel sont enfermées les principales notions médico-légales du droit social. Atteindre cet objectif suppose d emprunter trois voies de recherche : - il convient d appréhender la façon dont le droit social se saisit de ces notions médicolégales et d analyser les articulations internes à ce champ disciplinaire qui existent entre certaines de ces notions : inaptitude/invalidité, incapacité/pénibilité ou encore inaptitude/pénibilité 6. 5 Le droit du travail connaît la notion de handicap. Mais, sur un plan médico-légal, c est la notion de travailleur handicapé qui est pertinente. 6 Ainsi, un commentateur avisé considère que «les obstacles mis par le législateur au bénéfice d une retraite à 60 ans pour les travailleurs ayant été exposés au risque de pénibilité vont provoquer la recherche de circuits de contournement parmi lesquels la reconnaissance d inaptitudes» (P.-Y. Verkindt, Réformer le droit de l inaptitude? RDT 2011, p. 413). 7/25

8 - il convient également d appréhender la façon dont le droit (en général) se saisit de ces notions médico-légales et de comprendre les points de convergence et de divergence entre les différentes branches du droit où ces notions médico-légales font sens (droit du travail, droit de la sécurité sociale, droit de la responsabilité civile, droit des assurances). À titre d exemple, le droit de la responsabilité organise la réparation du dommage corporel et des préjudices qui s ensuivent au rang desquels peuvent figurer notamment l incapacité de travail et l inaptitude ; or, leur perception par le droit de la responsabilité peut se démarquer de la conception qu'en adopte le droit social, alors qu'au fond, ce sont les mêmes réalités qui sont appréhendées. - il y a lieu d identifier et de comprendre la façon dont les différentes autorités médicales concernées par ces notions médico-légales s'en saisissent, spécialement les médecins du travail et les médecins conseil des organismes de sécurité sociale. Le 2 nd objectif est de produire un cadre global de compréhension et d analyse des notions médico-légales du droit social en croisant les considérations juridiques, médicales et sociologiques. Il s agit là d un préalable nécessaire afin de vérifier l hypothèse selon laquelle ces notions n auraient pas la capacité de contribuer efficacement à la préservation et promotion de la santé des salariés. 5. Méthodologie, modalités de travail et terrains d étude 5.1. Équipe de recherche L équipe de recherche constituée pour mener ce projet de recherche est composée de 8 membres 7. Elle présente trois caractéristiques essentielles : - tout d abord, cette équipe est pluri-institutionnelle à deux titres. En effet, les chercheurs qui la composent exercent dans trois Universités différentes (Rennes 1, Nantes, Brest) et relèvent de deux MSH (MSHB et MSH Ange Guépin). - ensuite, l équipe est pluridisciplinaire, les chercheurs appartenant à trois disciplines : le droit, la sociologie et la médecine. - enfin, prendront part à ce projet tant des universitaires que des professionnels (un médecin du travail et un praticien hospitalier). Indéniablement, cette triple dimension constitue un véritable atout devant conduire à un enrichissement de la réflexion par la confrontation, d une part, des regards que les différents disciplines mobilisées portent sur les notions médico-légales du droit social et, d autre part, des analyses théoriques et pratiques Cadre méthodologique La mise en œuvre de ce projet de recherche s appuiera sur différentes ressources méthodologiques. - une analyse juridique de type documentaire ; - l exploitation de questionnaires renseignés par des professionnels de santé ; - la réalisation d entretiens auprès de certains professionnels de santé. 7 Pour le détail de la liste des chercheurs ayant accepté de s associer au projet, voir supra pp Pour des précisions sur le CV et les publications des membres de l équipe, voir infra pp /25

9 Étude documentaire de nature juridique. Les contours des notions médico-légales, objet de la recherche, n ont pas nécessairement été définis par la loi (par exemple, la notion d inaptitude médicale) ou renvoient à des considérations délicates à objectiver (par exemple, perte d une capacité de gains en matière d invalidité). Or, au regard des objectifs du présent projet, il importe de disposer de connaissances précises sur l état du droit positif puisque ces connaissances constitueront le socle de la recherche. Pour y parvenir, il sera fait une recherche permettant de réaliser un état des lieux aussi exhaustif que possible du droit positif existant dans toutes les branches du droit où ces notions médicolégales sont présentes. Ainsi, pourront être identifiés les critères qui sont mobilisés pour définir les contours de ces notions, critères dont la pertinence sera soumise aux professionnels de santé auxquels des questionnaires seront adressés et des entretiens réalisés. Séminaires de travail. Afin de donner un véritable caractère transdisciplinaire à la recherche, plusieurs séminaires de travail réunissant l ensemble de l équipe seront programmés. A priori, au moins, un séminaire sera organisé chaque année (à Rennes, à Brest et à Nantes). Ces séminaires pourront conduire l équipe à inviter un ou plusieurs chercheurs «extérieurs» reconnus dans le domaine de la recherche. Questionnaires. Des questionnaires à destination de plusieurs catégories de professionnels de santé seront élaborés dans l objectif de comprendre la façon dont ils appréhendent les notions médico-légales qui sont au cœur de leur activité, de mesurer la façon dont ils s en saisissent et le regard critique qu ils portent dessus. Pour l essentiel, ces questionnaires s adresseront : - d une part, aux médecins du travail que le droit du travail investit notamment de la mission de contrôler l aptitude médicale des salariés à leur poste de travail. Cette première série de questionnaires sera élaborée en mobilisant les compétences des professionnels de santé associés au projet de recherche (J.-D. Dewitte et B. Dorémus). Ces questionnaires seront ensuite très largement diffusés aux médecins du travail exerçant en Bretagne et ce, grâce au réseau du Pr. J.-D. Dewitte et du Dr. B. Dorémus. Par ailleurs, eu égard aux très fortes interactions entre inaptitude et maintien dans l emploi (v. notamment l obligation de reclassement dans l entreprise mais aussi dans les autres entreprises du groupe), il s avèrera pertinent de questionner plus spécifiquement les médecins du travail d un grand groupe. Ainsi, grâce à la médiation du Dr. J.-C. Besson, médecin coordonnateur, les médecins du travail 8 ayant en charge les salariés du groupe Arkema seront destinataires de questionnaires ad hoc. - d autre part, aux médecins-conseil des organismes de sécurité sociale qui occupent une place centrale dans les mécanismes de reconnaissance des situations d invalidité et d incapacité et disposent d un regard privilégié pour comprendre les convergences et divergences entre les notions d invalidité, d incapacité et de pénibilité. Seront questionnés les médecins-conseil des caisses locales et régionales du régime général implantées en Bretagne. La diffusion de ces questionnaires sera facilitée par les nombreux contacts dont J. Muñoz et M. Del Sol disposent au sein des organismes de sécurité sociale. 8 Médecins exerçant en services autonomes de santé au travail ou bien dans le cadre de services de plate-forme ou encore au sein de services inter-entreprises interprofessionnels. 9/25

10 Entretiens. La recherche étant de nature qualitative, seront planifiés des entretiens auprès de plusieurs catégories d interlocuteurs : - auprès des professionnels de santé au cœur de notre problématique, à savoir des médecins du travail et des médecins-conseil de caisse. Ces entretiens se feront en amont de l élaboration des questionnaires afin d affiner et de rendre le plus pertinent possible le contenu de ceux-ci ; les entretiens interviendront également en aval des questionnaires et contribueront à l exploitation des résultats. - auprès d autres professionnels de santé. Plus spécifiquement, quelques entretiens seront organisés avec : des médecins dits de recours qui sont spécialisés dans l évaluation du dommage corporel ; des médecins experts sollicités dans le cadre de procédures judiciaires ; des médecins «de contrôle» (sollicités par les employeurs ou par des assureurs). 6. Valorisation et perspectives Dans son intention générale, la recherche proposée vise à disposer d un cadre de compréhension globale des notions médico-légales dont la caractérisation ouvre, à certaines conditions, des protections aux salariés dont la santé se trouve temporairement ou de façon permanente altérée. Visibilité de la recherche. Afin de contribuer à la visibilité de la recherche effectuée, il est envisagé au terme de ce programme de trois ans l organisation soit d un séminaire, soit d une journée d étude à destination tant du monde de la recherche que des professionnels. Par ailleurs, il est attendu des chercheurs impliqués qu ils s investissent dans la réalisation d articles en collaboration susceptibles d être soumis à des revues scientifiques mais aussi, le cas échéant, professionnelles. Retombées attendues. La réalisation du projet de recherche permettra la constitution d un réseau SHS/Santé, informel dans un premier temps, dans le champ de la santé au travail. Ce réseau doit contribuer à renforcer «localement» 9 et à fédérer l expertise dans ce domaine de recherche qui est en pleine évolution et, à terme, de bénéficier d une certaine reconnaissance nationale. Perspectives. L objectif d un tel réseau serait de nouer des collaborations avec d autres réseaux et institutions présents dans le domaine de la santé au travail mais aussi dans des domaines connexes ou susceptibles de le devenir (droit de la santé publique, droit de l environnement). Pour ce faire, il sera sollicité l appui de la cellule «ingénierie de projets» de la MSHB pour l aide qu elle peut apporter au montage de réponses à des appels à projets externes (type ANR, PCRD ). 9 Sur le territoire de la MSHB mais aussi sur celui de la MSH Ange Guépin (Nantes). 10/25

11 Calendrier prévisionnel Périodes janvier 2012 Activités Réunion initiale de travail, répartition des rôles et des tâches, validation d un calendrier de travail février juin 2012 Étude documentaire de nature juridique / Travail préalable pour l élaboration des questionnaires (dont entretiens exploratoires) septembre 2012 Journée d étude réunissant toute l équipe (présentation de réflexions de la part des deux professionnels de santé, puis échanges dans le but d orienter la construction des questionnaires) septembredécembre 2012 Étude documentaire de nature juridique / Construction des questionnaires janvier 2013 Validation des questionnaires / 1 ère confrontation des résultats de l étude documentaire et détermination de pistes de réflexions dans l optique d une synthèse févrierjuin 2013 Travail de synthèse à partir des résultats de l étude documentaire / Diffusion des questionnaires / Réalisation d entretiens septembredécembre 2013 Analyse des questionnaires / Réalisation d entretiens janvier 2014 Séminaire «fermé» avec présentation des 1 ers résultats soumis à l expertise d un chercheur reconnu févrierjuin 2014 Travail de synthèse / Préparation du rapport final septembredécembre 2014 Rédaction du rapport final / Préparation du séminaire final décembre 2014 Séminaire final 11/25

12 Répartition des tâches entre les différents chercheurs impliqués Chercheur Étude documentaire Synthèse sur étude documentaire Élaboration questionnaires et guides d entretiens Réalisation d entretiens Synthèse sur questionnaires et entretiens Rapport final Séminaire final CORGAS- BERNARD Cristina X X X X X X DEDESSUS- LE MOUSTIER Gilles X X X X X X X DEL SOL Marion X X X X X X X DEWITTE Jean- Dominique X X X X DORÉMUS Benoît X X X X X X HÉAS Franck X X X X X X MUÑOZ Jorge X X X X X WESTER- OUISSE Véronique X X X X X X 12/25

13 Bibliographie Publications des chercheurs impliqués se rapportant au projet de recherche 1. Publications à dimension juridique 1.1. Publications dans le champ du droit social DEL SOL Marion Ouvrage, L entreprise face aux risques professionnels, Éd. Liaisons, 2003, 171 p. Chapitre ouvrage collectif, Les risques psychosociaux, révélateurs des insuffisances du système de prise en charge des accidents du travail et maladies professionnelles (pp ), in La santé au travail à l épreuve de nouveaux risques, sous la direction de N. Dedessus-Le Moustier et F. Douguet, Éd. Lavoisier, 2010 Rapport de recherche, Quels liens entre santé et travail dans notre système de protection sociale? (sur appel d offres de la Mission Recherche du Ministère des affaires sociales, du travail et de la solidarité sur le thème «Santé et travail»), juin 2006 Colloque avec actes, Spécificités de la prise en charge des accidents du travail et des maladies professionnelles par notre système de protection sociale : portée des débats actuels (en collaboration avec P. Turquet, maître de conférences en sciences économiques), Paris, septembre 2006 Article, Décisions médicales et prérogatives patronales, Bulletin Social Francis Lefebvre n 2/1999, pp HÉAS Franck Ouvrage, Le reclassement du salarié en droit du travail, Paris, LGDJ, Bibliothèque de droit social, 2000, 452 p. Article, De l'inaptitude à l'emploi en cas de handicap, RDSS 2011, à paraître (oct. 2011) Article, État de santé, handicap et discrimination, JCP éd. Sociale 2011, pp Article, Le bien-être au travail, JCP éd. Sociale 2010, n 1284, pp Article, Observations sur le concept de dignité appliqué aux relations de travail, Droit ouvrier, sept. 2010, pp Article, Pénibilité au travail : reclasser ou prévenir?, Piste, févr. 2010, vol. 12, n Article, Pénibilité et droit du travail, JCP éd. Sociale 2009, n 1038, pp Article, Éléments pour une définition juridique de la pénibilité au travail, Travail et Emploi, n 104, oct.-déc. 2005, pp Article, Les conséquences de l inaptitude sur l emploi du salarié, JCP éd. Sociale 2005, 1395, pp /25

14 DEDESSUS-LE MOUSTIER Gilles Chapitre ouvrage collectif, TIC, santé et sécurité au travail (pp ), in La santé au travail à l épreuve de nouveaux risques, sous la direction de N. Dedessus-Le Moustier et F. Douguet, Éd. Lavoisier, 2010 Article, La prévention des risques professionnels, Revue Juridique de l Ouest 2004, p. 321 DORÉMUS Benoît Thèse, Pour un changement de paradigme de la relation santé-travail - Essai sur les évolutions juridiques et politiques nécessaires (500 p.) thèse pour le Doctorat en droit de l Université de Rennes 1 soutenue le 5 octobre 2011 (mention très honorable avec félicitations du jury) 1.2. Publications en droit de la responsabilité civile et droit des assurances CORGAS-BERNARD Cristina Chapitre ouvrage collectif, La loi du 17 juin 2008 et le droit de la réparation du dommage corporel, in La réforme de la prescription en matière civile : le chaos enfin régulé? sous la direction de P. Casson et de P. Pierre, Dalloz, Thèmes et commentaires, Actes, 2010, p. 93 Article, Le préjudice d angoisse consécutif à un dommage corporel : quel avenir?, Responsabilité civile et assurances, avril 2010 Article, Les barèmes, un instrument pertinent d harmonisation du droit de la réparation du dommage corporel?, Revue générale de droit médical, juin 2009, p. 171 Article, L indemnisation du dommage corporel depuis la réforme du recours des tiers payeurs. Jeux d influence, Revue Juridique de l Ouest 2009/4, pp Article, Les limites à la réparation du dommage corporel : l emblématique affaire de l hormone de croissance, Responsabilité civile et assurances 2009, étude 14 WESTER-OUISSE Véronique Participation ouvrage collectif, Définition de la causalité dans les projets européens sur le droit de la responsabilité, GRERCA Droits nationaux et projets européens en matière de responsabilité civile, Troisième séminaire : la causalité, Genève, mars 2010 (à paraître aux éditions Larcier 2011) 14/25

15 2. Publications à dimension sociologique MUÑOZ Jorge Ouvrage, L accident du travail. De la prise en charge au processus de reconnaissance, Rennes, Éd. PUR, coll. Sociétés, 2010, 286 p. Ouvrage co-écrit avec P. Guiol, Management des entreprises et santé des salariés, Rennes, Éd. PUR, Coll. Respublica, 2009, 301 p. Article avec P. Guiol, La pratique de la médecine du travail entre reconnaissance et indifférence, Archives des maladies professionnelles et de l environnement, n 96, juin 2008, pp Article avec P. Guiol, Management, participation et santé des salariés : des médecins et des salariés parlent, RECMA, n 304, 2007, pp Chapitre d ouvrage collectif, Prendre en charge un accident du travail : une compétence collectivement organisée, in Action publique et travail, sous le direction de G. Jeannot et L. Deroche, Paris, Éd. Octares, 2004, pp Chapitre d ouvrage collectif, Le dilemme de la réparation des victimes des risques professionnels : entre équité et égalité, in Normes et valeurs dans le champ de la santé, sous la direction de G. Cresson et alii, Rennes, Éd. ENSP, 2004 Chapitre d ouvrage collectif, La régulation assurantielle du système de risque professionnels : le cas de la fédération nationale des accidentés du travail et handicapés (FNATH), in Coopération, conflits et concurrence dans le système de santé, sous la direction de G. Cresson et alii, Rennes, Éd. ENSP, 2003, pp Article, La relation de service au sein de la Fédération Nationale des Accidentés du Travail et Handicapés : de la crise morale commune à l épreuve de la fragilité sociale, Revue Handicap et sciences sociales, 2003, n 98, pp Article, Prendre en charge un accident du travail : une activité de qualification à l épreuve de la précarisation, Sciences sociales et santé, 2003, n 21, pp Article, Une approche pragmatique de la responsabilité : le cas de la prise en charge des accidents du travail, Lien Social et Politiques, 2002, n 46, pp Chapitre d ouvrage collectif, La prise en charge des accidents du travail à l épreuve de la précarité, in Nouvelles dimensions de la précarité, sous la direction de M. Del Sol et alii, Rennes, Éd. PUR, 2001, pp /25

16 3. Publications à dimension médicale DEWITTE Jean-Dominique Publications internationales Lucas D., Lucas R., Boniface K., Jégaden D., Loddé B., Dewitte J.D., Occupational Asthma in the Commercial Fishing Industry: A case series and review of the literature. Int Marit Health, 2010;61, 1:13-17 B. Loddé, D. Lucas, R. Pougnet, D. Jegaden, JA. Bronstein, JD. Dewitte, Deaths on board: medical and legal implications for the maritime physician. Int Marit Health, 2010;61, 1:24-27 Lucas D., Loddé B., Jégaden D., Bronstein J.A., Pougnet R., Bell S., Dewitte J.D., Occupational poisoning by carbon monoxide aboard a gas carrier. Report on 8 cases. Int Marit Health, 2010;61, 3: Pougnet R., Loddé B., Lucas D., Jégaden D., Bell S., Dewitte J.D., A case of occupational asthma from metabisulphite in a fisherman. Int Marit Health, 2010;61, 3: B. Loddé, D. Jegaden, D. Lucas, M. Feraud, Y. Eusen, JD. Dewitte, Stress in Seamen and non Seamen employed in the Same Company (2008). Int Marit Health 59 (1-4) : D. Lucas, D. Jegaden, B. Loddé, C. Arvieux, JD. Dewitte, Occupational asthma in maritime environment (2006). Int Marit Health 57 (1-4) : B. Loddé, D. Jegaden, JD. Dewitte, Review of the maritime history in France (2006). IMHA News 5 (3) : 21 Publications nationales JD. Dewitte, M. Coman, M. Marquet, B. Loddé, La pathologie respiratoire infectieuse d origine professionnelle. Rev Mal Respir 2007 ; 24 : D. Jegaden, D. Lucas, C. Arvieux, J. D. Dewitte, B. Loddé, De l hygiène navale d hier à la médecine maritime d aujourd hui. Nouv Dermatol, 2006 ; vol 25 : D. Jegaden, B. Loddé, D. Lucas, JD. Dewitte, La réaction à Asparagopsis armata (Reaction to Asparagopsis armata). Nouv. Dermatol 2006, vol. 25 ; n o 7 : D. Lucas, B. Loddé, D. Jegaden, C. Arvieux, C. Leroyer, JD. Dewitte, Asthmes professionnels en milieu maritime. Arch Mal Prof Env 2007 ; 68 (1) : MT. Guillam, C. Claude, JD. Dewitte, V. Michel, C. Ségala, Aérocontaminants et morbidité chez les éleveurs de volailles. Arch Mal Prof Env 2007 ; 68 (2) : B. Dautzenberg, M. Delchanidis, J. Allcoufe, J. Osman, JD. Dewitte, Enquête sur l évolution du tabagisme sur le lieu de travail avec l interdiction de fumer au premier février 2007, France, janvier-mars BEH thématique, 29 mai 2007, M. Coman, B. Loddé, JD. Dewitte, La pathologie respiratoire infectieuse d origine professionnelle. Arch Mal Prof Env 2008 ; 69 (4) : B. Loddé, A. Lachaize, JD. Dewitte, S. Richecoeur, C. Fortun, R. Marianowski, P. Meriot, Epistaxis récidivantes chez des mécaniciens poids lourds : enquête étiologique à propos de 6 cas. Arch Mal Prof Env 2008 ; 69 (3) : JD. Dewitte, Marijuana abuse and employment, an underrated problem. Rev Mal Respir Dec;25(10): F. Herin, J-F. Gehanno, B. Loddé, A. Amar, V. Laplace, J-M. Soulat, JD. Dewitte, Maintien dans l emploi, prévention du handicap dans les établissements hospitaliers : développement et 16/25

17 étude préliminaire d outils pour assurer le recueil systématique et la comparabilité des informations. Arch Mal Prof Env 2009 ; 70 (1) : E. Quidelleur, B. Loddé, CL. Igoho-Zéphir, MB. Eniafe-Eveillard, P. Choucroun, JD. Dewitte, A. Baert, Évaluation des contraintes physiques, environnementales et de l astreinte cardiaque de 43 opérateurs (en tenue de protection) de la dépollution de produits pétroliers lourds. Arch Mal Prof Env 2009 ; 70 (3) : M. Paul, B. Loddé, AM. Roguedas-Contios, MB. Eniafe -Eveillard, L. Misery, JD.Dewitte, Dermatoses induites par les détergents, désinfectants et antiseptiques. A propos de 50 patients d une consultation de dermatologie professionnelle. Arch Mal Prof Env 2009 ; 70 (4) : JD Dewitte, B. Loddé, V. Le Denmat, Répercussion de l usage du cannabis sur l aptitude professionnelle. Alcoologie et Addictologie, 2010 ; 32 (1) : 75 D. Lucas, B. Loddé, JD. Dewitte, D. Jegaden, Risque professionnel d exposition au monoxyde de carbone. À propos de 8 cas. Arch Mal Prof Env 2010 ; 70 (4) : B. Loddé, P.-Y. Gourhannic, G. Ferrec, S. Esnault-Lavandier, E. L Her, J.-D. Dewitte, Étude du sommeil et de la vigilance chez 239 médecins à activité de garde nocturne dans le Finistère depuis la mise en place du repos de sécurité. Arch Mal Prof Env., 2010, vol 71, Ouvrages, manuels JD. Dewitte, M. Coman, M. Marquet, B. Loddé. Pathologies dues à l inhalation de poussières de silice. EMC (Elsevier Masson SAS Paris), Toxicologie pathologie professionnelle, A-24, 2007 M.B. Eniafe-Eveillard, B. Loddé, B. Sawicki, JD. Dewitte. Matériaux composites. EMC (Elsevier Masson SAS Paris), Pathologie professionnelle et de l environnement, B-30, 2009 B. Loddé, D. Jegaden, MB. Eveillard, JD. Dewitte. Chapitre 4 : Dispositifs institutionnels divers. Service de santé et médecine de prévention des Gens de mer. Pages 92 à 96. Dans : Médecine et risque au travail de P. Catilina et Delepine ; Editions Masson Paris, France, 2 ème édition, 2009 : ISBN /25

18 CV scientifique des chercheurs impliqués DEL SOL Marion responsable scientifique du projet Professeur de droit à l Université de Rennes 1 Directrice du Master 2 «Droit du travail et de la protection sociale» et du Master 1 Droit social en FOAD Membre du laboratoire IODE (Institut de l Ouest : Droit et Europe UMR CNRS 6262/Université de Rennes 1). Domaine de spécialité. Spécialiste de droit social : droit du travail, droit de la sécurité sociale, droit de la protection sociale complémentaire (dont assurance complémentaire santé individuelle et collective), droit social international et européen. Responsabilités scientifiques. Membre du conseil de laboratoire de IODE de 2001 à 2009 et coresponsable de l axe «Santé, travail et protection sociale» au sein de IODE Co-directrice de la chronique d actualité «Protection sociale d entreprise» (publication à la Semaine Sociale Lamy). Direction de contrats de recherche. L assurance privée dans la prise en charge du risque maladie en France : entre segmentation de l offre et tentatives de régulation des dépenses École nationale supérieure de Sécurité sociale, 2010/2011 Place et rôle de l assurance privée dans la prise en charge des dépenses de santé en Europe (approche interdisciplinaire droit/économie) CNRS, Projet exploratoire/premier soutien (PEPS), 2010 Accompagnement vers l emploi et nouveaux équilibres institutionnels au sein du service public de l emploi. Étude du dispositif des maisons de l emploi DARES, rapport final, juillet 2008, 101 p. Quels liens entre santé et travail dans notre système de protection sociale? MiRe, rapport final, juin 2006, 139 p. L intermédiation dans les relations d emploi au travers des exemples du portage salarial et de l intérim hautement qualifié DARES, rapport final, février 2005, 114 p. Les spécificités mutualistes à l'épreuve de la protection sociale d'entreprise MiRe, rapport final, juin 2001, 136 p. Direction de thèses. B. Dorémus, «Pour un changement de paradigme de la relation santé/travail : essai sur les évolutions juridiques et politiques nécessaires» - soutenue en oct M. Doucet, Risques sanitaires et droit social (l exemple de l exposition des salariés aux nanomatériaux)» (allocation de recherche, Université de Rennes 1) (en cours depuis 2009) Publications. Sur un plan strictement quantitatif, sont dénombrés : 2 ouvrages individuels 1 manuel en collaboration (Droit social européen et international) 3 chapitres d ouvrages collectifs 52 articles 6 études dans des encyclopédies juridiques 43 commentaires de jurisprudence et d actualité législative. V. bibliographie pour les principales publications en lien avec le projet. 18/25

19 HÉAS Franck Maître de conférences HDR à l Université de Nantes Membre du laboratoire «Droit et Changement social» (UMR-CNRS 3128 / MSH Ange Guépin) Bénéficiaire d une Prime d Excellence Scientifique pour la période 2010/2013. Domaine de spécialité. Droit du travail avec des travaux portant sur les problématiques de reclassement du salarié, de santé au travail, sur le dialogue social et sur la régulation des relations professionnelles. Responsabilités scientifiques. Membre du conseil de laboratoire «Droit et Changement social» et, depuis 2008, co-responsable de l équipe «Travail et solidarités» au sein de ce laboratoire. Antérieurement ( ), directeur du Centre d'etudes et de Recherche sur les Organisations (CEREO), laboratoire pluri-disciplinaire de l'université de Bretagne-sud (droit, gestion, économie, marketing, ergonomie) regroupant des enseigants-chercheurs affectés dans des filières technologiques. Participation rapport de recherche. K. Barragan, M. Blatge, A. Boutet, V. Gosseaume, F. Héas, L. Poulain, N. Maggi-Germain (dir), L'insertion des travailleurs handicapés : le rôle de la négociation collective, Rapport IRES/CGT, janvier 2009, 356 p. Publications (quelques articles période autres que ceux mentionnés dans la bibliographie). La représentativité des organisations salariées et patronales en droit français, Revue de Droit du Travail 2011, pp L'auto-entrepreneur au regard du droit du travail, JCP éd. Sociale, 2009, 1555, pp La protection de l'environnement en droit du travail, Revue de Droit du Travail 2009, pp Pénibilité au travail : la voie du reclassement ou de la prévention, Jurisp. soc. Lamy 2009, n 261, p. 37 Être ou ne pas être subordonné, Droit ouvrier, septembre 2009, p. 405 Organisation collective du travail et sécurité des salariés, Droit ouvrier, août 2008, p. 424 La motivation du licenciement en cas d'inaptitude du salarié, Revue de Droit du Travail, juin 2008, p. 378 Retour sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, JCP éd. Sociale, 2008, n 22, 1300 L'extension du droit du travail aux agents des collectivités territoriales, JCP éd. Sociale, 2008, n 17, 1246 Les contraintes formelles encadrant l'exécution de l'obligation patronale de reclassement en cas de licenciement pour motif économique, Droit ouvrier, janvier 2007, p 6 Discrimination et admission de différences de traitement entre salariés, JCP éd. Sociale, 2007, n 12, 1170 Observations sur les processus normatifs en matière de relations professionnelles, Droit ouvrier, juillet 2007, p. 306 Les normes de convenance dans le cadre des relations de travail, JCP éd. Sociale, 2007, n 29, 1563 Le droit au reclassement du salarié, en cas de restructuration de l'entreprise ou d'altération de sa santé, Droit ouvrier, octobre 2007, p 452 Les négociations interprofessionnelles relatives à la pénibilité au travail, Droit social, septembre-octobre 2006, p /25

20 DEDESSUS-LE MOUSTIER Gilles Maître de conférences HDR à l Université de Rennes 1 Membre du laboratoire IODE (Institut de l Ouest : Droit et Europe UMR CNRS 6262/Université de Rennes 1). Domaine de spécialité. Droit du travail Participation à des contrats de recherche. Réseaux sociaux et droit, sous la direction de A. Blandin, Professeur à TELECOM Bretagne (LUSSI), CEDRE-IODE (Institut de l Ouest : Droit et Europe UMR CNRS 6262). Projet URSO, Étude scientifique menée par Télécom Bretagne, juin 2011 L usage du téléphone portable par les cadres en milieu professionnel : approche sociojuridique sous la direction de A.Blandin, Professeur à TELECOM Bretagne (LUSSI), CEDRE-IODE (Institut de l Ouest : Droit et Europe UMR CNRS 6262). Rapport scientifique, Projet MAC (Mobilité, autonomie, contrôle) 2005/2006, GIS Marsouin (Université de Rennes I (CEDRE-IODE), Université de Rennes II (LESSOR), ENSTBretagne (LUSSI), Université de Bretagne-Sud (IREJE), avril Publications. Chapitre ouvrage collectif, TIC, santé et sécurité au travail (pp ), in La santé au travail à l épreuve de nouveaux risques, sous la direction de N. Dedessus-Le Moustier et F. Douguet, Éd. Lavoisier, 2010 L évaluation des salariés, enjeux et perspectives, Revue Juridique de l Ouest 2010, p.297 Les aspects juridiques de l utilisation du téléphone portable dans l entreprise privée, in rapport de recherche sur l usage du téléphone portable par les cadres en milieu professionnel (2006, pp ) La prévention des risques professionnels, Revue Juridique de l Ouest 2004, p. 321 La nullité du plan social, Revue Diplôme 1997, Éd. Lamy, n 20, p.16 La vidéosurveillance dans l entreprise, Revue Diplôme 1996, Éd.Lamy, n 13, p.14 20/25

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

MAITRE DE CONFERENCES HABILITEE A DIRIGER DES RECHERCHES FACULTE DE DROIT ET DE SCIENCES POLITIQUES UNIVERSITE DE RENNES 1 PARCOURS UNIVERSITAIRE

MAITRE DE CONFERENCES HABILITEE A DIRIGER DES RECHERCHES FACULTE DE DROIT ET DE SCIENCES POLITIQUES UNIVERSITE DE RENNES 1 PARCOURS UNIVERSITAIRE Cristina CORGAS-BERNARD Email : c.corgas@wanadoo.fr MAITRE DE CONFERENCES HABILITEE A DIRIGER DES RECHERCHES FACULTE DE DROIT ET DE SCIENCES POLITIQUES UNIVERSITE DE RENNES 1 PARCOURS UNIVERSITAIRE 2010-2011

Plus en détail

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 INSTITUT DE FORMATION SUPERIEURE DES CADRES DIRIGEANTS RESEAU DE CHERCHEURS DE L INSTITUT DE FORMATION SUPERIEUR DES CADRES DIRIGEANTS APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 La Fédération des Etablissements

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ DROIT DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE

MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ DROIT DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ DROIT DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit et Sciences politiques Présentation Spécificités

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

- Référentiel de formation CHSCT -

- Référentiel de formation CHSCT - - Référentiel de formation CHSCT - On peut distinguer quatre grands types de fonctions assurées par les membres des CHSCT : 1) Implication dans la démarche globale de prévention des risques : a) Comprendre

Plus en détail

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Version 2 Fiche n 8 en entreprise Quelques éléments de contexte L objectif de simplification de la loi Rebsamen passait aussi par une rationalisation

Plus en détail

Titre III : Médecine de prévention.

Titre III : Médecine de prévention. Titre III : Médecine de prévention. Article 10 Modifié par Décret n 2011-774 du 28 juin 2011 - art. 19 Un service de médecine de prévention, dont les modalités d organisation sont fixées à l article 11,

Plus en détail

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT Le CHSCT Un comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) doit être constitué dans tout établissement de cinquante salariés et plus (art. L4611-1 du code du travail). A défaut de CHSCT

Plus en détail

La CFDT préconise de négocier dans ce cas précis, dans un premier temps, des accords dits «de méthode».

La CFDT préconise de négocier dans ce cas précis, dans un premier temps, des accords dits «de méthode». Fiche outil 6 CONTENU DE L ACCORD Introduction «Agir contre les troubles psychosociaux, c est agir pour un travail de qualité. Il s agit de regarder la situation de travail telle qu elle est pour les salariés

Plus en détail

MAITRE DE CONFERENCE A L UNIVERSITE DE FRANCHE COMTE. Membre Centre de recherches juridiques de l Université de Franche-Comté (CRJFC, EA 3225)

MAITRE DE CONFERENCE A L UNIVERSITE DE FRANCHE COMTE. Membre Centre de recherches juridiques de l Université de Franche-Comté (CRJFC, EA 3225) Thomas PASQUIER Né le 19 mars 1978 45 D avenue de l'observatoire 25030 Besançon Cedex thomas.pasquier@univ-fcomte.fr tel : +33 6 11 2000 17 MAITRE DE CONFERENCE A L UNIVERSITE DE FRANCHE COMTE Membre Centre

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

R ôle des représentants du personnel dans l emploi des travailleurs handicapés.

R ôle des représentants du personnel dans l emploi des travailleurs handicapés. R ôle des représentants du personnel dans l emploi des travailleurs handicapés. QUI EST OETH? L association OETH a pour objectif la mise en œuvre de l Accord de Branche 2006-2010 relatif à l Obligation

Plus en détail

comité technique académique

comité technique académique CTA comité technique académique Enseignement public - 4 juillet 2012 Préparation de la rentrée 2012 Sommaire Mesures d urgence pour la rentrée 2012 : - dans le 1er degré - dans le 2nd degré Schéma d organisation

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1 Ecoles doctorales Histoire et situation actuelle Ecoles doctorales 1 Historique de la formation doctorale en France 1997 : Ecoles doctorales généralisées, en charge des DEA, ~320 Ecoles Doctorales. 2002

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

R ôle des représentants du personnel dans l emploi des travailleurs handicapés

R ôle des représentants du personnel dans l emploi des travailleurs handicapés R ôle des représentants du personnel dans l emploi des travailleurs handicapés QUI EST OETH? L association OETH a pour objectif la mise en œuvre de l Accord de branche relatif à l Obligation d Emploi des

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM Organisation générale Une association paritaire Un conseil d administration

Plus en détail

La prévention des risques professionnels dans le secteur sanitaire et social

La prévention des risques professionnels dans le secteur sanitaire et social FORMATION CONSEIL EN ORGANISATION ET MANAGEMENT DES ENTREPRISES La prévention des risques professionnels dans le secteur sanitaire et social C est souvent sous l angle de la contrainte ou de la formalité

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : Seconde année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources

Plus en détail

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés Anthropie Expert CHSCT Exper&se CHSCT Notre expertise au service du CHSCT! Anthropie, cabinet de conseil en ergonomie, est agréé par le Ministère du Travail en tant qu expert CHSCT. Notre expertise nous

Plus en détail

Les Services de Santé au Travail et l impératif de pluridisciplinarité

Les Services de Santé au Travail et l impératif de pluridisciplinarité Projet de recherche Les Services de Santé au Travail et l impératif de pluridisciplinarité Phase 1 du projet de recherche: phase exploratoire Version résumée Mots-clés : Santé au travail Préventeurs Pluridisciplinarité

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Synthèse Constitué dans tous les établissements occupant au moins 50 salariés, le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS :

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : QUELS NOUVEAUX DÉFIS, QUELLES NOUVELLES OPPORTUNITÉS POUR LES ACTEURS DE SANTÉ? :: CERTIFICAT 7 modules de mars à décembre 2015 :: Public visé Professionnel médical et

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE EFFECTUANT LE STAGE AUTONOME EN SOINS PRIMAIRES AMBULATOIRE SUPERVISE (SASPAS)

CONVENTION RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE EFFECTUANT LE STAGE AUTONOME EN SOINS PRIMAIRES AMBULATOIRE SUPERVISE (SASPAS) CONVENTION RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE EFFECTUANT LE STAGE AUTONOME EN SOINS PRIMAIRES AMBULATOIRE SUPERVISE (SASPAS) ENTRE : Monsieur HERIAUD, Directeur Général du CENTRE

Plus en détail

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Vu le décret n 2006-672 du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources humaines dans

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 septembre 2012 fixant le cahier des charges du dispositif de formation des personnels de direction

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

FORMATION, TITRES et DIPLOMES

FORMATION, TITRES et DIPLOMES Gwennhaël FRANCOIS Né le 25 décembre 1978 à Nevers Célibataire Maître de conférences en droit privé Université d Auvergne Faculté de droit de Clermont-Ferrand FORMATION, TITRES et DIPLOMES 2010-2012 Maître

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI Le 7 septembre 2012 Contact : ministère du Travail, de l emploi, de la formation professionnelle

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM)

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM) DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES Sous-direction des élus locaux et de la fonction publique territoriale Bureau de l emploi territorial Paris, le 20 avril 2009 et de la protection sociale FP3

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Convention cadre relative au module de formation commun aux élèves de l ENA et aux élèves administrateurs territoriaux

Convention cadre relative au module de formation commun aux élèves de l ENA et aux élèves administrateurs territoriaux Convention cadre relative au module de formation commun aux élèves de l ENA et aux élèves administrateurs territoriaux Entre Le Centre National de la Fonction Publique Territoriale dénommé ci-dessous CNFPT

Plus en détail

Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris

Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département du Développement Professionnel Continu Médical Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris Dr Stéphane

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

Article L.4612-1 du Code du travail

Article L.4612-1 du Code du travail Jean-Louis CALDERONI tel: 36 309 Frédéric NOTTA tel: 34 446 Jean-michel MOURASSE-MARLACQ tel: 36 817 Jean-Michel BALEIX tel: 35 467 Jacques CHARDONNET tel: 35 693 Jean-Marc DUFAU tel: 34 131 Jean-Yves

Plus en détail

Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL

Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE LA FONCTION «RESSOURCES HUMAINES» DU CADRE DE PROXIMITE (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Le présent référentiel récapitule les éléments de la

Plus en détail

MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ SANTÉ, SÉCURITÉ AU TRAVAIL (SST) Présentation. Objectifs. Stage. Stages et projets tutorés.

MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ SANTÉ, SÉCURITÉ AU TRAVAIL (SST) Présentation. Objectifs. Stage. Stages et projets tutorés. MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ SANTÉ, SÉCURITÉ AU TRAVAIL (SST) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : Santé publique Spécialité

Plus en détail

L IRA de Metz à votre service

L IRA de Metz à votre service L IRA de Metz à votre service Les IRA, outre leur vocation première qui est de recruter et de former des fonctionnaires de catégorie A d administration générale, ont aussi pour mission de développer la

Plus en détail

Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé 4È ME CYCLE INSTITUT DES HAUTES ÉTUDES DE PROTECTION SOCIALE

Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé 4È ME CYCLE INSTITUT DES HAUTES ÉTUDES DE PROTECTION SOCIALE Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé 4È ME CYCLE SEPTEMBRE 2012 - JUIN 2013 «Les nouveaux enjeux économiques et sociaux des politiques de couverture santé» SEPTEMBRE

Plus en détail

MASTER SCIENCES SOCIALES - SPÉCIALITÉ : INGÉNIERIE DES RISQUES

MASTER SCIENCES SOCIALES - SPÉCIALITÉ : INGÉNIERIE DES RISQUES MASTER SCIENCES SOCIALES - SPÉCIALITÉ : INGÉNIERIE DES RISQUES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : SCIENCES DE LA SOCIETE Spécialité

Plus en détail

Critères d éligibilité

Critères d éligibilité Ce document vous est proposé à titre d exemple pour vous faciliter la rédaction de votre accord et ne saurait être exhaustif Ce document servira à l EXONÉRATION de la contribution Agefiph Titre de l accord

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Au niveau national comme au niveau régional, les partenaires sociaux ont la capacité de fixer les orientations qui seront mises en

Plus en détail

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE Ministère du travail, de l emploi et de la santé Paris, le 24 janvier 2011 SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE - Mercredi

Plus en détail

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail DROIT SOCIAL CHSCT : RECENTES EVOLUTIONS LEGALES ET JURISPRUDENTIELLES Véronique VINCENT Septembre 2013 Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT), partenaire social au domaine

Plus en détail

PIGNARRE Louis-Frédéric

PIGNARRE Louis-Frédéric PIGNARRE Louis-Frédéric Laboratoire de droit privé 14, rue Cardinal de Cabrières 34 060 Montpellier Louis-frederic.pignarre@univ-montp1.fr Fonctions et responsabilités universitaires - Professeur de droit

Plus en détail

La MONTÉE en PUISSANCE du CHSCT

La MONTÉE en PUISSANCE du CHSCT La MONTÉE en PUISSANCE Nouveaux pouvoirs de consultation et d investigation Les Journées LAMY de l'actualité Lundi 10 octobre 2011 de 9h00 à 17h00 InterContinental Paris Le Grand Paris 9 ème Le CHSCT n

Plus en détail

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l'ecole Centrale de Lille (ECLille) Autorité responsable de la certification (cadre 2) Ecole Centrale

Plus en détail

Appel à projets Soutien aux actions des entreprises dans le champ de la prévention de la pénibilité au travail

Appel à projets Soutien aux actions des entreprises dans le champ de la prévention de la pénibilité au travail FONDS NATIONAL DE SOUTIEN RELATIF A LA PENIBILITE Cahier des charges de l appel à projet Date de lancement : jeudi 12 avril 2012 Date limite de dépôt des dossiers : lundi 2 septembre 2013 1 Appel à projets

Plus en détail

SOUMISSION DE PROJETS PRINCIPES ET PROCEDURE. Conditions de recevabilité et critères d évaluation AU COMITE DE LABELLISATION DE LA MSHB

SOUMISSION DE PROJETS PRINCIPES ET PROCEDURE. Conditions de recevabilité et critères d évaluation AU COMITE DE LABELLISATION DE LA MSHB SOUMISSION DE PROJETS AU COMITE DE LABELLISATION DE LA MSHB PRINCIPES ET PROCEDURE La mission de la est de fédérer, piloter et soutenir des actions de recherche proposées par les laboratoires et chercheurs

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Diplôme Inter Universitaire «Pratiques médicales en santé travail pour la formation des collaborateurs médecins»

Diplôme Inter Universitaire «Pratiques médicales en santé travail pour la formation des collaborateurs médecins» Année universitaire : 2013 / 2014 Plaquette pédagogique Diplôme Inter Universitaire «Pratiques médicales en santé travail pour la formation des collaborateurs médecins» 1. FICHE D IDENTITE 1.1 Composante

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Les journées de rencontre CNPTP CCN 66. Paris, le 22 janvier 2015

Les journées de rencontre CNPTP CCN 66. Paris, le 22 janvier 2015 Les journées de rencontre CNPTP CCN 66 Paris, le 22 janvier 2015 La CNPTP en bref La Commission Nationale Paritaire Technique de Prévoyance (CNPTP) pilote le régime mutualisé de prévoyance des personnels

Plus en détail

L entretien professionnel annuel (EPA)

L entretien professionnel annuel (EPA) INSTRUCTION n 2012-43 du 21 février 2012 L entretien professionnel annuel (EPA) Emetteurs : DGA RH Direction gestion des carrières et politique de rémunération Correspondants : Marie BALLAND Isabel IBANEZ

Plus en détail

Sujet de bourse de thèse en Sciences de Gestion

Sujet de bourse de thèse en Sciences de Gestion Sujet de bourse de thèse en Sciences de Gestion Parcours de santé de la personne âgée en Auvergne : adéquation et complémentarité de l offre de soins Laboratoire d accueil : Centre de Recherche Clermontois

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations Une formation en communication spécialisée sur les publics Le master Communication et générations propose une spécialisation originale

Plus en détail

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE 12/14 JUIN 2003 25 MESURES POUR REDUIRE LES INEGALITES DE SANTE Le système de santé est confronté à une crise d une gravité sans précédent, dont la

Plus en détail

master 2 ADMINISTRATIoN, MANAGEMENT ET ÉCoNoMIE DES organisations

master 2 ADMINISTRATIoN, MANAGEMENT ET ÉCoNoMIE DES organisations master 2 ADMINISTRATIoN, MANAGEMENT ET ÉCoNoMIE DES organisations management des entreprises mutualistes et coopératives DRoIT, ÉCoNoMIE, GESTIoN DRoIT, ÉCoNoMIE, GESTIoN Objectifs de la formation La finalité

Plus en détail

Ressources humaines. Point d étape au 7 septembre 2015

Ressources humaines. Point d étape au 7 septembre 2015 Ressources humaines Point d étape au 7 septembre 2015 Feuille de route de l accompagnement RH de la réforme Dialogue social : CT et CHSCT Etude d impact et plan d accompagnement ministériel Accompagnement

Plus en détail

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST)

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Document élaboré par la Commission Enseignement Supérieur du CNESST. Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Ce référentiel rassemble des compétences de base en santé et

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

Formation professionnelle

Formation professionnelle L Accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 Pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l emploi et des parcours professionnels

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 INSTRUCTION n 2015-25 du 6 mars 2015 Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 Emetteurs : Direction des Ressources humaines et des Relations sociales - Direction du Développement RH Correspondants

Plus en détail

Maître de Conférences de droit public, HDR Université Toulouse 1 Capitole SITUATION STATUTAIRE

Maître de Conférences de droit public, HDR Université Toulouse 1 Capitole SITUATION STATUTAIRE Nathalie LAVAL MADER Maître de Conférences de droit public, HDR Université Toulouse 1 Capitole nathalie.laval@univ-tlse1.fr SITUATION STATUTAIRE 1996 Maître de Conférences de droit public, HDR, Hors classe

Plus en détail

Restructurations et prévention des risques psychosociaux : enjeux de santé au travail. Maître Ariane QUARANTA 15/03/2013

Restructurations et prévention des risques psychosociaux : enjeux de santé au travail. Maître Ariane QUARANTA 15/03/2013 Restructurations et prévention des risques psychosociaux : enjeux de santé au travail Maître Ariane QUARANTA 15/03/2013 1 PLAN Propos introductifs I.Les modalités de la restructuration des entreprises

Plus en détail

DROIT SOCIAL ET DES SOCIETES APPLIQUE AU MANAGEMENT DU SPORT

DROIT SOCIAL ET DES SOCIETES APPLIQUE AU MANAGEMENT DU SPORT Page1 PLAN DETAILLE DROIT SOCIAL ET DES SOCIETES APPLIQUE AU MANAGEMENT DU SPORT Page2 Résumé PAGE 2 PAGE 3 PAGE 4 Positionnement pédagogique Plan de cours Conseils bibliographiques 1. ELEMENTS D INTRODUCTION

Plus en détail

Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux

Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux Union Nationale des Réseaux de Santé UNR.santé Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux Mars 2012 UNR.santé Principes directeurs du guide Complète

Plus en détail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail - Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail PLAN Réforme au 1 er Juillet 2012 Les missions du service de santé au travail Les missions du médecin du travail Les missions de l IPRP (Intervenant en

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2014

CATALOGUE FORMATION 2014 CATALOGUE FORMATION 2014 AT-Talents 56, rue du Ruisseau 75018 Paris 01 42 52 35 35 www.at-talents.com AT-Talents est enregistré en tant qu Organisme de Développement Professionnel Continu auprès de l OGDPC

Plus en détail

CHSCT : Formation générale agréée Etablissement de plus de 300 salariés

CHSCT : Formation générale agréée Etablissement de plus de 300 salariés Formation 5 jours Méditerranée : 74 rue Paradis 13006 Marseille CHSCT : Formation générale agréée Etablissement de plus de 300 salariés La formation Pour agir sur le travail et la santé en vue d une amélioration

Plus en détail

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels ACCIDENTS DU TRAVAIL & MALADIES PROFESSIONNELLES A vos côtés pour gérer vos risques professionnels est le partenaire de votre entreprise en cas d accidents du travail et de maladies professionnelles Un

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE»

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS**

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** * CAFERUIS : Certificat d aptitude aux fonctions d encadrement et de responsable d unité d intervention sociale **

Plus en détail

environnementaux (SPRE)

environnementaux (SPRE) Spécificités du Mastère spécialisé (MS) «Santé environnement : enjeux pour le territoire et l entreprise», de la formation d Ingénieur de l EHESP spécialité génie sanitaire (IGS) et du Master 2 santé publique

Plus en détail

H/F CDI à temps partiel (0.8 équivalent temps plein)- statut cadre

H/F CDI à temps partiel (0.8 équivalent temps plein)- statut cadre Appel à candidature édité le 09/06/15 COORDINATEUR de la plateforme d éducation thérapeutique des territoires de santé n 1 et n 2 du FINISTERE («ETP29») H/F CDI à temps partiel (0.8 équivalent temps plein)-

Plus en détail

Engager une action de prévention des RPS

Engager une action de prévention des RPS Que sont les RPS (Risques Psycho Sociaux)? Les risques psycho sociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress», qui n est en fait qu une manifestation de ce risque en entreprise. Ils

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Spécialité MANAGEMENT DU SPORT Autorité responsable de la certification (cadre 2) Qualité du(es) signataire(s) de la certification

Plus en détail

CHSCT : entrep. ou étabt. de plus de 300 salariés 5 jrs module 1 : 3 jours, au choix du 24 au 26/11 à Mulhouse ou. Encore quelques places disponibles

CHSCT : entrep. ou étabt. de plus de 300 salariés 5 jrs module 1 : 3 jours, au choix du 24 au 26/11 à Mulhouse ou. Encore quelques places disponibles C FORMATIONS DP-CE-CHSCT Délégués du personnel 2 jrs les 2, 3/11 à Comité d'entreprise 5 jrs les 5, 6, 16, 17, 18/11 à Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail CHSCT : entrep. ou étabt

Plus en détail

Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics?

Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics? Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics? Julie BURSON-Pôle Prévention et Action Sociale LA MNT 1ère mutuelle de la fonction publique territoriale

Plus en détail

Profil de recrutement

Profil de recrutement Profil de recrutement Intitulé de la fonction Conseiller pédagogique Conditions d accès En tant que Conseiller pédagogique, vous êtes désigné comme «expert pédagogique et technique» dans une fonction enseignante

Plus en détail

(CHSCT)? Rôle du CHSCT

(CHSCT)? Rôle du CHSCT Le Comité d'hygiène et Sécurité des Conditions de Travail (CHSCT)? Des points de repères pour y voir plus clair Attention, les échéance de renouvellement des membres du CHSCT, contrairement aux autres

Plus en détail