Nicolas FERRIER Agrégé des facultés Professeur à l Université Montpellier I

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nicolas FERRIER Agrégé des facultés Professeur à l Université Montpellier I"

Transcription

1 Nicolas FERRIER Agrégé des facultés Professeur à l Université Montpellier I Adresse professionnelle : Centre du droit de l entreprise 39 rue de l Université Montpellier CURRICULUM VITAE 2009 Professeur à l Université Montpellier I 2007 Agrégation de droit privé et de sciences criminelles. Professeur à l Université Toulouse I 2005 Maître de conférences à l Université Montpellier I. Admissibilité au concours d agrégation 2003 Docteur de l'université Montpellier I, mention très honorable assortie des félicitations du jury et d'une proposition pour une subvention à la publication Commissariat de la Marine, Affectation sur le FRANCIS GARNIER. ACTIVITÉS D'ENSEIGNEMENT - Droit civil (Licence I, II, III) - Droit de la distribution (M1) - Droit européen des contrats (M2) - Interventions en droit des contrats et droit de la distribution (M2) - Contrats de distribution (DJCE Bordeaux) - Régime de l obligation (CEIPI Strasbourg) - Délégation de pouvoir (DJCE Strasbourg) - Droit des affaires (Université Saint-Esprit de Kaslik-Liban) - Droit bancaire (IDAI, Le Caire-Egypte) - Contrats de distribution (Agadir, Maroc) 1

2 ACTIVITES DE RECHERCHE COLLOQUES La délégation de pouvoirs, in Jurisprudence et doctrine, Echanges sur la jurisprudence sociale en droit des sociétés, Université Montesquieu-Bordeaux IV, 11 avril 2013 L entreprise face aux évolutions du droit de la responsabilité civile, en collaboration avec A. Pelissier, propos introductif, Montpellier, 9 juin 2011 Le droit social, source d inspiration, in Le droit social, modèle de protection des intermédiaires de commerce, Salon du cercle républicain, Paris, 17 mars 2011 La responsabilité de l arbitre et son assurance, in Risque assurance et arbitrage, Montpellier 9 juin 2010 Un complément à la directive consommation : les actions en dommages-intérêts des consommateurs dans le Livre Blanc relatif aux pratiques anticoncurrentielles, in la proposition de directive relative aux droits des consommateurs : de la révision de l acquis communautaire à l amorce d un droit européen du contrat, 2èmes journées francoallemandes, Bordeaux, mars Le Livre Blanc de la Commission sur les actions en dommages-intérêts pour infraction aux règles communautaires sur les pratiques anticoncurrentielles, in Conférence Annuelle sur le droit européen de la consommation, ERA, Trèves, 1-2 octobre 2009 La responsabilité du chef d entreprise, Salon de l avocat et du droit, 5 décembre 2008 PUBLICATIONS Ouvrage : Droit de la distribution, en collaboration avec D. Ferrier, 7 e éd. Lexisnexis, 2014 Code de commerce éd. Lexisnexis, sous la direction de Ph. Pétel, depuis 2009 Bilan de jurisprudence rendu en application du L. IV, T. IV du Code de commerce, in Rapport annuel d activité de la Commission d examen des pratiques commerciales (dir. depuis 2012), disponible sur le site de la CEPC L entreprise face aux évolutions de la responsabilité civile, éd. Economica, coll. Etudes juridiques, t. 45, 2012, Propos introductifs en collaboration avec A. Pelissier Principes contractuels communs, Assoc. H. Capitant et Soc. législ. Comp., sous la coordination de B. Fauvarque-Cosson et D. Mazeaud et sous la direction scientifique de G. Wicker et J.-B. Racine. La délégation de pouvoir, technique d organisation de l entreprise, préf. Ph. Pétel, Litec, coll. Bibl. dr. entr., t. 68,

3 Articles : Le droit social, source d inspiration de la protection des intermédiaires de commerce, Petites affiches, à paraître Les négociateurs immobiliers sur internet. Entre vins vieux et outres neuves in Mélanges P. Le Cannu, éd. Lextenso/Dalloz/Thomson-Transactive/IRJS, 2014 Loi relative à la consommation, en faveur des consommateurs et de certains professionnels, en collaboration avec A-C. Martin, JCP G Des limites à l indemnisation de l agent commercial, JCP E La jurisprudence sociale en droit des sociétés : la délégation de pouvoirs, JCP S Evolution de la politique de réseau de distribution et intangibilité contractuelle, Journ. des sociétés, juin 2012, p. 40 Le risque de responsabilité de l arbitre et son assurance en droit interne, RGDA 1/2012, p La distribution parallèle à l épreuve de l opposabilité des réseaux en collaboration avec L. Sautonie-Laguionie, RTD civ. 2011, p. 225 La responsabilité civiles des mandataires sociaux au regard de la jurisprudence récente, Journ. des sociétés, mai 2011, p. 10 La délégation du pouvoir de licencier dans la SAS, RJS 02/11, p. 83, en collaboration avec G. Auzero L apport du Livre Blanc à la protection des consommateurs, in L amorce d un droit européen des contrats. Proposition de directive aux droits des consommateurs, ss. dir. D. Mazeaud, R. Schulze et G. Wicker, Soc. législ. comp, vol. 10, 2010, p. 21 Cumul d un contrat de travail et d un mandat social, rép. Dalloz Travail, janv. 2010, en collaboration avec G. Auzero Contrat de gérance-mandat, J-Cl. com, fasc. 323, 2008 A propos de la codification prétendument à droit constant du code du travail : une pierre dans un «jardin à la française», D. 2008, p Le statut de gérant-mandataire issu de la loi n du 2 août 2005, Petites affiches 26 mai 2006, p. 4 Les incertitudes du régime de l usure liées à sa codification. Contribution à l analyse critique de la «codification-compilation», RTD com. 2005, p. 219 Notes : Le directeur général (délégué) de SAS est bien un représentant légal, note sous Cass. com., 9 juillet 2013 : Bull. joly 2013, p Qui peut se voir déléguer le pouvoir de licencier?, note sous Cass. soc., 24 avril 2013 : Bull. joly 2013, p Défaut de pouvoir de licencier et ratification tacite, note sous Cass. soc.., 13 mars 2013, Bull. joly 2013, p. 313 Nullité d une convention de direction conclue à titre onéreux pour absence de cause, note sous Cass. com., 23 octobre 2012, Bull. joly 2013, p

4 Du pouvoir du président d une association de déléguer le pouvoir de licencier, note sous Cass. soc. 19 septembre 2012, Bull. joly sociétés 2012, p. 860 Clause de non-concurrence et situation de concurrence au sein d un réseau de distribution, note sous Cass. soc., 12 mai 2012, RDT 2010, p. 418 Le sort de la délégation de pouvoirs en cas de fusion-absorption, note sous Cass. crim., 20 juillet 2011, Bull. joly sociétés 2011, p. 957 L opposabilité des délégations de pouvoirs non statutaires dans les SAS, note sous Cass. soc., 4 et 5 mai 2011, Bull. joly sociétés 2011, p. 666 Commentaire de l arrêt Cass 1 er civ., 30 octobre 2008 sur la force majeure, avec le concours de V. Monteillet in Annales de droit civil, éd. Dalloz, 2012, p. 151 Validité et interprétation des délégations du pouvoir en matière de licenciement, note sous Cass. soc., 2 mars 2011, RDT 2011, p. 307 Qui est redevable pécuniairement de l amende encourue pour excès de vitesse commis par le véhicule d une société?, note sous Crim. 13 octobre 2010, Bull. joly sociétés 2011, p. 325 Commentaire de l article du Code civil, avec le concours de V. Monteillet in Annales de droit civil, éd. Dalloz, 2011, p. 163 De l inefficacité aux limites de la délégation de pouvoir en droit pénal, note sous Cass. crim., 8 décembre 2009, Bull. Joly 2010, p. 581 Déclaration de créances par un responsable contentieux commun à deux sociétés, note sous Cass. com., 17 nov. 2009, Bull. joly 2010, p. 246 La portée d une délégation de pouvoir accordée par un groupement d entreprises, note sous Cass. crim., 13 octobre 2009, Bull. Joly 2010, p. 181 Le DRH d une société mère peut être habilité à licencier un salarié d une filiale, note sous Cass. soc., 23 septembre 2009, Bull. Joly 2010, p. 20 Commentaire de l arrêt Cass. com., 11 mars 2008, sur la qualification d artisan, in Annales de droit des affaires et droit commercial, éd. Dalloz, 2010, p. 29 e Du pouvoir de déléguer celui d ester en justice au nom d une SAS, note sous Cass. civ. 2, 29 juillet 2009, Bull. Joly 2009, p Du pouvoir du directeur général de déléguer le pouvoir de déclarer les créances, note sous Cass. com., 10 févr. 2009, Bull. Joly 2009, p. 590 Conditions de pérennité d une délégation de pouvoir de déclarer les créances, Cass. com. 3 juin 2009, Lexbase n 238 Conditions d application de l art. L C. com. en matière de pénalités de retard, note sous Cass. com., 3 mars 2009, pourvoi n , Lexbase De l application pleine et entière du Code du travail aux gérants de succursale, note sous Cass. Soc., 26 nov. 2008, RDT 3/2009, p. 159 «Chaîne» de délégations de pouvoirs et cessation des fonctions d un délégataire intermédiaire, note sous Cass. com. 8 juill. 2008, Bull. Joly 2008, p La délégation de pouvoir de directeurs des ressources humaines, Bull. Joly 2008, p. 834 L admission limitée d une délégation de fonction, note sous Cass. crim., 8 avr : Bull. Joly 2008, p. 751 Remise en cause d une délégation de pouvoir et réaction en chaîne, note sous Cass. com., 5 févr. 2008, Bull. Joly 2008, p. 426 La qualification du contrat de collaboration conclu entre chirurgiens-dentiste. Note sous Cass. Civ. 3 ème, 22 octobre 2003 : JCP 2004, éd. E, 602 p

5 AUTRES ACTIVITES Directeur du Master 2 recherche Droit de la distribution et des contrats d affaires et du Master 2 professionnel Droit des contrats internationaux délocalisé à l Usek (Liban), Université Montpellier I. Membre extérieur de l Institut de recherche en droit des affaires et du patrimoine (IRDAP) de l Université Montesquieu-Bordeaux IV. Membre de comités de sélection en vue du recrutement de Maître de conférences à l Université de Toulouse (2011), Perpignan (2011), Bordeaux (tous les ans depuis 2010) et de Professeur à l Université de Toulouse (2012), Bordeaux (2012) Membre du jury de l examen de classement des auditeurs de justice de l Ecole Nationale de la Magistrature (2010 à 2013) Membre du jury du CAPA (depuis 2012) Expert AERES (2011) Directeur éditorial de la «Lettre de la distribution», publiée mensuellement par l équipe du Centre du droit de l entreprise de Montpellier. Participation à la journée annuelle «Distribution» organisée par la FNDE, sur le thème un an d actualité des contrats de distribution intégrée (depuis 2009) Rapporteur pour la CEPC de l application de la Charte «relation réparateurs automobiles - assureurs» Participation à la journée formation Lexisnexis sur l actualité de la concurrence déloyale, sur les thèmes concurrence déloyale et pratiques anticoncurrentielles et concurrence déloyale et opposabilité des réseaux (2010) Participation à la formation continue des avocats du Barreau de Bordeaux, sur les thèmes contrats de distribution, pratiques restrictives de concurrence et délégation de pouvoirs. 5

CURRICULUM VITAE - Nicolas ÉRÉSÉO. MCF HDR en droit des contrats, de la concurrence et de la consommation

CURRICULUM VITAE - Nicolas ÉRÉSÉO. MCF HDR en droit des contrats, de la concurrence et de la consommation CURRICULUM VITAE - Nicolas ÉRÉSÉO MCF HDR en droit des contrats, de la concurrence et de la consommation Né le 13/01/1973 à Pau (64) 3, rue des Frères, 67000 Strasbourg Tel : 06-65-74-74-65 // 03-69-74-81-64

Plus en détail

C U R R I C U L U M V I T A E

C U R R I C U L U M V I T A E Mme Anne Pélissier Faculté de Droit Centre du Droit de l Entreprise 39, rue de l Université 34060 MONTPELLIER cedex 2 e-mail : anne.pelissier@univ-montp1.fr C U R R I C U L U M V I T A E FONCTIONS Professeur

Plus en détail

C U R R I C U L U M V I T A E

C U R R I C U L U M V I T A E Mme Anne Pélissier Faculté de Droit Centre du Droit de l Entreprise 39, rue de l Université 34060 MONTPELLIER cedex 2 e-mail : anne.pelissier@univ-montp1.fr C U R R I C U L U M V I T A E FONCTIONS Professeur

Plus en détail

Activités d enseignement

Activités d enseignement Activités d enseignement Depuis septembre 2007 : Maître de conférences à l Université de Nice Sophia-Antipolis Directeur du M2 Juriste du sport o Année universitaire 2014-2015 : - Police administrative

Plus en détail

PIGNARRE Louis-Frédéric

PIGNARRE Louis-Frédéric PIGNARRE Louis-Frédéric Laboratoire de droit privé 14, rue Cardinal de Cabrières 34 060 Montpellier Louis-frederic.pignarre@univ-montp1.fr Fonctions et responsabilités universitaires - Professeur de droit

Plus en détail

1984 D.E.A. de droit des affaires et de droit économique Université d Orléans (mention assez bien)

1984 D.E.A. de droit des affaires et de droit économique Université d Orléans (mention assez bien) Thierry LAMARCHE Agrégé des Universités Professeur à la Faculté de Droit et d Economie de La Réunion Né le 26 janvier 1956 à Alger Marié, 2 enfants 9 chemin Odon La Plaine 97411 Saint Paul CURRICULUM VITAE

Plus en détail

Maître de conférences en droit privé, habilitée à diriger des recherches Directrice adjointe de l Institut des Assurances de Lyon

Maître de conférences en droit privé, habilitée à diriger des recherches Directrice adjointe de l Institut des Assurances de Lyon Axelle ASTEGIANO-LA RIZZA Université Jean Moulin Lyon 3 axelle.astegiano-la-rizza@univ-lyon3.fr Maître de conférences en droit privé, habilitée à diriger des recherches Directrice adjointe de l Institut

Plus en détail

FORMATION, TITRES et DIPLOMES

FORMATION, TITRES et DIPLOMES Gwennhaël FRANCOIS Né le 25 décembre 1978 à Nevers Célibataire Maître de conférences en droit privé Université d Auvergne Faculté de droit de Clermont-Ferrand FORMATION, TITRES et DIPLOMES 2010-2012 Maître

Plus en détail

Fabien KENDERIAN Maître de conférences HDR en droit privé à l Université de Bordeaux Chargé d enseignement à l Université Paris I Panthéon-Sorbonne

Fabien KENDERIAN Maître de conférences HDR en droit privé à l Université de Bordeaux Chargé d enseignement à l Université Paris I Panthéon-Sorbonne Fabien KENDERIAN Maître de conférences HDR en droit privé à l Université de Bordeaux Chargé d enseignement à l Université Paris I Panthéon-Sorbonne Né le 25 mai 1974 à Bordeaux 28 rue du Haillan 33000

Plus en détail

Alexandre Fabre FONCTIONS. Maître de conférences en droit privé à l Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Alexandre Fabre FONCTIONS. Maître de conférences en droit privé à l Université Paris 1 Panthéon Sorbonne Alexandre Fabre 33 ans Vie maritale, 2 enfants 7, rue de l Arrivée 95880 Enghien-les-Bains Mél : alexandre.fabre@univ-paris1.fr Maître de conférences en droit privé, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Plus en détail

Benoît GRIMONPREZ THEMES DE RECHERCHE DIPLÔMES ENSEIGNEMENTS

Benoît GRIMONPREZ THEMES DE RECHERCHE DIPLÔMES ENSEIGNEMENTS Benoît GRIMONPREZ Maître de conférences Université de Poitiers Faculté de droit et des sciences sociales Membre du Centre d Etude et de Recherche sur les Territoires et l Environnement (CERETE) EA 4237

Plus en détail

LES CRÉDITS PAR MOBILISATION

LES CRÉDITS PAR MOBILISATION LES CRÉDITS PAR MOBILISATION Les crédits par mobilisation peuvent concerner la cession Dailly, et les crédits d'exploitation tels l'escompte et l'affacturage 1. Ces derniers ayant fait l'objet de nos développements,

Plus en détail

T H I E R R Y G R A N I E R Professeur à l Université d Aix-Marseille

T H I E R R Y G R A N I E R Professeur à l Université d Aix-Marseille T H I E R R Y G R A N I E R Professeur à l Université d Aix-Marseille Adresse personnelle : 81, boulevard Baille 13006 Marseille Tel : 00 33 (0)6 65 08 95 46 Adresse professionnelle : Aix-Marseille Université

Plus en détail

Anne-Dominique MERVILLE

Anne-Dominique MERVILLE Anne-Dominique MERVILLE Maître de Conférences à l Université de Cergy-Pontoise (HDR) Directrice du Master II Professionnel Droit pénal financier Directrice de la Chaire Droit & Sécurité financière I. CURSUS

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE DES PROCÉDURES COLLECTIVES OUVERTES DANS LES ÉTATS MEMBRES DANS LE RÈGLEMENT 1346/2000

LA RECONNAISSANCE DES PROCÉDURES COLLECTIVES OUVERTES DANS LES ÉTATS MEMBRES DANS LE RÈGLEMENT 1346/2000 1 LA RECONNAISSANCE DES PROCÉDURES COLLECTIVES OUVERTES DANS LES ÉTATS MEMBRES DANS LE RÈGLEMENT 1346/2000 Michel Menjucq Professeur à l Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne Grâce à la communautarisation

Plus en détail

Jurisprudence relative à la question prioritaire de constitutionnalité

Jurisprudence relative à la question prioritaire de constitutionnalité 623 LA SEMAINE DE LA DOCTRINE CHRONIQUES Sommaire 1. Procédure............. 3-8 A. - Juridictions devant lesquelles peut être soulevée une QPC B. - Procédure devant les juridictions de renvoi..........................

Plus en détail

ANNE PENNEAU Professeur de droit privé et sciences criminelles à l Université de Paris 13 a.penneau.up13@gmail.com

ANNE PENNEAU Professeur de droit privé et sciences criminelles à l Université de Paris 13 a.penneau.up13@gmail.com ANNE PENNEAU Professeur de droit privé et sciences criminelles à l Université de Paris 13 a.penneau.up13@gmail.com DOMAINES DE COMPETENCES PRIVILEGIES Droit des obligations, droit des biens, droit et technique

Plus en détail

R E C R U T E M E N T S D E M A G I S T R A T S C O N C O U R S C O M P L E M E N T A I R E S 2 0 1 4

R E C R U T E M E N T S D E M A G I S T R A T S C O N C O U R S C O M P L E M E N T A I R E S 2 0 1 4 LES TEXTES Ordonnance n 58-1270 du 22 décembre 1958 modifiée portant loi organique relative au statut de la magistrature. Décret n 2001-1099 du 22 novembre 2001 relatif aux modalités du recrutement de

Plus en détail

DIPLOMES UNIVERSITAIRES

DIPLOMES UNIVERSITAIRES ALEXANDRE DESRAMEAUX MAÎTRE DE CONFERENCES EN DROIT PUBLIC (depuis 2009) Titulaire du Certificat d Aptitude à la Profession d Avocat (CAPA) DIPLOMES UNIVERSITAIRES 2006 Doctorat en droit de l Université

Plus en détail

Maître de conférences HDR A l Université de Franche-Comté

Maître de conférences HDR A l Université de Franche-Comté Jean-Philippe TRICOIRE 8 rue de la Mouillère 25000 Besançon Né le 26 février 1979 Marié, 1 enfant Nationalité Française Maître de conférences HDR A l Université de Franche-Comté PARCOURS UNIVERSITAIRE

Plus en détail

Philippe Hoonakker, professeur des universités et avocat associé au cabinet Racine, est l auteur de diverses publications :

Philippe Hoonakker, professeur des universités et avocat associé au cabinet Racine, est l auteur de diverses publications : Philippe Hoonakker, professeur des universités et avocat associé au cabinet Racine, est l auteur de diverses publications : Manuel Procédures civiles d exécution, Larcier collection Paradigme, novembre

Plus en détail

Master 2 Professionnel Droit des affaires Spécialité : INGENIERIE DES SOCIETES

Master 2 Professionnel Droit des affaires Spécialité : INGENIERIE DES SOCIETES Master 2 Professionnel Droit des affaires Spécialité : INGENIERIE DES SOCIETES Direction David Bosco et Bastien Brignon PRESENTATION GENERALE Descriptif - Objectifs Le Master professionnel Ingénierie des

Plus en détail

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires.

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. ACCUEIL PRESENTATION NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. Le cabinet NORDEN assiste les entreprises, fonds d investissements et banques françaises

Plus en détail

Votre droit au français

Votre droit au français Votre droit au français République française dans le monde du travail > Vous êtes salarié d une entreprise : vous avez un droit imprescriptible à vous exprimer et à recevoir une information en français.

Plus en détail

Arnaud SÉE Professeur de droit public

Arnaud SÉE Professeur de droit public CURRICULUM VITAE Arnaud SÉE Professeur de droit public Laboratoires de recherche : CURAPP, Université de Picardie (UMR 7319) Centre de Recherches sur le Droit Public (CRDP), Université Paris-Ouest Nanterre

Plus en détail

RESPONSABILITE DES ASSOCIES DECIDANT UNE REVOCATION CONTRAIRE A L'INTERET SOCIAL ET DANS L INTENTION DE NUIRE AU GERANT REVOQUE

RESPONSABILITE DES ASSOCIES DECIDANT UNE REVOCATION CONTRAIRE A L'INTERET SOCIAL ET DANS L INTENTION DE NUIRE AU GERANT REVOQUE RESPONSABILITE DES ASSOCIES DECIDANT UNE REVOCATION CONTRAIRE A L'INTERET SOCIAL ET DANS L INTENTION DE NUIRE AU GERANT REVOQUE Commentaire de l arrêt rendu par la Cour de cassation, chambre commerciale,

Plus en détail

PUBLICATIONS DE GILLES J MARTIN

PUBLICATIONS DE GILLES J MARTIN PUBLICATIONS DE GILLES J MARTIN DROIT DE L ENVIRONNEMENT De 1978 à 2013 Le Droit à l environnement, éd. P.P.S., Lyon 1978, 292 p. Chronique de la jurisprudence civile de la Cour de Cassation en matière

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Jean-Marc MOULIN. Célibataire. Le Bourg 14210 Trois Monts jean-marc.moulin@unicaen.fr Tél. : 02 31 79 87 52 (dom.

CURRICULUM VITAE. Jean-Marc MOULIN. Célibataire. Le Bourg 14210 Trois Monts jean-marc.moulin@unicaen.fr Tél. : 02 31 79 87 52 (dom. CURRICULUM VITAE Jean-Marc MOULIN Nationalité : Française Le Bourg 14210 Trois Monts jean-marc.moulin@unicaen.fr Tél. : 02 31 79 87 52 (dom.) Célibataire Né le 9 août 1969 à Falaise (l4) Maître de conférences

Plus en détail

CHAMP D APPLICATION DES DISPOSITIONS DU CODE DE LA CONSOMMATION

CHAMP D APPLICATION DES DISPOSITIONS DU CODE DE LA CONSOMMATION INC document JURISPRUDENCE LE CRÉDIT À LA CONSOMMATION Malgré l existence des dispositions protectrices du code de la consommation, le contentieux reste abondant en matière de crédit à la consommation.

Plus en détail

LEGAL FLASH I BUREAU DE PARIS

LEGAL FLASH I BUREAU DE PARIS Décembre 2013 CONCURRENCE VOTRE CONCURRENT NE RESPECTE PAS LES REGLES? ATTENTION AU DENIGREMENT 3 LA SIMPLE FAUTE DEONTOLOGIQUE NE SUFFIT PLUS A CARACTERISER UN ACTE DE CONCURRENCE DELOYALE 3 PROCEDURE

Plus en détail

Métiers de la filière Droit. Recrutements dans les écoles de formation professionnelle

Métiers de la filière Droit. Recrutements dans les écoles de formation professionnelle Recrutement à bac Agent de recherches privées Institut de formation d agents de recherches IFAR Montpellier http://www.ifarinfo.com/ Formation préparatoire de 450h à la formation de l IFAR 3500 Clerc d

Plus en détail

Le régime de la requalification d un temps partiel en un temps complet

Le régime de la requalification d un temps partiel en un temps complet 1501231 IRP Le régime de la requalification d un temps partiel en un temps complet L absence d écrit mentionnant la durée du travail et sa répartition fait présumer que l emploi est à temps complet. Et,

Plus en détail

Diplôme Universitaire Avocat Généraliste

Diplôme Universitaire Avocat Généraliste Diplôme Universitaire Avocat Généraliste Directeurs de la formation René Despieghelaere : Ancien Bâtonnier du Barreau de Lille Bernard Bossu : Doyen de la Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION 1 Document Unique de Délégation Un document qui permet de définir les responsabilités : civiles - pénales Des dirigeants pleinement conscients de leur périmètre de responsabilité,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. - 2007-2008 : Sous admissible au Premier concours national d agrégation de droit public.

CURRICULUM VITAE. - 2007-2008 : Sous admissible au Premier concours national d agrégation de droit public. CURRICULUM VITAE Matthieu FAU-NOUGARET Né le 05 octobre 1975 à Bergerac (24) Marié, trois enfants Nationalité française Adresse : 2 lieu dit «Brèze», 33210 SAINT LOUBERT E-mail : matthieu.fau-nougaret@u-bordeaux4.fr

Plus en détail

Introduction : un contentieux aux trois visages différents

Introduction : un contentieux aux trois visages différents 7 ème assises nationales de la qualité de l environnement sonore Mercredi 15 octobre 2014, 14 h 30-16 h 00 Atelier 16 / SALLE 4 Bruit de voisinage et incivilités sonores : la prévention, la médiation,

Plus en détail

Avis n 2011-01 du 15 septembre 2011

Avis n 2011-01 du 15 septembre 2011 Avis n 2011-01 du 15 septembre 2011 relatif à l exigence d une assurance de responsabilité civile pour dommages directs ou indirects sous peine de résiliation du contrat La Commission interprofessionnelle

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 17/09/2014 Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 14 février 2012 N de pourvoi: 10-30872 Non publié au bulletin Rejet Mme Favre (président), président SCP Didier et Pinet, SCP

Plus en détail

L assureur est responsable à l égard des tiers des manquements à ses obligations contractuelles, sans pouvoir leur opposer la prescription biennale

L assureur est responsable à l égard des tiers des manquements à ses obligations contractuelles, sans pouvoir leur opposer la prescription biennale L assureur est responsable à l égard des tiers des manquements à ses obligations contractuelles, sans pouvoir leur opposer la prescription biennale (à propos de Cass. 2 ème civ., 6 févr. 2014, n 13-10.540

Plus en détail

Réflexions autour de l arrêt Cass. Civ. 1 re, 19 juin 2013

Réflexions autour de l arrêt Cass. Civ. 1 re, 19 juin 2013 La clause pénale et la banque Réflexions autour de l arrêt Cass. Civ. 1 re, 19 juin 2013 FLORENT BONNARD Chargé d enseignement Université Paris XIII (IUT Bobigny) La clause pénale continue de susciter

Plus en détail

La notion d accident de trajet

La notion d accident de trajet La notion d accident de trajet Article juridique publié le 06/02/2015, vu 1161 fois, Auteur : Maître Joan DRAY La notion d accident de trajet est distincte de celle d accident du travail et bénéficie d

Plus en détail

CE : comment obtenir vos budgets

CE : comment obtenir vos budgets Droit en du pratique CE Pour fonctionner ou proposer des ASC aux salariés, le CE a forcément besoin de moyens financiers! Or sa principale ressource en la matière, c est l employeur, puisque c est lui

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNEL ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES ET CENTRES DE RECHERCHES LANGUES ET AUTRES APTITUDES ACTIVITE SCIENTIFIQUE

PARCOURS PROFESSIONNEL ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES ET CENTRES DE RECHERCHES LANGUES ET AUTRES APTITUDES ACTIVITE SCIENTIFIQUE PARCOURS PROFESSIONNEL DENIS MOURALIS PROFESSEUR DES UNIVERSITES ARBITRAGE INTERNE ET INTERNATIONAL DROIT DU COMMERCE INTERNATIONAL DROIT DES INVESTISSEMENTS DROIT DES AFFAIRES PROCÉDURES COLLECTIVES PROCEDURE

Plus en détail

PARTIE I LE CHAMP D APPLICATION DU DROIT DE LA CONSOMMATION

PARTIE I LE CHAMP D APPLICATION DU DROIT DE LA CONSOMMATION PARTIE I LE CHAMP D APPLICATION DU DROIT DE LA CONSOMMATION Fiche 1 La notion de consommateur Les objectifs de la fiche : Identifier le consommateur afin de délimiter le champ d application du droit de

Plus en détail

QUID DES ACTES CONCLUS PENDANT LA PERIODE DE FORMATION DE LA SOCIETE?

QUID DES ACTES CONCLUS PENDANT LA PERIODE DE FORMATION DE LA SOCIETE? QUID DES ACTES CONCLUS PENDANT LA PERIODE DE FORMATION DE? FICHE CONSEIL Page : 1/8 Au moment de la constitution d une société, les futurs associés sont conduits fréquemment à s engager pour le compte

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit privé. Université Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit privé. Université Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit privé Université Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Les sûretés. personnelles PARTIE 1

Les sûretés. personnelles PARTIE 1 PARTIE 1 Les sûretés personnelles Les diverses sûretés personnelles ont en commun de reposer sur une idée identique : le créancier qui dispose de plusieurs débiteurs a davantage de chances d obtenir paiement

Plus en détail

Article 221 du code civil : le mandat domestique est sans application à l'égard du banquier

Article 221 du code civil : le mandat domestique est sans application à l'égard du banquier Recueil Dalloz 2004 p. 1479 Article 221 du code civil : le mandat domestique est sans application à l'égard du banquier Maxence Laugier, Docteur en droit Le mariage peut faire de l'argent du ménage un

Plus en détail

«De la musique avant toute

«De la musique avant toute DROIT APPLIQUÉ Mise à disposition de salariés : comment faire en pratique? Depuis juillet dernier, la loi encadre de manière plus rigoureuse les prêts de main-d œuvre. Florence Riquoir et Damien Chatard

Plus en détail

GMS-Santé 2008 La Responsabilité du médecin du travail

GMS-Santé 2008 La Responsabilité du médecin du travail 1 La responsabilité du médecin du travail Les conséquences juridiques d un statut particulier 2 Intervenante Jocelyne CAYRON Docteur en Droit Maitre de Conférence en Droit Privé Responsable de Master Professionnel

Plus en détail

Mise à disposition de salariés : Les nouvelles obligations de l entreprise depuis la loi Cherpion du 28 juillet 2011

Mise à disposition de salariés : Les nouvelles obligations de l entreprise depuis la loi Cherpion du 28 juillet 2011 Mise à disposition de salariés : Les nouvelles obligations de l entreprise depuis la loi Cherpion du 28 juillet 2011 Françoise Pelletier, avocat associé Karine Bézille, avocat counsel Mardi 5 juin 2012

Plus en détail

Certificat d Etudes Spécialisées 2015 PROPRIETE INTELLECTUELLE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES

Certificat d Etudes Spécialisées 2015 PROPRIETE INTELLECTUELLE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES Certificat d Etudes Spécialisées 2015 PROPRIETE INTELLECTUELLE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES Sous la direction de : Faculté de Droit et de Science Politique Christian LE STANC Professeur des Universités Jacques

Plus en détail

La raison d être des sûretés

La raison d être des sûretés La raison d être des sûretés Fiche 1 I. Le risque de crédit II. La position fragile du créancier chirographaire Définitions Le risque de crédit : c est le risque pour un créancier de ne pas voir sa créance

Plus en détail

Le droit de la facilité de caisse (1/2)

Le droit de la facilité de caisse (1/2) Crédit Le droit de la facilité de caisse (1/2) Jérôme Lasserre Capdeville Maître de conférences à l Université Robert Schuman de Strasbourg La «facilité de caisse», appelée aussi «tolérance exceptionnelle»,

Plus en détail

LE CONTENTIEUX DE LA SAS - I : LA NULLITÉ DES DÉCISIONS D ASSOCIÉ(S) FONDÉE SUR L ARTICLE L. 227-9, DERNIER ALINÉA, DU CODE DE COMMERCE

LE CONTENTIEUX DE LA SAS - I : LA NULLITÉ DES DÉCISIONS D ASSOCIÉ(S) FONDÉE SUR L ARTICLE L. 227-9, DERNIER ALINÉA, DU CODE DE COMMERCE LE CONTENTIEUX DE LA SAS - I : LA NULLITÉ DES DÉCISIONS D ASSOCIÉ(S) FONDÉE SUR L ARTICLE L. 227-9, DERNIER ALINÉA, DU CODE DE COMMERCE Professeur à l'université de Paris I, Directeur de l UFR de droit

Plus en détail

IDENTIFICATION DES SITUATIONS DE CO-EMPLOI

IDENTIFICATION DES SITUATIONS DE CO-EMPLOI IDENTIFICATION DES SITUATIONS DE CO-EMPLOI I. Propos préliminaires Le principe : l unique employeur En principe, le salarié n a qu un seul employeur, c est-à-dire la personne physique ou morale avec laquelle

Plus en détail

Détective privé. contentieux commercial, Pau risques industriels, droit pénal des affaires Rueil-Malmaison

Détective privé. contentieux commercial, Pau risques industriels, droit pénal des affaires Rueil-Malmaison Paris Comment trouver un détective privé? Nous vous mettrons en relations avec des professionnels et des agences de détectives privés. judicialis.com contact@alain-stevens.com - Tél +33(0)6 12 55 19 80

Plus en détail

Les Fiches Pratiques. La responsabilité en matière d activité sportive. Sommaire

Les Fiches Pratiques. La responsabilité en matière d activité sportive. Sommaire Crédit photo: Hervé Hamon MSJEPVA Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Bourgogne www.bourgogne.drjscs.gouv.fr Les Fiches Pratiques Sommaire Avant-propos Définitions

Plus en détail

LA VIOLATION DU SECRET : LE RÔLE DU BÂTONNIER

LA VIOLATION DU SECRET : LE RÔLE DU BÂTONNIER LA VIOLATION DU SECRET : LE RÔLE DU BÂTONNIER La violation du secret par l avocat : faute déontologique, faute pénale :. le conflit d intérêts. la levée du secret professionnel par le client. le secret

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités Continuité d activité Enjeux juridiques et responsabilités Introduction Pourquoi le droit? - Contrainte - Outil de gestion Droit et management de la continuité d activité : 3 niveaux d intervention Dans

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE : VALORISER LE VOTRE

NOTRE SAVOIR-FAIRE : VALORISER LE VOTRE NOTRE SAVOIR-FAIRE : VALORISER LE VOTRE FRANCE Créer, améliorer, développer, défendre votre réseau de distribution 32 réseaux de distribution créés en 2013 Aide au choix des stratégies contractuelles de

Plus en détail

LE CRÉDIT AFFECTÉ, ENTRE GROUPE DE CONTRATS ET OPÉRATION JURIDIQUE À TROIS PERSONNES

LE CRÉDIT AFFECTÉ, ENTRE GROUPE DE CONTRATS ET OPÉRATION JURIDIQUE À TROIS PERSONNES LE CRÉDIT AFFECTÉ, ENTRE GROUPE DE CONTRATS ET OPÉRATION JURIDIQUE À TROIS PERSONNES Sarah BROS Professeur à l Université Pierre Mendès-France Grenoble 2 Parmi les figures contractuelles contemporaines,

Plus en détail

www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC

www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC Protection juridique privée, circulation et immobilière Protection juridique privée, circulation et immobilière pour les membres de l ASC e) Litiges avec

Plus en détail

Etat des lieux sur la fausse déclaration des risques en assurances

Etat des lieux sur la fausse déclaration des risques en assurances Etat des lieux sur la fausse déclaration des risques en assurances Christelle ELINEAU-YANNAKIS Doctorante à l Université Jean Moulin - Lyon III Contrat d assurance Déclaration des risques Sanction Le contrat

Plus en détail

LA NATURE JURIDIQUE DES STOCK-OPTIONS

LA NATURE JURIDIQUE DES STOCK-OPTIONS 1. Elsa DURAND Mai 2010 UNIVERSITE PANTHEON-ASSAS PARIS II Magistère de Juriste d affaires-djce, Master II droit des affaires LA NATURE JURIDIQUE DES STOCK-OPTIONS SOUS LA DIRECTION DU PROFESSEUR RAYMONDE

Plus en détail

LEGAL FLASH I BUREAU DE PARIS

LEGAL FLASH I BUREAU DE PARIS Mai 2014 DROIT COMMUN DES SOCIETES IMPOSSIBILITE DE CONFIRMER LA CESSION DE PARTS SOCIALES D UNE SARL DONT LE PROJET N A PAS ETE NOTIFIE 3 UN CONTRAT DE DISTRIBUTION DEPOURVU DE CLAUSE D INTUITU PERSONAE

Plus en détail

Découvrez vos services d assistance juridique

Découvrez vos services d assistance juridique Découvrez vos services d assistance juridique Notre offre de services pour les élus L assistance juridique des élus Osez vos droits, c est une agence spécialisée dans les métiers du droit et particulièrement

Plus en détail

DROIT DES ASSURANCES DROIT DE LA RESPONSABILITÉ DROIT PUBLIC ECONOMIQUE DROIT SOCIAL DROIT DES BAUX COMMERCIAUX DROIT DE LA FONCTION PUBLIQUE DROIT

DROIT DES ASSURANCES DROIT DE LA RESPONSABILITÉ DROIT PUBLIC ECONOMIQUE DROIT SOCIAL DROIT DES BAUX COMMERCIAUX DROIT DE LA FONCTION PUBLIQUE DROIT D E S C O M P É T E N C E S À V O T R E S E R V I C E DROIT DES ASSURANCES DROIT DE LA RESPONSABILITÉ DROIT PUBLIC ECONOMIQUE DROIT SOCIAL DROIT DES BAUX COMMERCIAUX DROIT DE LA FONCTION PUBLIQUE DROIT

Plus en détail

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Jérôme THEETTEN Maître de Conférences Droit Privé Université de LILLE II TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Pages TITRE UN : LE TRAITEMENT ALLEGE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE

Plus en détail

Les déplacements du salarié

Les déplacements du salarié Les déplacements du salarié Aller d un lieu à un autre. Action bien anodine de la vie professionnelle source pourtant de situations génératrices de nombreux problèmes. Sait- on que près de 19 500 accidents

Plus en détail

Introduction : 2) s il y a cessation des paiements. I) Tant qu il n y a pas de cessation de paiement :

Introduction : 2) s il y a cessation des paiements. I) Tant qu il n y a pas de cessation de paiement : LE DIRIGEANT DE SOCIETE FACE AUX DIFFICULTES FINANCIERES DE L ENTREPRISE REUNION CFACI DU 12/10/2007 INSTITUT GOETHE PAR SERGE WORTHALTER, MEMBRE DE LA CFACI, AVOCAT AU BARREAU DE PARIS TEL 01 43 41 22

Plus en détail

L INFORMATION DU CREANCIER MUNI DE SURETE... 2

L INFORMATION DU CREANCIER MUNI DE SURETE... 2 Fiche à jour au 20 mars 2009 FIICHE PEDAGOGIIQUE VIIRTUELLE diplôme : Master 1 Matière : Droit des sûretés Web-tuteur : Catherine Bernardin-Rabsztyn SEANCE N 2 - ASSURANCE DE CHOSE ET CREANCIIER MUNII

Plus en détail

LES CONTRATS DE DISTRIBUTION. D. Mainguy Professeur à la faculté de droit de Montpellier

LES CONTRATS DE DISTRIBUTION. D. Mainguy Professeur à la faculté de droit de Montpellier LES CONTRATS DE DISTRIBUTION D. Mainguy Professeur à la faculté de droit de Montpellier 2 LIVRE 1 : SYNTHESE (droit des contrats Droit de la concurrence) PREMIERE PARTIE. LES REGLES COMMUNES DES CONTRATS

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNEL ETUDES ET CONCOURS

PARCOURS PROFESSIONNEL ETUDES ET CONCOURS PARCOURS PROFESSIONNEL DENIS MOURALIS PROFESSEUR DES UNIVERSITES ARBITRAGE INTERNE ET INTERNATIONAL DROIT DU COMMERCE INTERNATIONAL DROIT DES AFFAIRES PROCÉDURES COLLECTIVES PROCÉDURE CIVILE La Beauvalle

Plus en détail

PROGRAMME PEDAGOGIQUE DE LA FORMATION GERER LES RISQUES DU PERMIS DE CONDUIRE AU SEIN DE L ENTREPRISE

PROGRAMME PEDAGOGIQUE DE LA FORMATION GERER LES RISQUES DU PERMIS DE CONDUIRE AU SEIN DE L ENTREPRISE 15, rue du Puits Mauger 35000 RENNES Tél : 02 99 78 30 80 Fax : 02 22 44 18 30 contact@pellen-avocat-rennes.fr 18, place de la gare 35 000 RENNES Tél : 02 99 69 39 78 Fax : 02.22.44.90.45 contact@larabakhosavocat-rennes.com

Plus en détail

La nature de la responsabilité des professionnels du droit en France

La nature de la responsabilité des professionnels du droit en France La nature de la responsabilité des professionnels du droit en France Ingrid MARIA «L exercice des professions juridiques est réglementé et, que leurs membres soient ou non organisés en Ordres professionnels

Plus en détail

La délégation de pouvoirs

La délégation de pouvoirs La délégation de pouvoirs DELEGATIONS DE POUVOIR Secteur Pharmaceutique Paris, 27 septembre 2006 Introduction: définition, contexte et rappel des principes généraux Délégation de pouvoirs et notions voisines

Plus en détail

L' émission d'un chèque sans provision est-elle constitutive d'une escroquerie?

L' émission d'un chèque sans provision est-elle constitutive d'une escroquerie? Recueil Dalloz 2006 p. 1950 L' émission d'un chèque sans provision est-elle constitutive d'une escroquerie? David Père, Avocat à la Cour, Dubarry Le Douarin Veil, Chargé d'enseignement à l'université Paris

Plus en détail

Cessions de parts. L agrément légal. Les agréments statutaires. Opérations particulières soumises à agrément. Effets de la cession

Cessions de parts. L agrément légal. Les agréments statutaires. Opérations particulières soumises à agrément. Effets de la cession 10 L agrément légal Agrément des tiers... 340 Cessions libres... 341 Conséquences pratiques des règles légales... 342 Les agréments statutaires Cessions à des tiers : majorité renforcée... 343 Cessions

Plus en détail

ECOLE DE DROIT DE LA SORBONNE UNIVERSITE PARIS I PANTHEON SORBONNE

ECOLE DE DROIT DE LA SORBONNE UNIVERSITE PARIS I PANTHEON SORBONNE ECOLE DE DROIT DE LA SORBONNE UNIVERSITE PARIS I PANTHEON SORBONNE Diplôme supérieur de l Ecole de Droit de la Sorbonne Réparation du dommage corporel Patrice Jourdain et Anne Guégan-Lécuyer 1. - Pourquoi?

Plus en détail

1978 : Maîtrise en Droit Privé, Mention «Assez Bien», Université de Pau et des Pays de l Adour

1978 : Maîtrise en Droit Privé, Mention «Assez Bien», Université de Pau et des Pays de l Adour 11 Mail : nicole.bourdalle@esc-pau.fr Téléphone : 05.59.92.64.67 Professeur de Droit Enseignant Chercheur Dr. Nicole BOURDALLE Formation 1991 : Doctorat en Droit sous la direction de Jean Derruppé, Professeur

Plus en détail

FAILLITES TRANSFRONTALIERES

FAILLITES TRANSFRONTALIERES FAILLITES TRANSFRONTALIERES : Règlement communautaire no 1346/2000 du 29/5/2000 relatif aux procédures d insolvabilité, par Me Serge WORTHALTER, Avocat au Barreau de PARIS Membre de la section internationale

Plus en détail

CC, Décision n 2012-284 QPC du 23 novembre 2012

CC, Décision n 2012-284 QPC du 23 novembre 2012 Version pré-print pour citer cet article : «Les droits de celui qui décide de se défendre seul et le principe d égalité» (Cons. Const. 23 nov. 2012), Rev. Pén. Dr. Pén. 2012, p. 917, Les droits de celui

Plus en détail

Obs. : Automaticité de la pénalité de l article L. 211-13 C. ass. : la victime n a aucune demande à formuler

Obs. : Automaticité de la pénalité de l article L. 211-13 C. ass. : la victime n a aucune demande à formuler Cass. crim., 18 mars 2014, n 12-83.274 Assurance automobile Offre d indemnité Pénalité en cas d offre tardive et insuffisante Doublement du taux de l intérêt légal Absence de demande d indemnisation de

Plus en détail

LE DIRIGEANT D ASSOCIATION EST-IL SOUMIS À UN RÉGIME SPÉCIFIQUE DE RESPONSABILITÉ?

LE DIRIGEANT D ASSOCIATION EST-IL SOUMIS À UN RÉGIME SPÉCIFIQUE DE RESPONSABILITÉ? L économie sociale et solidaire face à ses responsabilités LE DIRIGEANT D ASSOCIATION EST-IL SOUMIS À UN RÉGIME SPÉCIFIQUE DE RESPONSABILITÉ? par Gaël Henaff (*) (*) Cres Lessor. Face au silence de la

Plus en détail

Le secrett Ibaimcalire-

Le secrett Ibaimcalire- UNIVERSITE DE LAUSANNE FACULTÉ DE DROIT Le secrett Ibaimcalire- Sa portée dans le temps, dans l'espace et dans les groupes de sociétés. THESE de licence et de doctorat présentée à la Faculté de droit de

Plus en détail

LE COMMISSAIRE AUX APPORTS ET LA FUSION (À PROPOS DE CA PARIS, 21 SEPTEMBRE 2001)

LE COMMISSAIRE AUX APPORTS ET LA FUSION (À PROPOS DE CA PARIS, 21 SEPTEMBRE 2001) LE COMMISSAIRE AUX APPORTS ET LA FUSION (À PROPOS DE CA PARIS, 21 SEPTEMBRE 2001) Docteur en droit Avocat au barreau des Hauts de Seine - Deloitte & Touche, Juridique et Fiscal I. LA NECESSITE D UNE EXPERTISE

Plus en détail

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS RESPONSABILITE PEDAGOGIQUE JURIDIQUE MORALE CIVILE PENALE ETHIQUE TRIBUNAUX TRIBUNAUX MORALE CIVILS REPRESSIFS - Conscience du devoir - Instance - Police - Grande Instance

Plus en détail

Obs. : L affirmation circonstanciée de l obligation de conseil du conseiller en gestion de patrimoine

Obs. : L affirmation circonstanciée de l obligation de conseil du conseiller en gestion de patrimoine Cass. com., 23 sept. 2014, n 13-22.763, inédit Joueur de rugby professionnel Souscription de quatre contrats d assurance vie et quatre emprunts immobiliers Conseil en gestion de patrimoine Activité de

Plus en détail

Recueil Dalloz 2004 p. 414. La reconnaissance d'un usage commercial comme règle de droit (à propos du courtage en vins en Bordelais)

Recueil Dalloz 2004 p. 414. La reconnaissance d'un usage commercial comme règle de droit (à propos du courtage en vins en Bordelais) Recueil Dalloz 2004 p. 414 La reconnaissance d'un usage commercial comme règle de droit (à propos du courtage en vins en Bordelais) Jean-Marc Bahans, Docteur en droit, greffier associé du Tribunal de commerce

Plus en détail

Droit social 2007 p. 1122 Justification des inégalités salariales et maintien des avantages individuels acquis

Droit social 2007 p. 1122 Justification des inégalités salariales et maintien des avantages individuels acquis Droit social Droit social 2007 p. 1122 Justification des inégalités salariales et maintien des avantages individuels acquis Christophe Radé, Professeur à l'université Montesquieu-Bordeaux IV L'essentiel

Plus en détail

A LA UNE. Elle apporte des précisions à ce principe dans un arrêt du 7 janvier 2015.

A LA UNE. Elle apporte des précisions à ce principe dans un arrêt du 7 janvier 2015. FÉVRIER 2015 A LA UNE Un accord collectif ne peut suppléer le règlement intérieur dans la détermination de la durée maximale de la mise à pied disciplinaire Depuis 2010, la Chambre sociale de la Cour de

Plus en détail

Barème indicatif des honoraires

Barème indicatif des honoraires Barème indicatif des honoraires Tarifs applicables à compter du 01/01/2010 MARC TELLO-SOLER Avocat 160 Gde Rue St. Michel 31400 Toulouse www.mts-avocat.net tello-soler@mts-avocat.net Sommaire Notice du

Plus en détail

INSTITUT DU DROIT INTERNATIONAL DES TRANSPORTS ET DE LA LOGISTIQUE RECHERCHE FORMATION INFORMATION

INSTITUT DU DROIT INTERNATIONAL DES TRANSPORTS ET DE LA LOGISTIQUE RECHERCHE FORMATION INFORMATION INSTITUT DU DROIT INTERNATIONAL DES TRANSPORTS ET DE LA LOGISTIQUE RECHERCHE FORMATION INFORMATION A VOTRE SERVICE UNE EQUIPE DE JURISTES SPECIALISES UN RESEAU DE CORRESPONDANTS ETRANGERS DES SERVICES

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère :

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : pratiques [mise à disposition de salariés] Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : quelles sont les obligations de l employeur? Dans les groupes de dimension internationale, il n est pas rare

Plus en détail

EFFET RELATIF DU CONTRAT CHAPITRE 2

EFFET RELATIF DU CONTRAT CHAPITRE 2 EFFET RELATIF DU CONTRAT CHAPITRE 2 L EFFET RELATIF DU CONTRAT Généralités ; plan 527. L article 1165 du Code civil, siège du principe d effet relatif, dispose que «Les conventions n ont d effet qu entre

Plus en détail