Accusé de réception - Ministère de l'intérieur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accusé de réception - Ministère de l'intérieur"

Transcription

1 Accusé de réception - Ministère de l'intérieur ccpq-DE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE Accusé QUIMPERLE certifié exécutoire Réception par le préfet : 18/02/2014 Publication : 18/02/2014 Pour l'"autorité Compétente" par délégation EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE Le Conseil de la Communauté de Communes du Pays de QUIMPERLE, convoqué le 7 février 2014, s'est réuni le 13 février 2014 à 18 heures à la salle multifonctions à BAYE, sous la présidence de Monsieur Nicolas MORVAN. CONSEILLERS TITULAIRES PRESENTS : 50 ARZANO : BANNALEC : BAYE : CLOHARS-CARNOËT : GUILLIGOMARC H : LE TRÉVOUX : LOCUNOLÉ : MELLAC : MOËLAN-SUR-MER : QUERRIEN : QUIMPERLÉ : RÉDÉNÉ : RIEC-SUR-BÉLON : SAINT-THURIEN : SCAËR : TRÉMÉVÉN : Anne BORRY, Jacques VALEGANT Yves ANDRE, Marie-France LE COZ, Martine PRIMA, Anne Marie QUÉNÉHERVÉ, Marcel JAMBOU Philippe LE TENIER, Pascal BOZEC Jacques JULOUX, Denis DUIGOU, Anne MARÉCHAL, Marie-Hélène LE BOURVELLEC Joël LE GUENNEC, Alain FOLLIC André FRAVAL, Jean-Baptiste HUBERT Jean-Yves LE COZ, René CHRISTIEN Bernard PELLETER, Gilda LE GALL Nicolas MORVAN, Madeleine KERGOAT, Isabelle MOIGN, Marie-Louise GRISEL, Marie- France DEFFAY, Gilbert DULISCOUET Marcel MOYSAN, Juliette PASQUIER Alain PENNEC, Marc LOZACHMEUR, Marijo MELLOUET, Christine FAVENNEC, Stéphane GUILLEVIN, Alain KERHERVÉ, Huguette DUPRÉ, Bruno GOENVIC Jean LOMENECH Sébastien MIOSSEC, Jean-Yves KERSULEC, Claude JAFFRÉ, Jocelyne GUETTÉ Joël DERRIEN, Ginette MINIOU Paulette PÉREZ, Jean-Michel LEMIEUX, Jeannine DANIEL, Jacques LE BIHAN, Pierre CAVRET Roger COLAS CONSEILLERS SUPPLEANTS PRESENTS : 2 MELLAC : REDENE : Gilles DARRACQ Alain LE DELLIOU Nombre de conseillers présents ou représentés : 56 ABSENTS EXCUSES : Jean-François EVERHARD (MELLAC), Guy LE VALLEGANT (QUERRIEN), Yvon LE DORZE (QUIMPERLÉ), Alain QUEMENER, Marie-Josée DAVID (REDENE) Elise LE NAOUR, Robert BELLEGUIC (TREMEVEN) POUVOIRS : 4 QUERRIEN : QUIMPERLE : REDENE : TREMEVEN : Guy LE VALLEGANT a donné pouvoir à Juliette PASQUIER Yvon LE DORZE a donné pouvoir à Alain PENNEC Marie-Josée DAVID a donné pouvoir à Alain LE DELLIOU Elise LE NAOUR a donné pouvoir à Roger COLAS

2 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE QUIMPERLE VIE COURANTE 16- AFFAIRES SOCIALES 092 Approbation de la convention liant la COCOPAQ et L'Association pour le Développement de l'economie Sociale et Solidaire, autorisation du président à signer L'Association pour le Développement de l'economie Sociale et Solidaire de Cornouaille est un des 15 Pôles de développement de l'economie Sociale et Solidaire actuellement en activité en Bretagne. Dans le contexte économique actuel, l ESS est un levier important dans le développement de l activité économique locale pérenne non délocalisable. Ayant vocation à couvrir l'ensemble du territoire du Pays de Cornouaille, l'adess - dont le siège se situe à Quimper - souhaite renforcer son ancrage territorial et revêtir pleinement cette dimension cornouaillaise notamment en développant des actions en direction du territoire de la COCOPAQ. Sur la durée du partenariat, l ADESS Cornouaille s'engage sur les actions suivantes: - le Soutien aux porteurs de projets de création d'activité en ESS et Développement Durable : l'adess Cornouaille propose - à raison d'une demi-journée par mois la présence de sa chargée de mission sur le territoire de la COCOPAQ afin de réaliser un accueil-diagnostic spécifique «Primo-accueil». Mise en place de Parcours Local d'accompagnement et soutien sur des problématiques spécifiques aux structures ESS. - la mise en lumière du champ de l'ess sur la COCOPAQ : L'ADESS propose, en partenariat avec l'observatoire Régional de l'ess (ORESS), d'affiner et d'analyser ces données du territoire de la COCOPAQ. Deux ou trois portraits d'acteurs /projets innovants locaux en complément permettront de dessiner une image vivante de l'ess sur le territoire communautaire, et donc de mieux identifier et comprendre ce champ d'action. Un focus pourra également être réalisé pour le Mag 16. Par ailleurs, l ADESS propose de travailler sur projet, notamment sur les démarches de mise en œuvre de Service d'intérêt Economique Général (SIEG) ou aider à piloter à la création d'une Coopérative Jeunesse de Service. Afin de mettre en lumière l'ess sur le territoire de la COCOPAQ, l'adess Cornouaille propose également d'élaborer et d'animer sur une thématique choisie en concertation avec la communauté de communes un temps fort durant le mois de l'ess en novembre faire connaître l'ess auprès des jeunes : Intervention auprès des scolaires Aussi, la communauté de communes s engage à verser une subvention de fonctionnement à hauteur de euros par an pour la durée de la convention soit une durée de 3 ans, pour la période allant du 1er janvier 2014 au 31 décembre L assemblée délibérante est invitée à : - APPROUVER la convention liant la COCOPAQ et L'Association pour le Développement de l'economie Sociale et Solidaire pour une durée de 3 ans soit pour la période allant du 1er janvier 2014 au 31 décembre AUTORISER le président à signer ladite convention Le Conseil Communautaire après avoir délibéré, - APPROUVE la convention liant la COCOPAQ et L'Association pour le Développement de l'economie Sociale et Solidaire pour une durée de 3 ans soit pour la période allant du 1er janvier 2014 au 31 décembre AUTORISE le président à signer ladite convention ADOPTÉ à l unanimité

3 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE QUIMPERLE ET ONT, les membres présents, signé après lecture Pour extrait certifié conforme, Le Président, Nicolas MORVAN

4 Pôle de développement de l'économie Sociale et Solidaire >>> Pour une économie sociale, solidaire, ancrée sur le territoire >>> Association pour le Développement de l'economie Sociale et Solidaire en Cornouaille ADESS Cornouaille. Objectifs 2014 Territoire de la COCOPAQ Contact : Youna LE SOMMER Chargée de mission 41, rue de Kerfeunteun Quimper Mob :

5 Table des matières I. Contexte...3 I.1. L'Economie Sociale et Solidaire (ESS) : une actualité et un cadre national, régional et départemental.3 I.2. L'ADESS Cornouaille...5 II. Proposition d'action 2014 territoire de la COCOPAQ...6 II.1. Socle de base...6 A. Soutien aux porteurs de projets de création d'activité en ESS et Développement Durable...6 B. Mise en lumière du champ de l'ess sur la COCOPAQ...7 C. Faire connaître l'ess auprès des jeunes... 8 D. Reprise/transmission en SCOP Consommation responsable - Circuits courts...9 II. 2. Proposition sur projets...10 A. Accompagner la mise en place d'un Service d'intérêt Economique Général (SIEG)...10 B. Piloter la création d'une Coopérative Jeunesse de Service (CJS)

6 I. Contexte I.1. L'Economie Sociale et Solidaire (ESS) : une actualité et un cadre national, régional et départemental. Une loi pour l ESS Le gouvernement a inscrit à son agenda 2013 l adoption d un cadre législatif pour l Economie sociale et solidaire. Le projet de loi sera présenté au cours du premier semestre à l issue d une concertation approfondie avec les acteurs du secteur, essentiellement dans le cadre du Conseil supérieur de l économie sociale et solidaire, ainsi qu avec les collectivités locales et le Conseil économique, social et environnemental. Benoît Hamon, ministre de l économie sociale et solidaire et de la consommation travaille sur ce projet de loi permettant la clarification du périmètre de l ESS, la mise en place d instances consultatives de l ESS par l Etat, la reconnaissance des organisations de coopérations territoriales, la facilité de reprise-transmission par les salariés (SCOP), le projet d'inclure dans les programmes de l'education Nationale des chapitres et références à ce secteur. Le projet de loi a été voté au Sénat en novembre 2013 et repassera devant la Chambres des députés au début Plus d'information : >Ici< Une Banque Publique d'investissement : faciliter le financement de l'ess. Un projet de loi sur la création de la Banque publique d'investissement (BPI) a été adopté en octobre Les trois missions principales de la BPI seront de : Pallier les défaillances de marché qui handicapent le financement des entreprises, en particulier des PME ; Investir dans le développement des secteurs stratégiques d'avenir, comme la conversion numérique, écologique et énergétique de l'industrie, et l'économie sociale et solidaire ; Constituer un levier d'intervention puissant pour le développement des territoires, en lien avec les régions. Plus d'information : >Ici< Pour en savoir plus : Une Stratégie Régionale de Développement de l ESS (SRDESS) Née de la volonté conjointe des acteurs de l'ess et des pouvoirs publics de fixer un nouveau cap à l Economie sociale et solidaire pour changer d échelle, elle s'est élaborée de façon coopérative depuis septembre 2010 et constitue l outil de référence des acteurs bretons de l ESS et de leurs partenaires pour conduire le développement de l ESS sur la période Il s'agit d'un document cadre complémentaire de 2 stratégies régionales préexistantes : La Stratégie Régionale de Développement Économique et le Schéma Régional de l'innovation. A ce titre elle est intégrée au schéma de Bretagne Développement Initiative en lien avec la Région Bretagne. Elle est mise en œuvre par la Chambre Régionale de l'economie Sociale et Solidaire de Bretagne (CRESS) en partenariat aves les acteurs ESS du territoire. Elle comporte des actions concrètes sur la communication, la création/reprise d entreprises, les finances solidaires Plus d'information : >Ici< 3

7 Un Comité de Pilotage Départemental de l ESS dans le Finistère Réuni pour la première fois le 28 novembre 2013 à Quimper à l'initiative de la CRESS, ce comité constitue un lieu de coopération entre les élus des principales collectivités territoriales et acteurs de l ESS sur le département. Il a vocation à se réunir annuellement afin de : partager un état des lieux de l ESS sur le département définir des orientations prioritaires et coordonnées en matière d informations et d actions en direction de l ensemble des territoires. Un Comité Technique Départemental de l ESS du Finistère réunissant les professionnel-le-s des différentes organisations et collectivités membres du comité de pilotage contribuera à ce travail. Il consistera à : rendre compte de la réalité de l ESS sur le département proposer des pistes de réflexion et d action Composition des comités de pilotage et technique. Association de Développement de l ESS (ADESS) du Pays de Brest Association de Développement de l ESS (ADESS) du Pays de Morlaix Association de Développement de l ESS (ADESS) du Pays de Cornouaille Brest Métropole Océane (BMO) Pays du Centre Bretagne Ouest (COB) Conseil Général du Finistère Chambre Régionale de l ESS de Bretagne (CRESS) Morlaix communauté Quimper communauté Communauté de Communes du Pays de Quimperlé (COCOPAQ) Le Conseil Régional de Bretagne sera associé au comité de pilotage Les axes/thèmes de travail retenus par le Comité de Pilotage pour 2014 sont les suivants : le Service d Intérêt Economique Général comme alternative à la commande publique, la loi cadre sur l ESS et ses implications territoriales. La thématique agro-rurale, les circuits courts font également parti des pistes de travail envisageables par la suite. 4

8 I.2. L'ADESS Cornouaille Une initiative locale qui s inscrit dans une démarche régionale. L'ADESS Cornouaille est un des 15 Pôles de développement de l'économie Sociale et Solidaire (ESS) en Bretagne. En 2006, le Conseil Économique, Social et Environnemental de la Région Bretagne préconisait la création de Pôles Ressources de l'ess. Suite à ce rapport, la Région Bretagne s'est engagée dans une politique de soutien aux initiatives locales qui émergeaient, la CRES accompagnant ces démarches. En Cornouaille c'est en mai 2009 que l'idée d'un Pôle voit le jour et, suite à une étude de préfiguration, l'adess Cornouaille se crée en octobre Un regroupement des acteurs de l ESS. L'ADESS Cornouaille a vocation à regrouper les coopératives, associations, mutuelles, fondations et les entreprises solidaires et militants de l'ess qui souhaitent s'engager pour le développement de l'ess en Cornouaille. Pour autant elle ne fonctionne pas en vase clos et entend inscrire profondément son action sur le territoire. En cela elle s'inscrit dans une démarche de partenariat, qu'elle considère indispensable, avec les pouvoirs publics et les autres acteurs socioéconomiques. L'ADESS c'est actuellement en 2013 : Nombre d'adhérents 30 Membres du CA 10 Membre de la coprésidence Salariat Service civique Stagiaire 3 titulaires 3 adjoints 1 chargée de mission (80%) 1 1 en projet sur 2014 (recrutement lancé) Ses missions. Dès sa création, l'adess Cornouaille s'est donnée pour missions de : Mobiliser et structurer un réseau d'acteurs de l'ess sur le territoire. Promouvoir et donner de la visibilité à l'ess en Cornouaille. Soutenir la création, le développement et le fonctionnement de projet, d'activités et d'entreprises de l'ess en favorisant les projets partenariaux et l'expérimentation dans différents champs d'activités. Déterminer des stratégies de développement pour l'ess en phase avec les besoins du territoire. Répondant à ses missions et dans la continuité des projets et actions mises en œuvre depuis sa création, l'adess prévoit en 2014 de renforcer son action concrète sur le territoire de la COCOPAQ. Ses propositions sont donc détaillés dans le point ci-après. 5

9 II. Proposition d'action 2014 territoire de la COCOPAQ II.1. Socle de base A. Soutien aux porteurs de projets de création d'activité en ESS et Développement Durable De plus en plus de personnes (et en particulier des jeunes) souhaitent entreprendre en donnant du sens à leur vie professionnelle et envisagent de créer leur entreprise (notamment dans le champ du développement durable). Les entreprises de l économie sociale et solidaire partagent entres elles une ambition : mettre leur projet entrepreneurial au service de l Homme. Elles combinent ainsi leur projet économique avec une finalité sociale et une gouvernance participative pouvant être ancrée notamment dans leur statut juridique (SCOP, SCIC, association...) Pour elles, la réalisation de bénéfices ne constitue pas une fin en soi mais un moyen au service de leur projet sociétal. La création d'activité en ESS comporte de ce fait des spécificités. Outre les dimensions technique et productive inhérentes à toute création d'activité, elle intègre également des dimensions éthique et territoriale. Celles ci complexifient le soutien à apporter aux porteurs de projet tout au long de leur parcours de création (que ce soit en phase d'émergence, de construction, de préfiguration ou de lancement de l'activité). Ce soutien se doit donc d'être spécifique. Ses dimensions éthique et territoriale font également la richesse des activités créées qui répondent en effet à des besoins locaux souvent non satisfaits, elles créent ainsi du lien et de l'innovation sociale et participent ainsi à l'attractivité d'un territoire. En amont du parcours de création, encore faut- il être en mesure de repérer ces porteurs d'idée ou de projet de création afin de les orienter au mieux vers les structures d'accompagnement selon l'état de maturation de leur projet, leur champ d'activité... C'est pourquoi il est nécessaire de réaliser un accueil-diagnostic spécifique : le Primo-accueil ESS. Formée par la SCIC Kéjal sur les spécificités du soutien aux porteurs de projets de création d'activité en ESS, l'adess Cornouaille propose - à raison d'une demi journée par mois - la présence de sa chargée de mission sur le territoire de la COCOPAQ afin de réaliser ce Primo-accueil. Parallèlement au Primo-accueil, l'adess Cornouaille travaille actuellement à l'échelon départemental en partenariat avec des acteurs de l'accompagnement (Chrysalide, CIVAM...) à la mise en place d'un Parcours Local d'accompagnement afin d'améliorer la visibilité et l'articulation des acteurs de l'accompagnement en aval du Primo- accueil. L'objectif est de développer les coopérations entre acteurs de l'accompagnement à la création d'activité ESS et ainsi améliorer la lisibilité de l'offre de soutien pour les porteurs de projet. Indépendamment de la création d'activité l'adess peut également directement ou par son réseau apporter son soutien sur des problématiques spécifiques aux structures ESS. 6

10 B. Mise en lumière du champ de l'ess sur la COCOPAQ Quelques chiffres : Les dernières données disponibles sur la CC du Pays de Quimperlé. Source INSEE CLAP 2011 (ss = secret statistique) Nomenclature juridique Clap Association Coopérative Mutuelle ESS Public Privé (Hors ESS) TOTAL Etablissements Effectifs au 31/12 ETP Masse salariale en euros Vol. % Vol. % Vol. % Vol. % 135 7,80% ,10% 878 7,70% ,80% 43 2,50% 200 1,50% 192 1,70% ,90% 6 0,30% 22 0,20% 19 0,20% ,10% ,60% ,80% ,60% ,80% 120 6,90% ,30% ,10% ,40% ,40% ,90% ,40% ,80% ,00% ,00% ,00% ,00% Etabl i s s ements As s oci ati ons Acti on s oci a l e ESS Publ i c Pri vé Effecti fs a u 31/12 ETP Mas s e s a l. brute en Arts, s pectacl es, s port et l oi s i rs Ens ei gnement Non-cl a s s es Sa nté humai ne s ervi ces di vers Acti on s oci a l e Acti vi tés fi nanci ères et as s ura nces Agri cul ture, i ndus tri e, cons tructi on Arts, s pectacl es, s port et l oi s i rs Ens ei gnement Non-cl a s s es Sa nté humai ne s ervi ces di vers Acti on s oci a l e Agri cul ture, i ndus tri e, cons tructi on 9 26 ss ss Arts, s pectacl es, s port et l oi s i rs Ens ei gnement Sa nté humai ne ss ss s ervi ces di vers Acti on s oci a l e 2 52 ss ss Acti vi tés fi nanci ères et as s ura nces Agri cul ture, i ndus tri e, cons tructi on ss ss Arts, s pectacl es, s port et l oi s i rs Ens ei gnement Sa nté humai ne s ervi ces di vers

11 Les chiffres finisteriens : L'ADESS Cornouaille en partenariat avec l'observatoire Régional de l'ess (ORESS) a participé à la réalisation du Panorama du Pays de Cornouaille. Celui-ci vient d'être édité à l'automne 2013 et sera bientôt en ligne sur ce même site. L'ADESS propose, en partenariat avec l'oress, d'affiner et d'analyser ces données du territoire de la COCOPAQ. Deux ou trois portraits d'acteurs /projets innovants locaux en complément permettront de dessiner une image vivante de l'ess sur votre territoire, et donc de mieux identifier et comprendre ce champ d'action. Un focus pourrait également être réalisé pour le Mag 16. Afin de mettre en lumière l'ess sur le territoire de la COCOPAQ, l'adess Cornouaille propose également d'élaborer et d'animer sur une thématique choisie en concertation avec la communauté de commune un temps fort durant le mois de l'ess en novembre C. Faire connaître l'ess auprès des jeunes. Intervention auprès des scolaires Dès sa création en 2010, l'adess a fait de la promotion de l'ess en direction des jeunes un axe fort de son activité. C'est ainsi que, depuis un an, l'adess a pris l'initiative,d'élaborer, en lien avec des enseignants volontaires, un Kit Pédagogique qui propose des ressources pédagogiques sur l ESS en rapport avec les programmes scolaires des collèges et lycées. Il articule du contenu théorique (fiches supports sur l'histoire de l'ess, ses valeurs, ses formes d'entreprises et secteurs innovants et porteurs, etc...) ainsi que des éléments pratiques (rencontres avec des professionnels du secteur, visites de structures, jeux coopératifs, stages, mise en situation...). Un travail est en cours avec le Lycée de Kerneuzec de Quimperlé en vue de mettre en oeuvre une progression pédagogique sur l'année L'ADESS pressent que ces outils pourront être adaptés pour un autre public que les scolaires : salariés des structures de l'ess, élus des collectivités territoriales par exemple... Formaliser un appel à projet en direction des jeunes récompensant les initiatives locales d'ess. L'objectif de cette action est de permettre un repérage des projets d'ess portés par des jeunes, de valoriser ces projets et leur permettre de faire réseau. Pour cela il est prévu en 2014, au regard des dispositifs déjà existants : d'identifier les structures partenaires pour la constitution de cet appel à projet et sa diffusion sur le territoire, d'élaborer les critères d'éligibilité avec l'atelier Jeunesse de l'adess et les partenaires, d'en définir les modalités ainsi que les prix octroyés, d'organiser sa mise en œuvre. 8

12 D. Reprise/transmission en SCOP Consommation responsable Circuits courts. En 2014 l'adess prévoit le recrutement d'un stagiaire de Master 2 sur les thèmes suivants : 1) Thème principal : Réaliser un travail exploratoire en amont d'une expérimentation sur la reprise /transmission en SCOP. - En lien avec l'urscop, adapter sur le Pays de Cornouaille et plus particulièrement sur le territoire de la COCOPAQ, la méthodologie de projet engagée sur le Pays de Fougères visant l'expérimentation sur la reprise /transmission en SCOP selon un échéancier réaliste. - Prévoir et développer des actions, rechercher des informations, amorcer des contacts permettant de «préparer le terrain» pour l'expérimentation. - Contribuer à l'élaboration du carnet des acteurs ESS en Cornouaille notamment en remplissant les fiches concernant l'offre ( de services, commerciale...) proposée par les SCOP. Référence : article publié dans la RECMA, revue internationale de l'economie Sociale, n 330, octobre 2013, «Transmission de PME saines en Scop : quelles spécificités?», MC. Barbot-Grizzo, F. Huntzinger, T. Jolivet. 2) Thème complémentaire : Consommation responsable - Circuits courts. - Contribuer à l'élaboration du carnet des acteurs ESS en Cornouaille ( collecte des informations pour pré remplissage des fiches et validation par les acteurs concernés, mise en page, préparation de l'impression) - Compilation des études circuits -court alimentaire et non alimentaire sur la Cornouaille, repérage des acteurs engagés dans ce sens état d'avancement des actions engagées. - Etude exploratoire concernant la consommation collaborative appliquée à l'entreprise. 9

13 II. 2. Proposition sur projets A. Accompagner la mise en place d'un Service d'intérêt Economique Général (SIEG) Qu'est qu'un Service d'intérêt Economique Général (SIEG)? Lié au principe européen de non distorsion de la concurrence, l'etat et les collectivités territoriales ne peuvent au delà d'un certain seuil attribuer une aide financière ou en nature à une entreprise (entendue au sens large : une association est considérée comme une entreprise à partir du moment où ont lieu des échanges monétaires salaires, etc), sous peine d'être accusé de fausser la concurrence. Les «services publics» n'étant pas reconnus en droit européen, un outils existe pour les collectivités souhaitant «sécuriser» certains champs d'activités en les «sortant» du marché : la qualification de ce champ, secteur d'activité ou service en SIEG. Au delà d'une démarche technique,il s'agit d'un acte politique fort : la collectivité reconnaît ainsi un secteur d'activité comme faisant partie de «l'intérêt général». Les SIEG peuvent couvrir un large spectre d activités, depuis une gamme variée de services sociaux, de santé, locaux et culturels (exemple : crèches, épiceries sociales, logement social, établissements pour les personnes âgées et handicapées, hôpitaux, théâtres...), jusqu aux services des entreprises en réseau (services postaux, fourniture d énergie, de distribution et de traitement de l eau, services de communications électroniques et services publics de transport). La démarche mise en œuvre pour la mise en place d'un SIEG. 1ere étape : la collectivité doit émettre une délibération qui, suite à une démarche concertée, qualifie un secteur de SIEG et définit les «obligations de service public», c'est à dire les critères qui fondent l'intérêt général sur le secteur choisi. 2e étape : la collectivité mandate un opérateur, selon différents mécanismes possibles : subvention, CPO marché public DSP... Dans le cadre des priorités définies lors du Comité de Pilotage Départemental de l ESS dans le Finistère ( Cf plus haut page 4), l'adess Cornouaille peut directement ou par son réseau être en mesure d'accompagner une collectivité dans la mise en place d'un SIEG et notamment dans la définition concertée de son champ d'interêt Général. 10

14 B. Piloter la création d'une Coopérative Jeunesse de Service (CJS) Qu'est ce qu'une Coopérative Jeunesse de Service (CJS)? Une Coopérative Jeunesse de Services (CJS) est un projet d éducation à la coopération du travail qui a pour objectif d éduquer les jeunes mineurs à l entrepreneuriat coopératif. Concrètement, ce sont 12 à 18 jeunes mineurs, accompagnés par 2 animateurs-trices, qui apprennent à conduire une entreprise coopérative. Il s'agit d'offrir aux jeunes coopérateurs un milieu propice aux apprentissages relatifs, entre autre, à l exercice du pouvoir démocratique, à la gestion d entreprise collective et à la réalité du travail : proposer des services à la population du territoire, prendre des décisions collectivement, définir une stratégie de commercialisation, décider de l affectation des résultats. Pour les jeunes, la CJS répond au besoin de trouver un emploi d été rémunéré, mais son impact et ses retombées ne se limitent pas à cela. La qualité de ces apprentissages est grandement influencée par l approche pédagogique coopérative mise en place au sein du projet. Les principes pédagogiques appliqués développent chez les jeunes la responsabilisation personnelle et mutuelle, la solidarité, la motivation ainsi que la compréhension réelle de l utilité des apprentissages. Ainsi, les coopérateurs en viennent graduellement à prendre en charge leur projet. Cette prise en charge de la CJS se fait en fonction du rythme, de l intérêt et de la capacité d apprentissage de chacune et de chacun des jeunes, et du groupe de jeunes. L'expérimentation Un dispositif Québécois expérimenté pour la première fois en France. Le dispositif CJS a été mis en place par le Réseau de la coopération du travail du Québec (Réseau) en Suite à des échanges et un voyage d étude réalisé en 2011, les acteurs bretons de l Economie Sociale et Solidaire (ESS), en coopération étroite avec la coordinatrice québécoise, ont initié une démarche expérimentale pour appliquer et tester le modèle québécois à notre région durant l'été Cette action, inscrite dans la stratégie régionale de l ESS ( ), a été pilotée au niveau régional par Coopérer pour Entreprendre Grand Ouest (le réseau des coopératives d activités et d emploi) en partenariat avec les pôles de développement de l ESS des territoires concernés (Résosolidaire à Rennes, Rich ESS à Saint Brieuc et ADESS Cornouaille à Quimper) et des acteurs de la jeunesse et de l éducation populaire. Ce projet a été également soutenu par l Etat, la Région Bretagne, les conseils généraux, et un ensemble de partenaires publics et privés locaux. Trois CJS ont donc vu le jour durant l'été 2013 sur 3 territoires différents, chacun avec ses particularités (géographique, économique, sociale et démographique). La CJS Quimper en bref : Animation du Comité Local : ADESS Cornouaille, CAE Chrysalide, Mission Locale Pays de Cornouaille. Portage juridique, social et fiscal : CAE Chrysalide Nombre de jeunes ayant participé aux réunions d information : 27 Nombre de coopérants : 15 Nombre de coopérants ayant eu des contrats : 15 Nombre d animateurs : 2 Chiffre d affaires = Les bilans régionaux et locaux plus détaillés, disponibles sur demande, permettent de mettre en parallèle les résultats régionaux et les particularités de chaque CJS liées à leur territoire et aux acteurs engagés dans cette expérimentation. 11

15 Coopérative Jeunesse de Rennes Maurepas (35) Territoire urbain en zone d éducation prioritaire (ZEP) Coopérative Jeunesse de Quimper - Kerfeunteun (29) Territoire semi-urbain - résidentiel Les Jeunes de Quintin en Action CJS de Quintin (22) Territoire rural «Grâce à la CJS, j ai compris que même en travaillant beaucoup, on ne gagne pas beaucoup d argent.» Gurvan «Au début, je voulais prendre tous les contrats pour moi mais j ai compris que l on travaille ensemble et qu il en faut pour tout le monde.» Jérôme «Faire tout ça en groupe, prendre des décisions à 15, en fait c'est pas évident! On a tous des avis différents la plupart du temps, et moi ça m'a appris à gérer mes avis et aussi à savoir comment faire pour que tout le monde soit content.» Laurine «C est une entrée en douceur dans le monde de l entreprise! On fait plein de tâches différentes et on n est pas obligé d y aller tous les jours.» Laura «Au début, j'étais pas très motivé car il n'y avait pas beaucoup de contrats donc j'avais un peu perdu espoir mais après c'est venu d'un coup donc c'est là que j'ai commencé à me booster aussi et à me mettre sérieusement dedans.» Zacharia «Quand on fait ça, on remarque qu'on a grandi un peu, parce que quand on est avec ses amis dehors on sait qu'on est un peu plus grand, que le temps à passé ; mais quand on se retrouve devant toutes ses feuilles et toutes ses entreprises, on remarque que ça nous fait évoluer un peu, donc ça fait un peu plaisir ouais.» Kübra «Moi comme je suis en bac pro, plus tard si je veux avoir mon atelier je vais avoir forcément besoin de ce que j'ai appris» Amélie «Je préfère venir au local, car sinon je reste chez moi et je regarde le Tour de France. Au moins, ici, j apprends des choses» Kévin «J ai appris plein de choses par rapport à moi : que j étais capable de donner des idées, d aller voir des gens, ça c est sûr ça aide, d appeler des gens, parce que moi j ai pas très envie des fois, en fait j ai peur, donc je pense que ça a été ça les découvertes pour moi.» Claudia 12

16 Le cadre du renouvellement de l'action en Devant le bilan très positif de cette première exprimentation, et fort des enseignements que cela a pu apporter, le Comité Régional s'est réuni le 26 novembre 2013 en vue de renouveler l'expérience durant l'été Il a ainsi fixé de façon collective le cadre de renouvellement de l'expérimentation de la façon suivante : Pour fin décembre Positionnement des CAE sur le nombre de CJS pouvant être portées (au niveau départemental) Pour fin janvier Identification des territoires projets / repérage des partenaires potentiels / recherche des financements potentiels (Mécénats, fondation, collectivité territoriales, Etat...) 1ère réunion d'information en vue de la constitution du Comité Local. Avant le 15 février Première réunion du Comité Local Pour chaque projet de CJS, un Comité Local est constitué. Il regroupe potentiellement des acteurs de l ESS, des acteurs jeunesse, des entreprises «classiques» et des collectivités territoriales. Il a pour rôle de réunir les conditions de réussite nécessaires à l implantation des CJS dans le quartier et la ville concernée, de coordonner le développement de celles-ci et d offrir un soutien aux animateurs ainsi qu aux jeunes coopérants. Dans ce sens il doit être territorialisé, c'est à dire regrouper des acteurs locaux (échelle du quartier, de la ville...). 20 février 2ème réunion du Comité Régional : validation collective des projets CJS qui se lancent à l'été Avant avril Recrutement des animateurs-trices Pas après mai Mobilisation des jeunes 1ère sem. de juin Formation des animateurs-trices par la coordinatrice québécoise. (1 semaine) Juillet Lancement de l'activité de la CJS En lien étroit avec la CAE Chrysalide, l'adess Cornouaille propose ses capacités d'ingénierie de projet et d'animation afin d'ancrer un projet CJS sur le territoire de la COCOPAQ. 13

Accusé de réception - Ministère de l'intérieur

Accusé de réception - Ministère de l'intérieur Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 222 029-242900694-20140213-2014-075bCCPQ-DE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE Accusé QUIMPERLE certifié exécutoire Réception par le préfet : 25/02/2014 Publication

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE. Marie-France LE COZ, Marcel JAMBOU, Anne Marie QUÉNÉHERVÉ BAYE : CLOHARS-CARNOËT :

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE. Marie-France LE COZ, Marcel JAMBOU, Anne Marie QUÉNÉHERVÉ BAYE : CLOHARS-CARNOËT : Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 029-242900694-20140626-2014-182CCPQ-DE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE Accusé QUIMPERLE certifié exécutoire Réception par le préfet : 02/07/2014 Publication

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE Accusé de réception - Ministère de l'intérie COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE QUIMPERLE 029-242900694-20141113-2014-236CCPQ Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 14/11/2014 Publication

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE QUIMPERLE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE Le Conseil de la Communauté de Communes du Pays de QUIMPERLE, convoqué le 26 mars 2015, s'est

Plus en détail

Un projet d'entreprise sociale et solidaire?

Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Programme Qu'est-ce qu'une entreprise sociale et solidaire? Objectif : repérer les éléments fondateurs de ce type de projets Les réponses de l'adress Objectif

Plus en détail

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail.

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail. Contrats éducatifs locaux missions et la formation des coordonnateurs de cel Réflexions du groupe de travail relevant du groupe de suivi interministériel des cel 1. Informations L'outil informatique de

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Étude de préfiguration Restitution aux acteurs 15 octobre 2008 Dossier remis aux participants 1 Version n 3 Sommaire Méthodologie Priorités

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Ensemble, Entreprendre Autrement 1 1. Principes, périmètre et bonnes pratiques : ce que dit la loi Ensemble, Entreprendre Autrement 2 Des principes

Plus en détail

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat

Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat BAC+3 Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Management des organisations Organisation : Ecole

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1 Communication L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi Séance Plénière du 20 Juin 2014 19/06/2014 1 Comment définir l ESS? Le préambule de la loi sur L Economie Sociale et Solidaire

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Appel à manifestations Mois de l'économie sociale et solidaire Pau Porte des Pyrénées novembre 2011

Appel à manifestations Mois de l'économie sociale et solidaire Pau Porte des Pyrénées novembre 2011 Appel à manifestations Mois de l'économie sociale et solidaire Pau Porte des Pyrénées novembre 2011 Le Mois de l'ess est coordonné et soutenu au niveau régional par : L'économie sociale et solidaire, des

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 JUILLET 2012 DELIBERATION N CR-12/05.340 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'économie sociale

Plus en détail

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE I. Public cible de l appel à projets Un appel à projets est

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau

de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau COORACE journée entreprendre solidaire Paris, 16 décembre 2014 de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau Document confidentiel : toute reproduction, copie ou utilisation sans l'autorisation

Plus en détail

Renforcer la mobilisation du droit commun

Renforcer la mobilisation du droit commun Dossier ressources Comprendre le droit commun pour le renforcer dans les quartiers Dans son article 1 er, la loi pour la ville et la cohésion urbaine précise : «La politique de la ville mobilise et adapte,

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015 L Etat dans l Eure Juin 2015 SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure A compter du 1er juin, le Service Civique devient universel : tout jeune de 16 à 25 ans qui voudra s'engager

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens FEDER 2014-2020

Programmes Opérationnels Européens FEDER 2014-2020 Page 1 Axe Objectif thématique (art. 9 Règ. général et Règ. FEDER) Objectif Spécifique Priorité d'investissement (art. 5 Règ. FEDER) Intitulé de l'action Guichet unique / Rédacteur Axe 1 : investir dans

Plus en détail

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser Livret d accueil Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs S associer coopérer mutualiser PRÉAMBULE Accueillir au sein des structures de l Économie Sociale et Solidaire

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

Écoles maternelles et élémentaires

Écoles maternelles et élémentaires Écoles maternelles et élémentaires Instruction pour la promotion de la généralisation des projets éducatifs territoriaux sur l'ensemble du territoire NOR : MENE1430176C circulaire n 2014-184 du 19-12-2014

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance.

Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance. Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance. Un dispositif organisé dans une logique d'adaptation et d'individualisation, accessible aux personnes en situation de handicap,

Plus en détail

Transparence des comptes du Comité D Entreprise

Transparence des comptes du Comité D Entreprise 77 Avenue Cyrille Besset 06800 Cagnes Sur Mer Tél : 04.92.13.33.00 Fax : 04.92.13.33.01 www.vision-expertises.fr contact@vision-expertises.fr Transparence des comptes du Comité D Entreprise Spécificités

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi sur l économie sociale et solidaire Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi ESS du 31 juillet 2014 les racines de l ESS Un peu d histoire: Des lois sur les coopératives, les

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

Intervention de Madame Delphine DAVID Conseillère régionale de Bretagne Maire de Montfort sur Meu

Intervention de Madame Delphine DAVID Conseillère régionale de Bretagne Maire de Montfort sur Meu P a g e 1 1 ère réunion du Conseil régional de Bretagne Avril 2015 Intervention de Madame Delphine DAVID Conseillère régionale de Bretagne Maire de Montfort sur Meu Mise en œuvre de la SRDEII : accélérer

Plus en détail

LE PROGRAMME ECO-ECOLE

LE PROGRAMME ECO-ECOLE LE PROGRAMME ECO-ECOLE Un programme développé par l office français de la Fondation pour l Education à l Environnement en Europe, en partenariat avec le Réseau Ecole et Nature, la société Eco-Emballages

Plus en détail

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Préparation des contrats de ville Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Contenu des contrats de ville 3 piliers Cohésion sociale Cadre de vie et renouvellement urbain (y compris hors NPNRU) Développement

Plus en détail

Agence pour le Développement des Entreprises Sociales et Solidaires. en Haute-Normandie

Agence pour le Développement des Entreprises Sociales et Solidaires. en Haute-Normandie Agence pour le Développement des Entreprises Sociales et Solidaires en Haute-Normandie VIDEO Entreprendre autrement Economie sociale et solidaire? Mutuelles, banques coopératives, fondations Associations

Plus en détail

Une banque coopérative solide engagée dans sa région. Victor Hamon Président du Conseil d Orientation et de Surveillance

Une banque coopérative solide engagée dans sa région. Victor Hamon Président du Conseil d Orientation et de Surveillance 2012 CAISSE D EPARGNE : UNE BANQUE ENGAGÉE DANS SA RÉGION LA BANQUE. NOUVELLE DÉFINITION. LE MESSAGE DES PRÉSIDENTS Victor Hamon Président du Conseil d Orientation et de Surveillance Jean-Marc Carcelès

Plus en détail

Règlement Intérieur 2015 Défi Lor

Règlement Intérieur 2015 Défi Lor Règlement Intérieur 2015 Défi Lor 1 Préambule Depuis 10 ans, la situation de la jeunesse française s est aggravée. A la fracture sociale, s ajoute désormais une fracture territoriale et à court terme une

Plus en détail

Sommaire. Introduction...p 2. Le 4ème schéma départemental Enfance - Famille - Jeunesse 2011-2015.p 3

Sommaire. Introduction...p 2. Le 4ème schéma départemental Enfance - Famille - Jeunesse 2011-2015.p 3 Sommaire Introduction...p 2 Le 4ème schéma départemental Enfance - Famille - Jeunesse 2011-2015.p 3 Présentation des structures au programme de la journée thématique Enfance-Famille..p 4 Le service éducatif

Plus en détail

CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT

CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT PLAN DEPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES DEPARTEMENT DE LA LOIRE CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT Les mesures d'accompagnement Social Lié au Logement (A.S.L.L.)

Plus en détail

La Bourse aux Financements Solidaires (BFS)

La Bourse aux Financements Solidaires (BFS) La Bourse aux Financements Solidaires (BFS) 1/ Contexte Socio-économique global La BFS est née d'un double constat. D'une part, le parcours d'un créateur d'entreprise ou d'activité est difficile, particulièrement

Plus en détail

Formation Ecosystème de Financements

Formation Ecosystème de Financements Formation Ecosystème de Financements Veille et stratégies pour l'élaboration de plans de financements Introduction Active depuis 1999, l'équipe d'initiances pilote des banques de données d'aide à la recherche

Plus en détail

TABLEAU DE SUIVI DES CONVENTIONS INTERMINISTERIELLES

TABLEAU DE SUIVI DES CONVENTIONS INTERMINISTERIELLES Convention Objectif stratégique Objectif opérationnel BOP Indicateur Valeur cible nationale Résultat régional 2013 Observations Priorisation des jeunes résidents des ZUS dans les entrées sur le dispositif

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets NOUVEAUX CONTRATS Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets L Essonne au service des territoires et des Essonniens Des contrats plus simples pour une action concertée Le Conseil général, face

Plus en détail

Objet : Renforcement de l'accès à l'apprentissage dans les métiers de l'industrie, partenariat avec l'ecole de Production de l'icam

Objet : Renforcement de l'accès à l'apprentissage dans les métiers de l'industrie, partenariat avec l'ecole de Production de l'icam REGION NORD - PAS DE CALAIS COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL Délibération n 20122337 Réunion du 15 octobre 2012 Exercice Budgétaire : 2012 Programme : 12 Apprentissage Imputation Autorisation

Plus en détail

Les solutions pour amorcer et héberger son entreprise

Les solutions pour amorcer et héberger son entreprise Les solutions pour amorcer et héberger son entreprise Animé par: Malo BOUESSEL DU BOURG - PRODUIT EN BRETAGNE Christine LEGAUD - CCI RENNES Annie LAUNAY - AD MISSIONS Différentes solutions pour accueillir

Plus en détail

Diplôme d Université

Diplôme d Université Formation Continue Diplôme d Université Gérer et Développer votre Association I.A.E de Lyon - Université Jean Moulin - Lyon 3 6, cours Albert Thomas - BP 8242-69355 Lyon cedex 08 Tél. : 04 78 78 71 88

Plus en détail

Manager de Centre de Profits

Manager de Centre de Profits Stratégie et Management d Entreprise Programme / Niveau I (Bac+5) Manager de Centre de Profits Métiers / Emplois Créateur d entreprise / Manager opérationnel centres de profit / Directeur d entreprise

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE NOTE AU BUREAU MUNICIPAL

CONTRAT DE VILLE NOTE AU BUREAU MUNICIPAL CONTRAT DE VILLE NOTE AU BUREAU MUNICIPAL Objet : les dispositifs politique de la ville La politique de la ville est la pièce majeure des politiques publiques de lutte contre toutes les formes d'exclusion

Plus en détail

Le guide pour comprendre

Le guide pour comprendre ENTREPRISES D INSERTION ENTREPRENEURS SOCIAUX Le guide pour comprendre Une loi sur l Economie Sociale et Solidaire (ESS) pour permettre son changement d échelle Après plus de deux ans de travaux, la loi

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective POEC CONSULTANT D ENTREPRISE EN PORTAGE SALARIAL Une opération cofinancée par le FPSPP Date

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Recueil d'avis sur le séminaire des chargés de mission Développement durable des Départements

Recueil d'avis sur le séminaire des chargés de mission Développement durable des Départements Recueil d'avis sur le séminaire des chargés de mission Développement durable des Départements 80 personnes ont participé au séminaire des chargés de mission Développement durable des Départements, qui

Plus en détail

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi réflexion / Groupe de travail identifié Favoriser le rapprochement offre et demande d'emploi Impulser/soutenir

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Promotion / Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Objectif de cette licence professionnelle : Former des cadres intermédiaires du

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

H/F CDI à temps partiel (0.8 équivalent temps plein)- statut cadre

H/F CDI à temps partiel (0.8 équivalent temps plein)- statut cadre Appel à candidature édité le 09/06/15 COORDINATEUR de la plateforme d éducation thérapeutique des territoires de santé n 1 et n 2 du FINISTERE («ETP29») H/F CDI à temps partiel (0.8 équivalent temps plein)-

Plus en détail

CHARTE DU COLLEGE SERVICES ET INGENIERIE

CHARTE DU COLLEGE SERVICES ET INGENIERIE CHARTE DU COLLEGE SERVICES ET INGENIERIE I LES ENGAGEMENTS COLLECTIFS DES MEMBRES DE L ASSOCIATION Article 1 Les structures concernées Chaque collège a défini les critères liés aux structures concernées

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 20 janvier 2014. Contact presse. Service de la communication

DOSSIER DE PRESSE. 20 janvier 2014. Contact presse. Service de la communication L Université de Strasbourg signe sa première convention clause sociale «Jeunes décrochés et politique d achats» Une clause pour la lutte contre le décrochage scolaire Contact presse Service de la communication

Plus en détail

proposant des formations et enseignements professionnels

proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels Sommaire Introduction 5 Le contexte et les enjeux 5 La cible du guide 6 La valeur-ajoutée

Plus en détail

Bienvenue dans. L économie Sociale et Solidaire!

Bienvenue dans. L économie Sociale et Solidaire! Bienvenue dans L économie Sociale et Solidaire! 1 Bienvenue dans L économie Sociale et Solidaire! Préambule Vous intégrez une Association? Une Coopérative? Une Mutuelle? Bienvenue dans l Économie Sociale

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition)

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition) VIVRE ENSEMBLE Mutuelle d Aide aux Personnes Handicapées Mentales Siège Social : 5 rue de Breuvery 78100 St Germain en Laye Tél. : 01 34 51 38 80 - Fax : 01 39 73 75 72 e-mail : direction@vivre-ensemble.fr

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective dans le secteur du courtage en assurances Action collective au profit des entreprises rattachées

Plus en détail

Gérard COSME Nathalie BERLU Karamoko SISSOKO. Faysa BOUTERFASS Ali ZAHI Christian LAGRANGE. Philippe GUGLIELMI Danièle SENEZ Christian BARTHOLME

Gérard COSME Nathalie BERLU Karamoko SISSOKO. Faysa BOUTERFASS Ali ZAHI Christian LAGRANGE. Philippe GUGLIELMI Danièle SENEZ Christian BARTHOLME COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION «EST ENSEMBLE» PROCES VERBAL DES DELIBERATIONS DU BUREAU COMMUNAUTAIRE Le nombre de membres du Bureau communautaire en exercice est de 21 Séance du 27 mai 2015 Le Bureau communautaire,

Plus en détail

REACTIV PME Start-up AGEFOS PME Midi-Pyrénées

REACTIV PME Start-up AGEFOS PME Midi-Pyrénées Appel à Propositions REACTIV PME Start-up AGEFOS PME Midi-Pyrénées Cahier des charges du projet Date de lancement de l appel d offre : 15 avril 2015 Date de clôture des candidatures : 15 mai 2015 VERSION

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

Réunion des partenaires du Pays Ruthénois Projet d auto-école sociale itinérante. COMPTE-RENDU de la réunion du 20 mai 2011 Salle Brameloup 09h30

Réunion des partenaires du Pays Ruthénois Projet d auto-école sociale itinérante. COMPTE-RENDU de la réunion du 20 mai 2011 Salle Brameloup 09h30 Réunion des partenaires du Pays Ruthénois Projet d auto-école sociale itinérante COMPTE-RENDU de la réunion du 20 mai 2011 Salle Brameloup 09h30 Présents : - Alain CENRAUD Service Accueil Spécialisé -

Plus en détail

Appel à manifestations

Appel à manifestations Appel à manifestations Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2013 20 événements pour vivre autrement en Rhône-Alpes www.rencontres-solidaires.org La 7éme édition des Rencontres Solidaires va se

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

LE PROJET. Contexte. Constat des acteurs. Identité du projet

LE PROJET. Contexte. Constat des acteurs. Identité du projet Dossier de présentation 2014-2016 LE PROJET Contexte L'avancée en âge de la population, dû à l'allongement de l'espérance de vie, et l'intégration en milieu ordinaire, nécessitent une évolution des modes

Plus en détail

LANCEMENT DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER FSE POITOU-CHARENTES 2014-2020. ATELIER 1 : Recherche, développement, innovation et PME Mardi 21 avril 2015

LANCEMENT DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER FSE POITOU-CHARENTES 2014-2020. ATELIER 1 : Recherche, développement, innovation et PME Mardi 21 avril 2015 LANCEMENT DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER FSE POITOU-CHARENTES 2014-2020 ATELIER 1 : Recherche, développement, innovation et PME Mardi 21 avril 2015 Monsieur Jean-François MACAIRE Président de la Région

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 1 ER AVRIL 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

Quels apports de la loi ESS de juillet 2014 pour les associations

Quels apports de la loi ESS de juillet 2014 pour les associations Quels apports de la loi ESS de juillet 2014 pour les associations Associations (artistiques et culturelles), quels liens avec l ESS Les associations font donc automatiquement partie du périmètre de l ESS

Plus en détail