QCM : Hygiène et sécurité des enfants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QCM : Hygiène et sécurité des enfants"

Transcription

1 QCM : Hygiène et sécurité des enfants 1. En jouant dans la cour, un enfant est tombé et son genou saigne. Quelques gravillons adhèrent à la plaie. Que faites-vous en premier? a. Vous appelez les parents. b. Vous vérifiez les vaccinations. c. Vous nettoyez et désinfectez le genou. 2. La désinfection, c est : a. l opération permettant d éliminer de tous les revêtements les salissures qui les encombrent. b. l opération au résultat momentané permettant une importante réduction des microorganismes. c. l opération au résultat momentané qui consiste à éliminer ou tuer tous les microorganismes. 3. Un adulte que vous ne connaissez pas entre dans la salle de la garderie. Thibaud se lève souriant et lui saute dans les bras. a. Vous laissez Thibaud partir avec cet adulte qu il appelle tonton. b. Vous vérifiez son identité. c. Vous vous assurez, après avoir vérifié son identité, que son nom figure parmi les personnes autorisées à venir chercher l enfant. 4. Un enfant tombe dans la cour et s écorche le genou. L enseignant vous demande de vous en occuper : que faites-vous? a. Vous nettoyez la plaie avec un désinfectant à usage unique en frottant pour enlever le sable. b. Vous nettoyez avec un désinfectant à usage unique du milieu de la plaie vers l extérieur et vous consolez l enfant. c. Vous mettez une pommade. 5. À partir de quel degré de température considère-t-on qu il y a fièvre? a. 37,2 C. b. 37,8 C. c. 39 C. 6. Qu est-ce qu on ne doit pas trouver dans la pharmacie de l école? a. Des compresses. b. De l alcool à 90. c. Des antibiotiques. d. Un thermomètre. 7. Un enfant saigne du nez. Pour stopper l hémorragie : a. vous mettez une mèche de coton dans sa narine et vous nettoyez son visage. b. vous lui faites basculer la tête en arrière, appuyer sur sa narine quelques instants et vous nettoyez son visage c. vous lui faites basculer la tête en avant, appuyer sur sa narine quelques instants et vous nettoyez son visage. Entraînement QCM ATSEM et ASEM 1

2 8. On appelle petite hémorragie : a. un saignement artériel. b. un écoulement de sang veineux. c. un saignement d un vaisseau sanguin. d. une hémorragie interne. 9. Si, pendant la garderie du soir, un enfant tombe et se fait une bosse au front, l ATSEM sera bien avisé : a. de conduire immédiatement l enfant auprès du directeur de l école. b. de nettoyer le front avec de l eau et du savon de Marseille liquide. c. de donner à l enfant qui souffre un anti-douleur adapté à son âge. d. de mettre de la pommade, de type Hémoclar par exemple, sur la bosse. e. de demander à l enfant de maintenir une poche de glace, un moment, sur la bosse. f. de garder l enfant couché jusqu à la fin de la garderie. g. de signaler l événement à la personne chargée de reprendre l enfant. h. d attendre le lendemain matin pour signaler l événement à l enseignant afin qu il en informe les parents 10. Au moment du passage aux toilettes, vous observez des ecchymoses sur le corps d Arthur. a. Vous le signalez au professeur des écoles. b. Vous n êtes pas étonné, s il est à la maison comme à l école. c. Vous ne dites rien. 11. À l atelier dessin, un enfant vient d avaler de la peinture. a. Vous le faites vomir. b. Dans le doute, vous appelez le centre antipoison. c. Vous lui faites se rincer la bouche. 12. Pour détruire les micro-organismes nuisibles contaminant les surfaces, vous êtes amené à réaliser une opération de : a. stérilisation. b. désinfection. c. nettoyage. 13. Pour être efficace, l eau de Javel doit être : a. mélangée à un détergent. b. utilisée pure. c. diluée. 14. Il est exact que l eau de Javel : a. est un produit bactéricide. b. est un produit irritant. c. est plus efficace diluée avec de l eau chaude. d. est plus efficace mélangée à un produit détergent. 15. Au moment du passage aux toilettes, vous découvrez qu un enfant présente des traces suspectes sur les jambes, laissant supposer une maltraitance. En tant qu ATSEM, quelle(s) conduite(s) adoptez-vous? a. Vous questionnez l enfant pour lui faire dire qui lui a fait ça. b. Vous en parlez le soir à la mère de l enfant. c. Vous en discutez entre collègues de l équipe éducative. d. Vous prévenez l enseignant ou le directeur. e. Vous gardez le silence si c est la première fois que cela se produit. Entraînement QCM ATSEM et ASEM 2

3 16. Le sol d une école maternelle doit être lavé : a. tous les jours. b. lorsque vous estimez qu il est sale. c. au minimum deux fois par jour. d. deux fois par semaine les mardis et vendredis. 17. Certains produits portent l indication Xn sur l étiquette. Cela signifie : a. nocif. b. irritant. c. toxique. 18. Les aliments livrés sur la pratique de la liaison chaude doivent être maintenus à : a. 40 C. b. 45 C. c. 50 C. d. 55 C. e. 65 C. 19. Un ATSEM peut administrer un médicament à un enfant dans le cadre : a. d un PPMS. b. d un PPRE. c. d un PAI. d. de la PMI. e. d un PMU. 20. Au moment de la garderie du soir à 18 h, un enfant a 38,5 C de température. a. Cela peut arriver en fin de journée. Une nuit de repos et tout va rentrer dans l ordre. b. Sa maman arrivant à 18 h 30, vous l installez au calme tout en ayant un œil sur lui. c. Vous appelez immédiatement sa maman pour qu elle vienne au plus tôt. Entraînement QCM ATSEM et ASEM 3

4 Corrigé 1. c. En jouant dans la cour, un enfant est tombé et son genou saigne. Quelques gravillons adhèrent à la plaie. En premier, vous nettoyez et désinfectez le genou. 2. c. La désinfection, c est l opération au résultat momentané qui consiste à éliminer ou tuer tous les micro-organismes. 3. c. Un adulte que vous ne connaissez pas entre dans la salle de la garderie. Thibaud se lève souriant et lui saute dans les bras. Vous vous assurez, après avoir vérifié son identité, que son nom figure parmi les personnes autorisées à venir chercher l enfant. 4. b. Un enfant tombe dans la cour et s écorche le genou. L enseignant vous demande de vous en occuper. Vous nettoyez avec un désinfectant à usage unique du milieu de la plaie vers l extérieur et vous consolez l enfant. 5. b. On considère qu un enfant a de la fièvre (modérée) à partir de 37,8 C. 6. b. et c. On ne doit pas trouver dans la pharmacie de l école de l alcool à 90 des antibiotiques. 7. c. Un enfant saigne du nez. Pour stopper l hémorragie, vous lui faites basculer la tête en avant, appuyer sur sa narine quelques instants et vous nettoyez son visage. 8. b. On appelle petite hémorragie un écoulement de sang veineux. Il s agit d un écoulement de sang causé par la rupture d un vaisseau sanguin. 9. a. et g. Si, pendant la garderie du soir, un enfant tombe et se fait une bosse au front, l ATSEM sera bien avisé de conduire immédiatement l enfant auprès du directeur de l école et de signaler l événement à la personne chargée de reprendre l enfant. 10. a. Au moment du passage aux toilettes, vous observez des ecchymoses sur le corps d Arthur. Vous le signalez au professeur des écoles. 11. c. À l atelier dessin, un enfant vient d avaler de la peinture : vous lui faites se rincer la bouche. 12. b. Pour détruire les micro-organismes nuisibles contaminant les surfaces, vous êtes amené à réaliser une opération de désinfection. 13. c. Pour être efficace, l eau de Javel doit être diluée. 14. a. et b. Il est exact que l eau de Javel est un produit bactéricide et un produit irritant. 15. d. Au moment du passage aux toilettes, vous découvrez qu un enfant présente des traces suspectes sur les jambes, laissant supposer une maltraitance. En tant qu ATSEM, vous prévenez l enseignant ou le directeur. 16. a. et b. Le sol d une école maternelle doit être lavé tous les jours et lorsque vous estimez qu il est sale. 17. a. L indication Xn sur l étiquette de certains produits signifie qu ils sont nocifs. 18. e. Les aliments livrés sur la pratique de la liaison chaude doivent être maintenus à 65 C. Entraînement QCM ATSEM et ASEM 4

5 19. c. Un ATSEM peut administrer un médicament à un enfant dans le cadre d un PAI. 20. c. Au moment de la garderie du soir à 18 h, un enfant a 38,5 C de température. Vous appelez immédiatement sa maman pour qu elle vienne au plus tôt. Entraînement QCM ATSEM et ASEM 5

Les thèmes abordés sont :

Les thèmes abordés sont : Ceci est un protocole réalisé afin de vous guider dans les démarches à suivre en cas de soins à apporter à un enfant. Si un enfant se blesse ou tombe malade dans l établissement, les parents doivent obligatoirement

Plus en détail

L enfant a de la fièvre L enfant vient de se brûler L enfant vient de chuter L enfant saigne du nez

L enfant a de la fièvre L enfant vient de se brûler L enfant vient de chuter L enfant saigne du nez «Bobologie» L enfant a de la fièvre L enfant vient de se brûler L enfant vient de chuter L enfant saigne du nez La santé de l enfant relève de la responsabilité de ses parents. Or, certains problèmes peuvent

Plus en détail

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée.

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Si vous vous piquez avec une aiguille contaminée : Faites saigner légèrement la plaie et lavez-la avec de l eau et du savon, sans brosser.

Plus en détail

Le change. Des conseils pour le bien-être de votre enfant. Attention! Oups!

Le change. Des conseils pour le bien-être de votre enfant. Attention! Oups! Hygiène Page 15 Oups! Le change Des conseils pour le bien-être de votre enfant Le savon Utilisez de l eau et du savon avec du coton hydrophile ou un gant de toilette propre pour nettoyer les fesses de

Plus en détail

SURVEILLANCE ET SOINS DE VOTRE FISTULE ARTÉRIOVEINEUSE

SURVEILLANCE ET SOINS DE VOTRE FISTULE ARTÉRIOVEINEUSE SURVEILLANCE ET SOINS DE VOTRE FISTULE ARTÉRIOVEINEUSE Unité de dialyse Pour vous, pour la vie Madame, monsieur, Votre fistule artérioveineuse relie une artère à une veine superficielle de votre bras.

Plus en détail

Encouragés par la publicité, nous avons pris l habitude d utiliser de l eau de javel régulièrement.

Encouragés par la publicité, nous avons pris l habitude d utiliser de l eau de javel régulièrement. Encouragés par la publicité, nous avons pris l habitude d utiliser de l eau de javel régulièrement. L eau de javel s utilise soit pure, pour désinfecter uniquement, soit mélangée à du détergent, dans un

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 PARTIE 4 LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable : En présence d une personne qui présente un saignement abondant, de réaliser une compression directe de

Plus en détail

PROTOCOLE ALLAITEMENT

PROTOCOLE ALLAITEMENT PROTOCOLE ALLAITEMENT Vous allaitez votre enfant, sachez que ce n est pas incompatible avec son accueil en crèche ; un lieu spécifique est aménagé pour l allaitement si vous le désirez. Si vous choisissez

Plus en détail

Unité soins protégés. Conseils pour la sortie de votre enfant. CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5

Unité soins protégés. Conseils pour la sortie de votre enfant. CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5 Unité soins protégés Conseils pour la sortie de votre enfant CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5 Introduction Le premier retour à la maison est un moment attendu mais aussi angoissant, que se soit

Plus en détail

Chapitre 1. Conseils méthodologiques 1

Chapitre 1. Conseils méthodologiques 1 Chapitre 1 Conseils méthodologiques 1 Dans cette épreuve de questionnaire à choix multiples (QCM), il est demandé aux candidats de répondre aux 20 questions posées en sélectionnant une ou plusieurs des

Plus en détail

CONCOURS D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES DE 1 ère CLASSE CONCOURS EXTERNE

CONCOURS D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES DE 1 ère CLASSE CONCOURS EXTERNE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU LOIRET CONCOURS D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES DE 1 ère CLASSE CONCOURS EXTERNE MERCREDI 17 OCTOBRE 2012 De 15 H 15 À 16

Plus en détail

maternelle-1 re année observer la détérioration et pratiquer le brossage partie 1

maternelle-1 re année observer la détérioration et pratiquer le brossage partie 1 maternelle-1 re année observer la détérioration et pratiquer le brossage partie 1 Objectif : Montrer comment bien prendre soin de ses dents et quels sont les effets si on ne le fait pas. Habitudes qui

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

UE. 4.1 S1 Soins de confort et bien-être TDP LA TOILETTE DU NOURRISSON

UE. 4.1 S1 Soins de confort et bien-être TDP LA TOILETTE DU NOURRISSON UE. 4.1 S1 Soins de confort et bien-être TDP LA TOILETTE DU NOURRISSON OBJECTIF GLOBAL - L étudiant est capable de pratiquer le change d un nourrisson en respectant les règles d hygiène et de sécurité

Plus en détail

Transport sur la route

Transport sur la route Transport sur la route Dans un camion ou un fourgon, il faut garder le poisson et les produits du poisson au froid et éviter la contamination, pendant toute la période de la livraison aux clients. Suivez

Plus en détail

LES ANTISEPTIQUES ET LES DESINFECTANTS

LES ANTISEPTIQUES ET LES DESINFECTANTS LES ANTISEPTIQUES ET LES DESINFECTANTS OBJECTIFS SPECIFIQUES DEFINIR UN ANTISEPTIQUE, UN DESINFECTANT EN SE REFERANT AU COURS ; IDENTIFIER LES PRINCIPAUX ANTISEPTIQUES UTILISES DANS LES TECH- NIQUES DE

Plus en détail

Programme Déficience physique FORMATION D ACCUEIL RÔLE DE LA CONSEILLÈRE EN SOINS GESTION DES RISQUES PRÉVENTION DES INFECTIONS APPELS D URGENCE

Programme Déficience physique FORMATION D ACCUEIL RÔLE DE LA CONSEILLÈRE EN SOINS GESTION DES RISQUES PRÉVENTION DES INFECTIONS APPELS D URGENCE Programme Déficience physique FORMATION D ACCUEIL RÔLE DE LA CONSEILLÈRE EN SOINS GESTION DES RISQUES PRÉVENTION DES INFECTIONS APPELS D URGENCE TABLE DES MATIÈRES Gestion des risques Prévention des infections

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS DE PREVENTION

QUELQUES CONSEILS DE PREVENTION Annexe 5 QUELQUES CONSEILS DE PREVENTION 1) PLAIE mettre des gants désinfecter avec de la biseptine après lavage au savon de Marseille pour arrêter le saignement : mettre 2 ou 3 compresses sur la plaie

Plus en détail

Janvier 2011. Département Formation

Janvier 2011. Département Formation Janvier 2011 Département Formation PLAN D INTERVENTION SST 2 PREVENIR Face à une situation de travail, le SST doit être capable de : Repérer des dangers, des situations dangereuses, des risques. Identifier

Plus en détail

1 Prendre soin d un drain après une opération

1 Prendre soin d un drain après une opération Prendre soin d un drain après une opération Au cours des jours ou des semaines à venir, vous devrez vider régulièrement le liquide de votre drain et noter la quantité récoltée. Cette fiche vous rappelle

Plus en détail

Conseils de puériculture

Conseils de puériculture Conseils de puériculture Service de gynécologie obstétrique, médecine fœtale et de la reproduction Hôpital mère-enfant - CHU de Nantes 3 e étage - 38 bd Jean Monnet - 44093 Nantes cedex 1 Ce livret a été

Plus en détail

Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL

Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL Objectifs Assurer une propreté visuelle Assurer un environnement agréable au patient/résident Prévenir la transmission croisée La classification

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

ENTRETIEN DES SOLS VITRIFIÉS

ENTRETIEN DES SOLS VITRIFIÉS ENTRETIEN DES SOLS VITRIFIÉS Le mortier de finition Ad Lucem est un revêtement poreux à base de ciment. Le vitrificateur professionnel Ad Lucem forme un film très résistant qui le protège des tâches, des

Plus en détail

TOILETTE DU NOUVEAU-NE ET DU NOURRISSON

TOILETTE DU NOUVEAU-NE ET DU NOURRISSON TOILETTE DU NOUVEAU-NE ET DU NOURRISSON PF-03-SOINS-D07-FT-E SH Total pages : 05 version Rédacteur(s) Vérificateur(s) Approbateur Nature de la modification 1 Cf. rédacteurs PEDIATRIE CLIN Date 2006 2006

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

Ne jamais prendre de bain de pied chaud et ne jamais appliquer de pommade chauffante!

Ne jamais prendre de bain de pied chaud et ne jamais appliquer de pommade chauffante! CONDUITE A TENIR SUR LE TERRAIN DANS LES SITUATIONS LES PLUS URGENTES. Toutes les équipes n'ont pas un kinésithérapeute ou un médecin dans leur staff. Les dirigeants d'équipe amateur, mais surtout les

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Guide bébé Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Avec les bébés et les enfants, avoir des yeux dans le dos est presque une deuxième nature. Ils échappent malheureusement

Plus en détail

Situation 1 : LA VICTIME PRÉSENTE UNE PLAIE SIMPLE

Situation 1 : LA VICTIME PRÉSENTE UNE PLAIE SIMPLE Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 1 : LA VICTIME PRÉSENTE UNE PLAIE SIMPLE Minimum à savoir (enseignant) Définition : La plaie est une lésion

Plus en détail

Pharmacie et protocoles d urgence

Pharmacie et protocoles d urgence Pharmacie et protocoles d urgence SOMMAIRE Fiche.0 : Composition de la trousse de secours Fiche. : Soin d une petite plaie Fiche. : Soin d une petite brûlure thermique ou chimique Fiche. : Conduite à tenir

Plus en détail

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT I LES DETERGENTS a) Définition : Substances utilisées pour le lavage ou le nettoyage. Le détergent a uniquement des propriétés nettoyantes. Il ne détruit pas

Plus en détail

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse Conseil péri opératoire : Greffe osseuse AVANT L INTERVENTION CHIRURGICALE DE GREFFE OSSEUSE Afin de vous préparer à votre intervention chirurgicale de greffe osseuse, d assurer votre confort et d obtenir

Plus en détail

LES SOINS D HYGIENE La toilette. Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015

LES SOINS D HYGIENE La toilette. Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015 LES SOINS D HYGIENE La toilette Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015 1 Soin d hygiène quotidienne, Facteur de bien-être physique et moral, La toilette se révèle un moment

Plus en détail

Le risque chimique percutané

Le risque chimique percutané Le risque chimique percutané La peau est une barrière... Sur les lieux de travail, certaines substances chimiques utilisées peuvent pénétrer à travers la peau. Elles sont transportées par le sang dans

Plus en détail

AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES MATERNELLES CONCOURS EXTERNE. SESSION 2012 mercredi 17 octobre 2012

AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES MATERNELLES CONCOURS EXTERNE. SESSION 2012 mercredi 17 octobre 2012 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LOIRE-ATLANTIQUE AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES MATERNELLES CONCOURS EXTERNE SESSION 2012 mercredi 17 octobre 2012 ÉPREUVE D ADMISSIBILITÉ

Plus en détail

Retour à la la page de présentation. Hum.Il y a quelque chose qui ne va pas sur cette plage

Retour à la la page de présentation. Hum.Il y a quelque chose qui ne va pas sur cette plage Retour à la la page de présentation Hum.Il y a quelque chose qui ne va pas sur cette plage Retour à la la page de présentation Clique sur un personnage de ton choix pour en apprendre davantage! Tout au

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER CONCOURS EXTERNE AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DE 1 RE CLASSE DES ECOLES MATERNELLES SESSION 2011 Mercredi 19 octobre 2011 QUESTIONNAIRE A

Plus en détail

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER L hygiène et la propreté générale d un établissement sont essentielles pour la santé et la sécurité du personnel, des clients, des visiteurs et de la communauté

Plus en détail

Pré-évaluation Echelle à 5 points

Pré-évaluation Echelle à 5 points Pré-évaluation Echelle à 5 points NM Bon nettoyage des mains jamais NM1 Je me lave les mains avec de l eau chaude et du savon pendant au moins 10 secondes, je les rince et les essuie avec une serviette

Plus en détail

1 Organiser et gérer. son poste de travail

1 Organiser et gérer. son poste de travail 1 Organiser et gérer son poste de travail r é f é r e n t i e l Modes de contamination (contamination initiale) Hygiène du personnel Prévention des risques professionnels Situation Dès son arrivée dans

Plus en détail

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux Formation Initiale du personnel A l hygiène et à l entretien des locaux Formation initiale à l hygiene et l entretien des locaux 1.Principes d hygiène fondamentaux 1.1. Notions de base sur les salissures:

Plus en détail

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA INSTRUCTIONS À L ATTENTION DE L ANIMATEUR La boite à images pour la prévention de la FHVE (La Fièvre Ebola est une maladie épidémique, contagieuse

Plus en détail

Introduction. obstruction nasale = difficulté à respirer par le nez, ronflement, sinusites répétitives, infections de l oreille, maux de tête.

Introduction. obstruction nasale = difficulté à respirer par le nez, ronflement, sinusites répétitives, infections de l oreille, maux de tête. LA SEPTOPLASTIE Introduction La septoplastie est une opération qui corrige une déviation de la cloison nasale. La cloison nasale, appelée septum, sépare les deux fosses nasales. En avant, le septum est

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central avec valve antireflux Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous explique comment

Plus en détail

1. Qu'est-ce que nettoyer? 2. Pourquoi nettoyer et désinfecter? 3. Où se trouvent les germes? 4. Principe de nettoyage

1. Qu'est-ce que nettoyer? 2. Pourquoi nettoyer et désinfecter? 3. Où se trouvent les germes? 4. Principe de nettoyage 1. Qu'est-ce que nettoyer? Supports de cours L'entretien et la désinfection des locaux C'est rendre propre en éliminant les salissures sans détériorer le matériau que l'on nettoie. Il s'agit d'un assainissement

Plus en détail

Mise en relation de la situation professionnelle avec les indicateurs d évaluation du référentiel : 1 CAP ATMFC SAVOIRS ASSOCIES

Mise en relation de la situation professionnelle avec les indicateurs d évaluation du référentiel : 1 CAP ATMFC SAVOIRS ASSOCIES Mise en relation de la situation professionnelle avec les indicateurs d évaluation du référentiel : 1 CAP ATMFC SAVOIRS ASSOCIES A la fin de la séquence vous serez capable en Hygiène professionnelle Sciences

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F)

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) Dès que le poisson entre dans votre usine, vous

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central sans valve (irrigation avec héparine) Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous

Plus en détail

Exemples d ingrédients de Base et de logos «label bio ménage»

Exemples d ingrédients de Base et de logos «label bio ménage» Exemples d ingrédients de Base et de logos «label bio ménage» Exemples d utilisation Avantage des produits «BIO» et des ECOLABEL 1) Caractéristiques certifiées (label européen): les liquides vaisselles

Plus en détail

Comment prévenir l érythème fessier

Comment prévenir l érythème fessier Comment prévenir l érythème fessier Cette publication vous apprendra ce qu il faut faire pour prévenir l érythème fessier (ou irritation de la peau sous une couche). Votre enfant reçoit des médicaments

Plus en détail

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Qualités Spectre d activité large Peu inhibé par les matières organiques Vision correcte du site opératoire Action rapide

Plus en détail

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant :

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant : Information aux patients SOINS DE LA PEAU PENDANT LA RADIOTHÉRAPIE EXTERNE Oncologie Vitalité Zone : 1B 4 5 6 Établissement : Centre d oncologie Dr-Léon-Richard Dans ce document, vous trouverez de l information

Plus en détail

CONCOURS SUR TITRES AVEC ÉPREUVES D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES SESSION 2006

CONCOURS SUR TITRES AVEC ÉPREUVES D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES SESSION 2006 Centre interdépartemental de gestion de la petite couronne de la région Ile-de-France CONCOURS SUR TITRES AVEC ÉPREUVES D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES SESSION 2006 QUESTIONNAIRE

Plus en détail

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène Mesures d hygiène générales Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène vis-à-vis

Plus en détail

PROCÉDURE D HABILLAGE

PROCÉDURE D HABILLAGE PROCÉDURE D HABILLAGE CORRESPONDANT À LA VERSION 1,5 DU PROGRAMME DE FORMATION 1. PRÉPARATION HABILLAGE Vérifier que vous avez tous les équipements : o Survêtement; o Couvre- bottes; o Lunettes étanches;

Plus en détail

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie 23 L AMYGDALECTOMIE Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant Pour vous, pour la vie L amygdalectomie Cette brochure vous aidera à comprendre ce qu est l amygdalectomie L

Plus en détail

Gamme CARRELAGE NETTOYANT POUDRE LAITANCES, EFFLORESCENCES ET VOILE DE CIMENT NOUVEAU SANS ACIDE CHLORYDRIQUE POUDRE À DILUER ACTION RAPIDE

Gamme CARRELAGE NETTOYANT POUDRE LAITANCES, EFFLORESCENCES ET VOILE DE CIMENT NOUVEAU SANS ACIDE CHLORYDRIQUE POUDRE À DILUER ACTION RAPIDE Gamme CARRELAGE CIMENT CIMENT SANS ACIDE CHLORYDRIQUE POUDRE À DILUER TOYANT POUDRE LAITANCES, EFFLORESCENCES ET VOILE DE CIMENT Dissoudre Algiciment dans l eau tiède à raison de 100 g par litre. Verser

Plus en détail

Protocoles d échanges en DP

Protocoles d échanges en DP Protocoles d échanges en DP Réalisés par Marketing Global DP Gambro Renal Products Sommaire Prévention de l infection Page 1 PD01/03 Nettoyage et désinfection pour les échanges en DP Page 2 PD02/03 Lavage

Plus en détail

Life Sciences. Les bonnes pratiques de culture cellulaire

Life Sciences. Les bonnes pratiques de culture cellulaire Life Sciences Les bonnes pratiques de culture cellulaire Les bonnes pratiques en culture cellulaire EPI (Equipement de protection individuel) Porter des gants pour manipuler des cellules Changer les gants

Plus en détail

APPRENDRE À PORTER SECOURS (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires

APPRENDRE À PORTER SECOURS (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires LIVRET ELEVE - CYCLE 3 Les gestes de premiers secours appris Une fois que j ai protégé pour agir

Plus en détail

CONCOURS D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES DE 1 ère CLASSE 2008. Epreuve de Q.C.M. (durée totale : 45 mn, coefficient.

CONCOURS D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES DE 1 ère CLASSE 2008. Epreuve de Q.C.M. (durée totale : 45 mn, coefficient. CONCOURS D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES DE 1 ère CLASSE 2008 Epreuve de Q.C.M. (durée totale : 45 mn, coefficient. 1) L épreuve comporte 64 questions. Elles sont toutes notées sur

Plus en détail

La prothese de la hanche

La prothese de la hanche La prothese de la hanche Cotyle Tête Tige fémorale Bienvenue au Centre Hospitalier Emile Mayrisch. Vous avez décidé avec votre chirurgien de faire un remplacement de votre hanche par une prothèse total

Plus en détail

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection A. CHATELAIN Cadre hygiéniste Produits utilisés pour la détergence et la désinfection Les produits utilisés en établissement de soins participent à la prévention et la lutte contre les infections nosocomiales.

Plus en détail

Frein de langue (ankyloglossie), frein de lèvre supérieure Document à l intention des parents

Frein de langue (ankyloglossie), frein de lèvre supérieure Document à l intention des parents Centre de médecine familiale Herzl, Clinique d allaitement Goldfarb Frein de langue (ankyloglossie), frein de lèvre supérieure Document à l intention des parents Un frein de langue (ankyloglossie) est

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA PROPRETÉ?

QU EST-CE QUE LA PROPRETÉ? N QU EST-CE QUE LA PROPRETÉ? :: Découpe les mots en bas de la feuille. :: Choisis mots pour dire ce que tu penses de chaque illustration et colle-les dessus. TACHÉ NETTOYÉ BRILLANT PROPRE SALE GRAS BOUEUX

Plus en détail

Matériel nécessaire :

Matériel nécessaire : Allaitement maternel et prématurité: don, recueil, conservation et transport du lait maternel Date de la diffusion : mars 2013 Version : 1 Rédaction : Anne-Sophie Monnier Validation: groupe de travail

Plus en détail

Nettoyage de fin de chantier

Nettoyage de fin de chantier Nettoyage de fin de chantier Enlever du colle Nouvelle résidus de colle: immédiatement laver avec un chiffon humide Résidus de colle anciens: enlever manuelle avec un pad rouge et white-spirit ou émusion

Plus en détail

Construire un plan de nettoyage et de désinfection

Construire un plan de nettoyage et de désinfection Construire un plan de nettoyage et de désinfection Docteur Régine POTIÉ-RIGO Médecin du Travail Mlle Laetitia DAVEZAT IPRP Ingénieur Hygiène/Sécurité Mme Laetitia MARCHE Technicienne des services généraux

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE Santé et pollution intérieure dans les écoles : Réseau d observation en Europe QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE A compléter par les enfants

Plus en détail

Guide. des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers. Le nettoyage

Guide. des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers. Le nettoyage Guide des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers Le nettoyage 41 Le nettoyage Le nettoyage consiste à éliminer toute souillure visible. Attention Ne

Plus en détail

HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point. Analyse des Points critiques pour leur maîtrise

HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point. Analyse des Points critiques pour leur maîtrise HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point Analyse des Points critiques pour leur maîtrise SOMMAIRE : I. HACCP II. Origine exacte des plats préparés et livrés en liaison froide III. Présentation de

Plus en détail

Chirurgie de Mohs. Soins postopératoires

Chirurgie de Mohs. Soins postopératoires Chirurgie de Mohs Soins postopératoires Cette brochure a été développée pour vous informer sur les soins postopératoires à la suite d une chirurgie de Mohs. Douleur, saignements, ecchymoses et enflure

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PREVENTION DE L INFECTION

INTRODUCTION A LA PREVENTION DE L INFECTION INTRODUCTION A LA PREVENTION DE L INFECTION OBJECTIFS SPECIFIQUES : EXPLIQUER L IMPORTANCE DE LA PREVENTION DE L INFECTION DANS LES SERVICES DE SOINS. DECRIRE LE CYCLE DE L INFECTION IDENTIFIER LES MOYENS

Plus en détail

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT Généralités L EAU La tension superficielle : Phénomène naturel; paramètre qu a une surface a être mouillée( tension qu exerce l eau sur une surface) L eau

Plus en détail

Entretien (nettoyage et/ou désinfection) de l'environnement direct des locaux et des lieux de vie des pennsionaires en EMS

Entretien (nettoyage et/ou désinfection) de l'environnement direct des locaux et des lieux de vie des pennsionaires en EMS SOMMAIRE Définition des niveaux de risque page 2 Plan de nettoyage d une chambre de pensionnaire à faible risque page 3 Plan de nettoyage d une chambre de pensionnaire à risque élevé page 4 Plan de nettoyage

Plus en détail

Fiche technique relative à l entretien manuel de la vaisselle

Fiche technique relative à l entretien manuel de la vaisselle Fiche technique relative à l entretien manuel de la OBJECTIF : Mettre en œuvre une technique de lavage de la en respectant le mode opératoire. N OPERATIONS MATERIELS ET PRODUITS 1 ORGANISATION lavette

Plus en détail

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

Par : S / Abdessemed

Par : S / Abdessemed Par : S / Abdessemed Cette méthode de prélèvement est facile et rapide et fournit du sang en quantité suffisante pour permettre de répéter un test en cas d erreur ou de résultats douteux, cependant, elle

Plus en détail

La restauration en maison de repos

La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos! Un métier spécifique de plus en plus pointu au niveau de:! La sécurité alimentaire.! La gestion de la qualité.! L Optimisation des

Plus en détail

Maternité - les soins pour le bébé

Maternité - les soins pour le bébé Maternité - les soins pour le bébé Produits à prévoir pour votre retour à la maison Des couches (5 à 6 pour 24h) Du sérum physiologique en dosettes Du coton hydrophile Du savon liquide hypoallergénique

Plus en détail

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS Mettre en œuvre une réanimation cardio-pulmonaire (R.C.P.) et réaliser une défibrillation pour une victime qui ne respire pas. OBSERVER / PROTEGER / SAIGNEMENT?

Plus en détail

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Hygiène au cabinet Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Environnement : air/eau Aération quotidienne des locaux Point d eau dans chaque salle de consultation

Plus en détail

DIRECTIVES DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS

DIRECTIVES DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS DIRECTIVES DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS POUR LES CENTRES DE LA PETITE ENFANCE Directives de lutte contre les infections - 1 Introduction Les directives de lutte contre les infections qui suivent ont

Plus en détail

HYGIENE DES LOCAUX ET DES MATERIELS :

HYGIENE DES LOCAUX ET DES MATERIELS : HYGIENE DES LOCAUX ET DES MATERIELS : Situation : Maxence est en stage au restaurant «La Belle vue». Lors de son stage, il a comme activité la remise en état et le bionettoyage de la cuisine pendant 1

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

715, rue Priestman (506) 458-9915 info@apmf.ca Fredericton, N.B. E3B 5W7 (506) 457-9120 www.apmf.ca PROGRAMME GARDERIE ÉDUCATIVE

715, rue Priestman (506) 458-9915 info@apmf.ca Fredericton, N.B. E3B 5W7 (506) 457-9120 www.apmf.ca PROGRAMME GARDERIE ÉDUCATIVE 715, rue Priestman (506) 458-9915 info@apmf.ca Fredericton, N.B. E3B 5W7 (506) 457-9120 www.apmf.ca PROGRAMME GARDERIE ÉDUCATIVE Table des matières ARTICLE 1 - HORAIRE... 3 ARTICLE 2 - SIESTE... 3 ARTICLE

Plus en détail

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant Fiche connaissances pour l enseignant L HYGIENE Ce qu il faut savoir Il est capital d avoir une hygiène corporelle appropriée pour éviter de tomber malade ou de rendre malade les autres. Donc on se lave

Plus en détail

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure Matériel Préconisation (rappel : sauf mention contraire l acheminement au laboratoire est effectuer à température ambiante) ECBU Recueil de l urine dans le pot à couvercle bleu 1 Important : Ne soulevez

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

PROGRAMMES FRANCISATION BOUTS D CHOU PRÉMATERNELLE

PROGRAMMES FRANCISATION BOUTS D CHOU PRÉMATERNELLE 715, rue Priestman (506) 458-9915 info@apmf.ca Fredericton, N.B. E3B 5W7 (506) 457-9120 www.apmf.ca PROGRAMMES FRANCISATION BOUTS D CHOU PRÉMATERNELLE Table des matières ARTICLE 1 - HORAIRE... 3 ARTICLE

Plus en détail

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Bienvenue au Centre de santé et des services sociaux du Granit. Vous serez admise à l hôpital pour une césarienne. Votre séjour sera d environ trois à quatre

Plus en détail

QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime.

QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime. QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime. Lire les questions attentivement, puis choisir la lettre correspondant à la ou les bonnes

Plus en détail

Qu est-ce que l hémophilie?

Qu est-ce que l hémophilie? Qu est-ce que l hémophilie? 1425 boul. René-Lévesque Ouest, bureau 1010 Montréal (Québec) H3G 1T7 Canada Qu est-ce que l hémophilie? L hémophilie est un trouble de saignement. Les personnes atteintes

Plus en détail

L ANALGÉSIE CONTRÔLÉE PAR LE PATIENT (ACP)

L ANALGÉSIE CONTRÔLÉE PAR LE PATIENT (ACP) L ANALGÉSIE CONTRÔLÉE PAR LE PATIENT (ACP) Réponses à vos inquiétudes Pour vous, pour la vie Quel est le principe de l ACP? La technique d analgésie contrôlée par le patient (ACP) que vous propose votre

Plus en détail

Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage QUELLES RECOMMANDATIONS?

Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage QUELLES RECOMMANDATIONS? 3 ème Journée Régionale de formation et d information destinée aux EHPAD HYGIENE ET PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD Jeudi 17 Novembre 2011 CHU de ROUEN Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

Entretien du MATERIEL de soins

Entretien du MATERIEL de soins Entretien du MATERIEL de soins 1ère partie : Matériel restant au service L. SCHATZ IDE hygiéniste Unité d Hygiène Hospitalière HCC IFSI novembre 09 PLAN Les différents types de matériel Risques Classification

Plus en détail