ITALIE NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ITALIE NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2013"

Transcription

1 ITALIE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2013 Sources : Ministerio dello Sviluppo Economico - Unione Petrolifera - NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE N 742 du 23 septembre 2014

2 SOMMAIRE Données économiques générales 2 Énergie primaire 4 Bilan pétrolier 6 Production de pétrole et de gaz naturel 7 Commerce extérieur 8 Raffinage 12 Consommation de produits pétroliers 14 Transports & distribution 17 Prix des produits pétroliers 20 Gaz naturel 21 DONNÉES ÉCONOMIQUES GÉNÉRALES Superficie : km 2 Population : 59,7 millions d habitants Densité : 198,1 habitants/km 2 MONNAIE En fin d année 1 = $ 1,266 1,370 1,176 1,316 1,471 1,389 1,449 1,333 1,299 1,316 1,370 Source : ONU. INDICE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE (2010 = 100) ,8 115,0 93,5 100,0 100,4 94,3 91,4 Source : ONU. PRODUIT INTÉRIEUR BRUT (milliards de dollars, aux prix et aux taux de change de 2005) 1 739, , , , , , , , , , ,8 Source : OCDE. COMMERCE EXTÉRIEUR (millions d euros) Importations Exportations BALANCE Source : ONU. PARC DE VÉHICULES AUTOMOBILES (milliers d unités) En début d année Voitures particulières ,3 Véhicules utilitaires ,0 TOTAL ,4 Source : Automobile Club d Italie 2

3 ÉNERGIE PRIMAIRE La hausse de la production italienne d énergie en 2013 (+ 9,4 % à 37 millions de tep) a à nouveau permis un léger accroissement de son taux d indépendance énergétique ; sur dix ans, ce taux est passé de 15,5 % à 23,2 %. En 2013, la production de pétrole brut et de condensats a augmenté de 1,9 %, à 5,5 Mtep. La production hydroélectrique a bondi de 23 % à 11,6 Mtep, grâce à des conditions météorologiques particulièrement favorables. La production d énergies renouvelables avec 13 Mtep s est accrue de 14 %, soutenue par des mesures incitatives et l entrée en pleine capacité d installations récemment construites. Seule la production de gaz naturel a reculé : - 10 % à 6,4 Mtep. Le repli de la consommation d énergie s est poursuivi en 2013, pour s établir à 159 millions de tep, valeur proche de celles du milieu des années 90. La poursuite de la contraction de l activité industrielle ainsi que l absence de reprise de la demande a touché toutes les principales sources d énergie, mais avec des intensités différentes : les consommations de pétrole et de gaz se sont réduites, respectivement de 3,8 % (à 61,8 Mtep) et de 6,5 % (à 57,8 Mtep) ; la chute est plus marquée pour la consommation de combustibles solides, avec - 10,5 % à 14,6 Mtep, retrouvant le niveau de 2010, suite à un ralentissement de son utilisation dans les principaux secteurs : la production thermique et l industrie de l acier. PRODUCTION D ÉNERGIE PRIMAIRE CONSOMMATION D ÉNERGIE PRIMAIRE (millions de tep) (millions de tep) Légende PÉTROLE* COMBUSTIBLES SOLIDES * Y compris condensats et biocarburants. 4

4 A - PRODUCTION ET CONSOMMATION Part (%) 2013 PRODUCTION (millions de tep) Combustibles solides Pétrole brut et condensats 5,6 5,4 6,1 5,8 5,9 5,2 4,6 5,1 5,3 5,4 5,5 + 1,9 14,9 Biocarburants 0,2 0,3 0,3 0,6 0,4 0,6 0,8 0,7 0,5 0,3 0,3 e 0,8 Gaz naturel 11,5 10,7 10,0 9,1 8,0 7,6 6,6 6,9 7,0 7,1 6,4-10,1 17,3 Électricité hydraulique 8,3 9,6 8,2 8,4 7,4 9,4 11,1 11,6 10,4 9,5 11,6 + 22,9 31,6 Énergies renouvelables 2,6 2,9 3,1 3,5 3,8 4,1 4,6 5,8 8,4 11,4 13,0 + 14,0 35,3 énergie solaire e e e e e e 0,2 0,4 2,4 4,3 5,1 + 18,8 13,8 énergie éolienne 0,3 0,4 0,5 0,7 0,9 1,1 1,5 2,1 2,2 3,0 3,4 + 11,6 9,2 géothermie, biomasse et autres 2,2 2,5 2,6 2,8 2,8 3,0 2,9 3,4 3,7 4,1 4,5 + 10,7 12,3 TOTAL 28,1 28,9 27,7 27,3 25,5 27,0 27,6 30,1 31,5 33,7 36,8 + 9,4 100,0 CONSOMMATION Combustibles solides 14,9 16,6 16,5 16,7 16,8 16,3 12,8 14,2 15,9 16,3 14,6-10,5 9,2 Pétrole* 92,1 89,7 86,7 86,7 84,0 80,4 75,1 73,1 70,5 64,2 61,8-3,8 38,9 Gaz naturel 64,1 66,5 71,2 69,7 70,0 70,0 64,4 68,6 64,3 61,8 57,8-6,5 36,4 Électricité hydraulique 8,3 9,6 8,2 8,4 7,4 9,4 11,1 11,6 10,4 9,5 11,6 + 22,9 7,3 Énergies renouvelables 2,6 2,9 3,1 3,5 3,8 4,1 4,6 5,8 8,4 11,4 13,0 + 14,0 8,2 TOTAL 181,9 185,3 185,6 184,9 182,0 180,2 167,9 173,2 169,5 163,2 158,8-2,7 100,0 TAUX D INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE (%) Pétrole* 6,3 6,4 7,4 7,3 7,5 7,3 7,1 7,9 8,2 8,9 9,4 Gaz naturel 17,9 16,1 14,0 13,0 11,4 10,9 10,3 10,1 10,8 11,5 11,0 TOUTES ÉNERGIES 15,5 15,6 14,9 14,7 14,0 15,0 16,5 17,4 18,6 20,6 23,2 * Y compris biocarburants. Sources : BP Statistical Review of World Energy et Unione Petrolifera. Note : le taux d indépendance énergétique est égal à la production divisée par la consommation. B - FACTURE ÉNERGÉTIQUE (millions d euros) (p) Charbon ,7 Gaz naturel ,9 Pétrole ,0 Biocarburants n.d. n.d ,7 Autres* ,3 TOTAL ,0 * Comprend l électricité, l uranium et les autres combustibles solides. (p) : provisoire. n.d. : non disponible. 5

5 BILAN PÉTROLIER PÉTROLE BRUT ET CONDENSATS Production Importations Déstockage Écart statistique TOTAL RESSOURCES Brut traité Exportations Stockage TOTAL EMPLOIS PRODUITS FINIS Production brute des raffineries Importations Déstockage Écart statistique TOTAL RESSOURCES Marché intérieur Exportations Consommation et pertes des raffineries Soutes Stockage TOTAL EMPLOIS

6 COMMERCE EXTÉRIEUR 8 En 2013, les importations de pétrole brut se sont élevées à un peu plus de 58 millions de tonnes, en chute de 15,1 %. Ce niveau extrêmement faible rejoint ceux du début des années La Libye, qui avait retrouvé son niveau de production d avant la guerre civile en, perd à nouveau sa place de premier fournisseur de l Italie avec le retour des troubles. La zone ex-urss devient la première contributrice avec 19,1 % du total importé pour la Russie, 18,3 % pour l Azerbaïdjan et 7,6 % pour le Kazakhstan. Par rapport à 2010, où l apport des trois plus grandes régions fournisseurs, Afrique, Proche-Orient et ex-urss était équilibré (environ 33 % chacun), les tensions géopolitiques ont réduit le poids de l Afrique et du Proche-Orient ce qui rend l approvisionnement italien plus sensible aux tensions actuelles entre l Ukraine et la Russie. A - IMPORTATIONS DE PÉTROLE BRUT COMMERCE EXTÉRIEUR DE PÉTROLE BRUT Importations de pétrole brut Exportations de pétrole brut 0 PROCHE-ORIENT ,6 22,7 dont : Arabie saoudite ,2 13,8 Irak ,9 8,3 Iran ,0 - Koweït ,1 Syrie AFRIQUE x 2,8 28,9 dont : Algérie x 2,8 2,9 Angola ,5 1,5 Cameroun ,0 - Congo ,5 0,1 Côte d'ivoire Égypte ,2 2,1 Gabon ,4 0,6 Libye ,1 14,0 Nigéria ,5 5,3 Tunisie ,0 0,4 Autres pays ,7 1,9 AMÉRIQUE ,1 dont : Brésil Mexique Vénézuéla EUROPE ,6 2,4 dont : Norvège ,1 Royaume-Uni ,7 0,6 Ex-URSS ,1 44,9 dont : Azerbaïdjan ,3 18,3 Kazakhstan ,4 7,6 Russie ,7 19,1 Turkménistan ,0 - TOTAL ,1 100,0 dont : OPEP ,9 46,4 Part (%) 2013

7 IMPORTATIONS DE PÉTROLE BRUT EN 2013 DÉTAIL PAR ORIGINE COÛT MOYEN DU PÉTROLE BRUT IMPORTÉ (CAF) (euros/tonne) AMÉRIQUE 650 kt EUROPE kt EX-URSS kt AFRIQUE kt PROCHE-ORIENT kt B - IMPORTATIONS ET EXPORTATIONS DE PRODUITS RAFFINÉS IMPORTATIONS Gaz liquéfiés ,4 Carburants-auto (milliers 52 de tonnes) 352 x 6,8 Carburéacteurs ,0 Gazole ,7 Fiouls ,1 Lubrifiants ,3 Naphtas* ,1 Autres produits ,5 TOTAL PRODUITS FINIS ,6 Produits semi-finis ,7 TOTAL IMPORTATIONS ,9 * Y compris les importations du secteur pétrochimique. 9

8 EXPORTATIONS Gaz liquéfiés ,2 Carburants-auto ,2 Carburéacteurs et pétrole ,9 Gazole ,6 Fiouls ,9 Naphtas ,2 Lubrifiants ,1 Bitumes ,5 Autres produits ,5 TOTAL PRODUITS FINIS* ,7 Produits semi-finis ,3 TOTAL EXPORTATIONS ,9 * Y compris les exportations du secteur pétrochimique. C - SOLDE DU COMMERCE EXTÉRIEUR Pétrole brut Produits raffinés TOTAL

9 SOLDE DU COMMERCE EXTÉRIEUR PÉTROLIER DE PRODUITS RAFFINÉS (Exportations-Importations) D - COÛT MOYEN DU BRUT IMPORTÉ FAB $/b 27,7 35,1 50,4 61,3 69,1 95,3 59,9 78,0 109,4 111,1 108,6-2,3 $/t 202,2 256,2 367,9 447,5 504,4 695,7 437,3 569,4 798,6 811,0 792,8-2,3 euros/t 181,3 208,5 300,6 359,0 368,2 470,2 314,1 433,5 573,5 636,6 601,6-5,5 Fret $/t 5,2 6,4 5,5 5,7 4,4 5,0 3,0 3,9 4,1 4,7 4,4-5,9 euros/t 5,8 8,0 6,8 7,2 6,1 7,5 4,2 5,1 5,8 6,1 5,9-2,6 CAF $/b 28,9 36,8 52,0 63,0 70,6 97,5 61,2 79,6 110,5 113,0 110,5-2,2 $/t 210,9 269,0 379,9 460,0 515,4 711,8 446,9 581,0 806,5 825,2 806,8-2,2 euros/t 187,1 216,5 307,4 366,3 374,3 477,7 318,2 438,6 579,3 642,6 607,5-5,5 Valeur moyenne du dollar (euro) 1,1273 1,2426 1,2359 1,2560 1,3769 1,4900 1,4045 1,3246 1,3929 1,2840 1, ,4 Notes : - FAB : franco à bord. - CAF : coût assurance fret. 11

10 CONSOMMATION DE PRODUITS PÉTROLIERS La poursuite de la hausse des prix des produits pétroliers mais surtout de la récession économique ont entraîné une nouvelle et importante chute de la consommation italienne de produits pétroliers en 2013 (- 3,2 %), à 50,7 millions de tonnes. Durant la dernière décennie, la consommation totale a diminué de près de 30 millions de tonnes, soit beaucoup plus que les 18 Mt de réduction durant la période suivant le deuxième choc pétrolier. Ce recul de la demande italienne aggrave le problème de surcapacité du raffinage. Les ventes de carburants-auto ont reculé de 4,6 %, ressortant à 8 millions de tonnes, tout comme la consommation de gazole routier qui a baissé de 2,5 % à 22,3 millions de tonnes. Ces nouvelles diminutions reflètent le fait que la crise économique et des prix élevés des carburants, accentués par la hausse de la fiscalité, ont à nouveau fortement pénalisé la mobilité et les déplacements professionnels et personnels. La demande de fioul de chauffage, quant à elle, s est élevée à 1,4 Mt, enregistrant ainsi une réduction de 4,5 %. Les ventes de fiouls lourds se sont établies à 1,4 Mt, en hausse (+ 2,3 %). Environ 0,5 Mt sont destinées en 2013 à la production d électricité, soit un repli de 22,3 % par rapport à. Parmi les autres principaux produits pétroliers, seule la demande de GPL a augmenté (+ 4,1 %, à 3,3 Mt en raison de la forte hausse du secteur des transports, + 13,0 % pour le GPL-c). Les ventes de carburéacteurs (- 3,0 %, à 3,7 Mt), de matières pétrochimiques (- 3,6 %, à 4,4 Mt), et de bitumes (- 7,0 %, à 1,5 Mt) reculent à nouveau en A - ÉVOLUTION PAR PRODUIT Produits (p) Carburants-auto ,6 Carburéacteurs ,0 Pétrole e Gazole routier ,5 Fioul chauffage ,5 Gazole agricole ,8 Gazole marin ,4 Fioul (production d'électricité) ,8 TOTAL Gazole/Fiouls fluides ,6 Fiouls lourds ,3 Gaz de pétrole liquéfiés ,1 Lubrifiants ,5 Bitumes ,0 Matières pétrochimiques ,6 Autres produits ,8 TOTAL ,2 Indice (base 100 = 2010) (p) : provisoire. 14

11 ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION RÉPARTITION DE LA CONSOMMATION EN Gazole agricole Gaz de pétrole liquéfiés Bitumes Fiouls lourds Fioul chauffage Autres produits Carburéacteurs Matières pétrochimiques Carburantsauto Gazole routier CONSOMMATION DE CERTAINS PRODUITS PÉTROLIERS Gazole routier 2, Fiouls lourds Carburants auto 4, Fioul chauffage + 2,3 0 4,5 16

12 PRIX DES PRODUITS PÉTROLIERS A - ÉVOLUTION DES PRIX CONSOMMATEURS (TTC) (euro/litre) En fin d année Supercarburant sans plomb 1,037 1,133 1,220 1,219 1,361 1,121 1,274 1,412 1,652 1,746 1,727-1,1 Gazole routier 0,870 1,014 1,120 1,114 1,286 1,089 1,115 1,286 1,627 1,701 1,656-2,6 Fioul chauffage 0,840 0,965 1,089 1,083 1,217 1,064 1,082 1,240 1,407 1,435 1,421-1,0 ÉVOLUTION DES PRIX TTC (en fin d année) 1,8 1,6 1,4 1,2 Supercarburant sans plomb Gazole routier (euro/litre) 1,0 0,8 Fioul chauffage 0,6 B - DÉTAIL DES PRIX AU 8 SEPTEMBRE 2014 Eurosuper 95 (euros/1 000 litres) Gazole (euros/1 000 litres) Fioul domestique (euros/1 000 litres) Fioul lourd ( 1 % soufre) (euros/tonne) Prix hors taxes 692,91 705,24 744,71 528,25 Taxes 1 044,02 911,31 655,75 31,39 PRIX TTC 1 736, , ,46 559,64 Part des taxes (%) 60,1 56,4 46,8 5,6 Source : Union européenne. 20

13 COMITÉ PROFESSIONNEL DU PÉTROLE 212 avenue Paul Doumer Rueil-Malmaison Cedex France Tél. : (33) Fax : (33) Responsable de cette publication Isabelle Leherpeur (33) ABONNEMENT 74 HT au numéro (format pdf) 789 HT par an (format pdf) 680 HT - Recueil annuel papier AUTRES PUBLICATIONS Rapport annuel, dépliant annuel, Bulletin mensuel, Circulaires, Dossiers réglementaires, Juripétrole, Réglementation recherche et exploitation, Statistiques de livraisons, Commerce extérieur pétrolier, Cartes pétrolières. ISSN Toute reproduction partielle ou intégrale des pages publiées dans la présente publication faite sans autorisation de l éditeur est illicite et constitue une contrefaçon.

ITALIE NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN N 763 du 20 août 2015

ITALIE NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN N 763 du 20 août 2015 763 ITALIE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2014 Sources : Ministerio dello Sviluppo Economico - http://dgerm.sviluppoeconomico.gov.it/dgerm/ Unione Petrolifera - www.unionepetrolifera.it NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE

Plus en détail

PORTUGAL NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2013

PORTUGAL NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2013 PORTUGAL ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 2013 Sources : Direction Générale de l Énergie et de la Géologie - http://www.dgeg.pt AIE et divers NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE N 738 du 12 septembre 2014 sommaire 1.

Plus en détail

ROYAUME-UNI NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN Grande-Bretagne (Angleterre, Pays de Galles, Écosse) & Irlande du Nord

ROYAUME-UNI NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN Grande-Bretagne (Angleterre, Pays de Galles, Écosse) & Irlande du Nord ROYAUME-UNI Grande-Bretagne (Angleterre, Pays de Galles, Écosse) & Irlande du Nord ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES EN 213 Source : Department of energy and climate change www.decc.gov.uk NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Activités pétrolières en 2013

Activités pétrolières en 2013 canada Activités pétrolières en Sources : Canadian Association of Petroleum Producers (CAPP), www.capp.ca Statistique Canada - Division de la fabrication et de l énergie - Section de l énergie, www.statcan.gc.ca

Plus en détail

Commerce extérieur pétrolier de la France

Commerce extérieur pétrolier de la France Commerce extérieur pétrolier de la France Publication du 10 avril 2014 - janvier 2014 SOMMAIRE Pétrole brut Importations par origine 2 PRODUITS RAFFINÉS Importations/Exportations 4 Détail des importations

Plus en détail

Les hydrocarbures CHIFFRES POUR FAITS ET. depuis La pétrochimie, en effet, bénéficie d une demande internationale soutenue ;

Les hydrocarbures CHIFFRES POUR FAITS ET. depuis La pétrochimie, en effet, bénéficie d une demande internationale soutenue ; 089-094 Hydrocarbures 2/07/07 10:47 Page 89 Les hydrocarbures par Bernard NANOT Adjoint au secrétaire général de l Observatoire de l énergie, DGEMP, Ministère de l Ecologie, du Développement et de l Aménagement

Plus en détail

IMPORTATIONS ET EXPORTATIONS FRANÇAISES D HYDROCARBURES ACTIVITÉS EN 2012 NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE

IMPORTATIONS ET EXPORTATIONS FRANÇAISES D HYDROCARBURES ACTIVITÉS EN 2012 NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE IMPORTATIONS ET EXPORTATIONS FRANÇAISES D HYDROCARBURES ACTIVITÉS EN 212 NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE N 721 du 5 novembre 213 sommaire 1. Pétrole brut 3 2. Produits raffinés 5 3. Gaz naturel 15 4. L énergie

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de février

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de février Bureau de la veille économique et des prix (1B) Bureau de l énergie, de l environnement et des matières premières (6A) Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de mars

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de mars Bureau de la veille économique et des prix (1B) Bureau de l énergie, de l environnement et des matières premières (6A) Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de janvier

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de janvier Bureau de la veille économique et des prix (1B) Bureau de l énergie, de l environnement et des matières premières (6A) Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation

Plus en détail

Conjoncture énergétique Mars 2011

Conjoncture énergétique Mars 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 215 Mai 211 Conjoncture énergétique Mars 211 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La production d énergie primaire de mars est supérieure de 2,7 % à son niveau

Plus en détail

CONJONCTURE ENERGETIQUE

CONJONCTURE ENERGETIQUE CONJONCTURE ENERGETIQUE - FEVRIER 28 - Direction Générale de l'énergie et des Matières Premières Observatoire de l Economie de l Energie et des Matières Premières Observatoire de l Energie DGEMP / OE N

Plus en détail

Appendice statistique

Appendice statistique La définition des ressources naturelles donnée dans la sous section 1 est suffisante pour bon nombre d analyses, mais une définition statistique plus précise est nécessaire pour traiter de façon cohérente

Plus en détail

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie 3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie Émissions de CO2 dues à la combustion d énergie 1 dans le monde 3 Index base 1 en 199 25 2 15 1 Afrique USA 5 UE à 15 197 1975 198 1985 199 1995 2 25 28 En Mt CO2

Plus en détail

19.3 Électricité - Gaz naturel

19.3 Électricité - Gaz naturel 19.3 Électricité - Gaz naturel En 2015, la production brute d électricité, à un peu plus de 568 TWh, progresse de 0,9 % par rapport à 2014. La production française est assurée à 77 % par le nucléaire,

Plus en détail

Conjoncture énergétique Juillet 2016

Conjoncture énergétique Juillet 2016 Conjoncture énergétique Juillet 2016 Consommation et production d'énergie primaire*, indépendance énergétique et émissions de CO2 (séries brutes) En milliers de tep Énergie primaire Quantité Juillet 2016

Plus en détail

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie 3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie Émissions de CO2 dues à la combustion d énergie 1 dans le monde 3 Indice base 1 en 199 25 2 15 1 Etats-Unis 5 UE à 15 197 1975 198 1985 199 1995 2 27 En Mt CO2 199

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois d octobre

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois d octobre Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique (1) Bureau de la veille économique et des prix (1B) Observatoire des prix et des marges (filière

Plus en détail

Conjoncture énergétique Avril 2017

Conjoncture énergétique Avril 2017 Conjoncture énergétique Avril 2017 Consommation et production d'énergie primaire*, indépendance énergétique et émissions de CO 2 (séries brutes) En milliers de tep Énergie primaire Avril 2017 Quantité

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de juin

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de juin Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de juin 11 - Résumé Alors que les cours du pétrole brut en dollars et en euros diminuaient

Plus en détail

Conjoncture énergétique Avril 2009

Conjoncture énergétique Avril 2009 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 39 Juin 29 Conjoncture énergétique Avril 29 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Les effets de la crise économique se font de plus en plus ressentir, avec

Plus en détail

Présentation des résultats

Présentation des résultats Esso S.A.F. : résultats 2013 Présentation des résultats avril 2014 Francis Duseux Esso résultats 2013 Perspectives énergétiques à l horizon 2040 Conjoncture Résultats financiers Faits marquants par activité

Plus en détail

CONJONCTURE ENERGETIQUE

CONJONCTURE ENERGETIQUE CONJONCTURE ENERGETIQUE - AOUT 27 - Direction Générale de l'énergie et des Matières Premières Observatoire de l Economie de l Energie et des Matières Premières Observatoire de l Energie DGEMP / OE N 1256

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de mars

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de mars Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de mars 11 - Résumé Les cours du pétrole brut ont continué à augmenter entre février 11 et

Plus en détail

CONJONCTURE ENERGETIQUE

CONJONCTURE ENERGETIQUE CONJONCTURE ENERGETIQUE - JANVIER 28 - Direction Générale de l'énergie et des Matières Premières Observatoire de l Economie de l Energie et des Matières Premières Observatoire de l Energie DGEMP / OE N

Plus en détail

Esso S.A.F. : Information trimestrielle au 30 septembre ENVIRONNEMENT DE L INDUSTRIE DU RAFFINAGE-DISTRIBUTION

Esso S.A.F. : Information trimestrielle au 30 septembre ENVIRONNEMENT DE L INDUSTRIE DU RAFFINAGE-DISTRIBUTION 1 - ENVIRONNEMENT DE L INDUSTRIE DU RAFFINAGE-DISTRIBUTION Evolution du prix du pétrole brut Le prix du baril de Brent s est établi à 102 $ en moyenne au troisième 2014, en baisse de 7% par rapport au

Plus en détail

Le pétrole en France. Principaux résultats pour Prix : Des cours énergétiques un peu plus raisonnables. Extraits du bilan de l énergie 2009

Le pétrole en France. Principaux résultats pour Prix : Des cours énergétiques un peu plus raisonnables. Extraits du bilan de l énergie 2009 Le pétrole en France Principaux résultats pour 2009 Extraits du bilan de l énergie 2009 Prix : Des cours énergétiques un peu plus raisonnables Pour les cours pétroliers, l année 2008 avait été marquée

Plus en détail

Conjoncture énergétique Avril 2012

Conjoncture énergétique Avril 2012 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 323 Juin 212 Conjoncture énergétique OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La production d énergie primaire d avril 212 augmente de 2,6 % par rapport à celle

Plus en détail

Francis Duseux Paris jeudi 21 mars Conférence de presse Esso S.A.F.

Francis Duseux Paris jeudi 21 mars Conférence de presse Esso S.A.F. Francis Duseux Paris jeudi 21 mars 2013 Conférence de presse Esso S.A.F. Agenda Perspectives énergétiques Conjoncture Résultats financiers 2012 du groupe Esso Faits marquants 2012 Perspectives et conclusion

Plus en détail

Approvisionnement énergétique international:

Approvisionnement énergétique international: Approvisionnement énergétique international: Visions et défis Sion, le 31 août 2011 Olivier Baillifard Programme Un petit peu d histoire et la situation aujourd hui Evolution démographique Consommation

Plus en détail

Usages actuels et économies d'énergie. I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011) (en guise d introduction au débat)

Usages actuels et économies d'énergie. I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011) (en guise d introduction au débat) CONTRIBUTION AU DEBAT SUR LA SECURITE ENERGETIQUE NATIONALE A MOYEN ET LONG TERME ALGER 22 FEVRIER 2014 Abdelatif Rebah Usages actuels et économies d'énergie I. Quelques chiffres-clé sur l énergie en Algérie(2011)

Plus en détail

Bilan énergétique de la France pour 2009

Bilan énergétique de la France pour 2009 Bilan énergétique de la France pour 2009 Commissariat général au développement durable - Service de l observation et des statistiques 1 2 Commissariat général au développement durable - Service de l observation

Plus en détail

Croissance (%) Total Exportations 240,6 4,8 2,0% 250,2 9,7 4,0% Importations 265,6 13,2 5,2% 274,4 8,9 3,3% Croissance (%) Variation (Md )

Croissance (%) Total Exportations 240,6 4,8 2,0% 250,2 9,7 4,0% Importations 265,6 13,2 5,2% 274,4 8,9 3,3% Croissance (%) Variation (Md ) AMBASSADE DE FRANCE EN ESPAGNE SERVICE ECONOMIQUE REGIONAL Le Ministre-conseiller, chef de service A Madrid, le 17/03/2016 Affaire suivie par : Marine Bogue NOTE Objet : Le commerce extérieur de l Espagne

Plus en détail

Résultat du Commerce Extérieur

Résultat du Commerce Extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du Commerce Extérieur Mars 2015 Prochaine publication Avril 2015 08 Mai 2015 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information Tél : (216)71

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de mai

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de mai Bureau de la veille économique et des prix (1B) Bureau de l énergie, de l environnement et des matières premières (6A) Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation

Plus en détail

Résultat du Commerce Extérieur

Résultat du Commerce Extérieur Publication Statistique P 14 Résultat du Commerce Extérieur Décembre Prochaine publication janvier 216 1 Février 216 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information Tél : (216)71

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 9 au 13 juin 2014 n 165 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 9 au 13 juin 2014 n 165 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 9 au 13 juin 2014 n 165 SOMMAIRE FRANCE 1. Immatriculations de voitures neuves en mai 2014 : -0,9% sur un mois, +5% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en

Plus en détail

1000 M 900 M 800 M 700 M 600 M 500 M 600 704 820 400 M 300 M 372 658 554 524 200 M 100 M M 245 154 176 52 77 91 84 131 152 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 GRTgaz TIGF 60 400 Nombre de nouveaux

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2015 ET PERSPECTIVES 2016 RÉUNION D INFORMATION DU 21 SEPTEMBRE 2016

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2015 ET PERSPECTIVES 2016 RÉUNION D INFORMATION DU 21 SEPTEMBRE 2016 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2015 ET PERSPECTIVES 2016 RÉUNION D INFORMATION DU 21 SEPTEMBRE 2016 1 1 2 Une demande croissante en hydrocarbures Les hydrocarbures dans la transition énergétique 3

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2016 ET PERSPECTIVES 2017 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 7 MARS 2017

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2016 ET PERSPECTIVES 2017 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 7 MARS 2017 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2016 ET PERSPECTIVES 2017 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 7 MARS 2017 1 L UFIP REPRÉSENTE 45 % de l énergie finale consommée en France 69 millions de tonnes de capacité de raffinage

Plus en détail

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN (Principaux graphiques)

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN (Principaux graphiques) LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2011 (Principaux graphiques) Département des statistiques et des études économiques 07/02/2012 SOMMAIRE 1. Historique sur 10 ans 2. Analyse «PAYS» Structure des échanges

Plus en détail

L énergie en Afrique à l horizon 2050

L énergie en Afrique à l horizon 2050 #egcconf 6 e Rencontre Énergies & Stratégies L énergie en Afrique à l horizon 2050 Puteaux, le 24 septembre 2015 En partenariat avec Les informations du présent document sont exclusivement adressées au(x)

Plus en détail

L économie et la géopolitique revues et corrigées au travers du prisme de l énergie. Nicolas Meilhan Membre des Econoclastes et de ASPO France

L économie et la géopolitique revues et corrigées au travers du prisme de l énergie. Nicolas Meilhan Membre des Econoclastes et de ASPO France L économie et la géopolitique revues et corrigées au travers du prisme de l énergie Nicolas Meilhan Membre des Econoclastes et de ASPO France «Celui qui croit qu'une croissance exponentielle peut continuer

Plus en détail

Faible croissance de la demande énergétique mondiale en 2011

Faible croissance de la demande énergétique mondiale en 2011 Faible croissance de la demande énergétique mondiale en 211 Forte réduction de la demande des pays de l OCDE largement compensée par la bonne santé de l économie chinoise Enerdata analyse les tendances

Plus en détail

Les combustibles minéraux solides

Les combustibles minéraux solides 084-088 CMS 2/07/07 10:46 Page 84 FAITS ET CHIFFRES POUR 2006 Les combustibles minéraux solides par Sami LOUATI Observatoire de l Energie, DGEMP, Ministère de l Ecologie, du Développement et de l Aménagement

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 595 Janvier 5 Les émissions de CO dues à la combustion d énergie dans le monde en OBSERVATION ET STATISTIQUES énergie La combustion d énergie fossile est

Plus en détail

Statistiques énergétiques France

Statistiques énergétiques France Statistiques énergétiques France Avril 2001 180 160 140 120 Indice base 100 en 1973 Produit intérieur brut en volume Consommation totale d'énergie primaire 100 80 Consommation Émissions de CO2 60 de produits

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 49 Janvier 4 Les émissions de CO dues à la combustion d énergie dans le monde en OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La combustion d énergie est responsable

Plus en détail

Stratégie énergétique du Congo

Stratégie énergétique du Congo Stratégie énergétique du Congo 2015-2025 Présenté par: TATY Constantin SAMBA Quevin Claize Aymard ZINGA Donald Kevin YELA Jean-Claude OKEMBA Patrick Rodrigue Plan de présentation 1-Contexte 2-Objectifs

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE ESSO S.A.F. LA DÉFENSE, JEUDI 21 JUIN 2012

ASSEMBLEE GENERALE ESSO S.A.F. LA DÉFENSE, JEUDI 21 JUIN 2012 ASSEMBLEE GENERALE ESSO S.A.F. LA DÉFENSE, JEUDI 21 JUIN 2012 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ESSO S.A.F. Bienvenue à tous Feuille de présence Constitution du bureau ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ESSO S.A.F. Consignes de sécurité

Plus en détail

Info-Énergie. Commerce de l énergie Le Canada est doté

Info-Énergie. Commerce de l énergie Le Canada est doté Office national de l énergie National Energy Board Info-Énergie Juillet 211 Commerce de l énergie Le Canada est doté d abondantes ressources énergétiques. Il possède suffisamment de pétrole brut, de produits

Plus en détail

Diffusion de l information de l OREMIP Diffusion de l information de l OREMIP

Diffusion de l information de l OREMIP Diffusion de l information de l OREMIP 1 Diffusion de l information de l OREMIP Diffusion de l information de l OREMIP 2 La plaquette -Diffusion 7 000 exemplaires (cf. liste de diffusion) - Lettre d accompagnement signée par Madame Massat,

Plus en détail

LE TRANSPORT AÉRIEN EN FRANCE NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS EN 2013

LE TRANSPORT AÉRIEN EN FRANCE NOTE D INFORMATION ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS EN 2013 LE TRANSPORT AÉRIEN EN FRANCE ACTIVITÉS EN 213 Sources : Direction Générale de l'aviation Civile, http://www.developpement-durable.gouv.fr/l-observatoire-de-l-aviation.html, Aéroports de Paris, www.aeroportsdeparis.fr,

Plus en détail

Assemblée Générale Esso S.A.F. La Défense, mardi 28 juin 2011

Assemblée Générale Esso S.A.F. La Défense, mardi 28 juin 2011 Assemblée Générale Esso S.A.F. La Défense, mardi 28 juin 2011 Assemblée Générale Esso S.A.F. Consignes de sécurité Feuille de présence Constitution du bureau Assemblée Générale Esso S.A.F. Déclaration

Plus en détail

Répartition par source des émissions de GES dans l UE en 2010 (4 721 Mt CO2éq. hors UTCF 1 )

Répartition par source des émissions de GES dans l UE en 2010 (4 721 Mt CO2éq. hors UTCF 1 ) La combustion d énergie : première source d émission de GES 4.1 Répartition par source des émissions de GES dans l UE en 2010 (4 721 Mt CO2éq. hors UTCF 1 ) Déchets 2 (3,0) Procédés industriels 3 (3,0)

Plus en détail

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2016

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2016 LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 216 (Principaux graphiques) Département des statistiques et des études économiques (version du 7/2/217) SOMMAIRE 1. Historique sur 1 ans 2. Analyse «PAYS» Structure

Plus en détail

Le commerce extérieur du Portugal au premier semestre 2016

Le commerce extérieur du Portugal au premier semestre 2016 Le commerce extérieur du Portugal au premier semestre 2016 DG Trésor Octobre 2016 La balance commerciale de biens portugaise connaît une dégradation au cours de la première moitié de l année 2016 et s

Plus en détail

COMMISSION. (Actes dont la publication n'est pas une condition de leur applicabilité)

COMMISSION. (Actes dont la publication n'est pas une condition de leur applicabilité) L 216/8 II (Actes dont la publication n'est pas une condition de leur applicabilité) COMMISSION DÉCISION DE LA COMMISSION du 26 juillet 1999 portant application de la décision 1999/280/CE du Conseil concernant

Plus en détail

Projection : Robinson, Gall. Définition : Spatiale : le cadre des cartes est un planisphère du monde. Thématique :

Projection : Robinson, Gall. Définition : Spatiale : le cadre des cartes est un planisphère du monde. Thématique : Projection : Robinson, Gall Définition : Spatiale : le cadre des cartes est un planisphère du monde Thématique : Réaliser une carte sur le marché du pétrole brut en comparant les données de réserves et

Plus en détail

TENDANCES DES MARCHÉS PÉTROLIERS ET GAZIERS. ÉQUILIBRES RÉGIONAUX ET POSSIBILITÉS DE RUPTURES THINK TANK IDEES 21 NOVEMBRE 2016

TENDANCES DES MARCHÉS PÉTROLIERS ET GAZIERS. ÉQUILIBRES RÉGIONAUX ET POSSIBILITÉS DE RUPTURES THINK TANK IDEES 21 NOVEMBRE 2016 TENDANCES DES MARCHÉS PÉTROLIERS ET GAZIERS. ÉQUILIBRES RÉGIONAUX ET POSSIBILITÉS DE RUPTURES THINK TANK IDEES 21 NOVEMBRE 2016 DIDIER HOUSSIN PRÉSIDENT IFPEN 1 PLAN Ruptures pétrole et gaz Effets shale

Plus en détail

Présentation de l entreprise Une vision pour l avenir

Présentation de l entreprise Une vision pour l avenir Présentation de l entreprise Une vision pour l avenir Mener le changement dont l industrie pétrolière et gazière a besoin Pour satisfaire les besoins croissants en énergie à travers le monde, une amélioration

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENERGIE ET DES MINES

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENERGIE ET DES MINES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENERGIE ET DES MINES DGE/EPE Mai/2006 DGE/EPE BILAN ENERGETIQUE NATIONAL - 1 - RESUME Le bilan énergétique national de l'année 2005 fait ressortir

Plus en détail

Le pétrole : ordre ou désordre mondial? Raffinerie de Grand Puits (77)

Le pétrole : ordre ou désordre mondial? Raffinerie de Grand Puits (77) Le pétrole : ordre ou désordre mondial? Raffinerie de Grand Puits (77) Plan de l exposé Introduction I. Le pétrole : une matière première a) Présentation b) Rappels historiques c) Ses 80 000 applications

Plus en détail

Un pétrole abondant et pas cher, pour longtemps

Un pétrole abondant et pas cher, pour longtemps Un pétrole abondant et pas cher, pour longtemps Par Jean-Claude Bourbon, le 16/11/2015 à 08h58 La production de brut n a jamais été aussi élevée dans le monde. Malgré une demande forte, elle aussi, le

Plus en détail

ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L'ÉNERGIE EN 2000

ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L'ÉNERGIE EN 2000 ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L'ÉNERGIE EN 2000 1. L ENERGIE DANS LE MONDE En 2000, la consommation mondiale d énergie primaire s est établie à 8.752,4 millions de tep ( tonnes équivalent pétrole), soit une augmentation

Plus en détail

René Bautz Vevey, le

René Bautz Vevey, le Place des énergies conventionnelles dans la transition énergétique. Tendances et enjeux. Synthèse du Congrès mondial de l énergie Octobre 2016, Istanbul, Turquie René Bautz Vevey, le 07.11.2016 World Energy

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMIS MMISSARIA ARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 393 Février 13 Conjoncture énergétique Décembre 12 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La production d énergie primaire du mois de décembre 12

Plus en détail

Quelques éléments sur la fiscalité environnementale Xavier Timbeau

Quelques éléments sur la fiscalité environnementale Xavier Timbeau Quelques éléments sur la fiscalité environnementale Xavier Timbeau observatoire français des conjonctures économiques centre de recherche en économie de Sciences Po www.ofce.sciences-po.fr xavier.timbeau@ofce.sciences-po.fr

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ESPAGNE SERVICE ECONOMIQUE REGIONAL. Le Ministre-conseiller, chef de service A Madrid, le 14 septembre 2016

AMBASSADE DE FRANCE EN ESPAGNE SERVICE ECONOMIQUE REGIONAL. Le Ministre-conseiller, chef de service A Madrid, le 14 septembre 2016 AMBASSADE DE FRANCE EN ESPAGNE SERVICE ECONOMIQUE REGIONAL Le Ministre-conseiller, chef de service A Madrid, le 14 septembre 2016 Affaire suivie par : Marine Bogue Relecture : Thomas Meinzel NOTE Objet

Plus en détail

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010 La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010 Aperçu des données Lausanne Avril 2012 METHODOLOGIE ET DEFINITIONS La statistique vaudoise de la consommation d énergie est une statistique

Plus en détail

Président du Comité de direction Rue du Progrès, 50 B-1210 BRUXELLES

Président du Comité de direction Rue du Progrès, 50 B-1210 BRUXELLES Le marché de l énergie en 2007 Le marché de l énergie en 2007 2 Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès, 50 B - 1210 BRUXELLES N d entreprise : 0314.595.348

Plus en détail

Panorama mondial des émissions de GES 2.1

Panorama mondial des émissions de GES 2.1 Panorama mondial des émissions de GES 2.1 Répartition des émissions mondiale de GES 1 par gaz en 21 Selon le potentiel de réchauffement global 2 à 2 ans Selon le potentiel de réchauffement global 2 à 1

Plus en détail

NOTE. OBJET : Le commerce extérieur des Etats-Unis en 2015

NOTE. OBJET : Le commerce extérieur des Etats-Unis en 2015 SERVICE ECONOMIQUE REGIONAL DES ETATS-UNIS POLE POLITIQUE COMMERCIALE ET AFFAIRES JURIDIQUES AFFAIRE SUIVIE PAR : FANNIE DELAVELLE Washington, le 2 mai 2016 NOTE OBJET : Le commerce extérieur des Etats-Unis

Plus en détail

Esso S.A.F : Information trimestrielle au 31 mars 2009

Esso S.A.F : Information trimestrielle au 31 mars 2009 1- Environnement de l industrie du Raffinage-Distribution Un marché des produits pétroliers en repli dans environnement économique déprimé La crise économique mondiale qui s est répercutée sur les différents

Plus en détail

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L ENERGIE 20% Chiffres clés % 60% 40%

OBSERVATOIRE DE L ENERGIE 20% Chiffres clés % 60% 40% 20% OBSERVATOIRE DE L ENERGIE Chiffres clés 2014 80% 60% 40% Cette brochure est publiée dans le but de diffuser des informations objectives en matière de prix, de politique énergétique, d innovation et

Plus en détail

Cours, prix et marges des produits pétroliers en France et dans l'union Européenne

Cours, prix et marges des produits pétroliers en France et dans l'union Européenne Cours, prix et marges des produits pétroliers en et dans l'union Européenne Cours hebdomadaire du pétrole brut spot et de l'euro Moyenne hebdo 22-sept.-17 15-sept.-17 variation Brent (en $/b) 56,64,22

Plus en détail

Flux énergétiques Quelles énergies pour demain?

Flux énergétiques Quelles énergies pour demain? Flux énergétiques Quelles énergies pour demain? par Didier Goetghebuer - ICEDD Institut de Conseil et d Etudes en Développement Durable asbl Octobre 2012 1 PLAN DE L EXPOSE La situation mondiale La situation

Plus en détail

La situation énergétique en Algérie : bilan et perspectives

La situation énergétique en Algérie : bilan et perspectives Cahiers du CREAD n 45, 3ème trimestre 1998, pages 73 84. BOUMÉDIÈNE CHERGUI [*] La situation énergétique en Algérie : bilan et perspectives INTRODUCTION Du fait que la quasi totalité des ressources énergétiques

Plus en détail

Le marché de l énergie en Rue du Progrès, 50 B-1210 Bruxelles N d entreprise :

Le marché de l énergie en Rue du Progrès, 50 B-1210 Bruxelles N d entreprise : Le marché de l énergie en 2006 Rue du Progrès, 50 B-1210 Bruxelles N d entreprise : 0314.595.348 http://economie.fgov.be RAPPORT ANNUEL 2006 Le marché de l énergie en 2006 2 Service public fédéral Economie,

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 5 FÉVRIER 2014 1 CONFÉRENCE DE PRESSE 5 FÉVRIER 2014 SOMMAIRE 1 LE MARCHÉ PÉTROLIER EN 2013 2 PERSPECTIVES 2014 2 CONFÉRENCE

Plus en détail

Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique

Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique Benoit LEMAIGNAN Consultant Senior Carbone4 benoit.lemaignan@carbone4.com Merci qui? Merci l énergie! La transition énergétique, c est d abord

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 626 Avril 15 Conjoncture énergétique Février 15 OBSERVATION ET STATISTIQUES énergie En février 15, la production d énergie primaire augmente de 1,6 % en

Plus en détail

Cours, prix et marges des produits pétroliers en France et dans l'union Européenne

Cours, prix et marges des produits pétroliers en France et dans l'union Européenne Cours, prix et marges des produits pétroliers en et dans l'union Européenne Cours hebdomadaire du pétrole brut spot et de l'euro Moyenne hebdo 3-févr.-17 27-janv.-17 variation Brent (en $/b),31 54,95,36

Plus en détail

L acier en France en 2010 Rapport annuel de la Fédération Française de l Acier (FFA)

L acier en France en 2010 Rapport annuel de la Fédération Française de l Acier (FFA) Revue de Métallurgie 108, 59 66 (2011) c EDP Sciences, 2011 DOI: 10.1051/metal/2011998 L acier en France en 2010 Rapport annuel de la Fédération Française de l Acier (FFA) Les prévisions d un optimisme

Plus en détail

Les objectifs d ECO 2 climat

Les objectifs d ECO 2 climat ECO 2 CLIMAT TF1 Les objectifs d ECO 2 climat Sensibiliser les ménages français à l impact environnemental de leur consommation de biens et services. S appuyer sur un référent pour expliquer comment abaisser

Plus en détail

Conférence de presse annuelle. Philippe Gœbel Président de l UIC

Conférence de presse annuelle. Philippe Gœbel Président de l UIC Conférence de presse annuelle Philippe Gœbel Président de l UIC 1 CONFERENCE DE PRESSE - 24 MARS 2015 Conférence de presse - 24 mars 2015 2014 : une croissance plus affirmée et plus équilibrée 2015 : un

Plus en détail

Paradoxalement, alors que les cours du pétrole battent

Paradoxalement, alors que les cours du pétrole battent 090-098 facture 8/07/08 12:22 Page 90 FAITS ET CHIFFRES POUR 2007 Facture énergétique de la France en 2007 La facture énergétique s allège un peu (-3,5 %), mais elle reste à un niveau élevé (44,8 milliards

Plus en détail

La nouvelle politique énergétique du Québec

La nouvelle politique énergétique du Québec La nouvelle politique énergétique du Québec Pierre-Olivier Pineau HEC Montréal 5 février 2015 Caisse de dépôt et placement du Québec 1000 Place Jean-Paul Riopelle salle B1.01 Plan de la conférence 1. Stratégie

Plus en détail

FACTEURS DE CONVERSION

FACTEURS DE CONVERSION FACTEURS DE CONVERSION Les données qui ont été fournies par les pays en unités d origine sont converties en térajoules (TJ), l unité commune, au moyen des facteurs de conversion normalisés ou, quand il

Plus en détail

Esso S.A.F. Conférence de Presse

Esso S.A.F. Conférence de Presse Esso S.A.F. Conférence de Presse Résultats 2016 Paris, jeudi 23 mars 2017 Hervé Brouhard Esso : résultats 2016 Environnement pétrolier international et perspectives Environnement français Résultats du

Plus en détail

L ENVIRONNEMENT EN ÎLE-DE-FRANCE - Mémento 2015 L ÉNERGIE 212

L ENVIRONNEMENT EN ÎLE-DE-FRANCE - Mémento 2015 L ÉNERGIE 212 L ENVIRONNEMENT EN ÎLE-DE-FRANCE - Mémento 2015 L ÉNERGIE 212 L ÉNERGIE Comme toutes les autres régions françaises, reflétant ainsi la situation énergétique nationale caractérisée par un déficit de ressources,

Plus en détail

Les combustibles minéraux solides Charbon : les principaux résultats provisoires en 2007

Les combustibles minéraux solides Charbon : les principaux résultats provisoires en 2007 107-112 CMS 8/07/08 11:41 Page 107 Les combustibles minéraux solides Charbon : les principaux résultats provisoires en 2007 FAITS ET CHIFFRES POUR 2007 par Sami LOUATI* CONSOMMATION Consommation totale

Plus en détail

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2013

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2013 LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2013 (Principaux graphiques) Département des statistiques et des études économiques (version du 7/02/2014) SOMMAIRE 1. Historique sur 10 ans 2. Analyse «PAYS» Structure

Plus en détail

La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon

La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon Formation Commissaires Enquêteurs du 17 mai 2011 Danye ABOKI DREAL Languedoc Roussillon Ingénieur en charge

Plus en détail

Premier semestre 2016

Premier semestre 2016 http://lekiosque.finances.gouv.fr Premier semestre 2016 Nette détérioration du solde manufacturier Au premier semestre 2016, le repli des exportations s amplifie (-1,5 %, après -0,5 %), tout comme celui

Plus en détail

Les cours du pétrole plongent toujours plus bas

Les cours du pétrole plongent toujours plus bas Les cours du pétrole plongent toujours plus bas Par Kozi PASTAKIA, le 20/8/2015 à 05h46 En juin 2014, le montant du baril de pétrole s élevait autour de 110 dollars. Treize mois plus tard, il ne vaut plus

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DE L ÉNERGIE ET DU CLIMAT

DIRECTION GÉNÉRALE DE L ÉNERGIE ET DU CLIMAT DIRECTION GÉNÉRALE DE L ÉNERGIE ET DU CLIMAT Cours, prix et marges des produits pétroliers en et dans l'union Européenne Cours hebdomadaire du pétrole brut spot et de l'euro Moyenne hebdo 23-juin-17 16-juin-17

Plus en détail

La facture énergétique de la France en 2004 Le pétrole flambe et la facture énergétique s envole (+24,1 % à 28,35 Md )

La facture énergétique de la France en 2004 Le pétrole flambe et la facture énergétique s envole (+24,1 % à 28,35 Md ) F a i t s e t c h i f f r e s p o u r 2 0 0 4 La facture énergétique de la France en 2004 Le pétrole flambe et la facture énergétique s envole (+24,1 % à 28,35 Md ) Adjoint au secrétaire général de l Observatoire

Plus en détail