LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT INSTITUT DE L ENTREPRISE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 2013- INSTITUT DE L ENTREPRISE"

Transcription

1 LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 213- INSTITUT DE L ENTREPRISE Helle Kristoffersen Directeur de la Stratégie TOTAL

2 VOLATILITÉ DES MATIÈRES PREMIÈRES : LES ENTREPRISES PEUVENT-ELLES EN LIMITER LE RISQUE? Oui, via : Les instruments financiers: Les marchés financiers couvrent presque toutes les matières premières (agricoles, métaux, ) via des instruments variés: swaps, futures, options Un arbitrage coût-couverture Le «pass through»: La transmission des fluctuations de prix au client Un enjeu de négociation et de timing La substitution : Remplacement des matières premières sujettes à de fortes tensions : ex terres rares, métaux, production électrique (pétrole vs gaz, charbon vs gaz ) Une opportunité réelle mais qui touche aux «process» industriels Une panoplie d outils existe pour limiter l impact de la volatilité En pratique, ce n est pas si simple! Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 2

3 D OÙ VIENT LA VOLATILITÉ DU PÉTROLE? Prix du Brent et volatilité annuelle Prix du Brent ($/b) Brent Volatilité Brent 12% 1% 8% Volatilité en taux de variation pour le Brent 8 6% % 2% Volatilité : écart-type annualisé du log naturel du ratio de prix entre 2 jours successifs pour le Brent % Un bien primaire, un marché d offre (OPEP = cartel), une demande peu élastique au prix Coût des stocks relativement élevé La volatilité en taux se réduit depuis 21 mais augmente en valeur $ (variation quotidienne >1$) Les périodes de forte volatilité sont liées aux crises économiques et aux tensions géopolitiques Le pétrole : un bien inélastique qui peut enregistrer de fortes fluctuations Difficile de prévoir la prochaine crise! Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 3

4 L IMPACT DES MARCHÉS FINANCIERS SUR LA VOLATILITÉ DONNE LIEU À DÉBAT Volume des échanges Mb/j Pétrole : volume des échanges physique ou papier Echanges de futures de brut Commerce international de brut Demande de pétrole Prix du Brent daté Nymex electronic platform Prix du Brent $/b ICE electronic platform Marchés financiers du pétrole 2 fois la taille du marché physique (hors échanges de gré à gré) Rôle des marchés : couverture des risques mais aussi support d investissement Eternelle question de la spéculation : impacts sur la dynamique et le niveau temporaire des prix Depuis 29, la hausse des volumes sur les marchés financiers n aurait pas contribué à la volatilité Ref : Etude EIA/DOE Juillet 213 Des structures de marché qui se complexifient (papier vs physique) pour le pétrole -2 Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 4

5 LES MARCHES COTENT UNE MULTITUDE DE BRUTS DONNANT LIEU A ARBITRAGES Pétrole : prix des principaux bruts aux USA (domestiques et importés) $/b Prix des bruts sur le marché US ($/b) Ecarts très importants des prix des bruts Ecarts historiques des prix des bruts LLS WTI Brent Canada Mexico Nigeria Saudi La production de tight oil a fait exploser les besoins logistiques aux USA depuis 211 Le différentiel Brent/WTI * a connu un point haut de 24$ et bas de 2$ en 12 mois Le différentiel WTI/WCS* a connu un point haut de 37$ et bas de 1$ en 12 mois La volatilité entre bruts US depuis 211 est supérieure à celle qui existe sur le Brent La zone pétrolière nord-américaine est loin d être «un marché parfait» *: WTI: West Texas Intermediate, brut léger US coté à Cushing, WCS : Western Canadian Select brut lourd canadien coté à Hardisty Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 5

6 LE GAZ NATUREL EST (ENCORE) PLUS VOLATIL QUE LE PÉTROLE Prix du HH Henry Hub 1st month (US) en $/MBtu Prix du NBP National Balancing Point 1st month (UK) en p/therm Gaz : prix des futures (1 er mois) et volatilité 2% 18% 16% 14% 12% Volatilité du Henry Hub (%) Volatilité du NBP (%) % 8% 6% 4% 2% % Les marchés gaziers sont régionaux avec des facteurs de tension distincts (climat, Fukushima, ) Le HH est passé de 4,5$ en juillet 211 à un bas de 2$ en avril 212 pour revenir à 4,1$ en avril 213 Le coût des stocks du gaz (supérieur à celui du pétrole) est un facteur de hausse de la volatilité Sur 1 ans, la volatilité du NBP est proche de celle du HH L indexation huile freine la volatilité (pétrole varie moins, formules avec lissage) Les pointes de volatilité du gaz naturel ne correspondent pas à celles du pétrole Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 6

7 AU-DELÀ DE LA VOLATILITÉ, QUELS SONT LES FONDAMENTAUX? Prix équivalent Brent $/bbl 1 Prix du brut nécessaire par type de projet Projets marginaux Recupération améliorée Mer très profonde Mer profonde Tight Oil Brut extra lourd Arctique Schistes bitumineux Merit order des principaux projets de GNL (prix breakeven destination Tokyo) $ 213 /MBtu OPEP Moyen Orient Autres Conventionnels Sources: IEA, CERA, Total Ressources (Gbbl) L équilibre offre/demande se fait au prix du «baril marginal» ou selon le «merit order» des projets Ce «merit order» évolue dans le temps Les barils/m 3 produits deviennent de plus en plus «techniques» Total, 5ème IOC mondiale, est «price-taker» : difficile d influer sur les prix avec une production pétrole / gaz ~2% du marché Les prix du brut et du gaz sont directement liés au coût du baril/m 3 marginal La géopolitique reste un facteur exogène important Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 7

8 PRIX ET VOLATILITÉ DU BRENT ÉLEVÉS : IMPACTS POUR UNE MAJOR Prix du Brent ($/b) et moyenne annuelle Prix du Brent et Indice de coût dans l Amont (base 1 en 2) Indice coût EP base 1 en 2 Résultats Exploration/Production Activité trading (selon les compagnies) + - BRENT A LA HAUSSE VOLATILITÉ Hausse des coûts (équipements, services) Baisse des marges Raffinage et Chimie (feedstock + coût de l énergie) Hausse prix des carburants Incertitude sur le financement des investissements Relations avec les pays producteurs Le prix du brut suit les coûts Pas de déformation de la chaîne de valeur Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 8

9 LES PRINCIPES DE TOTAL EN MATIÈRE DE COUVERTURE DES PRIX DU PÉTROLE La politique des Majors est de garder le risque de prix dans leurs résultats Enjeux Valorisation des productions Réponses de Total Les comptes reflètent l impact du prix du brut Pas de couverture des productions (à l instar des autres majors) Optimisation des flux par le trading Effet taux de change /$ Différenciation brut/produits Corrélation plutôt opposée entre cours du $ et prix du Brent Financement équilibré devises/engagements Contrats d investissements majoritairement en $ Suivi par le trading Impact pays producteurs Assurer le prix de marché pour le pays producteur (valorisation calée sur les indicateurs de chaque type de bruts) Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 9

10 ACCOMPAGNEMENT DE LA GESTION DE LA VOLATILITÉ POUR LES CLIENTS DE TOTAL Total dans son activité Marketing commercialise des produits pétroliers (BtoB et BtoC) et du gaz naturel (BtoB) Entreprises: Enjeux Prix des carburants/gaz naturel Variation des volumes Réponses de Total Contrats sur mesure pouvant comporter un prix fixe (ou une fourchette de prix) dans certains cas : gaz naturel, soutes marines, bitume, diesel, ) Adaptation aux besoins de l acheteur Gestion CT/MT Taux de change /$ Assistance à la mise en place d une stratégie de couverture entre direction des achats et direction financière Néant Particuliers: Enjeux Prix des carburants Réponses de Total Principe du «pass through». Le coût de distribution géré par Total représente moins de 8% du prix du carburants (les taxes à la consommation plus de 5%) Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 1

11 BACK UP Calcul de la volatilité : volatilité=écart type mois (ln (p n /p n-1 ))*racinecarrée (25) P n = prix de l énergie le jour n 25 = nombre de jours ouvrés dans l année Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août

Contexte pétrolier 2010 et tendances

Contexte pétrolier 2010 et tendances Contexte pétrolier 21 et tendances L incertitude du contexte économique, en particulier dans les pays occidentaux, est à l origine d une fluctuation marquée du prix du pétrole en 21 : minimum de 67 $/b

Plus en détail

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I CLUB DE NICE 5/12/2012 Le gaz naturel dans l Union Européenne

Plus en détail

Le marché mondial de l énergie a connu ces dix dernières années

Le marché mondial de l énergie a connu ces dix dernières années Éditions La Découverte, collection Repères, Paris, 2013 VII / Énergie : la nouvelle donne américaine Michaël Bret* Le marché mondial de l énergie a connu ces dix dernières années des évolutions importantes.

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 1 L ÉVÉNEMENT 2014 : FORTE BAISSE DU PRIX DU BARIL Source : UFIP avec des données Reuters 2 1 Marchés

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

Le rôle de la spéculation sur les marchés pétroliers : une analyse économétrique et comportementale

Le rôle de la spéculation sur les marchés pétroliers : une analyse économétrique et comportementale Séminaire AEE-CFE, Mardi 29 juin 2010 Le rôle de la spéculation sur les marchés pétroliers : une analyse économétrique et comportementale Prof. E. Hache, IFP-School, emmanuel.hache@ifp.fr Prof. F. Lantz,

Plus en détail

Il existe plusieurs qualités de pétrole brut, selon sa densité et sa teneur en soufre. Il s agit des trois qualités primaires de référence :

Il existe plusieurs qualités de pétrole brut, selon sa densité et sa teneur en soufre. Il s agit des trois qualités primaires de référence : Le pétrole WTI crude Factsheet Introduction Les transactions sur le pétrole brut Le pétrole brut, ou simplement pétrole, est la matière première la plus activement négociée au monde. Les principaux marchés

Plus en détail

Énergie et Mondialisation

Énergie et Mondialisation Énergie et Mondialisation Il est fréquent d affirmer que de nombreuses questions énergétiques ou environnementales ne peuvent être posées correctement qu au niveau mondial. Résolument ancré dans le réseau

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Macroéconomie et Change Vers un durcissement de la politique de la Fed

Macroéconomie et Change Vers un durcissement de la politique de la Fed Semaine du 06/12 au 13/12/2013 Macroéconomie et Change Vers un durcissement de la politique de la Fed Electricité Pas de tendance marquée pour les prix de l électricité sur la courbe Pétrole Prix en baisse

Plus en détail

Trading et Transport Maritime

Trading et Transport Maritime Trading et Transport Maritime Trading et Transport Maritime TRT / MTP TRT / OMT Marchés pétroliers Niveau : Perfectionnement 3 Jours Expliquer le fonctionnement des marchés pétroliers (bruts et produits),

Plus en détail

OUVERTURE des MARCHÉS EUROPÉENS de l ÉNERGIE

OUVERTURE des MARCHÉS EUROPÉENS de l ÉNERGIE Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie OUVERTURE des MARCHÉS EUROPÉENS de l ÉNERGIE (GAZ & ÉLECTRICITÉ) Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I jacques.percebois@univ-montp1.fr

Plus en détail

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre Le soutien à la culture dans les pays où elle opère et le lien avec les traditions et les communautés locales sont un trait distinctif d eni : l importance du

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

certificats 100% sur matières premières

certificats 100% sur matières premières certificats 100% sur matières premières investir sur les matières premières en toute simplicité PRODUITS À Capital non garanti Les matières premières un actif financier avant tout physique Issues de la

Plus en détail

Évolutions récentes de l énergie aux États-Unis et leurs conséquences géostratégiques

Évolutions récentes de l énergie aux États-Unis et leurs conséquences géostratégiques Évolutions récentes de l énergie aux États-Unis et leurs conséquences géostratégiques Honoré LE LEUCH 1 Consultant pétrolier international, HLC Energies Depuis plus d un siècle, les Etats-Unis ont été

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

IFP School. www.ifp-school.com. S'ouvrir de nouveaux horizons. École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations

IFP School. www.ifp-school.com. S'ouvrir de nouveaux horizons. École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations IFP School S'ouvrir de nouveaux horizons École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations www.ifp-school.com Transition énergétique demande énergétique mondiale : mieux utiliser

Plus en détail

Chapitre 5 : Le marché de gros

Chapitre 5 : Le marché de gros Le marché de gros 65 Chapitre 5 : Le marché de gros Le marché de gros est le terrain de rencontre entre l offre et la demande. Les activités qui s y déroulent sont certainement les moins connues du public

Plus en détail

Trading et. Transport Maritime

Trading et. Transport Maritime 64 DE L ÉNERGIE Trading et DE L AMONT Transport Maritime DE L AVAL p 67 à 73 GESTION ET FINANCE TRADING ET TRANSPORT MARITIME 65 66 Marchés pétroliers 3 JOURS FRANÇAIS : TRT / MTP ANGLAIS : TRT / OMT Expliquer

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 411 Avril 13 Conjoncture énergétique Février 13 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT La production d énergie primaire du mois de février recule de 3,2 %

Plus en détail

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel RAPPORT T1 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR PÉTROLE ET GAZ NATUREL Prix au détail moyens de l essence ordinaire et du diesel à l'échelle provinciale ($/L) Prix du gaz naturel en vigueur pour le commerce

Plus en détail

Réalisation. Diffusion

Réalisation. Diffusion Édition 2004 Édition 2004 Réalisation Cette publication a été préparée par la Direction des politiques et des technologies de l énergie, Secteur de l énergie et des changements climatiques, ministère

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats

Négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats Négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats PRODUITS PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL émis par Société Générale ou Société Générale Effekten GmbH (société ad hoc de droit allemand dont

Plus en détail

Présentation du 09 Octobre 2013

Présentation du 09 Octobre 2013 Présentation du 09 Octobre 2013 1 / 35 Sommaire 10h-11h15 : présentation du groupe TOTAL /Raffinerie de Grandpuits et les différents métiers 11h15-11h30 : parcours individuel 11h30-12h30 : présentation

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 Sommaire I - Le rôle prépondérant des marchés financiers I.1 - Financiarisation de l'économie mondiale I.2 Lien avec l'entreprise

Plus en détail

Les marchés de l énergie et la macroéconomie

Les marchés de l énergie et la macroéconomie Les marchés de L énergie et La macroéconomie Les marchés de l énergie et la macroéconomie v. baugnet d. dury (1) Introduction L énergie joue un rôle primordial dans le fonctionnement des économies, notamment

Plus en détail

Économie de l Énergie

Économie de l Énergie 24 DE L AMONT DE L ÉNERGIE Économie de l Énergie DE L AVAL p 27 à 33 GESTION ET FINANCE TRADING ET TRANSPORT MARITIME 25 26 FRANÇAIS : ENE / EPE ANGLAIS : ENE / OPE Économie de la chaîne pétrolière 4 JOURS

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l énergie et des Mines. Résultat du Secteur de l Energie et des Mines pour l'année 2005

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l énergie et des Mines. Résultat du Secteur de l Energie et des Mines pour l'année 2005 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l énergie et des Mines Direction des systèmes d information, des analyses économiques et de la documentation Résultat du Secteur de l Energie

Plus en détail

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE. Janvier 2015

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE. Janvier 2015 RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE Janvier 2015 La stratégie de maîtrise de l inflation au Canada 1 Le ciblage de l inflation et l économie La Banque du canada a pour mandat de mener la politique monétaire

Plus en détail

Conférence LSA - Préparez vos négociations commerciales 2012! Maîtriser les coûts d achat des matières premières

Conférence LSA - Préparez vos négociations commerciales 2012! Maîtriser les coûts d achat des matières premières www.pwc.com Octobre 2011 Conférence LSA - Préparez vos négociations commerciales 2012! Maîtriser les coûts d achat des matières premières Présentée par François Soubien Partner PwC Strategy Croissance

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Performance creates trust Investir dans le pétrole et le gaz à travers une stratégie éprouvée Indices stratégiques de Vontobel Juillet 2014 Page 2 Les prix de l énergie augmentent Les prix de nombreuses

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

LA DYNAMIQUE DES PRIX AGRICOLES évolutions fondamentales, financiarisation, spéculation

LA DYNAMIQUE DES PRIX AGRICOLES évolutions fondamentales, financiarisation, spéculation LA DYNAMIQUE DES PRIX AGRICOLES évolutions fondamentales, financiarisation, spéculation Michel Aglietta Université Paris Nanterre, Cepii et Groupama-am Evolutions fondamentales: Distinguer tendance de

Plus en détail

WORLD ENERGY OUTLOOK RÉSUMÉ

WORLD ENERGY OUTLOOK RÉSUMÉ WORLD ENERGY 2 0 11 OUTLOOK RÉSUMÉ WORLD ENERGY 2 0 11 OUTLOOK RÉSUMÉ French translation AGENCE INTERNATIONALE DE L ÉNERGIE L Agence internationale de l énergie (AIE) est un organe autonome institué en

Plus en détail

Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports relatifs aux exportations et importations 1

Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports relatifs aux exportations et importations 1 Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports relatifs aux exportations et importations 1 TITRE ABRÉGÉ 1. Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Matières premières. Luc Hinz, Quantitative Investment Manager (BCV) 06.12.

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Matières premières. Luc Hinz, Quantitative Investment Manager (BCV) 06.12. Matières premières Luc Hinz, Quantitative Investment Manager (BCV) 06.12.2013 Contenu Définitions et caractéristiques Matières premières «références» Intervenants Financiarisation des matières premières

Plus en détail

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Cahier des indicateurs électricité Evolution des prix de l électricité Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux fondamentaux

Plus en détail

Énergie Est Retombées économiques du projet de conversion du réseau principal de TransCanada

Énergie Est Retombées économiques du projet de conversion du réseau principal de TransCanada Énergie Est Retombées économiques du projet de conversion du réseau principal de TransCanada Septembre, 2013 Table des matières Avertissements... 1 Résumé... 3 Introduction... 6 Description du projet Énergie

Plus en détail

Macroéconomie et Change La BCE frappe fort. L euro s effondre

Macroéconomie et Change La BCE frappe fort. L euro s effondre Semaine du 19/01/2015 au 26/01/2015 Macroéconomie et Change La BCE frappe fort. L euro s effondre Electricité Une semaine plus tendue sur les marchés de l électricité Pétrole Le brut stable autour de $49/b

Plus en détail

ROYAL DUTCH SHELL plc FEUILLE D INFORMATION 2012 POUR LES INVESTISSEURS

ROYAL DUTCH SHELL plc FEUILLE D INFORMATION 2012 POUR LES INVESTISSEURS ROYAL DUTCH SHELL plc FEUILLE D INFORMATION 2012 POUR LES INVESTISSEURS ROYAL DUTCH SHELL plc Accent mis sur le client et le partenaire Développement durable et performance Durabilité et croissance Plus-value

Plus en détail

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz Modèle de marché Références de prix Membres Liquidité Panorama européen Service Système Equilibrage Couplage Afgaz 8 mars 2012

Plus en détail

L impact du coût de l énergie sur la compétitivité de l industrie manufacturière

L impact du coût de l énergie sur la compétitivité de l industrie manufacturière L impact du coût de l énergie sur la compétitivité de l industrie manufacturière un état des lieux des apports de la recherche en économie Document de travail Mathieu Bordigoni Version du 30 octobre 2013

Plus en détail

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 1) Couvertures parfaites A) Le 14 octobre de l année N une entreprise sait qu elle devra acheter 1000 onces d or en avril de l année

Plus en détail

Économie américaine : est-ce grave?

Économie américaine : est-ce grave? Université d été 28 - CÉRIUM Montréal, 4 juillet 28 Économie américaine : est-ce grave? Francis Généreux Économiste senior L économie gâche la fête! 1. Un portrait de l économie américaine I. Structure

Plus en détail

Chapitre 3_ La problématique énergétique : quelle perspective pour le XXI ème siècle?

Chapitre 3_ La problématique énergétique : quelle perspective pour le XXI ème siècle? Chapitre 3_ La problématique énergétique : quelle perspective pour le XXI ème siècle? Sommaire L évolution des prix des énergies 3 Evolution du prix des hydrocarbures (pétrole et gaz) 3 Le charbon 6 L

Plus en détail

ICC 115-6. 26 août 2015 Original: anglais. L'impact du prix du pétrole et du taux de change du dollar américain sur les prix du café

ICC 115-6. 26 août 2015 Original: anglais. L'impact du prix du pétrole et du taux de change du dollar américain sur les prix du café ICC 115-6 26 août 2015 Original: anglais F Conseil international du Café 115 e session 28 septembre 2 octobre 2015 Milan (Italie) L'impact du prix du pétrole et du taux de change du dollar américain sur

Plus en détail

Les effets d un prix du pétrole élevé et volatil

Les effets d un prix du pétrole élevé et volatil Les effets d un prix du pétrole élevé et volatil Rapport Patrick Artus, Antoine d Autume, Philippe Chalmin et Jean-Marie Chevalier Commentaires Benoît Cœuré Roger Guesnerie Compléments Gaël Callonnec,

Plus en détail

Dérivés Financiers Contrats à terme

Dérivés Financiers Contrats à terme Dérivés Financiers Contrats à terme Mécanique des marchés à terme 1) Supposons que vous prenez une position courte sur un contrat à terme, pour vendre de l argent en juillet à 10,20 par once, sur le New

Plus en détail

La volatilité des marchés mondiaux des matières premières agricoles et l évolution des prix à la consommation de l alimentation en France

La volatilité des marchés mondiaux des matières premières agricoles et l évolution des prix à la consommation de l alimentation en France N 12 mars 2013 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix La volatilité des marchés mondiaux des matières

Plus en détail

L ouverture des marchés àterme basés sur les matières premières agricoles en Europe

L ouverture des marchés àterme basés sur les matières premières agricoles en Europe L ouverture des marchés àterme basés sur les matières premières agricoles en Europe Les réformes successives de la PAC depuis 1992 ont induit une plus forte variabilitédes prix Baisse des prix institutionnels,

Plus en détail

BOURBON. F2iC Nantes, 17 juin 2015

BOURBON. F2iC Nantes, 17 juin 2015 BOURBON F2iC Nantes, 17 juin 2015 DISCLAIMER Ce document peut contenir des informations autres qu historiques qui constituent des données financières estimées à caractère prévisionnel concernant la situation

Plus en détail

TARGET ACTION TOTAL MARS 2015

TARGET ACTION TOTAL MARS 2015 TARGET ACTION TOTAL MARS 2015 Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 1 Durée d investissement conseillée : 8 ans (hors cas de remboursement automatique

Plus en détail

PRODUITS D EXPLOITATION

PRODUITS D EXPLOITATION RESULTATS FINANCIERS Les principaux résultats financiers de l exercice 2012 ont enregistré une nette augmentation par rapport à l année 2011 due essentiellement à la hausse du prix de vente moyen du brut

Plus en détail

Marco Wagener. Prix de l énergie et impôts indirects. Dialogue social

Marco Wagener. Prix de l énergie et impôts indirects. Dialogue social Marco Wagener Prix de l énergie et impôts indirects Dialogue social N 1/ 2009 Marco Wagener est conseiller économique à la Chambre des salariés. Il est détenteur d une maîtrise en sciences économiques

Plus en détail

Service de fourniture de gaz naturel Service de gaz de compression

Service de fourniture de gaz naturel Service de gaz de compression Les services de fourniture et de gaz de compression de gaz naturel et de gaz de compression EN BREF Service de fourniture de gaz naturel Le service de fourniture de gaz naturel correspond à la fourniture

Plus en détail

News Release. Communiqué de Presse. Résultats du quatrième trimestre et de l année 2014 1. Paris, le 12 février 2015 4T14. 2014 Variation vs 2013

News Release. Communiqué de Presse. Résultats du quatrième trimestre et de l année 2014 1. Paris, le 12 février 2015 4T14. 2014 Variation vs 2013 Paris, le 12 février 2015 Résultats du quatrième trimestre et de l année 1 News Release Communiqué de Presse 4T14 Variation 4T13 Variation Résultat net ajusté 2 - en milliards de dollars (G$) 2,8-17% 12,8-10%

Plus en détail

Les grandes places financières internationales

Les grandes places financières internationales Les grandes places financières internationales Introduction : Aux origines des bourses de valeurs I) Connaître les grandes places financières 1 Les grandes places financières 2 Les indices boursiers 3

Plus en détail

PAYS et Associations BIENS / SERVICES REGLEMENTS (CE) RESOLUTIONS DES NATIONS UNIES LEGISLATION BELGE

PAYS et Associations BIENS / SERVICES REGLEMENTS (CE) RESOLUTIONS DES NATIONS UNIES LEGISLATION BELGE LISTE DES PAYS ET ASSOCIATIONS SOUS EMBARGO 1 AFGHANISTAN (certaines personnes et entités) - Règlement (UE) n 753/2011 du Conseil du 1.08.2011 (JO L199 du 2.08.2011) AL-QAIDA (certaines personnes et entités)

Plus en détail

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée Éligibilité

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée  Éligibilité Total Sélection Instrument financier émis par Natixis SA (Moody s : A2, Fitch : A, Standard & Poor s : A au 20 novembre 2014) dont l investisseur supporte le risque de crédit. Total Sélection est une alternative

Plus en détail

La prévision est un art difficile de manière générale, mais c est

La prévision est un art difficile de manière générale, mais c est Noémie Jess Dorian Roucher Département de la conjoncture Jean-Baptiste Bernard Guillaume Cléaud Département des études économiques La prévision est un art difficile de manière générale, mais c est particulièrement

Plus en détail

Art. 3. Virement bancaire a) Déposer via virement bancaire Les frais de virement b) Retirer via virement bancaire Les frais de virement min.

Art. 3. Virement bancaire a) Déposer via virement bancaire Les frais de virement b) Retirer via virement bancaire Les frais de virement min. Annexe 9 Extrait du tarif des taux d'intérêt, les frais et commissions de Deltastock AD. Table des matières I. General Terms... 2 II. Cash Transactions and wire transfers... 2 III. Internet Payments...

Plus en détail

Mémoire d Énergie Valero Inc. dans le cadre des consultations de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec

Mémoire d Énergie Valero Inc. dans le cadre des consultations de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec Mémoire d Énergie Valero Inc. dans le cadre des consultations de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec La place du raffinage et des produits pétroliers dans le bilan énergétique et économique

Plus en détail

L offre d énergie: une comparaison France, Allemagne et Japon. Par Pierre Lasserre, Sciences économiques Université du Québec à Montréal

L offre d énergie: une comparaison France, Allemagne et Japon. Par Pierre Lasserre, Sciences économiques Université du Québec à Montréal L offre d énergie: une comparaison France, Allemagne et Japon Par Pierre Lasserre, Sciences économiques Université du Québec à Montréal Plan Quelques faits stylisés caractéristiques de la France, de l

Plus en détail

Les hydrocarbures non conventionnels : évolution ou révolution?

Les hydrocarbures non conventionnels : évolution ou révolution? Depuis maintenant quelques années, les hydrocarbures non conventionnels prennent une place grandissante dans l'approvisionnement mondial en hydrocarbures. Est-ce une révolution ou une évolution normale?

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget (2015)

Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Préparé pour : le Comité permanent des finances de la Chambre des communes Préparé par : La Canadian Independent Petroleum Marketers Association Sommaire

Plus en détail

Airlines jet fuel hedging strategies

Airlines jet fuel hedging strategies ou Les stratégies de couverture des compagnies aériennes pour faire face au risque de fluctuations du prix du kérosène Travail de Bachelor réalisé en vue de l obtention du Bachelor HES par : Matteo DOMINI

Plus en détail

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF 07 juin 2011 Philippe TORRION Directeur Optimisation Amont/Aval et Trading Sommaire

Plus en détail

Dérivés Financiers Futures et Contrats à Terme

Dérivés Financiers Futures et Contrats à Terme Dérivés Financiers Futures et Contrats à Terme Owen Williams Grenoble Ecole de Management > 2 Introduction Les forwards et futures sont des engagements à acheter ou vendre un actif à une date future donnée,

Plus en détail

30 avril 2014 DÉPOSÉ ET PRÉSENT TÉ PAR. Députéé

30 avril 2014 DÉPOSÉ ET PRÉSENT TÉ PAR. Députéé 1 N 19 19 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l'assemblée nationale le 30 avril 2014 RAPPORT D INF FORMATION DÉPOSÉ PAR LA COMMISSION

Plus en détail

Banque nationale suisse

Banque nationale suisse IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle Combinaison des politiques budgétaires et monétaires 22.01.2010, Lausanne 8h45 12h 12h45 16h David Maradan, chargé de cours UNIGE et

Plus en détail

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE. Prépare pour. l Association canadienne du gaz propane. Préparé par. Purvin & Gertz Inc.

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE. Prépare pour. l Association canadienne du gaz propane. Préparé par. Purvin & Gertz Inc. RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE Prépare pour l Association canadienne du gaz propane Préparé par Buenos Aires ~ Calgary ~ Dubaï ~ Houston Londres ~ Los Angeles ~ Moscou ~ Singapour

Plus en détail

L industrie pétrolière en 2007

L industrie pétrolière en 2007 Liberté Égalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE L industrie pétrolière en 2007 édition 2008 Sommaire L industrie pétrolière en 2007 1 Les marchés pétroliers et gaziers mondiaux 2 L exploration et la production

Plus en détail

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique

Plus en détail

La faiblesse du huard va persister

La faiblesse du huard va persister Septembre 215 La faiblesse du huard va persister L élargissement de la bande de flottement du yuan et la dévaluation subséquente d autres monnaies des marchés émergents ont propulsé l USD pondéré des échanges

Plus en détail

Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD APPROVISIONNEMENT ET DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS AU MALI

Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD APPROVISIONNEMENT ET DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS AU MALI Email : onapmali@afribone.net.ml Site Web : www.onapmali.co napmali.com Ministère de l Economie, de l Industrie et du Commerce ******** Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL

Plus en détail

La fin (annoncée) des énergies fossiles

La fin (annoncée) des énergies fossiles La fin (annoncée) des énergies fossiles Consommation annuelle et prévisions Pétrole, la production et la demande Avantages et utilisation du pétrole Réserves mondiales de pétrole et gaz naturel La fin

Plus en détail

Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1)

Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1) alpha privilège Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Durée d investissement conseillée : 5 ans (hors cas de remboursement automatique

Plus en détail

Les enjeux de l'énergie Place du nucléaire. Olivier Appert, Président d'ifp Energies nouvelles Président du Conseil Français de l'energie

Les enjeux de l'énergie Place du nucléaire. Olivier Appert, Président d'ifp Energies nouvelles Président du Conseil Français de l'energie Les enjeux de l'énergie Place du nucléaire Olivier Appert, Président d'ifp Energies nouvelles Président du Conseil Français de l'energie L'énergie est revenue ces dernières années au premier plan des préoccupations

Plus en détail

Pays pétroliers et gaziers du Maghreb et du Moyen-Orient

Pays pétroliers et gaziers du Maghreb et du Moyen-Orient Pays pétroliers et gaziers du Maghreb et du Moyen-Orient Malgré l ampleur des réserves, la production pétrolière de la plupart des pays du Moyen-Orient et du Maghreb ne devrait pas augmenter significativement

Plus en détail

Vue d ensemble. Evolution du Cours des matières premières agricoles en indices (base 100 en 2005)

Vue d ensemble. Evolution du Cours des matières premières agricoles en indices (base 100 en 2005) Sciences économiques et sociales Lutter contre la volatilité du prix des matières premières I Sommaire Q1. Quel est l objectif du G20 concernant les prix des matières premières (MP)? Q2. Comment expliquer

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 ANNÉES DE LEADERSHIP À SYNCRUDE

RAPPORT ANNUEL 2014 ANNÉES DE LEADERSHIP À SYNCRUDE RAPPORT ANNUEL 2014 50 ANNÉES DE LEADERSHIP À SYNCRUDE RAPPORT ANNUEL 2014 50 ANS DE LEADERSHIP À SYNCRUDE En 2014, Syncrude Canada Ltd. (Syncrude) a fêté son 50 e anniversaire. Le projet Syncrude, qui

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION COORDINATION GROUPE FILIALES & PARTICIPATIONS :

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION COORDINATION GROUPE FILIALES & PARTICIPATIONS : Bourse de l emploil Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION COORDINATION GROUPE FILIALES & PARTICIPATIONS : BRANCHE SIPEX E.111 (Bamako-Mali) E.112 Un Directeur de Projet (Bamako-Mali)

Plus en détail

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2 Placements financiers CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2 Profitez de la hausse potentielle des taux de l économie américaine et d une possible appréciation du dollar américain (1). (1) Le support Conservateur

Plus en détail

II. LE PRINCIPE DE LA BASE

II. LE PRINCIPE DE LA BASE II. LE PRINCIPE DE LA BASE Le comportement des opérateurs (position longue ou courte) prend généralement en compte l évolution du cours au comptant et celle du cours à terme. Bien qu ils n évoluent pas

Plus en détail

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance.

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. alpha sélection alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. Instrument financier émis par Natixis (Moody

Plus en détail

Options et Volatilité (introduction)

Options et Volatilité (introduction) SECONDE PARTIE Options et Volatilité (introduction) Avril 2013 Licence Paris Dauphine 2013 SECONDE PARTIE Philippe GIORDAN Head of Investment Consulting +377 92 16 55 65 philippe.giordan@kblmonaco.com

Plus en détail

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14 TABLE DES MATIERES Préface... 5 Avant- propos... 9 Partie 1 Approches macroéconomique et fiscale Introduction à la première partie... 14 CHAPITRE 1 La politique budgétaire est- elle encore efficace pour

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emétteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI INVESTIR

Plus en détail

Indicateurs des marchés de gros de l électricité septembre 2011

Indicateurs des marchés de gros de l électricité septembre 2011 Indicateurs des marchés de gros de l électricité septembre 2011 Cahier des indicateurs électricité Evolution des prix de l électricité Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux fondamentaux

Plus en détail

Evolution de la fiscalité des carburants

Evolution de la fiscalité des carburants Evolution de la fiscalité des carburants Comité pour la fiscalité écologique 16 mai 2013 Scénarios étudiés Scénario 1 : alignement complet de la TICPE gazole sur le super (18 c /l) sur 9 ans (2 c /l/an),

Plus en détail

Webinaire ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles Les opérations de change : un risque ou une occasion d affaires?

Webinaire ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles Les opérations de change : un risque ou une occasion d affaires? Webinaire ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles Les opérations de change : un risque ou une occasion d affaires? Vue d ensemble Le marché des changes : comment ça fonctionne Mythes Études de cas Gestion

Plus en détail

Le Modèlecibledu gaz 11/09/2013

Le Modèlecibledu gaz 11/09/2013 Congrès AFG Le Modèlecibledu gaz 11/09/2013 ENERGY MANAGEMENT TRADING1 Agenda Des succès (émergence de places de marché), mais des difficultés de mise en œuvre réelles Le Bundling de capacité Différents

Plus en détail

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS LE 31 MARS, 2009 PETRO-CANADA - 2 - RÉSULTATS CONSOLIDÉS (non vérifié) Pour les périodes terminées le 31 mars (en millions de dollars canadiens, sauf les montants

Plus en détail