LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT INSTITUT DE L ENTREPRISE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 2013- INSTITUT DE L ENTREPRISE"

Transcription

1 LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 213- INSTITUT DE L ENTREPRISE Helle Kristoffersen Directeur de la Stratégie TOTAL

2 VOLATILITÉ DES MATIÈRES PREMIÈRES : LES ENTREPRISES PEUVENT-ELLES EN LIMITER LE RISQUE? Oui, via : Les instruments financiers: Les marchés financiers couvrent presque toutes les matières premières (agricoles, métaux, ) via des instruments variés: swaps, futures, options Un arbitrage coût-couverture Le «pass through»: La transmission des fluctuations de prix au client Un enjeu de négociation et de timing La substitution : Remplacement des matières premières sujettes à de fortes tensions : ex terres rares, métaux, production électrique (pétrole vs gaz, charbon vs gaz ) Une opportunité réelle mais qui touche aux «process» industriels Une panoplie d outils existe pour limiter l impact de la volatilité En pratique, ce n est pas si simple! Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 2

3 D OÙ VIENT LA VOLATILITÉ DU PÉTROLE? Prix du Brent et volatilité annuelle Prix du Brent ($/b) Brent Volatilité Brent 12% 1% 8% Volatilité en taux de variation pour le Brent 8 6% % 2% Volatilité : écart-type annualisé du log naturel du ratio de prix entre 2 jours successifs pour le Brent % Un bien primaire, un marché d offre (OPEP = cartel), une demande peu élastique au prix Coût des stocks relativement élevé La volatilité en taux se réduit depuis 21 mais augmente en valeur $ (variation quotidienne >1$) Les périodes de forte volatilité sont liées aux crises économiques et aux tensions géopolitiques Le pétrole : un bien inélastique qui peut enregistrer de fortes fluctuations Difficile de prévoir la prochaine crise! Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 3

4 L IMPACT DES MARCHÉS FINANCIERS SUR LA VOLATILITÉ DONNE LIEU À DÉBAT Volume des échanges Mb/j Pétrole : volume des échanges physique ou papier Echanges de futures de brut Commerce international de brut Demande de pétrole Prix du Brent daté Nymex electronic platform Prix du Brent $/b ICE electronic platform Marchés financiers du pétrole 2 fois la taille du marché physique (hors échanges de gré à gré) Rôle des marchés : couverture des risques mais aussi support d investissement Eternelle question de la spéculation : impacts sur la dynamique et le niveau temporaire des prix Depuis 29, la hausse des volumes sur les marchés financiers n aurait pas contribué à la volatilité Ref : Etude EIA/DOE Juillet 213 Des structures de marché qui se complexifient (papier vs physique) pour le pétrole -2 Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 4

5 LES MARCHES COTENT UNE MULTITUDE DE BRUTS DONNANT LIEU A ARBITRAGES Pétrole : prix des principaux bruts aux USA (domestiques et importés) $/b Prix des bruts sur le marché US ($/b) Ecarts très importants des prix des bruts Ecarts historiques des prix des bruts LLS WTI Brent Canada Mexico Nigeria Saudi La production de tight oil a fait exploser les besoins logistiques aux USA depuis 211 Le différentiel Brent/WTI * a connu un point haut de 24$ et bas de 2$ en 12 mois Le différentiel WTI/WCS* a connu un point haut de 37$ et bas de 1$ en 12 mois La volatilité entre bruts US depuis 211 est supérieure à celle qui existe sur le Brent La zone pétrolière nord-américaine est loin d être «un marché parfait» *: WTI: West Texas Intermediate, brut léger US coté à Cushing, WCS : Western Canadian Select brut lourd canadien coté à Hardisty Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 5

6 LE GAZ NATUREL EST (ENCORE) PLUS VOLATIL QUE LE PÉTROLE Prix du HH Henry Hub 1st month (US) en $/MBtu Prix du NBP National Balancing Point 1st month (UK) en p/therm Gaz : prix des futures (1 er mois) et volatilité 2% 18% 16% 14% 12% Volatilité du Henry Hub (%) Volatilité du NBP (%) % 8% 6% 4% 2% % Les marchés gaziers sont régionaux avec des facteurs de tension distincts (climat, Fukushima, ) Le HH est passé de 4,5$ en juillet 211 à un bas de 2$ en avril 212 pour revenir à 4,1$ en avril 213 Le coût des stocks du gaz (supérieur à celui du pétrole) est un facteur de hausse de la volatilité Sur 1 ans, la volatilité du NBP est proche de celle du HH L indexation huile freine la volatilité (pétrole varie moins, formules avec lissage) Les pointes de volatilité du gaz naturel ne correspondent pas à celles du pétrole Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 6

7 AU-DELÀ DE LA VOLATILITÉ, QUELS SONT LES FONDAMENTAUX? Prix équivalent Brent $/bbl 1 Prix du brut nécessaire par type de projet Projets marginaux Recupération améliorée Mer très profonde Mer profonde Tight Oil Brut extra lourd Arctique Schistes bitumineux Merit order des principaux projets de GNL (prix breakeven destination Tokyo) $ 213 /MBtu OPEP Moyen Orient Autres Conventionnels Sources: IEA, CERA, Total Ressources (Gbbl) L équilibre offre/demande se fait au prix du «baril marginal» ou selon le «merit order» des projets Ce «merit order» évolue dans le temps Les barils/m 3 produits deviennent de plus en plus «techniques» Total, 5ème IOC mondiale, est «price-taker» : difficile d influer sur les prix avec une production pétrole / gaz ~2% du marché Les prix du brut et du gaz sont directement liés au coût du baril/m 3 marginal La géopolitique reste un facteur exogène important Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 7

8 PRIX ET VOLATILITÉ DU BRENT ÉLEVÉS : IMPACTS POUR UNE MAJOR Prix du Brent ($/b) et moyenne annuelle Prix du Brent et Indice de coût dans l Amont (base 1 en 2) Indice coût EP base 1 en 2 Résultats Exploration/Production Activité trading (selon les compagnies) + - BRENT A LA HAUSSE VOLATILITÉ Hausse des coûts (équipements, services) Baisse des marges Raffinage et Chimie (feedstock + coût de l énergie) Hausse prix des carburants Incertitude sur le financement des investissements Relations avec les pays producteurs Le prix du brut suit les coûts Pas de déformation de la chaîne de valeur Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 8

9 LES PRINCIPES DE TOTAL EN MATIÈRE DE COUVERTURE DES PRIX DU PÉTROLE La politique des Majors est de garder le risque de prix dans leurs résultats Enjeux Valorisation des productions Réponses de Total Les comptes reflètent l impact du prix du brut Pas de couverture des productions (à l instar des autres majors) Optimisation des flux par le trading Effet taux de change /$ Différenciation brut/produits Corrélation plutôt opposée entre cours du $ et prix du Brent Financement équilibré devises/engagements Contrats d investissements majoritairement en $ Suivi par le trading Impact pays producteurs Assurer le prix de marché pour le pays producteur (valorisation calée sur les indicateurs de chaque type de bruts) Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 9

10 ACCOMPAGNEMENT DE LA GESTION DE LA VOLATILITÉ POUR LES CLIENTS DE TOTAL Total dans son activité Marketing commercialise des produits pétroliers (BtoB et BtoC) et du gaz naturel (BtoB) Entreprises: Enjeux Prix des carburants/gaz naturel Variation des volumes Réponses de Total Contrats sur mesure pouvant comporter un prix fixe (ou une fourchette de prix) dans certains cas : gaz naturel, soutes marines, bitume, diesel, ) Adaptation aux besoins de l acheteur Gestion CT/MT Taux de change /$ Assistance à la mise en place d une stratégie de couverture entre direction des achats et direction financière Néant Particuliers: Enjeux Prix des carburants Réponses de Total Principe du «pass through». Le coût de distribution géré par Total représente moins de 8% du prix du carburants (les taxes à la consommation plus de 5%) Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août 213 1

11 BACK UP Calcul de la volatilité : volatilité=écart type mois (ln (p n /p n-1 ))*racinecarrée (25) P n = prix de l énergie le jour n 25 = nombre de jours ouvrés dans l année Les enjeux de la volatilité du pétrole et du gaz 28 août

Contexte pétrolier 2010 et tendances

Contexte pétrolier 2010 et tendances Contexte pétrolier 21 et tendances L incertitude du contexte économique, en particulier dans les pays occidentaux, est à l origine d une fluctuation marquée du prix du pétrole en 21 : minimum de 67 $/b

Plus en détail

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I CLUB DE NICE 5/12/2012 Le gaz naturel dans l Union Européenne

Plus en détail

Circulaire no : 097-2010 Page 1. MCeX AUTOCERTIFICATION

Circulaire no : 097-2010 Page 1. MCeX AUTOCERTIFICATION Circulaire no : 097-2010 Page 1 Trading Interest Rate Derivatives Trading Equity and Index Derivatives Back-office Futures Back-office - Options Technology Regulation MCeX CIRCULAIRE 30 juillet 2010 AUTOCERTIFICATION

Plus en détail

Forum du Club de Nice

Forum du Club de Nice Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie L impact du gaz US et des renouvelables sur le marché spot de l électricité en Europe Jacques PERCEBOIS Professeur à l Université de Montpellier I

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 1 L ÉVÉNEMENT 2014 : FORTE BAISSE DU PRIX DU BARIL Source : UFIP avec des données Reuters 2 1 Marchés

Plus en détail

Cenovus Energy Inc. Rapport de gestion pour la période terminée le 30 juin 2010 (en dollars canadiens)

Cenovus Energy Inc. Rapport de gestion pour la période terminée le 30 juin 2010 (en dollars canadiens) Rapport de gestion pour la période terminée le 2010 (en dollars canadiens) Le présent rapport de gestion de («Cenovus» ou la «Société»), daté du 28 juillet 2010, doit être lu avec les états financiers

Plus en détail

Le marché mondial de l énergie a connu ces dix dernières années

Le marché mondial de l énergie a connu ces dix dernières années Éditions La Découverte, collection Repères, Paris, 2013 VII / Énergie : la nouvelle donne américaine Michaël Bret* Le marché mondial de l énergie a connu ces dix dernières années des évolutions importantes.

Plus en détail

Existe-t-il un prix d équilibre du pétrole pour la décennie en cours? Sadek Boussena. The Premium Review SG CIB 2 Décembre 2004

Existe-t-il un prix d équilibre du pétrole pour la décennie en cours? Sadek Boussena. The Premium Review SG CIB 2 Décembre 2004 Existe-t-il un prix d équilibre du pétrole pour la décennie en cours? Sadek Boussena The Premium Review SG CIB 2 Décembre 2004 Sommes-nous dans une nouvelle phase de l industrie pétrolière? Voilà une question

Plus en détail

JECO 2011 La spéculation fait-elle flamber les prix des matières premières?

JECO 2011 La spéculation fait-elle flamber les prix des matières premières? JECO 2011 La spéculation fait-elle flamber les prix des matières premières? Finance et commodités minérales Pierre-Noël Giraud Mines ParisTech Pierre-Noel Giraud 1 Plan Les marchés physiques de commodités

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION POUR LA PÉRIODE CLOSE LE 31 MARS 2015

RAPPORT DE GESTION POUR LA PÉRIODE CLOSE LE 31 MARS 2015 RAPPORT DE GESTION POUR LA PÉRIODE CLOSE LE 31 MARS TABLE DES MATIÈRES : APERÇU DE CENOVUS... 2 FAITS SAILLANTS FINANCIERS ET OPÉRATIONNELS DU TRIMESTRE... 5 RÉSULTATS D EXPLOITATION... 8 PRIX DES MARCHANDISES

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION POUR LA PÉRIODE CLOSE LE 30 JUIN 2014

RAPPORT DE GESTION POUR LA PÉRIODE CLOSE LE 30 JUIN 2014 RAPPORT DE GESTION POUR LA PÉRIODE CLOSE LE 30 JUIN 2014 TABLE DES MATIÈRES APERÇU DE CENOVUS... 2 FAITS SAILLANTS FINANCIERS ET OPÉRATIONNELS DU TRIMESTRE... 4 RÉSULTAT D EXPLOITATION... 6 PRIX DES MARCHANDISES

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

Le rôle de la spéculation sur les marchés pétroliers : une analyse économétrique et comportementale

Le rôle de la spéculation sur les marchés pétroliers : une analyse économétrique et comportementale Séminaire AEE-CFE, Mardi 29 juin 2010 Le rôle de la spéculation sur les marchés pétroliers : une analyse économétrique et comportementale Prof. E. Hache, IFP-School, emmanuel.hache@ifp.fr Prof. F. Lantz,

Plus en détail

Il existe plusieurs qualités de pétrole brut, selon sa densité et sa teneur en soufre. Il s agit des trois qualités primaires de référence :

Il existe plusieurs qualités de pétrole brut, selon sa densité et sa teneur en soufre. Il s agit des trois qualités primaires de référence : Le pétrole WTI crude Factsheet Introduction Les transactions sur le pétrole brut Le pétrole brut, ou simplement pétrole, est la matière première la plus activement négociée au monde. Les principaux marchés

Plus en détail

Énergie et Mondialisation

Énergie et Mondialisation Énergie et Mondialisation Il est fréquent d affirmer que de nombreuses questions énergétiques ou environnementales ne peuvent être posées correctement qu au niveau mondial. Résolument ancré dans le réseau

Plus en détail

Prix de l énergie et des matières premières!: pas de panique.

Prix de l énergie et des matières premières!: pas de panique. Prix de l énergie et des matières premières!: pas de panique. par Christophe Moret Vice President, Estin & Co La crise semble s éloigner (au moins celle de la macroéconomie mondiale), mais les prix des

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

La seconde moitié de 2015 devrait être plus favorable aux matières premières

La seconde moitié de 2015 devrait être plus favorable aux matières premières avril 01 La seconde moitié de 01 devrait être plus favorable aux matières premières La période de morosité se poursuit sur le marché des matières premières alors que les principaux indices de prix ont

Plus en détail

Macroéconomie et Change Vers un durcissement de la politique de la Fed

Macroéconomie et Change Vers un durcissement de la politique de la Fed Semaine du 06/12 au 13/12/2013 Macroéconomie et Change Vers un durcissement de la politique de la Fed Electricité Pas de tendance marquée pour les prix de l électricité sur la courbe Pétrole Prix en baisse

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010 SUNCOR ÉNERGIE INC. 8MAR201020402409

RAPPORT ANNUEL 2010 SUNCOR ÉNERGIE INC. 8MAR201020402409 RAPPORT ANNUEL 2010 SUNCOR ÉNERGIE INC. 8MAR201020402409 SUNCOR ÉNERGIE Inc. (Suncor) est la plus importante société énergétique intégrée du Canada. Les activités de Suncor sont reliées notamment au développement

Plus en détail

Trading et Transport Maritime

Trading et Transport Maritime Trading et Transport Maritime Trading et Transport Maritime TRT / MTP TRT / OMT Marchés pétroliers Niveau : Perfectionnement 3 Jours Expliquer le fonctionnement des marchés pétroliers (bruts et produits),

Plus en détail

OUVERTURE des MARCHÉS EUROPÉENS de l ÉNERGIE

OUVERTURE des MARCHÉS EUROPÉENS de l ÉNERGIE Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie OUVERTURE des MARCHÉS EUROPÉENS de l ÉNERGIE (GAZ & ÉLECTRICITÉ) Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I jacques.percebois@univ-montp1.fr

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre Le soutien à la culture dans les pays où elle opère et le lien avec les traditions et les communautés locales sont un trait distinctif d eni : l importance du

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

certificats 100% sur matières premières

certificats 100% sur matières premières certificats 100% sur matières premières investir sur les matières premières en toute simplicité PRODUITS À Capital non garanti Les matières premières un actif financier avant tout physique Issues de la

Plus en détail

SYNTHESE DE L ANALYSE DU TARIF REGLEMENTE DU GAZ ET DES PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR

SYNTHESE DE L ANALYSE DU TARIF REGLEMENTE DU GAZ ET DES PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR SYNTHESE DE L ANALYSE DU TARIF REGLEMENTE DU GAZ ET DES PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR Conférence de presse du 24 novembre 2009 Les différentes composantes du prix du gaz Depuis l ouverture du marché

Plus en détail

Informations générales 2 e trimestre 2015. Inform Matières premières : aucune hausse de prix en vue

Informations générales 2 e trimestre 2015. Inform Matières premières : aucune hausse de prix en vue Informations générales 2 e trimestre 2015 Inform Matières premières : aucune hausse de prix en vue A propos de Swisscanto Swisscanto figure parmi les plus grands promoteurs de fonds de placement et prestataires

Plus en détail

Macroéconomie et Change Retour de l aversion au risque

Macroéconomie et Change Retour de l aversion au risque Semaine du 17/01 au 24/01/2014 Macroéconomie et Change Retour de l aversion au risque Electricité Peut-on s attendre à un marché plus tendu en février? Pétrole Les prix du brut toujours hésitants Gaz Evolution

Plus en détail

Évolutions récentes de l énergie aux États-Unis et leurs conséquences géostratégiques

Évolutions récentes de l énergie aux États-Unis et leurs conséquences géostratégiques Évolutions récentes de l énergie aux États-Unis et leurs conséquences géostratégiques Honoré LE LEUCH 1 Consultant pétrolier international, HLC Energies Depuis plus d un siècle, les Etats-Unis ont été

Plus en détail

Trading Faire le lien entre nos productions et nos sites de transformation et approvisionner nos clients

Trading Faire le lien entre nos productions et nos sites de transformation et approvisionner nos clients PROFIL DU GROUPE UNE MAJOR PÉTROLIÈRE AVEC UN MODÈLE INTÉGRÉ Production de pétrole et de gaz Gaz Pétrochimie Pétrole Trading Faire le lien entre nos productions et nos sites de transformation et approvisionner

Plus en détail

IFP School. www.ifp-school.com. S'ouvrir de nouveaux horizons. École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations

IFP School. www.ifp-school.com. S'ouvrir de nouveaux horizons. École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations IFP School S'ouvrir de nouveaux horizons École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations www.ifp-school.com Transition énergétique demande énergétique mondiale : mieux utiliser

Plus en détail

Assemblée générale et extraordinaire des actionnaires. 2013 CO 2 Solutions inc.et CO 2 Solution Technologies Inc. Tous droits réservés.

Assemblée générale et extraordinaire des actionnaires. 2013 CO 2 Solutions inc.et CO 2 Solution Technologies Inc. Tous droits réservés. Assemblée générale et extraordinaire des actionnaires 4 DÉCEMBRE 2013 2013 CO 2 Solutions inc.et CO 2 Solution Technologies Inc. Tous droits réservés. Énoncés prévisionnels Toutes les affirmations de cette

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Trading et. Transport Maritime

Trading et. Transport Maritime 64 DE L ÉNERGIE Trading et DE L AMONT Transport Maritime DE L AVAL p 67 à 73 GESTION ET FINANCE TRADING ET TRANSPORT MARITIME 65 66 Marchés pétroliers 3 JOURS FRANÇAIS : TRT / MTP ANGLAIS : TRT / OMT Expliquer

Plus en détail

Présentation aux investisseurs. 2012 CO 2 Solutions Inc. et CO 2 Solution Technologies Inc. Tous droits réservés.

Présentation aux investisseurs. 2012 CO 2 Solutions Inc. et CO 2 Solution Technologies Inc. Tous droits réservés. Présentation aux investisseurs THOM SKINNER, CFO SEPTEMBRE 2013 2012 CO 2 Solutions Inc. et CO 2 Solution Technologies Inc. Tous droits réservés. Énoncés prévisionnels Toutes les affirmations de cette

Plus en détail

Chapitre 5 : Le marché de gros

Chapitre 5 : Le marché de gros Le marché de gros 65 Chapitre 5 : Le marché de gros Le marché de gros est le terrain de rencontre entre l offre et la demande. Les activités qui s y déroulent sont certainement les moins connues du public

Plus en détail

LA VOLATILITE DES PRIX DES MATIERES PREMIERES

LA VOLATILITE DES PRIX DES MATIERES PREMIERES LA VOLATILITE DES PRIX DES MATIERES PREMIERES Delphine LAUTIER et Yves SIMON Cahier de recherche du CEREG n 2003-15 Résumé. L objet de cet article est d exposer la problématique de la volatilité des prix

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 411 Avril 13 Conjoncture énergétique Février 13 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT La production d énergie primaire du mois de février recule de 3,2 %

Plus en détail

MOROCCO OIL & GAS SUMMIT ***** Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

MOROCCO OIL & GAS SUMMIT ***** Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement MOROCCO OIL & GAS SUMMIT ***** Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Marrakech: 7 mai 2014 Messieurs les Ministres, Excellences, Messieurs

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel RAPPORT T1 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR PÉTROLE ET GAZ NATUREL Prix au détail moyens de l essence ordinaire et du diesel à l'échelle provinciale ($/L) Prix du gaz naturel en vigueur pour le commerce

Plus en détail

Choc financier et prix des matières premières

Choc financier et prix des matières premières Choc financier et prix des matières premières Olivier BIZIMANA Direction des Études Économiques http://kiosque-eco.credit-agricole.fr 15 décembre 2008 1 Olivier Bizimana 33 (0)1.43.23.67.55 olivier.bizimana@credit-agricole-sa.fr

Plus en détail

Perspectives énergétiques 2035/2050 Troisième rapport

Perspectives énergétiques 2035/2050 Troisième rapport Office fédéral de l énergie OFEN Perspectives énergétiques 235/25 Troisième rapport 1. Demande d énergie finale scénarios III et IV 2. Offre d électricité scénario III Forum du 26 avril 26 377863 1 Demande

Plus en détail

Depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima, les décisions des pays européens en matière de

Depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima, les décisions des pays européens en matière de DOSSIER MÉTIER Les options sur spread Un produit pour protéger la marge des producteurs d énergie... Olivier Reale Olivier Reale intervient au sein d Opus Finance en tant que responsable de la Practice

Plus en détail

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 Sommaire I - Le rôle prépondérant des marchés financiers I.1 - Financiarisation de l'économie mondiale I.2 Lien avec l'entreprise

Plus en détail

Négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats

Négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats Négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats PRODUITS PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL émis par Société Générale ou Société Générale Effekten GmbH (société ad hoc de droit allemand dont

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

Présentation du 09 Octobre 2013

Présentation du 09 Octobre 2013 Présentation du 09 Octobre 2013 1 / 35 Sommaire 10h-11h15 : présentation du groupe TOTAL /Raffinerie de Grandpuits et les différents métiers 11h15-11h30 : parcours individuel 11h30-12h30 : présentation

Plus en détail

Guide pour investir dans les MLP

Guide pour investir dans les MLP Les MLP*, une catégorie d actif non indexée intéressante pour les investisseurs canadiens à la recherche de revenus et de croissance Guide pour investir dans les MLP Avantages d une MLP Modèles d affaires

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Les marchés de l énergie et la macroéconomie

Les marchés de l énergie et la macroéconomie Les marchés de L énergie et La macroéconomie Les marchés de l énergie et la macroéconomie v. baugnet d. dury (1) Introduction L énergie joue un rôle primordial dans le fonctionnement des économies, notamment

Plus en détail

Économie de l Énergie

Économie de l Énergie 24 DE L AMONT DE L ÉNERGIE Économie de l Énergie DE L AVAL p 27 à 33 GESTION ET FINANCE TRADING ET TRANSPORT MARITIME 25 26 FRANÇAIS : ENE / EPE ANGLAIS : ENE / OPE Économie de la chaîne pétrolière 4 JOURS

Plus en détail

Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel

Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel Avril 2012 Briefing Carburants à faible intensité carbone: coûts administratifs modestes, bénéfices significatifs Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel Dans le cadre de l article

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l énergie et des Mines. Résultat du Secteur de l Energie et des Mines pour l'année 2005

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l énergie et des Mines. Résultat du Secteur de l Energie et des Mines pour l'année 2005 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l énergie et des Mines Direction des systèmes d information, des analyses économiques et de la documentation Résultat du Secteur de l Energie

Plus en détail

Dérivés Financiers Contrats à terme

Dérivés Financiers Contrats à terme Dérivés Financiers Contrats à terme Mécanique des marchés à terme 1) Supposons que vous prenez une position courte sur un contrat à terme, pour vendre de l argent en juillet à 10,20 par once, sur le New

Plus en détail

Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports relatifs aux exportations et importations 1

Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports relatifs aux exportations et importations 1 Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports relatifs aux exportations et importations 1 TITRE ABRÉGÉ 1. Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports

Plus en détail

2. Bank of America (US) Market capitalization - $195.9 billion Previous ranking - 2. Market capitalization - $176.7 billion Previous ranking - 3

2. Bank of America (US) Market capitalization - $195.9 billion Previous ranking - 2. Market capitalization - $176.7 billion Previous ranking - 3 Tables des matières 1 Métiers des banques et de CIB 2 Activités de Front Office Qu est que le trading (Thong NGUON Natixis CIB) Activités de Middle Office 3 Valorisation et explication de P&L (H.Hung NGUYEN

Plus en détail

Conférence LSA - Préparez vos négociations commerciales 2012! Maîtriser les coûts d achat des matières premières

Conférence LSA - Préparez vos négociations commerciales 2012! Maîtriser les coûts d achat des matières premières www.pwc.com Octobre 2011 Conférence LSA - Préparez vos négociations commerciales 2012! Maîtriser les coûts d achat des matières premières Présentée par François Soubien Partner PwC Strategy Croissance

Plus en détail

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003)

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Consommation Taux d'indépendance énergétique Energie Electricité Pouvoir calorifique Consommation

Plus en détail

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE. Janvier 2015

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE. Janvier 2015 RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE Janvier 2015 La stratégie de maîtrise de l inflation au Canada 1 Le ciblage de l inflation et l économie La Banque du canada a pour mandat de mener la politique monétaire

Plus en détail

Réalisation. Diffusion

Réalisation. Diffusion Édition 2004 Édition 2004 Réalisation Cette publication a été préparée par la Direction des politiques et des technologies de l énergie, Secteur de l énergie et des changements climatiques, ministère

Plus en détail

DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD

DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD Désenclavement nordique du pétrole par un jumelage éolien - micrognl

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

LA DYNAMIQUE DES PRIX AGRICOLES évolutions fondamentales, financiarisation, spéculation

LA DYNAMIQUE DES PRIX AGRICOLES évolutions fondamentales, financiarisation, spéculation LA DYNAMIQUE DES PRIX AGRICOLES évolutions fondamentales, financiarisation, spéculation Michel Aglietta Université Paris Nanterre, Cepii et Groupama-am Evolutions fondamentales: Distinguer tendance de

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 1) Couvertures parfaites A) Le 14 octobre de l année N une entreprise sait qu elle devra acheter 1000 onces d or en avril de l année

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables. Président

Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables. Président Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables Panorama 211 Olivier Appert, Président DEV Panorama 211 IFP Energies nouvelles Bonjour,

Plus en détail

WORLD ENERGY OUTLOOK RÉSUMÉ

WORLD ENERGY OUTLOOK RÉSUMÉ WORLD ENERGY 2 0 11 OUTLOOK RÉSUMÉ WORLD ENERGY 2 0 11 OUTLOOK RÉSUMÉ French translation AGENCE INTERNATIONALE DE L ÉNERGIE L Agence internationale de l énergie (AIE) est un organe autonome institué en

Plus en détail

Présenté par Monsieur Alain Buisson

Présenté par Monsieur Alain Buisson Conférence du jeudi 12 février 2015 à l Institut Polytechnique LaSalle Beauvais : Un état des lieux sur les ressources en hydrocarbures du bassin de Paris. Présenté par Monsieur Alain Buisson Monsieur

Plus en détail

ROYAL DUTCH SHELL plc FEUILLE D INFORMATION 2012 POUR LES INVESTISSEURS

ROYAL DUTCH SHELL plc FEUILLE D INFORMATION 2012 POUR LES INVESTISSEURS ROYAL DUTCH SHELL plc FEUILLE D INFORMATION 2012 POUR LES INVESTISSEURS ROYAL DUTCH SHELL plc Accent mis sur le client et le partenaire Développement durable et performance Durabilité et croissance Plus-value

Plus en détail

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Cahier des indicateurs électricité Evolution des prix de l électricité Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux fondamentaux

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Matières premières. Luc Hinz, Quantitative Investment Manager (BCV) 06.12.

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Matières premières. Luc Hinz, Quantitative Investment Manager (BCV) 06.12. Matières premières Luc Hinz, Quantitative Investment Manager (BCV) 06.12.2013 Contenu Définitions et caractéristiques Matières premières «références» Intervenants Financiarisation des matières premières

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Performance creates trust Investir dans le pétrole et le gaz à travers une stratégie éprouvée Indices stratégiques de Vontobel Juillet 2014 Page 2 Les prix de l énergie augmentent Les prix de nombreuses

Plus en détail

Les marchés de matières premières

Les marchés de matières premières BOOM DES MATIÈRES PREMIÈRES Vague Terminal céréalier au Minnesota (États-Unis). Thomas Helbling, Valerie Mercer-Blackman et Kevin Cheng L envolée des prix des matières premières pourrait avoir des effets

Plus en détail

BOURBON. F2iC Nantes, 17 juin 2015

BOURBON. F2iC Nantes, 17 juin 2015 BOURBON F2iC Nantes, 17 juin 2015 DISCLAIMER Ce document peut contenir des informations autres qu historiques qui constituent des données financières estimées à caractère prévisionnel concernant la situation

Plus en détail

tél. 02 277 51 11 Pour les appels en provenance de l étranger : tél. + 32 2 277 51 11

tél. 02 277 51 11 Pour les appels en provenance de l étranger : tél. + 32 2 277 51 11 Le marché de l énergie en 2010 Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès 50 1210 Bruxelles N d entreprise : 0314.595.348 http://economie.fgov.be tél. 02 277 51

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

L ouverture des marchés àterme basés sur les matières premières agricoles en Europe

L ouverture des marchés àterme basés sur les matières premières agricoles en Europe L ouverture des marchés àterme basés sur les matières premières agricoles en Europe Les réformes successives de la PAC depuis 1992 ont induit une plus forte variabilitédes prix Baisse des prix institutionnels,

Plus en détail

Communiqué de presse 27 mars 2014 No. 04/14

Communiqué de presse 27 mars 2014 No. 04/14 Communiqué de presse 27 mars 2014 No. 04/14 MPI Résultats 2013 - Résultat net : 196 M (dont 31 M de plus-value de cession) - Trésorerie au 31/12/2013 : 226 M, +120 M par rapport au 31/12/2012 SEPLAT Activités

Plus en détail

Énergie Est Retombées économiques du projet de conversion du réseau principal de TransCanada

Énergie Est Retombées économiques du projet de conversion du réseau principal de TransCanada Énergie Est Retombées économiques du projet de conversion du réseau principal de TransCanada Septembre, 2013 Table des matières Avertissements... 1 Résumé... 3 Introduction... 6 Description du projet Énergie

Plus en détail

belge RAPPORT ANNUEL 2008

belge RAPPORT ANNUEL 2008 Fédération pétrolière belge RAPPORT ANNUEL 2008 La Fédération Pétrolière Belge (FPB) est le porte-parole officiel des principales sociétés opérant dans le raffinage et la distribution de produits pétroliers

Plus en détail

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Avec plus de 50 ans d expérience dans le secteur gazier, eni est l un des premiers opérateurs de gaz naturel en Europe, où elle

Plus en détail

Investir sur les matières premières

Investir sur les matières premières LES TABLES R NDES DE FUNDS MAGAZINE Investir sur les matières premières En sortie de crise et alors que le développement des pays émergents bouleverse les cycles traditionnels, nombreux sont les investisseurs

Plus en détail

Déploiement d une e-logistique à l international

Déploiement d une e-logistique à l international Déploiement d une e-logistique à l international Présentation Régime Dukan: multi-canal, multi-pays Une lutte permanente contre le surpoids et l obésité Une méthode, Un programme de coaching, Des produits

Plus en détail

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz Modèle de marché Références de prix Membres Liquidité Panorama européen Service Système Equilibrage Couplage Afgaz 8 mars 2012

Plus en détail

Actualités géopolitiques

Actualités géopolitiques Aon Hewitt Retraite et gestion de placements Le Mois en Bref Avril 2015 Dans cette édition Le cours du pétrole se redresse, mais l incertitude persiste 1 Actualités géopolitiques 2 Actualités économiques

Plus en détail

FORMULES d INDEXATION des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement

FORMULES d INDEXATION des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement NOTE TECHNQUE du CBE FORMULES d NDEXATON des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement Depuis 2010, l interprofession du bois énergie s est mobilisée pour refondre et adapter

Plus en détail

Macroéconomie et Change La BCE frappe fort. L euro s effondre

Macroéconomie et Change La BCE frappe fort. L euro s effondre Semaine du 19/01/2015 au 26/01/2015 Macroéconomie et Change La BCE frappe fort. L euro s effondre Electricité Une semaine plus tendue sur les marchés de l électricité Pétrole Le brut stable autour de $49/b

Plus en détail

ICC 115-6. 26 août 2015 Original: anglais. L'impact du prix du pétrole et du taux de change du dollar américain sur les prix du café

ICC 115-6. 26 août 2015 Original: anglais. L'impact du prix du pétrole et du taux de change du dollar américain sur les prix du café ICC 115-6 26 août 2015 Original: anglais F Conseil international du Café 115 e session 28 septembre 2 octobre 2015 Milan (Italie) L'impact du prix du pétrole et du taux de change du dollar américain sur

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

News Release. Communiqué de Presse. Résultats du quatrième trimestre et de l année 2014 1. Paris, le 12 février 2015 4T14. 2014 Variation vs 2013

News Release. Communiqué de Presse. Résultats du quatrième trimestre et de l année 2014 1. Paris, le 12 février 2015 4T14. 2014 Variation vs 2013 Paris, le 12 février 2015 Résultats du quatrième trimestre et de l année 1 News Release Communiqué de Presse 4T14 Variation 4T13 Variation Résultat net ajusté 2 - en milliards de dollars (G$) 2,8-17% 12,8-10%

Plus en détail

Économie américaine : est-ce grave?

Économie américaine : est-ce grave? Université d été 28 - CÉRIUM Montréal, 4 juillet 28 Économie américaine : est-ce grave? Francis Généreux Économiste senior L économie gâche la fête! 1. Un portrait de l économie américaine I. Structure

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail