Macroéconomie et Change Vers un durcissement de la politique de la Fed

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Macroéconomie et Change Vers un durcissement de la politique de la Fed"

Transcription

1 Semaine du 06/12 au 13/12/2013 Macroéconomie et Change Vers un durcissement de la politique de la Fed Electricité Pas de tendance marquée pour les prix de l électricité sur la courbe Pétrole Prix en baisse avant la décision de la Fed Gaz Baisse des prix en Europe Charbon Crainte toujours sur l offre colombienne à partir de début 2014 Emissions Des prix stables suivent le vote sur le backloading Information importante : Conformément aux dispositions du Code monétaire et financier et du Règlement Général de l Autorité des marchés financiers applicables à GDF SUEZ Trading, cette publication ne constitue par une «recommandation d investissement à caractère général». Veuillez consulter l avertissement situé en dernière page de ce document. Ce document est publié par GDF SUEZ Trading. GDF SUEZ Trading est un prestataire de services d investissement agréé par l Autorité de contrôle prudentiel (ACP) en France, soumis aux dispositions du Code monétaire et financier et du Règlement Général de l Autorité des marchés financiers (AMF). GDF SUEZ Trading est une filiale de GDF SUEZ.

2 Eur/MWh Eur/MWh Macroéconomie Electricité Pétrole Gaz Charbon Emissions Macroéconomie et Change Production industrielle dans la zone euro Inflation dans la zone euro mom, % m mav -2.5 Jan-11 Jul-11 Jan-12 Jul-12 Jan-13 Jul-13 Source: Bloomberg, GDF SUEZ Trading EUR/USD 20d mov. aver stand. dev. + 2 stand. Dev Sep-13 Oct-13 Nov-13 Dec-13 Source: Bloomberg, GDF SUEZ Trading Les rares données économiques publiées la semaine dernière ont renforcé la probabilité de voir la Fed réduire ses injections de liquidité, peut-être même dès cette semaine. Républicains et Démocrates se sont enfin entendus afin d éviter une nouvelle crise budgétaire à brève échéance. L activité économique s est repliée au début le 4 ème trimestre dans la zone euro. Dans ce contexte, l euro a fini par s affaiblir, après avoir quasiment touché son plus haut niveau de l année contre dollar, à plus de Le principal évènement de la semaine sera la réunion de la Fed. Les avis restent partagés sur sa décision quant au maintien ou la réduction de ses achats de titres, ce qui laisse supposer que cette décision aura de toute façon un impact sur le marché. Il nous semble que tous les clignotants sont au vert pour la Fed même si les marchés ont montré un peu d inquiétude récemment. Dans l optique d un resserrement de sa politique, l euro pourrait en pâtir. Les indicateurs de climat des affaires de la zone euro devraient également nous renseigner sur la nature du ralentissement de l activité en octobre : durable ou temporaire? Si le retournement des PMIs devait se confirmer en décembre, la BCE n aurait probablement d autre choix que d assouplir de nouveau sa politique, ce qui serait également négatif pour la monnaie unique. Electricité Prix de l électricité base Cal Prix de l électricité base Month-ahead Netherlands Belgium Spain 35 Nordpool UK from April France 30 Germany Jan-11 May-11 Sep-11 Jan-12 May-12 Sep-12 Jan-13 May-13 Sep Netherlands Belgium 35 Spain UK France Germany 30 Jun-11 Sep-11 Dec-11 Mar-12 Jun-12 Sep-12 Dec-12 Mar-13 Source : Platts & GDF SUEZ Trading Source : Platts & GDF SUEZ Trading

3 $/b Mb Macroéconomie Electricité Pétrole Gaz Charbon Emissions Les marchés spot sont restés à des niveaux plutôt soutenus la semaine passée. Le marché allemand a même progressé en raison des flux éoliens très faibles. Sur la courbe, les prix de l électricité ont évolué en ligne avec le marché du CO2. Au final, les variations d une semaine sur l autre auront été assez limitées. Les prix spot dans les pays NWE seront cette semaine vraisemblablement plus faibles que la semaine dernière. Les prix pourraient être légèrement soutenus demain et après-demain à cause de la légère baisse de l éolien. Jeudi, la production devrait repartir. Au final, les perspectives sont plutôt neutres sur le spot dans les prochains jours. Sur la courbe, les marchés pourraient rester assez calmes sauf si une décision est prise quant aux exportations colombiennes de charbon. Pétrole Prix du Brent 1 st nearby ($/b) Brent 1st nearby prices Brent 1st nearby Mov. Average 20 days Bollinger Bands (20 days avg. +/- 2 stdev) Oct 17-Oct 27-Oct 6-Nov 16-Nov 26-Nov 6-Dec Source: ICE and GDF SUEZ Trading Stocks commerciaux US de brut (Mb) US commercial crude oil stocks Range y Average Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec Source: ICE and GDF SUEZ Trading Les prix ont commencé la semaine par une chute de 2% lundi, passant sous les $110/b à cause d une combinaison de facteurs baissiers pour les cours du brut (Libye, pipelines aux USA, indicateurs économiques). Les prix se sont alors stabilisés autour de $109/b pour la fin de la semaine. Le WTI était en hausse jusqu à mercredi, jour où il a atteint un plus haut depuis 1.5 mois à $98.75/b. Le spread Brent/WTI était à son plus haut niveau depuis un mois à -$10.31/b le 11 décembre à la suite de la forte baisse du Brent avant de revenir à -$12/b avec la chute du WTI. Les marchés regardent tous en direction de la Fed en ce début de semaine même si les avis sont encore partagés sur la décision de la Fed : va-t-elle décider de réduire les achats de bonds cette semaine ou l année prochaine? Cette décision devrait avoir un impact majeur sur les cours du brut. Par ailleurs, les opérateurs garderont un œil sur les développements de la situation en Libye et sur les discussions en cours avec l Iran.

4 Eur/MWh Eur/MWh Eur/MWh Macroéconomie Electricité Pétrole Gaz Charbon Emissions Gaz Prix sur le TTF TTF day-ahead TTF month-ahead 20 TTF Cal 14 TTF Cal Jan-12 Apr-12 Jul-12 Oct-12 Jan-13 Apr-13 Jul-13 Oct PSV NCG Source : Endex & GDF SUEZ Trading US Henry Hub Coal eq. Zeebrugge TTF NBP JKM Jan-10 Jul-10 Jan-11 Jul-11 Jan-12 Jul-12 Jan-13 Jul-13 Prix month-ahead en Europe, aux Etats-Unis et en Asie 52 PSV NCG 48 US Henry Hub Coal eq. 44 Zeebrugge TTF NBP JKM Jan-10 Jul-10 Jan-11 Jul-11 Jan-12 Jul-12 Jan-13 Jul-13 Source : Argus & GDF SUEZ Trading Les prix européens ont chuté la semaine dernière, tirés par une faible demande et des prévisions de températures supérieures à la normale. Leur potentiel de baisse semble désormais limité. Les incertitudes au sujet de la météo et de faibles flux GNL pourraient leur permettre de rebondir. Le potentiel de baisse des prix européens semble désormais limité, même si des températures supérieures à la normale sont actuellement attendues à travers l Europe pour la seconde partie du mois de Décembre. Les incertitudes au sujet de la météo et de faibles flux GNL pourraient leur permettre de rebondir. Toutefois, les balances européennes devraient rester confortables cette semaine car des températures clémentes devraient maintenir la consommation quotidienne de gaz en dessous de la normale et peser sur les prix spot.

5 Eur/t Eur/t USD/t USD/t Macroéconomie Electricité Pétrole Gaz Charbon Emissions Charbon Prix du charbon Cal Prix du charbon spot API2 (CIF ARA) API4 (FOB Richards Bay) API6 (FOB Newcastle) FOB Qinhuangdao API2 Cal 14 API4 Cal 14 API6 Cal Oct-11 Feb-12 Jun-12 Oct-12 Feb-13 Jun-13 Oct Oct-11 Jan-12 Apr-12 Jul-12 Oct-12 Jan-13 Apr-13 Jul-13 Oct-13 Source : Argus & GDF SUEZ Trading Source : Argus & GDF SUEZ Trading Les prix du charbon en Europe ont progressé légèrement encore la semaine passée principalement en raison des craintes d une possible baisse de l offre colombienne début 2014 si certains producteurs n arrivent pas à appliquer les nouvelles règles de chargement imposées par le gouvernement. Si la décision du congrès colombien aujourd hui est d octroyer un délai supplémentaire à l entreprise Drummond pour se mettre aux normes, les prix du charbon devraient corriger dans les prochains jours. Dans le cas contraire, les prix pourraient progresser de façon assez importante selon nous. Emissions Prix des EUA et des CER EUA 1stDec EUA Dec'13 EUA Dec'14 CER 1stDec CER Dec' Oct-11 Jan-12 Apr-12 Jul-12 Oct-12 Jan-13 Apr-13 Jul-13 Oct-13 Spread EUA-CER EUA - CER Spread 1stDec EUA - CER Spread Dec'13 EUA - CER Spread Dec'14 0 Oct-11 Jan-12 Apr-12 Jul-12 Oct-12 Jan-13 Apr-13 Jul-13 Oct-13 Source : ECX Source : ECX Les prix EUA se sont stabilisés à des niveaux légèrement inférieurs suite au vote sur le backloading, les acteurs sur le marché réalisant des prises de profit. La validation finale de la proposition de backloading par le Conseil de l UE aujourd hui devrait soutenir les prix sans toutefois provoquer de forte hausse similaire à celle du vote de la semaine dernière. Les discussions engagées sur le calendrier de retrait des quotas d émissions visent à maintenir une certaine stabilité sur les marchés.

6 Les prix spot dans les pays NWE seront cette semaine vraisemblablement plus faibles que la semaine dernière. Les prix pourraient être légèrement soutenus demain et après-demain à cause de la légère baisse de l éolien. Jeudi, la production devrait repartir. Au final, les perspectives sont plutôt neutres sur le spot dans les prochains jours. Sur la courbe, les marchés pourraient rester assez calmes sauf si une décision est prise quant aux exportations colombiennes de charbon.

7 Macroéconomie Electricité Pétrole Gaz Charbon Emissions Glossaire API#2 : est l indice de référence pour le marché du charbon en Europe. Il indique le prix CIF (cost, insurance and freight) pour du charbon délivré dans la zone ARA, zone privilégiée pour l importation de charbon API#4 : indique le prix FOB (free on board) pour du charbon délivré à Richard Bay, Afrique du Sud, l un des pays d importation les plus importants pour l Europe ARA : Amsterdam/Rotterdam/Anvers sont les ports de destination classiques pour livraison dans la zone NWE Backwardation : situation où les prix de marché au début de la courbe sont plus élevés qu en fin de courbe Bearish : situation où les acteurs du marché anticipent une baisse des prix Brent : pétrole de la Mer du Nord utilisé comme benchmark sur ICE futures à Londres Bullish : situation où les acteurs du marché anticipent une hausse des prix CER : Certified Emission Reductions. Ce sont des certificats certifiant que la réduction d émissions a été réalisée dans le cadre d un projet issu du Clean Development Mechanism (CDM) par une nation industrialisée et dans un pays en voie de développement Clean dark spread : différence entre le prix de marché de l électricité et les coûts relatifs au charbon utilisé pour produire l électricité, incluant le prix des émissions («clean») Clean spark spread : différence entre le prix de marché de l électricité et les coûts relatifs au gaz utilisé pour produire l électricité, incluant le prix des émissions («clean») Contango : situation où les prix de marché au début de la courbe sont moins élevés qu en fin de courbe EUA : EU Emission Allowances, ou EUAs, sont des crédits d émission qui sont alloués aux entreprises couvertes par le EU Emission Trading Scheme (EU ETS). Chaque unité représente le droit d émettre une tonne de dioxyde de carbone. Les EUAs sont disponibles en nombre limité Long : un acteur qui prend une position Long indique qu il a acheté la commodité dans l espoir de la vendre plus tard à un prix plus élevé Ordre du mérite : est l ordre dans lequel les unités de production d électricité sont classées par ordre croissant de coûts variables de production NBP : est la référence de prix pour le gaz naturel traité au National Balancing Point en Angleterre. C est le plus gros hub gaz pour les contrats spot et forward en Europe Short : un acteur qui prend une position short indique qu il a vendu la commodité dans l espoir de la racheter plus tard à un prix moins élevé TTF : est la référence de prix pour le gaz naturel traité au Title Transfer Facility aux Pays-Bas WTI : est la dénomination pour le pétrole brut de référence aux Etats-Unis et est souvent répertorié comme WTI, Cushing, Oklahoma

8 Recherche Economique Head of Economic Research Evariste Nyouki Franck Schuttelaar Olivier Gasnier Paul Raymond Thomas Jaboeuf Avertissement Ce document est communiqué à titre d information uniquement et ne constitue pas une recommandation d investissement, un conseil en investissement ou toute autre recommandation d investissement personnalisée. Ce document a vocation à être diffusé à une liste de destinataires sans distinction, sans que soient pris en compte les objectifs d investissement, la situation financière ou les besoins spécifiques d un destinataire en particulier. Il ne saurait être transmis à toute autre personne sans l accord préalable et écrit de GDF SUEZ Trading. Ce document et les informations qu il contient, et notamment l expression de toute opinion, ne doivent être considérés ni comme une offre d acheter ou de vendre ou une sollicitation d acheter ou de vendre tout instrument financier ou tout autre produit ou actif ni comme une offre de service d investissement, une recommandation d investissement ou tout autre conseil de nature financière, juridique, fiscale, comptable ou autre. Les informations contenues dans le présent document ont été obtenues ou sont fondées sur des sources jugées fiables. Toutefois, GDF SUEZ Trading ne garantit ni l exactitude ni l exhaustivité de celles-ci, bien que GDF SUEZ Trading considère que le contenu de ses publications soit exact, clair et non trompeur. Tout avis, opinion ou prévision a un caractère provisoire. Les avis et opinions contenues dans ce document, tout comme les prévisions, hypothèses, estimations et prix cible, sont susceptibles d être modifiées à tout moment sans notification préalable. Toute référence à des performances ou valorisations passées ne préjuge pas des performances ou valorisations futures. GDF SUEZ Trading n est pas tenue de divulguer ou de tenir compte des informations contenues dans ce document lorsqu elle conseille ses clients ou effectue une opération avec eux ou pour leur compte. En aucun cas GDF SUEZ Trading, ses sociétés mères dont GDF SUEZ et leurs sociétés affiliées au sein du groupe GDF SUEZ, ses filiales ainsi que ses directeurs, administrateurs, salariés, agents, représentants ou conseil respectifs ou toute autre personne ne sauraient être tenus responsables à l encontre de toute personne de tout dommage direct, indirect, accessoire, consécutif à une perte de chance, perte de profit, manque à gagner ou tout autre perte ou dommage de quelque nature que ce soit, pouvant notamment résulter de l utilisation et la diffusion de ce document et des informations qu il contient. Ce document s adresse exclusivement aux personnes pouvant être qualifiées de clients professionnels ou contreparties éligibles et n a pas vocation à s adresser à des personnes pouvant être qualifiées de clients «non professionnels» au sens du Code monétaire et financier et du Règlement général de l Autorité des marchés financiers. Si un client «non professionnel» obtenait une copie de ce document, il ne doit pas fonder sa décision d investissement sur la seule base de ce document mais doit prendre conseil auprès d experts indépendants aux fins d examiner les différents aspects notamment financiers, juridiques, fiscaux, et comptables de l investissement envisagé et ce, avant de réaliser un quelconque investissement ou effectuer une quelconque opération. En aucun cas la responsabilité de GDF SUEZ Trading, de ses sociétés mères dont GDF SUEZ et leurs sociétés affiliées au sein du groupe GDF SUEZ, de ses filiales ainsi que de ses directeurs, administrateurs, salariés, agents, représentants ou conseils respectifs ou toute autre personne ne pourra être recherchée suite à l utilisation des informations contenues dans ce document qui aurait pour conséquence la survenance de pertes financières ou la prise de décision ou la conclusion d opérations sur le fondement de ces informations. La négociation et la conclusion d opérations portant sur des matières premières, des instruments financiers et/ou des dérivés (tels que les contrats à termes type «forward» ou «futures», les options et les contrats pour le paiement d un différentiel) ou tout autre type d actif, comportent des risques spécifiques. Vous ne devez pas conclure ce type d opération sans en comprendre au préalable la nature et sans mesurer l étendue de votre exposition aux risques. Il est notamment nécessaire de vérifier au préalable que l investissement ou l opération envisagé(e) est en adéquation à ses propres objectifs d investissement et sa capacité financière. Il est donc fortement conseillé à chaque investisseur de rechercher des conseils juridiques et financiers indépendants et de ne pas fonder sa décision d investissement ou de conclusion de toute opération sur la seule base de ce document. GDF SUEZ Trading, ses sociétés mères dont GDF SUEZ et leurs sociétés affiliées au sein du groupe GDF SUEZ, et ses filiales peuvent à tout moment et dans les limites autorisées par la loi, agir sur la base des informations contenues dans ce document et/ou utiliser celles-ci notamment avant la diffusion ou la publication de ce document. Chacune d entre elles est susceptible de négocier, de tirer profit de la négociation et de la conclusion d opérations, d agir comme teneur de marché, agent ou conseil, courtiers sur les matières premières, instruments financiers, produits dérivés et tous types d actifs mentionnés dans ce document. GDF SUEZ Trading, ses sociétés mères dont GDF SUEZ et leurs sociétés affiliées au sein du groupe GDF SUEZ, et ses filiales, directeurs, administrateurs, salariés ou tout agent lié ou ses représentants, peuvent prendre à tout moment ou avoir pris des positions sur toute matière première, instrument financier, produit dérivé et tout type d actifs mentionnés dans ce document. Information importante Le présent document est une «communication à caractère promotionnel» au sens du Code monétaire et financier et du Règlement général de l Autorité des marchés financiers et ne constitue en aucun cas une «recommandation d investissement à caractère général» telle que définie dans le Règlement général de l Autorité des marchés financiers. Elle n a pas été élaborée conformément aux dispositions légales et réglementaires visant à promouvoir l indépendance des analyses financières. A ce titre, GDF SUEZ Trading n est pas soumise à l interdiction d effectuer des transactions sur toute matière première, instrument financier, produit dérivé et tout type d actif concernés avant diffusion de la communication. A titre d exemple, le reporting ou les méthodes de rémunération ou la location physique du ou des auteurs de cette publication ou le fait que l auteur de ce document puisse prendre part à la relation client peuvent ne pas être conformes avec les exigences légales définies pour promouvoir la recommandation d investissement à caractère général. Déclaration des auteurs Ce document a été préparé par les économistes de GDF SUEZ Trading. Chaque auteur de ce document certifie que les avis et opinions exprimés dans ce document reflètent uniquement leurs avis et opinions personnels concernant les matières premières, instruments financiers, produits dérivés et tous types d actifs mentionnés dans ce document et, sauf indication contraire, ne reflètent pas les avis et opinions de GDF SUEZ Trading. Diffusion GDF SUEZ Trading n est pas autorisée à conduire ses activités, et notamment à diffuser ou remettre ce document, dans toutes les juridictions. Certains produits, instruments financiers et services peuvent ne pas être disponibles dans certaines juridictions et /ou à certains clients ou catégories de clients ou d investisseurs. Vous devez vous informer au sujet des réglementations et/ou lois locales qui vous sont applicables et vous y conformer. GDF SUEZ Trading, ses sociétés mères dont GDF SUEZ et leurs sociétés affiliées au sein du groupe GDF SUEZ, ses filiales ainsi que ses directeurs, administrateurs, salariés, agents, représentants ou conseil respectifs ne sauraient être tenus responsables à l encontre de toute personne du fait de la diffusion, la possession ou la remise de ce document dans quelque juridiction que ce soit. Propriété intellectuelle Les données de marché, les noms et les sources qui pourraient être inclus dans ce document peuvent appartenir exclusivement à leurs éditeurs et peuvent donc être protégés par les lois internationales sur le copyright. Il vous appartient de respecter ces règles.

Macroéconomie et Change Rebond du dollar après la réunion de la Fed

Macroéconomie et Change Rebond du dollar après la réunion de la Fed Semaine du 14/03 au 21/03/2014 Macroéconomie et Change Rebond du dollar après la réunion de la Fed Electricité Pression baissière sur les clean dark spreads plus accentuée sur la courbe lointaine Pétrole

Plus en détail

Macroéconomie et Change Retour de l aversion au risque

Macroéconomie et Change Retour de l aversion au risque Semaine du 17/01 au 24/01/2014 Macroéconomie et Change Retour de l aversion au risque Electricité Peut-on s attendre à un marché plus tendu en février? Pétrole Les prix du brut toujours hésitants Gaz Evolution

Plus en détail

Macroéconomie et Change L emploi américain déçoit. L euro s envole

Macroéconomie et Change L emploi américain déçoit. L euro s envole Semaine du 18/10 au 25/10/2013 Macroéconomie et Change L emploi américain déçoit. L euro s envole Electricité Le charbon et le CO2 continuent d indiquer la tendance Pétrole Pertes importantes pour le pétrole

Plus en détail

Macroéconomie et Change UEM : nette baisse des prévisions de croissance

Macroéconomie et Change UEM : nette baisse des prévisions de croissance Semaine du 03/12 au 07/12/2012 Macroéconomie et Change UEM : nette baisse des prévisions de croissance Electricité Hausse puis baisse des prix sur la courbe dans les pays NWE Pétrole La demande chinoise

Plus en détail

Macroéconomie et Change L euro plonge de nouveau

Macroéconomie et Change L euro plonge de nouveau Semaine du 15/09 au 22/09/2014 Macroéconomie et Change L euro plonge de nouveau Electricité La durée de vie des réacteurs nucléaires Doel-1 et Doel-2 prolongée de 10 ans Pétrole L OPEP parle de réduire

Plus en détail

Macroéconomie et Change L appétit pour le risque fait un retour fracassant

Macroéconomie et Change L appétit pour le risque fait un retour fracassant Semaine du 19/11 au 23/11/2012 Macroéconomie et Change L appétit pour le risque fait un retour fracassant Electricité Baisse des prix de l électricité sur la courbe dans les pays NWE Pétrole Les prix flambent

Plus en détail

Macroéconomie et Change Fragile retour au calme. Electricité Des prix year-ahead plutôt stables en Allemagne

Macroéconomie et Change Fragile retour au calme. Electricité Des prix year-ahead plutôt stables en Allemagne du 21/06 au 28/06/2013 Macroéconomie et Change Fragile retour au calme Electricité Des prix year-ahead plutôt stables en Allemagne Pétrole Rebond sans conviction des prix du Brent Gaz Evolution mitigée

Plus en détail

Macroéconomie et Change La Fed maintient le cap

Macroéconomie et Change La Fed maintient le cap Semaine du 13/06 au 20/06/2014 Macroéconomie et Change La Fed maintient le cap Electricité Les contrats front-month encore en hausse Pétrole Irak : le Brent à $115/b Gaz Retour des fondamentaux baissiers

Plus en détail

Macroéconomie et Change Optimisme des marchés sur de bons chiffres US

Macroéconomie et Change Optimisme des marchés sur de bons chiffres US Semaine du 14/04 au 17/04/2014 Macroéconomie et Change Optimisme des marchés sur de bons chiffres US Electricité Les marchés restent soutenus par le charbon Pétrole Le prix du Brent à son plus haut depuis

Plus en détail

Macroéconomie et Change Violent retour de la volatilité sur les marchés

Macroéconomie et Change Violent retour de la volatilité sur les marchés Semaine du à 13/1 au 2/1/214 Macroéconomie et Change Violent retour de la volatilité sur les marchés Electricité Retour du risque sur les contrats pour livraison en Novembre Pétrole Le rebond de fin de

Plus en détail

Macroéconomie et Change La BCE frappe fort. L euro s effondre

Macroéconomie et Change La BCE frappe fort. L euro s effondre Semaine du 19/01/2015 au 26/01/2015 Macroéconomie et Change La BCE frappe fort. L euro s effondre Electricité Une semaine plus tendue sur les marchés de l électricité Pétrole Le brut stable autour de $49/b

Plus en détail

Le Brent sur des plus-bas depuis 12 ans et toujours fortement orienté à la baisse

Le Brent sur des plus-bas depuis 12 ans et toujours fortement orienté à la baisse Semaine du 31-12-15 au 08-01-16 Macroéconomie et Change Inquiétudes concernant la Chine Pétrole Le Brent sur des plus-bas depuis 12 ans et toujours fortement orienté à la baisse Gaz L arrivée de la fraîcheur

Plus en détail

Macroéconomie et Change

Macroéconomie et Change Semaine du 13-02-2015 au 20-02-2015 Macroéconomie et Change Accord sur la Grèce Pétrole La dynamique du rebond semble s essouffler Gaz Des fondamentaux baissiers et une correction technique poussent les

Plus en détail

Les problèmes de stockage et d approvisionnement déclenchent une forte hausse des prix européens

Les problèmes de stockage et d approvisionnement déclenchent une forte hausse des prix européens Semaine du 20-03-2015 au 27-03-2015 Macroéconomie et Change Stabilisation du dollar Pétrole Le Brent de retour à $56/b, incertitudes liées à l'iran Gaz Les problèmes de stockage et d approvisionnement

Plus en détail

Rebond des prix du brut mais incertitudes liées au Brexit

Rebond des prix du brut mais incertitudes liées au Brexit Semaine du 10-06-2016 au 17-06-2016 Macroéconomie et Change Rebond de la livre avant le référendum Pétrole Rebond des prix du brut mais incertitudes liées au Brexit Gaz Hausse des prix du gaz en Europe

Plus en détail

Formation des prix de marché du gaz

Formation des prix de marché du gaz Formation des prix de marché du gaz Mise en évidence des facteurs influençant le prix de marché du gaz : cas du marché court terme britannique. Confrontation des facteurs d offres et de demande 1 Déterminants

Plus en détail

Le brut toujours sans tendance, le Brent coincé entre 47 et 50 $/b. Les prix year-ahead du charbon en Europe sous la barre des 50 USD/t

Le brut toujours sans tendance, le Brent coincé entre 47 et 50 $/b. Les prix year-ahead du charbon en Europe sous la barre des 50 USD/t Semaine du 18-09-2015 au 25-09-205 Macroéconomie et Change Rétropédalage de la Fed Pétrole Le brut toujours sans tendance, le Brent coincé entre 47 et 50 $/b Gaz Baisse des prix en Europe Charbon Les prix

Plus en détail

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE Dashboard Economique de la zone Euro Notre tableau de bord vise à aider les investisseurs à comprendre l état de santé économique de la zone Euro. Ce document ne saurait et n a pas vocation à prédire la

Plus en détail

Les prix restent soutenus par un temps frais et des flux norvégiens réduits

Les prix restent soutenus par un temps frais et des flux norvégiens réduits Semaine du 15-05-2015 au 22-05-2015 Macroéconomie et Change Net rebond du dollar Pétrole Le brut incertain mais orienté à la baisse Gaz Les prix restent soutenus par un temps frais et des flux norvégiens

Plus en détail

Les Marché des Swaps Immobiliers

Les Marché des Swaps Immobiliers Les Marché des Emmanuek Deboaisne Fixed Income - France Tel : 01.42.98.57.81 Présentation à l 18 mars 2008 Sommaire 1. L Evolution des Prix Immobiliers 2. Utilisation des 3. Le Marché des 4. Les Indices

Plus en détail

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Cahier des indicateurs électricité Evolution des prix de l électricité Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux fondamentaux

Plus en détail

Réaction mitigée des prix européens suite à la décision sur Groningen. Les prix Cal du charbon atteignent 60 $/tonne en Europe

Réaction mitigée des prix européens suite à la décision sur Groningen. Les prix Cal du charbon atteignent 60 $/tonne en Europe Semaine du 19-06-15 au 26-06-15 Macroéconomie et Change Vers un referendum et un défaut de la Grèce Pétrole La Grèce et l Iran font plonger le Brent vers $60/b Gaz Réaction mitigée des prix européens suite

Plus en détail

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz Modèle de marché Références de prix Membres Liquidité Panorama européen Service Système Equilibrage Couplage Afgaz 8 mars 2012

Plus en détail

Le Brent en hausse au dessus de $65/b malgré les doutes. Les conditions climatiques entravent l exploitation du charbon en Australie

Le Brent en hausse au dessus de $65/b malgré les doutes. Les conditions climatiques entravent l exploitation du charbon en Australie Semaine du 17-04-2015 au 24-04-2015 Macroéconomie et Change Signes d essoufflement précoce Pétrole Le Brent en hausse au dessus de $65/b malgré les doutes Gaz Mouvements limités sur les marchés européens

Plus en détail

EURUSD MMS (21) ADX-R RSI (14) Positions COT Tendance du jour

EURUSD MMS (21) ADX-R RSI (14) Positions COT Tendance du jour EURUSD MMS (21) ADX-R RSI (14) Positions COT Tendance du jour Macroéconomie : Le taux d intérêt auquel l Italie emprunte a franchi hier la barre fatidique des 7% provoquant immédiatement une vente massive

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilite et de transparence en fin de rapport EUR / USD Dynamique

Plus en détail

Forum du Club de Nice

Forum du Club de Nice Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie L impact du gaz US et des renouvelables sur le marché spot de l électricité en Europe Jacques PERCEBOIS Professeur à l Université de Montpellier I

Plus en détail

Assurance Vie & Capitalisation

Assurance Vie & Capitalisation Assurance Vie & Capitalisation > Porphyre Mai 2015 Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. Support en unités de compte d un contrat

Plus en détail

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE Plusieurs opportunités de remboursement automatique anticipé pour un gain (1) potentiel de : ou

Plus en détail

KKO INTERNATIONAL REALISE SON INTRODUCTION EN BOURSE SUR ALTERNEXT BRUXELLES ET ALTERNEXT PARIS

KKO INTERNATIONAL REALISE SON INTRODUCTION EN BOURSE SUR ALTERNEXT BRUXELLES ET ALTERNEXT PARIS La référence dans la production innovante et responsable de cacao Communiqué de presse Paris/Bruxelles, le 22 octobre 2015 KKO INTERNATIONAL REALISE SON INTRODUCTION EN BOURSE SUR ALTERNEXT BRUXELLES ET

Plus en détail

Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance.

Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. Euro stoxx RENDEMENT 3 Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. L investisseur supporte le risque de crédit de NATIXIS (Moody s : A2 / Fitch : A / Standard

Plus en détail

Atelier 9 Coûts et prix des énergies Le gaz: vers une déconnexion durable des prix du gaz et du pétrole? Faut-il renoncer aux contrats à long terme?

Atelier 9 Coûts et prix des énergies Le gaz: vers une déconnexion durable des prix du gaz et du pétrole? Faut-il renoncer aux contrats à long terme? http://www.creden.univ-montp1.fr AFTP CEP Atelier 9 Coûts et prix des énergies Le gaz: vers une déconnexion durable des prix du gaz et du pétrole? Faut-il renoncer aux contrats à long terme? Jacques Percebois

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilite et de transparence en fin de rapport EUR / USD Désorienté.

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilite et de transparence en fin de rapport EUR / USD Solide dynamique

Plus en détail

Rachat par MAUREL & PROM de 16.005.307 OCEANE 2014 au prix unitaire de 16,90 euros (ISIN : FR0010775098)

Rachat par MAUREL & PROM de 16.005.307 OCEANE 2014 au prix unitaire de 16,90 euros (ISIN : FR0010775098) Paris, le 6 juin 2014 Communiqué de presse Rachat par MAUREL & PROM de 16.005.307 OCEANE 2014 au prix unitaire de 16,90 euros (ISIN : FR0010775098) Concomitamment au placement privé d Obligations à option

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilite et de transparence en fin de rapport EUR / USD Se consolide.

Plus en détail

Assemblée générale de la Caisse de Pensions des Interprètes et Traducteurs de Conférence (CPIT)

Assemblée générale de la Caisse de Pensions des Interprètes et Traducteurs de Conférence (CPIT) Réservé aux investisseurs professionnels Assemblée générale de la Caisse de Pensions des Interprètes et Traducteurs de Conférence (CPIT) Asset management Stéphane Scherer Client Relationship Manager 18

Plus en détail

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14 Edition du 07 décembre 2015 Actualités du 31 novembre au 04 décembre 2015 Marchés Actions 04/12/15 CAC 40 4691-4,9% -5,2% 9,8% Eurostoxx 50* 3310-5,1% -3,8% 5,2% S&P 500 2050-1,9% -2,5% -0,50% Marchés

Plus en détail

Essentiel. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements

Essentiel. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Essentiel Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Instrument financier garanti en capital à échéance Un objectif de rendement de 8 % par an Une durée d investissement conseillée de 8 ans

Plus en détail

Les matières premières : une baisse annoncée

Les matières premières : une baisse annoncée Que s'est-il passé en juillet? Commentaires de marché Focus Marchés Le carnage sur les matières premières et en Chine sur les marchés domestiques ont été les éléments essentiels dans ce qui fut un mois

Plus en détail

Indicateurs des marchés de gros de l électricité septembre 2011

Indicateurs des marchés de gros de l électricité septembre 2011 Indicateurs des marchés de gros de l électricité septembre 2011 Cahier des indicateurs électricité Evolution des prix de l électricité Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux fondamentaux

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

Perspectives 2015 Divergences

Perspectives 2015 Divergences NOVEMBRE 2014 Perspectives 2015 Divergences Jean-Sylvain Perrig, CIO Union Bancaire Privée, UBP SA Rue du Rhône 96-98 CP 1320 1211 Genève 1, Suisse Tél. +4158 819 21 11 Fax +4158 819 22 00 ubp@ubp.com

Plus en détail

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE)

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE) JUIN 2015 CONVICTIONS & PERSPECTIVES COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE) PLACEMENT ATHENA FINANCE JUIN 2015 Nos convictions Nos convictions

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilite et de transparence en fin de rapport EUR / USD Évolution

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS La présente politique fournit des lignes directrices aux administrateurs, aux dirigeants, aux employés et aux consultants de Groupe HNZ Inc.

Plus en détail

Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse

Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse Les prix du café continuent d'enregistrer une chute progressive pendant que les spéculations sur la récolte brésilienne de 2015/16

Plus en détail

Des franchises récompensées

Des franchises récompensées 1 N 4 Recherche Actions en Europe 18 secteurs dans le Top 5 européen des meilleures équipes de recherche N 1 Recherche Actions sur les petites et moyennes capitalisations en Europe Meilleure société de

Plus en détail

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Essentiel Cliquet Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Instrument financier garanti en capital à l échéance* Une durée d investissement conseillée de 8 ans Indexation à l indice de référence

Plus en détail

La Chine atterrit et le marché décolle!

La Chine atterrit et le marché décolle! Que s'est-il passé en avril? Focus Marchés Commentaires de marché En avril, le ralentissement économique du premier trimestre est confirmé par les chiffres de croissance publiés en Chine et aux Etats-Unis.

Plus en détail

actionnariat salarié

actionnariat salarié actionnariat salarié L Actionnariat Salarié est un outil d épargne collective permettant aux salariés d acquérir directement ou indirectement des actions de leur entreprise au travers du Plan d Épargne

Plus en détail

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I CLUB DE NICE 5/12/2012 Le gaz naturel dans l Union Européenne

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS

POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS Page : 1 de 7 POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS Page : 2 de 7 Table des matières 1. OBJET... 3 2. DÉFINITIONS... 3 3. OPÉRATIONS PAR UN INITIÉ SUR LES TITRES DE LA SOCIÉTÉ INTERDITES EN TOUT TEMPS...

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilite et de transparence en fin de rapport DIRECTION PERIODE STRATEGIE

Plus en détail

La stagnation japonaise

La stagnation japonaise La stagnation japonaise La chute des prix n en est que le symptôme 28 février 2011 Compte tenu des dernières augmentations des prix des matières premières, les investisseurs peuvent se poser des questions

Plus en détail

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV CAC Rendement Titres de créance1 présentant un risque de perte en capital Produit de placement, alternative à un investissement dynamique risqué de type actions Durée d investissement conseillée : 7 ans

Plus en détail

HEXAGONE RENDEMENT. Le produit est émis par Morgan Stanley BV, société ad hoc de droit néerlandais et soumis au risque de défaut de l émetteur

HEXAGONE RENDEMENT. Le produit est émis par Morgan Stanley BV, société ad hoc de droit néerlandais et soumis au risque de défaut de l émetteur HEXAGONE RENDEMENT Titres de créance présentant un risque de perte en capital Produit de placement, alternative à un investissement dynamique risqué de type actions Durée d investissement conseillée :

Plus en détail

Reverse Convertibles

Reverse Convertibles Reverse Convertibles Le prospectus d émission du titre de créance complexe a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand, en date du 24 Novembre 2010. Ce document à caractère promotionnel est établi

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilite et de transparence en fin de rapport DIRECTION PERIODE STRATEGIE

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

my Solutions Solutions de gestion des devises pour la clientèle entreprises

my Solutions Solutions de gestion des devises pour la clientèle entreprises my Solutions Solutions de gestion des devises pour la clientèle entreprises credit-suisse.com/mysolutions Les produits structurés ne représentent pas une participation à un placement collectif de capitaux

Plus en détail

Ce communiqué ne doit pas être publié, distribué ou diffusé aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon.

Ce communiqué ne doit pas être publié, distribué ou diffusé aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon. Communiqué de presse Vincennes, le 15 juin 2006 INTRODUCTION EN BOURSE D HEURTEY PETROCHEM SUR ALTERNEXT D EURONEXT PARIS (visa n 06-200 en date du 14 juin 2006) Suite à l enregistrement par l Autorité

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE 22.2.2014 Journal officiel de l Union européenne C 51/3 III (Actes préparatoires) BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 19 novembre 2013 sur une proposition de directive du

Plus en détail

Le CAC vu de Nouillorque,

Le CAC vu de Nouillorque, Le CAC vu de Nouillorque, (Sem 34, 24 aout 12) Hemve 31 Le bulletin hebdomadaire, sur votre site http://hemve.eklablog.com/ La FED sème le doute Fin de l apesanteur euphorique Le pétrole mène la danse

Plus en détail

Ne pas distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon.

Ne pas distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon. Bernin, le 26 septembre 2013 Communiqué de presse Résultat de la procédure de désintéressement des porteurs d Obligations à option de Conversion et/ou d Echange en Actions Nouvelles ou Existantes à échéance

Plus en détail

MYPROPTRADING.COM. Analyse de Marchés. 5 octobre 2015. Semaine 40. Du 05/10/15 au 11/10/15. 1/ Analyse Contextuelle et Graphique

MYPROPTRADING.COM. Analyse de Marchés. 5 octobre 2015. Semaine 40. Du 05/10/15 au 11/10/15. 1/ Analyse Contextuelle et Graphique 5 octobre 2015 fff Semaine 40 Bilan de la semaine précédente : Performance* Depuis le 01/12/14 Depuis le 01/01/15 MyPropTrading +45.42% +41.32% CAC 40 +1.56% +4.36% Variation hebdo Cours* CAC 40-0.49%

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 PERFORMANCE DES MARCHÉS ACTIONS EN 2014 (EN EURO) PERFORMANCE DES MARCHÉS OBLIGATAIRES EN 2014 (DEVISES LOCALES) Monde 19,5%

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

Ne pas distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon.

Ne pas distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon. Bernin, le 19 septembre 2013 Communiqué de presse Ouverture du 20 septembre 2013 au 26 septembre 2013 de la procédure de désintéressement des porteurs d Obligations à option de Conversion et/ou d Echange

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les principaux indicateurs économiques Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif.

Plus en détail

Géopolitique du gaz naturel: Choc de 2009 et évolutions possibles dans le bassin Atlantique

Géopolitique du gaz naturel: Choc de 2009 et évolutions possibles dans le bassin Atlantique Université Paris Dauphine Géopolitique du gaz naturel: Choc de 2009 et évolutions possibles dans le bassin Atlantique Sophie MERITET Sophie.meritet@dauphine.fr Colloque Bresil France Energie 1 Organisation

Plus en détail

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE Avec le développement des produits dérivés, le marché des options de change exerce une influence croissante sur le marché du change au comptant. Cette étude,

Plus en détail

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR AUTOMOBILE FRANÇAIS

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR AUTOMOBILE FRANÇAIS AVRIL 2015 CONVICTIONS & PERSPECTIVES COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR AUTOMOBILE FRANÇAIS PLACEMENT ATHENA AUTO MAI 2015 Pourquoi bienprévoir.fr est «positif» sur l industrie

Plus en détail

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ mars 2015 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 Contexte de marché en Europe 4 INTRODUCTION Après une courte accalmie sur le marché des taux en février, la chute des rendements a repris

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE 1. OBJET La présente politique vise à garantir la conformité D EXANE SA, EXANE DERIVATIVES, EXANE OPTIONS, EXANE LIMITED et leurs succursales concernées

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires/contreparties et d exécution des ordres

Politique de sélection des intermédiaires/contreparties et d exécution des ordres Politique de sélection des intermédiaires/contreparties et d exécution des ordres 1 / 5 Préambule : Principes fondamentaux adoptés par Natixis Asset Management Natixis Asset Management en qualité de professionnel

Plus en détail

APPEL PUBLIC A L EPARGNE

APPEL PUBLIC A L EPARGNE FICHES PEDAGOGIQUES APPEL PUBLIC A L EPARGNE PAR LA COSUMAF APPEL PUBLIC A L EPARGNEL L Appel Public à l Epargne (APE) est une opération du marché financier qui permet à un émetteur (Etat, Collectivités

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

GLOSSAIRE ET QUESTIONNAIRE DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES BANQUES SUR LA DISTRIBUTION DU CRÉDIT

GLOSSAIRE ET QUESTIONNAIRE DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES BANQUES SUR LA DISTRIBUTION DU CRÉDIT MÉTHODE GLOSSAIRE ET QUESTIONNAIRE DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES BANQUES SUR LA DISTRIBUTION DU CRÉDIT 19 novembre 2013 Définitions utilisées dans le questionnaire de l enquête 2 Questionnaire de l enquête trimestrielle

Plus en détail

Conférence téléphonique. Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com

Conférence téléphonique. Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com Conférence téléphonique mercredi 6 octobre 2010 11 heures 223, rue Saint honoré 75001 PARIS Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com THEMES DE LA CONFERENCE TELEPHONIQUE 1 ère

Plus en détail

Règle 204 Approuvée par le Comité sur la confiance du public Le 14 novembre 2013

Règle 204 Approuvée par le Comité sur la confiance du public Le 14 novembre 2013 Règle 204 Approuvée par le Comité sur la confiance du public Le 14 novembre 2013 204 Indépendance 204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées Le membre ou

Plus en détail

AVIS (A) 030717-CDC-205

AVIS (A) 030717-CDC-205 Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. : 02/289.76.11 Fax : 02/289.76.09 COMMISSION DE REGULATION DE L ELECTRICITE ET DU GAZ AVIS (A) 030717-CDC-205

Plus en détail

Europcar annonce le lancement d une émission obligataire de 475 millions d euros

Europcar annonce le lancement d une émission obligataire de 475 millions d euros 26 mai 2015 Europcar annonce le lancement d une émission obligataire de 475 millions d euros Europcar Groupe S.A. («Europcar»), société anonyme de droit français, a annoncé aujourd hui le lancement d une

Plus en détail

Panier Mai 2014 ARKEON

Panier Mai 2014 ARKEON Cette offre ne donne pas lieu à un prospectus visé par l AMF Réduction ISF 2014 Réduction de 50% de l investissement plafonnée à 45 000 en contrepartie d une durée de blocage de 5 ans + année de souscription

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

Une approche sur-mesure

Une approche sur-mesure L offre de services de HSBC Private Bank en France Le cœur de notre métier consiste à vous fournir des conseils de qualité et à mettre en œuvre les solutions d investissements permettant de répondre précisément

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 2013- INSTITUT DE L ENTREPRISE

LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 2013- INSTITUT DE L ENTREPRISE LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 213- INSTITUT DE L ENTREPRISE Helle Kristoffersen Directeur de la Stratégie TOTAL VOLATILITÉ DES MATIÈRES PREMIÈRES

Plus en détail

Les Web Conférences Cortal Consors

Les Web Conférences Cortal Consors Les Web Conférences Cortal Consors Des formations gratuites! Échangez en direct avec des experts un large choix de formations accessibles et interactives tout au long de l'année Comment diversifier ses

Plus en détail

Indicateurs des marché de gros du gaz mars 2011

Indicateurs des marché de gros du gaz mars 2011 Indicateurs des marché de gros du gaz mars 2011 Cahiers des indicateurs gaz Evolution des prix du gaz Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux infrastructures 2 Prix Day-ahead en France

Plus en détail

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012 18 Bd Montmartre 75009 Paris - Tél : 01 42 68 86 00 SINFONI Optima Fonds diversifié de droit français 1er juin 2012 «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Janvier - Mars 2001

Banque de la République d Haïti. Janvier - Mars 2001 Banque de la République d Haïti Janvier - Mars 2001 Table des matières Avertissement...5 I- Statistiques monétaires et financières Tableau 1.1 Principaux indicateurs monétaires...10 Tableau 1.2 Situation

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail