Économie de l Énergie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Économie de l Énergie"

Transcription

1 24

2 DE L AMONT DE L ÉNERGIE Économie de l Énergie DE L AVAL p 27 à 33 GESTION ET FINANCE TRADING ET TRANSPORT MARITIME 25

3 26

4 FRANÇAIS : ENE / EPE ANGLAIS : ENE / OPE Économie de la chaîne pétrolière 4 JOURS Avoir une vision d ensemble de la chaîne pétrolière, comprendre le fonctionnement des activités pétrolières de l amont à l aval et identifi er les enjeux économiques du secteur Toute personne du secteur énergétique et pétrolier, partenaires industriels, commerciaux et fi nanciers, personnel de l administration publique À l issue de cette formation, les participants de décrire les différents types de ressources énergétiques (conventionnelles, non conventionnelles, renouvelables, fossiles) d interpréter l évolution des facteurs affectant l offre et la demande en énergie (prix, technologie, réserves, géopolitique, géographie, environnement, etc.) d identifi er les acteurs de la scène énergétique et leurs grandes lignes stratégiques de décrire les grandes étapes de l amont pétrolier de distinguer les différents types de contrats pétroliers et d expliquer les principaux critères d évaluation économique d un projet pétrolier de résumer le fonctionnement des marchés pétroliers physiques et fi nanciers d expliquer l évolution du secteur du raffi nage et des marchés des produits pétroliers Quiz et jeu sur les fondamentaux du secteur énergétique Étude de cas sur l évaluation économique d un projet pétrolier Exercices sur le coût de transport d un cargo,sur la couverture fi nancière et sur les marges de raffi nage Jeux en équipes sur les facteurs infl uant le prix du baril, sur l amont pétrolier et sur le trading pétrolier SCÈNE ÉNERGÉTIQUE INTERNATIONALE Ressources énergétiques : défi nition, caractéristiques, facteur de conversion Histoire de l industrie pétrolière Stratégies des acteurs : pays producteurs, pays consommateurs, compagnies pétrolières nationales et internationales, parapétroliers, organisations internationales (OPEP, AIE, etc.) Demande d énergies, facteurs d évolution et scénarios Production de pétrole, d énergies Réserves énergétiques Challenge technologique Evolution du prix du pétrole, enjeux fi nanciers et politiques Contraintes géographiques Contexte environnemental international AMONT PÉTROLIER Phases et aspects technico-économiques de l Exploration-Production Estimation des réserves Critères économiques et méthode d évaluation d un projet pétrolier Contrats pétroliers et principe de partage de la rente minière TRADING PÉTROLIER Pratiques commerciales et formation des prix Marchés physiques (spot, forward) : fonctionnement, agences de cotation Introduction aux incoterms Pricing d une cargaison, taux de fret Marchés fi nanciers (futures) : fonctionnement, principe de la couverture AVAL PÉTROLIER Procédés et unités de raffi nage Capacités de raffi nage, projets, stratégies des acteurs Aspects économiques du raffi nage : investissements, coûts et marges Contraintes environnementales, carburants de substitution Marchés des produits pétroliers et commercialisation Stratégies marketing DE L ÉNERGIE DE L AMONT DE L AVAL TRADING ET TRANSPORT MARITIME Mélissa Clodic FR Mars Rueil EM FR Juin Rueil EM FR Oct Rueil EM GESTION ET FINANCE 27

5 FRANÇAIS : ENE / EGN ANGLAIS : ENE / ONE Économie de la chaîne gazière 4 JOURS Permettre aux participants de cerner les principaux enjeux économiques et contractuels de la chaîne gazière qui déterminent les caractéristiques de l industrie gazière Ingénieurs ou techniciens travaillant dans des sociétés pétrolières, gazières, du secteur énergétique ou du secteur banques / assurances / conseil désireux de mieux comprendre les activités gazières et leurs enjeux économiques À l issue de la formation, les participants de situer l industrie gazière dans son environnement énergétique et géopolitique d identifi er les activités gazières, les marchés et leurs réformes, les acteurs et leurs grandes lignes stratégiques de discerner de façon précise les différentes parties de la chaîne gazière et d analyser les fondamentaux économiques de cette chaîne d expliquer les points fondamentaux des contrats gaziers d évaluer les perspectives des marchés gaziers libéralisés Quiz Exemples de contrats - calculs sur les quantités Exercices sur les coûts des différents maillons de la chaîne gazière Données statistiques SCÈNE GAZIÈRE Place du gaz dans la demande énergétique : avantages et inconvénients face aux autres énergies Principales réserves, zones de production et potentiels de développement Du réservoir à la production : formation du gaz, exploration, développement et production Marchés gaziers internationaux Impact des gaz non-conventionnels sur l offre/la demande de gaz et sur les prix STRUCTURE ET COÛTS DE LA CHAÎNE GAZIÈRE : DU TRAITEMENT À LA DISTRIBUTION Chaîne gazière et coûts Traitement du gaz naturel Transport du gaz naturel Stockage et distribution du gaz naturel Chaîne GNL (Gaz Naturel Liquéfi é) Exemples de projets GTL (Gas To Liquid) Biogaz DIFFÉRENTS MARCHÉS GAZIERS Organisation des différents marchés gaziers Union Européenne et processus de libéralisation Marchés libéralisés (USA, Grande Bretagne) Marchés d importation (Japon) Marchés émergents CONTRATS GAZIERS LONG-TERME ET DE GNL Contexte contractuel de l amont gazier Grands principes des contrats gaziers à long terme Principes du take-or-pay, du netback, de l indexation et des formules de prix du gaz Principales clauses des contrats long terme COMMERCIALISATION DANS UN MARCHÉ LIBÉRALISÉ Impact de la libéralisation sur le marché français Concepts de la libéralisation et application Place du régulateur, développement des réseaux, points d échanges, transport, tarifi cation,... Relations contractuelles entre fournisseurs, transporteurs et distributeurs MARCHÉS SPOT ET À TERME DU GAZ Comment se vend le gaz : spot, long terme, à livraison différée Pourquoi, comment y accéder? Prix sur les différents marchés Instruments fi nanciers Stratégies de couverture et exemples de fonctionnement STRATÉGIES DES ACTEURS GAZIERS FACE À LA LIBÉRALISATION Stratégies des acteurs gaziers dans un marché monopolistique Enjeux et opportunités dans un contexte de libéralisation Rôle des compagnies pétrolières et gazières Convergence gaz-électricité Sylvie Chemineau FR Mars Rueil EM FR Mai Rueil EM FR Sept Rueil EM FR Nov Rueil EM 28

6 FRANÇAIS : ENE / EGL ANGLAIS : ENE / LGE Économie du Gaz Naturel Liquéfié 4 JOURS Permettre aux participants de cerner les principaux enjeux économiques et contractuels de la chaîne GNL (Gaz Naturel Liquéfi é) Cadres des industries pétrolières, gazières, du secteur énergétique, ou électrique, ou du secteur banques / assurances / conseil désireux de comprendre les activités GNL et leurs enjeux économiques SCÈNE GAZIÈRE ET ASPECTS ÉCONOMIQUES DE LA CHAÎNE GNL La demande gazière : débouchés et perspectives Évolution de la demande gazière, de la production et des réserves Le GNL : clé de la voûte de l internationalisation des fl ux gaziers La compétitivité de la chaîne GNL au sein de l offre gazière Développement des gaz non conventionnels et leurs impacts sur les marchés GNL Evolution des marchés GNL et détermination des prix Principaux marchés GNL : Japon, Corée du Sud, Inde, Chine, Bassin Atlantique Marketing GNL DE L ÉNERGIE À l issue de la session, les participants d analyser les aspects technicoéconomiques des maillons d une chaîne GNL d expliquer la structure de base des contrats GNL d identifi er les différents marchés du GNL et leurs évolutions d évaluer l importance du fi nancement dans les projets GNL Quiz Données statistiques Exemples de contrats ASPECTS TECHNIQUES DE LA CHAINE GNL GNL : produit, rappel de propriétés physiques, qualités du gaz Conception des maillons de la chaîne Principes, standards, bonnes pratiques, règles de dimensionnement Usines de liquéfaction, navires méthaniers, terminaux de réception Risques liés au GNL, étude des dangers, impact sur la conception Tour d horizon des terminaux méthaniers dans le monde Exploitation des terminaux méthaniers Ordre de grandeur des coûts capitaux d investissement et d exploitation Retour d expérience de projets internationaux L évaluation économique d un projet Les risques inhérents aux projets GNL et leurs impacts sur le fi nancement Les acteurs du fi nancement Structures et exemples de projets GNL CONTRATS DE GNL ET MARCHÉS GAZIERS Étude des clauses principales des contrats de long terme d achat et de vente de gaz naturel Mécanismes de prix Formules de prix, indexation, valeur net-back Impact de la libéralisation Cadre de l accès des tiers aux terminaux méthaniers de regazéifi cation Exemple de l accès des tiers aux terminaux français Coexistence de contrats long terme et de marchés de court terme : conséquences pour le GNL et pour les contrats 1,5 j 1,5 j GESTION ET FINANCE DE L AMONT DE L AVAL TRADING ET TRANSPORT MARITIME Sylvie Chemineau FR Juin Rueil EM 29

7 FRANÇAIS : ENE / ESE Économie des systèmes électriques 3 JOURS Comprendre le fonctionnement du secteur électrique et appréhender les enjeux économiques actuels Producteurs et consommateurs d électricité, partenaires industriels et commerciaux travaillant dans le secteur énergétique et électrique en particulier, personnel administratif dédié au domaine de l énergie À l issue de la formation, les participants de décrire les principaux aspects technico-économiques de la production, du transport et de la consommation d électricité de présenter les enjeux spécifi ques de la production d électricité, en particulier à partir des ressources renouvelables d énoncer les principales réglementations du secteur électrique d analyser les conséquences de la libéralisation des marchés de l électricité d expliquer le fonctionnement du trading d électricité dans un marché libéralisé de résumer le rôle des acteurs du secteur : producteur, fournisseur, régulateur, distributeur, etc. d expliquer l impact du passage des tarifs aux contrats d électricité Exercice sur les choix d investissement Études de cas réels Exemples de Bourses de l électricité Découverte de sites d informations de qualité, régulièrement mis à jour et utilisés par les professionnels PRODUCTION ÉLECTRIQUE ET DEMANDE EN ÉLECTRICITÉ Moyens de production : caractéristiques technico-économiques Externalités, prise en compte du CO2 Gestion de la demande d électricité, notion de courbe de charge Maîtrise de la demande en électricité (MDE), effi cacité énergétique Nouveaux usages (exemple : véhicules électriques) Eléments de gestion technico-économique d un système électrique, coûts marginaux Production décentralisée, intégration des énergies renouvelables intermittentes Choix d investissement RÉSEAU DE TRANSPORT ET RÉSEAU DE DISTRIBUTION Description physique des différents réseaux Investissements dans les réseaux Tarifi cation du transport et de la distribution : le TURPE Intégration de la production décentralisée et des énergies renouvelables intermittentes Stockage de l électricité, smart grids IMPACT DE LA LIBÉRALISATION SUR LA RÉGULATION Directives européennes Nouveaux acteurs : gestionnaire du réseau électrique, régulateur, etc. Conséquences de la libéralisation sur la gestion du système électrique Tarifi cation : loi NOME, évolution des prix, comparaisons internationales, etc. Obligations de capacité : vers un marché de la puissance TRADING D ÉLECTRICITÉ Marchés (gré à gré, organisé) et contrats (spot, forward, future) Spécifi cités du trading d électricité : de l intra-day (marché de l équilibrage) au long terme (2-3 ans) Introduction à la gestion du risque prix IMPACT DE LA LIBÉRALISATION SUR LES CONSOMMATEURS Découplage de la partie physique et de la partie commerciale Des prix de marchés au prix fi nal pour les consommateurs (tarifs, contrats) Couverture du risque prix : pour le commercial, pour le consommateur Impacts potentiels des compteurs «intelligents» Mélissa Clodic FR Avr Rueil EM FR Oct Rueil EM 30

8 FRANÇAIS : ENE / ECP ANGLAIS : ENE / ECF Économétrie et prévision 5 JOURS Savoir utiliser des outils économétriques en vue d effectuer des recherches de corrélations, des ajustements entre séries physiques ou économiques et réaliser des prévisions ou simulations ingénieurs, économistes et fi nanciers de tous secteurs d activité À l issue de la formation, les participants d utiliser les principales techniques économétriques de réaliser une estimation économétrique d effectuer des prévisions, en particulier dans le domaine de l énergie de construire des modèles d analyse des marchés fi nanciers Applications réalisées sur ordinateur (tests statistiques, développement de modèles économétriques, prévisions, simulations, mise en évidence de relations de cointégration et de causalité, etc.) à partir des logiciels Excel et Eviews BASES STATISTIQUES Statistiques descriptives (moyenne, médiane, écart-type, etc.), indices (Laspeyres, Paasche, Divisia) Tests statistiques (normalité, student, Fisher) Application : données sur l énergie (quantités, prix) MODÈLES DE RÉGRESSION LINÉAIRE ET PRÉVISION Modèles de régression linéaire simple et multiple, méthode des moindres carrés ordinaires, R2 Application : modèle de demande énergétique Tests statistiques de validation des modèles économétriques : auto-corrélation (Durbin- Watson, multiplicateur de Lagrange), hétéroscédasticité (White et Breusch-Pagan), multicolinéarité (BKW) Tests de détection des changements structurels dans un modèle de régression linéaire (Chow, Brown-Durbin et Evans) Application : analyse de l arbitrage entre le pétrole, le gaz et l électricité Prévision à partir d un modèle économétrique (propriétés des estimateurs, intervalle de prédiction) Application : prévisions à partir du modèle de demande énergétique ANALYSE DES SÉRIES TEMPORELLES ET PRÉVISION Modèle à partir de séries temporelles Méthodes de lissage pour des prévisions de court terme : techniques d extrapolation (moyenne mobile, décomposition saisonnière avec constante) Application : séries mensuelles de demande d énergie (avec saisonnalité), prévision sur un an Modèles auto-régressifs ARIMA (AutoRegressive Integrated Moving Average), tests évaluant les processus stochastiques (nombre de retards, stationnarité) Application : simulations à partir de modèles ARIMA 1,5 j DE L ÉNERGIE DE L AMONT DE L AVAL RELATION ENTRE SÉRIES TEMPORELLES : COINTÉGRATION ET CAUSALITÉ Introduction aux techniques de cointégration : test de racine unité (Dickey-Fuller, Phillips- Perron, KPSS), modèle d Engle et Granger, équilibre de long terme, modèle de correction d erreur (Error Correction Model : ECM) Test de causalité Application : techniques de cointégration sur les marchés pétroliers et gaziers Cointégration avec relations multiples : test de Johanson (max. eigenvalue et test Trace) sur un modèle VAR (Vectorial AutoRegressive) Application : modélisation de l équilibre entre les prix sur plusieurs places de marchés Changements structurels d un modèle de cointégration : dynamique de court terme et de long terme (test de Perron et test de Gregory et Hansen) TRADING ET TRANSPORT MARITIME CHANGEMENTS DE VOLATILITÉ SUR LES MARCHÉS ÉNERGÉTIQUES Modèles ARCH (AutoRegressive Conditional Heteroscedastic) Application : modélisation des changements de volatilité sur la dynamique de courtterme, ainsi que sur l équilibre de long-terme, sur les marchés pétroliers et gaziers GESTION ET FINANCE Mélissa Clodic FR Oct Rueil EM 31

9 FRANÇAIS : ENE / GNC ANGLAIS : ENE / UCG Economie des gaz non conventionnels 3 JOURS Appréhender les opportunités et les menaces liées au développement du gaz non conventionnel Toute personne du secteur énergétique et industriel, acteurs impliqués dans les projets de gaz non conventionnel (banques, assurances, conseil), personnel de l administration publique (collectivités, ministères, ) À l issue de la formation, les participants d expliquer les différents aspects de l exploration-production des gaz non conventionnels de localiser l offre de gaz non conventionnel et d évaluer les coûts de production associés de discuter les formules de prix et les contrats gaziers de défi nir l impact du gaz non conventionnel sur les formules de prix et le déséquilibre des marchés de décrire les risques environnementaux liés à la production de gaz non conventionnels d identifi er le potentiel de développement économique lié aux gaz non conventionnels Jeu et fi lm sur les fondamentaux techniques de l exploration-production des gaz non conventionnels Exercice sur le prix du gaz Analyses de plusieurs projets de gaz non conventionnel avec l intervenant : comparaison des coûts et des techniques de production employées Débats sur les enjeux sectoriels, environnementaux et économiques liés à la production de gaz non conventionnel EXPLORATION ET PRODUCTION DES GAZ NON CONVENTIONNELS Types de gaz conventionnels et non conventionnels (gaz de schiste, tight gas, coal bed methane, hydrates) Fracturation hydraulique et autres techniques d exploration-production Transport et traitement du gaz L OFFRE DE GAZ NON CONVENTIONNEL Les réserves de gaz naturel conventionnel et non conventionnels État des lieux de la production de gaz non conventionnels à l échelle mondiale et régionale Panorama des projets et des prospects (Amérique du Nord, Amérique Latine, Europe, Australie, etc.) : coûts de production et principaux acteurs GAZ NON CONVENTIONNELS ET MARCHÉS : OPPORTUNITÉS ET MENACES Formule de prix, indexation et contrats gaziers Déséquilibres des marchés Problématique de la commercialisation et son impact sur la libéralisation État des lieux des risques environnementaux Le gaz non conventionnel : facteur de réindustrialisation (secteur pétrochimique et industriel) Tour d horizon des politiques énergétiques liées au gaz non conventionnel Sylvie Chemineau FR Oct Rueil EM 32

10 FRANÇAIS : ENE / ENR Énergies renouvelables 4 JOURS Connaître les différentes fi lières de renouvelables, appréhender leurs marchés et les enjeux économiques et environnementaux liés à leur production Producteurs et consommateurs d énergie, toute personne impliquée dans les politiques énergétiques et les énergies renouvelables (collectivités, ministères, industriels, banques et conseil) À l issue de la formation, les participants de distinguer les différentes ressources énergétiques renouvelables de décrire l évolution des marchés relatifs aux renouvelables d identifi er les législations spécifi ques et communes aux renouvelables d expliquer les enjeux économiques et environnementaux relatifs aux renouvelables Quiz sur les différentes énergies renouvelables Débats sur les enjeux actuels Analyse des marchés carbone INTRODUCTION ÉNERGÉTIQUE Principe de l énergie Facteurs de conversion et émissions des différents types d énergie Bilan énergétique mondial et consommation sectorielle BIOMASSE Défi nitions, caractéristiques et production d énergie à partir de biomasse (bois énergie, biocarburants 1ère, 2ème et 3ème génération, biogaz) Situation géographique des ressources et potentiel de production Evolution des marchés, prix et principaux acteurs Législation spécifi que Confl its d usage direct (alimentation) et indirect (compétition pour la terre), impacts environnementaux HYDRAULIQUE ET ÉNERGIE MARINE Défi nitions, caractéristiques et production d énergie à partir d eau (grande et petite hydraulique, énergie marémotrice, hydrolienne et houlomotrice) Situation géographique des zones à haut potentiel Evolution des marchés, prix et principaux acteurs Législation spécifi que Géopolitique de l eau, impacts environnementaux SOLAIRE Défi nitions, caractéristiques et production d énergie à partir du soleil (solaire thermique, thermodynamique et photovoltaïque) Situation géographique des zones à haut potentiel Evolution des marchés, prix et principaux acteurs Législation spécifi que Problématique des terres rares et impacts environnementaux 0,25 j 0,75 j 0,75 j 0,75 j DE L ÉNERGIE DE L AMONT DE L AVAL ÉOLIEN Défi nitions, caractéristiques et production d électricité à partir d éoliennes (les différentes générations d éoliennes) Situation géographique des zones à haut potentiel Evolution des marchés, prix et principaux acteurs Législation spécifi que Impacts environnementaux et sociétaux GÉOTHERMIE Défi nitions, caractéristiques et production d énergie à partir de géothermie (très basse énergie, basse énergie, profonde, haute énergie) Situation géographique des zones à haut potentiel Evolution des marchés, prix et principaux acteurs Législation spécifi que Durabilité des installations TRADING ET TRANSPORT MARITIME PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES Politiques internationales communes aux énergies renouvelables (Protocole de Kyoto, Directives européennes, législations américaines, marchés de permis d émissions, etc.) Scénarios et perspectives d évolution GESTION ET FINANCE Mélissa Clodic FR Mars Rueil EM 33

A partner of excellence for oil and gas professional development. Économie-Management. Catalogue des formations. www.ifptraining.

A partner of excellence for oil and gas professional development. Économie-Management. Catalogue des formations. www.ifptraining. A partner of excellence for oil and gas professional development Économie-Management Catalogue des formations www.ifptraining.com Depuis près de 40 ans, IFP Training accompagne ses clients des industries

Plus en détail

Trading et. Transport Maritime

Trading et. Transport Maritime 64 DE L ÉNERGIE Trading et DE L AMONT Transport Maritime DE L AVAL p 67 à 73 GESTION ET FINANCE TRADING ET TRANSPORT MARITIME 65 66 Marchés pétroliers 3 JOURS FRANÇAIS : TRT / MTP ANGLAIS : TRT / OMT Expliquer

Plus en détail

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I CLUB DE NICE 5/12/2012 Le gaz naturel dans l Union Européenne

Plus en détail

Formations EViews FORMATIONS GENERALES INTRODUCTIVES INTRO : INTRODUCTION A LA PRATIQUE DE L ECONOMETRIE AVEC EVIEWS

Formations EViews FORMATIONS GENERALES INTRODUCTIVES INTRO : INTRODUCTION A LA PRATIQUE DE L ECONOMETRIE AVEC EVIEWS Formations EViews FORMATIONS GENERALES INTRODUCTIVES DEB : DECOUVERTE DU LOGICIEL EVIEWS INTRO : INTRODUCTION A LA PRATIQUE DE L ECONOMETRIE AVEC EVIEWS FORMATIONS METHODES ECONOMETRIQUES VAR : MODELES

Plus en détail

Énergie et Mondialisation

Énergie et Mondialisation Énergie et Mondialisation Il est fréquent d affirmer que de nombreuses questions énergétiques ou environnementales ne peuvent être posées correctement qu au niveau mondial. Résolument ancré dans le réseau

Plus en détail

Trading et Transport Maritime

Trading et Transport Maritime Trading et Transport Maritime Trading et Transport Maritime TRT / MTP TRT / OMT Marchés pétroliers Niveau : Perfectionnement 3 Jours Expliquer le fonctionnement des marchés pétroliers (bruts et produits),

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 2013- INSTITUT DE L ENTREPRISE

LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 2013- INSTITUT DE L ENTREPRISE LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 213- INSTITUT DE L ENTREPRISE Helle Kristoffersen Directeur de la Stratégie TOTAL VOLATILITÉ DES MATIÈRES PREMIÈRES

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

Assistance à la gestion des contrats de fourniture d électricité et de gaz Dans le contexte défini par la loi NOME Et la loi de la consommation 1 Suppression des TRV d électricité 2 Gestion tarifaire de

Plus en détail

Management financier d une entreprise pétrolière et gazière

Management financier d une entreprise pétrolière et gazière Gestion et Finance Gestion et Finance GIP / MFP GIP / FMC Management financier d une entreprise pétrolière et gazière 10 Jours Approfondir ses connaissances en comptabilité pétrolière et s initier à l

Plus en détail

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac FLEXIPAC: Optimisation d une production locale de sources d énergies renouvelables intermittentes par la flexibilisation des usages des pompes à chaleur résidentielles et tertiaires Philippe ANDRE, ULg-BEMS

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

Économie et management de l aval pétrolier

Économie et management de l aval pétrolier Économie de l Aval Économie de l Aval EAV / EAV Économie et management de l aval pétrolier 20 Jours Mod 1 - Niveau : Fondamentaux Mod 2 - Permettre aux participants d acquérir une vue globale des principes

Plus en détail

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité» Fédération mondiale des travailleurs scientifiques World Federation of scientifique Workers 85ème session du Conseil exécutif Symposium «Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

Plus en détail

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre Le soutien à la culture dans les pays où elle opère et le lien avec les traditions et les communautés locales sont un trait distinctif d eni : l importance du

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

Energies renouvelables et développement durable

Energies renouvelables et développement durable Energies renouvelables et développement durable Christian de Gromard AFD/TED, Transport et Energie Durable «Les Energies Renouvelables au service de l humanité» 40 ème anniversaire du congrès international

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Avec plus de 50 ans d expérience dans le secteur gazier, eni est l un des premiers opérateurs de gaz naturel en Europe, où elle

Plus en détail

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Congrès SATW, Yverdon 29-30 août 2008 G. Planche Directeur Déploiement HydroGen4, Berlin 1 Agenda La

Plus en détail

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz Modèle de marché Références de prix Membres Liquidité Panorama européen Service Système Equilibrage Couplage Afgaz 8 mars 2012

Plus en détail

Robert Guichet. Conférence DERBI Juin 2008

Robert Guichet. Conférence DERBI Juin 2008 Robert Guichet Conférence DERBI Juin 2008 Plan de l exposé 1) Introduction le bâtiment et l énergie les enjeux 2) Le projet Monitoring THPE les partenaires la réglementation l indicateur de performance

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

1 445 M 20 M 5 085 M. l efficacité énergétique. la durabilité. l innovation QUI SOMMES-NOUS? CHIFFRES 2013 PAYS : CLIENTS : RÉSULTAT NET : EBITDA :

1 445 M 20 M 5 085 M. l efficacité énergétique. la durabilité. l innovation QUI SOMMES-NOUS? CHIFFRES 2013 PAYS : CLIENTS : RÉSULTAT NET : EBITDA : QUI SOMMES-NOUS? Gas Natural Fenosa est une entreprise du secteur de l énergie, créée il y a plus de 170 ans et dont la renommée a dépassé les frontières. GAS NATURAL FENOSA Pionnière dans l approvisionnement

Plus en détail

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION COORDINATION GROUPE FILIALES & PARTICIPATIONS :

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION COORDINATION GROUPE FILIALES & PARTICIPATIONS : Bourse de l emploil Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION COORDINATION GROUPE FILIALES & PARTICIPATIONS : BRANCHE SIPEX E.111 (Bamako-Mali) E.112 Un Directeur de Projet (Bamako-Mali)

Plus en détail

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS LES SMART GRIDS DEVIENNENT REALITE SMART GRID ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS Date : 08/02/2011 Selon l IEA, entre 2010 et 2030 : - la croissance économique devrait engendrer une demande énergétique

Plus en détail

Trading Faire le lien entre nos productions et nos sites de transformation et approvisionner nos clients

Trading Faire le lien entre nos productions et nos sites de transformation et approvisionner nos clients PROFIL DU GROUPE UNE MAJOR PÉTROLIÈRE AVEC UN MODÈLE INTÉGRÉ Production de pétrole et de gaz Gaz Pétrochimie Pétrole Trading Faire le lien entre nos productions et nos sites de transformation et approvisionner

Plus en détail

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003)

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Consommation Taux d'indépendance énergétique Energie Electricité Pouvoir calorifique Consommation

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Forum du Club de Nice

Forum du Club de Nice Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie L impact du gaz US et des renouvelables sur le marché spot de l électricité en Europe Jacques PERCEBOIS Professeur à l Université de Montpellier I

Plus en détail

Le gaz naturel UN CARBURANT ÉCONOMIQUE ET PLUS PROPRE

Le gaz naturel UN CARBURANT ÉCONOMIQUE ET PLUS PROPRE Le gaz naturel UN CARBURANT ÉCONOMIQUE ET PLUS PROPRE Points d intérêt Marché du gaz naturel comme carburant Types de gaz naturel pour véhicules et approvisionnement Technologies éprouvées Cas types et

Plus en détail

E-SER : Electricité produite à partir de sources d énergie renouvelables

E-SER : Electricité produite à partir de sources d énergie renouvelables E-SER : Electricité produite à partir de sources d énergie renouvelables Systèmes de production d électricité à partir de SER Motivations au développement de l E-SER Mécanismes de soutien Marché des certificats

Plus en détail

Libéralisation du marché de l'électricité et du gaz en Belgique : mythes ou réalités? Le point de vue d'un outsider

Libéralisation du marché de l'électricité et du gaz en Belgique : mythes ou réalités? Le point de vue d'un outsider Libéralisation du marché de l'électricité et du gaz en Belgique : mythes ou réalités? Le point de vue d'un outsider Bruno Venanzi, Administrateur délégué Lampiris sa Table des matières 1. Présentation

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales Les tendances du marché de la production d électricité dans le monde Samir Allal La globalisation économique a favorisé une plus grande expression des mécanismes concurrentiels. Désormais la concurrence

Plus en détail

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Recherche & Développement MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Préparer l avenir énergétique Dans un contexte

Plus en détail

Étude sur le potentiel du stockage d énergies

Étude sur le potentiel du stockage d énergies Vendredi 14 novembre 2014 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com ENEA Consulting Identité Société de conseil indépendante de

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises Rendez-vous de l énergie Agents socio-économiques, Côte-Nord 23 février 2011 Patrick Déry, B.Sc., M.Sc. physicien, spécialiste en énergétique

Plus en détail

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF 07 juin 2011 Philippe TORRION Directeur Optimisation Amont/Aval et Trading Sommaire

Plus en détail

Consultation publique Evolution de l ATS et des obligations de stockage. Annexe

Consultation publique Evolution de l ATS et des obligations de stockage. Annexe Consultation publique Evolution de l ATS et des obligations de stockage Annexe 1 Le parc de stockage français est constitué de nombreux stockages saisonniers. Les stockages souterrains de gaz naturel sont

Plus en détail

OUVERTURE des MARCHÉS EUROPÉENS de l ÉNERGIE

OUVERTURE des MARCHÉS EUROPÉENS de l ÉNERGIE Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie OUVERTURE des MARCHÉS EUROPÉENS de l ÉNERGIE (GAZ & ÉLECTRICITÉ) Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I jacques.percebois@univ-montp1.fr

Plus en détail

La fin (annoncée) des énergies fossiles

La fin (annoncée) des énergies fossiles La fin (annoncée) des énergies fossiles Consommation annuelle et prévisions Pétrole, la production et la demande Avantages et utilisation du pétrole Réserves mondiales de pétrole et gaz naturel La fin

Plus en détail

CentraleSupélec Option Energie Année universitaire 2015-2016 LE TRONC COMMUN

CentraleSupélec Option Energie Année universitaire 2015-2016 LE TRONC COMMUN OPTION ENERGIE http://www.option-energie.ecp.fr LE TRONC COMMUN Le cursus de l Option Energie se compose d un tronc commun de formation générale à la problématique énergétique dont l ambition est de sensibiliser

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies Panorama des bioénergies en Europe Panorama des bioénergies en Europe Synthèse des informations existantes sur le sujet des bioénergies en Europe Sources : législation : Europa, portail de l Union européenne

Plus en détail

tél. 02 277 51 11 Pour les appels en provenance de l étranger : tél. + 32 2 277 51 11

tél. 02 277 51 11 Pour les appels en provenance de l étranger : tél. + 32 2 277 51 11 Le marché de l énergie en 2010 Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès 50 1210 Bruxelles N d entreprise : 0314.595.348 http://economie.fgov.be tél. 02 277 51

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS

RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS LIVRE BLANC Des industriels au service de l intelligence énergétique RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS Des propositions concrètes au service de la nouvelle organisation du marché énergétique - Version détaillée

Plus en détail

Une approche globale et intégrée

Une approche globale et intégrée COHERENCE ENERGIES Une intervention indépendante au cœur c de la transition énergétique des territoires COHERENCE ENERGIES 42 rue Agache 59840 PERENCHIES Tel. : 03 20 00 38 72 Email : contact@coherence-energies.fr

Plus en détail

100 % énergies renouvelables le projet Kombikraftwerk. Undine Ziller Agentur für Erneuerbare Energien 16 juin 2011

100 % énergies renouvelables le projet Kombikraftwerk. Undine Ziller Agentur für Erneuerbare Energien 16 juin 2011 100 % énergies renouvelables le projet Kombikraftwerk Undine Ziller Agentur für Erneuerbare Energien 16 juin 2011 L Agence pour les Energies Renouvelables : une plate-forme semi-publique = + Parrain fondateur

Plus en détail

UNE REFLEXION PREALBLE

UNE REFLEXION PREALBLE UNE REFLEXION PREALBLE NOUS N AVONS JAMAIS ETE AUSSI RICHES IL N Y A JAMAIS EU AUTANT DE PAUVRES QUI GERE LA REPARTITION? 1 ÉNERGIE ET TRANSITION Comprendre la situation est facile Ce qu il faut faire

Plus en détail

Dossier de presse 18 avril 2013. Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie

Dossier de presse 18 avril 2013. Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie 18 avril 2013 Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie 1 Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie PARTIE I Un marché de gros du gaz

Plus en détail

Total Privilège Durée d investissement conseillée Éligibilité

Total Privilège Durée d investissement conseillée  Éligibilité Total Privilège Instrument financier émis par Natixis SA (Moody s : A2, Fitch : A, Standard & Poor s : A au 20 novembre 2014) dont l investisseur supporte le risque de crédit. Total Privilège est une alternative

Plus en détail

Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables. Président

Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables. Président Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables Panorama 211 Olivier Appert, Président DEV Panorama 211 IFP Energies nouvelles Bonjour,

Plus en détail

Energies Renouvelables: un moteur principal du développement durable en Algérie

Energies Renouvelables: un moteur principal du développement durable en Algérie Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique Centre de Développement des Energies Renouvelables

Plus en détail

LE TOUR DU MONDE DES ÉNERGIES

LE TOUR DU MONDE DES ÉNERGIES Blandine Antoine Élodie Renaud LE TOUR DU MONDE DES ÉNERGIES Sommaire Préface... 11 Introduction... 15 I. LA PRODUCTION D ÉNERGIE Introduction à la production d énergie... 31 Thème 1 Énergies Fossiles...

Plus en détail

Contribution au débat sur le Livre Vert «Vers une stratégie européenne de sécurité d approvisionnement énergétique»

Contribution au débat sur le Livre Vert «Vers une stratégie européenne de sécurité d approvisionnement énergétique» Contribution au débat sur le Livre Vert «Vers une stratégie européenne de sécurité d approvisionnement énergétique» Nom Gérard MESTRALLET, Président Directeur Général Jean -Pierre HANSEN, Directeur Général

Plus en détail

Transition énergétique Un regard complet sur les coûts, les performances, la flexibilité et les prix des énergies

Transition énergétique Un regard complet sur les coûts, les performances, la flexibilité et les prix des énergies CAHIER N 11 Transition énergétique Un regard complet sur les coûts, les performances, la flexibilité et les prix des énergies SYNTHESE Reproduction autorisée sans droit avec mention d origine obligatoire

Plus en détail

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part B : FR0010789784 Part C : FR0010800300 Dénomination : AFIM EONOS 5 Forme juridique : FCP de droit français Compartiments/nourricier

Plus en détail

Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement

Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement GSE 2011-2012 I.1 Que représente : - 1 kcal en kj? : 1 kcal = 4,187 kj - 1 frigorie (fg) en kcal? : 1 fg = 1 kcal - 1 thermie (th) en kcal? : 1

Plus en détail

ÉVOLUTION DES RÉSEAUX DÉFIS D UN DISTRIBUTEUR. Jacques Mauron Directeur Distribution Energie

ÉVOLUTION DES RÉSEAUX DÉFIS D UN DISTRIBUTEUR. Jacques Mauron Directeur Distribution Energie ÉVOLUTION DES RÉSEAUX DÉFIS D UN DISTRIBUTEUR Jacques Mauron Directeur Distribution Energie Sommaire Grands axes politiques initiateurs La production décentralisée, une actualité Raccordement des producteurs

Plus en détail

Expert en technologies de pointe pour applications en gaz industriel, énergie propre, GNL et hydrocarbures. www.cryostar.com

Expert en technologies de pointe pour applications en gaz industriel, énergie propre, GNL et hydrocarbures. www.cryostar.com Expert en technologies de pointe pour applications en gaz industriel, énergie propre, GNL et hydrocarbures www.cryostar.com L esprit Cryostar Leader commercial et technologique Cryostar est à la pointe

Plus en détail

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire GNIGBOGNIMA Siriki N CHO Pâcome Chargés d études à la Direction Générale de l Energie Dakar, 18-21 octobre

Plus en détail

Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique

Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique Auteur: Rémy Rigo-Mariani Equipe LAPLACE: X. Roboam, Groupe GENESYS S. Astier, Groupe GENESYS B. Sareni, Groupe

Plus en détail

Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport

Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport Camille GROSJEAN, CEA Grenoble, Institut National de l Energie Solaire (Chambéry) Ingénieur-chercheur, doctorant

Plus en détail

Les Ressources énergétiques

Les Ressources énergétiques AGIR : Défis du XXIème siècle Chapitre 17 Partie : Convertir l énergie et économiser les ressources Compétences attendues : - Recueillir et exploiter des informations pour identifier des problématiques

Plus en détail

La nouvelle grande révolution. pure energy

La nouvelle grande révolution. pure energy La nouvelle grande révolution pure energy Scénario mondiale 1998 Protocole de Kyoto Obligation pour 184 Nations les pays Objectif Réduire les émissions de gaz participants: à effet de serre dans le monde.

Plus en détail

Stockage massif de l énergie: un impératif pour réussir le mix énergétique de demain?

Stockage massif de l énergie: un impératif pour réussir le mix énergétique de demain? Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie Stockage massif de l énergie: un impératif pour réussir le mix énergétique de demain? Quelques éléments de prospective en matière électrique Jacques

Plus en détail

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER ÉLECTRICITÉ, J ACHÈTE! L ÉLECTRICITÉ, nécessaire à tous, est présente partout avec ses usages éclairage (dont éclairage public),

Plus en détail

Smart grids for a smart living Claude Chaudet

Smart grids for a smart living Claude Chaudet Smart grids for a smart living Claude Chaudet 1 Institut Mines-Télécom Les smart grids en quelques mots Modernisation des réseaux électriques Utilisation des technologies de l information et de la communication

Plus en détail

Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2. Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008

Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2. Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008 Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2 Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008 Supply Chain Verte: Pourquoi les entreprises doivent-elles agir? Réglementation et incitations

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 1 L ÉVÉNEMENT 2014 : FORTE BAISSE DU PRIX DU BARIL Source : UFIP avec des données Reuters 2 1 Marchés

Plus en détail

DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD

DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD Désenclavement nordique du pétrole par un jumelage éolien - micrognl

Plus en détail

La prévision est un art difficile de manière générale, mais c est

La prévision est un art difficile de manière générale, mais c est Noémie Jess Dorian Roucher Département de la conjoncture Jean-Baptiste Bernard Guillaume Cléaud Département des études économiques La prévision est un art difficile de manière générale, mais c est particulièrement

Plus en détail

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids «Smart grids au carrefour des enjeux technologiques et sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild l'essentiel Milliards d euros de

Plus en détail

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014 AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part A : FR0011619345 Part B : FR0011619352 Part C : FR0011619402 Dénomination : AFIM MELANION DIVIDENDES Forme juridique

Plus en détail

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique Les grands chantiers du Smart Grid français vers une feuille de route technologique Bogdan ROSINSKI pôle S2E2 SMART ELECTRICITY CLUSTER ASPROM Conférence «Maîtrise de l'énergie» Paris 6 avril 2011 Sommaire

Plus en détail

Liste des notes techniques... xxi Liste des encadrés... xxiii Préface à l édition internationale... xxv Préface à l édition francophone...

Liste des notes techniques... xxi Liste des encadrés... xxiii Préface à l édition internationale... xxv Préface à l édition francophone... Liste des notes techniques.................... xxi Liste des encadrés....................... xxiii Préface à l édition internationale.................. xxv Préface à l édition francophone..................

Plus en détail

Présentation des projets de recherche BLOWOUT et METANE. Journée technique du Cedre. Brest 14 novembre 2013

Présentation des projets de recherche BLOWOUT et METANE. Journée technique du Cedre. Brest 14 novembre 2013 Présentation des projets de recherche BLOWOUT et METANE Journée technique du Cedre Brest 14 novembre 2013 1 Déroulement Fiches techniques Contexte Description technique Démonstration Questions 2 Fiches

Plus en détail

SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE

SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE Diapositive 1 SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE Mastère OSE janvier2011 Diapositive 2 LA FILIÈRE ÉNERGÉTIQUE, CAS DE L ÉLECTRICITÉ EN FRANCE Diapositive 3 La filière énergétique Pour quels

Plus en détail

La gestion opérationnelle de la météosensibilité. La prévision météorologique et hydrologique au cœur de l Économie et de la Société

La gestion opérationnelle de la météosensibilité. La prévision météorologique et hydrologique au cœur de l Économie et de la Société La gestion opérationnelle de la météosensibilité La prévision météorologique et hydrologique au cœur de l Économie et de la Société La société METNEXT METNEXT en bref Notre métier : L assistance aux entreprises

Plus en détail

Ingénierie du stockage souterrain de Gaz Naturel. Jacques GRAPPE, GEOSTOCK

Ingénierie du stockage souterrain de Gaz Naturel. Jacques GRAPPE, GEOSTOCK Ingénierie du stockage souterrain de Gaz Naturel Jacques GRAPPE, GEOSTOCK Ingénierie du stockage souterrain de gaz naturel: aujourd hui et demain 1. Généralités 2. Les principales composantes d un stockage

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

Définir la transition énergétique, décrypter un «consensus ambigu» Aurélien Evrard Université Paris 3 ICEE / Sciences Po CEE

Définir la transition énergétique, décrypter un «consensus ambigu» Aurélien Evrard Université Paris 3 ICEE / Sciences Po CEE Définir la transition énergétique, décrypter un «consensus ambigu» Une comparaison franco-allemande Aurélien Evrard Université Paris 3 ICEE / Sciences Po CEE Congrès de l ACFAS, Montréal, 14-15 mai 2014

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C «Smart Grid et Compteurs communicants : Quelles conséquences sur la gestion de la consommation et de la production d énergie pour les bâtiments du 21 ème siècle?» Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule

Plus en détail

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen GDF SUEZ Branche Energie Europe et International Jean-Pierre Hansen Chiffres clés opérationnels * Un leader mondial pour le gaz et l'électricité Leader de l'électricité au Benelux Positions importantes

Plus en détail

Comparaison avec quelques sources d'énergie : Les systèmes non thermodynamiques : Comparaison avec le photovoltaïque : Comparaison avec l'éolien :

Comparaison avec quelques sources d'énergie : Les systèmes non thermodynamiques : Comparaison avec le photovoltaïque : Comparaison avec l'éolien : Comparaison avec quelques sources d'énergie : Toutes les énergies renouvelables ont pour origine l énergie solaire, mais elle est sous une forme de plus en plus dégradée et de moins en moins dense, par

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail