éléments de comptage des incendies volontaires de véhicules en 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "éléments de comptage des incendies volontaires de véhicules en 2012"

Transcription

1 Fiche thématique n 23 2 éléments de comptage des incendies volontaires de véhicules en 2012 Devant l ineistence d une source statistique permettant un décompte national et ehaustif du nombre d incendies volontaires de véhicules, l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénale (ONDRP) opère chaque année depuis 2011 un recueil de données auprès de chacun des services intervenant au cours ou à la suite d incendies de véhicules. Quatre statistiques différentes sont disponibles : les faits constatés d incendies volontaires (de véhicules et d autres types de biens publics ou privés) enregistrés par la police et la gendarmerie, comptés par procédures ; les interventions de Police-Secours pour incendies de véhicules (volontaires ou non), comptés par nombre d interventions ; les interventions des sapeurs-pompiers pour incendies de véhicules (volontaires ou non), comptés par nombre d interventions ; les véhicules incendiés (volontairement ou non) ayant fait l objet de dédommagement par les compagnies d assurance, comptés par véhicules. Aucun de ces indicateurs ne permet de dénombrer avec eactitude le nombre d incendies volontaires de véhicules et les écarts entre les volumes mesurés par chacune des sources ne permettent pas non plus d en obtenir un ordre de grandeur précis. En 2012, faits constatés d incendies volontaires ont été enregistrés par la police et la gendarmerie. Cette même année, interventions ont été menées par Police-Secours pour des incendies de véhicules, les sapeurs-pompiers sont intervenus à reprises pour des feu de véhicules, et véhicules incendiés ont fait l objet d un remboursement de la part des compagnies d assurance. Si ces quatre indicateurs présentent chacun des limites, différentes, au regard du sujet étudié, qui epliquent au moins en partie les écarts de volume observés, leurs variations annuelles présentent cependant des tendances similaires entre 2007 et Entre 2011 et 2012, le nombre de faits constatés d incendies volontaires a diminué de 7,1 %. Celui des interventions de Police-Secours pour incendies de véhicules est en baisse de 5,3 %. Cette baisse, déjà évoquée dans la publication Repères n 21 de l Observatoire, est confirmée par les chiffres des sapeurs-pompiers et des compagnies d assurance publiés en cours d année 2012 : le nombre d interventions des sapeurs-pompiers pour incendies de véhicules diminue de 4,5 % entre 2011 et 2012 et celui des véhicules incendiés ayant fait l objet d un dédommagement par les compagnies d assurance baisse de 2 %. Ces nouvelles statistiques semblent confirmer l hypothèse que, pour la troisième année consécutive, le nombre d incendies volontaires de véhicules, dans sa partie portée à la connaissance des administrations, est orienté à la baisse. Rappel : les indicateurs disponibles pour la mesure du nombre d incendies volontaires de véhicules Les incendies volontaires de véhicules peuvent être définis comme la destruction d un véhicule, partielle ou totale, par le feu du fait de l action volontaire d un individu. Les peines encourues pour ces infractions sont décrites au sein de la section «Des destructions, dégradations et détériorations dangereuses pour les personnes» du code pénal. L article indique que «la destruction, la dégradation ou la détérioration d un bien appartenant à autrui par l effet d une substance eplosive, d un incendie, ou de tout autre moyen de nature à créer un danger pour les personnes est punie de di ans d emprisonnement et de d amende». à l article précédent, le L , le cas des incendies résultant d un «manquement à une obligation de sécurité ou de prudence prévue par la loi» est évoqué et permet d introduire l un des principau problèmes lié au comptage des incendies de véhicules, soit la capacité à distinguer les incendies volontaires des incendies involontaires. Il apparaît aussi que le code pénal considère indifféremment les actes visant les «biens appartenant à autrui» de ceu visant spécifiquement des véhicules. D un point de vue statistique, l absence d un article du code pénal traitant eclusivement d un type d actes rend leur mesure plus complee car elle signifie le plus souvent qu ils ne sont pas comptés distinctement. Deu actions des policiers et des gendarmes peuvent donner lieu à l établissement de statistiques sur les véhicules incendiés (volontairement ou non) : les interventions sur le terrain et l enregistrement des déclarations des victimes, et notamment des

2 Tableau Tableau Les Les indicateurs indicateurs décrits décrits par par l ONDRP l ONDRP pour pour la la mesure mesure des des incendies incendies volontaires volontaires de de véhicules. Incendies Incendies Incendies Unité de Champ de volontaires Tableau Source 1. Les indicateurs volontaires involontaires compte décrits par l'indicateur l ONDRP pour la mesure des incendies volontaires d'autres de véhicules. de véhicules de véhicules biens Faits constatés par la Incendies Etat 4001* Procédure police et la Incendies Incendies Unité de Champ de volontaires Source gendarmerie volontaires involontaires compte l'indicateur d'autres Interventions de Police- de véhicules de véhicules biens INVU Interventions Secours pour incendies Faits de véhicules constatés par la Etat 4001* Procédure police Interventions et la des Pompiers Interventions gendarmerie Sapeurs-pompiers pour Interventions feu de véhicules de Police- INVU Assurances Interventions Véhicule Secours Véhicules pour incendiés incendies de ayant véhicules fait l'objet d'un Interventions remboursement des par les Pompiers Interventions Sapeurs-pompiers compagnies pour feu d'assurance de véhicules Véhicules incendiés = type d incendie recensé par l indicateur = type d incendie recensé * par inde l indicateur 62 et 63 ayant fait l'objet d'un Assurances Source : ONDRP Véhicule remboursement par les * inde 62 et 63 compagnies Note de lecture : l Indicateur national des violences urbaines (INVU) permet de recenser Source le : nombre ONDRP d'assurance d interventions Note de lecture de Police-Secours : L Indicateur pour national des des incendies violences de urbaines véhicules. (INVU) Ces interventions permet de recenser visent des le incendies nombre volontaires d interventions de véhicules, de Police-secours dont notamment pour des ceu incendies qui ont de été véhicules. commis dans = Ces type le interventions cadre d incendie de «violences recensé visent des par urbaines l indicateur incendies», et volontaires de véhicules, dont notamment ceu qui ont été commis dans le cadre de «violences * urbaines inde 62», et et également des incendies involontaires de véhicules. 63 également des incendies involontaires de véhicules. Source : ONDRP Note de lecture : L Indicateur national des violences urbaines (INVU) permet de recenser le nombre d interventions Schéma 1. Le de périmètre Police-secours des différents pour des types incendies d incendies de véhicules. présentés Ces par interventions l ONDRP. visent des incendies volontaires de véhicules, dont notamment ceu qui ont été commis dans le cadre de «violences urbaines», et également des incendies involontaires de véhicules. Fiche thématique n 23 Schéma Le Le périmètre des différents des différents types d incendies types d incendies présentés présentés par l ONDRP. par l ONDRP. 3 Source : ONDRP Remarque : Ce schéma est uniquement présenté à titre illustratif. En particulier, la taille des cadres utilisés ne se veut pas représentative de l importance de chaque catégorie d incendie dans l ensemble des incendies qui sont commis ou portés à la connaissance des administrations. Source : ONDRP Source : ONDRP Remarque :: ce Ce schéma est est uniquement présenté à à titre titre illustratif. En En particulier, la taille la taille des des cadres cadres utilisés utilisés ne se ne se veut pas représentative de l importance de chaque catégorie d incendie dans l ensemble des incendies qui veut pas représentative de l importance de chaque catégorie d incendie dans l ensemble des incendies qui sont sont commis ou portés à la connaissance des administrations. commis ou portés à la connaissance des administrations.

3 Fiche thématique n 23 4 plaintes. Les services d incendies et de secours, qui sont appelés pour éteindre les incendies, et les compagnies d assurance, qui fournissent des contrats prévoyant l indemnisation en cas de sinistre, sont aussi des acteurs pouvant fournir des éléments de mesure. Les «incendies volontaires de véhicules», dont on souhaite effectuer le dénombrement, sont, pour les policiers, gendarmes, pompiers ou assureurs, appréhendés à l aide d outils dont l objet principal est d établir des statistiques d activité et non d établir un décompte ehaustif. De plus, les chiffres établis par les différents intervenants ne se rapportent pas au mêmes unités de comptage : selon la source, il peut s agir du nombre de véhicules incendiés, mais l unité de compte peut aussi être la procédure établie par la police ou la gendarmerie, ou l intervention sur le terrain des services de secours. Le souhait de synthétiser les informations disponibles sur la question des incendies volontaires de véhicules conduit à s intéresser à des chiffres ayant des périmètres différents et ne pouvant pas être directement comparés entre eu. L état 4001 : des incendies volontaires comptés par procédure sans possibilité de distinguer les véhicules L outil d enregistrement des crimes et délits appelé «état 4001» est la source des indicateurs statistiques de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) sur la délinquance enregistrée. Ils sont notamment publiés dans ses bulletins mensuels et le bulletin annuel. Il recense les crimes et délits non routiers constatés par les services de police et les unités de gendarmerie, à l aide d une nomenclature d une centaine d inde d infractions. Les incendies volontaires de véhicules sont des infractions de type «destructions et dégradations» composant l indicateur des atteintes au biens et sont recensés au sein des inde 62 («incendies volontaires de biens publics») et 63 («incendies volontaires de biens privés»). Ces derniers permettent de dénombrer les procédures établies par la police et la gendarmerie nationales pour incendies volontaires, qui ne comprennent pas uniquement les incendies volontaires de véhicules, mais également des incendies volontaires d autres types de biens (locau, habitations ). Ces deu inde ne permettent qu une distinction entre les incendies visant les biens publics (locau publics comme les bibliothèques ou les écoles, véhicules administratifs, etc.) de ceu visant des biens privés (habitations, commerces, entrepôts, véhicules, etc.). à ce jour, seul l inde 68 intitulé «Destructions et dégradations de véhicules privés (hors attentats et incendies)» concerne spécifiquement les véhicules mais pour des atteintes autres que les incendies et les attentats. Il convient également de noter que le nombre de procédures établies ne peut être confondu avec le nombre effectif de véhicules incendiés. Une procédure peut, dans certains cas, dénombrer plusieurs véhicules incendiés et ne prend pas en compte les véhicules incendiés par propagation de l incendie initial. L ONDRP n a pas connaissance des motivations qui ont conduit à constituer la nomenclature telle qu elle eiste aujourd hui et sans modification depuis On peut cependant noter que l eistence d un inde de l état 4001 uniquement consacré au incendies volontaires de véhicules simplifierait l approche statistique du phénomène. L Indicateur national des violences urbaines : les interventions de Police-Secours 1 pour incendies de véhicules L Indicateur national des violences urbaines (INVU), mis en place début 2005 par la Direction générale de la Police nationale (DGPN), a pour objet de recenser des actes dits de «violences urbaines» (tableau 1 et schéma 1) dont les policiers (y compris ceu de la préfecture de Police) et les gendarmes ont connaissance. Cet indicateur n est pas un chiffre unique mais un tableau de bord issu de différentes sources statistiques. Ce tableau est composé de neuf lignes correspondant à autant d inde (à ne pas confondre avec ceu de l état 4001), dont un concerne les incendies de véhicules. L inde «Incendies de véhicules» permet de mesurer, d après sa définition dans l INVU, «le nombre d interventions de Police secours pour des incendies de véhicules, sans aucune discrimination liée à l origine ou au nombre de véhicules incendiés». Cet inde ne propose donc pas un comptage des incendies de véhicules mais des interventions de Police secours, qui peuvent avoir lieu pour un ou plusieurs véhicules incendiés. Une intervention qui concerne plusieurs véhicules incendiés peut notamment faire suite à une propagation de l incendie initial d un véhicule. De plus, l indicateur ne distingue pas les incendies volontaires des incendies involontaires (d origine accidentelle, par eemple). Les données de l indicateur sont établies pour chaque mois au cours de la première quinzaine du mois suivant. Les interventions des sapeurs-pompiers pour des feu de véhicules Les services d incendie et de secours, et plus particulièrement les sapeurs-pompiers militaires, professionnels ou volontaires, sont généralement conduits à intervenir sur les véhicules incendiés, notamment pour les cas où le feu est actif au moment de la constatation. Ces interventions sont comptabilisées et des statistiques sont publiées chaque année par la direction (1) Intervention des services de police ou des unités de la gendarmerie suite à un appel au numéro «17».

4 Variations annuelles en volume Variations annuelles en % ,5 + 11,2-3,0-3,6-5,3-14,8 Source : Indicateur national des violences urbaines (INVU), DCSP Traitement ONDRP Tableau 2. Les faits constatés, par la police et la gendarmerie, d incendies volontaires entre 2007 et En 2012, les sapeurs-pompiers ont réalisé interventions pour des feu de véhicules (tableau 4). Ce nombre comprend toutes les interventions impliquant un Variations 2007/2012 feu de véhicule, quel que 2007 soit son 2008 origine, 2009 volontaire ou 2010 accidentel, 2011 ou son 2012 mode de (en volume propagation. Le nombre d interventions des pompiers enregistrées en 2011 est et en %) relativement supérieur, environ une fois et demi plus élevé, que celui de Police Secours Nombre ou de faits des faits constatés constatés d incendies volontaires d'incendies volontaires L ONDRP manque d informations précises pour epliquer l écart avec le chiffre Variations annuelles etrait en volume de l INVU ayant - en - 4 commun la notion - d intervention avec - celui des Variations annuelles sapeurs-pompiers. en % On ignore, - - par 10,7 eemple, + 10,9 si une intervention - 4,4 des - 7,6 pompiers - 7,1 pour - 18,8 un incendie de véhicule peut se faire sans présence de la police ou de la Source : état 4001 annuel, gendarmerie DCPJ et si cette présence, lorsqu elle n est pas consécutive Source : état à un 4001 appel annuel, au DCPJ 17 «Police secours» sera comptée dans l INVU en tant qu intervention. Si leur En 2012, volume 39 est 902 plus interventions élevé que celui de des Police interventions secours pour de Police des secours, incendies les de variations véhicules Tableau annuelles 3. ont Les interventions été du recensées nombre de d interventions Police-Secours dans l Indicateur des pour national pompiers des incendies des présentent violences de véhicules également urbaines entre 2007 les (tableau mêmes et ). tendances Le nombre que les d interventions deu précédents est, indicateurs. en niveau, légèrement supérieur au nombre de faits Selon constatés le groupement d incendies volontaires des entreprises ( faits mutuelles constatés d assurance en 2011). (GEMA), Variations Cet indicateur connait, comme les deu autres, deu variations opposées, proches de véhicules ont fait celles Cette mesurées proimité par ne les doit 2007 l objet d un autres cependant sources dédommagement pas Le donner nombre 2009 l impression d interventions 2010 de la part que ces de 2011 des entreprises 2007/2012 pompiers chiffres sont 2012 pour de feu même (en volume mutuelles d assurance en 2011 (tableau 5). C est le seul chiffre, parmi ceu dont de nature. véhicules Elle diminue pourrait de 8,7 s epliquer % entre 2007 par et le 2008 fait (- que, si interventions) l unité de compte et cette diffère, baisse et les en %) dispose l ONDRP, dont l unité de compte est le véhicule. Ce chiffre ne peut pas pour Nombre d'interventions est, recensements comme pour les effectués statistiques dans de les l état deu 4001 cas et sont de l INVU, similaires. suivie En d une particulier, hausse similaire manière autant être confondu de avec le total des véhicules incendiés volontairement car il n intègre Police secours en d appréhender volume pour incendies et pourcentage les cas 46 d un 814 (+ incident 9,140 %, 496 unique soit impliquant interventions). 43 de 701 multiples véhicules incendiés pas les véhicules incendiés et non indemnisés dans le cadre d un contrat souscrit avec un de véhicules pourrait être identique. Une procédure décrivant 10 véhicules incendiés est sans doute la 2 assureur, 685 interventions et comprend de moins des véhicules sont enregistrées incendiés entre de façon 2009 involontaire et 2010, soit ou accidentelle. une baisse de 4 Variations annuelles conséquence volume d une unique - intervention %. Il diminue à nouveau entre 2010 et 2011 de 5,3 % ( interventions). Comme L unité de compte ne permet donc pas de considérer ce chiffre différemment des autres, Variations pour annuelles En les 2007, en autres % le nombre sources, d interventions le nombre - - d interventions 13,5 est légèrement + 11,2 des supérieur sapeurs-pompiers - 3,0 à celui - 3,6 des pour faits - feu 5,3 constatés de - 14,8 soit un indicateur indirect du phénomène d incendies volontaires de véhicules. De plus, la véhicules précision d incendies baisse du chiffre volontaires de 4,5 %: 46 ( interventions) et 46 entre 032 faits 2011 constatés. et Le volume nombre des Source est donnée : Indicateur à la national centaine des près violences et ne urbaines permet (INVU), pas DCSP de conclure Traitement que ONDRP celuici est Source : Indicateur d interventions national eact. des des violences sapeurs-pompiers Police urbaines secours (INVU), pour enregistrées DCSP incendies Traitement de en ONDRP véhicules 2011 confirme est en donc revanche la convergence légèrement en inférieur tendance à observée celui des avec faits les autres constatés sources en lors 2008 de (40 la précédente 496 interventions étude. et faits Le constatés), nombre de ainsi véhicules qu en incendiés 2009 (45 ayant 042 interventions fait l objet d un et 45 dédommagement 581 faits constatés). de 2007 En était 2010, En légèrement 2012, les les deu indicateurs inférieur sapeurs-pompiers à sont très véhicules ont réalisé proches (49 en niveau véhicules). 073 interventions ( Il interventions connait, pour comme des et 43 les feu 568 trois Tableau faits de Tableau 4. Les véhicules interventions 4. Les interventions (tableau des 4). sapeurs-pompiers des Ce sapeurs-pompiers nombre comprend pour pour feu feu toutes de de véhicules véhicules interventions entre entre impliquant et et précédents constatés). indicateurs, deu variations opposées et de forte ampleur entre 2007 un et feu 2009 de : véhicule, une baisse quel de 12,1 que soit % (- son origine, véhicules) volontaire entre 2007 ou accidentel, et 2008, suivie ou son d une mode hausse de propagation. Les variations annuelles du nombre d interventions de Police secours sont par conséquent Variations de 14,9 % (+ Le nombre véhicules) d interventions entre 2008 et des pompiers enregistrées en 2011 est relativement 2007/2012 proches de supérieur, celles des 2007 environ faits une constatés 2008 fois et d incendies demi 2009 plus élevé, volontaires que celui 2011 Comme de Police pour 2012 Secours les faits (en volume ou Comme constatés, des faits pour constatés le les nombre trois d incendies autres d interventions indicateurs, volontaires. de le Police nombre secours de véhicules pour incendies incendiés de ayant véhicules fait et en %) l objet connait, d un entre dédommagement 2007 et 2009, par deu les variations compagnies annuelles d assurance opposées, diminue supérieures entre 2009 en valeur et Nombre d'interventions L ONDRP des manque d informations précises pour epliquer l écart avec le chiffre absolue Cette à 10 baisse % : - de 13,5 2 % entre ( véhicules) et 2008 (- est légèrement interventions) moins et prononcée + 11,2 % que entre sapeurs-pompiers etrait pour feu de l INVU 67 ayant 192 en 61 commun la 929 notion 64 d intervention avec 58 celui 073 celles des de véhicules 2008 des et 2009 trois (+ autres indicateurs interventions). mais demeure d un ordre de grandeur relativement sapeurs-pompiers. On ignore, par eemple, si une intervention des pompiers pour proche. Il diminue à nouveau entre 2010 et 2011, de 8,9 %, soit véhicules de Variations annuelles En 2010, un en incendie volume il diminue de de véhicule 3 %- par peut - rapport se faire à sans 580 (- présence interventions). de - la police Entre - ou de 2010 la et moins. 2011, gendarmerie le nombre et d interventions si cette de Police connaît une baisse de 3,6 % ( Variations annuelles en % - présence, - 8,7 lorsqu elle + 9,1 n est pas - 4,0 consécutive - 5,3 à un appel - 4,5 au - 13,6 Entre interventions), «Police et secours d ampleur 2012,» le sera équivalente nombre comptée à de dans celle véhicules l INVU de 2009/2010, en tant incendiés qu intervention. mais ayant inférieure l objet à celle d un des dédommagement Source faits : constatés. Statistiques des par services une compagnie d incendie et de d assurance secours, Direction diminue de la sécurité de 2 civile %, soit Traitement environ ONDRP 900 Source : Statistiques Si leur volume des services est d incendie plus élevé et de que secours, celui Direction des interventions de la sécurité civile de Police Traitement secours, ONDRP véhicules incendiés de moins. les variations annuelles Il diminue du à nombre nouveau d interventions entre 2011 et des 2012, pompiers de 5,3 présentent % ( également faits constatés), les mêmes soit une tendances baisse à que nouveau les deu moins précédents prononcée indicateurs. que celle des faits constatés, dont le nombre varie Tableau d environ 5. Les 7 véhicules %. Par conséquent, ayant fait l objet l écart d un entre dédommagement le nombre de de faits la part constatés des compagnies d incendies Tableau Cet 5. d assurance indicateur connait, comme les deu autres, deu variations opposées, proches de volontaires Les véhicules entre et des ayant 2007 interventions et fait l objet d un de Police dédommagement secours pour incendies de la part de des véhicules compagnies s amplifie. d assurance entre 2007 celles et mesurées par les autres sources. Le nombre d interventions de pompiers pour feu de Comme véhicules les diminue années de précédentes, 8,7 % entre 2007 la tendance et 2008 observée ( interventions) pour les variations et cette du baisse nombre Variations est, d interventions comme pour les de statistiques Police secours de l état pour 4001 incendies et de l INVU, de véhicules suivie d une converge hausse avec similaire celle 2007/ du (en volume en nombre volume et de en faits pourcentage constatés d incendies (+ 9,1 %, soit volontaires interventions). Les deu indicateurs sont orientés et à en la %) baisse, ce pour la troisième année consécutive. Nombre de véhicules interventions de moins sont enregistrées entre 2009 et 2010, soit une baisse de 4 incendiés %. ayant Il diminue fait l'objet à nouveau 49 entre et de 200 5,3 % ( interventions) Comme d'un dédommagement pour les autres sources, le nombre d interventions des sapeurs-pompiers pour feu de Variations véhicules annuelles en baisse volume de 4,5 % ( interventions) entre et Le - nombre d interventions des sapeurs-pompiers enregistrées en 2011 confirme donc la convergence Variations annuelles en % ,1 + 14,9-2,0-8,9-2,0-11,7 en Tableau tendance 3. Les observée interventions avec les de autres Police secours sources pour lors des de incendies la précédente véhicules étude. entre 2007 et Source : Groupement des entreprises mutuelles d assurance (GEMA) Traitement ONDRP Source : Groupement des entreprises mutuelles d assurance (GEMA) Traitement ONDRP Tableau 4. Les interventions des sapeurs-pompiers pour feu de véhicules entre 2007 et Fiche thématique n 23 Variations /2012 INHESJ 2012 / ONDRP (en Rapport volume 2013 et en %)

5 Fiche thématique n 23 6 de la sécurité civile 2, en fin de premier semestre. Les statistiques de l année 2011 ne sont donc pas disponibles à ce jour. Ces données décrivent les interventions effectuées par les sapeurs-pompiers pour des feu de véhicules, indépendamment du contete et de l origine de l incendie, et donc du caractère volontaire ou non. Les compagnies d assurance : les véhicules incendiés qui ont fait l objet d un dédommagement Les compagnies d assurance interviennent en aval de la constatation de véhicules incendiés et pourront, après une éventuelle epertise du véhicule, procéder au dédommagement du propriétaire qui en aura fait la demande. Le Groupement des entreprises mutuelles d assurances (GEMA) collecte, entre autres, chaque année auprès des compagnies d assurance, des informations sur les véhicules incendiés qui ont fait l objet d un dédommagement. Ces données décrivent ainsi le nombre de véhicules incendiés ayant fait l objet d un dédommagement de la part des assureurs. Par conséquent, ces données n incluent pas les véhicules pour lesquels aucune assurance n a été souscrite, ceu qui ne peuvent plus faire l objet d un remboursement car trop âgés, ou encore les incendies non déclarés par le propriétaire du véhicule (par eemple pour des cas de voitures volées). Analyse multi-sources des statistiques disponibles de 2006 à 2012 L ONDRP dispose de quatre sources fournissant des données annuelles sur le phénomène des incendies volontaires de véhicules : l état 4001 qui est géré par la Direction centrale de la Police judiciaire (DCPJ), l INVU géré par la Direction centrale de la sécurité publique (DCSP), le recensement des feu de véhicules de la direction de la sécurité civile, et les véhicules incendiés qui ont fait l objet d un dédommagement recensé par le groupement des entreprises mutuelles d assurance (GEMA). Aucun de ces indicateurs ne vise une mesure eclusive et ehaustive du nombre d incendies volontaires de véhicules, ou de la part de ces incendies commis dans un contete particulier souvent qualifié de «violences urbaines». L état 4001 recense des faits d incendies volontaires telle que cette infraction est définie par l article du code pénal, c est-à-dire sans distinction de la nature du bien incendié (véhicule, local, habitation, forêt ), ou du contete de l incendie («violence urbaine», différend, fraude à l assurance ). Les autres sources permettent d appréhender les incendies de véhicules, mais sans considération du contete ou du caractère volontaire ou involontaire de l incendie. Cette fiche thématique vise à compléter l analyse initiée dans la publication Repères n 21 de l ONDRP, dont certains éléments sont repris ici, avec les statistiques nouvellement disponibles sur l activité des sapeurs-pompiers, et du Groupement des entreprises mutuelles d assurance (GEMA). En 2012, faits constatés d incendies volontaires ont été enregistrés par la police et la gendarmerie (tableau 2). Ce nombre comprend les incendies volontaires de véhicules mais également tout autre type de biens publics ou privés incendiés volontairement (forêt, habitation, commerce ). En 2007, un peu plus de faits d incendies volontaires avaient été enregistrés, soit la valeur la plus élevée sur la période Leur nombre a connu deu variations annuelles opposées et de forte ampleur, avec une baisse de 10,7 % entre 2007 et 2008 ( faits constatés), suivie d une hausse de 10,9 % l année suivante ( faits constatés entre 2008 et 2009) faits d incendies volontaires sont enregistrés en Entre 2009 et 2010, le nombre de faits constatés d incendies volontaires est orienté à la baisse (- 4,4 %, soit faits constatés). Il diminue de nouveau entre 2010 et 2011, de façon plus prononcée : - 7,6 %, ce qui correspond à une baisse en volume de faits constatés. Pour la troisième année consécutive, les faits constatés d incendies volontaires diminuent. La baisse entre 2011 et 2012 observée, de 7,1 %, soit faits constatés, est d ampleur assez proche, en proportion, de celle observée entre 2010 et Pour la première fois depuis 2007, le nombre de faits constatés d incendies volontaires est inférieur à En 2012, interventions de Police-Secours pour des incendies de véhicules ont été recensées dans l Indicateur national des violences urbaines (tableau 3). Le nombre d interventions est, en niveau, légèrement supérieur au nombre de faits constatés d incendies volontaires (37383 faits constatés en 2011). Cette proimité ne doit cependant pas donner l impression que ces chiffres sont de même nature. Elle pourrait s epliquer par le fait que, si l unité de compte diffère, les recensements effectués dans les deu cas sont similaires. En particulier, la manière d appréhender les cas d un incident unique impliquant de multiples véhicules incendiés pourrait être identique. Une procédure décrivant di véhicules incendiés est sans doute la conséquence d une unique intervention. En 2007, le nombre d interventions est légèrement supérieur à celui des faits constatés d incendies volontaires : interventions et faits constatés. Le volume des interventions de Police-Secours pour incendies de véhicules est en revanche légèrement inférieur à celui des faits constatés en 2008 (40496 interventions et faits constatés), ainsi qu en 2009 (45042 interventions et faits constatés). En 2010, les deu indicateurs sont très proches en niveau (43701 interventions et faits constatés). Les variations annuelles du nombre d interventions de Police-Secours sont par conséquent proches de (2) Par eemple, pour les statistiques de l année 2010 :

6 celles des faits constatés d incendies volontaires. Comme pour les faits constatés, le nombre d interventions de Police-Secours pour incendies de véhicules connaît, entre 2007 et 2009, deu variations annuelles opposées, supérieures en valeur absolue à 10 %: - 13,5 % entre 2007 et 2008 ( interventions) et + 11,2 % entre 2008 et 2009 ( interventions). En 2010, il diminue de 3 % par rapport à 2009 ( interventions). Entre 2010 et 2011, le nombre d interventions de police connaît une baisse de 3,6 % ( interventions), d ampleur équivalente à celle de 2009/2010, mais inférieure à celle des faits constatés. Il diminue à nouveau entre 2011 et 2012, de - 5,3 % ( faits constatés), soit une baisse à nouveau moins prononcée que celle des faits constatés, dont le nombre varie d environ - 7 %. Par conséquent, l écart entre le nombre de faits constatés d incendies volontaires et des interventions de Police-Secours pour incendies de véhicules s amplifie. Comme les années précédentes, la tendance observée pour les variations du nombre d interventions de Police-Secours pour incendies de véhicules converge avec celle du nombre de faits constatés d incendies volontaires. Les deu indicateurs sont orientés à la baisse, ce pour la troisième année consécutive. En 2012, les sapeurs-pompiers ont réalisé interventions pour des feu de véhicules (tableau 4). Ce nombre comprend toutes les interventions impliquant un feu de véhicule, quel que soit son origine, volontaire ou accidentel, ou son mode de propagation. Le nombre d interventions des pompiers enregistrées en 2011 est relativement supérieur, environ une fois et demi plus élevé, que celui de Police-Secours ou des faits constatés d incendies volontaires. L ONDRP manque d informations précises pour epliquer l écart avec le chiffre etrait de l INVU ayant en commun la notion d intervention avec celui des sapeurs-pompiers. On ignore, par eemple, si une intervention des pompiers pour un incendie de véhicule peut se faire sans présence de la police ou de la gendarmerie et si cette présence, lorsqu elle n est pas consécutive à un appel au 17 «Police-Secours» sera comptée dans l INVU en tant qu intervention. Si leur volume est plus élevé que celui des interventions de Police-Secours, les variations annuelles du nombre d interventions des pompiers présentent également les mêmes tendances que les deu précédents indicateurs. Cet indicateur connaît, comme les deu autres, deu variations opposées, proches de celles mesurées par les autres sources. Le nombre d interventions de pompiers pour feu de véhicules diminue de 8,7 % entre 2007 et 2008 ( interventions). Cette baisse est, comme pour les statistiques de l état 4001 et de l INVU, suivie d une hausse similaire en volume et en pourcentage (+ 9,1 %, soit interventions) interventions de moins sont enregistrées entre 2009 et 2010, soit une baisse de 4 %. Il diminue à nouveau entre 2010 et 2011 de 5,3 % ( interventions). Comme pour les autres sources, le nombre d interventions des sapeurs-pompiers pour feu de véhicules baisse de 4,5 % ( interventions) entre 2011 et Le nombre d interventions des sapeurs-pompiers enregistrées en 2011 confirme donc la convergence en tendance observée avec les autres sources lors de la précédente étude. Selon le Groupement des entreprises mutuelles d assurance (GEMA), véhicules ont fait l objet d un dédommagement de la part des entreprises mutuelles d assurance en 2011 (tableau 5). C est le seul chiffre, parmi ceu dont dispose l ONDRP, dont l unité de compte est le véhicule. Ce chiffre ne peut pas pour autant être confondu avec le total des véhicules incendiés volontairement car il n intègre pas les véhicules incendiés et non indemnisés dans le cadre d un contrat souscrit avec un assureur, et comprend des véhicules incendiés de façon involontaire ou accidentelle. L unité de compte ne permet donc pas de considérer ce chiffre différemment des autres, soit un indicateur indirect du phénomène d incendies volontaires de véhicules. De plus, la précision du chiffre est donnée à la centaine près et ne permet pas de conclure que celui-ci est eact. Le nombre de véhicules incendiés ayant fait l objet d un dédommagement de 2007 était légèrement inférieur à véhicules (49700 véhicules). Il connaît, comme les trois précédents indicateurs, deu variations opposées et de forte ampleur entre 2007 et 2009 : une baisse de 12,1 % ( véhicules) entre 2007 et 2008, suivie d une hausse de 14,9 % ( véhicules) entre 2008 et Comme pour les trois autres indicateurs, le nombre de véhicules incendiés ayant fait l objet d un dédommagement par les compagnies d assurance diminue entre 2009 et Cette baisse de 2 % ( véhicules) est légèrement moins prononcée que celles des trois autres indicateurs mais demeure d un ordre de grandeur relativement proche. Il diminue à nouveau entre 2010 et 2011, de 8,9 %, soit véhicules de moins. Entre 2011 et 2012, le nombre de véhicules incendiés ayant l objet d un dédommagement par une compagnie d assurance diminue de 2 %, soit environ 900 véhicules incendiés de moins. Les premières données disponibles pour 2012 : faits constatés et indicateur invu, avec répartition mensuelle de janvier 2006 à décembre 2012 Les faits d incendies volontaires constatés par la police et la gendarmerie, ainsi que les interventions de Police-Secours pour des incendies de véhicules, ne sont pas enregistrés uniformément tout au long de l année. Leurs répartitions mensuelles respectives 7 Fiche thématique n 23

7 Fiche thématique n 23 8 présentent des saisonnalités avec des pics atteints au cours des mois de janvier et de juillet. En 2012, faits constatés d incendies volontaires sont enregistrés par la police et la gendarmerie, soit un peu plus de 3100 faits par mois en moyenne. Les nombres mensuels les plus élevés de faits constatés sont observés au cours des mois de janvier 2012, au cours duquel plus de faits sont enregistrés par la police et la gendarmerie, et de juillet 2012, avec environ 3500 faits constatés d incendies volontaires. Pour la première fois depuis 2007, un nombre inférieur à 3000 faits constatés est observé au cours de quatre mois de l année (février, juin, novembre et décembre). Le nombre de faits constatés au cours du mois de février 2012, inférieur à faits, est le plus faible observé sur la période Le nombre annuel d interventions de Police-Secours pour incendies de véhicules n est également pas réparti identiquement au cours des mois de l année. Si en moyenne plus de 3300 interventions sont réalisées chaque mois pour incendies de véhicules, près de 4100 interventions ont été menées au cours du mois de janvier On observe un nombre d interventions supérieur à 3500 au cours de trois autres mois de l année 2012, à savoir les mois de mai (3790 interventions) Tableau 7. Les interventions de Police secours pour des incendies de véhicules entre 2007 et 2012 répartition mensuelle et annuelle Nombre d'interventions de Police secours pour incendies de véhicules juillet (3 568 interventions), décembre (3517 interventions). plus élevé de près de 800 unités. Variations + 6,0-13,5 + 11,2-3,0-3,6-5,3 En 2011 également, les nombres mensuels de faits Janvier constatés Février et d interventions les 3 plus 456 élevés étaient enregistrés Mars au cours des mois 3 de 588 janvier 3 et 118 juillet En Avril 2010, des nombres de faits constatés d incendies Mai volontaires, et d interventions de Police-secours, Juin supérieurs à 4000, étaient également enregistrés en Juillet janvier et en juillet, ainsi que des valeurs plus faibles avant Août en Septembre février et en décembre Octobre Les années 2006 et 2007 ne présentent pas Novembre eactement les mêmes tendances avec des pics atteints Décembre respectivement, pour les deu indicateurs, en novembre pour l année 2006 (soit un an après les émeutes urbaines de fin 2005), et en mai pour l année 2007 (mois second tour de l élection présidentielle de 2007). C est lors de ce mois de mai 2007 que le plus grand nombre mensuel de faits constatés et d interventions ont été enregistrés, avec plus de faits constatés d incendies volontaires et un peu moins de 6800 interventions de Police-secours. Si le nombre de faits constatés d incendies volontaires, et d interventions de Police-Secours, de mai 2012, mois de la dernière élection présidentielle, sont également supérieurs au nombres moyens de faits et d interventions enregistrés en 2012, l écart avec les autres mois de l année n est pas aussi prononcé qu entre le mois de mai et les autres mois de l année Il convient cependant de noter que, depuis 2010, le nombre de faits constatés au cours du mois de décembre est sensiblement inférieur à celui du nombre d interventions de Police-Secours faits constatés d incendies volontaires étaient enregistrés en décembre 2010, contre un peu mois de 3300 interventions de Police-Secours pour incendies de véhicules, soit un écart de 370 faits. Cette différence s amplifie en 2011 et en 2012 : le nombre d interventions de Police-Secours de 2011 est supérieur de près de 900 unités à celui des faits constatés d incendies volontaires, et celui de 2012 est Cet écart eplique à lui seul plus le tiers de la différence d environ unités entre les nombres annuels de faits constatés d incendies volontaires et celui des interventions de Police-Secours. Cette différence n est pas nouvelle puisque des différences étaient déjà observées, avant 2010, au cours des mois de décembre, mais l écart entre les deu sources s est amplifié Il pourrait s epliquer par des différences de pratiques de saisie, notamment pour les faits constatés commis en fin d année dont l enregistrement pourra être reporté au cours du mois suivant. Source : Indicateur national des violences urbaines (INVU), DCSP Traitement ONDRP Graphique 1. Nombre d interventions et nombre de procédures établies par jour en données Graphique 1. Nombre d interventions et nombre de procédures établies par jour en données mensuelles de de 2007 à Nombre moyen d'interventions de Police secours pour incendie de véhicule par jour Nombre moyen de faits constatés d'incendies volontaires par jour Source : état 4001 annuel, DCPJ - Indicateur national des violences urbaines (INVU), DCSP Traitement ONDRP Source : état 4001 annuel, DCPJ - Indicateur national des violences urbaines (INVU), DCSP Traitement ONDRP

8 Il pourrait s epliquer par des différences de pratiques de saisie, notamment pour les faits constatés commis en fin d année dont l enregistrement pourra être reporté au cours du mois suivant. Tableau 6. Les procédures établies pour pour incendies volontaires (inde (inde 62 et 6263) et 63) par la par police la police et la et la gendarmerie entre 2007 et 2012 répartition mensuelle et annuelle. Nombre de faits constatés d'incendies volontaires Variations ,7 + 10,9-4,4-7,6-7,1 Incendies volontaires de biens publics (inde 62) Incendies volontaires de biens privés (inde 63) Fiche thématique n 23 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Source : état 4001 annuel, DCPJ Traitement ONDRP Source : état 4001 annuel, DCPJ Traitement ONDRP Tableau 7. Les interventions de de Police Police secours secours pour pour des des incendies incendies de véhicules de véhicules entre entre et 2012 et 2012 répartition mensuelle et annuelle Nombre d'interventions de Police secours pour incendies de véhicules Variations + 6,0-13,5 + 11,2-3,0-3,6-5,3 Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Source : Indicateur national des Source violences : Indicateur urbaines (INVU), national DCSP des violences Traitement urbaines ONDRP (INVU), DCSP Traitement ONDRP Graphique 1. Nombre d interventions et nombre de procédures établies par jour en données mensuelles de 2007 à

9

10 Les atteintes déclarées par certaines professions 11 Vous pouvez réutiliser «l Information» rendue disponible dans ce rapport annuel dans les libertés et les conditions prévues par la présente licence. INHESJ / ONDRP Rapport

REPÈRES. Éléments de connaissance des incendies volontaires de véhicules. Janvier 2013 n

REPÈRES. Éléments de connaissance des incendies volontaires de véhicules. Janvier 2013 n REPÈRES Premier ministre 21 institut national des hautes études de la sécurité et de la justice Janvier 2013 n Directeur de la publication : André-Michel VENTRE, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef

Plus en détail

Les personnes mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2012

Les personnes mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2012 2 Les personnes mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2012 Informations et rappels Lorsqu une personne au moins est mise en cause pour un fait constaté de crime et délit non routier enregistré

Plus en détail

Majeurs et mineurs mis en cause par les services de Police en 2013

Majeurs et mineurs mis en cause par les services de Police en 2013 La criminalité en France Rapport annuel 2014 de l ONDRP Premier ministre Majeurs et mineurs par les services de Police en 2013 Antoine le graët, Chargé d études statistiques à l ONDRP 2 Principaux enseignements

Plus en détail

REPÈRES. Les mineures mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2009. n 13. Septembre 2010

REPÈRES. Les mineures mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2009. n 13. Septembre 2010 n 13 REPÈRES Septembre 2010 Directeur de la publication : André-Michel VENTRE, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe SOULLEZ, chef du département de l ONDRP Les mineures mises en cause pour

Plus en détail

Bulletin statistique de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales

Bulletin statistique de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales Grand angle Juillet Bulletin statistique de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales Directeur de la publication : André-Michel ventre Rédacteur en chef : Christophe soullez n

Plus en détail

de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales

de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales Directeur de la publication : André-Michel ventre Rédacteur en chef : Christophe soullez Janvier 2014 Tableaux de bord annuels sur les

Plus en détail

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP repères Premier ministre 20 institut national des hautes études de la sécurité et de la justice Janvier 2013 n Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef

Plus en détail

FOCUS LA GARDE ÀVUE EN FRANCE

FOCUS LA GARDE ÀVUE EN FRANCE FOCUS N 4 JUILLET 2010 Directeur de la publication : André-Michel VENTRE, Directeur de l INHESJ Rédacteurs en chef : Christophe SOULLEZ, chef du département ONDRP Vincent LESCLOUS, Directeur adjoint de

Plus en détail

La criminalité en France. La criminalité en France INHESJ/ONDRP Rapport 2014. Marie CLAIS, chargée d études à l ONDRP. Rapport annuel 2014 de l ONDRP

La criminalité en France. La criminalité en France INHESJ/ONDRP Rapport 2014. Marie CLAIS, chargée d études à l ONDRP. Rapport annuel 2014 de l ONDRP Premier ministre La criminalité en France Rapport annuel 2014 de l ONDRP Les appels au «17 police-secours» pour différends conjugaux enregistrés par la Direction de la sécurité de proximité de l agglomération

Plus en détail

lors des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» de 2011 à 2013 REPÈRES Décembre 2013 n

lors des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» de 2011 à 2013 REPÈRES Décembre 2013 n de la résidence principale décrites par les ménages s étant déclarés 24 victimes sur deux ans REPÈRES institut national des hautes études de la sécurité et de la justice Décembre 2013 n ISSN 2265-9323

Plus en détail

LA DELINQUANCE A PARIS AU COURS DE L ANNEE 2006

LA DELINQUANCE A PARIS AU COURS DE L ANNEE 2006 Janvier 2007 LA DELINQUANCE A PARIS AU COURS DE L ANNEE 2006 Note sur la méthodologie : Les données chiffrées présentées dans ce document sont issues de l état 4001, qui est tenu et mis à jour par la Direction

Plus en détail

Les violences et les incivilités recensées dans le football amateur. lors de la saison 2013-2014. La criminalité en France

Les violences et les incivilités recensées dans le football amateur. lors de la saison 2013-2014. La criminalité en France La criminalité en France Rapport annuel 2014 de l ONDRP Les violences et les incivilités recensées dans le football amateur lors de la saison 2013-2014 Antoine LE GRAET, Chargé d études à l ONDRP Pour

Plus en détail

La criminalité enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles en 2012

La criminalité enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles en 2012 1 La criminalité enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles en 2012 Les statistiques mesurant la criminalité ne sont pas homogènes dans l ensemble du Royaume-Uni. Ceci tient aux différents systèmes

Plus en détail

PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE

PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE PREFECTURE DE LA LOIRE-ATLANTIQUE Le 17 janvier 2011 PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE par Monsieur Jean DAUBIGNY, préfet de la région Pays de la Loire,

Plus en détail

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives?

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? La pratique sportive est génératrice de risque et d accident matériel ou corporel. C est pourquoi il existe de nombreuses

Plus en détail

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Gens du voyage - Schéma départemental exemptant une commune de ses obligations en matière d accueil des gens du voyage - Violation de la Loi Besson Recommandations.

Plus en détail

Directeur de la publication : André-Michel ventre Rédacteur en chef : Christophe soullez Septembre 2011. Méthodologie des Tableaux de bords annuels

Directeur de la publication : André-Michel ventre Rédacteur en chef : Christophe soullez Septembre 2011. Méthodologie des Tableaux de bords annuels de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales Directeur de la publication : André-Michel ventre Rédacteur en chef : Christophe soullez Septembre 2011 Méthodologie des Tableaux de

Plus en détail

La République fédérale d Allemagne est composée de

La République fédérale d Allemagne est composée de La criminalité en France Rapport annuel 2014 de l ONDRP Premier ministre La criminalité enregistrée en Allemagne en Olivier gourdon, Chargé d études à l ONDRP Présentation du système policier allemand

Plus en détail

La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d Internet : éléments de mesure et d analyse pour l année 2012

La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d Internet : éléments de mesure et d analyse pour l année 2012 La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d Internet : éléments de mesure et d analyse pour l année 2012 Jorick Guillaneuf, chargé d études statistiques à l ONDRP DOSSIER

Plus en détail

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet *

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet * culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

REPÈRES 15. Violences physiques ou sexuelles au sein du ménage*

REPÈRES 15. Violences physiques ou sexuelles au sein du ménage* REPÈRES 15 Juillet 2011 n Directeur de la publication : André-Michel VENTRE, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe SOULLEZ, chef du département de l ONDRP Violences physiques ou sexuelles

Plus en détail

Criminalité. enregistrées. de la délinquance. en mai 2013. juin 2013

Criminalité. enregistrées. de la délinquance. en mai 2013. juin 2013 Bulletin mensuel de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales Criminalité juin issn 2265-9110 et délinquance enregistrées en mai des statistiques sur les faits constatés par la

Plus en détail

La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d internet : éléments de mesure et d analyse.

La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d internet : éléments de mesure et d analyse. La criminalité en France Rapport annuel 2014 de l ONDRP La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d internet : éléments de mesure et d analyse pour l année 2013 Jorick GUILLANEUF

Plus en détail

Criminalité et délinquance enregistrées en août 2011

Criminalité et délinquance enregistrées en août 2011 SEPTEMBRE 2011 Bulletin mensuel de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales L activité des services de police et des unités de gendarmerie Criminalité et délinquance enregistrées

Plus en détail

Les droits et devoirs des chefs d établissement

Les droits et devoirs des chefs d établissement Les droits et devoirs des chefs d établissement MODULE 1 Éléments de droit pénal général 1 re partie Cadre juridique et modalités d intervention du chef d établissement 2 e partie ÉLÉMENTS DE DROIT PÉNAL

Plus en détail

Réponses pénales. Pierre-Victor Tournier, Directeur de recherches au CNRS, Centre d histoire sociale du XX e siècle, Université Paris I

Réponses pénales. Pierre-Victor Tournier, Directeur de recherches au CNRS, Centre d histoire sociale du XX e siècle, Université Paris I Sanctions pénales prononcées en 00 Quelles sont les infractions sanctionnées? À quoi condamne-t-on? Quelles évolutions dans la façon sanctionner puis 0 ans? Pierre-Victor Tournier, Directeur recherches

Plus en détail

INTRODUCTION AU DROIT PÉNAL

INTRODUCTION AU DROIT PÉNAL INTRODUCTION AU DROIT PÉNAL 1/ Le phénomène criminel est un fait inhérent au groupe social et à la nature humaine. Dans le temps, il remonte aux origines de l humanité, dans l espace aucun pays n y échappe.

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011 LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011 En collaboration avec le laboratoire ERUDITE de l Université Paris-Est Marne-la-vallée, sous la direction scientifique de Marc Ferracci

Plus en détail

État des lieux de la statistique publique sur la sécurité et présentation des travaux du Service statistique ministériel de la sécurité intérieure

État des lieux de la statistique publique sur la sécurité et présentation des travaux du Service statistique ministériel de la sécurité intérieure État des lieux de la statistique publique sur la sécurité et présentation des travaux du Service statistique ministériel de la sécurité intérieure CNIS - commission «Services publics et services aux publics»

Plus en détail

Bulletin mensuel. de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales juillet 2012

Bulletin mensuel. de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales juillet 2012 Bulletin mensuel de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales juillet 2012 Criminalité et délinquance enregistrées en juin 2012 observatoire national de la délinquance et des réponses

Plus en détail

Fiche thématique n 9 Les infractions au code de la consommation et au droit de la concurrence en 2012

Fiche thématique n 9 Les infractions au code de la consommation et au droit de la concurrence en 2012 Les infractions au code de la consommation et au droit de la concurrence en 2012 Principaux enseignements En 2012, les enquêteurs de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la

Plus en détail

Bulletin statistique de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales

Bulletin statistique de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales GRAND n 33 LE PROFIL DES PERSONNES MULTI MISES EN CAUSE POUR CRIMES ET DÉLITS NON ROUTIERS EN 2009 ET 2010 SUR LE TERRITOIRE DE LA PRÉFECTURE DE POLICE DE PARIS ANGLE Juin Bulletin statistique de l Observatoire

Plus en détail

PARTIE VII. Responsabilités et assurances 7. 1

PARTIE VII. Responsabilités et assurances 7. 1 PARTIE VII Responsabilités et assurances 7. 1 A. ASSURANCE EN RESPONSABILITE CIVILE Le code de l action sociale et des familles (art R 227-27 à R 227-30) institue l obligation d assurance en responsabilité

Plus en détail

Lutte contre la fraude

Lutte contre la fraude Lutte contre la fraude Agence pour la Lutte contre la fraude à l assurance 1 Sommaire I. Présentation d ALFAd II. Lutte contre la fraude et expertise III. Le blanchiment de capitaux en IARD 2 L Agence

Plus en détail

L enregistrement des faits de crimes et délits non routiers par la police et la gendarmerie

L enregistrement des faits de crimes et délits non routiers par la police et la gendarmerie AVRIL 2012 Bulletin mensuel de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales L activité des services de police et des unités de gendarmerie Criminalité et délinquance enregistrées en

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1 LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1 En collaboration avec le laboratoire ERUDITE de l Université Paris-Est Marne-la-vallée, sous la direction scientifique de Marc Ferracci et avec la

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection. Ville d ANGOULÊME

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection. Ville d ANGOULÊME Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection Ville d ANGOULÊME Souhaitant améliorer la sûreté des personnes et la sécurité des biens, afin de lutter contre les actes de malveillance, la ville

Plus en détail

AUDIENCE CORRECTIONNELLE AVERTISSEMENTS ET NOTIFICATIONS

AUDIENCE CORRECTIONNELLE AVERTISSEMENTS ET NOTIFICATIONS AUDIENCE CORRECTIONNELLE AVERTISSEMENTS ET NOTIFICATIONS par Jean-Michel ETCHEVERRY président du tribunal de grande instance de Roanne (2 février 2009) Plusieurs réformes législatives intervenues ces dernières

Plus en détail

Comment calculer les contributions de chaque mois à la mortalité annuelle par accident?

Comment calculer les contributions de chaque mois à la mortalité annuelle par accident? Comment calculer les contributions de chaque mois à la mortalité annuelle par accident? Le débat sur les conséquences de l affaiblissement du permis à points par un amendement à la LOPPSI2, qui double

Plus en détail

i jbkqp=ab=jbprob= abp=sflibk`bp=bkqob=`lkglfkqp

i jbkqp=ab=jbprob= abp=sflibk`bp=bkqob=`lkglfkqp 16 etudes VC:Mise en page 1 10/10/07 15:20 Page 221 i jbkqp=ab=jbprob= abp=sflibk`bp=bkqob=`lkglfkqp national de la délinquance a présenté, pour la première fois dans L Observatoire son rapport annuel

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 28/01/2014. Présentation des chiffres de la délinquance dans le Puy-de-Dôme

DOSSIER DE PRESSE - 28/01/2014. Présentation des chiffres de la délinquance dans le Puy-de-Dôme PREFET DE LA REGION AUVERGNE PREFET DU PUY DE DOME DOSSIER DE PRESSE - 28/01/2014 Présentation des chiffres de la délinquance dans le Puy-de-Dôme ANNEE 2013 1 Atteintes aux biens (17 262 faits) : une évolution

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de CASTRES a décidé de

Plus en détail

Communication sur les chiffres de la lutte contre la délinquance et la politique de sécurité dans le département des Landes

Communication sur les chiffres de la lutte contre la délinquance et la politique de sécurité dans le département des Landes Communication sur les chiffres de la lutte contre la délinquance et la politique de sécurité dans le département des Landes I) BILAN DE LA DELINQUANCE 2015 A) Evolution générale Les services de police

Plus en détail

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Des tendances stables En 2007, le périmètre de la presse tel que défini par l Observatoire comprenait 2 066 entreprises, soit 321

Plus en détail

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de 2 236 en 196 à 1 714 en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre

Plus en détail

Les victimes de vols d automobiles

Les victimes de vols d automobiles Info rapide N 2 Octobre 2015 Les victimes de vols d automobiles Le nombre de ménages se déclarant victimes de vols d automobiles était orienté à la baisse entre 2008 et 2011, passant de 106 000 en 2008

Plus en détail

Bureau de l enquêteur correctionnel. L isolement préventif et le système correctionnel fédéral. Tendance sur 10 ans

Bureau de l enquêteur correctionnel. L isolement préventif et le système correctionnel fédéral. Tendance sur 10 ans Bureau de l enquêteur correctionnel L isolement préventif et le système correctionnel fédéral Tendance sur 10 ans 28 mai 2015 NO DE CAT: PS104-12/2015F-PDF ISSN: 978-0-660-02227-7 Sa Majesté la Reine du

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

Conseil économique et social. Document établi par le Bureau central de statistique d Israël

Conseil économique et social. Document établi par le Bureau central de statistique d Israël Nations Unies Conseil économique et social ECE/CES/GE.2/214/3 Distr. générale 12 février 214 Français Original: russe Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe d

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

Actualités de la législation relative aux chiens dangereux

Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Jean-Michel MICHAUX Thibaut LANCHAIS Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Modification de la législation relative aux chiens

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Commission Services Publics. 26 novembre 2013

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Commission Services Publics. 26 novembre 2013 CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission Services Publics 26 novembre 2013 Intervention de Christophe SOULLEZ, chef du département ONDRP Depuis notre dernière encontre nous avons poursuivi

Plus en détail

5 janvier 1973. LOI 73-013 portant obligation de l assurance de responsabilité civile en matière d utilisation des véhicules automoteurs.

5 janvier 1973. LOI 73-013 portant obligation de l assurance de responsabilité civile en matière d utilisation des véhicules automoteurs. 5 janvier 1973. LOI 73-013 portant obligation de l assurance de responsabilité civile en matière d utilisation des véhicules automoteurs. Art. 1er. Aux termes de la présente loi, on entend par: 1. Véhicule

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : UN ENJEU DE CONNAISSANCE

LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : UN ENJEU DE CONNAISSANCE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : UN ENJEU DE CONNAISSANCE Christophe SOULLEZ Directeur de l Observatoire national de la délinquance France XI Colloque du CIPC Palerme 17/19 novembre 2014 1 Un enjeu de

Plus en détail

Droit du travail et choix du moment du départ à la retraite

Droit du travail et choix du moment du départ à la retraite CONSEIL D'ORIENTATION DES RETRAITES Réunion plénière «Age et travail» - 11 juin 2002 Fiche n 6 Droit du travail et choix du moment du départ à la retraite Cette note présente les conditions actuelles du

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre Commentaire Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre (Renvoi au décret pour fixer certaines dispositions relatives à l exercice de la profession d avocat) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

LOT N 2 RESPONSABILITE CIVILE ET RISQUES ANNEXES CAHIER DES CHARGES

LOT N 2 RESPONSABILITE CIVILE ET RISQUES ANNEXES CAHIER DES CHARGES LOT N 2 RESPONSABILITE CIVILE ET RISQUES ANNEXES CAHIER DES CHARGES Préambule L assurance de la Responsabilité Civile et des Risques Annexes a pour objet de garantir la Ville de Guipavas et son CCAS, ainsi

Plus en détail

Bulletin mensuel. L objet principal du bulletin mensuel de l Observatoire national de la délinquance et

Bulletin mensuel. L objet principal du bulletin mensuel de l Observatoire national de la délinquance et Bulletin mensuel de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales AOÛT 2012 Criminalité et délinquance enregistrées en juillet 2012 observatoire national de la délinquance et des réponses

Plus en détail

DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES

DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES Après un bref rappel de la filiation dans laquelle se situe ce travail, on propose trois utilisations simples des taux d intérêt à terme. ROLAND

Plus en détail

Le casier judiciaire : source et méthodes

Le casier judiciaire : source et méthodes Le casier judiciaire : source et méthodes Fiche descriptive Organisme Type d'opération Objectif et thèmes Champ Hors champ Unité de compte de base Unité de compte Périodicité de l opération Historicité

Plus en détail

La cybercriminalité et les infractions liées

La cybercriminalité et les infractions liées Sanctions pénales Sous la direction de Rapport annuel 2015 de l ONDRP La cybercriminalité et les infractions liées Marine valzer Chargée d études criminologiques à l utilisation frauduleuse d internet

Plus en détail

016' &7%#6+8' EXPOSÉS EN MATIÈRE D ASSURANCES ET DE RENTES COMMISSION DE PRATIQUE EN ASSURANCE-VIE. NOVEMBRE 1997 1997 Institut Canadien des Actuaires

016' &7%#6+8' EXPOSÉS EN MATIÈRE D ASSURANCES ET DE RENTES COMMISSION DE PRATIQUE EN ASSURANCE-VIE. NOVEMBRE 1997 1997 Institut Canadien des Actuaires 016' &7%#6+8' Les notes éducatives ne constituent pas des normes de pratique. Elles visent à aider les actuaires en ce qui concerne l application de normes de pratique dans des cas spécifiques. Le mode

Plus en détail

LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE EN MATIERE DE SANTE AU TRAVAIL : BREF ETAT DES LIEUX

LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE EN MATIERE DE SANTE AU TRAVAIL : BREF ETAT DES LIEUX LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE EN MATIERE DE SANTE AU TRAVAIL : BREF ETAT DES LIEUX Par Michel LEDOUX Avocat Associé CABINET MICHEL LEDOUX ET ASSOCIES 10 RUE PORTALIS 75008 PARIS Tél : 01.44.90.98.98

Plus en détail

LA RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE DES IDE

LA RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE DES IDE LA RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE DES IDE Selon l observatoire l des risques médicaux (ORM), en 2006, sur 735 dossiers, les actes de soins ont été la première cause d accident d (80 %) après les actes

Plus en détail

Retraite des libéraux : 2015 l année de tous les changements

Retraite des libéraux : 2015 l année de tous les changements Décembre 2014 Retraite des libéraux : 2015 l année de tous les changements En cette fin d année 2014, le dossier des retraites demeure plus que jamais sur le devant de la scène, en particulier pour les

Plus en détail

HORAIRE : Les lundis du 8 septembre au 8 décembre 2014 de 8h30 à 11h30

HORAIRE : Les lundis du 8 septembre au 8 décembre 2014 de 8h30 à 11h30 UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL École de criminologie Automne 2014 CRI 1151 Justice criminelle 1 CHARGÉ DE COURS: KEVIN MOUSTAPHA LOCAL: B-2285 PAVILLON JEAN BRILLANT NOMBRE DE CRÉDITS : 3 HORAIRE : Les lundis

Plus en détail

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission.

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission. Fiche n 68 164 Parfois les sapeurs-pompiers, sont amenés pour porter secours à entrer par effraction soit par la fenêtre ou par la porte. Cette action est appelée «ouverture de porte». Textes de référence

Plus en détail

Criminalité et délinquance enregistrées en février 2011

Criminalité et délinquance enregistrées en février 2011 MARS 2011 Bulletin mensuel de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales observatoire national de la délinquance et des réponses pénales Ecole Militaire 1 place Joffre, case 39 75700

Plus en détail

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La Loi n 2011-894 du 28 juillet 2011 de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2011 institue une prime de partage des profits, ou

Plus en détail

AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE K A F REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997 LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE Selon les données communiquées par les établissements participant à l enquête-titres de la Banque de France, l encours des capitaux placés

Plus en détail

RESPONSABILITE ET ASSURANCES

RESPONSABILITE ET ASSURANCES RESPONSABILITE ET ASSURANCES 1 CHAPITRES Pages 1 RESPONSABILITE CIVILE 3 2 RESPONSABILITE PENALE 4 3 DIRIGEANTS D ASSOCIATION ET RESPONSABILITE 4 4 OBLIGATION D INFORMATION DES ASSOCIATIONS SUR LES ASSURANCES

Plus en détail

Communiqué de presse Non ruine en chaîne des éléments de structure des entrepôts couverts Philippe Gallois, Antoine Fillault & Thierry Murat - SAGL

Communiqué de presse Non ruine en chaîne des éléments de structure des entrepôts couverts Philippe Gallois, Antoine Fillault & Thierry Murat - SAGL Communiqué de presse Non ruine en chaîne des éléments de structure des entrepôts couverts Philippe Gallois, Antoine Fillault & Thierry Murat - SAGL Les entrepôts couverts relèvent actuellement de la nomenclature

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE

CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE PRÉAMBULE Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de SABLÉ-SUR-SARTHE

Plus en détail

A. Procéder à la description des conditions de conservation (annexe 1).

A. Procéder à la description des conditions de conservation (annexe 1). Introduction Les prochaines élections municipales, en mars 2008, vont s accompagner d une procédure réglementaire, le récolement des archives de la commune. Cette opération revêt un caractère obligatoire,

Plus en détail

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF L ASSOCIATION : Construction humaine, Construction juridique. RAPPEL Un cadre législatif fondamental - article 1 loi du 1 juillet 1901 : «l association

Plus en détail

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com Fiche à jour au 21 juin 2010 FIICHE PEDAGOGIIQUE VIIRTUELLE Diplôme : Licence semestre

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

Les clients changent d'assureur à cause des prix bas, mais un service de qualité les incite à rester fidèles

Les clients changent d'assureur à cause des prix bas, mais un service de qualité les incite à rester fidèles bonus.ch : enquête de satisfaction sur les assurances auto 2013 Les Suisses sont satisfaits de leur assureur auto : à l issue de l enquête de bonus.ch, la note moyenne tout assureur confondu est de 5.1

Plus en détail

Les évolutions de pouvoir d achat des retraités depuis 1992 à partir des cas types du COR. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les évolutions de pouvoir d achat des retraités depuis 1992 à partir des cas types du COR. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 octobre 2015 à 9 h 30 «Le pouvoir d achat des retraités» Document n 3 Document de travail, n engage pas le Conseil Les évolutions de pouvoir d

Plus en détail

L'assuré est l'organisateur du spectacle

L'assuré est l'organisateur du spectacle Guide technique : Sécurité > Assurances > Les assurances Les assurances L assurance est un contrat entre deux parties (l assuré et l assureur) pour la couverture d un sinistre. En cas de réalisation d

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

ASSURANCES RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE

ASSURANCES RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE ASSURANCES RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE Chaque Expert a eu à un moment ou à un à un autre une réflexion sur la nécessité de la souscription d un contrat garantissant sa responsabilité civile professionnelle.

Plus en détail

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 décembre 2014 à 14 h 30 «Actualisation des projections» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Tests de sensibilité des projections

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR Etude statistique des données fournies par MEDIAFOR Avant-propos Cette étude a été réalisée par l

Plus en détail

STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE LIEU DE PERPETRATION: COMMUNE. Herstappe 2000-2014. Police Fédérale - DGR/DRI

STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE LIEU DE PERPETRATION: COMMUNE. Herstappe 2000-2014. Police Fédérale - DGR/DRI STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE LIEU DE PERPETRATION: COMMUNE 2-24 Police Fédérale - DGR/DRI STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE LIEU DE PERPETRATION: COMMUNE PARTIE I : INFRACTIONS JUDICIAIRES

Plus en détail

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière 1 Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière Introduction L Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

Plus en détail

AirPlus Assurances. Comment s y retrouver dans la nébuleuse des assurances et assistances voyages. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT.

AirPlus Assurances. Comment s y retrouver dans la nébuleuse des assurances et assistances voyages. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT. AirPlus Assurances. Comment s y retrouver dans la nébuleuse des assurances et assistances voyages. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT. Contexte L attentat de Karachi survenu en 2002 a eu des conséquences

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 301 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 17 février 2010 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, visant à améliorer l'indemnisation des victimes de

Plus en détail

FOCUS «Les aînés et le CPAS»

FOCUS «Les aînés et le CPAS» FOCUS «Les aînés et le CPAS» Numéro 11 Mai 2015 1. Introduction En Belgique, 15,1% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Ce pourcentage est encore plus important parmi les aînés : 18,4% des personnes

Plus en détail

Insécurité routière et délinquance routière en 2014

Insécurité routière et délinquance routière en 2014 Sanctions pénales Sous la direction de Rapport annuel 2015 de l ONDRP Insécurité routière et délinquance routière en 2014 Observatoire national interministériel de la sécurité routière La criminalité en

Plus en détail

Débroussaillement obligatoire : synthèse des nouveautés du Code Forestier de juillet 2012

Débroussaillement obligatoire : synthèse des nouveautés du Code Forestier de juillet 2012 Débroussaillement obligatoire : synthèse des nouveautés du Code Forestier de juillet 2012 Avec la parution de l'ordonnance n 2012-92, le 26 janvier 2012, et du décret n 2012-836, le 29 juin 2012, le Code

Plus en détail

Communiqué de presse conjoint sur les Statistiques policières de la criminalité enregistrée par les services de police :

Communiqué de presse conjoint sur les Statistiques policières de la criminalité enregistrée par les services de police : LA VICE-PREMIERE MINISTRE, MINISTRE DE L INTERIEUR ET DE L EGALITE DES CHANCES LA MINISTRE DE LA JUSTICE Bruxelles, le 19 mai 2014 Communiqué de presse conjoint sur les Statistiques policières de la criminalité

Plus en détail

3ème chambre correctionnelle 17 avril 2014 RG 13/00082

3ème chambre correctionnelle 17 avril 2014 RG 13/00082 ABUS DE CONFIANCE Courtier en assurances 3ème chambre correctionnelle 17 avril 2014 RG 13/00082 Est coupable d abus de confiance un courtier qui a falsifié des chèques remis en paiement de cotisations

Plus en détail

La prise illégale d'intérêts. > Observatoire Smacl des risques de la vie territoriale

La prise illégale d'intérêts. > Observatoire Smacl des risques de la vie territoriale La prise illégale d'intérêts 1.Eléments statistiques 2.Eléments constitutifs du délit 2. Eléments constitutifs de l'infraction > Les personnes concernées Les personnes dépositaires de l'autorité publique

Plus en détail

Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels. Centre de documentation et d information de l assurance

Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels. Centre de documentation et d information de l assurance 3/03/06 17:07 Page 9 DEP 428 FEV. 2006 DEP 428-4 volets Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels Centre de documentation et d information de l assurance FEV. 26, bd Haussmann

Plus en détail