Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé et des sports. OUVERTURE des JOURNÉES de la PRÉVENTION de l INPES.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé et des sports. OUVERTURE des JOURNÉES de la PRÉVENTION de l INPES."

Transcription

1 Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé et des sports OUVERTURE des JOURNÉES de la PRÉVENTION de l INPES (Institut National de Prévention et d Éducation pour la Santé) -Jeudi 2 Avril à 9h05 (MAISON de la MUTUALITÉ) 24, rue Saint-Victor Paris 5 ème Sous réserve du prononcé Madame la directrice générale, chère Thanh, Mesdames, Messieurs, Trop souvent, la santé a été considérée comme l inverse de la maladie. Dans cette définition restreinte, seules peuvent compter les avancées scientifiques et la médecine curative, qui permettent de recouvrer la santé en traitant la pathologie. Les implications d une telle conception sont évidentes : nous ne devrions notre bonne santé qu à l intervention réparatrice d autrui, sans avoir aucune maîtrise sur notre propre corps, sans pouvoir anticiper les risques et ainsi les éviter. Aujourd hui pourtant, nous en sommes tous intimement persuadés : la santé se préserve et se gagne. 1

2 Les désirs d autonomie sont de plus en plus forts ; chacun veut devenir acteur de sa propre santé. Chacun comprend que l état de santé est un état global, qui ne saurait se limiter à la seule dimension médicale, conformément, d ailleurs, à la définition que donnait de la santé, dès 1946, le préambule à la constitution de l Organisation mondiale de la santé : «un état complet de bien-être physique, mental et social, [qui ne] consiste pas seulement en une absence de maladie et d infirmité». La prévention et l éducation pour la santé réintroduisent précisément, dans notre rapport à la santé, ces notions d autonomie et de bien-être. Prévenir, c est agir. Prévenir, c est se donner les moyens de conserver, le plus longtemps possible, sa qualité de vie et son bien-être. C est adopter une visée résolument prospective. Aussi ma politique de santé est-elle résolument déterminée par un impératif de prévention, qu il s agisse de mon approche des problématiques de santé publique ou de la modernisation que j entends mener de notre système de santé. Le projet de loi «Hôpital, patients, santé, territoires», qui vient d être voté par l Assemblée nationale, est ainsi né d un constat : notre système de santé est confronté à des évolutions majeures, démographiques, économiques, scientifiques ou sociales, qui sont autant de défis à relever. Cette loi est donc de part en part une loi de prévention, et toutes les mesures qu elle contient doivent se concevoir en cohérence avec nos actions de santé publique. Il était donc bien naturel que ce projet de loi comporte des mesures importantes de prévention en santé, et offre à la prévention, à côté des soins, une place accrue, bien qu il ne s agisse pas d une loi de santé publique puisque celle-ci sera révisée en

3 Ma politique de santé publique en matière de lutte contre les addictions, en particulier l alcool et le tabac, repose sur un équilibre entre prévention, interdiction et prise en charge. C est pourquoi le projet de loi comporte des mesures d interdiction visant à protéger les plus jeunes de l alcool et du tabac, facteurs de risques clairement identifiés pour notre santé. Cependant, j ai toujours voulu susciter l autonomie et instaurer une éducation préventive. Je sais pouvoir m appuyer, à cet égard, sur l INPES et ses missions d information et d éducation. La réforme de notre système de santé, en créant les agences régionales de santé et en reconnaissant l importance de l éducation thérapeutique du patient dans son parcours de soins, inaugure également une nouvelle étape dans notre système de santé. L an dernier, ici même, je vous faisais part de mon désir d intégrer la prévention dans le champ de compétences des futures agences régionales de santé. Cet engagement a été respecté, tout comme est respectée de manière concrète la «sanctuarisation» des crédits destinés à la prévention, et plus généralement à la santé publique. Bien entendu, je veillerai, lors de la création effective des ARS, à ce que le pôle santé publique de chaque ARS puisse mettre en œuvre une politique régionale volontariste, adaptée aux besoins de la population sur le territoire. Les futurs directeurs généraux des ARS auront des objectifs explicites dans ce champ, pour des politiques de prévention mieux ciblées. Nos politiques de prévention, en effet, doivent s adresser d abord aux plus faibles, aux moins bien informés, qui sont aussi potentiellement les plus exposés aux risques. Les ARS auront ainsi un rôle important de coordination des actions de santé publique. Au plus près des populations vulnérables, elles mettront en œuvre des contrats locaux de santé avec 3

4 les acteurs concernés, associations, élus locaux, professionnels de santé, renforçant les partenariats sur le terrain autour de projets forts. Le plan stratégique régional de santé et le schéma régional de prévention seront également mis en œuvre pour la promotion de la santé. Les démarches de proximité et la réduction des inégalités seront donc au cœur de l action des ARS. Je sais que vous avez souhaité consacrer, à l occasion de ces journées, une session thématique aux ARS. Je vous en sais gré. J y vois le signe de votre volonté de prendre part aux changements en cours. Sachez que les professionnels de santé, qui ont une parfaite connaissance des réalités sur le terrain, seront associés à l élaboration de nos politiques de santé, par l intermédiaire, notamment, des conférences de territoire. Par ailleurs, je vous le disais, ce projet de loi fait de l éducation thérapeutique du patient un élément à part entière de la prise en charge et du parcours de soins. Face au vieillissement de la population et au développement des maladies chroniques, chacun mesure l importance de l éducation thérapeutique, qui modifie profondément la relation du patient à sa maladie, notamment par un transfert de compétences qui lui permet de la gérer. Éducation thérapeutique du patient et éducation pour la santé poursuivent ainsi le même objectif : favoriser l autonomie. Comment parvenir à ne plus subir son traitement? Comment diminuer les risques de complications et d aggravation de la maladie? Ces questions, l éducation thérapeutique peut nous aider à y répondre. 4

5 Bien que les soignants soient très compétents dans l établissement d un diagnostic et dans la prise en charge, ils sont encore trop peu à éduquer et à former leurs patients à prendre en charge leur maladie. C est pourquoi le projet de loi prévoit d instituer un cadre destiné à promouvoir et à rationnaliser l éducation thérapeutique du patient par l établissement d un cahier des charges national. Ce cahier des charges sera décliné au niveau régional par les agences régionales de santé, qui signeront des conventions pluriannuelles avec des opérateurs en éducation thérapeutique. Il s agit notamment de préciser le financement de ces programmes, et d évaluer leur conformité avec le cahier des charges national. Les programmes d accompagnement, qui permettent d éviter la démobilisation induite par la chronicité de la maladie et contribuent à la bonne observance du traitement, bénéficieront d un dispositif proche. Parce que l éducation thérapeutique et l accompagnement des patients sont des compléments indispensables aux soins, il est essentiel que les programmes développés par les professionnels de santé et par les associations de malades soient poursuivis et amplifiés. Je me réjouis, en ce sens, que l INPES participe à ce développement. Votre agence a déjà élaboré le projet de cahier des charges des programmes d éducation thérapeutique du patient, soumis à une large concertation. Ce projet fournit des outils méthodologiques, de formation et d information, tout à la fois nécessaires et adéquats. Au cours des sessions que vous consacrerez, aujourd hui et demain, aux modèles et pratiques de l éducation thérapeutique du patient, des experts internationaux, venus d Europe, mais aussi des Etats-Unis, du Canada ou de l Australie, nous feront également partager leurs savoirs et leurs expériences. Je suis certaine que ces exemples pourront nous inspirer et enrichir nos pratiques. Ces Journées de la prévention, que je suis venue cette année encore ouvrir avec un très grand plaisir, traduisent une nouvelle fois 5

6 votre investissement, et celui de l ensemble des acteurs de santé publique, dans un champ encore trop souvent considéré comme secondaire. Pourtant, qui peut prétendre agir sur la santé sans agir POUR la santé? Car c est là le plus grand défi que, tous ensemble, nous ayons à relever : améliorer durablement l état de santé de nos concitoyens, de tous nos concitoyens, au plus proche de leurs besoins et de leurs attentes. Dans ce combat pour la vie, qui est en même temps un combat pour l émancipation, nos progrès sont chaque jour de plus en plus grands, et ils vous doivent beaucoup. Je vous remercie. 6

Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé et des sports DÉPLACEMENT à BORDEAUX DOSSIER MEDICAL PERSONNEL

Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé et des sports DÉPLACEMENT à BORDEAUX DOSSIER MEDICAL PERSONNEL Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé et des sports ---------- DÉPLACEMENT à BORDEAUX DOSSIER MEDICAL PERSONNEL -Jeudi 22 juillet 2010- à 14h30 (ARS) BORDEAUX Sous réserve du

Plus en détail

ORGANISATION DU SYSTÈME DE SANTE EN FRANCE. Pierre GORCY ARS BFC

ORGANISATION DU SYSTÈME DE SANTE EN FRANCE. Pierre GORCY ARS BFC ORGANISATION DU SYSTÈME DE SANTE EN FRANCE Pierre GORCY ARS BFC Une approche globale de la santé Santé publique : - promotion de la santé & prévention - santé-environnement - veille, crise et alerte sanitaire

Plus en détail

OBJECTIF PRÉSIDENTIELLES. Les programmes sont-ils bons pour notre santé? SANTÉ PUBLIQUE VERS UNE POLITIQUE

OBJECTIF PRÉSIDENTIELLES. Les programmes sont-ils bons pour notre santé? SANTÉ PUBLIQUE VERS UNE POLITIQUE Manifeste pour les droits des malades N 5 OBJECTIF PRÉSIDENTIELLES Les programmes sont-ils bons pour notre santé? SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIAL VERS UNE POLITIQUE DE SANTÉ PUBLIQUE FAITE POUR ET AVEC LES POPULATIONS?

Plus en détail

Un médecin coordonnateur en EHPAD pour vous qui est ce?

Un médecin coordonnateur en EHPAD pour vous qui est ce? JOURNEE DU 23 SEPTEMBRE 2015 CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL AMCOOR HAUTE BRETAGNE LIVRE BLANC DU MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD Vingt médecins coordonnateurs se sont réunis le 23 septembre à Saint Jacut

Plus en détail

Dr Didier CHATOT-HENRY. CHU de Martinique Unité de Coordination d Education thérapeutique du Patient et de Promotion de la santé: UCEPP

Dr Didier CHATOT-HENRY. CHU de Martinique Unité de Coordination d Education thérapeutique du Patient et de Promotion de la santé: UCEPP Dr Didier CHATOT-HENRY CHU de Martinique Unité de Coordination d Education thérapeutique du Patient et de Promotion de la santé: UCEPP } La santé de la France: Un diagnostic de santé partagé par les acteurs

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : Agence Weber Shandwick : Lise Ardhuin Tel : 01 47

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : Agence Weber Shandwick : Lise Ardhuin Tel : 01 47 L Inpes, acteur et soutien du développement de l éducation thérapeutique du patient Dossier de presse 30 janvier 2009 CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr

Plus en détail

Les leviers de la collaboration entre hôpital promoteur de santé et ville

Les leviers de la collaboration entre hôpital promoteur de santé et ville Les leviers de la collaboration entre hôpital promoteur de santé et ville Anaïs Delbaer-Baruzier, Communauté d agglomération Maubeuge-Val de Sambre Philippe Paradis, CH de Sambre-Avesnois Séminaire «Devenir

Plus en détail

Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé et des sports JOURNÉE MONDIALE «PARKINSON»

Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé et des sports JOURNÉE MONDIALE «PARKINSON» Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé et des sports ---------- JOURNÉE MONDIALE «PARKINSON» organisée par l Association France Parkinson ---------- Remise du Livre Blanc des

Plus en détail

Sommaire. Communiqué en conseil des ministres du 31/08/2017 sur la prévention Synthèse de l avis du Haut Conseil de la Santé Publique

Sommaire. Communiqué en conseil des ministres du 31/08/2017 sur la prévention Synthèse de l avis du Haut Conseil de la Santé Publique Le 18 septembre 2017 Sommaire 1. Qu est-ce que la stratégie nationale de santé? 2. Quatre priorités pour la stratégie nationale de santé 2017-2022 3. Les étapes d élaboration de la stratégie nationale

Plus en détail

Moi(s) sans tabac. Fédération Nationale de la Mutualité Française. Géraldine MERRET Responsable Pôle Offre Prévention. 27 mai /00/20--

Moi(s) sans tabac. Fédération Nationale de la Mutualité Française. Géraldine MERRET Responsable Pôle Offre Prévention. 27 mai /00/20-- Moi(s) sans tabac Fédération Nationale de la Mutualité Française Géraldine MERRET Responsable Pôle Offre Prévention 27 mai 2016 00/00/20-- L activité de Prévention et de promotion de la santé de la Mutualité

Plus en détail

- un réseau d associations sportives 120 associations adhérentes en octobre 2014

- un réseau d associations sportives 120 associations adhérentes en octobre 2014 www.oms-saintpaul.re L OMS est un organisme de concertation et de proposition au service de la population et des associations sportives pour développer et promouvoir le sport sur Saint-Paul. - un réseau

Plus en détail

Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé et des sports POSE de la 1 ère PIERRE

Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé et des sports POSE de la 1 ère PIERRE Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé et des sports ---------- POSE de la 1 ère PIERRE du NOUVEL HÔPITAL de METZ-THIONVILLE ---------- -Jeudi 29 Janvier 2009- à 11h35 (METZ-THIONVILLE)

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de l Offre de soins Sous-direction de la stratégie et des ressources Bureau SR2 : International, Europe et Outre-Mer Personne chargée du

Plus en détail

encore à la mode? Atelier : loi HPST et réseaux

encore à la mode? Atelier : loi HPST et réseaux Loi HPST : Les réseaux de santé sont-ils encore à la mode? Atelier : loi HPST et réseaux La loi HPST ne supprime pas les réseaux de santé - mais elle introduit de nouvelles formes d organisation (maisons

Plus en détail

Stratégie nationale de santé Lancement des travaux. Discours de Madame Agnès BUZYN. Ministre des Solidarités et de la Santé

Stratégie nationale de santé Lancement des travaux. Discours de Madame Agnès BUZYN. Ministre des Solidarités et de la Santé Stratégie nationale de santé Lancement des travaux Discours de Madame Agnès BUZYN Ministre des Solidarités et de la Santé -Point presse du 18 septembre 2017- Mesdames et Messieurs, Je vous remercie pour

Plus en détail

Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé et des sports INTERVENTION

Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé et des sports INTERVENTION Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé et des sports ---------- INTERVENTION ---------- sur le RETOUR d EXPÉRIENCE de la COOPÉRATION INTERNATIONALE en MATIÈRE de NEUROSCIENCES/ALZHEIMER

Plus en détail

Evaluation de 10 ans de politique de lutte contre le cancer

Evaluation de 10 ans de politique de lutte contre le cancer Evaluation de 10 ans de politique de lutte contre le cancer Haut Conseil de santé publique co-pilotes Hélène Grandjean Caroline Weill-Gies Saisine DGS Quel impact des plans en termes de réduction des inégalités

Plus en détail

C O R E P. L ETP : cadre national et déploiement en Champagne Ardenne. Journée régionale ANFH - 25 juin 2015

C O R E P. L ETP : cadre national et déploiement en Champagne Ardenne. Journée régionale ANFH - 25 juin 2015 C O R E P L ETP : cadre national et déploiement en Champagne Ardenne Journée régionale ANFH - 25 juin 2015 Dr Annie Claude MARCHAND ARS Champagne Ardenne Christiane MAUVEZIN COREP Champagne Ardenne XX/XX/XX

Plus en détail

Discours de M Nicolas Prisse, Président de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives ***

Discours de M Nicolas Prisse, Président de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives *** PREMIER MINISTRE Seul le prononcé fait foi. Discours de M Nicolas Prisse, Président de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives *** Workshop Alcool INSERM NIAAA

Plus en détail

Discours Cérémonie de signature de la convention DRAC ARS et Installation de l association Arts et Santé, La Manufacture. Mercredi 8 juin 18h30

Discours Cérémonie de signature de la convention DRAC ARS et Installation de l association Arts et Santé, La Manufacture. Mercredi 8 juin 18h30 -PROJET - Discours Cérémonie de signature de la convention DRAC ARS et Installation de l association Arts et Santé, La Manufacture Mercredi 8 juin 18h30 (Civilités) Monsieur le Président d Universcience

Plus en détail

Projet de Santé Réunion Mayotte. Construisons ensemble la santé de demain!

Projet de Santé Réunion Mayotte. Construisons ensemble la santé de demain! DOSSIER DE PRESSE 27 février 2017 Projet de Santé 2018 2027 Réunion Mayotte Construisons ensemble la santé de demain! Contact Presse : Huguette YONG-FONG - Tél : 02 62 93 94 93 - Port : 06 92 65 48 66

Plus en détail

Sous réserve du prononcé Page 1

Sous réserve du prononcé Page 1 Discours d introduction du Président de la CRSA pour le forum public «Vivre mieux, Vivre Vieux» organisé par la CRSA avec le soutien de l ARS Mardi 19 janvier 9h30 Hôpital Européen Georges Pompidou Mesdames,

Plus en détail

Agence régionale de santé

Agence régionale de santé Agence régionale de santé Veille et sécurité sanitaire Journée régionale de formation et d information destinée aux Ehpad Rouen - 18 novembre 2010 Les fondements de la loi HPST Des enjeux de santé publique

Plus en détail

Améliorer l offre de soins de proximité en région Paca

Améliorer l offre de soins de proximité en région Paca Améliorer l offre de soins de proximité en région Paca Dossier de presse Signature du Contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens 2017-2020 ARS Paca - URPS médecins libéraux Paca Marseille, le 26 octobre

Plus en détail

MUTUALISATION EN EDUCATION THERAPEUTIQUE Atelier du CCECQA - 25 septembre 2012

MUTUALISATION EN EDUCATION THERAPEUTIQUE Atelier du CCECQA - 25 septembre 2012 MUTUALISATION EN EDUCATION THERAPEUTIQUE Atelier du CCECQA - 25 septembre 2012 PLACE DE L EDUCATION THERAPEUTIQUE DANS LE PROJET REGIONAL DE SANTE Martine Ruello - ARS Aquitaine - Département Prévention

Plus en détail

-Direction Déléguée à l Animation, du Pilotage Stratégique du Décloisonnement, des Politiques Publiques et de la Transversalité-

-Direction Déléguée à l Animation, du Pilotage Stratégique du Décloisonnement, des Politiques Publiques et de la Transversalité- Santé Territoire et Démocratie Sanitaire 30 juin 2011 Page 1/31 Santé Territoire et Démocratie Sanitaire 30 juin 2011 Page 2/31 LE PRS : AU COUR DES MISSIONS DE L ARS, COLONNE VERTÉBRALE DE L ACTION DE

Plus en détail

Réunion de lancement du 22 avril 2014 SCHÉMA DÉPARTEMENTAL. Personnes âgées Personnes en situation de handicap

Réunion de lancement du 22 avril 2014 SCHÉMA DÉPARTEMENTAL. Personnes âgées Personnes en situation de handicap Réunion de lancement du 22 avril 2014 SCHÉMA DÉPARTEMENTAL Personnes âgées Personnes en situation de handicap SCHÉMA DÉPARTEMENTAL Personnes âgées et Personnes en situation de handicap SCHÉMA DÉPARTEMENTAL

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION. Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT

PROGRAMME DE FORMATION. Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT PROGRAMME DE FORMATION Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT Formation en 2 temps (total de 6 jours) 1 er session (3 jours) : 26-27-28

Plus en détail

Installation de la conférence des financeurs Déplacement dans l Aube (Troyes)

Installation de la conférence des financeurs Déplacement dans l Aube (Troyes) Installation de la conférence des financeurs Déplacement dans l Aube (Troyes) Madame la Préfète, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Maires, Mesdames et Messieurs les élus, Monsieur le directeur

Plus en détail

Les états généraux de l organisation de la santé

Les états généraux de l organisation de la santé MINISTERE DE LA SANTE, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Dossier de presse Les états généraux de l organisation de la santé

Plus en détail

L ARS. C est Quoi? XX/XX/XX

L ARS. C est Quoi? XX/XX/XX L ARS C est Quoi? XX/XX/XX La loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires, crée, dans son article 118, les Agences Régionales de Santé. Elles

Plus en détail

Discours de Ségolène NEUVILLE Secrétaire d État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l exclusion

Discours de Ségolène NEUVILLE Secrétaire d État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l exclusion Discours de Ségolène NEUVILLE Secrétaire d État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l exclusion Journée d échanges de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) du Gard

Plus en détail

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion Le projet de soins UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion 2015-2018 Plan 1. Introduction 2. Définition du projet 3. Les projets en structure de soins 4. Le projet de soins individualisé : 4.1. L argumentation

Plus en détail

Créé en 1981, pour préserver

Créé en 1981, pour préserver Présentation du Syndicat des Médecins Libéraux (SML) Créé en 1981, pour préserver la médecine libérale de proximité comme pilier essentiel de notre système de santé, le Syndicat des Médecins Libéraux (SML)

Plus en détail

Agence Nationale pour la Garantie des Droits des Mineurs (ANGDM) Colloque «Action sociale pour le bien vieillir. Perspective et Prospective»

Agence Nationale pour la Garantie des Droits des Mineurs (ANGDM) Colloque «Action sociale pour le bien vieillir. Perspective et Prospective» Agence Nationale pour la Garantie des Droits des Mineurs (ANGDM) Colloque «Action sociale pour le bien vieillir Perspective et Prospective» Jeudi 22 septembre 2016 Ecole des Mines Monsieur le Président

Plus en détail

Correspondances entre les référentiels ETS & promotion de la santé

Correspondances entre les référentiels ETS & promotion de la santé Correspondances entre les référentiels ETS & promotion de la santé Les référentiels de compétences et de formation du Diplôme d Etat d Educateur Technique Spécialisé (DE. ETS) présentent de nombreux éléments

Plus en détail

REPERTOIRE SPORT SANTE POITOU-CHARENTES Structures sportives associatives CAHIER DES CHARGES

REPERTOIRE SPORT SANTE POITOU-CHARENTES Structures sportives associatives CAHIER DES CHARGES REPERTOIRE SPORT SANTE POITOU-CHARENTES Structures sportives associatives CAHIER DES CHARGES I Contexte Pour répondre de manière efficiente et collaborative à un développement des activités physiques dans

Plus en détail

Projet de programme de travail de la Conférence nationale de santé

Projet de programme de travail de la Conférence nationale de santé Projet de programme de travail de la Conférence nationale de santé 2015-2018 Adopté le 8 septembre 2015 par la Commission permanente Sommaire I. Les objectifs de la CNS pour la mandature 2015-2018... 1

Plus en détail

MISSION INTERMINISTERIELLE DE LUTTE CONTRE LA DROGUE ET LES CONDUITES ADDICTIVES APPEL A PROJETS 2014

MISSION INTERMINISTERIELLE DE LUTTE CONTRE LA DROGUE ET LES CONDUITES ADDICTIVES APPEL A PROJETS 2014 MISSION INTERMINISTERIELLE DE LUTTE CONTRE LA DROGUE ET LES CONDUITES ADDICTIVES APPEL A PROJETS 2014 Contexte : Le nouveau plan gouvernemental de lutte contre la drogue et les conduites addictives 2013-2017

Plus en détail

Contrats Locaux de Santé en région Centre-Val de Loire. Réunion du bureau du Pays Loire Touraine Du 11 mars 2015

Contrats Locaux de Santé en région Centre-Val de Loire. Réunion du bureau du Pays Loire Touraine Du 11 mars 2015 Contrats Locaux de Santé en région Centre-Val de Loire Réunion du bureau du Pays Loire Touraine Du 11 mars 2015 11/03/2015 2 PLAN Qu est-ce qu un CLS? L étude d opportunité Les modalités d élaboration

Plus en détail

Ouverture du colloque régional sur le développement de la chirurgie ambulatoire en Ile-de-France Le mardi 27 juin minutes

Ouverture du colloque régional sur le développement de la chirurgie ambulatoire en Ile-de-France Le mardi 27 juin minutes kkkk/ Ouverture du colloque régional sur le développement de la chirurgie ambulatoire en Ile-de-France Le mardi 27 juin 2017 10 minutes Mesdames, Messieurs, Discours Seul le prononcé fait foi Je vous remercie

Plus en détail

Elaboration du Projet de Santé Réunion Mayotte. Atelier de travail Schéma Régional de Santé

Elaboration du Projet de Santé Réunion Mayotte. Atelier de travail Schéma Régional de Santé Elaboration du Projet de Santé Réunion Mayotte Atelier de travail Schéma Régional de Santé 24 Avril 2017 Organisation de l offre de soins hospitalière Les éléments repris dans cette présentation sont issus

Plus en détail

«Vieillir en bonne santé» 10 avril 2015

«Vieillir en bonne santé» 10 avril 2015 Le programme «Vieillir en bonne santé» 10 avril 2015 L Inpes en quelques mots L Institut national de prévention et d éducation pour la santé est un établissement public administratif sous tutelle du Ministère

Plus en détail

Bougez! l activité physique pour la santé. Le label Ville, Vivez. Une démarche innovante d accompagnement des communes pour la promotion de

Bougez! l activité physique pour la santé. Le label Ville, Vivez. Une démarche innovante d accompagnement des communes pour la promotion de Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale du Languedoc-Roussillon Le label Ville, Vivez Bougez! Une démarche innovante d accompagnement des communes pour la promotion de

Plus en détail

Une réforme indispensable, les ARS pourquoi?

Une réforme indispensable, les ARS pourquoi? Une réforme indispensable, les ARS pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter, ce qui a permis d améliorer la santé de la population. Mais nos ressources sont limitées. Notre système est réputé

Plus en détail

COORDINATION DES ACTIONS ENTRE L AGENCE REGIONALE DE SANTE

COORDINATION DES ACTIONS ENTRE L AGENCE REGIONALE DE SANTE COORDINATION DES ACTIONS ENTRE L AGENCE REGIONALE DE SANTE ET LES ORGANISMES D ASSURANCE MALADIE DE LA REGION ILE-DE-FRANCE Principes et fonctionnement 1/10 PREAMBULE Le décret n 2016-1025 du 26 juillet

Plus en détail

Intervention de Madame Ericka BAREIGTS, Ministre des Outre-mer. Remise officielle du rapport de la CNEPEOM Jeudi 10 novembre 2016

Intervention de Madame Ericka BAREIGTS, Ministre des Outre-mer. Remise officielle du rapport de la CNEPEOM Jeudi 10 novembre 2016 Intervention de Madame Ericka BAREIGTS, Ministre des Outre-mer Remise officielle du rapport de la CNEPEOM Jeudi 10 novembre 2016 Monsieur le Président de la CNEPEOM, cher Ibrahim ABOUBACAR, Mesdames et

Plus en détail

L ARS Bourgogne -Franche- Comte. Lycée Simone Weil Vendredi 1er avril

L ARS Bourgogne -Franche- Comte. Lycée Simone Weil Vendredi 1er avril L ARS Bourgogne -Franche- Comte Lycée Simone Weil Vendredi 1er avril Les Agences Régionales de Santé Créées par une loi de 2010 Chargées du pilotage du système de santé en région Placées sous la tutelle

Plus en détail

LE ROLE DE L INFIRMIER DANS L EDUCATION DU PATIENT. Claudine ZAFFRAN JNI 10 Juin 2010

LE ROLE DE L INFIRMIER DANS L EDUCATION DU PATIENT. Claudine ZAFFRAN JNI 10 Juin 2010 LE ROLE DE L INFIRMIER DANS L EDUCATION DU PATIENT Claudine ZAFFRAN JNI 10 Juin 2010 En quoi l éducation thérapeutique peut être une question d actualité? Dans quelle mesure le rôle de l IDE dans cette

Plus en détail

Les hôpitaux de jour gériatriques dans la filière gériatrique en Nord Pas de Calais

Les hôpitaux de jour gériatriques dans la filière gériatrique en Nord Pas de Calais Les hôpitaux de jour gériatriques dans la filière gériatrique en Nord Pas de Calais Congrès des hôpitaux de jour gériatriques 7 et 8 juin 2012 Dr Defebvre MM ARS Nord Pas de calais Une nouvelle politique

Plus en détail

L AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ ÎLE-DE-FRANCE

L AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ ÎLE-DE-FRANCE L AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ ÎLE-DE-FRANCE Hôpital CABINET MÉDICAL H PHARMACIE URGENCES La santé avance en Île-de-France Édito Améliorer la santé de tous les Franciliens Notre système de santé doit faire

Plus en détail

CHU de Nantes 8 octobre Direction générale de l offre de soins - DGOS

CHU de Nantes 8 octobre Direction générale de l offre de soins - DGOS CHU de Nantes 8 octobre 2014 Une nouvelle dynamique de coopération : les GHT Article 48 du projet de loi : La constitution obligatoire de GHT à l horizon du 31 décembre 2015 autour d une stratégie médico-soignante

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes. Présentation du projet de loi santé

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes. Présentation du projet de loi santé 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Présentation du projet de loi santé Mercredi 15 octobre 2014 Mesdames et messieurs, Les Français

Plus en détail

Promouvoir la santé à Emmaüs Solidarité: un entretien avec Mme Belkacemi

Promouvoir la santé à Emmaüs Solidarité: un entretien avec Mme Belkacemi Promouvoir la santé à Emmaüs Solidarité: un entretien avec Mme Belkacemi Sommaire En quoi la santé des personnes accueillies à Emmaüs concerne-t-elle les travailleurs sociaux?.. 4 Quelles actions sont-elles

Plus en détail

Faits marquants AN au service de LA SANTé des franciliens

Faits marquants AN au service de LA SANTé des franciliens Faits marquants 2016 1 AN au service de LA SANTé des franciliens Un nouveau modèle d'agence Notre système de santé est en constante mutation. L ARS Île-de-France accompagne établissements et opérateurs

Plus en détail

Correspondances entre les référentiels ES & promotion de la santé

Correspondances entre les référentiels ES & promotion de la santé Correspondances entre les référentiels ES & promotion de la santé Les référentiels de compétences et de formation du Diplôme d Etat d Educateur spécialisé (DE. ES) présentent de nombreux éléments transposables

Plus en détail

EGOS : diagnostic partagé et méthode retenue. Annie Podeur, Pr Yvon Berland

EGOS : diagnostic partagé et méthode retenue. Annie Podeur, Pr Yvon Berland EGOS : diagnostic partagé et méthode retenue Annie Podeur, Pr Yvon Berland EGOS : un constat Le constat une forte densité médicale mais une inégalité d accès aux soins, résultant d une mauvaise répartition

Plus en détail

Introduction à la santé publique

Introduction à la santé publique Introduction à la santé publique Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique Santé publique : définition - OMS 1952 «La science et l art de prévenir les maladies, de prolonger la vie et d améliorer

Plus en détail

Evolution du métier, du travail et de ses représentations Aide-soignant, Aide médico-psychologique et Auxiliaire de puériculture

Evolution du métier, du travail et de ses représentations Aide-soignant, Aide médico-psychologique et Auxiliaire de puériculture Evolution du métier, du travail et de ses représentations Aide-soignant, Aide médico-psychologique et Auxiliaire de puériculture Gérard RIMBERT, Docteur en sociologie Consultant pour 2 ème 2 ème Journée

Plus en détail

Assises de la Fondation FondaMental en Île-de-France

Assises de la Fondation FondaMental en Île-de-France Assises de la Fondation FondaMental en Île-de-France Jeudi 11 juin 2015 Ministère de l Education nationale, de l Enseignement supérieur et de la Recherche Amphithéâtre Gay Lussac Place de la psychiatrie

Plus en détail

Application de la loi HPST. et psychoéducation

Application de la loi HPST. et psychoéducation Application de la loi HPST et psychoéducation Isabelle De Beauchamp Pharmacien UTET Centre Hospitalier Alpes Isère 1 Quelques dates : Définition de l ETP par l OMS en 1998 2001 : «plan national d éducation

Plus en détail

PROJET TERRITORIAL DE SANTE

PROJET TERRITORIAL DE SANTE Pays Sud Charente Présentation globale Novembre 2010 SOMMAIRE Historique et contexte Bilan d activité 2009/2010 : Méthodologie et concertation Axes de travail, objectifs opérationnels et résultats Perspectives

Plus en détail

Signature du contrat local de santé

Signature du contrat local de santé Dossier de presse Signature du contrat local de santé Le 3 juillet 2013 Pontivy Communauté Contacts presse Pontivy Communauté : Gaëlle Maire - 02 97 07 19 82 gaelle.maire@pontivy-communaute.fr ARS Bretagne

Plus en détail

ARS et MAIA. DIU des Gestionnaires de cas MAIA. Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne

ARS et MAIA. DIU des Gestionnaires de cas MAIA. Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne ARS et MAIA DIU des Gestionnaires de cas MAIA Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne 04/02/16 Plan Qu est-ce que l'ars?, le PRS? La thématique des personnes âgées? Politique régionale bretonne de

Plus en détail

Les actions développées en France. Genève, 8 avril 2008

Les actions développées en France. Genève, 8 avril 2008 Alliance Européenne contre la dépression Les actions développées en France Genève, 8 avril 2008 European Alliance Against Depression EAAD L origine du programme Réplication d une expérimentation Nuremberg

Plus en détail

2 ème session : territoire de soins numérique

2 ème session : territoire de soins numérique 2 ème session : territoire de soins numérique Franck Jolivaldt, Mission systèmes d information des acteurs de l offre de soins, Direction générale de l offre de soins Contexte du programme (1/2) Dans le

Plus en détail

Synopsis Axes stratégiques CLS CAB 2013 (Doc. COPIL 26/XI/2013)

Synopsis Axes stratégiques CLS CAB 2013 (Doc. COPIL 26/XI/2013) 1 Synopsis Axes stratégiques CLS CAB 2013 (Doc. COPIL 26/XI/2013) La démocratie sanitaire correspond à une démarche de mise en synergie des acteurs du système de santé qui, dans un esprit de concertation,

Plus en détail

Intervention du Ministre de la Défense

Intervention du Ministre de la Défense Intervention du Ministre de la Défense Forum «Challenges of Peace Operations»: «Partenariats Les Nations Unies, l Union européenne et les dimensions régionales des opérations de paix» Ecole militaire,

Plus en détail

SOIGNANTS INTERVENANT DANS LES ÉTABLISSEMENTS MÉDICO-SOCIAUX D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES ACCORD-CADRE

SOIGNANTS INTERVENANT DANS LES ÉTABLISSEMENTS MÉDICO-SOCIAUX D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES ACCORD-CADRE FORMATION ET QUALIFICATION DES PERSONNELS SOIGNANTS INTERVENANT DANS LES ÉTABLISSEMENTS MÉDICO-SOCIAUX D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES ACCORD-CADRE Entre l Etat, représenté par Monsieur

Plus en détail

Résultats de la Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé

Résultats de la Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé Cent trentième session EB130.R11 Point 6.6 de l ordre du jour 21 janvier 2012 Résultats de la Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé Le Conseil exécutif, Ayant examiné le rapport

Plus en détail

Articulation entre santé au travail et santé publique : une illustration au travers des maladies cardiovasculaires

Articulation entre santé au travail et santé publique : une illustration au travers des maladies cardiovasculaires Inspection générale des affaires sociales Articulation entre santé au travail et santé publique : une illustration au travers des maladies cardiovasculaires RAPPORT Établi par Anne-Carole BENSADON Philippe

Plus en détail

Animation du Contrat Local de Santé du Pays du Val d Adour. Cahier des charges

Animation du Contrat Local de Santé du Pays du Val d Adour. Cahier des charges Animation du Contrat Local de Santé du Pays du Val d Adour Cahier des charges Ce cahier des charges se décompose en 5 parties : I. Présentation du Pays du Val d Adour II. Les fondements du choix de contractualiser

Plus en détail

Fiche Synthétique : Addictions et Réseaux de Santé : Avantages et inconvénients

Fiche Synthétique : Addictions et Réseaux de Santé : Avantages et inconvénients COLLECTIF NATIONAL DES RESEAUX DE SANTE EN ADDICTOLOGIE Fiche Synthétique : Addictions et Réseaux de Santé : et inconvénients Les spécificités des addictions L addiction n est pas seulement une pathologie

Plus en détail

ou les différentes façons d intervenir dans le cadre de la santé publique

ou les différentes façons d intervenir dans le cadre de la santé publique ou les différentes façons d intervenir dans le cadre de la santé publique A/ Veille et sécurité sanitaire B/ Prévention, éducation pour la santé, promotion de la santé C/ Restauration de la santé Définir

Plus en détail

VALIDATION DES COMPETENCES. MODULES ORGANISATION DU SYSTEME DE SOINS PARTIE 1 et

VALIDATION DES COMPETENCES. MODULES ORGANISATION DU SYSTEME DE SOINS PARTIE 1 et VALIDATION DES COMPETENCES MODULES ORGANISATION DU SYSTEME DE SOINS PARTIE 1 et 2 Informations préliminaires : Le médecin qui a présenté l étude ACTA au congrès de Milan, vous a demandé de présenter au

Plus en détail

Un guide pour la mise en œuvre de la gestion des risques associés aux soins en établissement de santé

Un guide pour la mise en œuvre de la gestion des risques associés aux soins en établissement de santé Un guide pour la mise en œuvre de la gestion des risques associés aux soins Dr P.Roussel (SEVAM) 3ème rencontre des métiers de la santé 27 mai 2011 Un guide pour la mise en œuvre de la gestion des risques

Plus en détail

Cancer : maladie chronique

Cancer : maladie chronique Cancer : maladie chronique Introduction Chronique : «se dit d une maladie d évolution lente et sans tendance à la guérison», «qui dure, persiste» De plus en plus de gens vivent avec le cancer d où la notion

Plus en détail

Franck Chauvin Directeur délégué du centre Hygée

Franck Chauvin Directeur délégué du centre Hygée La prévention des cancers est un enjeu majeur pour notre pays. Parce que près de la moitié des 145 000 décès annuels pourrait être évitée. Mais aussi parce que l'accès de tous à la prévention permettrait

Plus en détail

Lieux de santé sans tabac : un engagement partagé. Anne Borgne RESPADD Csapa Victor Segalen

Lieux de santé sans tabac : un engagement partagé. Anne Borgne RESPADD Csapa Victor Segalen Lieux de santé sans tabac : un engagement partagé Anne Borgne RESPADD Csapa Victor Segalen Bref historique Création en 1996 du Réseau hôpital sans tabac AP-HP / MNH Réalisations : Charte Hôpital sans tabac

Plus en détail

Plan national maladies rares. Dispositif de suivi. Qualité de la prise en charge, Recherche, Europe : une ambition renouvelée

Plan national maladies rares. Dispositif de suivi. Qualité de la prise en charge, Recherche, Europe : une ambition renouvelée 2011-2014 Plan national maladies rares Qualité de la prise en charge, Recherche, Europe : une ambition renouvelée Dispositif de suivi Le dispositif de suivi du plan national maladies rares sera assuré

Plus en détail

Plans Régionaux «Sport-Santé Bien-Etre» Bilan 2013

Plans Régionaux «Sport-Santé Bien-Etre» Bilan 2013 Plans Régionaux «Sport-Santé Bien-Etre» Bilan 2013 1 Présentation en conseil des Ministres en charge des sports et en charge de la santé, le 10 octobre 2012, d une communication relative à la pratique

Plus en détail

REPERTOIRE SPORT SANTE POITOU-CHARENTES Structures sportives associatives CAHIER DES CHARGES

REPERTOIRE SPORT SANTE POITOU-CHARENTES Structures sportives associatives CAHIER DES CHARGES REPERTOIRE SPORT SANTE POITOU-CHARENTES Structures sportives associatives CAHIER DES CHARGES I Contexte Pour répondre de manière efficiente et collaborative à un développement des activités physiques dans

Plus en détail

Appel à projets. Trophée «Coup de cœur» des collaborateurs Promotion du «sport-santé» pour tous

Appel à projets. Trophée «Coup de cœur» des collaborateurs Promotion du «sport-santé» pour tous Appel à projets Trophée «Coup de cœur» des collaborateurs 2017 Promotion du «sport-santé» pour tous Dépôt des dossiers pour le 18 août 2017 La Fondation d entreprise ADREA Créée en 2012, la Fondation ADREA

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Carole PIERRE dans l Yonne Le PRS et les parcours : enjeux et mise

Plus en détail

Education du patient et Maladie chronique

Education du patient et Maladie chronique Education du patient et Maladie chronique Enjeux et concepts de l éducation du patient La maladie chronique 15 millions de personnes atteintes de maladies chroniques en France - +/- évolution par poussées

Plus en détail

SANTE PUBLIQUE ET EDUCATION POUR LA SANTE

SANTE PUBLIQUE ET EDUCATION POUR LA SANTE A. SANTE PUBLIQUE ET EDUCATION POUR LA SANTE 09/06/09 Mme Roustan Sté publique I. Définition de la santé II. Concepts et définitions A. Santé : une évolution dans les définitions 1. Une définition négative

Plus en détail

DISPOSITIF CULTURE ET LIEN SOCIAL

DISPOSITIF CULTURE ET LIEN SOCIAL APPEL A PROJETS 2017 DISPOSITIF CULTURE ET LIEN SOCIAL CAHIER DES CHARGES 1 Présentation du contexte départemental La loi «Modernisation de l action publique et d affirmation des métropoles» du 27 janvier

Plus en détail

Correspondances entre les référentiels CESF & promotion de la santé

Correspondances entre les référentiels CESF & promotion de la santé Correspondances entre les référentiels CESF & promotion de la santé Les référentiels de compétences et de formation du Diplôme d Etat de Conseiller en économie sociale familiale (DE. CESF) présentent de

Plus en détail

Organisation de la santé et mise en œuvre des réformes hospitalières

Organisation de la santé et mise en œuvre des réformes hospitalières 29èmes Journées Nationales d Etude et de Perfectionnement de l UNAIBODE 23 mai 2012 Organisation de la santé et mise en œuvre des réformes hospitalières BILAN 2 ANS PLUS TARD LOI HPST n 2009-879 du 21

Plus en détail

Charte du management et des relations professionnelles au CHU de La Réunion

Charte du management et des relations professionnelles au CHU de La Réunion Charte du management et des relations professionnelles au CHU de La Réunion Le CHU de La Réunion est un établissement jeune, avec des spécificités fortes. Centre Hospitalier de référence de l Océan Indien,

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient dans les maladies rares : quelles opportunités? Marie-Pierre BICHET Chargée de projet ETP

L Education Thérapeutique du Patient dans les maladies rares : quelles opportunités? Marie-Pierre BICHET Chargée de projet ETP L Education Thérapeutique du Patient dans les maladies rares : quelles opportunités? Marie-Pierre BICHET Chargée de projet ETP Forum Auvergne Alliance Maladies Rares Vendredi 14 novembre 2014 L ETP dans

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LE DEPLOIEMENT DES PLATEFORMES TERRITORIALES D APPUI (PTA) EN NORMANDIE

CAHIER DES CHARGES POUR LE DEPLOIEMENT DES PLATEFORMES TERRITORIALES D APPUI (PTA) EN NORMANDIE CAHIER DES CHARGES POUR LE DEPLOIEMENT DES PLATEFORMES TERRITORIALES D APPUI (PTA) EN NORMANDIE 1- Contexte et enjeux des Plateformes Territoriales d Appui (PTA) La loi n 2016-41 du 26 janvier 2016 de

Plus en détail

Contrat Local de Santé. Comité Syndical du 03 Novembre 2015

Contrat Local de Santé. Comité Syndical du 03 Novembre 2015 Contrat Local de Santé Comité Syndical du 03 Novembre 2015 1 Contexte Le Contrat Local de Santé, c est : Une innovation de la loi Hôpital, patients, santé, territoires HPST - Journal Officiel du 22 juillet

Plus en détail

Elaboration de guide et d'outils pour le parcours de santé : principes et application à la périnatalité

Elaboration de guide et d'outils pour le parcours de santé : principes et application à la périnatalité Elaboration de guide et d'outils pour le parcours de santé : principes et application à la périnatalité A-F Pauchet-Traversat Direction de la qualité et sécurité des soins Service Macdam Evolution du parcours

Plus en détail

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Accompagnement : Ed Innov Santé Dr. GENET Dominique, Médecin

Plus en détail

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN QUARTIER POPULAIRE

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN QUARTIER POPULAIRE EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN QUARTIER POPULAIRE Pathologie chronique Maison et Pôle de Santé Situations complexes Précarité Multi-culturalité Décloisonnement Médico-social ETP : EXPÉRIENCE EN

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES HOPITAUX DU BASSIN DE THAU Direction de l Equipement et des Services Logistiques bd Camille Blanc 34207 Sète Tél: 04.67.46.59.25 PRESTATIONS DE FORMATION

Plus en détail

GRAND EST - SOUTIEN AUX DYNAMIQUES TERRITORIALES DE SANTE

GRAND EST - SOUTIEN AUX DYNAMIQUES TERRITORIALES DE SANTE GRAND EST - SOUTIEN AUX DYNAMIQUES TERRITORIALES DE SANTE Délibération N 16SP-3141 du 15/12/2016. Direction : Direction de l Environnement et de l Aménagement - Service Santé. OBJECTIFS L action du Conseil

Plus en détail

Appel à projet 2015 Formation à la coordination

Appel à projet 2015 Formation à la coordination Appel à projet 2015 Formation à la coordination Date limite de réception des projets à l ARS Paca : - 19 octobre 2015 - DIRECTION DE l ORGANISATION DES SOINS Service de l offre de soins de premiers recours

Plus en détail