Cotisations Mémento des chirurgiens-dentistes

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cotisations Mémento des chirurgiens-dentistes"

Transcription

1 Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes Cotisations 2012 Mémento des chirurgiens-dentistes

2 Cotisations en première et deuxième année d activité Lorsque vous débutez votre activité, vos revenus ne sont pas connus. Les cotisations dont vous êtes redevable, au titre des deux premières années d activité, sont calculées sur des bases forfaitaires. Vos cotisations sont appelées sur quatre régimes : régimes de base des libéraux, complémentaire, prestations complémentaires de vieillesse et invalidité-décès. Pour les adhérents qui se réaffilient dans un délai inférieur à deux ans et dont les revenus de l avant-dernière année sont connus, le calcul des cotisations est celui indiqué en page 4. de base des libéraux u les cotisations sont calculées par application d un taux de cotisation de 8,6 % sur des bases forfaitaires correspondant au choix : Cotisations 2012 page 2 1 ère année civile d activité : n 0,19 fois la valeur du plafond de la sécurité sociale en vigueur au 1 er janvier de l année considérée, soit une assiette de $ en 2012 et une cotisation de 594 $. n Ou 200 fois la valeur du SMIC en vigueur au 1 er janvier de l année considérée, soit une assiette de $ et une cotisation de 159 $ en ème année civile d activité : n 0,29 fois la valeur du plafond de la sécurité sociale en vigueur au 1 er janvier de l année considérée, soit une assiette de $ en 2012 et une cotisation de 907 $. n Ou 200 fois la valeur du SMIC en vigueur au 1 er janvier de l année considérée, soit une assiette de $ et une cotisation de 159 $ en u les cotisations appelées l année N, à titre provisionnel sur des bases forfaitaires, sont régularisées en N+2 lorsque les revenus de l année N au titre desquels elles ont été appelées sont connus. Attention Le calcul des cotisations sur 200 heures SMIC n est valable que si vous estimez que vos revenus définitifs seront inférieurs au montant des bases forfaitaires (0,19 ou 0,29 fois le PSS). Dans ce cas, votre demande doit parvenir à la CARCDSF dans les 60 jours qui suivent l appel de cotisations. Lors de la régularisation des cotisations provisionnelles, s il s avère que vos revenus définitifs sont supérieurs ou égaux aux bases forfaitaires de début d activité, vous serez redevable d une majoration de 10 %. Cette majoration sera appliquée sur la différence entre les cotisations provisionnelles effectivement versées et les cotisations qui auraient dû être versées si le calcul avait été effectué sur la base forfaitaire de 0,19 fois ou 0,29 fois la valeur du plafond de la sécurité sociale.

3 Memento des Chirurgiens-Dentistes - CARCDSF - Février 2012 Valeurs de référence à connaître pour l appel de cotisations 2012 en 1 ère et 2 ème année d activité Plafond de la sécurité sociale (PSS) au 1 er janvier 2012 SMIC horaire 1 ère année d activité Assiette forfaitaire : 0,19 fois la valeur du PSS Cotisation : 8,6 % x $ Ou assiette forfaitaire sur 200 heures SMIC Cotisation : 8,6 % x $ 2 ème année d activité Assiette forfaitaire : 0,29 fois la valeur du PSS Cotisation : 8,6 % x $ Ou assiette forfaitaire sur 200 heures SMIC Cotisation : 8,6 % x $ ,00 $ 9,22 $ 6 911,00 $ 594,00 $ 1 844,00 $ 159,00 $ ,00 $ 907,00 $ 1 844,00 $ 159,00 $ 1 - Les cotisations peuvent-être appelées sur des revenus estimés Les adhérents en début d activité ont la possibilité de demander un calcul des cotisations sur la base des revenus estimés de l année N et non sur celui des bases forfaitaires. Lors de la régularisation des cotisations provisionnelles, s il s avère que vos revenus définitifs sont supérieurs aux revenus estimés, vous serez redevable d une majoration de 10 %. Cette majoration sera appliquée sur la différence entre les cotisations provisionnelles effectivement versées et les cotisations qui auraient dû être versées si le calcul avait été effectué sur la base des revenus définitifs. 2 - Les cotisations peuvent faire l objet d un report et d un étalement n Appel provisionnel 2012 Sur demande écrite, vos cotisations provisionnelles 2012 dues au titre des 12 premiers mois de votre exercice libéral peuvent faire l objet d un report. De plus, les cotisations provisionnelles ayant fait l objet d un report ne sont pas recouvrables à l issue de la période de 12 mois, seules les cotisations définitives le sont. La durée du report est donc égale au maximum à 24 mois. n Régularisation 2014 A l issue de la période de report, vous pouvez également demander à bénéficier d un étalement du paiement des cotisations définitives sur une durée maximum de 5 ans sans majorations de retard. La demande doit être effectuée dès réception de l appel de cotisations et surtout avant l échéance. n Le report et l étalement des cotisations des 12 premiers mois d activité ne peuvent toutefois être appliqués plus d une fois tous les cinq ans au titre d un début ou d une reprise d activité. page 3 Complémentaire u la cotisation est forfaitaire et ne fait pas l objet d une régularisation. Pour 2012, son montant est fixé à $. Sur demande, elle peut faire l objet d une dispense au titre des deux premières années d activité. La dispense de cotisation n est pas attributive de points sauf rachat de la sixième à la quinzième année. des Prestations Complémentaires de Vieillesse (PCV) u la cotisation est forfaitaire : $ à la charge de l adhérent (2 694 $ à la charge des organismes sociaux). u La cotisation est calculée au prorata du nombre réel de trimestres d affiliation. u Les caisses d assurance maladie participent à son financement à hauteur des 2/3.

4 Invalidité-Décès u Deux cotisations forfaitaires : Cotisation indemnité journalière : 255 $. Cotisation invalidité-décès : 903 $. Récapitulatif des cotisations pour les deux premières années d activité Cotisations 2012 page 4 appelé en 2012 de base des libéraux complémentaire PCV invalidité-décès Nature de la cotisation Forfaitaire en 1 ère année Forfaitaire en 2 ème année Assiette Taux Cotisation $ ou $ $ ou $ 8,6 % 8,6 % 8,6 % 8,6 % 594 $ ou 159 $ 907 $ ou 159 $ Forfaitaire en 1 ère année $ Forfaitaire en 2 ème année $ Forfaitaire en 1 ère année $ Forfaitaire en 2 ème année $ Forfaitaire indemnité journalière 255 $ Forfaitaire invalidité-décès 903 $ Cotisations à partir de la troisième année d activité Chaque année, avant le 30 septembre, vous devez nous adresser votre déclaration de revenus professionnels afin que nous procédions au calcul de vos cotisations de l année suivante. de base des libéraux u la cotisation est entièrement proportionnelle aux revenus non salariés et assise sur deux tranches distinctes plafonnées, affectées pour chacune d entre elles d un taux de cotisation : n Tranche 1 : 8,6 % des revenus dans la limite de 0,85 fois la valeur du PSS ( ). n Tranche 2 : 1,6 % des revenus au-delà de 0,85 fois la valeur du PSS, dans la limite de 5 PSS ( ). u le calcul de la cotisation s effectue en deux étapes : 1. La cotisation due au titre de l année 2012 est d abord calculée à titre provisionnel, en pourcentage des revenus de l année Elle sera régularisée en 2014 lorsque les revenus de l année 2012 seront connus.

5 Memento des Chirurgiens-Dentistes - CARCDSF - Février 2012 u le montant annuel de la cotisation ne peut être inférieur à une cotisation minimale calculée sur la base d une assiette égale à 200 fois la valeur du SMIC horaire en vigueur au 1 er janvier de l année considérée. Elle permet de valider un trimestre. La cotisation minimale ne s applique pas si vous bénéficiez de la retraite du régime de base des libéraux, d une pension d invalidité ou si votre activité de chirurgien-dentiste n est pas effectuée à titre principal. Dans ce cas, la cotisation est calculée au premier euro. u l année de cessation de l activité libérale ou l année de liquidation des droits, les cotisations versées ainsi que celles de l année précédente ne seront pas régularisées (sauf en cas de revenus estimés dans le cadre du cumul emploi retraite). Particularités du régime de base des libéraux : u Sur demande écrite, les cotisations peuvent être appelées sur les revenus estimés de l année en cours et non sur la base des revenus réels de l année N-2. u Attention, le calcul des cotisations sur revenus estimés 2012 peut faire l objet d une pénalité si, lors de la régularisation en 2014, les revenus réels sont supérieurs de plus d un tiers aux revenus estimés. La pénalité fixée à 10 % s appliquera sur la différence entre les acomptes provisionnels versés en 2012 et les acomptes calculés en 2014 sur la base des revenus définitifs. u les adhérents qui souhaitent que les cotisations soient calculées sur les revenus estimés de l année 2012 doivent en faire la demande dans les 60 jours qui suivent la réception de l appel de cotisations. u les cotisations calculées sur les revenus estimés font l objet d une régularisation systématique, y compris après cessation définitive de l activité. page 5 Complémentaire Cotisation forfaitaire : $. Cotisation proportionnelle : 10,05 % des revenus professionnels non salariés de l année N-2 compris entre 0,85 et cinq fois la valeur du plafond de la sécurité sociale en vigueur au 1 er janvier de l année considérée ( $ et $). Cotisation appelée l année N : ne fait pas l objet d une régularisation. des Prestations Complémentaires de Vieillesse Cotisation forfaitaire : $ à la charge de l adhérent (2 694 $ à la charge des organismes sociaux). Cotisation proportionnelle : 0,375 % des revenus professionnels non-salariés de l année N-2, dans la limite de 5 PSS en vigueur au 1 er janvier de l année considérée ( $), (la participation des organismes sociaux est identique). u la cotisation proportionnelle est appelée l année N à titre définitif et ne fait pas l objet d une régularisation. u Les cotisations sont calculées au prorata du nombre réel de trimestres d affiliation. u les caisses d assurance maladie participent au financement des cotisations à hauteur des 2/3 pour la cotisation forfaitaire et de la moitié pour la cotisation proportionnelle.

6 Invalidité-Décès u Les modalités de calcul des cotisations sont identiques à celles indiquées pour le début d activité (voir page 4). Valeurs de référence à connaître pour l appel de cotisations 2012 à partir de la 3 ème année d activité Plafond de la sécurité sociale (PSS) au 1 er janvier ,00 $ 0,85 fois la valeur du plafond de la sécurité sociale ,00 $ 5 fois la valeur du plafond de la sécurité sociale ,00 $ SMIC horaire Assiette de la cotisation minimale : 200 heures SMIC Cotisation minimale : 8,6 % x $ 9,22 $ 1 844,00 $ 159,00 $ Cotisations 2012 page 6 Récapitulatif des cotisations à partir de la troisième année d activité. de base des libéraux complémentaire PCV invalidité-décès Nature de la cotisation Proportionnelle Assiette des revenus Assiette maximale Taux Cotisation maximale Tranche 1 de 0 $ à $ $ 8,6 % $ Tranche 2 Minimale au-delà de $ jusqu à $ 200 fois le SMIC horaire $ 1,6 % $ $ 8,6 % 159 $ Forfaitaire $ Proportionnelle de $ jusqu à $ $ 10,05 % $ Forfaitaire $ Proportionnelle de 0 $ à $ $ 0,375 % 682 $ Forfaitaire Invalidé-décès Indemnité journalière 255 $ 903 $

7 Memento des Chirurgiens-Dentistes - CARCDSF - Février 2012 Cas pratique d un appel de cotisations 2012 sur la base de revenus 2010 de d, et de revenus 2008 de d de base des libéraux : appel provisionnel 2012 (régularisation en 2014) Assiette tranche 1 Revenus 2010 dans la limite de 0,85 PSS (valeur 2012), soit $ = $ x 0,85. Assiette tranche 2 Revenus 2010 entre 0,85 et 5 PSS (valeur 2012), soit $ = $ $. Cotisation tranche $ = $ x 8,6 %. Cotisation tranche $ = $ x 1,6 %. complémentaire : appel définitif 2012 (pas de régularisation en 2014) Cotisation forfaitaire $ Assiette cotisation proportionnelle Revenus 2010 entre 0,85 et 5 PSS (valeur 2012), soit $ = $ $. Cotisation proportionnelle $ = $ x 10,05 %. PCV : appel définitif 2012 (pas de régularisation en 2014) Cotisation forfaitaire $ Assiette cotisation proportionnelle Revenus 2010 entre 0 et 5 PSS (valeur 2012), soit $. Cotisation proportionnelle 356 $ = $ x 0,375 %. page 7 RÉGULARISATION 2012 DU RÉGIME DE BASE DES LIBÉRAUX APPELÉ EN 2010 Cotisation définitive 2010 appelée en 2012 Assiette tranche 1 Revenus 2010 dans la limite de 0,85 PSS (valeur 2010), soit $*. Assiette tranche 2 Revenus 2010 entre 0,85 et 5 PSS (valeur 2010), soit $ = $ $. Cotisation tranche $ = $ x 8,6 %. Cotisation tranche $ = $ x 1,6 %.

8 Cotisation provisionnelle 2010 appelée en 2010 Assiette tranche 1 Revenus 2008 dans la limite de 0,85 PSS (valeur 2010), soit $.* Assiette tranche 2 Revenus 2008 entre 0,85 et 5 PSS (valeur 2010), soit $ = $ $. Cotisation tranche $ = $ x 8,6 %. Cotisation tranche $ = $ x 1,6 %. Régularisation $ = 1 049$ $. * La régularisation en 2012 des cotisations réglées en 2010 s effectue sur la base des plafonds en vigueur en Cotisations 2012 Attention Les adhérents qui auront négligé de déclarer leurs revenus 2010, se verront appliquer une taxation d office sur la base de cinq fois la valeur du plafond de la sécurité sociale. Pour nous permettre de recalculer vos cotisations, merci de nous adresser la photocopie de votre déclaration n 2035 de l année Cotisations du retraité en cumul emploi retraite u les cotisations appelées dans le cadre de l exercice professionnel en cumul emploi retraite n ouvrent pas de droits supplémentaires, la liquidation de la retraite étant définitive. u Les modalités de calcul des cotisations sont identiques à celles du droit commun. u la cotisation minimale dans le régime de base des libéraux ne s applique pas aux adhérents en cumul emploi retraite. Les cotisations du régime de base des libéraux sont donc appelées au premier euro. page 8

9 Cotisations des adhérents (es) volontaires Memento des Chirurgiens-Dentistes - CARCDSF - Février 2012 Ayant cessé leur activité professionnelle au titre de la maternité. Non retraités ayant atteint l âge du taux plein depuis le 1 er juillet 2011 et poursuivant leur activité libérale. Titulaires d une retraite par anticipation ou au titre de l inaptitude, liquidée avant le 1 er juillet Retraités ou non, poursuivant leur activité, ayant plus de 65 ans et cotisant volontairement sous l égide des anciens statuts (avant la date du 1 er juillet 2011). Retraités ou non, ayant cessé toute activité professionnelle, âgé de plus de 65 ans et cotisant volontairement sous l égide des anciens statuts (avant la date du 1 er juillet 2011). Ayant liquidé leur retraite par anticipation depuis le 1 er juillet Cotisation invalidité-décès non Cotisation indemnités journalières non non non non Attention Les adhérents qui cotisent volontairement au titre du risque décès au profit de leur conjoint âgé de moins de 65 ans doivent s acquitter d une majoration de la cotisation invalidité-décès égale à 15 % par année de différence d âge avec leur conjoint âgé de moins de 65 ans. page 9 Réductions, dispenses et exonération de cotisations Réduction de cotisations et droits diminués u Pour insuffisance de revenus n Dans le régime complémentaire, les adhérents dont les revenus professionnels nets 2010 avant abattement AGA sont inférieurs au seuil plancher de la cotisation proportionnelle, ( en 2012) peuvent, sur demande, obtenir une réduction de la cotisation forfaitaire. Le coefficient de réduction appliqué au montant de la cotisation forfaitaire est égal au rapport du revenu professionnel non salarié sur le seuil mentionné ci-dessus. La demande doit être accompagnée d une photocopie de la déclaration d impôt n 2035 pour 2010 ou d une attestation de forfait fournie par les services fiscaux.

10 Commission des cas particuliers Vous pouvez également solliciter auprès de cette commission une dispense de la totalité ou du solde des cotisations du régime complémentaire si vous êtes placé dans une situation d infortune dûment constatée ou frappé d incapacité de travail. En cas d accord, la dispense totale ou partielle entraîne la réduction définitive des droits correspondants. u Pour maladie n Dans le régime complémentaire, les adhérents atteints d une incapacité d exercice de leur profession pour une durée supérieure à 6 mois bénéficient d une dispense de la cotisation (forfaitaire + proportionnelle) à condition d en faire la demande. u Dans les cas cités ci-dessus, les droits sont diminués en proportion et ne peuvent être rachetés. Cotisations 2012 page 10 Dispense de cotisations sans maintien des droits u Adhérents en début d activité n Dans le régime complémentaire, les adhérents en début d activité peuvent, sur demande, bénéficier d une dispense de la cotisation forfaitaire au titre des deux premières années d activité. La demande doit parvenir dans les 60 jours qui suivent l appel de cotisations. Ces dispenses de cotisations peuvent faire l objet d un rachat entre la sixième et la quinzième année. Le prix du rachat est le prix du point de la cotisation l année où intervient le rachat. u Revenus de faibles montants n Dans le régime des prestations complémentaires de vieillesse, une dispense peut être accordée lorsque les revenus professionnels 2011 avant abattement AGA sont inférieurs ou égaux à 500 C (valeur au 1 er janvier de l année considérée), soit La demande doit être accompagnée de la photocopie de la déclaration d impôt n 2035 pour Cette dispense entraîne l annulation des droits pour l année et les points non cotisés ne sont pas rachetables. u Maternité n Dans le régime complémentaire, les adhérentes chirurgiens-dentistes bénéficient, sur demande, d une dispense de la cotisation forfaitaire et de la cotisation proportionnelle au titre de l année civile au cours de laquelle survient l accouchement et de l année civile suivante. Ces dispenses peuvent faire l objet d un rachat à hauteur de 6 ou 12 points par an et doit être effectué en une seule fois : - Soit avant le terme de la sixième année civile d activité suivant l obtention de ces exonérations. Le prix du point de rachat est le prix du point de cotisation de l année au cours de laquelle le règlement interviendra. - Soit à la liquidation de la retraite de l intéressée. Le prix de rachat du point est le prix de rachat à liquidation. Exonération de cotisations avec maintien des droits u Pour maladie n Dans le régime de base des professions libérales, les adhérents atteints d une incapacité d exercer leur profession pour une durée supérieure à six mois bénéficient d une exonération de la cotisation, accordée sur demande, et ouvrant droit à 400 points par an.

11 Memento des Chirurgiens-Dentistes - CARCDSF - Février 2012 Prestations La retraite Droits contributifs acquis en contrepartie des cotisations de base des libéraux complémentaire Première et deuxième année d activité Valeur du point Points et trimestres En contrepartie de la cotisation forfaitaire 1 ère année d activité : 100,5 points et 3 trimestres. (**) 2 ème année d activité : 153,5 points et 4 trimestres. (**) En contrepartie de la cotisation forfaitaire calculée sur 200 heures SMIC : 26,9 points et 1 trimestre. (**) 0,5541 $* Points Cotisation forfaitaire : 6 points 23,73 $ PCV Points Cotisation forfaitaire : 10 points 23,33 $ de base des libéraux complémentaire PCV A partir de la troisième année d activité Valeur du point Points Trimestres Exemple Points Exemple Points Exemple (1) 785 d = ( d d) x 1,6 % (2) 32,5 points = 785 d x 100 Cotisation proportionnelle maximale : Tranche 1 : 450 points. Tranche 2 : 100 points. Cotisation minimale calculée sur 200 heures SMIC : 26,9 points. Cotisation proportionnelle maximale : 4 trimestres par an (**). Cotisation minimale calculée sur 200 heures SMIC : 1 trimestre (**). Revenus 2010 de Cotisation tranche 1 : donnant droit à 450 points Cotisation tranche 2 : 785 (1) donnant droit à 32,5 points. (2) 0,5541 $* Cotisation forfaitaire : 6 points. Cotisation proportionnelle maximale : 39,10 points. 23,73 $ Prix du point de la cotisation : 388. Revenus 2010 de Cotisation forfaitaire fixée à donnant droit à 6 points. Cotisation proportionnelle égale à (3) donnant droit à 12,71 points. (4) Cotisation forfaitaire : 10 points. Cotisation proportionnelle maximale : 1 point. R1 = 27,50 $ R2 = 23,25 $ R3 = 27,50 $ R4 = 23,33 $ Revenus 2010 de Cotisation forfaitaire fixée à donnant droit à 10 points. Cotisation proportionnelle égale à 300 (5) donnant droit à 0,44 point. (6) (3) d = ( d d) x 10,05 % (4) 12,71 points = d 388 d (5) 300 d = d x 0,375 % (6) 0,44 point = 300 d x d d (*) Estimation au premier avril 2012 Points R1 : points liquidés jusqu au 31/12/2006. Points R2 : points acquis avant le 31/12/1994 (avant la réforme de 1995) et non liquidés au 31/12/2006. Points R3 : points acquis du 01/01/1995 (après la réforme) au 31/12/2005 et non liquidés au 31/12/2006. Points R4 : points acquis à compter du 01/01/2006. Les points R4 sont indexés sur l inflation. (**) Règle d attribution des trimestres : autant de trimestres que l assiette de cotisation contient l équivalent de 200 heures SMIC (soit en 2012), dans la limite de 4 trimestres maximum par an. page 11

12 Droits non contributifs acquis sans contrepartie de cotisations Prestations 2012 Maternité Maladie Invalidité La prévoyance Indemnités journalières Invalidité Décès de base des libéraux 100 points sont attribués gratuitement dans la limite d un plafond (seuil en attente de décret) au titre du trimestre au cours duquel survient l accouchement. 400 points et 4 trimestres par an sont attribués gratuitement aux adhérents reconnus atteints d une incapacité d exercer leur profession, soit pour une durée continue supérieure à six mois, soit pour une durée totale cumulée supérieure à six mois au cours de la même année civile. Le chirurgien-dentiste invalide bénéficie chaque année de 400 points et 4 trimestres par an jusqu à l âge de la retraite au titre de l inaptitude. Attention Allocations 87,08 $ à compter du 91 ème jour d arrêt ,20 $ pour 365 jours. Valeur du point de rente : 29,60 $. Allocation annuelle de 820 points soit $. Majoration annuelle par enfant à charge de 240 points, soit $. complémentaire Le chirurgien-dentiste invalide bénéficie chaque année de 6 points jusqu à l âge de la retraite au titre de l inaptitude. Observations Pour bénéficier des indemnités journalières dès le 91 ème jour, la déclaration d arrêt temporaire d exercice doit être adressée à la CARCDSF avant la fin du troisième mois qui suit l arrêt de travail et l intéressé(e) doit être à jour de ses cotisations. Dans le cas contraire, la prise d effet du versement des indemnités journalières est reportée au 31 ème jour qui suit le règlement des cotisations dues. La rente invalidité ainsi que la majoration annuelle par enfant à charge sont versées jusqu à l âge légal minimal d ouverture des droits à retraite. A cet âge et sur demande, la retraite pour inaptitude se substitue à la rente d invalidité. Valeur du point de rente : 29,60 $. Allocation au décès versée une seule fois au conjoint ou aux ayants-droit de 300 points, soit : $. Allocation annuelle au conjoint survivant de 532 points soit ,20 $. Rente éducation annuelle par enfant à charge de 360 points, soit $. Les garanties au titre de la prévoyance ne sont accordées que si l affilié est à jour de l ensemble des cotisations. Le non-paiement des cotisations et/ou des majorations de retard dans les délais impartis par les statuts entraîne la suspension des garanties du régime. Conception/Réalisation : Laurent PHILIPPE Impression : Imprimerie Grenier

GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS

GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2014 IRCEC - Caisse nationale de retraite complémentaire des artistes auteurs GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2014 L IRCEC Votre cotisation RAAP Votre

Plus en détail

Votre guide retraite et prévoyance

Votre guide retraite et prévoyance Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Votre guide retraite et prévoyance 2015 Cotisations Retraite de base Retraite complémentaire Prévoyance Votre compte en ligne SOMMAIRE

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION 2015 NOTICE D INFORMATION Chirurgien dentiste Rachat d années d études supérieures et d années civiles validées Informations pratiques Depuis la loi Fillon du 21 aou t 2003, deux nouvelles possibilite

Plus en détail

Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant

Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant Patrice MARIE Parmi les dépenses du médecin libéral, le poste des charges sociales occupe de loin la première place et augmente régulièrement

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 16 décembre 2013 l échéancier de paiement de leurs cotisations et

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes

La protection sociale des professions indépendantes La protection sociale des professions indépendantes Artisan Commerçant Industriel Janvier 2009 1 SOMMAIRE 1. L organisation des Régimes 2. Les cotisations 3. Les cas particuliers 4. Les formalités 5. Les

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

Inaptitude, invalidité, handicap et pénibilité : vos droits

Inaptitude, invalidité, handicap et pénibilité : vos droits Inaptitude, invalidité, handicap et pénibilité : vos droits Des questions sur la retraite? Notre newsletter «Tremplin Retraite», la lettre des actifs vous informe régulièrement sur l actualité, vos droits,

Plus en détail

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale Le salaire des internes en DES de Médecine Générale *************** «Le salaire est la contrepartie du travail fourni» Guide pratique du droit au travail, La Documentation Française. **************** (I)

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2012 2 L auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION OBJET DU REGLEMENT INTERIEUR Article 1 Le présent règlement intérieur est établi conformément à l article 3 des statuts. Il est établi par le conseil

Plus en détail

CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS

CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS Paiement des cotisations : précisions sur les nouvelles modalités de calcul et d appel de cotisations des indépendants Circulaire RSI n 2007-91 du 20 juillet

Plus en détail

La rémunération de l apprenti :

La rémunération de l apprenti : F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre carrière 4 Vos cotisations 4 Le droit à l information

Plus en détail

COUP DE PROJECTEUR SUR LA REFORME 2009 DU COMPTE EPARGNE TEMPS

COUP DE PROJECTEUR SUR LA REFORME 2009 DU COMPTE EPARGNE TEMPS 21, rue Jules Ferry 93177 BAGNOLET Cedex Tel. 01 48 18 88 29/Fax 01 48 18 88 95 Courriel: uff@unsa.org COUP DE PROJECTEUR SUR LA REFORME 2009 DU COMPTE EPARGNE TEMPS Le décret n 2009-1065 du 28 août 2009

Plus en détail

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Flash du RSI Bretagne aux experts comptables Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 15 décembre 2014 l

Plus en détail

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France Protection sociale La multiplicité des régimes de protection sociale conduit les pluriactifs à des situations administratives complexes : chacune de leurs activités les rattache à une caisse spécifique.

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre compte individuel 4 Votre relevé de carrière 4 Vos cotisations

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE LA RETRAITE LA PRÉVOYANCE PRAGA CAVAMAC DES AGENTS GÉNÉRAUX D ASSURANCE VERSION À JOUR - FÉVRIER 2015

GUIDE PRATIQUE LA RETRAITE LA PRÉVOYANCE PRAGA CAVAMAC DES AGENTS GÉNÉRAUX D ASSURANCE VERSION À JOUR - FÉVRIER 2015 GUIDE PRATIQUE LA RETRAITE ET LA PRÉVOYANCE CAVAMAC PRAGA DES AGENTS GÉNÉRAUX D ASSURANCE VERSION À JOUR - FÉVRIER 2015 PRAGA Sommaire TITRE 1 - CAVAMAC 1. Les cotisations RBL p. 3 2. Les cotisations RCO/RID

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS Entre la Direction Générale de la société Herakles, représentée par Philippe BOULAN, en sa qualité de Directeur des Ressources Humaines, D une part, Et les organisations

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT Christian RIEUTORT Didier TEXIER Conseils en Protection Sociale et Financière des Dirigeants 5-7, ave des Frères Lumière 93370 Montfermeil Protection sociale du Dirigeant

Plus en détail

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur :

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1 PREAMBULE Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1. Le «quasi salarié» : Le dirigeant de SA et de SAS ou le gérant minoritaire de SARL. Sa rémunération relève des traitements et salaires. Il peut

Plus en détail

Isolé : 2,20 % du PASS (54 /mois) Isolé : 2,69 % du PASS (67 /mois) Famille : 5,46 % du PASS (135 /mois) Famille : 6.54 % du PASS (162 /mois)

Isolé : 2,20 % du PASS (54 /mois) Isolé : 2,69 % du PASS (67 /mois) Famille : 5,46 % du PASS (135 /mois) Famille : 6.54 % du PASS (162 /mois) PLAN PROFESSIONS LIBERALES (SOUSCRIT EN COMPLEMENT DU CONTRAT LA RETRAITE / SCENARIO RETRAITE) Type de contrat Cotisations Garanties Capital décès / IAD Rente d éducation Rente de conjoint Régime de Prévoyance

Plus en détail

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Les organisations syndicales signataires : CFDT, SNECA-CGC, SUD AtlantiCA TABLE DES MATIERES L ACCORD INDEX TABLE DES MATIERES

Plus en détail

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012 France France : le système de retraite en 212 Dans le secteur privé, le système de retraite repose sur deux piliers obligatoires : un régime général lié à la rémunération et des dispositifs professionnels

Plus en détail

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle...

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... MODE D EMPLOI Valérie Coutteron LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... LA LOI N 2008-111 DU 8 FÉVRIER 2008 pour le pouvoir

Plus en détail

ACCORD DU 24 MAI 2011

ACCORD DU 24 MAI 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT ACCORD DU 24

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP Les Arènes du Patrimoine 2013 La Retraite Loi Madelin - PERP Présentation Votre animateur Yannick BOUET (CGPI) Marie HIDALGO (Expert-Compable) Laurence DAGORNE (AVIVA) Laurent MULLER (CARDIF) Quelques

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant On en parle aujourd hui A chaque statut, son régime social A chaque activité, son régime social Un interlocuteur social unique Une protection sociale complète

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-1531 du 17 décembre 2014 relatif au taux des cotisations d allocations familiales et d assurance

Plus en détail

COMPRENDRE SA RETRAITE

COMPRENDRE SA RETRAITE Salar ié du secteur pr ivé COMPRENDRE SA RETRAITE avec l Assurance retraite, l Arrco et l Agirc??? Janvier 2012 = Le système de retraite Le système de retraite obligatoire est à deux étages. Vous cotisez,

Plus en détail

La retraite en Suisse : le 2 ème pilier

La retraite en Suisse : le 2 ème pilier La retraite en Suisse : le 2 ème pilier Conférence du Vendredi 27 mars 2015 présentée par le Service Juridique du GTE Suzanne Ruiz-Berthet LA PLACE DU 2EME PILIER DANS LE SYSTÈME DE RETRAITE SUISSE 1 er

Plus en détail

DECES OU INVALIDITE PERMANENTE ET TOTALE Tout assuré Majoration par enfant à charge DECES SIMULTANE- DECES ou INVALIDITE ABSOLUE et DEFINITIVE

DECES OU INVALIDITE PERMANENTE ET TOTALE Tout assuré Majoration par enfant à charge DECES SIMULTANE- DECES ou INVALIDITE ABSOLUE et DEFINITIVE PLAN GERANTS MAJORITAIRES (SOUSCRIT EN COMPLEMENT DU CONTRAT LA RETRAITE / SCENARIO RETRAITE) Type de contrat Cotisations Garanties Régime de Prévoyance des Gérants Majoritaires Prévoyance : en pourcentage

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points Guide salariés n o 9 avril 2014 Majorations pour enfants et retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012

La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012 La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012 1 Les missions du RSI et le partage des compétences RSI Gère le dossier du cotisant sous tous ses aspects administratifs (affiliations, radiations)

Plus en détail

Votre régime vieillesse complémentaire obligatoire

Votre régime vieillesse complémentaire obligatoire Artisans, commerçants, agriculteurs, à Saint-Pierre et Miquelon Votre régime vieillesse complémentaire obligatoire Édition 2015 VOTRE RÉGIME VIEILLESSE COMPLÉMENTAIRE OBLIGATOIRE Depuis le 1 er juillet

Plus en détail

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Claude-Annie Duplat Votre retraite Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Chapitre 4 Le nouveau calcul de la retraite de base La loi d août 2003 portant réforme des retraites

Plus en détail

tatuts de la Cavec 1 1CIPAV-CAVEC- AVOM-IRCEC Statuts de la Cavec

tatuts de la Cavec 1 1CIPAV-CAVEC- AVOM-IRCEC Statuts de la Cavec tatuts de la Cavec 1 1CIPAV-CAVEC- AVOM-IRCEC Statuts de la Cavec Mise à jour le 23/10/2013 Statuts de la Cavec 2 PREMIERE PARTIE DISPOSITIONS GENERALES Article 1.1 Constitution La Section professionnelle

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

Les contrats retraite en Loi Madelin

Les contrats retraite en Loi Madelin Les contrats retraite en Loi Madelin Une retraite obligatoire insuffisante Par rapport à un salarié, le travailleur indépendant est un peu "le parent pauvre" du système de protection sociale français.

Plus en détail

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 Siège social : 37 Quai d Orsay 75007 PARIS Relevant des Livres I et II du code de la Mutualité RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 SERVICES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 F-16-01 N 136 du 27 JUILLET 2001 5 F.P. / 58 - F 114 INSTRUCTION DU 18 JUILLET 2001 TRAITEMENTS ET SALAIRES. ASSIETTE. REGIME D IMPOSITION DES

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2013

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2013 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2013 Sommaire 04 Les principes Qui peut devenir auto-entrepreneur? p 4 Avec quelles limites de chiffre d affaires? p

Plus en détail

3.04 Prestations de l AVS Age flexible de la retraite

3.04 Prestations de l AVS Age flexible de la retraite 3.04 Prestations de l AVS Age flexible de la retraite Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Lorsque vous atteignez l âge ordinaire de la retraite, vous avez droit à une rente de vieillesse. Cet âge est fixé

Plus en détail

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Conférence / Débat Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Les 3 piliers de votre protection sociale La Santé La Retraite La Prévoyance Complémentaire Santé Complémentaire Retraite Complémentaire

Plus en détail

Guide pratique de l épargnant

Guide pratique de l épargnant Guide pratique de l épargnant Article 83 euro rendre votre contrat / Effectuer des versements individuels facultatifs / La vie de votre contrat en 8 questions / C otre complément de revenu / Consulter

Plus en détail

LES CONGES DU PRATICIEN HOSPITALIER FICHES PRATIQUES

LES CONGES DU PRATICIEN HOSPITALIER FICHES PRATIQUES LES CONGES DU PRATICIEN HOSPITALIER FICHES PRATIQUES 1 SOMMAIRE RTT / CET p. 4 et 5 LES CONGES FORMATION p. 6 LES CONGES MATERNITE ET PATERNITE p. 7 et 8 LE CONGE PARENTAL p. 9 et 10 LES AUTORISATIONS

Plus en détail

QUI PEUT BENEFICIER D UNE EXONERATION DE COTISATIONS?

QUI PEUT BENEFICIER D UNE EXONERATION DE COTISATIONS? Les cotisations des non-salariés agricoles obéissent à une règle d annualité prévue par le décret n 84-936 du 22.10.1984 ; c est-à-dire qu elles sont émises pour l année civile complète, en fonction de

Plus en détail

Le dispositif. Statut de l auto-entrepreneur

Le dispositif. Statut de l auto-entrepreneur L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration et paiement Les cumuls avec d autres exonérations La protection sociale

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LE COMPTE EPARGNE-TEMPS L E S S E N T I E L Cette fiche présente le dispositif du compte épargne-temps (CET) tel qu il a été réformé par le décret n 2010-531 du 20 mai

Plus en détail

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR FAR SOMMAIRE RAPPEL : les professionnels concernés par le dispositif Madelin I. FISCALITÉ DES COTISATIONS A. RETRAITE Calcul du disponible Cas des contrats dits «Madelin agricole» Transfert Exercice décalé

Plus en détail

Avril 2015 - n 82. Pourquoi payez-vous des cotisations sociales?

Avril 2015 - n 82. Pourquoi payez-vous des cotisations sociales? Avril 2015 - n 82 Bulletin d Information pour Indépendants Contenu p 1-2 Pourquoi payez-vous des cotisations sociales? p 2 Cotisations provisoires légales: brève présentation p 3 Demande de dispense pour

Plus en détail

REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS

REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANCAIS REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS Arrêté du 30 décembre 2005 J.O. du 25 janvier 2006 Arrêté du 31

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/01/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Janvier 2014 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS... 4 Eléments nationaux... 4

Plus en détail

EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS

EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS Les questions ont été nombreuses! Ci-dessous le résumé des éléments les plus importants.

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES

REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES ARTICLE 1 er : AFFILIATION DES EMPLOYEURS - IMMATRICULATION DES SALARIÉS - OBLIGATIONS RESPECTIVES

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

EVOLUTION DE L'ÂGE DE LA RETRAITE : IMPACT SUR LES RÉGIMES PRÉVOYANCE (Régimes collectifs de salariés)

EVOLUTION DE L'ÂGE DE LA RETRAITE : IMPACT SUR LES RÉGIMES PRÉVOYANCE (Régimes collectifs de salariés) EVOLUTION DE L'ÂGE DE LA RETRAITE : IMPACT SUR LES RÉGIMES PRÉVOYANCE (Régimes collectifs de salariés) Journées d études de l Institut des Actuaires et du SACEI Deauville 20 septembre 2012 par Anne DECREUSEFOND

Plus en détail

INPCA. Institution Nationale de Prévoyance du Commerce et de l Artisanat 2 / 0 / 1 / 4

INPCA. Institution Nationale de Prévoyance du Commerce et de l Artisanat 2 / 0 / 1 / 4 INPCA Institution Nationale de Prévoyance du Commerce et de l Artisanat 2 / 0 / 1 / 4 Complémentaire retraite, prévoyance et santé des professionnels de la coiffure L INPCA VOTRE PARTENAIRE PRÉVOYANCE

Plus en détail

www.assuranceintel.ca

www.assuranceintel.ca UNE VEILLE CONCURRENTIELLE EN QUELQUES CLICS! AssuranceINTEL : un outil essentiel dans un marché en constante évolution CARACTÉRISTIQUES DES PRODUITS DISPONIBLES DANS LES TABLEAUX COMPARATIFS Abonnements

Plus en détail

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS DÉCRET N 2004-878 DU 26 AOÛT 2004 MODIFIE CIRCULAIRE DU 31 MAI 2010 SUR LA REFORME DU CET DANS LA FONCTION PUBLIQUE DECRET 2010-531 DU 21 MAI 2010 Le compte épargne temps (CET)

Plus en détail

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul Déjeuner-débat ELSA Florence Navarro 2 juillet 2014 Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites

Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites Décembre 00 Ce document est proposé à titre d information. En effet, certaines dispositions de la loi portant réforme des retraites,

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/03/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Mars 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR DE MARS 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales

Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales Exonération sociale et déductibilité fiscale du financement patronal

Plus en détail

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite PRÉVOYANCE - RETRAITE PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE Santé Prévoyance & Retraite Matinale de l entrepreneur CCI 11 JUIN 2013 LE REGIME SOCIAL DES INDEPENDANTS

Plus en détail

FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES LES DROITS PERSONNELS

FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES LES DROITS PERSONNELS FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES Origine Numéro Mise à jour DRAJ Département Réglementation des prestations 2 14/01/2013 N Article L635-1 à L635-4 Entrée en vigueur 01/01/2013 LES

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION. Régime Complémentaire

NOTICE D INFORMATION. Régime Complémentaire NOTICE D INFORMATION Régime Complémentaire STATUT JURIDIQUE DU RCAR Le RCAR est une institution de prévoyance sociale : dotée de la personnalité morale et de l autonomie financière, créée par le Dahir

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L auto-entrepreneur. Édition septembre 2014

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L auto-entrepreneur. Édition septembre 2014 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L auto-entrepreneur Édition septembre 2014 Sommaire 04 Les principes Qui peut devenir auto-entrepreneur? p 4 Avec quelles limites de chiffre d affaires?

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS

PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS Le présent protocole d accord crée un Compte Epargne Temps au sein de SGS et en définit les règles de fonctionnement et de gestion. Ce dispositif s

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant 1 Harmonie Mutuelle, 1 ère mutuelle santé de France. 520 000 personnes protégées au titre du 4.5 millions de personnes protégées en complémentaire santé

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/11/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Novembre 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR NOVEMBRE 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE

CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE Salarié-es de droit privé CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE Complémentaire : frais de santé invalidité/arrêt de travail décès Sommaire Page 2-3 : présentation de l accord Page 4-5 : arrêt maladie/invalidité

Plus en détail

Conditions Générales Prévoyance

Conditions Générales Prévoyance Conditions Générales Prévoyance Edition janvier 2015 Convention collective des Administrateurs judiciaires et Mandataires judiciaires Réf. CG-CCN-AMJ-Prévoyance CCN DES ADMINISTRATEURS JUDICIAIRES ET MANDATAIRES

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

OCTOBRE 2014 REGLEMENT MUTUALISTE

OCTOBRE 2014 REGLEMENT MUTUALISTE OCTOBRE 2014 REGLEMENT MUTUALISTE 1 REGLEMENT MUTUALISTE SOMMAIRE Pages : Chapitre I : protections proposées 3 groupes et catégories de bénéficiaires Article 1 : protections 3 Article 2 : groupes et catégories

Plus en détail

Mise à jour 17/04/2012

Mise à jour 17/04/2012 Mise à jour 17/04/2012 Le maintien de salaire Incidence sur le bulletin de paye CCB 21 mai 2010 En application des dispositions de la convention collective du 21mai 2010 Note de synthèse réalisée par les

Plus en détail

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal?

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? Salariés NOVEMBRE 2012 nouveauté Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? 2012 etraite anticipée rretraite anticipée Conditions Trimestres retenus Démarches B Les conditions Le décret du 2

Plus en détail

Compte Epargne Temps : Les tours de bonneteau du Ministre

Compte Epargne Temps : Les tours de bonneteau du Ministre Compte Epargne Temps : Les tours de bonneteau du Ministre A la suite du Conseil Supérieur de la Fonction Publique du 9 avril 2009, le décret 2009-1065 du 28 août 2009 portant modifications du Compte Epargne

Plus en détail

Les évolutions du simulateur de calcul de pension

Les évolutions du simulateur de calcul de pension Les évolutions du simulateur de calcul de pension Mise à jour : 18/02/2014 1. OBJET DU DOCUMENT Ce document présente les évolutions du simulateur de pensions CNRACL depuis la réforme des retraites 2010.

Plus en détail

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti?

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? L apprenti est un salarié à part entière. À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle ou de l entreprise

Plus en détail

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Les

Plus en détail

Invalidité et incapacité permanente dans la fonction publique. Direction générale de l administration et de la fonction publique

Invalidité et incapacité permanente dans la fonction publique. Direction générale de l administration et de la fonction publique CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 mars 2011 à 9 h 30 «Inaptitude, incapacité, invalidité, pénibilité et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Invalidité

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes

Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes Formation Repreneurs MODULE SOCIAL Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes SOMMAIRE I. Généralités 1. Organisation de la protection sociale en France 2. Les trois régimes sociaux II. La protection

Plus en détail

Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire

Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire Décret n 2012-25 du 9 janvier 2012 Circulaire du 25 septembre 2013 Circulaire du 4 février 2014 Petit Déjeuner RH CCI Maître Marie-Laure

Plus en détail

FISCALITE DES PARTICULIERS ET DU PATRIMOINE

FISCALITE DES PARTICULIERS ET DU PATRIMOINE FISCALITE DES PARTICULIERS ET DU PATRIMOINE BAREME TRAITEMENTS ET SALAIRES PEA Fin du gel du barème : Revalorisation de 0,8% de l ensemble des tranches applicables aux revenus de 2013. Plafonnement du

Plus en détail

TRAVAILLEUR INDEPENDANT MEMENTO SOCIAL DEMARRER UNE ACTIVITE INDEPENDANTE version 01/2010

TRAVAILLEUR INDEPENDANT MEMENTO SOCIAL DEMARRER UNE ACTIVITE INDEPENDANTE version 01/2010 TRAVAILLEUR INDEPENDANT MEMENTO SOCIAL DEMARRER UNE ACTIVITE INDEPENDANTE version 01/2010 AFFILIATION COUVERTURE SOCIALE PLURIACTIVITE CREATION D ACTIVITE Ce petit mémento à pour objectif de vous présenter

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

Remarques : ce tableau sera progressivement enrichi des offres des assureurs

Remarques : ce tableau sera progressivement enrichi des offres des assureurs Principales caractéristiques des contrats Madelin Prévoyance : - Tarification - Prestations (forfaitaires/indemnitaires) - Calcul de la rente invalidité partielle Remarques : ce tableau sera progressivement

Plus en détail

Rachat de services passés Enrichir votre pension

Rachat de services passés Enrichir votre pension Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information explique le rachat de services et donne des exemples de situations de rachat. Pour en savoir davantage, communiquez avec le Service

Plus en détail

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro Les contrats de retraite article 83 sont désormais ouverts aux versements individuels et facultatifs des salariés.

Plus en détail

Dossier page 2 à 6. Brèves en page 7. La Loi Madelin (non-salariés non agricoles) Newsletter d informations juridiques et fiscales Expert

Dossier page 2 à 6. Brèves en page 7. La Loi Madelin (non-salariés non agricoles) Newsletter d informations juridiques et fiscales Expert VOTRE CONSEILLER Newsletter d informations juridiques et fiscales Fippatrimoine.com N 51 MARS 2013 ÉLÉPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 Magny Le Hongre g.chiquot@fippatrimoine.com

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE N 7 Branche n 20 Art L 221-2-II du code de la mutualité

REGLEMENT MUTUALISTE N 7 Branche n 20 Art L 221-2-II du code de la mutualité REGLEMENT MUTUALISTE N 7 Branche n 20 Art L 221-2-II du code de la mutualité Garantie EPARGNE (fiscalité assurance-vie ou P.E.P. sur option) à souscription individuelle Article 1 Objet La présente garantie

Plus en détail