Aspect Juridique: Surveillance de la santé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Aspect Juridique: Surveillance de la santé"

Transcription

1 Aspect Juridique: Surveillance de la santé Annette Body Marie-Elise Van Bellingen SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction Générale Humanisation du travail

2 REGLEMENTATION SUR LE BIEN-ETRE AU TRAVAIL Arrêté royal du 28 octobre 2016 modifiant l arrêté royal du 28 mai 2003 relatif à la surveillance de la santé des travailleurs en ce qui concerne la réintégration des travailleurs en incapacité de travail

3 OBJECTIFS Réduire conséquences d une absence de longue durée: Pour le travailleur Pour l employeur Pour les collègues Pour la sécurité sociale Promouvoir la réintégration du T en incapacité de travail qui ne peut plus exécuter le travail convenu, en lui donnant : Soit temporairement: un travail adapté ou un autre travail (si T pourra à terme reprendre le travail convenu) Soit définitivement: un travail adapté ou un autre travail (si T est définitivement inapte pour le travail convenu)

4 CONDITIONS POUR UN TRAJET REUSSI Conditions : intention du T bonne collaboration et communication entre les médecins concernés importance de l aspect collectif mise en place par E de conditions favorables pour le retour Avantages du trajet de réintégration: donner la chance au T de reprendre le travail à un stade précoce offrir au T différentes possibilités de reprise du travail, même progressive, chez le même E améliorer la concertation entre les médecins un trajet réussi = trouver un travail qui convient à l état du travailleur!

5 ORIGINE VOLONTE DU GOUVERNEMENT = promouvoir la réintégration des personnes en incapacité de travail Plate-forme «Retour au travail»: concertation entre institutions et partenaires sociaux, mise en place par le Conseil national du travail Accord sur les principes suivants: Processus volontaire du T Rôle essentiel du conseiller en prévention-médecin du travail Rôle collectif Caractère multidisciplinaire Pas de sanctions pour T

6 CADRE JURIDIQUE Modifications dans la loi du sur les contrats de travail (dont art. 34: règle la fin du contrat pour force majeure) le recours à la force majeure mettant fin au contrat n est possible qu après avoir terminé le trajet de réintégration prévu dans l AR du (surveillance de santé) Modifications de l arrêté royal du portant exécution de la loi relative à l assurance obligatoire soins de santé et indemnités (coordonnée le ): nouveaux trajets de reclassement professionnel, rôle du médecinconseil (MC), cumul salaire et indemnités (compétence du SPF Affaires sociales Inami) prévoit 1 trajet pour personnes sans contrat et 1 trajet pour travailleurs

7 CADRE JURIDIQUE Arrêté royal du 28 mai 2003 relatif à la surveillance de santé des travailleurs: insertion d une nouvelle section 6/1 (art. 73/1 à 73/11) qui remplace les articles 39 à 41 et qui est intitulée: «Trajet de réintégration d un travailleur qui ne peut plus exercer le travail convenu temporairement ou définitivement» nouvelle procédure plus large et chronologique : initiative peut provenir de: E MC T couvre l incapacité temporaire aussi plus de possibilités: plus d intervenants et mise en place d un plan par E rôle essentiel du CPMT et concertation renforcée entre T et E et entre médecins

8 La réintégration en 5 étapes Étape 1 Démarrage du trajet 8

9 QUI DEMARRE LE TRAJET? A LA DEMANDE DE QUI? Le CPMT démarre le trajet (rôle central) à la demande de: T à n importe quel moment de l incapacité de travail OU du médecin traitant (MT) si accord du T MC: selon la réglementation AMI (lorsqu il estime que T entre en considération pour la réintégration: renvoi vers le CPMT) E: au plus tôt à partir de 4 mois après début incapacité de travail OU lorsque T remet à E une attestation d incapacité définitive de son MT (peut avoir lieu avant les 4 mois)

10 La réintégration en 5 étapes Évaluation de réintégration Étape 2 Étape 1 Démarrage du trajet 10

11 ROLE DU CPMT Quand il a reçu une demande: IL INFORME LES PARTIES E si demande provient du T ou du MC MC si demande provient du T ou de E IL EFFECTUE EVALUATION DE REINTEGRATION du T dans le but : d examiner si T pourra reprendre le travail convenu à terme, avec ou sans adaptation du poste d examiner les possibilités de réintégration sur base des capacités restantes du T

12 La réintégration en 5 étapes Évaluation de réintégration Étape 2 Étape 1 Démarrage du trajet Étape 3 Concertation de réintégration 12

13 ROLE DU CPMT IL REALISE: LA CONCERTATION: si T est d accord avec le MT : pour échange de données avec le MC : pour examen des possibilités de travail avec autres conseillers en prévention et/ou personnes concernées IL EXAMINE: LE POSTE OU L ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL: Pour évaluer les possibilités d adaptation du poste IL REDIGE: UN RAPPORT qu il joint au dossier de santé

14 Examen Concertation T Concertation MT Examen du poste de travail CPMT Concertation MC Concertation avec d autres personnes Ex. CP-PSY

15 DECISION DU CPMT Suite à la concertation et à l évaluation de santé, CPMT prend une des 5 décisions suivantes, qu il indique sur le formulaire d évaluation de réintégration:

16 DECISION DU CPMT (1) 1. Possibilité que T reprenne le travail convenu à terme (avec ou sans adaptation du poste) ET T peut faire entretemps un travail adapté ou un autre travail (avec ou sans adaptation du poste): CPMT fixe modalités pour: adaptation du poste, travail adapté ou autre travail CPMT refait: nouvelle évaluation de santé, concertation et examen du poste (dans un délai qu il choisit) T reste en incapacité de travail pour l Inami Avenant au contrat de travail initial

17 DECISION DU CPMT (2) 2. Possibilité que T reprenne le travail convenu à terme (avec ou sans adaptation du poste) MAIS PAS en état de faire entretemps un travail adapté ou un autre travail CPMT avertit MC CPMT refait: nouvelle évaluation de santé, concertation et examen du poste (dans un délai qu il choisit) le trajet est temporairement stoppé et T reste en incapacité de travail jusqu à la nouvelle évaluation ou la reprise du travail convenu

18 DECISION DU CPMT (3) 3. T est définitivement inapte à reprendre le travail convenu MAIS PEUT faire un travail adapté ou un autre travail (avec ou sans adaptation du poste) CPMT fixe modalités pour: adaptation du poste, travail adapté ou autre travail T ne sera plus en incapacité de travail nouveau contrat Possibilité de recours

19 DECISION DU CPMT (4) 4. T est définitivement inapte à reprendre le travail convenu ET N EST PAS EN ETAT pour faire un travail adapté ni un autre travail CPMT en avertit le MC (qui peut examiner si un autre trajet est possible) Possibilité de recours trajet définitivement terminé si pas de recours ou si recours refusé possibilité fin contrat force majeure

20 DECISION DU CPMT (5) 5. Pas de trajet de réintégration possible pour raisons médicales CPMT avertit MC (pour trajet à la demande de E ou T) CPMT réexamine tous les 2 mois si un trajet est possible (sauf pour un trajet démarré à la demande du MC: a déjà examiné si un trajet était possible) Le trajet est donc temporairement stoppé et T reste en incapacité de travail

21 DECISIONS CPMT T pourra reprendre travail convenu T pourra reprendre travail convenu T est définitivement inapte pour travail convenu T est définitivement inapte pour travail convenu Pas de trajet possible temporairement T peut faire travail adapté ou autre travail entretemps T ne peut pas faire travail adapté ou autre travail entretemps T peut faire travail adapté ou autre travail T ne peut pas faire travail adapté ou autre travail À revoir

22 DELAIS POUR CPMT Dans les 40 jours ouvrables qui suivent la réception de la demande, le CPMT: Réalise: concertation, évaluation de réintégration, examen du poste, rapport Transmet formulaire d évaluation de réintégration à E et à T Avertit le MC quand pas de proposition de travail adapté ni d autre travail Insère le formulaire d évaluation de réintégration dans le dossier de santé du T Davantage de missions pour le CPMT = conseiller de E et du T soutien facilitant le processus de retour au travail connait bien le poste et tous les acteurs sur le lieu de travail

23 RECOURS Cas: = décision du CPMT d inaptitude définitive du T au travail convenu 23

24 RECOURS? T pourra reprendre travail convenu T pourra reprendre travail convenu T est définitivement inapte pour travail convenu T est définitivement inapte pour travail convenu T peut faire travail adapté ou autre travail entretemps T ne peut pas faire travail adapté ou autre travail entretemps T peut faire travail adapté ou autre travail T ne peut pas faire travail adapté ou autre travail 5 Pas de trajet possible temporairement À revoir 24

25 Déclenchement RECOURS T envoie lettre recommandée au médecin-inspecteur social (MI) du Contrôle du Bien-être au travail (SPF Emploi) T a 7 jours après réception formulaire évaluation de réintégration du CPMT 25

26 RECOURS Procédure Suspend le trajet MI convoque médecins : CPMT & MT (+ T) Concertation, puis décision (majorité des voix) MI a 31 jours pour communiquer décision à E & T 26

27 RECOURS Décision: conséquences? contraignante! Recours accepté = pas d inaptitude définitive au travail convenu Recours refusé = inaptitude définitive au travail convenu! Si pas de travail adapté ni d autre travail possible entretemps trajet fini définitivement E peut mettre fin au contrat pour force majeure médicale 27

28 La réintégration en 5 étapes Évaluation de réintégration Étape 2 Plan de réintégration Étape 4 Étape 1 Démarrage du trajet Étape 3 Concertation de réintégration 28

29 PLAN DE RÉINTÉGRATION = phase de concrétisation par l employeur de l évaluation de réintégration abstraite par le CPMT en concertation avec T & CPMT (+ autres personnes) 29

30 PLAN DE RÉINTÉGRATION CAS: inaptitude temporaire avec possibilité de réintégration à un travail adapté / autre à la réception évaluation réintégration inaptitude définitive avec possibilité de réintégration à un travail adapté / autre à l expiration délai recours/réception décision recours 30

31 PLAN DE RÉINTÉGRATION? T pourra reprendre travail convenu T pourra reprendre travail convenu T est définitivement inapte pour travail convenu T est définitivement inapte pour travail convenu Pas de trajet possible temporairement T peut faire travail adapté ou autre travail entretemps T ne peut pas faire travail adapté ou autre travail entretemps T peut faire travail adapté ou autre travail définitivement T ne peut pas faire travail adapté ou autre travail À revoir 31

32 PLAN : CONTENU? Mesures concrètes & détaillées : Adaptations raisonnables du poste de travail Description travail adapté Description autre travail Nature formation Durée validité du plan progressivité des mesures? 32

33 PAS DE PLAN POSSIBLE Cas: Techniquement ou objectivement impossible OU Ne peut être exigé pour des motifs dûment justifiés E rédige un RAPPORT 33

34 Conséquences : RAPPORT Soit T reste temporairement inapte au travail convenu jusqu à : Possibilité reprise travail convenu Réévaluation par CPMT et démarrage d un nouveau trajet Soit inaptitude définitive au travail convenu: trajet fini définitivement E peut mettre fin au contrat pour force majeure médicale 34

35 PLAN - RAPPORT Après réception évaluation de réintégration, E a 55 jours Si inaptitude temporaire avec possibilité de réintégration à un travail adapté / autre 12 mois Si inaptitude définitive avec possibilité de réintégration à un travail adapté / autre Peut être plus rapide!. pour remettre Plan / Rapport au T + au CPMT 35

36 AVIS DU T SOIT Accord du T signature Plan Refus du T préciser les motifs trajet fini définitivement E peut mettre fin au contrat pour force majeure médicale T a 5 jours à dater de la réception du plan de réintégration 36

37 La réintégration en 5 étapes Évaluation de réintégration Étape 2 Plan de réintégration Étape 4 Étape 1 Démarrage du trajet Étape 3 Concertation de réintégration Étape 5 Exécution/ Suivi Plan de réintégration 37

38 EXÉCUTION & SUIVI plan de réintégration Exécution du plan Suivi régulier du CPMT & adaptations si nécessaire Possibilité de consultation spontanée à la demande du T 38

39 RÔLE DU COMITÉ Participer à la politique de réintégration Développement cadre global Mesures possibles au niveau collectif Évaluation Représentant des travailleurs peut assister T tout au long du trajet de réintégration 39

40 ENTRÉE EN VIGUEUR 1 er décembre 2016! T peut démarrer un trajet dès le 1 er janvier 2017 E peut démarrer un trajet dès : Le 1 er janvier 2017 pour les incapacités qui commencent à partir du 1 er janvier 2016 Le 1 er janvier 2018 pour les incapacités qui commencent avant le 1 er janvier

41 ÉVALUATION Les partenaires sociaux évalueront l efficacité & les effets de la nouvelle règlementation 41

42 Site WEB: POUR PLUS D INFOS Page d'accueil > Thèmes > Bien-être au travail > Principes généraux > Mesures relatives à la surveillance de la santé des travailleurs Questions: 42

43 ABRÉVIATIONS E T CPMT MT MC MI AR Employeur Travailleur Conseiller en prévention-médecin du travail Médecin traitant Médecin-conseil Médecin-inspecteur social du Contrôle du bien-être au travail Arrêté royal 43

44 44

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement Procédure Page 1 de 7 x Politique Directive x C.A. C.E. C.G. Direction générale Résolution 06-318-5.05 Direction x Nouveau document Amende

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION POUR LES SOCIETES D ASSURANCES

CHARTE DE LA MEDIATION POUR LES SOCIETES D ASSURANCES REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------- MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES ------------------- OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DES SERVICES FINANCIERS CHARTE DE LA MEDIATION

Plus en détail

L arrêt de travail pour accident du travail ou maladie professionnelle

L arrêt de travail pour accident du travail ou maladie professionnelle L arrêt de travail pour accident du travail ou maladie professionnelle Pole juridique CGT Groupe Casino Par Antoine FERREIRA Le salarié victime d un accident du travail (autre qu un accident de trajet)

Plus en détail

Suivi individuel des salariés Visites médicales

Suivi individuel des salariés Visites médicales Définition Loi n 2011-867 du 20 juillet 2011 relative à l organisation de la médecine du travail Décret n 2012-137 du 30 janvier 2012 relatif à l organisation et au fonctionnement des services de santé

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D UN SALARIÉ

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D UN SALARIÉ CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D UN SALARIÉ Entre les soussignés : L ASSOCIATION/ENTREPRISE EMPLOYEUR L'association : Représentée par : En sa qualité de : Téléphone : Fax : N SIRET : Et L ASSOCIATION

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE Toutes les informations essentielles pour préparer son alternance à l IAE Toulouse Aspects juridiques Aspects pédagogiques Aspects financiers Aspects administratifs

Plus en détail

entre L entreprise/organisme... ayant son siège à..., représentée pour la signature du présent contrat par..., ci-après dénommée entreprise

entre L entreprise/organisme... ayant son siège à..., représentée pour la signature du présent contrat par..., ci-après dénommée entreprise Convention entre l Université Ca Foscari de Venise et **** concernant le déroulement de stages effectués par des étudiants ayant obtenu leur maîtrise ou un diplôme universitaire entre L Université Ca Foscari

Plus en détail

Les mesures d accompagnement lors de licenciement économique

Les mesures d accompagnement lors de licenciement économique Les mesures d accompagnement lors de licenciement économique L employeur doit favoriser le reclassement des salariés lors de licenciement économique Lorsqu une entreprise met en place un plan de licenciement

Plus en détail

LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D EXECUTION DES PEINES ET DES MESURES. Recommandation. du 25 septembre 2008

LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D EXECUTION DES PEINES ET DES MESURES. Recommandation. du 25 septembre 2008 L A C O N F E R E N C E L A T I N E D E S C H E F S D E S D E P A R T E M E N T S D E J U S T I C E E T P O L I C E ( C L D J P ) LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D

Plus en détail

ACCORD DU 19 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA DURÉE DU TRAVAIL

ACCORD DU 19 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA DURÉE DU TRAVAIL MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel DURÉE DU TRAVAIL DANS LES ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ACCORD DU 19 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA DURÉE DU

Plus en détail

5. Arrêt pour accident du travail ou maladie professionnelle

5. Arrêt pour accident du travail ou maladie professionnelle 5. Arrêt pour accident du travail ou maladie professionnelle - Réf. Internet : SB.3B5 A. Durée de la suspension - Réf. Internet : SB.3B5A Le contrat de travail d un salarié victime d un accident de travail,

Plus en détail

FRANCE BOIS FORET NOUVEAU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016

FRANCE BOIS FORET NOUVEAU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016 FRANCE BOIS FORET NOUVEAU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016 Adoption des Statuts par le Conseil d administration de France Bois Forêt (FBF) le 10.12.2015 et l Assemblée générale extraordinaire du 06.01.2016. Les

Plus en détail

Fiche n 21 - Le télétravail en 7 questions

Fiche n 21 - Le télétravail en 7 questions Fiche n 21 - Le télétravail en 7 questions 18 janvier 2012 Le télétravail est une forme d organisation et/ou de réalisation du travail, utilisant les technologies de l information dans le cadre d un contrat

Plus en détail

SERVICE DE MEDIATION HOSPITALIERE. Réglement d ordre intérieur

SERVICE DE MEDIATION HOSPITALIERE. Réglement d ordre intérieur SERVICE DE MEDIATION HOSPITALIERE Réglement d ordre intérieur Coordonnées Médiatrice Laetitia Salembier Tel : 065 41 30 40 Fax : 065 41 30 19 Mail : mediation@hap.be Boulevard Kennedy 2 7000 MONS Edité

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001 MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001 PLAN Analyser la situation initiale par rapport à l ISO 9001. Définir l objet de l organisme (finalité, clients internes et externes, attentes?) :

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LE DEPARTEMENT DE L ISERE

CONVENTION ENTRE LE DEPARTEMENT DE L ISERE CONVENTION ENTRE LE DEPARTEMENT DE L ISERE ET LE REGISTRE DU CANCER DE L ISERE Entre Le Département de l'isère, localisé 7 rue Fantin Latour à Grenoble, représenté par le Président du Conseil général,

Plus en détail

Fiche d information, à conserver par le propriétaire (1/4)

Fiche d information, à conserver par le propriétaire (1/4) Fiche d information, à conserver par le propriétaire (1/4) La mission de visite de contrôle pour le classement des meublés est assurée par le Pôle Observatoire/Ingénierie de CHARENTE-MARITIME TOURISME

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Communauté urbaine de Bordeaux Pôle Ressources et Conseil Direction des Moyens généraux Esplanade Charles de Gaulle 33076 Bordeaux cedex PRESTATIONS

Plus en détail

MÉMOIRE. présenté par. la Commission du Nunavut chargée de l examen des répercussions. concernant

MÉMOIRE. présenté par. la Commission du Nunavut chargée de l examen des répercussions. concernant MÉMOIRE au Comité permanent des affaires autochtones et du développement du Grand Nord de la Chambre des communes présenté par la Commission du Nunavut chargée de l examen des répercussions concernant

Plus en détail

AMIANTE LANCEMENT DES MARCHÉS DE TRAVAUX RAPPELS

AMIANTE LANCEMENT DES MARCHÉS DE TRAVAUX RAPPELS N 109 - SOCIAL n 55 - MARCHES n 24 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 25 octobre 2013 ISSN 1769-4000 AMIANTE LANCEMENT DES MARCHÉS DE TRAVAUX RAPPELS L essentiel La question de l amiante est

Plus en détail

AVERTISSEMENT CONTRAT DE TÉLÉTRAVAIL

AVERTISSEMENT CONTRAT DE TÉLÉTRAVAIL AVERTISSEMENT Ce modèle de lettre ou de contrat vous est proposé gratuitement par Smic-horaire et ne dispense en aucun cas de consulter un professionnel pour adapter ses règles au cas par cas.aux besoins

Plus en détail

Nom de l établissement :... Adresse :... Code Postal :... Ville :... Nom et prénom :... Fonction :... M./Mme/Melle Nom et prénom :...

Nom de l établissement :... Adresse :... Code Postal :... Ville :... Nom et prénom :... Fonction :... M./Mme/Melle Nom et prénom :... MINIMUM REQUIS CONVENTION DE STAGE ERASMUS 2010-2011 Programme d éducation et de formation tout au long de la vie Convention de stage conclue entre : L établissement d envoi : Nom de l établissement :...

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE 3.5 POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE 1.0 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Cette politique détermine certaines règles de gestion applicables au personnel cadre et portant sur les aspects suivants

Plus en détail

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement A l attention des élus et du personnel communal L Assainissement Non Collectif Une préoccupation commune, Une gestion intercommunale Définition : Tout système d assainissement effectuant la collecte, le

Plus en détail

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Réunion du GT CSFPE réforme territoriale L accompagnement RH de la réforme 16 juin 2015 1 Ordre du jour 1. Point d actualité et retour sur les

Plus en détail

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS L Association des Etats de la Caraïbe (AEC) invite les consultants éligibles intéressés à soumettre des propositions pour la fourniture d un

Plus en détail

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail.

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. 1 ère partie :! Evaluation de la charge! Mesure et maitrise du temps de travail! Espaces d autonomie!

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-981 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION 07/10/10 10:10:00 4 Université Paris 8 Extension de l IUT de Montreuil Convention de cofinancement n 10 ES 03 La Région Ile-de-France,

Plus en détail

Version 11-03-2011 PARTIE VI Titre II Chapitre VI Intervention dans les frais de transport Table des matières

Version 11-03-2011 PARTIE VI Titre II Chapitre VI Intervention dans les frais de transport Table des matières Version 11-03-2011 PARTIE VI Titre II Chapitre VI Intervention dans les frais de transport Table des matières 1. Bases légales et réglementaires 2. L utilisation du transport public 2.1 Généralités 2.2

Plus en détail

Subvention pour l acquisition de matériels identifiés dans un plan d actions contre les TMS

Subvention pour l acquisition de matériels identifiés dans un plan d actions contre les TMS CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «TMS Pros Action» (Arrêté du 9 décembre 2010 relatif aux incitations financières) Subvention pour l acquisition de matériels

Plus en détail

Par délibération n 2013/5287 du 11 mars 2013, le Conseil municipal a approuvé les points suivants :

Par délibération n 2013/5287 du 11 mars 2013, le Conseil municipal a approuvé les points suivants : 2013/5691 Délégation Générale aux ressources humaines PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 JUILLET 2013 Commission Ressources Humaines du 21 juin 2013 Objet : Complémentaire santé et prévoyance

Plus en détail

ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE

ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE Entre La Fédération nationale du personnel d encadrement des industries chimiques et connexes Branche VAD CFE/CGC, la Fédération

Plus en détail

Règlement Intérieur du Conseil d Administration

Règlement Intérieur du Conseil d Administration Règlement Intérieur du Conseil d Administration Préambule Le Conseil d Administration de U10, lors de sa séance du 28 mars 2013, a modifié son Règlement Intérieur adopté en Conseil d Administration du

Plus en détail

Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention

Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention Cet appel à projets entend favoriser l expression d une parole libre, démocratique et solidaire des citoyens Méditerranéens

Plus en détail

Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école

Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 56 (2012, chapitre 19) Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école Présenté le 15 février 2012 Principe adopté

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100%? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Caisse Nationale

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014 CHARTE DU COMITÉ D AUDIT HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014 FONCTION Le comité d audit (le «comité») aide le conseil d administration (le «conseil») à

Plus en détail

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat.

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat. http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Contrat de syndic Auteur: Me Marie Dupont, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour seul objectif de vous informer

Plus en détail

Projet de loi n o 113 (2002, chapitre 71)

Projet de loi n o 113 (2002, chapitre 71) DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 113 (2002, chapitre 71) Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux concernant la prestation sécuritaire de services

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 160 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DES DIFFERENTS CYCLES DE FORMATION POUR TRAVAILLEURS DESIGNES

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 160 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DES DIFFERENTS CYCLES DE FORMATION POUR TRAVAILLEURS DESIGNES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2965 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 160 24 août 2007 S o m m a i r e PROGRAMMES DES DIFFERENTS CYCLES

Plus en détail

Autorisation de transfert, d hospitalisation et d intervention médicale ou chirurgie d urgence

Autorisation de transfert, d hospitalisation et d intervention médicale ou chirurgie d urgence Annexe 1 Autorisation de transfert, d hospitalisation et d intervention médicale ou chirurgie d urgence En cas d urgence Je soussigné(e). Autorise l hospitalisation de l enfant. Né(e) le :.. A l hôpital

Plus en détail

le télétravail chez econocom

le télétravail chez econocom le télétravail chez econocom avril 2013 Définition et contexte La loi définit le télétravail comme un travail à distance qui s effectue pour un employeur à l aide de l informatique et des télécommunications,

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante Édition 2015 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE EXONÉRANTE Votre médecin traitant a établi pour vous une demande de prise

Plus en détail

Cours. Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire

Cours. Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire Cours Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire Situation du cours Outils de recherche d emploi Programme d études Intégration socioprofessionnelle Dimension Choix professionnel

Plus en détail

PROJET DE DECRET. portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux

PROJET DE DECRET. portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux PROJET DE DECRET portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux Public concerné : Fonctionnaires territoriaux de la filière administrative. Objet : Intégration du cadre d emplois

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 3.12 POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 1.0 ÉNONCÉ La Commission scolaire des Navigateurs considère que la communication est une partie intégrante de sa gestion. En conséquence,

Plus en détail

CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS

CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS ANNEXE 2015-CA619-04.08.02-R6676 CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS Adopté le 7 décembre 2015. Table des matières 1.0 Préambule... 1 2.0 Objectifs et portée... 1 2.1 Objectifs... 1 2.2 Portée...

Plus en détail

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD.

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD. Communication du DNP L objectif de cette journée de restitution est de partager avec tous les acteurs du marché financier les résultats finaux des travaux réalisés par les experts internationaux dans le

Plus en détail

ACCORD DU 13 JUIN 2012

ACCORD DU 13 JUIN 2012 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3212 Accords nationaux ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE Personnels intérimaires

Plus en détail

Conditions Générales de Vente clients entreprises du site Internet www.eurorekruter.com

Conditions Générales de Vente clients entreprises du site Internet www.eurorekruter.com Conditions Générales de Vente clients entreprises du site Internet www.eurorekruter.com Préambule : La Société désigne l entreprise TALENTINMOVE SARL, Société à Responsabilité Limitée au capital de 10

Plus en détail

2 Qui peut participer aux examens de sélection? 3 En quoi consistent les épreuves et la procédure de sélection?

2 Qui peut participer aux examens de sélection? 3 En quoi consistent les épreuves et la procédure de sélection? La police intégrée organise un concours ayant pour but de recruter des candidats inspecteurs principaux de police via la promotion par accession à un cadre supérieur. Les personnes intéressées peuvent

Plus en détail

Ordonnance concernant les structures suprarégionales du cycle d'orientation du 12 janvier 2011

Ordonnance concernant les structures suprarégionales du cycle d'orientation du 12 janvier 2011 - 1-411.200 Ordonnance concernant les structures suprarégionales du cycle d'orientation du 12 janvier 2011 Le Conseil d'etat du canton du Valais vu les articles 8, 43, 56, 58 et 59 de la loi sur le cycle

Plus en détail

Programme services-conseils (PSC)

Programme services-conseils (PSC) Programme services-conseils (PSC) Dans le présent document, l emploi du masculin pour désigner des personnes n a d autres fins que celle d alléger le texte. Des mesures d aide décrites dans ce programme

Plus en détail

ETAPE QUAND? QUI? OBSERVATIONS Information de l accident

ETAPE QUAND? QUI? OBSERVATIONS Information de l accident EFINITIONS Qu est-ce qu un accident de travail? Est considéré comme accident du travail, quelle qu en soit la cause, survenu par le fait ou à l occasion du travail. En application de la jurisprudence,

Plus en détail

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS Titre du poste : Nature du poste : DIRECTEUR GÉNÉRAL Poste cadre à temps complet 1 Sommaire des responsabilités : Le directeur général est responsable de la planification

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES Entre les Soussignés : LTP CARCADO-SAISSEVAL 121 Boulevard Raspail 75006 PARIS 01 45 48 43 46 Représenté par le Chef d Etablissement Monsieur

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Appartements de Coordination Thérapeutique Association Cordia

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Appartements de Coordination Thérapeutique Association Cordia Page 1/9 Conformément à l article L311-7 du CASF, ce règlement de fonctionnement définit les conditions générales et permanentes d organisation et de fonctionnement des (A.C.T), gérés par l, dans le respect

Plus en détail

Avis N 2014/ 09-03 relatif à l habilitation de l Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) à délivrer des titres d ingénieur diplômé

Avis N 2014/ 09-03 relatif à l habilitation de l Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) à délivrer des titres d ingénieur diplômé Avis N 2014/ 09-03 relatif à l habilitation de l Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet : Dossier B : Renouvellement de l habilitation hors

Plus en détail

POLITIQUE & PROCÉDURE. APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21

POLITIQUE & PROCÉDURE. APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21 POLITIQUE & PROCÉDURE P-16-2013 TITRE : POLITIQUE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL N o : P-16-2013 APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21 DATE EN VIGUEUR : 2013-01-21 politique nouvelle

Plus en détail

JORF n 0214 du 15 septembre 2010 page 16665 texte n 26

JORF n 0214 du 15 septembre 2010 page 16665 texte n 26 JORF n 0214 du 15 septembre 2010 page 16665 texte n 26 Convention-cadre nationale relative au contrôle, à titre expérimental, des arrêts maladie des fonctionnaires territoriaux par les caisses primaires

Plus en détail

Tâches et responsabilités des membres élus de l AEUSB. Adopté lors de la rencontre du conseil d administration le 4 juillet 2012

Tâches et responsabilités des membres élus de l AEUSB. Adopté lors de la rencontre du conseil d administration le 4 juillet 2012 Tâches et responsabilités des membres élus de l AEUSB Adopté lors de la rencontre du conseil d administration le 4 juillet 2012 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE 3 DEVOIRS ET RESPONSABILITÉS DE TOUS LES ÉLUS

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3261 Convention collective nationale IDCC : 1611. ENTREPRISES DE LOGISTIQUE DE

Plus en détail

Diplôme des Métiers de l Art

Diplôme des Métiers de l Art STAGE EN ENTREPRISE CONVENTION DE STAGE Diplôme des Métiers de l Art Régie Lumière Régie Son Lycée Claude DAUNOT 10, bd Clemenceau C.S. 35234 54052 NANCY CEDEX La présente convention a pour objet de définir

Plus en détail

Bruxelles, 27 avril 2007

Bruxelles, 27 avril 2007 Contrôle prudentiel des entreprises d'assurances CONTENU DU MAILING ENVOYE AUX INTERMEDIAIRES D'ASSURANCES PERONNES PHYSIQUES Bruxelles, 27 avril 2007 Objet : Loi du 22 février 2006 modifiant la loi du

Plus en détail

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TELECOMMUNICATIONS

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TELECOMMUNICATIONS INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TELECOMMUNICATIONS SYNTHESE DES REPONSES A LA CONSULTATION DU 7 SEPTEMBRE 2010 CONCERNANT L INTERPRETATION POSSIBLE ET L IMPACT DE LA DISPOSITION SELON LAQUELLE

Plus en détail

...2. Sainte-Foy, le 22 février 2002

...2. Sainte-Foy, le 22 février 2002 Sainte-Foy, le 22 février 2002 Objet : Crédit d impôt pour l intégration de solutions de commerce électronique admissibles Discours sur le budget 2000-2001 Article 1029.8.21.32 de la Loi sur les impôts

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT RELATIVE AUX CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

POLITIQUE D ACHAT RELATIVE AUX CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION POLITIQUE D ACHAT RELATIVE AUX CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION Adopté le 26 septembre 2000 par le conseil d administration (216 e assemblée - résolution n o 1784)

Plus en détail

la construction d une nouvelle installation de transbordement du TC,

la construction d une nouvelle installation de transbordement du TC, Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral des transports OFT Division Financement Numéro de référence : Votre référence : Notre référence

Plus en détail

Projet : Manuel SST du Dirigeant - version finale. Projet. Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST)

Projet : Manuel SST du Dirigeant - version finale. Projet. Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST) Projet Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST) Manuel SST du Dirigeant Version finale Version : 00.2 Révision : 18.04.05 page 1 de 27 Table des matières Glossaire...4 0.

Plus en détail

SEMINAIRE INTERNATIONAL

SEMINAIRE INTERNATIONAL SOUS LE HAUT PATRONAGE DU MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE LA PROTECTION DE LA NATURE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE DU CAMEROUN (MINEPDED) SEMINAIRE INTERNATIONAL THEME «Évolution des systèmes d évaluation

Plus en détail

Règlement de l assistance juridique de l UNSP secteur Finances

Règlement de l assistance juridique de l UNSP secteur Finances Règlement de l assistance juridique de l UNSP secteur Finances L UNSP secteur Finances offre à ses affiliés une assistance juridique pour autant qu ils soient en ordre de cotisation. Cette assistance juridique

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DE STRASBOURG ET L INSPECTION ACADEMIQUE. Pour

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DE STRASBOURG ET L INSPECTION ACADEMIQUE. Pour CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DE STRASBOURG ET L INSPECTION ACADEMIQUE Pour L INFORMATISATION DES ECOLES ET L ACCES AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION Les Objectifs Début 1997 la Ville

Plus en détail

1 Conditions d admission (h/f)

1 Conditions d admission (h/f) Page 1 sur 5 ADMINISTRATION COMMUNALE DE JETTE - CPAS DE JETTE EXAMEN DE RECRUTEMENT ET DE PROMOTION SECRETAIRE ADMINISTRATIF (niveau B) services généraux en vue de la constitution d une réserve de recrutement

Plus en détail

Délibération n 2011-53 du 28 février 2011

Délibération n 2011-53 du 28 février 2011 Délibération n 2011-53 du 28 février 2011 Harcèlement moral et licenciement discriminatoire en lien avec l état de santé Etat de santé Emploi - Emploi privé - Mi-temps thérapeutique Rétrogradation Harcèlement

Plus en détail

INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales :

INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales : Thonon-les-Bains, le 14 janvier 2016 INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales : Convention Collective Nationale de travail des Assistants Maternels

Plus en détail

Ci-après désigné(e), par «l organisme d accueil»,

Ci-après désigné(e), par «l organisme d accueil», CONVENTION DE STAGE En application du décret n 2009-885 du 21 juillet 2010 Entre Le Conservatoire national des arts et métiers représenté par Monsieur Christian FORESTIER, administrateur général, 292,

Plus en détail

Charte éthique de la Fegems

Charte éthique de la Fegems Charte éthique de la Fegems Charte éthique de la Fegems respect des principes et reconnaissance des valeurs communes Les membres de la Fegems affirment que la vieillesse est une étape de l'existence pendant

Plus en détail

LES GRANDS PRIX QUÉBÉCOIS DE LA QUALITÉ

LES GRANDS PRIX QUÉBÉCOIS DE LA QUALITÉ LES GRANDS PRIX QUÉBÉCOIS DE LA QUALITÉ POLITIQUES GÉNÉRALES CODE D ÉTHIQUE Une collaboration : CODE D ÉTHIQUE Le présent code d éthique a pour objet d établir des normes permettant de s assurer de l impartialité

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes DECISION 2006-01 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Contrôles périodiques auxquels sont soumis les commissaires aux comptes Définition du cadre, des orientations, et des modalités des

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité Notice d'information n 2945 SOMMAIRE Document à signer et à remettre à votre employeur..................................................

Plus en détail

Grossesse et travail Guide pour le retrait préventif des travailleuses enceintes 1 SPPLRN - SCFP 5222

Grossesse et travail Guide pour le retrait préventif des travailleuses enceintes 1 SPPLRN - SCFP 5222 Syndicat des professionnelles et professionnels Laval-Rive-Nord Syndicat canadien de la fonction publique, section locale 5222 Grossesse et travail Guide pour le retrait préventif des travailleuses enceintes

Plus en détail

DPEA Management des projets urbains durables 2015/2016

DPEA Management des projets urbains durables 2015/2016 STAGES Année universitaire 2015-2016 CONVENTION DE STAGE DPEA Management des projets urbains durables 2015/2016 ENTRE D UNE PART : L ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D ARCHITECTURE DE MONTPELLIER REPRÉSENTÉE

Plus en détail

Règlement. pour la certification de centres du sein. Ligue suisse contre le cancer / Société suisse de sénologie

Règlement. pour la certification de centres du sein. Ligue suisse contre le cancer / Société suisse de sénologie Règlement pour la certification de centres du sein Ligue suisse contre le cancer / Ce règlement est rédigé en allemand, français et italien. En cas de contradictions, c est la version allemande qui fait

Plus en détail

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30 Organisation Non Gouvernementale ayant Statut spécial à l ECOSOC aux Nations Unies, membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l Homme et des Peuples (CADHP) de l Union Africaine Juin 2015

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

3. Situations de travail et d'apprentissage (STA)

3. Situations de travail et d'apprentissage (STA) 3. Situations de travail et d'apprentissage (STA) 3.1 Qu est-ce qu une STA?... 66 3.2 Mise en œuvre sur le lieu de travail... 66 3.3 STA: marche à suivre... 67 3.4 Evaluation des situations de travail

Plus en détail

PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS

PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS PROTOCOLE D ACCORD pour l'enseignement de la PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS Ministère de l Éducation Nationale, de la Recherche et de la Technologie Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs

Plus en détail

Intervenants. Rédigé par : DUC Lorelei Le : 17/12/2014. Validé par RAQ : YALI Momar Le : 17/12/2014

Intervenants. Rédigé par : DUC Lorelei Le : 17/12/2014. Validé par RAQ : YALI Momar Le : 17/12/2014 Organisation de la cellule qualité Page : 1/5 Intervenants Rédigé par : DUC Lorelei Le : 17/12/2014 Validé par RAQ : YALI Momar Le : 17/12/2014 Approuvé et diffusé par GAQ : DUC Lorelei Le : 18/12/2014

Plus en détail

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007 ACTION ET FORMATION POUR L AIDE AU MAINTIEN A DOMICILE 97, rue Pelleport - 75 020 PARIS - Tél. : 01.40.31.11.96 Fax : 01.40.31.12.00. - e-mail : secretariat@afpam.fr FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S

Plus en détail

PROCÉDURE 1. OBJECTIF

PROCÉDURE 1. OBJECTIF PROCÉDURE Code : PR-DG-015-1 Direction responsable : Direction générale Approuvée par : 10 novembre 2010 Présentée et adoptée au comité de direction le : 10 novembre 2010 Entrée en vigueur le : 10 novembre

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT

Plus en détail

FONCIERE 7 INVESTISSEMENT Société Anonyme au capital de 1 120 000 euros Siège social : 2 rue de Bassano 75016 - PARIS 486 820 152 RCS PARIS

FONCIERE 7 INVESTISSEMENT Société Anonyme au capital de 1 120 000 euros Siège social : 2 rue de Bassano 75016 - PARIS 486 820 152 RCS PARIS FONCIERE 7 INVESTISSEMENT Société Anonyme au capital de 1 120 000 euros Siège social : 2 rue de Bassano 75016 - PARIS 486 820 152 RCS PARIS RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES PROCEDURES

Plus en détail

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE 1. Contexte - travail scolaire et projet éducatif Le travail scolaire occupe une place de choix dans le projet éducatif de Beaubois,

Plus en détail

PLAN D ACTION. en faveur de l emploi des salariés âgés

PLAN D ACTION. en faveur de l emploi des salariés âgés PLAN D ACTION en faveur de l emploi des salariés âgés prévu par l article 87 de la loi 2008-1330 de financement de la sécurité sociale pour 2009 Pour la Direction de l AMAMB, Pour les salariés de l EHPAD

Plus en détail

Accord du 22 octobre 2008 en faveur de l égalité hommes/femmes dans la branche du commerce des articles de sports et équipements de loisirs

Accord du 22 octobre 2008 en faveur de l égalité hommes/femmes dans la branche du commerce des articles de sports et équipements de loisirs Accord du 22 octobre 2008 en faveur de l égalité hommes/femmes dans la branche du commerce des articles de sports et équipements de loisirs Article 1 : Objet de l accord Dans le cadre de la loi du 9 mai

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

LETTRE D ACCEPTATION RELATIVE A UNE AIDE INDIVIDUELLE VERSEE PAR LA FONDATION ARC (Post-doctorants en France et séjours à l étranger)

LETTRE D ACCEPTATION RELATIVE A UNE AIDE INDIVIDUELLE VERSEE PAR LA FONDATION ARC (Post-doctorants en France et séjours à l étranger) LETTRE D ACCEPTATION RELATIVE A UNE AIDE INDIVIDUELLE VERSEE PAR LA FONDATION ARC (Post-doctorants en France et séjours à l étranger) LE FINANCEMENT DE LA FONDATION ARC EST SUBORDONNE A LA SIGNATURE DE

Plus en détail

Politique sur la santé et la sécurité au travail

Politique sur la santé et la sécurité au travail Politique sur la santé et la sécurité au travail Politique adoptée au conseil administration le 6 avril 2016 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉAMBULE... 1 2. SIGLES ET DÉFINITIONS... 1 3. OBJECTIFS... 2 4. CHAMP

Plus en détail