La SENIORESCENCE ACTIVE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La SENIORESCENCE ACTIVE"

Transcription

1 CENTRE RESSOURCES des INITIATIVES pour le DEVELOPPEMENT de l ECONOMIE LOCALE La SENIORESCENCE ACTIVE Avec le soutien de 1 Centre d Affaires ACTIV BURO Vaulx en Velin Permanences à MEYZIEU & VENISSIEUX Tél : Courriel : SARL - RCS Lyon :

2 Rappels démographiques : En 1990, les plus de 65 ans représentaient 13,7 % de la population, 17,4 % en 2010 et une prévision de 30 % en Aujourd hui, 11% des 60 / 74 ans, soit 7 à 8 millions de personnes, sont concernées par la seniorescence. Lorsque la retraite à 65 ans a été mise en place en 1945, l espérance de vie des ouvriers était de 6 mois à 1 an Aujourd hui, à 62 ans, l espérance de vie est de 17 ans pour un homme et de 20 ans pour une femme Mais des disparités importantes persistent entre catégories socioprofessionnelles : la différence d espérance de vie entre un homme cadre et un homme ouvrier est de 7 ans Données sur l activité des seniors : Le taux d emploi des plus de 55 ans est de 40 % environ et passe à 15 % pour les plus de 60 ans. 60 % des personnes qui liquident leurs droits à la retraite sont déjà sortis de l emploi. Les plans d actions seniors concernent les entreprises de plus de 50 personnes Que se passe-t-il dans les petites et moyennes entreprises qui concernent environ 90 % des entreprises? 82 % des salariés ne bénéficient pas de bilan de mi carrière et 90 % des personnes de plus de 50 ans n utilise pas leur DIF (Droit Individuel Formation) En 2010, le nombre de retraités actifs était de On peut penser raisonnablement qu en 2013 ce chiffre soit largement supérieur. 20 % des créations d entreprises sont le fait de personnes de plus de 55 ans. Les seniors retraités fournissent plus de 50 % des bénévoles associatifs. 56 % des plus de 60 ans n ont pas de diplômes. En France: 4,3 millions d aidants, souvent des seniors, souvent femmes. La France est un des premiers pays européens sur l espérance de vie brute, mais le 10 sur l espérance de vie en bonne santé. Rappels économiques : 53 % des retraités touchent moins de 1350 par mois donc seulement 30 % plus de 1650 Le minimum vieillesse environ % des femmes retraitées gagnent moins de 950 soit plus ou moins le seuil de pauvreté. 2 Demander la présentation générale Du CRIDEL

3 Du fait de l allongement de la vie, une nouvelle période de vie est apparue, entre 50 ans et la dépendance, que nous appelons seniorescence Ce qui créé de nouveaux enjeux. Il s agit pour les seniors, bien sûr, de donner un sens à cette nouvelle étape de vie, à leur histoire, en se projetant dans l avenir pour vivre mieux le présent. Notre société doit comprendre que les générations ne se succèdent plus, mais qu elles vivent ensemble. Nous prenons comme postulat que le vieillissement n est pas une menace mais un défi, une opportunité de croissance. Alors, nous voyons bien qu il faudra organiser, inventer autre chose. De nombreux seniors ayant des compétences reconnues, une expérience validée, espèrent participer à l émergence d une autre vision de la seniorescence. Pourtant, ils ressentent comme un flou quant à la façon d apporter leur aide à l entreprise et à la société. De nombreuses questions se posent à eux : Quel positionnement doisje prendre? Quels sont mes droits? Quels outils sont possibles pour m engager? Comment me comporter dans ce nouveau positionnement? Comment faire reconnaître cette période de vie? Comment être moi-même reconnu? Si les seniors possèdent indéniablement des envies d agir, ils souhaitent aussi éviter le positionnement du senior «sachant» du fait de son âge, voire d une attitude «c était mieux avant» Ce qui implique une éthique, un comportement, eux-mêmes fondés sur des valeurs permettant la prise de responsabilité. Dans le contexte actuel, la seniorescence devient une génération pivot. Les seniors doivent aujourd hui aider leurs enfants, si ce n est leurs petits-enfants, assister leurs parents, être des citoyens remarquables, notamment dans le mouvement associatif. Nous posons la question des moyens, des outils, des pratiques afin d aborder cette nouvelle phase de vie qu est la seniorescence, si possible, entreprenante. 3

4 Dans les organisations, entreprises, administrations publiques, associations, la seniorescence n est pas prise en compte et on constate une coupure totale entre la vie professionnelle salariée et la retraite. Les organisations ne se sentent pas concernées, n aident pas les seniors à penser, à organiser la vie de leurs salariés après la fin du contrat de travail. Plus grave, ils ont tendance à les ignorer ainsi les personnes se retrouvent souvent marginalisées pendant les dernières années de leur vie professionnelle. Cette situation est très dommageable pour les personnes à travers la perte de reconnaissance interne et le sentiment d inutilité qu elles peuvent vivre. A cet égard, il est choquant d entendre les ressentiments des personnes en fin d activité professionnelle à l égard de l entreprise, de l organisation dans laquelle ils ont exercé leur activité pendant quelquefois de longues années. En fait, rien ou peu de choses sont faites pour organiser les transferts de compétences dans l entreprise mais aussi pour donner aux personnes les moyens, les outils, les pratiques afin d aborder cette nouvelle phase de vie qu est la seniorescence, si possible, entreprenante. Ainsi, les organisations comme la Cité perdent une part significative des compétences des seniors qui partent en retraite qui ainsi sont marginalisés, quelquefois démotivés Ce qui représente un gâchis considérable et dommageable une perte d efficacité pour tous. Promouvoir le vieillissement actif est bien un enjeu sociétal. Les problèmes rencontrés, et peu traités, entre 50 et 65 ans dans le maintien en activité des travailleurs âgés, se retrouvent au moment de basculer dans les âges très élevés c est donc l enjeu de notre projet. Comment donner aux seniors des envies d agir, c est-à-dire les mettre à la disposition des autres et non les amener à des activités autocentrées? 4

5 Réduire la coupure entre vie professionnelle et retraite, favoriser la transmission des compétences des futurs retraités vers le reste de l organisation et ainsi améliorer la motivation des futurs retraités dans la fin de leur vie professionnelle : c est un objectif majeur! De cette façon, les organisations éviteront que se perdent des compétences et des savoir-faire acquis par les salariés tout au long de leur vie professionnelle, puis identifierons dans l organisation les bénéficiaires potentiels des transferts à organiser envers les plus jeunes dans l organisation l (contrat de génération?) Afin de leur donner un horizon, il convient aussi de favoriser la réflexion des futurs retraités afin de choisir et préparer leurs activités après la vie professionnelle. Cette démarche est plus centrée sur la personne, mais elle doit apporter beaucoup à l organisation, en s inscrivant dans un processus progressif de réflexion, puis ensuite de mise en œuvre des actions préparatoires qui peuvent en découler. Nous proposons une démarche en 4 temps : Dans un 1 er temps, il s agit de prendre du recul sur soi : qui on est, ses goûts et ses envies, les activités professionnelles et extraprofessionnelles que l on a menées. Dans un 2 ème temps, il s agit d identifier les transferts de compétences possibles et souhaitables par l entreprise. Dans un 3 ème temps, Il s agit de se projeter dans l avenir pour imaginer cette vie après : les activités que l on aimerait faire, le sens que l on veut donner à sa vie, les activités à caractère sociétal qui pourraient contribuer à donner ce sens. Dans un 4 ème temps, participation à la bourse d opportunités par proximités proposée par le CRIDEL. Elle rapprochera localement l offre et la demande de bénévolat senior (identification et choix d associations pour l exercice d activités bénévoles) mais aussi permettre aux seniors de mettre à disposition leurs compétences, leurs expériences dans la cité ou auprès des TPME. 5

6 La seniorescence est une nouvelle problématique qui pourrait générer une nouvelle dynamique entre les entreprises qui globalement attendent, les partenaires sociaux qui restent sur la réserve, les pouvoirs publics qui ont du mal à organiser la transversalité, les mouvements de proximité citoyens, les institutions de retraite. Enjeux pour l emploi et les entreprises Il s agira d identifier les compétences acquises, de sélectionner dans l entreprise celles qu il parait nécessaire de conserver et d organiser leur transfert à l intérieur de l entreprise, des d organisations telles que les associations, les mutuelles, les établissements publics. Cette démarche aurait pour effet de créer de meilleures conditions de travail pour les salariés âgés en les valorisant, leur permettant contribuer aussi à l innovation, au développement de projets, favorisant un retour à la confiance pour les seniors comme la facilitation d expériences entre générations, la projection dans une nouvelle phase de vie. (écho avec le futur contrat de génération?) Enjeux pour la création d activités Le cumul emploi-retraite, les difficultés des seniors à terminer correctement leur carrière professionnelle créent un enjeu nouveau. Une partie des seniors développent l idée d une création d activités. Aujourd hui, 20 % des créateurs d entreprise (souvent des microentreprises, parfois innovantes) sont des personnes de plus de 55 ans. Par ailleurs, nombreuses sont les PME/TPE, aux moyens limités, qui auraient besoin ponctuellement, ou à temps partiel, de compétences détenues par les seniors, et ce sous forme de micro-expertises. Les seniors expérimentés peuvent être des aiguillons d une innovation tellement nécessaire à notre société aujourd hui. Ces formes de micro-expertises qui permettront d organiser une activité dégressive, mais aussi de compléter ses revenus, mais aussi de construire un dispositif d activité dégressive pour les personnes. 6

7 Enjeux pour les seniors Comment passer d une activité intense à une activité dégressive et comment s y préparer? Comment faire le bilan de sa vie? Comment être utile pour les autres tout en suscitant, en développant des actions qui aient du sens? Quelle est mon utilité sociale? Choisir d être autonome plus longtemps, mais aussi d avoir un intérêt, une passion : une bonne façon de vieillir en bonne santé, quelquefois avec des avantages financiers mais aussi en améliorant son bien-être et l estime de soi. Au final, n est-ce pas répondre à la question : comment vivre le vieillissement actif? Enjeux pour la cité Ce nouveau positionnement des seniors, conséquence de la seniorescence active dans l entreprise, les amènera à s engager ensuite dans la cité avec leurs savoirs et expériences Un nouvel état d esprit qui générera une réelle solidarité intergénérationnelle Du fait de leurs compétences et expériences très importantes, de leur temps disponible, de leur motivation et de leur énergie, les seniors contribueront à la vie sociale : participation aux initiatives de citoyenneté active, aux organisations associatives, dans des postures de bénévoles, volontaires, experts (missions de micro-expertise par exemple), aidants informels, Ils impulseront dans les organisations existantes cette culture de la seniorescence active. Dans le cadre du projet, les seniors seront préparés aux spécificités de la vie associative, rôle des bénévoles et des permanents, rôle des administrateurs, et pourront rester actifs dans leur vie citoyenne. Pour aider à la réalisation de ce projet, nous devons imaginer la mise en œuvre d un site informatique dans le cadre d une bourse d opportunités par proximités qui proposera localement des missions aux personnes bientôt disponibles 7 Voir document à part pour La Bourse d opportunités par proximités

8 Dans les entreprises et autres organisations, les actions permettront d une part au senior de transmettre ses compétences et expertises, et d autre part de réfléchir à sa vie après la sortie de son entreprise (ou organisation). L action s appuiera sur le «bilan de transition professionnelle seniorescence» qui sera réalisé sur la base du volontariat. Il permettrait de faire le point de sa vie professionnelle, d en analyser les points forts, se situera à l articulation de l emploi/compétences et des activités après la vie professionnelle. Il permettra analyser l ensemble des temps de vie où la personne a acquis des «habiletés sociales». La hiérarchie sera interpellée sur les transferts de compétences possibles et souhaitables comme sur l organisation la prochaine partie de vie des seniors. Bien évidemment, nous établirons des relations avec Pôle emploi, l APEC, Pôle emploi, EGEE pour liens avec des seniors hors emploi. Par le bilan de transition professionnelle, nous initierons les seniors à leur rôle de transfert de compétences, de passeurs au sens large comme préparer les personnes au contexte qui les attend : changement de positionnement, humilité, relation entre actifs et autres bénévoles, etc. Par l institution de la bourse d opportunités de proximités (voir dossier à part), équipée d un moteur de recherche collaboratif en lien avec tous les partenaires et acteurs du projet : associations locales, communes ou intercommunalités, réseaux de TPE, PME, ESS, afin de créer une dynamique, des approches collaboratives entre: Des PME ont besoin de faire appel à un volant de compétences et d expertises extérieures pour soutenir l activité, trouver des relais de croissance ou mener à bien des projets d innovation. Des travailleurs indépendants, quelquefois auto-entrepreneurs, souvent seniors qui ont besoin de mieux cibler leurs prestations et pouvoir les positionner sur le marché. Ces personnes sont des experts en leur matière ayant du mal à valoriser et à vivre de leurs compétences. Des mouvements associatifs, des structures de l économie sociale et solidaire à mettre en lien avec les habitants de manière à favoriser la rencontre entre la demande de bénévolat des personnes qui veulent donner un sens à leur seniorescence et les associations intervenant déjà localement et sur d autres territoires. 8

Les relations intergé né rationnelles

Les relations intergé né rationnelles 5 Les relations intergé né rationnelles Rencontre avec Claudine Attias-Donfut 1, directrice de recherche, Ehess Les changements dans les relations intergénérationnelles La mutation importante observée

Plus en détail

Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites

Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites Confédération des Organisations Familiales de l Union européenne Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites Commentaire général Le premier

Plus en détail

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS FR PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS Déclarons 2012 Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations The European Older People s Platform La Plate-forme européenne

Plus en détail

LE SYSTÈME DE RETRAITE

LE SYSTÈME DE RETRAITE LE SYSTÈME DE RETRAITE Le contexte Les questions posées Les réponses Les enjeux syndicaux > Le contexte Un système universel mais disparate 100 ans pour étendre la couverture vieillesse de base à toute

Plus en détail

Sommaire. Aménager, dynamiser et stimuler les fins de carrières

Sommaire. Aménager, dynamiser et stimuler les fins de carrières Fiche 8 Bonnes pratiques des entreprises en matière de maintien et de retour en activité professionnelle des seniors. Guide pour l action Aménager, dynamiser et stimuler les fins de carrières Aménager,

Plus en détail

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors DOSSIER DE PRESSE B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors Sommaire Page 2 : Le Prix B2V en quelques dates Page 3 : Un prix destiné à encourager l innovation sociale en matière d accompagnement du

Plus en détail

La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions?

La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions? La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions? Mireille HUGUET Chargée de Mission RH Seniors Présentation Mireille HUGUET Consultante RH et Bilan de compétences Chargée de Mission

Plus en détail

donateurs actualité et enquêtes de L engagement bénévole des seniors Innovation Bénévolat Engagement seniors Fundraising tendance Image société pour

donateurs actualité et enquêtes de L engagement bénévole des seniors Innovation Bénévolat Engagement seniors Fundraising tendance Image société pour donateurs enquêtes de société pour des expertises Innovation Bénévolat Engagement seniors études et opi Comportement associations Fundraising méthodologie L engagement bénévole des seniors -de 50 à 65

Plus en détail

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile Seniors Eléments d état des lieux Un vieillissement rapide D'un point de vue démographique, le Jura se situe à un niveau intermédiaire par rapport aux autres départements métropolitains français : la part

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Observatoire des partenariats Associations / Entreprises. Synthèse ARPEA Entreprises. Associations / entreprises : l amorce d une profonde mutation!

Observatoire des partenariats Associations / Entreprises. Synthèse ARPEA Entreprises. Associations / entreprises : l amorce d une profonde mutation! Observatoire des partenariats Associations / Entreprises Associations / entreprises : l amorce d une profonde mutation! Mai 2009 2 Le monde change, les postures aussi! Les relations entre les associations

Plus en détail

Plus DE 50 ANS, un atout pour L ENTREPRISE.

Plus DE 50 ANS, un atout pour L ENTREPRISE. Plus DE 50 ANS, un atout pour L ENTREPRISE. Plan national d action concerté pour l emploi des seniors 2006-2010 Issu de l accord national interprofessionnel du 13 octobre 2005 négocié par les partenaires

Plus en détail

La place des seniors dans le bénévolat

La place des seniors dans le bénévolat La place des seniors dans le bénévolat On sait que les seniors jouent un rôle très important dans le bénévolat, notamment en qualité d élus aux seins des associations, bénéficiant de l expérience qu ils

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Thématique de l appel à projets 2014. Favoriser les liens entre les générations pour lutter contre les solitudes

CAHIER DES CHARGES. Thématique de l appel à projets 2014. Favoriser les liens entre les générations pour lutter contre les solitudes CAHIER DES CHARGES Thématique de l appel à projets 2014 Favoriser les liens entre les générations pour lutter contre les solitudes Fondation Alsace Personnes Agées 4 rue de la Houblonnière 68000 COLMAR

Plus en détail

Marie-Agnès Barrère-Maurisson. Seniors en emploi et conciliation travail-famille

Marie-Agnès Barrère-Maurisson. Seniors en emploi et conciliation travail-famille Seniors en emploi et conciliation travail-famille Question socio-économique éminemment actuelle : -à la croisée des problématiques et des enjeux d aujourd hui et de demain -où tous les acteurs sont impliqués

Plus en détail

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Fiche n 6 Trois priorités pour les futures négociations 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Lorsque le contexte change, il est très important de vérifier si les objectifs d un système sont toujours adaptés

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

Contribution des autorités françaises à la consultation de la Commission sur le plan d action «Entrepreneuriat 2020»

Contribution des autorités françaises à la consultation de la Commission sur le plan d action «Entrepreneuriat 2020» Octobre 2012 NOTE DES AUTORITÉS FRANÇAISES Contribution des autorités françaises à la consultation de la Commission sur le plan d action «Entrepreneuriat 2020» Afin de renforcer la capacité des entreprises

Plus en détail

COACHING PROFESSIONNEL. Points de repères et démarche en entreprise. Performance et Bien-être

COACHING PROFESSIONNEL. Points de repères et démarche en entreprise. Performance et Bien-être COACHING PROFESSIONNEL Points de repères et démarche en entreprise Performance et Bien-être Le coaching professionnel vise à stimuler la performance et à dynamiser les changements dans des contextes à

Plus en détail

Conférence «Les clés de la réussite pour une bonne transition travail retraite» Luxembourg, samedi 13 octobre 2012

Conférence «Les clés de la réussite pour une bonne transition travail retraite» Luxembourg, samedi 13 octobre 2012 Conférence «Les clés de la réussite pour une bonne transition travail retraite» Luxembourg, samedi 13 octobre 2012 Synthèse des débats Dr Bénédicte Halba, iriv, Paris. De la vie active à la seconde carrière

Plus en détail

FICHES PRATIQUES CONTRAT DE GÉNÉRATION RÉUSSIR LE BINÔME SENIOR/JEUNE

FICHES PRATIQUES CONTRAT DE GÉNÉRATION RÉUSSIR LE BINÔME SENIOR/JEUNE FICHES PRATIQUES CONTRAT DE GÉNÉRATION RÉUSSIR LE BINÔME SENIOR/JEUNE LE CONTRAT DE GÉNÉRATION POURSUIT TROIS OBJECTIFS INDISSOCIABLES : l intégration durable des jeunes en entreprise, le maintien dans

Plus en détail

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de Construire un accord ou d entreprise un Plan d Action Séniors TRANSPORT & LOGISTIQUE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Avec la participation de La loi, les

Plus en détail

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION?

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? AVIS N 10.01 Présenté par la Commission «Citoyenneté, solidarité, mobilité» du CONSEIL

Plus en détail

POUR UNE PLEINE PARTICIPATION DES COMMUNAUTÉS NOIRES À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE

POUR UNE PLEINE PARTICIPATION DES COMMUNAUTÉS NOIRES À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE VIvRe ensemble BULLETIN DE LIAISON EN PASTORALE INTERCULTURELLE CENTRE JUSTICE ET FOI VOLUME 13, N 46 Hiver 2006 POUR UNE PLEINE PARTICIPATION DES COMMUNAUTÉS NOIRES À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE par Jean-Claude

Plus en détail

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Dossier de presse A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! La JOC, c'est la Jeunesse Ouvrière Chrétienne : une association

Plus en détail

Rapport synthèse CAFÉ DES ÂGES ABITIBI-TÉMISCAMINGUE. Table régionale de concertation des personnes aînées de l Abitibi-Témiscamingue.

Rapport synthèse CAFÉ DES ÂGES ABITIBI-TÉMISCAMINGUE. Table régionale de concertation des personnes aînées de l Abitibi-Témiscamingue. Rapport synthèse CAFÉ DES ÂGES ABITIBI-TÉMISCAMINGUE par Table régionale de concertation des personnes aînées de l Abitibi-Témiscamingue TABLE DES MATIÈRES LA SOCIETE QUÉBÉCOISE VIEILLIT. EST-CE UNE CHANCE

Plus en détail

Relations intergénérationnelles et cohésion sociale. quels enjeux pour les territoires ruraux?

Relations intergénérationnelles et cohésion sociale. quels enjeux pour les territoires ruraux? Relations intergénérationnelles et cohésion sociale quels enjeux pour les territoires ruraux? G u i l l a u m e G u t h l e b e n U n i v e r s i t é d e F r a n c h e - C o m t é C o n t a c t : g u i

Plus en détail

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE European University Association Association Européenne de l'université Copyright 2008 par l Association Européenne de l Université

Plus en détail

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles DOSSIER DE PRESSE Février 2011 A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles Contact presse Service

Plus en détail

DOSSIER de présentation

DOSSIER de présentation Projet d Habitat Participatif intergénérationnel et écologique DOSSIER de présentation 2015 Sommaire Mots d Ecoravissants Présentation d Ecoravie Donnez du sens à votre argent Chiffres et dates Contact

Plus en détail

de l économie sociale et solidaire en lorraine

de l économie sociale et solidaire en lorraine Juin 2012 >>>>> de l économie sociale et solidaire en lorraine lorraine L économie sociale est un groupement de personnes et non de capitaux, adhérant à des valeurs communes : la liberté d adhésion, la

Plus en détail

Une ville socialement responsable

Une ville socialement responsable Angoulême, une ville dynamique, attractive, apprenant et solidaire Une ville socialement responsable Des moyens nouveaux pour soutenir la recherche d emploi 5 objectifs : le soutien actif, la (re)motivation

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

7 RÈGLES D OR POUR CONSTRUIRE UNE SOCIÉTÉ

7 RÈGLES D OR POUR CONSTRUIRE UNE SOCIÉTÉ ÉLECTIONS 2012 : LA FNATH INTERPELLE LES CANDIDATS Le prochain quinquennat sera marqué par la crise sociale et économique. Pleinement touchés, les accidentés de la vie ne devront pas être sacrifiés sur

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Seniors & le Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Seniors & le Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Les Seniors & le Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Novembre 2008 Synthèse Les seniors représentent une part croissante des utilisateurs de crédit

Plus en détail

le leader mondial du voyage de groupe

le leader mondial du voyage de groupe le leader mondial du voyage de groupe 2 Qui sommes-nous? www.kuonigrouptravel.com le leader mondial du voyage de groupe Kuoni Group Travel Experts est né de la fusion de deux départements exceptionnellement

Plus en détail

Une génération internet parmi les seniors?

Une génération internet parmi les seniors? Note d éducation permanente de la Fondation Travail-Université (FTU) N 2012 1, mars 2012 www.ftu.be/ep Une génération internet parmi les seniors? Les TIC, entre inégalités et opportunités Internet n est

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

Maintenir des seniors en activité professionnelle : du diagnostic au plan d action

Maintenir des seniors en activité professionnelle : du diagnostic au plan d action Maintenir des seniors en activité professionnelle : du diagnostic au plan d action Enjeux Fiche 1 À partir du 1 er janvier 2010, les entreprises et les établissements employant au moins 50 salariés risquent

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET ÉQUITABLE Bonjour, je me présente, Louise Bourgeois, présidente de la Fédération des Mouvements Personne

Plus en détail

Le diagnostic de la Commune de Frameries

Le diagnostic de la Commune de Frameries ATELIER ADL : «Clés pour réussir le diagnostic de votre territoire», Namur, le 24/4/2007. Le diagnostic de la Commune de Frameries L. MOYART, Responsable ADL et Chercheur associé aux FUCaM. Contexte d

Plus en détail

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris)

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris) 1 Dans le cadre du décret Education Permanente La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE (11 074 signes espaces compris) Le volontariat et ses limites dans le secteur social et des soins

Plus en détail

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

L Avenir des Retraites. Après la vie active? Rapport France

L Avenir des Retraites. Après la vie active? Rapport France L Avenir des Retraites Après la vie active? Rapport France Sommaire 4 5 6 7 9 11 14 16 Avant-propos Introduction Principaux résultats Partie 1 - Le départ à la retraite Partie 2 - Les aspirations à la

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

PREAMBULE. Cet accord renforce la mise en place d un ENTRETIEN DE SECONDE PARTIE DE CARRIERE (article 5.22).

PREAMBULE. Cet accord renforce la mise en place d un ENTRETIEN DE SECONDE PARTIE DE CARRIERE (article 5.22). GUIDE PRATIQUE DU COLLABORATEUR L entretien de 2 nde partie de carrière SOMMAIRE PREAMBULE... 3 1. ENJEU ET OBJECTIFS DE L'ENTRETIEN... 4 2. CONTENU DE L ENTRETIEN DE 2 NDE PARTIE DE CARRIERE... 4 3. MODALITES

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

L évolution du métier de communicant public et l impact du numérique

L évolution du métier de communicant public et l impact du numérique L évolution du métier de communicant public et l impact du numérique Intervenante : Dominique MÉGARD Présidente Cap Com, réseau de la communication publique et territoriale La communication publique, une

Plus en détail

Les Matinales SILVER ECO La Synthèse. Assurance et Silver économie. 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées

Les Matinales SILVER ECO La Synthèse. Assurance et Silver économie. 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées Les Matinales SILVER ECO La Synthèse Assurance et Silver économie 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées Une matinale animée par Hélène Delmotte (Care Insight) et Benoît Goblot (agence Matinal)

Plus en détail

renforcer votre jeune entreprise

renforcer votre jeune entreprise Parrainés Profitez de l expérience de chefs d entreprises aguerris pour renforcer votre jeune entreprise Pierre Grimaldi PARRAINÉ - Apéro Fiesta www.lyon-ville-entrepreneuriat.org par Lyon Ville de l Entrepreneuriat

Plus en détail

Le service Appui/Conseil Seniors aux Entreprises et à leurs Salariés Réseau Régional des CIBC

Le service Appui/Conseil Seniors aux Entreprises et à leurs Salariés Réseau Régional des CIBC UNION EUROPEENNE Le Fonds Social Européen investit pour votre avenir Le service Appui/Conseil Seniors aux Entreprises et à leurs Salariés Réseau Régional des CIBC Dans le cadre de la politique publique

Plus en détail

«La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP1, 18 février 2014, GIE AGIRC-ARRCO

«La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP1, 18 février 2014, GIE AGIRC-ARRCO «La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP, 8 février 204, GIE AGIRC-ARRCO Ref : 204-7 Le 8 février 204, Gérard Rivière, Directeur de la Caisse Nationale

Plus en détail

Je veux faire mon service civique au Conseil Général du Bas-Rhin

Je veux faire mon service civique au Conseil Général du Bas-Rhin Je veux faire mon service civique au Conseil Général du Bas-Rhin Le Conseil Général souhaite vous accorder une place importante dans la vie publique en encourageant vos capacités de responsabilité et d

Plus en détail

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE»

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE» Confédération Européenne des Syndicats 1 Union des Confédérations de l Industrie et des Employeurs d Europe UNICE/UEAPME 2 Centre Européen des Entreprises à Participation Publique et des Entreprises d

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE Une enquête /CSA pour Le Cercle des épargnants Note d analyse Février 2009 S.A. au capital de 38.112,25 euros Siège

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

FICHE DE PRESSE. En Lot-et-Garonne, la CARSAT s engage aux côtés de la préfecture en faveur des seniors au travail : une première en Aquitaine.

FICHE DE PRESSE. En Lot-et-Garonne, la CARSAT s engage aux côtés de la préfecture en faveur des seniors au travail : une première en Aquitaine. FICHE DE PRESSE 6 décembre 2013 Déployer les contrats de génération, c est maintenir les seniors dans leur emploi et favoriser l insertion durable des jeunes sur le marché du travail. En Lot-et-Garonne,

Plus en détail

55% des français sont intéressés par un volontariat international

55% des français sont intéressés par un volontariat international Membre du groupe Le Congé de Solidarité Un outil RSE au service de vos collaborateurs L association DSF Développement Sans Frontières (DSF) est une association de solidarité internationale, reconnue d'intérêt

Plus en détail

LES FEMMES ÂGEES SUR LE MARCHE DU TRAVAIL, POSSIBILITES ET DEFIS

LES FEMMES ÂGEES SUR LE MARCHE DU TRAVAIL, POSSIBILITES ET DEFIS Une association pour ré-agir au féminin Il n est nullement question de faire gouverner la société par les femmes mais bien de savoir si elle ne serait pas mieux gouvernée par les hommes et par les femmes.

Plus en détail

LA PÉRIODE DE PROFESSIONNALISATION

LA PÉRIODE DE PROFESSIONNALISATION Formation professionnelle LA PÉRIODE DE PROFESSIONNALISATION La période de professionnalisation permet aux publics peu bénéficiaires de formation, notamment les seniors ou les femmes, d accéder à une qualification.

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Les mutations de l offre Epargne Retraite

Les mutations de l offre Epargne Retraite Les mutations de l offre Epargne Retraite Forum International de Paris sur la Gestion de l Epargne Retraite Monique TEZENAS du MONTCEL 10 Avril 2012 BANQUE - FINANCE - ASSURANCE PROTECTION SOCIALE 10,

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS Synthèse des débats rédigée par : 26 janvier 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Poitiers, le 26 janvier 2012,

Plus en détail

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à la sagesse qu il lui faut, avant tout, adapter ses

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Les obligations des entreprises en faveur de l emploi vis-à-vis des salariés âgés : plan senior/contrat de génération

FICHE TECHNIQUE. Les obligations des entreprises en faveur de l emploi vis-à-vis des salariés âgés : plan senior/contrat de génération FICHE TECHNIQUE Les obligations des entreprises en faveur de l emploi vis-à-vis des salariés âgés : plan senior/contrat de génération SOMMAIRE : I) LES ACCORDS ET PLANS D ACTION EN FAVEUR DES SALARIES

Plus en détail

«Pour une pleine participation des retraités et des ainés au développement régional le modèle coopératif»

«Pour une pleine participation des retraités et des ainés au développement régional le modèle coopératif» Conférence de M. Claude Quintin Présentée lors de la journée de mobilisation et de consultation sous le thème; «Pour une pleine participation des retraités et des ainés au développement régional le modèle

Plus en détail

Rapport de la deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement

Rapport de la deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement Nations Unies Rapport de la deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement Madrid, 8-12 avril 2002 Rapport de la deuxièmeassemblée mondiale sur le vieillissement Madrid, 8-12 avril 2002 Nations Unies

Plus en détail

CHORUM. Thèse de doctorat. Titre : (Evolution des métiers dans les organisations sanitaires et sociales)

CHORUM. Thèse de doctorat. Titre : (Evolution des métiers dans les organisations sanitaires et sociales) CHORUM Appel à candidature convention Cifre Thèse de doctorat Titre : (Evolution des métiers dans les organisations sanitaires et sociales) Dans le cadre de son partenariat avec la nouvelle chaire d économie

Plus en détail

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE Le cadre de planification proposé par l unité de concertation «Seniors actifs 1» comprend : - six objectifs spécifiques à atteindre endéans les cinq ans ; - une série d objectifs intermédiaires, à initier

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

POUR LES VVV : PERIODE DE VACANCES SCOLAIRES CONCERNÉE. Hiver Printemps Eté Toussaint Noël

POUR LES VVV : PERIODE DE VACANCES SCOLAIRES CONCERNÉE. Hiver Printemps Eté Toussaint Noël 3.1 B i l a n q u a l i t a t i f d e l a c t i o n 2 0 1 4 Nom la structure : MJC- Centre social Saint-Exupéry Intitulé l action : Actions femmes N Tiers ACSé: A remettre en même temps que la man si l

Plus en détail

Intervention colloque MFP 7 décembre 2011

Intervention colloque MFP 7 décembre 2011 Intervention colloque MFP 7 décembre 2011 Mesdames, Messieurs, chers amis, Je vous remercie au nom de la MFP de votre présence à ce colloque sur la protection sociale des fonctionnaires. Merci à la MGEN

Plus en détail

ADRÉA Mutuelle protège tous les publics. Quand plusieurs mutuelles ne font qu une. Santé, prévoyance, épargne-retraite

ADRÉA Mutuelle protège tous les publics. Quand plusieurs mutuelles ne font qu une. Santé, prévoyance, épargne-retraite Pour ADRÉA Mutuelle, la proximité est une réalité. Elle entretient un lien durable avec ses adhérents, tant par son réseau d agences que par ses centres d appels téléphoniques et sa présence sur internet

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Le Statut Auto-Entrepreneur

Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur en 10 points http://www.declaration-auto-entrepreneur.com L auto-entrepreneur est caractérisé par différents points clés. Lorsque l ont décide de

Plus en détail

Objectif général plateforme d échanges informels, regroupant les volontaires co-construction et de participation active de chacun.

Objectif général plateforme d échanges informels, regroupant les volontaires co-construction et de participation active de chacun. Plateforme des Volontaires de la métropole Marseillaise! Le Constat Une offre qui ne répond pas forcément aux attentes et aux besoins des volontaires. Un manque de visibilité dans les actions déjà mises

Plus en détail

D 3. Seniors COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 3. Seniors COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 3 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Comme la majorité des communes françaises, la ville de Vélizy-Villacoublay est touchée par un vieillissement de sa population

Plus en détail

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Bonnes pratiques des entreprises en matière de maintien et de retour en activité professionnelle des seniors. Guide pour l action Recruter et intégrer des seniors Recruter des seniors, c est d

Plus en détail

((( l enjeu. Comment concilier travail et citoyenneté au sein de son entreprise?

((( l enjeu. Comment concilier travail et citoyenneté au sein de son entreprise? d e s r e n c o n t r e s p o u r d é v e l o p p e r l i n i t i a t i v e 2006 Comment concilier travail et citoyenneté au sein de son entreprise? ((( l enjeu 25 avril 2006 Comment vivre au travail les

Plus en détail

quelles pour 2050? CARNET DE CHANTIER PROSPECTIVE L ATELIER CENTRE DE RESSOURCES RÉGIONAL DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

quelles pour 2050? CARNET DE CHANTIER PROSPECTIVE L ATELIER CENTRE DE RESSOURCES RÉGIONAL DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE AccompAgner le vieillissement : quelles solutions pour 2050? CARNET DE CHANTIER PROSPECTIVE L ATELIER CENTRE DE RESSOURCES RÉGIONAL DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE 1 enjeux de la prospective pour l

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion?

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion? Chantier sur la cohésion sociale et l inclusion dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés JUIN 2013 1) Mise en contexte Dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés à Saint-Camille, 4 chantiers

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE 29 SEPTEMBRE 2015 RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... i PRÉSENTATION DE L UNION DES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC (UMQ)... 1 INTRODUCTION... 2 1

Plus en détail

NOUS CONTACTER : 2015@notremanche.fr. www.notremanche.fr. Divers gauche

NOUS CONTACTER : 2015@notremanche.fr. www.notremanche.fr. Divers gauche NOUS CONTACTER : 2015@notremanche.fr www.notremanche.fr Divers gauche ELECTIONS DÉPARTEMENTALES 22 ET 29 MARS 2015 POURQUOI «NOTRE MANCHE»? ELECTIONS DÉPARTEMENTALES 22 ET 29 MARS 2015 Ce projet est volontairement

Plus en détail

Vos projets au cœur de votre Gestion Financière

Vos projets au cœur de votre Gestion Financière Vos projets au cœur de votre Gestion Financière un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier vos projets quatre

Plus en détail

ASSOCIATION DU PAYS DE LANGRES EXPERIMENTATION FORMATION-ACTION PROSPECTION TERRITORIALE «QUELLES INNOVATIONS DEMAIN DOCUMENT PROJET

ASSOCIATION DU PAYS DE LANGRES EXPERIMENTATION FORMATION-ACTION PROSPECTION TERRITORIALE «QUELLES INNOVATIONS DEMAIN DOCUMENT PROJET DOCUMENT PROJET Maître d ouvrage : ASSOCIATION DU PAYS DE LANGRES Objet : EXPERIMENTATION FORMATION-ACTION PROSPECTION TERRITORIALE «QUELLES INNOVATIONS DEMAIN POUR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL DU

Plus en détail

Salarié. Sécurisez votre parcours professionnel

Salarié. Sécurisez votre parcours professionnel ! Salarié Senior (ou pas) Sécurisez votre parcours professionnel SOMMAIRE Introduction... p 3 Vous souhaitez faire le point sur votre carrière... p 4 Entretien de 2nde partie de carrière... p 5 Bilan de

Plus en détail

Le réseau FADOQ plaide pour une réelle adaptation du Régime de rentes du Québec

Le réseau FADOQ plaide pour une réelle adaptation du Régime de rentes du Québec POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le réseau FADOQ plaide pour une réelle adaptation du Régime de rentes du Québec QUÉBEC, LE 3 SEPTEMBRE 2009 Le réseau FADOQ présente aujourd hui son mémoire dans le cadre de la

Plus en détail

Les seniors, une cible délaissée

Les seniors, une cible délaissée Les seniors, une cible délaissée Pascale HEBEL, Franck LEHUEDE Aujourd hui, plus d un tiers de la population française a plus de 50. Depuis dix, la croissance de la part des seniors d la population s est

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

Direction des Affaires Sociales de la CGPME 1

Direction des Affaires Sociales de la CGPME 1 COMPARATIF (1) ENTRE LES PRINCIPAUX ELEMENTS DU PROJET DE LOI GOUVERNEMENTAL RELATIF A LA REFORME DES REGIMES DE RETRAITE DE BASE ET LES POSITIONS ET PROPOSITIONS DE LA CGPME (2) LE PROJET DE LOI GOUVERNEMENTAL

Plus en détail

Projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement

Projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement Dossier de Presse 9 septembre 2014 Projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement www.social-sante.gouv.fr, rubrique personnes âgées-autonomie Contacts Presse : cab-fpa-presse@sante.gouv.fr

Plus en détail

FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE

FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE faci A propos de l Unapei L Unapei a été créée en 1960. L Unapei regroupe 600 associations en France. Ce sont des associations de parents et d amis de personnes handicapées

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3300 Convention collective nationale IDCC : 2128. MUTUALITÉ ACCORD DU 15 OCTOBRE

Plus en détail

Business Plan. Grandson, le 10 décembre 2014. Isabelle CERGNEUX de Main Sûre. Sonia ALBERINO de Com Concept. Pour: Ce Business Plan est rédigé par:

Business Plan. Grandson, le 10 décembre 2014. Isabelle CERGNEUX de Main Sûre. Sonia ALBERINO de Com Concept. Pour: Ce Business Plan est rédigé par: Business Plan Grandson, le 10 décembre 2014 Ce Business Plan est rédigé par: Sonia ALBERINO de Com Concept Espace ArtCom Rue Basse 38 1422 Grandson www.comconcept.ch info@comconcept.ch Pour: Isabelle CERGNEUX

Plus en détail

LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE

LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la conciliation travail-famille. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi n

Plus en détail

Les seniors, une cible particulière? Tiphaine Garat Ingénieur d étude, UDS

Les seniors, une cible particulière? Tiphaine Garat Ingénieur d étude, UDS Les seniors, une cible particulière? Tiphaine Garat Ingénieur d étude, UDS Journée d information et d échanges organisée par l Equipe de droit social, UMR 7354 DRES La prévention des facteurs de pénibilité,

Plus en détail

Baromètre Edenred Ipsos Le bien-être et la motivation des salariés Français. Edition 2011

Baromètre Edenred Ipsos Le bien-être et la motivation des salariés Français. Edition 2011 Baromètre Edenred Ipsos Le bien-être et la motivation des salariés Français Edition 2011 initiateur du baromètre de la motivation et du bien être des salariés français depuis 2004 une entreprise indépendante

Plus en détail