SOMMAIRE. Le seul Pôle de compétitivité dédié aux bâtiments à énergie positive. p.04. La place du Pôle Alsace Énergivie dans le développement durable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. Le seul Pôle de compétitivité dédié aux bâtiments à énergie positive. p.04. La place du Pôle Alsace Énergivie dans le développement durable"

Transcription

1 BILAN D ACTIVITÉ

2 2 PÔLE ALSACE ÉNERGIVIE SOMMAIRE Le seul Pôle de compétitivité dédié aux bâtiments à énergie positive La place du Pôle Alsace Énergivie dans le développement durable 2010 : mise au point de la stratégie 2011 : mise en route des actions Les 6 axes stratégiques et leurs déclinaisons 1 re mission du Pôle : accompagner les projets collaboratifs Les services aux membres Les partenariats TEMPS FORTS Les comptes 2011 La gouvernance du Pôle Les membres du Pôle Merci à nos financeurs p.04 p.06 p.07 p.08 p.10 p.16 p.18 p.20 p.22 p.22 p.24 p.26

3 BILAN D ACTIVITÉ 2010/ Pierre-Étienne BINDSCHEDLER Président de SOPREMA Ce rapport est le reflet des 18 premiers mois d activité du Pôle de compétitivité Alsace Énergivie, opérationnel depuis septembre Cette première étape est clairement un succès, puisque tous les objectifs quantitatifs qui lui avaient été fixés dans sa feuille de route par ses financeurs ont été atteints. Pas question cependant de céder à l autosatisfaction. Il nous appartient plutôt de redoubler d efforts pour conforter ce début prometteur. Ces résultats ont été rendus possibles grâce au soutien de l État et de l Union européenne bien sûr, mais aussi de la Région Alsace et de son Président Philippe RICHERT, que je veux remercier ici, ainsi que des deux principales agglomérations alsaciennes, la communauté urbaine de Strasbourg et Mulhouse Alsace Agglomération. Ces résultats ont surtout été possibles par l engagement de nos membres. Ce sont eux qui portent les projets collaboratifs de R&D, suscitent les innovations permettant l évolution des techniques et des matériaux et renforcent le marché de l énergie positive. Ce sont eux qui créent ainsi de l activité économique et des emplois. La mission première du Pôle n est ni de faire à la place des entreprises et des chercheurs, ni de les financer ; mais de les aider à monter leurs projets collaboratifs et à trouver les financements nécessaires, et de contribuer ainsi à son échelle au dynamisme de l Alsace. Son domaine d intervention et ses objectifs sont quant à eux au coeur des défis actuels que sont la transition énergétique, la crise économique et sociale et la réalité du réchauffement climatique. Le bâtiment est en effet aujourd hui le secteur le plus consommateur en énergie et qui produit le plus de gaz à effet de serre. La généralisation du BBC dans le neuf, qui est aujourd hui la norme en France, ne sera pas suffisante pour atteindre les objectifs que l Union européenne et la France se sont donnés à l horizon Il faut pour cela que nous préparions déjà la prochaine étape : celle du bâtiment à énergie positive et décentralisée. Pour en faire la réalité de demain, les avancées technologiques, la mise en place de dispositifs normatifs, contractuels ou de formations adaptées sur lesquels travaillent nos membres et nos partenaires sont autant de vecteurs d actions essentiels. Ce rapport vous permettra de découvrir comment le Pôle a défini sa feuille de route, et comment il s organise pour atteindre ses objectifs pour l année à venir. Je vous en souhaite bonne lecture. ÉDITO Ce premier rapport d activité du Pôle Alsace Énergivie est dense. Pour qui ne voit dans un pôle de compétitivité qu une structure à faire émerger des projets de R&D, les thématiques qu il aborde pourront sembler vastes et étendues, voire surprendre. Il n est en fait que le reflet d une feuille de route complexe et dense, elle aussi. Lors de son élaboration, fin 2010, avec la contribution de plus de 200 représentants des membres et partenaires du Pôle, il est très vite apparu que la question du bâtiment à énergie positive (BEPOS) est elle-même une question complexe, qui ne peut être abordée que de façon holistique, en prenant en considération le bâtiment dans sa conception et son fonctionnement, mais aussi son environnement direct, ses utilisateurs, etc. Un pôle de compétitivité est bien sûr un formidable outil d accélération de l innovation. Mais sa raison d être étant avant tout de rapprocher la reche rche et le monde économique, de renforcer ainsi la croissance de notre pays et de créer des emplois, il serait inconcevable de ne pas se soucier aussi du débouché de l innovation ainsi créée et de son industrialisation. En cela, l approche globale par le Pôle de la question du BEPOS répond pleinement aux objectifs de la Commission européenne, des Ministères de l Enseignement Supérieur et de la Recherche ainsi que de l Industrie et de l Énergie, et est totalement en phase avec le dernier appel à projets de l ANR. Avec la création à Strasbourg début 2012 de la première Société d Accélération du Transfert de Technologies en France, fédérant tous les opérateurs de la recherche publique de la région, Alsace Énergivie se voit doter d un outil formidable pour la réalisation de ses objectifs. À charge pour lui, en s appuyant sur l Université autonome de Strasbourg et tous ses membres et partenaires, industriels, institutionnels et académiques, de permettre à notre région de garder son avance en matière d efficacité énergétique, et de devenir une référence en matière de BEPOS. Jean-Marc JELTSCH Vice-Président de l Université de Strasbourg

4 54 PÔLE ALSACE ÉNERGIVIE Le seul Pôle de I compétitivité I dédié aux bâtiments à I énergie positive I Labellisé pôle de compétitivité écotechnologique en mai 2010, en même temps que cinq autres éco-clusters, le Pôle Alsace Énergivie est le seul pôle de compétitivité entièrement dédié à l efficacité énergétique dans le bâtiment et naturellement orienté vers l objectif du bâtiment à énergie positive. En 18 mois, le Pôle s est structuré et s est donné une feuille de route. Il a engagé des actions pour l accélération de l innovation en détectant et en accompagnant des projets de recherche et développement collaboratifs entre entreprises et centres de recherche. Il a également œuvré au développement de son écosystème régional. Le Pôle Alsace Énergivie c est : 115 membres dont 92 entreprises, 15 centres de recherche ou de formation et 8 organismes professionnels 22 projets de R&D labellisés 15 projets bénéficiant de financements publics 200 personnes impliquées dans l établissement de sa feuille de route. Les 3 objectifs du Pôle à moyen - long terme 1. Développer les solutions techniques et technologiques fiables permettant dès 2015 de concevoir, construire et équiper des bâtiments à énergie positive. 2. Rendre cette démarche compétitive et développer ce marché tant pour les bâtiments résidentiels que pour les locaux industriels, tertiaires ou publics, aussi bien en construction neuve qu en rénovation, afin d'aboutir d ici à 2020 à la création de quelque emplois en Alsace. 3. Se positionner sur l élaboration des futurs standards du bâtiment et contribuer à l'élaboration d'un référentiel européen du bâtiment à énergie positive. De vrais atouts Alsace Énergivie est le seul pôle en France centré sur le bâtiment et son alimentation en énergie Le Pôle rassemble une diversité d entreprises: de grands groupes incontournables, de nombreuses entreprises de taille intermédiaire très actives en R&D et en projets collaboratifs, des PME aux compétences spécifiques et de petites entreprises très ouvertes au brassage des idées Sa situation frontalière avec l Allemagne et la Suisse favorise son ouverture à l international et le développement de projets collaboratifs à l échelle du Rhin Supérieur Le Pôle est porté par le dynamisme d une région pionnière en matière de développement durable, d énergies renouvelables et de maîtrise de l énergie 71 PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ POUR CRÉER LES EMPLOIS DE DEMAIN Pour développer sa compétitivité industrielle, favoriser l émergence d activités innovantes et créer des emplois, la France s est dotée dès 2005 d une nouvelle politique industrielle avec la création de pôles de compétitivité. Les pôles encouragent l innovation grâce à des partenariats actifs entre les industriels, les centres de recherche et les organismes de formation. À vocation nationale, voire internationale, ils sont ancrés sur leur territoire régional qui leur sert de terrain d expérimentation.

5 BILAN D ACTIVITÉ 2010/ Le Bâtiment à énergie positive, un enjeu incontournable La loi dite Grenelle II, promulguée en juillet 2010, a inscrit le bâtiment à énergie positive (BEPOS) comme l un des grands enjeux environnementaux des dix prochaines années. À compter de 2020, tous les nouveaux bâtiments devront être BEPOS, c est-à-dire présenter une consommation d'énergie primaire inférieure à la quantité d'énergie renouvelable produite sur le site. Mais à cette définition réglementaire, s ajoute celle proposée par un groupe de travail du PREBAT (Programme de Recherche et d Expérimentation sur l Énergie dans le Bâtiment), à laquelle adhère le Pôle. Cette définition va au-delà des simples aspects énergétiques : «Un bâtiment ou un site est à énergie positive s il consomme peu d énergie (1) et si l énergie produite sur le site, grâce aux énergies renouvelables, est supérieure à celle consommée (tous usages confondus) en moyenne sur l année (2). Les bâtiments à énergie positive doivent permettre par leur qualité architecturale une intégration harmonieuse dans la ville. Ils doivent fournir aux utilisateurs un environnement intérieur sûr, sain et confortable et faciliter des comportements éco responsables. Enfin, pour que des bâtiments à énergie positive contribuent à la sobriété énergétique globale, ils doivent nécessiter «peu d énergie» pour leur construction (3) et leur localisation doit aussi nécessiter «peu d énergie» pour le transport de leurs utilisateurs». Cette définition globale appelle différentes remarques : (1) Un BEPOS est un bâtiment de type passif qui produit de l énergie et surtout pas un bâtiment peu performant capable de produire une grande quantité d énergie. (2) À la différence de la définition du Grenelle II, on raisonne ici en consommation et production moyennes sur l année. Le BEPOS n'est pas producteur net d'énergie à chaque moment, ce qui signifie qu'à niveau global, il faut améliorer le rendement des différents outils de production et optimiser la gestion des flux énergétiques, notamment au travers du développement des microgrids. On peut ainsi gérer le caractère intermittent de certaines productions énergétiques décentralisées. (3) On touche ici au concept d'énergie grise : énergie primaire nécessaire à la construction, à l entretien, à la maintenance et à la démolition du bâtiment.

6 67 PÔLE ALSACE ÉNERGIVIE La place du Pôle Alsace Énergivie dans I le développement durable I Au niveau environnemental Les activités du Pôle ont un lien évident avec les enjeux environnementaux : elles contribuent à réduire la consommation énergétique et à réduire les émissions de gaz à effet de serre, dont l'effet sur le changement climatique est aujourd'hui certain. Au niveau économique Selon une étude du Forum Économique Mondial, la compétitivité des États dépend de différents critères, leur capacité d'innovation étant le plus important. Et dans les économies avancées, cette capacité d innovation est ce qui garantit sur le long terme la compétitivité et, par conséquent, le niveau de vie. En stimulant la capacité d innovation des entreprises, le Pôle soutien leur compétitivité et joue ainsi un rôle positif au niveau économique. Source : The Global Competitiveness Report - WEF Au niveau social Les activités du Pôle vont dans le sens du Grenelle de l'environnement, dont le potentiel est considérable : l'atteinte des objectifs pourrait créer plus de emplois en moyenne sur la période dont l'essentiel dans le bâtiment et les énergies renouvelables*. En Alsace, les travaux de rénovation concernent logements anciens. En construction neuve, ce sont logements qu'il faudrait construire d'ici à 2020**. Des chiffres qui permettent d'espérer la création de emplois*** d'ici à *Source : Réflexion sur le portefeuille de mesures du Grenelle de l'environnement par le Boston Consulting Group **Source : étude du CEBTP Alsace, FFB et du Costic ***Source : ADEME Les bâtiments consomment 44% de l énergie en France et produisent 25% des émissions de CO entreprises et salariés travaillent dans le secteur du bâtiment en Alsace. Le BEPOS, un enjeu qui dépasse les frontières Les enjeux du BEPOS s inscrivent au niveau international dans : l engagement 3 x 20 de l'union Européenne (UE) qui est de réduire de 20%* les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES), de porter à 20% la part de ses énergies renouvelables et de réaliser 20% d économies d énergie. la directive Nearly Zero Energy Building qui stipule que tout bâtiment construit après 2020 dans l UE devra approcher le «zéro énergie». l accord de Durban qui contraint les grands pollueurs à réduire leurs émissions de GES. *d ici 2020, sur la base du niveau de 1990 LES MISSIONS DU PÔLE ALSACE ÉNERGIVIE, CONSIDÉRÉES SOUS L'ANGLE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Dimension environnementale Dimension sociale Dimension économique Innover pour l efficacité énergétique Contribuer à la création de emplois par la construction et la rénovation énergétique des bâtiments Favoriser la compétitivité des entreprises du Pôle en améliorant leur capacité d innovation

7 BILAN D ACTIVITÉ 2010/ : mise au point de I la stratégie I 2011 : I mise en route I des actions Dès sa labellisation en mai 2010, le Pôle Alsace Énergivie est entré dans sa phase opérationnelle et a défini, à partir de ses 3 objectifs à moyen et long terme (cf. p. 4), une feuille de route pour les années à venir. Une démarche participative À partir de juin 2010, plus de 200 personnes se sont réunies afin de définir les axes stratégiques du Pôle. Entreprises membres, partenaires institutionnels, instituts de formation, centres de recherche, organisations professionnelles ont identifié les enjeux, les verrous technologiques et les priorités. Ces réflexions - complétées par les contributions des experts du Comité d Orientation Stratégique - ont permis de structurer la feuille de route du Pôle en 6 axes prioritaires. Chacun a alors donné lieu à 3 réunions avec les membres et les partenaires pour une lecture plus opérationnelle et moins stratégique de la feuille de route. Trente Groupes Opérationnels ont alors été définis pour travailler sur les différents axes stratégiques. Ils réunissent des membres et des partenaires du Pôle investis dans des réflexions et des actions concrètes. Ils ont pour objectif de donner naissance à des projets collaboratifs de R&D ou à des actions collectives, utiles pour assurer le bon développement de la filière. Un premier bilan du travail mi-2012 de ces groupes opérationnels permettra d'évaluer la pertinence de leurs réflexions et actions et de les faire évoluer. La feuille de route a été approuvée par le Conseil d Administration du 8 novembre 2010, puis validée par le groupe de travail interministériel en mars Elle a servi de base de négociation avec les financeurs du Pôle. Le contrat de Performance du Pôle a été signé pour 3 ans le 4 octobre OBJECTIFS 6 AXES STRATÉGIQUES 30 GROUPES OPÉRATIONNELS Phases et étapes stratégiques Phases et étapes opérationnelles Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Labellisation du Pôle Réunions de définition des axes stratégiques avec les membres Réunions du comité d orientation stratégique Publication feuille de route Validation de la feuille de route par le groupe de travail interministériel 3 réunions par axe stratégique avec les membres pour identifier les chantiers opérationnels Publication de 30 groupes opérationnels Démarrage des groupes opérationnels

8 89 PÔLE ALSACE ÉNERGIVIE Les I 6 axes stratégiques I et leurs déclinaisons Systèmes constructifs Développer des produits et des solutions pour la conception et la construction des bâtiments afin d améliorer la performance énergétique, de minimiser l empreinte carbone et de maîtriser les impacts sanitaires ; gérer intelligemment les bâtiments. Réseaux et Flux Optimiser les modes de production d énergie décentralisés et optimiser la gestion des flux énergétiques, notamment grâce aux microgrids. Marketing Développer le secteur de l efficacité énergétique via une offre lisible, rassurante, fiable et accessible. Normatif Contribuer à l élaboration de la future norme BEPOS européenne ; soutenir l industrie dans le processus d accès aux avis techniques et certifications incontournables tout en sécurisant le marché pour l acheteur. Compétences et capital humain Former rapidement et massivement des acteurs de la filière aux nouvelles méthodes de conception et de mise en œuvre du bâtiment à faible impact environnemental. Cet axe concerne tant la formation initiale que la formation continue. Performance de la filière Élaborer de nouvelles méthodes de conception collaborative et de coopération dans la mise en œuvre pour une accélération des travaux, une réduction du coût de revient et l émergence d une démarche de qualité maîtrisée.

9 BILAN D ACTIVITÉ 2010/ MARKETING Groupe opérationnel Contrat de Performance Énergétique 2 questions à Isabelle Boidron, Responsable du développement durable d Énerest Votre Groupe opérationnel travaille à la réalisation d'un premier Contrat de Performance Énergétique (CPE) en copropriété en Alsace. Comment procédez-vous? IB : Au travers de ce groupe de travail, le Pôle contribue à la construction d une offre innovante et collaborative au service du CPE. Avec les acteurs du projet (entreprises générales, bureaux d'études, installateurs, exploitants, assureurs, banquiers, ADEME, Région Alsace ) notre premier objectif est d'identifier des copropriétés souhaitant faire des travaux, puis de leur présenter le CPE et d'obtenir l'accord des copropriétaires. Ensuite, un groupement sera constitué avec les entreprises du Pôle pour travailler sur l'offre. Quel est l intérêt de mener ce projet dans le cadre du Pôle? IB : Dans la conduite de ce projet, le Pôle apporte une réelle valeur ajoutée. D'abord, il permet aux différents membres de partager leurs expériences et leurs savoirfaire. Ensuite, le représentant du Pôle possède une vision d'ensemble des sujets traités et nous apporte des éléments qui enrichissent notre démarche.

10 10 11 PÔLE ALSACE ÉNERGIVIE 1 re mission du Pôle : I accompagner I les projets collaboratifs Les projets de Recherche & Développement Ils regroupent des industriels et des centres de recherche qui ont signé des accords de consortium en vue d'élaborer de nouveaux produits ou services commercialisables. Les projets sont labellisés par un comité d experts, le comité de labellisation. Les porteurs bénéficient d'un accompagnement pour le montage de leur projet et la recherche de financement. Au total 22 projets R&D ont été labellisés par le Pôle et 15 projets ont obtenu des financements. Projets R&D financés / SYSTÈMES CONSTRUCTIFS CAPFEIN Réseau de capteurs de formaldéhyde intelligents pour la surveillance de l'air intérieur 3 partenaires Financement ANR ECOTECH Budget SEPOLBE Substance extra-cellulaire pour les bétons, élaboration d'adjuvants respectueux de l'environnement, amélioration de la résistance à la corrosion 5 partenaires Financement ANR Budget BATITOX Évaluation de l exposition humaine aux polluants dans les habitations 3 partenaires Financement Région et communauté urbaine de Strasbourg Budget PURES Nouveaux polyuréthanes plus respectueux de l'environnement et de la santé 3 partenaires Financement Région et communauté urbaine de Strasbourg Budget SYSTÈMES CONSTRUCTIFS Projet R&D / BATITOX Évaluation de l exposition humaine aux polluants dans les habitations 22 projets de R&D labellisés 109 chercheurs publics et 81 collaborateurs d'entreprises impliqués* 15 projets financés, soit 68% des projets labellisés *équivalent temps plein 2 questions à Vincent Peynet, Responsable du Laboratoire de Kudzu Science, qui travaille sur une solution capable d évaluer l exposition humaine aux polluants dans les habitations. Pourquoi un projet collaboratif? VP : Pour ce projet BATITOX, porté par la société Kudzu SCIENCE, nous avons besoin de compétences pointues dans deux domaines : les polluants recherchés, c est ce que nous apporte le Laboratoire des Matériaux, Surfaces et Procédés pour la Catalyse et les matrices à analyser, c'est la spécialité de l Unité de toxicologie et de Chimie Forensiques de Lausanne. Quelle est la valeur ajoutée du Pôle pour la conduite de ce projet? VP : Kudzu Science est une jeune entreprise, spécialisée dans le développement de solutions d analyses innovantes en santé environnementale. Nous avons d ambitieux programmes de R&D, dans un secteur où l innovation fait toute la différence. Sans l expertise du Pôle Alsace Énergivie, qui nous a accompagnés jusqu à la labellisation de notre projet, suivi très rapidement par l engagement des collectivités à nous soutenir financièrement, nos perspectives de développement auraient été bien moindres.

11 BILAN D ACTIVITÉ 2010/ TANDORI Production photovoltaïque d'électricité par cellules tandem organiques innovantes 7 partenaires Financement ANR PROGELEC Budget RHIN SOLAR Développement de cellules photovoltaïques organiques sur l'ensemble de la chaîne de valeur, mise en place d'un réseau de compétences de recherche complet au niveau du Rhin Supérieur 8 partenaires Financement INTERREG Rhin Supérieur Budget DEMOS Développement d'une filière photovoltaïque de silicium sur ruban mince, de la plaque au module souple 4 partenaires Financement ADEME Budget ALSACE AUTO 2.0 Démonstrateur de voiture électrique servicielle intelligemment connectée au réseau électrique 4 partenaires Financement Oséo Budget PhoSIL Architecture de cellules photovoltaïques de silicium basées sur des procédés laser avancés améliorant rendement et coût 5 partenaires Financement LEAD ERA Budget FASIL Fabrication de cellules photovoltaïques sur tranches de silicium fritées 7 partenaires Financement Oséo ISI Budget STIRLING Cogénération moteur Stirling : montrer l intérêt technico économique de ce système et proposer une aide à la prescription 5 partenaires Financement Région Budget Projets R&D financés / RÉSEAUX ET FLUX PICASSO Auto-organisation et optimisation de la génération de charges dans des cooligomères à blocs donneuraccepteur pour des applications photovoltaïques 4 partenaires Financement ANR Blanc Budget ECOGI Premier démonstrateur industriel mondial de géothermie profonde (2 500 à mètres) en technologie Enhanced Geothermal System 3 partenaires Financement ADEME et Région Budget OMERE Optimisation et Maîtrise des Énergies renouvelables et du Réseau Électrique 7 partenaires Financement CGI-AMI Smart Grid Budget MECAGRAPH Production de graphène par ablation mécanique 2 partenaires Financement ANR Émergence Budget CENTRALE GÉOTHERMIQUE ECOGI : UN POTENTIEL MONDIAL Le Pôle Alsace Énergivie a labellisé le projet de construction d une centrale thermique, qui devrait voir le jour à Rittershoffen d ici Elle exploitera de façon innovante l énergie du sous-sol pour approvisionner en énergie certains des process industriels du site Roquette Frères à Beinheim. Portée par la société ECOGI (Exploitation de la Chaleur d Origine Géothermale pour l Industrie), cette centrale sera alimentée en chaleur par un double puits d'une profondeur de mètres et reliée à l usine Roquette Frères par une canalisation de 15 km. Elle fournira 24 MW sur les 90 MW nécessaires à l usine, en réduisant de t/an les émissions de CO2. Le Pôle espère voir cette innovation déboucher sur la mise en place d une filière complète de géothermie profonde et l exportation de cette technologie pour laquelle il existe un marché en Europe de l Est ou en Amérique centrale. Grafiti - ECOGI. PROJET MECAGRAPH : LE GRAPHÈNE, MATÉRIAU D'AVENIR POUR LE PHOTOVOLTAÏQUE MECAGRAPH a pour objectif de produire du graphène à grande échelle, à un coût réduit, par ablation mécanique. Isolé en 2004 par deux physiciens nobélisés 6 ans plus tard pour cette découverte, ce matériau possède des propriétés physico-chimiques qui permettent d envisager son utilisation dans différentes applications, notamment pour la fabrication de cellules photovoltaïques. L équipe du projet MECAGRAPH, composée de 7 chercheurs, est prête à produire du graphène selon un procédé innovant breveté au niveau mondial. Son application la plus évidente est de remplacer le verre ITO dans les cellules photo - voltaïques pouvant alimenter le bâtiment en énergie. Ce verre, intégrant des oxydes métalliques d indium et d étain (ITO) est en effet fragile, peu flexible et relativement onéreux de par la faible disponibilité de l indium qui le compose et du procédé de dépôt de ces oxydes métalliques.

12 12 PÔLE ALSACE ÉNERGIVIE I suite I 1 re mission du Pôle : I accompagner I les projets collaboratifs RÉSEAUX & FLUX Projet R&D / MCH micro-centrales électriques Le projet collaboratif MCH (Micro Centrales Hydroélectriques) vise à concevoir et mettre rapidement sur le marché plusieurs solutions innovantes et économiques de microcentrales hydroélectriques. D'une puissance inférieure à 200 kw, elles sont basées sur une technologie particulière de vis d Archimède, récemment brevetée par NSC Schlumberger Environnement. Olivier Demangeat, chef de Service Propriété Industrielle et Veille Technologique, Marketing Produit de NSC Schlumberger, a apprécié le soutien intense du Pôle Alsace Énergivie dans le montage du projet : «grâce à une bonne connaissance et à son réseau d acteurs locaux, le Pôle est intervenu efficacement pour trouver des partenaires en adéquation avec nos objectifs. Il a ensuite aidé activement chacun des partenaires au montage de son dossier de financement et nous a soutenu lors de la présentation du projet au Ministère de l Écologie. Non seulement le Pôle Alsace Énergivie nous accompagne dans la gestion de notre projet, mais il assure pour nous une veille des réglementations, des technologies et des tendances du marché des turbines hydroélectriques de faible puissance. Pour chacun des partenaires du projet MCH, ce sont des compétences indispensables que nous n avons pas en interne.» Vis d Archimède brevetée par NSC. 15 projets financés Un effort de recherche global de 110 millions d euros 31 millions d euros d aide publique: L'aide publique provient pour la plus grande partie de fonds gérés au niveau national (28,2 millions d euros) puis de fonds européens (1,7 millions d euros) et de fonds régionaux (1 million d euros)

13 BILAN D ACTIVITÉ 2010/ Les projets démonstrateurs Pour partager avec le grand public des applications concrètes issues des travaux de recherche des membres du Pôle, pour participer à la promotion de ces entreprises et pour leur ouvrir de nouveaux marchés, le Pôle a choisi de soutenir 3 projets démonstrateurs. Ces bâtiments, prototypes remarquables et rapidement commercialisables, sont à énergie positive ou préfigurent l énergie positive dans le bâtiment. L Observatoire à Oberschaeffolsheim, un bâtiment d étude grandeur nature. Cette «maison témoin» à énergie positive a été construite grâce à la mobilisation de 57 entreprises qui ont chacune apporté leurs savoir-faire. Complètement instrumentée, elle servira de laboratoire en situation réelle et fera l objet d un suivi par l IUT d Illkirch. Elle sera également accessible aux établissements de recherche et d enseignement ainsi qu au public. La maison témoin d un nouveau modèle d habitat au prix très accessible. La Maison AA Natura, le BEPOS en version pré-fabriqué La Maison AA Natura à énergie positive, présente un concept innovant de maison modulaire, individuelle ou collective, à très haute performance environnementale, en énergie et en matériaux, pour un prix de revient très attractif. Elle a été exposée pendant 10 jours sur la Place Kléber de Strasbourg en septembre 2011 et a permis de mettre en valeur les compétences d une trentaine d entreprises qui ont contribué à sa réalisation. Le Laboratoire a été primé à deux reprises : par les visiteurs grand public lors du salon Maisons de Printemps, puis par un jury de professionnels de la filière forêt-bois. Le système constructif passif pour le tertiaire, une technique constructive avec un effort particulier Le système constructif passif pour le tertiaire est innovant dans l usage de la ventilation naturelle, de l optimisation de l éclairage naturel et de l acoustique. Ce bâtiment sert de support à une thèse et à une candidature ANR en 2012 pour la modélisation de l efficacité du système constructif.

14 14 PÔLE ALSACE ÉNERGIVIE I suite I 1 re mission du Pôle : I accompagner I les projets collaboratifs Les projets structurants Ces projets ont pour objectif de structurer les filières existantes ou d'en créer de nouvelles. Ils établissent des relations pérennes entre industrie et recherche, développent des infrastructures, initient des collaborations publicprivé Les membres du Pôle ont déployé de très gros efforts et organisé plus de 30 réunions pour répondre à l appel d offre IEED, Institut d Excellence en Énergies Décarbonées, lancé par l ANR dans le cadre du programme Investissements d Avenir. Le projet n a pas pu être déposé, suite au désistement d un des industriels impliqués, impacté par la conjoncture économique défavorable. Mais les travaux réalisés seront utilisés et les plateformes prévues restent des dossiers actifs au Pôle. L enjeu est de renforcer les partenariats de recherche entre l Université de Strasbourg, l INSA et l ENSAS et ce en partenariat avec l Université de Technologie de Belfort Montbéliard. Chaire universitaire Un premier résultat opérationnel de ces travaux est le lancement de la chaire «Résilience énergétique des territoires», dont la leçon inaugurale a été prononcée le 21 novembre 2011 par le Professeur André de Herde, doyen de la faculté d Architecture de l Université catholique de Louvain. Plateforme dédiée à la géothermie profonde D autre part, le dossier de création d'une plateforme dédiée à la géothermie profonde a très bien progressé, notamment grâce à l obtention du Labex de l EOST (École et Observatoire des Sciences de la Terre). Ce projet se poursuit avec le projet de réponse à Appel à Manifestations d'intérêt de l ADEME, dédié à la géothermie profonde en préparation pour avril 2012 Grafiti - GEIE Géothermie Soultz.

15 BILAN D ACTIVITÉ 2010/ Des actions de terrain pour faire émerger des projets innovants En 2011, les chargés de projet du Pôle ont conduit de nombreuses réunions-projets sur la base de propositions émanant soit d industriels soit de chercheurs. Elles ont été organisées avec le réseau Conectus, qui fédère l ensemble des acteurs de la recherche publique en Alsace et structurées par thématique afin de mieux connaître les offres des chercheurs. Pour aider les membres du Pôle Alsace Énergivie - entreprises ou laboratoires de recherche - qui ont un projet de R&D et sont à la recherche de compétences ou de ressources complémentaires, le Pôle a mis en place un «marché à projets». Cette initiative est l occasion pour les membres d exposer leur projet, son avancement et leurs besoins identifiés. L objectif est de favoriser les rencontres et d initier des collaborations. Le premier marché au eu lieu le 3 novembre 2011 avec 3 interventions : - présentation de deux projets concernant la ventilation des flux - présentation d un laboratoire de recherche Cette mise en réseau de membres du Pôle aux intérêts partagés a l ambition d initier de belles synergies et des projets concrets. Des clubs, visant à mobiliser, informer et fédérer les membres autour de thématiques transversales, sont en cours de structuration. Les clubs des primo-innovateurs et des exportateurs prévus à la feuille de route ont été lancés dans le courant de l année. Le club des innovateurs le sera en début d année Le Pôle sera à l écoute de ses membres pour adapter ces clubs en fonction de leurs besoins. RENCONTRE ALSACE ÉNERGIVIE SUR L ÉNERGIE SOLAIRE Pour répondre au marché et accompagner les entreprises de la région sur ces questions, Conectus Alsace et le Pôle de compétitivité Alsace Énergivie ont organisé le 25 janvier 2011, en partenariat avec l Institut d Électronique du Solide et des Systèmes (InESS) et le réseau MATEOH-PV une rencontre portant sur «Le photovoltaïque en Alsace». Elle a permis de dresser un état des lieux de la recherche publique et des perspectives économiques du photovoltaïque en France et en Alsace, en pointe dans ce secteur, du fait du nombre de ses installations et de l avancée de ses centres de recherche. Elle s est achevée par des rendez-vous d affaires, entre les entreprises locales et les laboratoires de recherche publique. Deux projets de R&D sont nés de ces échanges.

16 16 PÔLE ALSACE ÉNERGIVIE Les services aux I membres I Accompagner les membres du Pôle L équipe d animation du Pôle mène au quotidien une action de terrain, très orientée vers les services à ses membres. Ses chargés de développement sillonnent l Alsace pour mieux connaître les acteurs de la filière, pour échanger autour de leurs projets de R&D et identifier les synergies et les collaborations possibles entre les membres du Pôle. En 2011 : 105 visites d entreprises 12 visites de laboratoires et centres de recherche Accompagner les entreprises à l export En initiant et en animant le Club des Exportateurs, ouvert à tous les membres du Pôle désireux d étendre leur stratégie à l export, le Pôle Alsace Énergivie veut stimuler les possibilités des entreprises membres, quelle que soit leur taille, de se lancer à l international. Ce Club relaie vers les membres des dispositifs export proposés par Ubifrance, l agence française pour le développement international des entreprises, et la Chambre de Commerce et d Industrie d Alsace et leur ouvre l accès à des actions de prospection habituellement réservées à des structures de grande taille. En 2011, le Pôle a participé à la préparation des missions export pilotées par la Région Alsace en Corée, en Chine, en Pologne et au Québec. Le 28 novembre 2011, à l occasion du lancement du Club des Exportateurs à Colmar, Ubifrance et la Chambre de Commerce et d Industrie ont présenté aux membres du Club des Exportateurs les marchés identifiés comme prioritaires par le Ministère de l Économie dans les domaines de l énergie et de l éco-conception.

17 BILAN D ACTIVITÉ 2010/ Aider les PME à se financer Le Pôle a adhéré en mars 2011 à la charte «Entreprises Innovantes des Pôles». Ce label national octroyé par un comité de labellisation mis en place par les Pôles de compétitivité est une garantie supplémentaire de qualité pour les entreprises de petite taille qui souhaitent augmenter leur capital. Leur passage devant un comité d experts leur permet de renforcer leur projet et le label octroyé par ce comité favorise leur négociation auprès d investisseurs publics ou privés. L équipe travaille actuellement, en lien avec les Pôles Fibres, Hydreos et Materalia, à la mise en place d un Comité de labellisation commun aux 4 pôles et qui sera dédié aux écotechnologies. Agir en faveur de la formation La création d une chaire sur la résilience énergétique des territoires. Dans une perspective de mutualisation transfrontalière des formations, la création de cette chaire universitaire, le 21 novembre 2011, va permettre de rassembler des chercheurs, des enseignants et des industriels et de faire converger le savoir académique et son application industrielle. Elle fonctionne comme un think-tank sur le bâtiment, l énergie et les TIC avec pour mots d ordre : l innovation et la compétitivité. LE PÔLE FAIT SALON Le Pôle a participé en tant qu exposant au salon Intersolar de Munich et au salon Building 360 à Paris. Ces salons ont permis d établir 15 contacts et 4 adhésions. L élaboration d une véritable stratégie dans ce domaine est prévue pour Le professeur André de Herde, doyen de la Faculté d architecture, d ingénierie architecturale et d urbanisme à l Université catholique de Louvain préside cette chaire universitaire.

18 18 PÔLE ALSACE ÉNERGIVIE Les I partenariats I À l échelle nationale > Le Pôle Alsace Énergivie est un membre actif du réseau des Pôles bâtiment, animé par le Ministère de l Écologie. Au sein de ce réseau qui regroupe 18 Pôles de compétitivité et 4 groupes de travail opérationnels, le Pôle Alsace Énergivie s est vu confier la responsabilité d animer un groupe sur l intégration des énergies renouvelables dans le bâtiment. > Le Pôle Alsace Énergivie a été choisi pour représenter les 18 Pôles bâtiment au PREBAT. Ce programme de recherche et d expérimentation est dédié aux questions d énergie dans le bâtiment. > 6 Pôles Énergie nationaux en réseau. Ce rapprochement naturel avec les 5 autres Pôles de compétitivité nationaux consacrés à l énergie, fonctionne d abord comme un lieu d échange et de coopération, mais il ambitionne surtout de constituer une task force pour la détection et le montage de projets européens. Pour être pleinement efficace, chacun des Pôles organise une veille sur les appels à projets européens de son propre domaine. L objectif affiché est de répondre à quelques projets européens en consortium dès > Le Pôle a également co-labellisé certains projets avec les Pôles Fibres, Tennerdis, Véhicule du Futur, Cap Énergie, Advancity, Maud et idforcar. Il est partenaire du projet d Usine école de Biovalley. L Alsace, terrain d expérimentation pour l énergie positive > Des contacts avec les partenaires potentiels dans le Grand Est ont été pris pendant toute l année 2011 avec pour résultats : L implication forte du CRITT Holo3 dans le montage du projet d IEED La préparation d une convention avec le Pôle BBC de Mulhouse Alsace Agglomération Des discussions en cours avec le Pôle Aménagement de la Maison et le Pôle bâtiment de Franche-Comté La préparation d une convention avec Rhénatic. Et l adhésion au Pôle des entreprises de son réseau Rhénergy, dédié aux TIC dans le bâtiment. Par ailleurs, le Pôle a entrepris la mise en place de partenariats avec les autres acteurs de son territoire, que ce soit les collectivités locales, OSEO, la CRCI pour l export, l INPI des collaborations possibles ont été identifiées. Pour l avenir, l élément qui sera le plus déterminant du point de vue de l efficacité de l écosystème territorial repose sur la stratégie de partenariat initiée avec le Pôle Fibres, qui devrait grandement progresser en Plus-value évidente de cette démarche partenariale : le renforcement de l efficacité des actions du Pôle et de ses membres via la mise en commun de moyens et de compétences. > Le Pôle a également répondu avec nombre de ses membres et en partenariat avec CUS Habitat à un Appel à Manifestation d Intérêt de l ADEME. DES RÉALISATIONS EXEMPLAIRES Le Pôle s est également efforcé de créer des liens avec les deux agglomérations de Strasbourg et de Mulhouse pour la conception et la réalisation de bâtiments exemplaires. À Strasbourg, le Pôle sera partenaire du projet Éco-cité porté par la CUS dans le cadre du programme Investissements d Avenir ainsi que du projet Wacken portant sur la construction d un nouveau quartier d affaires et d habitation dans le quartier du Wacken.

19 BILAN D ACTIVITÉ 2010/ Le Pôle et le transfrontalier Du fait de sa position frontalière avec l Allemagne et la Suisse, les premiers partenariats internationaux sont signés à l échelle du Rhin Supérieur. En juin 2011, le Pôle Alsace Énergivie a signé, sous l égide du programme transfrontalier TRION, une convention de coopération transfrontalière avec quatre autres clusters du Rhin Supérieur : le Pôle Alsace Énergivie, l Energieforum Karlsruhe, le Cluster Freiburg Green City, le Partenariat stratégique pour le climat de Fribourg et le programme i-net Basel Greentech proposent des projets concrets dans les domaines des énergies renouvelables et de la performance énergétique des bâtiments, totalement novateurs en Europe : Le Pôle étudie la possibilité d une convergence des labels nationaux Minergie, PassivHaus, Effinergie pour les bâtiments à énergie positive Le Pôle mène également une étude trinationale sur la perception consommateur du bâtiment Nearly Zero Energy Building Ce partenariat transfrontalier entre clusters vise à faire du Rhin Supérieur une région modèle en matière d efficacité énergétique et à tirer tous les avantages d une telle collaboration sur le plan économique. Vulla Parasote, responsable de la coordination de TRION à Kehl «Le Rhin Supérieur est une entité climatique et devient aussi, pas à pas, une entité économique. Les citoyens qui traversent la frontière pour consommer l ont bien compris. Pour les entreprises, une coopération trinationale permettra d apprendre les unes des autres, de rendre le marché transfrontalier plus transparent, d accélérer l innovation, d accroître la compétitivité de la région. Au niveau du Pôle et de TRION, la coopération permettra de traiter d une façon transfrontalière des sujets pertinents et de renforcer la visibilité du Rhin Supérieur tant au niveau européen qu à l international. Le Pôle apporte à TRION son expertise via ses membres, comme le font les clusters allemands et suisses de l Intercluster. Ensemble, ils forment un réseau trinational d experts qui permet la réalisation d études poussées et utiles, tant pour l ensemble du Rhin Supérieur dans sa globalité que pour chacune des régions qui le composent». Signature de la convention de coopération TRION. Le Pôle à l international À l échelle européenne, l enjeu pour le Pôle est d identifier des partenariats efficaces en vue du montage de projets européens et de réponses à des appels d offres de la Commission Européenne. > Seul Pôle français à être membre de l association européenne Energy-Efficient Buildings Cette association qui compte 174 membres est l interlocuteur de la Commission Européenne pour la négociation des programmes européens dédiés à l efficacité énergétique dans le bâtiment. Elle représente à la fois un bon observatoire de l innovation dans le bâtiment à l échelle européenne et un lieu d échanges entre acteurs pourvoyeurs de projets européens. > Des projets de convention sont en cours avec le Cluster Ecoworld Styria en Autriche, le Cluster suisse dédié aux bâtiments du Canton de Fribourg et le réseau des bâtiments verts et intelligents de la région du Québec. Enfin, le Pôle est à la recherche d un partenariat en Asie.

20 20 PÔLE ALSACE ÉNERGIVIE TEMPS FORTS MAI 2010 La labellisation du Pôle Alsace Énergivie Le 11 mai 2010, le Gouvernement accorde le label de Pôle de compétitivité au Cluster Alsace Énergivie! Parmi les pôles de compétitivité français, il devient ainsi le seul entièrement centré sur le bâtiment et son alimentation en énergie. SEPTEMBRE 2010 La visite de Michel Mercier Le 23 septembre, Michel Mercier, ministre de l Espace rural et de l Aménagement du territoire, vient par sa visite, confirmer le soutien de l État au Pôle Alsace Énergivie. Il rappelle à cette occasion que «les Pôles de compétitivité sont des instruments adaptés aux mutations économiques et énergétiques» et salue les ambitions du Pôle «exemplaire dans sa démarche et ses partenariats». OCTOBRE 2010 Séminaire du Pôle pour la restitution du travail mené autour de la feuille de route du Pôle et la synthèse des groupes de travail. Les 8 e rencontres energivie.info permettent au Pôle Alsace Énergivie, de donner la parole aux entreprises et aux laboratoires de recherche pour présenter leurs dernières innovations technologiques dans le domaine de la performance énergétique. Participation à une délégation de la Région Alsace à l exposition universelle de Shanghai. JANVIER 2011 Rencontre Alsace Énergivie sur l énergie solaire Le 25 janvier, le Pôle organise avec Conectus Alsace, en partenariat avec l Institut d Électronique du Solide et des Systèmes (InESS) et le réseau MATEOH-PV une rencontre portant sur «Le photovoltaïque en Alsace». Au programme : état des lieux, recherches, perspectives économiques et rendez-vous d affaires, entre les entreprises locales et les laboratoires de recherche publique.

Le Campus des métiers et des qualifications «Eco-construction et efficacité énergétique»

Le Campus des métiers et des qualifications «Eco-construction et efficacité énergétique» Le Campus des métiers et des qualifications «Eco-construction et efficacité énergétique» Appareil de formation au service du bâtiment à énergie positive (BEPos) en Alsace Vendredi 4 avril 2014 Académie

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment, qui consomme près de 40 % de l énergie en France, est l un des principaux gisements pour atteindre l objectif européen de 27

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

Communiqué de Presse Paris, le 8 juillet 2014

Communiqué de Presse Paris, le 8 juillet 2014 Communiqué de Presse Paris, le 8 juillet 2014 LANCEMENT DE L INSTITUT POUR LA TRANSITION ENERGETIQUE INEF4 Un outil inédit pour générer et déployer massivement les innovations dédiées aux bâtiments durables

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse DOSSIER DE PRESSE We Network : West Electronic & Applications Network Contact presse Isabelle Delatte Tél : 02 401 73 98 08 /02 44 Email : i.delatte@we-n.eu West Electronic & Applications Network (We Network),

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE La transition écologique et énergétique est une nécessité pour les entreprises. Le réchauffement climatique affectera toutes les entreprises

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

BIM Journées de l Ecoconstruction

BIM Journées de l Ecoconstruction BIM Journées de l Ecoconstruction 09 octobre 2015 Lorraine Qualité Environnement Sommaire 1. Présentation du pôle Fibres Energivie 2. Qu est ce que le BIM 3. Les enjeux du BIM et de la transition numérique

Plus en détail

Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités

Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités CERC Ile de France 22 novembre 2011 Jérôme Gatier, Directeur Plan Bâtiment Grenelle 1 Le Plan Bâtiment Grenelle : un pilotage inédit Mission d animation

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Forum de l innovation France Suisse!

Forum de l innovation France Suisse! Forum de l innovation France Suisse!! Nouveaux axes de développement, nouveaux marchés, nouveaux défis pour l innovation! 4 juin 2013! Marc FLORETTE! Directeur R&I! GDF SUEZ! SOMMAIRE 1) Présentation de

Plus en détail

INEF4 : la filière bois - BTP en Aquitaine s engage dans la réhabilitation et la construction durables

INEF4 : la filière bois - BTP en Aquitaine s engage dans la réhabilitation et la construction durables INEF4 : la filière bois - BTP en Aquitaine s engage dans la réhabilitation et la Le Grenelle de l Environnement a fixé au niveau national un cap ambitieux sur l axe bâtiment pour contribuer à la division

Plus en détail

Un processus unique et original (1/2)

Un processus unique et original (1/2) Bâtiment Durable : en route pour 2020 Rouen 11 avril 2013 Jérôme Gatier, Directeur, Plan Bâtiment Durable 1 Un processus unique et original (1/2) Une politique qui s inscrit dans le cadre européen Deux

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

c/o STMicroelectronics 16 rue Pierre et Marie Curie BP 7155 37071 TOURS Cedex 2 Jérôme Finot - Directeur Le 5 juillet 2011 Journée CCI R Centre

c/o STMicroelectronics 16 rue Pierre et Marie Curie BP 7155 37071 TOURS Cedex 2 Jérôme Finot - Directeur Le 5 juillet 2011 Journée CCI R Centre c/o STMicroelectronics 16 rue Pierre et Marie Curie BP 7155 37071 TOURS Cedex 2 Jérôme Finot - Directeur 1 Fiche d identité S2E2 «Smart Electricity Cluster» Energie électrique Créé en 2005 Tours Région

Plus en détail

Le développement de la Géothermie profonde EGS et le projet ECOGI

Le développement de la Géothermie profonde EGS et le projet ECOGI Le développement de la Géothermie profonde EGS et le projet ECOGI Bernard Kempf Directeur Développement et Relations Externes Groupe ES Président Société ES Géothermie 24 juillet 2013 Colmar La place de

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

Dossier de presse. Signature d une charte de partenariat entre le Plan Bâtiment Durable et. Mardi 21 juillet 2015 SOMMAIRE

Dossier de presse. Signature d une charte de partenariat entre le Plan Bâtiment Durable et. Mardi 21 juillet 2015 SOMMAIRE Dossier de presse Signature d une charte de partenariat entre le Plan Bâtiment Durable et la Fondation Bâtiment-Énergie Mardi 21 juillet 2015 SOMMAIRE Le Plan Bâtiment Durable... 2 La Fondation Bâtiment-Énergie...

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 COLLECTIVITÉS Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 *Avançons en confiance Move Forward with Confidence* Faire de la maîtrise

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE 150 MILLIONS D EUROS DE BUDGET DE LANCEMENT L Institut Photovoltaïque d Île-de-France (IPVF) a pour ambition

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace S3 - Contexte Une demande de la Commission Européenne avec les entreprises au cœur de la réflexion pour renforcer leur compétitivité via l innovation

Plus en détail

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8 Charte d Engagement des industries des produits entrant dans la construction pour le développement des formations aux économies d énergie dans le bâtiment et la promotion de la mention RGE «Reconnu Garant

Plus en détail

Ecocité«Strasbourg métropole des deux rives»

Ecocité«Strasbourg métropole des deux rives» Ecocité«Strasbourg métropole des deux rives» Programme d Investissement d Avenir Fond Ville de Demain Philippe JACGLIN Responsable des projets démonstrateurs Projet Ecocité, Strasbourg Métropole des Deux

Plus en détail

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Journée de présentation des résultats de la concertation nationale et régionale sur les éléments techniques du projet de réglementation thermique du Bâtiment *** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre

Plus en détail

GRAND PROJET RHONE-ALPES NORD ISERE DURABLE. Le Nord Isère Durable, Territoire d innovations et d expérimentations de la construction durable

GRAND PROJET RHONE-ALPES NORD ISERE DURABLE. Le Nord Isère Durable, Territoire d innovations et d expérimentations de la construction durable GRAND PROJET RHONE-ALPES NORD ISERE DURABLE Le Nord Isère Durable, Territoire d innovations et d expérimentations de la construction durable SYNTHESE DU PROGRAMME D ACTIONS DECEMBRE 2012 1 SOMMAIRE GPRA

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

Entrepreneurs Cleantech

Entrepreneurs Cleantech Entrepreneurs Cleantech l innovation de l environnement et de l énergie Un territoire à votre service Economie verte Ville et Communauté urbaine de Strasbourg 1 Strasbourg Strasbourg, au cœur de l Europe,

Plus en détail

Dossier de presse novembre 2015. Innovation. Micro-cogénération par pile à combustible. Quand le chauffage de demain produit déjà de l électricité...

Dossier de presse novembre 2015. Innovation. Micro-cogénération par pile à combustible. Quand le chauffage de demain produit déjà de l électricité... Dossier de presse novembre 2015 Innovation Micro-cogénération par pile à combustible Quand le chauffage de demain produit déjà de l électricité... Chauffage, eau chaude, électricité : le système 3 en 1

Plus en détail

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

Aide à l isolation de l habitat

Aide à l isolation de l habitat Aide à l isolation de l habitat Dans le cadre de l élaboration du Schéma Régional Climat Air Energie dit SRCAE, l état des lieux énergétique a mis en évidence la part du secteur du bâtiment dans le bilan

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE Conséquence d une consommation d énergie croissante et d une augmentation des coûts, la facture énergétique de la France s est élevée à 2,4 % du PIB en 2011, contre 1 % en 1990. L enjeu de la transition

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du lancement du site aquitain de l IRT Saint Exupéry Bordeaux Lundi 17 novembre 2014 Monsieur le Premier ministre, Monsieur le Président du Conseil Régional

Plus en détail

Le Plan Climat Energie de Paris en marche :

Le Plan Climat Energie de Paris en marche : DOSSIER DE PRESSE 05 décembre 2012 Le Plan Climat Energie de Paris en marche : Rénovation énergétique globale d une copropriété parisienne : la Fontaine d Aligre (12 ème arrondissement) Sommaire 1_ La

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT DE FILIERE SILVER ECONOMIE

DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT DE FILIERE SILVER ECONOMIE DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT DE FILIERE SILVER ECONOMIE JEUDI 12 DECEMBRE 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE Introduction La signature de ce contrat de filière n est qu une étape Les six axes du contrat

Plus en détail

Cahier des charges Projet CRM Po le Fibres/ Energivie

Cahier des charges Projet CRM Po le Fibres/ Energivie Cahier des charges Projet CRM Po le Fibres/ Energivie Philippe Jacglin Pôle Fibres/Energivie 03 mars 2015 Version V3 1. Présentation du pôle Fibres/Energivie Le Pôle de compétitivité Fibres-Energivie est

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES 57% du parc ligérien de logements est antérieur à 1975. Considérant que 46% des consommations d énergie sont liées

Plus en détail

En alsace, nous sommes fiers de :

En alsace, nous sommes fiers de : En alsace, nous sommes fiers de : Réseau VESTA, le benchmark entre communes Né en 2003, le Réseau Vesta des villes alsaciennes engagées dans le Développement Durable est co-animé par EDF Commerce Est et

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Les partenaires du programme

Les partenaires du programme Les partenaires du programme En Chine Conférence de clôture du premier programme au Ministère français de l Écologie et du Développement Durable, le 17 juin 2004. Le Ministère de la Construction et 4 de

Plus en détail

L efficacité énergétique et le développement durable dans la construction en Chine

L efficacité énergétique et le développement durable dans la construction en Chine Conception : E. Riche / Odyssée (+33 1 46 65 05 08) - Crédits photo : E. Riche, ADEME / FFEM - Coordination éditoriale : F. Clément, ADEME - 3 000 copies - Imprimé sur papier sans bois, sans chlore et

Plus en détail

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 DEPLOIEMENT LOCAL DE PLATEFORMES DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT PRIVE Date limite de dépôt du dossier pour un financement 2015 : 11/09/2015

Plus en détail

France GBC. Green Building Week

France GBC. Green Building Week Green Building Week 21 au 27 septembre 2015 Dossier de participation Contact : Sabine de Pellegars-Malhortie sdepellegars@francegbc.fr SOMMAIRE 1- La Green Building Week du 21 au 27 septembre 2015 2- Quelles

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

Enjeux et objectifs de la transition énergétique des bâtiments. Introduction ateliers ManagEnergy - 27.03.14 - Thomas Matagne

Enjeux et objectifs de la transition énergétique des bâtiments. Introduction ateliers ManagEnergy - 27.03.14 - Thomas Matagne Enjeux et objectifs de la transition énergétique des bâtiments Introduction ateliers ManagEnergy - 27.03.14 - Thomas Matagne Le Plan Bâtiment Durable La minute de pub 3 Changements climatiques : ordre

Plus en détail

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 DOSSIER DE PRESSE Le Service Formation Continue de l Université de Strasbourg, ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 LE

Plus en détail

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Eurobiomed: qui sommes-nous? Les Missions La Valeur Ajoutée - Développer et fédérer un réseau d acteurs dans

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 7 400 emplois dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 350 M * d achats confiés aux entreprises

Plus en détail

Réseau des Opérateurs et Aménageurs Urbains de la Ville Méditerranéenne Durable Un projet urbain moteur de la Métropole.

Réseau des Opérateurs et Aménageurs Urbains de la Ville Méditerranéenne Durable Un projet urbain moteur de la Métropole. Réseau des Opérateurs et Aménageurs Urbains de la Ville Méditerranéenne Durable Un projet urbain moteur de la Métropole 22 octobre 2014 UNE OPERATION DE DEVELOPPEMENT AU CŒUR DE LA METROPOLE Salon Aix

Plus en détail

Salon de la création d entreprises

Salon de la création d entreprises Salon de la création d entreprises Tunis 17 octobre 2008 «Comment mettre l innovation au cœur de l entreprise» soutient l innovation et la croissance des PME oseo.fr 2 OSEO Soutient l innovation et la

Plus en détail

Cérémonie de clôture du programme HOMES

Cérémonie de clôture du programme HOMES Dossier de presse 13 février 2013 Cérémonie de clôture du programme HOMES Contact Presse Schneider Electric Jean-Pierre Gherardi Tél. : +33 (0)4 76 60 50 24 jean-pierre.gherardi@schneider-electric.com

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Le contexte et les enjeux du secteur du bâtiment En France Le Bâtiment est en France le plus gros consommateur d énergie parmi tous les secteurs

Plus en détail

Le plan Rénovation Energétique des Bâtiments de la Nouvelle France Industrielle en ordre de bataille avec le CERCLE PROMODUL

Le plan Rénovation Energétique des Bâtiments de la Nouvelle France Industrielle en ordre de bataille avec le CERCLE PROMODUL Communiqué de presse 3 décembre 2014 Le plan Rénovation Energétique des Bâtiments de la Nouvelle France Industrielle en ordre de bataille avec le CERCLE PROMODUL Répondant aux enjeux de la transition énergétique,

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide 30050 Gilles FONTAINE Directeur Adjoint + 33 467 144 460 g.fontaine@idate.org 27 Février 2014 Agenda Contexte

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

SYNTHESE GPEC METIERS DE L ECONOMIE VERTE

SYNTHESE GPEC METIERS DE L ECONOMIE VERTE SYNTHESE GPEC METIERS DE L ECONOMIE VERTE Dans le cadre de la dynamique du Grenelle de l Environnement à l échelle nationale, la Région Alsace et le Ministère du Développement Durable, des Transports et

Plus en détail

Que recouvre le secteur des éco-entreprises?

Que recouvre le secteur des éco-entreprises? Que recouvre le secteur des éco-entreprises? Ce sont les entreprises qui produisent des biens et des services destinés à mesurer, prévenir, limiter, réduire ou corriger les atteintes à l environnement.

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Technologies numériques pour les nouveaux usages

Plus en détail

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015 ATTENTION : AVANT DE SIGNER LA LETTRE, MERCI DE BIEN VOULOIR LA LIRE JUSQU A LA FIN ET DE CLIQUER SUR LE LIEN ASSOCIE. FORUM D ACTION DES ENTREPRISES POUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL

Plus en détail

Formations. Transition énergétique

Formations. Transition énergétique Formations Transition énergétique Se former à la transition énergétique Anticipez les mutations de votre métier et les attentes de vos clients et prospects en vous formant dès aujourd hui aux enjeux de

Plus en détail

Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès

Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès Présentation à l attention des PME candidates Mercredi 30 juin 2010 www.finance-innovation.org 1 La création d une pépinière dédiée aux entreprises

Plus en détail

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès!

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès! Devenez Expert Tertiaire Somfy Et engagez vous sur la voie du succès! Valorisez votre savoir-faire et vos compétences avec l appui des chargés d affaires tertiaire Somfy qui s engagent à vos côtés. Votre

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES CONTACTS PRESSE: Socotec : Delphine Bouchez & Camille Jullien delphine.bouchez@moonpress.fr - 01 46 08 63 18 camille.jullien@moonpress.fr

Plus en détail

40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 -

40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 - 40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 - A. DEFINIR DES PRIORITES PARTAGEES «L EXPERIENCE DE LA PROXIMITE AU SERVICE D

Plus en détail

UVSQ SQY URBAN LIVINGLAB ECO-CAMPUS Marie-Françoise Guyonnaud

UVSQ SQY URBAN LIVINGLAB ECO-CAMPUS Marie-Françoise Guyonnaud Séminaire de la Fondation des Territoires de Demain UNIVERSITE DE GAND - 13 décembre 2010 UVSQ SQY URBAN LIVINGLAB ECO-CAMPUS Marie-Françoise Guyonnaud 1 Situé dans la région Parisienne 2 Inscription dans

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan annuel

Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan annuel TABLEAU DE BORD 2014 De la labellisation BBC-Effinergie Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan annuel - de la certification BBC-Effinergie dans le neuf et la rénovation - de la certification

Plus en détail

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015 ACTE HLM 2016-2020 Les engagements du Mouvement Hlm pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique Du 22 au 24 septembre 2015 Du 22 au 24 septembre 2015 Préambule En 1972, la Conférence des Nations

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail