La trame verte et bleue sur le pourtour du massif de Haye

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La trame verte et bleue sur le pourtour du massif de Haye"

Transcription

1 La trame verte et bleue sur le pourtour du massif de Haye Assemblée Générale FLORE janvier 2012 Présentation de Julien PERL Avec le soutien de : sauf mention contraire, photos d Olivier REMY pour FLORE 54

2 Plan de la présentation 1- La trame verte et bleue : Quel intérêt? C est quoi au juste? Et le massif de Haye? 2- La méthode employée : Cartographie Entretiens 3- Exemples concrets de mises en œuvre 4- Questions-débat

3 1- La trame verte et bleue

4 1- La trame verte et bleue a) Quel intérêt? Perte actuelle de biodiversité, principale cause = fragmentation du territoire. Conséquence : perte de possibilités de déplacement pour les espèces. Très préjudiciable pour leur survie à long terme, car TOUT COMME L HOMME, elles ont besoin de se déplacer pour assurer leurs besoins vitaux (se nourrir, échapper aux prédateurs, se reproduire, )!

5 1- La trame verte et bleue a) C est quoi? Outil d aménagement du territoire dont la finalité est d «enrayer le déclin de la biodiversité au travers de la préservation et de la restauration des continuités écologiques». Créée suite au Grenelle de l environnement (2007). Actée en 2010 par la loi Grenelle 2. Devra être précisée en Région par le SRCE pour 2012!

6 1- La trame verte et bleue En pratique, cette trame verte et bleue à deux composantes : Une trame verte pour les milieux terrestres Une trame bleue pour les milieux aquatiques Ces trames sont formées de différents continuums (forestier, agricole, aquatique ), qui sont des ensembles de milieux favorables à un groupe d espèces particulières.

7 Les constituants de ces continuums sont : Zone nodale Zone tampon Obstacle Zone artificielle Corridor Zone nodale Fond cartographique : IGN Géoportail

8 1- La trame verte et bleue b) Et le massif de Haye? Suite aux inventaires menés pour le classement en forêt de protection, FLORE 54 a proposé de réaliser une étude TVB. Volonté de choisir un périmètre écologiquement cohérent (ne se limitant pas aux frontières administratives, qui ne sont pas pertinentes). La zone étudiée se compose de tout le territoire compris entre la Meurthe, la Moselle et le canal de jonction.

9

10 1- La trame verte et bleue En périphérie de l agglomération nancéienne soumis à une forte pression urbaine. Importante proportion de forêt forêt de protection.

11 2- Présentation de la zone d étude

12 1- La trame verte et bleue En périphérie de l agglomération nancéienne soumis à une forte pression urbaine. Importante proportion de forêt forêt de protection. Beaucoup de voies de communication fragmentation.

13

14 1- La trame verte et bleue En périphérie de l agglomération nancéienne soumis à une forte pression urbaine. Importante proportion de forêt forêt de protection. Beaucoup de voies de communication fragmentation. Diversité et richesse des milieux autour de la forêt volonté de leur prise en compte/protection par création d un projet associatif de TVB.

15 2- La méthode employée

16 La méthode employée se décompose en deux parties : Cartographie Entretiens

17 2- La méthode employée a) Cartographie Partie scientifique, permet de donner légitimité à cette action. Méthodologie déjà éprouvée, donc jugée fiable et reproductible. Permet de voir s il persiste des continuités dans un territoire encore assez naturel mais assez fragmenté, situé en bordure d agglomération.

18 2- La méthode employée En fonction des particularités du territoire, on a retenu 4 continuums, qui sont : Continuum forestier Continuum thermophile et vergers Continuum agricole extensif Continuum aquatique et zones humides Ensuite on a synthétisé l occupation du sol de la zone. Enfin, on a réalisé une simulation informatique (appelée méthode coûts de déplacement) pour chacun des continuums, ce qui a permis de définir la capacité de déplacement d un animal représentatif d un continuum, donc de visualiser les continuités au sein de chacun d eux.

19 2- La méthode employée

20 2- La méthode employée A cela s est ajouté un état des lieux des corridors identifiés par la modélisation. Nom Localisation Nature Lieu Continuité f1 A D Autoroute Haye N/S Faible f2 D C Autoroute Haye/Fourrasses Faible f3 C Bois Leduc EV urbain Brabois Moyenne f4 D F Route/prairie Vandoeuvre/Chavigny Moyenne f5 F Fléville Autoroute+route+VF Ludres/Houdemont/Fléville Faible f6 F Richardménil Nationale+canal Ludres/Messein Faible f7 D Bois l Evêque Moselle Gondreville/Bois l Evêque Moyenne f8 D E Ville/jardins Villey-le-sec Moyenne f9 E Gondreville Agri perméable+autoroute Gondreville Moyenne f10 B D Autoroute Haye S/bois Fontenoy Faible f11 B Bois de Villey-st- Etienne Ville+Moselle Fontenoy Moyenne f12 A B Agri perméable Aingeray/Sexey/Fontenoy Forte f13 A Liverdun Moselle Liverdun Moyenne f14 A Pompey Ville+Moselle Frouard Faible

21 2- La méthode employée b) Entretiens Partie sociale, et volonté associative : permet de présenter la démarche. Permet de concerter les acteurs locaux pour connaitre leur vision du territoire et les actions déjà entreprises. Volonté d impliquer les acteurs plutôt que de leur imposer. favoriser l appropriation de la démarche.

22 2- La méthode employée Au total, 40 réunions de projet,dont 31 entretiens répartis sur la période avril-juillet Ceux-ci ont été un vrai plus, car ils ont apporté des compléments sur les continuités et discontinuités, qui n avaient pas été dévoilés par la cartographie associations/naturalistes collectivités services de l'etat

23 2- La méthode employée Ils ont surtout permis de rédiger des propositions d action plus précises. Et de mettre en valeur les démarches déjà menées. études, actions, projets (moyens de protection, actions de sensibilisation ),

24 2- La méthode employée Pour la suite, il s agira de : Préciser les corridors identifiés (validation sur le terrain) et prioriser les propositions d action (réalisation document complémentaire). Continuer de sensibiliser sur la problématique par la rédaction d un document d information et la réalisation de présentations aux élus et public. Suivre l interaction de cette étude avec la démarche de la forêt de protection. Vérifier l intégration de l étude dans le SRCE, et la portée donnée à la TVB dans les documents d urbanisme.

25 3- Exemples concrets de mise en œuvre

26 3- Exemples concrets de mise en œuvre Les petits cours d eau et les zones humides Source : CUGN Auteur : Julien PERL

27 3- Exemples concrets de mise en œuvre Les petits cours d eau et les zones humides Ils sont nombreux sur le massif, du côté de l agglo ; mais la plupart sont canalisés Leur mise à ciel ouvert (quand c est possible) ainsi que leur renaturation sont indispensables à la fois à la préservation des continuités humides, mais aussi au maintient d habitats favorables pour la biodiversité.

28 3- Exemples concrets de mise en œuvre Les petits cours d eau et les zones humides Julien Prinet / ONF A éviter A privilégier charron.elisabeth CC BY-NC-SA

29 3- Exemples concrets de mise en œuvre Les infrastructures A éviter A privilégier

30 3- Exemples concrets de mise en œuvre Les haies champêtres A privilégier A éviter Vins64 CC BY-NC-SA

31 3- Exemples concrets de mise en œuvre Les zones industrielles et commerciales Noues, prairies fleuries, arbres, haies A privilégier A éviter SMBV Pointe de Caux

32 A éviter Google maps A privilégier boulevard des technologies à Ludres. Google maps

33 3- Exemples concrets de mise en œuvre La protection des vergers Enfrichement : entretien à double tranchant! A éviter vincen-t CC BY-NC-SA A privilégier

34 3- Exemples concrets de mise en œuvre L entretien des routes Bandes enherbées, arbres de bord de route A privilégier G08 A éviter Chris Upson CC BY-SA

35 3- Exemples concrets de mise en œuvre Limiter l expansion urbaine Corridor défini dans le PLU de Messein

36 3- Exemples concrets de mise en œuvre Les zones tampons Les vergers par exemple peuvent servir de zone tampon entre les zone urbaines et les espaces naturels. A éviter A privilégier

37 3- Exemples concrets de mise en œuvre Les jardins Exemple : faire des trous dans les grillages pour permettre le déplacement des alliés du jardinier (Hérissons, Amphibiens ) A privilégier A éviter

38 BIB pour la Région Rhône-Alpes Merci de votre attention!

39 FLORE 54 FLORE Questions - débat FLORE 54

De vastes plaines alluviales se dessinent entre le fleuve et les rivières qui longent le coteau sud.

De vastes plaines alluviales se dessinent entre le fleuve et les rivières qui longent le coteau sud. P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Localisation de l unité paysagère La Trame Verte et Bleue Bréhémont La Chapelle-aux-Naux Langeais Lignières-de-Touraine Rigny-Ussé Rivarennes Saint-Michel-sur-Loire

Plus en détail

FFGOLF : LES ACTIONS DE LA COMMISSION ENVIRONNEMENT. Golf National trous 1 et 2 (78)

FFGOLF : LES ACTIONS DE LA COMMISSION ENVIRONNEMENT. Golf National trous 1 et 2 (78) FFGOLF : LES ACTIONS DE LA COMMISSION ENVIRONNEMENT Golf National trous 1 et 2 (78) MAI 2013 2 INTRODUCTION : CHIFFRES CLÉS OFFRE GOLFIQUE GÉNÉRALITÉS Golf National : Albatros - trous 9 LES PRINCIPAUX

Plus en détail

Le réseau hydrographique

Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique de la MRC représente un milieu aquatique d environ 600 kilomètres de cours d eau et du double de rives. Le fleuve Saint-Laurent représente le grand collecteur

Plus en détail

6.3. Carte de la TVB des départements de Paris et de la petite couronne

6.3. Carte de la TVB des départements de Paris et de la petite couronne 6. Atlas cartographique CARTE DE LA TVB DES DÉPARTEMENTS DE PARIS ET DE LA PETITE COURONNE 6.3. Carte de la TVB des départements de Paris et de la petite couronne 6.3.1. Légende de la carte de la TVB des

Plus en détail

Le paysage dans l aménagement local explications destinées aux spécialistes

Le paysage dans l aménagement local explications destinées aux spécialistes Le paysage dans l aménagement local explications destinées aux spécialistes Le guide intitulé «Exigences en matière d aménagement du paysage au niveau communal» (OACOT, guide n 11.1) explique quelles sont

Plus en détail

Élaboration de la trame verte et bleue pour du SCoT du Pays de Brest LA PRÉFIGURATION DES CONTINUITÉS ÉCOLOGIQUES

Élaboration de la trame verte et bleue pour du SCoT du Pays de Brest LA PRÉFIGURATION DES CONTINUITÉS ÉCOLOGIQUES Élaboration de la trame verte et bleue pour la révision r du SCoT du Pays de Brest LA PRÉFIGURATION DES CONTINUITÉS ÉCOLOGIQUES La trame verte et bleue (TVB) une réponse à l érosion de la biodiversité

Plus en détail

SCAN Historique. SCAN État-major Version 1. Descriptif de contenu 1/40 000. www.ign.fr. Révision : Octobre 2011. Date du Document : Juillet 2010

SCAN Historique. SCAN État-major Version 1. Descriptif de contenu 1/40 000. www.ign.fr. Révision : Octobre 2011. Date du Document : Juillet 2010 SCAN Historique SCAN État-major Version 1 Descriptif de contenu 1/40 000 Date du Document : Juillet 2010 Révision : Octobre 2011 www.ign.fr SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 Descriptif de contenu... 3 1. Ce que contient

Plus en détail

Livre blanc de l'étalement urbain en Saône-et-Loire

Livre blanc de l'étalement urbain en Saône-et-Loire Direction départementale des territoires de Saôneet-Loire Livre blanc de l'étalement urbain en Saône-et-Loire «Le territoire français est le patrimoine commun de la nation. Chaque collectivité publique

Plus en détail

Loi sur l eau et les milieux aquatiques

Loi sur l eau et les milieux aquatiques Continuité écologique des cours d eau Procédure classement L. 214-1717 du Code de l Environnement 1 Préambule Loi sur l eau et les milieux aquatiques La loi sur l eau et les milieux aquatiques réforme

Plus en détail

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE Objectif général L objectif général de ce programme de développement est d atteindre une production de qualité, de 1000 tonnes de café marchand,

Plus en détail

Caractérisation des bandes riveraines. Lac Labelle

Caractérisation des bandes riveraines. Lac Labelle Caractérisation des bandes riveraines Lac Labelle 31 mars 2014 Inventaire terrain : Arnaud Holleville, biol. M.Env. Rédaction : Ariane Tremblay-Daoust, biol. M.Sc. Révision : Arnaud Holleville, biol. M.Env.

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques Novembre 2014 1 1. Contexte règlementaire : un objectif complémentaire donné par le législateur

Plus en détail

Fiche d'identité du site Natura 2000 «LES CAVITÉS DU NORD-OUEST

Fiche d'identité du site Natura 2000 «LES CAVITÉS DU NORD-OUEST Fiche d'identité du site Natura 2000 «LES CAVITÉS DU NORD-OUEST DE LA SEINE-MARITIME» (site n FR 2302001) PRÉAMBULE La biodiversité est la diversité de la vie sous toutes ses formes. Cette diversité constitue

Plus en détail

Présentation du projet de SRCE

Présentation du projet de SRCE Présentation du projet de SRCE Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Champagne-Ardenne www.champagne-ardenne.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Contournement Nord de Château-Gontier

Contournement Nord de Château-Gontier Contournement Nord de Château-Gontier Liaison RD 20 Réunion publique du 9 décembre 2010 Déroulé de la réunion Le contexte routier Le projet dans ses grandes lignes La localisation du projet Les objectifs

Plus en détail

Les mesures compensatoires pour les zones humides Eléments de doctrine

Les mesures compensatoires pour les zones humides Eléments de doctrine 2010-05-31 Les mesures compensatoires pour les zones humides Eléments de doctrine Les acteurs de la compensation sont engagés, par respect du cadre réglementaire, à porter une réflexion sur la compensation

Plus en détail

RESUME NON-TECHNIQUE

RESUME NON-TECHNIQUE SRCE Champagne Ardenne Résumé non-technique Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) de la région Champagne Ardenne RESUME NON-TECHNIQUE La Trame verte et bleue : une politique pour limiter la fragmentation

Plus en détail

Morphologie urbaine et intégration paysagère

Morphologie urbaine et intégration paysagère Morphologie urbaine et intégration paysagère Travail pratique Titulaire : TELLER Jacques I. Présentation des zones d analyse La Meuse est un élément structurant de l agglomération liégeoise ; c est en

Plus en détail

SIRHYUS. Projet de R&D collaboratif. Services d'information pour la gestion des Ressources HYdriques et leurs USages.

SIRHYUS. Projet de R&D collaboratif. Services d'information pour la gestion des Ressources HYdriques et leurs USages. Appel à projet du 12 ème FUI Projet: SIRHYUS Projet de R&D collaboratif Services d'information pour la gestion des Ressources HYdriques et leurs USages SIRHYUS Soutiens demandés auprès de : Etat (FUI),

Plus en détail

Fiche d'identité du site Natura 2000 «LES CAVITÉS DE TILLIÈRES-SUR-AVRE»

Fiche d'identité du site Natura 2000 «LES CAVITÉS DE TILLIÈRES-SUR-AVRE» Fiche d'identité du site Natura 2000 «LES CAVITÉS DE TILLIÈRES-SUR-AVRE» (site n FR 2302011) PRÉAMBULE La biodiversité est la diversité de la vie sous toutes ses formes. Cette diversité constitue le socle

Plus en détail

Adapter la stratégie de développement durable du gouvernement québécois à la réalité montréalaise

Adapter la stratégie de développement durable du gouvernement québécois à la réalité montréalaise Adapter la stratégie de développement durable du gouvernement québécois à la réalité montréalaise Mémoire soumis par le Et présenté à la Commission des transports et de l environnement À l égard du projet

Plus en détail

Présentation de la démarche

Présentation de la démarche PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE GUENGAT Présentation de la démarche Réunion avec la Commission PLU 23 août 2012 Conception Réalisation: GEOLITT - 7 Rue Le Reun - 29480 Le Relecq Kerhuon Tél : 02 98 28

Plus en détail

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE UN LEVIER POUR LE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L exemple de la Cuma Ecovaloris et de l association

Plus en détail

Particularité de la zone : le bâti dispersé

Particularité de la zone : le bâti dispersé PROJET de ligne à très haute tension COTENTIN MAINE Les distances aux lignes DÉBAT PUBLIC octobre 2005 février 2006 1 Particularité de la zone : le bâti dispersé Un engagement : ne pas surplomber et limiter

Plus en détail

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement A la demande des commissions locales de l eau (CLE) concernées, l Etablissement devrait assurer en 2015 le rôle de structure

Plus en détail

Réseau de jardins «Accueillons la nature au jardin» Parc naturel régional (PNR) des Monts d Ardèche (Ardèche)

Réseau de jardins «Accueillons la nature au jardin» Parc naturel régional (PNR) des Monts d Ardèche (Ardèche) 5Cadre de vie Espaces verts Réseau de jardins «Accueillons la nature au jardin» Parc naturel régional (PNR) des Monts d Ardèche (Ardèche) Contexte : Rural Échelle d intervention : grand territoire Situé

Plus en détail

Développement durable et espaces protégés

Développement durable et espaces protégés Développement durable et espaces protégés 50 Anniversaire Loi Malraux Rencontres régionales Languedoc Roussillon Session des 11, 12 et 13 février 2013 NARBONNE La notion de développement durable Rapport

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

SOMMAIRE I. DONNEES GENERALES RELATIVES AUX ZONES HUMIDES...3 II. CONTEXTE DE LA COMMUNE DE SALLES...8 III. RAPPEL DE LA METHODOLOGIE...

SOMMAIRE I. DONNEES GENERALES RELATIVES AUX ZONES HUMIDES...3 II. CONTEXTE DE LA COMMUNE DE SALLES...8 III. RAPPEL DE LA METHODOLOGIE... SOMMAIRE I. DONNEES GENERALES RELATIVES AUX ZONES HUMIDES...3 I.1. POURQUOI FAIRE UN INVENTAIRE... 3 I.2. FONCTIONS REMPLIES PAR LES ZONES HUMIDES... 3 I.2.1. Fonctions hydrologiques... 3 I.2.2. Fonctions

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX COMMUNE DE TOUSSIEUX AMENAGEMENT TROTTOIR ROUTE DE REYRIEUX ET TRAVAUX CHEMIN DE GATEFER Bordereau des prix Page 1 sur 8 BP 01 Enlèvement haie et grillage Au forfait, l arrachage

Plus en détail

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * D I R E C T I V E S S U R L E C O N C E P T G É N É R A L D A F F I C H A G E

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * D I R E C T I V E S S U R L E C O N C E P T G É N É R A L D A F F I C H A G E C O M M U N E D E P R I L L Y * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * D I R E C T I V E S S U R L E C O N C E P T G É N É R A L D A F F I C H A G E But Le concept général d affichage

Plus en détail

Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa

Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa Perspective de la Banque mondiale Benoît Bosquet, Banque mondiale Aperçu 1. Le rôle des forêts dans le développement 2. Le besoin

Plus en détail

Un projet ambitieux à Boulogne Billancourt (92)

Un projet ambitieux à Boulogne Billancourt (92) Un projet ambitieux à Boulogne Billancourt (92) Un toit suffisamment porteur et étanche Un substrat épais proche d'un sol naturel Une végétation variée et adaptée aux conditions locales Maîtrise d ouvrage

Plus en détail

Trame verte et bleue. Milieux aquatiques et aménagement. Stéphane Verthuy. Le Bourget du Lac 15 février 2011. DREAL Rhône-Alpes / SAPI

Trame verte et bleue. Milieux aquatiques et aménagement. Stéphane Verthuy. Le Bourget du Lac 15 février 2011. DREAL Rhône-Alpes / SAPI Trame verte et bleue Milieux aquatiques et aménagement Stéphane Verthuy DREAL Rhône-Alpes / SAPI Le Bourget du Lac 15 février 2011 Ministère de l'écologie, du Développement Durable, des Transports et du

Plus en détail

La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme

La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme Jessica BROUARD-MASSON Direction de l Eau et de la Biodiversité Pierre MIQUEL Direction de l Habitat,

Plus en détail

Aménagement paysager résidence privée

Aménagement paysager résidence privée AVIS DU CONSEIL DU PATRIMOINE DE MONTRÉAL Le Conseil du patrimoine de Montréal est l instance consultative de la Ville en matière de patrimoine. Aménagement paysager résidence privée Adresse : Arrondissement

Plus en détail

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique Kit de présentation du SRCE Consultation Schéma régional de cohérence écologique Définition du SRCE Trame Verte et Bleue (lois Grenelle) Schéma Régional de Cohérence Ecologique Elaboration Etat / Région

Plus en détail

Présentation des terres collectives Définition Importance

Présentation des terres collectives Définition Importance Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Affaires Rurales Division des Systèmes d Information et de la Communication Service de l Information Géographique FIG 2011 Ahmed JKAOUA Présentation

Plus en détail

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Pyrénées. Présentation des Guides méthodologiques m de prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi 1ère JOURNEE TECHNIQUE «SCoT ET BIODIVERSITE»

Plus en détail

AMENAGEMENT «D UN JARDIN REFUGE» POUR LA BIODIVERSITE

AMENAGEMENT «D UN JARDIN REFUGE» POUR LA BIODIVERSITE AMENAGEMENT «D UN JARDIN REFUGE» POUR LA BIODIVERSITE Subvention FLIP Pays Cœur de Flandre JUIN 2010 Association Lestrem Nature Page 1 Objectifs du projet : - Créer et aménager une zone de refuge pour

Plus en détail

Le Schéma Régional de Cohérence Ecologique

Le Schéma Régional de Cohérence Ecologique 10ème journée des pratiques du développement durable Vendredi 7 novembre 2014 Le Schéma Régional de Cohérence Ecologique J. SAINT-CAST C. LE NEVEU SRE DREAL HAUTE NORMANDIE Sommaire 1) Pourquoi un SRCE?

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments

Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments Version provisoire pour test 2015 Juin 2015 Cahier des charges technique HQE Performance pour l évaluation

Plus en détail

Pour tout renseignement, contactez

Pour tout renseignement, contactez Le SMAGE des Gardons (Syndicat Mixte pour l Aménagement et la Gestion Equilibrée des Gardons) regroupe 120 communes adhérentes et le Conseil général du Gard, unis pour la gestion des Gardons et ses affluents

Plus en détail

Règlement du jeu concours photo «Lille ville nature» 2012 7 ème édition

Règlement du jeu concours photo «Lille ville nature» 2012 7 ème édition Règlement du jeu concours photo «Lille ville nature» 2012 7 ème édition Thème : Viilllle et vollatiilles 1/ Contexte La ville de Lille a engagé depuis plusieurs années une réflexion sur la place de la

Plus en détail

COMMUNE DE LAUTREC. Elaboration d'une ZPPAUP Document annexe : Les grands enjeux

COMMUNE DE LAUTREC. Elaboration d'une ZPPAUP Document annexe : Les grands enjeux ANNEXES COMMUNE DE LAUTREC Elaboration d'une ZPPAUP Document annexe : Les grands enjeux Paysagiste d.p.l.g - 39 Rue de la Négrouillère - 81000 ALBI Tél : 05 63 47 60 06 Fax : 05 63 47 60 19 Email : labarthepaysagiste@wanadoo.fr

Plus en détail

AGENDA 21 Agglo de Brive

AGENDA 21 Agglo de Brive AGENDA 21 Agglo de Brive Axe 1 : Promouvoir un développement économique respectueux des équilibres sociaux, environnementaux et territoriaux Objectif 1 : Développer les activités économiques qui participent

Plus en détail

PRÉSENTATION AÉROPORTS DU GRAND OUEST

PRÉSENTATION AÉROPORTS DU GRAND OUEST PRÉSENTATION AÉROPORTS DU GRAND OUEST SHOE 2 Octobre 2014 1 VINCI et VINCI Airports 2 Aéroports du Grand Ouest 3 Nantes Atlantique Infrastructures et Acteurs Exploitation des ressources aéroportuaires

Plus en détail

dispositifs écologiques d amarrage En cas de mouillage forain, Comportements responsables Article 4 : Article 5 Article l aire maritime adjacente

dispositifs écologiques d amarrage En cas de mouillage forain, Comportements responsables Article 4 : Article 5 Article l aire maritime adjacente ANNEXE 1 CHARTE DE LA PLONGEE SOUS-MARINE EN SCAPHANDRE DANS LES EAUX DU PARC NATIONAL DES CALANQUES Dans l objectif commun : - d assurer la préservation des patrimoines naturels, paysagers et culturels

Plus en détail

CONCLUSIONS UNIÃO AFRICANA ATELIER REGIONAL POUR L AFRIQUE DU NORD SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME FRONTIERE DE L UNION AFRICAINE

CONCLUSIONS UNIÃO AFRICANA ATELIER REGIONAL POUR L AFRIQUE DU NORD SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME FRONTIERE DE L UNION AFRICAINE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA P.O. Box: 3243, Addis Ababa, Ethiopia, Tel.: (251-11) 55138 22 Fax: (251-11) 5519321 Email: situationroom@africa-union.org, oau-ews@ethionet.et ATELIER REGIONAL

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 20/06/2014

DOSSIER DE PRESSE 20/06/2014 DOSSIER DE PRESSE 20/06/2014 Contact : Alain Coudray, Président du CDPMEM 22 acoudray@bretagne-peches.org Grégory Le Drougmaguet, chargé de mission «pêche et éolien en mer», CDPMEM22 gledrougmaguet@bretagne-peches.org

Plus en détail

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS L Association des Etats de la Caraïbe (AEC) invite les consultants éligibles intéressés à soumettre des propositions pour la fourniture d un

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE.

COMMUNIQUE DE PRESSE. COMMUNIQUE DE PRESSE. Monsieur Geffry Salmon, Ministre du Tourisme, de l Ecologie, de la Culture, et des Transports Aériens, a le plaisir d annoncer le lancement d HONORAHU A. HONORAHU A est un projet

Plus en détail

HAUTS-DE-SEINE (92) COLOMBES Fossé Jean, Gare du Stade (ZUS, liste supplémentaire Anru) CENTRE COMMERCIAL LECLERC

HAUTS-DE-SEINE (92) COLOMBES Fossé Jean, Gare du Stade (ZUS, liste supplémentaire Anru) CENTRE COMMERCIAL LECLERC HAUTS-DE-SEINE (92) COLOMBES (ZUS, liste supplémentaire Anru) Hauts-de-Seine (92) - Colombes Le dispositif commercial existant Nature et composition Centre commercial composé de 8 commerces repartis de

Plus en détail

Plan de Vidéoprotection pour Paris

Plan de Vidéoprotection pour Paris LA PRÉFECTURE DE POLICE la préfecture de police Plan de Vidéoprotection pour Paris Information sur le dispositif RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité A QUOI SERT LA VIDÉOPROTECTION? Les caméras

Plus en détail

Risques et pollutions

Risques et pollutions PRESERVER LA BIODIVERSITE ET LES RESSOURCES NATURELLES Le développement durable ne concerne pas seulement les risques que les pratiques des citoyens peuvent occasionner pour l environnement ; il intègre

Plus en détail

Préavis pour le crédit d étude de l aménagement urbain

Préavis pour le crédit d étude de l aménagement urbain Commune de LAVEY-MORCLES Préavis de la Municipalité au Conseil communal N 10/2015 Préavis pour le crédit d étude de l aménagement urbain Lavey, le 29 juillet 2015 Au Conseil communal de Lavey-Morcles,

Plus en détail

Session 2 27 JANVIER 2005 CADRE POLITIQUE, LEGISLATIF ET INSTITUTIONNEL

Session 2 27 JANVIER 2005 CADRE POLITIQUE, LEGISLATIF ET INSTITUTIONNEL POLITIQUES FONCIERES POUR LA CROISSANCE & LA REDUCTION DE LA PAUVRETE EN AFRIQUE FRANCOPHONE Cours d enseignement à distance développé par l Institut de la Banque Mondiale (WBI) et le Groupe de Recherche

Plus en détail

Cérémonie 2011 Jeunes Reporters pour l Environnement

Cérémonie 2011 Jeunes Reporters pour l Environnement Cérémonie 2011 Jeunes Reporters pour l Environnement Cérémonie de remise des Prix Projection de séquences du film «Solutions locales pour un désordre global» 8 juin 2011 à partir de 14h Durée : 2h30 Programme

Plus en détail

Programme de sensibilisation auprès des collèges du bassin versant du Lez : L eau en climat méditerranéen entre rareté et abondance

Programme de sensibilisation auprès des collèges du bassin versant du Lez : L eau en climat méditerranéen entre rareté et abondance Programme de sensibilisation auprès des collèges du bassin versant du Lez : L eau en climat méditerranéen entre rareté et abondance Le contexte Situés au cœur de la région méditerranéenne, Montpellier

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES EN DROIT FRANCAIS

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES EN DROIT FRANCAIS LA GESTION DES EAUX PLUVIALES EN DROIT FRANCAIS Laurie VAYSON Chargée des affaires juridiques et foncières 1 LA GESTION DES EAUX PLUVIALES - Les eaux pluviales et le droit privé. - Les eaux pluviales et

Plus en détail

Élaboration du PLU Centre

Élaboration du PLU Centre Élaboration du PLU Centre Groupe Structures Associées > Thématique TRAME ET ARMATURE VERTES ET BLEUES 83, rue du Mail - BP 80529-49105 Angers Cedex 02. Tél. : 02 41 05 50 00 prenom.nom@angersloiremetropole.fr.

Plus en détail

PROGRAMME OIBT - CITES SUR LA GESTION DURABLE DE

PROGRAMME OIBT - CITES SUR LA GESTION DURABLE DE PROGRAMME OIBT - CITES SUR LA GESTION DURABLE DE Pericopsis elata (Assamela) DANS LE BASSIN DU CONGO Activité «Gestion de Pericopsis elata dans les plantations forestières du Cameroun» Tél. (237) 22 21

Plus en détail

Complément à l étude de cas par cas déposé le 27 mai 2015 dans le cadre d un projet de création d un stade de football à Chambly

Complément à l étude de cas par cas déposé le 27 mai 2015 dans le cadre d un projet de création d un stade de football à Chambly Ville de Chambly Complément à la demande de cas par cas juin 2015 Complément à l étude de cas par cas déposé le 27 mai 2015 dans le cadre d un projet de création d un stade de football à Chambly Introduction

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE PCAR «ilot Léopold»

NOTICE EXPLICATIVE PCAR «ilot Léopold» Département de l Aménagement urbain Cellule transversale NOTICE EXPLICATIVE PCAR «ilot Léopold» Préambule Le Plan Communal d Aménagement (PCA) permet à une commune de planifier à une échelle détaillée

Plus en détail

QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE

QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE CO-181 QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE FAVE P. IGN, RAMONVILLE SAINT-AGNE, FRANCE 1. OBJECTIFS ET CONTEXTE 1.1. Contexte Le service IGN Espace, rattaché

Plus en détail

Visualiser une distance à vol d oiseau sur une image satellite. Observer de manière médiatisée

Visualiser une distance à vol d oiseau sur une image satellite. Observer de manière médiatisée caroline.laurent@certnef.be Visualiser une distance à vol d oiseau sur une image satellite Observer de manière médiatisée 1. Exemple 2. Fiche d identité 1. Auteur CERTNEF 2. Contact CERTNEF Malonne 3.

Plus en détail

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique Cahier des charges Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique 1. OBJET DE LA MISE EN CONCURRENCE OBJET DU MARCHÉ Le présent marché concerne l assistance à maîtrise

Plus en détail

La mobilité en Région wallonne

La mobilité en Région wallonne La mobilité en Région wallonne Quelques initiatives Michel Lebrun député Wallon et de la Fédération-Wallonie Bruxelles Quels sont les initiatives favorisant une meilleur mobilité? Plusieurs plans existent

Plus en détail

Inventaire des Zones Humides

Inventaire des Zones Humides Inventaire des Zones Humides 1-Aspects réglementaires et Sage 2-Bilan sur le bassin Loire Bretagne 3-Perspectives méthodologiques 4-Conclusions 1 1- Aspects réglementaires Définition d une ZH Loi sur l

Plus en détail

La Fête de la Bio 2013

La Fête de la Bio 2013 Le Groupement des Agriculteurs Biologiques de la Manche vous présente La Fête de la Bio 2013 16 ème édition GAB 50 Maison de l Agriculture Avenue de Paris 50 009 SAINT LO Cedex Contact : Jérôme VIRLOUVET

Plus en détail

Au regard de ces observations, les conseillers émettent un avis favorable au rapport du Conseil Régional.

Au regard de ces observations, les conseillers émettent un avis favorable au rapport du Conseil Régional. C. Une nécessaire clarification des règles relatives aux mesures compensatoires Dans le cadre du principe «Eviter Réduire - Compenser», les conseillers rappellent la nécessité de clarifier les règles inhérentes

Plus en détail

Modules 166-176 Assurer la sécurité des données et des systèmes

Modules 166-176 Assurer la sécurité des données et des systèmes Modules 66-76 Assurer la sécurité des données et des systèmes IDEC 00-006. Reproduction interdite. Sommaire... 6 L informatique, moelle épinière des organisations... 6 Risques et conséquences... 7 Domaines

Plus en détail

Réunion d information sur l agriculture l

Réunion d information sur l agriculture l Réunion d information d sur l agriculture l biologique Mercredi du Développement D Durable Limoges MétropoleM 3 mars 2010 GABLIM GABLIM (Groupement des Agrobiologistes du Limousin) est une association

Plus en détail

Chauconin Neufmontiers «le Pré Bourdeau»

Chauconin Neufmontiers «le Pré Bourdeau» NOTE RELATIVE A LA GESTION DES EAUX PLUVIALES SUR LES PARCELLES PRIVATIVES «le Pré Bourdeau» 55 b rue Gaston Boulet 76380 Bapeaume les Rouen TEL : 02.32.82.36.81 FAX : 02.35.76.96.50 contact@infraservices.fr

Plus en détail

Les ponts en maçonnerie Du diagnostic à la réparation

Les ponts en maçonnerie Du diagnostic à la réparation Les ponts en maçonnerie Du diagnostic à la réparation Réparation et renforcement des fondations Florian POUGET Cerema DTer Est DOA NANCY, 24 septembre 2015 1 Réparation des fondations des ponts voûtes

Plus en détail

Réseau écologique de mares, retour d expérience sur le territoire du Pnr BSN

Réseau écologique de mares, retour d expérience sur le territoire du Pnr BSN Réseau écologique de mares, retour d expérience sur le territoire du Pnr BSN Aurélie Marchalot Chargée de mission Mares et Amphibiens Un nouvel outil en faveur de la biodiversité : la Trame Verte et Bleue

Plus en détail

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Recrutement de l ingénieur Génie Civil -Expert bâtiments du Programme Durée une année renouvelable selon le besoin TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Banque de Données Territoriales du Gers

Banque de Données Territoriales du Gers Banque de Données Territoriales du Gers Présentation de la campagne de prise de vue aérienne IGN 2016 et intérêts d une vue Haute-Résolution - Compte-Rendu - Présents : - Département du Gers - Géomètres

Plus en détail

Acquisition de références agronomiques à travers un réseau d expérimentation de cultures énergétiques dédiées

Acquisition de références agronomiques à travers un réseau d expérimentation de cultures énergétiques dédiées Acquisition de références agronomiques à travers un réseau d expérimentation de cultures énergétiques dédiées Action 2011 Evaluation de la productivité du Miscanthus et Switchgrass en région Centre de

Plus en détail

Comparaison des données SIG des SRCE PACA et Rhône-Alpes: Les conclusions. Lucille BILLON - Ateliers Géothématiques CEREMA - 16/06/15 1

Comparaison des données SIG des SRCE PACA et Rhône-Alpes: Les conclusions. Lucille BILLON - Ateliers Géothématiques CEREMA - 16/06/15 1 Comparaison des données SIG des SRCE PACA et Rhône-Alpes: Les conclusions Lucille BILLON - Ateliers Géothématiques CEREMA - 16/06/15 1 Rappels sur la TVB TVB: Réseau de continuités écologiques identifié

Plus en détail

PRESCRIPTIONS. Charte. qualité ARCHITECTURALES POUR LES. Cœur deville COMMERCES 1965-2005. ans. secteur. sauvegardé

PRESCRIPTIONS. Charte. qualité ARCHITECTURALES POUR LES. Cœur deville COMMERCES 1965-2005. ans. secteur. sauvegardé Charte qualité Cœur deville PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES POUR LES COMMERCES 1965-2005 ans de secteur sauvegardé 2 Editorial Alain VOGEL-SINGER Maire de Pézenas Créé en 1965 dans le cadre de la loi Malraux,

Plus en détail

AVIS. Demande de permis d environnement pour un terrain d initiation à la conduite de véhicules 4x4 au Thier du Mont à LIERNEUX.

AVIS. Demande de permis d environnement pour un terrain d initiation à la conduite de véhicules 4x4 au Thier du Mont à LIERNEUX. AVIS Réf. : CWEDD/07/AV.1225 Liège, le 9 juillet 2007 Objet : Demande de permis d environnement pour un terrain d initiation à la conduite de véhicules 4x4 au Thier du Mont à LIERNEUX Avis du CWEDD portant

Plus en détail

Éditorial. Sommaire. Pourquoi un établissement. 29 juillet 2011 : naissance de l EPMP

Éditorial. Sommaire. Pourquoi un établissement. 29 juillet 2011 : naissance de l EPMP Éditorial Le Marais poitevin est un territoire exceptionnel, aux milieux naturels riches et diversifiés. J y suis très attachée. L Etablissement public du Marais poitevin est en charge de la gestion de

Plus en détail

Sommaire. Une littérature de jeunesse à partager avec les très jeunes enfants (0/3 ans)

Sommaire. Une littérature de jeunesse à partager avec les très jeunes enfants (0/3 ans) FORMATIONS Dans une optique d ouverture culturelle et de plaisir, L.I.R.E. à Paris propose aux tout-petits accompagnés de leurs parents ou de professionnels référents, un éveil aux livres. L association

Plus en détail

Commune de LABARTHE-INARD

Commune de LABARTHE-INARD Florence FREMONT Pierre CHANIER Emma BOUTOT (stagiaire) MAI 2012 Commune de LABARTHE-INARD Aménagement d un espace vert Étude préalable Conseil en Architecture Urbanisme et Environnement de la Haute-Garonne

Plus en détail

ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité?

ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité? ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité? Donner des moyens à l AFB grâce aux redevances Il existe

Plus en détail

Festival Shakespeare 17ème édition Rencontres du Jeune Théâtre de divers Horizons. www.festivalshakespeare.fr

Festival Shakespeare 17ème édition Rencontres du Jeune Théâtre de divers Horizons. www.festivalshakespeare.fr Festival Shakespeare 17ème édition Rencontres du Jeune Théâtre de divers Horizons www.festivalshakespeare.fr Du 23 au 31 Juillet 2016 (Dates à confirmer) Tournon sur Rhône Tain l Hermitage Le Festival

Plus en détail

Note technique. Du Certiphyto territorial réglementaire aux pratiques «zéro pesticide» dans l espace public.

Note technique. Du Certiphyto territorial réglementaire aux pratiques «zéro pesticide» dans l espace public. Note technique Du Certiphyto territorial réglementaire aux pratiques «zéro pesticide» dans l espace public. Table des matières Le Certiphyto territorial, une obligation réglementaire p 2 La priorité du

Plus en détail

Francis de Morogues - FCBA Paris - ECOFOR, 16 septembre 2014

Francis de Morogues - FCBA Paris - ECOFOR, 16 septembre 2014 Séminaire d'échanges entre porteurs de projets et instances du programme Projet AMII Articuler motivations, incitations et institutions pour mieux mobiliser les propriétaires forestiers privés en faveur

Plus en détail

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Arnaud Govaere Directeur Biotope Nord-Ouest agovaere@biotope.fr Tuesday, December 17, 2013 Présentation M2 USTL déc 2009 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

CAVAN PLAN LOCAL D URBANISME. Orientations d Aménagement et de Programmation 5 //O.A.P// Côtes d Armor (22) Concertation

CAVAN PLAN LOCAL D URBANISME. Orientations d Aménagement et de Programmation 5 //O.A.P// Côtes d Armor (22) Concertation CAVAN Côtes d Armor (22) PLAN LOCAL D URBANISME 5 //O.A.P// Prescription Arrêt Approbation Rendu exécutoire INTRODUCTION 1. DISPOSITIONS DU CODE DE L URBANISME 1.1.Article L.123-1 (Extrait) «Le Plan Local

Plus en détail

LA TRAME VERTE ET BLEUE DU GRAND MONTRÉAL

LA TRAME VERTE ET BLEUE DU GRAND MONTRÉAL LA TRAME VERTE ET BLEUE DU GRAND MONTRÉAL LA TRAME VERTE ET BLEUE DU GRAND MONTRÉAL ISBN 978-2-924076-10-1 ISBN 978-2-924076-11-8 (PDF) Dépôt légal: février 2013 Bibliothèque et Archives nationales du

Plus en détail

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rapport de mission Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rwanda du 26 août au 02 septembre 2012 ROPPA avec l appui technique

Plus en détail

Concours Photos Nature-Les Contamines Montjoie Règlement du concours

Concours Photos Nature-Les Contamines Montjoie Règlement du concours Concours Photos Nature-Les Contamines Montjoie Règlement du concours Article 1 : Préambule L EPIC «LES CONTAMINES TOURISME», Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial, ayant son siège social

Plus en détail

LES ENJEUX ACTUELS DES POLITIQUES D URBANISME

LES ENJEUX ACTUELS DES POLITIQUES D URBANISME Elaboration du Plan Local d Urbanisme de Sèvres Anxaumont LES ENJEUX ACTUELS DES POLITIQUES D URBANISME La gestion économe des sols La préservation de la biodiversité La réponse aux besoins en logements

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UK

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UK CHAPITRE VII CARACTERE DE LA ZONE DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UK Il s agit de zone regroupant les installations d hébergements de loisir. Un distinguo est fait selon qu il s agisse de campings ou

Plus en détail

Télétravail Proposition de groupe de travail sur le télétravail Section de l Ifen, version 16 septembre 2010

Télétravail Proposition de groupe de travail sur le télétravail Section de l Ifen, version 16 septembre 2010 Télétravail Proposition de groupe de travail sur le télétravail Section de l Ifen, version 16 septembre 2010 1/ Introduction : pourquoi s intéresser au télétravail? 2 / Définition du télétravail 3/ Etat

Plus en détail

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Culture Portes de Gascogne Avril 2016 Contexte de l appel à projet Le projet street-art de la commune de Tournecoupe

Plus en détail

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement A l attention des élus et du personnel communal L Assainissement Non Collectif Une préoccupation commune, Une gestion intercommunale Définition : Tout système d assainissement effectuant la collecte, le

Plus en détail