Terrassement- Fondations - Egouttage

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Terrassement- Fondations - Egouttage"

Transcription

1 Terrassement- Fondations - Egouttage

2 «Le terrassement débute et ne dure que quelques jours. Viennent ensuite les fondations, puis le réseau d égouttage. On peut remarquer la qualité du travail d égouttage ainsi que celle du cimentage des maçonneries.»

3 Maçonneries d élévation

4 Commentaire : Les bâtiments reposent sur un vide ventilé. Les murs enterrés sont constitués de blocs de béton de 29/39/19 cm de large, les maçonneries d élévation sont posées sur un bloc béton cellulaire (Ytong) pour assurer la coupure thermique. Un point d attention particulier a été mis en œuvre pour garantir une excellente qualité de la coulisse.

5 Charpente-Couverture-Zinguerie

6 La pose soignée du freine vapeur assure la continuité de l étanchéité, et évite tout pont thermique au niveau des différents raccords de la toiture. La toiture est constituée de tuiles de terre cuite de couleur anthracite. Les habitations comprennent portes et châssis en PVC avec capotage Aluminium. Le triple vitrage à coupure thermique et l isolation renforcée expliquent l exceptionnelle performance énergétique de la menuiserie extérieure. Portes et châssis sont également munis d une membrane autocollante parfaitement étanche à l air qui permet d éviter toutes infiltrations incontrôlées d air au niveau des jonctions avec la dalle de sol et les murs.

7 Isolation Etanchéité à l air Isolation Hormis au niveau des parois contre terre, l isolation des habitations se compose de mousse polyuréthane (PU) au niveau des sols, de panneaux PU dans les murs (10cm), et d'ouate de cellulose dans les plafonds (23 cm). Le degré de compacité de l isolation assure l absence ultérieure de tassement. Lle freine-vapeur est placé, incisé puis rebouché à l aide d une membrane autocollante hermétique après soufflage de cellulose. Un contrôle thermographique permet de vérifier que le travail a été adéquatement réalisé.

8 Chauffage sol Le chauffage par le sol offre des avantages esthétiques et pratiques. Il permet de gagner de la place et d économiser l énergie. En effet, on peut grâce à ce système, travailler avec des températures plus basses (35 C au lieu de 70 C pour un radiateur). Le plancher chauffant est constitué d'un réseau de tubes, coulé dans la dalle du sol, dans lequel circule de l'eau à basse température. Il s intègre complètement au bâti de la maison. Le chauffage par plancher chauffant se fait par rayonnement. La température de l eau restituée reste très basse (< 30 ) pour éviter tous les désagréments des premiers planchers chauffants (jambes lourdes ou maux de tête). La chape ciment viendra couvrir l installation et nous procèderons au recouvrement du sol (carrelage, parquet, ) Ventilation Techniques spéciales L air extrait échange 90% de sa chaleur avec l air distribué grâce à un groupe de ventilation mécanique double flux avec récupération de chaleur. L air est ainsi adéquatement renouvelé sans perte d énergie. L air vicié est extrait au niveau de la cuisine, de la buanderie, de la salle de bain et du WC alors que l air frais est amené dans le séjour, le bureau et les chambres. Le réseau de ventilation comporte des gaines en acier galvanisé spiralé, circulaire et de section adaptée au débit. Les conduits allant vers l'extérieur sont isolés de façon continue alors que l isolation est munie d un film parevapeur sur son côté extérieur. Le groupe de ventilation est placé au grenier, un échangeur géothermique à eau glycolée connecté sur l arrivée d air frais (en option) serviront si nécessaire d appoint de chaleur alors que les bouches de finition sont installées dans toutes les pièces de l habitation. Enfin, la mise en route de l'installation sera précédée des différents réglages de débit.

9 Echangeur géothermique, microstation d épuration et citerne à eau de pluie Avant de procéder à la remise en place des terres, la boucle géothermique( en option) est déposée sur le sol (profondeur : 1,5 mètre). Ce tuyau de 100 mètres de long à l'intérieur duquel circulera de l'eau glycolée constitue la partie «source de chaleur en hiver et source de fraîcheur en été» de l'échangeur géothermique. Les gaines destinées à faire passer les canalisations et câbles des différents impétrants ont également été placées. Les micro-stations d épuration et autres citernes à eau de pluie ont été installées et raccordées. (Boucle géothermique en option dans les habitations 2 et 3)

10

DESCRIPTIF DES TRAVAUX

DESCRIPTIF DES TRAVAUX DESCRIPTIF DES TRAVAUX MAISON BASSE ENERGIE à FISCHBACH (MERSCH) DESCRIPTIF PROVISOIRE AU 6-9-12 I. Gros-oeuvre fermé I.1. Gros-oeuvre Terrassement, fondations, maçonnerie en bloc béton, plancher en Hourdis

Plus en détail

DESCRIPTIF DES TRAVAUX

DESCRIPTIF DES TRAVAUX DESCRIPTIF DES TRAVAUX MAISON BASSE ENERGIE 27-02-2012 I. Gros-oeuvre fermé I.1. Gros-oeuvre Terrassement, fondations, maçonnerie, plancher et seuils Citerne eau de pluie de 6000 litres I.2. Ossature Ossature

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Bienvenue à. Ce village de l entre Sambre et Meuse, à mi distance entre Namur et Dinant, fait partie. Namur.

Bienvenue à. Ce village de l entre Sambre et Meuse, à mi distance entre Namur et Dinant, fait partie. Namur. Espaces de vie à Bienvenue à N A T U R E G É N É R E U S E E T T R È S V A L L O N N É E Ce village de l entre Sambre et Meuse, à mi distance entre Namur et Dinant, fait partie de l entité de Profondeville,

Plus en détail

EVOLIA 2/90 Classique

EVOLIA 2/90 Classique Maison individuelle en ossature bois EVOLIA 2/90 Classique «Descriptif sommaire des prestations» Maison de type «RT 2012 Sup» Surface habitable : 88,6m2 Surface utile : 98,73 m2 * Document non contractuel

Plus en détail

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be Projet soutenu par 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be L équipe de recherche BEMS Le concept de maison E+ VallEnergie : action 3 simulation de maisons à énergie

Plus en détail

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Espace Info Energie de la CoVe eie.carpentras@aere-asso.com 0490362509 Avec le soutien de : Isolation par l'intérieur des murs extérieurs Isolation

Plus en détail

RESTAURATION ET RECONSTRUCTION D'UNE FERME CLASSEE A ESCHWEILER

RESTAURATION ET RECONSTRUCTION D'UNE FERME CLASSEE A ESCHWEILER RESTAURATION ET RECONSTRUCTION D'UNE FERME CLASSEE A ESCHWEILER PERFORMANCE ENERGETIQUE ET PATRIMOINE BÂTI SITUATION EXISTANTE AVANT TRAVAUX Situation existante Atelier d'architecture Danielle Weidert

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX GROS OEUVRE FONDATIONS Conformes aux études faites par le bureau d études en stabilité en fonction des moyens d exécution envisagés et de la nature du sol. STRUCTURE Structure

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Bâtiment isolé thermiquement Bâtiment étanche à l air La chaleur est conservée Bâtiment avec ventilation efficace Objectif

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur Rénovation d une maison ouvrière bruxelloise Laurent Collignon David Dardenne 1040 Bruxelles 1 Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur d E t t e r b e e k. Sa localisation

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

TD de thermique de l habitat 1

TD de thermique de l habitat 1 TD de thermique de l habitat 1 - Td 3-1 Etude des déperditions d un pavillon F3 On étudie le pavillon F3, situé à Blois (41) dont le plan de masse est donné ci-dessous. La ventilation de ce pavillon est

Plus en détail

Estimation du... ATELIER D'ARCHITECTURE An5 Architectes sprl Rue d'anvers, 5 - B 7041 Givry AN5 - Document en date du 29 mai 2014

Estimation du... ATELIER D'ARCHITECTURE An5 Architectes sprl Rue d'anvers, 5 - B 7041 Givry AN5 - Document en date du 29 mai 2014 Estimation du... 01 MODALITÉS DE L'ENTREPRISE 01.00 Modalités de l'entreprise généralités Cch 01.01 Généralités visite préalable du chantier P.M. 01.10 Etude / stabilité généralités P.M. 01.11 Etude /

Plus en détail

NOUVEAU PROJET DE CONSTRUCTION

NOUVEAU PROJET DE CONSTRUCTION Orientation Nord-Est basse-consommation 3 façades Votre contact : Noël Doyen doyennoel@gmail.com 0477 67 75 10 NOUVEAU PROJET DE CONSTRUCTION Nous vous proposons un nouveau projet de construction 3 façades

Plus en détail

Version modulaire de type «ECO 2» réalisée avec des matériaux naturels «ECO 2» + Label EFFINERGIE. Notice descriptive

Version modulaire de type «ECO 2» réalisée avec des matériaux naturels «ECO 2» + Label EFFINERGIE. Notice descriptive Proposition pour une maison à ossature en bois à très basse consommation d énergie Cahier de charge NON définitif Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux Ou mise en œuvre de techniques

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

LISTE DES LOTS Descriptifs

LISTE DES LOTS Descriptifs PROJET DE TRANSFORMATION D UNE REMISE EN HABITATION 346, rue Henry REYNAYD 34400 LUNEL M. et Mme LE BOZEC Maîtrise d ouvrage 207, chemin des amandiers 34400 LUNEL M. et Mme LE BOZEC Maîtrise d œuvre 207,

Plus en détail

Descriptif Commercial

Descriptif Commercial Descriptif Commercial Date // 02 Juillet 2013 1. GENERALITES Le projet consiste en la construction à Redange-Sur-Attert, am Fraesbich, d un bâtiment comprenant des surfaces de hall et de bureaux pour une

Plus en détail

Energéticien Consultant Formateur

Energéticien Consultant Formateur 1 Energéticien Consultant Formateur 2 Cas 1 : maison contemporaine Maison individuelle 1972 Façade avant entrée Pignon jardin Façade arrière jardin 3 Description Présentation générale état initial 2 niveaux

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

4) TERRASSES Ossature béton coulé sur place. L acrotère revêtu de pierres naturelles et de briques, similaires aux façades.

4) TERRASSES Ossature béton coulé sur place. L acrotère revêtu de pierres naturelles et de briques, similaires aux façades. GROS-OEUVRE FERME 1) FONDATIONS Fondation sur semelles en béton armé Dalles, voiles mitoyens et murs extérieurs des sous-sols en béton armé (jusqu à hauteur du rez-de-chaussée) Aux étages, dalles en béton

Plus en détail

C est quoi la formule ZEN?

C est quoi la formule ZEN? C est quoi la formule ZEN? La formule Zen ne fait pas de compromis sur la qualité. Cette solution exclusive vous permet d entrer dans une maison totalement finie, seul le choix de la décoration vous appartient

Plus en détail

Energie & Habitat 2010 Rénovation d une maison unifamiliale en maison passive Rue des Archives 28 1170 BOITSFORT low-a.be

Energie & Habitat 2010 Rénovation d une maison unifamiliale en maison passive Rue des Archives 28 1170 BOITSFORT low-a.be Archives 28 Rénovation d une maison unifamiliale Une maison passive en ville? Logique Raphaël Tilman architecte maître de l ouvrage Low-a.be Implantation Situation existante Choix énergétiques isolation

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

Gros œuvre. 1.1 Les fondations et les réseaux

Gros œuvre. 1.1 Les fondations et les réseaux Projet de cahier de charge Proposition pour une maison à ossature en bois à très basse consommation d énergie Cahier de charge NON définitif Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux

Plus en détail

Comment construire une maison en béton économiquement BBC?

Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Réalisation du second œuvre, des équipements et du test de perméabilité à l air (4/4) Réalisation du second œuvre Pose des menuiseries Menuiseries

Plus en détail

C est quoi la formule ZEN?

C est quoi la formule ZEN? C est quoi la formule ZEN? La formule Zen ne fait pas de compromis sur la qualité. Cette solution exclusive vous permet d entrer dans une maison totalement finie, seul le choix de la décoration vous appartient

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l éco-construction ---------------------------- 50 modules de formation

Plus en détail

88, rue de Luxembourg L-8140 Bridel Tél. 33 36 28-1 Fax 33 52 91. www.wiesen-piront.lu

88, rue de Luxembourg L-8140 Bridel Tél. 33 36 28-1 Fax 33 52 91. www.wiesen-piront.lu 88, rue de Luxembourg L-8140 Bridel Tél. 33 36 28-1 Fax 33 52 91 www.wiesen-piront.lu LES BONS PLANS www.wiesen-piront.lu UN CONCEPT ÉCOLOGIQUE QUI VOUS PROPOSE DES SOLUTIONS PRATIQUES DANS LE RESPECT

Plus en détail

Amélioration de l isolation

Amélioration de l isolation Amélioration de l isolation Synthèse Les techniques de rénovation (1) Murs extérieurs Isolation par l extérieur Isolation par l intérieur Isolation de la coulisse Toitures plates Toiture chaude Toiture

Plus en détail

Le Kubismo Résidence de 14 logements Angle Jean Crespon / Bd Pompidou

Le Kubismo Résidence de 14 logements Angle Jean Crespon / Bd Pompidou Le Kubismo Résidence de 14 logements Angle Jean Crespon / Bd Pompidou 30000 NÎMES NOTICE DESCRIPTIVE Descriptif sommaire Immeuble BBC de 5 étages comprenant 14 appartements 5 P2 et 8P3. et 1 P4 Parking

Plus en détail

BRUXELLES. Lieu : Schaerbeek Typologie : Maison urbaine mitoyenne. MaîtreS D ouvrage : Ann De Nys et Stéphane Filleul

BRUXELLES. Lieu : Schaerbeek Typologie : Maison urbaine mitoyenne. MaîtreS D ouvrage : Ann De Nys et Stéphane Filleul Maison MITOYENNE BRUXELLES Lieu : Schaerbeek Typologie : Maison urbaine mitoyenne DATE DE CONSTRUCTION : 1888 DATE DE RENOVATION : 2008 -... Surface chauffee : 239 m² BESOIN DE CHAUFFAGE : 32 kwh/m².an

Plus en détail

HABITATION ISOLATION Présentation

HABITATION ISOLATION Présentation Un particulier vient d acheter une maison individuelle construite dans les années 70 suivant le plan de masse ci-contre. Classe énergétique : Emission de Gaz à effet de Serre : 1 / 6 limite terrain N 8m

Plus en détail

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Fiche d opération Armapa -2011 cd2e- Page 1 Introduction L évolution du prix de l énergie encourage nos concitoyens à changer d exigences

Plus en détail

Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE. Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE

Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE. Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE 1- GROS ŒUVRE Etanchéité Isolation: Terrassements généraux. Fondations béton

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

ESPACES DE VIE À CHAUMONT-GISTOUX

ESPACES DE VIE À CHAUMONT-GISTOUX ESPACES DE VIE À CHAUMONT-GISTOUX BIENVENUE À CHAUMONT-GISTOUX A trente kilomètres de Bruxelles, Chaumont-Gistoux oscille de l urbain au rural offrant emploi, infrastructures sportives et culturelles,

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

Descriptif Technique Sommaire

Descriptif Technique Sommaire Descriptif Technique Sommaire Résidence Le Pavillon Richelieu Toulouse/Borderouge DESCRIPTION DES PARTIES PRIVATIVES GROS ŒUVRE - Installation de chantier avec grue, bureaux et installations sanitaires

Plus en détail

PUITS CANADIEN ET VMC DOUBLE FLUX.

PUITS CANADIEN ET VMC DOUBLE FLUX. PUITS CANADIEN ET VMC DOUBLE FLUX. source Helios Le puits canadien ou provençal, comme la ventilation mécanique double flux, s inscrivent dans la nouvelle politique de construction. Le premier est très

Plus en détail

?2;EA@ adr 3^eRa^cV?6?324:

?2;EA@ adr 3^eRa^cV?6?324: ?2;EA@ adr 3^eRa^cV?6?324: 1 714 TERRASSE 6 x 4 m = 24m? 600 114 669 1.100 10 140 14 789 28,73m2 SEJOUR NIVEAU: 000 367 90 10 275 WC 1,12m2 HALL 7,23m2 100 235 15 marches de 18,33/22,50 cm 237 14 426 10,87m2

Plus en détail

Rez Maison 3. Maison 3 Rez de chaussée C C. Terrasse. Cuisine. Séjour. Buanderie. Garage. Hall d'entrée 172 140/105 153 240/205 102

Rez Maison 3. Maison 3 Rez de chaussée C C. Terrasse. Cuisine. Séjour. Buanderie. Garage. Hall d'entrée 172 140/105 153 240/205 102 Descriptif & plans wc 172 140/105 153 240/205 102 32 673 751 9 361 Cuisine Buanderie Garage 90 32 280 14 379 721 Terrasse Séjour 50/75 75 238/200 53 60/337 99 145/205 89 290 14 817 C C Hall d'entrée wc

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 12 juin 2012 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une partie

Plus en détail

CAHIER GENERAL DES CHARGES. Verlaine Lot 12b

CAHIER GENERAL DES CHARGES. Verlaine Lot 12b CAHIER GENERAL DES CHARGES Verlaine Lot 12b 1) ABORDS... 3 2) TRANCHEES ET GAINES DE RACCORDEMENT POUR LES ENERGIES... 3 3) MISE A LA TERRE... 3 4) FONDATIONS... 3 5) MACONNERIE DU SOUS-SOL... 3 6) PROTECTION

Plus en détail

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr La qualité d une bonne étanchéité réside essentiellement dans la qualité de mise en œuvre des matériaux. Afin de parfaire la maitrise de ce lot, nous vous proposons ci-dessous une liste des principaux

Plus en détail

nest Rénovation appartement en toiture à Anderlecht Renovatie dakappartement te Anderlecht

nest Rénovation appartement en toiture à Anderlecht Renovatie dakappartement te Anderlecht nest Rénovation appartement en toiture à Anderlecht Renovatie dakappartement te Anderlecht Bâtiment Exemplaire Energie & Eco-construction 2009, Min d Environnement Bxl RE - USE - Revitalisation tissus

Plus en détail

10 km d'avignon, à 500 m du Rhône. On peut considérer que j'ai le même climat qu'à Avignon

10 km d'avignon, à 500 m du Rhône. On peut considérer que j'ai le même climat qu'à Avignon Données Une villa de 140 m2, moyennement isolée 10 km d'avignon, à 500 m du Rhône. On peut considérer que j'ai le même climat qu'à Avignon Ma maison 100 m2 est de 1966. Montée sur vide sanitaire, le plancher

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

BÂTIMENTS EXEMPLAIRES: ENERGIE & ECO-CONSTRUCTION APPEL A PROJET 2007

BÂTIMENTS EXEMPLAIRES: ENERGIE & ECO-CONSTRUCTION APPEL A PROJET 2007 Une initiative de la Ministre bruxelloise de l'environnement et de l'energie BÂTIMENTS EXEMPLAIRES: ENERGIE & ECO-CONSTRUCTION APPEL A PROJET 2007 DOSSIER D EXECUTION De la passoire thermique à la très

Plus en détail

FUTURAN Made in Finland

FUTURAN Made in Finland FUTURAN Made in Finland PAC / VMC 4 ECHANGEURS INTERNES 1 Le système FUTURAN Principe de chauffage du Futuran basé la technologie des pompes à chaleur. Le système de ventilation Futuran répond aux principes

Plus en détail

R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements

R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements Attention: les informations relatives au Code du logement seront mises à jour très prochainement;

Plus en détail

Quotation Maison Ossature bois préfabriquée. Description de la villa: 3 Chambres, 1 Salle à manger, 1 Salon, 2 Salles de bain, 1 Cuisine

Quotation Maison Ossature bois préfabriquée. Description de la villa: 3 Chambres, 1 Salle à manger, 1 Salon, 2 Salles de bain, 1 Cuisine S A T E B 25 ans d Expérience à votre service Ossature bois - Maison container - Bungalows S à r l Quotation Maison Ossature bois préfabriquée Espace Habitable: 178 m2 + Terrasse: 10 m2 Description de

Plus en détail

CAHIER GENERAL DES CHARGES. Ligney Rue des Peupliers Lots 1 à 4

CAHIER GENERAL DES CHARGES. Ligney Rue des Peupliers Lots 1 à 4 CAHIER GENERAL DES CHARGES Ligney Rue des Peupliers Lots 1 à 4 1) ABORDS... 3 2) TRANCHEES ET GAINES DE RACCORDEMENT POUR LES ENERGIES... 3 3) MISE A LA TERRE... 3 4) FONDATIONS... 3 5) MACONNERIE DU SOUS-SOL...

Plus en détail

pmp pmp Les principes d une maison passive

pmp pmp Les principes d une maison passive Les principes d une maison passive Le 29 novembre 2010 Energie & Habitat Namur Adeline Guerriat Plate-forme Maison Passive 1.Le standard passif 2. Aspect technique 3. Aspect financier 4. Aspect architectural

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

DEMONSTRATION CONCRETE ET SANS APPEL

DEMONSTRATION CONCRETE ET SANS APPEL COMMENT ECONOMISER DE L ENERGIE, RETROUVER LE CONFORT ET REDUIRE LA FACTURE DE TRAVAU D AMELIORATION DE PERFORMANCES ENERGETIQUE Un investissement divisé par 4 Pour 100 % de satisfaction Le conseil en

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro Précisions sur les travaux induits et exemples de dépenses finançables

Eco-prêt à taux zéro Précisions sur les travaux induits et exemples de dépenses finançables Eco-prêt à taux zéro Précisions sur les travaux induits et exemples de dépenses finançables Pour des conseils pratiques et gratuits sur la maîtrise de l énergie et les, un énergies renouvelables, contactez

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 6 décembre 2011 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une

Plus en détail

www.hdgdev.com 1 2 1

www.hdgdev.com 1 2 1 www.hdgdev.com 1 2 1 Puits canadien - provençal Une solution géothermique naturelle 3 Principe de fonctionnement : Le puit canadien appelé aussi puit provençal est un système de ventilation conçu pour

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

1 rue des Combes - 03 Creuzier-le-Neuf VENDUE

1 rue des Combes - 03 Creuzier-le-Neuf VENDUE 1 rue des Combes - 03 Creuzier-le-Neuf VENDUE Maison T3 195 000 euros TTC PRESTATIONS COMPRISES : Maison conforme RT2012 avec attestation de conformité, test d étanchéité, et DPE Terrain viabilisé (compteur

Plus en détail

Castel Clara. L Exigence de l Expérience au Service de la Qualité. Notice Descriptive Sommaire

Castel Clara. L Exigence de l Expérience au Service de la Qualité. Notice Descriptive Sommaire Castel Clara L Exigence de l Expérience au Service de la Qualité Notice Descriptive Sommaire 1.Caractéristiques générales des maisons Murs de façade composés de l extérieur vers l intérieur d un mur en

Plus en détail

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Cet Audit de l existant a été effectué suite à la visite du 17/02/2014. Il prend en considération tous les points ayant un rattachement à la thermique

Plus en détail

Maison QUATRE FAçades

Maison QUATRE FAçades Maison QUATRE FAçades Bruxelles Lieu : Woluwé-Saint-Lambert Typologie : Maison quatre façades DATE DE CONSTRUCTION : 1945-1946 DATE DE RENOVATION : 2008 -... Surface chauffee : 147 m² BESOIN DE CHAUFFAGE

Plus en détail

OBJET : RESIDENCE DE CHENEVIERE SA

OBJET : RESIDENCE DE CHENEVIERE SA DESCRIPTIF OBJET : RESIDENCE DE CHENEVIERE SA Collombey, le 02 octobre 2014 GROS OEUVRE Travaux de maçonnerie Radier et dalles, murs extérieurs s/sol Béton armé. Maçonnerie Murs de façade en briques de

Plus en détail

MAISON BBC TP VMC DOUBLE FLUX. Durée : 4heures Travaux Pratiques sur la VMC Double Flux Classe de terminale Page : 1/20

MAISON BBC TP VMC DOUBLE FLUX. Durée : 4heures Travaux Pratiques sur la VMC Double Flux Classe de terminale Page : 1/20 MAISON BBC TP VMC DOUBLE FLUX sur la VMC Double Flux Classe de terminale Page : 1/20 Fonction du métier Tâches mises en œuvre Compétences terminales F2 Réalisation F3 Mise en service T2-1 Câbler et raccorder

Plus en détail

Étanchéité à l air de l extérieur des murs maçonnés

Étanchéité à l air de l extérieur des murs maçonnés Étanchéité à l air de l extérieur des murs maçonnés André Baivier, ISOPROC Présentation de deux projets Transformation d une maison existante datant du début des années 90 SPRL CREA Bureau d architectes

Plus en détail

Porte ouverte du 25 Janvier 2009 Maison bioclimatique Bruno Herzog

Porte ouverte du 25 Janvier 2009 Maison bioclimatique Bruno Herzog 25 Janvier 2009 PORTE OUVERTE MAISON DE BRUNO HERZOG VISITE : 24 personnes le matin (10h-12h), 28 l après midi (14h-16h). Année de construction : 2001 Surface chauffée : 280m² 1. ENVELOPPE DU BATIMENT

Plus en détail

Dona. Résidence. Infos / contact M.Rufi 079 669 98 48. Immodona SA Rue St-Sébastien 18 2800 Delémont

Dona. Résidence. Infos / contact M.Rufi 079 669 98 48. Immodona SA Rue St-Sébastien 18 2800 Delémont Résidence Dona 4 appartements de standing 3.5 pièces / attique et 4.5 pièces rez-de-chaussée Vente en PPE Immodona SA Rue St-Sébastien 18 2800 Delémont 032 422 13 26 contact@immodona.ch www.immodana.ch

Plus en détail

ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME»

ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME» 1 ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME» Construction de maisons passives et basse énergie aux normes 2020. La priorité absolue aujourd hui, est donnée à l économie d énergie. Une excellente isolation

Plus en détail

ETUDE DE DEUX MAISONS A ENERGIE POSITIVE DANS LE CADRE DU PROJET VALLENERGIE

ETUDE DE DEUX MAISONS A ENERGIE POSITIVE DANS LE CADRE DU PROJET VALLENERGIE ETUDE DE DEUX MAISONS A ENERGIE POSITIVE DANS LE CADRE DU PROJET VALLENERGIE L ATELIER DE LA GRANGE EN QUELQUES MOTS L Atelier de la Grange est une équipe de 12 personnes, implantée en zone rurale, à Daverdisse,

Plus en détail

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Francine Wegmueller 30 mai 2012 Table des matières Du dossier de mise à l enquête au chantier Exemples Coefficients U Ponts thermiques Pare-vapeur Etanchéité

Plus en détail

Etanchéité à l air, fondamentale mais souvent négligé

Etanchéité à l air, fondamentale mais souvent négligé Isoler pour demain Une bonne isolation: plus qu une question d épaisseur! Historique 2001: Paul Eykens lance isoproc: 2004: Croissance annuelle avec doublement du chiffre d affaires Etanchéité à l air,

Plus en détail

Etanchéité à l air Elément déterminant

Etanchéité à l air Elément déterminant Etanchéité à l air Elément déterminant Comment assurer la continuité lors de la pose de châssis Confédération Construction Bruxelles -Capitale 28 avril 2011 André BAIVIER ISOPROC le principe de l isolation

Plus en détail

Delémont. Vendre. Situation. attique

Delémont. Vendre. Situation. attique Delémont Delémont Situation Bel très moderne, agencé et équipé avec goût. Très grande terrasse, magnifique vue dégagée sur la ville et la vallée de Delémont. Construit en 2012 avec des matériaux d excellentes

Plus en détail

Table des matières générale 1

Table des matières générale 1 Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1 0 - Clauses communes Chap. 1 - Clauses générales pour opérations à lot unique 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur Isolation UN PEU DE THÉORIE L isolation de la maison a deux fonctions : réduire les dépenses de chauffage et accroître le confort de la maison. Pour savoir quoi et comment isoler, quelques notions théoriques

Plus en détail

La rénovation et l énergie - Guide pratique pour les architectes

La rénovation et l énergie - Guide pratique pour les architectes 76 EXEMPLES DE RÉNOVATION EXEMPLE 1 : RÉNOVATION D UNE MAISON D HABITATION SEMI-MITOYENNE PARTICULARITÉS TABLEAU RÉCAPITULATIF DE RÉNOVATION QUELQUES DÉTAILS EXEMPLE 2 : RÉNOVATION D UNE MAISON D HABITATION

Plus en détail

Diagnostic du logement

Diagnostic du logement Diagnostic du logement Mise à jour novembre 2014 Fiche réalisée par Héliose Les 5 clés de la basse consommation ❶ Isolation de l enveloppe ❺ Energies renouvelables ❷ Ventilation et étanchéité à l air ❹

Plus en détail

Descriptif de construction

Descriptif de construction Descriptif de construction Il s agit d un batiment de type rez + 2 étages de 79 m2 au sol qui développe une surface totale d environ 254 m2 soit 230 m2 sur 3 niveaux ainsi qu une terrasse de 24 m2. L accès

Plus en détail

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique :

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Maison BBC : Bâtiment Basse Consommation Lors de la vente ou

Plus en détail

Ventilation «PAMAflex»

Ventilation «PAMAflex» 1. Description La ventilation dans une maison passive PAMAflex est réalisée par une ventilation mécanique. Ce système de ventilation assure, en permanence, une entrée d air frais dans les locaux de vie

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

?2;EA@ 5RbPaW_cWS _ZM]b SVF +VMFT %FTUSÏF. 36K@6ͻ:6GE2K

?2;EA@ 5RbPaW_cWS _ZM]b SVF +VMFT %FTUSÏF. 36K@6ͻ:6GE2K ?2;EA@ 5RbPaW_cWS _ZM]b SVF +FT %FTUSÏF 36K@6ͻ:6GE2K 300 300 300 300 300 300 m ion de Fléron LOT 8 haie à planter LOT 7 haie à planter LOT 6 haie à planter 650 700 633 767 n de Fléron 980 MAISON 8 niv

Plus en détail

Les logiques de la rénovation énergétique

Les logiques de la rénovation énergétique Le 7 novembre 2011 La rénovation énergétique des bâtiments Yquebeuf Les logiques de la rénovation énergétique Pierre LECOUTEY ( Conseiller en Energie Partagé Département de Seine Maritime Mission Projet

Plus en détail

ANNEXE : UNE VILLA TOURNEE VERS L ECOLOGIE

ANNEXE : UNE VILLA TOURNEE VERS L ECOLOGIE ANNEXE : UNE VILLA TOURNEE VERS L ECOLOGIE Juin 2012 SERVICE PRESSE : Elodie HERNANDEZ 06.73.04.54.05 press@villa-luxe-sarlat.com PROPRIETAIRE : Yves BLAVIGNAT 06.78.85.64.25 www.villa-luxe-sarlat.com

Plus en détail

Immeuble "Mont Noble A & B" à Sion Descriptif général de la construction Terrain - Commune de Sion. 1 Bâtiment - Terrassement - Canalisations intérieures en PE et extérieures en PVC - Béton armé, dimensions

Plus en détail

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE Des procédés durables, écologiques et à faible consommation d énergie Pierre Etoile s engage à respecter l environnement au travers de la construction de ses résidences. Terra Natura s inscrit dans cette

Plus en détail

La rénovation thermique des copropriétés

La rénovation thermique des copropriétés La rénovation thermique des copropriétés Isolation thermique par l extérieur (façades, toitures, planchers bas) ASDER - Chambéry Mardi 19 mars 2013 François Sivardière Chargé de mission Copropriétés L

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES TRAVAUX. 1. Caractéristiques techniques de l Immeuble

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES TRAVAUX. 1. Caractéristiques techniques de l Immeuble NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES TRAVAUX 1. Caractéristiques techniques de l Immeuble 1.1 Infrastructures 1.1.1 Fouilles Excavation selon rapport géotechnique 1.1.2 Fondations Semelles et massifs béton,

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

«Promotion Grimisuat» document non-contractuel A

«Promotion Grimisuat» document non-contractuel A A Façade sud Façade ouest Façade est Façade nord Rez-de-chaussée Etage Descriptif de construction: bâtiment et garage «Promotion Grimisuat» 1. GROS-ŒUVRE Rez inférieur (chambres) - fondation par radier

Plus en détail

Quartier Les Charlettes - 2314 La Sagne Construction de 2 immeubles en PPE

Quartier Les Charlettes - 2314 La Sagne Construction de 2 immeubles en PPE Projet : Propriétaire : Quartier Les Charlettes - 2314 La Sagne Construction de 2 immeubles en PPE Fondation Le Foyer à La Sagne DESCRIPTIF TECHNIQUE (INDICATIF) DU BATIMENT : 0. Généralités : Bâtiment

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

Plateforme Maison Passive a.s.b.l.

Plateforme Maison Passive a.s.b.l. Plateforme Maison Passive a.s.b.l. M a r n y D i P i e t r a n t o n i o, I r A r c h i t e c t e 1 L i s o l a t i o n o v e r v i e w... P o u r q u o i i s o l e r? - Diminuer sa facture énergétique

Plus en détail