61². Service interétablissements de coopération documentaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "61². Service interétablissements de coopération documentaire"

Transcription

1 61² Service interétablissements de coopération documentaire Rapport d activité année 2012

2 Rapport d activité du SICD pour l année 2012, rédigé par Cécile Berthon, Cécile Clarac, Loïc Ducasse, Sylvie Fayet, Marie-Dominique Heusse, Sandrine Jambert, Agnès Laur, Marielle Mouranche, Catherine Roussy, Eugénie Vanderplancke, Bénédicte de Volontat. Août 2013

3 INTRODUCTION... 4 LE RESEAU DOCUMENTAIRE DE L UNIVERSITE DE TOULOUSE ET L ACTION DU SICD... 5 LE PERIMETRE DU RESEAU EN PRINCIPAUX OBJECTIFS ET REALISATIONS... 6 LES MOYENS... 7 Les ressources humaines... 7 Les moyens financiers... 8 L ACTIVITE DES SERVICES ET DU RESEAU INFORMATIQUE DOCUMENTAIRE Vie du service Organisation du service Budget Assistance aux bibliothèques du réseau Infrastructure informatique Système de gestion Horizon Extension du réseau Gestion courante Réinformatisation Interfaces publiques Catalogue public ARCHIPEL Outil de découverte ARCHIPEL Service de référence en ligne «Une question?» Moissonneur d archives ouvertes Epure Tolosana Site Web du réseau des bibliothèques de l Université de Toulouse Site Web du CRFCB Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon Intranet du réseau des bibliothèques de l Université de Toulouse SUDOC Monographies Centre régional SUDOC-PS DOCUMENTATION ELECTRONIQUE LA FORMATION DU RESEAU Organisation de la journée réseau Formations réseau Les formations dispensées Organisation FONDS ANCIENS ET NUMERISATION Fonds anciens Conservation Acquisitions et mouvements des collections Communications et recherches bibliographiques Mise en valeur Formation et activité de conseil Objectifs La numérisation URFIST Contexte et moyens Cadre institutionnel et fonctionnel Personnel Locaux et parc informatique Budget Objectifs de l année Bilan des activités de formation Stages de formation continue Formations dans les cursus Autres actions de formation Projet de recherche CRFCB MIDI PYRENEES LANGUEDOC ROUSSILLON Contexte et moyens Cadre institutionnel et fonctionnel... 37

4 Personnel Locaux et parc informatique Budget Objectifs de l année Bilan des activités de formation CHIFFRES-INDICATEURS-ANNEXES INFORMATISATION ET INTERFACES DE RECHERCHE SUDOC CENTRE REGIONAL STATISTIQUES ARCHIPEL STATISTIQUES SITE RESEAU DES BIBLIOTHEQUES STATISTIQUES SITE TOLOSANA RESSOURCES ELECTRONIQUES LIVRE ANCIEN FORMATION JOURNEE RESEAU DES BIBLIOTHEQUES COMMUNICATIONS, PUBLICATIONS, PARTICIPATION A DES COMITES SCIENTIFIQUES ORGANIGRAMME SICD

5 Introduction Inscrite depuis quatre ans maintenant dans le cadre du PRES, l action du SICD se déploie en cohérence avec les objectifs et les valeurs que se fixe l Université de Toulouse en matière de coopération et de mutualisation. Une très grande partie des actions présentées dans ce rapport d activité concerne le maintien et l amélioration du bon fonctionnement des outils communs au réseau des bibliothèques, ou encore correspond à des projets nouveaux liés aux progrès technologiques, ou souhaités par le réseau et validés par les établissements. Cependant la politique nationale de l Enseignement supérieur et de la recherche, qui a connu une actualité dense en 2012, influe sur l activité des universités et écoles qui constituent l Université de Toulouse, et a donc un impact direct ou indirect sur le réseau des bibliothèques, et sur l action et la réflexion de ses différents acteurs. Ainsi le processus de révision du dossier toulousain pour l Idex, qui a duré plusieurs mois, a été l occasion de réinterroger la volonté des établissements d avancer ensemble sur ce projet, et a permis de conforter les décisions sur le renforcement du caractère coopératif de l Université de Toulouse ainsi que sur la nature fédérale de sa structure. L organisation du réseau des bibliothèques est confortée par ces choix politiques, au point d apparaître comme l une des réalisations les plus abouties de la politique de site en Midi-Pyrénées et à ce titre, le SICD a été invité à présenter son modèle d organisation dans d autres régions qui ont aujourd hui à mettre en œuvre un dispositif semblable. Un autre temps fort de l année a été la tenue des Assises de l enseignement supérieur et de la recherche, qui ont permis la tenue de débats nombreux, accompagnés de la production de contributions en grand nombre par les différents acteurs du système universitaire. Les directeurs des services des bibliothèques toulousains ont décidé de saisir cette opportunité pour rédiger en commun un texte fort, qui rappelle la place essentielle que jouent les bibliothèques pour la réussite des étudiants et pour la performance de la recherche C est sur l ensemble de ces bases désormais stables que pourra maintenant se définir et se construire le projet stratégique du site notamment en matière de politique documentaire qui devra être élaboré au cours de l année dans la perspective du prochain contrat quinquennal. 4

6 Le réseau documentaire de l Université de Toulouse et l action du SICD Le périmètre du réseau en 2012 Le réseau s est enrichi en 2012 de deux bibliothèques d écoles d ingénieurs, l Ecole des Mines d Albi-Carmaux (EMAC) et l Ecole Nationale de l Aviation Civile (ENAC), apportant à notre communauté une plus grande diversité de ressources et d usagers. Présent dans tout Midi- Pyrénées, le réseau des bibliothèques universitaires de l Université de Toulouse est avec ses 61 bibliothèques le plus important réseau universitaire de France. Désignation Nombre de bibliothèques Localisation Université de Toulouse 1 Université de Toulouse 2 13 bibliothèques dont 8 Centres de Recherche qui signalent uniquement leurs fonds 26 bibliothèques avec l intégration de l IUFM et de l IUT de Blagnac Toulouse et Rodez Toulouse, Figeac, Foix, Montauban, Auch, Cahors, Rodez et Tarbes Université de Toulouse 3 9 bibliothèques Toulouse, Castres et Tarbes Institut National Polytechnique 5 bibliothèques avec l intégration de la bibliothèque de l ENVT Toulouse et Tarbes INSA 2 bibliothèques Toulouse EPA Champollion 3 bibliothèques avec la création d une bibliothèque à Castres Albi, Rodez et Castres 5

7 ISAE 2 bibliothèques Toulouse Ecole des Mines 1 bibliothèque Albi ENAC 1 bibliothèque Toulouse SICD Livre Ancien 1 bibliothèque Toulouse Le réseau des bibliothèques animé par le SICD est cependant plus étendu que le seul périmètre des bibliothèques informatisées, puisqu il comprend également celles qui participent à la mutualisation des achats de documentation électronique, et/ou bénéficiant d autres services (formation, expertise etc.) Principaux objectifs et réalisations Le SICD a fourni une activité intense en matière d outils d informatique documentaire et d interfaces de recherche, que ce soit pour améliorer l existant ou pour créer des dispositifs et des services nouveaux. L année 2012 a ainsi vu l aboutissement de projets instruits l année précédente, comme la mise en œuvre de l outil de découverte Archipel plus, qui représentait à la fois la pièce manquante de l architecture informatique actuelle et la préfiguration de ce que sera le système de nouvelle génération sur lequel nous avons commencé à travailler en parallèle. Des modules très utiles pour les lecteurs comme l envoi des rappels par mail ou la possibilité de réserver un document en ligne sont devenus opérationnels. La refonte de la plateforme Tolosana, qui propose désormais des fonctionnalités de recherche très larges, ou l amélioration d interfaces comme Lirel ou Epure concourent à une amélioration déterminante de la qualité des services que le réseau des bibliothèques propose aux étudiants et aux enseignants-chercheurs. L offre de contenus numériques s est elle aussi fortement développée. La poursuite et le développement de la mutualisation des achats de documentation électronique continue à porter ses fruits au bénéfice des bibliothèques elles-mêmes grâce aux économies financières réalisées, et des usagers qui peuvent ainsi trouver une offre multipliée. On peut signaler à cet égard le travail de repérage réalisé par le SICD au moment de la préparation du dossier de candidature à l Idex : on a comparé les ressources du site de Toulouse Midi-Pyrénées avec celles de l université de Californie, l une des deux universités de rang mondial que Toulouse s est explicitement fixées pour modèle : si le nombre total de ressources et les budgets correspondants sont incontestablement plus importants chez la deuxième, l analyse fine montre que, s agissant des ressources scientifiques majeures, la première n a pas réellement à rougir de la comparaison. L offre de contenus électroniques est complétée par la mise à disposition des publications de recherche en open acces des auteurs rattachés à l Université de Toulouse, rendues visibles via Epure, et par le développement de corpus de textes numérisés dans Tolosana. En parallèle avec ses missions sur les outils et les contenus, le SICD consacre beaucoup d attention à la vie du réseau et son animation. Cette exigence découle pour partie du contraste entre le nombre toujours croissant des acteurs du réseau (plus de 300 ) et la faiblesse de celui des personnels du service (30 au total), mais aussi de la nécessité de proposer un cadre de fonctionnement commun et une conduite de projets cohérente à une quinzaine établissements qui ont chacun leur autonomie et leurs particularités. De là viennent des principes d organisation, que l on cherche sans cesse à perfectionner, comme les réunions régulières des directeurs, la création de groupes de travail ad hoc (en 2012, le groupe pilote sur la réinformatisation), la journée réseau de juin, le helpdesk ou le nouvel intranet. Ces actions contribuent à créer des liens forts entre les personnels des divers établissements, et 6

8 permettent aussi l émergence de propositions de leur part, comme des améliorations d outils et la création ou la mutualisation de nouveaux services : le déploiement du service «Une question?» en est une très bonne illustration En matière de formation, une autre des missions du SICD, 2012 a été une année particulièrement riche en débutant avec le rattachement au PRES du Centre Régional de Formation aux Carrières des Bibliothèques, compétent pour les deux régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon (comme l est également l URFIST), et précédemment rattaché à l université du Mirail. Ce rattachement a permis d intensifier la recherche de synergie entre URFIST et CRFCB, qui avait commencé les années précédentes sur une base informelle. L année a été aussi marquée par le gros travail de préparation de l installation du pôle formation, constitué de l URFIST, du CRFCB et des formations réseau organisées par le SICD dans les nouveaux locaux de la Maison de la Recherche et de la Valorisation du PRES, sur le campus de Rangueil, prévue pour Le déménagement prévu aura l avantage, outre le rapprochement physique des trois entités dans des locaux contigus, de faciliter les collaborations avec les autres composantes installées sur le site, par exemple entre l URFIST et le Collège des écoles doctorales. De manière générale, les collaborations avec les autres départements et services du PRES, qui marquent notre fonctionnement depuis 2008, se sont poursuivies en 2012 : ainsi avec le Service numérique de l université de Toulouse pour l hébergement de nos serveurs, avec le service des marchés, le service Communication ou les départements chargés de la recherche et de la formation et vie étudiante. De par les missions confiées au SICD, les modes de fonctionnement et de conduite de projet mis en place, la nature des opérations conduites au fil des années, les personnels du service ont acquis un très haut niveau d expertise dans les différents champs de compétences correspondants et concourent ainsi au rayonnement du service à l extérieur. C est ainsi que le premier groupe de travail national sur le futur système informatique ( ), créé à l initiative du SICD, est resté dans les annales sous le nom de «groupe de Toulouse», avant de passer dans le giron de l ABES. Des responsables de service sont régulièrement sollicités pour des interventions, des participations à des groupes de travail nationaux, ou encore des expertises dans le domaine du patrimoine écrit par exemple. On peut aussi citer dans ce registre l étude menée en partenariat avec les Observatoires des trois universités et de l EPA Champollion sur le lien entre l emprunt de documents et la réussite en Licence, qui a démontré pour la première fois en France le lien très fort entre emprunt en BU et réussite des étudiants 1. Un évènement marquant de l année 2012, enfin, a été la tenue à Toulouse du congrès annuel de l Association des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation (ADBU), dont l organisation matérielle a été assurée par le SICD ; Du 5 au 7 septembre 2012, trois cents personnes ont assisté, au Centre de congrès Pierre Baudis, au congrès de l association et à la journée d études sur l évolution des métiers dans les bibliothèques universitaires. Les moyens Les ressources humaines Avec le rattachement du CRFCB au 1 er janvier 2012, le SICD comprenait à cette date 26 personnels titulaires dont deux en congé de longue maladie 2 -, soit quatorze personnels de la filière bibliothèque ou ITRF assimilés BAP F, un enseignant-chercheur (Urfist), trois ingénieurs informaticiens, un technicien informatique, deux ITRF numérisation, deux techniciens d art et trois personnels administratifs. Le service emploie aussi des personnels 1 2 Le technicien informatique et un adjoint administratif 7

9 contractuels : un responsable administratif et financier sur rompus, et neuf contractuels ou vacataires sur budget propre : 0,7 ETP au centre régional du Sudoc-PS ; 1 ETP sur 8 mois, 0,57 ETP sur l année et des vacataires pour un total de 1170 heures au Service du Livre ancien ; 1 ETP ingénieur statisticien pendant 6 mois pour l étude sur emprunt et réussite ; 0,2 ETP pour la maintenance informatique ; et enfin au CRFCB, une mise à disposition par l université du Mirail pendant 6 mois suivie par le recrutement d un ETP contractuel durant 4 mois. Le début de l année a vu aussi un remaniement important de l organisation interne avec la mise en place d un nouvel organigramme plus lisible faisant apparaître quatre grands pôles d activité : informatique documentaire, qui a regroupé les anciens services Horizon et Système d information et de publication ou SIP contenus numériques, c'est-à-dire à la fois l acquisition de ressources (service documentation électronique) et la production avec l activité de numérisation patrimoine et livre ancien et enfin le pôle formations, qui rassemble l URFIST, le CRFCB et les formations pour le réseau des bibliothèques La fonction d animation et de coordination du réseau, qui était précédemment assurée par le service Horizon est devenue une mission transversale au niveau de la direction, et assurée par l adjointe au directeur 3. Comme tous les ans, un accent particulier a été mis sur la formation continue des agents du service, afin de maintenir leurs compétences professionnelles au meilleur niveau possible. Les moyens financiers Sur l année 2012, ont été dépensés par les différents centres de responsabilités du SICD, à mettre en perspective avec les prévus en recettes et en dépenses au budget primitif. L augmentation par rapport à 2011 vient du rattachement du CRFCB au SICD à compter du 1 er janvier 2012, alors que dans le même temps les dotations d autres CR étaient en baisse. La différence de montant entre le budget voté et le budget exécuté s explique pour l essentiel par des recettes nouvelles qui ont été rattachées par DBM en cours d année. Le taux moyen d exécution du budget s établit à 94,65%, avec une amplitude qui va de 56,6% à 99,74%. Répartition du budget global du SICD - année % 4% 75% 4% 2% 12% Administration et pilotage Livre Ancien Informatique documentaire Docelec Urfist CRFCB 3 Cf. organigramme en annexe 8

10 Comme les années précédentes, l analyse des couts de fonctionnement par projet a été menée et permet de mesurer la charge respective de chacun (les dépenses de documentation électronique ont été enlevées pour maintenir la lisibilité du graphique). Analyse des coûts par projet (hors documentation électronique) année 2012 OUTILS PORTAIL WEB (DRUPAL, SUMMON) SUDOC CENTRE REGIONAL SUDOC SFX REFERENCE VIRTUELLE NUMERISATION HORIZON FORMATION CRFCB FORMATION URFIST FONCTIONNEMENT GENERAL FONCTIONNEMENT CFCB FONCTIONNEMENT URFIST FONCTIONNEMENT INFORMATIQUE DOC FONCTIONNEMENT LIVRE ANCIEN PROJETS NATIONAUX CONSERVATION CATALOGAGE livre ancien Note : le fonctionnement général regroupe les dépenses non ventilées entre les projets : affranchissement, téléphone et reprographie, fournitures, maintenance hors Horizon, déplacements et réceptions. Les projets nationaux correspondent à la participation du SICD et de ses agents à des groupes de travail d intérêt général pilotés par le ministère, les associations professionnelles ou d autres organismes à vocation nationale. Le montant est majoré en 2012 par la subvention accordée par la DGSIP pour l étude lecture-réussite. 9

11 L activité des services et du réseau Informatique documentaire Vie du service Organisation du service L année 2012 a été marquée par la fusion des services Informatisation et Système d information et de publication, dans un objectif de meilleure synergie des projets et des équipes. La responsabilité de ce service fusionné a été assurée par le responsable de l ancien service SIP jusqu à la mi-juillet, date de son départ par suite d une demande de mise en disponibilité. Son successeur, nouvellement sorti de l Ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques, a été nommé au 1 er juillet. Au 31 décembre 2012, le nouveau service comprend donc neuf agents représentant 8,1 ETP, soit quatre issus de la filière bibliothèque (une bibliothécaire assistante spécialisée, deux bibliothécaires et un conservateur), quatre autres de la filière ITRF (une technicienne BAP F et trois ingénieurs d étude BAP E, à savoir un administrateur de systèmes d information et deux ingénieurs en développement et déploiement d applications) et une contractuelle sur un poste de la filière bibliothèque. Dans la perspective d une réinformatisation du réseau des bibliothèques de l Université de Toulouse et plus particulièrement de l adoption d un système unifiant la gestion des ressources papier et électronique, la fusion de ces deux services a tout son sens puisqu elle abolit la distinction entre les tâches d administration du SIGB et celles d administration des outils de gestion des ressources électroniques (SFX) et des interfaces de recherche (l outil de découverte Summon, notamment), ainsi que la distinction qui prévalait entre projets anciens et projets nouveaux. Toutefois la fusion de ces services, pour être pleinement efficace, doit encore s accompagner d un travail sur les fiches de poste des agents. Si un transfert de compétences a commencé en 2012 en prévision du départ à la retraite à l été 2013 de l administrateur de systèmes d information, un des objectifs de l année consistera à faire évoluer cette organisation de manière concertée dans le sens d un meilleur partage des connaissances et des compétences. Budget Les recettes, se sont élevées à ,35 en 2012 ; le montant prévu au budget primitif était de ,56. Les titrés comme prestation correspondent à la participation de l Abes au financement de la gestion du CR Sudoc-PS ( ; seuls avaient été inscrits au BP au titre des «Autres subventions») et au prix de la prestation réalisée par le SICD pour la réinformatisation de la bibliothèque de l Ecole nationale de l aviation civile (ENAC). Les ,35 correspondent quant à eux à la refacturation aux établissements de l abonnement au Service de référence virtuelle RefChatter/RefTracker, du coût de la participation au réseau Sudoc et de la maintenance du système de gestion Horizon, les restant étant la part réservée au service Informatique documentaire de leur dotation au SICD Réserves Prestations Produit activités annexes Ministère, crédits spécifiques Autres subventions TOTAL BP , , , , ,00 Recettes exécutées , , , , ,35 10

12 Les dépenses du budget exécuté 2012 du CR 4513, le centre de responsabilités correspondant aux activités du service Informatique documentaires, se sont élevées à ,90 ; les dépenses prévues au budget primitif étaient de ,56. Général Horizon Réinformatisation Sudoc-PS Sudoc Summon SRV SFX TOTAL BP , , , , , , , , ,56 Dépenses exécutées , , , , , , , , ,90 Cette différence s explique par le fait que certaines dépenses n ont pas été réalisées, notamment l achat d un nouveau serveur pour le catalogue public HIP, qui avait été budgété à hauteur de : de concert avec le Service numérique de l Université de Toulouse (SNUT, ex-ciut), préférence a été donnée à une migration de cette application sur un serveur virtuel installé sur un serveur physique implanté dans l infrastructure du SNUT, au sein du Pôle de services numériques (PSN) de l Université Toulouse-3. Ce ne sont donc que 2755,17 qui ont été payés au titre d une prestation de virtualisation des serveurs. A l inverse, le service a eu à faire face à certaines dépenses non anticipées à l automne 2011, comme le passage d une durée de dix à douze mois du contrat de la personne chargée d assister la responsable du Centre régional Sudoc-PS. Par ailleurs, une partie des dotations aux amortissements des serveurs, qui étaient jusque-là incluses dans le budget du CR 4511, celui des affaires générales, ont été payées sur le budget du CR 4513, et cela, par souci de cohérence, les serveurs concernés supportant des applications administrées par le service. Le budget 2012 offre donc une vue fidèle du coût de l informatique documentaire pour le réseau des bibliothèques de l Université de Toulouse (hors masse salariale des agents titulaires du service). A cet égard, on ne peut que rappeler le fait que l extension régulière depuis 2008 du périmètre logiciel du système d information du réseau (2008 : acquisition de licences d un outil de reporting ; 2009 : acquisition d un logiciel de type résolveur de lien ; 2011 : abonnement à un service de référence virtuel ; 2011 : abonnement à un outil de découverte) a obéré les finances du SICD. En effet, si l abonnement au service de référence virtuel fait l objet depuis le départ d une refacturation auprès des établissements du réseau, il n en va pas de même en ce qui concerne les autres applications. Or, la part de la dotation des SCD affectée à l informatique documentaire n a pas augmenté dans les mêmes proportions, ce qui pose très clairement la question de la pérennité du financement de ces applications 4 et, au-delà, du calcul d un coûtcible pour le futur système de gestion, qui, on le sait déjà, sera basé sur un abonnement annuel. Assistance aux bibliothèques du réseau L année 2012 a été marquée également par l entrée en service d un outil de type helpdesk ou «centre d assistance», que le SICD partage avec le SNUT. Ce helpdesk, basé sur une solution open source, OTRS, très largement diffusée dans le monde des entreprises comme en milieu académique, visait à : rationaliser l organisation du travail au sein du service par la régulation du flux des demandes, qui, jusque-là, arrivaient par téléphone ou par courriel : désormais, les agents sont en capacité de prioriser le traitement des demandes ; améliorer le traitement et le suivi des demandes : les «tickets» créés par les correspondants dans les bibliothèques du réseau sont visibles par tous les agents du service, ce qui permet d y répondre, même en cas d absence des personnes en charge des modules ou des outils concernés, et, surtout, les tickets restent ouverts jusqu à leur résolution définitive, ce qui garantit qu aucune demande ne peut être oubliée, y compris, d ailleurs, par la bibliothèque émettrice ; 4 L acquisition du résolveur de liens SFX et le paiement des trois premières années de maintenance devaient être financés sur le fonds d amorçage du PRES et la maintenance des années suivantes refacturées aux établissements utilisateurs de l outil, ce qui n a été pas le cas en 2012 et ne le sera pas davantage en

13 identifier de manière plus fine la nature des demandes transmises au service en vue d améliorer, le cas échéant, les procédures et supports de formation ; évaluer la charge de travail induite par le traitement de ses demandes. OTRS n a été déployé que progressivement dans le réseau, d abord à l Université Toulouse-2 le Mirail à partir de la seconde moitié de janvier, puis dans le reste du réseau à partir du mois de mars, ce qui signifie que les statistiques obtenues ne portent pas tout à fait sur une année normale de fonctionnement. Elles n en constituent pas moins un révélateur précieux de l activité du service Informatique documentaire, qui a ainsi reçu et traité, grâce à cet outil, 761 demandes en Sans surprise, ces 761 demandes proviennent principalement des trois universités toulousaines, l Université Toulouse-2 représentant à elle seule 40% des demandes, les universités Toulouse-3 et Toulouse-1 près de 20% chacune. Les autres établissements représentent pour leur part entre 1,6% (le CUFR Jean-François Champollion) et 6% (l INP) du total demandes, ce qui dans certains cas traduit une assez nette sous-utilisation du helpdesk au profit des outils plus traditionnels que sont le téléphone et le courriel. Les demandes concernent principalement Horizon comme en atteste le fait qu un peu plus de 70% des demandes ont été créées dans la «file» Horizon du helpdesk. Si une analyse qualitative des 170 premiers tickets créés corrobore globalement ce constat, elle offre également des résultats plus précis, qui font apparaître que : un peu plus de 30% des demandes ont pour objet le signalement d un problème, dont près de la moitié concerne des dossiers d usagers non importés ou comportant des erreurs à corriger ; près de 12% des demandes consistent en des demandes de fourniture de listes ou de statistiques ou d évolution fonctionnelle de l outil de reporting ; un peu moins de 9% des tickets créés sont des demandes de mises à jour des listes de diffusion ou relèvent, plus généralement, de l animation du réseau ; 7% des demandes sont des demandes de réservation de douchettes d inventaire et/ou de création de codes d inventaire. Si le temps de résolution des demandes est difficile à calculer, dans la mesure où les tickets restent souvent ouverts pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, après résolution du problème ou prise en compte de la demande, il est possible de mesurer la réactivité du service Informatique documentaire en évaluant le temps écoulé entre le moment de la création du ticket et celui de la création de la première réponse. Cet intervalle est en moyenne de deux jours, avec un temps de réponse qui est même inférieur à la demi-journée pour les messages de niveau 5, les plus urgents, qui correspondent dans les règles de fonctionnement du service à une situation bloquante («panne» du catalogue, interruption du prêt, etc.). Sans doute serait-il possible, en révisant cette nomenclature et en engageant les établissements du réseau à utiliser les différents niveaux d alerte à leur disposition (le niveau 3, niveau par défaut, concentre plus de 79% des demandes), de proposer des temps de réponse garantis, ce qui constituerait une piste d amélioration intéressante. Avant cela, d autres pistes, plus aisées et plus rapides à mettre en œuvre, devront être explorées en 2013 pour favoriser la diffusion du helpdesk, qui reste inégale suivant les établissements : amélioration du formulaire de saisie côté demandeur avec la possibilité de mettre en copie un collègue, élargissement du nombre de personnes utilisatrices pour répondre aux besoins des petits établissements, élaboration d un support de formation, etc. Infrastructure informatique Changements de serveurs : Les opérations initiées à la fin de l année 2011 avec le changement du serveur supportant la base de données Horizon et son installation dans l infrastructure du SNUT, ont été poursuivies en 2012 avec l installation dans cette même infrastructure du serveur Déméter, utilisé notamment pour la bibliothèque numérique et le moissonneur d archives ouvertes, et la migration sur des machines virtuelles sous distribution Linux du résolveur de liens SFX et de l opac HIP. A la fin de 12

14 l année 2012, il ne reste plus qu un seul serveur de production, un serveur Windows utilisé pour l outil de reporting, dans l infrastructure de PSN. Le rapatriement de nos applications dans l infrastructure du SNUT devrait donc être achevé en 2013, probablement par une dernière opération de virtualisation. Comme précédemment signalé, ces opérations ont permis au SICD de réaliser de substantielles économies, mais aussi de garantir un niveau de sécurité plus important pour nos applications, surtout rapporté à la baisse constante de la qualité des services offerts par le PSN observée au cours des derniers mois. Par-dessus tout, ces opérations ont contribué à renforcer de manière plus étroite encore la collaboration nouée avec le SNUT dans le cadre du Système de gestion de cartes (SGC) ou de l import des adresses mail institutionnelles de l annuaire UNR, et, ce faisant, à faire du SICD et du SNUT deux véritables partenaires au sein du PRES Université de Toulouse ; Migration des boites mail : les boites mail des agents du SICD ont été migrées au cours de l année du serveur Pégase vers le système de messagerie du BUT ; Système de gestion de cartes : les informaticiens du service ont participé avec le SNUT et les DSI des établissements à l élaboration du CCTP pour le nouveau marché des cartes MUT. Les réponses n ayant pas été jugées satisfaisantes, le marché a été déclaré infructueux. Un nouveau CCTP sera rédigé en 2013, à la rédaction duquel le service sera encore associé. Système de gestion Horizon Extension du réseau Mines Albi Décidée fin 2010, conduite en 2011, l opération de réinformatisation du centre de documentation de l Ecole des mines d Albi-Carmaux s est achevée en janvier 2012 avec l ouverture du prêt, grâce à l appui de l administratrice de données de circulation du SCD du CUFR Jean-François Champollion. ENAC L informatisation de la bibliothèque de l ENAC s est achevée en La dernière phase comprenait l accompagnement en amont pour la création de lot d exemplaires multiples directement en base Horizon : l opération a été menée par SirsiDynix en avril. Les paramétrages définitifs des règles de prêt ont été finalisés lors du premier semestre. En juin 2012 a eu lieu l installation d Infomél et les imports de fichiers lecteurs de l ENAC, selon une procédure spécifique, l ENAC ne versant pas ses données usagers dans le SGC du PRES. L ouverture du prêt a eu lieu comme prévu en juillet Après quelques traitements supplémentaires nécessaires (procédure d import, gestion des «prêts promo»), dus à l intégration de multiples promotions d étudiants tout au long de l année, la phase finale de l accompagnement des nouveaux acteurs ENAC dans le réseau (suivi des présentations réseau, dernières sessions du plan de formation) s est poursuivie jusqu à fin En 2013, l ENAC intègrera le module bulletinage. Gestion courante Administration générale Changement de version : l année 2012 a été synonyme pour Horizon, ainsi que pour HIP, le catalogue public, d un changement de version et en l occurrence, d un passage, pour le premier nommé, de la version 7.4 à la version 7.5, dont l un des principaux atouts est sa compatibilité avec le système d exploitation Windows 7. Ce changement de version, qui n a nécessité qu une journée d interruption du service, est intervenu le 13 juillet. 13

Introduction à l enquête 2012 «Organisation fonctionnelle des équipes». ADBU

Introduction à l enquête 2012 «Organisation fonctionnelle des équipes». ADBU Introduction à l enquête 2012 «Organisation fonctionnelle des équipes». ADBU NB : les notes font référence au diaporama de synthèse de l enquête en ligne sur le site de l'adbu Comment les SCD tentent-ils

Plus en détail

CATALOGUE DE SERVICES DE LA DIRECTION DU SYSTEME D INFORMATION DE L UNIVERSITE DE LIMOGES

CATALOGUE DE SERVICES DE LA DIRECTION DU SYSTEME D INFORMATION DE L UNIVERSITE DE LIMOGES CATALOGUE DE SERVICES DE LA DIRECTION DU SYSTEME D INFORMATION DE L UNIVERSITE DE LIMOGES Sommaire Fiche 1 : Gestion des identités : annuaires et authentification Fiche 2 : Connectez-vous en toute sécurité

Plus en détail

Solution documentaire globale. Présentation du 14 janvier 2010

Solution documentaire globale. Présentation du 14 janvier 2010 Cadic Intégrale Solution documentaire globale 1 Cadic SA et ses activités Société française, créée en 1986, éditeur de Siège : 146 rue Montmartre 75002 PARIS Domaine d activité : Information Documentation

Plus en détail

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance Synthèse rédigée par Raymond Bérard, directeur de l ABES, à partir du dossier de candidature d ISTEX aux Initiatives d excellence et des réunions

Plus en détail

Point d actualité numérique des bibliothèques de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Point d actualité numérique des bibliothèques de l Enseignement supérieur et de la Recherche 14 e Journées des pôles associés et de la coopération Point d actualité numérique des bibliothèques de l Enseignement supérieur et de la Recherche MESR - Mission de l'information scientifique et technique

Plus en détail

Rapport d activite 2013 INTRODUCTION... 2 DESCRIPTION DU CR... 2

Rapport d activite 2013 INTRODUCTION... 2 DESCRIPTION DU CR... 2 1 CR 67 : PACA / Nice Rapport d activite 2013 INTRODUCTION... 2 DESCRIPTION DU CR... 2 Le CR en 2013... 2 Ressources humaines du CR... 2 Entrées/sorties du réseau... 2 Suite du re-conventionnement... 3

Plus en détail

Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus

Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus 2 Le groupe Divalto, Solutions de gestion Catalyseur de performance Créé en 1982, le groupe Divalto propose des solutions de gestion

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Acquisition d un logiciel de gestion et de recherches documentaires

CAHIER DES CHARGES. Acquisition d un logiciel de gestion et de recherches documentaires CAHIER DES CHARGES Acquisition d un logiciel de gestion et de recherches documentaires 09 Septembre 2014 Fédération Française de Handball 62 rue Gabriel Péri 94250 Gentilly [1] Table des matières I. Présentation

Plus en détail

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

Le réseau informatique des bibliothèques du Nord (RIBINO)

Le réseau informatique des bibliothèques du Nord (RIBINO) COMMUNAUTE DE COMMUNES DU NORD DE LA MARTINIQUE Département Informatique Le réseau informatique des bibliothèques du Nord (RIBINO) Référence : DI/PROJ/2010/2 Rédigé par : Corinne GRANVILLE Date : 17 Mars

Plus en détail

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Ministère de la Culture et de la Communication Direction générale des médias et des industries culturelles Service du livre et de

Plus en détail

SERVICE RÉFÉRENCE et FORMATION DES PUBLICS

SERVICE RÉFÉRENCE et FORMATION DES PUBLICS SERVICE RÉFÉRENCE et FORMATION DES PUBLICS CATALOGUE DES FORMATIONS DOCUMENTAIRES Les formations intégrées au cursus étudiant Les séances sont organisées dans le cadre du cursus étudiant à la demande des

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Marché à Procédure adaptée. Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr

Marché à Procédure adaptée. Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr Marché à Procédure adaptée Passé en application de l article 28 du code des marchés publics Tierce maintenance applicative pour le portail web www.debatpublic.fr CNDP/ 03 /2015 Cahier des clauses techniques

Plus en détail

Les documents primaires / Les documents secondaires

Les documents primaires / Les documents secondaires Les documents primaires / Les documents secondaires L information est la «matière première». Il existe plusieurs catégories pour décrire les canaux d information (les documents) : - Les documents primaires

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/JF/FG/DCPSL/N 14-04 Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : ADMINISTRATEUR DE BASES DE DONNEES ET SITE

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE 2 Projet organisation administrative et technique > Sommaire Sommaire PREAMBULE POURQUOI? Les objectifs

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

La gestion globale des contenus d entreprise

La gestion globale des contenus d entreprise Gonzague Chastenet de Géry La gestion globale des contenus d entreprise Le projet ECM, une nouvelle approche de la gestion de l information é d i t i o n s Les Editions de l ADBS publient des ouvrages

Plus en détail

Système d Information du CNRST - SIC -

Système d Information du CNRST - SIC - 1 Contre National pour la Recherche Scientifique et Technique Système d Information du CNRST - SIC - Nabil Talhaoui Service système d information talhaoui@cnrst.ma 2 Plan Introduction Projet SIC : Contexte

Plus en détail

Remplacement du système de contrôle d accès de l Enssat

Remplacement du système de contrôle d accès de l Enssat Remplacement du système de contrôle d accès de l Enssat Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Dossier 0955 W ENSSAT 17 juin 2009 Page 1/8 Table des matières I. Présentation de l environnement...

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE Maître d'ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE - URBANISME - FOURNITURE ET DEPLOIEMENT D UN LOGICIEL D INSTRUCTION DES DOCUMENTS D URBANISME CAHIER DES CLAUSES techniques OCTOBRE 2012

Plus en détail

Archives ouvertes : les enjeux dans les politiques d établissement et les projets internationaux

Archives ouvertes : les enjeux dans les politiques d établissement et les projets internationaux Archives ouvertes : les enjeux dans les politiques d établissement et les projets internationaux Bruno BOISSAVIT, Anne SLOMOVICI Séminaire MSH : Les archives ouvertes et HAL-SHS 13 Mars 2014 MSH Val de

Plus en détail

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France en 12 diapos 1 La Bibliothèque nationale de France Missions Collecte du dépôt légal (livres, revues et Internet français) Valorisation

Plus en détail

Mettre en place et piloter un intranet avec SharePoint

Mettre en place et piloter un intranet avec SharePoint Mettre en place et piloter un intranet avec SharePoint Travail collaboratif, gestion documentaire et publication Jean-François FUSTEC Table des matières 1 Chapitre 1 Introduction A. Préliminaires............................................................

Plus en détail

SOMMAIRE. Savoir utiliser les services de l'ent Outils collaboratifs

SOMMAIRE. Savoir utiliser les services de l'ent Outils collaboratifs Savoir utiliser les services de l'ent Outils collaboratifs Outils collaboratifs. Gérer les groupes 2. Gérer les espaces collaboratifs de travail (rubriques) 3. Connaître les droits assignés aux différents

Plus en détail

Comité de pilotage du système d information de l enseignement supérieur et de la recherche

Comité de pilotage du système d information de l enseignement supérieur et de la recherche Comité de pilotage du système d information de l enseignement supérieur et de la recherche Compte-rendu et relevé de conclusions de la séance du 19 novembre 2009. Sous la co-présidence de M. Eric Piozin,

Plus en détail

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017 Service des bibliothèques et archives Plan stratégique 2015-2017 Horizon 2017 Mise en contexte L environnement dans lequel évoluent les bibliothèques universitaires est en mutation depuis plusieurs années.

Plus en détail

Définition. Caractéristiques

Définition. Caractéristiques REPENSER LA PRESENTATION DU BUDGET : UNE NOMENCLATURE STRATEGIQUE Le budget des collectivités de plus de 3 500 habitants peut être présenté par nature et par fonction. La nomenclature fonctionnelle permet

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES Direction Générale des Services Marie-Hélène RENSON- LENOBLE Directrice Générale des services Tel 01 49 45 28 11 Fax 01 49 45 29 91 Mail : marie-helene.renson-lenoble@supmeca.fr MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES

Plus en détail

Memento de la recherche documentaire en santé

Memento de la recherche documentaire en santé Memento de la recherche documentaire en santé Optimiser ses recherches - Se procurer les documents Rédiger sa bibliographie 1. QUELQUES CONSEILS DE METHODE Avant toute chose, bien choisir ses mots-clés

Plus en détail

Numérique. Mon Université. www.univ-paris-diderot.fr

Numérique. Mon Université. www.univ-paris-diderot.fr 9 Mon Université Numérique L université Paris Diderot met à votre disposition un Environnement Numérique de Travail appelé «Portail ENT». Il vous donne accès, via un point d'entrée unique et sécurisé,

Plus en détail

Master Santé publique

Master Santé publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Santé publique Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Université Fédérale de Toulouse - Médiad Oc Maison de la Recherche et de la Valorisation- 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE Cedex 09 Tél :

Université Fédérale de Toulouse - Médiad Oc Maison de la Recherche et de la Valorisation- 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE Cedex 09 Tél : 2015-2016 Conférences "Mardis des bibliothèques" Université Fédérale de Toulouse - Médiad Oc Maison de la Recherche et de la Valorisation- 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE Cedex 09 Tél : 05.62.25.00.80

Plus en détail

La GMAO, au cœur de la performance technique des Hospices Civils de Lyon

La GMAO, au cœur de la performance technique des Hospices Civils de Lyon Visite de site : Retour d expérience La GMAO, au cœur de la performance technique des Hospices Civils de Lyon Dix ans après le lancement d un vaste «Projet maintenance», les HCL (Hospices Civils de Lyon)

Plus en détail

Les nouveaux sites documentaires de l IRD

Les nouveaux sites documentaires de l IRD Les nouveaux sites documentaires de l IRD Nouvel Horizon, nouvel intranet, nouveaux Netvibes - IRD France Sud - Logo d après Clipart-fr et Freepik.com De quoi allons nous parler? Les sites de la Documentation

Plus en détail

Fourniture d un outil de gestion du courrier électronique pour les sites internet de la Documentation Française

Fourniture d un outil de gestion du courrier électronique pour les sites internet de la Documentation Française Fourniture d un outil de gestion du courrier électronique pour les sites internet de la Documentation Française Cahier des Clauses Techniques Particulières 1 Préambule L objet du présent appel d offres

Plus en détail

Etude de cas sur Le réseau universitaire en Tunisie

Etude de cas sur Le réseau universitaire en Tunisie recherche et d éducation en Afrique (AFUNET), Genève, 25-27 septembre 2005. Etude de cas sur Le réseau universitaire en Tunisie Septembre 2005 Préparé par ELEUCHI Nawfel webmaster@univ7nc.rnu.tn Université

Plus en détail

Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle»

Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle» Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle» de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) RFI-2013-09 Demande d information Page 1/9 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) Socle de Ged-Archivage SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 2. PÉRIMÈTRE DE L INFORMATION...

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Négociation Elsevier : un accord est signé

Négociation Elsevier : un accord est signé Négociation Elsevier : un accord est signé A la date du 31 janvier 2014, le consortium Couperin en charge de la négociation pour l'abonnement à la Freedom collection, l'agence Bibliographique de l'enseignement

Plus en détail

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Retours des entretiens téléphoniques 1. Présentation du contexte : Atout Métiers LR Offre de formation L association

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF SOMMAIRE PREAMBULE P. 4 DISPOSITIONS GENERALES : I. Généralités P. 05 I.1. Définition de la classification P. 05 I.2. Relation classification emploi P. 05 I.3.

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

Rapport technique n 8 :

Rapport technique n 8 : Modernisation de l action publique Groupe de travail interministériel sur les agences et opérateurs de l Etat Rapport technique n 8 : L'appui des têtes de réseau interministérielles en matière de fonctions

Plus en détail

Ressources. APIE Agence du patrimoine immatériel de l état. La comptabilisation des logiciels et bases de données. l immatériel. Pour agir.

Ressources. APIE Agence du patrimoine immatériel de l état. La comptabilisation des logiciels et bases de données. l immatériel. Pour agir. Ressources de l immatériel APIE Agence du patrimoine immatériel de l état La comptabilisation des logiciels et bases de données En bref L administration consacre des moyens financiers et humains considérables

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS) de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Atelier " Gestion des Configurations et CMDB "

Atelier  Gestion des Configurations et CMDB Atelier " Gestion des Configurations et CMDB " Président de séance : François MALISSART Mercredi 7 mars 2007 (Nantes) Bienvenue... Le thème : La Gestion des Configurations et la CMDB Le principe : Échanger

Plus en détail

Je catalogue, tu FRBRises, il/elle googlise. L évolution des catalogues et les bibliothécaires Vendredi 29 mars 2013 Manufacture des tabacs

Je catalogue, tu FRBRises, il/elle googlise. L évolution des catalogues et les bibliothécaires Vendredi 29 mars 2013 Manufacture des tabacs Je catalogue, tu FRBRises, il/elle googlise. L évolution des catalogues et les bibliothécaires Vendredi 29 mars 2013 Manufacture des tabacs Journée organisée par le CRFCB Midi-Pyrénées / Languedoc-Roussillon

Plus en détail

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil Développement Croissance Développement Productivité Investissement Environnement Ouverture B.I.Conseil Nous sommes Microsoft Business Solutions Partner, ce qui nous permet de travailler en étroite collaboration

Plus en détail

Synthèse du «Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail» A l attention du Premier degré (doc réalisé par Les MATICE 76)

Synthèse du «Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail» A l attention du Premier degré (doc réalisé par Les MATICE 76) Synthèse du «Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail» A l attention du Premier degré (doc réalisé par Les MATICE 76) 1. Qu est-ce que le SDET : schéma directeur des espaces numériques de travail?

Plus en détail

PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DU GOUVERNEMENT

PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DU GOUVERNEMENT PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DU GOUVERNEMENT Renouvellement de l outil de gestion des listes de diffusion de la Documentation française Pour en savoir plus, contacter Sur les aspects administratifs

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS INFORMATIQUES

MARCHE DE PRESTATIONS INFORMATIQUES MARCHE DE PRESTATIONS INFORMATIQUES Marché n 2011-003 Midi-Pyrénées Innovation Agence régionale de l innovation 9-11 rue Matabiau BP 78534 31685 Toulouse Cedex Objet de la consultation : Renouvellement

Plus en détail

Introduction 3. GIMI Gestion des demandes d intervention 5

Introduction 3. GIMI Gestion des demandes d intervention 5 SOMMAIRE Gestion Help Desk de - parc Service Desk Introduction 3 GIMI Gestion des demandes d intervention 5 1 Schéma de principe et description des rôles 6 2 Principe de fonctionnement 8 Interface Demandeur

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC)

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) SOMMAIRE (1/3) ENJEUX DE L INFORMATIQUE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 1. Depuis quand un programme de convergence informatique

Plus en détail

Licence professionnelle Bibliothécaire

Licence professionnelle Bibliothécaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Bibliothécaire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Référencement dans des bases de données

Référencement dans des bases de données Marketing Site web du guide des ressources pour l édition de revues numériques Coordination : Ghislaine Chartron et Jean-Michel Salaun Doctorant en science de l'information La création numérique, ou la

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique. améliore la performance globale

Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique. améliore la performance globale Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique améliore la performance globale Des processus automatisés Travail isolé ou processus de groupe : où en êtes-vous? Le travail en équipe a toujours

Plus en détail

Le projet de système de gestion de bibliothèque mutualisé de l Abes

Le projet de système de gestion de bibliothèque mutualisé de l Abes Le projet de système de gestion de bibliothèque mutualisé de l Abes Jean Bernon Agence bibliographique de l enseignement supérieur (Abes) bernon@abes.fr Jean Bernon a été conservateur en bibliothèque publique

Plus en détail

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Utilisation du logigramme d activité dans un projet informatique, pour simuler les compétences futures, et évaluer la charge de travail. WWW.ANACT.FR OUTIL DE SIMULATION

Plus en détail

Description de l entreprise DG

Description de l entreprise DG DG Description de l entreprise DG DG est une entreprise d envergure nationale implantée dans le domaine de la domotique. Créée en 1988 par William Portes, elle compte aujourd'hui une centaine d'employés.

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE Service d Administration de la Recherche

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE Service d Administration de la Recherche UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE Service d Administration de la Recherche Conseil Scientifique Commission des publications Demande au CS de crédits de publication d ouvrages NOTE EXPLICATIVE

Plus en détail

Le signalement des acquisitions numériques à l échelle nationale Le rôle du hub de métadonnées scénarios et prototype

Le signalement des acquisitions numériques à l échelle nationale Le rôle du hub de métadonnées scénarios et prototype Le signalement des acquisitions numériques à l échelle nationale Le rôle du hub de métadonnées scénarios et prototype Raymond BERARD, directeur de l ABES 0 Sommaire 1. La genèse du projet 2. Etude de faisabilité

Plus en détail

Plan d assurance qualité

Plan d assurance qualité Plan d assurance qualité Exemple de PAQ C3rb Informatique PLAN D ASSURANCE QUALITE (PAQ) C3RB - XXX 2014 Date 22 mai 2014 Version 1 Rédacteur C3rb Informatique SOMMAIRE 1. Suivi des modifications de ce

Plus en détail

Proposer de nouveaux services aux Levalloisiens. Des ressources numériques, accessibles à distance. http://mediatheque.ville-levallois.

Proposer de nouveaux services aux Levalloisiens. Des ressources numériques, accessibles à distance. http://mediatheque.ville-levallois. La Médiathèque virtuelle ou la 2 ème Médiathèque Objectifs et enjeux Proposer de nouveaux services aux Levalloisiens Une Médiathèque ouverte 7j/7, 24h/24 Un catalogue enrichi Des ressources numériques,

Plus en détail

RESPONSABLE DE LA DOCUMENTATION DU CONSEIL GENERAL

RESPONSABLE DE LA DOCUMENTATION DU CONSEIL GENERAL Direction des Ressources humaines RESPONSABLE DOCUMENTALISTE J RESPONSABLE DE LA DOCUMENTATION DU CONSEIL GENERAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Service : Documentation Poste de rattachement

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé de valorisation des ressources documentaires de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales Charles

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Banque - Conseiller clientèle particulier de l Université d'avignon et des Pays de Vaucluse Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Table des matières détaillée

Table des matières détaillée Michel Roberge. La gestion intégrée des documents (GID) en format papier et technologiques : documents administratifs, documents d'archives, documentation de référence. Québec : Éditions Michel Roberge,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AUX CENTRES REGIONAUX DU SUDOC-PS N ANNEE-ILN-CR

CONVENTION RELATIVE AUX CENTRES REGIONAUX DU SUDOC-PS N ANNEE-ILN-CR CONVENTION RELATIVE AUX CENTRES REGIONAUX DU SUDOC-PS N ANNEE-ILN-CR ENTRE LES SOUSSIGNES L Agence bibliographique de l enseignement supérieur, Etablissement public national à caractère administratif,

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA. 9 ème FED

PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA. 9 ème FED PROJET D APPUI A L ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L OHADA 9 ème FED TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN DEVELOPPEUR PHP/MySQL POUR LA REALISATION D UNE PLATEFORME DE GESTION DES ACTIVITES DE FORMATION

Plus en détail

Intervention de Christophe Pallez, Directeur de la Bibliothèque de l Assemblée Nationale

Intervention de Christophe Pallez, Directeur de la Bibliothèque de l Assemblée Nationale Echanges autour des attentes et projets des participants, animés par Aline Girard, BnF, et Jean-Emile Tosello-Bancal, Bibliothèque Cujas Retranscription des prises de notes et des enregistrements sonores

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maîtrise de l'énergie et environnement de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne

Plus en détail

SpringerLink La Connaissance est importante. Choisissez SpringerLink.

SpringerLink La Connaissance est importante. Choisissez SpringerLink. Knowledge Matters. Choose SpringerLink SpringerLink La Connaissance est importante. Choisissez SpringerLink. A la pointe de la Recherche scientifique mondiale La Collection de contenus STM en ligne la

Plus en détail

Le projet SIST. Internet et Grilles de calculs en Afrique Agropolis- Montpellier 10-12 Décembre 2007

Le projet SIST. Internet et Grilles de calculs en Afrique Agropolis- Montpellier 10-12 Décembre 2007 Le projet SIST Internet et Grilles de calculs en Afrique Agropolis- Montpellier 10-12 Décembre 2007 Le projet SIST Le projet du fonds de solidarité prioritaire (FSP) SIST (Système d Information Scientifique

Plus en détail

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Depuis 2008, l Etablissement assure la mise en place du plateau collaboratif d échange Intranet/Internet

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études Le diplômé peut occuper un des métiers suivants : Ingénieur d affaires avant-vente Ingénieurs d étude Consultant ingénieur informatique Ingénieur informatique études / développement

Plus en détail

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon Édito L année 2014 a constitué pour le Centre de gestion du Rhône et de la Métropole de Lyon une année forte d évolutions et de renouvellement avec en parallèle la poursuite des nombreuses activités qui

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS 1. Présentation générale 1.1 Identification de la structure 1.2 Objet du

Plus en détail

DECRETS. Section 1 Recrutement et promotion. Section 2 Stage, titularisation et avancement. 12 Moharram 1429 20 janvier 2008

DECRETS. Section 1 Recrutement et promotion. Section 2 Stage, titularisation et avancement. 12 Moharram 1429 20 janvier 2008 12 Moharram 1429 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 03 3 DECRETS Décret exécutif n 08-04 du 11 Moharram 1429 correspondant au 19 janvier 2008 portant statut particulier des fonctionnaires appartenant

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail