Conférence de la CSFP et de la Table Ronde sur le thème «Innovations dans la formation professionnelle» 11 septembre 2012, Berne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence de la CSFP et de la Table Ronde sur le thème «Innovations dans la formation professionnelle» 11 septembre 2012, Berne"

Transcription

1 Conférence de la CSFP et de la Table Ronde sur le thème «Innovations dans la formation professionnelle» 11 septembre 12, Berne Attentes par rapport à la formation professionnelle initiale en deux ans d aide en soins et accompagnement (ASA) Urs Sieber Attentes par rapport à la nouvelle profession Données relatives à la 1 re phase pilote Début de la formation Données relatives à la 1 re phase pilote Après la formation Conclusions provisoires Thèmes 2 Attentes par rapport à la nouvelle profession 1

2 Attentes Aargauer Zeitung, 13 août 1 Cette nouvelle offre fait pour ainsi dire d une pierre deux coups : d une part, elle ouvre à des jeunes au bagage scolaire restreint une nouvelle perspective professionnelle et, d autre part, elle peut contribuer à atténuer la pénurie de personnel qui se profile dans le domaine de la santé. Certes, tous les problèmes liés à ce manque prévisible d effectifs ne seront pas résolus en un tournemain, comme le précise Susanne Hochuli. [ ] 4 Groupe cible et potentiel de recrutement La formation initiale en deux ans conduisant à une AFP santé social s adresse à des personnes douées d intuition et d empathie et montrant intérêt, tolérance et ouverture face aux autres et à leurs valeurs. Elles doivent être prêtes à mener une réflexion sur leurs propres comportements et valeurs et sont à même de se faire comprendre par oral et par écrit dans l une des langues nationales. Jeunes au sortir de l école obligatoire Adultes Personnes possédant une expérience pratique de plusieurs années dans des institutions de la santé et du social 5 Attentes du domaine de la santé par rapport à la nouvelle formation d ASA Remplacement de la formation d aide-soignante dans le domaine hospitalier le secteur du long séjour les services d aide et de soins à domicile 6 2

3 Attentes du domaine de la santé par rapport à la nouvelle formation d ASA La mise en œuvre des politiques de la santé et du 3 e âge exigent de garantir la prise en charge des personnes âgées notamment. Pour ce faire, il est impératif de recruter du personnel de tous niveaux de formation. Etant donné la diminution du nombre de jeunes en fin de scolarité obligatoire, le secteur de la santé doit s ouvrir à ceux d entre eux qui ont des compétences pratiques et qui sont en mesure d accomplir une formation initiale de deux ans. Cette option doit également s adresser aux adultes avec, dans leur cas, la possibilité de faire valider des prestations antérieures. Une formation initiale en deux ans permet aux personnes qui souhaitent réintégrer le monde du travail de le faire de façon aisée. 7 Potentiel d avenir Estimation des effectifs supplémentaires nécessaires à l horizon (en comparaison avec 6), par niveau de formation et type d institution Hôpitaux EMS Service d aide et de soins à domicile Source : OFFT 1 université degré tertiaire (non universitaire) degré secondaire II niveau assistance sans formation Introduction de la formation d ASA 1 1 re phase pilote Canton d Argovie 11 2 e phase pilote Cantons de Berne, Bâle-Campagne, Bâle-Ville, Lucerne, Zurich, Schaffhouse, Argovie, Neuchâtel et Jura 12 Introduction dans toute la Suisse (à l exception Cantons Glaris et Valais) 9 3

4 Données relatives à la 1 re phase pilote Début de la formation (Canton d Argovie) Pyramide des âges ASA 1 ASA >24 >3 Nationalité 4 ASA 1 ASA

5 Fin de la scolarité obligatoire 6 ASA 1 ASA Autre Ecole moyenne Ecole secondaire Année transitoire Petite classe Estimation des conditions d apprentissage après la période d essai 4 ASA 1 ASA Ont tendance à avoir des Correspondance entre les Atteignent les prestations Ne remplissent pas les facilités conditions d'apprentissage demandées uniquement conditons d'apprentissage et le niveau d'exigences avec un soutien Reflets de la pratique (de la formation) Grande motivation à suivre la formation Ouverture face à la nouveauté Hautes compétences sociales Expériences préalables souvent négatives en matière d apprentissage Capacité d assimilation pratique très rapide Fierté devant leurs propres prestations Cohésion des groupes, soutien mutuel 15 5

6 Reflets de la pratique (de la formation) Déficits au plan linguistique (expression écrite et orale) Peu de prise de conscience de leurs propres stratégies d apprentissage Capacité de réflexion limitée Faculté de concentration fluctuante Respect des consignes et des normes nécessitant davantage de contrôle et de feedback 16 Conséquences sur la pratique (de la formation) Défis nouveaux pour les formatrices et formateurs Prise en compte dans le plan des postes inégale au cours du premier semestre Exigences en termes d accompagnement de l apprentissage à préciser au fil du temps Forte motivation nécessaire pour apprendre Les ASA en formation établissent d excellentes relations avec les résidantes et résidants! 17 Données relatives à la 1 re phase pilote Après la formation (Canton d Argovie) 6

7 Activité dès la fin de l apprentissage Emploi en tant qu ASA Autre Formation d ASSC Encore incertain 23% 49% 13% 15% Source: OdA GS AG 19 Emploi d ASA après la formation Emploi au sein de l établissement formateur Emploi dans un autre établissement 15% 85% Source: OdA GS AG Recherche d emploi en tant qu ASA après la formation n a pas été difficile a été difficile 5% 5% Source: OdA GS AG 21 7

8 Activité envisagée 5 ans plus tard Emploi en tant qu ASA Activité en tant qu ASSC Activité dans un autre domaine que la santé Autre profession dans le domaine de la santé Activité en tant qu infirmière diplômée ES 23% 11% 27% 14% 25% Source: OdA GS AG 22 Type d établissement employeur Hôpital de soins aigus EMS Clinique psychiatrique % Clinique de réadaptation Service d aide et de soins à domicile % Autre 5% 5% 21% 69% Source: OdA GS AG 23 Conclusions provisoires 8

9 Position de l ASA dans la composition des équipes soignantes par niveau de qualification Premières tendances Forte demande dans le secteur du long séjour Situations relativement aisées à saisir dans leur ensemble Compétences requises : priorité à l accompagnement Composition des équipes : 3% de personnel soignant diplômé, 3% de personnel avec CFC (ASSC), 4% de personnel d assistance (ASA), (aucun personnel sans formation) Demande moins élevée dans le domaine hospitalier Situations complexes Compétences requises : priorité aux interventions de soins Composition des équipes : 6% de personnel soignant diplômé, 3% de personnel avec CFC (ASSC), 1% de personnel d assistance (ASA) Pas encore d expériences dans le domaine de l aide et des soins à domicile 25 Exemple de composition d équipe dans une institution du long séjour Aperçu des conclusions de contrats AG BE BS/BL FR GE GL GR JU Z.CH* SG** SH TG VD VS ZH Pas de données disponibles des cantons de Neuchâtel, Soleure et Tessin * Contient les cantons de Lucerne, Nidwald, Obwald, Schwyz, Uri, Zoug ** Contient les cantons d Appenzell Rhodes extérieurs, Appenzell Rhodes intérieurs, Saint Gall 9

10 Je vous remercie de votre attention! Urs Sieber Secrétaire général de l OdASanté odasante.ch / gesundheitsberufe.ch Données concernant l OdASanté Création de l OdASanté: 12 mai 5 Organisations nationales suisses d employeurs institutionnels H+ Les Hôpitaux de Suisse CURAVIVA Association des homes et institutions sociales suisses ASSASD Association suisse des services d aide et de soins à domicile Organisation des autorités sanitaires cantonales Conférence suisse des directrices et directeurs cantonaux de la santé (CDS) Organisations cantonales du monde du travail en santé 29 Stratégie 15 Vision de l OdASanté Afin de garantir une prise en charge sanitaire intégrée de qualité dans tous les domaines, le secteur de la santé dispose d effectifs suffisants en personnel spécialisé, bénéficiant de la formation et du perfectionnement nécessaires pour répondre aux besoins. A l avenir, les besoins en personnel de santé seront essentiellement couverts par des professionnels formés en Suisse. 3 1

11 Système suisse de formation en santé Soins et accompagnement 11

Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention nationale pour le secteur principal de la construction en Suisse

Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention nationale pour le secteur principal de la construction en Suisse Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention nationale pour le secteur principal de la construction en Suisse Remise en vigueur et modification du 15 janvier 2013 Le Conseil

Plus en détail

Impôts, transferts et revenus en Suisse

Impôts, transferts et revenus en Suisse Actualisation et élargissement de l étude Couverture du minimum vital dans le fédéralisme en Suisse Impôts, transferts et revenus en Suisse Caroline Knupfer, CSIAS, Berne Oliver Bieri, Interface Politikstudien,

Plus en détail

1. LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN SUISSE

1. LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN SUISSE 1. LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN SUISSE 1.1 Le déroulement du choix professionnel 1.1.1 Les possibilités de passage au degré secondaire II 1.1.2 Le choix d une profession 1.1.3 Itinéraire du choix professionnel

Plus en détail

Motivation, calendrier et moyens d aide alloués pour les travaux d introduction

Motivation, calendrier et moyens d aide alloués pour les travaux d introduction Motivation, calendrier et moyens d aide alloués pour les travaux d introduction 27 octobre 2015 Christoph Käser Sommaire 1. Motivation 2. Calendrier 3. Moyens d aide 2 1 Le système cadastral suisse Le

Plus en détail

Cours. Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire

Cours. Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire Cours Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire Situation du cours Outils de recherche d emploi Programme d études Intégration socioprofessionnelle Dimension Choix professionnel

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale d employée de commerce/employé de commerce avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 26 septembre 2011 (état le 1 er janvier 2015) Employée

Plus en détail

Priorités. du conseil interprofessionnel pour la formation

Priorités. du conseil interprofessionnel pour la formation Priorités du conseil interprofessionnel pour la formation CIF 2012 avant-propos Genève, le système de la formation professionnelle se fonde A sur le partenariat entre l état et les associations professionnelles

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale de termineuse en habillage horloger/termineur en habillage horloger 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 15 décembre 2010 49706 Termineuse

Plus en détail

Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012

Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012 Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012 Version brève du rapport comparatif national Mars 2014, version 1.0 Résumé du rapport comparatif national, mesure 2012 Sommaire 1. Contexte... 3

Plus en détail

Madame, Monsieur, Stage de type 1 : stage de découverte et d initiation

Madame, Monsieur, Stage de type 1 : stage de découverte et d initiation 5648 14/03/2016 Mise à jour de certaines dispositions reprises dans la circulaire 5038 du 22/10/2014 concernant l organisation des visites et stages dans l enseignement secondaire ordinaire et spécialisé

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) du 28 septembre 2010 51104 Aide-carreleuse AFP/Aide-carreleur AFP Plattenlegerpraktikerin

Plus en détail

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)»

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» SG CDAS / mars 2015 Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» du 12 septembre 2011 Traduction en français

Plus en détail

LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D EXECUTION DES PEINES ET DES MESURES. Recommandation. du 25 septembre 2008

LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D EXECUTION DES PEINES ET DES MESURES. Recommandation. du 25 septembre 2008 L A C O N F E R E N C E L A T I N E D E S C H E F S D E S D E P A R T E M E N T S D E J U S T I C E E T P O L I C E ( C L D J P ) LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Téléconseiller(ère) Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Téléconseiller(ère) Dossier de recevabilité VAE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA MUTUALITE Certificat de Qualification Professionnelle Téléconseiller(ère) Dossier de recevabilité VAE Candidat : Nom

Plus en détail

SALARIÉ(E) Dernier Emploi occupé :... Nom de l Employeur :... Adresse :... Téléphone :... Nom du Directeur :...

SALARIÉ(E) Dernier Emploi occupé :... Nom de l Employeur :... Adresse :... Téléphone :... Nom du Directeur :... AS FC Réservé à l Administration d ASSISTEAL Dossier reçu/remis le : Complet Incomplet : ECRIT ORAL DOSSIER DE CANDIDATURE DIPLOME D ETAT D AIDE-SOIGNANT RENTRÉE DE JANVIER 2017 Date limite de dépôt du

Plus en détail

L AP3 Présente. En collaboration avec. LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl. L enquête Grundtvig Belgique

L AP3 Présente. En collaboration avec. LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl. L enquête Grundtvig Belgique L AP3 Présente En collaboration avec LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl L enquête Grundtvig Belgique Association de Parents et de Professionnels autour de la Personne Polyhandicapée

Plus en détail

Rapport de la Commission Statistiques. Prestations et ressources de l orientation professionnelle et universitaire publique en Suisse en 2000

Rapport de la Commission Statistiques. Prestations et ressources de l orientation professionnelle et universitaire publique en Suisse en 2000 SCHWEIZERISCHE KONFERENZ DER ZENTRALSTELLENLEITER FÜR BERUFSBERATUNG (SKZB) CONFÉRENCE INTERCANTONALE SUISSE DES CHEFS DE L ORIENTATION (CISCO) CONFERENZA INERCANTOLNALE SVIZZERA DEI CAPI DELL ORIENTAMENTO

Plus en détail

Office de perfectionnement scolaire, de transition et d'insertion

Office de perfectionnement scolaire, de transition et d'insertion Office de perfectionnement scolaire, de transition et d'insertion 1 15 minutes pour découvrir l'opti et ses offres le public cible les buts poursuivis les procédures de sélection l évaluation de la structure

Plus en détail

ACCORD DU 13 JUIN 2012

ACCORD DU 13 JUIN 2012 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3212 Accords nationaux ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE Personnels intérimaires

Plus en détail

Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis

Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis Adopté à la séance du Conseil d administration Septembre 2006 Tables des matières PRÉAMBULE 1 INTRODUCTION 2 Les définitions 3 Les valeurs fondamentales 3 Les

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de dessinatrice/dessinateur 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) dans le champ professionnel «planification du territoire et de la construction»

Plus en détail

Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014

Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014 Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014 1 e Introduction, contexte Le projet associatif définit les actions à poursuivre ou à entreprendre pour atteindre les objectifs de l Association.

Plus en détail

Charte éthique de la Fegems

Charte éthique de la Fegems Charte éthique de la Fegems Charte éthique de la Fegems respect des principes et reconnaissance des valeurs communes Les membres de la Fegems affirment que la vieillesse est une étape de l'existence pendant

Plus en détail

Formation infirmière 2015/2016

Formation infirmière 2015/2016 Formation infirmière 2015/2016 PLAN DE LA PRESENTATION La profession infirmière o La formation infirmière Présentation de l institut de formation La profession infirmière Exercice professionnel nécessite

Plus en détail

STATUTS DE L UNION DU CORPS ENSEIGNANT SECONDAIRE GENEVOIS (UCESG)

STATUTS DE L UNION DU CORPS ENSEIGNANT SECONDAIRE GENEVOIS (UCESG) 1 STATUTS DE L UNION DU CORPS ENSEIGNANT SECONDAIRE GENEVOIS (UCESG) Chapitre I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Dénomination L «Union du corps enseignant secondaire genevois» (ci-après UNION) fédère

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale d assistante en boucherie et charcuterie/assistant en boucherie et charcuterie 1 avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) du 22

Plus en détail

Master Administrateur des institutions de recherche et de diffusion des connaissances

Master Administrateur des institutions de recherche et de diffusion des connaissances Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Administrateur des institutions de recherche et de diffusion des connaissances Ecole normale supérieure de Lyon - ENS Lyon (déposant) Université Lumière

Plus en détail

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Fiches de bonnes pratiques des entreprises ayant obtenu le Label égalité femmes / hommes La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Il est généralement considéré que

Plus en détail

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir.

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir. LA PROBLEMATIQUE En ce qui concerne le rôle du leader d une équipe et leurs rapports de travail qui se déroulent dans une entreprise, on peut envisager s ils pouvaient apparaître des différents problèmes

Plus en détail

Concept d information et de formation pour les responsables de la formation professionnelle

Concept d information et de formation pour les responsables de la formation professionnelle Concept d information et de formation pour les responsables de la formation professionnelle formatrices en entreprise formatrices dans les cours interentreprises enseignants en école professionnelle autres

Plus en détail

Maison de Retraite Saint-Martin 48500 La Canourgue. Charte des Droits et Libertés Des Résidents

Maison de Retraite Saint-Martin 48500 La Canourgue. Charte des Droits et Libertés Des Résidents Maison de Retraite Saint-Martin 48500 La Canourgue Charte des Droits et Libertés Des Résidents Arrêté du 08 septembre 2003 relatif à la charte des droits et libertés de la personne accueillie, mentionnée

Plus en détail

Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes

Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes Dossier de presse Contact presse Rectorat : Laurence Veteau - Tél. : 02 40 37 33 13 -

Plus en détail

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com ADAPTATION DE LA FORMATION EN COMMUNICATION AUX NOUVEAUX METIERS S. EL MENDILI Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com INTRODUCTION Un des

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2015-2016 Alexandra CURT - Claire EMERIT - Estelle GARCIA Formatrices Sylvie CLARY - Directrice L équipe

Plus en détail

Assurance qualité pour les centres de formation continue. Guide pour le développement d'un système AQ. Umsetzung CZV Mise en œuvre OACP

Assurance qualité pour les centres de formation continue. Guide pour le développement d'un système AQ. Umsetzung CZV Mise en œuvre OACP Umsetzung CZV Mise en œuvre OACP Assurance qualité pour les centres de formation continue Guide pour le développement d'un système AQ Projet Berne, 19 septembre 2008 Berne, 10 septembre 2008 asa, Vereinigung

Plus en détail

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010 Chiffres par 31 mai 2010 22. 6. 2010 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/presse Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites

Plus en détail

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Les échanges de bonnes pratiques dans le secteur social et médico-social trouvent aujourd hui un vecteur privilégié au

Plus en détail

Développement professionnel. Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle

Développement professionnel. Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle Développement professionnel Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle Situation initiale (1) «Ancienne organisation» de la formation professionnelle supérieure en marketing, vente, communication

Plus en détail

Comptabilité et révision des fonds en faveur de la formation professionnelle selon l art. 60 LFPr

Comptabilité et révision des fonds en faveur de la formation professionnelle selon l art. 60 LFPr Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Comptabilité et révision des fonds en faveur de la formation

Plus en détail

Votre partenaire de confiance dans le 2e pilier. Etre proche de vous et évoluer ensemble en fonction de vos besoins

Votre partenaire de confiance dans le 2e pilier. Etre proche de vous et évoluer ensemble en fonction de vos besoins Votre partenaire de confiance dans le 2e pilier Etre proche de vous et évoluer ensemble en fonction de vos besoins Tout chef d entreprise responsable se doit d établir et d assurer un plan de prévoyance

Plus en détail

Langues et littératures européennes comparées

Langues et littératures européennes comparées Faculté des lettres Programme de spécialisation à 30 crédits ECTS en Langues et littératures européennes comparées dans le cadre de la Maîtrise universitaire ès Lettres avec spécialisation à 120 crédits

Plus en détail

Un diplôme d études secondaires équivalent pour les jeunes et les adultes

Un diplôme d études secondaires équivalent pour les jeunes et les adultes Un diplôme d études secondaires équivalent pour les jeunes et les adultes Mémoire présenté au Conseil supérieur de l éducation en vue de la production d un avis sur la sanction des études secondaires en

Plus en détail

Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par l activité économique

Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par l activité économique DIRECTION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L EMPLOI 8, rue de Cîteaux 75012 PARIS Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par

Plus en détail

COMMENT UTILISEZ-VOUS LES MOTEURS DE RECHERCHE?

COMMENT UTILISEZ-VOUS LES MOTEURS DE RECHERCHE? COMMENT UTILISEZ-VOUS LES MOTEURS DE RECHERCHE? CERTIFICATION SEPTEMBRE 2014 ETUDE EN LIGNE N 1917 1 Sommaire : Introduction... 3 Synthèse... 6 Question 4/16... 7 Avez-vous une connexion Internet à votre

Plus en détail

Chiffres-clés des institutions médico-sociales 2011, valeurs médianes par canton Type d'établissements: Institutions pour handicapés

Chiffres-clés des institutions médico-sociales 2011, valeurs médianes par canton Type d'établissements: Institutions pour handicapés Type d'établissements: Institutions pour handicapés ZH BE LU UR SZ OW NW GL ZG FR SO BS BL SH AR AI SG GR AG TG TI VD VS NE GE JU CH Nombre d'établissements 94 119 12 2 3 1 1 4 4 25 22 19 29 3 6 1 23 16

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À L'EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À L'EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À L'EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE 1055, 116 e Rue Ville Saint-Georges (Québec) G5Y 3G1 La présente politique

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 216 28 décembre 2008. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 216 28 décembre 2008. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3199 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 216 28 décembre 2008 S o m m a i r e Règlement grand-ducal du 19 décembre

Plus en détail

Calcul des coûts complets de la formation professionnelle cantonale en 2007

Calcul des coûts complets de la formation professionnelle cantonale en 2007 Calcul des coûts complets de la formation professionnelle cantonale en 2007 Novembre 2008 Sommaire Récapitulatif des coûts (page 3) Coûts nets des cantons (page 4) Différences des coûts nets par rapport

Plus en détail

Ordre de Service. Emploi temporairement vacant de coordonnateur du CEFA

Ordre de Service. Emploi temporairement vacant de coordonnateur du CEFA Ordre de Service Aux Chefs des établissements d enseignement secondaire de plein exercice et de promotion sociale Date 11 avril 2016 Priorité Moyenne Référence f1516mf-nv06-07_34-14 Instruction publique

Plus en détail

Préparation au Bachelor- Toulouse

Préparation au Bachelor- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation au Bachelor- Toulouse SOMMAIRE : I. Concours BACHELOR, pourquoi une

Plus en détail

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT L Ecole belge de Bujumbura (EBB) est une école (Asbl) privée située au centre de Bujumbura. Elle dispense un enseignement

Plus en détail

La posture managériale

La posture managériale d ALAIN RENAULT COMMUNICATION La posture managériale d ALAIN RENAULT COMMUNICATION Entre les nouveaux modèles et concepts de management, il est parfois bien difficile de s y retrouver pour les managers

Plus en détail

Environnement & Technique Juillet / Août 2010 n 298 Philippe Arnaud, Associé KPMG Anne Garans, Senior Manager, KPMG

Environnement & Technique Juillet / Août 2010 n 298 Philippe Arnaud, Associé KPMG Anne Garans, Senior Manager, KPMG Environnement & Technique Juillet / Août 2010 n 298 Philippe Arnaud, Associé KPMG Anne Garans, Senior Manager, KPMG Avec l aimable autorisation de la revue Environnement & Technique : www.pro-environnement.com

Plus en détail

Chaque candidat est laissé seul juge de ses capacités et aptitudes à s adapter au programme qu il aura choisi.

Chaque candidat est laissé seul juge de ses capacités et aptitudes à s adapter au programme qu il aura choisi. Rubrique Jobs et Stages du Contrat Qualité de L Office juin2009 RUBRIQUE «LES JOBS ET STAGES EN ENTREPRISE A L ETRANGER» DU CONTRAT QUALITE Jobs à l étranger Il s agit de programmes ayant pour but de se

Plus en détail

Ordonnance concernant les structures suprarégionales du cycle d'orientation du 12 janvier 2011

Ordonnance concernant les structures suprarégionales du cycle d'orientation du 12 janvier 2011 - 1-411.200 Ordonnance concernant les structures suprarégionales du cycle d'orientation du 12 janvier 2011 Le Conseil d'etat du canton du Valais vu les articles 8, 43, 56, 58 et 59 de la loi sur le cycle

Plus en détail

Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/INF/2

Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/INF/2 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/INF/2 Section du programme, du budget et de l administration PFA POUR INFORMATION Questions relatives

Plus en détail

La Poste: une entreprise de services suisse innovante

La Poste: une entreprise de services suisse innovante La Poste: une entreprise de services suisse innovante Exposé de Jürg Bucher Directeur général Conférence de presse de bilan La Poste Suisse Siège principal de la Poste, Berne 24 mars 2010 SEULE LA VERSION

Plus en détail

VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE

VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE + LE PAYS + L HISTOIRE + LE SYSTÈME POLITIQUE + + LA POPULATION + LE SÉJOUR + LES DROITS ET LES AUTORISATIONS + + LA SUISSE + LE PAYS* Le nom officiel de la Suisse est «Confoederatio

Plus en détail

SPECIAL DES DOCUMENTS OBLIGATOIRES

SPECIAL DES DOCUMENTS OBLIGATOIRES CONTRACTUELS DE DROIT PRIVE = DROIT DU TRAVAIL SPECIAL http://snaf- unsa.org nadegedossmann@live.fr n@live.fr (Secrétariat) 14 octobre 2013 = Des documents obligatoires p. 1 Des seuils d effectifs et obligations

Plus en détail

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement La dix neuvième conférence internationale des statisticiens(nes) du travail (CIST), Reconnaissant que la

Plus en détail

Plan d études - Filière d études sanctionnée par un certificat Enseignant-e-s autorisé-e-s à enseigner au gymnase

Plan d études - Filière d études sanctionnée par un certificat Enseignant-e-s autorisé-e-s à enseigner au gymnase Plan d études - Filière d études sanctionnée par un certificat Enseignant-e-s autorisé-e-s à enseigner au gymnase Filière d études 1 Bases légales 2 2 s de formation 2 3 Admission 2 3.1 Conditions d admission

Plus en détail

FO BRANCHE BANQUE POPULAIRE

FO BRANCHE BANQUE POPULAIRE FO BRANCHE BANQUE POPULAIRE R.S CHSCT D.S IPBP C.E D.P RSS C.I.E Guide P ratique du Salarié FO Vous êtes salarié(e) de la Branche Banque Populaire La taille et la complexité de son organisation ne permettent

Plus en détail

LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS

LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS Questions et éléments de réponse Principales références dans les encadrements ministériels Question Éléments de réponse 1) En quoi consiste

Plus en détail

DEVENEZ. ou : télécharger le dossier d inscription sur le site de l Etablissement : lycée-brossolette.fr

DEVENEZ. ou : télécharger le dossier d inscription sur le site de l Etablissement : lycée-brossolette.fr DEVENEZ COÛT DE LA FORMATION : 234 / 2 ans Préparez en deux ans, en voie directe, le DIPLOME D ETAT de MONITEUR EDUCATEUR DEMANDE DE DOSSIER D INSCRIPTION Adresser au lycée : - Une demande de dossier d

Plus en détail

Introduction formation accompagnement Notre public

Introduction formation accompagnement Notre public Introduction Je vais vous présenter brièvement nos activités et notre offre d intervention auprès du milieu scolaire. Je vais vous présenter plus particulièrement une démarche qui vise associer notre travail

Plus en détail

Pourcentage d élèves de troisième ayant un an de retard ou plus, en %. (Source : INSEE) 1

Pourcentage d élèves de troisième ayant un an de retard ou plus, en %. (Source : INSEE) 1 L éducation différenciée a-t-elle un sens? Parmi les fondamentaux pédagogiques d Hautefeuille figure le point essentiel de la non-mixité, appelée aussi éducation différenciée. La non-mixité a été voulue

Plus en détail

Catalogue des formations 2015-2016

Catalogue des formations 2015-2016 Catalogue des formations 2015-2016 valable jusque décembre 2016 Institut de Formation Aides-Soignants (IFAS) et Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) du Centre Hospitalier Compiègne-Noyon Organisme

Plus en détail

SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement

SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement Direction générale de l Organisation des Etablissements de Soins CAE Bâtiment Vésale Bd Pacheco 19/5 1010 Bruxelles Votre lettre du

Plus en détail

Enquête auprès de salariés et de Responsables des Ressources Humaines. Témoignage d une équipe de professionnels de l accompagnement.

Enquête auprès de salariés et de Responsables des Ressources Humaines. Témoignage d une équipe de professionnels de l accompagnement. Regards croisés sur la gestion des parcours professionnels dans les entreprises Enquête auprès de salariés et de Responsables des Ressources Humaines. Témoignage d une équipe de professionnels de l accompagnement.

Plus en détail

CONCOURS D AGENT SPECIALISE DE 1 E CLASSE DES ECOLES MATERNELLES

CONCOURS D AGENT SPECIALISE DE 1 E CLASSE DES ECOLES MATERNELLES FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE CATEGORIE C CONCOURS D AGENT SPECIALISE DE 1 E CLASSE DES ECOLES MATERNELLES EXTERNE, INTERNE, 3 e VOIE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant dr oits et obligations

Plus en détail

DIPLOME D UNIVERSITE

DIPLOME D UNIVERSITE 2014-2015 UFR SCIENCES DE l'homme DIPLOME D UNIVERSITE Didactique du Français Langue d Intégration Le DU Didactique du Français Langue d Intégration offre une formation diplômante adaptée aux problématiques

Plus en détail

PLAN D ACTION. en faveur de l emploi des salariés âgés

PLAN D ACTION. en faveur de l emploi des salariés âgés PLAN D ACTION en faveur de l emploi des salariés âgés prévu par l article 87 de la loi 2008-1330 de financement de la sécurité sociale pour 2009 Pour la Direction de l AMAMB, Pour les salariés de l EHPAD

Plus en détail

Formation menant au Diplôme d accès aux études supérieures

Formation menant au Diplôme d accès aux études supérieures LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Ministère de l'éducation nationale, de l Enfance et de la Jeunesse Dossier de presse Une nouvelle voie de qualification pour adultes : Formation menant au Diplôme

Plus en détail

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV»

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» «LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» Textes élaborés par la Commission Formation en coordination avec la Commission Bénévolat Mars 1999 à 2002 LA FORMATION : principes généraux - Septembre 2000 Présentation

Plus en détail

A12. La formation hors temps de travail S O M M A I R E. Z O O M P Se former pendant un arrêt maladie

A12. La formation hors temps de travail S O M M A I R E. Z O O M P Se former pendant un arrêt maladie 1 La formation hors Se former hors est une modalité particulière de formation qui nécessite un investissement personnel du salarié. Une formation peut se réaliser hors dans le cadre du plan de formation

Plus en détail

Sensibilisation et formation - 12-13-2010 Maison de l'europe de Caen Basse-Normandie - http://www.maisoneurope-caen.org

Sensibilisation et formation - 12-13-2010 Maison de l'europe de Caen Basse-Normandie - http://www.maisoneurope-caen.org [tab:visites d'étude] Que peut m'apporter l'europe? Qui décide dans l'union Européenne? Comment fonctionnent les instances européennes? Et si on allait voir sur place? La Maison de l'europe Caen Basse-Normandie

Plus en détail

ACCORD SUR LA MIXITE ET L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS LA BRANCHE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE

ACCORD SUR LA MIXITE ET L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS LA BRANCHE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE ACCORD SUR LA MIXITE ET L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS LA BRANCHE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE Il est utile de noter que : - La négociation sur les mesures tendant à

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES N 04-2015

CAHIER DES CHARGES N 04-2015 CAHIER DES CHARGES N 04-2015 GROUPEMENT DE COMMANDES RELATIF A L ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES EN VUE DE FAIRE REALISER LES DIAGNOSTICS ET PLANS DE PREVENTION

Plus en détail

Doctorat HEC. Formation à la pédagogie d adultes. Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY

Doctorat HEC. Formation à la pédagogie d adultes. Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY Doctorat HEC Formation à la pédagogie d adultes Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY Septembre 2006 2 1. Présentation générale 1.1. Principes de base d une formation des doctorants à la pédagogie d

Plus en détail

Mes Périodes de Formation en Milieu Professionnel

Mes Périodes de Formation en Milieu Professionnel BP 90112 83183 Six-Fours les Plages cedex : 04.94.34.80.08 : 04.94.25.47.92 ce0831354w@ac-nice.fr www.ac-nice.fr/coudouliere/ 1 ère Baccalauréat Professionnel Accueil et Relation aux Clients et aux Usagers

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Moratoire sur l ouverture des cabinets médicau x : le canton de Fribourg s adapte à la nouvelle législation fédérale

COMMUNIQUE DE PRESSE. Moratoire sur l ouverture des cabinets médicau x : le canton de Fribourg s adapte à la nouvelle législation fédérale Direction de la santé et des affaires sociales Direktion für Gesundheit und Soziales CANTON DE FRIBOURG / KANTON FREIBURG Vendredi 29 janvier 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE Moratoire sur l ouverture des cabinets

Plus en détail

Source: présentation du CIFI, Congrès immobilier suisse, 13 novembre 2012

Source: présentation du CIFI, Congrès immobilier suisse, 13 novembre 2012 Loyers initiaux 1. Situation de départ 1.1. Les loyers initiaux augmentent beaucoup Les loyers practiqués sont relativement stables. En raison de la forte baisse du taux d intérêt de référence ces dernières

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE MYTHE OU RÉALITÉ. Une fausse croyance solidement enracinée

LA FORMATION PROFESSIONNELLE MYTHE OU RÉALITÉ. Une fausse croyance solidement enracinée ÉCOLE SECONDAIRE SAMUEL-DE CHAMPLAIN 2740, ave Saint-David, Québec (Québec) G1E 4K7 Tél. : 666-4500 http://samueldechamplain.csdps.qc.ca LA FORMATION PROFESSIONNELLE MYTHE OU RÉALITÉ Une fausse croyance

Plus en détail

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Objectif spécifique 3.9.1.2 Mobiliser des employeurs et des entreprises dans les parcours d insertion La

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues et interculturalité de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

DIRECCTE A Q U I T A I N E. Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires

DIRECCTE A Q U I T A I N E. Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires SESE Bordeaux, 8 Septembre 2015 Chiffres-clés Plus de 7600 jeunes concernés Durée

Plus en détail

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE ORIENTATIONS DE BASE Le travail reste aujourd hui le meilleur, voire le seul moyen de reconnaissance sociale. Il offre dans un certain nombre de cas des possibilités d action

Plus en détail

2. Types de pharmacies d établissements médico-sociaux

2. Types de pharmacies d établissements médico-sociaux LE CHEF DU DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L'ENERGIE DIRECTIVES DU DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L ENERGIE SUR LA PRISE EN CHARGE PHARMACEUTIQUE DANS LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT 151

09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT 151 09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT 151 Investissements dans la construction 153 Bâtiments 157 Logements 162 Logements vacants 171 Locaux industriels ou commerciaux vacants 181 09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT Annuaire

Plus en détail

Protection de la vie privée des étudiants à l égard des traitements de données à caractère personnel

Protection de la vie privée des étudiants à l égard des traitements de données à caractère personnel U N I V E R S I T É L I B R E D E B R U X E L L E S, U N I V E R S I T É D ' E U R O P E Protection de la vie privée des étudiants à l égard des traitements de données à caractère personnel Texte approuvé

Plus en détail

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007 ACTION ET FORMATION POUR L AIDE AU MAINTIEN A DOMICILE 97, rue Pelleport - 75 020 PARIS - Tél. : 01.40.31.11.96 Fax : 01.40.31.12.00. - e-mail : secretariat@afpam.fr FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S

Plus en détail

Prévention des accidents

Prévention des accidents Prévention des accidents Table des matières Introduction... 1 Prévention des accidents... 2 Prévention des accidents en montagne... 2 Premiers secours... 3 Manuel de premier secours... 3 Prévention des

Plus en détail

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN Proposées par UDAPEI du BAS-RHIN Union départementale des associations de parents, de personnes handicapées

Plus en détail

P E R N E D N R D E R E E N E N CH C A H R A G R E G E LE L S E S P U P B U L B I L CS C

P E R N E D N R D E R E E N E N CH C A H R A G R E G E LE L S E S P U P B U L B I L CS C PRENDRE EN CHARGE LES PUBLICS FRAGILISES A PARIS UNE REPONSE RESEAU Patricia CORDEAU, Directrice UNA PARIS, Union des Associations d aide, de soins et de services aux domiciles de Paris Déroulé de la présentation

Plus en détail

AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL A PARTIR DE 45 ANS DANS LE SECTEUR DES SOINS DE SANTE

AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL A PARTIR DE 45 ANS DANS LE SECTEUR DES SOINS DE SANTE AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL A PARTIR DE 45 ANS DANS LE SECTEUR DES SOINS DE SANTE LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL DU 26 OCTOBRE 2005, CONCLUE AU SEIN DE LA COMMISSION PARITAIRE DES SERVICES DE

Plus en détail