Rebsamen ministre du Travail

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rebsamen ministre du Travail"

Transcription

1 L hebdo qui vous sort de votre quotidien table d hôtes transformée en buffet sucré salé... box Dinner+Brunch = Drunch Formule buffet (à discrétion) N Du 3 au 9 avril Entrée+ Plat+Dessert DÉVELOPPEMENT DURABLE SUPPLÉMENT SPÉCIAL Interview Bernard Lecomte : Gorbatchev, Ukraine et P20 KGB P14 à la une cette semaine AU TRAVAIL PHOTOS Restaurant bar&more Tous les midis formule bentobox à volonté Du mardi au vendredi Munis de votre bentobox, composez votre déjeuner comme bon vous semble autour de la BENTO VOUS LIVRE Tous les jeudi soir Bento feed you chez vous À EMPORTER OU À LIVRER...MENU BENTODELUXE à CLÉMENT BONVALOT Rebsamen ministre du Travail

2

3 Développement durable Supplément spécial P20 Interview Bernard Lecomte : Gorbatchev, Ukraine et KGB P14 N Du 3 au 9 avril 2014 L hebdo qui vous sort de votre quotidien Clément Bonvalot Restaurant bar&more AU TRAVAIL Photos Tous les midis Du mardi au vendredi formule bentobox à volonté Munis de votre bentobox, composez votre déjeuner comme bon vous semble autour de la table d hôtes transformée en buffet sucré salé... box BENTO VOUS LIVRE Tous les jeudi soir Dinner+Brunch = Drunch Formule buffet (à discrétion) Bento feed you chez vous À EMPORTER OU À LIVRER...MENU BENTODELUXE à Entrée+ Plat+Dessert

4 4 Actualité La Gazette jeudi 3 avril 2014 Côte-d Or / 2e tour Toute de bleu vêtue Les municipales vont laisser un goût amer à la gauche. En Côte-d Or plusieurs villes ont signé à droite pour six ans. Avec 155 villes perdues en France à l issue des municipales, la gauche a bel et bien subi un tsunami de couleur bleue. La Côted Or n a pas été épargnée par ce cuisant revers. Pas moins de quatre villes d importance sont passées à droite, certaines même dès le premier tour. C est le cas à Montbard dans le nord du département où Christelle Silvestre maire sortante a été atomisée par son adversaire de L UMP Laurence Porte (son interview à lire en page 10) qui recueille plus de 55 % des suffrages. Victoire de la droite encore plus éclatante à Is-sur-Tille où Thierry Darphin recueille 60,50 % des voix dès le premier tour. À Genlis L UMP Vincent Dancourt aura eu sa revanche de 2008 sur Noël Bernard en lui ravissant l hôtel de ville avec 56,30 % des votes. Autre commune à passer sous le giron de la droite, Plombières-lès- Dijon où Jean-Frédéric Court, bénéficiant d une scission de la gauche locale, n a fait qu une bouchée au second tour du maire sortant Jean-Paul Hess. La gauche limite toutefois la casse en conservant logiquement Dijon au terme d un second tour surtout marqué par le bon score (13,13 %) d un Front national pourtant absent en Franche victoire également du PS à Longvic où le dauphin de Claude Darciaux, José Almeida, a laissé sur le carreau le radical valoisien Jean-Philippe Morel. À Chenôve le maire sortant Jean Esmonin a tout de même senti le vent du boulet. Il devance son ancien adjoint dissident de seulement 155 votes. À droite on jubile. François Sauvadet le patron du conseil général, voit dans ces résultats une «respiration démocratique» et le début de la «reconquête territoriale». Le boss de L UMP 21 et député maire de Beaune Alain Suguenot parle quant à lui de «débandade, de déroute» de la gauche. François-Xavier Dugourd, l ancien adversaire de François Rebsamen en 2008, nuance et observe que «la vague nationale d indignation n a pas permis de l emporter à Dijon». Effectivement cela n aura pas suffi La droite a réalisé dans la cité des Ducs son plus mauvais score jamais enregistré.. Roald Billebault Directeur de la rédaction : Thomas Barbier Rédacteur en chef : Roald Billebault Rédaction : A.Chauve, A. Ibled, J.Demay, B.Quenaudon, S.Parry, M.Berner, O.Mouchiquel, A.De Césaris Secrétaire de rédaction : Baptiste Quenaudon Infographie : Carole Marchand Contact rédaction : Régie pub : Aude Monreal Trossat, Delphy Rougeaux Contact régie pub : Distribution : MP Diffusion Disponible chez 1500 dépositaires Editée par : B.Press, SARL de presse au capital de rue Jean Giono Dijon. Tél : Toute reproduction même partielle est interdite. Valeur de ce numéro : 1 I.S.S.N : Témoin d un événement? Envoyez vos photos et vos vidéos sur

5 Dijon / Conseil municipal et communautaire À gauche toute! 59 sièges de conseillers municipaux et 39 sièges de conseillers communautaires étaient à pourvoir lors de ces élections municipales. Le conseil municipal comptera ce vendredi 46 élus socialistes et apparentés, 10 UMP et 3 frontistes. Pour la première fois, l élection municipale a permis aux citoyens de désigner aussi leurs délégués communautaires. À Dijon, il y avait 39 sièges à pourvoir. La majorité revient aux colistiers de François Rebsamen. Profitant de ce nouveau mode de désignation, le Front national réussit à grappiller deux sièges au conseil communautaire, dévolus à sa tête de liste et à sa seconde. Du côté de l UMP, sept sièges sont pourvus par les sept premiers de la liste. La liste de gauche ramène trente sièges offerts aux trente premiers de la liste de François Rebsamen. Pour rappel, le nouveau conseil communautaire du Grand Dijon compte 79 conseillers (contre 86 pour l ancien). Le nombre de conseillers communautaires est défini au prorata du nombre d habitants.. La liste complète des conseillers municipaux et communautaires (En gras les élus siégeant dans les deux assemblées) PS et alliés François REBSAMEN Colette POPARD Alain MILLOT Nathalie KOENDERS Charles ROZOY Stéphanie MODDE François DESEILLE Françoise TENENBAUM Laurent GRANDGUILLAUME Christine MARTIN Pierre PRIBETICH Danielle JUBAN Didier MARTIN Anne DILLENSEGER André GERVAIS Lê-Chînh AVENA Patrice CHATEAU Mme Hélène ROY Jean-Patrick MASSON Badiaâ MASLOUHI Hamid EL HASSOUNI Catherine HERVIEU Georges MAGLICA Chantal TROUWBOST Joël MEKHANTAR Nuray AKPINAR-ISTIQUAM Benoît BORDAT Sladana ZIVKOVIC Jean-Yves PIAN Océane CHARRET-GODARD Michel JULIEN Elizabeth REVEL Frédéric FAVERJON Dominique MARTIN-GENDRE Jean-Claude DECOMBARD Christine DURNERIN Denis HAMEAU Claire TOMASELLI Lionel BARD Aline FERRIERE Christophe BERTHIER Cécile CHEVALIER Mohamed BEKHTAOUI Mme Sandrine HILY Marien LOVICHI Lydie PFANDER-MENY UMP Alain HOUPERT Anne ERSCHENS Laurent BOURGUIGNAT Catherine VANDRIESSE François HÉLIE Chantal OUTHIER Emmanuel BICHOT Angèle TCHURUKDICHIAN Stéphane CHEVALIER Virginie VOISIN-VAIRELLES Front national Édouard CAVIN Frederika DESAUBLIAUX Bernard BONORON

6 6 Actualité La Gazette jeudi 3 avril 2014 Ils l'ont dit Au soir du second tour des municipales, les réactions d élus se sont enchaînées tous azimuts. La Gazette a laissé traîner ses oreilles. Morceaux choisis. François Rebsamen, sénateur-maire de Dijon Alain Houpert, candidat UMP à Dijon «Notre liste termine largement devant le candidat de l UMP, qui, avec 34 % des voix réalise les plus mauvais scores de l histoire de l UMP, et devant le Front national qui réalise un bon score un trop bon score. Les Dijonnais, malgré le sévère avertissement qui a été adressé au niveau national au gouvernement et au président de la République, nous ont largement renouvelé leur confiance.» «On a réussi à contraindre François Rebsamen à un deuxième tour, à le mettre en colère, à montrer le vrai visage du maire actuel de Dijon. Il y a eu une vague bleue en Côte-d Or, il reste une tâche rose mais une tâche rose flétrie! Je serai le chef d une opposition constructive. Je ne me poserai pas en opposant. Je serai constructif car ce qui compte c est Dijon, ce qui compte c est sortir Dijon de l ornière. Je serai toujours là, à côté du maire pour faire avancer les choses. Je ne serai pas là pour le faire trébucher. Nous le ferons tomber aux prochaines élections municipales.» «Édouard Cavin, candidat FN à Dijon «Dijon, c est typiquement un vote d adhésion sinon j aurais baissé mon score et une partie se serait reportée sur le Alain Suguenot, député maire de Beaune, patron de candidat de l UMP. Cela n a pas été le l UMP 21 cas. Aujourd hui les Dijonnais adhèrent à notre projet. Une part croissante «Moins de deux ans après son arrivée au pouvoir, d entre eux nous ont rejoints la gauche réussit l exploit d être déjà rejetée massivement par une majorité de nos concitoyens. Et si la et vont continuer à nous rejoindre.» déroute est nationale, au niveau local, également, il faut souligner que le nombre de maires de gauche battus n est pas anodin. Les électeurs ne votent pas que pour sanctionner une politique gouvernementale. Ils sanctionnent aussi des élus locaux que le jeu de la démocratie remet tous les six ans face aux électeurs.» Ils l'ont dit! François Patriat, sénateur et président du conseil régional de Bourgogne «Le mur du réel a percuté de plein fouet les socialistes. Je regrette d avoir eu raison un peu tôt quand je disais à mes amis au cours des mois dernier que ce ne serait pas un sucrin local et que l on n échapperait pas à la règle du vote sanction dans un scrutin intermédiaire.» François Sauvadet, député et président du conseil général de Côte-d Or «Pour François Rebsamen, ce n est pas le score béton que l on nous promettait. Il a commencé à regarder Paris le soir même de son élection. Une chose me préoccupe en revanche, c est l émergence du Front national à Dijon.» François-Xavier Dugourd, président d Initiatives Dijon «La campagne d Alain Houpert a été digne et fidèle à ses valeurs, face à celle d un maire toujours aussi arrogant et suffisant. La vague nationale d indignation et de mécontentement contre un gouvernement, qui n entend pas le message des Français, n a pas permis de l emporter à Dijon. J en prends acte. Je note toutefois que le maire sortant perd près de voix par rapport à Ce n est pas un triomphe pour celui qui était convaincu d être élu au 1er tour et pour lequel Dijon n est, plus que jamais, qu un marchepied pour ses ambitions parisiennes.»

7

8 8 Actualité La Gazette jeudi 3 avril 2014 Soirée électorale Le portfolio Photos D.R Avant-même l'annonce officielle des résultats, François Rebsamen publie un tweet qui ne laisse aucun doute quant à l'issue du résultat du second tour. À l'annonce des réusltats à l'hôtel de ville, le joie des colistiers de François Rebsamen se lit sur tous les visages. À cet instant, il n'est nullement question pour le maire de rejoindre le futur gouvernement Valls. Le candidat de droite Alain Houpert reconnaît sa défaite et félicite même François Rebsamen. Il lui donne rendez-vous dans six ans. Au QG de la rue Monge, les militants UMP font grise mine. Alain Houpert a réalisé le plus mauvais score de la droite à Dijon. Depuis la préfecture, le frontiste Édouard Cavin se félicite de son score à Dijon (13,13 %). Pour lui, les DIjonnais "ont adhéré à leur projet, ils seront de plus en plus nombreux à nous rejoindre." François Rebsamen entouré de Colette Popard et Alain Millot, respectivement deuxième et troisième de sa liste.

9

10 10 Politique La Gazette jeudi 3 avril 2014 Laurence Porte / Interview «Il y a dans le sac à dos de nos enfants plus de 20 millions de dette globale» Retrouvez chaque semaine les meilleurs moments du rendez-vous politique France Bleu Bourgogne La Gazette. Lundi, Philippe Renaud recevait Laurence Porte, la nouvelle maire de Montbard, élue dès le premier tour des élections municipales avec 55 % des suffrages. Philippe Renaud : Vous voilà donc drapée de l écharpe bleu, blanc, rouge, maire de Montbard dans l une des villes qui a basculé à l issue du scrutin ; mais au fait Montbard a basculé au centre ou à droite? Laurence Porte : Pendant la campagne j ai insisté sur un esprit non partisan et la fin des querelles politiciennes. Dans notre équipe, sur 29 colistiers nous ne sommes que trois à avoir une carte à l UDI. Les Montbardois qui m accompagnent sont des gens qui ont plein de ferveur, qui aiment leur ville et qui sont les représentants de tous les Français avec un refus des étiquettes. Comment expliquez-vous votre score de 55 % au premier tour? D abord il faut préciser que je suis arrivée en tête dans absolument tous les quartiers, ce qui est révélateur de l adhésion des Montbardois et de l espoir que représentent notre équipe et notre projet. C est une victoire historique qui s est gagnée sur le terrain, sur la proximité. Lorsque j ai rencontré les Montbardois la première chose que je leur ai dite : «Je ne viens pas vous faire de promesses». C est une sorte de renouvellement de courage politique que de se présenter devant les électeurs presque nue en disant qu on est là avec ses mains pour modeler une nouvelle construction. Vous dites que vous avez mené une campagne locale, mais François Sauvadet le président UDI du conseil général de Côted Or a expliqué sur France Bleu Bourgogne que le contexte national avait joué énormément et que le résultat de ces élections était une sanction contre le gouvernement. Moi j ai fait le choix de ne pas politiser cette campagne, je n ai fait appel à aucun ténor politique, ce qui n a pas été le cas de Christelle Silvestre (Ndlr l ancienne maire socialiste de Montbard), moi j ai voulu envoyer un signe fort à la population et c était un risque. Vous n avez pas voulu dans cette campagne parler de duel gauchedroite. Je suis persuadée qu à l échelon local il n y a pas une politique de droite à opposer à une politique de gauche, il y a simplement une bonne ou une mauvaise gestion locale. Christelle Silvestre n a pas perdu parce qu elle était socialiste, ce qui est respectable par ailleurs, mais parce qu elle n a pas su entendre et comprendre ni les Montbardois ni les enjeux du développement de la ville. Vous parlez de gestion discutable de Christelle Silvestre, pouvezvous préciser? Il y a dans le sac à dos de nos enfants plus de 20 millions d euros de dette globale, c est énorme si l on compare à d autres villes de la même importance que Montbard ; par exemple Auxonne, Châtillon-sur- Seine, Semur-en-Auxois. On a donc une dette importante mais pas un trou de la dette, cela correspond aussi à Clément Bonvalot des choix d investissements qui sont faits, qu il faut assumer et dont les Montbardois profitent aussi chaque jour. Là où la gestion est discutable c est que la dette par habitant a augmenté de 15,75 % entre 2008 et Comment allez-vous réduire cette dette? Ça révèle un profond déficit d attractivité de la commune, il faut donc développer davantage l économie de notre bassin. Certes notre bassin est tourné et assis sur la métallurgie de pointe qui est une sorte de rente économique mais qui peut être par ailleurs un petit peu dangereux. Donc il faut diversifier l activité économique, ne pas hésiter à entreprendre des actions de marketing territorial parce que les entreprises ne vont pas venir toutes seules, il faut aller les chercher. Vous souhaitez maîtriser la fiscalité dans les six années qui viennent, quels leviers comptez-vous actionner pour cela? D abord il faut conserver des taux constants, donc on va redonner de l oxygène en retranchant le produit fiscal de ses bases qui sont imposées par l État. Pour améliorer la situation financière en général, il faut aussi passer par un investissement ciblé qui répond vraiment aux priorités des Montbardois, avoir un suivi millimétré des actions entreprises et puis savoir aller chercher l argent public là où il se trouve. Qu est-ce que vous faites du Pôle des musiques actuelles? Ce Pôle des musiques actuelles, il est né en 2009, à l époque il nous a été présenté pour un coût de , ou euros, aujourd hui on est à plus de euros. Ce pôle quand nous étions dans l opposition nous l avons toujours accompagné et toujours validé car sur le principe il n y a pas de soucis, mais il y a eu une augmentation de la part de la ville de 20 % à 30 %, et demain? Ça veut dire quoi concrètement, on ne met plus d argent? J ai une réunion le 12 avril prochain sur ce pôle et je vais également rencontrer l architecte qui a travaillé autour du conservatoire de musique et de danse qui mérite d être un outil conforté mais peut-être avec une petite réduction de la voilure pour que cela demeure un équipement structurant mais sans dérive. La vraie question c est : est-ce que le Pôle des musiques actuelles va donner de l attractivité à Montbard?. Propos recueillis par Philippe Renaud

11

12 12 À la Une La Gazette jeudi 3 avril 2014 / gouvernement Valls Dijon sans lui François Rebsamen François Rebsamen se voyait homme d Intérieur. Finalement, il ira au Travail. Retour sur cette nomination qui déclenche des changements dans le département. Clément Bonvalot «Je veux dire aux Dijonnaises et aux Dijonnais que j ai choisi de consacrer mon énergie à Dijon, ma ville, notre ville, en refusant le beau ministère que le président de la République m a proposé. Je n ai aucun regret.» François Rebsamen semblait sûr de son choix en juin 2012 dans l éditorial de Dijon Mag, avec ce titre «J ai choisi Dijon». Quelques jours avant, il n avait pas réussi à rentrer au gouvernement, se faisant souffler le ministère de l Intérieur par Manuel Valls. Depuis ce mercredi 2 avril, François Rebsamen est ministre. Il part au Travail, alors qu il se voyait, depuis qu il a été le chef de cabinet de Pierre Joxe de , et 88-91, occuper la place Beauvau. Pendant la campagne municipale, Alain Houpert, le candidat UMP, pensait déjà qu un ministère pourrait être proposé au maire sortant. En réunion publique, c était même devenu un de ses refrains préférés : «Si vous votez pour François Rebsamen, en fait vous voterez demain pour Colette Popard pour qu elle devienne maire.» Le candidat socialiste entretenait le mystère avec des formules très évasives : «Je ne sais pas ce qui se passera après les élections mais il faut déjà que je sois élu maire de Dijon. Mon souhait le plus cher, c est que dans six ans, en mars 2020, en tant que maire je puisse assurer la transition pour quelqu un de ma famille politique» (Gazette 13/3/14). Son slogan de campagne plaidait dans le même sens : «Dijon avec vous» Mais dès que sa liste l a emporté, le message est plus limpide. Dans sa première intervention d après victoire, il annonce : «Je me pose aussi des questions. Je ne demande rien. Je peux vivre sans être. Je verrai si j ai des propositions qui me sont adressées. Ce n est pas le cas pour l instant.» Lundi, sur le plateau France 3 Bourgogne, juste avant de partir pour une réunion au Sénat, il repart sur des réponses alambiquées : «Je serai à la mairie de Dijon en 2019 pour préparer ma succession.» En revanche, sur l avant 2019, aucune précision. Quelques heures plus tard, depuis les studios de France Info, cette fois François Rebsamen est plus précis : «Il y a une urgence à répondre au président de la République.» Depuis mercredi, plus besoin de lire entre les lignes! Toutefois, après cette confirmation, d autres inconnues apparaissent. Dimanche, c est sa liste qui l a emporté, mais François Rebsamen n est pas encore élu maire, puisque ce sera la tâche du premier conseil municipal de samedi. «Le Parti socialiste s'est handicapé, il sait le faire, en général en empêchant à des maires de participer au gouvernement, ou d'y être associés d'une manière ou d'une autre» a-til déclaré sur I-Télé mardi matin. Pourtant, en rentrant dans le gouvernement, il se plie à la consigne de François Hollande imposant à ses ministres de ne pas avoir de mandats D.R exécutifs locaux. Finalement, c est Alain Millot qui prendra les commandes de la ville. Une succession en douceur, mais ce dernier ne terminera pas son mandat, puisque François Rebsamen a d ores et déjà annoncé qu il reviendrait pour assurer la transition avant la fin de ce troisième mandat. La même question se pose pour les sénatoriales de septembre prochain. François Rebsamen est sortant. Il peut encore se présenter, même s il est ministre. Mais il ne pourra pas siéger. «Pierre Moscovici après avoir été nommé ministre s était présenté aux législatives» commente François Patriat, le président de la région et sénateur PS. Sauf que les députés peuvent être suppléés, alors que pour les sénateurs cela ne sera plus le cas à cause de la réforme entrant en vigueur dès septembre. La cause : l instauration des scrutins de listes. Donc, si François Rebsamen se présente et se fait élire sénateur, le département ne possèdera plus que deux élus sur trois pouvant siéger. En attendant, jusqu en septembre prochain, c est Isabelle Lajoux qui prendra la place de François Rebsamen. Mardi, avant l annonce du gouvernement, elle avouait n être au courant de rien «Je guette mon téléphone.» Avant d ajouter : «Ça serait un changement radical et rapide dans ma vie.» Même si elle était en...

13 attente de nouvelles, Isabelle Lajoux a une totale conscience du rôle qui risque d être le sien : «Je m étais déjà préparée en 2012.» À l époque, François Rebsamen... n avait pas pris de maroquin. Les prochaines élections sénatoriales sont au mois de septembre. «Je ne siégerai pas longtemps» souligne-t-elle. Le poste de ministre, par définition, est précaire car au moindre remaniement ou faux pas, le siège devient éjectable. François Rebsamen va-t-il tout de même s assurer une porte de sortie avec un mandat de sénateur, ou va-t-il laisser sa place? Cette question n est pas anodine puisque s il n a plus de velléité sur le Sénat, la tête de liste dans le département est libre. François Patriat et Isabelle Lajoux pourraient en profiter. «S il me le demande, je dirai oui» précise celle qui reste encore suppléante. En tout cas, François Patriat annoncera sa candidature au mois de mai, avec ou sans le PS. Cette prise de ministère par François Rebsamen peut être perçue comme une bonne nouvelle pour Dijon, notamment en termes de notoriété. En revanche, pour le PS local, ce départ intervient dans une période troublée par la récente défaite, un chef qui sera moins présent, et un secrétaire fédéral du PS (Michel Neugnot) fragilisé par son deuxième revers à Semur-en-Auxois. À cela s ajoutent une débâcle annoncée pour les européennes, et des calculs d apothicaire pour les sénatoriales, sans oublier la réaction des électeurs pouvant se sentir lésés. Bref, il y a du travail, et ce n est pas François Rebsamen qui pourra le contredire.. Jérémie Demay Clément Bonvalot La gueule de l emploi François Rebsamen, bientôt 63 ans, est un habitué de l appareil de l État et du Parti socialiste. Sous-préfet, hors-cadre, il a commencé son enseignement politique avec Pierre Joxe, alors ministre de l Intérieur ( , 88-91). Mais estimant que la pensée européenne de Joxe n est pas à la hauteur de ses espérances, il s en éloigne pour se rapprocher de Laurent Fabius. Rebsamen sera d ailleurs son directeur adjoint de cabinet entre 1992 et Cependant, il désire avoir une assise locale pour mettre en pratique tous les bons conseils de Joxe : l ordre et la sécurité. Il espère se faire élire à Dijon, mais Poujade veille encore au grain. Il obtient un siège au conseil général. Sa réputation dans la classe politique dijonnaise est celle d un homme courtois et intelligent. Il est dans l opposition, alors il observe. En 2001, après avoir rasé sa moustache, il bat Jean-François Bazin, et prend la mairie à la droite. Depuis, il a gagné en 2008 dès le premier tour, et la semaine dernière en deux tours. Au PS, il est considéré comme un proche de François Hollande. Quand ce dernier était le Premier secrétaire du parti, c est François Rebsamen qui assurait l animation dans les fédérations. Autant dire que son travail à l époque était de connaître tout et presque tout le monde dans le PS. En 2007, Ségolène Royal le nomme codirecteur de sa campagne présidentielle. Une décision qui ne doit rien au hasard, puisque selon le journaliste Philippe Alexandre, dans son livre Les éléphants malades de la peste, ce serait François Rebsamen qui aurait insisté auprès de François Hollande pour que Ségolène Royale se présente. Après la défaite il prend ses distances. Lors des primaires en vue de la dernière présidentielle, François Rebsamen met un peu de temps avant de choisir son champion. Finalement, ce joueur invétéré fait le bon pari. Il participe d ailleurs à la formation du premier gouvernement, sans pour autant y entrer. Cette nomination au ministère du Travail est une surprise car personne ne le pressentait à ce poste. Même si sur I télé en début de semaine il expliquait, en substance, qu avec son expérience de maire, il était compétent pour plusieurs postes, ce ministère reste assez éloigné de la sécurité. Toutefois, plusieurs dossiers l attendent déjà, notamment la réforme de la formation professionnelle, qui certes est déjà bien avancée. Mais quelques points restent tendus, notamment les nouvelles façons de travailler pour les inspecteurs du travail, ainsi que le financement des formations. Ce n est pas un ministère sans travail.. J.D

14 14 Interview La Gazette jeudi 3 avril 2014 Bernard Lecomte / International Gorbatchev, Ukraine et KGB Effondrement du communisme et actualité russe : Bernard Lecomte, grand reporter bourguignon spécialiste des pays de l Est, publie la première biographie au monde consacrée à Mikhaïl Gorbatchev. Pour tout comprendre. La Gazette : Rôle de Mikhaïl Gorbatchev dans la chute de l Union soviétique? Bernard Lecomte : C était il y a vingt-cinq ans, on a l impression que c était il y a un siècle tant l Europe a évolué. Tournant extraordinaire de l histoire de notre continent, nous devons à Gorbatchev la fin du mur de Berlin, de la guerre froide, du goulag, du Parti communiste de l URSS, c est-à-dire du communisme en Europe, et involontairement l explosion de l empire soviétique en En 1985, ce jeune dirigeant qui tient à répéter qu il est bel et bien communiste se voit confier le pouvoir pour conforter celui du PC en le modernisant, et conforter la puissance de l Union Soviétique en réformant ses structures éco-nomiques. Ces deux missions se soldent par deux échecs. Six ans après, il n y a plus ni PC ni URSS. Gorbatchev a lancé des réformes, la Perestroïka sur le plan économique et la Glasnost sur le plan société et médias, qui vont déstabiliser un système global totalitaire. On ne peut pas toucher à un système totalitaire sauf à le fragiliser et à le voir s effondrer. Quand vous instillez dans un système de parti unique la liberté d expression et le pluralisme, vous le désintégrez. C est ce qui s est passé. La volonté de Gorbatchev était sincère mais il ne s attendait pas à ce que ses réformes minent les fondements de l URSS. Ses mentors? Il fut influencé par certains prédécesseurs, comme Khrouchtchev ou Andro-pov qui ont tenté de réformer l économie soviétique, et par des témoignages sur les économies étrangères. Iakovlev, un de ses meilleurs amis ambassadeur au Canada, lui expliqua comment fonctionnait l économie en Occident. Il n a pas voulu transformer la société soviétique en une société capitaliste mais y instiller un peu de libéralisme, de souplesse, de liberté, sans se rendre compte que cela en provoquerait l effondrement. Pourquoi le KGB, police politique et service d espionnage, a-t-il soutenu un réformateur? Le KGB dont Andropov était le chef était la structure la mieux informée sur le reste du monde. Il est donc normal que le KGB ait poussé à la tête du pays quelqu un de moderne et sympathique donnant de l URSS une meilleure image que les vieillards rigides qui l avaient incarnée des années durant. S il est conscient de la nécessité des réformes, le KGB Philippe Forestier se retournera contre Gorbatchev en 1991 lorsqu elles aboutiront à la désintégration du pays, et sera directement l un des acteurs du putsch de 1991 visant à remplacer Gorbatchev dans les conditions désastreuses que l on sait. La situation a échappé au KGB, dépassé par l homme qu ils avaient mis en place. La CIA attribue son plus grand succès, l implosion de l économie soviétique, à son action lors de la guerre URSS-Afghanistan et au bluff militaire de l initiative guerre des étoiles. La CIA a-t-elle accéléré le processus entamé par Gorbatchev? Au début, les Occidentaux, y compris des services secrets comme la CIA, ne crurent pas que Gorbatchev allait réellement réformer l URSS. Quand ils commencent à le comprendre, Gorbatchev devient une véritable star en Occident et le restera, puisque c est grâce à lui que l Ouest a gagné la guerre froide. Il n a pas voulu la chute du mur de Berlin. Il l a subie et contrôlée pour qu elle ne tourne pas à la guerre réelle et au bain de sang. Gorbatchev n a pas envoyé les chars soviétiques mater les populations est-allemandes et polonaises en 1989, ce qui en fera un personnage historique. Tous ses prédécesseurs l auraient fait comme à Prague, Budapest L Occident a donc fait pression sur Gorbatchev, à ses yeux l homme le plus sympathique de l histoire de l URSS, mais également sur des peuples qui n étaient pas manipulés. Méfions-nous de la théorie du complot. Les populations de Pologne, de Tchécoslovaquie, de Hongrie et à l intérieur du système les populations de Lituanie, de Géorgie ou d Ukraine, désiraient réellement se débarrasser du communisme et retrouver leur indépendance. Les peuples se sont libérés au moins autant que les dirigeants politiques les ont poussés à le faire. Reconnaissants à Gorbatchev? La gratitude n est pas une valeur en politique. Les libéraux polonais, allemands ou tchèques lui sont reconnaissants de ne pas avoir maté leur émancipation mais il a laissé en Union soviétique, et notamment en Russie, l image de celui qui a provoqué l effondrement du pays. Son image est extrêmement négative. Lorsqu il eut l audace de se présenter aux présidentielles de 1996, il réalisa moins de 1 % des voix. L actualité nous montre que les Russes sont beaucoup plus charmés par Vladimir Poutine qui leur propose de reconstituer la grandeur de l URSS que par Gorbatchev qui restera à leurs yeux un mauvais souvenir. Une seule option pour la Russie : un homme fort qui reconstitue les frontières et un immense bloc slave?...

15 Il fallait s attendre à ce qu un leader russe reprenne le flambeau de la grandeur russe qui s est effondrée sous Gorbatchev et ne s est pas reconstituée sous Eltsine. Il aura fallu un leader comme Vladimir Poutine... pour remettre la Russie sur ses rails historiques, qui malheureusement ne sont pas démocratiques. À l exception de quelques années la Russie a toujours connu un pouvoir fort. Ivan le Terrible, Pierre le Grand, Nicolas 1er, Staline, Poutine, telle est la con-tinuité russe. La chute du Mur, une page de l'histoire de France Gorbatchev a été une parenthèse dans cette histoire, et aux yeux de beaucoup de Russes elle fut catastrophique. L actualité en Ukraine ostracise Poutine à l Ouest : erreur d analyse des politiques et diplomates occidentaux? Les Occidentaux se sont désintéressés de l Ukraine, et notamment les Européens. Il y a aujourd hui deux sortes de pays de l Est : ceux qui sont entrés dans l Otan comme la Pologne et les Pays Baltes, et ceux qui ne sont pas entrés dans les structures européennes ou occidentales. C est le cas de l Ukraine qui est incontestablement un pays européen et qui a pourtant été totalement délaissé par ce continent, qui lui avait donné il y a vingt-cinq ans tellement d espoir. On le voit clairement dans ce qui se passe en Crimée. Preuve de la grande désillusion de ce pays, 96 % des gens ont voté le rattachement à la Russie, oubliant qu il y a exactement vingt-cinq ans le référendum avait donné plus de 50 % pour l indépendance ukrainienne. Ils espéraient tout de l Occident, ils en sont aujourd hui à revenir à leurs liens ancestraux avec la Russie. Un sombre portrait de Gorbatchev Il restera une figure ambigüe, formidablement positive aux yeux des défenseurs des libertés et de l indépendance des peuples mais négative pour ses compatriotes. Il restera surtout l image d un homme passionnant et passionné. Sans parler avant lui d Hitler ou de De Gaulle, aucun autre homme politique n a, à la fin du XXe siècle, changé l histoire comme Mikhaïl Gorbatchev. Il en restera l un des géants. Impact de Tchernobyl? Tchernobyl restera un tournant écologique, technique et psychologique majeur, notamment dans la Glasnost, dans la nécessité pour les États modernes de s ouvrir, d ouvrir leurs statistiques, leurs informations, leurs débats pour éviter des catastrophes dues à la méconnaissance des dossiers. Pour Gorbatchev, Tchernobyl est un choc immense qui va accélérer la réforme des médias et l introduction de la liberté d expression en URSS. Pour un lecteur de vingt ans, pertinence de la biographie d un homme du XXe siècle? Les Français sont incorrigibles. Ils ont du mal à comprendre que la chute du mur de Berlin est aussi leur histoire. Ce n est pas un épisode exotique qui met en prise de lointains peuples indigènes fête le 25e anniversaire de la chute du Mur, et j espère que ce livre servira aux jeunes générations à comprendre que cette histoire est une page de l histoire de France, et qu elle est aussi la leur.. Propos recueillis par Olivier Mouchiquel Gorbatchev Bernard Lecomte, éditions Perrin Le coin bouquin Histoire secrète de l Algérie indépendante (Nouveau monde, 9,90 ). À l aube de l élection présidentielle en Algérie, M. Sifaoui propose une enquête fouillée sur la Sécurité militaire du pays, omniprésente. Avez-vous vu Hitler? (Nouveau monde, 17 ). W. Kempowski, dans les années 1970, a interrogé des Allemands qui, entre 1920 et 1945, ont rencontré Adolf Hitler, et ont vécu son ascension, sa folie et sa chute. La France libre fut africaine (Perrin, 23 ). Certains territoires africains ont joué un rôle essentiel dans l histoire de la résistance au nazisme. E. Jennings le rappelle dans ce livre fourmillant d informations. Histoire de la campagne de France (Perrin, 21 ). Cette campagne de deux mois, entre janvier et mars 1814, fut fatale à Napoléon. J.-J. Brégeon raconte cet épisode ainsi que les enjeux politiques et diplomatiques. Tuer Napoléon III (Plon, 19,90 ). Ce roman historique de J.-B. Evette plonge le lecteur dans l organisation de la résistance à Napoléon III, entre intrigue amoureuse et lutte clandestine.

16 Affiche 30x _tout vecto.indd 1 2/25/2014 3:46:01 PM 16 Sport La Gazette jeudi 3 avril 2014 Circuit Dijon Prenois / HistoRacing Festival HistoRacing Festival À l'heure des énergies renouvelables et autres voitures électriques, les puristes pourront se consoler ce week-end au circuit Dijon-Prenois, grâce à la première étape de l'édition 2014 de l'historacing Festival. Éternel lieu de villégiature des plus précieuses autos de course, le circuit de Dijon-Prenois accueillera ce week-end (5 et 6 avril) près de 350 voitures de course anciennes à l occasion de l HistoRacing Festival. Hier temple de la Formule 1, aujourd hui lieu de prédilection des compétitions de voitures anciennes, le circuit de Dijon-Prenois continue d accueillir les événements qui ont fait sa gloire il y a quelques décennies. Ce weekend, le tracé bourguignon mettra à disposition des concurrents de l HistoRacing Festival - La Fédération française du sport automobile a choisi l HistoRacing Festival pour constituer sa série officielle des «Trophées Historiques des Circuits 2014» - une piste entièrement refaite au cours de l inter saison. De précieuses voitures de course produites entre les années 60 et les années 90 se donneront en spectacle lors de vraies courses qui replongeront les spectateurs quelques années en arrière, au cours des 21 courses disputées par les dix plateaux qui composent la série historique FFSA. Un plateau complet L HistoRacing Festival rassemble des monoplaces comme des anciennes Formules 3 du Trophée F3 Classic, des formules Ford des Challenge Formula Ford Historic et Trophée Formule Ford Kent ; des GT ou berlines très affutées en Challenge Asavé, Trophée Maxi 1000 (et ses célèbres Alpines A110), Trophée Lotus ou encore Challenge HTCC Groupe 1. Au cas où ces séries ne vous suffiraient pas, les Caterham R300 et Legends Cars Cup seront elles aussi de la partie. Cette épreuve est organisée par HVM Racing qui a mis en place un classement général toutes catégories confondues. Lors de la saison 2013, pas moins de 557 pilotes ont été classés. Le grand vainqueur, Alain Girardet a ainsi accédé à des tests en IndyCar (équivalent américain de la Formule 1). Les spectateurs pourront se prendre au jeu Comme sur chaque étape du championnat Histo Racing, les spectateurs pourront se défier sur le simulateur V-Drive installé au cœur du paddock. Pour 5, il est possible de se mesurer aux vrais pilotes sur une fidèle reconstitution virtuelle du circuit Dijon- Prenois.. D.R Raid de l'udb ce samedi 5 avril La 14e édition du raid de l ub se tient se samedi 5 avril Canoë, VTT et course d orientation sont au programme. Les participants pourront choisir entre deux types de parcours : Accro et découverte. Comme son nom l indique, la formule Accro propose 70 km de VTT (700 m de dénivelé positif), environ 10 km de course d orientation (à pied) et 7 km de canoë. Les moins avertis pourront choisir la formule découverte où 21 km de VTT, 6 km de course d orientation et 4 km de canoë les attendent. Tout en gardant le souci de traverser de jolis sites naturels et de rester convivial, le Raid de l ub reste une épreuve physique et technique. Chaque année, les organisateurs définissent un parcours inédit aux abords du lac Kir et de l arrière-côte dijonnaise, dévoilé seulement une heure avant le départ aux participants répartis en équipes de deux. Plus d informations sur le site internet raiddelub.free.fr et sur la page Facebook Raid de l ub.

17 Football / 31e journée de Ligue 2 Le DFCO ne doit pas lacher D.R Semaine après semaine, le DFCO rate coche sur coche. Vendredi dernier, encore, les Dijonnais ont craqué à peine trente petites secondes avant le coup de sifflet final. Incapables de gérer le score, les joueurs d'olivier Dall'Oglio ont été une nouvelle fois incapables de sauter sur une occasion en or de se replacer pour la course à l'accession à la Ligue 1. Le match de cete semaine à Niort aura aussi un goût particulier pour Johan Gastien, niortais de naissance et fils de l'entraîneur des Chamois Niort..

18 Tel : Le vélo à assistance électrique : la solution de mobilité urbaine Véritable révolution, le vélo à assistance électrique s inscrit parfaitement dans le concept de développement durable. Patrick Mortier a créé sa société de point de vente de vélos électriques en 2006 à Dijon. Il est convaincu du succès de ce nouveau moyen de transport. Marre des embouteillages? Pas non plus envie d arriver en sueur au travail après 30 minutes d effort physique? Le vélo à assistance électrique (VAE) est la solution de mobilité urbaine pour tous ceux qui veulent éviter de prendre leur voiture. Après avoir essayé le solex et la trottinette électrique, Patrick Mortier a adopté le VAE. Conquis par son nouvel engin, il a souhaité le faire connaître et a créé sa société à Dijon : Les 2 Roues Electrique, au 13 avenue Jean Jaurès. Aujourd hui, il vend et loue des vélos électriques, et propose aussi l entretien aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises, telles que la Poste ou les mairies. L offre est la même que pour les vélos classiques : vélo de ville, de course, VTC et VTT. Patrick Mortier a constaté une forte demande des clients pour se rendre au travail. «80% de notre clientèle est urbaine», constate-il. Le deuxième usage des clients porte sur les longues balades, avec une tendance sur le VTT qui se développe. «En 2013, nous avons vendus environ 150 vélos!», souligne-t-il. Une solution qui répond aux attentes du développement durable La France a une marge de progression importante car seulement vélos ont été vendus, en 2012, dans l hexagone contre en Hollande et en Allemagne, par exemple, où le VAE est rentré dans les mœurs. Le vélo électrique s inscrit dans la dynamique de développement durable dans la mesure où c est un moyen de transport écologique : sans émission de CO2 ; économique : avec un euro d électricité, on fait 1000 kilomètres et les frais d entretiens sont beaucoup moins importants que pour une voiture ; sociétale car il modifie les habitudes de transport tout en participant à la santé de ses utilisateurs grâce à l effort physique fourni! «En remplaçant la voiture par le VAE pour se rendre au travail, certains de mes clients ont perdu 2 à 3 kilos en quelques mois!», confie Patrick Mortier. Le prix d un VAE de qualité se situe dans une fourchette allant de 1000 à 2500 euros. Pliant Ville Route VTC VTT Rétro BH DÉMO TOUR 12 AVRIL 2014 «tous les VAE BH bikes à l essai»

19 SUPPLÉMENT spécial développement durable P.20 À 22 L AUTOMOBILE AUTREMENT DEPUIS 1975

20 20 Développement durable La Gazette jeudi 3 avril 2014 EDF Une entreprise engagée Avant même que la notion de développement durable ne soit définie, EDF a toujours eu la préoccupation de l intégration de son activité dans son environnement. Ces valeurs sont la continuité de ses engagements de service public. EDF répond au quotidien aux trois piliers du développement durable : l environnement, l économie et le social. L entreprise travaille en amont sur l innovation, avec un investissement de 650 millions d euros par an pour la recherche et le développement personnes travaillent à la R&D d EDF, sur des domaines tels que l amélioration des batteries pour contribuer à l essor du véhicule électrique, l amélioration des éoliennes, le développement des hydroliennes et les Smart grids ou réseaux électriques dits «intelligents». Volet environnement : réduire son empreinte écologique «EDF, premier énergéticien européen, produit à 95 % de l énergie décarbonnée en France», souligne Marc Leurette, délégué régional EDF. Grâce à son mix énergétique (hydraulique, nucléaire et énergies renouvelables : solaire, éolien, biomasse), EDF répond aux enjeux du changement climatique car sa production d énergie émet peu de CO2. «Nous avons, par exemple, une centrale solaire à Massangis, dans l Yonne, équipée de panneaux photovoltaïques qui produisent l équivalent de la consommation électrique annuelle d une ville de habitants», précise Marc Leurette. En interne, la maîtrise des émissions de CO2 et la réduction de l empreinte carbone passent par un plan de déplacement, mis en place sur l ensemble des sites EDF de Dijon. Favoriser le covoiturage, les transports en commun ou l utilisation d un système d auto-partage de véhicules électriques, telles sont les solutions adoptées. Autre exemple, à la centrale nucléaire de Belleville, 60 voitures électriques permettent le transport des salariés. Volet économique : compétitivité du coût du kilowattheure et aide à l emploi EDF aide à la dynamisation des territoires par de nombreuses actions aux côtés des acteurs locaux comme Bourgogne développement, Entreprendre Bourgogne et bien sur le Medef, la CGPME, les Chambres de commerce d industrie, et le programme Alizé : des grandes entreprises d un territoire accompagnent les petites structures qui veulent se développer, par du conseil, en ouvrant leur carnet d adresses... La France bénéficie également d un atout fort par rapport aux autres pays européens : le prix compétitif de son kilowattheure. «C est le fruit de la mobilisation d EDF qui a permis de fournir aujourd hui une énergie à un prix maitrisé, avec une augmentation faible par rapport à d autres pays», confie Marc Leurette. En France, pour les particuliers, le prix de l électricité est 35 % moins cher par rapport au prix de la moyenne des pays de la zone euro. Volet social et sociétal : intégration des personnes en difficulté et mécénat EDF a toujours eu des actions autour de la solidarité, des personnes en difficulté ou sans emploi, afin que toutes puissent bénéficier d un accès à l énergie, produit vital, et à une vie décente. «La transition énergétique est l occasion pour nous de poursuivre notre action envers la société afin de sensibiliser les gens à consommer moins. Ce qui fait d EDF une entreprise industrielle pas comme les autres!», souligne Marc Leurette. Au travers de son rôle d entreprise de service public, elle propose effectivement des diagnostics énergétiques pour les particuliers et les entreprises, avec des conseils à la fois techniques pour consommer moins, et financiers pour trouver des aides adaptées à leurs projets. Côté pédagogie, EDF s engage dans les écoles, les associations... pour informer et former les citoyens à l écoconsommation, les sensibiliser à l énergie, et les inciter à avoir les bons gestes. EDF développe également des actions de mécénat pour répondre aux besoins de la société. Elle se tourne vers les personnes en difficulté, avec notamment le Fonds agir pour l emploi (FAPE), un fond financé par EDF et ses salariés, destiné à des associations qui œuvrent pour la réinsertion par l emploi. Enfin, EDF soutient depuis plus de vingt ans la Fédération française de handisport et le comité de Bourgogne, afin de faciliter l insertion des personnes en situation de handicap par le sport..

21 jeudi 3 avril 2014 La Gazette Développement durable 21 Lutte contre la précarité énergétique : un engagement fort d EDF Dans le cadre de ses missions de service public, EDF s est toujours occupée de ses clients en difficulté. Un engagement fort qu elle met en œuvre avec différents partenaires locaux, comme le Point information médiation multiservices (PIMMS) de Dijon. EDF s investit dans des actions de prévention et d accompagnement pour ses clients en situation de précarité. «Nos conseillers sont formés à l écoute des clients en difficulté afin de mettre le contact humain au cœur de la relation et de proposer la même qualité de service pour tous», explique Rémy Combernoux, directeur du développement territorial Bourgogne pour EDF Commerce. Le conseiller cherche ainsi des solutions adaptées à la situation de chaque client, comme un étalement de paiement, si besoin, dans un premier temps. Lorsque la situation est plus compliquée et semble ancrée sur le long terme, les conseillers orientent le client vers les travailleurs sociaux. Sur le grand Est, EDF Commerce a mis en place une équipe de 30 personnes chargées de cette mission, à plein temps. «Souvent, la précarité énergétique est le premier facteur que l on détecte. Si les problèmes semblent plus lourds, il faut orienter le client vers les organismes sociaux», précise Rémy Combernoux. Un interlocuteur sur tous les départements En relation avec les CCAS et le conseil général, EDF met en place des relais d information au travers des médiateurs. «Nous souhaitons accompagner des initiatives locales pour être en contact direct avec les personnes en difficulté», souligne Rémy Combernoux. Dans ce cadre, EDF travaille avec des associations comme le PIMMS de Dijon pour mener des actions auprès des clients en difficulté afin de trouver des À l'écoute des personnes en difficulté, le PIMMS, organisme médiateur, met en place des solutions alternatives (Ici Rémy Combernoux, directeur du développement territorial Bourgogne pour EDF Commerce et Julie Soupeaux, responsable coordinatrice PIMMS de Dijon). solutions à court et à long terme (échelonnement des factures, aides financières). Autre exemple : le programme «Habiter mieux» permet à des propriétaires aux faibles ressources de réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Les aides peuvent financer jusqu à 80 % des travaux! «Sur ce programme, grâce à des actions de médiation ou de détection, le PIMMS de Dijon a identifié près de 30 % des dossiers financés en 2013 sur le Grand Dijon», précise Julie. Soupeaux, responsable coordinatrice PIMMS de Dijon. Le Pimms Dijon 39 avenue du lac à Dijon (Tél : ) Mobilité électrique Bienvenue dans un nouveau monde! Cela faisait dix ans que les constructeurs automobiles et les pouvoirs politiques l annonçaient Enfin nous y sommes! Voiture électrique, vélo à assistance électrique, tramway ou bus électrique La révolution des transports électriques est en marche et EDF, entreprise de service public, compte bien y contribuer. «En 2013, il s est vendu en France presque vélos à assistance électrique et voitures électriques», indique Thierry Brossier, expert en mobilité électrique pour EDF Bourgogne. Pour lui, nous assistons à une véritable rupture à la fois technologique, sociologique et environnementale. EDF participe à cette dynamique dans le développement des batteries électriques performantes, dans ses laboratoires de R&D, et soutient plusieurs projets en Bourgogne : une offre touristique de VTT à assistance électrique dans le parc naturel du Morvan à partir du mois de mai ; les bus électriques d Auxerre et de Chalon-sur-Saône ; un bateau électrique à Pouilly-en-Auxois. Aujourd hui, une voiture électrique peut faire en moyenne 150 kilomètres sans recharger sa batterie. Elle peut donc correspondre à des besoins urbains, périurbains ou ruraux. EDF mène à ce titre des travaux d études Thierry Brossier, expert en mobilité électrique pour EDF Bourgogne utilise la Zoé pour ses déplacements professionnels. en partenariat avec Toyota pour étudier le comportement des utilisateurs de voitures électriques à leur domicile ou sur leur lieu de travail. Des modes de vie qui évoluent EDF travaille aussi sur les smart grids, réseaux électriques intelligents qui utilisent les technologies informatiques de manière à optimiser la production, la distribution et la consommation d énergie. Un exemple, les conducteurs de voitures électriques pourraient savoir quelle est la borne de recharge publique la plus proche. Y a-t-il déjà des voitures en charge? Comment optimiser son trajet? Ces informations pourraient être consultables sur smartphone ou dans chaque voiture. La mobilité électrique s inscrit dans une réelle évolution des modes de vie car elle change les comportements des individus qui choisissent de plus en plus l usage plutôt que la possession et l interopérabilité des transports pour optimiser leurs trajets.. La Gazette a testé pour vous... la Zoé électrique! La délégation régionale d EDF à Dijon a mis à disposition de ses salariés une Zoé. La Gazette est montée à bord. Si d apparence rien ne la distingue d une voiture à moteur thermique, le fameux losange à l avant du capot intrigue. Il suffit de l ouvrir pour découvrir une prise de branchement. C est là que se charge la voiture. Pour démarrer, une simple pression sur le bouton Start suffit. Le silence s installe Mais elle a bien démarré! Les premières sensations de conduite sont agréables d autant que la Zoé délivre toute sa puissance dès le premier coup d accélérateur. Au volant, la conduite se fait comme avec une voiture automatique, le bruit et les vibrations en moins. Un petit coup d œil de temps en temps à l écran derrière le volant pour contrôler le niveau des batteries. Le jeu est de mettre en pratique l éco-conduite afin de recharger les batteries à chaque décélération grâce à l énergie cinétique. Le tableau de bord est design, entre blanc laqué et brun mat, avec un grand écran qui sert notamment de GPS. Le point fort de cette citadine reste le prix du plein : deux euros pour 100 kilomètres! Sans CO2!

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Guide de la Mobilisation patronale pour la croissance et l emploi

Guide de la Mobilisation patronale pour la croissance et l emploi Guide de la Mobilisation patronale pour la croissance et l emploi Grands principes de la mobilisation Thème : «Libérons l entreprise pour la croissance et l emploi» Opération annoncée par un communiqué

Plus en détail

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement!!! Créé Par Ben De Bourse Ensemble http://www.bourseensemble.com! À Lire - Très Important Je sais que vous avez envie de vous plonger

Plus en détail

«Questions d Europe»

«Questions d Europe» Compte rendu de la conférence d Alain Juppé du 28.03 à Sciences Po. «Questions d Europe» Introduction : Le budget pluriannuel européen est en baisse par la cause de compromis nationalistes. Le Parlement

Plus en détail

Cliquez sur l image pour l agrandir

Cliquez sur l image pour l agrandir Dans le détail, le principal contributeur à l évaluation globale est la qualité de réponse aux besoins. Si les Français sont particulièrement satisfaits par l accueil en mairie (57% en ont une évaluation

Plus en détail

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 FR ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 Ce que j attends de moi, je l attends aussi de vous K.R. Ravindran Président élu du Rotary Lorsque je me suis adressé

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION " Marquez une page de votre entreprise avec les Trophées de la performance environnementale 2014 " L ENVIRONNEMENT ET MON ENTREPRISE... Vous avez à cœur de développer votre activité

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Les Français, leurs élus et le développement durable.

Les Français, leurs élus et le développement durable. SYNTHÈSE DE L ÉTUDE Les Français, leurs élus et le développement durable. Premier Baromètre Auxilia, réalisé en partenariat avec OpinionWay Réalisé fin octobre 2013, ce baromètre portant sur les Français,

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

Discours du Président de la CGPME Jean-François Roubaud

Discours du Président de la CGPME Jean-François Roubaud 5 ème CONFÉRENCE ANNUELLE DES ENTREPRENEURS lundi 12 novembre 2012 Paris Discours du Président de la CGPME Jean-François Roubaud Monsieur le Ministre, Mesdames et messieurs, «L avenir est quelque chose

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Avant tout j aimerais remercier tous les enfants qui ont fait l effort d avoir répondu au questionnaire (il y en a eu 16). Et même si ce questionnaire

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

Sondage Planète Verte

Sondage Planète Verte Sondage Planète Verte Utilisation du véhicule électrique Jean Patrick Teyssaire RESUME La mobilité électrique est aujourd'hui reconnue comme une des solutions à la mobilité de demain. Pour autant les utilisateurs

Plus en détail

L OUVERTURE DU MARCHE DE L ELECTRICITE

L OUVERTURE DU MARCHE DE L ELECTRICITE L OUVERTURE DU MARCHE DE L ELECTRICITE (clients domestiques) Soumis à une «révolution» sans égale depuis l électrification de notre pays, le marché de l électricité est en train de se métamorphoser : ouverture

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

L énergie de créer. EDF Entreprises vous accompagne pour vous aider à mieux choisir vos énergies et mieux maîtriser votre consommation.

L énergie de créer. EDF Entreprises vous accompagne pour vous aider à mieux choisir vos énergies et mieux maîtriser votre consommation. L énergie de créer EDF Entreprises vous accompagne pour vous aider à mieux choisir vos énergies et mieux maîtriser votre consommation. Votre projet grandit avec notre énergie EDF Entreprises vous accompagne

Plus en détail

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz Prenez part au changement Opérateur d électricité et de gaz Edito Après 60 ans de monopole, vous êtes désormais libre de choisir votre opérateur d énergie. Accrédité par le Ministère de l Economie, des

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

RESULTATS ENQUETES VIADEO (JUIN 2010)

RESULTATS ENQUETES VIADEO (JUIN 2010) RESULTATS ENQUETES VIADEO (JUIN 2010) On a tous commandé au moins une fois sur un site marchand et on a tous été au moins une fois en relation avec un service clients 1 SOMMAIRE 1. Les médias utilisés

Plus en détail

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges La Mairie souhaite intégrer la perspective d un développement durable au cœur de ses missions de service public en engageant la commune de Chorges dans la démarche

Plus en détail

PIGE CONFERENCE «Oser se dépasser»

PIGE CONFERENCE «Oser se dépasser» PIGE CONFERENCE «Oser se dépasser» Ar5cles Pré- Event Le Sursaut Le Mandat L Intelligent d Abidjan L Inter Le Sport Supersport Ar5cles Post- Event Fraternité Ma9n Le Mandat Le Patriote Le Sport Le Sursaut

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars 2015.

Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars 2015. MOT DE LA PRÉSIDENTE Séance du conseil d administration du RTL, le 12 mars 2015 Le texte lu fait foi. Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy Cérémonie des mentions au Brevet et au Baccalauréat 20 septembre 2013 1 Bonsoir à tous, Avec les élus de la municipalité, nous avons souhaité vous recevoir

Plus en détail

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE :

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION NOM : PRENOM : DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : Observations : Attention : toutes les consignes peuvent être adaptées dans leur formulation, pour permettre au sujet qui

Plus en détail

PARTENAIRES LOCAUX CONSTRUISONS DES QUARTIERS INTELLIGENTS

PARTENAIRES LOCAUX CONSTRUISONS DES QUARTIERS INTELLIGENTS PARTENAIRES LOCAUX CONSTRUISONS DES QUARTIERS INTELLIGENTS 2015 Aujourd hui, on appartient tous à un quartier que l on partage avec sa communauté Ce sont nos commerçants qui font l authenticité de nos

Plus en détail

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 1/13 Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 «Seul le prononcé fait foi» (sous réserve de leur présence effective)

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

YouOrder LA LIVRAISON ECO RESPONSABLE

YouOrder LA LIVRAISON ECO RESPONSABLE EDITION 2015 YouOrder LA LIVRAISON ECO RESPONSABLE R Nous proposons aux commerçants et aux restaurateurs de Paris et de sa petite couronne, une gamme complète de prestations pour la livraison à domicile

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Quelques conseils pour votre récolte de fonds

Quelques conseils pour votre récolte de fonds Quelques conseils pour votre récolte de fonds En plus du défi sportif que représente le Biketour, un autre challenge vous attend : récolter le plus d argent possible au profit des programmes santé mère-enfants.

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Petits malheurs de la vie quotidienne Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara,

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE NATHALY: LES TÉMOIGNAGES D UN DON DE VOYANCE EXTRAORDINAIRE

COMMUNIQUE DE PRESSE NATHALY: LES TÉMOIGNAGES D UN DON DE VOYANCE EXTRAORDINAIRE NATHALY: LES TÉMOIGNAGES D UN DON DE VOYANCE EXTRAORDINAIRE Nathaly est devenue pour toutes les personnes qui ont eu la chance et l occasion de la rencontrer quelqu un d indispensable. Les esprits les

Plus en détail

LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER

LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER «500 à 600 logements sociaux vont être construits dans notre ville entre 2014 et 2020» L édito de Pierre GEAY, Adjoint au maire chargé du Logement LE LOGEMENT, C EST NOTRE

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

le NOUVEAU MODE DE VILLE

le NOUVEAU MODE DE VILLE VÉLO À ASSISTANCE ÉLECTRIQUE le NOUVEAU MODE DE VILLE contact www.cycletic.fr contact@cycletic.fr T. : 04 72 78 31 20 P. : 06 11 43 72 86 15, bd Vivier Merle 69003 Lyon un concept innovant Vélo à assistance

Plus en détail

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION Discours de clôture de Clotilde VALTER, Secrétaire d Etat chargée de la Réforme de l Etat et de la Simplification

Plus en détail

CASTELLET 12 & 13 juillet 2014

CASTELLET 12 & 13 juillet 2014 CASTELLET Un soleil radieux! Comme chaque année la Lamera organise son défilé du 14 juillet sur le circuit du Castellet. Pour ce 4ème rendez-vous, 2 courses sont prévues, une de 3h le samedi et une de

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

Document réalisé avec le soutien de

Document réalisé avec le soutien de Document réalisé avec le soutien de Directeur de la publication : Cédric MAMETZ Responsable de la rédaction : Céline SIMONIN, Chargée de projets Nous Aussi Conception graphique : La Suite + Co et Lauriane

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE LES OUTILS NUMERIQUES LES SMARTPHONES 33,4% d équipement en France en 2011 46,6% en 2012, la progression est rapide Source : Médiamétrie LES CHIFFRES DU SMARTPHONE

Plus en détail

Les Français et le développement durable

Les Français et le développement durable Les Français et le développement durable Baromètre Louis-Harris Club RmD2 CLUB R m D 2 Luc BALLEROY DGA 01 55 33 20 54 luc.balleroy@lharris.fr NOTE TECHNIQUE Étude réalisée par l Institut Louis-Harris

Plus en détail

Le CRAC, 15 ans déjà! L âge où tous les rêves sont permis, où tous les possibles s offrent à

Le CRAC, 15 ans déjà! L âge où tous les rêves sont permis, où tous les possibles s offrent à 1 Le CRAC, 15 ans déjà Présentation de Philipe MAYSTADT, Président de la B.E.I. «Le soutien de la Banque Européenne d Investissement aux pouvoirs régionaux et locaux» Le 17 mars 2011 PLAN : Le CRAC, 15

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA Sup Jennifer GUIER Séjour d un an aux Pays-Bas - Université de Maastricht J ai eu la chance de bénéficier du programme d échange Erasmus durant mon année universitaire

Plus en détail

L avenir du commerce est en ligne

L avenir du commerce est en ligne chapitre 1 L avenir du commerce est en ligne A llons-nous perdre l habitude «d aller» faire nos courses? Succomberons-nous plus facilement à l achat d impulsion au hasard de notre navigation sur le Web

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE -

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - 9 ème WEEK-END DE FORMATION Des animateurs du réseau 11 13 mars 2011 Paris Le Parlement Européen des Jeunes France est une association apolitique et à but non lucratif,

Plus en détail

Discours d Abdel Achache Adjoint aux sport. représentant Thierry Philip, Maire du 3 e arrondissement. Samedi 14 novembre 2009

Discours d Abdel Achache Adjoint aux sport. représentant Thierry Philip, Maire du 3 e arrondissement. Samedi 14 novembre 2009 Discours d Abdel Achache Adjoint aux sport représentant Thierry Philip, Maire du 3 e arrondissement Samedi 14 novembre 2009 Congrès départemental du Comité du Rhône de la Fédération sportive et culturelle

Plus en détail

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h Du 7 au 19 octobre 2010, la Ville de Niort accueille la Maison du Développement Durable

Plus en détail

Soirée de Gala. Vendredi 20 novembre 2015 à 17 h Théâtre Ducourneau

Soirée de Gala. Vendredi 20 novembre 2015 à 17 h Théâtre Ducourneau Soirée de Gala Vendredi 20 novembre 2015 à 17 h Théâtre Ducourneau Monsieur le Président de Sud Management, Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d Industrie, Mesdemoiselles et Messieurs les

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

Français de lʼétranger : portraits dʼune France déconnectée de la présidentielle Avril 5th, 2012 No Comments PORTRAITS.

Français de lʼétranger : portraits dʼune France déconnectée de la présidentielle Avril 5th, 2012 No Comments PORTRAITS. Français de lʼétranger : portraits dʼune France déconnectée de la présidentielle Avril 5th, 2012 No Comments PORTRAITS. Clémentine Sarlat Ils sont éparpillés aux quatre coins du monde, la France leur paraît

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

Mon guide de l électeur

Mon guide de l électeur Mon guide de l électeur EC 90246 (03/2015) À propos du guide Ce guide répond aux questions sur le processus de vote aux élections fédérales. Il vous explique aussi ce qui se passe au moment de voter. Pour

Plus en détail

victimes d accidents du travail. L ensemble du monde du travail doit redoubler d efforts pour éviter de nouveaux Rana Plaza.

victimes d accidents du travail. L ensemble du monde du travail doit redoubler d efforts pour éviter de nouveaux Rana Plaza. Allocution à l occasion de la journée mondiale pour la santé sécurité au travail Réception au Ministère du travail, Paris (hôtel du Chatelet) 28 avril 2015 Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Noël. + de fréquentation. + de communication

Noël. + de fréquentation. + de communication GUIDE DE NOËL GROUPE PROGMAG - ZA de Clairac - 260 rue St-Exupéry - 26760 Beaumont les Valence Téléphone : +33 4 75 780 780 - Fax : +33 4 75 780 781 Email : progmag@progmag.com Site : www.progmag.com Les

Plus en détail

Allocution du Président du Conseil Supérieur de l Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique à l ouverture

Allocution du Président du Conseil Supérieur de l Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique à l ouverture Allocution du Président du Conseil Supérieur de l Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique à l ouverture de la 7 ème Assemblée générale Mardi 12 mai 2015 Au mois de juillet dernier, lors

Plus en détail

Document d orientation COMMUNIQUER LA VALEUR DES MÉDICAMENTS INNOVATEURS ET VACCINS

Document d orientation COMMUNIQUER LA VALEUR DES MÉDICAMENTS INNOVATEURS ET VACCINS Document d orientation COMMUNIQUER LA VALEUR DES MÉDICAMENTS INNOVATEURS ET VACCINS Mise à jour: février 2015 Document d orientation Bienvenue au cours Communiquer la valeur des médicaments innovateurs

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Régime du verbe selon son sens : rédaction

Régime du verbe selon son sens : rédaction SELON SYNTAXE SON SENS : RÉDACTION 1 Régime des mots Régime du verbe selon son sens : rédaction En cliquant sur le bouton «Rubrique grammaticale» dans notre site, vous pourrez, au besoin, consulter les

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI LA MOBILITÉ UN ATOUT POUR L EMPLOI MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI BILAN Première année d activité Juillet 2014 Tmobil : Un service d accompagnement à la mobilité Ce dispositif a pour but d intégrer

Plus en détail

Roulez propre et régional

Roulez propre et régional Roulez propre et régional LA MOBILITé électrique GAGNE DU TERRAIN L énergie électrique, chacun de nous l exige partout et à chaque instant. Aujourd hui, il est impensable d imaginer nos activités quotidiennes

Plus en détail

All Wound Up! Évasion du cimetière

All Wound Up! Évasion du cimetière All Wound Up! Évasion du cimetière Contenu de la boîte : 60 cartes 4 personnages à remonter 4 tuiles à deux faces 25 jetons Cerveau (5 pour chacune des 5 couleurs) 4 jetons «Start here» (départ ici) 1

Plus en détail

Candidature des participants. PEJ-France Caen

Candidature des participants. PEJ-France Caen Candidature des participants PEJ-France Caen Du 29 mai au 8 juin 2014 2 Le mot du président Malo MOFAKHAMI Président du PEJ-France Chers participants, En 2014, le Parlement Européen des Jeunes - France

Plus en détail

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»?

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Atelier A : Enseignement de défense et valeurs de la République : quels acteurs?/ La formation du citoyen : du service national à l enseignement

Plus en détail

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets?

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? LES ENTRETIENS EXCLUSIFS Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? Entretien avec Mehdi Salmouni-Zerhouni, Conseil

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

FORMATIONS DES BENEVOLES

FORMATIONS DES BENEVOLES 2015 Agir pour la Solidarité FORMATIONS DES BENEVOLES Administrateurs et bénévoles des associations du secteur de l insertion sociale et professionnelle 2015 Sommaire Le paysage institutionnel du secteur

Plus en détail

Dans l Aude, 27 usagers de deux roues motorisées ont été tués depuis le 1 er janvier 2007.

Dans l Aude, 27 usagers de deux roues motorisées ont été tués depuis le 1 er janvier 2007. LA SEMAINE EUROPEENNE de la SECURITE ROUTIERE et de la MOBILITE En 2010 comme en 2009, la semaine nationale de la sécurité routière s associe avec la semaine européenne de la mobilité et devient ainsi

Plus en détail

Jérôme GatiER, directeur du Plan bâtiment Grenelle

Jérôme GatiER, directeur du Plan bâtiment Grenelle Jérôme GatiER, directeur du Plan bâtiment Grenelle 56 PROMOTELEC ASSISES - VERBATIMS pages.indd 56 28/11/11 15:31 Le Plan bâtiment Grenelle est la mission qui a été donnée à Philippe Pelletier pour animer

Plus en détail

Thème 2. Les métamorphoses des politiques de Protection sociale

Thème 2. Les métamorphoses des politiques de Protection sociale Thème 2 Les métamorphoses des politiques de Protection sociale 1 Les métamorphoses de l Assurance maladie Entretien avec Frédéric Van Roekeghem Directeur général de la CNAMTS Interview réalisée le 29 novembre

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

Pour une réforme structurelle. de la formation professionnelle

Pour une réforme structurelle. de la formation professionnelle Pour une réforme structurelle de la formation professionnelle L accord du 14 décembre 2013 : ce qu il changera, au quotidien, pour les entreprises, les salariés et les demandeurs d emploi 20 13 POUR L

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

La Lettre de l'etat en V@ucluse

La Lettre de l'etat en V@ucluse La Lettre de l'etat en V@ucluse L éditorial De Yannick BLANC Directeur de la publication Yannick BLANC Préfet de Vaucluse Conception et réalisation Rédaction Service Départemental de Communication Interministérielle

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

Jeu sur l écomobilité «JEU ME MEUS!»

Jeu sur l écomobilité «JEU ME MEUS!» Supports : Jeu sur l écomobilité «JEU ME MEUS!» 3 plateaux de jeu, disposés côte à côte, de gauche à droite pour les joueurs, et qui peuvent être joués indépendamment ou bien en 3 étapes successives en

Plus en détail

les 7 vérités inédites

les 7 vérités inédites Résumé Prospection : les 7 vérités inédites La prospection, ça marche! La prospection classique consiste à présenter son produit de la meilleure façon possible aux prospects. L espoir est que certains

Plus en détail

Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016

Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016 Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016 C est un projet de réhabilitation à l échelle du quartier Pierre Loti, avec Construction, réhabilitation, démolition, renforcement des liaisons entre quartiers,

Plus en détail

PREMIÈRES JOURNÉES NATIONALES D ACTION CONTRE L ILLETTRISME. Discours de Mme George Pau-Langevin, Ministre des outre-mer. - Lundi 8 septembre 2014

PREMIÈRES JOURNÉES NATIONALES D ACTION CONTRE L ILLETTRISME. Discours de Mme George Pau-Langevin, Ministre des outre-mer. - Lundi 8 septembre 2014 PREMIÈRES JOURNÉES NATIONALES D ACTION CONTRE L ILLETTRISME Discours de Mme George Pau-Langevin, Ministre des outre-mer - Lundi 8 septembre 2014 - SEUL LE PRONONCÉ FAIT FOI L illettrisme : un handicap

Plus en détail