numéro 28 mars/avril EUR Immobilier Dossier pages 26-54

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "numéro 28 mars/avril 2008 3 EUR Immobilier Dossier pages 26-54"

Transcription

1 numéro 28 mars/avril EUR Immobilier Dossier pages 26-54

2 numéro 28 mars/avril EUR News 4 Brèves transfrontalières 5 Manpower Les Rendez-vous de l'emploi 14 Finies les longues files d attente avant un concert Recevez votre billet par SMS et doublez tout le monde! Formation professionnelle continue 18 Global Investments Nouvel outil pour les professionnels du secteur financier 19 PwC ACADEMY Prochaines formations 20 Lifelong-learning.lu 21 Communication L événement au service du corporate 22 Sécurité et santé Organisation des premiers secours en entreprise 24 Entreprendre au féminin Travail de nuit Quand tu nous tiens! Dossier Immobilier Odyssée de l utilisation de l espace 27 Quel avenir pour la Métropole luxembourgeoise? 30 DTZ 2000 à 2007 : du mouvement sur tous les plans 31 Jones Lang LaSalle Consultance en stratégie immobilière 32 Atisreal Luxembourg : terre d investissements immobiliers? 33 Property Partners Des solutions d avenir 34 Les frais d acquisition d un immeuble 35 La Société Civile Immobilière Un outil simple et efficace de gestion immobilière 36 Le syndic Quel est son rôle? 38 Déduction des intérêts pour la résidence principale Enfin possible pour tous les frontaliers! Emploi ans et plus Des atouts pour les entreprises 57 Le bien-être au travail 60 Nouvelles technologies Signature électronique Enfin réalité! 62 Simplification.lu La simplification administrative Faites-en profiter votre entreprise 64 Bon à savoir U comme Usufruit 65 A nos frontières Arlon Belle au centre 66 Grande Région OPEN SPACE Une conférence où tout est permis, ou presque 70 Auto Toyota Prius Le plaisir de rouler propre et économique 73 Etapes gourmandes 75 Check in Lisbonne Capitale au charme fou 78 Beauty case 80 Livres 82 Musique 39 Les cahiers transfrontaliers d EURES Luxembourg 47 La mise à disposition d un logement 49 L économie et la bonification d intérêts 51 L éco-bio-construction Une autre manière de construire ou rénover 54 Le vert Couleur d un jour ou couleur durable? Editeur / Régie publicitaire / Media & Advertising S.à r.l. 300 C, route de Thionville B.P. 50 L-5801 Hesperange Tél : (352) Fax : (352) Isabelle Couset Françoise Couset Directeur de la publication / Rédacteur en chef / Isabelle Couset Rédaction / Fatima Benabdelaziz, Isabelle Couset, Alain Ducat, Michel Nivoix, Marc Vandermeir. Merci à toutes les personnes qui ont contribué à la rédaction de ce numéro / Barbara Dubus, Antoine Rech, Netty Thines, Eric Eben, Christine Borderies, Dorothée Ciolino, Céline Lelièvre, Constance Collette, Nelly Mazzarol, Arthur Tibesar, Fabienne Jacquet, Jean-François Peters, Vincent Wilkin, Alexandre Kock, Cluster Eco-construction asbl, Carole Blond-Hanten, Ivana Raulet et Claude Gengler. Mise en page / imprimerie jmw atgen, Luxembourg Photos / Alain Wemers Impression / imprimerie jmw atgen, Luxembourg Parution bimestrielle Abonnements 1 an 6 numéros : 27 EUR 2 ans 12 numéros : 48 EUR Media & Advertising S.à r.l. informe les lecteurs et abonnés du magazine qu elle collecte des informations uniquement aux fins de la publication, gestion des abonnements et marketing. Les personnes concernées disposent d un droit d accès et de rectification Media & Advertising S.à r.l. Toute reproduction est interdite

3 Working-Worlds Benelux La prochaine édition du salon de recrutement virtuel aura lieu le 29 mai 2008 Au regard des résultats plus que satisfaisants de la première édition de Working-Worlds, qui s est tenue le 28 novembre 2007, GAX Technologies S.A. met en place une seconde édition pour un marché plus vaste : le Benelux. Le jeudi 29 mai 2008, GAX Technologies réunira des recruteurs et des candidats potentiels dans l univers virtuel de Second Life. Inscriptions sur Journées Portes Ouvertes Luxembourgeoises Les 17 et 18 mai 2008 Après le succès des Journées Portes Ouvertes Luxembourgeoises des deux dernières années, une troisième édition sera organisée par l agence en communication Brain&More le week-end des 17 et 18 mai Ces journées d action se déroulent sous les auspices conjoints du ministère de l Economie et du Commerce extérieur et du ministère des Classes moyennes, du Tourisme et du Logement. L objectif de ces Journées est de permettre aux habitants du Grand-Duché de visiter, le temps d un weekend, des entreprises dont ils ne connaissent parfois que le nom. Toutes les entreprises établies au Luxembourg peuvent y participer. A l heure actuelle, 33 entreprises ont déjà confirmé leur participation. Infos : Brain&More Tél : (352) Fax : (352) Jones Lang LaSalle Toujours parmi les 400 Best Big Companies du magazine Forbes Pour la 3 e année consécutive, Jones Lang LaSalle figure au classement 400 Best Big Companies du magazine Forbes. Dans sa liste prestigieuse, Forbes identifie les meilleures des plus grandes entreprises cotées en Bourse aux Etats-Unis en termes de paramètres financiers, de gouvernance d entreprise et de normes comptables. Cette année encore, Jones Lang LaSalle est l unique entreprise de services immobiliers et de gestion financière du palmarès. News / ALD Automotive Leader en leasing opérationnel passe en tête! Pour ALD Automotive, l année 2007 s est traduite par un nombre de commandes largement au-delà des attentes et un développement du chiffre d affaires qui a atteint les 55 millions EUR, soit une progression de 40 % par rapport à Ses résultats financiers se sont améliorés de 55 % par rapport à 2006 et sont venus renforcer les résultats reportés qui s élevaient déjà à millions EUR. ALD Automotive compte actuellement un parc automobile de près de véhicules (3 135 en 2004 et 807 en 1997) et a développé une flotte propre de 300 véhicules pour les locations court et moyen termes de ses clients. ALD Automotive est désormais le leader en leasing opérationnel de véhicules au Luxembourg et détient 24,7 % du marché global. Alter Domus Un bureau à Chypre Alter Domus, société spécialisée dans la gestion et l'administration de sociétés poursuit son développement international avec l ouverture d un bureau à Nicosie, la capitale chypriote. Alter Domus (Cyprus) Ltd est une joint-venture avec Pan-Invest Management Ltd dirigée par Antonis Avraam, nommé Managing Director de la nouvelle société. Bernard Hensmans Country Manager de Monster Luxembourg Bernard Hensmans (42 ans), actuel dirigeant de Monster.be, a pris la direction de Monster Luxembourg, en remplacement de Marc Wantz, qui a souhaité «se réinvestir dans sa propre carrière professionnelle». NautaDutilh Deux nouveaux associés NautaDutilh, l un des cabinets d avocats d affaires indépendants leaders dans le Benelux, avec plus de 400 avocats, notaires et conseillers fiscaux établis à Amsterdam, Bruxelles, Londres, Luxembourg, New York et Rotterdam, a nommé deux nouveaux associés au sein de son bureau du Luxembourg : Jean-Marc Groelly, spécialisé en droit fiscal international et Jean-Michel Schmit, avocat d affaires expérimenté et spécialisé en fusions/acquisitions internationales dans le secteur privé et très actif sur le marché du private equity. Afin de répondre aux besoins de sa croissance continue NautaDutilh a récemment déménagé dans des locaux plus spacieux situés rue Jean Bertholet à Luxembourg. Foyer Patrimonium S.A. Fusion de Foyer Asset Management S.A. et Foyer Patrimonium & Associates Le 1 er janvier dernier, le Groupe Foyer a fusionné ses filiales Foyer Asset Management S.A. et Foyer Patrimonium & Associates S.A. pour former Foyer Patrimonium S.A. En combinant les deux entités, le Groupe donne une nouvelle dimension à ses activités de gestion d actifs et de private banking. Le nouvel ensemble gère environ 2 milliards EUR et dispose d une cinquantaine de spécialistes en gestion de fortune au service d une clientèle privée et institutionnelle. mars /avril 3

4 MultiLine News / Sécurité assurée par LuxTrust MultiLine, la solution d e-banking pour les professionnels, commercialisée en commun par les principales banques de la Place depuis 1992, a été améliorée de nombreuses fois depuis lors. Cette fois, MultiLine a été remplacée par une toute nouvelle solution, reposant sur les technologies les plus modernes et basées sur l Internet. Sa convivialité s en trouve renforcée et son degré de sécurisation a profité des dernières avancées en la matière, notamment par son recours aux produits et services de la plate-forme de certification proposés par LuxTrust. La migration nécessite que chaque utilisateur dispose au préalable de son certificat LuxTrust. Dès lors, les banques concernées contacteront leurs clients dans les mois à venir puisque l objectif est de migrer l ensemble des utilisateurs vers la nouvelle version de MultiLine avant la fin de cette année. et Badenoch & Clark Expansion européenne, nouveau nom et nouvelle adresse au Luxembourg Installée au Luxembourg depuis 2003, la société de recrutement professionnel permanent Badenoch & Clark Luxembourg, faisant partie du cabinet de conseil britannique Badenoch & Clarck International, est rapidement devenue l un des acteurs forts dans son domaine. Elle a remporté le HR One Awards 2007 dans la catégorie Best recruitment Services. Elle a confirmé récemment son expansion européenne via des bureaux affiliés en Allemagne, Suisse, Belgique, Pays-Bas et Hongrie, en les réunissant sous le nom de FaradayClark, et ainsi de pouvoir anticiper les développements du marché du travail européen et d être capable d offrir les personnes adéquates pour les emplois permanents à l échelle internationale. Afin d appuyer sa croissance à partir d un emplacement dans le centre-ville, ses bureaux sont désormais situés au Dôme : 2-8, avenue Charles de Gaulle à L-1653 Luxembourg Tél : (352) Distribution des fonds non-ucits aux particuliers Les professionnels européens du secteur appelés à donner leur point de vue PricewaterhouseCoopers Luxembourg a lancé une enquête paneuropéenne portant sur la distribution des fonds d investissement non coordonnés aux particuliers. Cette enquête fait partie d une étude mandatée par la Commission européenne visant à évaluer le potentiel et les perspectives du marché des fonds non-ucits en Europe. L étude comporte trois objectifs : identifier les produits non-ucits vendus aux particuliers, analyser les chaînes de distribution de ces produits et, enfin, mettre en avant les moteurs et les barrières qui façonnent ce secteur de l investissement ainsi que ses perspectives de développement. Les professionnels ciblés sont principalement des promoteurs de fonds, des distributeurs et des intermédiaires tels que des banques, des assureurs et des plates-formes installés en Europe. De plus, les organismes de contrôle, les Bourses et les associations de consommateurs des principaux centres financiers d Europe seront également consultés. Le questionnaire en ligne intitulé The retailisation of non-ucits funds in the European Union, disponible sur est à retourner jusqu au 31 mars Nico Daubenfeld, General Technic-OTIS et Guy Berscheid, Dexia BIL, devant l ascenseur principal Quadruplex du bâtiment tour, présentant le trophée. Les ascenseurs du bâtiment Terres Rouges de Dexia Elevator World Project of the Year Award La société General Technic-OTIS s est vue décerner, le 30 janvier dernier, le 2008 Elevator World Project of the Year Award pour les ascenseurs installés dans le bâtiment Terres Rouges de Dexia à Belval-Ouest. Ce prix du magazine Elevator World est considéré comme l ultime reconnaissance par les ascensoristes du monde entier et vient compléter la distinction déjà obtenue l année dernière, pour ce même bâtiment, dans le cadre du concours de la construction en acier «Luxembourg-Belgique». Les spécifications techniques et esthétiques exigées pour la réalisation de plusieurs installations de levage prestigieuses dans le bâtiment Terres Rouges dont, notamment, quatre ascenseurs Quadruplex panoramiques uniques au monde par leur conception technique et architecturale, étaient très poussées. Et sous l impulsion de Dexia BIL, maître de l ouvrage, General Technic-OTIS a dû atteindre un niveau de qualité inégalé à ce jour dans le domaine des ascenseurs afin de transformer le projet initial en une réalisation qui s apparente à de l orfèvrerie ascensoriste. Dexia et Energie-Cités Promotion de l affichage énergétique des bâtiments publics en Europe Dexia et le réseau de villes européennes Energie-Cités déploient un partenariat global pour la promotion de l affichage énergétique des bâtiments publics en Europe. Développé début 2008 en France et en Belgique, le partenariat sera également mis en place courant 2008 en Italie, au Luxembourg et en Slovaquie. Ce partenariat inclut le déploiement de l outil Display, un outil d auto-évaluation de la performance énergétique et de la consommation d eau des bâtiments publics. L outil sera accessible gratuitement en ligne pour tous les clients collectivités locales clientes chez Dexia, sur les sites des pays concernés. mars/avril 4

5 News / Ecole Privée Fieldgen Vainqueur du Fortis Klima Award Lancé en septembre 2007 sur le plan national, ce grand concours avait pour but de soutenir un projet valorisant des comportements responsables et des démarches citoyennes en matière de développement durable, notamment envers le grand public. Ouvert aux associations, établissements scolaires luxembourgeois et mouvements de jeunesse, le projet proposé devait comporter, pour être recevable, deux des trois composantes du développement durable : le progrès social, le développement économique et la protection environnementale. Il était demandé aux participants de mettre en place une action de sensibilisation et de conscientisation de la population en participant à l amélioration de l environnement. Après délibération, c est l Ecole Privée Fieldgen qui a remporté tous les suffrages pour son projet intitulé «Développement de l habitat et respect de l environnement». Deux groupes d élèves seront chargés de réaliser 3 actions différentes, mais complémentaires, pour sensibiliser élèves, parents d élèves, professeurs et aussi le grand public à ce thème. A la fin du second trimestre scolaire, une brochure présentera des entreprises sur le territoire luxembourgeois proposant des stages pour des jeunes dans un domaine relatif à la construction écologique. Une exposition sur le sujet de l habitat écologique est prévue courant mai et une table ronde animée par les élèves et ouverte au public réunira experts de l habitat écologique, experts du monde scientifique, économique et politique. L habitat écologique est un sujet qui tient particulièrement à cœur à Fortis Assurances Luxembourg ; le lancement récent de sa nouvelle assurance habitation Multiprotect Klima Habitation en est une preuve. Grâce à ce prix d un montant de EUR, la totalité des frais de logistique des deux événements planifiés ainsi que l impression des brochures sont couverts. Loyens Winandy S appelle dorénavant Loyens & Loeff Depuis le 1 er février, l étude d avocats Loyens Winandy a été rebaptisée Loyens & Loeff, Avocats à la Cour. Créée en 2003, l étude s est considérablement développée en 2007, notamment avec l arrivée de plusieurs partenaires expérimentés en Investment Management, Corporate, Banking & Finance et Tax. Sodexho Désormais Sodexo Leader mondial sur le marché de la restauration et du Facilities Management, le groupe a décidé au niveau mondial, et pour accompagner et servir sa vision stratégique à 2015, de simplifier son nom et moderniser sa typographie. La lettre «h» qui signifiait auparavant «hôtellerie» disparaît en raison du développement du groupe dans les diverses activités de services et la croissance de ses parts de marchés dans le domaine du Facilities Management. Au Luxembourg, Sodexo emploie plus de personnes. Photo-CDM De g. à dr. : Marco Walentiny, président de Luxinnovation et Roland Kuhn, président de la Chambre des Métiers. Luxinnovation et la Chambre des Métiers Au service des PME artisanales Rares sont les PME qui disposent de ressources suffisantes pour développer leur propre service de recherche et développement en interne. Lors de leur réunion annuelle de concertation sur les priorités futures et l établissement d un plan d action pour 2008, les présidents de Luxinnovation et de la Chambre des Métiers, Marco Walentiny et Roland Kuhn, ont fait un état des lieux sur la situation actuelle. Les deux présidents se félicitent quant à la collaboration efficace entre la Chambre des Métiers et Luxinnovation et l avancement conséquent de la thématique de l innovation dans les PME, notamment en ce qui concerne la mise en place du régime d aide à l innovation du ministère des Classes moyennes ; les services spécifiques PME offerts par Luxinnovation ; le Prix de l innovation dans l artisanat ; et l importance reconnue de stimuler la capacité d innovation des PME en général. Le concept de l «Alliance pour l innovation», en élaboration au ministère de l Economie et du Commerce extérieur, prévoyant un encouragement pour recourir à des expertises externes, fournira un soutien supplémentaire aux PME luxembourgeoises dans leurs efforts d amélioration de leur compétitivité. mars /avril 5

6 News / Le BlueKit-AFC Une innovation de la société AirFlowControl «Pour une utilisation et une production rationnelles de l énergie», tel est le credo de la société AirFlowControl qui a lancé, le 15 janvier dernier sur le marché luxembourgeois, sa dernière innovation : le BlueKit-AFC. Il s agit d un système d économie d énergie thermique pour gaines d ascenseurs et dont les composants ont été conçus en collaboration avec Siemens. Outre ses avantages en termes de réduction des frais de chauffage et de diminution des émissions de CO2, le BlueKit-AFC produit des effets positifs au niveau du confort, de la salubrité et de la qualité de l air dans les parties adjacentes aux paliers d ascenseurs. Au prix du kwh thermique actuel (0,065 EUR), l innovation d AirFlowControl S.A. garantit une économie comprise entre 850 et EUR par an et par gaine d ascenseur. L investissement pour un BlueKit-AFC par gaine d ascenseur est en moyenne de EUR. Son installation se fait en 2 à 4 heures maximum. Les économies annuelles en émissions de CO2 induites par l installation du BlueKit-AFC sur l ensemble des ascenseurs du Grand-Duché de Luxembourg avoisinent les tonnes. Technoport Sorties officielles Après Neonline S.à r.l., mieux connue par ses sites lesfrontaliers.lu et diegrenzgaenger.lu, dont le déménagement dans leurs nouveaux locaux à Esch-sur-Alzette et le rachat par New Media Luxe S.A. ont été annoncés fin 2007, c est au tour de Conostix S.A. de prendre son envol du Technoport. Depuis le 1 er février dernier, la société a pris possession de ses nouveaux locaux à Kayl. Elle est la 10 e entreprise à sortir du Technoport. Fondée en 2001 par des professionnels expérimentés, Conostix fournit des solutions de sécurité Internet innovatrices, des programmes de sensibilisation à la sécurité informatique, des logiciels de gestion et de monitoring de la sécurité informatique, des services de télésurveillance et de gérance pour les PME ainsi que des services de support rapprochés sur l infrastructure informatique. Dexia Asset Management Une succursale en Pologne Avec l ouverture d une succursale à Varsovie en janvier 2008, Dexia AM, filiale du Groupe Dexia et l une des plus importantes sociétés de gestion européenne avec 111 milliards EUR d actifs sous gestion, s est implantée sur le marché polonais, ciblant à la fois les clients institutionnels et privés. Son équipe à Varsovie est composée de trois collaborateurs, dirigés par Katarzyna Lomnicka. De g. à dr. : les administrateurs d AirFlowControl S.A., Mike Hein, Guy Stamet et Carlo Hein, présentent des clapets de ventilation destinés à limiter les pertes d énergie de chauffage par les gaines d ascenceurs. CIO-Club Wallonie/Bruxelles Nouvel acteur du paysage TIC francophone Le 25 févier 2008 a été lancé officiellement le CIO-Club Wallonie/ Bruxelles, un groupe de réflexion indépendant et professionnel qui a pour but de contribuer au développement du secteur des technologies de l information et de la communication. Il est constitué d une équipe d exécutifs, de dirigeants et d experts de haut niveau provenant d horizons public et privé. Il vise à terme à regrouper environ 20 membres corporate et 50 membres effectifs. Ses principaux objectifs sont : la mise en réseau et promotion des principaux acteurs du secteur TIC belge en général, et francophone en particulier ; le partage d expérience, benchmarking ; la formation continuée aux métiers de dirigeant de cette industrie par le biais de conférences pointues et d un cursus pluridisciplinaire touchant notamment des matières comme la gouvernance, la stratégie, la gestion financière, etc. ; la réflexion et prospective sur le secteur TIC francophone de manière à en favoriser le développement économique. Renseignements : mars/avril 6

7 Comité Economique et Social de la Grande Région IMS Luxembourg Promouvoir la Responsabilité Sociétale des Entreprises dans la Grande Région En moins d un an d existence, IMS Luxembourg, a.s.b.l. (Institut pour le Mouvement Sociétal) compte déjà 24 membres représentant plus de salariés. «IMS Luxembourg souhaite être l interlocuteur de référence en matière de RSE des associations et des entreprises. IMS Luxembourg veut les encourager, les rassembler, les aider dans leurs démarches avec des outils partagés et promouvoir avec elles, au Luxembourg et dans la Grande Région, les politiques d entreprises responsables auxquelles nous croyons», déclare Christian Scharff, président de l a.s.b.l. Pour 2008, l a.s.b.l. prépare de nouveaux rendez-vous thématiques dont notamment After School, un projet tremplin pour l emploi et un événement sur «l équilibre vie professionnelle/vie privée pour les femmes». Différents outils d information seront également développés tels les newsletters récurrentes et un site Internet dédié aux membres, offrant des tool kits sur les différents thèmes de la RSE. Jurisnews Regard sur le Droit des sociétés Nouvelle publication mensuelle «Jurisnews Regard sur le Droit des sociétés» est une nouvelle publication mensuelle des Editions Promoculture destinée aux juristes de banques, avocats, notaires, fiduciaires et à tous ceux qui sont appelés à constituer, contrôler ou gérer régulièrement des sociétés. Les auteurs, avec le rédacteur en chef, Me François Brouxel de l étude Wildgen, y développent mois après mois les évolutions du droit des sociétés, font le point sur les dernières décisions jurisprudentielles et intègrent les autres dimensions juridiques comme le droit fiscal, le droit pénal, le droit processuel, le droit financier ou le droit européen. Prix de l abonnement annuel : 89,40 EUR - Editions Promoculture Fax : (352) $*5: $0/$03%& Massen, c est aussi plus de 15 magasins pour les mordus du shopping. 6O DFOUSF DPNNFSDJBM QBT DPNNF MFT BVUSFT NL B D LUXEMBOURG F large free parking News / Bilan Après 18 mois de présidence du Sommet de la Grande Région assurée par les partenaires belges, le Comité Economique et Social de la Grande Région (CESGR) a présenté les résultats de ses travaux en janvier dernier. L un des principaux objectifs du groupe de travail «Démographie et emploi» du CESGR a été d améliorer l information et les connaissances des citoyens de la Grande Région. Le CESGR estime que les multiples informations existant sur ce sujet au niveau de la Grande Région doivent être rassemblées sous forme d un inventaire des connaissances et centralisées dans une banque de données à laquelle peut accéder tout citoyen. De l avis du CESGR, les transports individuels qui, avec 93 %, représentent toujours le mode de locomotion privilégié, ne pourront être réduits efficacement que si les transports en commun constituent une alternative attrayante pour les citoyens. Les analyses réalisées par son groupe de travail «Transports» ont montré qu il existait encore, dans les transports transfrontaliers, de nombreuses lacunes s opposant à une utilisation plus intense des transports en commun dans la Grande Région. D où la proposition du CESGR de mettre en place un système électronique d information sur les horaires et les tarifs englobant tous les modes de transports. A l occasion de ses 10 ans, le CESGR a tiré le bilan de ses travaux et esquissé les perspectives pour les prochaines années. Le CESGR souhaite renforcer les échanges avec les décideurs politiques et participer au développement d une prise de conscience au sein de la Grande Région en intégrant dans les débats des recommandations concrètes. Le CESGR a présenté son rapport sur la situation socioéconomique de la Grande Région, établi pour la première fois par l Observatoire Interrégional du marché de l Emploi (OIE). L étude mandatée par le CESGR se décline en cinq grands volets : région et population, économie, évolution du marché du travail et de l emploi, formation ainsi que niveau et conditions de vie dans la Grande Région. Norbert Geisen, président de la Fédération des Artisans du Luxembourg, a pris la présidence du CESGR parallèlement au commencement de la présidence luxembourgeoise du Sommet de la Grande Région le 1er février dernier. Hans-Peter Kurtz, président de la Chambre de Travail de la Sarre, a été élu nouveau vice-président du CESGR. Legends -10% TROISVIERGES CLERVAUX I]Z `Zn id ]Vee^cZhh### Quand lire devient passion! WILTZ EAT, DRINK AND CHILL IN LUXEMBOURG, A GOOD IDEA TOO VIANDEN ETTELBRUCK DIEKIRCH ECHTERNACH A7 RÉDANGE MERSCH MERTERT JUNGLINSTER GREVENMACHER A1 A7 A6 STRASSEN LUXEMBOURG A1 A6 LEUDELANGE PÉTANGE A4 A3 REMICH A13 DIFFERDANGE BETTEMBOURG A13 ESCH/ALZETTE MONDORF MAP A13 DUDELANGE LIBRAIRES ET PAPETIERS PROBABLEMENT UNE DES MEILLEURES ADRESSES AU GRAND DUCHÉ DU LUXEMBOURG «Luxembourg,Pôle de commerce de la Grande Région» Une shopping map du Luxembourg Editée par la clc (confédération luxembourgeoise du commerce), en collaboration avec la Fédération des Artisans et l Horesca, dans le cadre du programme «Luxembourg, Pôle de commerce de la Grande Région», la shopping map dévoile aux visiteurs étrangers les lieux où ils peuvent faire leurs achats, comment s y rendre et où ils peuvent combiner shopping et visites touris- tiques. Sont recensés sur la carte, toutes les localités avec des surfaces de vente de plus de m2 et les centres commerciaux. Sur le dos de la carte, sont reproduits les plans des deux villes commerçantes les plus importantes, Luxembourg-Ville et Esch-sur-Alzette, avec indication des possibilités de parking. La carte est distribuée par l ONT (Office National de Tourisme) sur les foires touristiques internationales et dans leur réseau de bureaux touristiques à l étranger et au Luxembourg. Les hôtels et organismes locaux peuvent commander un jeu de cartes pour mise à disposition de leurs clients. La carte est également disponible auprès de la clc. Quant au site qui existe depuis décembre 2007, sa fréquentation est de pages vues, visiteurs, soit en moyenne pages vues/jour et une moyenne de 381 visiteurs/jour. Les rubriques les plus visitées sont celles qui sont actualisées quotidiennement, donc par des lecteurs fidèles et réguliers. mars /avril 7

8 News / Finies les longues files d attente avant un concert Recevez votre billet par SMS et doublez tout le monde! Fondée en juin 2005 par Frank Diederich, après avoir reçu l'aide du réseau 1,2,3,GO pour la rédaction de son plan d'affaires, la société MOCOM S.A. se définit comme «fournisseur de technologies dans l'événementiel». Elle s adresse donc en premier lieu aux professionnels du secteur des spectacles en leur proposant des outils de gestion des tickets particulièrement innovants. Plus précisément, MOCOM automatise la gestion des contingents, optimise les ressources de distribution en utilisant les moyens modernes (SMS encodés, s encodés, encodés ) et propose un lecteur universel aux exploitants qui gère tous les codes-barres 1D et 2D, imprimés ou sur mobile, RFID La plate-forme ainsi créée trouve ses applications dans toutes les étapes du cycle de vie des billets d entrée. Le client, à savoir les organisateurs de tournée, les exploitants de salle et les billetteries, sélectionne les modules selon leurs besoins en tenant compte de leur configuration existante. Il peut ainsi optimiser ses ressources et réduire les frais et le temps de gestion des opérations La technologie MO- COM permet également de supprimer les fraudes et d analyser de façon précise les clientèles utilisatrices afin de mieux cibler les actions marketing. Certes du B-to-B pur et dur, mais qui a des avantages énormes pour le consommateur final qui, en recevant son billet sous la forme électronique choisie, n a plus besoin de faire la queue et ne paie plus de frais d envoi. MOCOM cherche à se développer au-delà de nos frontières Le succès rencontré par MOCOM depuis sa création conduit la société à vouloir dorénavant penser plus grand et à vouloir se développer au-delà des frontières du Luxembourg. Afin de proposer son innovation aux clients français, belges ou allemands, elle est à la recherche de nouveaux capitaux privés lui permettant de réaliser ses ambitions. A bon entendeur / Exemple de billet par SMS mars/avril 8 Pour plus d informations sur MOCOM S.A. consultez et sur le réseau 1,2,3,GO d aide à la rédaction d un plan d affaires gagnant pour projet innovant en Grande Région, consultez

9 Claude Briade, directeur de la Communication de MSF à Luxembourg, et Raymond Schadeck, administrateur délégué d Ernst & Young Luxembourg. Ernst & Young Soutien à Handicap International et Médecins Sans Frontières Ernst & Young a renoncé de nouveau à la traditionnelle publication de cartes de vœux au profit d un don à Handicap International et Médecin Sans Frontières (MSF). Cette donation est le témoin d un investissement sur le long terme auprès de deux acteurs majeurs de la place associative luxembourgeoise. Le 13 février dernier, Raymond Schadeck, administrateur délégué d Ernst & Young Luxembourg a remis un chèque à Marie- Paule Planchard-Maldague, fondatrice d Handicap International à Luxembourg et Claude Briade, directeur de la Communication de MSF à Luxembourg. News / LuxairGroup Sur la voie du succès LuxairGroup affiche des résultats plus qu encourageants en 2007, année durant laquelle de nombreux projets ont été lancés : introduction des services e-travel, introduction du Bombardier Q400 dans la flotte, implémentation d une structure tarifaire plus simple et plus avantageuse, renouveau du catering, nouvelle image de marque, mise en ligne d un nouveau site Internet L activité des lignes régulières est sur le point d atteindre l équilibre financier et ce, avec une année d avance sur le plan initialement prévu par Building a New Airline. La nouvelle structure tarifaire, avec des offres comme Primo (toutes les destinations à 169 EUR TTC, sous condition de réserver le plus tôt possible), a donné une nouvelle attractivité à Luxair Luxembourg Airlines. Malgré un marché très concurrentiel, le Tour Opérateur LuxairTours continue sa progression et annonce une fréquentation record, dépassant les clients. En 2007, LuxairCargo a pu confirmer la position du Luxembourg comme 5 e plate-forme de fret aérien en Europe, avec des tonnes de fret manutentionnées estimées à près de Les nouveaux espaces du CargoCenter, portant la capacité au-delà du million de tonnes, seront opérationnels en avril. En attendant la mise en service de la nouvelle aérogare, des efforts constants sont faits pour améliorer la qualité du service au client, de l accueil jusqu à l embarquement. Dans cette optique, pour citer deux exemples parmi les plus voyants, les service e-travel ont été introduits et le catering a été entièrement repensé. Quelques perspectives pour cette année : l Airline va étoffer son réseau de destinations ; la collaboration avec l aéroport de Sarrebruck sera intensifiée ; de nouveaux produits compléteront l offre de LuxairTours ; LuxairCargo élabore une stratégie de développement pour les prochaines années ; et la mise en service du nouveau terminal. Le titre de Compagnie aérienne la plus ponctuelle a été décerné à Luxair par l Association of European Airlines, qui regroupe 33 compagnies aériennes. La ponctualité de Luxair est de 86,6 %, alors que la moyenne n est que de 77,7 %. KLM (84,9 %) et Austrian (84,1%) figurent en 2 e et 3 e position. Marie-Paule Planchard-Maldague, fondatrice d Handicap International à Luxembourg et Raymond Schadeck, administrateur délégué d Ernst & Young Luxembourg. Pierre-Henri Molle Nouveau mandataire général d Atradius Le groupe Atradius Credit Insurance, spécialisé dans l assurance crédit, a nommé Pierre-Henri Molle mandataire général, en remplacement de feu Dirk Pankert. Pierre- Henri Molle représente dorénavant Atradius auprès des autorités de tutelle compétentes. Depuis fin 2006, il dirigeait la succursale Atradius au Luxembourg en tant que Commercial Manager. «Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la Culture 2007» Rapport préliminaire et film «best-of 2007» Le rapport préliminaire de «Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la Culture 2007» est un premier aperçu du bilan de l année 2007 reprenant les principaux chiffres et statistiques disponibles fin janvier Les données actuelles concernent en majeure partie le Luxembourg. Un rapport final sera publié courant mai La Coordination générale de Luxembourg 2007 a mis également en ligne un film «best-of 2007» d une durée de 10 minutes, montrant quelques-uns des événements phares de l Année culturelle. Bilan : plus de 3,3 millions de visiteurs ; 95 % des résidents du Grand-Duché savaient que Luxembourg était Capitale européenne de la Culture et 79 % précisaient que c était bien «Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la Culture en 2007» ; 43 % des résidents de 15 ans et plus au Grand-Duché et, pour la Grande Région, dans un rayon de 50 km au-delà de la frontière luxembourgeoise, 23 % des habitants en Sarre et Rhénanie-Palatinat,17 % en Wallonie et 17 % en Lorraine ont assisté au moins à une manifestation de la Capitale européenne de la Culture en 2007 ; 88 % des résidents au Grand-Duché se sont déclarés satisfaits du déroulement et de la programmation ; 80 % des résidents au Luxembourg ont eu une impression positive du concept de Grande Région et de l ouverture sur l Europe. mars /avril 9

10 News A la Rockhal / Jean-Michel Jarre Oxygène Jeudi, 17 avril Rockhal // Main Hall Ouverture des portes à 19h00 Aida-Monumental Opera Jeudi, 1 er mai Rockhal Main Hall Ouverture des portes à 19h00 Backstreet Boys Samedi, 3 mai Rockhal Main Hall Ouverture des portes à 19h00 Tickets en vente sur dans les points de vente traditionnels au Luxembourg et en Allemagne (CTS, Kartenhaus, Ticket Regional), dans les magasins Fnac, Carrefour, Géant, Cora, Auchan, Leclerc et Virgin en France et en Belgique. BNP Paribas Luxembourg Programme des manifestations culturelles 2008 Toutes ces manifestations sont ouvertes au public. Exposition Maurice Estève Maurice Estève est l un des représentants les plus notables de l École de Paris, courant esthétique qui a pris son essor dans la capitale française à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Du 12 juin au 25 juillet Hall d accueil 10A, bd Royal L Homme rêvé Marie-Christine Barrault L Homme rêvé est un spectacle que Marie-Christine Barrault a conçu avec Roger Vadim ( pour les textes des chansons) et Jean-Marie Sénia (pour la musique), qui l accompagne au piano sur scène. Le 25 septembre Philharmonie de Luxembourg Salle de Musique de Chambre Exposition Khaldei Evgueni Ananievich Khaldei est considéré comme le plus important photojournaliste de son pays. Il a connu toute la période soviétique et tous les dirigeants, de Staline à Eltsine, sont passés devant son objectif. Du 9 octobre au 28 novembre Hall d accueil 10A, bd Royal Défilé Haute-Couture Eli Saab Pour la 5 e année consécutive, BNP Paribas Luxembourg renouvelle son soutien à la Croix-Rouge luxembourgeoise en organisant ce défilé au profit de l association. Le 21 novembre à 19h30 (à confirmer) Grand Théâtre de Luxembourg Concert Henschel Quartett Dans le cadre de l édition 2008 du Festival de Musique de Bourglinster, BNP Paribas Luxembourg réitère son soutien à l Art musical en sponsorisant un concert. Le 30 novembre à 17h Château de Bourglinster mars/avril 10

11 Formation professionnelle continue / Global Investments Nouvel outil pour les professionnels du secteur financier John F. Welch College of Business Paula Gaughan, nouveau membre de l équipe du John F. Welch College of Business, campus de Luxembourg. L équipe s étoffe d une nouvelle collaboratrice A 30 ans, Paula Gaughan rejoint le John F. Welch College of Business de Sacred Heart University. L équipe actuelle renforce ainsi sa présence sur le campus luxembourgeois qui, depuis 17 ans maintenant, continue à développer des formations de troisième cycle dans les domaines du Management et de la Finance. De nationalité américaine et diplômée d un Bachelor en Communication obtenu à Wilkes University de Pennsylvanie, Paula a déjà une grande expérience du milieu universitaire puisqu elle était auparavant manager au sein du département mécénat du Cabrini College de Philadelphie et Assistant Director pour le Rosemont College, également en Pennsylvanie. Elle aura dorénavant la charge d Office Manager au sein du John F. Welch College of Business. Lancement réussi du nouveau Certificat Global Investments Le mercredi 31 janvier dernier, s est tenue à la Chambre de Commerce de Luxembourg, également lieu de cours pour l Université, la présentation de la nouvelle formation de Sacred Heart University. En présence de nombreux invités, deux des Professeurs du campus de Luxembourg ont présenté les attraits d une telle formation destinée aux professionnels du secteur financier. Lors de cette soirée, Dr. Alfred Steinherr, ancien chef économiste à la Banque Européenne d Investissement, a notamment mis en avant les éléments couverts dans les différents cours qui seront très bénéfiques aux personnes travaillant dans les domaines des hedge funds, asset management ou encore du private banking. Cette formation, composée de 5 cours au choix parmi 7 proposés (Financial Management, Investments, Alternative Investments, Portfolio Management, Derivatives & Risk Management, Advanced Risk Management, Mergers and Acquisitions), apportera des connaissances très utiles et importantes pour des employés travaillant déjà au sein d un établissement financier mais également aux professionnels responsables de projets fiscaux, aux avocats ou aux auditeurs, a précisé lors de cette présentation Julian Presber, Senior Vice President de State Street à Luxembourg et professeur de Finance de l Université. Ce nouveau Certificat reprend la structure des formations actuellement proposées, à savoir le MBA et les Certificats en Management et Finance. Ainsi, les cours se donneront toujours en anglais, le soir entre 18h30 et 21h30 afin de donner le maximum de flexibilité aux étudiants qui seront essentiellement des professionnels actifs du Luxembourg. Prochaines sessions de formation (MBA & CERTIFICATS) Investments (Avril) Operations Management (Avril) E-Commerce (Avril) Accounting for Decision Making (Mai) Portfolio Management (Mai) Pour tout renseignement concernant les formations et événements à venir, contactez Antoine Rech, Development Manager Tél : (352) ou visitez Sacred Heart University a reçu en 2007 l accréditation AACSB. mars /avril 11

12 Formation professionnelle continue / PwC ACADEMY Prochaines formations The Fight against Financial Crime Modular training programme for experienced professionals Session 7 : Examples of Real Money Laundering Cases April 17, 2008 Programme modulaire de formation en gestion de portefeuille : Module 2 : Produits structurés 8 avril 2008 Module 3 : Gestion alternative au travers des Hedge Funds 22 avril 2008 Administration and Management of Real Estate Investment Vehicles April 10 & 11, 2008 Auditing a Business Continuity Management Programme April 21, 22 & 23, 2008 Programme de formation aux normes comptables internationales IFRS Printemps 2008 Module 2 : Introduction aux normes IFRS Banques 22, 24 et 29 avril 2008 Programme de formation aux nouveaux schémas de reporting comptable (FINREP) et prudentiel (COREP) Module 1 : FINREP : Introduction aux normes IFRS 22, 24, et 29 avril 2008 Module 2 : FINREP : Analyse du nouveau reporting comptable sous IFRS 8 et 9 mai 2008 La finance d entreprise comme outil d aide à la décision 6, 7 et 8 mai 2008 Introduction à l industrie des fonds d investissement Module 1 : Introduction au fonctionnement des OPC 8 et 9 mai 2008 Manager au féminin 14 et 15 avril 2008 Techniques d entretien de recrutement, d évaluation et de coaching pour responsables opérationnels Module 1 : Entretien de recrutement 22 avril 2008 Les brochures descriptives des formations listées ci-dessus ainsi que les bulletins d inscription sont disponibles sur le site Renseignements complémentaires au (352) mars/avril 12

13 Formation professionnelle continue / Titre Les conventions préventives de la double imposition Public Toute personne intéressée en la matière. Prochaine session 20/03/2008 Durée 1 jour Contact Tél : (352) Organisme Luxembourg Lifelong Learning Center Chambre des employés privés Adresse 13, rue de Bragance L-1255 Luxembourg Titre Fiscalité de la transmission d entreprise et du patrimoine familial Public Dirigeants de PME/PMI, comptables, responsables financiers. Prochaine session 20/03/2008 Durée 1 jour Contact Tél : (352) Martine Lethal Organisme Institut de Formation de la Chambre de Commerce Adresse 7, rue Alcide de Gasperi L-2981 Luxembourg Titre Sécurité sociale luxembourgeoise Public Dirigeants de PME, cadres dirigeants, DRH, responsables des Ressources humaines, cadres et collaborateurs du service du personnel. Prochaine session 08/04/2008 Durée 2 jours Contact Tél : (352) Martine Lethal Organisme Institut de Formation de la Chambre de Commerce Adresse 7, rue Alcide de Gasperi L-2981 Luxembourg Titre Fiscalité de l immobilier Public Directeurs financiers, juristes, avocats, conseils fiscaux, réviseurs d entreprise, experts-comptables, comptables. Prochaine session 16/04/2008 Contact Tél : (32) Service clientèle Organisme Kluwer Formations Adresse Motstraat 30 B-2800 Mechelen Les troisièmes Journées Européennes des Juristes d Entreprise Public Juristes d entreprise et avocats d affaires. Contenu Pour la 3 e année consécutive, ERA et ECLA s associeront pour organiser les Journées Européennes des Juristes d Entreprises. L objectif de ce forum est de créer un espace d échange d expériences entre juristes d entreprise et autres juristes spécialisés en droit des affaires. Le séminaire portera sur les nouveautés en matière de droit des sociétés, de droit de la concurrence et de droit européen privé, y compris la protection de la confidentialité des avis des juristes d entreprise (legal privilege). Prochaine session 24/04/2008 Durée 2 jours Contact Tél : (49) Sarah Jung Organisme Académie de Droit Européen Adresse Metzer Allee 4 D Trier Infoligne mars /avril 13

14 Communication / L événement au service du corporate La communication est un large domaine qui englobe outils, méthodes et messages au service de différents objectifs. Dans cette constellation, parfois nébuleuse, les sociétés commencent à se rendre compte que la communication événementielle est l un des puissants leviers pour motiver, impliquer et surtout faire (ré)agir ses cibles à partir du moment où elle prolonge et renforce la communication corporate déjà existante. Par ailleurs, elle présente l avantage que les résultats sont mesurables. Des années et des milliers d euros consacrés à promouvoir son entreprise, ses marques, ses produits, usant de mille arguments pour diffuser les valeurs, les performances, la qualité ou le dynamisme de son organisation, voilà les enjeux qui s invitent dans la réflexion qui doit mener une entreprise à réaliser ou à s associer à un événement. Comprenons-nous bien : organiser un événement en tous points éloigné de la communication traditionnelle d une entreprise est le plus court chemin vers un résultat 0 voire un fiasco : incompréhension de la cible, perte de repères, effet de rejet, déception et, le pire de tout, effritement de l image et de la notoriété si durement construites. Et pourtant, la communication événementielle est, par son fondement même, au service de la communication globale. En fonction des objectifs poursuivis et des messages à transmettre, les retombées sont plus fructueuses que celles des vecteurs de la communication médias, par son potentiel d émotion et sa proximité immédiate avec la cible. Si les frontières de l événementiel restent encore fluctuantes, il convient toutefois de dissocier deux grands champs d application. L événement existant, auquel l entreprise s associe (sponsoring, parrainage) et l événement créé de toutes pièces par l annonceur. Dans le premier cas, le candidat au partenariat doit toujours chercher le «mariage parfait» entre sa cible et celle de la manifestation, entre ses produits ou services et le thème de l événement et, bien sûr, entre sa propre image et celle portée par l action. Le sport est, bien sûr, le domaine de prédilection de ce type de stratégie, tant les valeurs de compétition, d effort et de réussite sont porteuses pour l entreprise associée. Le marathon d ING en est une illustration locale, tandis que d autres marques mondiales, de Coca-Cola à Sony en passant par Nike ou Marlboro, rivalisent d ingéniosité pour associer leurs images à de grands événements internationaux, misant sur leur audience et leur faculté à passionner un large public. Image et impacts Deuxième grand axe, la création de son propre événement. Du plus basique (portes ouvertes, inauguration, foires et salons ) au plus complexe (roadshow, conférence, rallye, concert ou encore festival ). Ici, il ne s agit plus de sponsoriser l événement, mais bien de le concevoir, «d être» l événement. Et c est donc d autant plus risqué, tant l image et les valeurs de l annonceur doivent être en totale adéquation avec le ressenti que procurera l expérience de l événement. Un pari audacieux donc, où les dangers augmenteront selon l importance de la manifestation souhaitée, mais où les retours et les impacts seront, eux aussi, démultipliés. En effet, véritable communication vivante, un (bon) événement doit se servir et se nourrir de la communication traditionnelle de l entreprise en créant une relation affective et immédiate avec sa cible (qui, rappelons-le, peut être interne, externe ou mixte), en générant des souvenirs, en stimulant la curiosité, en suscitant des besoins voire même en déclenchant des comportements d achat. Arrivant à un instant «T» de l action de communication, usant de l éphémère, l événement doit permettre une interactivité et des retours directs que les autres supports de communication n offrent que peu, voire pas. Qui plus est, l événement réussi, harmonieux avec l image de l organisateur génère, de lui-même, des buzz et retombées presse qui prolongent l opération. Mais une fois de plus, attention : l inverse est aussi vrai et les échecs réjouissent également les gorges chaudes Ceci étant dit, cette continuité et cette harmonie n empêchent bien sûr en rien la recherche d originalité et de surprise nécessaires à tout événement marquant ; à partir du moment où l étonnement est au service des valeurs et du discours de l entreprise communicante. D où l impératif de sélectionner l outil «événement» selon les opportunités du marché (innovation, mode actuelle, attentes du public ) et surtout la pertinence de la manifestation avec les objectifs et l univers de la marque. Et puis, «faire la fête pour faire la fête» ne suffit plus, il faut assortir l événement d une utilité, d un scoop, d un bénéfice pour les participants qui deviendront, de fait, ambassadeurs de la cause de l annonceur. Car n oublions jamais que la communication corporate et la communication de marque, sont de véritables contrats passés avec le public : des contrats tacites qui durent, pour certains, depuis de nombreuses années, voire des générations, et incluent des clauses de respect, de réciprocité et de fidélité entre la cible et la marque. En cela, l événement ne doit, à aucun prix, rompre le contrat! / Netty Thines Conseil en communication Mediation S.A. mars/avril 14

15 Sécurité / Organisation des premiers secours en entreprise Malgré une prévention réfléchie et efficace, un accident est toujours susceptible de se produire dans une entreprise. Qu il s agisse d un petit malaise, une légère coupure ou d un accident de travail grave, une réaction rapide et appropriée est toujours requise. Le texte coordonné du 19/05/2003 de la loi du 17 juin 1994 concernant la sécurité et la santé des travailleurs au travail mentionne dans son article 7 «Premiers secours, lutte contre l incendie, évacuation des travailleurs, danger grave et immédiat» que l employeur doit : «- prendre en matière de premiers secours, de lutte contre l incendie et d évacuation des travailleurs, les mesures nécessaires, adaptées à la nature des activités et à la taille de l entreprise et/ou de l établissement,et compte tenu d autres personnes présentes ; - organiser des relations nécessaires avec des services extérieurs, notamment en matière de premiers secours, d assistance médicale d urgence, de sauvetage et de lutte contre l incendie.» Ce texte, au contenu plus que vague, mentionne à l employeur ses obligations sans toutefois l aider pour la réalisation de ces objectifs. Heureusement, le chef d exploitation ou son travailleur désigné pourra trouver diverses précisions dans d autres textes accessibles sur la toile (www.112.public.lu/formation/index.html ; ; ; L édition complète des prescriptions de prévention des accidents de l Association d Assurance contre les Accidents (AAA) apporte, dans son chapitre «Premiers secours» un lot d informations et de prescriptions plus concrètes pour guider l exploitant ou son travailleur désigné dans l élaboration de sa politique interne de premiers secours. Les thèmes abordés vont des obligations générales de l employeur aux obligations des assurés en passant par le matériel (boîtes à pansements de divers modèles), les dispositifs de sauvetage, les secouristes et autres infirmiers d entreprise, les instructions à donner aux personnes, la signalisation, l interruption éventuelle de travail, les soins médicaux et transport de secours. Un des piliers de l organisation des secours est le travailleur qui suit des cours de secourisme au travail. Une formation théorique mais également pratique est indispensable pour disposer des connaissances susceptibles de sauver la vie d un de ses collègues, mais celles-ci peuvent éga- lement se révéler plus qu utiles dans le cadre familial. Notons que les travailleurs formés au secourisme en entreprise ne sont pas des médecins et ne sont dès lors pas autorisés à effectuer des actes médicaux (injections, perfusions ). De plus, une remise à jour régulière est nécessaire pour prévenir de la perte d acquis au fil des ans. La Croix-Rouge luxembourgeoise ou d autres organismes agréés (instructeurs en secourisme nommés par le ministère de l Intérieur) peuvent proposer ces remises à niveau, tant dans les locaux de l entreprise qu à l extérieur de celle-ci, de manière adaptée en fonction des heures de travail et de la disponibilité du personnel. L organisation des secours comprend également l organisation des relations nécessaires avec des services extérieurs. L accueil de secours dès l enceinte de l entreprise (parfois même le renseignement de l entrée la plus proche de l accident sur un site étendu disposant de plusieurs accès), le guidage (balisage ou «chaîne humaine») continu jusqu au lieu de l accident nécessite une réflexion préalable qui permettra d éviter toute perte de temps inutile et surtout dangereuse pour la vie des victimes. Une analyse des risques internes, des caractéristiques de l exploitation, du site voire des alentours est requise pour assurer une organisation efficiente. Pour certaines entreprises à risques (ex : classement SEVESO), des contacts voire des réunions de coordination préalables seront organisées avec les services de secours, permettant une relative familiarisation avec un site particulier, et donc une rapidité d intervention accrue. L organisation humaine et matérielle des secours en entreprise nécessite donc une réflexion plus conséquente que la prévision de simples pansements. La localisation, la taille (nombre de travailleurs présents ), le fonctionnement (travail par pauses ) et le(s) type(s) de risque (ex : risque chimique, risque électrique ) présent(s) devront être pris en compte dans l analyse de risques préliminaires, analyse indispensable à l élaboration de la gestion globale et de qualité des secours. / Eric Eben Architecte, Conseiller en prévention N1 CSD S.A. mars /avril 15

16 Entreprendre au féminin / Travail de nuit Quand tu nous tiens! Infirmières, serveuses ou ouvrières, elles sont aujourd hui de plus en plus nombreuses à endosser la blouse quand les autres la rangent au vestiaire. Par choix ou par contrainte, le travail de nuit des femmes se répand. Quelles sont les conséquences du labeur nocturne sur la vie familiale, sociale et sur la santé? Quelles sont les avantages et inconvénients de ce travail spécifique? S il est aujourd hui toujours difficile pour les femmes de concilier vie familiale et vie professionnelle, un ingrédient de taille peut venir ajouter encore plus de piquant à ce détonant mélange : le travail de nuit. Selon une étude du ministère de l Emploi publiée en octobre 2005, près de 15 % des salariés travaillent de temps à autre ou régulièrement la nuit, un chiffre en hausse au cours des dix dernières années, particulièrement chez les femmes. Ainsi, si en 2002, le travail de nuit concernait 20,3 % des hommes contre 7,3 % des femmes, c est chez ces dernières que le travail de nuit a le plus fortement augmenté en dix ans selon l étude. En 1991, elles représentaient un cinquième des salariés travaillant la nuit, elles en constituent le quart en L étude révèle également que les femmes qui travaillent de nuit sont concentrées dans quelques branches : plus de la moitié sont dans l éducation, l action sociale et la santé, seul secteur où les femmes sont majoritaires parmi les travailleurs nocturnes. Le débat sur l interdiction du travail de nuit des femmes dans l industrie (qui a été levée en 2001) peut donc sembler réducteur par rapport à la réalité globale du travail de nuit des femmes, car si femmes travaillent la nuit dans l industrie en 2002, elles sont dans les services, soit dix fois plus, souligne l étude. C est tout de même dans l industrie que l augmentation du travail de nuit a été la plus forte, et notamment pour les femmes, au cours des dernières années : la proportion de salariés concernés est passée de 1,9 % à 5,6 % chez les femmes et de 21 % à 24 % chez les hommes. A noter également que le travail nocturne se cumule également avec le travail de fin de semaine : près de 6 salariés sur 10 travaillant habituellement la nuit travaillent aussi habituellement le samedi. Quelles sont les conséquences de ce labeur sur la vie sociale et familiale, mais aussi sur la santé des salarié(e)s concerné(e)s? Plusieurs enquêtes sur le sujet soulignent les effets néfastes du travail de nuit sur leur santé surtout si elles sont dans la catégorie «grosses dormeuses». Selon certaines études, les personnes travaillant de nuit perdraient 7 années d espérance de vie et jusqu à 10 années pour les infirmières! Mal nécessaire dans certaines branches d activité (peut-on réellement imaginer un hôpital qui ferme la nuit?), le travail de nuit manque cependant d encadrement et de compensations : réduction du temps de travail, suivi médical, primes, etc. Ainsi au Luxembourg par exemple, le travail de nuit, n est actuellement ni interdit, ni soumis à autorisation, à quelques exceptions près pour les jeunes travailleurs, les femmes enceintes, les salariés dans la restauration, et les travaux de chantier. La femme enceinte par exemple, ne peut être tenue de travailler entre 22h et 6h, lorsque, de l avis du médecin du travail compétent, cela est nécessaire du point de vue de sa sécurité ou de sa santé. A savoir que le terme de nuit dans le sens de la loi signifie en principe l intervalle entre 20h et 6h et que le temps de travail normal des travailleurs de nuit ne peut pas dépasser en moyenne 8 heures par période de 24 heures sur une période de 7 jours. Par ailleurs, l employeur doit veiller au respect des examens médicaux pour les travailleurs de nuit et à la tenue d un registre spécial des heures de travail prestées pendant la période nocturne. A noter également que théoriquement au Luxembourg, il y a une limite d âge au travail de nuit dans le secteur médical : 50 ans. Mais par convenance personnelle, certaines infirmières font des exceptions en contrepartie d une journée de congé supplémentaire par an. Par ailleurs, au Luxembourg et toujours dans Selon certaines études, les personnes travaillant de nuit perdraient 7 années d espérance de vie et jusqu à 10 années pour les infirmières! mars/avril 16

17 Entreprendre au féminin / le milieu médical, quel que soit l âge, une fois que vous avez atteint les 300 heures de nuit, vous avez droit à une journée de congé supplémentaire. Des inconvénients mais aussi des avantages Si le travail de nuit a son revers de la médaille (impression de vivre en décalé, quasi- impossibilité de pratiquer une activité en club, travail les week-ends et jours fériés, problèmes de santé et de couple), il présente également des avantages : financiers tout d abord avec 15 à 25 % de salaire en plus qu un travail de jour (majoration qui peut se traduire soit par du temps libre ou du numéraire). A noter également qu excepté pour les salariés dans la restauration, les majorations de salaire pour travail de nuit doivent être fixées par convention collective et ne pourront être inférieures à 15 % de la rémunération. Par ailleurs, les suppléments de salaires pour heures de travail de nuit sont exempts d impôt. Autre avantage : le travail de nuit permet aux «nuitardes» de grignoter sur leur sommeil des heures «libres» dans la journée. Pas pour elles. Pour les enfants, pour faire tourner la maisonnée. Et puis, être chez soi le jour, ça économise des frais de garde et de cantine. Toujours côté pratique, fini les embouteillages, les courses dans le stress ou encore la difficile gestion des papiers administratifs. Enfin, à l hôpital, l activité est souvent plus modérée la nuit et l employée moins ennuyée par tout ce qui peut engendrer du stress, à savoir le téléphone, la hiérarchie, ou encore le bruit en règle général. / Fatima Benabdelaziz CNFL Pour un équilibre hommes-femmes au Conseil d Etat Le Conseil National des Femmes du Luxembourg (CNFL) s engage depuis de nombreuses années en faveur d une représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des organes de prise de décision à tous les niveaux de la vie politique, économique, sociale et culturelle. En janvier 2000, le CNFL avait organisé une démonstration pour dénoncer l absence totale de femmes au sein du Conseil d Etat. Huit ans après, le Conseil d Etat compte 4 conseillères sur un total de 21 membres. Le CNFL prône donc un renforcement des efforts afin d appuyer le progrès et de parvenir à une représentation des femmes et des hommes reflétant la composition de notre société. Le CNFL lance à nouveau un appel pressant aux organes présentant les candidatures aux fonctions de membres du Conseil d Etat de proposer des femmes aux postes devenus vacants jusqu à atteinte d une composition équilibrée femmes-hommes. mars /avril 17

18 Dossier 2020 Odyssée de l utilisation de l espace Pour loger une population sans cesse croissante, il faudrait nouvelles habitations par an. Peu importent les indicateurs, ils vont tous dans le même sens : le Luxembourg n a cessé de voir sa population grossir et il n y a aucune raison pour que cela change. De habitants en 1820, la population du pays est passée à en Comme toutes les études démographiques prévoient un doublement de la population tous les 100 ans, la perspective d une population de habitants en 2020 est réelle, tout comme celle d une population supérieure à personnes en Au niveau de la population active, l évolution devrait connaître un accroissement semblable : de en 2001 à presque en 2020 et plus de en 2050, dont seraient des frontaliers allemands, belges et français. Il faut caser tout ce monde-là. L immobilier d entreprise n a de cesse de relever le défi. Les besoins en logements résidents aussi. Clairement, la croissance de la population pose la question de l utilisation de l espace et donc de l aménagement du territoire, des formes de construction (les résidences jouent des coudes avec les maisons individuelles, actuellement dominantes), de l environnement. Car il faut se positionner et imaginer le Luxembourg à un terme raisonnable mais programmable, par exemple l horizon ménages en plus A plusieurs reprises, des discussions et des débats se sont agités autour d une «urbanisation excessive» voire d une densité de population difficilement supportable. Mais les critères scientifiques peuvent apporter des données objectives. Les appliquer à une évaluation de la demande de logements à laquelle le pays risque d être confronté tient de la planification politique et de l éclairage utile sur le marché immobilier à venir. Au printemps dernier, le STATEC a sorti une étude documentée sur la question. Son propos : déterminer les besoins en lieux de résidences (principales), s appuyant sur la demande potentielle en logements. Celle-ci est fonction de quatre critères majeurs : le nombre de ménages privés, la réserve de logements nécessaire à la fluidité du marché, le remplacement ou renouvellement du parc immobilier résidentiel, la résorption d un éventuel déficit en logements. mars/avril 18 Plusieurs scénarios sont possibles, en fonction de facteurs démographiques évidents, comme les naissances, les divorces ou le solde migratoire. Le STATEC retenait un scénario «haut» mais parfaitement raisonnable, donnant un boom du nombre de ménages privés. Il passerait de quelque en 2005 à environ en Soit une augmentation de Ainsi, «rien que pour faire face à l accroissement du nombre de ménages, il faudrait donc construire un peu plus de logements nouveaux par an», constatent les chercheurs de l office statistique national. Un avenir à construire S y ajouteraient les besoins de remplacements de biens dans le parc immobilier et une marge de manœuvre laissée au marché. Les calculs donnent un besoin de logements à remplacer par an. Ainsi, conclut le Statec, «jusqu en 2020, il faudrait une moyenne annuelle de nouveaux logements». Pour avoir une idée de l état des lieux actuel, «ce chiffre est à rapprocher du nombre des logements effectivement achevés en 2004, dernière année disponible, qui s est élevé à 2 139». En clair : il y a un retard sérieux à résorber, si l on veut que chaque ménage corresponde à une habitation Bien d autres paramètres peuvent intervenir dans l estimation des besoins en logements, en termes de surfaces, de qualité, de prix et ce, en fonction de la taille des ménages, de leur âge, de leur mobilité ou de leurs revenus disponibles. Quelles que soient les approches, en tout cas, il apparaît clairement que les besoins immobiliers n ont pas fini de croître. Et que la construction a encore de beaux jours devant elle. Un avenir est à bâtir. / Alain Ducat

19 Immobilier Quel avenir pour La Métropole luxembourgeoise? En l espace de quelques décennies le Grand-Duché a engagé avec succès une profonde mutation de son économie, passant d une économie basée essentiellement sur la sidérurgie à une économie centrée sur le secteur financier. Une reconversion qui a nécessité de faire largement appel à une main-d œuvre transfrontalière et étrangère qualifiée. Ce contexte de forte croissance soit une croissance moyenne de l économie nationale atteignant régulièrement plus de 5 % (STATEC 2006) bénéficie en premier lieu à l agglomération de Luxembourg en raison de la petite taille du territoire national mais aussi de la nature de ses activités. Il en résulte une forte concentration des emplois sur la capitale et sa périphérie (environ 44 %) ainsi qu une saturation démographique. Depuis les années 2000, l augmentation régulière des migrations transfrontalières à partir des petits centres urbains périphériques tels que Thionville, Longwy ou Arlon (+ de personnes quotidiennement) et à destination de la région capitale a pris une ampleur telle qu elle a induit la saturation des infrastructures de transports et de logement ainsi qu un impact négatif sur l environnement. Dans le même temps, / mars /avril 19

20 Dossier juridiques modernes adaptés tels que les plans directeurs sectoriels (lycées, transports, logement, environnement), les plans directeurs régionaux (regroupement de communes), la mise en œuvre de la stratégie IVL qui est l introduction d une dimension d aménagement du territoire dans les politiques sectorielles, les plans d occupation des sols. Il a également mis en chantier la réforme de son organisation administrative et territoriale (qui date de l époque napoléonienne) afin de se doter d un cadre moderne et cohérent de gouvernance. En outre, le ministre de l Aménagement du territoire a demandé à l OCDE de rédiger le premier examen territorial sur le Luxembourg afin d évaluer la situation, la pertinence des outils mis en place ainsi que les actions entreprises. Des conclusions ont été rendues publiques dans un rapport paru en Ces conclusions sont encourageantes bien que mitigées : beaucoup de plans sectoriels, manque d articulations entre les différents plans, difficulté à mettre en place une vision globale de l aménagement du territoire. Mais aussi originalité de la démarche d aménagement avec la mise en place de la stratégie IVL ainsi que la future réforme territoriale et administrative (pôles de développement différenciés selon les régions). l envolée des prix du foncier et de l immobilier ont poussé les résidents à se déplacer également. Ainsi, frontaliers de nationalité luxembourgeoise ont choisi de s installer de l autre côté de la frontière. Quant aux surfaces disponibles restantes elles sont principalement destinées aux bureaux. Un seuil critique atteint par l agglomération luxembourgeoise mais une situation partagée en Europe par la plupart des métropoles transfrontalières qui sont confrontées aux mêmes défis. Certaines, telle l agglomération lilloise, ont su y apporter des réponses à ceci près que la densité des flux y est très largement inférieure. Si dans le passé les autorités publiques se sont semble-t-il contentées d accompagner le développement économique, il est un fait qu aujourd hui le gouvernement a pris conscience de l urgence et fait montre d une réactivité certaine face aux évolutions récentes. Les défis à relever sont les défis territoriaux de la croissance : mobilité et emploi, environnement, aménagement du territoire et gouvernance. Des problématiques qui requièrent des approches innovantes et des mesures énergiques de la part de l Etat s il veut maintenir d une part le dynamisme économique exceptionnel de sa métropole et d autre part, à plus long terme, assurer l avenir économique du pays. Quelles sont les priorités l action gouvernementale? Afin de mener à bien ces nouvelles stratégies, le gouvernement a commencé à mettre en place des outils réglementaires et Les domaines d intervention identifiés comme prioritaires La mobilité et l emploi Ce sont deux secteurs qui conditionnent largement la répartition des activités à l échelle du pays. Le Programme directeur d aménagement du territoire a été adopté en 2003 sur la base des orientations fixées par la Loi d aménagement du territoire du 21 mai 1999 ; le logement et les transports y ont une place prioritaire. Un nouvel outil de planification y est inclus, la stratégie IVL (2004) qui est un concept intégré du transport et du développement spatial (IVL en allemand) lequel vise soit à diminuer la mobilité elle-même soit à chercher des solutions de transports alternatifs qui privilégient les transports collectifs : le partage modal actuel entre transports en commun et véhicules privés passerait de 12 % à 25 % dans les années à venir. Parmi les mesures dissuasives, certes, encore bien timides concernant l usage de l automobile, les règlements de stationnement de plus en plus restrictifs dans la ville de Luxembourg traduisent une volonté de promouvoir les transports collectifs, lesquels sont considérés par l OCDE comme un offre de bon niveau comparé à la moyenne européenne. Il faut citer encore la création de parkings à la frontière même si leur nombre reste insuffisant. Dans le cadre du protocole de Kyoto, le Luxembourg a introduit le 1 er janvier 2007 une contribution spéciale Kyoto à savoir un relèvement progressif du taux des accises sur les carburants routiers + une réforme des taxes sur les véhicules automobiles. mars/avril 20

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

STAGE - Chargé(e) de communication junior 6 mois à pourvoir dès que possible Paris 9 ème

STAGE - Chargé(e) de communication junior 6 mois à pourvoir dès que possible Paris 9 ème STAGE - Chargé(e) de communication junior Au sein du service Communication Groupe, vous aurez essentiellement en charge les missions suivantes : > Participer aux missions de communication interne et externe,

Plus en détail

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle Business Forum 2011 www.business-forum.fr Entreprise & Compétitivité Après le succès de sa première édition en 2010, le Centre d Affaires CESCOM

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

FOCUS. ALD Automotive France

FOCUS. ALD Automotive France FOCUS ALD Automotive France LA FLOTTE D ALD AUTOMOTIVE FRANCE ENREGISTRE UNE PROGRESSION DE 7 % UN ACTEUR POUR PLUS DE 20 % DU MARCHÉ UN ENGAGEMENT À LA QUALITÉ CERTIFIÉE Sur un marché automobile aux résultats

Plus en détail

Bienvenue chez Private Estate Life

Bienvenue chez Private Estate Life Bienvenue chez Private Estate Life Introduction à Private Estate Life La compagnie Private Estate Life est une compagnie d assurance-vie établie à Luxembourg depuis 1991 dont l objectif est de devenir

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Luxembourg Introduction à Altraplan Luxembourg La compagnie Altraplan Luxembourg est une compagnie d assurances créée en 1996, se targuant d une expertise inégalée dans

Plus en détail

Conseiller en Vente Automobile

Conseiller en Vente Automobile Formation Conseiller en Vente Automobile La formation continue L accélérateur de votre carrière 1 Partenaires ADAL Association des Distributeurs Automobiles Luxembourgeois FEGARLUX Fédération des Garagistes

Plus en détail

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat Ecole Supérieure de Commerce et de Marketing ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE Ecole reconnue par l Etat Choisissez l ISTEC L ISTEC en chiffres 930 étudiants 50 ans d expérience 3 000

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Droit appliqué pour les salariés des services juridiques

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Droit appliqué pour les salariés des services juridiques FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES Droit appliqué pour les salariés des services juridiques PRÉSENTATION DE LA FORMATION Contexte La dynamique de l économie luxembourgeoise génère

Plus en détail

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS?

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS? CONTEXTE Le secteur du tourisme mondial, après avoir connu un léger déclin en temps de crise connait ces quatre dernières années une reprise certaine. A titre indicatif, le secteur a connu une phase d

Plus en détail

Partie I L Allemagne

Partie I L Allemagne Partie I L Allemagne Avant-propos L Allemagne est le premier partenaire économique de la France, le plus grand marché de consommateurs en Europe et, selon la banque mondiale, c est le pays qui est actuellement

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Carte d identité de la formation Diplôme Master 2 Mention Droit public science politique Spécialité Droit de

Plus en détail

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants DOSSIER DE PRESSE OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants www.optimhome-recrutement.com Contact presse : SHAN - Laetitia Baudon-Civet Tél. : 01 44 50 58 79 mail : laetitia.baudon@shan.fr

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Définition de la discipline L objet de la formation en droit immobilier est de permettre aux étudiants d en

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires Guide du programme Arcserve Global Partner destiné aux VAR - EMEA Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des

Plus en détail

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants Okavango energy 18 rue Gounod 92210 Saint-Cloud contact@okavango-energy.com tel : 09 81 02 95

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

SITES & GRANDS EVENEMENTS

SITES & GRANDS EVENEMENTS SITES & GRANDS EVENEMENTS MOTEURS DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES, DES TERRITOIRES ET DE LA SOCIETE... pour un développement structurel du territoire, au service de la stratégie des décideurs politiques

Plus en détail

Pôle les Missions de Demain. Développer les missions

Pôle les Missions de Demain. Développer les missions Pôle les Missions de Demain Développer les missions dans les E.T.I. Serge Yablonsky Expert comptable Mailys Ferrere Directeur d investissement FSI Olivier Picquet Directeur général Lise Charmel Annabelle

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

Cardif Lux Vie en bref

Cardif Lux Vie en bref Cardif Lux Vie en bref Compagnie d assurance née de la fusion de deux acteurs historiques au Luxembourg, Cardif Lux International et Fortis Luxembourg Vie. - Depuis le 31 décembre 2011, Cardif Lux Vie

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE FONDS EUROCROISSANCE Composez le futur de votre épargne Communication à caractère publicitaire BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine Generali Espace Lux Au service de la structuration de votre patrimoine Vous recherchez des solutions pour optimiser la structuration de votre patrimoine ou vous accompagner dans votre mobilité? Generali

Plus en détail

SMBG Dossier de presse

SMBG Dossier de presse SMBG Dossier de presse Classement SMBG 2011 des Meilleures Formations Post-Bac & Post-Prépa [Licences, Bachelors, Grandes Ecoles] Contact : Marie-Anne BINET Directrice de la communication marie-anne.binet@smbg.fr

Plus en détail

POUvons-nous encore travailler avec les technologies d hier? entrepreneurs, faites le choix de l économie numérique

POUvons-nous encore travailler avec les technologies d hier? entrepreneurs, faites le choix de l économie numérique MINISTÈRE DES PETITES ET MOYENNNES ENTREPRISES DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DES PROFESSIONS LIBÉRALES POUvons-nous encore travailler avec les technologies d hier? entrepreneurs, faites le choix de l

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

CARDIF LUX VIE L assureur d un monde qui change

CARDIF LUX VIE L assureur d un monde qui change CARDIF LUX VIE L assureur d un monde qui change cardifluxvie.lu Cardif Lux Vie célèbre ses 20 ans En 2014, Cardif Lux Vie célèbre son 20 ème anniversaire : 20 ans d expertise internationale au service

Plus en détail

Politique de communication de l A.R.F.P.

Politique de communication de l A.R.F.P. 27 septembre 2001 AL/GC Politique de communication de l A.R.F.P. 1. Ses raisons d être La communication est un des moyens qui contribue à la réalisation de notre projet associatif. Celui-ci affirme dans

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant juridique

Licence professionnelle Assistant juridique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant juridique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000 Une expertise internationale de l assurance vie Cardif Lux International, anciennement Investlife, a été fondée en 1994 par Cardif et BNP Paribas Luxembourg. C est un des leaders de l assurance vie internationale

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME 31.03.2010 Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME Jean NICOLET 31.03.2010 Membre de la Commission

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports Renforcer la formation des professionnels de santé à la prévention des violences au sein du couple et l'information du grand public sur les violences au sein du couple et les mutilations sexuelles féminines

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE du LLLC. 29 septembre 2014

CONFERENCE DE PRESSE du LLLC. 29 septembre 2014 CONFERENCE DE PRESSE du LLLC 29 septembre 2014 Formation professionnelle Chambre des salariés : La réforme de la loi sur la formation professionnelle de 2008 Redéfinir le système de rattrapage. Allonger

Plus en détail

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE Donnez de l assurance à votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas Cardif assure

Plus en détail

ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES

ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES CEFI, Centre d Etudes sur les Formations et l Emploi des Ingénieurs 7 rue Lamennais 75008 PARIS Tél : 01 42 89 15 73 Fax : 01 42 56 04 05 ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES En adhérant au réseau CEFI-

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE: ENAT

APPEL A CANDIDATURE: ENAT APPEL A CANDIDATURE: ENAT Congrès international sur le tourisme pour tous. Organisé par la fondation ONCE. Soutenu par la Commission Européenne. 21 23 Novembre, 2007 MARINA D OR Région de Valencia, Espagne

Plus en détail

M1/m2 bac+4 / bac+5. Relations publics, Relations presse et événementiel

M1/m2 bac+4 / bac+5. Relations publics, Relations presse et événementiel M1/m2 bac+4 / bac+5 Relations publics, Relations presse et événementiel SERGE TAPIA Dirigeant, Fondateur de «Au Service de l Evénement» 88% des entreprises considèrent le media événement comme un investissement

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR DOSSIER DE PRESSE LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR PROXIMITE, SERVICE, TECHNOLOGIE Contacts Presse : Sophie ORIVEL : 06 32 10 69 71 Julie SORIEUL : 06 32 14 53 37 presse@asvoyages.fr

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT 6ème Édition 20 & 21 octobre 2011 Bordeaux Palais de la Bourse Relations avec les partenaires Nathalie Coiquaud / Frédérique Roux Tel : 05 57 19 19 57 - mail : infos@empreintes.com

Plus en détail

La Réunion au World Future Energy Summit 2016

La Réunion au World Future Energy Summit 2016 La Réunion au World Future Energy Summit 2016 Le sommet mondial des energies renouvelables Du 18 au 21 Janvier 2016 Abu Dhabi - Emirats Arabes Unis Rencontre mondiale des énergies de demain, le World Future

Plus en détail

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Communication Marketing Juin 2011 bgl.lu Sommaire BGL BNP Paribas au service des entreprises 5 Un interlocuteur dédié 6 Un interlocuteur

Plus en détail

SMBG Dossier de presse

SMBG Dossier de presse SMBG Dossier de presse Classement SMBG 2009 des Meilleures Formations Post-Bac & Post-Prépa [Licences, Bachelors, Grandes Ecoles] Thèmes abordés : Enseignement supérieur, Pédagogie, Classement, RH Contact

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

M1/M2 BAC+4 / BAC+5 RELATIONS PUBLICS, RELATIONS PRESSE ET ÉVÉNEMENTIEL

M1/M2 BAC+4 / BAC+5 RELATIONS PUBLICS, RELATIONS PRESSE ET ÉVÉNEMENTIEL M1/M2 BAC+4 / BAC+5 RELATIONS PUBLICS, RELATIONS PRESSE ET ÉVÉNEMENTIEL SERGE TAPIA Dirigeant, Fondateur de «Au Service de l Evénement» 88% des entreprises considèrent le media événement comme un investissement

Plus en détail

Signature de convention AREVA - OPPBTP

Signature de convention AREVA - OPPBTP DOSSIER DE PRESSE - 26 avril 2010 Signature de convention AREVA - OPPBTP CONTACT PRESSE José NOYA tel : 04 75 50 72 08 port : 06 71 08 11 54 jose.noya@areva.com 26 avril 2010 AREVA et l OPPBTP s associent

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le 23 juillet 2015 «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC La nouvelle campagne de marque HSBC

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009

Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009 Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009 Président: Pierre Violo Secrétaire Générale: Gisèle Mary-Dugue FPNTIC Une Equipe Secteur

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Living Your

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 DOSSIER DE PRESSE Le Service Formation Continue de l Université de Strasbourg, ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 LE

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

Bien plus qu un sourire

Bien plus qu un sourire Bien plus qu un sourire CHARLEEN, ENTRE NOUS Depuis 1985, l agence Charleen propose à ses clients son expertise dans la gestion de leur accueil et a su développer de nombreuses prestations au fil des années.

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 27 mai à 17h00 S AV I G N Y - L E - T E M P L E. Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 27 mai à 17h00 S AV I G N Y - L E - T E M P L E. Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple DOSSIER DE PRESSE PREMIERE PIERRE Mardi 27 mai à 17h00 Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple Communiqué de presse 27 mai 2014 CONSTRUCTA Promotion et Les Villages d Or posent la première pierre

Plus en détail

La Région de Manchester

La Région de Manchester Zoom Région La Région de Manchester Sylvie Morton, Business Development Manager, Manchester s Investment and Development Agency (MIDAS) Le succès croissant qu a connu la région Manchester au cours de ces

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Présentation du nouveau site internet de l Assistance Publique-Hopitaux de Marseille

Présentation du nouveau site internet de l Assistance Publique-Hopitaux de Marseille Présentation du nouveau site internet de l Assistance Publique-Hopitaux de Marseille L hôpital à portée de clics des patients et des professionnels de santé 9 novembre 2011 à 11h00 Hôpital de la Timone

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing Création d un programme de Préparé par Hana Cherif, professeure, Département de stratégie des affaires Danielle Maisonneuve, professeure, Département de communication sociale et publique Francine Charest,

Plus en détail

Création de CACEIS Fastnet, numéro 1 de l administration de fonds en France. Conférence de presse 4 avril 2006

Création de CACEIS Fastnet, numéro 1 de l administration de fonds en France. Conférence de presse 4 avril 2006 Création de, numéro 1 de l administration de fonds en France Conférence de presse 4 avril 2006 Sommaire > 1. CACEIS, un acteur majeur des métiers titres > 2. : le rapprochement des activités d administration

Plus en détail

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE)

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) Qu est ce que l intelligence économique (IE)? L intelligence économique (IE) consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger

Plus en détail

L INNOVATION AU POINT D ENCAISSEMENT

L INNOVATION AU POINT D ENCAISSEMENT L INNOVATION AU POINT D ENCAISSEMENT Une vision avant-gardiste Depuis trois décennies, VeriFone est le leader mondial en matière de technologies de paiement. Précurseur et chef de file du secteur, VeriFone

Plus en détail

Conseillers en produits et services RH

Conseillers en produits et services RH Conseillers en produits et services RH démarrage mardi 7 avril 2015 Présentation SKEMA BUSINESS SCHOOL SKEMA est une école de management née en 2009 de la fusion du CERAM et du groupe ESC Lille. Une école

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320) REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320) CHEF(FE) DE PROJETS EN COMMUNICATION TITRE CERTIFIE AU RNCP - CODE NSF : 320 REFERENTIEL D ACTIVITES

Plus en détail

Bruynzeel dévoile les solutions d agencement de demain sur Bureaux Expo. Solution d Agencement Mobile Multifonctions Spacefulness TM

Bruynzeel dévoile les solutions d agencement de demain sur Bureaux Expo. Solution d Agencement Mobile Multifonctions Spacefulness TM Dossier de Presse Mars 2015 Bruynzeel dévoile les solutions d agencement de demain sur Bureaux Expo Solution d Agencement Mobile Multifonctions Spacefulness TM Parc des Forges - Green Access H21 13 rue

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

Le Portefeuille d Etudes Yphise

Le Portefeuille d Etudes Yphise à l attention des décideurs, managers et cadres pour réfléchir, agir et se former Manager - Investir - Aligner - Produire Recherche indépendante en informatique d entreprise MOe et MOa depuis 1985 LE PORTEFEUILLE

Plus en détail

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 PLAN DE COMMUNICATION APRÉS-LIFE Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 Sensibilisation au recyclage des produits usagés SECTION I: APERCU DU PROJET LE PROJET Le projet COLLECT+ est mené par l un des leaders

Plus en détail

Corporate Client Advisor (PME)

Corporate Client Advisor (PME) Certified Client Advisor (PME) qualification professionnelle Créer, lancer et gérer son entreprise représente un énorme défi pour tout chef de PME. Afin de l assister au quotidien, les banques ne se limitent

Plus en détail

Présentation de l initiative «Les femmes et le leadership»

Présentation de l initiative «Les femmes et le leadership» Juin 2006 Présentation de l initiative «Les femmes et le leadership» Présentation de l entreprise Alcatel fournit des solutions de communication permettant aux opérateurs de télécoms, aux fournisseurs

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail