2 Economie 2 Economie 33

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2 Economie 2 Economie 33"

Transcription

1 2 Economie 33

2 2.1 PIB I PIB : Présentation synthétique de l agrégat...35 II PIB par secteur d activité L Emploi I Fonction publique...38 II Secteur privé Le Chiffre d Affaires I Evolution du chiffre d affaires de la Principauté hors banques et activités financières...49 II Evolution du chiffre d affaires total du secteur privé par type d activité sur 2 ans...49 III Répartition du chiffre d affaires (hors banques et activités financières) du secteur privé par type d activité - Année IV Comparatif sur 2 ans de la répartition en pourcentage du chiffre d affaires (hors banques et activités financières) du secteur privé par type d activité...50 V Répartition du chiffre d affaires total par type d activité et par nombre d emplois Année Activités Financières Etablissements financiers installés à Monaco Les Observatoires de l Economie I Observatoire du Commerce...53 II Observatoire de l Industrie...57 III Observatoire de l Immobilier...61 IV Nombre de créations et de radiations d activités enregistrées au Répertoire du Commerce et de l Industrie selon les grands secteurs d activités Année Le Tourisme I Secteur hôtelier...67 II Tourisme d affaires...71 III Les Hôtels de la Principauté en IV Le Classement des restaurants de la Principauté en V Structures d accueil (Congrès, Spectacles...) en Les Finances Publiques I Budget de l Etat - Budget général : résultats...76 II Répartition des recettes de l Etat...77 III Le Fonds de Réserve Constitutionnel (FRC)...78 IV Evolution de l aide publique au développement (APD) de la Principauté de Monaco...80 V Monopoles exploités par l Etat...82 VI Monopoles concédés par l Etat...84 VII Evolution des traitements de la Fonction Publique Le Commerce Extérieur I Statistiques douanières globales...86 II Répartition et évolution des Exportations / Livraisons de la Principauté par types de produits sur 3 ans...88 III Répartition et évolution des Importations / Acquisitions de la Principauté par types de produits sur 3 ans...89 IV Evolution de la balance commerciale globale sur trois ans...90 V Répartition des Exportations / Livraisons de la Principauté par zones géographiques et par pays...91 VI Répartition des Exportations / Livraisons de la Principauté par pays (hors France)...92 VII Répartition des Importations / Acquisitions de la Principauté par zones géographiques et par pays...93 VIII Répartition des Importations / Acquisitions de la Principauté par pays (hors France) Propriété intellectuelle, Marques, Brevets, Dessins et Modèles I Les Brevets...95 II Les Marques...95

3 2.1 PIB I - PIB : Présentation synthétique de l agrégat (Unités : KEuro, Euro et pourcentage / Source : IMSEE) Pour l année 2010, le Produit Intérieur Brut en valeur (prix courants) est de 4,13 milliards d euros contre 4 milliards en PIB en Valeur en Ke courant Rémunérations des salariés (en Ke) Variation en % 2009/ ,89% E.B.E. (en Ke) ,73% Impôts (en Ke) ,47% Subventions (en Ke) ,12% PIB (en Ke) ,23% Le taux de croissance, calculé sur le PIB corrigé de l effet infl ation est de +2,47% PIB en Valeur en Ke Indice des Prix (base 100 en 2005)* 100,0 102,1 104,8 107,4 108,0 108,8 PIB en Volume en Ke Croissance du PIB en Volume 5,79% 14,40% 0,43% -11,45% 2,47% * Source INSEE Ce chiffre illustre une reprise de l économie en 2010, après une année 2009 en repli de 11,45%. En ce sens, il est cohérent avec les performances des pays de l O.C.D.E. durant cette période : UE à 15 : +1,8% UE à 27 : +1,8% Suisse : +2,6% Toutefois, il convient de prendre ce résultat avec toute la prudence nécessaire compte tenu du contexte 2011 et des perspectives de croissance internationale faibles voire négatives pour Malgré cette progression de 2,5 points, le niveau du PIB en valeur (4,13 milliards) n a pas rattrapé le niveau antérieur à la crise - qui avait atteint 4,49 milliards en , ni même celui de 2007 (4,36 milliards). Ce retour à la croissance économique pour 2010, ne constitue pas pour autant un gage de croissance durable et solide pour 2011 et L incertitude économique internationale rend toute prévision hasardeuse. Tous les secteurs de l économie monégasque ont progressé hormis ceux de l Hôtellerie -12,4%, de l Immobilier -5,3%, des Postes-Télécom -14,5% et des Administrations -1%. Les PIB des secteurs du commerce de gros et de détail ont augmenté respectivement de 9,2% et 10,9%. Ces évolutions contraires font à présent des activités du commerce (détail et gros) des secteurs plus importants dans le PIB que ceux de l hôtellerie et de l immobilier et qui étaient historiquement plus créateurs de richesse (au sens du PIB). Le repli de -12,35% enregistré par le secteur de l hôtellerie a été amplifi é par l effet négatif de la baisse de la TVA en année pleine (le passage de 19,6 à 5,5% a pesé sur les recettes fi scales générées par le secteur hôtelier). L observation de la structure du PIB en volume montre que deux des composantes évoluent faiblement : l E.B.E. des entreprises progresse de 0,98% et les impôts diminuent de -0,27%. En revanche, la masse totale des salaires versés progresse assez nettement (+4,12%). L emploi a été le moteur de cette reprise globalement positive qui s est traduite en Principauté par une augmentation de la population salariée globale et donc de la masse salariale. Concernant les impôts*, bien que la TVA totale collectée progresse légèrement en valeur, le recul en volume des recettes (-0,3%) est dû en 2010 principalement au repli de la TVA nette du secteur de l hôtellerie et de la TVA immobilière. *(essentiellement la TVA dans le PIB). Afi n d améliorer la comparabilité avec d autres pays, un PIB par salarié a été calculé pour la première fois cette année. Il se monte à en prix courants et progresse de 0,51% en volume. Il évolue moins vite que le PIB global du fait d une situation dynamique de l emploi (+1,95% du nombre de salariés au 31/12/2010). 35

4 monaco en chiffres 2.1 PIB I - PIB : Présentation synthétique de l agrégat (suite) (Unités : KEuro, Euro et pourcentage / Source : IMSEE) Variation en % 2009/2010 PIB en Ke courant ,23% Population salariée ,95% PIB par salarié en e courant Indice des Prix* (base 100 en 2005) ,26% 100,0 102,1 104,8 107,4 108,0 108,8 - PIB par salarié en e constant ,51% Le PIB «per capita» quant à lui, calculé sur la population résidente et la population salariée non résidente, progresse de +0,8% en volume et se monte à e courants Variation en % 2009/2010 PIB en Ke courant ,23% Population retenue ,66% PIB per capita en e courant ,54% Indice des Prix* (base 100 en 2005) 100,0 102,1 104,8 107,4 108,0 108,8 - PIB per capita en e constant ,80% A - Le PIB par secteur d activité en volume (K constant) Base 100 en 2005 PIB 2009 PIB 2010 Evolution en % 2009/2010 Auxiliaires du commerce ,86% Banques & Auxiliaires Financiers ,94% Commerce de détail ,88% Commerce de gros ,19% Divers ,57% Hôtellerie ,35% Immobilier ,28% Industrie ,24% Intermédiaires ,44% Postes-Télécom ,51% Spectacles et audiovisuel ,52% Transports ,33% Travaux Publics ,10% Administrations ,99% PIB Global en K constants ,47% 36 Edition 2012

5 2.1 PIB II - PIB par secteur d activité (Unités : Euro et pourcentage / Source : IMSEE) A - Le PIB par secteur d activité en volume (K constant) (suite) PIB 2009 PIB Auxiliaires du commerce Banques et Auxiliaires Financiers Commerce de détail Commerce de gros Divers Hôtellerie Immobilier Industrie Intermédiaires Postes-Télécom Spectacles et ausiovisuel Transports Travaux Publics Administrations B - Le poids de chaque secteur dans le PIB ,51% 6,47% 7,48% 17,18% 4,64% Auxiliaires du commerce Industrie 3,03% Banques et Auxiliaires Financiers Commerce de détail Intermédiaires Postes-Télécom 3,74% Commerce de gros Spectacles et Audiovisuel 4,83% 15,65% Divers Hôtellerie Transports Travaux publics 7,34% Immobilier Administrations 7,80% 6,94% 4,45% 7,94% 37

6 monaco en chiffres 2.2 L Emploi I - Fonction Publique (Unités : Nombre et pourcentage / Source : Direction du Budget et du Trésor) Avertissement : Pour une bonne compréhension des tableaux repris dans les chapitres I et II ci-après, il faut savoir que l on parle des salariés pour le chapitre I, le chapitre II - tableaux A, B, C et I et d emplois pour les autres tableaux. Effectif des agents de l Etat, de la commune et des établissements publics Estimation comparée du au /12/ décembre 2011 Variations Services Total Titulaires Non Titulaires Total valeur absolue 11/65 11/10 % valeur absolue Souveraineté 197 (25) 148 (16) 43 (7) 191 (23) ,6% -6-3,0% Assemblées et Corps Constitués 49 (38) 35 (35) 17 (4) 52 (39) ,9% +3 6,1% Ministère d Etat 191 (108) 102 (95) 101 (19) 203 (110) ,1% +12 6,3% Département des Relations Extérieures 85 (69) 63 (62) 19 (5) 82 (67) ,5% % Département de l Intérieur Département des Finances et de l Economie Département des Affaires Sociales et de la Santé Département de l Equipement, de l Environnement et de l Urbanisme Services Judiciaires Dépenses Communes (422) (330) 371 (89) (416) ,3% +10 0,6% 284 (174) 159 (156) 126 (18) 285 (174) ,7% +1 0,4% 142 (71) 69 (65) 76 (8) 145 (73) ,1% 686 (120) 102 (100) 583 (20) 685 (120) ,0% -1-0,1% 126 (31) 58 (30) 71 (4) 129 (34) ,5% +3 2,4% 40 (8) 5 (5) 31 (2) 36 (7) ,0% Total Gouvernement (1 066) (889) (177) (1 063) ,6% +18 0,5% Mairie 629 (160) 128 (124) 507 (35) 635 (159) ,0% +6 1,0% Etablissements Publics* ** 2 122,22 ** (76,4) 1 899,50 (51) 246,96 (22) 2146,46 (73) 1 807,5 533,2% +34 1,6% Total Général (1 302) 4 107,50 (1 064) 2 191,96 (234) 6 299,46 (1 295) ,4% +58 0,9% ( ) Nombre d agents ayant la nationalité monégasque. * Les établissements publics comprennent : le Centre Scientifique de Monaco, le Musée National, le Centre Hospitalier Princesse Grace (Cap Fleuri compris) et la Fondation Prince Pierre. ** Les données 2010 ont été revues à la baisse en particulier celles concernant le Centre Hospitalier Princesse Grace. 38 Edition 2012

7 2.2 L Emploi II - Secteur privé (Unités : Nombre et pourcentage / Source : Service de l Emploi) A - Recensement général des salariés au 31 décembre de chaque année a) Comparaison des salariés du secteur public et privé Secteur public : Nombre de fonctionnaires ou agents de l Etat : soit en % 8,48% 8,13% 8,42% 8,38% 8,21% Secteur privé : Nombre de salariés : soit en % 91,52% 91,87% 91,58% 91,62% 91,79% Total public/privé : b) Salariés du secteur privé Répartition selon le sexe : * Hommes % 57,87% 57,95% 58,75% 58,80% 59,20% * Femmes % 42,13% 42,05% 41,25% 41,20% 40,80% Total Hommes/Femmes : Répartition suivant les secteurs : Secteur primaire : 0,07% 0,07% 0,08% 0,10% 0,10% Secteur secondaire : 16,27% 16,02% 15,86% 15,29% 14,77% Secteur tertiaire : 83,67% 83,91% 84,06% 84,61% 85,13% Nombre et répartition des salariés Privé Public

8 monaco en chiffres 2.2 L Emploi II - Secteur privé (suite) (Unités : Nombre et pourcentage / Source : Service de l Emploi) Salariés du secteur privé (suite) Répartition selon le domicile et le sexe : Monaco * Hommes * Femmes Total H/F % 15,77% 15,40% 15,26% 14,89% 14,63% France (communes limitrophes) * Hommes * Femmes Total H/F % 25,80% 25,16% 24,87% 24,93% 24,72% France (autres communes) * Hommes * Femmes Total H/F % 49,64% 50,59% 50,85% 51,20% 51,81% Italie * Hommes * Femmes Total H/F % 8,65% 8,42% 8,31% 8,19% 7,99% Divers autres * Hommes * Femmes Total H/F % 0,14% 0,43% 0,71% 0,80% 0,85% Total général hommes Total général femmes Ensemble Nombre de salariés par domicile Monaco France (communes limitrophes) France (autres communes) Italie Divers autres Edition 2012

9 2.2 L Emploi II - Secteur privé (suite) (Unités : Nombre et pourcentage / Source : Service de l Emploi) Salariés du secteur privé (suite) Répartition selon la nationalité : Monégasques * Hommes * Femmes Total H/F % 2,17% 2,20% 2,18% 2,16% 2,05% Français * Hommes * Femmes Total H/F % 67,20% 67,12% 66,92% 66,46% 66,19% Italiens * Hommes * Femmes Total H/F % 13,58% 13,28% 13,13% 13,02% 12,99% Divers autres * Hommes * Femmes Total H/F % 17,05% 17,40% 17,77% 18,36% 18,78% Total général hommes Total général femmes Ensemble Nombre de salariés par nationalités Monégasques Français Italiens Divers autres

10 monaco en chiffres 2.2 L Emploi II - Secteur privé (suite) (Unités : Nombre et pourcentage / Source : Service de l Emploi) B - Evolution sur 15 ans de la population salariée du secteur privé par sexe et par lieu d habitation Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Monaco Communes limitrophes France Italie En cours* Total Total Général Taux d évolution de la population salariée par sexe (2000 par rapport à 1995, etc ) 23,74% 26,87% 16,79% 11,54% 12,37% 11,61% * En cours d immatriculation Hommes Femmes Evolution de la population salariée par sexe et par lieu d habitation en 15 ans % d évolution % d évolution Hommes Hommes en 15 ans Femmes Femmes en 15 ans Monaco ,97% ,13% Communes limitrophes ,15% ,09% France ,05% ,46% Italie ,08% ,71% En cours* ,83% ,29% Total ,40% ,94% * En cours d immatriculation. 42 Edition 2012

11 2.2 L Emploi II - Secteur privé (suite) (Unité : Nombre / Source : Service de l Emploi) C - Répartition des entreprises par groupe d activités économiques et par tranche de salariés - Année 2011 Groupes d activités économiques 1 à 5 salariés 6 à 10 salariés 11 à 50 salariés 51 à 200 salariés Plus de 200 salariés Total entreprises Gens de maison Société des Bains de Mer Exploitations Hôtelières Société des Bains de Mer Agriculture, chasse et sylviculture Pêche, aquaculture Industrie extractive Industrie agricole et alimentaire Industrie textile et habillement Travail du bois et fabrication d'articles en bois Industrie du papier et du carton, édition et imprimerie Industrie chimique Industrie du caoutchouc et des plastiques Fabrication d'autres produits minéraux non métalliques Métallurgie et travail des métaux Fabrication de machines et équipements Production et distribution d'électricité, de gaz (*) Construction Commerce Hôtels et restaurants Transports et communications Activités fi nancières Immobilier, locations et services aux entreprises Administration publique (**) Education Santé et action sociale Services collectifs Services particuliers Activités extra-territoriales Total (*) Production et distribution d électricité, de gaz dont : SMEG. (**) Administration publique : CCSS - AMRR - Fédération Patronnale. 43

12 monaco en chiffres 2.2 L Emploi II - Secteur privé (suite) (Unités : Nombre et pourcentage / Source : Service de l Emploi) D - Comparatif de la répartition des emplois du privé, par sexe et par type d activité économique - Année 2011 Groupes d activités économiques Secteurs à main d œuvre en majorité masculine Secteurs à main d œuvre en majorité féminine % sur total général Hommes Femmes Total Hommes Femmes Total Gens de maison ,15% Société des Bains de Mer ,95% Exploitations Hôtelières Société des Bains de Mer ,67% Agriculture, chasse et sylviculture ,10% Pêche, aquaculture ,00% Industrie extractive ,00% Industrie agricole et alimentaire ,43% Industrie textile et habillement ,40% Travail du bois et fabrication d'articles en bois ,07% Industrie du papier et du carton, édition et imprimerie ,52% Industrie chimique ,46% Industrie du caoutchouc et des plastiques ,59% Fabrication d'autres produits minéraux non métalliques ,05% Métallurgie et travail des métaux ,04% Fabrication de machines et équipements ,10% Production et distribution d'électricité, de gaz (*) ,33% Construction ,23% Commerce ,65% Hôtels et restaurants ,33% Transports et communications ,52% Activités financières ,53% Immobilier, locations et services aux entreprises (1) ,40% Administration publique (**) ,52% Education ,42% Santé et action sociale ,92% Services collectifs ,09% Services particuliers ,51% Activités extra-territoriales ,03% Total % Total général (1) Un salarié peut occuper plusieurs emplois. C est ainsi que emplois temporaires sont inclus dans le total général. (*) Production et distribution d électricité, de gaz dont : SMEG. (**) Administration publique : CCSS - AMRR - Fédération Patronnale. 44 Edition 2012

13 2.2 L Emploi II - Secteur privé (suite) (Unités : Nombre et pourcentage / Source : Service de l Emploi) E - Emplois occupés dans les secteurs publics et privés par les personnes de nationalité monégasque Secteurs Industries : 63 2,93% 67 3,07% 68 3,11% 65 2,93% 67 3,06% Transports : 34 1,58% 30 1,37% 31 1,42% 32 1,44% 32 1,46% Commerces : 50 2,33% 46 2,11% 47 2,15% 45 2,03% 38 1,73% Hôtellerie (hors S.B.M.) : 39 1,81% 31 1,42% 30 1,37% 28 1,26% 34 1,55% Services : ,79% ,32% ,68% ,60% ,61% Gestion de biens : 50 2,33% 53 2,43% 54 2,47% 46 2,07% 45 2,05% S.B.M. (HBS compris) : ,53% ,23% ,05% ,96% ,31% Employeur sans activité : 7 0,33% 4 0,18% 2 0,09% 3 0,14% 3 0,14% Gens de maison : 8 0,37% 9 0,41% 9 0,41% 7 0,32% 7 0,32% Total emplois du secteur privé ,00% ,54% ,76% ,75% ,23% Fonction Publique ,00% ,46% ,24% ,25% ,77% Total général * Un salarié peut occuper plusieurs emplois (hors Fonction Publique). Emplois occupés dans les secteurs publics et privés par les personnes de nationalité monégasque en ,77% 3,06% 1,46% 1,73% 1,55% 14,61% 2,05% 19,31% Industries Transports Commerces Hôtellerie (hors S.B.M.) Services Gestion de biens S.B.M. (HBS compris) Employeur sans activité : Gens de maison Fonction Publique 0,32% 0,14% F - Emplois occupés dans le secteur privé par sexe et tranche d âge - Année 2011 Sexe /Age En - de 21 de 21 à de 31 à de 41 à de 51 à de 61 à plus de cours* ans 30 ans 40 ans 50 ans 60 ans 65 ans 65 ans Total % Hommes ,54% Femmes ,46% Total % 0,83% 2,10% 20,21% 27,70% 29,18% 16,80% 2,42% 0,76% 100,00% * En cours d immatriculation. 45

14 monaco en chiffres 2.2 L Emploi II - Secteur privé (suite) (Unités : Nombre et pourcentage / Source : Service de l Emploi) G - Emplois occupés dans le secteur privé par groupes d activités économiques et tranches d âge - Année 2011 Groupes d activités économiques En cours* - de 21 ans de 21 à 30 ans de 31 à 40 ans de 41 à 50 ans de 51 à 60 ans de 61 à 65 ans + de 65 ans Gens de maison Société des Bains de Mer Exploitations Hôtelières Société des Bains de Mer Agriculture, chasse et sylviculture Pêche, aquaculture Industrie extractive Industrie agricole et alimentaire Industrie textile et habillement Travail du bois et fabrication d'articles en bois Industrie du papier et du carton, édition et imprimerie Industrie chimique Industrie du caoutchouc et des plastiques Fabrication d'autres produits minéraux non métalliques Métallurgie et travail des métaux Fabrication de machines et équipements Production et distribution d'électricité, de gaz Construction Commerce Hôtels et restaurants Transports et communications Activités financières Immobilier, locations et services aux entreprises Administration publique Education Santé et action sociale Services collectifs Services particuliers Activités extra-territoriales Total % 0,83% 2,10% 20,21% 27,70% 29,18% 16,80% 2,42% 0,76% 100,00% Total H - Emplois occupés dans le secteur privé par nationalité et tranche d âge - Année 2011 Nationalité En - de 21 de 21 à de 31 à de 41 à de 51 à de 61 à plus de cours* ans 30 ans 40 ans 50 ans 60 ans 65 ans 65 ans Total En cours d'immatriculation Monégasques Français Italien Autres Total * En cours d immatriculation. 46 Edition 2012

15 2.2 L Emploi II - Secteur privé (suite) (Unité : Nombre / Source : Caisse de Compensation des Services Sociaux) I - Ventilation des salariés actifs par lieu de domicile (en septembre 2011) Code Postal Localité ou agglomération Nbre de salariés actifs Code Postal Localité ou agglomération Nbre de salariés actifs Monaco Antibes Pégomas Aspremont Peymeinade Auribeau-sur-Siagne Puget-Théniers Beaulieu-sur-Mer Roquebrune-Cap-Martin Beausoleil Roquefort-les-Pins Biot Roquesteron Breil-sur-Roya Saint-André Cagnes-sur-Mer Saint-Cézaire-sur-Siagne Caille/Seranon/Andon Saint-Etienne-de-Tinée Cannes Saint-Jeannet Cannes-La-Bocca Saint-Laurent-du-Var Cap-d'Ail Saint-Martin-du-Var Carros Saint-Paul-de-Vence Caussols Saint-Sauveur-sur-Tinée Chateauneuf-de-Grasse Sospel Contes Tende Eze Théoule-sur-Mer Falicon Tourette-Levens Gilette Valbonne Grasse Vallauris Guillaume Vence Juan-les-Pins Villars-sur-Var La Colle-sur-Loup Villefranche-sur-Mer La Gaude Villeneuve-Loubet La Roquette-sur-Siagne La Trinité 551 Communes limitrophes La Turbie 882 (Beausoleil, Cap-d Ail, La Turbie, Lantosque 24 Roquebrune-Cap-Martin) Le Bar-sur-Loup Le Cannet 156 Alpes-Maritimes Le Rouret 31 (hors communes limitrophes) L'Escarène Magagnosc 4 Monaco Mandelieu Menton France Hors Alpes-Maritimes Mouans-Sartoux Mougins 62 Sous Total Nice Nice Italie Nice Nice Total

16 monaco en chiffres 2.2 L Emploi II - Secteur privé (suite) (Unité : Pourcentage / Source : Caisse de Compensation des Services Sociaux) Provenance géographique des salariés actifs en Principauté pour 2011 (suite) 15,89% 16,16% 7,76% 21,95% 12,48% 3,71% 1,88% Monaco Beausoleil Cap-d'Ail La Turbie Roquebrune-Cap-Martin Menton Nice Italie Autres 12,36% 7,82% J - Evolution des recettes et dépenses de la Caisse de Compensation des Services Sociaux (C.C.S.S.) et de la Caisse d Assurance Accident, Maladie et Maternité des Travailleurs Indépendants (C.A.M.T.I.) (Unité : Euro / Source : Département des Affaires Sociales et de la Santé) a) - C.C.S.S. 06/07 07/08 08/09 09/10 10/11 Produits techniques du régime général e e e e e Prestations médicales e e e e e Prestations familiales e e e e e b) - C.A.M.T.I. 06/07 07/08 08/09 09/10 10/11 Produits techniques e e e e e Prestations médicales e e e e e K - Cotisation de la Caisse de Compensation des Services Sociaux (Unités : Euro et pourcentage / Source : Département des Affaires Sociales et de la Santé) Taux* Plafonds Taux* Plafonds , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,00 * Hors CGCS (Caisse de Garantie de Créances des Salariés). 48 Edition 2012

17 2.3 Le Chiffre d Affaires I - Evolution du chiffre d affaires de la Principauté hors banques et activités fi nancières (Unités : Milliers d Euros, Euro et poucentage / Sources : Services Fiscaux, IMSEE) Milliers d'euros II - Evolution du chiffre d affaires du secteur privé par type d activité sur 2 ans CA Total Evolution en % 2010/2011 Secteurs d activités Industries ,68% Travaux Publics ,16% Immobilier ,25% Hôtellerie ,19% Commerce de gros ,59% Commerce de détail ,13% Transports ,78% Autres activités ,92% Total ,10% Banques et activités fi nancières ,99% 49

18 monaco en chiffres 2.3 Le Chiffre d Affaires III - Répartition du chiffre d affaires (hors banques et activités financières) du secteur privé par type d activité - Année 2011 (Unités : Euro et pourcentage / Sources : Services Fiscaux, IMSEE) Immobilier Transports Hôtellerie Travaux Publics Industries Commerce de détail Autres activités Commerce de gros IV - Comparatif sur 2 ans de la répartition en pourcentage du chiffre d affaires (hors banques et activités financières) du secteur privé par type d activité 40% 37,50% 36,81% 35% 30% 25% 22,43% 23,74% 20% % 10% 5% 1,99% 1,98% 1,95% 2,19% 3,52% 3,61% 4,34% 4,09% 6,07% 6,64% 8,47% 8,44% 0% Immobilier Transports Hôtellerie Travaux Publics Industries Commerce de détail Autres activités Commerce de gros 50 Edition 2012

19 2.3 Le Chiffre d Affaires V - Répartition du chiffre d affaires total par type d activité et par nombre d emplois - Année 2011 (Unités : Nombre et milliers d Euros / Sources : Services Fiscaux, Caisses Sociales, IMSEE) Nombre d'emplois Immobilier emplois Transports emplois Hôtellerie emplois Travaux Publics emplois Industries emplois Commerce de détail emplois Banques et activités financières emplois Autres activités emplois Commerce de gros emplois Chiffres d'affaires en Euro Chiffres d'affaires 2011 Emplois 31/12/2011 Au 31 décembre 2011, le nombre d emplois global, hors fonctionnaires, s élève à , soit une progression de 3,1% par rapport à Toutefois, un salarié peut occuper plusieurs emplois. 51

20 monaco en chiffres 2.4 Activités Financières Etablissements financiers installés à Monaco (Unité : Nombre / Source : Direction du Budget et du Trésor, Service de l Emploi, Banque de France) / Banques (établissements habilités à recevoir tous types de dépôts) * Sociétés de droit monégasque * Succursales de banques ayant leur siège à l'étranger * Etablissement à statut particulier * Succursales de banques françaises * Succursales de banques françaises sous contrôle étranger Total / Sociétés financières * Sociétés financières de droit monégasque * Succursales de sociétés financières françaises Total / Fonds Communs de Placements Monégasques * Nombre * Total des Actifs Nets (en milliards d'euros) 6,10 5,23 5,20 5,11 4,60 4/ Sociétés de Gestion de Portefeuille / Effectifs *dont Banques Evolution des dépôts, titres et crédits en Principauté de Monaco au 31 décembre (Chiffres Banque de France) En milliards d'euros Dépôts 28,72 30,48 24,97 24,04 28,91 Titres - Clientèle non financière 42,83 38,47 45,00 48,75 49,13 Titres - Clientèle financière 7,13 6,08 5,40 5,17 5,12 Total des Ressources de la Place 78,68 75,03 75,37 77,96 83,16 Crédits 7,22 9,10 10,01 12,79 16,06 NB : Le total des ressources est la somme des dépôts et titres. 52 Edition 2012

21 2.5 Les Observatoires de l Economie I - Observatoire du Commerce (Unité : Euro / Source : IMSEE) A - Evolution du chiffre d affaires du commerce de détail au 31 décembre B - Répartition du chiffre d affaires du commerce de détail par sous-secteurs - Année Vente hors magasin Hygiène - Santé - Beauté Prestations de services Equipement de la maison Loisirs - Culture - Sports Alimentation Secteur Automobile Equipement de la personne Hôtellerie Restauration 2011 : e N.B. : Le chiffre d affaires du commerce de détail comprend l hôtellerie. 53

22 monaco en chiffres 2.5 Les Observatoires de l Economie I - Observatoire du Commerce (suite) (Unités : Nombre et pourcentage / Source : IMSEE) C - Répartition du nombre de commerces de détail par sous-secteurs - Année Vente hors magasin Secteur Automobile Alimentation Equipement de la maison Hygiène - Santé - Beauté Loisirs - Culture - Sports Prestations de services Equipement de la personne Hôtellerie Restauration D - Répartition du chiffre d affaires du commerce de détail par quartier - Années % CA en % 42,75% 44,37% 40% 30% Total CA 2010 : % 1,22% 1,41% Moneghetti - Bd de Belgique 1,30% 1,35% Monaco-Ville 1,60% 1,33% La Rousse - St Roman 3,42% 3,41% La Colle 3,18% 3,61% Les Révoires 3,11% 3,22% St Michel 15,98% 14,30% Condamine 12,68% 12,91% 14,76% Larvotto - Bas Moulins 14,09% Total CA 2011 : % 0% Fontvieille Monte-Carlo - Spélugues 54 Edition 2012

23 2.5 Les Observatoires de l Economie I - Observatoire du Commerce (suite) (Unité : pourcentage / Source : IMSEE) E - Répartition de la structure du chiffre d affaires du commerce de détail - Années % 30% CA en % 29,66% 30,17% 25% 20% 17,24% 16,78% 19,18% 20,41% Total CA 2010: % 11,38% 10,95% Total CA 2010 : % 5% 0,23% 0,30% 5,26% 3,44% 3,44% 5,22% 6,25% 5,60% 7,36% 6,41% 0% Vente hors magasin Hygiène - Santé - Beauté Prestations de services Equipement de la maison Loisirs - Culture - Sports Alimentation Secteur Automobile Equipement de la personne Hôtellerie Restauration F - Répartition des établissements selon leur ancienneté - Année 2011 Egale ou supérieure à 20 ans 29,32% Entre 15 et 20 ans 16,21% Entre 10 et 15 ans 14,87% Entre 5 et 10 ans 12,20% Moins de 5 ans 27,40% Total : établissements

24 monaco en chiffres 2.5 Les Observatoires de l Economie I - Observatoire du Commerce (suite) (Unité : pourcentage / Source : IMSEE) G - Répartition des établissements selon le mode d exploitation - Année ,98% Propriétaires exploitants Locataires gérants 8,02% Total : établissements H - Répartition du nombre de commerces par formes juridiques - Année ,38% Personne physique Société Anonyme Monégasque 21,80% Société à Responsabilité Limitée Société en Commandite Simple Total : établissements 18,80% 1,09% 0,42% 0,42% 0,17% 6,93% Société en Nom Collectif Société Etrangère Profession (activité indépendante) Artisan 56 Edition 2012

25 2.5 Les Observatoires de l Economie II - Observatoire de l Industrie (Unité : Euro / Source : IMSEE) A - Evolution du chiffre d affaires des industries Dans cet observatoire, les CA comptabilisés regroupent toutes les activités à caractère industriel et intègrent donc quelques entités dont le code NAF 93 n est pas classé dans l industrie B - Répartition du chiffre d affaires par type d industrie au 31 décembre 2011 Alimentaires Divers Imprimerie / Cartons / Emballages Textile / Habillement Electrique / Electronique Mécanique Chimie / Pharmaceutique / Cosmétique Transformation des Plastiques Total :

26 monaco en chiffres 2.5 Les Observatoires de l Economie II - Observatoire de l Industrie (suite) (Unités : Nombre et pourcentage / Source : IMSEE) C - Répartition en pourcentage du chiffre d affaires par catégories d industries % 40% 34,9% 33,6% 35,3% 36,5% 30% 20% 2010 = = % 1,7% 1,5% 3,0% 2,9% 4,0% 3,3% 5,4% 4,8% 8,6% 8,2% 7,1% 9,2% 0% Alimentaires Divers Imprimerie / Cartons / Emballages Textile / Habillement Electrique / Electronique Mécanique Chimie / Pharmaceutique / Cosmétique Transformation des Plastiques D - Répartition de la population salariée du secteur industriel 2011 Divers 70 Alimentaires 121 Mécanique 152 Textile / Habillement 201 Imprimerie / Cartons / Emballages 228 Electrique / Electronique 323 Chimie / Pharmaceutique / Cosmétique 796 Transformation des Plastiques Total : personnes 58 Edition 2012

27 2.5 Les Observatoires de l Economie II - Observatoire de l Industrie (suite) (Unité : Nombre / Source : IMSEE) E - Formes juridiques d exploitation des entreprises industrielles Personne Physique Société Anonyme Société en Commandite Simple Artisan Société à Responsabilité Limitée Total : 111 entreprises F - Répartition du nombre d entreprises par secteur d activité Alimentaires Divers Electrique / Electronique Textile / Habillement Transformation des Plastiques Mécanique Imprimerie / Cartons / Emballages Chimie / Pharmaceutique / Cosmétique Total : 111 entreprises 59

28 monaco en chiffres 2.5 Les Observatoires de l Economie II - Observatoire de l Industrie (suite) (Unités : Nombre et Euro / Source : Services Fiscaux, Caisses Sociales, IMSEE) G - Répartition du chiffre d affaires par type d activité et par nombre de salariés - Année 2011 Nombre de salariés Alimentaires 121 salariés Divers 70 salariés Imprimerie / Cartons / Emballages 228 salariés Textile / Habillement 201 salariés Electrique / Electronique 323 salariés Mécanique 152 salariés Chimie / Pharmaceutique / Cosmétique 796 salariés Transformation des Plastiques 804 salariés Chiffres d'affaires en Euro CA 2011: Nombre de salariés 2011 : Edition 2012

29 2.5 Les Observatoires de l Economie III - Observatoire de l Immobilier (Unités : Nombre et Euro / Sources : Direction des Services Fiscaux, IMSEE) A - Comparatif du chiffre d affaires des ventes et des reventes d appartements Milliers d'euros Ventes Reventes B - Comparatif du nombre de ventes et reventes d appartements Ventes Reventes

30 monaco en chiffres 2.5 Les Observatoires de l Economie III - Observatoire de l Immobilier (suite) (Unités : Nombre et Euro / Sources : Direction des Services Fiscaux, IMSEE) C - Evolution de la répartition du montant des ventes d appartements neufs Total Studio pièces pièces pièces pièces et plus Total pièces et plus 4 pièces 3 pièces 2 pièces Studio D - Evolution de la répartition du nombre de ventes d appartements neufs Total Studio pièces pièces pièces pièces et plus Total pièces et plus 4 pièces 3 pièces 2 pièces Studio Edition 2012

31 2.5 Les Observatoires de l Economie III - Observatoire de l Immobilier (suite) (Unités : Nombre et Euro / Sources : Direction des Services Fiscaux, IMSEE) E - Evolution de la répartition du montant des reventes d appartements anciens Total Studio pièces pièces pièces pièces et plus Villa Total Villa 5 pièces et plus 4 pièces 3 pièces 2 pièces Studio F - Evolution de la répartition du nombre de reventes d appartements anciens Total Studio pièces pièces pièces pièces et plus Villa Total Villa 5 pièces et plus 4 pièces 3 pièces 2 pièces Studio

32 monaco en chiffres 2.5 Les Observatoires de l Economie III - Observatoire de l Immobilier (suite) (Unités : Nombre et Euro / Sources : Direction des Services Fiscaux, IMSEE) G - Evolution du prix à la revente d un appartement Montant Nombres Prix moyen Prix médian e e e e e e e e e e e e e e e e e e Evol 2010/ ,14% 22,48% 38,91% 6,25% Evol 2006/ ,00% -39,18% 169,64% 88,89% Prix moyen Prix médian En 2011, le nombre de transactions est inférieur de 40% à celui de 2006, mais le montant total des reventes a progressé de 64%. Hormis la baisse de 2009, le prix moyen d une transaction immobilière dans l ancien est orienté fortement à la hausse (+170% en 6 ans). Si le prix moyen d une transaction en 2011 est de plus de 3,6 M, 50% des reventes portent sur des biens dont le prix est inférieur à 1,7 M. Les deux courbes exprimant l évolution du prix moyen et du prix médian varient dans le même sens. Elles sont toutes deux orientées à la hausse. Toutefois, l écart entre les deux courbes, qui était relativement constant jusqu en 2009, augmente fortement. Des transactions portant sur des biens d exceptions ou sur des villas en 2010 et 2011 expliquent ce phénomène. 64 Edition 2012

33 2.5 Les Observatoires de l Economie III - Observatoire de l Immobilier (suite) (Unités : Nombre et Euro / Sources : Direction des Services Fiscaux, IMSEE) H - Evolution du prix au m² Ces calculs ont été réalisés grâce aux données fournies par le Service des Hypothèques concernant les reventes. Cependant, la superfi cie des biens vendus n est pas toujours connue : c est ici le cas pour 491 transactions (sur 2 022) soit près de 25%. L échantillon connu porte sur ventes réalisées entre 2006 et 2011 pour un montant global de et une surface de m². Montant total Montant * Ratio Superficie totale connue Prix moyen au m² * ,42% m ,60% m ,01% m ,66% m ,95% m ,58% m Total ,96% m * dont la superfi cie est connue Le prix moyen au m² en 2011 s élève à Malgré la baisse de 2009, le prix moyen du m² dans l ancien est orienté fortement à la hausse (+101% en 6 ans). 65

34 monaco en chiffres 2.5 Les Observatoires de l Economie IV - Nombre de créations et de radiations d activités enregistrées au Répertoire du Commerce et de l Industrie selon les grands secteurs d activitiés - Année 2011 (Unité : Nombre / Sources : Direction de l Expansion Economique, IMSEE) Hôtellerie restauration Services (auxiliaire de commerce) Divers 9 20 Commerce de gros Intermédiaire du commerce Commerce de détail Arts, spectacles, ausiovisuel, sports Transports 7 14 Travaux Publics Bâtiment 9 34 Immobilier Banques et autres activités financières Industries Poste Telecom Créations Radiations Total : Créations d activités (1) : 482 Radiations d activités (1) : 374 Type de Formes Juridiques Nombre de Registre du Commerce 2009 Dossiers actifs au 31/12 Nombre d Etablissements 2009 Nombre de Registre du Commerce 2010 Nombre d Etablissements 2010 Nombre de Registre du Commerce 2011 Nombre d Etablissements 2011 Personne Physique Société Anonyme Monégasque Société en Commandite Simple Société Etrangère Société en Nom Collectif Société à Responsabilité Limitée Total (1) Il s agit exclusivement des entités inscrites au R.C.I. donc sans les «Professions», «Artisans» et «Bureaux Administratifs» 66 Edition 2012

35 2.6 Le Tourisme I - Secteur hôtelier (Unités : Nombre et pourcentage / Sources : Hôtels et Direction du Tourisme et des Congrès) A - Arrivées par nationalités (toutes catégories confondues) France Italie Grande-Bretagne U.S.A Russie Divers Europe Allemagne Suisse Divers Espagne Moyen Orient Australie Japon Belgique Canada Pays-Bas Chine Brésil Suède Afrique Autriche Norvège Divers Amérique Danemark Israël Portugal Mexique Argentine Total % d évolution par rapport à l année précédente 4,76% -1,30% -18,28% 5,53% 5,64%

INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES. Observatoire de l Economie. Immobilier 2013

INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES. Observatoire de l Economie. Immobilier 2013 INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Observatoire de l Economie Immobilier 213 Données 26-213 Publication 214 IMSEE janvier 214 2 Sommaire Lexique... 4 1. Généralités... 5 1.1.

Plus en détail

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, 740.000 travailleurs sont venus grossir

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION SOMMAIRE TERRITOIRE... 3 ACTIVITES ECONOMIQUES... 4 EMPLOI... 5 ENSEIGNEMENT- FORMATION - APPRENTISSAGE... 6 INTERNATIONAL...

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre AVRIL 215 Trimestriel N 1 LES PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES AU 4 ème TRIMESTRE 214 Mouvements d entreprises... 1 Emploi... 2 Chômage... 3 International... 4 Construction...

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

L emploi scientifique dans le secteur privé

L emploi scientifique dans le secteur privé L emploi scientifique dans le secteur privé LES CHERCHEURS DANS LE SECTEUR PRIVE L évolution des effectifs de chercheurs dans les entreprises En 2004, les entreprises emploient plus de 105 000 chercheurs

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

monaco en chiffres Principauté de Monaco Ministère d Etat IMSEE Institut Monégasque de la Statistique et des Etudes Economiques

monaco en chiffres Principauté de Monaco Ministère d Etat IMSEE Institut Monégasque de la Statistique et des Etudes Economiques monaco en chiffres Principauté de Monaco Ministère d Etat IMSEE Institut Monégasque de la Statistique et des Etudes Economiques Edition 211 monaco en chiffres Principauté de Monaco Ministère d Etat IMSEE

Plus en détail

RESULTATS DE L'ENQUETE CONJONCTURELLE PRINTEMPS 2015. Entreprises ayant répondu à l'enquête et emplois concernés. Services

RESULTATS DE L'ENQUETE CONJONCTURELLE PRINTEMPS 2015. Entreprises ayant répondu à l'enquête et emplois concernés. Services RESULTATS DE L'ENQUETE CONJONCTURELLE PRINTEMPS Remarques : L'enquête conjoncturelle de la CVCI a été réalisée entre le 23 février et le 7 avril. 3'177 questionnaires ont été envoyés; 1'036 questionnaires

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Chiffres Clés 2014 Alpes-Maritimes

Chiffres Clés 2014 Alpes-Maritimes Chiffres Clés 2014 Alpes-Maritimes SIRIUS-CCI OBSERVER POUR AGIR cote-azur.cci.fr POPULATION / FORMATION Population Population par âge Recensement 2011 1 081 244 Population totale 15,9% 0-14 ans 16,7%

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de janvier 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population s légales en vigueur à compter du 1 er janvier 2015 Arrondissements - cantons - communes 06 ALPES-MARITIMES Recensement de la population s légales en vigueur à compter du

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Xavier Niel et Mustapha Okham* Alors qu en 1978, le quart de l emploi était industriel, seulement 14 % des emplois sont désormais

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

Baromètre Manpower des perspectives d emploi *

Baromètre Manpower des perspectives d emploi * Sous embargo jusqu au 12 mars 00h01 Communiqué de presse Nanterre, le 12 mars 2013 Baromètre Manpower des perspectives d emploi * LES EMPLOYEURS FRANÇAIS S ATTENDENT À DES PERSPECTIVES D EMPLOI STABLES

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

PIB PRODUIT INTERIEUR BRUT

PIB PRODUIT INTERIEUR BRUT PIB PRODUIT INTERIEUR BRUT Données 2011 Publication 2012 IMSEE Novembre 2012 2 Sommaire Chapitre 1 : Enjeux...4 1. Un engagement pris par la Principauté sur le plan international...4 2. Un outil de débats

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 I. Chiffres généraux Année 2010 Nombre d'établissements Effectifs au 31/12 Nombre d'etp Rémunération brute annuelle en Associations

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 4 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 214 HAUSSE DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 214, le des créations pures d entreprises dans les secteurs

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange Sous thème 1.2 : La dimension internationale de l échange Chapitre 4 : L ouverture des économies Problématique(s) du sous thème : Les conséquences

Plus en détail

6.1. PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX, COÛT DU TRAVAIL ET COMPÉTITIVITÉ : UNE ANALYSE COMPARÉE DE LA FRANCE ET DES PRINCIPAUX PAYS EUROPÉENS

6.1. PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX, COÛT DU TRAVAIL ET COMPÉTITIVITÉ : UNE ANALYSE COMPARÉE DE LA FRANCE ET DES PRINCIPAUX PAYS EUROPÉENS 6.1. PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX, COÛT DU TRAVAIL ET COMPÉTITIVITÉ : UNE ANALYSE COMPARÉE DE LA FRANCE ET DES PRINCIPAUX PAYS EUROPÉENS Le coût du travail est un élément décisif de la compétitivité. Mais il n

Plus en détail

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 Données actualisées 1 composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 En pourcentage Nature de la dépense 1960 2010 Produits alimentaires et produits non alcoolisés 26,5 13,3 Boissons

Plus en détail

Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique

Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique Fabien Leurent, Elisabeth Windisch Laboratoire Ville Mobilité Transport (LVMT) Ecole des Ponts, ParisTech Journée

Plus en détail

Profil au 31 décembre 2012 des bénéficiaires de la retraite au titre. de la pénibilité créée par la loi du 9 novembre 2010

Profil au 31 décembre 2012 des bénéficiaires de la retraite au titre. de la pénibilité créée par la loi du 9 novembre 2010 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 14 Document de travail, n engage pas le Conseil Profil

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel

Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel COE Séance du 17 décembre 2013 Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel Antoine Magnier DARES 1 Plan I. Stock et flux de CDD et missions d intérim Part des contrats temporaires

Plus en détail

C.C.I.T.04. Observatoire Economique des Alpes-de-Haute-Provence. www.digne.cci.fr/observatoire-economique

C.C.I.T.04. Observatoire Economique des Alpes-de-Haute-Provence. www.digne.cci.fr/observatoire-economique C.C.I.T.04 Observatoire Economique des Alpes-de-Haute-Provence www.digne.cci.fr/observatoire-economique Document réalisé par la Chambre de commerce et d industrie territoriale en partenariat avec la Chambre

Plus en détail

MISE À JOUR DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE

MISE À JOUR DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE MISE À JOUR DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE L AGRICULTURE POUR LE QUÉBEC Préparée pour l Union des producteurs agricoles 31 octobre 2014 Siège social : 825, rue Raoul-Jobin, Québec (Québec) Canada, G1N 1S6

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 10 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 2013 STABILITÉ DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2013, les créations pures d entreprises dans les

Plus en détail

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 341 II. LISTE DES TABLEAUX... 341 III. PRESENTATION... 342 IV. METHODOLOGIE... 342 V. DÉFINITIONS... 342 VI. SOURCES DE DOCUMENTATION...

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE

MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE GUIDE

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Juin 2004 L Observatoire porte un regard attentif sur les SARL constituées avec

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE CHAPITRE 1 LES DONNES DE LA MACROECONOMIE I Le circuit économique. II Le Produit Interieur Brut. Le Produit intérieur brut est une mesure de la richesse nationale Le PIB correspond à : - La production

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de juin 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de la

Plus en détail

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES Ce dossier a été réalisé par la sous-direction

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

ATELIER/SEMINAIRE AFRITAC de l OUEST ELABORATION DES DOCUMENTS METHODOLOGIQUES DES COMPTES NATIONAUX ET PREPARATION AU PASSAGE AU SCN2008

ATELIER/SEMINAIRE AFRITAC de l OUEST ELABORATION DES DOCUMENTS METHODOLOGIQUES DES COMPTES NATIONAUX ET PREPARATION AU PASSAGE AU SCN2008 ATELIER/SEMINAIRE AFRITAC de l OUEST TITRE ELABORATION DES DOCUMENTS METHODOLOGIQUES DES COMPTES NATIONAUX ET PREPARATION AU PASSAGE AU SCN2008 DATES 16 au 20 juin 2014 LIEU Lomé, TOGO COORDINATION AFRITAC

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail

Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi?

Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi? Indicateur Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi? Dans tous les pays de l, les diplômés de l enseignement tertiaire ont plus de chances de travailler que ceux qui ne le

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Belgique

Le commerce extérieur de la Belgique Le commerce extérieur de la Belgique janvier-septembre 2010 Le commerce extérieur de la Belgique à l issue des 9 premiers mois de 2010 (Source: BNB concept communautaire*) Analyse des chiffres des 9 premiers

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

1- Depuis la reprise amorcée en 2010, le commerce bilatéral progresse à un rythme relativement soutenu

1- Depuis la reprise amorcée en 2010, le commerce bilatéral progresse à un rythme relativement soutenu Mexique : 2013, année record pour le commerce francomexicain DG Trésor Février 2014 En 2013, le montant des échanges commerciaux entre la France et le Mexique, bien qu encore relativement modeste, a atteint

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 12 Février 2014 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En février 2014, 12 410 touristes ont visité la Polynésie française, soit une hausse de 11 % par rapport à février 2013. Le nombre de touristes originaires d Asie

Plus en détail

Le dossier. Les salaires en France

Le dossier. Les salaires en France Le dossier Les salaires en France Sommaire : I- Salaires un regard sur 2009 II- Les salaires du secteur privé et semi-public III- Les salaires des agents de l Etat en 2009 IV- Salaires dans l économie

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Juillet 2013

Tendances conjoncturelles Juillet 2013 Tendances conjoncturelles Juillet 2013 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, été 2013» Pour toute question technique

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011 LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011 En collaboration avec le laboratoire ERUDITE de l Université Paris-Est Marne-la-vallée, sous la direction scientifique de Marc Ferracci

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010)

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) Les chiffres clés du tourisme 2010 Tourisme en Flandre Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) nuitées % arrivées % Durée moyenne du séjour (nuits) Région Flamande 23.087.944 66% 7.660.540 57%

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace

Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace Filière forêt-bois Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace (Source : Douane) En octobre 2014, l Agreste (service statistique du Ministère de l Agriculture, de l Agroalimentaire

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMÉRATION PÔLE AZUR PROVENCE & LES COMMUNAUTES DE COMMUNES MONTS D AZUR ET TERRES DE SIAGNE. Avril 2010 POLE AZUR PROVENCE CA DU PAYS DE GRASSE 499

Plus en détail

PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N 2 0 1 0. 2 emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007

PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N 2 0 1 0. 2 emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007 PANORAMA de l Economie en Haute-Normandie J U I N 2 1 EDITO La Chambre Régionale de l Economie (CRES) de Haute- Normandie est heureuse de vous présenter ce premier Panorama de l Economie dans notre Région.

Plus en détail

Sauf mention explicite, le terme d entreprise désigne dès lors dans cet ouvrage des unités légales et des entreprises profilées.

Sauf mention explicite, le terme d entreprise désigne dès lors dans cet ouvrage des unités légales et des entreprises profilées. Vue d ensemble Avertissement Les résultats et analyses présentés dans la vue d ensemble, dans les fiches sectorielles et dans la plupart des fiches thématiques sont, sauf mention contraire, définis sur

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Octobre 2012 Prochaine publication Novembre 2012 06 Décembre 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 09 Janvier 2014 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En janvier 2014, le nombre de touristes visitant la Polynésie française connaît une forte hausse (+ 11,2 %) par rapport à janvier 2013. Cette hausse s explique

Plus en détail

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros)

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros) 116/2015-26 juin 2015 Sommet Union européenne Chine Hausse significative du commerce de biens et de services de l UE avec la Chine en 2014 Déficit de l UE pour les échanges de biens, excédent pour les

Plus en détail

Baromètre Manpower des perspectives d emploi * p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 3

Baromètre Manpower des perspectives d emploi * p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Communiqué de presse Nanterre, le 11 juin 2013 Baromètre Manpower des perspectives d emploi * p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 3 LE SOLDE NET D EMPLOI DE LA FRANCE REDEVIENT NEGATIF POUR LA 1 ERE

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

1. LES SOURCES. L enquête annuelle d entreprise (EAE)

1. LES SOURCES. L enquête annuelle d entreprise (EAE) 1. LES SOURCES L enquête annuelle d entreprise (EAE) L enquête annuelle d entreprise (EAE) est élaborée dans le cadre du règlement européen n 58 / 97 du Conseil du 20 décembre 1996 relatif aux statistiques

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1 LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1 En collaboration avec le laboratoire ERUDITE de l Université Paris-Est Marne-la-vallée, sous la direction scientifique de Marc Ferracci et avec la

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 7533 Paris cedex 1 1 4 15 79

Plus en détail

Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015. Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure

Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015. Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 22 juin 2015 Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015 Aperçu de

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

Les chiffres clé de la région. Alsace. 1er trimestre 2013 résultats de mars. Données CAF/FAB hors matériel militaire en millions d'euros

Les chiffres clé de la région. Alsace. 1er trimestre 2013 résultats de mars. Données CAF/FAB hors matériel militaire en millions d'euros Les chiffres clé de la région http://lekiosque.finances.gouv.fr Alsace 1er trimestre 213 résultats de mars Réalisée chaque trimestre, la brochure régionale présente les données de cadrage du commerce extérieur

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Yohan Baillieul* Lorsqu elles achètent des prestations de services, les administrations s adressent autant à des petites

Plus en détail

LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE. Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011

LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE. Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011 LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011 Le processus d investissement Organismes /Agences Analyse

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

LES DÉPENSES ET L'ACCÈS À LA FORMATION CONTINUE DANS LES ENTREPRISES du Nord-Pas-de-Calais entre 2003 et 2005

LES DÉPENSES ET L'ACCÈS À LA FORMATION CONTINUE DANS LES ENTREPRISES du Nord-Pas-de-Calais entre 2003 et 2005 DRTEFP Direction Régionale du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle Nord-Pas de Calais Septembre 2007 LES DÉPENSES ET L'ACCÈS À LA FORMATION CONTINUE DANS LES ENTREPRISES du Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Produit intérieur brut par industrie, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 31 mars 2014

Produit intérieur brut par industrie, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 31 mars 2014 Produit intérieur brut par industrie, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 31 mars 2014 Le produit intérieur brut réel a augmenté de 0,5 % en janvier. Cette progression

Plus en détail

Le patrimoine des ménages soutenu par la hausse des prix de l'immobilier

Le patrimoine des ménages soutenu par la hausse des prix de l'immobilier abcdefg Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 20 novembre 2009 Patrimoine des ménages en 2008 Le patrimoine des ménages soutenu par la hausse

Plus en détail

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française Points forts 09 BILAN L SE STABILISE EN INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Les effectifs salariés déclarés à la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) ont progressé de 430 emplois en, soit

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du Cgl SOMMAIRE

Gestion & Actualité. La note d information du Cgl SOMMAIRE EXTRAITS DU N 41-JANVIER 2008 Gestion & Actualité La note d information du Cgl SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Une révision de code De 3 à 5 Plus d euros Un nouveau diagnostic En toute franchise B.T.P.

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan Les principaux secteurs d activité haut-marnais BILAN édition 2011 Document réalisé en partenariat avec Observatoire Economique de la Haute-Marne Principaux

Plus en détail

Formation. Thème - Formation. Formation statutaire et professionnelle dans les ministères 7.1. Formation dans la fonction publique territoriale 7.

Formation. Thème - Formation. Formation statutaire et professionnelle dans les ministères 7.1. Formation dans la fonction publique territoriale 7. Formation Formation statutaire et professionnelle dans les ministères.1 Formation dans la fonction publique territoriale.2 Formation continue dans la fonction publique hospitalière.3 Faits et chiffres

Plus en détail