IMP /R3 Dette contractée sans intérêt ou à un taux d intérêt réduit Publication : 30 septembre 1993

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IMP /R3 Dette contractée sans intérêt ou à un taux d intérêt réduit Publication : 30 septembre 1993"

Transcription

1 BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP /R3 Dette contractée sans intérêt ou à un taux d intérêt réduit Publication : 30 septembre 1993 Renvoi(s) : Loi sur les impôts (L.R.Q., c. I-3), articles 1, 37, 37.1, 64, 87.2, 111, 119.1, 160, à et Règlement sur les impôts (R.R.Q., 1981, c. 1-3, r.1, tel que modifié), articles 487.2R1, 487.2R2 et 487.4R1 Ce bulletin annule et remplace le bulletin IMP /R2 du 31 juillet Ce bulletin constitue un énoncé de la politique du ministère du Revenu relativement à l avantage réputé reçu dans certains cas où des dettes sont contractées en raison d une charge ou d un emploi, de services fournis ou à être fournis par une corporation exploitant une entreprise de services personnels, ou en qualité d actionnaire d une corporation. APPLICATION DE LA LOI 1. L article de la Loi sur les impôts (la «Loi») prévoit qu un particulier ou une corporation qui exploite une entreprise de services personnels est réputé recevoir un avantage pendant une année d imposition, lorsqu une personne ou une société contracte une dette en raison de la charge ou de l emploi actuel ou projeté du particulier, ou en raison des services fournis ou à être fournis par la corporation exploitant l entreprise de services personnels. 2. Le montant de l avantage qui doit être inclus dans le calcul du revenu d un particulier ou d une corporation exploitant une entreprise de services personnels, selon le cas, s obtient en soustrayant le montant calculé en vertu du paragraphe 3 de l ensemble de l intérêt à l égard de chacune de ces dettes, calculé au taux prescrit (se reporter au paragraphe 27) à l égard de celle-ci pour la période de l année pendant laquelle elle était impayée, et de l intérêt payé ou à payer pour l année à l égard de chacune de ces dettes : a) par une personne ou une société qui employait ou prévoyait employer le particulier; b) par une personne ou une société à qui ou pour qui la corporation a fourni ou devait fournir les services; ou

2 c) par une personne qui n était pas débitrice de la dette et qui était liée à la personne ou la société visée au sous-paragraphe a) ci-dessus ou avait un lien de dépendance avec la personne ou la société visée au sous-paragraphe b) ci-dessus. 3. Le montant auquel il est fait référence au paragraphe 2 est l ensemble : a) de l intérêt payé pour l année à l égard de chacune de ces dettes au plus tard 30 jours après la fin de l année; et b) de la partie de l intérêt payé ou à payer pour l année à l égard de chacune de ces dettes par une personne ou entité visée aux sous-paragraphes a), b) ou c) du paragraphe 2, que le débiteur rembourse, dans l année ou dans les 30 jours après la fin de l année, à la personne ou entité qui a fait le paiement visé à ce paragraphe. 4. Le remboursement par le débiteur des intérêts payés ou payables sur de telles dettes a donc pour effet de réduire le montant de l avantage imposable déterminé au paragraphe La question de déterminer si une dette a été contractée par un particulier en raison d une charge ou d un emploi est une question de fait qui doit être analysée à la lumière des circonstances particulières à chaque cas. Dans les cas où l article de la Loi est inapplicable, le particulier peut avoir à inclure dans le calcul de son revenu, en vertu de l article 37 de la Loi, la valeur de certains avantages. 6. L article de la Loi prévoit qu une personne qui n est pas une corporation qui réside au Canada ou une société dont chacun des membres n est pas une telle corporation est réputée recevoir un avantage pendant une année d imposition lorsqu elle contracte une dette envers une corporation en raison du fait qu elle est un actionnaire de cette corporation, qu elle est rattachée à un tel actionnaire, qu elle est bénéficiaire d une fiducie qui est un tel actionnaire ou qu elle est membre d une société qui est un tel actionnaire. 7. L article de la Loi prévoit également qu une personne ou une société visée au paragraphe 6 est réputée recevoir un avantage pendant une année d imposition lorsqu elle contracte une dette, soit envers une corporation qui est liée à une corporation dont elle est actionnaire ou dont une personne qui lui est rattachée est actionnaire, soit envers une société dont une telle corporation ou une telle corporation liée est membre. 8. Le montant de l avantage mentionné au paragraphe 6 ou au paragraphe 7 qui doit être inclus dans le calcul du revenu d une personne ou d une société visées au paragraphe 6, selon le cas, s obtient en soustrayant l intérêt payé pour l année à l égard de chacune de ces dettes au plus tard 30 jours après la date la plus tardive de la date de la fin de l année ou du 31 décembre 1982, de l intérêt à l égard de chacune de ces dettes, calculé au taux prescrit (se reporter au paragraphe 27) à l égard de celle-ci pour la période de l année pendant laquelle elle était impayée. Prêt consenti pour l acquisition d une résidence ou prêt à la réinstallation 9. En vertu de l article de la Loi, aux fins du calcul, dans une année d imposition, de l avantage prévu à l article de la Loi à l égard d une dette contractée à titre de prêt consenti pour l acquisition d une résidence ou de prêt à la réinstallation, et aux fins de l article de la

3 Loi, le montant de l ensemble de l intérêt à l égard de chacune de ces dettes, calculé au taux prescrit (se reporter au paragraphe 27) à l égard de celle-ci pour la période de l année pendant laquelle elle était impayée, ne doit pas excéder : a) dans le cas d une dette contractée avant le 1 er mai 1987, le montant de l intérêt qui aurait été ainsi déterminé s il avait été calculé au taux de 8 %; b) dans tous les autres cas, le montant de l intérêt qui aurait été ainsi déterminé s il avait été calculé au taux prescrit (se reporter au paragraphe 27) en vigueur au moment où la dette a été contractée. 10. En vertu de l article de la Loi, aux fins des articles à de la Loi, à l exception du paragraphe b de l article de la Loi (se reporter au sous-paragraphe b) du paragraphe 23), dans le cas d une dette, autre qu une dette prescrite, contractée à titre de prêt consenti pour l acquisition d une résidence ou de prêt à la réinstallation d un particulier, dont le délai de remboursement est supérieur à cinq ans, le solde dû sur la dette le jour qui survient cinq ans après le jour où la dette a été contractée ou est réputée pour la dernière fois avoir été contractée en vertu de l article de la Loi, est réputé être une nouvelle dette contractée à titre de prêt pour l acquisition d une résidence ce même jour. 11. Lorsqu une dette ou une partie d une dette est réputée être une nouvelle dette contractée à titre de prêt pour l acquisition d une résidence conformément au mécanisme mentionné au paragraphe 10, l avantage retiré d une dette contractée à titre de prêt consenti pour l acquisition d une résidence ou pour un prêt à la réinstallation doit être déterminé, pour chaque période de cinq ans de prêt incluant la période initiale, par rapport au taux prescrit (se reporter au paragraphe 27) en vigueur au début de chaque période. 12. L article de la Loi prévoit que, sous réserve du paragraphe f de l article de la Loi (calcul du revenu imposable d un particulier visé au deuxième alinéa de l article de la Loi) et du paragraphe d de l article de la Loi (calcul du revenu imposable d un chercheur étranger visé à l article de la Loi), un particulier qui a inclus, dans le calcul de son revenu pour l année, un montant en vertu des articles à de la Loi à l égard d un avantage qu il a reçu au titre d un prêt à la réinstallation, peut déduire un montant égal au moindre des montants suivants : a) le montant de l avantage qui serait réputé avoir été reçu par le particulier dans l année en vertu des articles à de la Loi si ces articles ne s appliquaient qu à l égard du prêt à la réinstallation; b) l intérêt pour l année qui serait calculé selon le taux prescrit (se reporter au paragraphe 27) visé à l article de la Loi à l égard d un prêt à la réinstallation s il s agissait d un prêt de $ échéant au premier en date des jours suivants : i. le jour qui tombe cinq ans après la date où le prêt à la réinstallation a été consenti; ii. le jour où le prêt à la réinstallation s éteint;

4 c) le montant de l avantage qu il est réputé avoir reçu dans l année en vertu des articles à de la Loi. 13. Étant donné que la déduction prévue au nouvel article de la Loi est limitée aux cinq premières années d un prêt à la réinstallation, une dette ou une partie d une dette qui est réputée être une nouvelle dette contractée à titre de prêt pour l acquisition d une résidence conformément au mécanisme mentionné au paragraphe 10 sera traitée de la même façon qu une dette contractée à titre de prêt consenti pour l acquisition d une résidence à la fin de sa première période de cinq ans et l avantage découlant de ce prêt sera imposable. Sens de certaines expressions Personne rattachée à un actionnaire 14. Aux fins de l article de la Loi, une personne est rattachée à un actionnaire d une corporation si elle a un lien de dépendance avec cet actionnaire et si elle n est pas une filiale étrangère de cette corporation ou une filiale étrangère d une personne qui réside au Canada et qui a un lien de dépendance avec cette corporation. Entreprise de services personnels 15. En vertu de l article 1 de la Loi, cette expression désigne une entreprise de services qu une corporation exploite dans une année d imposition lorsqu un employé qui fournit des services pour le compte de la corporation, appelé un «employé incorporé», ou une personne qui est liée à un employé incorporé, est un actionnaire désigné de la corporation et que cet employé incorporé peut raisonnablement être assimilé, abstraction faite de la corporation, à un employé de la personne ou société à qui il a fourni les services, sauf : a) si la corporation emploie pendant toute l année dans l entreprise plus de cinq employés à temps plein; b) si le montant reçu ou à recevoir par la corporation dans l année pour les services fournis est payé ou à payer par une corporation à laquelle elle est associée dans l année. Prêt consenti pour l acquisition d une résidence 16. En vertu de l article de la Loi, aux fins des articles à de la Loi, cette expression signifie la partie d une dette contractée par un particulier dans les circonstances décrites aux articles et de la Loi qui est utilisée, soit pour acquérir une habitation ou une action du capital-actions d une coopérative d habitation constituée en corporation acquise dans le seul but d acquérir le droit d habiter une habitation dont la coopérative est propriétaire, lorsque l habitation sert à loger l une des personnes visées au second alinéa du présent paragraphe, soit pour rembourser une dette contractée pour acquérir une telle habitation ou une telle action, soit pour rembourser un prêt consenti pour l acquisition d une résidence. Les personnes auxquelles il est fait référence au premier alinéa du présent paragraphe sont les suivantes :

5 a) le particulier dont la charge ou l emploi a permis de contracter la dette; b) un actionnaire désigné de la corporation dont les services ont permis de contracter la dette; c) une personne liée à une personne visée au sous-paragraphe a) ou b) du présent alinéa. Actionnaire désigné 17. En vertu des articles 1, et de la Loi, un actionnaire désigné d une corporation, dans une année d imposition, est, de façon générale, un contribuable qui est propriétaire, directement ou indirectement à un moment quelconque de l année, d au moins 10 % des actions émises d une catégorie quelconque du capital-actions de la corporation ou de toute autre corporation liée à celle-ci. Règles applicables aux particuliers 18. Un particulier reçoit un avantage lorsqu une personne ou une société contracte une dette en raison de la charge ou de l emploi, actuel ou projeté, du particulier, et que la dette contractée porte intérêt à un taux inférieur au taux prescrit (se reporter au paragraphe 27). Cet avantage calculé conformément à l article de la Loi sera inclus dans le calcul du revenu du particulier en vertu de l article 37.1 de la Loi. 19. Un particulier qui contracte une dette envers une corporation en raison du fait qu il en est un actionnaire, qu il est rattaché à un tel actionnaire, qu il est un bénéficiaire d une fiducie qui est un tel actionnaire ou qu il est un membre d une société qui est un tel actionnaire, reçoit un avantage lorsque la dette contractée porte intérêt à un taux inférieur au taux prescrit (se reporter au paragraphe 27). Cet avantage calculé conformément à l article de la Loi sera inclus dans le calcul du revenu du particulier en tant qu actionnaire de la corporation en vertu de l article 111 de la Loi et ce, en raison de l article de la Loi. Règles applicables aux corporations exploitant une entreprise de services personnels 20. Une corporation exploitant une entreprise de services personnels reçoit un avantage lorsqu une personne ou une société contracte une dette en raison des services fournis ou à être fournis par la corporation et que la dette contractée porte intérêt à un taux inférieur au taux prescrit (se reporter au paragraphe 27). Cet avantage calculé conformément à l article de la Loi sera inclus dans le calcul du revenu de la corporation en vertu de l article 87.2 de la Loi. Règles applicables aux sociétés 21. Une société dont chacun des membres n est pas une corporation résidant au Canada qui contracte une dette envers une corporation en raison du fait qu elle en est un actionnaire, qu elle est rattachée à un tel actionnaire, qu elle est un bénéficiaire d une fiducie qui est un tel actionnaire ou qu elle est un membre d une société qui est un tel actionnaire, reçoit un avantage lorsque la dette contractée porte intérêt à un taux inférieur au taux prescrit (se reporter au paragraphe 27). Cet avantage calculé conformément à l article de la Loi sera inclus dans le calcul du revenu

6 de la société en tant qu actionnaire de la corporation en vertu de l article 111 de la Loi et ce, en raison de l article de la Loi. Cas particulier de la corporation actionnaire 22. Lorsqu une corporation actionnaire contracte une dette auprès d une autre corporation à un taux d intérêt inférieur à un taux raisonnable, il en résulte, dans la plupart des cas, un avantage pour la corporation qui doit être inclus dans le calcul de son revenu en vertu de l article 111 de la Loi. Toutefois, lorsque la dette est contractée dans le cadre de l exploitation de l entreprise de l une et l autre de ces corporations et que le fait que l intérêt à un taux très bas ou à un taux nul semble raisonnable dans les circonstances, le ministère du Revenu considère qu aucun avantage n est conféré en vertu de l article 111 de la Loi. Dette exclue (article de la Loi) 23. Les paragraphes 1, 6 et 7 ne s appliquent pas à l égard d une dette ou de la partie d une dette : a) qui est incluse dans le calcul du revenu d une personne ou d une société en vertu de la partie I de la Loi; ou b) sur laquelle l intérêt n est payé ou à payer au créancier que par le débiteur et à l égard de laquelle le taux de l intérêt n est pas inférieur à celui qui, eu égard aux circonstances ainsi qu aux modalités de la dette, aurait été convenu, au moment où la dette a été contractée, entre des parties qui n ont pas de lien de dépendance entre elles si le prêt d argent faisait partie de l entreprise normale du créancier et si aucune des parties ne contractait la dette en raison d une charge ou d un emploi ou en raison du fait qu une personne ou une société est un actionnaire. Avantage réputé être de l intérêt 24. En vertu de l article de la Loi, aux fins des articles 64 et 160 de la Loi, un avantage qui est réputé reçu pendant une année d imposition en vertu des articles ou de la Loi est également réputé être de l intérêt payé dans l année et à payer à l égard de l année par le débiteur conformément à une obligation juridique de payer des intérêts sur un emprunt. 25. Le montant de l avantage devant être inclus dans le calcul du revenu pourra être déduit en vertu des articles 64 et 160 de la Loi, en tout ou en partie, proportionnellement à la portion de la dette contractée qui est utilisée par le débiteur pour gagner un revenu provenant d une entreprise ou de biens. Non-résident 26. Lorsqu une personne ne réside pas au Canada et est employée au Québec ou était auparavant employée au Québec, et qu une personne ou une société a contracté une dette en raison de cet emploi, l avantage réputé reçu en vertu de l article de la Loi sera inclus dans le calcul de son revenu gagné au Québec et au Canada en vertu des articles 26, 37.1, 1089 et 1090 de la Loi.

7 Taux prescrit 27. Aux fins des paragraphes 2, 8, 9, 11, 12 et 18 à 21 et sous réserve du paragraphe 28, le taux prescrit est égal : a) sous réserve du sous-paragraphe b), au taux mentionné à l annexe I de ce bulletin et qui est établi par le Règlement de l impôt sur le revenu, codification des règlements du Canada, 1978, chap. 945, tel que modifié (le règlement fédéral); b) lorsqu une dette est contractée avant le 1 er janvier 1974 et que le taux d intérêt est inférieur à 8 % : i. au taux d intérêt annuel à payer sur cette dette, lorsque ce taux ne peut être déterminé de nouveau après le 31 décembre 1973; ou ii. au taux d intérêt annuel à payer sur cette dette pour la période qui précède le jour auquel ce taux peut être déterminé de nouveau pour la première fois après le 30 avril 1987, lorsque le taux de cette dette peut être déterminé de nouveau après le 31 décembre 1973 mais ne peut l être avant le 1 er mai Lorsqu un particulier bénéficie d un prêt de son employeur dans le cadre des phases III, IV et V du Programme Corvée-Habitation, adopté en vertu de la Loi visant à promouvoir la construction domiciliaire (L.R.Q., chap. C-64.01), le taux annuel d intérêt est de 9,5 % dans la mesure où ce prêt donne droit aux bénéfices prévus par ce programme. ANNEXE I Taux d intérêt prescrit en vertu de l article 4301 du règlement fédéral à compter du 1 er janvier 1984 ANNÉE 1 er JANVIER AU 31 MARS 1 er AVRIL AU 30 JUIN 1 er JUILLET AU 30 SEPTEMBRE 1 er OCTOBRE AU 31 DÉCEMBRE % 10 % 11 % 13 % % 10 % 10 % 10 % % 11 % 10 % 9 % % 8 % 8 % 9 % % 9 % 9 % 10 % % 12 % 13 % 13 % % 13 % 14 % 14 % % 11 % 10 % 9 % % 8 % 7 % 6 % % 7 % 6 % 5 % % 4 % 6 % 7 % %

Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu Article 1 Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu Compagnies d assurance Loi de l impôt sur le revenu 138 L article 138 de la Loi de l impôt sur le revenu (la Loi)

Plus en détail

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Bulletin fiscal Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois, peu de

Plus en détail

FONDS DE REVENU VIAGER POUR L ONTARIO (FRV de l Ontario)

FONDS DE REVENU VIAGER POUR L ONTARIO (FRV de l Ontario) FONDS DE REVENU VIAGER POUR L ONTARIO (FRV de l Ontario) CONTRAT COMPLÉMENTAIRE À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE ÉTABLISSANT UN FONDS DE REVENU VIAGER AUX TERMES D UN FONDS DE REVENU DE RETRAITE (ANNEXE 1.1

Plus en détail

Modifications touchant le compte d épargne libre d impôt Notes explicatives LIR 12(1)z.5) Selon le nouvel alinéa 12(1)z.5) de la Loi de l impôt sur

Modifications touchant le compte d épargne libre d impôt Notes explicatives LIR 12(1)z.5) Selon le nouvel alinéa 12(1)z.5) de la Loi de l impôt sur Modifications touchant le compte d épargne libre d impôt Notes explicatives 12(1)z.5) Selon le nouvel alinéa 12(1)z.5) de la Loi de l impôt sur le revenu (la Loi), les sommes découlant de l application

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois,

Plus en détail

NOTES EXPLICATIVES PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES OPÉRATIONS DE TRANSFERT DE SOCIÉTÉS ÉTRANGÈRES AFFILIÉES. Loi de l impôt sur le revenu

NOTES EXPLICATIVES PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES OPÉRATIONS DE TRANSFERT DE SOCIÉTÉS ÉTRANGÈRES AFFILIÉES. Loi de l impôt sur le revenu Article 1 NOTES EXPLICATIVES PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES OPÉRATIONS DE TRANSFERT DE SOCIÉTÉS ÉTRANGÈRES AFFILIÉES Capitalisation restreinte 18(5) Loi de l impôt sur le revenu Le paragraphe

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable William Francis Morneau, c.p., député Décembre 2015 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi sur la taxe d accise et des textes connexes

Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi sur la taxe d accise et des textes connexes Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi sur la taxe d accise et des textes connexes Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p., député Août 2014 2

Plus en détail

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR Bulletin fiscal Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR À certaines conditions, un particulier peut utiliser les fonds de son REER autogéré ou de son FERR autogéré pour investir sous

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu. Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p.

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu. Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p. Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p., député Mars 2015 Préface Les présentes notes explicatives portent sur

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES

PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES Article 1 Sociétés de placement hypothécaire Paragraphe 1(1) Définition de

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Août 2012 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la modification de la Loi de l impôt sur le revenu et de textes connexes

Notes explicatives relatives à la modification de la Loi de l impôt sur le revenu et de textes connexes Notes explicatives relatives à la modification de la Loi de l impôt sur le revenu et de textes connexes Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p., député Avril 2015 Préface Les

Plus en détail

Propositions législatives et notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu

Propositions législatives et notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu Propositions législatives et notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu Imposition des dividendes Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Juin

Plus en détail

MODIFICATIONS AU RÉGIME DE TAXATION QUÉBÉCOIS DONNANT SUITE AUX ENGAGEMENTS D HARMONISATION AU RÉGIME DE TAXATION FÉDÉRAL APPLICABLES EN 2013

MODIFICATIONS AU RÉGIME DE TAXATION QUÉBÉCOIS DONNANT SUITE AUX ENGAGEMENTS D HARMONISATION AU RÉGIME DE TAXATION FÉDÉRAL APPLICABLES EN 2013 MODIFICATIONS AU RÉGIME DE TAXATION QUÉBÉCOIS DONNANT SUITE AUX ENGAGEMENTS D HARMONISATION AU RÉGIME DE TAXATION FÉDÉRAL APPLICABLES EN 2013 Afin d atteindre une plus grande harmonisation du régime de

Plus en détail

Fonds de revenu de retraite autogéré Fonds de revenu viager (FRV) Ontario

Fonds de revenu de retraite autogéré Fonds de revenu viager (FRV) Ontario Fonds de revenu de retraite autogéré Fonds de revenu viager (FRV) Ontario Offert à compter du 1 er janvier 2008 AVENANT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE AUTOGÉRÉ DE PLACEMENTS

Plus en détail

PÉRIODE DE PRESCRIPTION PROLONGÉE DE TROIS ANNÉES AU FÉDÉRAL

PÉRIODE DE PRESCRIPTION PROLONGÉE DE TROIS ANNÉES AU FÉDÉRAL RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES Pour 2014, les plafonds des déductions relatives aux frais d automobile et les taux servant au calcul de l avantage imposable pour les frais de fonctionnement

Plus en détail

Propositions législatives et notes explicatives concernant l imposition des succursales de banques étrangères

Propositions législatives et notes explicatives concernant l imposition des succursales de banques étrangères Propositions législatives et notes explicatives concernant l imposition des succursales de banques étrangères Publiées par le ministre des Finances l honorable Paul Martin, c.p., député Août 2000 Propositions

Plus en détail

Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge

Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge La relève Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge À l occasion du congrès de l Association de planification fiscale et financière tenu le 5 octobre 2012, l Agence du revenu du Canada

Plus en détail

IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS

IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS Loi relative à l impôt sur le revenu (amendement) de 2005 Loi relative à la contribution spéciale à la défense (amendement)

Plus en détail

Le compte de dividende en capital

Le compte de dividende en capital Le compte de dividende en capital Le mécanisme du compte de dividende en capital (CDC) représente un outil de planification fiscale extrêmement important pour les sociétés privées et leurs actionnaires

Plus en détail

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant.

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant. DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C. FONDS DE REVENU DE RETRAITE, FRR 1503 ENTENTE EN VERTU DE LA Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension concernant les transferts de FONDS DE PENSION

Plus en détail

Fonctionnement du gel successoral

Fonctionnement du gel successoral Planification de la relève Deuxième partie : La génération qui suit par LORI MATHISON Voici le deuxième d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison sur les aspects fiscaux de la succession

Plus en détail

VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC.

VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC. VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC. Numéro de compte de courtage : Nom du Rentier : AVENANT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC. (FRR 0694) POUR

Plus en détail

8. Exercice du Fonds. L année fiscale du Fonds se termine le 31 décembre de chaque année et n excédera pas 12 mois.

8. Exercice du Fonds. L année fiscale du Fonds se termine le 31 décembre de chaque année et n excédera pas 12 mois. Régime Nº d identification de la caisse ou de la credit union Folio AVENANT NOUVEAU FRV ONTARIO AVENANT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE DES CAISSES ET CREDIT UNIONS (FRR 1459)

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2012

Bulletin fiscal. Novembre 2012 Bulletin fiscal Novembre 2012 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l

Plus en détail

2007-9 23 novembre 2007

2007-9 23 novembre 2007 Mesures visant à soutenir le secteur manufacturier Le présent bulletin d information a pour but de rendre publiques les modalités d application du nouveau crédit d impôt remboursable pour la formation

Plus en détail

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Mars 2013 L éléphant, symbole de nos 100 ans de force et de solidité. 1 Sujets traités > Règles applicables à certains transferts

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec Page 1 de 6 inc. a droit aux prestations de retraite qui sont régies par la (nom du constituant en caractères d'imprimerie) Loi du, et il désire transférer ces montants dans un Fonds de revenu viager (FRV)

Plus en détail

Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi de 2001 sur l accise et la Loi sur la taxe d accise

Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi de 2001 sur l accise et la Loi sur la taxe d accise Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi de 2001 sur l accise et la Loi sur la taxe d accise Publiées par L honorable James M. Flaherty, c.p., député Ministre des Finances

Plus en détail

1.6 Responsabilité des fiduciaires et des représentants successoraux... 4 1.7 Certificats de décharge... 5

1.6 Responsabilité des fiduciaires et des représentants successoraux... 4 1.7 Certificats de décharge... 5 TABLE DES MATIÈRES Remerciements...iii Chapitre 1 Exigences de déclaration et administration 1.1 Qui doit produire une déclaration?... 1 1.2 Où faut-il envoyer la déclaration?... 2 1.3 Comment produire...

Plus en détail

FORME JURIDIQUE DE L ENTREPRISE

FORME JURIDIQUE DE L ENTREPRISE FORME JURIDIQUE DE L LE CHOIX DE LA FORME JURIDIQUE DE L Démarche à effectuer Exploitation de par l entrepreneur sous ses noms et prénoms complets Aucune démarche particulière Exploitation de par l entrepreneur

Plus en détail

Compte de dividendes en capital

Compte de dividendes en capital Compte de dividendes en capital Introduction Au Canada, l imposition des sociétés privées repose sur le principe fondamental de l intégration. Le bénéfice réalisé par une société privée et distribué à

Plus en détail

L émigration et ses conséquences fiscales

L émigration et ses conséquences fiscales L émigration et ses conséquences fiscales Introduction En vertu du système canadien d impôt sur le revenu, l obligation de payer les cotisations d impôt est fondée sur le lieu de résidence du particulier.

Plus en détail

Mise en contexte PAR CONSÉQUENT, IL EST CONVENU CE QUI SUIT : 1. Objet

Mise en contexte PAR CONSÉQUENT, IL EST CONVENU CE QUI SUIT : 1. Objet TERMES ET CONDITIONS OUVERTURE DE COMPTE-CLIENT PRÉVOYANT L UTILISATION D UN TRANSPONDEUR, DESTINÉ AU PÉAGE DU PONT SERGE-MARCIL, VÉHICULES DE CATÉGORIE 1 ET 2 Mise en contexte Ces modalités contractuelles

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu et des règlements connexes

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu et des règlements connexes Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu et des règlements connexes Publiées par L honorable James M. Flaherty, c.p., député ministre des Finances

Plus en détail

Projet de loi n o 93. Présentation. Présenté par M. Claude Béchard Ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques

Projet de loi n o 93. Présentation. Présenté par M. Claude Béchard Ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 93 Loi modifiant la Loi électorale concernant les règles de financement des partis politiques et modifiant d autres dispositions législatives

Plus en détail

LES CRÉDITS D IMPÔT PROVINCIAL ET FÉDÉRAL POUR LA RÉNOVATION DOMICILIAIRE OFFERTS PAR LES GOUVERNEMENTS

LES CRÉDITS D IMPÔT PROVINCIAL ET FÉDÉRAL POUR LA RÉNOVATION DOMICILIAIRE OFFERTS PAR LES GOUVERNEMENTS LES CRÉDITS D IMPÔT POUR LA RÉNOVATION DOMICILIAIRE OFFERTS PAR LES GOUVERNEMENTS PROVINCIAL ET FÉDÉRAL QUE SONT CES CRÉDITS D IMPÔT? Les tableaux comparatifs qui suivent ont été préparés à partir des

Plus en détail

AJOUT DE PARTS DE SÉRIES AH, FH, F6H, IH ET OH

AJOUT DE PARTS DE SÉRIES AH, FH, F6H, IH ET OH MODIFICATION N O 1 DATÉE DU 18 JUILLET 2014 À LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 3 JANVIER 2014 DU GLOBEVEST CAPITAL FONDS D OPTIONS DE VENTE COUVERTES AJOUT DE PARTS DE SÉRIES AH, FH, F6H, IH ET OH Tel qu il

Plus en détail

Le régime privé d assurance-maladie (RPAM)

Le régime privé d assurance-maladie (RPAM) Le régime privé d assurance-maladie (RPAM) Introduction En général, les RPAM sont très avantageux sur le plan fiscal : pour les employeurs, les cotisations sont déductibles et pour les employés, les cotisations

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie

Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie Introduction Le titulaire d un contrat d assurance vie (aussi appelé «police») doit ajouter à son revenu les gains réalisés par suite

Plus en détail

BULLETIN FISCAL MAI 2012

BULLETIN FISCAL MAI 2012 BULLETIN FISCAL MAI 2012 Liste des sujets traités : FIDUCIE ET CHOIX DES FIDUCIAIRES PROBLÈMES POTENTIELS... 1 Acquisition du contrôle d une société... 1 Sociétés associées... 1 Gel successoral... 1 Acquisition

Plus en détail

Imposition des sociétés

Imposition des sociétés Imposition des sociétés Introduction L imposition des sociétés est un sujet qui revêt une grande importance pour toute personne qui s occupe de planification financière ou successorale. La mise en place

Plus en détail

Le point sur la fiscalité

Le point sur la fiscalité Dans ce numéro «Gains» des sociétés à responsabilité limitée à membre unique : où en est-on?...2 La non-discrimination et la convention fiscale entre le Canada et le Royaume-Uni...5 Bulletin sur les nouveautés

Plus en détail

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Janvier 2015 L assurance-vie joue un rôle de plus en plus important dans la planification financière en raison du patrimoine croissant

Plus en détail

LE DON PLANIFIÉ par l assurance vie BIENVENUE POUR LE BÉNÉFICE DES MISSIONS CHARITABLES EN PARTENARIAT AVEC :

LE DON PLANIFIÉ par l assurance vie BIENVENUE POUR LE BÉNÉFICE DES MISSIONS CHARITABLES EN PARTENARIAT AVEC : LE DON PLANIFIÉ par l assurance vie POUR LE BÉNÉFICE DES MISSIONS CHARITABLES BIENVENUE EN PARTENARIAT AVEC : 1 Objectifs spécifiques : Soutenir un organisme qui nous tient à cœur Bénéficier d un crédit

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2012-124

BULLETIN FISCAL 2012-124 BULLETIN FISCAL 2012-124 Mai 2012 FIDUCIE ET CHOIX DES FIDUCIAIRES PROBLÈMES POTENTIELS Le Code civil du Québec requiert pour toutes les fiducies la présence d au moins un fiduciaire (fiduciaire indépendant)

Plus en détail

Activité auxiliaire Activité réputée appuyer ou assurer la prestation d un service pour faciliter les opérations d assurance ou les placements.

Activité auxiliaire Activité réputée appuyer ou assurer la prestation d un service pour faciliter les opérations d assurance ou les placements. SECTION III Généralités Des définitions sont ajoutées aux instructions afin d aider l assureur/la société à produire ses relevés. Ces définitions ne constituent pas une liste exhaustive des termes utilisés

Plus en détail

Deux sociétés sont associées si, à un moment quelconque de l'exercice, l'une des sociétés contrôle l'autre directement ou indirectement.

Deux sociétés sont associées si, à un moment quelconque de l'exercice, l'une des sociétés contrôle l'autre directement ou indirectement. Mai 2008 SOCIÉTÉS ASSOCIÉES Les lois fiscales renferment plusieurs dispositions concernant les sociétés associées. Entre autres, la notion de sociétés associées est importante pour le partage de la déduction

Plus en détail

MODALITÉS DU RÉGIME D ÉPARGNE-ÉTUDES DE

MODALITÉS DU RÉGIME D ÉPARGNE-ÉTUDES DE MODALITÉS DU RÉGIME D ÉPARGNE-ÉTUDES DE BANQUE NATIONALE INVESTISSEMENTS INC. (RÉGIME FAMILIAL) 1. Définitions Aux fins des présentes, les mots ou expressions figurant ci-après ont le sens suivant : a)

Plus en détail

Disposition des contrats d assurance vie

Disposition des contrats d assurance vie Disposition des contrats d assurance vie Introduction Les titulaires de contrat sont tenus d inclure dans leur revenu imposable tous les gains réalisés à la disposition d une partie ou de la totalité des

Plus en détail

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF PLACEMENTS AGF INC. ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF FRV DU FÉDÉRAL REERI DU FÉDÉRAL FRVR DU FÉDÉRAL REIR DU FÉDÉRAL Addenda relatif à l immobilisation des fonds Vous trouverez ci-joint

Plus en détail

Cession d un contrat d assurance vie en garantie d un emprunt

Cession d un contrat d assurance vie en garantie d un emprunt Cession d un contrat d assurance vie en garantie d un emprunt Introduction En règle générale, les primes d un contrat d assurance vie ne sont pas déductibles du revenu. Une exception à cette règle serait

Plus en détail

COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL

COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL Les dividendes versés par une société à ses actionnaires sont généralement imposables et les particuliers qui les reçoivent doivent payer des impôts pouvant s'élever à 38,5

Plus en détail

MODALITÉS DU RÉGIME D ÉPARGNE-ÉTUDES DE FINANCIÈRE BANQUE NATIONALE LTÉE (RÉGIME INDIVIDUEL)

MODALITÉS DU RÉGIME D ÉPARGNE-ÉTUDES DE FINANCIÈRE BANQUE NATIONALE LTÉE (RÉGIME INDIVIDUEL) MODALITÉS DU RÉGIME D ÉPARGNE-ÉTUDES DE FINANCIÈRE BANQUE NATIONALE LTÉE (RÉGIME INDIVIDUEL) 1. Définitions Aux fins des présentes, les mots ou expressions figurant ci-après ont le sens suivant : a) actif

Plus en détail

Régime d accession à la propriété (RAP)

Régime d accession à la propriété (RAP) Régime d accession à la propriété (RAP) Introduction Les fonds retirés d un REER sont habituellement imposables l année du retrait. Toutefois, dans le cadre de certains programmes, le retrait n entraîne

Plus en détail

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES Le 12 septembre 2005 TABLE DES MATIÈRES LA SOCIÉTÉ...1 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES...2 1.1 Prix...4 1.2 Avantages pour les participants

Plus en détail

PROGRAMME DE PROTECTION CONTRE LA HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT

PROGRAMME DE PROTECTION CONTRE LA HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT PROGRAMME DE PROTECTION CONTRE LA HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT Version du 18 septembre 2015 NOTE AU LECTEUR Le Programme de protection contre est entré en vigueur le 15 octobre 2001 (2001, G.O. 1, 1113).

Plus en détail

Communiqué fiscal 1. DIVIDENDES DETERMINES OU DIVIDENDES ORDINAIRES (PERSONNES AGEES) Février 2008

Communiqué fiscal 1. DIVIDENDES DETERMINES OU DIVIDENDES ORDINAIRES (PERSONNES AGEES) Février 2008 Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Comme vous pourrez le constater, il n y a pas beaucoup de nouvelles fiscales en ce début d année. Cependant, nous nous sommes questionnés à savoir s il

Plus en détail

Prêt REER RAP. Régime d accession à la propriété

Prêt REER RAP. Régime d accession à la propriété Prêt REER RAP Régime d accession à la propriété Prêt REER RAP Utilisez vos REER pour l achat de votre propriété Vous voulez acquérir une maison mais vous n avez pas la mise de fonds nécessaire, ou vous

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES.

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES. VILLE DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT NUMÉRO 1325-07 (Modifié par 1364-08) PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES. PRÉAMBULE : ATTENDU que le conseil municipal de la ville de

Plus en détail

Bulletin fiscal L AGENCE DU REVENU DU CANADA MET FIN AU SERVICE IMPÔTEL PRÊTS PERSONNELS À VOS ENFANTS

Bulletin fiscal L AGENCE DU REVENU DU CANADA MET FIN AU SERVICE IMPÔTEL PRÊTS PERSONNELS À VOS ENFANTS Octobre 2012 L Agence du revenu du Canada met fin au service IMPÔTEL Prêts personnels à vos enfants Les reports de pertes Les biens à usage personnel Les règles relatives aux biens de remplacement Bulletin

Plus en détail

Avantages sociaux futurs

Avantages sociaux futurs Avantages sociaux futurs Traitement comptable des obligations émises en vertu du projet de loi (PL) 54 État de la situation L article 255 du PL 54 (voir l annexe A) permet l émission d une obligation municipale

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Fractionnement du revenu. Les faits

Fractionnement du revenu. Les faits Fractionnement du revenu Les faits Le fractionnement du revenu sert à réduire le fardeau fiscal d une famille. Une personne imposée à un taux élevé transfère une partie de son revenu à un autre membre

Plus en détail

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie,

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie, Le 31 janvier 2013 Objet : Information concernant le choix de report de l impôt sur le revenu à l intention des actionnaires résidant au Canada détenteurs d actions d AbbVie Inc. suivant la scission de

Plus en détail

Les points d appui des prêts-levier

Les points d appui des prêts-levier Les points d appui des prêts-levier Déductibilité des frais d intérêt et diversification rapide du portefeuille sont les deux grands piliers sur lesquels s appuie le prêt-levier. Étendant le concept de

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu, à la Loi sur la taxe d accise et à des lois et règlements connexes

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu, à la Loi sur la taxe d accise et à des lois et règlements connexes Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu, à la Loi sur la taxe d accise et à des lois et règlements connexes Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p.,

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS CONVENTION D INVESTISSEMENT. entre

PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS CONVENTION D INVESTISSEMENT. entre PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS CONVENTION D INVESTISSEMENT entre Monsieur/Madame NOM NOM À LA NAISSANCE PRÉNOM DATE DE NAISSANCE ADRESSE PERMANENTE ADRESSE DE CORRESPONDANCE NUMÉRO DE TÉLÉPHONE

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme public Juin 2015 1 INTRODUCTION... 4 À QUI S ADRESSE

Plus en détail

Propositions législatives concernant les régimes de pension agréés collectifs Notes explicatives

Propositions législatives concernant les régimes de pension agréés collectifs Notes explicatives Propositions législatives concernant les régimes de pension agréés collectifs Notes explicatives Article des propositions législatives Article de la Loi Sujet Page Loi de l impôt sur le revenu 1 6 Sommes

Plus en détail

Alphonse Bernard CA inc.

Alphonse Bernard CA inc. Alphonse Bernard CA inc. Comptables agrees 683, houlevard Perron Carleton-mr-Mer (Quebec) GOC ljo TeL: 41836'1747 Tete.:. 418 364-818 www. alphomebernard. Associes Alphonse Bernard, FeA Claude Bernard,

Plus en détail

FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À

FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE PRIMERICA DU CANADA FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS CRI DE L ONTARIO Votre addenda Vous trouverez ci-joint l addenda relatif à l immobilisation

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ DE LA LOTERIE INTERPROVINCIALE INC. Règlements relatifs aux loteries et billets de loterie

LA SOCIÉTÉ DE LA LOTERIE INTERPROVINCIALE INC. Règlements relatifs aux loteries et billets de loterie 1. Dans ce règlement, DÉFINITIONS (a) «billet» signifie un billet, un certificat ou tout autre titre émis en vertu d une loterie et dont la vente est autorisée par la Société ou par un organisme de distribution

Plus en détail

S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur :

S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur : S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur : Avoir un commerce : Avoir un immeuble à revenus : mais cela sous-entend aussi gérer des troubles,

Plus en détail

Les régimes d avantages sociaux au Canada

Les régimes d avantages sociaux au Canada Les régimes d avantages sociaux au Canada Les Canadiens vivent de plus en plus longtemps et doivent plus que jamais faire face à leur responsabilité d épargner pour la retraite. Leur espérance de vie étant

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE Le 18 décembre 2013 Les actionnaires devraient lire attentivement la notice d offre en entier avant de prendre une décision

Plus en détail

Contrats d assurance vie avec droits acquis

Contrats d assurance vie avec droits acquis Contrats d assurance vie avec droits acquis Introduction Le budget fédéral de novembre 1981 proposait des modifications fondamentales à l égard du traitement fiscal avantageux accordé aux contrats d assurance

Plus en détail

REVUE DE L AIDE FISCALE ACCORDÉE AUX PERSONNES AYANT RECOURS À LA VOIE MÉDICALE POUR DEVENIR PARENTS

REVUE DE L AIDE FISCALE ACCORDÉE AUX PERSONNES AYANT RECOURS À LA VOIE MÉDICALE POUR DEVENIR PARENTS REVUE DE L AIDE FISCALE ACCORDÉE AUX PERSONNES AYANT RECOURS À LA VOIE MÉDICALE POUR DEVENIR PARENTS Le présent bulletin d information vise rendre publiques les différentes modifications qui seront apportées

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE AUX ENTREPRISES DE GRANDS GIBIERS

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE AUX ENTREPRISES DE GRANDS GIBIERS PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE AUX ENTREPRISES DE GRANDS GIBIERS NOTE AU LECTEUR Le Programme d aide financière est entré en vigueur le 1 er septembre 2006 (2006, G.O. 1, X ). Version du 1 er septembre 2006

Plus en détail

Introduction FISCALITÉ

Introduction FISCALITÉ Introduction 51 Impôt sur le revenu 53 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une filiale 54 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une succursale 56 Mesures de contrôle des

Plus en détail

Directives sur la façon de remplir la documentation relative à la loi FATCA pour les entités canadiennes (y compris les fiducies)

Directives sur la façon de remplir la documentation relative à la loi FATCA pour les entités canadiennes (y compris les fiducies) Directives sur la façon de remplir la documentation relative à la loi FATCA pour les entités canadiennes (y compris les fiducies) Le présent document a pour objet d aider les entités canadiennes à déterminer

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS... 7 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE... 55

TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS... 7 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE... 55 TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS...................................... 7 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE.................................. 55 Table des matières 3 TITRE I LES ÉTATS

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013 BULLETIN FISCAL 2013-131 Novembre 2013 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail

CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE

CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE La Corporation de protection des investisseurs de l ACFM (la «CPI») protège les clients des membres (les «membres»)

Plus en détail

Il se traduit par une déduction, dans le calcul du revenu imposable de l employé d un montant égal au «revenu admissible» versé par cet employeur.

Il se traduit par une déduction, dans le calcul du revenu imposable de l employé d un montant égal au «revenu admissible» versé par cet employeur. SPÉCIALISTE ÉTRANGER Dans le but de favoriser le recrutement de particuliers à l extérieur du Canada qui disposent d une expertise dans certains secteurs d activités spécialisées, la législation fiscale

Plus en détail

Comment réduire les impôts des propriétaires d entreprises:

Comment réduire les impôts des propriétaires d entreprises: Comment réduire les impôts des propriétaires d entreprises: Pour voir une différence au quotidien! «In this world nothing can be said to be certain, except death and taxes!» Benjamin Franklin Le principe

Plus en détail

Girafe & Cie, compagnie d assurance-vie

Girafe & Cie, compagnie d assurance-vie Girafe & Cie, compagnie d assurance-vie Régime d épargne-études Détails de votre plan Numéro de contrat Nom(s) du ou des souscripteurs Dates de naissance du ou des souscripteurs Date d entrée en vigueur

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES INVESTMENT INDUSTRY REGULATORY ORGANIZATION OF CANADA

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES INVESTMENT INDUSTRY REGULATORY ORGANIZATION OF CANADA ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES INVESTMENT INDUSTRY REGULATORY ORGANIZATION OF CANADA CONVENTION UNIFORME DE SUBORDINATION DE PRÊT Borden Ladner Gervais s.r.l.,

Plus en détail

LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes

LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes 19 mars 2014 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Table des matières Introduction... 2 Vue d ensemble... 3 Définitions... 3 Questions

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi sur la taxe d accise. Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p.

Notes explicatives relatives à la Loi sur la taxe d accise. Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p. Notes explicatives relatives à la Loi sur la taxe d accise Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Janvier 2014 2 Préface Les présentes notes explicatives portent

Plus en détail

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par une société

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par une société Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par une société Introduction Le présent bulletin Actualité fiscale examine les questions et conséquences fiscales à prendre en considération lorsqu

Plus en détail

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF PLACEMENTS AGF INC. ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF CRI DU QUÉBEC FRV DU QUÉBEC Addenda relatif à l immobilisation des fonds Vous trouverez ci-joint l addenda relatif à l immobilisation

Plus en détail

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA 1. Définitions Pour les fins du présent régime, les termes énumérés ci-dessous ont le sens suivant : «actions ordinaires» désigne

Plus en détail

RBC Dominion valeurs mobilières Inc. RÉGIME D ÉPARGNE-ÉTUDES TEXTE DU RÉGIME (Régime familial)

RBC Dominion valeurs mobilières Inc. RÉGIME D ÉPARGNE-ÉTUDES TEXTE DU RÉGIME (Régime familial) RBC Dominion valeurs mobilières Inc. RÉGIME D ÉPARGNE-ÉTUDES TEXTE DU RÉGIME (Régime familial) 1. DÉFINITIONS a) actif du régime : Toutes les sommes cotisées au régime (y compris les transferts au régime

Plus en détail

RÉGIME D ÉPARGNE-ÉTUDES DE L ASSOCIATION DENTAIRE CANADIENNE. Programme de placement des dentistes du Canada

RÉGIME D ÉPARGNE-ÉTUDES DE L ASSOCIATION DENTAIRE CANADIENNE. Programme de placement des dentistes du Canada RÉGIME D ÉPARGNE-ÉTUDES DE L ASSOCIATION DENTAIRE CANADIENNE Programme de placement des dentistes du Canada MODALITÉS ET CONDITIONS DU RÉGIME INDIVIDUEL D ÉPARGNE Le CDSPI a établi le Régime d épargne-études

Plus en détail