enquête sur leurs pratiques et besoins de financement Paris, le 26 novembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "enquête sur leurs pratiques et besoins de financement Paris, le 26 novembre 2014"

Transcription

1 Les Entreprises du Patrimoine Vivant : enquête sur leurs pratiques et besoins de financement Paris, le 26 novembre 2014

2 Sources Enquête sur les pratiques et besoins de financement des Entreprises du Patrimoine Vivant réalisation : 1 er trimestre 2014 population cible : EPV de moins de 50 salariés, 346 répondants objectifs : mesurer la situation économique, évaluer les pratiques de financement et les relations avec les banques Structure d emploi des EPV ayant répondu à l enquête 21% 21% 21% 21% 15% 2% NP Moins de 3 salariés 3 à 5 salariés 6 à 9 salariés 10 à 19 salariés 20 salariés et plus 2

3 Le financement, un frein au développement? D'UNE MANIÈRE GÉNÉRALE, QUEL EST LE PRINCIPAL FREIN AU DÉVELOPPEMENT DE VOTRE ENTREPRISE? Le poids de la réglementation 22% Les difficultés d'accès à de nouveaux marchés 19% Autre Les difficultés de financement Le désir de rester dans sa spécialité 12% 15% 15% Les difficultés d'embauche 8% Ledésirdenepasgrandir(outropvite) 6% Non réponse 4% 3

4 Quelle est la santé économique des EPV? 4

5 2012, 2013 : deux années de recul d activité pour les TPE et PME industrielles Morosité du climat d affaires en Incertitudes pour 2014? LES TPE sontdésormais les plus fragilisées(des défaillances en hausse) INSEE : Enquête mensuelle de conjoncture dans l industrie 5

6 Une EPV sur 3 est fragilisée ACTIVITE CA en baisse : 41% MARGES En baisse : 43% TRESORERIE En baisse : 43% SITUATION FINANCIERE Préoccupante / très préoccupante : 34% (EPV < 3 salariés : 41%) EMPLOI. Effectif en baisse : 25% REPORTS D INVESTISSEMENTS En baisse : 43% 6

7 Un recul de la rentabilité pour 43% des EPV Les facteurs 1. hausse des coûts de production (salaires, matières premières) 2. exacerbation de la concurrence 3. fiscalité. Si vos marges sont à la baisse, comment expliquez-vous cette évolution? la hausse du coût salarial les concurrents cassent les prix la hausse du prix des matières premières et de l'énergie la hausse de la fiscalité les clients négocient durement les prix la hausse du prix des matériaux autre 10% 9% 7% 6% 14% 17% 16% 7

8 Un recul de la rentabilité Les pistes d amélioration des performances (selon les 15% d EPV ayant augmenté leurs marges) : Si vos marges sont en hausse, comment expliquez-vous cette évolution? je me suis positionné sur des marchés où les marges sont plus confortables autres réponses 4% 5% j'ai augmenté tous mes prix 3% j'ai renégocié avec mes fournisseurs 2% j'ai réduit mon personnel et mes charges salariales 1% Autres réponses citées : amélioration de l organisation interne et de la productivité (moins de temps improductifs) maîtrise de la qualité amélioration de la performance des salariés (notamment par la formation) 8

9 Des problèmes récurrents de trésorerie pour 1 EPV sur 3 1 EPV sur 5 déclare avoir des capitaux propres insuffisants 1 EPV sur 7 est en difficulté pour avoir autofinancé ses investissements 1 EPV sur10 a des difficultésd accèsau crédit Vos problèmes de trésorerie sont-ils : Raisons évoquées par les EPV ayant des problèmes de trésorerie 6% ponctuels : vous ne rencontrez que rarement ce type de problèmes réserves financières / capitaux propres insuffisants chiffre d'affaires en baisse utilisation de la trésorerie pour financer des 15% 14% 19% 16% fréquents : cela vous arrive plusieurs fois l'an stock important, lourd à financer délais ou retards de paiements des clients marges en baisse 14% 14% 13% difficultés d'accès au crédit 11% 18% permanents : votre trésorerie est tendue en permanence exigences des fournisseurs autre raison 5% 5% impayés 3% 9

10 Des problèmes récurrents de trésorerie pour 1 EPV sur 3 1 EPV sur4 subitdes retards de paiementréguliers. 1 EPV sur10 a des impayésplusieursfoisl an. Certains de vos clients paient-ils avec retard? 37% 31% 25% 5% 3% jamais rarement (un ou deux cas par an au maximum) plusieurs fois l'an régulièrement Non réponse 10

11 Objectifs : viabilité et développement sont liés 2 EPV sur3 ontdes projetsde développement dans les deux ans o o o 65% ont une situation financière saine ou très saine 63% ontde objectifsde développement des marchés 40% ontdes projetsde d investissementdansl outilde travail 1 EPV sur10 menacée? : o8% sont en situation financière très préoccupante o 8% ont un objectif prioritaire de sortie de crise o 10% ont des difficultés d accès aux financements o 28% ont des projets d innovation 11

12 Comment les EPV financent-elles leur développement? 12

13 Fonds propres et besoins de trésorerie Capital: le dirigeant et sa famille, actionnaires majoritaires 85%desEPVdemoinsde50salariéssontdessociétés. 4% des EPV ont ouvert leur capital à des fonds d investissement. Chiffre d affaires et capital social des EPV en fonction de leur taille Qui sont vos associés? Effectif salarié 1-3 salariés 4-5 salariés Chiffre d affaires médian Entre et euros Entre et euros Capital médian euros euros des membres de la famille NR des associés actifs dans des personnes physiques des entreprises 20% 15% 13% 8% 58% 6-9 salariés Entre et 1 million d euros euros des salariés de l'entreprise des partenaires financiers 7% 4% 10 à19 salariés Entre 1 million et 1.5 million euros euros autres 4% 13

14 Fonds propres et besoins de trésorerie Fonds propres 28% des dirigeants ont réinjecté des fonds personnels dans leur entreprise ces 12 derniers mois, 8% ont recouru à des prêts familiaux Trésorerie: orecours important au découvert bancaire oun accèslimitéaux prêts bancaires de trésorerie oune diversification sur les financements du poste client Financements externes mobilisés fonds personnels du dirigeant prêts d'amis, familiaux prêts d'autres entreprises découvert bancaire prêt bancaire de trésorerie crédit commercial fournisseur cession Dailly, escompte affacturage 28% 8% 3% 39% 10% 8% 11% 5% 14

15 Fonds propres et besoins de trésorerie Les leviers à privilégier selon les EPV en difficulté de trésorerie: Si vous avez des diffultés de trésorerie, seriez-vous favorable : Oui Non A ouvrir votre capital à des fonds 1. Meilleur accès aux prêts d'investissements privés 17% 24% bancaires de trésorerie 2. Recours aux fonds d investissement A ouvrir votre capital à des fonds d'investissement publics A recourir à l'affacturage Moins d intérêt pour l affacturage. A solliciter un prêt bancaire 24% 5% 17% 18% 36% 23% 17% 15

16 LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS Priorité à l autofinancement Un gros effort d investissements malgré des reports : 80% des EPV ont financé des projets d investissement (contre 42% de l ensemble des entreprises artisanales) 57% 46% 21% Ont intégralement autofinancé des investissements Ont recouru au prêt bancaire Ont recouru au crédit-bail. Montant < 20 K dans la moitié des cas Montant < à 55K dans la moitié des cas 100% de l investissement couvert dans 45% des cas. 16

17 LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS Priorité à l autofinancement Seules ¼ des EPV recourent systématiquement au prêt bancaire pour financer leurs projets Concernant les prêts bancaires, diriez-vous? Les raisons évoquées : o principe de gestion (indépendance, «je n attends rien des banques» et prudence) o petits montants, trésorerie disponible o auto-limitation(anticipation d un refus, o endettement déjà important) refus des cautions personnelles demandées j'y ai recours pour chaque projet 26% autres réponses 12% Non réponse 15% j'y ai recours quand je ne peux pas faire autrement 47% 17

18 LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS De nombreux projets d investissements immatériels Le caractère innovant des EPV est confirmé. Les projets d innovation et de développement commercial sont encore fortement autofinancés. EPVayant financé EPV ayant Types de projets par prêt bancaire autofinancé Renouvellement d'équipements de production 19% 27% Projet immobilier 14% 9% Equipements permettant un saut technologique 10% 10% Véhicule à usage professionnel 9% 8% Effort commercial 8% 29% Création de nouveaux produits, innovations 7% 26% Acquisition de brevets, licences 0% 3% Autres projets 3% 4% Acquisition, création d autres entreprises 2% 3% 18

19 Quelles sont les relations avec les banques? 19

20 Un taux de multibancarisation élevé 57% des EPV ont plusieurs banques o EPV <5 salariés : 70% Dans combien de banques détenez-vous un compte bancaire professionnel? 43% 2% Non réponse 35% 15% 6% une deux trois plus de trois Plus de la moitié des EPV ont une banque coopérative ou mutualiste (sauf en Ile de France). Quelle est votre banque principale? Part des EPV Banques populaires / Bred 23% Crédit Agricole 21% CIC 14% Crédit Mutuel 8% BNP 7% Société Générale 6% HSBC 4% Caisse d'épargne 4% LCL 3% 20

21 Relations bancaires : bonnes mais le conseil reçu n est pas toujours satisfaisant 70% des entreprises ont de «bonnes relations» avec leur banque (contre 80% des TPE artisanales). mais 37% sont moyennement ou pas satisfaites du conseil apporté. 1 EPV sur 4 des EPV ne prend jamais l initiative d aller voir leur banque 1 EPV sur 5 n est jamais contactée par sa banque pour faire un point sur son dossier. Comment jugez-vous les relations avec votre banque principale? très satisfait satisfait moyennement satisfait pas satisfait Non réponse Les délais de réponse à vos demandes 16% 48% 21% 8% 7% Le conseil apporté 11% 44% 28% 9% 7% Les relations avec votre interlocuteur habituel 25% 48% 19% 6% 21

22 Une très forte sollicitation des réseaux bancaires La moitié des EPV (48%) ont sollicité un prêt bancaire dans les 12 derniers mois (dont 12% plusieurs prêts). Les besoins augmentent avec la taille de l entreprise. La moitié d entre elles (56%) ont mis en concurrence plusieurs banques. Part d'epv ayant sollicité au moins un prêt bancaire dans les 12 derniers mois 40% 46% 53% 58% 28% Moins de 3 salariés 3-5 salariés 6-9 salariés salariés salariés 22

23 Pas de restriction d accès au crédit bancaire, mais des demandes de garantie élevées 89% des entreprises ayant sollicité un prêt bancaire l ont obtenu, dont 5% partiellement. Le taux de refus total est plus élevé : opour les EPV < 6 salariés (20%) opour les demandes de prêt de trésorerie (25%) Si vous avez eu besoin de produire une garantie, quel en a été le type? (plusieurs réponses possibles) garantie sur votre patrimoine personnel gage ou hypothèque sur l'investissement réalisé garantie d'un organisme de caution ou de garantie 30% 27% 47% La moitié des EPV ont dû produire des garanties : odans 1 cas sur 2 : sur le patrimoine perso. du dirigeant odans un cas sur 4 : caution mutuelle autre garantie sur votre patrimoine professionnel garantie de vos associés autres garantie de la famille, des amis ou d'autres personnes physiques 12% 8% 5% 5% garantie d'autres entreprises 1% 23

24 Pas de restriction d accès au crédit bancaire, mais des demandes de garantie élevées Les conditions d accès au crédit sont durcies dans un cas sur deux. Avez-vous observé un durcissement des conditions demandées par la banque? Oui Non Non réponse Au niveau des délais d'instruction 36% 44% 19% Au niveau des demande de garanties 53% 33% 14% Au niveau des frais et du taux d'intérêt 44% 47% 8% 24

25 En conclusion 25

26 Les EPV : des TPE atypiques Des entreprises touchées comme les autres par la crise et la dégradation des marges 20% des EPV ont des capitaux propres insuffisants Les petites EPV (<3 salariés) sont plus en difficulté : un problème de taille critique? Une très forte dynamique d investissements matériels et immatériels (innovation, développement commercial) : 80% des EPV ont investi! Et donc des besoins de financement importants : o 46% ont sollicité au moins un prêt bancaire. o une diversification des sources de financement Un accès préservé aux prêts bancaires (hors prêts de trésorerie), mais à des conditions de garantie élevées. 26

27 Des solutions de financement à déployer Pour les besoins de trésorerie (40% des EPV en difficulté de trésorerie) Pour le financement de l innovation et du développement commercial Pour le renforcement des fonds propres. 27

28

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 18 - Mai 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 401 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 22 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 12-16 janvier 2012 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 403 dirigeants d entreprise,

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME -Vague 8 - Le 20 janvier 2011 0 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise,

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 24 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 21 - Contact : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion & Stratégie d Entreprise flore-aline.colmet.daage@ifop.com

Plus en détail

DEUX-SEVRES INITIATIVES. DEMANDE de PRET D HONNEUR

DEUX-SEVRES INITIATIVES. DEMANDE de PRET D HONNEUR DEUX-SEVRES INITIATIVES DEMANDE de PRET D HONNEUR Dossier présenté par Madame, Monsieur : Nom de l'entreprise : Adresse : Coordonnées téléphoniques : Montant de la demande : P i è c e s c o m p l é m e

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 19 - Contacts : Flore-Aline Colmet Daâge / Guillaume Chevalier Septembre Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs FINANCER VOTRE ACTIVITÉ

Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs FINANCER VOTRE ACTIVITÉ Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs FINANCER VOTRE ACTIVITÉ VOUS AVEZ DES BESOINS PROS NOUS AVONS DES SOLUTIONS PROS Pour vos projets et vos investissements,

Plus en détail

Club Etablissements Financiers & Assurances

Club Etablissements Financiers & Assurances Club Etablissements Financiers & Assurances Enquête sur le thème «PME banque : vers une recomposition de l équilibre relationnel liée aux évolutions réglementaires Bâle III» Présentation des résultats,

Plus en détail

L image des banques auprès des TPE/PME

L image des banques auprès des TPE/PME Shanghai Paris Toronto Buenos Aires www.ifop.com L image des banques auprès des TPE/PME 1002 entreprises ont été interrogées en février 2008 : 377 micro-entreprises (0 à 5 salariés) 261 TPE (6 à 19 salariés)

Plus en détail

Baromètre sur le financement et

Baromètre sur le financement et pour Baromètre sur le financement et - Vague 17 - Contacts : Flore- Aline Colmet Daâge / Guillaume Chevalier 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402

Plus en détail

RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES

RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES 1 RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES 2 Plan Introduction : Attractivité qu est-ce? Pourquoi être attractif? Peut-on être attractif en France? Comment être attractif : Les leviers? Positionnement :

Plus en détail

pour Baromètre sur le -Vague

pour Baromètre sur le -Vague pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME -Vague 11 - Septembre Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

APPROCHE DE LA BANQUE PAR LE CREATEUR / REPRENEUR

APPROCHE DE LA BANQUE PAR LE CREATEUR / REPRENEUR APPROCHE DE LA BANQUE PAR LE CREATEUR / REPRENEUR 1 PLAN 1 Faire valider son projet personnel Votre personnalité Vos compétences et votre savoir-faire Vos motivations 2 Faire valider son projet économique

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT 2 ème semestre 2013

ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT 2 ème semestre 2013 ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT 2 ème semestre 2013 En partenariat avec IT-PARTNERS VOTRE SOCIETE 1. Quelle est la taille de votre entreprise? 0 ou 1 salarié 54 %

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 25 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Mai 2015 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A B C - L impact du contexte économique

Plus en détail

3. Renforcer la trésorerie

3. Renforcer la trésorerie 3. Renforcer la trésorerie La trésorerie est fortement impactée en permanence par le poids des stocks, les délais de paiement des clients ou aux fournisseurs et d autres paramètres récurrents (cotisations

Plus en détail

Pratiques et besoins de financement des entreprises artisanales

Pratiques et besoins de financement des entreprises artisanales ÉTUDES et Recherches de l Institut Supérieur des Métiers Pratiques et besoins de financement des entreprises artisanales FÉVRIER 2014 Présentation des résultats Pratiques et besoins de financement des

Plus en détail

Baromètre CSA pour ALMA CG des PME françaises

Baromètre CSA pour ALMA CG des PME françaises Baromètre CSA pour ALMA CG des PME françaises Edition 2013 : L optimisation des coûts et les mesures gouvernementales pour la compétitivité Etude N 1201855 Mai 2013 Profil des répondants - FONCTION - -

Plus en détail

J ai une belle opportunité de développement

J ai une belle opportunité de développement CF 002 Avril 2010 w w w. lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent w w w.franceac tive.org Financeur solidaire pour l emploi J ai une belle opportunité de développement

Plus en détail

ZA5211. Flash Eurobarometer 271 (Access to Finance) Country Specific Questionnaire Luxembourg (French)

ZA5211. Flash Eurobarometer 271 (Access to Finance) Country Specific Questionnaire Luxembourg (French) ZA5211 Flash Eurobarometer 271 (Access to Finance) Country Specific Questionnaire Luxembourg (French) FLASH 271 ACCESS TO FINANCE OF EU SMES Bonjour, je suis et je vous appelle de Efficience3. Votre entreprise

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Financer votre création d entreprise

Financer votre création d entreprise Agence Pour la Création d Entreprises Financer votre création d entreprise Troisième édition Éditions APCE, 2000, 2004, 2006 Groupe Eyrolles, 2000, 2004, 2006 ISBN : 2-7081-3622-4 INVESTIR! MAIS COMBIEN?

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté Juillet 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 371 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

L EDITO DU PRESIDENT

L EDITO DU PRESIDENT L EDITO DU PRESIDENT L Observatoire Péï, c est le premier observatoire de tendance économique lancé par l Ordre des Experts-Comptables de La Réunion! L expert-comptable est en prise directe avec l une

Plus en détail

NOS OUTILS POUR DÉVELOPPER VOTRE ACTIVITÉ.

NOS OUTILS POUR DÉVELOPPER VOTRE ACTIVITÉ. PROFESSIONNELS DU BÂTIMENT NOS OUTILS POUR DÉVELOPPER VOTRE ACTIVITÉ. www.bnpparibas.net/entrepros Banque impliquée dans le financement de l économie et de la création d entreprises, BNP Paribas a acquis

Plus en détail

MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable

MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable Le Financement Court Terme pour PME Instrument Stratégique de La Croissance des PME MasterPme Edition PME Comment Financer le Court Terme? Cette Solution permet

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI Le CICE vu par les dirigeants des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Le CICE vu par les dirigeants des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI Le CICE vu par les dirigeants des PME-ETI 44 ème édition Février 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan,

Plus en détail

Bilan des «Cinq Engagements FBF» Questionnaire «Entreprises» Entreprises de l artisanat et du commerce de proximité

Bilan des «Cinq Engagements FBF» Questionnaire «Entreprises» Entreprises de l artisanat et du commerce de proximité Bilan des «Cinq Engagements FBF» Questionnaire «Entreprises» Entreprises de l artisanat et du commerce de proximité UPA-APCMA : 225 réponses au questionnaire (au 7 septembre 2015) Questions préliminaires

Plus en détail

Enquête sur le financement des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014

Enquête sur le financement des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014 des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014 MEDEF Actu-Eco semaine du 16 au 20 juin 2014 1 Introduction Contexte Le MEDEF suit avec une grande attention la

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie 12 septembre 2011 Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès de 1 000 propriétaires canadiens âgés

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

PREMIER BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

PREMIER BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour PREMIER BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME Les PME disent tout sur leur financement et leur état d esprit -Vague 1 - Mars 2009 - Note méthodologique 1ère vague du baromètre

Plus en détail

BUSINESS PLAN. Business Plan CBI 1

BUSINESS PLAN. Business Plan CBI 1 BUSINESS PLAN Business Plan CBI 1 PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET ET DE SES ASSOCIES ETAT CIVIL Nom :... Prénom :... Adresse :... Code Postal :... Ville :... Date de naissance :... Lieu de naissance

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Principaux résultats Avril 20 CONSEIL SUPÉRIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

ENTREPRISES EN DIFFICULTE. Gestion de la crise

ENTREPRISES EN DIFFICULTE. Gestion de la crise ENTREPRISES EN DIFFICULTE Gestion de la crise Gestion de la crise Faire face à la crise. S entourer: sortir de son environnement habituel pour s entourer de professionnels spécialisés: avocats, experts-comptables,

Plus en détail

Réunion P&R 18/03/2014. L affacturage et la difficulté L externalisation de la relance clients

Réunion P&R 18/03/2014. L affacturage et la difficulté L externalisation de la relance clients Réunion P&R 18/03/2014 L affacturage et la difficulté L externalisation de la relance clients Sommaire 1. Le financement court terme 2. Le marché de l affacturage 3. Les acteurs de l affacturage 4. Le

Plus en détail

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Carl Gaigné Directeur de Recherche INRA RMT Economie des filières animales Compétitivité des filières animales françaises 10/12/13

Plus en détail

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Suivez l activité des entreprises du Rhône NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre 2014 STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Malgré une fin d année 2013 conclue avec un regain d'activité et des perspectives

Plus en détail

Les réactions des PME face à la crise

Les réactions des PME face à la crise pour Les réactions des PME face à la crise Février 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : SAGE et KPMG Echantillon : Échantillon de 403 dirigeants d entreprises, représentatif des entreprises françaises

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Présentation des principaux résultats 5 décembre 2006 1. Les questions barométriques 1.1 La perception de la situation économique

Plus en détail

ENTREPRISES EN EXPANSION ET FABRICANTS : OCCASIONS ET BESOINS Sondage Points de vue BDC. Recherche et intelligence de marché de BDC Juin 2013

ENTREPRISES EN EXPANSION ET FABRICANTS : OCCASIONS ET BESOINS Sondage Points de vue BDC. Recherche et intelligence de marché de BDC Juin 2013 ENTREPRISES EN EXPANSION ET FABRICANTS : OCCASIONS ET BESOINS Sondage Points de vue BDC Recherche et intelligence de marché de BDC Juin 2013 Faits saillants MÉTHODOLOGIE 140 professionnels provenant d

Plus en détail

Action économique : Dossier de demande de subvention

Action économique : Dossier de demande de subvention Action économique : Dossier de demande de subvention Communauté de Communes du Mené La Croix Jeanne Even 22 330 Collinée Tél : 02 96 31 47 17 Messagerie : accueil@mene.fr 1 I PRESENTATION DE L'ENTREPRISE

Plus en détail

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Suivez l activité des entreprises de Haute-Savoie NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Comme au 1 er trimestre, les indicateurs d activité sont en recul en ce

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME -Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP

ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP Performances financières des entreprises de BTP en 2011 Modalités de l étude Depuis 2008, BTP Banque réalise une étude de l évolution du marché du BTP au travers

Plus en détail

DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE

DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE Le plan CO.RAIL (Contrat de Reprise d Activité et d Initiative Locale) a été initié fin mars 2009 par le Secrétariat d Etat chargé de l Outre-mer (SEOM),

Plus en détail

Résultats Baromètre du Risque Client 2013

Résultats Baromètre du Risque Client 2013 Résultats Baromètre du Risque Client 2013 Page d accueil et Première Page du sondage 1/ Quel est votre secteur d'activité? 55,2% des répondants déclarent travailler dans l industrie, automobile/aénautique

Plus en détail

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) JANVIER 2015 ENTREPRENEURS N 16 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) Ce

Plus en détail

A quel moment solliciter sa banque et pour quels services? Animé par : Jean-Christophe KERIVEL Crédit Agricole d Ille et Vilaine

A quel moment solliciter sa banque et pour quels services? Animé par : Jean-Christophe KERIVEL Crédit Agricole d Ille et Vilaine A quel moment solliciter sa banque et pour quels services? Animé par : Jean-Christophe KERIVEL Crédit Agricole d Ille et Vilaine SOMMAIRE 1) Le projet de création/reprise - du côté du banquier - du côté

Plus en détail

LES DISPOSITIFS D AIDE EN CAS DE DIFFICULTES DE TRESORERIE

LES DISPOSITIFS D AIDE EN CAS DE DIFFICULTES DE TRESORERIE N 156 - MARCHES n 35 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 24 novembre 2009 ISSN 1769-4000 LES DISPOSITIFS D AIDE EN CAS DE DIFFICULTES DE TRESORERIE L essentiel En réponse à la crise financière,

Plus en détail

Par ailleurs, vous trouverez ci-dessous un questionnaire à retourner à la CGPME avant le 22 octobre 2008.

Par ailleurs, vous trouverez ci-dessous un questionnaire à retourner à la CGPME avant le 22 octobre 2008. Madame, Monsieur, A l image de ce qui se produit au niveau de l économie mondiale, la France est touchée par une crise sans précédent qui impacte fortement les établissements bancaires et par conséquent

Plus en détail

Outil de veille des PME franciliennes face à la crise

Outil de veille des PME franciliennes face à la crise Outil de veille des PME franciliennes face à la crise Vague 3 Janvier 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 171 responsables de PME en Ile de France, constitué

Plus en détail

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS COMMUNIQUE DE PRESSE Le 12 février 2009 DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS Le chiffre d affaires s établit à 37 791 millions d euros, en baisse de 7 %

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION

DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION I. PRESENTATION DU OU DES PORTEURS DE PROJET ETAT CIVIL Nom : Prénom...:. Adresse :. Code postal :. Date de naissance : Nationalité : Commune

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain Avril 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 362 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

2 Md dédiés au financement de l immatériel

2 Md dédiés au financement de l immatériel Conférence de Presse 20 MARS 2014 2 Md dédiés au financement de l immatériel Bpifrance révolutionne le crédit aux PME 01. Qui sommes-nous? 2 200 collaborateurs 6 métiers Garantie Crédit Fonds de fonds

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables

Plus en détail

Plan. Chapitre 16 La structure de financement

Plan. Chapitre 16 La structure de financement Chapitre 16 La structure de financement Plan Les financements internes et externes Le financement par capitaux propres Le financement par dette Marché parfait et neutralité de structure de financement

Plus en détail

1. Garanties accordées sur les interventions en matière d innovation et d investissement

1. Garanties accordées sur les interventions en matière d innovation et d investissement Fiche N : 504 Version : 20/06/2014 Les interventions de Bpifrance en garantie des financements bancaires Mots clés : Bpifrance, financements, investissements, international, garantie Objet : présenter

Plus en détail

PROFESSIONNELS. Financez. votre activité

PROFESSIONNELS. Financez. votre activité PROFESSIONNELS Financez votre activité Sommaire pages 4-5 Financez votre cycle d'exploitation Le financement de votre quotidien en toute sérénité Faites face à vos besoins de trésorerie. Gérez votre Poste

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...»

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» DE QUOI S AGIT AGIT-IL IL? Prévoir les investissements et anticiper les mouvements d argent pour les premières

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Principaux résultats Novembre CONSEIL SUPÉRIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Animé par : Valérie

Plus en détail

Résultats Baromètre du Risque Client 2014

Résultats Baromètre du Risque Client 2014 Résultats Baromètre du Risque Client 2014 En résumé En résumé: La 2 ème édition du Baromètre du Risque Client 27 questions autour du risque client et des perspectives en 2014 70.000 Dirigeants et DAF d

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP

ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP Performances financières des entreprises de BTP en 2012 Modalités de l étude Depuis 2008, BTP Banque réalise une étude sur la situation financière au travers de

Plus en détail

Enquête trimestrielle auprès des entreprises sur leur accès au crédit en France

Enquête trimestrielle auprès des entreprises sur leur accès au crédit en France Enquête trimestrielle auprès des entreprises sur leur accès au crédit en France La Banque de France mène une enquête trimestrielle auprès des entreprises de l industrie, des services et du bâtiment sur

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES

LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES le Financement des entreprises, un soutien indispensable à l économie parlons de la banque... LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES UN SOUTIEN INDISPENSABLE À L ÉCONOMIE Mars 2014 Retrouvez les chiffres actualisés

Plus en détail

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON FICHE CONSEIL Page : 1/9 INTERPRETER SON Vous connaissez chaque année le résultat de votre activité lors de l élaboration de vos comptes annuels. Vous pouvez

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S)

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) Entreprise/Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR PROJET DE CROISSANCE D ENTREPRISE ENTREPRISE :.. CREATEUR :.. NOTE D INFORMATION PREALABLE A LA REDACTION DU DOSSIER DE CANDIDATURE Vous envisagez

Plus en détail

Le financement de l entreprise

Le financement de l entreprise Le financement de l entreprise Lors de sa création, puis au cours de son développement, l entreprise au moment opportun, doit détenir les ressources financières nécessaires pour faire face à ses échéances,

Plus en détail

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) SEPTEMBRE 2014 ENTREPRENEURS N 16 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Plus en détail

N 2 - Juillet 2015. Une reprise générale du niveau d activité. LES ENTREPRISES EN SARTHE 16 635 entreprises * dont

N 2 - Juillet 2015. Une reprise générale du niveau d activité. LES ENTREPRISES EN SARTHE 16 635 entreprises * dont 529 entreprises sarthoises inscrites au RCS ont répondu à cette enquête menée entre le 29 juin et le 10 juillet 2015. Les résultats présentés ont fait l objet d un redressement. N 2 - Juillet 2015 Une

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire EXPÉRIENCE CLIENT Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en avril 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1002 panélistes

Plus en détail

DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE

DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE Le plan CO.RAIL (Contrat de reprise d activité et d initiative locale) a été initié fin mars 2009 par Yves Jégo, secrétaire d Etat chargé de l Outre-mer

Plus en détail

ILE DE FRANCE brochures tarifaires en vigueur au 1er février 2013

ILE DE FRANCE brochures tarifaires en vigueur au 1er février 2013 ILE DE FRANCE A l aide des brochures tarifaires en vigueur au 1 er février 2013, nous avons relevé, pour nos trois profils types les tarifs des produits à la carte et ceux du package le plus avantageux

Plus en détail

Action économique : Dossier de demande de subvention

Action économique : Dossier de demande de subvention Action économique : Dossier de demande de subvention Communauté de Communes du Mené La Croix Jeanne Even 22 330 Collinée Tél : 02 96 31 47 17 Messagerie : accueil@mene.fr 1 I PRESENTATION DE L'ENTREPRISE

Plus en détail

Banque P opula l ir i e r R iv i es d e P ari r s Jocelyn Allaire

Banque P opula l ir i e r R iv i es d e P ari r s Jocelyn Allaire Banque Populaire Rives de Paris Jocelyn Allaire Financer le développement de l entreprise ISEG 24 juillet 2013 Bien préparer sa demande de prêt Présentation du projet : Convaincre d abord sur le projet

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

Comment redéfinir la relation bancaire

Comment redéfinir la relation bancaire Comment redéfinir la relation bancaire 22 novembre 2011 1 A quoi ressemblera une banque demain? 2012: risque d augmentation des défaillances d entreprises Polémique sur la séparation des activités de détail

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI Juin 2012 Questions d actualité. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI Juin 2012 Questions d actualité. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI Juin 2012 Questions d actualité OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Accès au crédit des PME : quelles leçons tirer du rapprochement des données d enquête et des données de bilan?

Accès au crédit des PME : quelles leçons tirer du rapprochement des données d enquête et des données de bilan? Direction générale des Statistiques Direction des Enquêtes et statistiques sectorielles Direction générale des Études et des Relations internationales Direction des Études microéconomiques et structurelles

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail

Rapport Financier Annuel Simplifié 2014

Rapport Financier Annuel Simplifié 2014 Rapport Financier Annuel Simplifié 2014 SOMMAIRE 1. Rapport d activité 2014 2. Etat de la situation financière consolidée 3. Compte de résultat consolidé 4. Etat du résultat global 5. Variation des capitaux

Plus en détail