PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE. Matinée thématique du CES 21 mars Direction de l Offre de Soins - CNAMTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE. Matinée thématique du CES 21 mars 2013. Direction de l Offre de Soins - CNAMTS"

Transcription

1 PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE Matinée thématique du CES 21 mars 2013 Philippe ULMANN Direction de l Offre de Soins - CNAMTS

2 PLAN 1. Les principales mesures de la nouvelle convention pharmaceutique 2 2. Mesures mises en œuvre Premier bilan (génériques, gardes, 1.40, scannérisation) 3. Dispositions en cours de mises en oeuvre (AVK, Pgarde) 4. Les perspectives 2013 (génériques, asthme, honoraire dispensation et réseau)

3 1. Les principales mesures de la nouvelle convention pharmaceutique 3

4 Convention pharmaceutique Rappel 4 Un accord signé entre l Assurance Maladie et l ensemble des organisations représentatives des pharmaciens d officine le 4 avril 2012 (publié le 6 mai) : la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) l Union des syndicats de pharmaciens d officine (USPO) l Union nationale des pharmacies de France (UNPF) Un accord signé également par l UNOCAM par acte d adhésion du 16 mai 2012 (paru au JO du 09/01/2013) Un tournant majeur pour les missions des pharmaciens et leur rémunération Un accompagnement des pharmacies dans la durée pour faciliter la mise en œuvre de cette convention Faire progresser la santé et améliorer la coordination des soins en ville

5 Les principales mesures 5 Création de modes de rémunération diversifiés : 1. Rémunération sur objectifs : engagements individualisés de qualité, d'efficience et de modernisation. Modernisation de l'officine Dématérialisation de la facturation (norme 1.40) et des pièces justificatives (scan ordo) et à terme dématérialisation des prescriptions (scor) Développement des téléservices Qualité de la dispensation Accompagnement des patients sous anticoagulants oraux, notamment AVK, pour réduire les risques de iatrogénie et accompagnement des patients asthmatiques (par avenants) Stabilité de la délivrance des médicaments génériques aux patients de plus de 75 ans : engagement à ce qu au moins 90% de ces patients n'aient qu'une seule marque de générique délivrée pour chacune des 10 molécules identifiées Efficience de la prescription Développement des génériques : objectif de 85% de taux de substitution d'ici fin 2012 / dispositif «tiers payant contre génériques» renforcé Développement des conditionnements trimestriels pour atteindre un taux de pénétration de 55% contre 35% en 2012

6 Les principales mesures 2. Création d'un honoraire de dispensation Rémunération, déconnectée du prix médicament, destinée à valoriser l'acte de dispensation (analyse pharmaceutique de l'ordonnance, préparation éventuelle des doses à administrer, conseils aux patients) Mise en place progressive (avenant nécessaire) Garantir l'accès aux soins des patients Revalorisation de la permanence pharmaceutique : astreinte dimanches, jours fériés et nuits à 150 majorations de garde pour conforter l'accès des patients au médicament Optimisation du maillage territorial officinal (par avenant) : préserver l'accès aux médicaments dans certaines zones notamment rurales et optimiser le réseau d'officine dans les zones où leur densité est élevée. Création de nouvelles instances conventionnelles près la Création de nouvelles instances conventionnelles près la Commission Paritaire Nationale (CPN) le comité national des programmes d actions (CPN-PA) le comité technique paritaire permanent national (CTPPN) la commission paritaire régionale (CPR) 6

7 2. Mesures mises en œuvre Premier bilan 7

8 8 Rémunération sur objectifs : efficience de la délivrance des génériques Succès de l application conjuguée des mesures incitatives à la substitution et du renforcement du dispositif tiers payant contre générique Pour rappel : Mesures individuelles incitatives à la progression du taux de substitution et à l atteinte d un niveau élevé de substitution : indicateurs de performance (31 molécules ciblées pour 2012) ; Dispositif «tiers payant contre génériques» renforcé Application stricte du dispositif : seules les dérogations légales sont admises. Seule la mention «non substituable» en toutes lettres et manuscrite est acceptée et pour le médicament prescrit et non pour l ensemble de l ordonnance Retour à la facturation papier en cas de refus par l assuré de la délivrance du générique (sauf exception pour molécules avec recommandation de l autorité sanitaire) la mention «refus du générique» doit être apposée sur la Feuille de Soins papier. A défaut, rejet de lots de facturation et sanction conventionnelle pour taux < à A défaut, rejet de lots de facturation et sanction conventionnelle pour taux < à 60%. Résultats : Taux de substitution fin 2012 : 83,7 % soit plus de 12 points acquis en 6 mois depuis l entrée en vigueur de la convention ; Les premières rémunérations vont être prochainement versées. Respect du dispositif légal «tiers payant contre génériques»

9 Rémunération sur objectifs : efficience de la délivrance des génériques 9 85% Données Répertoire Afssaps au 30/06/2009 Données Répertoire Afssaps au 30/06/ % 83.6% Données Répertoire Afssaps au 30/06/2010 Données Répertoire Afssaps au 30/06/ % 82.8% 80% 75% 77.6% 75.5% 77.8% 75.5% 78.0% 78.3% 75.1% 75.3% 78.2% 78.1% 74.9% 74.8% 77.8% 75.3% 74.4% 78.2% 78.0% 78.0% 75.9% 75.6% 75.9% 75.1% 78.8% 76.3% 76.2% 78.8% 77.0% 76.2% 78.9% 77.1% 76.2% 74.5% 71.8% 72.1% 72.0% 71.7% 71.6% 72.3% 70% janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre

10 Évolution du taux de substitution depuis la convention 10 Taux de substitution pour la semaine du 10/05/2012 au 16/05/2012 Taux de substitution pour la semaine du 07/02/2013 au 13/2/2013 Mai 2012 Février départements Taux de substitution >= 80% à 94 départements Répertoire au 30 juin 2011

11 11 Qualité de la dispensation : la stabilité de la délivrance des génériques Un objectif de qualité pouvant avoir une incidence sur la rémunération sur objectif du pharmacien : Rappel 10 molécules sont concernées. La non atteinte du taux de 90 % de stabilité de la délivrance des médicaments génériques pour les patients de plus de 75 ans se traduit par une décote de 20 % de la rémunération perçue par le pharmacien sur la molécule donnée. Résultats Incidences fortes des ruptures d approvisionnement sur les génériques intervenues durant l été 2012 (forte progression de la substitution non anticipée par certains acteurs) notamment pour 2 molécules 85 % des officines remplissent l objectif de délivrance d une seule marque de générique pour 90 % de leurs patients.

12 Rémunération sur objectifs : modernisation de l officine 12 Contribution FSE : Pour rappel : La revalorisation de la contribution en cas de passage à la norme 1.40 intervient individuellement. Un indicateur de suivi est introduit afin de s assurer de l atteinte d un taux de télétransmission de 95 % Résultats : le taux de pharmaciens disposant de la norme 1.40 est de 80,5 % au (contre 20% début 2012 et 30% en juillet) Le taux de pharmaciens facturant en SV est de plus de 97 % à fin 2012 Contribution à la numérisation : près de 70 % des pharmacies numérisent les pièces justificatives

13 Permanence pharmaceutique Conditionnement trimestriel 13 Permanence pharmaceutique Rappel : L indemnité d astreinte est passée de 75 à 150 L honoraire à l ordonnance est passée : De 6 à 8 pour la nuit, De 4 à 5 pour les dimanches et jours fériés, Maintenu à 4 pour le jour en dehors des jours et heures normaux d ouverture. La mise en œuvre technique de ces revalorisation est intervenue dans les délais imposés par loi (règle des 6 mois) : le 07/11/2012 les pharmaciens ont donc pu facturer ces nouveaux montants. Conditionnement trimestriel Rappel : l objectif est d atteindre un taux de pénétration des conditionnements trimestriels de 55 % Résultat : ce taux atteint 35 % à fin 2012, soulignant les marges de progression importantes qui demeurent

14 3. Dispositions en cours de mise en oeuvre 14

15 15 Avenant n 1 relatif à l accompagnement des patients sous AVK AVK Contexte Objectif : réduire les risques iatrogéniques - Avenant signé le 10/01/2013 sur la base de l article 28 de la convention nationale. Procédure d approbation ministérielle est en cours, conformément à l article L du CSS. Démarrage de l accompagnement prévu au 2ème trimestre 2013 Principes de l accompagnement, garantir : le suivi l observance l évaluation du traitement

16 Critères et modalités de l accompagnement AVK 16 AVK Les critères de l accompagnement Patients en traitement chronique depuis au moins 6 mois 1 entretien à l initiation du traitement Au moins 2 entretiens annuels contrôle de la réalisation de l INR prise de contact avec le prescripteur si besoin Les modalités de l accompagnement Bulletin d adhésion signé par l assuré et le pharmacien Guide d accompagnement du pharmacien et fiche de suivi, validés par l ANSM Rémunération du pharmacien : 40 par an et par patients

17 17 Dématérialisation des données relatives aux gardes pharmaceutiques PGarde L article 18 prévoit la dématérialisation des données relatives aux gardes pharmaceutique. Un projet d avenant est en cours de négociation. Il prévoit : La transmission dématérialisée des gardes prévisionnelles ainsi que la transmission de l information sur les horaires d ouverture des officines afin que ces informations puissent être mises à disposition des assurés sur Ameli La dématérialisation des données relatives aux gardes effectuées par les La dématérialisation des données relatives aux gardes effectuées par les pharmaciens : transmission du tableau des gardes par les syndicats et demandes de paiement des gardes par les pharmaciens, afin de faciliter et d automatiser le paiement ;

18 4. Les perspectives

19 Génériques Les négociations en cours et à venir Les négociations de l avenant n 7 à l accord nation al relatif aux génériques ainsi que de l avenant conventionnel annuel relatif à la révision de la liste des molécules ciblées dans le cadre de la rémunération sur objectifs, se sont ouvertes le 19/ Honoraire de dispensation et réseau officinal Les négociations se sont ouvertes le 19/03 Qualité de la dispensation Les partenaires conventionnels se réuniront dès le mois de mai dans le cadre du CPN-PA, instance conventionnelle chargée de proposer à la CPN les modalités du dispositif d accompagnement des patients asthmatiques. Acquisition des informations relatives à la situation administrative de l assuré (art. 36) : avenant prévu fin d année 2013.

20 En conclusion Une première année de la nouvelle convention riche en travaux avec la profession, notamment du fait du changement profond de la nature de la convention 20 Les principales mesures prévues par la convention ont déjà été mises en œuvre ou sont à venir dans un avenir très proche Une vie conventionnelle dynamique et constructive avec la profession, d autant plus importante dans un contexte difficile économiquement pour le réseau officinal Tant au niveau national avec les nombreuses réunions et échanges Qu au niveau local avec les instances conventionnelles mais également l accompagnement de tous les pharmaciens par les DAM et PC Des perspectives pour tout aussi importantes tant pour l évolution des modes de rémunération des pharmaciens que pour l accompagnement des patients chroniques Un contexte général qui reste toutefois incertain s agissant de l évolution du métier, des circuits de distribution, de la restructuration du réseau

Présentation de la Convention Nationale des Pharmaciens titulaires d officine 2012

Présentation de la Convention Nationale des Pharmaciens titulaires d officine 2012 Les Matinées Thématiques : Le Pharmacien d officine face à son avenir Présentation de la Convention Nationale des Pharmaciens titulaires d officine 2012 B. Detournay Ou comment passer de ça. À ça Une longue

Plus en détail

Pharmaciens d officine

Pharmaciens d officine Pharmaciens d officine 6 juillet 2012 Médicaments génériques Renforcement du dispositif «Tiers payant contre génériques» à compter du 9 juillet 2012 Références : Convention nationale pharmaceutique publiée

Plus en détail

AVENANT N 5 A LA CONVENTION NATIONALE DU 4 AVRIL 2012 ORGANISANT LES RAPPORTS ENTRE LES PHARMACIENS TITULAIRES D'OFFICINE ET L'ASSURANCE MALADIE

AVENANT N 5 A LA CONVENTION NATIONALE DU 4 AVRIL 2012 ORGANISANT LES RAPPORTS ENTRE LES PHARMACIENS TITULAIRES D'OFFICINE ET L'ASSURANCE MALADIE 1 AVENANT N 5 A LA CONVENTION NATIONALE DU 4 AVRIL 2012 ORGANISANT LES RAPPORTS ENTRE LES PHARMACIENS TITULAIRES D'OFFICINE ET L'ASSURANCE MALADIE Vu le code de la sécurité sociale et notamment les articles

Plus en détail

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF ASSISES DU MEDICAMENT Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF La Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, syndicat majoritaire des pharmaciens titulaires d

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2012 portant approbation de la convention nationale organisant les rapports entre les pharmaciens

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Missions, nouvelles missions, nouveaux rôles du pharmacien

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Avis relatif à l avenant n o 4 à la convention destinée à organiser les rapports entre les infirmières et les infirmiers

Plus en détail

L USPO LE PROGRAMME DE 2016-2020 VALORISONS NOS COMPÉTENCES. Élections URPS Pharmaciens 2015

L USPO LE PROGRAMME DE 2016-2020 VALORISONS NOS COMPÉTENCES. Élections URPS Pharmaciens 2015 Élections URPS Pharmaciens 2015 LE PROGRAMME DE L USPO 2016-2020 UN PROJET OUVERT, SOUMIS À LA CONCERTATION, POUR DEVENIR LE PROJET DE TOUS LES PHARMACIENS VALORISONS NOS COMPÉTENCES LE PROGRAMME DE L

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD DE DEMATERIALISATION DES ORDONNANCES SUR cd-rom DISPOSITIF INTERMEDIAIRE D EXPERIMENTATION SUR L ENSEMBLE DES DEPARTEMENTS

PROTOCOLE D ACCORD DE DEMATERIALISATION DES ORDONNANCES SUR cd-rom DISPOSITIF INTERMEDIAIRE D EXPERIMENTATION SUR L ENSEMBLE DES DEPARTEMENTS Version signature 14.04.2011 PROTOCOLE D ACCORD DE DEMATERIALISATION DES ORDONNANCES SUR cd-rom DISPOSITIF INTERMEDIAIRE D EXPERIMENTATION SUR L ENSEMBLE DES DEPARTEMENTS Vu le code de la sécurité sociale,

Plus en détail

La nouvelle convention médicale. Un nouveau partenariat en faveur de la qualité des soins

La nouvelle convention médicale. Un nouveau partenariat en faveur de la qualité des soins La nouvelle convention médicale Un nouveau partenariat en faveur de la qualité des soins La convention a été signée le 26 juillet 2011 par trois syndicats représentatifs (CSMF, MG France, SML) et l assurance

Plus en détail

AVIS CNO n 2013-05 DEONTOLOGIE

AVIS CNO n 2013-05 DEONTOLOGIE AVIS CNO n 2013-05 DEONTOLOGIE AVIS DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES 18 ET 19 DECEMBRE 2013 RELATIF AUX CONTRATS PROPOSÉS PAR LA FÉDÉRATION NATIONALE DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE La Fédération Nationale

Plus en détail

CONVENTION CADRE RELATIVE A LA DISPENSE DE L'AVANCE DES FRAIS EN MATIERE DE PRESTATIONS PHARMACEUTIQUES

CONVENTION CADRE RELATIVE A LA DISPENSE DE L'AVANCE DES FRAIS EN MATIERE DE PRESTATIONS PHARMACEUTIQUES CONVENTION CADRE RELATIVE A LA DISPENSE DE L'AVANCE DES FRAIS EN MATIERE DE PRESTATIONS PHARMACEUTIQUES 03 Novembre 1995 - 2 - ENTRE : LA CAISSE DE PREVOYANCE SOCIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, agissant

Plus en détail

INTERMEDIAIRE D EXPERIMENTATION SUR L ENSEMBLE DU DEPARTEMENT DU VAL DE MARNE

INTERMEDIAIRE D EXPERIMENTATION SUR L ENSEMBLE DU DEPARTEMENT DU VAL DE MARNE PROTOCOLE LOCAL D ACCORD DE DEMATERIALISATION DES ORDONNANCES SUR cd-rom DISPOSITIF INTERMEDIAIRE D EXPERIMENTATION SUR L ENSEMBLE DU DEPARTEMENT DU VAL DE MARNE Vu le code de la sécurité sociale, notamment

Plus en détail

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Point d information 1 er décembre 2011 Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Faciliter les relations avec les professionnels

Plus en détail

25/03/2010. I DROIT DE SUBSTITUTION: CAS FRANCAIS 23 décembre 1998: tardif et bien encadré. Les médicaments génériques dans le monde (2006)

25/03/2010. I DROIT DE SUBSTITUTION: CAS FRANCAIS 23 décembre 1998: tardif et bien encadré. Les médicaments génériques dans le monde (2006) «L AVENEMENT DU MEDICAMENT GENERIQUE ET LES EVENTUELLES MESURES D ACCOMPAGNEMENT. QUELLES INCIDENCES POSSIBLES SUR LA VIABILITE SOCIO ECONOMIQUE DE LA PHARMACIE D OFFICINE? Abderrahim Derraji Rédacteur

Plus en détail

JORF n 0127 du 4 juin 2015 page 9201 texte n 19

JORF n 0127 du 4 juin 2015 page 9201 texte n 19 Page 1 sur 5 En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez icifermer JORF n 0127 du 4

Plus en détail

CIRCULAIRE CIR-28/2006. Document consultable dans Médi@m. Date : 26/05/2006 Domaine(s) : à Mesdames et Messieurs les. Pour mise en oeuvre immédiate

CIRCULAIRE CIR-28/2006. Document consultable dans Médi@m. Date : 26/05/2006 Domaine(s) : à Mesdames et Messieurs les. Pour mise en oeuvre immédiate CIRCULAIRE CIR-28/2006 Document consultable dans Médi@m Date : 26/05/2006 Domaine(s) : Risques maladie Nouveau Modificatif Complémentaire Suivi Objet : Présentation de la convention nationale organisant

Plus en détail

La convention nationale avec les chirurgiens-dentistes Décembre 2015

La convention nationale avec les chirurgiens-dentistes Décembre 2015 La convention nationale avec les chirurgiens-dentistes Décembre 2015 1 Les conventions nationales 2 Convention Nationale : définition Il s agit de textes négociés entre : les syndicats représentatifs des

Plus en détail

1 Le contexte. Vers quels nouveaux rôles des pharmaciens en France : les leçons des pays étrangers. Sommaire

1 Le contexte. Vers quels nouveaux rôles des pharmaciens en France : les leçons des pays étrangers. Sommaire Vers quels nouveaux rôles des pharmaciens en France : les leçons des pays étrangers. Dr Luc BESANÇON Sommaire 1. Le contexte 2. Les nouveaux champs d activités des pharmaciens 3. Vers de nouveaux métiers

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT - mars 2012 COMITE D EDUCATION SANITAIRE ET SOCIALE DE LA PHARMACIE FRANCAISE. Cespharm

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT - mars 2012 COMITE D EDUCATION SANITAIRE ET SOCIALE DE LA PHARMACIE FRANCAISE. Cespharm REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT - mars 2012 COMITE D EDUCATION SANITAIRE ET SOCIALE DE LA PHARMACIE FRANCAISE Cespharm Comité d éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française - CESPHARM - Règlement

Plus en détail

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale Date : 21/10/1999 Origine : DDRI ENSM Réf. : DDRI n 63/1999 ENSM n 38/1999 n / n / Mesdames et Messieurs les Directeurs - des Caisses

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

TIERS PAYANT ETENDU SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 77 -

TIERS PAYANT ETENDU SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 77 - TIERS PAYANT ETENDU SP SANTE NOTE TECHNIQUE N 77 DESTINATAIRES : Les correspondants Documentation déclarés BOULOGNE, le octobre 04 Madame, Monsieur, Nous vous adressons la note technique N 77. Elle a pour

Plus en détail

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Champ référentiel 1.2 Chapitre 1, domaine 2 : Juridique Le Dossier Pharmaceutique aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Les objectifs du DP Acteur

Plus en détail

Fiche n 1 Modalités de l exercice conventionnel

Fiche n 1 Modalités de l exercice conventionnel Fiche n 1 Modalités de l exercice conventionnel Champ d application de la convention : Par analogie aux autres modèles de convention nationale, la convention s applique : d une part, aux CPAM et CGSS,

Plus en détail

Projet de règlement grand-ducal déterminant les modalités de calcul de la base de remboursement des médicaments substituables

Projet de règlement grand-ducal déterminant les modalités de calcul de la base de remboursement des médicaments substituables Projet de règlement grand-ducal déterminant les modalités de calcul de la base de remboursement des médicaments substituables Vu l article 22bis du Code de la sécurité sociale ; Vu les avis de la Chambre

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE 2014. Assemblée Nationale

PROJET DE LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE 2014. Assemblée Nationale PROJET DE LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE 2014 Assemblée Nationale Propositions d amendements présentées par la Confédération des Syndicats Médicaux Français Octobre 2014 1 Amendement n 1 Article

Plus en détail

Le Premier ministre. Sur le rapport du ministre des solidarités, de la santé et de la famille,

Le Premier ministre. Sur le rapport du ministre des solidarités, de la santé et de la famille, MINISTERE DES SOLIDARITES, DE LA SANTE ET DE LA FAMILLE DECRET relatif au contrat de bon usage des médicaments et produits et prestations mentionné à l article L.162-22-7 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu.

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu. RAPPORT AU CSFPT SUR L APPLICATION DE L ARTICLE 76-1 DE LA LOI N 86-54 DU 26 JANVIER 1984 PORTANT DISPOSITIONS STATUTAIRES RELATIVES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Bilan de l expérimentation de la

Plus en détail

Plan d urgence Officine

Plan d urgence Officine Plan d urgence Officine Maintien de l accès au médicament sur l ensemble du territoire Les officines ont été sévèrement impactées par les baisses de prix sur le médicament. L analyse des comptes des officines

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3342 Convention collective IDCC : 2622. CRÉDIT MARITIME MUTUEL ACCORD DU 8 OCTOBRE

Plus en détail

Bulletin URIOPSS n 12 Veille juridique et actualités régionales aide à domicile

Bulletin URIOPSS n 12 Veille juridique et actualités régionales aide à domicile Bulletin URIOPSS n 12 Veille juridique et actualités régionales aide à domicile Août 2008 (Rédigé le 29 août 2008) Bonjour à toutes et à tous. La loi 2002-2 a prévu que tous les établissements sociaux

Plus en détail

PROJET D'AVENANT N 2

PROJET D'AVENANT N 2 PROJET D'AVENANT N 2 à la CONVENTION-CADRE relative à la dispense de l'avance des frais pharmaceutiques entre LES SYNDICATS DE PHARMACIENS DE POLYNESIE FRANCAISE et LA CAISSE DE PREVOYANCE SOCIALE DE LA

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

Règlement arbitral applicable aux structures de santé pluri-professionnelles de proximité

Règlement arbitral applicable aux structures de santé pluri-professionnelles de proximité Règlement arbitral applicable aux structures de santé pluri-professionnelles de proximité 1 PARTIE 1 PRESENTATION DU REGLEMENT ARBITRAL 2 1 - LE CONTEXTE 3 Contexte : l aboutissement d une expérimentation

Plus en détail

CHAMBRE DE DISCIPLINE Audience du 21 avril 2008. Décision rendue publique par affichage le 7 mai 2008. Décision n 209-D

CHAMBRE DE DISCIPLINE Audience du 21 avril 2008. Décision rendue publique par affichage le 7 mai 2008. Décision n 209-D CONSEIL DE L'ORDRE DES PHARMACIENS DE LA REGION BOURGOGNE 1 Rue Musette 21000 DIJON CHAMBRE DE DISCIPLINE Audience du 21 avril 2008. Décision rendue publique par affichage le 7 mai 2008 Décision n 209-D

Plus en détail

Coopération Médecin Pharmacien Une nouvelle gouvernance clinique de proximité

Coopération Médecin Pharmacien Une nouvelle gouvernance clinique de proximité Coopération Médecin Pharmacien Une nouvelle gouvernance clinique de proximité EA SIS 4128 V. Siranyan Docteur en pharmacie 1 M. Chanelière Docteur en médecine La relation Médecin- Pharmacien Au quotidien

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3249 Convention collective nationale IDCC : 1516. ORGANISMES DE FORMATION ACCORD

Plus en détail

Le point sur le Dossier Pharmaceutique. AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP

Le point sur le Dossier Pharmaceutique. AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP Le point sur le Dossier Pharmaceutique AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP Le DP d aujourd hui Le «Nouveau» DP AUTORITÉS SANITAIRES SERVICES DP DU CNOP Accès Logiciel LE DOSSIER

Plus en détail

Assurance maladie. Direction régionale du Service médical PACA-C - novembre 2015 - Document Public -

Assurance maladie. Direction régionale du Service médical PACA-C - novembre 2015 - Document Public - Assurance maladie 1 I. Environnement national et régional II. Assurance Maladie III. Service médical IV. Pharmaciens conseils V. Maîtrise médicalisée VI. Convention VII. Données chiffrées sur le médicament

Plus en détail

Accord collectif relatif au Compte Epargne Temps

Accord collectif relatif au Compte Epargne Temps Accord collectif relatif au Compte Epargne Temps Entre les soussignés La Caisse d'epargne LOIRE CENTRE dont le siège social est situé à ORLEANS, 7 rue d'escures, représentée par adame Dominique LANGUILLAT,

Plus en détail

Rappels : Les structures d HAD sont soumises aux mêmes règles et obligations que les établissements de santé «classiques» en matière de qualité et de sécurité des soins, notamment dans le domaine pharmaceutique.

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 14-A-15 du 9 octobre 2014 relatif à un projet de décret concernant l obligation de certification des logiciels d aide à la prescription médicale et des logiciels d aide à la

Plus en détail

Petit déjeuner nouveautés sociales 15/04/2015 NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL PERIODES D ESSAI CONVENTIONNELLES

Petit déjeuner nouveautés sociales 15/04/2015 NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL PERIODES D ESSAI CONVENTIONNELLES Petit déjeuner nouveautés sociales 15/04/2015 TEMPS PARTIEL NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL PERIODES D ESSAI CONVENTIONNELLES 1 Temps partiel Durée minimale La loi relative à la sécurisation de l emploi du

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

EPP : quelle mise en œuvre pour les professionnels de santé autres que médecins? Ensemble, améliorons la qualité en santé 1

EPP : quelle mise en œuvre pour les professionnels de santé autres que médecins? Ensemble, améliorons la qualité en santé 1 EPP : quelle mise en œuvre pour les professionnels de santé autres que médecins? Ensemble, améliorons la qualité en santé 1 EPP : Quelle mise en œuvre pour les pharmaciens? 2 Sylvère QUILLEROU Membre du

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés 1 Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés La réforme de la formation professionnelle a été publiée au Journal officiel mars 2014. Nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

Renouvellement du régime de médicaments

Renouvellement du régime de médicaments Renouvellement du régime de médicaments Des médicaments à un prix plus équitable pour toute la population ontarienne Le 7 juin 2010 Raison d être L Ontario réforme le régime de médicaments d ordonnance

Plus en détail

LE GCS ERIGE EN ETABLISSEMENT DE SANTE

LE GCS ERIGE EN ETABLISSEMENT DE SANTE Fiche technique 2 LE GCS ERIGE EN ETABLISSEMENT DE SANTE Références : Articles L. 6133-7 et suivants du code de la santé publique (CSP) ; Articles R. 6133-12 et suivants du CSP. Une innovation majeure

Plus en détail

3. La formation professionnelle continue à l initiative de l employeur

3. La formation professionnelle continue à l initiative de l employeur 3. La formation professionnelle continue à l initiative de l employeur L employeur a l obligation d assurer l adaptation des salariés à leur poste de travail. Il doit veiller au maintien de leur capacité

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession de diététicien de libre pratique

CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession de diététicien de libre pratique REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de la Santé Publique La Sous Direction de la Réglementation et du Contrôle des Professions de Santé Tél : 71 561 032 CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession

Plus en détail

Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France

Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France Note de synthèse relative à la formation pharmaceutique continue en Présenta Plus de 150 000 personnes travaillent dans les 23 006 pharmacies d'officine

Plus en détail

Académie nationale de Pharmacie

Académie nationale de Pharmacie Académie nationale de Pharmacie «Rôle du Pharmacien Correspondant» RAPPORT de l Académie nationale de Pharmacie Décembre 2009 SOMMAIRE RECOMMANDATIONS...2 INTRODUCTION...3 RAPPORT «Rôle du Pharmacien Correspondant»...4

Plus en détail

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Modèle Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Vu les articles R. 5126-9, R. 5126-10, R. 5126-20, L.5126-2 du CSP, Vu l arrêté du 31 mars 1999 relatif

Plus en détail

CONVENTION DE DÉLÉGATION DE PAIEMENT «Etablissements hospitaliers 1»

CONVENTION DE DÉLÉGATION DE PAIEMENT «Etablissements hospitaliers 1» CONVENTION DE DÉLÉGATION DE PAIEMENT «Etablissements hospitaliers 1» ENTRE : (nom de l établissement ou du groupement d établissements) Sis au Représenté par.. en qualité de. et dûment mandaté à cet effet,

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

CONTRAT DE BON USAGE DES MÉDICAMENTS ET DES PRODUITS ET PRESTATIONS PERIODE

CONTRAT DE BON USAGE DES MÉDICAMENTS ET DES PRODUITS ET PRESTATIONS PERIODE E CONTRAT DE BON USAGE DES MÉDICAMENTS ET DES PRODUITS ET PRESTATIONS PERIODE 2014 2018 «ETABLISSEMENT» «ADRESSE» «CP» «VILLE» N FINESS :«NFINESS» Entre : D une part : Le Directeur Général de l Agence

Plus en détail

«Le pharmacien d officine face à son avenir» Jeudi 21 mars 2013 9h00-12h30 Amphithéâtre Guignard Faculté de Pharmacie - Université Paris Descartes

«Le pharmacien d officine face à son avenir» Jeudi 21 mars 2013 9h00-12h30 Amphithéâtre Guignard Faculté de Pharmacie - Université Paris Descartes Nouveau cycle de conférences du Collège des Économistes de la Santé Les Matinées Thématiques du CES 1 ère Matinée Thématique «Le pharmacien d officine face à son avenir» Jeudi 21 mars 2013 9h00-12h30 Amphithéâtre

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS. Point presse

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS. Point presse MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Point presse Suppression de la vignette pharmaceutique au 1 er juillet 2014 Mardi 20 mai DOSSIER DE PRESSE -----------------------------------------------

Plus en détail

Éducation thérapeutique du patient Rôle du pharmacien

Éducation thérapeutique du patient Rôle du pharmacien Éducation thérapeutique du patient Rôle du pharmacien Fabienne BLANCHET La Baule - 12 octobre 2010 1 L éducation thérapeutique du patient «Selon l OMS, l éducation thérapeutique du patient vise à aider

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF A LA REDUCTION ET A L AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF A LA REDUCTION ET A L AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL ACCORD D ENTREPRISE RELATIF A LA REDUCTION ET A L AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL Entre L Association Saint Martin 9 Avenue Paul Martin B.P. 153 04005 DIGNE LES BAINS Cedex Représentée par Madame Annie

Plus en détail

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS Annexe 2 Entre : Le Département de la Vienne, dont le siège social est situé : place Aristide Briand, BP 319, 86008 Poitiers cedex, représenté par le Président du Conseil

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3271 Convention collective nationale IDCC : 1631. HÔTELLERIE DE PLEIN AIR (5 e édition. Novembre 2004) ACCORD

Plus en détail

Bienvenue chez votre pharmacien

Bienvenue chez votre pharmacien Bienvenue chez votre pharmacien En première ligne Le pharmacien Prestataire de soins à part entière, le pharmacien occupe aujourd hui une place centrale au cœur de notre système de santé. Disponible sans

Plus en détail

ACCORD DU 8 SEPTEMBRE 2009

ACCORD DU 8 SEPTEMBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DES AGENCES DE RECHERCHES

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins Bureau du premier recours (R2) Audrey Chaffard

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs de biens, sociétés immobilières,

Plus en détail

Document d introduction au PMP

Document d introduction au PMP PORTAIL MAJEURS PROTEGES (PMP) Document d introduction au PMP dédié aux de logiciels de gestion de mesures de majeurs protégés Attention : Remarque importante : Le Portail Majeurs Protégés est actuellement

Plus en détail

AVENANT N 9 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ASSAINISSEMENT ET DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE DU 21 MAI 2002

AVENANT N 9 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ASSAINISSEMENT ET DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE DU 21 MAI 2002 AVENANT N 9 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ASSAINISSEMENT ET DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE DU 21 MAI 2002 AVENANT RELATIF A L ORGANISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS L ENTREPRISE PREAMBULE Le

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L HOPITAL A DOMICILE 35 ET LE SYNDICAT DES PHARMACIENS D OFFICINE D ILLE ET VILAINE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L HOPITAL A DOMICILE 35 ET LE SYNDICAT DES PHARMACIENS D OFFICINE D ILLE ET VILAINE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L HOPITAL A DOMICILE 35 ET LE SYNDICAT DES PHARMACIENS D OFFICINE D ILLE ET VILAINE Entre d une part : L ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE «Hôpital A Domicile 35»

Plus en détail

LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI Août 2013

LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI Août 2013 Nous nous proposons de vous présenter les principales évolutions apportées par la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013, parue au Journal Officiel le 16 juin 2013 sous la forme de flashs spéciaux.

Plus en détail

MODIFICATION DU CODE DES MARCH S PUBLICS

MODIFICATION DU CODE DES MARCH S PUBLICS N 7 - MARCHES n 1 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 janvier 2009 ISSN 1769-4000 MODIFICATION DU CODE DES MARCH S PUBLICS L essentiel Trois décrets sont venus modifier le code des marchés

Plus en détail

ACCORD DU 7 DÉCEMBRE 2012

ACCORD DU 7 DÉCEMBRE 2012 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3138 Convention collective nationale IDCC : 184. IMPRIMERIES DE LABEUR ET INDUSTRIES

Plus en détail

Le but : développer la performance de l entreprise officinale en adéquation constante avec les obligations qualité inhérentes à la profession

Le but : développer la performance de l entreprise officinale en adéquation constante avec les obligations qualité inhérentes à la profession La qualité n'est pas une notion nouvelle dans le monde de la santé. Depuis un certain temps, des actions ont été engagées pour améliorer la qualité des prestations proposées dans ce domaine. Dans l'environnement

Plus en détail

Chapitre 8 Opinion pharmaceutique : expérience de mise en place au sein d une équipe officinale

Chapitre 8 Opinion pharmaceutique : expérience de mise en place au sein d une équipe officinale Chapitre 8 Opinion pharmaceutique : expérience de mise en place au sein d une équipe officinale 1- Pourquoi? Qu est-ce que l opinion pharmaceutique? «L Opinion Pharmaceutique est un avis motivé (*) Dressé

Plus en détail

LA FEDERATION DES SYNDICATS PHARMACEUTIQUES DE FRANCE 13 rue Ballu 75009 PARIS

LA FEDERATION DES SYNDICATS PHARMACEUTIQUES DE FRANCE 13 rue Ballu 75009 PARIS AVENANT DU 30 NOVEMBRE 2004 A L ACCORD COLLECTIF ETENDU DU 16 DÉCEMBRE 1991 PORTANT ADHÉSION AU FONDS D ASSURANCE FORMATION DES PROFESSIONS LIBERALES (FAF-PL) Entre les soussignées : LA FEDERATION DES

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES ACCORD DU 16 MARS 2007 RELATIF

Plus en détail

Le SMIC au 1 er janvier 2016

Le SMIC au 1 er janvier 2016 Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 26.15 du 24/12/15 Le SMIC au 1 er janvier 2016 Publication du décret portant relèvement du SMIC et du minimum garanti I Le relèvement du SMIC

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT L agrément de maître de stage repose à la fois sur des critères liés à l officine d une part et à son titulaire d autre

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3015 Convention collective nationale IDCC : 1561. CORDONNERIE MULTISERVICE ACCORD

Plus en détail

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Présenté par Hans-Martin Späth Département pharmaceutique de Santé Publique, ISPB, Université Lyon 1 Plan L Autorisation de Mise sur

Plus en détail

La FEHAP solde notre convention collective!

La FEHAP solde notre convention collective! SANTÉ SOCIAL La FEHAP solde notre convention collective! Les négociations portant sur la révision de la convention collective, terminées ce 27 juin dernier, se sont traduites par un an de dialogue de sourds,

Plus en détail

Les outils de la coopération - Sous-traitances, GCS, GCSMS Journée d hiver du Synprefh 18 janvier 2011

Les outils de la coopération - Sous-traitances, GCS, GCSMS Journée d hiver du Synprefh 18 janvier 2011 Les outils de la coopération - Sous-traitances, Cécilia Mateus Paule Kujas Bureau Qualité et Sécurité des Soins PF2 DGOS - SDPF GCS, GCSMS Journée d hiver du Synprefh 18 janvier 2011 Les différents cadres

Plus en détail

GRANDE CONFERENCE DE SANTE

GRANDE CONFERENCE DE SANTE Le 17 septembre 2015 GRANDE CONFERENCE DE SANTE GROUPE DE TRAVAIL FORMATION CONTRIBUTION DE LA FSPF SUR LA FORMATION DES PHARMACIENS ET DES PREPARATEURS EN PHARMACIE Philippe GAERTNER Président Philippe

Plus en détail

Schéma Régional d Organisation des Soins VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE

Schéma Régional d Organisation des Soins VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE SOMMAIRE 1.DIAGNOSTIC REGIONAL DE LA DELIVRANCE DU MEDICAMENT EN AMBULATOIRE... 3 1.1.Les modes d ouverture d une pharmacie... 3 1.2.Le

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 64 - - - -

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 64 - - - - CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX Le 1 er juillet 2014, entre : Avenant n 64 - - - - - La CONFEDERATION DES SYNDICATS MEDICAUX FRANCAIS (C.S.M.F.) - La FEDERATION DES MEDECINS DE

Plus en détail

Cahier des charges de la permanence des soins ambulatoires de la région Franche-Comté

Cahier des charges de la permanence des soins ambulatoires de la région Franche-Comté Cahier des charges de la permanence des soins ambulatoires de la région Franche-Comté 1 DEFINITION DE LA PERMANENCE DES SOINS La mission de permanence des soins (PDS) ambulatoire est une mission de service

Plus en détail

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Rôle de l OMEDIT Bertrice LOULIERE OMEDIT Aquitaine 1 1. Présentation et missions de l OMEDIT 2 L Observatoire

Plus en détail

ACCORD NATIONAL destiné à organiser les rapports entre les Centres de santé et les caisses d Assurance Maladie

ACCORD NATIONAL destiné à organiser les rapports entre les Centres de santé et les caisses d Assurance Maladie ACCORD NATIONAL destiné à organiser les rapports entre les Centres de santé et les caisses d Assurance Maladie Entre, d une part, L Union nationale des caisses d assurance maladie, représentée par Nicolas

Plus en détail

Texte conventionnel. La Commission paritaire nationale (CPN), créée et organisée par les articles 59 et 60 de la convention :

Texte conventionnel. La Commission paritaire nationale (CPN), créée et organisée par les articles 59 et 60 de la convention : Texte conventionnel ANNEXE II-3 de la convention nationale organisant les rapports entre les pharmaciens titulaires d officine et l assurance maladie : de la formation continue conventionnelle A N N E

Plus en détail

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien.

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. Tout savoir sur le médicament générique Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. * P le m thé, votre partenaire générique Laboratoire de médicaments génériques, Zydus

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

mode d emploi Le temps de travail

mode d emploi Le temps de travail mode d emploi Le temps de travail Dans son volet consacré au temps de travail, LA LOI DU 20 AOUT 2008 poursuit 4 objectifs principaux : p élargir l espace de la négociation collective, plus particulièrement

Plus en détail

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires 3 Conciliation prud homale Conciliation devant le bureau de conciliation Pour les contestations relatives au licenciement (et non sur la rupture

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3225 Convention collective nationale IDCC : 1266. PERSONNEL DES ENTREPRISES DE

Plus en détail

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte Prérequis Objectifs Choix de l automate Bilan Contexte

Plus en détail