Analyse locale des transferts thermiques autour d une bulle unique de vapeur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse locale des transferts thermiques autour d une bulle unique de vapeur"

Transcription

1 Analyse locale des transferts thermiques autour d une bulle unique de vapeur Antoine DIANA 1, 2*, David BRUTIN 1, Ted STEINBERG 2 1 Aix Marseille Université IUSTI, UMR 7343 CNRS 5 Rue Enrico Fermi Technopole de Château Gombert Marseille cedex 13 France. 2 Phenomena in Reduced Gravity Laboratory, Faculty of Built Environment and Engineering, Queensland University of Technology, Brisbane, Queensland, Australia. * (auteur correspondant: Résumé Cette étude expérimentale de l ébullition convective est focalisée sur la croissance et le détachement de bulles uniques de vapeur ainsi que sur la variation du champ de température à l interface entre la bulle et la surface chauffante. L originalité de ce travail réside dans l utilisation simultanée de deux cameras visible et infrarouge qui nous permettent de déterminer et d analyser la dynamique de croissance et les caractéristiques thermiques de la bulle de vapeur en croissance. Nomenclature Lettres romaines L v Chaleur latente de vaporisation, kj.kg -1 Q Flux thermique, W.cm -2 P Puissance de chauffe, W T Température, C Q v Débit volumique de fluide, ml.min -1 t Temps, s Lc Longueur capillaire, m d Diamètre de mouillage, m h Hauteur, m V Volume, mm 3 C p Chaleur massique, J.kg -1.K -1 L v Chaleur latent de vaporization, kj.kg -1 Lettres grecques ρ Masse volumique, kg.m -3 µ Viscosité, mpa.s -1 Tension de surface, mn.m -1 Conductivité thermique, W.m -1.K -1 Indices et exposants sat Saturation p Paroi 1. Introduction La compréhension du phénomène de changement de phase due à l ébullition convective reste un important sujet de recherche du fait de son très large champ d applications. La modélisation et la compréhension des échanges de chaleurs lors de l ébullition nucléé est essentielle pour les applications industrielles. Bien que beaucoup d études aient été menée dans ce domaine, proposant différentes corrélations, le problème est loin d être résolu puisqu elles ne produisent pas de résultats satisfaisants pour une large gamme de paramètres gouvernant le phénomène d ébullition nucléée. Un des problèmes restant à résoudre concerne la phase de croissance et de détachement des bulles de vapeur. La majorité des études sont focalisées sur la croissance de bulles en milieu statique [1-2], plutôt que sur la croissance de bulles en ébullition convective. On notera toutefois que quelques travaux traitant du cycle de croissance-détachement lors de l ébullition convective sont disponibles comme Serret et al. [3] qui ont étudié l influence de la gravité sur diamètre de détachement des bulles et sur la température du substrat chauffant dans du HFE 7100 ou de Duhar et al. [4] qui ont analysé le taux de croissance de bulles de vapeur dans un écoulement de N-pentane dans un canal.

2 L objectif de cette étude est de déterminer et d analyser la croissance, le détachement et les transferts de chaleur associés, à l échelle d une bulle unique de vapeur dans un écoulement légèrement sous refroidi. Le travail présenté ici porte sur l étude expérimentale de la nucléation et la croissance 2D d une bulle dans une cellule de Hele-Shaw. Ce type de cellule expérimentale a déjà été utilisé lors de différentes études expérimentales telles que l étude de la variation d angle de contact lors de la croissance de bulles [5] ou l étude de l effet Marangoni [1]. L utilité de cette configuration réside également dans sa géométrie puisqu elle permet d éviter les aberrations optiques dues un des gradients de températures élevés tout en permettant une transmission dans l infrarouge due à la faible épaisseur de fluide semitransparent. En effet, Barthès [6] et Kennings [7] ont montré qu il existe des phénomènes qui induisent une mauvaise localisation des interfaces lors de l ébullition, faussant ainsi les résultats obtenus. De plus, la géométrie de cette cellule expérimentale réduit les problèmes dus aux effets tridimensionnels (la bulle est créée et maintenue dans le même plan lors de tout le cycle de nucléation-croissance-détachement). L utilisation d une camera infrarouge d un coté et d une camera visible de l autre coté de la cellule nous a permis de remonter et de relier les caractéristiques géométriques de la bulle aux variations de températures dans et autour de la bulle de vapeur. 2. Dispositif expérimental Figure 1 : Schéma de principe de la boucle fluide dans l enceinte de confinement. L étude de la croissance d une bulle de vapeur est effectuée dans une boucle fluide située dans une enceinte de confinement qui fonctionne comme suit : le fluide, stockée dans deux seringues de 10 ml chacune, est injecté à l aide d un pousse-seringue double-sens. Dans un premier temps, le fluide est préchauffé par deux éléments Peltier à une température proche de la température de saturation (environ 2 C sous la saturation), puis le fluide arrive dans la cellule d essai où quelques watts seront suffisants pour amorcer l ébullition. Le liquide et les bulles de vapeur quittent ensuite la cellule d essais vers les condenseurs où le gaz redeviendra

3 liquide. Un vase d expansion assure une pression constante au sein de la boucle fluide et un piège à liquide a été rajouté en cas de rupture de la membrane. Une description détaillée de la boucle fluide est donnée en Figure 1. Figure 2 : Vue 3D de la cellule expérimentale La cellule d essais utilisée lors de ces expériences est basée sur le modèle d une cellule de Hele-Shaw (Figure 2). Les cellules sont fabriquées en polycarbonate avec une face latérale en saphir, transparente aux rayonnements infrarouges(ir) et visibles. La face latérale en saphir a été traitée d un coté afin d obtenir une transmission de 85%. L épaisseur de confinement étudiée ici, entre les deux faces latérales, est de 1mm. Le chauffage est assuré par un film d Inconel de 100 µm d épaisseur alimenté électriquement. Un site de nucléation artificiel conique de 50µm de diamètre a été créé sur la lamelle d Inconel afin de produire des bulles uniques. L instrumentation est basée principalement sur l acquisition des températures. Dans cette étude, les expériences sont menées sur le fluide HFE 7000, du fait qu il est transparent dans le visible et l infrarouge, inodore, ininflammable, non explosif, qu il présente une faible température d ébullition (34 C à pression atmosphérique) ainsi qu une faible enthalpie de changement de phase. Les principales propriétés physiques du fluide sont regroupées dans la table 1. T sat L v ρ µ C p C kj.kg -1 kg.m -3 W.m -1.K -1 mpa.s -1 J.kg -1.K -1 mn.m -1 HFE Table 1 : Propriétés physiques du HFE 7000 (1bar, 25 C ) La procédure expérimentale est la suivante : pour un débit massique de fluide fixé à l entrée de la cellule (l écoulement est réalisé à de très faibles vitesses) et pour une puissance de chauffe fixée, la température ainsi que les caractéristiques géométriques de la bulle de vapeur sont enregistrées à l aide d une camera infrarouge (SC6000, 30 img/s, 640 par 512 pixels de 10 µm) et d une caméra visible semi-rapide (Canon EOS 7D, 50 img/s, 5435 par 3320 pixels de 4µm).

4 Figure 3 : Visualisation visible (gauche) et infrarouge (droite) de la croissance d une bulle de vapeur ( Q p =2W.cm -2 ; Q v =2ml/min) 3. Résultats expérimentaux La figure 3 illustre l évolution des dimensions et de la température dans et autour de la bulle de vapeur lors de sa croissance. A partir des données fournies par les caméras infrarouge et visible, il nous est alors possible de remonter aux caractéristiques géométriques et thermiques d une bulle de vapeur lors de sa croissance et de son détachement Fréquence de détachement des bulles La première caractéristique étudiée ici est la fréquence de détachement des bulles de vapeur lors de l ébullition en fonction de la puissance de chauffe ainsi que du débit de fluide. L analyse de la vidéo infrarouge nous permet de déterminer les variations de températures au niveau du site de nucléation lors de la formation, de la croissance et du détachement des bulles de vapeurs. La figure 4 met en évidence ces fluctuations de températures avec des pics qui correspondent au cycle de nucléation-croissance-détachement de la bulle. Figure 4 : Evolution de la température du site de nucléation (Q p = 2W.cm -2, Q v = 2ml/min)

5 Le cas présenté ici a été réalisé pour un débit de fluide Q v =2ml/min et un flux thermique Q p =2W.cm -2 mais cette évolution est similaire pour les différents paramètres. La température moyenne au niveau du site de nucléation est d environ 34,5 C et la variation moyenne de température lorsque la bulle croit est d environ 1 C. L augmentation soudaine de la température correspond à l absence de bulle sur la surface, suit ensuite une forte diminution de la température qui correspond à la phase de croissance de la bulle (et à une augmentation du coefficient d échange) puisque cela nécessite un grand apport d énergie qui provient principalement de la surface de chauffe. L analyse de ce graphe nous permet alors de déterminer la fréquence de détachement (ou de nucléation) des bulles. Sur la figure 5, les fréquences de détachement sont comparées pour différentes valeurs de débit et de puissance de chauffe. Figure 5 : Variation de la fréquence de détachement des bulles en fonction du débit de liquide et de la puissance de chauffe. Nous retrouvons ici les résultats escomptés, c'est-à-dire que lorsque le flux thermique augmente, on observe une augmentation de la fréquence de détachement (ou de formation) due à une activation plus rapide du site de nucléation. De même on observe une augmentation de la fréquence de détachement des bulles de vapeurs à mesure que le débit de liquide augmente. Autrement dit, une augmentation du taux de cisaillement favorise logiquement le détachement des bulles de vapeur. On note cependant un ralentissement de l augmentation de la fréquence de détachement à haut débit qui peut s expliquer par l apport plus important en fluide frais qui refroidit le système Géométrie de la bulle Il est à présent intéressant de suivre le comportement de l angle de contact entre la bulle et la surface chauffante au cours de sa croissance, et parallèlement les variations des caractéristiques morphologiques de la bulle (diamètre, hauteur, volume). L angle de contact est déterminé en mesurant l angle de la tangente au profil de la goutte au point de contact avec la surface chauffante. Les différentes valeurs d angles de contact sont données sur la figure 6 pour différent débits Q v et flux de chaleur Q p.

6 Figure 6 : Evolution de l angle de contact lors de la croissance de la bulle Nous observons ici une variation de l angle de contact en deux phases. Juste après la nucléation de la bulle et au début de la croissance, l angle de contact augmente très rapidement (t<0,8s) jusqu à atteindre un palier (t>0,8s) autour de 90 où l angle va se stabiliser. On note que lors de ces expériences, quelques soit la valeur du flux de chaleur ou du débit de liquide, le détachement de la bulle se produit avec un angle de contact proche de 93. La détermination de cet angle critique fait parti des recherches en cours. Parallèlement aux mesures d angle de contact, nous nous sommes intéressés à la variation du volume de la bulle au cours de sa croissance. Les données obtenues avec à la caméra visible, nous ont permis de déterminer avec précisions le diamètre de mouillage ainsi que la hauteur de la bulle. Le diamètre maximal des bulles étant inférieur à la longueur capillaire L c ainsi qu à l épaisseur de confinement, nous pouvons considérer la bulle comme axisymétrique et déterminer son volume. Figure 7 : Evolution du volume de la bulle jusqu à son détachement

7 En présentant les résultats sur une échelle logarithmique nous obtenons la figure 7 où est représentée l évolution du volume de la goutte pour différents débits et flux de chaleur. De même que sur la figure 6, nous observons une augmentation rapide du volume de la bulle lors d une première phase (t<0,8s) puis un ralentissement de la croissance de la bulle (t>0,8s) avant son détachement. Les dynamiques de croissance sont similaires quelque soit la puissance de chauffage ou le débit. La prédiction de ces observations fait l objet d une étude théorique en cours basée sur le travail de Barber et al. [8] qui ont proposé un modèle de croissance de bulle en micro-canal. 4. Conclusions Nous avons présenté ici les premiers résultats de l étude expérimentale de la croissance d une bulle unique de vapeur dans une cellule de Hele-Shaw, qui nous a permis une visualisation dans le domaine du visible et de l infrarouge. Les caractéristiques géométriques et thermiques de la bulle ont été étudiées, et dépendent de la puissance de chauffe ainsi que du débit massique du fluide. L étude infrarouge de la température du site de nucléation unique a permis la détermination de la fréquence de détachement des bulles qui varie avec la puissance de chauffe et le débit volumique. Quant aux caractéristiques géométriques de la bulle, un lien entre la variation d angle de contact, de volume et le détachement de la bulle de la surface chauffante a été mis en évidence. Une étude théorique est en cours et a pour but de prévoir ces variations. Références [1] P. Arlabosse, Etude des transferts de chaleur et de masse par effet Marangoni: application à la compréhension du mécanisme de l ébullition en apesanteur. Ph.D. thesis, Université de Provence, [2] J. Straub, Microscale boiling heat transfer under 0 g and 1 g conditions. Int. J. Therm. Sci. 39(4), , [3] D. Serret, D. Brutin, O. Rahli, L. Tadrist, Convective Boiling Between 2D Plates: Microgravity Influence on Bubble Growth and Detachment, Microgravity Science and Technology DOI /s , [4] G. Duhar, G. Riboux, C. Colin: Vapour bubble growth and detachment at the wall of shear flow Heat Mass Transfer (2009) 45: [5] D. Serret, S. Guignard, L. Tadrist, Nucleate boiling on a single site: contact angle analysis for a quasi-2d growing vapour bubble, Microgravity Science and Technology 21: , [6] M. Barthes, Ebullition sur site isole: etude experimentale de la croissance d une bulle et des transferts associes, PhD thesis, Universite de Provence, [7] D. Kenning, Y. Yan, D. Wen, 2004, Saturated flow boiling in a narrow channel: time-averaged heat transfer coefficients and correlations, Appl. Thermal Eng, 24: , [8] J. Barber, D. Brutin, K. Sefiane, J.L. Gardarein, L. Tadrist, Unsteady-state fluctuations analysis during bubble growth in a rectangular microchannel, International Journal of Heat and Mass Transfer, 54: , 2011.

Instabilité thermo-hydraulique d un écoulement liquide-vapeur dans un mini-canal vertical.

Instabilité thermo-hydraulique d un écoulement liquide-vapeur dans un mini-canal vertical. Congrès français de Thermique, SFT 2001, Nantes, 29-31 mai 2001 Instabilité thermo-hydraulique d un écoulement liquide-vapeur dans un mini-canal vertical. David BRUTIN, Frédéric TOPIN, Lounès TADRIST Laboratoire

Plus en détail

Stabilité de l ébullition convective en minicanal : influence de l orientation de l écoulement diphasique par rapport à la gravité

Stabilité de l ébullition convective en minicanal : influence de l orientation de l écoulement diphasique par rapport à la gravité Stabilité de l ébullition convective en minicanal : influence de l orientation de l écoulement diphasique par rapport à la gravité David Brutin & Lounès Tadrist Ecole Polytechnique Universitaire de Marseille

Plus en détail

Etude expérimentale de l ébullition nucléée sur plaque plane en microgravité.

Etude expérimentale de l ébullition nucléée sur plaque plane en microgravité. Etude expérimentale de l ébullition nucléée sur plaque plane en microgravité. Olivier KANNENGIESER, Wladimir BERGEZ, Catherine COLIN I Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse Université de Toulouse

Plus en détail

Désurchauffe vapeur et condensation dans les échangeurs à plaques : mécanismes d'intensification des transferts

Désurchauffe vapeur et condensation dans les échangeurs à plaques : mécanismes d'intensification des transferts Journée SFT «Intensification avec chgt de phase», 11 mars 2016, Paris Désurchauffe vapeur et condensation dans les échangeurs à plaques : mécanismes d'intensification des transferts Kifah SARRAF, Stéphane

Plus en détail

Mesure du débit de liquide instationnaire en ébullition naturelle confinée

Mesure du débit de liquide instationnaire en ébullition naturelle confinée Mesure du débit de liquide instationnaire en ébullition naturelle confinée Mourad Ait Ameur, Benoît Stutz, Monique Lallemand To cite this version: Mourad Ait Ameur, Benoît Stutz, Monique Lallemand Mesure

Plus en détail

Modélisation de la perte de pression d un écoulement liquide-vapeur en minicanal vertical.

Modélisation de la perte de pression d un écoulement liquide-vapeur en minicanal vertical. Modélisation de la perte de pression d un écoulement liquide-vapeur en minicanal vertical. David BRUTIN, Lounès TADRIST Ecole Polytechnique Universitaire de Marseille : Laboratoire I.U.S.T.I. U.M.R. 6595

Plus en détail

Magali Barthès, Christelle Reynard, Robert Santini, Lounès Tadrist. Laboratoire IUSTI, CNRS UMR 6595 DME, 5 rue Enrico Fermi Marseille cedex 13

Magali Barthès, Christelle Reynard, Robert Santini, Lounès Tadrist. Laboratoire IUSTI, CNRS UMR 6595 DME, 5 rue Enrico Fermi Marseille cedex 13 Détermination des caractéristiques géométriques de la croissance d une bulle de vapeur et des transferts de chaleur associés : influence des incondensables sur le déclenchement d instabilités convectives.

Plus en détail

Transfert de chaleur dans un canal poreux parcouru par un écoulement gravitaire d huile : Mesure du coefficient d échange pariétal.

Transfert de chaleur dans un canal poreux parcouru par un écoulement gravitaire d huile : Mesure du coefficient d échange pariétal. Transfert de chaleur dans un canal poreux parcouru par un écoulement gravitaire d huile : Mesure du coefficient d échange pariétal. Jean-Michel HUGO 1*, Frédéric TOPIN 1, Laurent GUERBE 2, Thierry ETCHEBARNE

Plus en détail

Etude de la condensation convective dans un tube miniature vertical

Etude de la condensation convective dans un tube miniature vertical Etude de la condensation convective dans un tube miniature vertical Lan Phuong Le Nguyen 1,2, Pascal Lavieille 1,*, Marc Miscevic 1, Sébastien Dutour 1 1 Université Paul Sabatier - Laboratoire Plasma et

Plus en détail

Chapitre 11. Ébullition & Condensation

Chapitre 11. Ébullition & Condensation Chapitre 11 Ébullition & Condensation Soit 1 g d eau liquide: Si augmentation de 1 C q = 4.18 Joules Si augmentation de 50 C q = 209 Joules Si changement de phase: liquide à vapeur q = 2500 Joules * Le

Plus en détail

Convection thermique

Convection thermique Convection thermique I. Introduction Le transfert thermique s effectue spontanément dès qu il existe une différence de température entre deux points d un système ou de deux systèmes différents en absence

Plus en détail

Table des matières. Introduction. 1 La convection. 1.1 Convection naturelle et convection forcée

Table des matières. Introduction. 1 La convection. 1.1 Convection naturelle et convection forcée Principes physiques des échanges de chaleur par convection avec et sans changement de phase liquide-vapeur. Applications au refroidissement des convertisseurs de l électronique de puissance. RÉMI SIESKIND

Plus en détail

Fluides frigorigènes et mécanismes physiques en ébullition convective. Rémi Revellin

Fluides frigorigènes et mécanismes physiques en ébullition convective. Rémi Revellin Fluides frigorigènes et mécanismes physiques en ébullition convective Rémi Revellin 1 Journée SFT-SFGP, 16 mars 2017 1 Groupe de recherche Energétique des systèmes thermiques et frigorifiques 2 Journée

Plus en détail

Etude expérimentale des transferts de chaleur en ébullition nucléée : Influence de l'orientation de la paroi de nucléation.

Etude expérimentale des transferts de chaleur en ébullition nucléée : Influence de l'orientation de la paroi de nucléation. Etude expérimentale des transferts de chaleur en ébullition nucléée : Influence de l'orientation de la paroi de nucléation. Mohamed ZAMOUM 1, 2*, Lounès TADRIST 2, Ouamar RAHLI 2, Mohand KESSAL 1, Hervé

Plus en détail

ETUDE EXPERIMENTALE DU TRANSFERT DE CHALEUR LORS DE L EBULLITION EN VASE DU R141b

ETUDE EXPERIMENTALE DU TRANSFERT DE CHALEUR LORS DE L EBULLITION EN VASE DU R141b ETUDE EXPERIMENTALE DU TRANSFERT DE CHALEUR LORS DE L EBULLITION EN VASE DU R141b BAKI Touhami*, ARIS Abdelkader** *IGCMO USTO Oran, post-graduant école doctorale Energétique et Environnement ** ENSET

Plus en détail

MEC3200 TRANSMISSION DE CHALEUR ÉNONCÉ DE LABORATOIRE TRANSFERT DE CHALEUR CONVECTIF

MEC3200 TRANSMISSION DE CHALEUR ÉNONCÉ DE LABORATOIRE TRANSFERT DE CHALEUR CONVECTIF DÉPARTEMENT DE GÉNIE MÉCANIQUE SECTION AÉROTHERMIQUE ÉCOE POYTECHNIQUE DE MONTRÉA MEC3200 TRANSMISSION DE CHAEUR ÉNONCÉ DE ABORATOIRE TRANSFERT DE CHAEUR CONVECTIF OBJECTIF e présent laboratoire vise à

Plus en détail

Propriétés thermo-physiques et d'écoulement des mousses métalliques : mesures & difficultés.

Propriétés thermo-physiques et d'écoulement des mousses métalliques : mesures & difficultés. Propriétés thermo-physiques et d'écoulement des mousses métalliques : mesures & difficultés. F. Topin, J.M. Hugo, F. Rigollet, J.L. Gardarein (Polytech'marseille / IUSTI UMR CNRS 6595, Marseille) La conductivité

Plus en détail

Etude expérimentale d une boucle de refroidissement diphasique à minicanaux.

Etude expérimentale d une boucle de refroidissement diphasique à minicanaux. Etude expérimentale d une boucle de refroidissement diphasique à minicanaux. Boubakeur MECHERI 1, Stephane LE MASSON 2, Hasna LOUAHLIA-GUALOUS 1, David NORTERSHAUSER 2. 1 Institut FEMTO ST-MN2S, CNRS UMR

Plus en détail

Exercices de THERMODYNAMIQUE

Exercices de THERMODYNAMIQUE Université Paul Sabatier L2 SPI - EEA Exercices de THERMODYNAMIQUE 1. 1 kg d air, considéré comme un gaz parfait, se trouve dans l état A de coordonnées thermodynamiques p A = 10 5 Pa, T A = 300K. A partir

Plus en détail

PROJET CNES Parabole : Visualisation infrarouge de l ébullition sur un fil de platine en microgravité

PROJET CNES Parabole : Visualisation infrarouge de l ébullition sur un fil de platine en microgravité PROJET CNES Parabole : Visualisation infrarouge de l ébullition sur un fil de platine en microgravité Virginie Alleaume Florian Carle David Brutin Pierre Lantoine Sommaire Le projet CNES Parabole étudiant

Plus en détail

Spreader à métal liquide pour les composants électroniques

Spreader à métal liquide pour les composants électroniques Spreader à métal liquide pour les composants électroniques Mansour Tawk, Yvan Avenas, Eric Vagnon Laboratoire de Génie Electrique de Grenoble - G2Elab INPG - UJF CNRS, ENSE3 - BP 46-38402 Saint-Martin-d'Hères

Plus en détail

Ébullition nucléée lors d un transitoire de température

Ébullition nucléée lors d un transitoire de température Ébullition nucléée lors d un transitoire de température Valentin Scheiff 1,2, Nicolas Baudin 1,2, Pierre Ruyer 1, Julien Sebilleau 2, Catherine Colin 2 1 Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire

Plus en détail

Les stages proposés par le Service des Basses Températures du CEA/Grenoble. CEA-Grenoble/DSM/INAC/SBT -

Les stages proposés par le Service des Basses Températures du CEA/Grenoble. CEA-Grenoble/DSM/INAC/SBT - Les stages proposés par le Service des Basses Températures du CEA/Grenoble Etude du refroidissement des aimants de focalisation du LHC par de l'hélium supercritique à 4 K Le LHC (large hadron collider)

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2004 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : chimie de laboratoire et de procédés industriels

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2004 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : chimie de laboratoire et de procédés industriels BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2004 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : chimie de laboratoire et de procédés industriels Épreuve de GÉNIE CHIMIQUE Partie écrite Durée : 3 heures

Plus en détail

Etude experimentale de l évaporation dans un échangeur tubulaire pour pompe à chaleur géothermique

Etude experimentale de l évaporation dans un échangeur tubulaire pour pompe à chaleur géothermique Etude experimentale de l évaporation dans un échangeur tubulaire pour pompe à chaleur géothermique Khadimou Rassol DIONE 1, Hasna LOUAHLIA-GUALOUS 1,*, Jean Louis BERÇAITS 2, Maxime ROBLIN 2. 1 LUSAC,

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL INDUSTRIES DE PROCÉDÉS ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL INDUSTRIES DE PROCÉDÉS ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE SESSION 2013 ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE Sous épreuve A2 : ÉTUDE ET CONDUITE DES OPÉRATIONS UNITAIRES Calculatrice autorisée, conformément à la circulaire n 99-186 du 16 Novembre 1999 Aucun document

Plus en détail

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E.

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Applications sur un pavillon F. Exemples de mises en évidence 1 1.

Plus en détail

COURS DE THERMIQUE. Ecole d Ingénieurs de Genève. Séance N 5. Jean-Bernard Michel

COURS DE THERMIQUE. Ecole d Ingénieurs de Genève. Séance N 5. Jean-Bernard Michel COURS DE THERMIQUE Ecole d Ingénieurs de Genève Séance N 5 Jean-Bernard Michel michel@eig.unige.ch HES-SO - Energétique ::: convection ::: HES-SO - 2004 1/ 64 7 séances 1 - Introduction et Généralités

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2003 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : chimie de laboratoire et de procédés industriels

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2003 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : chimie de laboratoire et de procédés industriels BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2003 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : chimie de laboratoire et de procédés industriels Épreuve de GÉNIE CHIMIQUE Partie écrite Durée : 3 heures

Plus en détail

Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur. Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 11 p.1

Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur. Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 11 p.1 Chapitre 11 Les échangeurs de chaleur Martin Gariépy MEC3200 Transmission de chaleur Chapitre 11 p.1 Les types d échangeurs de chaleur 1) Échangeur simple co-courant 2) Échangeur simple contre-courant

Plus en détail

Modélisation à l échelle du pore et design d échangeur à mousse

Modélisation à l échelle du pore et design d échangeur à mousse Modélisation à l échelle du pore et design d échangeur à mousse Jean-Michel Hugo 1,2 François Rochat 2, Frédéric Topin 1 1 IUSTI Laboratory, Polytech Marseille, CNRS UMR 6595, Université de Provence, Marseille,

Plus en détail

ETUDE THERMIQUE ET DYNAMIQUE D UN BAIN FONDU LORS D UN SOUDAGE PROFOND PAR LASER

ETUDE THERMIQUE ET DYNAMIQUE D UN BAIN FONDU LORS D UN SOUDAGE PROFOND PAR LASER ETUDE THERMIQUE ET DYNAMIQUE D UN BAIN FONDU LORS D UN SOUDAGE PROFOND PAR LASER Nabil ALLALOU (1), Mohamed DEBIANE (2) USTHB, BP 32 EL ALIA, Faculté de Physique, Beb Ezzouar, 16111 ALGER, ALGERIE (1)

Plus en détail

Transferts couplés de chaleur et de masse dans des bétons ordinaires et à hautes performances Application à des éprouvettes de grandes dimensions

Transferts couplés de chaleur et de masse dans des bétons ordinaires et à hautes performances Application à des éprouvettes de grandes dimensions Transferts couplés de chaleur et de masse dans des bétons ordinaires et à hautes performances Application à des éprouvettes de grandes dimensions Van Thai NGUYEN (Thèse) Norbert RENAULT, Prosper PLIYA

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE GÉNIE MÉCANIQUE MEC1210 THERMODYNAMIQUE

DÉPARTEMENT DE GÉNIE MÉCANIQUE MEC1210 THERMODYNAMIQUE CONTRÔLE PÉRIODIQUE Automne 2012 DÉPARTEMENT DE GÉNIE MÉCANIQUE MEC1210 THERMODYNAMIQUE Note : - L examen est sur 100 points. - Il faut définir le système pour appliquer la 1 ère loi de la thermodynamique.

Plus en détail

Le Capteur Hybride Photovoltaique-Thermique : Caractérisation Dynamique

Le Capteur Hybride Photovoltaique-Thermique : Caractérisation Dynamique Le Capteur Hybride Photovoltaique-Thermique : Caractérisation Dynamique Ing. Wael Boulares Laboratoire des Procédés Thermiques Centre de Recherches et des Technologies de l Energie Borj Cedria, Tunisie

Plus en détail

Etude du Transfert Thermique dans la Zone d Entrée d un Echangeur de Chaleur à Double Tubes Concentriques. F. Bencheikh et A.

Etude du Transfert Thermique dans la Zone d Entrée d un Echangeur de Chaleur à Double Tubes Concentriques. F. Bencheikh et A. Rev. Energ. Ren. : Chemss 17-3 Etude du Transfert Thermique dans la Zone d Entrée d un Echangeur de Chaleur à Double Tubes Concentriques Institut de Mécanique, Université de Blida, B.P. 7, Blida, Algérie

Plus en détail

SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1

SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1 SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1 OBJECTIFS POURSUIVIS 1 NOTION DE TEMPERATURE 2 NOTION DE CHALEUR 3 DÉFINITIONS 3 ECHANGE DE CHALEUR À TRAVERS UNE SURFACE 3 UNITÉS SI ET UNITÉS PRATIQUES 4 EXEMPLES DE

Plus en détail

Transferts thermiques

Transferts thermiques Denis Bouyer Faculté des Sciences de l UM IEMM (Institut Européen des Membranes) UMR 5635 (CNRS-ENSCM-UM2) denis.bouyer@umontpellier.fr Transferts thermiques EQUIPE PÉDAGOGIQUE & OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

Plus en détail

Ebullition convective du R-245fa à haute température de saturation

Ebullition convective du R-245fa à haute température de saturation Ebullition convective du R-245fa à haute température de saturation Romain CHRNY, Rémi REVELLN, Jocelyn BONJOUR Université de Lyon, CNRS NS-Lyon, CEHL, UMR58, F-69621, Villeurbanne, France Université Lyon

Plus en détail

Thème n 3 : Cryogénie et physique des basses températures

Thème n 3 : Cryogénie et physique des basses températures Licence 3 Physique et Physique-Chimie Université Joseph Fourier Grenoble I UE phy355 : option Techniques Expérimentales de la Physique Thème n 3 : Cryogénie et physique des basses températures Mardi 15

Plus en détail

Boucle diphasique à minicanaux pour le refroidissement de cartes de télécommunication.

Boucle diphasique à minicanaux pour le refroidissement de cartes de télécommunication. Boucle diphasique à minicanaux pour le refroidissement de cartes de télécommunication. Stephane LE MASSON 1, Boubakeur MECHERI 2, Hasna LOUAHLIA-GUALOUS 2*, David NORTERSHAUSER 1. 1 France Télécom, 2,

Plus en détail

Chap.2 : Propriétés des Fluides

Chap.2 : Propriétés des Fluides Chap.2 : Propriétés des Fluides Les propriétés des fluides en générale, sont l ensemble des caractères physiques qui conditionnent leurs comportements (au repos ou en mouvement), dans ce qui suit on s

Plus en détail

Etude expérimentale des instabilités et de l'écoulement diphasique lors de l'ébullition convective en microcanaux.

Etude expérimentale des instabilités et de l'écoulement diphasique lors de l'ébullition convective en microcanaux. Etude expérimentale des instabilités et de l'écoulement diphasique lors de l'ébullition convective en microcanaux. Jacqueline BARBER 1, 2*, David BRUTIN 2, Lounes TADRIST 2, Khellil SEFIANE 1 1 Institute

Plus en détail

Etude expérimentale du procédé d emboutissage à chaud

Etude expérimentale du procédé d emboutissage à chaud Etude expérimentale du procédé d emboutissage à chaud Alexandre BLAISE 1,*, Bakri ABDULHAY 1, Brahim BOUROUGA 1, Christine DESSAIN 1 LTN, UMR CNRS 6607, BP 50609, La Chantrerie, 44306 Nantes Cedex 3, France

Plus en détail

TP 2 Equilibre Liquide Vapeur

TP 2 Equilibre Liquide Vapeur TP 2 Equilibre Liquide Vapeur Le TD 5 est une préparation indispensable à ce TP. CONSIGNES DE SÉCURITÉ Ne pas toucher aux éléments du couvercle de l autocuiseur. Ne jamais essayer de bloquer ou de dévisser

Plus en détail

Structure et mécanique de la mousse

Structure et mécanique de la mousse Structure et mécanique de la mousse Wolf Sébastien I. Caractéristiques et applications de la mousse 1.1) Qu est-ce que la mousse? Figure 1.1 : Photographie d une mousse La mousse reste encore aujourd hui

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE DE L EFFET THERMOCAPILLAIRE SUR LA CONVECTION NATURELLE DANS UNE CAVITE RECTANGULAIRE.

SIMULATION NUMERIQUE DE L EFFET THERMOCAPILLAIRE SUR LA CONVECTION NATURELLE DANS UNE CAVITE RECTANGULAIRE. Third International Conference on Energy, Materials, Applied Energetics and Pollution ICEMAEP2016, October 30-31, 2016, Constantine,Algeria SIMULATION NUMERIQUE DE L EFFET THERMOCAPILLAIRE SUR LA CONVECTION

Plus en détail

Approximation de lubrification : écoulements quasiparallèles quasi-stationnaires

Approximation de lubrification : écoulements quasiparallèles quasi-stationnaires Approimation de lubrification : écoulements quasiparallèles quasi-stationnaires (v.grad)v > temps de diffusion visqueuse) Ecoulement

Plus en détail

Mouillabilité et dynamique de la ligne triple contrôlée par nano-déposition: effets sur l évaporation d une goutte sessile.

Mouillabilité et dynamique de la ligne triple contrôlée par nano-déposition: effets sur l évaporation d une goutte sessile. Mouillabilité et dynamique de la ligne triple contrôlée par nano-déposition: effets sur l évaporation d une goutte sessile. Benjamin SOBAC 1*, David BRUTIN 1, Jérôme GAVILLET 2 1 Laboratoire IUSTI Aix-Marseille

Plus en détail

Recueil d ordres de grandeur

Recueil d ordres de grandeur Recueil d ordres de grandeur 1 Optique La lumière Longueurs d onde (visible) :...400 nm < λ < 750 nm Fréquences (visible) :...4.10 14 Hz < ν = c/λ < 8.10 14 Hz Energie du photon (visible) :...1,5 ev

Plus en détail

Pour améliorer la performance d'un système de réfrigération fonctionnant sur une vaste gamme de température, on utilise le principe de la compression

Pour améliorer la performance d'un système de réfrigération fonctionnant sur une vaste gamme de température, on utilise le principe de la compression Pour améliorer la performance d'un système de réfrigération fonctionnant sur une vaste gamme de température, on utilise le principe de la compression étagée. Un système de réfrigération idéal fonctionnant

Plus en détail

a. Déterminer la résistance électrique et thermique du dispositif. de la tige à 15 cm de son extrémité froide. EXERCICE 2

a. Déterminer la résistance électrique et thermique du dispositif. de la tige à 15 cm de son extrémité froide. EXERCICE 2 1 EXERCICE 1 1. On considère une tige en aluminium de longueur = 50 cm, de section S = 2 cm 2 possédant une conductivité thermique λ = 239 W m -1 K -1 et une résistivité électrique de 2,65µ Ω. cm. Cette

Plus en détail

Simulation du comportement d un échangeur Air/sol destiné au rafraîchissement des locaux

Simulation du comportement d un échangeur Air/sol destiné au rafraîchissement des locaux Premier Séminaire National de Génie Mécanique (SNGM01) Biskra, 7 et 8 Décembre 2011 Simulation du comportement d un échangeur Air/sol destiné au rafraîchissement des locaux H. Nebbar 1, Noureddine Moummi

Plus en détail

Mousses métalliques CTIF

Mousses métalliques CTIF Jonathan DAIRON Yves GAILLARD Mousses métalliques CTIF Journée SFT Sèvres (25/11/2010) : Mousses Métalliques, Applications en échangeurs thermiques et réacteurs 1 Plan Plan 1- Principe de fabrication des

Plus en détail

Etude du séchage et de la réticulation de vernis en base aqueuse sous rayonnement infrarouge

Etude du séchage et de la réticulation de vernis en base aqueuse sous rayonnement infrarouge Etude du séchage et de la réticulation de vernis en base aqueuse sous rayonnement infrarouge Nadine ALLANIC, Patrick SALAGNAC*, Patrick GLOUANNEC, Jean Pierre PLOTEAU Laboratoire d Etudes Thermiques, Energétiques

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Etude de la conductivité thermique des polymères dans les conditions industrielles de mise en forme

Etude de la conductivité thermique des polymères dans les conditions industrielles de mise en forme Etude de la conductivité thermique des polymères dans les conditions industrielles de mise en forme Abdellah HADDOUT 1*, Mariam BENHADOU 1, Mohamed MAZOUZI 1, Gilbert VILLOUTREIX (1) : Equipe Rhéologie

Plus en détail

Différents modes de transfert de chaleur dans un absorbeur d un concentrateur solaire cylindro - parabolique

Différents modes de transfert de chaleur dans un absorbeur d un concentrateur solaire cylindro - parabolique Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 2 28 Différents modes de transfert de chaleur dans un absorbeur d un concentrateur sole cylindro - parabolique W. Chekirou *, N. Boukheit et T.

Plus en détail

Machine frigorifique : corrigé

Machine frigorifique : corrigé Machine frigorifique : corrigé 1 Prise en mains du diagramme enthalpie-log(pression) HFA 134a P (bar),0,0,0,0 15,0,0 8,00 6,00 5,00 4,00 3,00 1, - - 0, 0,05-0,02 0,03 0,04-0,004 0,006 0,01 s=1, kj/(kg.k)

Plus en détail

Etude expérimentale et modélisation multiphysique de la cuisson d un gâteau à pâte jaune

Etude expérimentale et modélisation multiphysique de la cuisson d un gâteau à pâte jaune Journée Thermique et Agro-Alimentaire/Agro-Ressources Etude expérimentale et modélisation multiphysique de la cuisson d un gâteau à pâte jaune P. Le Bideau, R.Cutté,J.P. Ploteau, P. Glouannec, J.F. Le

Plus en détail

ETUDE EXPERIMENTALE D UNE MACHINE FRIGORIFIQUE A ABSORPTION/DIFFUSION FONCTIONNANT AUX HYDROCARBURES (C4/C8)

ETUDE EXPERIMENTALE D UNE MACHINE FRIGORIFIQUE A ABSORPTION/DIFFUSION FONCTIONNANT AUX HYDROCARBURES (C4/C8) ETUDE EXPERIMENTALE D UNE MACHINE FRIGORIFIQUE A ABSORPTION/DIFFUSION FONCTIONNANT AUX HYDROCARBURES (C4/C8) Wallada MBAREK 1, Ahmed BELLAGI 2 Adresse 1 : Unité de Recherche Energie, Environnement et Géophysique

Plus en détail

Evaluation des performances d un dissipateur thermique par convection naturelle

Evaluation des performances d un dissipateur thermique par convection naturelle Evaluation des performances d un dissipateur thermique par convection naturelle Résultats de mesures expérimentales en air Stagiaire ingénieur TEMISTh Jean-Michel Hugo Dirigeant TEMISTh Hôtel Technologique

Plus en détail

Hydraulique des terrains

Hydraulique des terrains Hydraulique des terrains Séance 5 : Comportement des liquides réels Guilhem MOLLON GEO3 2012-2013 Plan de la séance A. Notion de perte de charge 1. Mise en évidence 2. Modification du théorème de Bernoulli

Plus en détail

GENIE CHIMIQUE Fabrication industrielle de l'acide acétique

GENIE CHIMIQUE Fabrication industrielle de l'acide acétique PARTIE C GENIE CHIMIQUE Fabrication industrielle de l'acide acétique 1. Présentation générale du procédé L acide acétique est obtenu par carbonylation du méthanol selon la réaction dont l équation est

Plus en détail

TRANSFERTS DE CHALEUR ET DE MASSE

TRANSFERTS DE CHALEUR ET DE MASSE INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Département GENIE CIVIL et URBANISME 3ème Année Rayonnement Convection Convection Rayonnement Conduction Convection Rayonnement Rayonnement Convection

Plus en détail

TP MDF LES PERTES DE CHARGES DANS LES CONDUITES ET LES RACCORDS (HM150-11)

TP MDF LES PERTES DE CHARGES DANS LES CONDUITES ET LES RACCORDS (HM150-11) TP MDF LES PERTES DE CHARGES DANS LES CONDUITES ET LES RACCORDS (HM150-11) 1. INTRODUCTION La plupart des installations hydrauliques ou thermiques sont conditionnées par le déplacement des fluides dans

Plus en détail

Refroidissement par convection naturelle d'une plaque verticale soumise à flux de chauffage discontinu.

Refroidissement par convection naturelle d'une plaque verticale soumise à flux de chauffage discontinu. Refroidissement par convection naturelle d'une plaque verticale soumise à flux de chauffage discontinu. Saâd ZOUITENE 1,2,3*, Souad HARMAND 1,2, Laurent REMMERIE 4, Tewfik BENAZZOUZ 3, Felice CARDARELLI

Plus en détail

Opération Unitaire : Evaporation. Gaëtane COLLARD

Opération Unitaire : Evaporation. Gaëtane COLLARD Opération Unitaire : Evaporation Gaëtane COLLARD Nicolas MADET Licence IUP SIAL Thomas TEISSIER Année universitaire 2003/2004 Lors de ce tp, il s agit de concentrer un sirop (mélasse) en évaporant l eau

Plus en détail

Modélisation dynamique d un système pompe à chaleur (PAC) stockage par matériau à changement de phase (MCP), approche par réseau de zones uniformes.

Modélisation dynamique d un système pompe à chaleur (PAC) stockage par matériau à changement de phase (MCP), approche par réseau de zones uniformes. Modélisation dynamique d un système pompe à chaleur (PAC) stockage par matériau à changement de phase (MCP), approche par réseau de zones uniformes. Participants au projet pour le LAGEP J. WU, F. COUENNE,

Plus en détail

Simulation de transfert de chaleur dans un échangeur de chaleur coaxial

Simulation de transfert de chaleur dans un échangeur de chaleur coaxial Premier Séminaire National de Génie Mécanique (SNGM01) Biskra, 7 et 8 Décembre 011 Simulation de transfert de chaleur dans un échangeur de chaleur coaxial Mohamed Amine Abdelghani Mokrane 1, Abdelhafid

Plus en détail

Chapitre 3. équilibre radiatif de l'atmosphère

Chapitre 3. équilibre radiatif de l'atmosphère Chapitre 3 Forces et contraintes agissant sur l'océan Equilibre radiatif terrestre Echanges océan-atmosphère Transport de chaleur par l'océan équilibre radiatif de l'atmosphère Comment le système Océan

Plus en détail

G.P. DNS07 Novembre 2012

G.P. DNS07 Novembre 2012 DNS Sujet Isolation thermique d'un tube vaporisateur...1 I.Transfert thermique dans un milieu homogène...1 II.Transferts thermiques pour un tube...2 A.Conduction ou diffusion...2 B.Conducto-convection...3

Plus en détail

Etude expérimentale de la stabilité de la couche à gradient d un étang solaire.

Etude expérimentale de la stabilité de la couche à gradient d un étang solaire. Etude expérimentale de la stabilité de la couche à gradient d un étang solaire. Karim CHOUBANI 1*, Mohamed Jomâa SAFI 1 1 Unité de Recherche Mécanique-Energétique Ecole Nationale d Ingénieurs de Tunis,

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2008 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : chimie de laboratoire et de procédés industriels

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2008 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : chimie de laboratoire et de procédés industriels BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 008 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : chimie de laboratoire et de procédés industriels Épreuve de GÉNIE CHIMIQUE Partie écrite Durée : 3 heures

Plus en détail

Transferts de chaleur et de masse : Objectifs

Transferts de chaleur et de masse : Objectifs Convection Objectifs Transferts de chaleur et de masse : Objectifs Faire comprendre les mécanismes de transferts par convection Metter en évidence et présenter des outils de calcul des transferts par convection

Plus en détail

Performances expérimentales d une configuration spéciale d évaporateur de machine frigorifique transcritique au CO 2

Performances expérimentales d une configuration spéciale d évaporateur de machine frigorifique transcritique au CO 2 Performances expérimentales d une configuration spéciale d évaporateur de machine frigorifique transcritique au CO Abdelkader BOUZIANE, Sylvain BONNOT, Philippe HABERSCHILL * Université de Lyon, INSA de

Plus en détail

Tutorat physique : Séance n 7 ; fluides réels et éléments d hémodynamique (fait par C. Voyant)

Tutorat physique : Séance n 7 ; fluides réels et éléments d hémodynamique (fait par C. Voyant) U N I V E R S I T À D I C O R S I C A P A S Q U A L E P A O L I PAES UE3 2013-2014 Tutorat physique : Séance n 7 ; fluides réels et éléments d hémodynamique (fait par C. Voyant) Calculettes inutiles. Pour

Plus en détail

TD-PT4 : Fluides en écoulement

TD-PT4 : Fluides en écoulement TD-PT4 : Fluides en écoulement Révisions de cours : Définir une particule de fluide comme un système mésoscopique de masse constante. Décrire le champ eulérien des vitesses par opposition à la description

Plus en détail

Téléchargé gratuitement sur

Téléchargé gratuitement sur CCP Modélisation et Ingénierie numérique PSI 2017 Énoncé 1/23 CCP Modélisation et Ingénierie numérique PSI 2017 Énoncé 2/23 CCP Modélisation et Ingénierie numérique PSI 2017 Énoncé 3/23 CCP Modélisation

Plus en détail

LES FLUIDES FRIGOPORTEURS DANS LE DOMAINE DU FROID COMMERCIAL

LES FLUIDES FRIGOPORTEURS DANS LE DOMAINE DU FROID COMMERCIAL Introduction 1. CONTEXTE INDUSTRIEL 21 2. LES FLUIDES FRIGOPORTEURS DANS LE DOMAINE DU FROID COMMERCIAL 23 3. PRÉSENTATION DE L ÉTUDE 25 19 20 1. Contexte industriel L industrie frigorifique est aujourd

Plus en détail

INVESTIGATIONS SUR LES ÉCHAUFFEMENTS PAR BRASSAGE D HUILE D UNE TRANSMISSION HAUTE VITESSE

INVESTIGATIONS SUR LES ÉCHAUFFEMENTS PAR BRASSAGE D HUILE D UNE TRANSMISSION HAUTE VITESSE INVESTIGATIONS SUR LES ÉCHAUFFEMENTS PAR BRASSAGE D HUILE D UNE TRANSMISSION HAUTE VITESSE Journées des Transmissions Mécaniques Lyon, le 11 juillet 2016 Auteurs : Vincent Abousleiman, Guillaume Robinet,

Plus en détail

Transferts thermiques et instabilités au sein d une goutte sessile d éthanol en évaporation

Transferts thermiques et instabilités au sein d une goutte sessile d éthanol en évaporation Transferts thermiques et instabilités au sein d une goutte sessile d éthanol en évaporation Benjamin SOBAC *, David BRUTIN Laboratoire IUSTI Ecole Polytechnique Universitaire de Marseille Aix-Marseille

Plus en détail

Modélisation de la congélation par évapo-détente.

Modélisation de la congélation par évapo-détente. Modélisation de la congélation par évapo-détente. Uyen NGUYEN 1, Claudia COGNE 2*, Jean-Louis LANOISELLE 1, Danièle CLAUSSE 1 Centre de Recherches de Royallieu - Génie des procédés Industriels - Unité

Plus en détail

1. Glossaire. Absorption (facteur d absorption)

1. Glossaire. Absorption (facteur d absorption) 1. Glossaire Terme ou expression Absorption (facteur d absorption) Atmosphère Bruit Cavité isotherme Cavité rayonnante Champ de vision horizontal Conduction Convection Corps gris Corps noir Correction

Plus en détail

Chap. 3. ÉVAPORATION. C OPÉRATIONS FONDAMENTALES III C.Tibirna

Chap. 3. ÉVAPORATION. C OPÉRATIONS FONDAMENTALES III C.Tibirna Chap. 3. ÉVAPORATION Définitions Bilan de masse Bilan d énergie Moyen de chauffage Objectifs des calculs à résoudre Problèmes rencontrés Facteurs d influence Modes d alimentation Évaporation sous vide

Plus en détail

Feuilles dans le vent

Feuilles dans le vent Vélocimétrie à fil chaud : Feuilles dans le vent Quelles sont les questions scientifiques ou techniques? Sillage derrière un obstacle. Déformation d une structure flexible soumise à un écoulement, évolution

Plus en détail

Echangeurs de chaleur exposés à des vibrations ultrasoniques

Echangeurs de chaleur exposés à des vibrations ultrasoniques Atelier thermo-hydraulique du MSFR Le 15 juin 2010 Echangeurs de chaleur exposés à des vibrations ultrasoniques Présentation des études réalisées sur l amélioration des transferts de chaleur grâce aux

Plus en détail

LE CONDENSEUR A AIR. Il permet l'échange de chaleur entre le fluide et le milieu extérieur

LE CONDENSEUR A AIR. Il permet l'échange de chaleur entre le fluide et le milieu extérieur Page / 8 Le condenseur a l un des rôles les plus important dans un circuit frigorifique. Installé à l extérieur, il permet au fluide frigorigène de passer de l état «gazeux» à l état «liquide». Le fluide

Plus en détail

Gaz dans un moteur pop-pop

Gaz dans un moteur pop-pop Gaz dans un moteur pop-pop 1/6 Par Jean-Yves En plusieurs occasions on a noté la présence de gaz dans le moteur après une longue période de fonctionnement. Pourquoi quelques fois et pas toujours? D où

Plus en détail

Changement d état d un corps pur

Changement d état d un corps pur H4 - Changements d état d un corps pur page 1/9 Changement d état d un corps pur able des matières 1 Équilibre d un corps pur sous deux phases 1 1.1 Définitions............................. 1 1.2 Variance..............................

Plus en détail

Propriétés thermophysiques et comportement thermique des composites avec ou sans changement de phase

Propriétés thermophysiques et comportement thermique des composites avec ou sans changement de phase Résumé Propriétés thermophysiques et comportement thermique des composites avec ou sans changement de phase Abdelwaheb TRIGUI* 1, Mustapha KARKRI 2, Chokri BOUDAYA 1 1 Université de Sfax, Département de

Plus en détail

Présentation du programme TechVapor

Présentation du programme TechVapor Présentation du programme TechVapor Détermination des caractéristiques de la vapeur Jean Yves MESSE - THERMEXCEL 50, rue d'erevan (Bât. 35 le Capricorne) 92130 ISSY LES MOULINEAUX FRANCE Programme TechVapor

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT SESSION 2011 BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT ÉPREUVE U32 : SCIENCES PHYSIQUES Thème : Partie A : Mécanique des fluides (6 points) Partie B : Chimie (4,5 points) Partie C : Etude thermique

Plus en détail

Efficacité énergétique et traitement de l eau :

Efficacité énergétique et traitement de l eau : Efficacité énergétique et traitement de l eau : une solution innovante pour vos générateurs de vapeur efficiency for industry Sommaire 1. Les différents moyens d amélioration du rendement des chaudières

Plus en détail

de 1 = γds où le facteur 2 provient du fait qu il s agit d une lame double (deux interfaces liquide-gaz), et où l désigne la longueur de la tige.

de 1 = γds où le facteur 2 provient du fait qu il s agit d une lame double (deux interfaces liquide-gaz), et où l désigne la longueur de la tige. E N S C R C P 2 Travaux Pratiques de Physique 6 Mécanique des Fluides Résumé Ce T.P. traite deux aspects de la mécanique des fluides : La tension superficielle (aspect statique) L aérodynamisme (aspect

Plus en détail

Etude thermique d armoire de télécommunication : expérimentation et modélisation.

Etude thermique d armoire de télécommunication : expérimentation et modélisation. Etude thermique d armoire de télécommunication : expérimentation et modélisation. S. LE MASSON 1, H. LOUAHLIA-GUALOUS *, B. MECHERI, D. NORTERSHAUSER 1 1 France Télécom, 2, Avenue Pierre Marzin - 2237

Plus en détail

Structure et écoulement dans les mousses liquides

Structure et écoulement dans les mousses liquides Structure et écoulement dans les mousses liquides Claude Perdigou Aldo Riello 31 mars 2009 Présentation de A.-L Biance, LPMCN/LPMDI, séminaire du département de physique, ENS Ulm. Table des matières 1

Plus en détail

TD de transfert thermique. Série N 1

TD de transfert thermique. Série N 1 TD de transfert thermique Série N 1 Méthodologie Comprendre l'énoncé et voir les données du problèmes comprendre la question et ce qu'on cherche à déterminer? Faire un schéma et identifier les modes et

Plus en détail

Examen de Méthodes Expérimentales en Mécanique des Fluides

Examen de Méthodes Expérimentales en Mécanique des Fluides Master M1 de Physique Appliquée et Mécanique P-PAM-305A Université Paris-Sud 11 Examen de Méthodes Expérimentales en Mécanique des Fluides 15 décembre 2011 Durée : 3 heures - sans document. 1 Écoulement

Plus en détail

1. PREMIER PRINCIPE - ENTHALPIE H

1. PREMIER PRINCIPE - ENTHALPIE H 1. PREMIER PRINCIPE - ENTHALPIE H 121. Chaleur Q Données pour tous les exercices : Chaleur massique de l eau : ceau = 4185 J.kg -1. -1 Chaleur massique de la glace : cglace = 2100 J.kg -1. -1 Chaleur latente

Plus en détail