RAPPORT ANNUEL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL 2010 1"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL

2 RAPPORT ANNUEL 2010

3 Mot du président 4 Profil 6 Le Groupe Cosumar en chiffres 8 Les Organes de Gouvernance 10 Indicateurs financiers, Bourse et Actionnariat 12 Les activités du Groupe 15 Faits marquants 16 Données conjoncturelles nationales et internationales 19 Métiers du Groupe 22 L extraction Le raffinage Le conditionnement et la distribution Perspectives du Groupe : une responsabilité continuellement réaffirmée 29 L histoire de Cosumar en quelques dates 30 L année 2010 : un rôle d agrégateur consolidé 31 Les Ressources Humaines 33 La démarche RSE 34 Informations Comptables et Financières 39

4 Mohammed FIKRAT Président Directeur Général 4 RAPPORT ANNUEL 2010

5 COSUMAR, prêt pour de nouveaux défis. Fort de plus de 80 années d expérience, le Groupe Cosumar a poursuivi pendant l année 2010 son programme de modernisation de la filière sucrière nationale et a consolidé son positionnement en tant qu acteur majeur sucrier participant au développement de l économie régionale. Désormais, Cosumar affiche ses ambitions pour atteindre l excellence dans l ensemble de ses métiers et devenir un modèle d entreprise engagée et responsable. Modèle économique équilibré dans l activité sucrière, le Groupe s appuie sur la compétence et le savoir-faire de ses Ressources Humaines, de ses performances industrielles et commerciales ainsi que sur les synergies déployées dans ses différents sites pour garantir l approvisionnement en sucre du Royaume sur un marché en demande croissante. Présent à la fois sur l extraction et le raffinage de sucre brut importé, Cosumar s appuie sur ses capacités de transformation et leur flexibilité pour faire face aux aléas climatiques et aux évolutions du contexte international. Modèle d agrégation, Cosumar oeuvre à la mise à niveau de la filière sucrière en mettant tous ses moyens et son savoir-faire au service des partenaires agriculteurs. Le Groupe a été reconnu à l échelle internationale et a été distingué par la FAO comme un modèle marocain d agrégateur qui accompagne et qui s implique avec ses partenaires agricoles afin d améliorer la qualité, le rendement des plantes sucrières ainsi que les revenus des récoltes. Ces actions contribuent à garantir une partie de l approvisionnement du marché grâce au développement de la production sucrière locale. Modèle industriel, Cosumar a réussi, avec le projet d entreprise Indimage 2012, la réalisation à fin 2010 d un vaste plan d investissement de 2.3 milliards de dirhams, destiné à renforcer ses capacités industrielles et augmenter ainsi sa compétitivité : en 2010, la baisse de la production provoquée par de fortes inondations a ainsi été compensée par l utilisation des capacités de la raffinerie. Cosumar constitue également une valeur sûre de la place boursière de Casablanca. L entreprise a ainsi connu une progression de 46,07% de son titre face à une augmentation moyenne de 21,17% pour la place. Le Groupe déploie également tous ses moyens afin d honorer ses engagements en termes de responsabilité sociale et environnementale. Deux de nos filiales se sont vues décerner en 2010 le label CGEM de Responsabilité Sociale. En représentant le Maroc élu en 2010 à la présidence de l Organisation Internationale du Sucre, Cosumar contribue activement aux travaux de cette organisation mondiale. Grâce à la mobilisation de l ensemble de ses collaborateurs et à leur engagement pour une culture de l excellence, les résultats atteints cette année par Cosumar nous permettent de nous lancer de nouveaux défis pour l avenir. RAPPORT ANNUEL

6 8 Le Groupe Cosumar en chiffres 10 Les Organes de Gouvernance PROFIL Indicateurs Financiers, Bourse et Actionnariat 12 6 RAPPORT ANNUEL 2010

7 RAPPORT ANNUEL

8 LE GROUPE COSUMAR EN CHIFFRES Chiffre d affaires Amont Agricole Périmètres Agricoles Sites industriels Production brute de plantes sucrières Production brute betterave Production brute canne à sucre 5 810,9 millions de dirhams agriculteurs Doukkala, Tadla, Gharb, Moulouya, Loukkos 9 sites tonnes tonnes tonnes Production locale du sucre Production du sucre à base de betterave Production du sucre à base de canne tonnes tonnes tonnes Volume du marché tonnes Croissance du marché 2,1 % Structure du marché 5,4% Sunabel 3,6% Sucrafor 6,1% Surac 7% Suta 78% Cosumar SA 8 RAPPORT ANNUEL 2010

9 IMPLANTATIONS ET PRODUITS Le Groupe Cosumar est spécialisé dans l extraction, le raffinage et le conditionnement du sucre. La production issue des neuf sites industriels provient du raffinage du sucre brut importé et du traitement des plantes sucrières (betterave et canne à sucre) cultivées dans cinq périmètres sucriers. Cette organisation permet au Groupe d assurer l approvisionnement du Royaume en sucre, à travers une gamme variée : pains de sucre, morceaux, lingots, granulés. Canne et Betterave 5 Betterave Les Agences commerciales de COSUMAR 1 Oujda 6 Casablanca 2 Kénitra 7 Sidi Bennour 3 Meknès 8 Marrakech 4 Fès 9 Agadir 5 Ksar Lkbir 10 Beni Mellal RAPPORT ANNUEL

10 LES ORGANES DE GOUVERNANCE L équipe dirigeante Comité de Direction 1 Mohammed FIKRAT Président Directeur Général 2 Mohamed Jaouad KHATTABI Directeur Général Délégué de COSUMAR SA en charge de la Raffinerie et des Sucreries des Doukkala Naima BENOSMANE Khalid BENCHEKROUN DGA Chargée des Finances, de la Comptabilité et de l Approvisionnement en sucre brut Directeur de l Amont Agricole, de la Direction des Ressources Humaines 5 Assou MAHZI DGA Chargé du Risk Management, de l Audit, du Contrôle de Gestion des Filiales Hassan MOUNIR Directeur Général Délégué Surac et Sunabel 7 Driss IHRAI Directeur en charge des Etudes Stratégiques 8 Aziz DERJ Directeur du Développement Durable et de Projets stratégiques 9 Mohcine BAKKALI Directeur du Développement Abdelhamid CHAFAI EL ALAOUI Directeur Commercial et Marketing 11 Ahmed EL AROUI Directeur des Sucreries des Doukkala 12 Salah NAHID Directeur de Sucrafor Ali EL MOUJAHID Abdeljalil KADDOURY Directeur de Suta Directeur du Conditionnement et de la Production à la Raffinerie 15 Abdeljaouad SLAOUI Directeur de la Maintenance à la Raffinerie 16 Abdeladim BERRAMOU Directeur de la Coordination Technique Youssef MOUTRANE Directeur du Projet d Accompagnement de la refonte des SI 18 Abdeslam HALOUANI Directeur Sucrunion 19 Ahmed ECHATOUI Directeur des Systèmes d Informations Imad GHAMMAD Abdelmotalib EL ABBADI Directeur des Achats Directeur AGA INGENIERIE 10 RAPPORT ANNUEL 2010

11 Le Conseil d Administration Sa mission est de définir les grands axes de développement stratégiques du Groupe Cosumar, fixer le budget annuel et allouer les ressources financières. PDG : M. Mohammed FIKRAT Administrateurs : M. Hassan BOUHEMOU M. Bassim JAÏ HOKIMI M. Mohamed LAHLOU M. Abdelkader KANDIL SIGER, représentée par M. Karim KHETTOUCH SOCIÉTÉ NATIONALE D INVESTISSEMENT, représentée par M. Hassan OURIAGLI BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPEMENT, représentée par M. Ahmed BEN ALI C.I.M.R., représentée par M. Khalid CHEDDADI SFGP, représentée par M. Aymane TAUD Les Comités Spécialisés Afin de renforcer l efficacité des contrôles internes, d accroître la performance opérationnelle et de responsabiliser les managers dans un souci de transparence, le Groupe Cosumar a mis en place, en plus de son Conseil d Administration et de son Comité de Direction, trois comités spécialisés : Le Comité des Risques et des Comptes Sa mission est d examiner l ensemble des sujets pouvant affecter les comptes et les risques liés à l activité du Groupe et de statuer sur la manière d établir des comptes sociaux et consolidés. Le Comité des Nominations et des Rémunérations Sa mission est de veiller à la conformité des moyens humains déployés par le Groupe par rapport aux besoins exprimés, de statuer sur la rémunération du personnel dirigeant et de valider les recrutements, mutations, nominations et licenciements des cadres dirigeants. Le Comité Financier et Investissements Sa mission est d étudier les investissements d un montant supérieur à 3 MDH ainsi que leur financement. RAPPORT ANNUEL

12 100% 99,63% 99,15% 90,96% INDICATEURS FINANCIERS, BOURSE ET ACTIONNARIAT En 2010, le titre de Cosumar a enregistré une bonne performance au niveau du marché boursier avec une hausse de 46,07% Année 2010 Indices MADEX MASI Performance annuelle 22,10% 21,17% Cours de la Bourse au 31 décembre (DH) Cours Boursier moyen (DH) , ,2 958, PER Dividende par action (DH) Bénéfice par action ,4% 14,0% 14,1% ,0% 115,4% 10,2% 10,9% 60,9% Participation au Capital au 31 décembre 2010 en % Répartition du capital social au 31 décembre 2010 Autres Actionnaires 14,88% BID 3,41% Wafa Assurance 5,35% SNI 63,51% CIMR 12,85% 12 RAPPORT Surac ANNUEL Suta 2010Sunabel Sucrafor

13 Au cours de l année 2010, dans un environnement économique marqué par une flambée historique des cours du sucre brut sur le marché mondial et par une pluviométrie exceptionnelle, le Groupe Cosumar affiche une progression significative de ses principaux indicateurs financiers, et reste l une des valeurs sûres du marché boursier. Comptes sociaux : Cosumar S.A Chiffre d affaires Excédent brut d exploitation Résultat financier Résultat net 4 511, ,8 838,5 852,5 128,4 515,5 580,2 90,4 +6,4% ,7% % ,6% Comptes consolidés : Groupe Cosumar Chiffre d affaires Excédent brut d exploitation Résultat net part du Groupe Capitaux propres 5 696, , , ,6 554,4 577, , ,5 +2% ,9% ,2% ,2% RAPPORT ANNUEL

14 14 RAPPORT ANNUEL 2010

15 16 Faits marquants 19 Données conjoncturelles nationales et internationales LES ACTIVITÉS DU GROUPE EN 2010 Métiers du Groupe Perspectives du Groupe RAPPORT ANNUEL

16 Faits marquants Fusion ONA / SNI : création d un holding d investissement unique C est au terme de la réunion des deux conseils d administration du 25 mars 2010 que le Groupe ONA et le holding SNI ont annoncé leur fusion. Le nouvel ensemble constituera un holding d investissement unique, et se retirera progressivement de l actionnariat par la cession du contrôle au marché des filiales de l ONA. Plus attractif grâce à cette nouvelle donne économique, le marché marocain évolue vers un essor inédit, favorisé par une capacité de financement accrue des différentes entités ex-ona. Cette autonomie récemment acquise agit enfin en faveur de la modernisation de la gestion des filiales de l ONA, vers des standards internationaux de management et de gouvernance. La fusion-absorption du Groupe ONA, établie le 31 décembre avec effet rétroactif au 1 er octobre 2010, demeurera l un des événements majeurs de l année Rachat des reliquats de participation de l Etat dans les sucreries Conformément aux dispositions des contrats d acquisition de 2005, Cosumar SA a acquis le 15 juin 2010 le reliquat des participations de l Etat dans le capital des filiales Surac, Sunabel, Suta et Sucrafor, portant respectivement sa participation à 100 %, 99,15 %, 99,63 % et 90,96 % au 31 décembre Cosumar élu meilleur exposant du pôle Produits Agricoles au salon du SIAM Organisée par le Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime, la 5ème édition du Salon International de l Agriculture au Maroc, consécration de l importance qu accorde le Maroc à l agriculture en tant que levier de l économie nationale, a réuni du 28 avril au 2 mai 2010 à Meknès, près de 800 exposants autour du thème Développement Durable. Le SIAM constitue un espace pour l échange d expertises et d expériences et offre l occasion de mettre en valeur les potentialités de l agriculture marocaine et la place qu elle occupe dans le tissu économique national. Lors de l événement, SAR le Prince Moulay Rachid a remis le prix du meilleur exposant du pôle Produits Agricoles à M. Mohammed Fikrat, PDG du Groupe. Plaçant l agriculture au cœur de tout processus de développement durable, Cosumar a conçu un stand illustrant ses engagements QSE pour la mise à niveau et le développement de l ensemble de la filière sucrière. Une démarche QSE orientée vers l excellence Pour que chaque site soit à l image des valeurs éthiques et responsables du Groupe, Cosumar multiplie les actions au service de la qualité, de la sécurité et de l environnement et a renforcé tout au long de 16 RAPPORT ANNUEL 2010

17 l année 2010 sa démarche QSE : Certification de la sucrerie Surac MBK (selon les référentiels ISO 9001, ISO 14001, OHSAS 18001). Accréditation du laboratoire de réception de betteraves Sunabel KEK selon la norme ISO version Participation de Cosumar au prix National de la Sécurité, organisé par le Ministère de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, à travers les sites de Suta et de Sunabel, obtenant respectivement le 1 er et 2 ème certificat d encouragement. Reconduction des certifications de la sucrerie des Doukkala, Suta, Surac, Sunabel, Sucrafor. Reconduction des accréditations des laboratoires de contrôle pour la raffinerie de Casablanca et Suta et du laboratoire de réception de Suta. Organisation du prix Takdir, récompensant les structures et personnes ayant démontré le plus d implication dans le Management QSE. Cosumar SA et Surac obtiennent le Label RSE de la CGEM L engagement constant du Groupe en matière de Responsabilité Sociale des Entreprises lui a valu la distinction du label RSE, attribué par la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM). En amont, le rapport appréciant la politique RSE du Groupe pour constituer, avec l exposé des engagements pris par le Président Mohammed Fikrat, le dossier de candidature de Cosumar SA et Surac. Ces engagements concernent l amélioration des conditions de travail, le respect des droits des clients, l intégration des standards sociaux et environnementaux dans les processus d approvisionnement, la prévention de la corruption et le respect des règles de la concurrence. Au terme de l évaluation, Cosumar SA et Surac ont obtenu le label RSE, symbole des efforts déployés dans le cadre des performances managériales et des risques de responsabilité sociale. L assurance maladie pour tous les agriculteurs Conformément aux engagements du Contrat Programme signé entre le Gouvernement et Fimasucre, producteurs de plantes sucrières et leurs familles bénéficieront désormais d une protection médicale accessible et avantageuse. Depuis juin 2010, des campagnes de sensibilisation ont eu lieu, dans une première étape, dans les périmètres de Moulouya, de Tadla, du Gharb et du Loukkos afin d expliquer l intérêt du produit et les modalités d adhésion. Journée APS (Association Professionnelle Sucrière) : l excellence à tous les niveaux En novembre 2010, la journée bilan pour la campagne , a réuni 165 participants autour du thème Cultivons l excellence de la performance. Cette journée d échanges entre les différents acteurs de la filière sucrière a eu pour objectif de favoriser et de renforcer les synergies entre les filiales du Groupe, par le partage des expériences et des réalisations réussies en vue d améliorer les performances de la filière. Elle a également permis au Groupe de mettre en évidence les performances et avancées des programmes d optimisation, engagées dans le cadre du projet Indimage 2012 et du Contrat- Programme A l issu de cette journée, des actions pour l amélioration des performances de l Amont Agricole et le renforcement des synergies ont été recommandées. Implémentation du projet SPIN Un état des lieux de tous les sites a été réalisé pour évaluer le stock des pièces de rechange, l unicité de la codification et l application de la classification technique. Trois chantiers prioritaires ont été définis pour optimiser les performances, harmoniser la gestion des articles grâce à un nouveau référentiel et fiabiliser l information sur une base de données. A fin 2012, l objectif est de rationaliser le stock en le diminuant de moitié. RAPPORT ANNUEL

18 Sessions 2010 de l Organisation Internationale du Sucre (OIS) La participation du Maroc aux sessions 2010 de l Organisation Internationale du Sucre (OIS), à Marrakech en juin puis à Londres en décembre, renforce son rôle sur la scène mondiale. Au côté des autres pays membres de l OIS, générant 82% de la production totale, le Groupe a présenté les projets de son programme Indimage 2012 pour la mise à niveau et le développement de l activité sucrière. Les instances de gouvernance de l OIS, dont le Maroc est membre pour la 3 ème année consécutive et dont la Présidence est assurée par Mohammed Fikrat, ont défini un programme de travail pour l année 2011, dégageant six thématiques sur l économie sucrière mondiale. Plusieurs études ont par ailleurs été présentées sur la situation et les perspectives du marché à l horizon 2020 et la consommation industrielle et directe du sucre à l échelle internationale. Cosumar, un modèle d agrégateur Pour anticiper les mesures d une future loi sur l agrégation, Rabat a accueilli le premier Séminaire National sur l agrégation, supervisé par le Ministre de l Agriculture et de la Pêche Maritime. Le Groupe Cosumar, a exposé ses actions, références en matière d encadrement agricole, en faveur des producteurs partenaires du Groupe : financement (semences, engrais ), accès aux nouvelles technologies (monogerme, matériel agricole ), soutien aux producteurs en difficulté et mise en place d une protection médicale pour les producteurs et leurs familles. Les thèmes majeurs de ce séminaire ont concerné les leviers de développement de l agrégation liés au soutien, au financement et à la gestion des risques dans les projets d agrégation. Mise à niveau, extension et modernisation des unités industrielles Dans le cadre du programme Indimage 2012 et de sa stratégie de développement de l outil industriel, Cosumar a entrepris la mise à niveau et l extension des sites industriels. Le programme a été établi selon plusieurs objectifs : sécurisation de l approvisionnement durable du marché national, automatisation du processus de fabrication par l utilisation d un outil flexible, amélioration des performances de production et qualité des produits finis. L optimisation du nouveau projet STG 2 a contribué à des changements majeurs tels que, l augmentation de la capacité de production de la raffinerie de Casablanca à TS/J, le démarrage de 4 lignes automatiques de pains de sucre, l installation d une nouvelle ligne de production de lingots ou encore la construction de deux silos de stockage de sucre d une capacité de T et T, pour une meilleure flexibilité entre la production et le conditionnement. Le projet de modernisation de fabrication du pain de sucre à la raffinerie de Casablanca, a ainsi permis de remplacer les procédés manuels traditionnels de fabrication du pain dont les équipements dataient pour la plupart de plus d un demi-siècle. Les étapes de planification, de suivi de réalisation et de contrôle ont accompagné l intégration des dernières innovations technologiques et d équipements performants, répondant aux exigences de qualité et de respect des normes environnementales internationales. Cette année a également été marquée par l engagement de Sunabel dans le projet d extension pour augmenter sa capacité de TB/J à TB/J, de Suta pour la construction d un silo d une capacité de stockage de tonnes de sucre et du lancement par Surac de l étude d extension des sites de Ksibia et Mechraa Bel Ksiri pour porter la capacité de T/J à T/J. Actuellement, sur l ensemble de sites, 8 lignes automatisées d une capacité de 400 tonnes pain/jour sont opérationnelles sur les sites de Maamora, Suta et Sidi Bennour. A fin 2011, les 4 dernières lignes seront déployées à la Raffinerie de Casablanca. Essai concluant pour le sorgho sucrier Le premier essai pour la plantation du sorgho Urja, d origine indienne, a eu lieu au cours de l été 2010 dans la région du Gharb. Il s agissait d étudier la faisabilité de la culture du sorgho sucrier, en évaluant les paramètres de performance technicoéconomiques et les résultats obtenus dans la production de bioéthanol. La première levée, constatée seulement 10 jours après les semis, a démontré que ces essais étaient concluants. 18 RAPPORT ANNUEL 2010

19 Données conjoncturelles nationales et internationales Marché mondial du sucre Après une légère accalmie jusqu à la fin du premier semestre, le marché est reparti à la hausse vers des niveaux historiques non enregistrés depuis près de 30 ans. Cette hausse s explique par le bas niveau des stocks mondiaux et par un déficit du marché international du sucre pour la deuxième année consécutive. Marché national du sucre Le marché national du sucre a atteint 1,2 million tonnes en 2010 avec un taux de croissance de +2,1% par rapport à 2009, tirée par le granulé, en hausse de 4%. Des pertes de plus de tonnes de sucre ont été enregistrées en 2010 à cause des inondations. Les périmètres du Gharb et du Loukkos ont ainsi connu, pour la deuxième année consécutive, de fortes précipitations, qui se sont traduites par la perte de hectares de betteraves et 900 hectares de cannes à sucre. Mais, grâce aux investissements d extension de la raffinerie, le Groupe Cosumar a néanmoins pu compenser ces pertes en augmentant sa production de sucre à partir du raffinage de sucre brut importé, assurant ainsi de façon régulière l approvisionnement du marché national. Structure du marché par produits 52% Sucre Granulé 35,5% Pain de Sucre 12,5% Lingot et Morceau RAPPORT ANNUEL

20 La chaîne de valeur du sucre : une maîtrise des processus à toutes les étapes de production Le Groupe Cosumar a développé son expertise sur trois grands métiers : l extraction du sucre à partir des plantes sucrières récoltées dans cinq périmètres agricoles, le raffinage du sucre brut importé, le conditionnement et la distribution des produits à travers tout le Royaume. En accompagnant les performances de ses partenaires agriculteurs, en modernisant son outil industriel et en améliorant ses circuits de distribution, le Groupe Cosumar joue pleinement son rôle d agrégateur de la filière sucrière dans son ensemble. La chaîne de valeur du sucre comporte quatre étapes majeures : la production agricole, la transformation, le conditionnement et la distribution. La chaîne de valeurs du sucre comporte quatre étapes majeures Culture de betterave Production agricole 36% 9% Culture de canne à sucre Récolte Transformation industrielle 45% Sucreries Sucre brut importé 55% Raffinerie 20 RAPPORT ANNUEL 2010

21 Données Clés du marché marocain Surface cultivée de betterave : ha Surface cultivée de canne : ha Production brute de plantes sucrières : - 3 million de tonnes betterave - 1 million de tonnes canne à sucre agriculteurs Emplois saisonniers : 10 millions de jours 1 raffinerie et 8 sucreries 1 opérateur unique depuis 2005 : Groupe Consumar Employés : Production du sucre raffiné à partir de l importation : 780 MT/An Production de sucre betterave et canne : 400 MT/An Production de mélasse : 200 MT/An Production pulpe & pellets : 190 MT/An 4 produits finis : Pain de sucre : 35,5% Morceau & Lingot : 12,5% Granulé : 52,0% Canaux de distribution : Industriels : 13% Grossistes : 79% GMS & Autres : 8% Consommation per-capita : 35 kg/an Coproduits Distribution Coproduits Sucre raffiné Pulpe, Pellets et Mélasse (Sucrerie et Raffinerie) Conditionnement Sucre Granulé en vrac Produits finis Sucre conditionné 13% Industriel 87% Consommateur final RAPPORT ANNUEL

22 MÉTIERS DU GROUPE L extraction La superficie globale installée en cultures sucrières au titre de la campagne 2009/2010 s élève à ha de betteraves (-6%) et ha pour la canne à sucre (+40%). Superficies semées (ha) La récolte a permis l extraction de 377,5 MT de sucre blanc en 2010 contre 408,7 MT en 2009, soit une baisse de 31,2 MT consécutive aux inondations exceptionnelles enregistrées en 2010 et à ses incidences sur la production. La semence monogerme, dont le projet a été largement initié à Tadla, a progressivement été étendue aux autres périmètres. Total Betterave Doukkala Tadla Moulouya Gharb Loukkos / / / / / / / / / / / / / / / / / /11 Réalisation de ha de betterave à sucre contre ha en et ha en Baisse de la superficie allouée à la betterave au niveau de Gharb et Loukkos suite aux deux campagnes d inondation successives. Superficies semées en monogerme (ha) Total Betterave Doukkala Tadla Moulouya Gharb Loukkos / / / / / / / / / / / / / / / / / / RAPPORT ANNUEL 2010

23 Part de la monogerme (%) par rapport au programme Tadla 100% 100% Doukkala Moulouya Gharb Loukkos Total Betterave 80% 70% 59% 37% 45% 40% 11% 14% 12% 13% 5% 6% 0% 1% 4% 16% 2008/ / / / / / / / / / / / / / / / / /11 Réalisation de ha de monogerme contre en et ha en Nette amélioration de la part de la monogerme presque au niveau de l ensemble des périmètres. Superficies plantées (ha) Gharb Loukkos Total Canne Nette amélioration des superficies plantées grâce au plan de relance de la canne mis en œuvre dans les deux périmètres Gharb et Loukkos / / / / / / / / /11 RAPPORT ANNUEL

24 Plantes sucrières : Superficies récoltées (ha) Betterave Canne Total / / / / / /10 Production Sucre Blanc : Année 2010 (Kt) Extraction Raffinage Tonnage traité Sucre blanc éxtrait Plantes sucrières Betterave Canne à sucre Sucre brut Sucre blanc raffiné Production sucre blanc 24 RAPPORT ANNUEL 2010

25 RAPPORT ANNUEL

26 Dans la continuité du plan d entreprise Indimage 2012 et de la stratégie de développement de l outil industriel, le Groupe Cosumar a engagé la mise à niveau et l extension de la raffinerie de Casablanca pour porter la production à TS/J. Avec 792,7 MT de sucre blanc en 2010 contre 746,8 MT en 2009, le raffinage a augmenté de 45,9 MT afin d assurer l approvisionnement normal du marché et compenser les incidences des inondations sur la production nationale. La hausse a surtout été enregistrée durant le dernier quadrimestre avec l optimisation du nouveau projet STG 2 et une reprise de la production des pains turbinés. Démarrage de 4 nouvelles lignes automatiques de pains pack, d une capacité de 400 TJ. Une nouvelle ligne de production de lingots a démarré. 1170,2 MT de sucre blanc ont été produites en 2010, contre 1155,5 MT en Le raffinage Les actions de développement Mise à niveau et extension de la Raffinerie de Casablanca L année 2010 a été marquée par la mise en service et la montée en puissance des installations réalisées dans le cadre du projet stratégique de la raffinerie de Casablanca. Les objectifs sont multiples, à l image des ambitions du Groupe. Dans un premier temps, la mise à niveau de l instrument de production a nécessité la définition de plusieurs chantiers. Pour améliorer la qualité, la capacité de stockage et porter les performances aux meilleurs standards internationaux, les dernières innovations technologiques en matière de sucre ont été adoptées, dans le respect des normes environnementales. L installation d une station de récupération et de recyclage de la saumure ainsi qu une unité de filtration de boues par des presses à membranes ont contribué à réduire de façon significative les rejets et les besoins en fuel et en eau. Pour répondre aux besoins du marché et sécuriser l approvisionnement national en sucre, la stratégie a été définie en amont par l optimisation du rendement d extraction et, de ce fait, l accroissement de la capacité de production. Les équipements nécessaires ont été introduits pour ces nouveaux volumes, notamment deux silos de et tonnes. En augmentant la production et en flexibilisant la distribution, le nouveau process a permis une évolution significative des performances. Déploiement des lignes automatisées pour le pain de sucre Pour pérenniser un produit fortement ancré dans les habitudes de consommation marocaines, le Groupe Cosumar a lancé, début 2000, un projet stratégique destiné au pain de sucre. Pour remplacer le procédé de fabrication manuelle, il a fallu mettre au point un nouveau concept moderne plus performant utilisant les dernières technologies en la matière. Etant un des derniers producteurs mondiaux du pain de sucre, le Groupe a dû développer un procédé spécifique pour découpler la production et ainsi assurer une distribution rationnelle et régulière du marché national. Ce véritable défi industriel permet aujourd hui d assurer une production dans de bonnes conditions de sécurité, d hygiène et de productivité et offre des produits finis de meilleure qualité. Le déploiement de 12 lignes automatisées dans différents sites permettra au Groupe de disposer d un outil flexible pour s adapter aux besoins du marché et d envisager sa mise en conformité avec la norme HACCP. Les investissements déployés Depuis le lancement du projet Indimage 2012, qui a réservé une enveloppe de 3,6 milliards de dirhams d investissement pour la mise à niveau et le développement de l outil industriel, plus de 2,2 milliards de dirhams ont déjà été engagés à fin Le programme d investissements se décline comme suit : 1,6 milliard de dirhams pour les unités de traitement des plantes sucrières ; 2,0 milliards de dirhams pour l extension et la modernisation de la raffinerie de Casablanca. 26 RAPPORT ANNUEL 2010

27 Croissance du marché national de + 2,1%. Montée en cadence et stabilisation des performances d exploitation des 4 lignes de pains automatisées à Casablanca. Démarrage des deux lignes de conditionnement de pains automatisées à Suta. Achèvement du cadrage du projet Nouveau Schéma Directeur du Conditionnement. Développement de l expertise emballage et matériaux de conditionnement. Conditionnement et distribution Les actions de développement Sur un marché en pleine mutation, caractérisé par l accroissement de la demande, Cosumar améliore la qualité de ses produits et se doit d en garantir la conservation dans des emballages appropriés au transport et à la distribution. Dans la lignée de sa stratégie de merchandising, le Groupe tend ainsi à améliorer la présentation des produits (qualité, propreté, habillage de rayons) pour renforcer l effet vitrine des Grandes et Moyennes Surfaces (GMS). Les investissements réalisés afin de pérenniser la fabrication des pains de sucre, notamment pour les machines de paquetage, témoignent de cette ambition. Pour optimiser les schémas logistiques GMS et industriels, le Groupe œuvre pour la contractualisation du transport, l amélioration de la planification et le renforcement du contrôle par tableau de bord informatique et contrôle physique. Le Groupe étudie par ailleurs la création de nouvelles plateformes permettant d organiser les conditionnements adaptés aux schémas industriels et de distribution. Pour accompagner la consolidation de l amont agricole, le projet d extension de la capacité logistique sur le site de Suta est amorcé. Une stratégie commerciale orientée vers la qualité de services Le Groupe Cosumar place ses clients grossistes, GMS et industriels au centre de sa stratégie qui s articule autour des points suivants : privilégier la veille et l écoute des clients pour proposer des produits et services adaptés ; améliorer les performances et réduire les coûts logistiques ; mettre en place une démarche qualité permettant une meilleure performance opérationnelle et organisationnelle. Le Groupe met ainsi en place un plan d action propre à chaque site pour atteindre de façon progressive, généralisée et pérenne, des taux de satisfaction supérieurs à 80%. Cette stratégie se décline par segment : Grossistes : Harmoniser le portefeuille clients, par une offre adaptée et surtout une régionalisation optimisée des ventes. GMS : Optimiser le coût logistique pour une meilleure gestion de la cadence d approvisionnement et des stocks. Industriels : Renforcer le partenariat avec les clients en optimisant la logistique de livraison à partir des différents sites industriels. Perspectives du Groupe Si le niveau record des inondations a perturbé la production en 2010, il a en revanche favorisé une amélioration des réserves en eau d irrigation dans les barrages, donnant une meilleure visibilité pour les prochaines campagnes agricoles. La généralisation progressive de la culture monogerme dans tous les périmètres et les efforts déployés par le Groupe pour encourager la mécanisation doivent également permettre d augmenter la production de betterave et de canne. Sur le plan industriel, Le Groupe devrait enregistrer les effets positifs des importants investissements industriels réalisés dans le cadre du plan Indimage Cependant, l appréciation importante des cours du sucre brut sur le marché mondial est de nature à peser sur l endettement. Le Groupe Cosumar prévoit par ailleurs de poursuivre en 2011 les principaux chantiers suivants : amélioration de la capacité de traitement des plantes sucrières et du taux d extraction à Surac et Sunabel ; extension de la capacité logistique de Suta pour de meilleures performances ; programme de mécanisation du pain de sucre ; mise en place d un schéma directeur des systèmes d informations. RAPPORT ANNUEL

28 28 RAPPORT ANNUEL 2010

29 30 L histoire de Cosumar en quelques dates 31 L année 2010 : un rôle d agrégateur consolidé 2010 : UNE RESPONSABILITÉ RÉAFFIRMÉE Les Ressources Humaines 33 La démarche RSE 34 RAPPORT ANNUEL

30 2010 UNE RESPONSABILITÉ RÉAFFIRMÉE L histoire de Cosumar en quelques dates 1929 L entreprise est créée sous le sigle COSUMA par la société Saint Louis de Marseille. Elle produit 100 T de pains de sucre par jour Création de sucreries publiques par l Etat Prise par l Etat d une participation de 50% du capital de l entreprise, qui devient Cosumar Prise de contrôle du capital par le Groupe ONA. Cotation de Cosumar à la Bourse des Valeurs de Casablanca Fusion absorption des sucreries de Zemamra et de Sidi Bennour par Cosumar Lancement du projet d extension de la capacité de traitement des Sucreries des Doukkala pour un montant d investissement de 800 MDH Acquisition par Cosumar des 4 sociétés sucrières publiques : Suta, Sucrafor, Surac et Sunabel Conduite de la mise en œuvre du plan d intégration et de développement des sucreries acquises dans le cadre du projet INDIMAGE Création de la Fédération Interprofessionnelle Marocaine du Sucre (FIMASUCRE), afin d organiser la profession et de fédérer les synergies Signature du Contrat-Programme entre les Pouvoirs Publics et FIMASUCRE lors des premières Assises de l Agriculture à Meknès Election de Mohammed Fikrat, Président Directeur Général de Cosumar, à la présidence de l Organisation Internationale du Sucre. 30 RAPPORT ANNUEL 2010

31 l année 2010 : un rôle d agrégateur consolidé Le Groupe Cosumar s inscrit durablement comme un acteur majeur du secteur agricole marocain. L agriculture au Maroc a toujours été un secteur stratégique pour le développement socio-économique du pays. Cette importance s est traduite depuis plusieurs décennies par la mise en place par l Etat de nombreux programmes venant soutenir le développement agricole, de l opération Labour (1957) en passant par la politique des barrages (1967), jusqu aux programmes de développement rural intégré ayant pour finalité la lutte contre la pauvreté. Lancé en avril 2008, le Plan Maroc Vert relève de cette même volonté nationale de soutenir l agriculture via le développement économique et social du secteur. Fondement majeur du Plan Maroc Vert, le concept d agrégation est un mode d organisation structurée qui permet aux agriculteurs de collaborer avec des opérateurs et des organisations professionnelles pour la mise en place de partenariats gagnant-gagnant entre l amont productif et l aval commercial et/ou industriel. Aujourd hui, plus que jamais, la filière sucrière au Maroc revêt une place stratégique dans l économie nationale. Après d importants investissements structurants aussi bien publics que privés, la production locale du sucre couvre aujourd hui près de 45% des besoins du pays. Le Groupe Cosumar a pour ambition d atteindre plus de 55% de production locale à l horizon Le Plan Maroc Vert entrepris par le gouvernement marocain dans lequel s inscrit Cosumar permettra la réalisation de cet objectif. RAPPORT ANNUEL

32 L accompagnement des partenaires agricoles Le Groupe Cosumar joue un rôle majeur en tant qu acteur structurant de la filière sucrière marocaine et en tant qu agrégateur de plus de agriculteurs. D année en année, le Groupe Cosumar accompagne ses partenaires pour une meilleure productivité des cultures sucrières et fédère les différents acteurs de la filière, jouant ainsi pleinement son rôle d agrégateur en cherchant des sources d amélioration des revenus des producteurs tout en participant activement au développement et à la mise à niveau de la filière dans son ensemble. Dans le cadre de ses actions de croissance par la diversification de produits et métiers et par la recherche de plantes alternatives à haute valeur ajoutée pour les producteurs agricoles, le Groupe Cosumar a par ailleurs mené des essais concluants sur la plantation de sorgho sucrier dans la région du Gharb. Le rôle positif de Cosumar dans le développement du secteur sucrier marocain Le Groupe Cosumar a lancé en 2006 un ambitieux programme de développement et de mise à niveau de la filière sucrière intitulé Indimage Ce projet dont les axes ont été confirmé dans le Contrat- Programme , a pour objectif d augmenter la production de la filière sucrière par sa mise à niveau et sa modernisation, mais également par le renforcement du développement régional, l alignement sur les meilleures pratiques agricoles et industrielles et la sécurisation de l approvisionnement national. En tant qu unique opérateur sucrier industriel national, le Groupe Cosumar joue un rôle primordial dans la réussite et la concrétisation de ces objectifs. Ce rôle a d ailleurs été salué par l Organisation des Nations Unies pour l Alimentation et l Agriculture (FAO) qui a remis fin 2009 au Groupe Cosumar une médaille du mérite pour son rôle positif d agrégateur vis-à-vis des partenaires betteraviers et canniers, pour l accompagnement et le soutien continu bénéfique en faveur du développement rural. Un rôle d agrégateur renforcé en 2010 par la mise en place par Fimasucre, sous l impulsion de Cosumar, d une journée dédiée à l interprofession. L ensemble des actions entreprises par Cosumar en 2010 a eu un impact indéniable sur le développement et la modernisation de la filière sucrière marocaine. Le rôle d agrégateur du Groupe, qui a placé la filière sucrière marocaine sur la voie de la compétitivité, a obtenu une reconnaissance sur le plan international : le 27 novembre 2009, le Maroc a été élu Président de l Organisation Internationale du Sucre (OIS) en la personne de Mohammed Fikrat, montrant avec force la place privilégiée du Maroc sur le marché mondial du sucre. Une nomination qui a également permis au Groupe Cosumar, en tant qu opérateur sucrier, d abriter la 37 ème session du Conseil de l Organisation Internationale du Sucre au Maroc, placée sous le thème «L économie sucrière africaine : bilan et potentialités de développement». Le Maroc à la tête de l Organisation Internationale du Sucre (OIS) C est du 1 er au 3 juin 2010 que les sucriers du monde entier se sont réunis à Marrakech pour la 37 ème session du conseil de l OIS, qui a choisi le Maroc pour sa longue expérience en matière de culture et d industrie sucrière. Cette édition a connu une participation record de plus de 350 représentants de près de 55 pays membres de l Organisation Internationale du Sucre. Constituant un véritable forum d échange, cet événement a été l occasion pour les opérateurs sucriers mondiaux de partager leurs expériences, de renforcer leurs compétences et leurs réseaux dans un cadre favorable voué au dialogue et à l échange et de réfléchir aux pistes d amélioration permettant de faire face aux défis de l industrie sucrière. Cette présence marquante du Maroc au sein des organes de gestion de l Organisation Internationale du Sucre vient confirmer la volonté du Groupe Cosumar de contribuer de façon active au rayonnement de la filière sucrière du Maroc à l échelle internationale. Par ailleurs, le Conseil a permis de faire connaître les politiques et les perspectives de l industrie sucrière sur le plan mondial, continental et national. Cela a été également l occasion de souligner les bonnes relations entre l Organisation Internationale du Sucre et le Maroc. Cette Institution internationale représente 82% de la production mondiale de sucre, 95% des exportations, 39% des importations et 65% de la consommation. Le Maroc est le 3 ème pays producteur et 4 ème plus grand importateur du continent. D après les statistiques de l OIS, l économie sucrière en Afrique représente 5,7% de la production mondiale, et près de 10% de la consommation mondiale, soit environ 19% des importations mondiales et 6% des exportations mondiales. Chaque année au Maroc, les besoins en sucre augmentent de 25 à tonnes, faisant du Royaume le 5 ème consommateur de sucre en Afrique. 32 RAPPORT ANNUEL 2010

33 LES RESSOURCES HUMAINES Détecter, évaluer et développer un vivier de compétences : telles sont les caractéristiques de la gestion des Ressources Humaines du Groupe, qui porte un intérêt tout particulier à la motivation et à la fidélisation de ses collaborateurs. Le bilan social Une politique dynamique de gestion des Ressources Humaines Le Groupe Cosumar a mené une réflexion approfondie pour optimiser la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, afin d anticiper l évolution des métiers et des qualifications et d adopter une offre de formation adéquate. Le bilan social est des plus probants pour cette année 2010, qui a vu la concrétisation d actions de fond engagées depuis près de trois ans, visant à doter Cosumar d outils de gestion prévisionnels efficaces. Avec 127 nouvelles recrues en 2010, Cosumar a conduit une politique de recrutement soutenue, afin de consolider ses profils d expertise et d en assurer la relève progressive, dans le respect des organigrammes de succession. L accent est également mis sur la promotion de la culture d entreprise qui a justifié l organisation de plusieurs conférences pour renforcer le sentiment d appartenance à un Groupe qui compte plus de 2500 collaborateurs. D autres événements ont également marqué le calendrier 2010, à l image de la cérémonie annuelle en l honneur des médaillés et retraités, ou encore la planification de vacances pour 426 enfants. Un climat social analysé par un dispositif de tracking d opinion Le capital humain a toujours été au cœur des intérêts de Cosumar, qui s est imposé un véritable devoir d écoute et de concertation. Fort du succès rencontré lors de la 2 ème édition Baromètre Social en 2008, Cosumar à réitéré l expérience en mettent en place un dispositif de tracking d opinion. Sa mise en œuvre a permis de mesurer l évolution des attentes, perceptions et aspirations des collaborateurs, et d évaluer les actions RH entreprises au cours de la période Les résultats confirment la cohérence du plan d action établi à la suite du Baromètre Social 2008, et démontrent les améliorations dans les différents sites du Groupe. Sécurité : priorité à la prévention et à la gestion des risques Conscient que toute activité industrielle ou agricole comporte des risques, le Groupe Cosumar assume sa responsabilité et agit au quotidien pour parvenir à l objectif zéro accident de travail. Protéger, informer et prévenir L ensemble des sites sucriers du Groupe Cosumar ont certifié leur système de management Santé et Sécurité au Travail selon la norme marocaine NM (OHSAS version 2007). Cette dernière précise les règles relatives à la gestion de la santé et de la sécurité dans le cadre professionnel. Elle permet d analyser et d évaluer les risques pour réaliser la mise en conformité réglementaire. Le Groupe veille également à adopter les dernières améliorations pour le matériel de sécurité et les équipements de protections individuels. Chaque année, le Groupe investit pour sensibiliser et former les collaborateurs et les nouvelles recrues à la réduction des risques liés au travail et à la sécurité. En 2010, Cosumar a réalisé une cartographie qui met en évidence et évalue les risques liés à la sécurité et à la santé au travail. En identifiant ainsi les dangers existants, chaque filiale élabore un plan de prévention annuel, véritable feuille de route des actions engagées, avec un suivi des indicateurs des taux de fréquence et de gravité des accidents. Une ambitieuse politique de développement des compétences Outre les actions de formation spécifiquement dédiées à la démarche QSE, plusieurs formations ont permis à plus de 800 collaborateurs de développer leurs compétences pour améliorer l adaptation aux emplois, à travers la mise en place de plusieurs cycles de perfectionnement dédiés à la maintenance, aux laborantins, au plan d expérience, à l optimisation de la conduite de l exploitation et de la chaufferie ou encore à la maîtrise des techniques de vulgarisation agricole En parallèle, l accent a été mis sur l amélioration des aspects comportementaux, des postures de leadership et du travail en groupe des cadres et agents de maîtrise à travers plusieurs cycles de coaching et de perfectionnement de la maîtrise. A ce titre, prés de jours/hommes ont été dispensés en RAPPORT ANNUEL

34 Protéger l environnement, assurer une bonne gestion des ressources naturelles, satisfaire son personnel, ses partenaires, ses clients et la société civile sont des principes fondamentaux pour le Groupe Cosumar. La Qualité, la Sécurité et L Environnement (QSE) sont totalement intégrés dans les pratiques du Groupe ainsi que son implication en matière de Responsabilité Sociale des Entreprises, qui lui a permis de recevoir une distinction de la CGEM. Cosumar SA et Surac ont ainsi obtenu le label RSE, symbole des efforts déployés dans le cadre des performances managériales et des risques de responsabilité sociale. La démarche Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) QSE : une démarche volontariste Centre Marocain de Production Propre, en faveur de l environnement et la gestion rationnelle des ressources, et l autre avec un organisme pour la gestion écologique des déchets industriels, pour un développement durable et respectueux de l environnement. Principaux faits marquants en 2010 Suite aux audits de suivi réalisés en 2010, la reconduite des certifications de la sucrerie des Doukkala, Suta, Surac-Ksibia, Sunabel et Sucrafor confirme l engagement du Groupe en matière de responsabilité sociale des entreprises. Un engagement dont la mise en œuvre a également été validée pour les laboratoires de contrôle de la raffinerie et des réceptions de Suta, ainsi que pour la raffinerie de Casablanca, dont les accréditations ont été renouvelées. Véritable implication pour l amélioration continue, la mise en conformité RSE des sites du Groupe est basée sur des référentiels internationaux. En ce sens, la sucrerie Surac a été certifiée aux normes ISO 9001, ISO et OHSAS Par ailleurs, l année 2010 a été marquée par la participation à des compétitions nationales ayant trait à la QSE. Récompensés par les 1 er et 2 ème certificats d encouragement, les sites de Suta et de Sunabel ont représenté les valeurs du Groupe dans la catégorie «Grandes Entreprises Industrielles». De plus, le label RSE de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) a été décerné à Cosumar SA et Surac Ksibia. Dans le cadre de la démarche RSE, deux conventions ont été signées ; une avec le Prix Takdir : l engagement QSE a l honneur Le Groupe Cosumar a initié en 2010, la première remise des Prix Takdir pour distinguer les filiales et collaborateurs ayant démontré le plus d implication dans le Management QSE. Outil d émulation, ce concours a pour vocation d encourager, motiver et renforcer la culture QSE. Des auditeurs se sont rendus sur chaque site afin de départager les candidats aux 4 catégories définies. Les critères concernaient notamment les équipements de lutte contre l incendie et les accidents du travail pour la Sécurité, l analyse et la présentation du produit pour la Qualité, la consommation (eau, électricité, fuel) et la gestion des déchets pour l Environnement ou encore les projets réalisés et en cours. Les visites ont permis d évaluer les performances des filiales et d éprouver l efficacité des pratiques adoptées. Ainsi, les Prix Takdir ont été décernés à Suta pour les catégories Qualité et Sécurité, Surac pour l Environnement et Sucrafor pour les Initiatives. Dans toutes les entités du Groupe, la démarche QSE est devenue une culture, un levier de croissance. Plus que des valeurs, c est un engagement collectif au service de la qualité, la sécurité, l environnement, mais aussi l initiative, la maîtrise et la conformité. QSE : une implication à tous les niveaux de l entreprise Qualité Les audits de suivi de la certification SMI QSE, accordée en 2008 pour la sucrerie des Doukkala et en 2009 pour Suta, Surac Ksibia, Sunabel Kek et Sucrafor, ont bénéficié de l assistance nécessaire pour permettre leur reconduction dans leurs dernières versions. Le laboratoire de réception de Sunabel KEK a intégré un système de management de la qualité visant l accréditation selon la norme ISO V Sécurité Les efforts déployés pour la mise en place du système de management de la santé et sécurité au travail dans la raffinerie de Casablanca ont favorisé une baisse notable des accidents de travail. Les travaux d analyse des risques et l évaluation de la conformité réglementaire pour une certification selon le référentiel OHSAS se sont achevés avec succès. Plusieurs formations ISO ont été dispensées au profit des agents de maîtrise et des opérateurs des ateliers de 34 RAPPORT ANNUEL 2010

CONTEXTE ET ACTIVITÉS ENGAGEMENTS ET PERFORMANCES

CONTEXTE ET ACTIVITÉS ENGAGEMENTS ET PERFORMANCES Rapport Annuel 14 CONTEXTE ET ACTIVITÉS Dans un environnement de marché tendu à l international, et face à l aléa climatique national, Cosumar investit pour améliorer sa performance tant au plan de la

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4 RAPPEL DU CONTEXTE 2 Le défi du renforcement des compétences 2 Un partenariat avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et les besoins de l entreprise 3 UN PLAN DE FORMATION ADAPTE 4 Une

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Lafarge Maroc. Rencontre avec les Médias et les Analystes Financiers

Lafarge Maroc. Rencontre avec les Médias et les Analystes Financiers Lafarge Maroc Rencontre avec les Médias et les Analystes Financiers > Le 13 mai 2014 Notre matinée d échanges Résultats de l exercice 2013 Projets d avenir de Lafarge Maroc Construire des villes meilleures

Plus en détail

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Novembre 2008 Introduction : CONTEXTE ET CONJONCTURE national et international l augmentation des cours des matières premières

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement 2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 25 février 2015 Messieurs les Ministres, Monsieur le

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC Marrakech, 19 mai 2011 Stratégie logistique : Cadre général Développement de la logistique = priorité stratégique pour renforcer

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre 25 MARS 2010 Fonction RH du cadre 1 une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la première agglomération

Plus en détail

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE CNIA SAADA Assurance est née de l union de deux grandes forces de l assurance, CNIA Assurance et Assurances Es Saada, qui ont mis en commun leurs compétences humaines

Plus en détail

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 1 Sommaire - Management des RH : orientations et principes - Management des RH : réalisations

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs au Maroc www.cm6-microfinance.ma Plan de l intervention Deux grands axes : Axe 1 : Vue d ensemble sur l offre actuelle des produits

Plus en détail

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Dialogue économique avec les Conseillers Économiques près des Ambassades des pays partenaires et les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux 1 SOMMAIRE I RENFORCEMENT

Plus en détail

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTEXTE GÉNERAL L optimisation de la logistique des flux de matériaux de construction est une

Plus en détail

Notre but? vous faire atteindre le votre. www.capitalconsulting.ma

Notre but? vous faire atteindre le votre. www.capitalconsulting.ma Notre but? vous faire atteindre le votre www.capitalconsulting.ma Nous accompagnons votre succès Anticiper le changement, s adapter aux évolutions de l environnement économique et social, créer des opportunités

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement Systèmes de Management Intégrés

Qualité, Sécurité, Environnement Systèmes de Management Intégrés É V A L U A T I O N C E R T I F I C A T I O N Qualité, Sécurité, Environnement Systèmes de Management Intégrés Systèmes de Management de la Qualité selon la norme ISO 9001 Obtenir la reconnaissance de

Plus en détail

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc?

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Au cours de la dernière décennie, la politique des grands chantiers initiée et conduite par SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI que dieu l assiste a permis de développer

Plus en détail

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le 25 février 2015 - INFORMATION - PRESSE Résultats du premier semestre 2014-2015 Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le chiffre d affaires du

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

PRESENTATION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE QUALITE DE LA SN-SOSUCO PLUS QUE DU SUCRE, UN PLAISIR

PRESENTATION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE QUALITE DE LA SN-SOSUCO PLUS QUE DU SUCRE, UN PLAISIR PRESENTATION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE QUALITE DE LA SN-SOSUCO PLUS QUE DU SUCRE, UN PLAISIR SOMMAIRE 1 - PRESENTATION DE LA SN-SOSUCO 2 - HISTORIQUE DE LA DEMARCHE QUALITE 3 - SYSTÈME DE MANAGEMENT

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

gestion des ressources

gestion des ressources gestion des ressources Ressources humaines 35 Formation 37 Action sociale 39 Ressources financières et matérielles 40 ADMINISTRATION DES DOUANES ET IMPÔTS INDIRECTS - RAPPORT D ACTIVITE 2006 33 La gestion

Plus en détail

Dossier de presse. Imprimé sur du papier Double A. www.doubleapaper.fr

Dossier de presse. Imprimé sur du papier Double A. www.doubleapaper.fr Dossier de presse 2013 Imprimé sur du papier Double A Présentation de Double A La marque de papier Double A est fabriquée par Double A (1991) Public Company Limited, l'un des fabricants de pâte et de papier

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES

ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014-2015 A. La Grande Ecole Les conditions d accès Le concours est ouvert aux : 1. Elèves des classes préparatoires, âgés de 22 ans

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable Communiqué de presse - Mars 2013 Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable 2 «Par son métier, en lien direct avec le monde agricole, par ses

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Annexe 4 Page 1 of 7

Annexe 4 Page 1 of 7 BDS standards pour les créateurs d entreprises et les PME existantes: produits, impact Groupe A : CREATEURS D ENTREPRISE Produits/BDS(3) 1. Germe/TRIE 1 comprendre la relation entre l idée d entreprise,

Plus en détail

SAVOIRS EN ACTION. Établissement supérieur privé de commerce

SAVOIRS EN ACTION. Établissement supérieur privé de commerce Établissement supérieur privé de commerce Autorisé par le Ministère de l Enseignement Supérieur par décision n 25/88 du 18/10/1988 SAVOIRS EN ACTION Guide d admission Bac + 5 Administration et Stratégie

Plus en détail

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU DISPOSITIF DE CONTRÔLE INTERNE ET DE GESTION DES RISQUES COMME CADRE DE L INTEGRITE Expérience de l ONEE-Branche Eau DAO 1 Mostafa ETTOURKI Direction Audit et Organisation

Plus en détail

PROFESSIONNALISATION DE LA FILIERE RESSOURCES HUMAINES DE GAZ DE FRANCE

PROFESSIONNALISATION DE LA FILIERE RESSOURCES HUMAINES DE GAZ DE FRANCE PROFESSIONNALISATION DE LA FILIERE RESSOURCES HUMAINES DE GAZ DE FRANCE Le Groupe Gaz de France Une ambition : être un leader de l énergie en Europe Une stratégie : développer ses activités sur l ensemble

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS

INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS OFFRE À PRIX FERME Prix par action : MAD 720 Valeur nominale : MAD 10 Nombre d actions maximum à céder : 250 000 actions Montant global maximum de l Opération

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUITEMENT D EXPERTS A travers un Contrat de Service Individuel (Individual Service Agreement - ISA)

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUITEMENT D EXPERTS A travers un Contrat de Service Individuel (Individual Service Agreement - ISA) TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUITEMENT D EXPERTS A travers un Contrat de Service Individuel (Individual Service Agreement - ISA) DESCRIPTION DE POSTE Désignation du poste : Expert en qualité, sécurité

Plus en détail

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE ENTREPRISES TOUTES NOS COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE les-industries-technologiques.fr Malgré le contexte économique actuel, le sujet de préoccupation qui arrive en tête pour les chefs d entreprise

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

CONFERENCE SOUS LE THEME

CONFERENCE SOUS LE THEME CONFERENCE SOUS LE THEME «Enjeux et modes opératoires de la délégation de la Centrale des Risques de Bank AL-Maghrib» ALLOCUTION INAUGURALE DE MONSIEUR LE GOUVERNEUR DE BANK AL-MAGHRIB Rabat lundi 26 Novembre

Plus en détail

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING A la croisée de toutes les activités du groupe, les équipes Marketing sont au cœur de nos processus. Leur mission? Sensibiliser les consommateurs à des produits conçus pour

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation*

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Advisory, le conseil durable Conseil en Management Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Une capacité unique à combiner compétences sectorielles et

Plus en détail

Discours de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er Forum Maroc- Guinée

Discours de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er Forum Maroc- Guinée Discours de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er Forum Maroc- Guinée Casablanca, le 9 septembre 2014 1 Excellences, Mesdames et Messieurs, C est pour moi un grand honneur et un réel plaisir d être

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP La Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio +20) a

Plus en détail

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005)

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (SEA) est un service interarmées relevant du Chef d Etat Major des armées et doté d un compte

Plus en détail

premier pays producteur mondial de cacao avec environ 1, 4 million de tonnes chaque année, soit 40% de l offre mondiale

premier pays producteur mondial de cacao avec environ 1, 4 million de tonnes chaque année, soit 40% de l offre mondiale 10 ème ANNIVERSAIRE Contexte et justification L économie ivoirienne est basée sur son agriculture. Le secteur agricole qui comprend les productions végétales, animales et les industries agroalimentaires,

Plus en détail

Note Synthétique Relative à La Stratégie de mobilisation en faveur de la Communauté Marocaine Résidant à l Etranger

Note Synthétique Relative à La Stratégie de mobilisation en faveur de la Communauté Marocaine Résidant à l Etranger Note Synthétique Relative à La Stratégie de mobilisation en faveur de la Communauté Marocaine Résidant à l Etranger Source : http://www.marocainsdumonde.gov.ma/index.php?option=com_content&task=view&id=52&ite

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE Mars 2014 SOMMAIRE Faire équipe avec vous 3 SFR Business Team, 1 er opérateur alternatif 4 Notre gouvernance Qualité et Développement

Plus en détail

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY SYMPOSIUM AFRICAIN SUR LA FACILITATION DU COMMERCE ET DU TRANSPORT ROUTIER CASABLANCA, LE 5 MAI 2012 Excellence Monsieur

Plus en détail

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II.

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. 1. L objectif du projet : Le programme s inscrit dans le programme pays du PNUD, dans

Plus en détail

Grant Thornton Côte d Ivoire : Un accompagnement sur mesure pour atteindre vos objectifs stratégiques

Grant Thornton Côte d Ivoire : Un accompagnement sur mesure pour atteindre vos objectifs stratégiques Grant Thornton Côte d Ivoire : Un accompagnement sur mesure pour atteindre vos objectifs stratégiques Audit Consulting Conseil juridique, fiscal et social Outsourcing Etudes sectorielles Conseil en RH

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Sommaire. Carte de visite. Evolution de l activité. Les clés du succès. Les principales contraintes. Axes stratégiques: Horizon 2020.

Sommaire. Carte de visite. Evolution de l activité. Les clés du succès. Les principales contraintes. Axes stratégiques: Horizon 2020. FEVRIER 2014 Sommaire Carte de visite Evolution de l activité Les clés du succès Les principales contraintes Axes stratégiques: Horizon 2020. Carte de visite: chiffres clés Nombre d adhérents : 13 500

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Lancée en 2000 par l Organisation des Nations Unies, le Pacte Mondial est une initiative destinée à rassembler les entreprises, les organismes

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics France Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans

Plus en détail

Royaume du Maroc. Ahmed EL BOUARI Chef de la Division des Aménagements MAPM/DIAEA SOMMAIRE

Royaume du Maroc. Ahmed EL BOUARI Chef de la Division des Aménagements MAPM/DIAEA SOMMAIRE Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Royaume du Maroc DIRECTION DE L IRRIGATION ET DE L AMENAGEMENT DE L ESPACE AGRICOLE PLACE DE LA TOPOGRAPHIE DANS L AMENAGEMENT DE L ESPACE

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

Fiche descriptive de la filière Génie Industriel ENSAK

Fiche descriptive de la filière Génie Industriel ENSAK Fiche descriptive de la filière Génie Industriel ENSAK Plan 1. MOTIVATIONS POUR LA FILIÈRE GÉNIE INDUSTRIEL 2. IDENTIFICATION DE LA FORMATION 3. OBJECTIFS DE LA FORMATION 4. DÉBOUCHÉS ET DE LA FORMATION

Plus en détail

Altergaz, fournisseur de gaz naturel

Altergaz, fournisseur de gaz naturel Altergaz, fournisseur de gaz naturel Notre vision : devenir le premier fournisseur alternatif de gaz naturel en France Altergaz souhaite offrir à ses clients professionnels, entreprises, collectivités

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS L ALÉNA APRÈS HUIT ANS DES ASSISES POUR LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE L ALÉNA APRÈS HUIT ANS Des Assises Pour La Croissance Économique L ENGAGEMENT ENVERS L ALÉNA En dépit du ralentissement qu a connu l économie

Plus en détail

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment Votre Capital Humain Votre première richesse Conseil Coaching Formation Assessment Créé en 2009, le Cabinet Ellitis propose son accompagnement aux organisations publiques et privées, dans les domaines

Plus en détail

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014.

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. -------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management de la qualité : Industrie, services, santé de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague E 2015-2019

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

L industrie pharmaceutique et l environnement au Maroc. 2èmes assises Nationales de l Industrie Pharmaceutique Vendredi 29 Mai 2009

L industrie pharmaceutique et l environnement au Maroc. 2èmes assises Nationales de l Industrie Pharmaceutique Vendredi 29 Mai 2009 L industrie pharmaceutique et l environnement au Maroc 2èmes assises Nationales de l Industrie Pharmaceutique Vendredi 29 Mai 2009 L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE EN GENERAL 55 ans au service de la santé au

Plus en détail

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 SOMMAIRE EDITORIAL P04 ENVIRONNEMENT P06 SOCIAL P08 - Le mot de bienvenue du président. - Émissions - Eau

Plus en détail

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations Accompagnement RH des projets de transformation des organisations La conduite d un projet de réorganisation : Un exercice complexe ET délicat! Confrontée à une dégradation continue de sa compétitivité,

Plus en détail

Séminaire sur la Gestion des Ressources Humaines en Afrique Défis pour le Troisième Millénaire. Aide Memoire

Séminaire sur la Gestion des Ressources Humaines en Afrique Défis pour le Troisième Millénaire. Aide Memoire African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ASSURANCE CASABLANCA, Mercredi 15 avril 2015 Messieurs les Présidents,

Plus en détail

Jardins carrés et Culture d Entreprise

Jardins carrés et Culture d Entreprise Jardins carrés et Culture d Entreprise Un concept innovant pour développer l efficacité collective Le concept Les jardins carrés sont une méthode de jardinage élaborée dans les années 1980 par l américain

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER.

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER. Journée de restitution des Travaux relatifs a la Reforme du Marché Financier Intervention du Directeur National du Projet de la Reforme du Marché Financier en Algérie Messieurs les ministres, les PDG des

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI Le 7 septembre 2012 Contact : ministère du Travail, de l emploi, de la formation professionnelle

Plus en détail

L expérience des Hommes

L expérience des Hommes L expérience des Hommes audia est un cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes, fort d une équipe qualifiée et experte installée au Maroc à Casablanca. Notre cabinet vous apportera l

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base. Finance - Comptabilité Gestion Fiscalité Conseil 19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.net Cadres supérieurs

Plus en détail

Communication sur le progrès (COP) ATALIAN 2014

Communication sur le progrès (COP) ATALIAN 2014 Communication sur le progrès (COP) ATALIAN 2014 Pacte Lettre d engagement Mondial des Nations Unies Depuis notre adhésion au Pacte Mondial des Nations Unies en 2012, nous avons renforcé notre stratégie

Plus en détail

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001?

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Réduire le coût énergétique : outils et solutions pratiques AFQP 06 & CCI de Nice Côte d Azur le 13/01/2015 Théophile CARON - Chef de Projet

Plus en détail