Bénéfices agricoles. Mise en place du régime micro-ba

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bénéfices agricoles. Mise en place du régime micro-ba"

Transcription

1 Bénéfices agricoles Mise en place du régime micro-ba

2 1. Modalités déclaratives des recettes sur le formulaire n 2042 C Pro 2

3 2. Détermination du régime applicable Le régime micro-ba s'applique de plein droit au titre des revenus d'une année pour un exploitant dont la moyenne des recettes ne dépasse pas hors taxes sur les trois années consécutives précédentes, qu'il ait été imposé au forfait ou au réel. L' article 14 de la loi de finances pour 2017 autorise les contribuables ayant une activité BIC ou BNC imposée selon un régime réel d'imposition à bénéficier des dispositions de l'article 64 bis du CGI (régime du micro-ba) pour l'imposition de leur activité agricole. Le remplacement du régime du forfait par celui du micro-ba n'a aucune incidence en matière de taxes sur le chiffre d'affaires (TCA) et de remboursement forfaitaire agricole (RFA). 3

4 3. Mode de calcul du BA imposable Les éventuels bénéfices forfaitaires de 2014 et 2015 à déclarer pour le calcul du BA 2016 sont les bénéfices forfaitaires imposables, c'est-à-dire majorés de 25 %. La période triennale (2013, 2014 et 2015) retenue pour déterminer le régime d'imposition de 2016 est différente de celle utilisée pour calculer le revenu imposable de cette même année (2014, 2015 et 2016). En cas de création d'activité, le montant des recettes n'est pas ramené à l'année civile par application d'un prorata temporis. Le BA imposable correspond à la moyenne des recettes 2014, 2015 et 2016 à laquelle est appliqué un abattement de 87 %. 4. Obligations comptables et déclaratives Les exploitants soumis au régime du micro-ba doivent tenir un document comptable donnant le détail journalier de leurs recettes professionnelles. 4

5 5. Recettes à déclarer Les recettes à retenir comme sont toutes les sommes encaissées au cours de l'année civile augmentées de la valeur des prélèvements et des loyers versés au propriétaire du fonds en paiement du fermage, ainsi que les subventions, aides ou primes destinées à compenser un manque à gagner ou présentant un caractère de supplément de prix telles que : les versements faits par France Agrimer ; les aides compensatoires versées dans le cadre de la politique agricole commune (PAC), les droits à paiements de base (DPB) ; les primes à la production de blé dur ; le remboursement forfaitaire agricole. Le nouveau dispositif ne prévoit pas l'application des abattements ou seuils de taxation applicables en matière de forfait agricole : les seuils de bouteilles applicables aux viticulteurs, 10 ruches aux apiculteurs ou 2 reproductrices aux éleveurs de chiens sont supprimés. 5

6 6. Bénéfice imposable Le bénéfice imposable au régime micro-ba ne fait pas l'objet de la majoration de 25 % appliquée anciennement au forfait calculé. 7. Exclusions du régime micro-ba L'ancien article 4 N de l'annexe IV au code général des impôts est abrogé : le droit de dénonciation du bénéfice du forfait agricole que pouvait exercer l'administration à l'égard des productions et élevages répertoriés dans la liste figurant dans cet article ne peut plus s'appliquer. Dorénavant, sont obligatoirement soumis au régime réel pour les bénéfices agricoles, les agriculteurs ayant : une activité de vente de biomasse, de production d'énergie, ou de location de droits à paiement de base (DPB) ; opté pour le dispositif de la moyenne triennale pour le paiement de l'impôt sur le revenu (durée de l'option : 5 ans). 6

7 8. Changement de régime d'imposition Retour au régime micro-ba après une imposition à un régime réel de plein droit Ce retour a lieu lorsque la moyenne des recettes des trois exercices précédents s'abaisse en dessous de (CGI art. 69 I). Renonciation à l'option pour un régime réel Les exploitants qui ont initialement opté pour un régime réel ne peuvent être assujettis au régime micro-ba qu'à compter du premier exercice suivant la période d'engagement et à condition d'avoir renoncé à cette option. Cette renonciation doit être formulée par courrier ou courriel adressé au SIE compétent, avant le 1er février de l'année suivant la période pour laquelle l'option a été exercée, ou reconduite tacitement. Au titre des revenus 2016, le délai de renonciation a été prorogé jusqu'au 31 décembre Cette faculté est ouverte aux renonciations formulées pour la période 2016/2017 appliquées aux options antérieures concernant la période biennale 2014/

8 Option pour un régime réel d'imposition L'option pour un régime réel d'imposition doit être formulée dans le délai de dépôt de la déclaration de résultats de l'année ou de l'exercice qui précède celui au titre duquel elle s'applique (CGI, art. 69. IV). L'option est exercée par courrier simple ou courriel adressé au SIE compétent. Au titre des revenus 2016, le délai d'option est prorogé jusqu'au 31 décembre La durée de l'option pour le réel est d'un an, avec une reconduction tacite chaque année pour un an supplémentaire. Adhésion à un centre de gestion agré é pour les exploitants optant pour un régime réel d'imposition avant le 31 décembre 2016 Les exploitants peuvent bénéficier de la non-majoration de 1,25 de leur revenu professionnel imposable attachée à l'adhésion à un centre de gestion agréé, quand bien même ils n'auraient pas été adhérents d'un centre pendant toute la durée de l'exercice considéré, comme le prévoit l'article 371 L de l'annexe II au CGI. 8

Abattement sur les bénéfices dans les zones franches d activité

Abattement sur les bénéfices dans les zones franches d activité Abattement sur les bénéfices dans les zones franches d activité Art. 44 quaterdecies du CGI Art. 49 ZA de l annexe III au CGI Art. 49 ZB de l annexe III au CGI Art. 49 ZC de l annexe III au CGI Art. 51

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 E-4-01 N 45 du 5 MARS 2001 5 FP. / 34 E 64 INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2001 BENEFICES AGRICOLES. ELEVEURS ENTRAINEURS DE CHEVAUX DE COURSE (C.G.I.,

Plus en détail

SPF Finances service K.M. TVA AR n 19 mise à j. 02 /

SPF Finances service K.M. TVA AR n 19 mise à j. 02 / Arrêté royal n 19, du 29 décembre 1992, relatif au régime de franchise établi par l'article 56, 2, du Code de la taxe sur la valeur ajoutée en faveur des petites entreprises. (Exécution des articles 53,

Plus en détail

Le Loueur en Meublé non Professionnel (LMNP)

Le Loueur en Meublé non Professionnel (LMNP) Suite de la parution du 9 septembre 206 Page /6 La location meublée non professionnelle n'est pas définie par la loi, seule la location meublée professionnelle («LMP») l'est. Ainsi, un loueur en meublé

Plus en détail

ELUS LOCAUX RETENUE A LA SOURCE - INDEMNITES DE FONCTION 2016 A COMPTER DU 1 ER JUILLET 2016

ELUS LOCAUX RETENUE A LA SOURCE - INDEMNITES DE FONCTION 2016 A COMPTER DU 1 ER JUILLET 2016 ELUS LOCAUX RETENUE A LA SOURCE - INDEMNITES DE FONCTION 2016 A COMPTER DU 1 ER JUILLET 2016 Références Article 47 de la Loi n 92-147 du 31/12/92 de finances rectificative pour 1992 (J.O. du 5/01/1993)

Plus en détail

Régime micro-entreprise

Régime micro-entreprise 1 sur 5 22/11/2010 08:47 Régime micro-entreprise Ce document ne présente que les principes du régime fiscal de la micro-entreprise que peuvent choisir les entrepreneurs individuels. D'un point de vue social,

Plus en détail

REDUCTION FISCALE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT INFORMATIQUE

REDUCTION FISCALE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT INFORMATIQUE a Date : 09/2016 Votre interlocuteur : Yann BELZ Mail : contact@espace-technologie.com # 01 FICHE CONSEIL REDUCTION FISCALE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT INFORMATIQUE L ESSENTIEL L'administration fiscale

Plus en détail

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009 IMPÔTS LEXIQUE A Abattement : Somme forfaitaire qui est déduite des revenus. Par exemple, les personnes âgées de plus de 65 ans ou invalides sous certaines conditions bénéficient d un abattement de 2 266

Plus en détail

LA PRIME D ACTIVITE DEMANDE ET CONDITIONS

LA PRIME D ACTIVITE DEMANDE ET CONDITIONS LA DECLARATION EN LIGNE Il faut en faire la demande sur votre espace privé MSA ou CAF. Si vous n avez pas d accès internet vous devez contacter la MSA. Mon espace privé/mes services en ligne/demande et

Plus en détail

COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN

COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN N 2048_SM-IMM (07/2012) COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN DÉCLARATION DE PLUS-VALUE SUR LES CESSIONS D IMMEUBLES OU DE DROITS IMMOBILIERS Impôt sur le revenu afférent à la plus-value immobilière (CGI SM, art.

Plus en détail

SI PEUPLEMENT FORESTIER, PRÉCISER / / / /

SI PEUPLEMENT FORESTIER, PRÉCISER / / / / cerfa N 12359*12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2014 N 2048-IMM-SD @internet-dgfip Formulaire à utiliser pour les cessions d immeubles ou de droits immobiliers autres que des terrains

Plus en détail

FLASH INFOTOURISME N 97 1 er sept 2015 Décret Taxe de séjour

FLASH INFOTOURISME N 97 1 er sept 2015 Décret Taxe de séjour FLASH INFOTOURISME N 97 1 er sept 2015 Décret Taxe de séjour DÉCRET TAXE DE SÉJOUR : TAXATION D OFFICE OBLIGATIONS DES COLLECTIVITÉS, HÉBERGEURS ET PLATEFORMES DE RÉSERVATION EN LIGNE Décret n 2015-970

Plus en détail

Sociétés civiles de moyens

Sociétés civiles de moyens S O M M A I R E n de n de RÈGLES GÉNÉRALES D IMPOSITION DES SCM...910 SOCIÉTÉS TENUES DE SOUSCRIRE UNE DÉCLARATION N 2036...910 Sociétés bénéficiant de l exonération de TVA des remboursements de frais

Plus en détail

MICRO-ENTREPRENEUR: MODE D EMPLOI POUR DÉMARRER SON ACTIVITÉ

MICRO-ENTREPRENEUR: MODE D EMPLOI POUR DÉMARRER SON ACTIVITÉ MICRO-ENTREPRENEUR: MODE D EMPLOI POUR DÉMARRER SON ACTIVITÉ PLAN INTERVENTION Méthodologie de la création Business Model ou modèle d affaires L étude juridique, fiscale et sociale étapes de la création

Plus en détail

(Décret nº du 1 octobre 1979 (Décret JORF 4 octobre) en vigueur le 1er janvier 2004)

(Décret nº du 1 octobre 1979 (Décret JORF 4 octobre) en vigueur le 1er janvier 2004) CODE DU TRAVAIL (Partie Réglementaire - Décrets en Conseil d'etat) Sous-section 2 : Régime de solidarité Article R351-13 (Décret nº 86-558 du 14 mars 1986 art. 7 Journal Officiel du 18 mars 1986) (Décret

Plus en détail

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial.

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial. DIRECTION DE LA LÉGISLATION FISCALE SOUS-DIRECTION E - BUREAU E 2 TELEDOC 568 : C. Thébault : 89.223 : 89.690 N : 2006000771 FE 12/2006 PARIS, LE LA FISCALITE EN ALLEMAGNE I - L imposition des personnes

Plus en détail

MSA SUD CHAMPAGNE 1, avenue Maréchal Joffre TROYES

MSA SUD CHAMPAGNE 1, avenue Maréchal Joffre TROYES MSA SUD CHAMPAGNE 1, avenue Maréchal Joffre 10000 TROYES DEMANDE D'ECHELONNEMENT ET DE PRISE EN CHARGE DES COTISATIONS SOCIALES IDENTITE DU DEMANDEUR NOM. Prénom : ADRESSE Téléphone. Adresse mail. N d

Plus en détail

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2)

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2) Février 2016 COTISATIONS TRAVAILLEURS NON SALARIES 2016 MONTANT ANNUEL DES COTISATIONS POUR LES T.N.S. PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1er JANVIER 2016 : 38 616 par an (PASS annuel) et 3218 par mois (PASS

Plus en détail

LE DISPOSITIF «SCELLIER» POUR LES LOGEMENTS EN VEFA ET NEUFS

LE DISPOSITIF «SCELLIER» POUR LES LOGEMENTS EN VEFA ET NEUFS LE DISPOSITIF «SCELLIER» POUR LES LOGEMENTS EN VEFA ET NEUFS LE DISPOSITIF SCELLIER, C EST : Une réduction d impôt de 13 % à 32% du prix de revient de l investissement, pour les acquisitions en 2011. Une

Plus en détail

RÉGIME FISCAL APPLICABLE AUX ENTREPRISES ÉTRANGERS

RÉGIME FISCAL APPLICABLE AUX ENTREPRISES ÉTRANGERS Accueil IMPÔTS APPLICABLES? QUELLES EST LA BASE IMPOSABLE? QUELS SONT LES TAUX APPLICABLES? MODALITÉS D'IMPOSITION? MODALITÉS DE PAIEMENT? OBLIGATIONS INCOMBANT AUX ENTREPRISES ÉTRANGERS? RÉGIME FISCAL

Plus en détail

Eléments de Fiscalité

Eléments de Fiscalité Eléments de Fiscalité 2015 2016 PARTIE 2: L IMPÔT DES PERSONNES PHYSIQUES CHAPITRE 2: LA DÉTERMINATION DES REVENUS IMPOSABLES 1.3 les revenus immobiliers imposables à l IPP Ne pas confondre RC déclaré

Plus en détail

PARTIE 2 : L IMPOSITION DES RESULTATS DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES. Chapitre 8 : L imposition des BIC

PARTIE 2 : L IMPOSITION DES RESULTATS DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES. Chapitre 8 : L imposition des BIC PARTIE 2 : L IMPOSITION DES RESULTATS DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES Au programme : 1. Le champ d application des BIC 2. L affectation du patrimoine de l exploitant 3. La période d imposition 1. Le champ

Plus en détail

IR - Contribution exceptionnelle sur les hauts revenus

IR - Contribution exceptionnelle sur les hauts revenus Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IR-CHR-20150605 DGFIP IR - Contribution exceptionnelle sur les hauts revenus

Plus en détail

Les bulletins officiels des impôts (BOI) Revenus exceptionnels ou différés. Système du quotient

Les bulletins officiels des impôts (BOI) Revenus exceptionnels ou différés. Système du quotient Les bulletins officiels des impôts (BOI) Revenus exceptionnels ou différés Système du quotient 1. Système spécifique au régime de retraite complémentaire des instituteurs et des fonctionnaires de l éducation

Plus en détail

Un revenu catégoriel : les revenus fonciers (cours)

Un revenu catégoriel : les revenus fonciers (cours) Un revenu catégoriel : les revenus fonciers (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Définition des revenus fonciers... 4 Les revenus imposables... 4 Les revenus exonérés...

Plus en détail

Déclaration d imputation d une créance fiscale née du droit à restitution des impositions directes

Déclaration d imputation d une créance fiscale née du droit à restitution des impositions directes Direction Générale des Finances Publiques 2041 DRBF 13834*01 Déclaration d imputation d une créance fiscale née du droit à restitution des impositions directes L article 38 de la loi de finances pour 2009

Plus en détail

L'imposition des bénéfices

L'imposition des bénéfices L'imposition des bénéfices A jour de juin 2016 I- L imposition des bénéfices réalisés par un professionnel exerçant son activité sous une forme sociétale Une société peut être soumise soit à l impôt sur

Plus en détail

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région.

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région. Cas pratique FER Mme. FER Lucie est chef d entreprise. Elle détient 90% d une SARL TRIDENT assujettie à l impôt sur les sociétés et dont le siège est à MONTPELLIER. Elle en est la gérante. Elle est mariée

Plus en détail

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITE EXTERIEURE NOTICE D INFORMATION 2015 DISPOSITIFS PUBLICITAIRES, PRE-ENSEIGNES ET ENSEIGNES

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITE EXTERIEURE NOTICE D INFORMATION 2015 DISPOSITIFS PUBLICITAIRES, PRE-ENSEIGNES ET ENSEIGNES Département de Meurthe et Moselle Arrondissement de NANCY TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITE EXTERIEURE NOTICE D INFORMATION 2015 DISPOSITIFS PUBLICITAIRES, PRE-ENSEIGNES ET ENSEIGNES Articles L. 2333-6 à L.

Plus en détail

PRESENTATION DE SAVOIE REVISION - COFIC

PRESENTATION DE SAVOIE REVISION - COFIC PRESENTATION DE SAVOIE REVISION - COFIC Présentation de SAVOIE REVISION - COFIC La société «SAVOIE REVISION - COFIC» est un département du groupe savoyard d expertise comptable et d audit «SR CONSEIL»,

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE C 27 LE REGIME DES MICRO ENTREPRISES. Service Juridique. Avril 2014

DOSSIER TECHNIQUE C 27 LE REGIME DES MICRO ENTREPRISES. Service Juridique. Avril 2014 DOSSIER TECHNIQUE Service Juridique C 27 LE REGIME DES MICRO ENTREPRISES Avril 2014 Pour toute précision concernant le contenu de ce document, vous pouvez contacter le service juridique à l adresse suivante

Plus en détail

Echéancier des obligations fiscales et sociales des employeurs JUIN cours du mois de mai

Echéancier des obligations fiscales et sociales des employeurs JUIN cours du mois de mai Echéancier des obligations fiscales et sociales des employeurs JUIN 2008 Obligations sociales Jeudi 5 juin au plus tard ENTREPRISES D AU MOINS 50 SALARIES - au titre des salaires versés entre le 21 et

Plus en détail

Notice comment remplir

Notice comment remplir MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS Notice comment remplir LA DECLARATION DES BENEFICES LA DECLARATION DES BENEFICES NON COMMERCIAUX (BNC) (G N 13) (Régime de la déclaration contrôlée)

Plus en détail

ACTUALITÉ FISCALE (EN PARTENARIAT AVEC L AGAPS) DIFFÉRENTS RÉGIMES D'EXONÉRATION DES PLUS-VALUE PROFESSIONNELLES

ACTUALITÉ FISCALE (EN PARTENARIAT AVEC L AGAPS) DIFFÉRENTS RÉGIMES D'EXONÉRATION DES PLUS-VALUE PROFESSIONNELLES ACTUALITÉ FISCALE (EN PARTENARIAT AVEC L AGAPS) DIFFÉRENTS RÉGIMES D'EXONÉRATION DES PLUS-VALUE PROFESSIONNELLES ABATTEMENT POUR LES LOCAUX Article 151 septies B du CGI A compter du 01.01.06 CONDITIONS

Plus en détail

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 UNE NOUVELLE EXONERATION DES PLUS-VALUES DE CESSION DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 Une nouvelle exonération visant à assurer le renouvellement et la modernisation de la flotte, a été introduite

Plus en détail

La loi de finance de 2014 Le point sur toutes les mesures qui concernent les antiquaires et galeries d'art

La loi de finance de 2014 Le point sur toutes les mesures qui concernent les antiquaires et galeries d'art La loi de finance de 2014 Le point sur toutes les mesures qui concernent les antiquaires et galeries d'art par Marie-Jeanne Thizy et Hervé Hennequin Cabinet Primaudit le 23 janvier 2014 LES MODIFICATIONS

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 87 DU 14 OCTOBRE 2009 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 E-5-09 INSTRUCTION DU 6 OCTOBRE 2009 BENEFICES AGRICOLES. EXPLOITATIONS FORESTIERES. CHARGES EXCEPTIONNELLES.

Plus en détail

Le financement de l urbanisme 30 septembre 2015

Le financement de l urbanisme 30 septembre 2015 Le financement de l urbanisme 30 septembre 2015 Taxe d habitation sur les logements vacants (THLV) (art. 1407 bis et 1408 du code général des impôts) André GIFFARD Institution (article 1407 bis et 1408

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre IR : Contribution sur les hauts revenus

NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre IR : Contribution sur les hauts revenus BO 5 l-2-12, instruction du 03/08/2012 NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre 2012 IR : Contribution sur les hauts revenus En résumé: - La contribution est due par les célibataires, veufs, séparés

Plus en détail

I. Produits concernés définis par l'article 39 terdecies du code général des impôts (CGI)

I. Produits concernés définis par l'article 39 terdecies du code général des impôts (CGI) Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BNC-SECT-30-10-10-20120912 DGFIP BNC - Régimes sectoriels - Produits de

Plus en détail

CORRECTION Remise et TVA

CORRECTION Remise et TVA CORRECTION Remise et TVA 1) vente marchandises : Quantité : 10 Prix unitaire : 20 euros HT Remise de 3% TVA à 20% Etablir la facture au client 2) vente marchandises : Quantité : 30 Prix unitaire : 17 euros

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 9 MARS C-4-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 9 MARS C-4-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 9 MARS 2012 6 C-4-12 IMPOTS DIRECTS LOCAUX. EVALUATION DES TERRAINS ET DES BATIMENTS INDUSTRIELS. VALEUR LOCATIVE RETENUE POUR LA TAXE FONCIERE

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IR-RICI-360-30-10-20150611 DGFIP IR - Réductions d impôt sur le revenu en

Plus en détail

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble»

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» IMPôTS LE REGIME PARTICULIER DES ASSISTANTS MATERNELS Siège Social sans permanence: 20

Plus en détail

- de la loi modifiée d'adaptation fiscale du 16 octobre 1934 ; 2. portant introduction de la loi concernant le boni pour enfant ;

- de la loi modifiée d'adaptation fiscale du 16 octobre 1934 ; 2. portant introduction de la loi concernant le boni pour enfant ; Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 122/1 du 12 janvier 2011 1 L.I.R. n 122/1 Objet : Modérations d impôt pour enfants La loi du 21 décembre 2007 1. portant modification - de la loi modifiée

Plus en détail

2 complément de prix afférent à des titres dont la plus-value a bénéficié du report d'imposition de l'article d bis

2 complément de prix afférent à des titres dont la plus-value a bénéficié du report d'imposition de l'article d bis N o 2074 I N o 11705 * 16 Déclaration des plus-values en report d'imposition en 2015 Abréviation : CGI = Code Général des Impôts ; IR : impôt sur le revenu, IS : Impôt sur les sociétés, PV : plus-values

Plus en détail

Agenda fiscal et social. Janvier 2013

Agenda fiscal et social. Janvier 2013 Agenda fiscal et social Janvier 2013 Samedi 5 janvier Employeurs occupant au moins 50 salariés Cotisations de sécurité sociale, de chômage et d'assurance des créances des salariés, CSG, CRDS, versement

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 C-4-07 N 71 du 16 MAI 2007 IMPOT SUR LE REVENU. PLUS-VALUES MOBILIERES. REGIME D IMPOSITION DES GAINS DE CESSION OU D APPORT DE CREANCES REPRESENTATIVES

Plus en détail

PLUS-VALUES DES ENTREPRENEURS INDIVIDUELS ET ASSOCIES PERSONNES PHYSIQUES DE SOCIETES DE PERSONNES

PLUS-VALUES DES ENTREPRENEURS INDIVIDUELS ET ASSOCIES PERSONNES PHYSIQUES DE SOCIETES DE PERSONNES PLUS-VALUES DES ENTREPRENEURS INDIVIDUELS ET ASSOCIES PERSONNES PHYSIQUES DE SOCIETES DE PERSONNES Plus-values sur titres professionnels de placement ou de participation Plus-values sur immeubles professionnels

Plus en détail

Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001

Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001 Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001 CIRCULAIRE N 01 MF/DGI/DLF/LF/LFC 01 A Messieurs les Directeurs des Impôts de Wilaya En communication à: Messieurs les Directeurs

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 FISCALITÉ DES PLUSVALUES ET MOINSVALUE PROFESSIONNELLES : PRINCIPES ET CALCUL

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 FISCALITÉ DES PLUSVALUES ET MOINSVALUE PROFESSIONNELLES : PRINCIPES ET CALCUL FISCALITÉ DES PLUSVALUES ET MOINSVALUE PROFESSIONNELLES : PRINCIPES ET CALCUL Le régime d'imposition des plus-values et moins-values professionnelles Introduction Les plus et moins-values professionnelles

Plus en détail

DISPOSITIF SCELLIER. LA REDUCTION D IMPOT PAR L INVESTISSEMENT LOCATIF Dispositif «Scellier» 12/01/09 - Page 1

DISPOSITIF SCELLIER. LA REDUCTION D IMPOT PAR L INVESTISSEMENT LOCATIF Dispositif «Scellier» 12/01/09 - Page 1 LA REDUCTION D IMPOT PAR L INVESTISSEMENT LOCATIF Dispositif «Scellier» 12/01/09 - Page 1 Une réduction d impôt de 25% à 37% du prix de revient de l investissement, pour les acquisitions en 2009 et 2010.

Plus en détail

Vous êtes bénéficiaire

Vous êtes bénéficiaire Vous êtes bénéficiaire des allocations d Assurance chômage (ARE) vous créez ou reprenez une entreprise? et Créateurs Créateurs d entreprises - Juin Juin 2007 2007-1 Votre situation Signalez votre projet

Plus en détail

Formulaire à utiliser pour les cessions de terrains à bâtir intervenues à compter du 1 er septembre 2014

Formulaire à utiliser pour les cessions de terrains à bâtir intervenues à compter du 1 er septembre 2014 cerfa N 14968*02 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2014 N 2048-TAB-SD @internet-dgfip Formulaire à utiliser pour les cessions de terrains à bâtir intervenues à compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Paie Macintosh Modification modalités déclaratives au niveau de la DUCS

Paie Macintosh Modification modalités déclaratives au niveau de la DUCS Paie Macintosh Modification modalités déclaratives au niveau de la DUCS Déclaration FNAL pour la DUCS Source : Norme DUCS A compter du 1er janvier 2012, les modalités déclaratives des contributions FNAL

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010. FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances

NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010. FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010 FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances I Les chèques vacances A- Rappel des nouvelles règles 1) La loi du 22 juillet 2009 a supprimé la condition

Plus en détail

IMPOSITION DES DIVIDENDES

IMPOSITION DES DIVIDENDES N 49 FISCAL n 7 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 4 avril 2008 ISSN 1769-4000 L essentiel IMPOSITION DES DIVIDENDES La loi de finances pour 2008 a aménagé sur deux points le régime fiscal

Plus en détail

DECES DELARATION DE SUCCESSION ET FISCALITE CAS PARTICULIER : COMMUNAUTE LEGALE

DECES DELARATION DE SUCCESSION ET FISCALITE CAS PARTICULIER : COMMUNAUTE LEGALE DECES DELARATION DE SUCCESSION ET FISCALITE CAS PARTICULIER : COMMUNAUTE LEGALE Au décès d'une personne, ses biens sont répartis selon les règles de la «dévolution légale» (s'il n'a pas fait de testament)

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 F-15-02 N 189 du 31 OCTOBRE 2002 TRAITEMENTS, SALAIRES, PENSIONS ET RENTES VIAGERES. REVENUS DIFFERES. SYSTEME DU QUOTIENT. APPLICATION D UN

Plus en détail

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE MIEUX ADAPTÉ À VOTRE PROJET

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE MIEUX ADAPTÉ À VOTRE PROJET ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE MIEUX ADAPTÉ À VOTRE PROJET AU PROGRAMME Une entreprise c est une forme et un statut juridique Une entreprise c est un choix social Une entreprise c est

Plus en détail

> Heures et rémunérations concernées par la déduction forfaitaire La déduction forfaitaire patronale pour heures supplémentaires

> Heures et rémunérations concernées par la déduction forfaitaire La déduction forfaitaire patronale pour heures supplémentaires > La déduction forfaitaire patronale est applicable au titre des seules heures supplémentaires, elle ne s applique pas aux heures complémentaires. Les heures supplémentaires sont : les heures effectuées

Plus en détail

B.O.I. N 59 DU 3 JUIN 2010 [BOI 6E-1-10 ]

B.O.I. N 59 DU 3 JUIN 2010 [BOI 6E-1-10 ] B.O.I. N 59 DU 3 JUIN 2010 [BOI 6E-1-10 ] Références du document 6E-1-10 Date du document 03/06/10 2. Charges à retenir pour le calcul de la valeur ajoutée a ) Les achats 29.Les achats s'entendent de l'ensemble

Plus en détail

Quels sont les régimes fiscaux et juridiques possibles pour les particuliers producteurs d énergie? Installations de puissance supérieure à 3 kwc

Quels sont les régimes fiscaux et juridiques possibles pour les particuliers producteurs d énergie? Installations de puissance supérieure à 3 kwc Quels sont les régimes fiscaux et juridiques possibles pour les particuliers producteurs d énergie? Installations de puissance supérieure à 3 kwc Mise à jour : Version n 1 - Date : Janvier 2012 Table des

Plus en détail

RFPI - Revenus fonciers - Régime micro-foncier

RFPI - Revenus fonciers - Régime micro-foncier Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-RFPI-DECLA-10-20130730 DGFIP RFPI - Revenus fonciers - Régime micro-foncier

Plus en détail

Régime fiscal des Offices de Tourisme constitués sous la forme d un EPIC

Régime fiscal des Offices de Tourisme constitués sous la forme d un EPIC Régime fiscal des Offices de Tourisme constitués sous la forme d un EPIC Le régime fiscal applicable aux offices de tourisme obéit au principe selon lequel les établissements publics doivent être soumis

Plus en détail

PARTENAIRE DU CLUB SPORTIF SABLONS-GAZONFIER

PARTENAIRE DU CLUB SPORTIF SABLONS-GAZONFIER PARTENAIRE DU CLUB SPORTIF SABLONS-GAZONFIER Devenez partenaire du CSSG. Comment faire? Plusieurs solutions de partenariat pour soutenir le CSSG Basket dans la conduite de ses différents projets et de

Plus en détail

Deux exemples pratiques vous présentent les modalités d indemnisation du chômage partiel.

Deux exemples pratiques vous présentent les modalités d indemnisation du chômage partiel. N 37 - SOCIAL n 19 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 24 février 2009 ISSN 1769-4000 L essentiel CHOMAGE PARTIEL : REVALORISATION DE L INDEMNISATION Comme annoncé par les pouvoirs publics,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2012-1034 du 7 septembre 2012 relatif à l assurance vieillesse des travailleurs non salariés des

Plus en détail

À tous les non titulaires, adhérents SNETAA FO et SNFOLC académie de Nantes Mise en place de la subrogation. Abrogation du jour de carence

À tous les non titulaires, adhérents SNETAA FO et SNFOLC académie de Nantes Mise en place de la subrogation. Abrogation du jour de carence À tous les non titulaires, adhérents SNETAA FO et SNFOLC académie de Nantes Mise en place de la subrogation. Abrogation du jour de carence Suite à des demandes d'explications, nous avons diligenté une

Plus en détail

Conférence suisse des impôts Cl 17

Conférence suisse des impôts Cl 17 Conférence suisse des impôts Cl 17 Répartitions intercantonales en cas de modification de l assujettissement en cours de période fiscale dans le système de la taxation annuelle postnumerando (personnes

Plus en détail

* Les différents modes d exercice de la profession libérale. * Le cas particulier des experts de justice

* Les différents modes d exercice de la profession libérale. * Le cas particulier des experts de justice * Les différents modes d exercice de la profession libérale * Le cas particulier des experts de justice Tribunal de Commerce de Reims Mardi 0 Intervenants Maître Stéphane BOILEAU Avocat au Barreau de Reims,

Plus en détail

activités mixtes dans un même local, soit, les ventes de marchandises, d objets et prestations de services, cités supra.

activités mixtes dans un même local, soit, les ventes de marchandises, d objets et prestations de services, cités supra. Impôt forfaitaire unique Vous êtes un petit contribuable L Impôt Forfaitaire Unique (IFU) est le nouveau régime fiscal, introduit par les dispositions de l article 2 de la loi de finances pour 2007, applicables

Plus en détail

Travail et Cérébro-lésion

Travail et Cérébro-lésion Association de Familles de Traumatisés crâniens et de Cérébro-lésés Paris 15 Novembre 2012 Travail et Cérébro-lésion Ressources du travail et Allocation aux Adultes Handicapés Monsieur Michel BARCLAY Référent

Plus en détail

Impôt sur le revenu 2012

Impôt sur le revenu 2012 Impôt sur le revenu 2012 1. Le principe Si vous avez plus de 18 vous devez déclarer tous les ans votre revenue si vous remplissez certaines conditions : Votre foyer fiscal est situé en France, ou votre

Plus en détail

Astreintes & Permanences

Astreintes & Permanences Astreintes & Permanences REFERENCES Décret 2001-623 du 12 juillet 2001 art.5 Décret 2002-147 du 7 février 2002 Décret 2005-542 du 19 mai 2005 Décret 2015-415 du 14 avril 2015 Arrêté du 14 avril 2015 (filière

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 63 DU 5 MARS 1997 RELATIVE A L'OCTROI EN 1997 ET 1998 D'UNE INDEMNITE COMPLEMENTAIRE

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 63 DU 5 MARS 1997 RELATIVE A L'OCTROI EN 1997 ET 1998 D'UNE INDEMNITE COMPLEMENTAIRE CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 63 DU 5 MARS 1997 RELATIVE A L'OCTROI EN 1997 ET 1998 D'UNE INDEMNITE COMPLEMENTAIRE EGALE AU DOUBLE PECULE DU TROISIEME JOUR DE LA QUATRIEME SEMAINE DE VACANCES ------------

Plus en détail

L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION

L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION 1 L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION Le statut de l auto-entrepreneur résulte de la loi de modernisation de l économie n 2008-776 du 4 août

Plus en détail

Réunion HEC Patrimoine 9 mars 2009

Réunion HEC Patrimoine 9 mars 2009 Groupement HEC Patrimoine ACTUALITE FISCALE 2009 12, rue Lalo 75116 PARIS Tél.: 01 47 20 45 75 Fax: 01 47 20 45 39 c.scheer@scheer-avocats.com (direct) cabinet@scheer-avocats.com SOMMAIRE 1. Les nouvelles

Plus en détail

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITE EXTERIEURE T L P E

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITE EXTERIEURE T L P E TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITE EXTERIEURE T L P E VADEMECUM Janvier 2010 Avec la collaboration du Président de la Commission Juridique et Fiscale de la CGPME, Gérard ORSINI RAPPEL Cette taxe résulte de l

Plus en détail

1ère PARTIE 1. CADRE RESERVE AU PROPRIETAIRE

1ère PARTIE 1. CADRE RESERVE AU PROPRIETAIRE Service destinataire TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES EXONERATION DE 5 ANS POUR CERTAINS IMMEUBLES SITUES DANS LE PERIMETRE D'UN QUARTIER PRIORITAIRE DE LA POLITIQUE DE LA VILLE (art. 1383 C ter

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 B-9-03 N 52 du 19 MARS 2003 IMPOT SUR LE REVENU. DISPOSITIONS GENERALES, LIQUIDATION DE L IMPOT. IMPOSITION COMMUNE DES CONTRIBUABLES LIES PAR

Plus en détail

ALLOCATION DIFFERENTIELLE MUNICIPALE D AIDE A L EMPLOI D UN-E ASSISTANT-E MATERNEL-LE REGLEMENT D ATTRIBUTION

ALLOCATION DIFFERENTIELLE MUNICIPALE D AIDE A L EMPLOI D UN-E ASSISTANT-E MATERNEL-LE REGLEMENT D ATTRIBUTION ALLOCATION DIFFERENTIELLE MUNICIPALE D AIDE A L EMPLOI D UN-E ASSISTANT-E MATERNEL-LE REGLEMENT D ATTRIBUTION (annexé à la délibération du conseil municipal du 24 septembre 2015) I. Principes L allocation

Plus en détail

MECENAT ou SPONSORING : LIBERALITE ou PUBLICITE

MECENAT ou SPONSORING : LIBERALITE ou PUBLICITE MECENAT ou SPONSORING : LIBERALITE ou PUBLICITE Le mécénat est "un soutien matériel ou financier apporté sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre ou à une personne pour l exercice

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 E-3-04 N 133 du 18 AOÛT 2004 BENEFICES AGRICOLES. PLUS-VALUES ET MOINS-VALUES DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF. EXONERATION DES PLUS-VALUES NETTES

Plus en détail

Déclaration pour le prélèvement de l'impôt à la source Année 2016 Exemples correspondants à une situation personnelle

Déclaration pour le prélèvement de l'impôt à la source Année 2016 Exemples correspondants à une situation personnelle Déclaration pour le prélèvement de l'impôt à la source Année 2016 Exemples correspondants à une situation personnelle Table des matières 1 CONTRIBUABLES RESIDENT A GENEVE... 1 1.1 COUPLE, 1 TRAVAILLE A

Plus en détail

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS : L ALLOCATION RSA

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS : L ALLOCATION RSA 15/06/2015 TRAVAILLEURS INDEPENDANTS : L ALLOCATION RSA Lorsqu une demande de RSA est déposée par un travailleur indépendant, la CAF adresse le dossier au conseil départemental pour la vérification des

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 6 E-1-01 N 26 du 6 FEVRIER 2001 6 I.D.L. / 3-6 E 43 INSTRUCTION DU 31 JANVIER 2001 TAXE PROFESSIONNELLE. CALCUL DES COTISATIONS. DEGREVEMENT.

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE

FORMULAIRE DE DEMANDE DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE FORMULAIRE DE DEMANDE DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE Date d' effet des droits : RENSEIGNEMENTS VOUS CONCERNANT : Numéro d'affiliation CIPAV : C I N de Sécurité sociale : Nom de famille : Nom de naissance :

Plus en détail

UE 4 - DROIT FISCAL. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures)

UE 4 - DROIT FISCAL. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) UE 4 - DROIT FISCAL Niveau L : 150 heures 12 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) Le pouvoir de prélever l impôt est inscrit dans

Plus en détail

Guide des aides du Conseil départemental du Puy-de-Dôme

Guide des aides du Conseil départemental du Puy-de-Dôme Guide des aides du Conseil départemental du Puy-de-Dôme Agriculture et développement rural Filière Subvention de fonctionnement Maintenir l'agriculture et son ancrage territorial - Aide à l'installation

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION Automne 2009

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION Automne 2009 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2010 Automne 2009 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2010 AUTOMNE 2009 Dépôt légal

Plus en détail

Salaire des apprentis

Salaire des apprentis Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 28.15 du 24/12/15 Salaire des apprentis Au 1 er janvier 2016 Nous vous présentons ci-après : Un rappel des règles générales (I) Le calcul

Plus en détail

Introduction: D_PE_chgmt_en_cours_année_retenue_V1_2015_05_12_Annexes-2. Page 1/7

Introduction: D_PE_chgmt_en_cours_année_retenue_V1_2015_05_12_Annexes-2. Page 1/7 Page 1/7 Personnel enseignant Modalités de calcul du salaire en cas de changement en cours d année scolaire (début ou fin d activité, changement de taux d activité) et lors de retenue salariale - Principes

Plus en détail

Questions Réponses du 7 juin 2004

Questions Réponses du 7 juin 2004 Ministère de la santé et de la protection sociale République Française DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU 5B Contribution à la charge de l employeur sur les régimes de retraite conditionnant

Plus en détail

Renvoi(s) : Loi sur les impôts (L.R.Q., c. I-3), articles 32, , 311 (par. k.0.1), 336 (par. d.3.1), , 725 (par. a.

Renvoi(s) : Loi sur les impôts (L.R.Q., c. I-3), articles 32, , 311 (par. k.0.1), 336 (par. d.3.1), , 725 (par. a. BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 32-2/R4 Montant versé par un employeur à la suite d un accident du travail, d une maladie professionnelle

Plus en détail

Chiffres clés - Revenus - Niveaux de vie - Patrimoine (Revenus fiscaux localisés des ménages) Documentation

Chiffres clés - Revenus - Niveaux de vie - Patrimoine (Revenus fiscaux localisés des ménages) Documentation Chiffres clés - Revenus - Niveaux de vie - Patrimoine (Revenus fiscaux localisés des ménages) Documentation Insee Les données de cette base ne sont pas agrégeables. Champ Depuis 2007, le champ est élargi

Plus en détail

1/ La distinction entre les personnes assujetties et les personnes non assujetties à la TVA

1/ La distinction entre les personnes assujetties et les personnes non assujetties à la TVA FICHE N 1 REFORME DE LA TVA APPLICABLE AUX OPERATIONS IMMOBILIERES Présentation générale L article 11 du projet de la loi de finances rectificative pour 2010 vise à assurer la mise en conformité du dispositif

Plus en détail

Quels impôts et taxes pour mon entreprise?

Quels impôts et taxes pour mon entreprise? Quels impôts et taxes pour mon entreprise? sommaire - Critères définissant le cadre fiscal d'une entreprise - Principaux impôts et taxes - Focus sur la Contribution Economique Territoriale - L'auto-entrepreneur

Plus en détail

Chapitre 5. LOI MODIFIANT LA LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU (Sanctionnée le 16 juin 2009)

Chapitre 5. LOI MODIFIANT LA LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU (Sanctionnée le 16 juin 2009) Chapitre 5 LOI MODIFIANT LA LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU (Sanctionnée le 16 juin 2009) Sur l avis et avec le consentement de l Assemblée législative, la commissaire du Nunavut édicte : 1. La présente loi

Plus en détail

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF Accord du 2011 Considérant la volonté des partenaires sociaux d assurer la pérennité des régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco et donc de parvenir

Plus en détail