ffirt i NOTRE DEPLIANT: LES ARBRES REMARQUABLES !rr NP" ä- DES PORTRAITS EBLOUISSANTS I ?:,6 DOSSIER 22 PAGES 'ttlt ry# "dtu ttd ,,..4 i9!!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ffirt i NOTRE DEPLIANT: LES ARBRES REMARQUABLES !rr NP" ä- DES PORTRAITS EBLOUISSANTS I ?:,6 DOSSIER 22 PAGES 'ttlt ry# "dtu ttd ,,..4 i9!!"

Transcription

1 DOSSIER 22 PAGES i NOTRE DEPLIANT: LES ARBRES REMARQUABLES = E!?:,6 3i F #d!rr #i,,..4 NP" 'ttlt ry# "dtu ttd!: ffirt ö = -: i9!!= ä- DES PORTRAITS EBLOUISSANTS I NIGERIA, LE VOLCAN DE LA FOI

2 ,:,, tl ii " i.1 iy1, 'i'rq EDtroRtAL 'ii [:ll; I : GEO ETVOUS 10 Votre avls. nos fouveaut s. PHOTOREPORTER 14 Trois photographes livfert es dessous de leurs mages fortes LE IYONDE QUI CHANGE 20 A Cuba,laToi s dessene pet tä petit. LT5 HTKU5 LJAUJ(JUKU HUI 22 Ron FinLeymene la guefi a du potagefä Los Arge es LE G\JU I UE be(j 24 Le fou ragontflmantdes pharaors. GIL DE GEO 26 s EVA5IUN 28 Peuple en mäj ste Le photographe britanriq!elimmy Ne son estpart enqletedesethnieslesplusvundrabesde apanöte. I arapport desonperipledesasissaftsportraits ESCALE 44,ean-Dldler Urbäin Part r, c st compaf er ENVIRONNEMENT 46 For ts defran<e,utrtr6sor..tras.onvoit6 Les mass fs bo ses de I H xagone Sagne.t n surface. Mais es imp6rat fs de producton.nenacentnosdefr rsbastionssa!vages Enquete. og[, conment finitsennilr dans nos assiettes? 72 VOYAGE 74 Australie. le noweau r ve däilleurs Dp p db". bo d"e. de agofs, ur outback quasi intact. des vi escosmopoltes et!ne econom eprospare Pourdesmi ießdejeries dumondeent r l'le continentlatiiguredenouveleamariqu. Tourd hof zon des plus beaux paysages etreportag ä sydf y,lav lle magrbt que. GRAND REPORTAGE TO2 Nig.ria, l volcan de la foi La d ier ante pentecöt ste envah t lepayslepuspeuplddafrlque deman trosiöm dumonde LE IYONDE EN CARTES 118 versunmonde sans peine de mort? GRANDE SERIE 2Ol3 : LA FRANCE DU PATRIIYOINE IYONDIAL 122 La Bouryogne et le Centre La cathadra de Chartres, I abbaye de Fontenay les gfands crus, Veze ay sontinscr ts ou cafd dats ä Uf sco. LE IYONDE DE... Enk Birar r44 LabomemeN:6Eo Cen Fn.ie dphß,apide nrwww pfisrnarhopgeo ft 3 f retus: Fitr ( fi I'r i frn. n lmnr r. PROLONGEZ VOS RENDEZ-VOUS EEEEI AVEC GEO tllllllr.hdqledm,dche EI anqu:ieminutes unephoto un.epoiiage me catreou un po(ratr f a.onre arte \S.S'EiS ip web a {tu P

3 28

4 .,rw,. ii;.,,. *-!' -Ä, {# :.:,,:t:,,:.,11,,y;1,;,,1,

5 I '(" t i " i'" (l 1 i-i tt."), I t,. ")!'l tl II t...,...-,/ I - t" { I..-,)

6 MONGOLIE DANS LE DECOR ARIDE DE LALTAI, LA Tros ouß d attente auront ta necessaifes avant que lrmmv Nelsof 'e puese PhotoSräphier celte scene aloß que e ev;rdusoleiliriselabairiefernontagnelrsedelatar ' Pour mo ' c'eer le p us bel e'droit au monde ' sollgne-li' ces chasseurs sont parcn les dernieß nomädes de a minorit kazakhe rnusulmane de Mongolie qui compte 30 Glo

7 COMMUNION DES CHASSEURS KAZAKHS AVEC LEURS AIGLES ls 000 personnes. Dans la provincedeshar e du Bayän-Olgi, ces cava i ß contnu ntätraquerle gibierd h meme tuqon que leuß ancetres. Leur aigl royalfemele - plus agress fque le mäe qulls ontpatiemment dress et qu eux seulsontle droitdetouchef, peut atteindrc 160 ki ometres par heure a! moment de fondrc sur sa proie

8 32 aro

9 F U F z U F a/ 1r z D h tn E!.?. Tlll Frr Fi o E a z,r') (, (n tea o-f 9>g o z FI o; : NI Fl J - D o z

10 :tt. ;li' ;:ii, LADAKH POUR CAPTER LES DERNIERS ECLATS DU Jimmy Ne son s en r rd! a! Ladaklr en f vrler20t2. "Pendant,h ver, cette fegion de a province tndtefne du ajr rrru egcachemne.coinceeertreleschaines d H malayaetdu hr,.t oram, es r conlplereme. I so e il.rsla n:iurenen estque pusromantiqoe etpuissante cortnirem rrä l,ete, oir est]i000 Ladtrakis tevarllent aux chamds. a sason

11 '1] t:iitr i'r t. i:,.,,;,i ''.lli,t;,1!i1 {} i/fr0r"..\ PETIT TIBET", UN VOYAGE EN PLEIN HIVER hvernaeestunep rodedefejoussan.es,fthe ncdremon serfctesbouddhistes" pf cs -r i Cestrosfemmes coiffdes d! pfecl ux "perak.. err.uir et rurquoises porrent ta "gocha", ta robe t dionnete Eltes s,appretent ä äccue Iir un ce ebre rnoine v nu vislter te monasrefe voisin de tntkse ä merres d a rtude et par!n froid g acia

12 36 nro,f, 4

13 rf) FI j :r ^-, =z F! sge A P'E ts \ a c! a t+5 x -3 F": i---l =- a'. d- 6 e! ll :.= =. Y q!e ni!- IA ^ ie2 cn!:i C :-e ä U u &9 r-r.l ;:i- 4 e n'a +r Yös ft E i-9 Z P=i v i!f t+ 9:E J 4:' (J!E g z äz: GI,O ]7

14 rvnston TTUIOPTB SUR LES BORDS DU FLEUVE MENACE, UNE. Quand vols anivez dans la va lee de l'omo. est le soui deve oppement qu frappe, r sume I mmy Nelsoi. NIasce queje voulais, c tat photognpherla dign t. J'ai m s qualfe semanes pour me ta re accepterp les pop!_ lauons ocales " Ces Karo appärt ennent ä a selle m rof ta ethnique sedenta re de.ette r gon dethiope du Sud La 38 CtO

15 MINORITE KARO SANS DEFENSE... MAIS BIEN ARMEE übu d envifon I 000 peßonnes lapprov sioni, pouf se protag f, en armes de contrebande vefues du K rya et du Soudan. Un quolidien ftagi quisera b entöt bouleveß : on connruii un banage hydro lectrique surle fl uve tune routemenantä acapitaleaddis-abebaestencoußdefinton "Dansunan,desbusdetoLrstesarrivefontjusqu'ic..

16 INDE LES RABARIS DU RAJASTHAN SUR LEUR TRENTE ET UN Cet hornme et cette femme rabaris en tenue d apparat ont ete photogephlas au Rajasthan ä deux heures de route dejalpur, dans e nord ouest de llnd. Tous deux sont des descendants de chameieß quinomadisaent encore au xx= sece dans e d sertsalln du Kutch. Leurs bijouxen argent comme les festons et brodei s de lelrs vötements sont propres ä leur clan. netses du cercle polanerussc, Htra orani d Anrazonje iquatrnienne, Himbas du d sertique Kaokoland Daniblen... le Britänniqu linmy Nelson, 46 ans, a photogräphi vingt neuf ninoites m nacees dans quarante.tuatre pays p ndänt d ux ans. Le tout ä pied, en.1 \j.f,pirogueorf-.p..r - DF.\F-'. \m\'- l"n I r..o re l--..ul " dr.. r', ' I i 'Qu est-ce quivousa poussaä vous entagerdans i )rfir l]d!(r I'ai pris cette d cision il y a cinq ans, I n \q. r I r'rr ",. u mep u,o 3p\Pr1_.lt. lica\" ' r'.r u.bdler riflf-''l, rr ',r"i..u djr ',un]_f rnpjnd ui,n.pr. qui on ne co nand rail plus que d s hamburgeis I lfn. i.ror 4i.,oiri- pp äl'eäu pourfaire quelque chose d inportant.tue je n.i _m...". l^...^ d.r.r1f.,j..o i. tu <<l e u oulais photo gt aphier ces gens auecl'attention que l'on accorde dkote Moss>>.. \(1!r\\' n p"r l. I ib ' lfcppjpl4 pl Ir. li nr. F.ltlicJioienrer-uvu-pIo m4df richesse.tue nous mcm s alons p rdu. l'ai donc declde d l s m ttre n scene de la rtus belle d s -,(on,po\..blp...\.. q'r.r'e.orer'r'r,frt s! En les magnifiantainsi, ne (aitnez-vous pas d avoir succombd ä un. sotte d nälveta o..identälel 4ri.ao6q mr\i 6rlr'.! r.lt, I.t.lF F-.p".phoo,Flo - r'.r'i. p"\ ron p u. -rl od oiuf r..l ' u.. romantique t un ideallste. Ie voula's qu ces ; l.}re.p p.hom, F!.oö n...drtr'ö. r"ol flques. Les photographicr avcc I'atrention que LoD -L.orde e hi \4o5l.,u'rtr,i " r'.p,rj,', 1..,I i sn r.. t., iil I..,, Lr- "r l',",lr "Vu!,r ". rh b.e ui jrl 'r I mb ".d' e bu.'i. po u,ie- il " ne,1f.\uguf."- np l. \pllddrrrf\p.-n '!.. so'] d v], un fäntasme. Moi, une culture et des informatiors quivont avec c st, disons, une fomc de publiclte aitistique. Votr travail reflete u.e grande m ticulosit6, rien ne semble laisseau hasard. Comment avez-vous proceda l ll r l,lrn "r ' l l' prdpr!r'or pur.'. i,. I re. I FL\ p.'.re L J-, pour 1 rp F, pl., tos. Mon premier i o_vag, i I al ff ctu sur l s GEO

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

SERRURIER.COM - 01.40.29.44.68

SERRURIER.COM - 01.40.29.44.68 L huisserie LE TRANSLUCIDE 2T ou 2P L étanchéité Joint isophonique à coller (option) La porte 2 FACES acier 20/10 ème + 4 omégas sur le périmètre 4 paumelles de 140 mm sur butée à billes L oculus Oculus

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm)

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm) HRB HFB 1 CODIFICATION ALESAGE mm 32 40 50 63 80 100 125 160 TIGE mm 16 22 22 28 28 36 36 45 45 56 56 70 70 90 90 110 SERIE HR CNOMO 160 bar - à tirants HF CNOMO 160 bar - à contre brides INDICE B Indice

Plus en détail

Session Conception, exécution et suivi des projets urbains

Session Conception, exécution et suivi des projets urbains Session Conception, exécution et suivi des projets urbains Journées techniques «Routes 2007» du LCPC «conception, exécution et suivi des projets» Jeudi 8 février 2007 Audit voirie Direction de l espace

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

Le présentoir virtuel. Paul FABING

Le présentoir virtuel. Paul FABING L préir virl Pl FABING L x L'ffi ri ' viié q pr fibl prpri ri éjr A i 80% r ifri ppr xi à l'ffi ri C ppr v b hz l prir ri 50% Frçi éqipé rph L û xi à ir vi l 3G pr l érgr prhibiif rriir è r ri i ff L'

Plus en détail

L'important C'est la rose

L'important C'est la rose L'important 'est la rose Gilbert ecaud rr: M. de Leon opista: Felix Vela 200 Xiulit c / m F m m 7 9. /. m...... J 1 F m.... m7 ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - oi qui oi

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

Gérer des événements sur des images avec le Javascript Objectifs :

Gérer des événements sur des images avec le Javascript Objectifs : S HTML É IT IV T C A R IE DOSS N 7 g m i r m v Grr i r c v J l c v ) Lix (Koix o il v r c crr r l - Arr r rroir ll co r/ i co r r co HTML - Arr l i ir vr q cri r o l i r cr v HTML r J -A rr co bli b ri

Plus en détail

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier.

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier. L x g éq M M PP Ex EXPOSAT P q v é, v é gf. E UMÉRIC R O L. TOPCO 'Ex j, é g é q v P P x évè L g h è v.! L é à é P : v E q é bg v à. v! h à v x q x T h g, f U H é, ' U S 04). (g hz T U q B v ég é b ô À

Plus en détail

i:j~i!, Enqueteurs : Temoin: M. OEUN Tan (Uf)~ m~) Le 9 octobre 2008 (Transcription partielle du document audio DI07/2R) Question (Q) - Reponse (R)

i:j~i!, Enqueteurs : Temoin: M. OEUN Tan (Uf)~ m~) Le 9 octobre 2008 (Transcription partielle du document audio DI07/2R) Question (Q) - Reponse (R) 00836426 Enqueteurs : DI07IZ.1 Temoin: M. OEUN Tan (Uf)~ m~) Le 9 octobre 2008 (Transcription partielle du document audio DI07/2R) Question (Q) - Reponse (R) i:j~i!, TRANSLATIONITRADUCTION iy ill [1 (Date):.~.~:~.~~~.~.?~.~:.~~.:.~~.

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES SOUSSIGNES L Association sportive ECOLE DE SPORT DU 16 ème dont le numéro est ont e si e socia est sit 6 aven e Mar cha Franchet sperey 7 1 6 Paris epr sent e par M.

Plus en détail

OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques

OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques Intervention du 29 Avril 2004 9 h 15 10 h 45 M. Sébastien Bahloul Chef de projet Expert Annuaire LDAP bahloul@linagora.com OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques Plan

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées»

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» 30/04/10 Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» Arrêté du 23 octobre 2009 portant homologation de la décision n 2009 DC 0150 du 16/07/09 de l ASN définissant les critères techniques

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL

GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL Table des matières GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL... 3 Ce que nous vous offrons... 4 Amélioration de votre offre de reprise de bail... 5 Préparation du véhicule... 7 Démarches

Plus en détail

Monitoring socio-économique

Monitoring socio-économique Monitoring socio-économique Participation des personnes d origine étrangère au marché du travail 28 janvier 2014 LE MONITORING SOCIO-ECONOMIQUE? C est quoi? : Un outil qui permet de mesurer la participation

Plus en détail

Membre. www.eve grenoble.org

Membre. www.eve grenoble.org Demo-TIC est une communauté d'usagers et de producteurs dans le domaine des T.I.C. (Technologies de l'information et de la Communication). Ses activités sont dédiées aux particuliers, aux associations,

Plus en détail

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Associant parfaite mobilité et simplicité, Thuraya SatSleeve est le moyen

Plus en détail

BOURSE DIRECT INTRODUCTION AU NOUVEAU MARCHE DE LA BOURSE DE PARIS. Le 10 novembre 1999 PROSPECTUS DEFINITIF

BOURSE DIRECT INTRODUCTION AU NOUVEAU MARCHE DE LA BOURSE DE PARIS. Le 10 novembre 1999 PROSPECTUS DEFINITIF BOURSE DIRECT Prospectus définitif mis à la disposition du public à l occasion d un Placement Garanti et d une Offre à Prix Ferme de 1 000 000 actions, dont 800 000 actions nouvelles provenant d une augmentation

Plus en détail

Accidents sur Fontenay-sous-Bois

Accidents sur Fontenay-sous-Bois Accueil (/) / Mairies Val-de-Marne (/plan-mairie-94.html) / Mairie de Fontenay-sous-Bois (/mairie-fontenay-sous-bois-94120.html) / Accidents survenus sur la commune Accidents sur Fontenay-sous-Bois Liste

Plus en détail

ESPACE PLANTÉ EN VERGER

ESPACE PLANTÉ EN VERGER SOLTON NTRR V ROTTON + RRQU 0 NTRON SUR OTU NOX RRÉ L R S RKN +,N ORNS SOTLS 0 0 00 00 00 0 0 OSS RRS RVLLONS 0 NT % 00 0 00 0 00 0, +0, 0 0 OSS RRS RVLLONS ORURS TON NT % 0 0 OSS RRS RVLLONS T L U S L

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

Calcul du niveau de transition

Calcul du niveau de transition Calcul du niveau de transition I. Pré requis Avant toutes choses, dés que l on parle d altimétrie on prend un crayon et une feuille de papier et on se fait un dessin!!!!! La définitions de l altitude de

Plus en détail

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette Tutoriel Infuse Learning Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette 1- Présentation Infuselearning.com est un service web (en ligne) gratuit qui permet aux enseignants de créer des exercices

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher?

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher? Unité 3 LEÇON 1 A Répète puis écoute et montre la bonne image! 21-22 10 Envie de bronzer? Nous avons des plages! Envie d explorer? Nous avons des grottes! Envie de pêcher? Nous avons des rivières! Envie

Plus en détail

Usage pédagogique de la tablette Tactile

Usage pédagogique de la tablette Tactile U péqu tbtt Tt ém Crét JLfbr 2014 r L, u z? C rô rré été té 1994 pr u trpr Jp, prmt tkr frmt t put êtr u pr u D équpé u Cmér C t brét pur uk p, fftmt u f «fhé» é tu ffht ttémt. I put yr rtmt r u t wb,

Plus en détail

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles Février 2012 Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles CONFIDENTIEL Sommaire Mise en contexte sur DMA / LM Objectifs du programme de DMA / LM Composantes

Plus en détail

Le GPS, la téléphonie mobile et les alertes intelligentes au service de la santé et de votre famille.

Le GPS, la téléphonie mobile et les alertes intelligentes au service de la santé et de votre famille. Le GPS, la téléphonie mobile et les alertes intelligentes au service de la santé et de votre famille. Symposium sur les Créneaux d'excellence québécois et les Pôles de compétitivité français Québec Mercredi

Plus en détail

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i Massifs divers Epaisseur mini 30 IRS1636 0,47 0,40 0,78 0,029 0,037 (0,060)... 0,092 Acier non allié

Plus en détail

je veux faire passer cette info

je veux faire passer cette info j x, fir r if S, l ii iré L rél é (1) é r l ii Préi Rièr Arr Préi rè j r 18 à 24 r q l éigi SAM ii iré réflx r l ll gééri r : l 8 j irrgé r 10 élr ir rr rii r éigé, ri- q. C ê é éig ri riq iiill ri hz

Plus en détail

Carré parfait et son côté

Carré parfait et son côté LE NOMBRE Carré parfait et son côté Résultat d apprentissage Description 8 e année, Le nombre, n 1 Démontrer une compréhension des carrés parfaits et des racines carrées (se limitant aux nombres entiers

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Ch.G3 : Distances et tangentes

Ch.G3 : Distances et tangentes 4 e - programme 2011 mathématiques ch.g3 cahier élève Page 1 sur 14 1 DISTC D U PIT À U DRIT Ch.G3 : Distances et tangentes 1.1 Définition ex 1 DÉFIITI 1 : Soit une droite et un point n'appartenant pas

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

Contrat d'association avec mise en commun des honoraires

Contrat d'association avec mise en commun des honoraires Les soussignés : Contrat d'association avec mise en commun des honoraires 1) nom, prénom, qualification professionnelle, adresse privée, matricule national, code médecin personnel 2) etc. ont convenu d'établir

Plus en détail

NOUVEL ALPHA2 FIABILITÉ ET RENDEMENT REDÉFINIS Gamme complète de circulateurs professionnels pour le chauffage, la climatisation et le refroidissement

NOUVEL ALPHA2 FIABILITÉ ET RENDEMENT REDÉFINIS Gamme complète de circulateurs professionnels pour le chauffage, la climatisation et le refroidissement NOUVEL ALPHA FIABILITÉ ET RENDEMENT REDÉFINIS Gamme complète de circulateurs professionnels pour le chauffage, la climatisation et le refroidissement ALPHA NOUVEAU CIRCULATEUR PLUS FIABLE. PLUS PERFORMANT.

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Technique RSR. 27.6.08 /DCo

Technique RSR. 27.6.08 /DCo La : -35 collaborateurs -120 applications métiers -2 services de piquet -1 service desk commun avec la TSR -Un parc véhicule -Un parc de matériel extérieur -Une très forte diversité d outil et de connaissances

Plus en détail

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres rrs rrs rrs nrs Proprétés s rrs nrs rvrsés rrs Struturs onnés pour rrs rrs Un rp = (V,) onsst n un sér V SOMMS t un sér lns, v = {(u,v): u,v V, u v} Un rr st un rp onnté ylqu (sns yls) un mn ntr qu pr

Plus en détail

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation Inscription en ligne FQSC Guide d utilisation Ce Guide est rédigé comme aide-mémoire pour l achat de votre licence sur le site internet de la FQSC. Dans un prem ier temps, vous devrez vous rendre sur le

Plus en détail

Eskimo allie la beauté du design à l excellence technique de ses systèmes de chauffage.

Eskimo allie la beauté du design à l excellence technique de ses systèmes de chauffage. Importateur Eskimo allie la beauté du design à l excellence technique de ses systèmes de chauffage. Le système Eskimo Star est encore amélioré en 2009 avec la nouvelle génération de conve c t e u r s OUTLINE

Plus en détail

8. Nouvelles vidéos : visionnez-les et partagez! Avez-vous vu nos récentes vidéos des Placements et retraite? (Voir page 4)

8. Nouvelles vidéos : visionnez-les et partagez! Avez-vous vu nos récentes vidéos des Placements et retraite? (Voir page 4) Édition janvier 2015 ASSURANCE VIE 1. Printemps 2015 : version améliorée de FlexTerm! La FlexTerm en version améliorée pointera ce printemps! Et à voir les belles caractéristiques qui s y ajouteront, il

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

Le multiplicateur monétaire (de crédit) : hier et aujourd'hui

Le multiplicateur monétaire (de crédit) : hier et aujourd'hui 23 février - N 27-72 Le multiplicateur monétaire (de crédit) : hier et aujourd'hui Le multiplicateur monétaire (de crédit) est la théorie qui explique quel montant de crédit (de masse monétaire) peut être

Plus en détail

W i r e l e s s B o d y S c a l e - i B F 5 T h a n k y o u f o r p u r c h a s i n g t h e W i r e l e s s B o d y S c a l e i B F 5. B e f o r e u s i n g t h i s u n i t f o r t h e f i r s t t i m

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

Si la vie vous intéresse

Si la vie vous intéresse Si la ie ous intéresse paroles: J Pauze musique: J Pauze / M A Lépine ã 160 c c öguiõt aõcous fr ÛÛ ÛÛÛÛÛ ÛÛÛ ÛÛ ÛÛÛÛÛ ÛÛÛ öõbõasse G 3fr fr fr Û Û ÛÛÛ Û Û Û ( ) 3 ~~ ÿ % % J'ais dans ouer un la monde

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

Crédit d'impôt pour demande de services d'adaptation technologique

Crédit d'impôt pour demande de services d'adaptation technologique Crédit d'impôt pour demande de services d'adaptation technologique Tiré du site web : http://www.revenu.gouv.qc.ca/fr/entreprise/impot/credits/adaptation/dem_adaptation.asp Le crédit d'impôt pour demande

Plus en détail

04002-LOR 2004 Mars 2004

04002-LOR 2004 Mars 2004 04002-LOR 2004 LES INTERACTIONS IPSEC/DNS ---ooo--- Abstract :!! "!! $!!! "!! %$ & '( ) * + *, $ $,, $ ---ooo - - *./ 0! 1023224" 4 %- - *5 " 6 " 6 7 6 8./ 0! 1023224" 4 %6 "6 7 5 " - - * Jean-Jacques.Puig@int-evry.fr

Plus en détail

Confirmé e u._ 1 ~ I.R.E. ~ 1 garanti 1:::: «Oui, c'est vrai, vous venez de gagner 37'680.- francs!

Confirmé e u._ 1 ~ I.R.E. ~ 1 garanti 1:::: «Oui, c'est vrai, vous venez de gagner 37'680.- francs! PAIEMENT DU CHEQUE Confirmé e u._ ~ I.R.E. ~ garanti :::: GAGlWiJfQNFII!ME..,. 309589225 037202 0 070 les informations Cl-dessous s'adressent au Grand Gagnant officielfement confirmé qui a été déstgné

Plus en détail

LE GUIDE DES TARIFS À COMPTER DU 1 ER AOÛT 2O15. filbleu.fr. Espace Fil Bleu. 9 rue Michelet-Tours UN SERVICE DE UN RÉSEAU GÉRÉ PAR

LE GUIDE DES TARIFS À COMPTER DU 1 ER AOÛT 2O15. filbleu.fr. Espace Fil Bleu. 9 rue Michelet-Tours UN SERVICE DE UN RÉSEAU GÉRÉ PAR LE GUIDE DES À COMPTER DU ER AOÛT 2O5 02.47.66.70.70 filbleu.fr Espace 9 rue Michelet-Tours UN SERVICE DE UN RÉSEAU GÉRÉ PAR, vous propose toute une gamme de formules adaptée à vos besoins. Pour bien voyager

Plus en détail

Le décret du 11 mars 1999 relatif au PERMIS D ENVIRONNEMENT

Le décret du 11 mars 1999 relatif au PERMIS D ENVIRONNEMENT Le décret du 11 mars 1999 relatif au PERMIS D ENVIRONNEMENT «Le registre des modifications» UWE «90 minutes pour l environnement» DGO3 - DPA Mons Wavre - Jeudi 10 mai 2012. B. Bequet 1 Plan de l exposé

Plus en détail

Exposing a test of homogeneity of chronological series of annual rainfall in a climatic area. with using, if possible, the regional vector Hiez.

Exposing a test of homogeneity of chronological series of annual rainfall in a climatic area. with using, if possible, the regional vector Hiez. Test d homogéné$é Y. BRUNET-MORET Ingénieur hydrologue, Bureau Central Hydrologique Paris RÉSUMÉ Présentation d un test d homogénéi.té spécialement conçu pour vérijier Z homogénéité des suites chronologiques

Plus en détail

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION Alberto Escudero Pascual Ce que cette unité vous dit... Un budget n'est pas une requête pour du financement... Un bon plan nécessite un bon budget... Un bon budget montre

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les... 1 sur 2 2008-09-18 13:54 Sujet : Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives De : Guy Guilbert

Plus en détail

DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE. Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes

DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE. Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes Les besoins sont importants Insuffisance Organique Terminale en Tunisie Rein :

Plus en détail

UN COURS DE PHOTO. le cadeau idéal pour progresser en photo. en 4 heures pour une personne. Des cours collectifs à choisir parmi 8 thèmes :

UN COURS DE PHOTO. le cadeau idéal pour progresser en photo. en 4 heures pour une personne. Des cours collectifs à choisir parmi 8 thèmes : UN COURS DE PHOTO en 4 heures pour une personne N 1 EN FRANCE DES COURS DE PHOTO Des cours collectifs à choisir parmi 8 thèmes : Net-Flou, Vitesse et Mouvement, Lumière, Photo-reportage, Portrait, Nuit-Lightpainting,

Plus en détail

TARIF VD1. Menuiseries Aluminium & Volets Roulants à vos Mesures

TARIF VD1. Menuiseries Aluminium & Volets Roulants à vos Mesures TARIF VD1 COULISSANTS CHÂSSIS À FRAPPE PORTES LOURDES et CONTRÔLE D ACCÈS PORTES D ENTRÉE DÉCORATIVES VOLETS BATTANTS VOLETS ROULANTS ACCESSOIRES Menuiseries Aluminium & Volets Roulants à vos Mesures Notre

Plus en détail

ANNEXE (article 10) ANNEXE (articles 38 a41) FORMULE 1 CERTIFICATION CONCERNANT UN RETRAIT FONDE SUR DES DIFFICULTES FINANCIERES

ANNEXE (article 10) ANNEXE (articles 38 a41) FORMULE 1 CERTIFICATION CONCERNANT UN RETRAIT FONDE SUR DES DIFFICULTES FINANCIERES ANNEXE (article 10) ANNEXE (articles 38 a41) FORMULE 1 CERTIFICATION CONCERNANT UN RETRAIT FONDE SUR DES DIFFICULTES FINANCIERES 1. Institution financiere concernee : (inscrire Ie nom de I 'institution

Plus en détail

Livret de d Ma M gi g e

Livret de d Ma M gi g e Livret de Magie La magie La magie est une arme tout aussi efficace qu'une épée ou qu'une hache voire plus dévastatrice si elle est correctement utilisée! Il est recommandé au magicien de tous niveaux de

Plus en détail

Bienvenue à la Banque nationale de Belgique!

Bienvenue à la Banque nationale de Belgique! Bienvenue à la Banque nationale de Belgique! La Banque nationale de Belgique n est pas une banque comme les autres Par exemple, tu ne peux pas y ouvrir de compte bancaire : seules les autres banques y

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

Un nouveau corpus de SMS. La collecte sud4science LR.

Un nouveau corpus de SMS. La collecte sud4science LR. Un nouveau corpus de SMS. La collecte sud4science LR. Rachel Panckhurst Praxiling UMR 5267 CNRS & Université Paul-Valéry Montpellier 3 93114 http://www.sud4science.org/ http://www.msh-m.fr/programmes-2011/sud4science-lr/

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

Centre d'etudes Nucléaires de Fontenay-aux-Roses Direction des Piles Atomiques Département des Etudes de Piles

Centre d'etudes Nucléaires de Fontenay-aux-Roses Direction des Piles Atomiques Département des Etudes de Piles CEA-N-1195 Note CEA-N-1195 Centre d'etudes Nucléaires de Fontenay-aux-Roses Direction des Piles Atomiques Département des Etudes de Piles Service d'etudes de Protections de Piles PROPAGATION DES NEUTRONS

Plus en détail

Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents

Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents Mercredi 5 novembre 2014 Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents Hervé PETTON, Directeur Territorial 35 ans d expérience professionnelle en collectivités

Plus en détail

Microsoft Excel 2013 Mise en Forme

Microsoft Excel 2013 Mise en Forme INTRODUCTION Précédemment nous avons vu le tri et le filtrage d'une liste sous Excel. Chaque possibilité a ses avantages et inconvénients lorsque l'on recherche des enregistrements particuliers. 1. Le

Plus en détail

Les ZOOMS 2014 PROCLAMÉS!

Les ZOOMS 2014 PROCLAMÉS! Les ZOOMS 2014 PROCLAMÉS! 13-17 NOVEMBRE Paris Expo Porte de Versailles Paris Françoise HUGUIER *, présidente du jury des ZOOMS 2014, a révélé le nom du photographe ayant reçu le ZOOM DE LA PRESSE PHOTO

Plus en détail

DEPARTEMENT DE SANTE COMMUNAUTAIRE MAISONNEUVE-ROSEMONT GROSSESSE CHEZ LES ADOLESCENTES ELABORATION D'UN PROGRAMME

DEPARTEMENT DE SANTE COMMUNAUTAIRE MAISONNEUVE-ROSEMONT GROSSESSE CHEZ LES ADOLESCENTES ELABORATION D'UN PROGRAMME DEPARTEMENT DE SANTE COMMUNAUTAIRE MAISONNEUVE-ROSEMONT GROSSESSE CHEZ LES ADOLESCENTES ELABORATION D'UN PROGRAMME PAR: GINETTE DUROCHER 22 JUILLET 1986 INSTITUT NATIONAL OE StfTt PlBtlQlI DU QUÉBEC CENTRE

Plus en détail

D34: Méthodes de calcul efficaces et sécurisées

D34: Méthodes de calcul efficaces et sécurisées D34: Méthodes de calcul efficaces et sécurisées Arithmétique des courbes elliptiques Nicolas Méloni Master 2: 1er semestre (2014/2015) Nicolas Méloni D34: Méthodes de calcul efficaces et sécurisées 1/20

Plus en détail

Représentations et transformations géométriques. Version évaluation formative. Livraison de cellulaire. Cahier de l adulte. Commission scolaire

Représentations et transformations géométriques. Version évaluation formative. Livraison de cellulaire. Cahier de l adulte. Commission scolaire Représentations et transformations géométriques 2102 Version évaluation formative Livraison de cellulaire Cahier de l adulte Nom de l élève Numéro de fiche Nom de l'enseignant Date de naissance Centre

Plus en détail

PLAN DE SITUATION Source: géoportail 2011 PRISES DE VUE 4 3 1 2 Source: géoportail 2011 Vue n 1 depuis l avenue de Paris (au premier plan : zone réaménagée avec la passerelle Pierre-Simon Girard), Septembre

Plus en détail

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10 mode Notes Sommaire Le RSA, c est quoi? 4 Qui peut en bénéficier? 5 Mes droits l L allocation RSA l L accompagnement Mes obligations et engagements l Mes démarches d insertion l Mes démarches administratives

Plus en détail

Portrait de métier. sommaire du portrait de métier

Portrait de métier. sommaire du portrait de métier Pôle métiers formation Portrait de métier Le métier de charé des relations avec le public Les portraits de métiers» sont une proposition du Pôle métiers formation de l Arcade. L atelier charé des relations

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise Dossier spécial Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Février 2014 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de

Plus en détail

Les cours sont donnés par Mme Ania Freindorf ania.freindorf@gmail.com - http://aniafreindorf.photoshelter.com/

Les cours sont donnés par Mme Ania Freindorf ania.freindorf@gmail.com - http://aniafreindorf.photoshelter.com/ Le STU organise des cours de photographie donnés par un photographe professionnel. Ces cours seront organisés par groupe de 6 personnes maximum. Les cours sont en français et anglais (suivant les participants).

Plus en détail

Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque

Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque Universités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Analyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque 1 Fonctions intégrables Définition 1 Soit I R un intervalle et soit f : I R + une fonction

Plus en détail

I ntroduction. Coffrets pour la régulation de la température et de l hygrométrie. Caractéristiques et avantages

I ntroduction. Coffrets pour la régulation de la température et de l hygrométrie. Caractéristiques et avantages Catalogue Réfrigération Section Notice technique JC-TH230-1xM Edition 060212 Coffrets pour la régulation de la température et de l hygrométrie I ntroduction Conçu pour faciliter le travail de l installateur,

Plus en détail

Communication commune sur l application de l arrêt «IP Translator» v1.2, 20 février 2014

Communication commune sur l application de l arrêt «IP Translator» v1.2, 20 février 2014 1 Communication commune sur l application de l arrêt «IP Translator» v1.2, 20 février 2014 Le 19 juin 2012, la Cour a rendu son arrêt dans l affaire C-307/10 «IP Translator», répondant de la manière suivante

Plus en détail

Objectifs. Identifier les effets différents que l on peut ressentir en observant une image

Objectifs. Identifier les effets différents que l on peut ressentir en observant une image Degré : 4P «Sous l océan» Buts Donner une intention précise à son œuvre Distinguer les couleurs chaudes des couleurs froides Appliquer les couleurs en fonction de son intention Associer un sentiment ou

Plus en détail

CALCUL DES PROBABILITES

CALCUL DES PROBABILITES CALCUL DES PROBABILITES Exemple On lance une pièce de monnaie une fois. Ensemble des événements élémentaires: E = pile, face. La chance pour obtenir pile vaut 50 %, pour obtenir face vaut aussi 50 %. Les

Plus en détail

POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS D AFFAIRES

POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS D AFFAIRES LE RÔLE DU MARKETING STRATÉGIQUE SIX ÉTAPES POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS D AFFAIRES POUR QU UNE ENTREPRISE ATTEIGNE SES OBJECTIFS D AFFAIRES, ELLE DOIT ÉQUILIBRER SA STRATÉGIE MARKETING. Une saveur unique

Plus en détail

chap.1 : La Mésopotamie chap.2 : L'Egypte ancienne

chap.1 : La Mésopotamie chap.2 : L'Egypte ancienne Partie 1 : L' ORIENT ANCIEN au 3ème millénaire avt JC chap.1 : La Mésopotamie chap.2 : L'Egypte ancienne Chap. 1 : La Mésopotamie au 3ème millénaire avt JC Ne pas copier. Pour survivre, les hommes ont

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE VERSION 72

NOTICE DE MONTAGE VERSION 72 L â pour port oulnt motl NOTIE E MONTGE VERSION â pour port oulnt motl NOMENLTURE: â, rl t qunllr m l Montnt vrtux ntérur Entrto ( u) Fullr (0 u) l n polytyrèn ( u) Montnt vrtl potérur Smll Prt or upérur

Plus en détail