ffirt i NOTRE DEPLIANT: LES ARBRES REMARQUABLES !rr NP" ä- DES PORTRAITS EBLOUISSANTS I ?:,6 DOSSIER 22 PAGES 'ttlt ry# "dtu ttd ,,..4 i9!!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ffirt i NOTRE DEPLIANT: LES ARBRES REMARQUABLES !rr NP" ä- DES PORTRAITS EBLOUISSANTS I ?:,6 DOSSIER 22 PAGES 'ttlt ry# "dtu ttd ,,..4 i9!!"

Transcription

1 DOSSIER 22 PAGES i NOTRE DEPLIANT: LES ARBRES REMARQUABLES = E!?:,6 3i F #d!rr #i,,..4 NP" 'ttlt ry# "dtu ttd!: ffirt ö = -: i9!!= ä- DES PORTRAITS EBLOUISSANTS I NIGERIA, LE VOLCAN DE LA FOI

2 ,:,, tl ii " i.1 iy1, 'i'rq EDtroRtAL 'ii [:ll; I : GEO ETVOUS 10 Votre avls. nos fouveaut s. PHOTOREPORTER 14 Trois photographes livfert es dessous de leurs mages fortes LE IYONDE QUI CHANGE 20 A Cuba,laToi s dessene pet tä petit. LT5 HTKU5 LJAUJ(JUKU HUI 22 Ron FinLeymene la guefi a du potagefä Los Arge es LE G\JU I UE be(j 24 Le fou ragontflmantdes pharaors. GIL DE GEO 26 s EVA5IUN 28 Peuple en mäj ste Le photographe britanriq!elimmy Ne son estpart enqletedesethnieslesplusvundrabesde apanöte. I arapport desonperipledesasissaftsportraits ESCALE 44,ean-Dldler Urbäin Part r, c st compaf er ENVIRONNEMENT 46 For ts defran<e,utrtr6sor..tras.onvoit6 Les mass fs bo ses de I H xagone Sagne.t n surface. Mais es imp6rat fs de producton.nenacentnosdefr rsbastionssa!vages Enquete. og[, conment finitsennilr dans nos assiettes? 72 VOYAGE 74 Australie. le noweau r ve däilleurs Dp p db". bo d"e. de agofs, ur outback quasi intact. des vi escosmopoltes et!ne econom eprospare Pourdesmi ießdejeries dumondeent r l'le continentlatiiguredenouveleamariqu. Tourd hof zon des plus beaux paysages etreportag ä sydf y,lav lle magrbt que. GRAND REPORTAGE TO2 Nig.ria, l volcan de la foi La d ier ante pentecöt ste envah t lepayslepuspeuplddafrlque deman trosiöm dumonde LE IYONDE EN CARTES 118 versunmonde sans peine de mort? GRANDE SERIE 2Ol3 : LA FRANCE DU PATRIIYOINE IYONDIAL 122 La Bouryogne et le Centre La cathadra de Chartres, I abbaye de Fontenay les gfands crus, Veze ay sontinscr ts ou cafd dats ä Uf sco. LE IYONDE DE... Enk Birar r44 LabomemeN:6Eo Cen Fn.ie dphß,apide nrwww pfisrnarhopgeo ft 3 f retus: Fitr ( fi I'r i frn. n lmnr r. PROLONGEZ VOS RENDEZ-VOUS EEEEI AVEC GEO tllllllr.hdqledm,dche EI anqu:ieminutes unephoto un.epoiiage me catreou un po(ratr f a.onre arte \S.S'EiS ip web a {tu P

3 28

4 .,rw,. ii;.,,. *-!' -Ä, {# :.:,,:t:,,:.,11,,y;1,;,,1,

5 I '(" t i " i'" (l 1 i-i tt."), I t,. ")!'l tl II t...,...-,/ I - t" { I..-,)

6 MONGOLIE DANS LE DECOR ARIDE DE LALTAI, LA Tros ouß d attente auront ta necessaifes avant que lrmmv Nelsof 'e puese PhotoSräphier celte scene aloß que e ev;rdusoleiliriselabairiefernontagnelrsedelatar ' Pour mo ' c'eer le p us bel e'droit au monde ' sollgne-li' ces chasseurs sont parcn les dernieß nomädes de a minorit kazakhe rnusulmane de Mongolie qui compte 30 Glo

7 COMMUNION DES CHASSEURS KAZAKHS AVEC LEURS AIGLES ls 000 personnes. Dans la provincedeshar e du Bayän-Olgi, ces cava i ß contnu ntätraquerle gibierd h meme tuqon que leuß ancetres. Leur aigl royalfemele - plus agress fque le mäe qulls ontpatiemment dress et qu eux seulsontle droitdetouchef, peut atteindrc 160 ki ometres par heure a! moment de fondrc sur sa proie

8 32 aro

9 F U F z U F a/ 1r z D h tn E!.?. Tlll Frr Fi o E a z,r') (, (n tea o-f 9>g o z FI o; : NI Fl J - D o z

10 :tt. ;li' ;:ii, LADAKH POUR CAPTER LES DERNIERS ECLATS DU Jimmy Ne son s en r rd! a! Ladaklr en f vrler20t2. "Pendant,h ver, cette fegion de a province tndtefne du ajr rrru egcachemne.coinceeertreleschaines d H malayaetdu hr,.t oram, es r conlplereme. I so e il.rsla n:iurenen estque pusromantiqoe etpuissante cortnirem rrä l,ete, oir est]i000 Ladtrakis tevarllent aux chamds. a sason

11 '1] t:iitr i'r t. i:,.,,;,i ''.lli,t;,1!i1 {} i/fr0r"..\ PETIT TIBET", UN VOYAGE EN PLEIN HIVER hvernaeestunep rodedefejoussan.es,fthe ncdremon serfctesbouddhistes" pf cs -r i Cestrosfemmes coiffdes d! pfecl ux "perak.. err.uir et rurquoises porrent ta "gocha", ta robe t dionnete Eltes s,appretent ä äccue Iir un ce ebre rnoine v nu vislter te monasrefe voisin de tntkse ä merres d a rtude et par!n froid g acia

12 36 nro,f, 4

13 rf) FI j :r ^-, =z F! sge A P'E ts \ a c! a t+5 x -3 F": i---l =- a'. d- 6 e! ll :.= =. Y q!e ni!- IA ^ ie2 cn!:i C :-e ä U u &9 r-r.l ;:i- 4 e n'a +r Yös ft E i-9 Z P=i v i!f t+ 9:E J 4:' (J!E g z äz: GI,O ]7

14 rvnston TTUIOPTB SUR LES BORDS DU FLEUVE MENACE, UNE. Quand vols anivez dans la va lee de l'omo. est le soui deve oppement qu frappe, r sume I mmy Nelsoi. NIasce queje voulais, c tat photognpherla dign t. J'ai m s qualfe semanes pour me ta re accepterp les pop!_ lauons ocales " Ces Karo appärt ennent ä a selle m rof ta ethnique sedenta re de.ette r gon dethiope du Sud La 38 CtO

15 MINORITE KARO SANS DEFENSE... MAIS BIEN ARMEE übu d envifon I 000 peßonnes lapprov sioni, pouf se protag f, en armes de contrebande vefues du K rya et du Soudan. Un quolidien ftagi quisera b entöt bouleveß : on connruii un banage hydro lectrique surle fl uve tune routemenantä acapitaleaddis-abebaestencoußdefinton "Dansunan,desbusdetoLrstesarrivefontjusqu'ic..

16 INDE LES RABARIS DU RAJASTHAN SUR LEUR TRENTE ET UN Cet hornme et cette femme rabaris en tenue d apparat ont ete photogephlas au Rajasthan ä deux heures de route dejalpur, dans e nord ouest de llnd. Tous deux sont des descendants de chameieß quinomadisaent encore au xx= sece dans e d sertsalln du Kutch. Leurs bijouxen argent comme les festons et brodei s de lelrs vötements sont propres ä leur clan. netses du cercle polanerussc, Htra orani d Anrazonje iquatrnienne, Himbas du d sertique Kaokoland Daniblen... le Britänniqu linmy Nelson, 46 ans, a photogräphi vingt neuf ninoites m nacees dans quarante.tuatre pays p ndänt d ux ans. Le tout ä pied, en.1 \j.f,pirogueorf-.p..r - DF.\F-'. \m\'- l"n I r..o re l--..ul " dr.. r', ' I i 'Qu est-ce quivousa poussaä vous entagerdans i )rfir l]d!(r I'ai pris cette d cision il y a cinq ans, I n \q. r I r'rr ",. u mep u,o 3p\Pr1_.lt. lica\" ' r'.r u.bdler riflf-''l, rr ',r"i..u djr ',un]_f rnpjnd ui,n.pr. qui on ne co nand rail plus que d s hamburgeis I lfn. i.ror 4i.,oiri- pp äl'eäu pourfaire quelque chose d inportant.tue je n.i _m...". l^...^ d.r.r1f.,j..o i. tu <<l e u oulais photo gt aphier ces gens auecl'attention que l'on accorde dkote Moss>>.. \(1!r\\' n p"r l. I ib ' lfcppjpl4 pl Ir. li nr. F.ltlicJioienrer-uvu-pIo m4df richesse.tue nous mcm s alons p rdu. l'ai donc declde d l s m ttre n scene de la rtus belle d s -,(on,po\..blp...\.. q'r.r'e.orer'r'r,frt s! En les magnifiantainsi, ne (aitnez-vous pas d avoir succombd ä un. sotte d nälveta o..identälel 4ri.ao6q mr\i 6rlr'.! r.lt, I.t.lF F-.p".phoo,Flo - r'.r'i. p"\ ron p u. -rl od oiuf r..l ' u.. romantique t un ideallste. Ie voula's qu ces ; l.}re.p p.hom, F!.oö n...drtr'ö. r"ol flques. Les photographicr avcc I'atrention que LoD -L.orde e hi \4o5l.,u'rtr,i " r'.p,rj,', 1..,I i sn r.. t., iil I..,, Lr- "r l',",lr "Vu!,r ". rh b.e ui jrl 'r I mb ".d' e bu.'i. po u,ie- il " ne,1f.\uguf."- np l. \pllddrrrf\p.-n '!.. so'] d v], un fäntasme. Moi, une culture et des informatiors quivont avec c st, disons, une fomc de publiclte aitistique. Votr travail reflete u.e grande m ticulosit6, rien ne semble laisseau hasard. Comment avez-vous proceda l ll r l,lrn "r ' l l' prdpr!r'or pur.'. i,. I re. I FL\ p.'.re L J-, pour 1 rp F, pl., tos. Mon premier i o_vag, i I al ff ctu sur l s GEO

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT DEVENEZ UN SIMPLYEXPERT Bonjour, N o u s s o m m e s l e s créate ur s du site Inte r net : ht tp://www.simplyla nd.com D e p u i s p r è s d e 2 a ns, notre je une équipe déve loppe un site Inte r net

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Construire ensemble le diagnostic

Construire ensemble le diagnostic Construire ensemble le diagnostic Thème n 2 : les énergies Thème : Changement climatique, énergie Energie et énergie renouvelable Bilan de la géothermie à Sucy Exemple du Clos de Pacy et des enjeux énergétiques

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie? Etymologie S o n n o m p ro v e n a n t d u g re c e rg o n (travail) e t n o m o s (lois) p o u r d é s ig n e r la s c

Plus en détail

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de :

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de : I N T R O D U C T I O N E x c e le s t u n l o g i c i e l m u l t i f o n c t i o n s i n t é g r a n t u np tu ai bs ls ea un r taé u n g e s t i o n n ad i re e b a s e d e d o n n é e saé u n g r a

Plus en détail

Ę ę Ó ę - -_::jr-':- r' l'r I i ::--=:: f '3 l!.f:l$e l r-l $ &.::. H =$ n, r.. ii i:ę.1.= i.-l 't a. :,r.. :. '. r..-i. 1' :; '.r. ;..::. rta:r t:' l: :a '!ii$i: 1,.;ł]ii. ' ;s,.i.,q..'.. ::i '','.,,..,...'..

Plus en détail

Les Laboratoires Pharmaceutiques

Les Laboratoires Pharmaceutiques Les Laboratoires Pharmaceutiques Les plus grands laboratoires et les cadres de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires recensés sont les laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et leurs

Plus en détail

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière Nature des gaz IX.1 Etats de la matière Solide : - volume et forme déterminée - empilements denses de molécules qui ne se déplacent pas Interactions décroissantes entre molécules Liquide : -volume déterminé

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR PARIS / IVRY DIS-CONTINUITES DE LA METROPOLE PIETRO BOSCOLO PFE 2114 m² / cos 5 1110 m² 6,5 hectares COS 2,00 186817 m² 7200 m² /cos 0,7 146 m²/cos 2 644 m²/cos 0,4 652 m² 0,4 3907 m² /cos 0,8 3850 m²

Plus en détail

G roupe G T : 16 retom bées. M é d ia D ate S u jet

G roupe G T : 16 retom bées. M é d ia D ate S u jet RETOM BEES PRESSE 2011 Cam pagne presse GT G roupe G T : 16 retom bées P re sse é crite n a tio n a le : ECHANGES janvier 2011 Partenariat Em m aüs ECHANGES avril 2011 In terview J.ISN A R D Presse écrite

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

Niveau quatrième : Confort et domotique

Niveau quatrième : Confort et domotique Niv iè : Cofo dooi L L yè d d ff P 2 L io iv P 3 P d'gi li ff P 4 Co i? P 5 Coiio d' yè P 6 Ex d' yè P 7 15 Pocd d ff P 16 21 Él d ff P 22 L viio bio P 23 Viio logi L io iv Q'-c ' io iv? l'ogiio d io ol

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

Logotype, webdesign et réalisation d un module flash pour mon projet de DUT

Logotype, webdesign et réalisation d un module flash pour mon projet de DUT 01 Logotype, webdesign et éalisation d un module flash pou mon pojet de DUT Photoshop 02 Photoshop & Flash AS3 02 Céation d une affiche et d autes suppots de communication pou une exposition Affiche, Photoshop

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

Pour leur projet final, les élèves vont formuler une idée de coopérative

Pour leur projet final, les élèves vont formuler une idée de coopérative R u ç g C g à l d «CR m r ul juqu à u r ulm m l r, à lqull u d rr ujurd hu, mm là ù l m rrê.» (rd. lbr) Frkl D. Rl Pur lur rj fl, l lè frmulr u d d r d. E m rqu u qu l r, lur rj u r u r d u ul g u u l

Plus en détail

TABLEAU DE SURVEILLANCE

TABLEAU DE SURVEILLANCE Département de la formation et de la sécurité Service de l enseignement Lycée - Collège des Creusets, Sion Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen Kollegium Creusets, Sitten

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Le jeu de l'oie des sons

Le jeu de l'oie des sons Le jeu de l'oie des sons b Départ bè B b bi Arrivée ba B bo bu bé bê bou sanleane.eklablog.com Jeu de l oie des sons : Matériel : des pions, 1 dé. Règle : - le joueur tombe sur une lettre ou une syllabe

Plus en détail

Niveau cinquième : Ouvrage & Habitat. V I O I P A. e P. e 2. s n t

Niveau cinquième : Ouvrage & Habitat. V I O I P A. e P. e 2. s n t N è : O & H.» E V I T I» S O E V P I «T I N S O I O T P A «LL'H'HAABBIITTATION U Rl M L G 10 0-2 9 0 0 2 A l! è l l l lè L' P 2» «' L P 3 l L P 5 S P 6 -j ' L 7 P? D - -L 9 P -L 11 P l -L P 13 l 'l -L

Plus en détail

à Meyerbeer Près du fleuve étranger d après le psaume 136 ( Super Flumina Babylonis ) Andante ( = 50) f pp cresc. cresc. Piano dolce cresc.

à Meyerbeer Près du fleuve étranger d après le psaume 136 ( Super Flumina Babylonis ) Andante ( = 50) f pp cresc. cresc. Piano dolce cresc. Meyerbeer Près uve étrnger d rès ume 16 ( uer Flumin bynis ) Chrs Gounod (11-19) Pros :. Quételrt 4 4 ndnte ( = 50) Pino csc. csc. 7 dol 1 19 tr 24 csc. 2 0 uve uve uve uve s s s s som ls ls ls ls 7 sis,

Plus en détail

Les Laboratoires Pharmaceutiques

Les Laboratoires Pharmaceutiques Les Laboratoires Pharmaceutiques Les plus grands laboratoires et les cadres de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires recensés sont les laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et leurs

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Prière à notre maman du ciel

Prière à notre maman du ciel Prénom et nom: Prière à notre maman du ciel _ Je te salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi. Tu es bénie entre toutes les femmes et Jésus ton enfant est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu,

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

15h45. 16h45. LES TAPageurs. Temps d Activités Périscolaires

15h45. 16h45. LES TAPageurs. Temps d Activités Périscolaires 15h45 16h45 LS TAPgr T Aivié Périlir C rgi l i... Él Jr Cri Lrr Rvl S éry Mihl Pi. lir : 36 16h45 31 14 l.fr li 7h30 9h 12h 14h él ri érii rri ji vri il érilir él 12h30 érii él 16h15 ivié érilir il érilir

Plus en détail

Le bonheur est dans le pré.

Le bonheur est dans le pré. H OP IT AL GÉ RON TO LOG IQ U E E T MÉ D ICO SO C I AL D E PL A IS IR G R IGN ON Le bonheur est dans le pré. Les photographies réalisées par les résidents accompagnées des textes écrits par l atelier des

Plus en détail

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU FACULTÉ DE DROIT ET SCIENCES POLITIQUES LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE THESE POUR L'OBTENTION DU DOCTORAT EN SCIENCES SPECIALITE : DROIT Par NAAR Fatiha

Plus en détail

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES L e A L E P H G I T A R R E N Q U A R T E T T s e c o m p o s e d ' A n d r é s H e r n á n d e z A l b a, T i l l m a n n R e i n b e c k, W o l f g a n g S e h r i n g e r e t C h r i s t i a n W e r

Plus en détail

Analyse de la vision Correction BTS OL 2006

Analyse de la vision Correction BTS OL 2006 ANALYSE DE LA VISION BTS 2006 - orrigé (proposé par François Billo) Important : e corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Analyse

Plus en détail

Formulaire d exonération relatif au ramassage de produits recyclés du client STAPLES Canada Inc.

Formulaire d exonération relatif au ramassage de produits recyclés du client STAPLES Canada Inc. Formulaire d exonération relatif au ramassage de produits recyclés du client STAPLES Canada Inc. Ordinateurs, UCT et Imprimantes et périphériques ordinateurs portatifs Ordinateurs Télécopieurs UCT Téléphones

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

Lecture : Atelier hebdomadaire

Lecture : Atelier hebdomadaire Je reconnais les sons Je lis des mots Je lis des phrases Colorie le dessin du mot qui ne commence pas pareil que les autres. Fiche n 4 Ecoute et coche le bon mot. 4 Regarde le dessin et coche le bon mot.

Plus en détail

L'important C'est la rose

L'important C'est la rose L'important 'est la rose Gilbert ecaud rr: M. de Leon opista: Felix Vela 200 Xiulit c / m F m m 7 9. /. m...... J 1 F m.... m7 ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - oi qui oi

Plus en détail

M IS E E N E N Q U E TE P U B LIQ U E D E L E TU D E D IM P A C T D U P R O JE T D U S ITE IB M /S A IN TE M A R IE

M IS E E N E N Q U E TE P U B LIQ U E D E L E TU D E D IM P A C T D U P R O JE T D U S ITE IB M /S A IN TE M A R IE M IS E E N E N Q U E TE P U B LIQ U E D E L E TU D E D IM P A C T D U P R O JE T D U S ITE IB M /S A IN TE M A R IE V ILLE D E S A IN T JE A N D E B R A Y E /B O U Y G U E S IM M O B ILIE R + B D V A A

Plus en détail

Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Lamberti ; 1000490 ; 1138070 19 12 A V 12

Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Lamberti ; 1000490 ; 1138070 19 12 A V 12 Commune : Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Référence: IA00061931 Adresse : Titre de l œuvre : Robert Schuman (place) 1 Ecole de commerce (lycée d'enseignement général et technologique d'etat) Cartographie

Plus en détail

LA PROCEDURE D'ABANDON MANIFESTE

LA PROCEDURE D'ABANDON MANIFESTE direction départementale de l'equipement Haute-Saône LA PROCEDURE D'ABANDON MANIFESTE Mise à jour : juillet 2007 SOMMAIRE PROCEDURE 2 SYNOPTIQUE DE LA PROCEDURE 3 MODELE PROCES-VERBAL 4 TEXTES REGLEMENTAIRES

Plus en détail

La classification périodique

La classification périodique Chapitre 3 : UE1 : Chimie Chimie physique La classification périodique Pierre-Alexis GAUCHARD Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble -

Plus en détail

006 SEITE PGE PGE SEITE PGE PGE 045.415-00 079 045.721-00 079 045.774-00 079 045.801-00 079 045.802-00 079 045.803-00 079 045.804-00 079 045.805-00 079 045.806-00 079 045.807-00 079 045.808-00 079 045.809-00

Plus en détail

SOCIETE DES NATIONS. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE

SOCIETE DES NATIONS. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE SOCIETE DES NATIONS Communiqué au Conseil G. 495 1925 I. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 VjLLE LIBRE DE DaNTSIG. DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE POSTAL POLONAIS i. Note du Gouvernement

Plus en détail

Société d Ingénierie et d Economie de la Construction

Société d Ingénierie et d Economie de la Construction Société d Ingénierie et d Economie de la Construction Missions Maîtrise d Oeuvre Phase Etudes : ESQ, APS, APD, PRO, Maitrise d o e u v r e, Est i m a t i o n s Economie de la construction & ingénierie

Plus en détail

& bc î Î Ï Ï. ÏJ Ï Ï. & b Ï bï. Mignonne, allons voir... Guillaume Costeley (c ) Pierre de Ronsard ( ) - (Ode à Cassandre, 1552)

& bc î Î Ï Ï. ÏJ Ï Ï. & b Ï bï. Mignonne, allons voir... Guillaume Costeley (c ) Pierre de Ronsard ( ) - (Ode à Cassandre, 1552) Mignonne, allons voir... Pierre de Ronsard (1524-1585) - (Ode à Cassandre, 1552) Guillaume Costeley (c.1530-1606) c Î äj. J jj. J 1 c. j #jj j njj J & bc î Î. J?bc JJJj äjj J. j Î 4 jj. j # ä#jjjjj ú #

Plus en détail

(1803-2005) des documents retrouvés dans la sacristie de l Immaculée -Conception en mars

(1803-2005) des documents retrouvés dans la sacristie de l Immaculée -Conception en mars CHAPITRE DE LA CATHEDRALE DE NANTES Sous-série 7 E (1803-2005) Répertoire numérique détaillé par Claire Gurvil, archiviste diocésaine Juin 2008 Modifié en juin 2011 Introduction Le présent inventaire regroupe

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

PRÉSENT DE L'INDICATIF - VERBES EN -ER (1) PRÉSENT DE L'INDICATIF - VERBES EN -ER (2)

PRÉSENT DE L'INDICATIF - VERBES EN -ER (1) PRÉSENT DE L'INDICATIF - VERBES EN -ER (2) PRÉSENT DE L'INDICATIF - VERBES EN -ER (1) Ils (chanter) chantent une belle chanson. Est-ce que vous (acheter) ce pantalon? Tu (jouer) très bien de la guitare! Nous (écouter) la radio tous les matins.

Plus en détail

La place de l adjectif. Exercices

La place de l adjectif. Exercices 1. Faites des phrases selon le modèle. Une vieille e femme avec des cheveux courts. La place de l adjectif Exercices 1. livre (gros) couverture (grise) 2. robe (bleue) rayures (fines) 3. rhum (simple)

Plus en détail

Le présent dossier de demande de bourse d études pour l étranger est composé de :

Le présent dossier de demande de bourse d études pour l étranger est composé de : Com m issa r ia t gé né r a l a ux Re la tions inte r na tiona le s D E L A CO MMU N A U T E FRA N ÇA I SE D E BE L G I Q U E MI N I ST È RE D E L A RÉ G I O N W A L L O N N E D ir e c tion gé né r a le

Plus en détail

i:j~i!, Enqueteurs : Temoin: M. OEUN Tan (Uf)~ m~) Le 9 octobre 2008 (Transcription partielle du document audio DI07/2R) Question (Q) - Reponse (R)

i:j~i!, Enqueteurs : Temoin: M. OEUN Tan (Uf)~ m~) Le 9 octobre 2008 (Transcription partielle du document audio DI07/2R) Question (Q) - Reponse (R) 00836426 Enqueteurs : DI07IZ.1 Temoin: M. OEUN Tan (Uf)~ m~) Le 9 octobre 2008 (Transcription partielle du document audio DI07/2R) Question (Q) - Reponse (R) i:j~i!, TRANSLATIONITRADUCTION iy ill [1 (Date):.~.~:~.~~~.~.?~.~:.~~.:.~~.

Plus en détail

Guide des. Randonnées Pédestres

Guide des. Randonnées Pédestres Gi / 6 k l - i lè iq i il l C - ll i -6 k i k 5 l -,7 l - 5 k i i - B i lb» l b y i l V - 6 «C,5 k l i - 5 - l k àb,5 k 6-5-6 i l b i ll y k l 7 - i U â à Clli l 6 k lè i - b q i C V il l i lè- 6 li -

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

GRADUÉ EN EDUCATION SECONDAIRE EPREUVE LIBRE. Exercice 3: CADRE DE LA COMMUNICATION: FRANÇAIS

GRADUÉ EN EDUCATION SECONDAIRE EPREUVE LIBRE. Exercice 3: CADRE DE LA COMMUNICATION: FRANÇAIS HEZKUNTZA, UNIBERTSITATE ETA IKERKETA SAILA Hezkuntza Berriztatzeko zuzendaritza Ikasketa Antolamendua DEPARTAMENTO DE EDUCACIÓN, UNIVERSIDADES E INVESTIGACIÓN Dirección de Innovación Educativa Ordenación

Plus en détail

Chapitre 2. LA BATTERIE

Chapitre 2. LA BATTERIE Chpir 2 LA BATTERIE 21 Fi : Priip d l bri Lrq l plg dx l d éx différ d b id bi d r élriq L bri élriq d vir pr rôl d lr d rir l r élriq D ièr géérl, bri liq i x br d 12 vl ié d 6 élé d 2 vl é éri + - Bri

Plus en détail

Les classes de mots. Ils accompagnent toujours un nom. Le Dét. + nom forment un groupe nominal.

Les classes de mots. Ils accompagnent toujours un nom. Le Dét. + nom forment un groupe nominal. Les classes de mots Les classes variables Les classes invariables Déterminant Adjectif Nom Pronom Verbe Ces classes peuvent varier en genre et en nombre. Adverbe Préposition Conjonction Ne varient jamais

Plus en détail

REGARD EXTERIEUR : Anouk Van de Velde, interim manager

REGARD EXTERIEUR : Anouk Van de Velde, interim manager REGARD EXTERIEUR : Anouk Van de Velde, interim manager D'origine belge, Anouk Van de Velde est "interim manager" depuis plusieurs années. Elle partage sa vie entre la France et la Belgique, deux pays limitrophes

Plus en détail

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps a l e i y m u r o f n v w s j z Une lettre qui donne un son bref (en valeur de base) d t b p c k q g 2-3 lettres qui donnent ensemble toujours

Plus en détail

D i g i t a l M a t r i x

D i g i t a l M a t r i x i g i t a l M a t r i x S y s t è m e s i n t e r c o m Mat ri ce s, St ations utilisate u r s, Ac ce s s o i re s RTS Systèmes intercom à matrices numériques - Interconnecter le monde C o n n e x i o

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

Logistique de transport pour l e proj et LH C S. Prodon & S. Weisz ST Work sh op 2 0 0 3 Planification Objectifs M é th o d o l o g ie R e tou r te r r ain R é u ssites D ifficu l té s A m é lior ations

Plus en détail

Prise en charge des langues d'extrême-orient sous Windows

Prise en charge des langues d'extrême-orient sous Windows Prise en charge des langues d'extrême-orient sous Windows http://www.microsoft.com/globaldev/handson/user/ime_paper.mspx Le système d'édition multilangue de Microsoft s'appelle IME (Input Method Editor).

Plus en détail

!+ &&'()$*$%+,%-.../ 0+ &&'()$*$%+($$%...0 $+,%$$'4&$1$%&1$%+...! #+ +$*$% +2%+7%&$,4$)...! 2+ +$&2%+7%&$,4$)...!/ &,+-%$7...!5

!+ &&'()$*$%+,%-.../ 0+ &&'()$*$%+($$%...0 $+,%$$'4&$1$%&1$%+...! #+ +$*$% +2%+7%&$,4$)...! 2+ +$&2%+7%&$,4$)...!/ &,+-%$7...!5 !"## $%!+ &&'()$*$%+,%-.../ 0+ &&'()$*$%+($$%...0 1+ &&$%,$1'&)$1$%+2%+%+$$3,4 $%$ +...5 "+ 6%$&2%&&%,42%()$*$%+... $+,%$$'4&$1$%&1$%+...! #+ +$*$% +2%+7%&$,4$)...! 2+ +$&2%+7%&$,4$)...!/ &+,2$1+$%%%$+,,+&1$%+

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

Les adjectifs démonstratifs et possessifs

Les adjectifs démonstratifs et possessifs 13 Les adjectifs démonstratifs et possessifs 13.1 L ADJECTIF DEMONSTRATIF On utilise les adjectifs démonstratifs : - pour montrer quelqu un ou quelque chose. - pour parler de quelque chose dont on a déjà

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN SERVICE SUR INDEX AUTORELEVE D UN SITE RESILIE AVEC ALIMENTATION MAINTENUE. CLIENTS RESIDENTIELS BT 36 kva

PROCEDURE DE MISE EN SERVICE SUR INDEX AUTORELEVE D UN SITE RESILIE AVEC ALIMENTATION MAINTENUE. CLIENTS RESIDENTIELS BT 36 kva PROCEDURE DE MISE EN SERVICE SUR INDEX AUTORELEVE D UN SITE RESILIE AVEC ALIMENTATION MAINTENUE CLIENTS RESIDENTIELS BT 36 kva Livrable issu des travaux GTE 2007 Version : 1 10 novembre 2008 Nombre de

Plus en détail

St-Nicolas / Rue du Moulin

St-Nicolas / Rue du Moulin S-Nicol / Moli 3,54 k iè OUEST 62,5 6 4 icliio xil : o li 2,47,93 1,4 1,86 2,33 2,8 3,26 Dic kiloè Mi : 3,9 Mx : 66,5 Déb : 4, Fi : 3,9 g :, i Pio ioi P l c o Mo M i i co -Vi Vo ê ojo pobl vo écié Soyz

Plus en détail

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/Â / f/êv/i r» l J.

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/ / f/êv/i r» l J. _ ê â j j # W jt W j î Æ jj Æ W } " êv Y  z Wâ W w ( w # ë â F ë W Y T w S L 9 W 2 " E ï k x ü D E W W Æ v Wj E  z  z v F À OTQE W  # g L Y F h 6 L 2L NQE NTONLE N oe bnque none W W â W jâ ÿ Æ É w

Plus en détail

Les Français et le développement photo Nouvelles pratiques, nouveaux supports : l impression photo à l heure du web 2.0.

Les Français et le développement photo Nouvelles pratiques, nouveaux supports : l impression photo à l heure du web 2.0. Les Français et le développement photo Nouvelles pratiques, nouveaux supports : l impression photo à l heure du web 2.0 Dossier de presse Méthodologie de l étude Échantillon Interrogation de 000 individus

Plus en détail

Table des Matières. Satisfaisabilité en logique propositionnelle ES pour les problèmes d optimisation Élagage à l aide d heuristiques Le Labyrinthe

Table des Matières. Satisfaisabilité en logique propositionnelle ES pour les problèmes d optimisation Élagage à l aide d heuristiques Le Labyrinthe Table des Matières Essais Successifs (ES) 1 Rappels : Fonctions et Ordres de grandeurs 2 Diviser pour Régner 3 Approches Gloutonnes 4 Programmation Dynamique 5 Essais Successifs (ES) Le problème des n

Plus en détail

.fftd --CÀS. I nz : Contact par écrit. 2-3 A t2t BEP MRCU ( MÉTIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS >

.fftd --CÀS. I nz : Contact par écrit. 2-3 A t2t BEP MRCU ( MÉTIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS > ri U F1 U rt) â (e ajusule suivi s'il y a lieu du d'épuse) Prés: du adidat Repère de l' (le uér est ælui qui figure sur la vati u liste d'appel) r & É Q ri F É frl te: Appréiati du rreteur l est iterdit

Plus en détail

TARIFS PUBLICITAIRES. planetesante.ch LA MARQUE SE DÉCLINE SUR PLUSIEURS SUPPORTS

TARIFS PUBLICITAIRES. planetesante.ch LA MARQUE SE DÉCLINE SUR PLUSIEURS SUPPORTS 2 3 r p. Mb Mbr p. i 3 i 4 r p. 4 5 U b M r p. r i 5 Mb à 2 p. 2 p. 6 3M p. 6 ch br M Mbr im rc f p. 4 5 cp. i 3 br 4 U ri M Mbr i 5 à2 6 M ch p. 6 c im fr c X Xp LA MARQU S DÉCLIN SUR PLUSIURS SUPPORTS

Plus en détail

l. a, Calculer f'(r) pour tôut i de [0; I5l. b. Résoudre dans IO; t 51 l'inéquation : 1 e 0'2r+r>0.

l. a, Calculer f'(r) pour tôut i de [0; I5l. b. Résoudre dans IO; t 51 l'inéquation : 1 e 0'2r+r>0. BTS_CGO 2 GM DEVOIR de MATHS DSOI (2 séquences) Probabilités, I,oi Binomiale, Analyse de Première Année octobr 2012 Ste Clodlde tâ qualité de Iârédaction,le nppel des formules du cours,l'usage des couleurs

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2 UNIT GENERAL LISTENING SKILLS TRANSCRIPT

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2 UNIT GENERAL LISTENING SKILLS TRANSCRIPT N E W S O U T W A L E S IGER SCOOL CERTIICATE EXAMINATION 1998 RENC 2 UNIT GENERAL LISTENING SKILLS TRANSCRIPT 2 ITEM 1 Excusez-moi monsieur, voulez-vous ouvrir ces valises? Ah oui, madame, il n y a que

Plus en détail

Le PLS. montage et mise en place

Le PLS. montage et mise en place Le PLS montage et mise en place Caractéristiques du PLS 2 Prêt réglementé nécessitant une Décision Favorable d Agrément de la DDE et la signature d une convention APL d une durée de 15 ans minimum à 30

Plus en détail

SERRURIER.COM - 01.40.29.44.68

SERRURIER.COM - 01.40.29.44.68 L huisserie LE TRANSLUCIDE 2T ou 2P L étanchéité Joint isophonique à coller (option) La porte 2 FACES acier 20/10 ème + 4 omégas sur le périmètre 4 paumelles de 140 mm sur butée à billes L oculus Oculus

Plus en détail

ПРИМЕРЕН ТЕСТ ЗА КАНДИДАТСТУДЕТСКИ ИЗПИТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК. Ma vie

ПРИМЕРЕН ТЕСТ ЗА КАНДИДАТСТУДЕТСКИ ИЗПИТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК. Ma vie ПРИМЕРЕН ТЕСТ ЗА КАНДИДАТСТУДЕТСКИ ИЗПИТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК 96 І. TEXTE DE COMPRÉHENSION Ma vie Je suis né à Paris il y a 52 ans, d'une mère française et d'un père qui a choisi la France lorsque son pays,

Plus en détail

Références : des informations techniques pour agir. Violences à l école. Prévenir, agir contre

Références : des informations techniques pour agir. Violences à l école. Prévenir, agir contre Références : des informations techniques pour agir Violences à l école Prévenir, agir contre Juin 2008 $ % $ '( ) ) % *'++, - #. / +0 1 *23 4. )( % ) * -!""5. % ( + + 6 ( % 7 % 7 ) + *8 #-. ) + *8!""5.

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

Comment trouver et choisir un photographe de mariage. Je vais vous donner quelques conseils!

Comment trouver et choisir un photographe de mariage. Je vais vous donner quelques conseils! Comment trouver et choisir un photographe de mariage Je vais vous donner quelques conseils! Pour trouver un photographe -Cherchez sur internet avec les moteurs de recherche: en tapant par exemple: photographe

Plus en détail

Consultation MED07 Campagne 2009

Consultation MED07 Campagne 2009 A L C O O L E T H Y L IQ U E 7 0 - IN C O L O R E C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 2 A L C O O L E T H Y L IQ U E 9 0-000 M L C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 3 A L C O O L E T H Y L IQ U E M

Plus en détail

Flexibles hydrauliques

Flexibles hydrauliques Flexibles hydrauliques Basse Pression MT1 MT2 MT3 RL UTAC Haute Pression TA1 TA1T TA2 TA2T TAC1 COMPACTFLEX TRAPPER CLASS21 NA4R (6 à 25) NA4R (32 à 50) 4SH NC4F NC6 RANGER42 BLASTOPAK NC4 Flexibles pour

Plus en détail

DELF 1 er degré - UNITÉ A4 - CORRIGÉ Session de mai 2004. ÉPREUVE ORALE (0h30)

DELF 1 er degré - UNITÉ A4 - CORRIGÉ Session de mai 2004. ÉPREUVE ORALE (0h30) DELF 1 er degré - UNITÉ A4 - CORRIGÉ Session de mai 2004 ÉPREUVE ORALE (0h30) EXERCICE 1 - IDENTIFICATION D ÉLÉMENTS SIGNIFICATIFS LIÉS À LA PRONONCIATION, À L INTONATION OU À L USAGE DES REGISTRES DE

Plus en détail

DES LUNETTES DE VUE À TALON CHEZ MEYROWITZ

DES LUNETTES DE VUE À TALON CHEZ MEYROWITZ A A C H E T E R S E S LU N E T T E S E N S E A RC H A C C U E IL P R O P O S C O N TA C T LIG N E C O M P A R AT IF O P T IC IE N E N LIG N E L E B LO G Q U I V O U S A I D E À C H O I S I R V O T R E

Plus en détail

Lettres au Père Noël Idées et suggestions

Lettres au Père Noël Idées et suggestions Lettres au Père Noël Idées et suggestions Un projet assisté de Prof-Inet Septembre à décembre 2000 Il y plusieurs façons de gérer ce projet avec petits et grands. Voici quelques idées et suggestions pour

Plus en détail

Gérer des événements sur des images avec le Javascript Objectifs :

Gérer des événements sur des images avec le Javascript Objectifs : S HTML É IT IV T C A R IE DOSS N 7 g m i r m v Grr i r c v J l c v ) Lix (Koix o il v r c crr r l - Arr r rroir ll co r/ i co r r co HTML - Arr l i ir vr q cri r o l i r cr v HTML r J -A rr co bli b ri

Plus en détail

NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS

NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS S : C éé é, ù u. S j 2 C évé ju 3 S u 4 Ex éu u éu 5 S vé éuè 6. é. u é L x é éé 7 M u ju uxu é 8 M v éu ju u é 9 L é ù vu 10 L vé éuv 11

Plus en détail

Le Chant des Oyseaux Reveilles vous

Le Chant des Oyseaux Reveilles vous nt s Oyaux s Cmt Iann (Attaignant 1529(?) ) Suus Conttor Tor Bassus z, z, z, 5 mours viz, mours z mours --z, curs z, curs Public Domain 2 mours, mours mours, 9 z c mours p ur mours mir ur A may may A A

Plus en détail

- CENTRES D APPELS - MAXIMISER LE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT BUSINESS

- CENTRES D APPELS - MAXIMISER LE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT BUSINESS CHAPITRE 20 - CENTRES D APPELS - MAXIMISER LE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT BUSINESS Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre Les points de référence de performance 4 étapes pour transformer les enquêtes

Plus en détail

a / à a / à A, c est le présent du verbe avoir, à la 3 ème personne du singulier. On peut le remplacer par le verbe au passé : avait.

a / à a / à A, c est le présent du verbe avoir, à la 3 ème personne du singulier. On peut le remplacer par le verbe au passé : avait. a un arbre [a] un ami mardi du chocolat une amie samedi papa avec quatre il va il y a un chat un canard â il a la classe alors un garçon avec un jardin un âne assez je m appelle un arbre maman à des arbres

Plus en détail