Dossier de demande de subvention

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier de demande de subvention"

Transcription

1 Dossier de demande de subvention Association Waka Burkina 35 Ter rue Émile Zola Choisy-le-Roi LE MICRO-CRÉDIT, OUTIL D'ÉMANCIPATION POUR LES FEMMES AU BURKINA FASO 1

2 SOMMAIRE I. FICHE SYNTHÈSE DU PROJET... 3 II. INTRODUCTION... 4 III. PROBLÉMATIQUE... 5 IV. OBJECTIFS DU PROJET ) Objectifs généraux ) Objectifs opérationnels... 5 V. MOYENS NÉCESSAIRES ) Moyens humains ) Moyens matériels ) Moyens financiers...7 VI. PUBLIC CIBLE ) Bénéficiaires directs ) Bénéficiaires indirects...8 VII. PÉRIODE ET ÉCHÉANCIER DU PROJET... 9 VIII. PARTICIPATION DES VILLAGEOIS... 9 IX. ÉVALUATIONS ) Indicateurs quantitatifs ) Indicateurs qualitatifs...10 X. COMMUNICATION XI. BUDGET PRÉVISIONNEL...11 XII. CONCLUSION

3 I. FICHE SYNTHÈSE DU PROJET : TITRE Le micro-crédit, outils d'émancipation pour les femmes au Burkina Faso. OBJECTIFS DU PROJET Objectifs généraux Objectifs opérationnels - Lutter contre la pauvreté en milieu rural. - Promouvoir les droits fondamentaux des femmes. - Favoriser l'accès des femmes au micro-crédit. - Créer des caisses villageoises. - Développer des activités génératrices de revenus (AGR). MOYENS NÉCESSAIRES Moyens humains Moyens matériels - 1 comité de sélection des - Cahiers de comptabilité. dossiers. - Petit matériel de bureau. - 1 secrétaire et 1 trésorière par village soit 10 femmes. Moyens financiers - micro-crédits d'un montant de FCFA (23 ), prêtés à un taux de 5% et remboursés sur 2 ans. PUBLIC CIBLE 100 femmes issues de 5 villages au Burkina Faso. Les villages sont situés dans la Province d'oubritenga, dans la région du Plateau central, à 1h30 de Ouagadougou. Les femmes sont regroupées au sein d'une organisation paysanne, l'apadec (Association Pour la Promotion de l'agriculture Durable, de l'elevage et de la Culture). PÉRIODE ET ÉCHÉANCIER Durée : 24 mois Début du projet : Mars 2012 Remboursement des échéances tous les trimestres. PARTICIPATION DES VILLAGEOIS Les bénéficiaires payent un droit d'inscription de 750 FCFA (1 14) et des intérêts de 5%, qui permettent de couvrir les frais de fonctionnement de la caisse villageoise. L'APADEC organise la mise en place et le suivi du projet. ÉVALUATION Evaluation interne de l'apadec à partir de critères quantitatifs précis. Evaluation externe, réalisée par Waka Burkina à partir de critères qualitatifs. COMMUNICATION Utilisation des médias locaux de la ville, du site internet et des réseaux sociaux pour faire connaître le projet et ses partenaires. BUDGET PRÉVISIONNEL Coût global : Subvention sollicitée : 1 300, soit 49% du montant total du projet. Financement propre de Waka Burkina : 865 soit 32%. Participation des villageois : 274, soit 10%. 3

4 II. INTRODUCTION : Le Burkina Faso est un des pays les plus pauvres au monde (57% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté international, soit avec moins de 1,25$ par jour). La population, rurale à 80%, vit essentiellement de cultures vivrières. Les femmes, véritables piliers de la famille africaine, sont particulièrement touchées par la difficulté de la vie : travaux dans les champs, corvées d'au, éducation des enfants,... Les paysans n'ont pas ou très peu accès aux prêts traditionnels dans la mesure où ils ne présentent pas de biens suffisants pour être solvables. De plus, les taux d'usures pratiqués ne permettraient pas aux emprunteurs de rembourser leurs emprunts. La micro-finance a montré ces dernières années qu'elle était un levier de lutte contre la pauvreté et un «véritable catalyseur du développement économique des zones où elle s'implante» (Sabrina DJEFAL, La micro-finance entre le marché et la solidarité, l'exemple de l'afrique de l'ouest, 2007). Nous pouvons la définir comme une structure de crédit à destination d'une tranche de population exclue du circuit de financement bancaire classique. L'accès des femmes burkinabè au micro-crédit leur permettrait de diversifier les sources de revenus du ménage, notamment pendant la période de soudure, ou lors d'une mauvaise saison des pluies, synonyme de mauvaises récoltes. L'association Waka Burkina, créée en 2009, a pour objectif de soutenir le développement de populations rurales au Burkina Faso, dans les domaines éducatif, écologique, économique sanitaire et social. Elle s'appuie sur une organisation paysanne burkinabè, l'apadec (Association pour la Promotion de l'agriculture Durable, de l'elevage et de la Culture). Créée en 2005 à l'initiative des villageois, l'association regroupe 5 villages pour une population totale d'environ habitants (dont 60% ont moins de 14 ans). Depuis deux ans, l'association Waka Burkina a financé plusieurs projets de développements issus des besoins des villageois (cf le document de présentation de l'association), à partir de son association relais au Burkina Faso l'apadec (cf la convention de partenariat). Cette relation étroite avec les villageois nous permet de suivre efficacement les projets financés. L'association a été reconnue organisme d'intérêt général en 2010 par les services fiscaux. 4

5 III. PROBLÉMATIQUE : Les ressources des familles proviennent essentiellement des cultures vivrières. Les femmes transforment quelques produits agricoles pour les vendre au marché. Les revenus, tirés de ces activités restent très faibles, compte-tenu du manque de moyens pour développer leur activité. Un apport financier sous forme d'emprunt pour acheter des ustensiles et des matières premières permettrait à ces femmes d'augmenter leurs revenus. IV. OBJECTIFS DU PROJET : 1 ) Objectifs généraux : Lutter contre la pauvreté en milieu rural : Le soutien du secteur de l'économie est un axe de développement pour les populations rurales à condition d'être envisagé sur le long terme : le micro-crédit, par les faibles taux d'intérêt et le prêt à des populations exclues des circuits classiques, permet de créer ou de développer des activités génératrices de revenus (AGR). Promouvoir les droits fondamentaux des femmes : Les femmes, souvent pilier de la famille, cumulent les tâches (travaux dans les champs, éducation des enfants, corvée d'eau). Leurs conditions de vie sont particulièrement difficiles. Le droit d'emprunter pour une femme pour développer une AGR, c'est gagner en autonomie, en reconnaissance par les revenus qu'elle créé. 2 ) Objectifs opérationnels : Favoriser l'accès des femmes au micro-crédit : L'hivernage, la saison des pluies au Burkina Faso, est une période particulièrement difficile pour les familles rurales : les réserves de céréales commencent à se faire rares et les travaux dans les champs sont intenses... Des revenus complémentaires permettent à la famille de faire face à des récoltes plus faibles, de se nourrir plus convenablement en diversifiant les apports. L'accès à des prêts de FCFA (23, soit un demi-mois de salaire pour un ouvrier) doit permettre de développer des AGR déjà existantes (ventes de produits agricoles transformés au marché). 5

6 Créer des caisses villageoises : La création d'une caisse villageoise, gérée par et pour des femmes, facilite les démarches administratives. Les garanties sont apportées par des cautions solidaires, qui s'engagent à rembourser le prêt si les échéances ne sont pas honorées. Les frais d'inscription de 750 FCFA (1 14) et un intérêt de 5% permettent de rémunérer dans chaque village une secrétaire et une trésorière pour le suivi des prêts ( choix des dossiers, encaissement des échéances). Le fonctionnement est pérenne et deux emplois par village sont ainsi créés pour la gestion des prêts. Développer des AGR : Les moyens financiers sont souvent le facteur limitatif pour développer une AGR. L'investissement dans du matériel pour produire en plus grande quantité, l'achat de matières premières deviennent possibles avec un apport financier. Le remboursement trimestriel et un faible taux assurent un retour sur investissement rapide. Illustration avec une femme qui vend des beignets frits au marché : L'apport de FCFA lui permet d'acheter : 1 marmite (4 500 FCFA), 1 louche (1 500 FCFA) et un plateau (1 500 FCFA), soit FCFA destinés à de l'investissement matériel. Pour préparer 100 beignets de haricots frits, elle a besoin de 4kg de haricots noirs, 10 carottes, 10 oignons et 10 oeufs. Ces ingrédients sont issus des champs qu'elle cultive (soit un coût d'environ 500 FCFA pour les graines) et des poules qu'elle élève (coût négligeable). A cela s'ajoute 500 g de farine (200 FCFA) et 2 L d'huile (1 000 FCFA). Coût de revient : FCFA. Chaque beignet est vendu 30 FCFA. Si elle vend en moyenne 80 beignets, elle peut espérer un chiffre d'affaire sur la journée de FCFA, soit 700 FCFA de bénéfices sur la journée. Le marché ayant lieu deux fois par semaine, elle peut dégager FCFA de revenus par mois. Elle pourra aisément rembourser les échéances tous les 4 mois qui s'élèvent à FCFA. Autres AGR développées par les femmes : Fabrication de pâte d'arachide. Vente de soumbala (condiment alimentaire tiré du fruit du néré). Fabrication de beurre de karité. 6

7 Vente de galettes. Vente de gaoré (petite boule à base de farine de mil). Vente de légumes. Vente de brochettes de viande. V. MOYENS NÉCESSAIRES À LA RÉALISATION DU PROJET : 1 ) Moyens humains : Un comité de sélection des dossiers est composé de deux femmes du village, du Président, du Trésorier et du Secrétaire Général de l'apadec. Chaque demandeuse présente son projet oralement. Le suivi de chaque dossier est assuré par une trésorière et une secrétaire dans chaque village (soit 10 femmes au total). Celles-ci sont indemnisées par l'apadec pour leur activité, elles toucheront FCFA pour la durée du projet, soit 38. Leur mission consiste à encaisser les échéances des bénéficiaires tous les trimestres, à établir un bilan à l'apadec et à recouvrir les créances d'un débiteur éventuel. Leur indemnité est versée tous les 6 mois. 2 ) Moyens matériels : L'APADEC fournit à la trésorière et à la secrétaire de chaque village les cahiers de comptabilité et le petit matériel nécessaire (caisse, matériel de bureau). 3 ) Moyens financiers : Chaque demandeuse paie des frais d'inscriptions de 750 FCFA. Le montant des prêts est fixe : FCFA (23 ) à un taux de 5%. Ces frais d'inscriptions et les intérêts couvrent à hauteur de 90% les frais de fonctionnement des caisses villageoises, composés des indemnités versées aux trésorières et secrétaires. Les 10% restant sont assurés par l'apadec. Le capital de départ est ainsi renouvelé au bout de 2 ans de prêt et rend le projet pérenne car renouvelable. 7

8 Le coût total du projet est de L'association Waka Burkina finance à hauteur de 32% le projet, soit 865. Les villageois et l'apadec participent à hauteur de 10%, soit 274. La subvention sollicitée auprès de la Marie de Choisy-le-Roi est de 1 300, soit 49% du coût total du projet. VI. PUBLICS CIBLES : 1 ) Bénéficiaires directs : 100 femmes, issues des 5 villages membres de l'apadec : Koulgandogo, Betta, Moutti, Nakamtenga et Gondogo villageois composent les 5 villages, dont près de 60 % ont moins de 14 ans. Les villages sont situés à une vingtaine de km de Ziniaré, leur commune de rattachement. Ils sont situés à 1h30 environ de la capitale Ouagadougou, dans la région du Plateau central, dans la Province d'oubritenga. 100 dossiers sont sélectionnés (20 femmes par village). Le choix est établi par le comité de sélection qui vient appuyer des activités déjà existantes, mêmes minimes. 2 ) Bénéficiaires indirects : 5 Secrétaires et 5 Trésorières, indemnisées dans chacun des villages pour le suivi des prêts. La famille de la bénéficiaire profite des plus values apportées par l'agr développée par la femme, elle même génératrice de croissance pour l'économie locale. A long terme, les moyens financiers permettront aux familles de payer les frais de scolarité plus élevés dans le secondaire afin que leurs enfants accèdent au collège. Le dernier rapport de l'unesco a démontré qu'une année de scolarisation supplémentaire augmentait de 10% les revenus de la famille. De plus, un enfant dont la mère sait lire et écrire a 50% de plus de chance de vivre au delà de 5 ans! Ces chiffres éloquents confirment toute l'importance de l'instruction dans les pays en développement. 8

9 VII. PÉRIODE ET ÉCHÉANCIER DU PROJET : Durée des prêts : 24 mois Début du projet envisagé : Mars 2012 Plan d'action : Mars 2012 : Présentation et sélection des dossiers dans chaque village par le comité de gestion de la caisse villageoise. Avril 2012 : Remise des fonds aux 20 femmes bénéficiaires par village. Signature des micro-prêts et des parties se portant caution solidaire. Juillet 2012 : 1ère échéance de remboursement puis tous les 4 mois. Mars 2014 : Bilan du projet et attribution éventuelle à 100 nouvelles femmes. VIII. PARTICIPATION DES VILLAGEOIS : L'APADEC forme une secrétaire et une trésorière dans chaque village, chargées de suivre les projets. L'association fournit les cahiers de comptes à chaque «caisse villageoise». Le Président, le Trésorier et le Secrétaire Général de l'apadec font partie du comité de sélection des prêts. Le taux d'intérêt de 5% et les frais d'inscription de chaque bénéficiaire permettent d'indemniser la Secrétaire et la Trésorière de chaque village. Les bénéficiaires étant pour la plupart non solvables, des cautions solidaires sont mise en place lors de la signature du prêt en cas de non remboursement des échéances (maladie, décès, activité qui ne dégage pas assez de bénéfice). Deux personnes différentes au minimum se portent ainsi garantes du prêt et s'engagent à le rembourser (pourcentage répartis en fonction du nombre de caution). Le non remboursement d'un prêt entraîne alors l'impossibilité pour les personnes qui se portent caution de se voir attribuer un prêt dans le futur. Les études montrent (S. DJEFAL, 2007) que les taux de remboursement augmentent lorsque les bénéficiaires sont proches de la structure qui prête (ils se connaissent), et lorsque la complexité du prêt diminue (le degré de sophistication des prêts est ici très simple, les formalités administratives réduites au stricte minimum). 9

10 IX. ÉVALUATIONS: La Secrétaire et la Trésorière transmettent à l'apadec un bilan trimestriel des remboursements en cours, des éventuelles difficultés rencontrées. A l'issue de la période de deux ans, un bilan s'appuyant sur des critères quantitatifs et qualitatifs est effectué, afin d'envisager une reconduction ou une évolution du projet. 1 ) Indicateurs quantitatifs : Nombre de demandes. Taux de remboursement des prêts. Pourcentage de respect des échéances. Pourcentage d'augmentation des revenus pour les bénéficiaires. Pourcentage d'agr qui sont pérennisées à l'issue du prêt. 2 ) Indicateurs qualitatifs : Qualité des relations entre les bénéficiaires et les femmes responsables de la caisse villageoise. Demandes de créations de nouvelles AGR, demande d'augmentation des sommes prêtées. Type d'agr qui fonctionnent le mieux, quels produits, quels processus de vente? Satisfaction des bénéficiaires. X. COMMUNICATION : Le projet est diffusé sur le site internet de l'association, sur les réseaux sociaux, ainsi que lors des expositions de l'association, sous forme de panneaux explicatifs du micro-crédit et de photos. Le logo et la participation financière de la ville de Choisy-le-Roi sont apposés au projet. Un article dans la presse locale («Choisy infos») présente le projet. L'association est représentée lors de la fête de la ville, afin de se faire connaître auprès des Choisyennes et Choisyens. Le site internet de la ville continue d'être alimenté régulièrement sur les manifestations de l'association. 10

11 XI. BUDGET PRÉVIONNEL : DÉPENSES Désignation RECETTES Nbre P.U. P.T. Prêt ,87 Indemnités Secrétaire / Trésorière 10 38,1 Désignation Frais d'inscription 381 Nbre P.U. % Statut financement 100 1, % 100 2, % Apport APADEC 160 6% acquis Apport Waka Burkina % acquis % sollicité Intérêts Subvention TOTAL P.T TOTAL % Répartition des recettes pour financer le projet : Frais d'inscription Intérêts Apport APADEC Apport Waka Burkina Subvention Mairie Subvention sollicitée : (49%) 11

12 XII. CONCLUSION : L'association Waka Burkina a financé depuis sa création des projets en utilisant principalement ses ressources propres, issues des adhésions, cotisations et ventes d'artisanat. Avec très peu de moyens financiers et moins de 10% de subventions institutionnelles lors du dernier exercice, Waka Burkina a financé deux projets de développement, parrainé des centaines d'enfants. Nous sommes intervenus dans des domaines aussi variés que l'éducation, la santé, l'économie, l'écologie, car ils sont tous intiment liés et interdépendants. Si tout est urgence actuellement au Burkina Faso, nous faisons néanmoins le choix de nous inscrire sur le long terme, en nous appuyant essentiellement sur une association relais, l'apadec, qui nous garantit le suivi des projets. L'appropriation des projets par la communauté villageoise est pour nous fondamentale, et garante de transformations de leurs conditions de vie. Pour conclure, nous pensons à l'instar de Francis Blanche qu' «il vaut mieux penser le changement que changer le pansement!», et ce n'est pas en maintenant les populations du Sud assistées, qu'elles sortiront de la pauvreté. Nous avons donc besoin de votre soutien pour mener à bien ce projet de micro-crédit, destiné aux véritables piliers de la famille africaine, elles qui sont particulièrement touchées par la dureté de la vie au Burkina Faso. 12

Compte-rendu de l Assemblée Générale ordinaire

Compte-rendu de l Assemblée Générale ordinaire de l Assemblée Générale ordinaire SAMEDI 7 FEVRIER 2015, 17H00 Rappelons en préambule les objectifs de l association Waka Burkina : 1 ) Développer le tourisme solidaire, source de revenus complémentaires

Plus en détail

Rapport de résultats et d impact

Rapport de résultats et d impact Rapport de résultats et d impact «Installation d un moulin multifonctionnel à Bolibana au Mali» Une nouvelle ère commence pour les femmes de Bolibana! Localisation : Début du projet : Avril 2012 Durée

Plus en détail

Chacun Cherche Son Âne

Chacun Cherche Son Âne Chacun Cherche Son Âne Pour l autonomie et le développement durable des cultivateurs du Burkina Faso Pour assurer leur subsistance, la majorité des familles du Burkina Faso cultivent des céréales (mil,

Plus en détail

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance (Compte rendu de la table ronde du 21 septembre 2006) BIM n - 10 octobre 2006 Association des Centraliens & CERISE Le BIM d'aujourd'hui nous

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE. Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles.

FICHE SYNOPTIQUE. Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles. ONG AIP-Togo Assistance aux Initiatives Privées FICHE SYNOPTIQUE TITRE DU PROJET : Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles. LOCALISATION : Cantons de KPELE et AKATA

Plus en détail

Formation à la microfinance

Formation à la microfinance Formation à la microfinance Contexte de la formation : L'année internationale de la micro finance a été lancée en Mars 2005 et aujourd'hui le monde entier est tourné vers cet outil afin de réduire de manière

Plus en détail

Rapport de stage 2 ème année. I. Présentation de l ONG le SALUT... 4

Rapport de stage 2 ème année. I. Présentation de l ONG le SALUT... 4 Table des matières I. Présentation de l ONG le SALUT... 4 A. Vision et mission de la caisse le SALUT... 4 B. Organisation de la caisse le SALUT... 5 II. Présentation des taches et des missions effectuées...

Plus en détail

filière karité équitable RAPPORT 2013

filière karité équitable RAPPORT 2013 filière karité équitable RAPPORT 2013 Sommaire p 03. Introduction L engagement filières de L OCCITANE p 09. UN PARTENARIAT QUI PARTICIPE AU DÉVELOPPEMENT DU BURKINA FASO Des impacts économiques p 04.

Plus en détail

Demande de financement. Tel : 40771390 BP 241

Demande de financement. Tel : 40771390 BP 241 Demande de financement Tel : 40771390 BP 241 1 Institution de Microfinance Association Base Fandima 1. Présentation de l Association Base Fandima 2. Les besoins de l Association Base Fandima 3. L Association

Plus en détail

Projet d'installation d'une pompe solaire et d'un système d'adduction d'eau à Diabal

Projet d'installation d'une pompe solaire et d'un système d'adduction d'eau à Diabal Projet d'installation d'une pompe solaire et d'un système d'adduction d'eau à Diabal Les informations relatives au demandeur Nom - raison sociale: Association pour le Développement de Diabal Adresse :

Plus en détail

Lutter contre la pauvreté

Lutter contre la pauvreté Lutter contre la pauvreté autrement De prime abord, la microfinance peut se définir comme une contribution à la lutte contre la pauvreté, ayant pour particularité de cibler les personnes en situation de

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire BIM n 136 - Mercredi 24 Octobre 2001 Bénédicte Laurent, FIDES Un BIM du mercredi qui nous vient de loin : nous avons demandé

Plus en détail

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA FINANCE SOCIALE & SOLIDAIRE LIMA 13 & 14 MAI 2015 BREVE PRESENTATION DE LA GUINEE Contexte Socio-économique de la Guinée: La

Plus en détail

AIDE A LA CREATION DE STANDS DE VENTE DIRECTE

AIDE A LA CREATION DE STANDS DE VENTE DIRECTE Annexe 3 à la délibération n 7 du 14 juin 2010 Conseil Général des Pyrénées-Orientales Direction Environnement Eau Agriculture Ruralité Pôle Agriculture-Forêt-Espace Rural Ancien Hôpital Militaire 32 avenue

Plus en détail

L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de l école de Zantiguila au Mali

L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de l école de Zantiguila au Mali L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de l école de Zantiguila au Mali Rapport de résultats et d impact Pays : Lieu d intervention : Mali Début du projet : Août 2013 Durée du projet :

Plus en détail

Finance pour tous : Promouvoir l inclusion Financière en Afrique Centrale

Finance pour tous : Promouvoir l inclusion Financière en Afrique Centrale Finance pour tous : Promouvoir l inclusion Financière en Afrique Centrale Conférence Régionale Organisée par la BEAC et le FMI Brazzaville (Congo) 23 Mars 2015 1 Session 4 : PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIÈRE

Plus en détail

PROJET D APPUI A L AUTO-PROMOTION DES DISTRICT DE BIRENGA, PROVINCE DE KIBUNGO.

PROJET D APPUI A L AUTO-PROMOTION DES DISTRICT DE BIRENGA, PROVINCE DE KIBUNGO. PHASE II. PROJET D APPUI A L AUTO-PROMOTION DES ENFANTS CHEFS DES MENAGES, DISTRICT DE BIRENGA, PROVINCE DE KIBUNGO. Juillet 2003- Juin 2004 Financement : Croix-Rouge Britannique. Karamagapenabir03 Révision

Plus en détail

Centrale des crédits aux entreprises : les organismes de microcrédit devraientils y participer?

Centrale des crédits aux entreprises : les organismes de microcrédit devraientils y participer? Centrale des crédits aux entreprises : les organismes de microcrédit devraientils y participer? Des recommandations au sujet de la Centrale des crédits aux particuliers ont déjà été formulées par le Réseau

Plus en détail

FICHE D EXPERIENCE. L Union provinciale des productrices des produits du karité de la province de Banwa : Valorisation et préservation du karité

FICHE D EXPERIENCE. L Union provinciale des productrices des produits du karité de la province de Banwa : Valorisation et préservation du karité FICHE D EXPERIENCE L Union provinciale des productrices des produits du karité de la province de Banwa : Valorisation et préservation du karité L Union provinciale des productrices des produits du karité

Plus en détail

Evaluation des performances sociales

Evaluation des performances sociales Evaluation des performances sociales Evaluation SPI 3.0/CERISE pour Taanadi (Août 2008) Historique de l institution La coopérative de services Taanadi a été créée en Avril 2003 à la suite de l institutionnalisation

Plus en détail

LE CREDIT IMMOBILIER

LE CREDIT IMMOBILIER INTERETS PRIVES SUPPLEMENT Page 1/5 LE CREDIT IMMOBILIER Qui dit achat immobilier dit crédit. Pour franchir au mieux ce passage obligé, il faut faire jouer la concurrence, savoir lire une offre de prêt

Plus en détail

LEXIQUE MICROFINANCE

LEXIQUE MICROFINANCE Microfinance et Développement Mali - CIDR LEXIQUE MICROFINANCE Actif (membre) Dans une CVECA, un membre actif est un membre ayant effectué au moins une opération de dépôt ou de crédit pendant une période

Plus en détail

Accès au crédit et foncier

Accès au crédit et foncier Réseau National des Chambres d'agriculture du Niger Note d information Accès au crédit et foncier RECA Réseau National des Chambres N d Agriculture du Niger iger 22 mai 2015 / Rédaction : Florence Bron-Saïdatou

Plus en détail

Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme.

Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme. Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme. Actif réalisable Espèces ou autres avoirs que la société prévoit d'utiliser dans le cadre

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Présentation du projet «L énergie solaire, un moteur pour le centre de santé de Dioumanzana» au Mali Pays Lieu d intervention Début du projet Durée du projet Objectif : Nombre de bénéficiaires Budget :

Plus en détail

Le Business Plan : le Dossier Financier

Le Business Plan : le Dossier Financier 1 Le Business Plan : le Dossier Financier Le Business Plan (BP) est un document de marketing et de communication : c'est-à-dire votre meilleur outil de vente. A ce titre, il s adresse aux partenaires.

Plus en détail

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique»

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Justine BERTHEAU Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Intervenants : - Yann Gauthier, directeur du Centre International du

Plus en détail

Le budget de trésorerie

Le budget de trésorerie Le budget de trésorerie Dans la première section, nous verrons les principes généraux de construction d'un budget de trésorerie. Dans la deuxième, nous appliquerons ces principes à un cas particulier et

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Présentation du projet «L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de Dioumanzana» Carte du Mali Pays : Mali Lieu d intervention : Village de Dioumanzana, unité de développement 721, commune

Plus en détail

Rapport de résultats et d impact

Rapport de résultats et d impact Rapport de résultats et d impact «L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de l école de Sougoubili» Pays : Lieu d intervention : Mali Début du projet : Août 2013 Durée du projet : Village

Plus en détail

Fabrication de confitures de dattes : organisation et communication Coopérative Agricole AFRA

Fabrication de confitures de dattes : organisation et communication Coopérative Agricole AFRA Septembre 2010 Fabrication de confitures de dattes : organisation et communication Coopérative Agricole AFRA Douar TAOURIRT, TATA Présentation de projet, AG, JBC Le projet de la coopérative agricole Afra

Plus en détail

L AFD ET LA MICROFINANCE

L AFD ET LA MICROFINANCE L AFD ET LA MICROFINANCE 1988 2008 Vingt ans déjà! Paul Kabre LA MICROFINANCE, POURQUOI? Dans de nombreux pays, l immense majorité de la population n a pas accès au secteur bancaire classique : sa capacité

Plus en détail

Le Business Plan : le Dossier Financier

Le Business Plan : le Dossier Financier 1 Le Business Plan : le Dossier Financier Le Business Plan (BP) est un document de marketing et de communication : c'est-à-dire votre meilleur outil de vente. A ce titre, il s adresse aux partenaires.

Plus en détail

Agir pour l inclusion financière des jeunes en Afrique

Agir pour l inclusion financière des jeunes en Afrique Proposition de projet au Comité Espoir 2005 Agir pour l inclusion financière des jeunes en Afrique Octobre 2013 Inclusive Finance. Increasing Autonomy. Improving Lives. Table des matières I. LA SITUATION

Plus en détail

Séminaire sur les services économiques et financiers pour les P.M.E.

Séminaire sur les services économiques et financiers pour les P.M.E. Séminaire sur les services économiques et financiers pour les P.M.E. Organisé par l Institut Multilatéral d Afrique et la Banque Africaine du Développement en partenariat avec le Fond Monétaire International

Plus en détail

EVALUATION DE BASE POUR LE PROJET DE SOUTIEN AUX GROUPEMENTS FEMININS AUTOUR DES CANTINES SCOLAIRES DANS LA REGION DU BOUNKANI

EVALUATION DE BASE POUR LE PROJET DE SOUTIEN AUX GROUPEMENTS FEMININS AUTOUR DES CANTINES SCOLAIRES DANS LA REGION DU BOUNKANI EVALUATION DE BASE POUR LE PROJET DE SOUTIEN AUX GROUPEMENTS FEMININS AUTOUR DES CANTINES SCOLAIRES DANS LA REGION DU BOUNKANI RAPPORT JUILLET 2013 Données collectées du 15 au 29 mai 2013 1 SOMMAIRE I.

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE

PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE Mai - Juin 2008 CONTEXTE BURKINABE Fondation Énergies pour le Monde 1 PROJET

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Ce dossier est préparé pour aider votre association à formuler une demande de subvention auprès de la ville de Saint Rémy L honoré. Il vous appartient de le compléter et

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

ZONE DE L AFRIQUE DE L OUEST

ZONE DE L AFRIQUE DE L OUEST ZONE DE L AFRIQUE DE L OUEST SECTION DU BENIN DOCUMENT DE PROJET A L ECOUTE DES FEMMES DEMUNIES "FED" Octobre 2010 I- IDENTIFICATION DU PROJET TITRE : "A l Ecoute des Femmes Démunies" «FED» Organisme d

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux 62 rue Oberkampf 75011 PARIS Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 107 COURS DE VINCENNES 75020 PARIS Téléphone : 0146594400 Bilan Bilan Actif RUBRIQUES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement

Plus en détail

UE6 Finance d entreprise

UE6 Finance d entreprise 1210006 SESSION 2012 UE6 Finance d entreprise Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Aucun Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement autonome sans imprimante

Plus en détail

Rapport Analyse Financière

Rapport Analyse Financière BLANC Michaël DEBYSER Antoine L3 Promo 2008 Groupe C Rapport Analyse Financière 1. Bilan de la société LAFIN : Le bilan décrit l état et la répartition du patrimoine de l entreprise à une date donnée.

Plus en détail

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES :

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : EXPERIENCE DU RCPB Du 27 au 30 mars 2012 0 KAMPALA/OUGANDA PLAN 1- Contexte 2- Entreprises agricoles au Burkina 3- Besoins de financement des

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DE L ÉCOLE MATERNELLE ET PRIMAIRE BILINGUE DE BÂLE LES COQUELICOTS

STATUTS DE L ASSOCIATION DE L ÉCOLE MATERNELLE ET PRIMAIRE BILINGUE DE BÂLE LES COQUELICOTS STATUTS DE L ASSOCIATION DE L ÉCOLE MATERNELLE ET PRIMAIRE BILINGUE DE BÂLE LES COQUELICOTS Adoptés lors de la création de l Association le 18 Février 2006 Modifiés en Assemblée Générale Ordinaire le 20

Plus en détail

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale,

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, Notre Mission 2 La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, à but non lucratif, qui s investit depuis 1996 dans l action du

Plus en détail

Le budget de trésorerie

Le budget de trésorerie Le budget de trésorerie Dans la première section, nous verrons les principes généraux de construction d'un budget de trésorerie. Dans la deuxième, nous appliquerons ces principes à un cas particulier et

Plus en détail

AGRICULTURE. Note technique thématique

AGRICULTURE. Note technique thématique AGRICULTURE Note technique thématique CONTEXTE DE L AGRICULTURE SENEGALAISE La pauvreté rurale, la sécurité alimentaire et l'agriculture durable constituent des défis pressants au Sénégal. Les trois problèmes

Plus en détail

Plan de l exposé L assurance maladie obligatoire pour tous: Cas particulier de la république du Rwanda

Plan de l exposé L assurance maladie obligatoire pour tous: Cas particulier de la république du Rwanda Plan de l exposé L assurance maladie obligatoire pour tous: Cas particulier de la république du Rwanda!"#$%&'()*"#+," &-).!!/&01&23425,)&6778 Données générales du pays Contexte historique des mutuelles

Plus en détail

Les circuits courts. Sont-il durables?

Les circuits courts. Sont-il durables? Les circuits courts Sont-il durables? Petit rappel instructif Par définition officielle, un circuit court est une modalité de vente qui comporte au maximum UN intermédiaire entre le producteur et le consommateur

Plus en détail

Associations. Dossier de demande de subvention de fonctionnement

Associations. Dossier de demande de subvention de fonctionnement Associations Dossier de demande de subvention de fonctionnement Vous trouverez dans ce dossier les pièces qui constituent votre demande de subvention : Des informations pratiques présentant le document

Plus en détail

Mutuelle de santé Objectives, enjeux et perspectives. Atelier de travail, Commune de Ziniaré 10 Octobre 2013

Mutuelle de santé Objectives, enjeux et perspectives. Atelier de travail, Commune de Ziniaré 10 Octobre 2013 Mutuelle de santé Objectives, enjeux et perspectives Atelier de travail, Commune de Ziniaré 10 Octobre 2013 1 Programme Présentation du contexte dans lequel s insère le projet Présentation de la mutuelle

Plus en détail

Bilou Boguna. Association Humanitaire Solidarité France - Mali EAU SANTÉ ÉDUCATION ENVIRONNEMENT. Bilou Toguna 25 rue Henri Martin 31700 Blagnac

Bilou Boguna. Association Humanitaire Solidarité France - Mali EAU SANTÉ ÉDUCATION ENVIRONNEMENT. Bilou Toguna 25 rue Henri Martin 31700 Blagnac Bilou Boguna Association Humanitaire Solidarité France - Mali EAU SANTÉ ÉDUCATION ENVIRONNEMENT Nos piliers Développement villageois, développement durable. Toutes nos réalisations font l'objet d'une réflexion

Plus en détail

Centre d Appui à la Microfinance et au Développement. Du micro-crédit au meso-crédit

Centre d Appui à la Microfinance et au Développement. Du micro-crédit au meso-crédit Centre d Appui à la Microfinance et au Développement Du micro-crédit au meso-crédit Contexte Région de Kayes: Population de 1,6M d habitants 7 cercles, 129 communes regroupant 1564 villages Villages bien

Plus en détail

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement A l'attention de Septembre 2008 Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement Au sujet de la garantie prise par la banque : Voici les caractéristiques et le coût des différents

Plus en détail

BUSINESS PLAN POUR UN PROJET DE PROMOTION ET DE COMMERCIALISATION DE SPIRULINE : MICROCREDIT SOUS FORME DE PACKS DE SPIRULINE

BUSINESS PLAN POUR UN PROJET DE PROMOTION ET DE COMMERCIALISATION DE SPIRULINE : MICROCREDIT SOUS FORME DE PACKS DE SPIRULINE BUSINESS PLAN POUR UN PROJET DE PROMOTION ET DE COMMERCIALISATION DE SPIRULINE : MICROCREDIT SOUS FORME DE PACKS DE SPIRULINE I. PRESENTATION DU PROJET I.1 Concept L activité de promotion et de commercialisation

Plus en détail

LES CREDITS IMMOBILIERS

LES CREDITS IMMOBILIERS LES CREDITS IMMOBILIERS Actualisée le : 21/05/ 2011 TYPOLOGIE DES PRETS Les prêts réglementés Prêt à taux Zéro (PTZ) Prêt à l accession sociale (PAS) Prêt conventionné (PC) Prêt Epargne Logement (PEL)

Plus en détail

Evaluation des performances sociales

Evaluation des performances sociales Evaluation des performances sociales Evaluation SPI 3.0/CERISE de la MECREF (Mai 2009) Historique de l institution La Mutuelle d Epargne et de Crédit des Femmes (MECREF) a été créée en 1996 à l initiative

Plus en détail

MANUEL DES BANQUES DE CÉRÉALES

MANUEL DES BANQUES DE CÉRÉALES PROGRAMME CADRE DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ NIGER Avec l appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Programme Alimentaire Mondial (PAM), Bureau International du Travail (BIT), Fonds

Plus en détail

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C L agriculture est par nature une activité spéculative, car les besoins alimentaires et la production agricole sont décalés dans le temps. En effet les besoins alimentaires

Plus en détail

Rapport de Performance Sociale 2010 Activité Microfinance BNP Paribas

Rapport de Performance Sociale 2010 Activité Microfinance BNP Paribas Rapport de Performance Sociale 2010 Activité Microfinance BNP Paribas 1 sommaire Editorial François Debiesse et Emmanuel de Lutzel Mission et objectifs de l activité Microfinance BNP Paribas Rapport de

Plus en détail

Nous donnons les moyens d entreprendre à ceux qui n ont pas les moyens

Nous donnons les moyens d entreprendre à ceux qui n ont pas les moyens Nous donnons les moyens d entreprendre à ceux qui n ont pas les moyens Le micro-crédit ou la finance autrement : de M. YUNUS à M. N0WAK La naissance du micro-crédit : des pays émergents vers les pays développés

Plus en détail

Compte-Rendu de l Assemblée Générale Annuelle 05 Février 2010

Compte-Rendu de l Assemblée Générale Annuelle 05 Février 2010 Compte-Rendu de l Assemblée Générale Annuelle 05 Février 2010 Assistance : 11 personnes + 1 personne représentée (pouvoir donné à Denis Gelin) La réunion commence à 20h10 1. Bilan Moral de l année écoulée,

Plus en détail

GESTION DE TRÉSORERIE: GUIDE D AUTO-APPRENTISSAGE Cours de base. Introduction à la gestion de trésorerie

GESTION DE TRÉSORERIE: GUIDE D AUTO-APPRENTISSAGE Cours de base. Introduction à la gestion de trésorerie GESTION DE TRÉSORERIE: GUIDE D AUTO-APPRENTISSAGE Cours de base Leçon 1: Introduction à la gestion de trésorerie Objectifs d apprentissage À la fin de cette leçon, vous devriez: être capable de comprendre

Plus en détail

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG Q1 - Quelle est la différence entre une banque de détail et une banque de gros ou universelle? Une banque de détail reçoit des dépôts de ses clients et leur accorde des crédits. Elle se limite aux métiers

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUNICIPALE

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUNICIPALE DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUNICIPALE Afin que votre demande puisse être traitée dans les meilleures conditions, nous vous prions de bien vouloir lire attentivement cette fiche. DATE LIMITE DE DEPOT

Plus en détail

Initiation à la Comptabilité

Initiation à la Comptabilité Bertrand LEMAIRE http://www.bertrandlemaire.com Initiation à la Comptabilité Document sous licence Creative Commons L auteur autorise l impression et l utilisation gratuites de ce document dans un cadre

Plus en détail

Cahier des charges APJ 2015 2016

Cahier des charges APJ 2015 2016 Cahier des charges APJ 2015 2016 Dossier de candidature pour le 1 er février 2016 Dossier de candidature complet avec pièces justificatives pour le 7 mars 2016 www.msa-beauce-coeurdeloire.fr www.msa.fr

Plus en détail

Une introduction à la Microfinance

Une introduction à la Microfinance Une introduction à la Microfinance Présentation ENSAE Mathias ANDRÉ ENSAE Solidaire, pôle Microfinance 10 mars 2010 Mathias ANDRÉ (ENSAE Solidaire) Une introduction à la Microfinance 10 mars 2010 1 / 20

Plus en détail

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008)

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Excellences, Chers collègues, Mesdames et Messieurs, Chers amis, Quelles méthodes, quels instruments pour

Plus en détail

Comptabilité d une RCO. Exemple: la méthode de travail de l ADL de Bernissart

Comptabilité d une RCO. Exemple: la méthode de travail de l ADL de Bernissart Comptabilité d une RCO Exemple: la méthode de travail de l ADL de Bernissart Plan de la présentation Etablir le Budget Comment traiter une dépense (toutes les écritures de la commande au paiement de la

Plus en détail

Inades Formation. Secrétariat Général FONSDEV

Inades Formation. Secrétariat Général FONSDEV Inades Formation Secrétariat Général FONSDEV Inades-Formation Secrétariat Général 08 B. P. : 8 Abidjan 08 Côte d Ivoire - Tél. (225) 22 40 02 16 - Fax (225) 22 40 02 30 - E-mail : ifsiege@inadesfo.net

Plus en détail

«Aller au bout de nos convictions»

«Aller au bout de nos convictions» «Aller au bout» «Aller au bout de nos convictions» L association Village et Avenir est une association loi 1901 créée en février 2010 par cinq personnes animées par la volonté d intervenir en Afrique Francophone

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE BANCAIRE

Formation Repreneurs MODULE BANCAIRE Formation Repreneurs MODULE BANCAIRE SOMMAIRE I. Un financement, pour quels besoins? II. Les apports III. Les aides financières IV. Les prêts professionnels V. Les garanties VI. Le crédit à court terme

Plus en détail

Étude Prévisionnelle

Étude Prévisionnelle Étude Prévisionnelle sur 3 exercices du 07/2008 au 06/2011 Café Monsieur DUPOND - 63000 CLERMONT-FERRAND Page 1/14 Sommaire Investissements...3 Financements des investissements...3 Remboursements des emprunts...4

Plus en détail

SESSION 2012 UE 6 - FINANCE D'ENTREPRISE

SESSION 2012 UE 6 - FINANCE D'ENTREPRISE SESSION 2012 UE 6 - FINANCE D'ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 1 Comptazine Reproduction Interdite 2012 UE6 Finance d Entreprise 1/11 SESSION 2012 UE 6 FINANCE D ENTREPRISE Durée

Plus en détail

Série Formation des ONG Fascicule V. Gestion des ouvrages d'aepa. PADEAR-Ceda 202.6-17220

Série Formation des ONG Fascicule V. Gestion des ouvrages d'aepa. PADEAR-Ceda 202.6-17220 Série Formation des ONG Fascicule V Gestion des ouvrages d'aepa PADEAR-Ceda 202.6-17220 f i LIBRARY Série Formation des ONG Fascicule V Gestion des ouvrages d'aepa PADEAR-Ceda Série Formation Manuel Manuel

Plus en détail

DOSSIER DE SUBVENTION 2016 Mode d emploi

DOSSIER DE SUBVENTION 2016 Mode d emploi DOSSIER DE SUBVENTION 2016 Mode d emploi 1- L instruction de vos demandes de subventions pour 2016 Pour 2016, le dossier complet, accompagné des pièces justificatives, doit être retourné avant le 15 octobre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE AI 2010 0 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DANS LA LIGNÉE DE SA POLITIQUE DE DISCOUNT RESPONSABLE QUI VISE À RENDRE ACCESSIBLES À TOUS LES CONSOMMATEURS

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

PERFORMANCES ET EFFICACITE DU SFD A LA REDUCTION DE LA PAUVRETE AU NIGER

PERFORMANCES ET EFFICACITE DU SFD A LA REDUCTION DE LA PAUVRETE AU NIGER PERFORMANCES ET EFFICACITE DU SFD A LA REDUCTION DE LA PAUVRETE AU NIGER COLLOQUE UEMOA-CRDI OUAGADOUGOU- BURKINA FASO NOUFOU Insa, MACROECONOMISTE PLAN DE PRESENTATION Introduction et Problématique Les

Plus en détail

Ville de La Seyne-sur-Mer ANNEXE 5 DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2015 -

Ville de La Seyne-sur-Mer ANNEXE 5 DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2015 - Ville de La Seyne-sur-Mer ANNEXE 5 DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2015 - Pour faciliter la réalisation de leurs activités, la Ville peut mettre à disposition des associations

Plus en détail

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe La fin de l'année, pour les trésoriers, rime avec synthèse comptable. Trois documents doivent être produits. Les deux premiers (bilan et compte

Plus en détail

Endettement des jeunes adultes

Endettement des jeunes adultes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 20 Situation économique et sociale de la population Neuchâtel, Août 2012 Endettement des jeunes adultes Analyses complémentaires

Plus en détail

L ÉRADICATION DE LA PAUVRETÉ : MISSION POSSIBLE?

L ÉRADICATION DE LA PAUVRETÉ : MISSION POSSIBLE? Compte-rendu de l Atelier 8 Animateur : Youba SOKONA, ENDA, Sénégal Secrétaire : Hotense BADO, COPROD, Burkina Faso L ÉRADICATION DE LA PAUVRETÉ : MISSION POSSIBLE? Cet atelier a regroupé une trentaine

Plus en détail

Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol

Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol Assurance-vie Entraid'Epargne Carac http://finansol.org/fr/quels-sont-les-produits-labellises/produit/assurance-vie-entraid-epargnecarac.html

Plus en détail

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Alexandra Panis, BIT / STEP. Kigali, Janvier 2008 1) Contexte historique des mutuelles de santé au Rwanda En 1999, le gouvernement rwandais

Plus en détail

Groupe N 1 rencontré le 04/10/2011

Groupe N 1 rencontré le 04/10/2011 Groupe N 1 rencontré le 04/10/2011 HENINTSOA, 3 femmes 50, 1er cycle, le prêt date du 07/09/2011 soit pas tout à fait un mois RAHARIMANGA HANTASOA, 1 enfant 2 ans, mariée Ventes de vêtements neufs au marché

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles. Mairie de Saint-Julien-en-Genevois. Fiche d identité de l association

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles. Mairie de Saint-Julien-en-Genevois. Fiche d identité de l association DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles Mairie de Saint-Julien-en-Genevois Nom et coordonnées de l association Fiche d identité de l association Nom de l'association Objet Adresse de

Plus en détail

Association de loi 1901 «groove line» STATUTS. I-L association : Article 1 er :

Association de loi 1901 «groove line» STATUTS. I-L association : Article 1 er : Association de loi 1901 «groove line» STATUTS I-L association : Article 1 er : Il est formé entre les adhérents aux présents statuts, une association, régie par la loi du 01/07/1901 et le décret du 16/08/1901

Plus en détail

SERVICE CREATION D'ENTREPRISE PROJET DE CREATION D'ENTREPRISE

SERVICE CREATION D'ENTREPRISE PROJET DE CREATION D'ENTREPRISE SERVICE CREATION D'ENTREPRISE PROJET DE CREATION D'ENTREPRISE M. Mme Melle Nom : Prénom : Adresse personnelle : Email : Commune : Code postal : Vous avez un projet de création ou de reprise d'entreprise,

Plus en détail

Développement de la microassurance au Vietnam : quelques expériences intéressantes. Grégoire Chauvière Le Drian Adjoint au directeur ADETEF Vietnam

Développement de la microassurance au Vietnam : quelques expériences intéressantes. Grégoire Chauvière Le Drian Adjoint au directeur ADETEF Vietnam Développement de la microassurance au Vietnam : quelques expériences intéressantes Grégoire Chauvière Le Drian Adjoint au directeur ADETEF Vietnam Atelier du Forum économique et financier Hanoï, 10 et

Plus en détail

INITIATIVE PAYS DE BREST Dossier de demande de prêt d honneur

INITIATIVE PAYS DE BREST Dossier de demande de prêt d honneur INITIATIVE PAYS DE BREST Dossier de demande de prêt d honneur LE DEMANDEUR NOM DE L ENTREPRISE NOM(S) Prénom(s) du ou des demandeur(s) LA STRUCTURE D ACCOMPAGNEMENT Structure d accompagnement Nom Prénom

Plus en détail

Association D appui et d Éveil Pugsada (ADEP)

Association D appui et d Éveil Pugsada (ADEP) Association D appui et d Éveil Pugsada (ADEP) Association D appui et d Eveil Pugsada (ADEP) Secteur 14 quartier KALGHONDIN dans l Arrondissement de BOGODOGO, Ouagadougou, Province du KADIOGO 01 BP 6691

Plus en détail

Les Greniers Communautaires Villageois comme garants de la sécurité alimentaire et du crédit. Etude de cas de TITEM à Madagascar

Les Greniers Communautaires Villageois comme garants de la sécurité alimentaire et du crédit. Etude de cas de TITEM à Madagascar Département fédéral des affaires étrangères DFAE Direction du développement et de la coopération DDC Etude de cas no. 8 Janvier 2010 L étude se base sur l expérience de SAHA, programme de développement

Plus en détail