%# *$" (# #$" %' %" # $( $ & " & $ " # " & %# #% # $# %" # - " % $ %"# %" %&" " $ %# %"# $ " # %" " $$" " % " #% # %"" $%"

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "%# *$" (# #$" %' %" # $( $ & " & $ " # " & %# #% # $# %" # - " % $ %"# %" %&" " $ %# %"# $ " # %" " $$" " % " #% # %"" $%""

Transcription

1 Le coton biologique peut-il nourrirl Afrique? Petit guide sur le sujet

2 1 Pouvons-nous avoir le beurre et l'argent du beurre? Depuis que Band Aid, Bob et Bono ont amené en 1984 la crise alimentaire Ethiopienne jusque dans nos salons, des images de femmes et d'enfants émaciés avec l abdomen distendu ont à peine quitté nos écrans. Les mondes de la politique locale et du développement international utilisent beaucoup le terme «sécurité alimentaire». La question est sur toutes les lèvres : le monde peut-il produire suffisamment de nourriture pour répondre aux besoins d'une population croissante? Mais que veut en fait dire «sécurité alimentaire»? La sécurité alimentaire est bien plus que simplement de savoir si des quantités suffisantes de denrées alimentaires sont produites pour nourrir une population. L'Organisation Mondiale de la Santé explique que la sécurité alimentaire dépend de 3 facteurs:- Disponibilité alimentaire; Utilisation de la nourriture :les gens ont-ils les connaissances nécessaires pour faire le bon choix nutritionnel? Accès à la nourriture :les gens ont-ils les ressources nécessaires pour se procurer la nourriture qui est bonne pour eux? Bien que la situation diffère d'un pays à l'autre, l'afrique, comme continent, semble la plus mal lotie en matière de sécurité alimentaire et continue à avoir grand besoin du commerce pour se développer. Cette réalité a créé deux nouvelles zones floues dans la consommation responsable: Devrions-nous en Occident acheter nos aliments aux producteurs pauvres des pays en développement? Devrions-nous acheter le coton de l'afrique, même s il est biologique? Ou doit-on encourager les producteurs africains à cultiver de la nourriture pour eux-mêmes plutôt que pour la vente? Ce dépliant, réalisé par PAN UK, répondra à ces questions avec un peu d'aide des agriculteurs avec qui nous travaillons au Bénin, en Afrique de l'ouest.

3 2 Mordons à pleine dent dans la question :quel est le problème avec le coton? La production de coton conventionnel en Afrique de l'ouest repose largement sur l'utilisation de pesticides dangereux et coûteux (dont beaucoup sont maintenant interdits en Europe) et d engrais synthétiques. Les partenaires PAN UK au Bénin, au Sénégal et au Ghana ont confirmé une grave contamination par les pesticides des cultures vivrières et un usage impropre, dangereux, et parfois même mortel de conteneurs à pesticides vides pour stocker des aliments et des boissons parmi les communautés de producteurs de niébé et de coton. En plus d'ętre désastreux pour la santé et l'environnement, le coton conventionnel n engendre pas de revenus suffisants pour les familles d agriculteurs pour couvrir tous leurs besoins alimentaires, ni leur permettre de produire suffisamment de nourriture. En , dans la région de Vélingara au Sénégal, une zone importante de culture du coton, on considérait que 82% des ménages dans le village de Nemataba avaient de graves difficultés à répondre à leurs besoins alimentaires quotidiens. Avec la hausse des prix pour les produits agrochimiques et les bas prix pour leur coton (le coton subventionné en provenance de la Chine et des Etats-Unis envahissent le marché), les petits agriculteurs africains ont encore plus de difficultés à joindre les deux bouts dans un marché mondial injuste et imprévisible.

4 3 Matière à réflexion... Acheter des produits issus des communautés qui sont constamment présentées dans les médias comme affamées, ne semble pas éthique, pas plus que l'achat de coton biologique, qui ne peut se manger, et est cultivé uniquement pour l'exportation sur des terres qui pourraient produire de la nourriture. Cependant, nos partenaires africains et les agriculteurs avec lesquels ils travaillent ont un avis différent. Après tout, l'agriculture biologique ne concerne pas seulement l abandon des produits agrochimiques. Elle vise à construire un système agricole qui est plus en harmonie avec la nature et mieux en mesure de répondre aux besoins humains. Les producteurs de coton biologique font également pousser un large éventail de cultures vivrières, pour leur ménage et la consommation locale. C est essentiel pour le système biologique et contribue à réduire les maladies et les attaques de ravageurs sur toutes leurs récoltes, et rendu possible par la croissance d'une série d'autres cultures vivrières autour de la ferme et la rotation des différents types de cultures sur plusieurs années. Par exemple, les agriculteurs au Sénégal pratiquent l'une des cinq «rotations de cultures» à travers leurs champs. Une des plus populaires est: l'arachide la première année, suivie des céréales les deuxième et troisième années, puis du coton la quatrième année, le champ laissé en jachère la cinquième année, ce qui permettra au sol de se reposer. Le fait est que, tandis que les Africains font l'expérience des avantages de la production de coton biologique, son marché quant à lui existe bel et bien en Occident. Commercialiser certaines de leurs cultures vivrières certifiés biologiques et issues du commerce équitable par des entreprises alimentaires responsables peut aider les familles des producteurs de coton à gagner assez pour «réinvestir» dans leurs exploitations, améliorant ainsi la production et la sécurité alimentaire à long terme. Exporter du coton biologique permet aux communautés rurales pauvres de réaliser leur sortie de la pauvreté.

5 4 A méditer! Une introduction au régime alimentaire béninois typique Les agriculteurs de Djidja au Bénin font pousser les cultures vivrières suivantes dans le cadre de leur système de rotation de coton biologique : maïs, igname, manioc, niébé, arachides, noix de cajou, soja et pois d'angole. L anacardier, cultivé le long des limites des champs, produit des noix principalement destinées à la vente. Les autres cultures peuvent être à usage domestique ou pour la vente si les agriculteurs produisent un surplus. Les légumes et les épices sont cultivés dans les jardins potagers. Les agriculteurs ne possèdent pas un grand nombre de bovins, mais certaines familles ont un bœuf ou une vache. Ils élèvent tous de la volaille (presque toujours en liberté) et beaucoup ont des chèvres, tandis qu'un ou deux se sont diversifiés en ayant des canards et des lapins. Le petit-déjeuner à Djidja est une bouillie de mil. Pour le déjeuner, les agriculteurs peuvent manger des haricots et du gari (boulettes de manioc) avec une galette d'arachide (un type de beignet). Le dîner peut être du talibo (pâte de manioc fermenté) avec une sauce tomate épicée, des légumes frais ou une sauce gluante fabriqués à partir de gombo.

6 5 Briser les mythes: ce que les producteurs de coton biologique au Bénin ont à dire Hypothèses déloyale : les consommateurs au Royaume-Uni ne produisent pas eux-mêmes tout ce dont ils ont besoin, au contraire, ils travaillent à leur façon pour gagner de l'argent pour alors acheter ce dont ils ont besoin. M. Parfait Adjakossa, un cultivateur de coton biologique, se demande pourquoi la même chose ne peut pas être vraie pour les producteurs de coton béninois: Cette question n'est pas juste. C'est une façon de nous exclure des marchés internationaux... Je ne peux pas répondre à tous mes besoins simplement en ayant un grenier plein. Nous cultivons pour réaliser un profit [pour acheter des biens] pour le bien-être de notre propre famille La vente du coton biologique permet aux agriculteurs de gagner de l'argent pour acheter des choses qu'ils ne peuvent faire pousser : une instruction pour leurs enfants, les outils pour leurs champs, des médicaments et un moyen de sortir de la pauvreté. La qualité est tout aussi importante que la quantité : dans l'agriculture conventionnelle, ce sont les agriculteurs eux-mêmes qui ont le plus de risque d être intoxiqués par les pesticides contenus dans les aliments qu'ils produisent. Les producteurs de coton biologique cultiveront invariablement des aliments biologiques qui sont sains pour le corps [ou sûr pour la consommation] à manger. Mme Agbomadomale Viguier a expliqué que "Nos aliments de base sont sains et ne représentent pas un danger en termes de consommation. Toutes mes cultures sont biologiques en raison du fait que j'utilise la même terre." La culture du coton biologique améliore la qualité des aliments produits.

7 6 Impatient d en savoir plus et d agir? Actions: Acheter du coton bio! Des disques démaquillants aux serviettes, des t-shirts aux robes de mariée, le Royaume-Uni a probablement la plus vaste gamme de biens de consommation en coton biologique en Europe. Planifiez vos achats sur l Annuaire Portez du Bio de PAN UK. Cuisinez avec du sésame, des noix de cajou et, moins connus, des fleurs d'hibiscus et des grains de fonio. Vous trouverez des recettes dans le dépliant FFB sur les cultures alimentaires. Demandez à votre détaillant de s approvisionner en produits biologiques et équitables à base d hibiscus et de fonio provenant de producteurs de coton biologique africains. Devenez un membre de PAN UK. Enregistrez vos coordonnées sur notre site web Infos: En savoir plus sur les cultures vivrières des agriculteurs de coton biologique en Afrique: sur le site PAN UK. En savoir plus sur le problème des pesticides en Afrique : télécharger «Le piège chimique: Histoires des champs africains» Télécharger «Mon T-shirt durable» et renseignez vous sur les revendications environnementales, économiques et sociales des différents éco-labels textiles. Soyez inspiré par les expériences des créateurs de mode, jeunes ou déjà connus qui utilisent le coton biologique. Télécharger «fibre morale: un guide pour les étudiants en design de mode et en textile» i Comparez les plus grands supermarchés du UK sur les questions des pesticides.

8 Fibre, Nourriture & Beauté pour la réduction de la pauvreté est un projet conjoint de PAN Allemagne, PAN UK, OBEPAB du Bénin et Enda Pronat du Sénégal. Il vise à sensibiliser aux nombreuses diverses cultures vivrières des agriculteurs de coton biologique en Afrique et à aider ces derniers à trouver de meilleures options de commercialisation de ces produits sur les marchés locaux ou d'exportation. Le projet est financé par l Office de Coopération EuropeAid, inwent et TRAID. Pesticde Action Network UK Deleopment House Leonard Street London EC2 4LT

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Pe s t i c i d e A c t i o n N e t w o r k U K PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Résumé exécutif et Recommendations 5 St Peter s St London N1 8JD Royaume Uni t: +44 (0)20 7359 0440 f: +44 (0)20

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

Mauvaise informa.on agricole = Cycle de pauvreté Producteurs. Commerçants. Gouvernements. Transformateurs

Mauvaise informa.on agricole = Cycle de pauvreté Producteurs. Commerçants. Gouvernements. Transformateurs Mauvaise informa.on agricole = Cycle de pauvreté Producteurs Ne savent pas : Que planter? Où bien vendre? Comment vendre? Transformateurs Ne peuvent pas bien : Prévoir leurs appro. (stocks?) Planifier

Plus en détail

Achat/accaparement des terres en Afrique: Opportunités ou menaces? Cas du Bénin en Afrique de l Ouest

Achat/accaparement des terres en Afrique: Opportunités ou menaces? Cas du Bénin en Afrique de l Ouest Achat/accaparement des terres en Afrique: Opportunités ou menaces? Cas du Bénin en Afrique de l Ouest Auteur : Dr. Lionel Gbaguidi, Agrivet Partners, Cotonou (Bénin) Introduction Le Bénin est un pays d

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Dossier de demande de subvention Association Waka Burkina 35 Ter rue Émile Zola 94 600 Choisy-le-Roi http://wakaburkina.free.fr LE MICRO-CRÉDIT, OUTIL D'ÉMANCIPATION POUR LES FEMMES AU BURKINA FASO 1 SOMMAIRE

Plus en détail

LE MEMO BIO. Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile

LE MEMO BIO. Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile LE MEMO BIO Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile Avant propos 2 Ce Mémo a été spécialement conçu pour les professionnels et enseignants

Plus en détail

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude Note d information / Politiques agricoles n 13 Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude 27 mai 2013 / Sélection par l équipe technique RECA RECA Réseau

Plus en détail

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2 Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 20 juin 2013 Français Original: anglais A/HRC/WG.15/1/2 Conseil des droits de l homme Première session 15-19 juillet 2013 Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE Exploiter le Potentiel de la Science, de la Technologie et de l Innovation dans les chaînes Agro-alimentaires en Afrique : Créer emplois et richesse

Plus en détail

Bibliothèque Royale Albert 1er

Bibliothèque Royale Albert 1er Bibliothèque Royale Albert 1er Description du projet Ce projet a pour but de valoriser des espaces plats et inutilisés (toit, terrasse ou autre) par la création de potagers écologique (sans pesticide,

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

Jeremy Foltz, PhD University of Wisconsin-Madison jdfoltz@wisc.edu. Pour. Le Groupe AEG de l USAID-Mali. Cette Version le 16 juin 2010

Jeremy Foltz, PhD University of Wisconsin-Madison jdfoltz@wisc.edu. Pour. Le Groupe AEG de l USAID-Mali. Cette Version le 16 juin 2010 Opportunités et Stratégies d Investissement pour Améliorer la Sécurité Alimentaire et Réduire la Pauvreté au Mali à travers la Diffusion de Technologies Agricoles Améliorées Jeremy Foltz, PhD University

Plus en détail

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni PJ 28/12 7 février 2012 Original : anglais F Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni Encourager l intensification de la production caféière et vivrière au moyen

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC)

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) GUIDE À L INTENTION DES ORGANISATIONS Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) Pour des paniers de légumes locaux et sains, directement livrés

Plus en détail

PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT. Note de projet

PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT. Note de projet www.unidroit.org PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT Le Guide UNIDROIT/FAO sur l agriculture sous contrat Note de projet SOMMAIRE Qu est-ce que l agriculture

Plus en détail

L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire

L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Fatou Ndoye Virginie DATTLER enda Graf 2010 La crise économique et financière qui frappe le monde, est encore

Plus en détail

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les deuxièmes plus grands consommateurs d eau potable, juste

Plus en détail

les services d Orange pour l agriculture en Afrique

les services d Orange pour l agriculture en Afrique les services d Orange pour l agriculture en Afrique avril 2015 1 ce catalogue a pour objectif d éclairer sur les services développés par Orange pour améliorer la productivité agricole, accroître le revenu

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

«Les Potagers de Marcoussis»

«Les Potagers de Marcoussis» «Les Potagers de Marcoussis» Chantier d insertion par le maraîchage biologique Le «Projet conserverie» : Création d une unité de transformation de fruits et légumes locaux, sous forme de structure d insertion

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS.

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS. Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS 28 mai 2012 Madame la Représentante permanente adjointe de Sri Lanka, Présidente

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE!

J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE! J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE! Les liens hypertextes vers d'autres sites de l'internet ne signifient nullement que l'organisation approuve officiellement les opinions, idées, données

Plus en détail

Développement rural durable par GuKam : organisation, gestion et consultance

Développement rural durable par GuKam : organisation, gestion et consultance S AGRO-INDUSTRIELS LA CREATION D IMPORTANTES PLUS-VALUES A TRAVERS LA TRANSFORMATION INDUSTRIELLE LOCALE D ALIMENTS DE BASE ET DE RECOLTES JATROPHA VUE D ENSEMBLE & LISTE DES S INTER-LIÉS DU PROGRAMME

Plus en détail

Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs

Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs Amélioration de la productivité et de la qualité Publication juin 2013 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1 : POURQUOI «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES»?... 3 PARTIE 2 : EPARGNE/CREDIT DU SYSTEME FINANCIER INFORMEL...

SOMMAIRE PARTIE 1 : POURQUOI «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES»?... 3 PARTIE 2 : EPARGNE/CREDIT DU SYSTEME FINANCIER INFORMEL... Fédération Internationale des Producteurs Agricoles 1 «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES» Ce document fut élaboré dans l objectif d apporter une information la plus complète possible sur le thème du

Plus en détail

FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER

FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER Crédit de campagne et crédit de commercialisation La facilitation de l accès au crédit de campagne par l OP pour

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 3- Secteur agricole Présentation générale Le couvert forestier du Gabon couvre 22 millions de ha (FAO

Plus en détail

La société de coopérative de fabrication de. chicouangue. A besoin de vous. présentation de la coopérative

La société de coopérative de fabrication de. chicouangue. A besoin de vous. présentation de la coopérative La société de coopérative de fabrication de chicouangue A besoin de vous présentation de la coopérative 1 2 La société de coopérative de fabrication de chicouangue A besoin de vous présentation de la coopérative

Plus en détail

Title Dialogue HerePublic-Privé pour des Secteurs Spécifiques: L Industrie Agroalimentaire

Title Dialogue HerePublic-Privé pour des Secteurs Spécifiques: L Industrie Agroalimentaire Investment Climate l World Bank Group Title Dialogue HerePublic-Privé pour des Secteurs Spécifiques: L Industrie Agroalimentaire Nuts & Bolts Technical Guidance for Reform Implementation World Bank Group

Plus en détail

diffusion externe les services d'orange pour l agriculture en Afrique

diffusion externe les services d'orange pour l agriculture en Afrique les services d'orange pour l agriculture en Afrique ce catalogue a pour objectif d éclairer sur les méthodes développées par Orange pour améliorer la productivité dans le monde rural 2 sommaire 1 2 3 l'apport

Plus en détail

EVALUATION DE LA SITUATION HUMANITAIRE SUR L AXE KONNA-DOUENTZA 7 au 10 FEVRIER 2013

EVALUATION DE LA SITUATION HUMANITAIRE SUR L AXE KONNA-DOUENTZA 7 au 10 FEVRIER 2013 EVALUATION DE LA SITUATION HUMANITAIRE SUR L AXE KONNA-DOUENTZA 7 au 10 FEVRIER 2013 Contexte et Objectifs de l évaluation rapide Le cercle de Douentza, se situe dans la région de Mopti et a été depuis

Plus en détail

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ A chaque campagne agricole dans les zones rurales Camerounaises en particulier et Africaines en générale,

Plus en détail

Participez et gagnez!

Participez et gagnez! Participez et gagnez! Prenez un petit-déjeuner composé de produits issus du commerce équitable et participez ainsi à la plus grande action du monde en faveur du commerce équitable! Il y a de super prix

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN COTE D IVOIRE PROJECT N : CFC/ICO/30 ICO, Londres, Septembre 2010 INTRODUCTION

Plus en détail

L pionnier dans le Bade-Wurtemberg,

L pionnier dans le Bade-Wurtemberg, RENCONTRE Rencontre avec Peter Berg LAURENT DREYFUS Peter Berg vient de publier son deuxième livre, traduit et édité par le Mouvement de l Agriculture BioDynamique. Nous avons voulu voir de quelle expérience

Plus en détail

Réalisé conjointement avec le PROMISAM MSU - USAID Bulletin d analyse prospective du marché agricole et des échanges

Réalisé conjointement avec le PROMISAM MSU - USAID Bulletin d analyse prospective du marché agricole et des échanges Réalisé conjointement avec le PROMISAM MSU - USAID Bulletin d analyse prospective du marché agricole et des échanges Septembre 2012 Importations nettes de céréales au Mali malgré les excédents annoncés

Plus en détail

La Bio pour quoi faire? Une vision du monde de la Bio et quelques perspectives

La Bio pour quoi faire? Une vision du monde de la Bio et quelques perspectives La Bio pour quoi faire? Une vision du monde de la Bio et quelques perspectives Juin 2012 Lionel FRANCOIS Sommaire La Bio, pourquoi? La Bio c est quoi? La situation de la Bio Les acteurs du Bio Le paysan

Plus en détail

Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1

Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1 Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1 Problématique : Existe-t-il un modèle de développement pour les pays du Sud? Page 2 Document 1 Evaluation : 1. Présentez le document.(x

Plus en détail

Le KARITe. equitable. & biologique. Bon pour. vous. bon pour. elles

Le KARITe. equitable. & biologique. Bon pour. vous. bon pour. elles equitable & biologique Bon pour vous bon pour elles Tendances >>> Découvrez le beurre de karité équitable & biologique, richesse de la nature africaine L engouement des consommateurs pour les produits

Plus en détail

Etude sur le financement de la commercialisation des produits agricoles au Bénin

Etude sur le financement de la commercialisation des produits agricoles au Bénin ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ALIMENTATION ET L AGRICULTURE (FAO) Groupe de Commercialisation des produits agricoles, AGSF de l organisation des Nations Unies pour l Alimentation et l Agriculture

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO AVANT-PROPOS L Annuaire statistique de la FAO fournit une sélection d indicateurs par pays sur l alimentation et l agriculture. Les données proviennent de FAOSTAT, la base de données statistique de l Organisation

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

Conférence technique internationale de la FAO

Conférence technique internationale de la FAO Décembre 2009 ABDC-10/7.2 F Conférence technique internationale de la FAO Biotechnologies agricoles dans les pays en développement: choix et perspectives pour les cultures, les forêts, l élevage, les pêches

Plus en détail

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD PRÉSENTATION POWER POINT Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD Cheikh FOFANA, Assistant au Secrétaire Exécutif, Secrétariat

Plus en détail

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis TITRE NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis Selon le règlement NOP de l USDA 205.406(a), un opérateur certifié doit transmettre chaque année à son

Plus en détail

Des stands alimentaires! Résumé

Des stands alimentaires! Résumé Secondaire, collégial et grand public activité 5 Des stands alimentaires! Résumé À partir de l affiche Nos choix alimentaires à nous de jouer!, les élèves sont initiés au concept des 3N-J d ENvironnement

Plus en détail

ANNEXE 2 Grammages Si les grammages qui suivent, adaptés à chaque classe d âge, sont nécessaires, ils sont aussi suffisants.

ANNEXE 2 Grammages Si les grammages qui suivent, adaptés à chaque classe d âge, sont nécessaires, ils sont aussi suffisants. ANNEXE 2 Grammages Si les grammages qui suivent, adaptés à chaque d âge, sont nécessaires, ils sont aussi suffisants. PRODUITS, prêts à consommer, en grammes ( ou 10%), REPAS PRINCIPAUX PAIN 10 20 30 40

Plus en détail

Présentation des animations Aux Goûts du Jour

Présentation des animations Aux Goûts du Jour Présentation des animations Aux Goûts du Jour AUX GOÛTS DU JOUR est une association nationale d éducation alimentaire. Objectifs * Aider les enfants et les adultes à retrouver le plaisir de Bien manger.

Plus en détail

Trois productrices de coton de la coopérative de Sababougnounam, dans le village de Ouangolo en Côte d Ivoire. La Charte Olam du Bien-Etre

Trois productrices de coton de la coopérative de Sababougnounam, dans le village de Ouangolo en Côte d Ivoire. La Charte Olam du Bien-Etre Trois productrices de coton de la coopérative de Sababougnounam, dans le village de Ouangolo en Côte d Ivoire La Charte Olam du Bien-Etre 2013 Nous engageons à conserver notre position de leadership dans

Plus en détail

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS ACDIC Aujourd hui & demain A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS D. QUATRE THEMES D ACTIONS PRIORITAIRES E. NOS AMBITIONS

Plus en détail

Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin. La pauvreté rurale à Bénin

Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin. La pauvreté rurale à Bénin FIDA/E. Piquion Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin La pauvreté rurale à Bénin Situé en Afrique de l Ouest, le Bénin couvre une superficie d environ 110

Plus en détail

Score de Diversité alimentaire des Ménages (SDAM) pour la mesure de l accès alimentaire des ménages : Guide d indicateurs VERSION 2

Score de Diversité alimentaire des Ménages (SDAM) pour la mesure de l accès alimentaire des ménages : Guide d indicateurs VERSION 2 Score de Diversité alimentaire des Ménages (SDAM) pour la mesure de l accès alimentaire des ménages : Guide d indicateurs VERSION 2 Anne Swindale Paula Bilinsky Septembre 2006 Cette publication a été possible

Plus en détail

réglementation bio Partie générale bio, reconnaissable et contrôlé

réglementation bio Partie générale bio, reconnaissable et contrôlé réglementation bio Partie générale bio, reconnaissable et contrôlé Partie générale : bio, reconnaissable et contrôlé. L objectif de la partie générale de la brochure est de clarifier ce qu est exactement

Plus en détail

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre Perspectives des marchés des matières premières de l alimentation animale Analyse prospective des écarts de prix de l aliment porcin dans l UE, aux Etats-Unis et au Les variations des prix des matières

Plus en détail

La cuisine "fait maison" et sa relation avec le PEM

La cuisine fait maison et sa relation avec le PEM La cuisine "fait maison" et sa relation avec le PEM Sommaire 1. Le «fait maison» un phénomène de masse La cuisine "fait maison" - 2. Les motivations du «fait maison» 10 juin 3. Le plaisir de la cuisine

Plus en détail

Rapport du Rapporteur spécial sur le droit à l alimentation M. Olivier De Schutter*

Rapport du Rapporteur spécial sur le droit à l alimentation M. Olivier De Schutter* Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 22 décembre 2009 Original: français A/HRC/13/33/Add.3 Conseil des droits de l homme Treizième session Point 3 de l ordre du jour Promotion et protection

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIEME LEGISLATURE. Déposée le 18 février 2013 PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIEME LEGISLATURE. Déposée le 18 février 2013 PROPOSITION DE LOI ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIEME LEGISLATURE Déposée le 18 février 2013 PROPOSITION DE LOI visant à rendre obligatoire l indication du pays d origine pour les produits agricoles

Plus en détail

Conversion à l'agriculture biologique

Conversion à l'agriculture biologique Conversion à l'agriculture biologique Mai 2010 ACA9PU3008 Table des matières Aperçu... 3 Étapes clés menant à la certi5ication... 3 1. Conversion aux pratiques agricoles biologiques... 3 2. Décider de

Plus en détail

M. Fosse Responsable. M. Dauzou Adjoint. M. FOSSE et son équipe vous préparent de bons petits plats...

M. Fosse Responsable. M. Dauzou Adjoint. M. FOSSE et son équipe vous préparent de bons petits plats... M. Fosse Responsable M. Dauzou Adjoint M. FOSSE et son équipe vous préparent de bons petits plats... Objectifs pédagogiques Assister à la réception et la vérification d une livraison Étudier les documents

Plus en détail

Standard du Commerce Equitable Fairtrade. les organisations de petits producteurs

Standard du Commerce Equitable Fairtrade. les organisations de petits producteurs Standard du Commerce Equitable Fairtrade pour le cacao pour les organisations de petits producteurs Valable également pour la production contractuelle en Océanie Version actuelle: 01.05.2011_v1.2 Prochaine

Plus en détail

L analphabétisme: un frein

L analphabétisme: un frein Réseau de connaissances Consortium Néerlandais pour la Réhabilitation Note de recherche # 6 L analphabétisme: un frein à l évolution socio- économique des ménages? Influence du niveau d alphabétisme des

Plus en détail

«Cette femme réduit le grain en farine grâce à une pierre à moudre (metate) et un broyeur cylindrique (mano)». 1 LA PROBLEMATIQUE

«Cette femme réduit le grain en farine grâce à une pierre à moudre (metate) et un broyeur cylindrique (mano)». 1 LA PROBLEMATIQUE Proposition de réglementation spécifique de la production et de la commercialisation de produits agricoles et alimentaires traditionnels en Amérique latine ( ) - Propositions «Metate» - Marlen LEON GUZMAN

Plus en détail

Marc VARCHAVSKY Conseil National CER FRANCE Olivier BOUCHONNEAU Président de CER FRANCE 49

Marc VARCHAVSKY Conseil National CER FRANCE Olivier BOUCHONNEAU Président de CER FRANCE 49 Impact de la variabilité des prix des produits agricoles et des intrants sur les exploitations en France Marc VARCHAVSKY Conseil National CER FRANCE Olivier BOUCHONNEAU Président de CER FRANCE 49 Colloque

Plus en détail

ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE

ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE 1. Les investissements doivent contribuer à et être compatibles avec la réalisation progressive du droit à une alimentation suffisante et nutritive

Plus en détail

Produits alimentaires et de consommation du Canada Proposition en vue de la préparation du budget Le 6 août 2014

Produits alimentaires et de consommation du Canada Proposition en vue de la préparation du budget Le 6 août 2014 Produits alimentaires et de consommation du Canada Proposition en vue de la préparation du budget Le 6 août 2014 Résumé L industrie des produits alimentaires et des produits de consommation est le principal

Plus en détail

Document d information 1. Principaux aspects de la proposition de la Commission COM (2000) 716 du point de vue de l alimentation animale

Document d information 1. Principaux aspects de la proposition de la Commission COM (2000) 716 du point de vue de l alimentation animale Proposition de la Commission COM (2000) 716 établissant les principes généraux et les prescriptions générales du droit alimentaire, instituant l Autorité Alimentaire Européenne et fixant des procédures

Plus en détail

ANAIS LE LOGICIEL DE GESTION PRÉVISIONNELLE DE L ENTREPRISE AGRICOLE ET RURALE. Laboratoire Informatique de l ENITA de Bordeaux Tél.

ANAIS LE LOGICIEL DE GESTION PRÉVISIONNELLE DE L ENTREPRISE AGRICOLE ET RURALE. Laboratoire Informatique de l ENITA de Bordeaux Tél. LE LOGICIEL DE GESTION PRÉVISIONNELLE DE L ENTREPRISE AGRICOLE ET RURALE Laboratoire Informatique de l ENITA de Bordeaux Tél. 05 57 35 07 95 PHILOSOPHIE DU LOGICIEL - CONCEPTS DE BASE ET MECANISMES 1.

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

Par Akoété Ega AGBODJI FASEG/Université de Lomé

Par Akoété Ega AGBODJI FASEG/Université de Lomé CSI- Afrique Renforcement des interventions dans le domaine de la politique économique et sociale Atelier de développement des compétences des chercheurs des syndicaux Session 6 Les méthodes et procédures

Plus en détail

Zoom microfinance. Les crédits d équipement de Kafo Jiginew (Mali) : investir au sein des exploitations familiales. Sommaire.

Zoom microfinance. Les crédits d équipement de Kafo Jiginew (Mali) : investir au sein des exploitations familiales. Sommaire. Numéro 23 Octobre 2007 Les crédits d équipement de Kafo Jiginew (Mali) : investir au sein des exploitations familiales Sommaire Le contexte Les crédits d équipement Les bénéficiaires Ce a été réalisé sur

Plus en détail

«Développement de l assurance agraire en Russie»

«Développement de l assurance agraire en Russie» «Développement de l assurance agraire en Russie» Conférence Internationale «Gestion des risques et des crises dans l assurance agraire» 15,16 et 17 mars 2010 Liudmila Kosholkina Directrice du Département

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

TEXTES REGLEMENTAIRES EN MATIERE D IMPORT-EXPORT AU BENIN

TEXTES REGLEMENTAIRES EN MATIERE D IMPORT-EXPORT AU BENIN TEXTES REGLEMENTAIRES EN MATIERE D IMPORT-EXPORT AU BENIN REGLEMENTATIONS INTERNATIONALES L Organisation Mondiale du Commerce La Convention Afrique Caraïbes Pacifique (ACP) et Union Européenne (UE) Regroupements

Plus en détail

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD L hygiène en restauration collective Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD Qu est-ce que la sécurité alimentaire? Le principe de la sécurité alimentaire,

Plus en détail

IMPORTATIONS DE DENRÉES ALIMENTAIRES

IMPORTATIONS DE DENRÉES ALIMENTAIRES U.S. Food and Drug Administration (Administration américaine des aliments et des médicaments) Protection des importations de denrées alimentaires aux É-U U.S. Department of Health and Human Services (Département

Plus en détail

Pour en savoir plus : www.commercequitable.org

Pour en savoir plus : www.commercequitable.org Des centaines de millions de personnes sur la planète travaillent dans des conditions extrêmement précaires et pour des salaires dérisoires pour cultiver ou fabriquer des matières premières et des biens,

Plus en détail

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Information destinée aux patients et aux proches Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Qu est-ce que la diverticulite? Cette brochure vous informe

Plus en détail

Annexe A : Tableau des exigences

Annexe A : Tableau des exigences E1 E1.1 E1.2 E1.3 E1.4 E1.5 E1.6 Exigences générales production Les végétaux destinés à la consommation humaine doivent être cultivés au Québec. Les végétaux destinés à la consommation humaine doivent

Plus en détail

III. LE RISQUE SANITAIRE

III. LE RISQUE SANITAIRE III. LE RISQUE SANITAIRE Le risque sanitaire renvoie à la question de la prolifération de virus et de maladies au sein de cheptels d animaux. L ESB (Encéphalopatie spongiforme bovine), la fièvre aphteuse,

Plus en détail

Rapport de Voyage d etude (Le projet de PROSA, Xieng Kouang province, le 22 a 25 Sep 2009) <<<<>>>>

Rapport de Voyage d etude (Le projet de PROSA, Xieng Kouang province, le 22 a 25 Sep 2009) <<<<>>>> Rapport de Voyage d etude (Le projet de PROSA, Xieng Kouang province, le 22 a 25 Sep 2009) Photo no. 1: La delegation de Voyage d etude a Xieng Khouang province Introduction: Dans le bassin versant

Plus en détail

MODELES FAIRTRADE POUR LA PLANIFICATION ET LES RAPPORTS

MODELES FAIRTRADE POUR LA PLANIFICATION ET LES RAPPORTS MODELES FAIRTRADE POUR LA PLANIFICATION ET LES RAPPORTS Les modèles suivants peuvent aider l OPP à être en conformité avec les critères 4.1.1 4.1.10 de la partie Potentiel de Développement ainsi que les

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures 1 Introduction I Cette étude considère l urbanisation comme

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

L'association est indépendante de tout parti politique et de toute confession religieuse. Elle s'interdit

L'association est indépendante de tout parti politique et de toute confession religieuse. Elle s'interdit AMAP d'ourscamp Les Paniers de l'abbaye Article 1. Nom de l'association La dénomination est : Association pour le Maintien de l'agriculture Paysanne d'ourscamp Les Paniers de l'abbaye Son sigle est : AMAP

Plus en détail

UNE INITIATIVE DE : ASSOCIÉS A :

UNE INITIATIVE DE : ASSOCIÉS A : UNE INITIATIVE DE : ASSOCIÉS A : Cette charte est le résultat de trois années de travaux de consultations nationales et locales menées en région Rhône-Alpes, visant à identifier et adapter les principes

Plus en détail

CONCEPT DE PRODUCTION AU SENEGAL (suggestion) I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel

CONCEPT DE PRODUCTION AU SENEGAL (suggestion) I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel CONCEPT DE PRODUCTION AU SENEGAL (suggestion) I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel 2 Parc de Production Maraîchère «BIOPARC» A partir de la

Plus en détail