SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer»"

Transcription

1 Département de la Gironde SCI SAPHIR 7 Allée de la Chapelle LE PYLA SUR MER Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Architecte Maître d'œuvre BET Structure BET Fluides Bureau de Contrôle Coordination SSI Agence Philippe Russo 43 rue Claude Bernard Paris Tél Fax Sarl Christian DUPRE Saint Pierre n Donnezac Tél Fax ETBA 124 bis avenue du château d'eau - BP Mérignac Tél Fax YAC INGENIERIE 40 route de Clessé - BP 601 Chiché Bressuire Cedex Tél Fax VERITAS Bordeaux Av Ferdinand de Lesseps Canejan CESTAS CEDEX Tel Fax YAC INGENIERIE 40 route de Clessé - BP 601 Chiché Bressuire Cedex Tél Fax DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE) LOT N 19 : PLOMBERIE SANITAIRE 40, route de Clessé - B.P. 601 CHICHÉ BRESSUIRE Cedex Téléphone Télécopie CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (C.C.T.P) Le 21 Décembre 2012 Réf /SF

2 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 2/24 - Voir prescriptions communes à tous les corps d'état - SOMMAIRE 1 DEFINITION DE L'OPERATION PRESENTATION DU PROJET PHASAGE DES TRAVAUX GENERALITES REGLEMENTATIONS A OBSERVER REGLES GENERALES D'EXECUTION DESCRIPTION DES TRAVAUX REGLES DE CALCUL CHOIX DES MATERIAUX Généralités Evacuations APPAREILLAGE SANITAIRE ALIMENTATION EAU FROIDE Généralités Branchement ALIMENTATION GAZ NATUREL Réglementations à observer Travaux à réaliser TRAITEMENT D EAU PRODUCTION D'EAU CHAUDE SANITAIRE DISTRIBUTION EAU FROIDE ET EAU CHAUDE BOUCLAGE EAU CHAUDE MODIFICATIONS DANS L EXISTANT EVACUATIONS EAUX USEES ET EAUX VANNES VENTILATION CHUTES EAUX USEES ET EAUX VANNES ARROSAGE ESPACES VERTS EXCLUSIONS ET LIMITES DE PRESTATIONS EQUIPEMENTS ELECTRIQUES PEINTURE MISE EN SERVICE - REGLAGES - ESSAIS - CONTROLES Généralités Mise en service REPERAGE INSTRUCTION D EXPLOITATION ET D ENTRETIEN PROTECTION DES OUVRAGES - PROPRETE DU CHANTIER ET DES OUVRAGES SELECTION DU MATERIEL ENGAGEMENT DE L'ENTREPRISE AVERTISSEMENT AUX ENTREPRISES VERIFICATION DES COTES PORTEE DES DOCUMENTS TECHNIQUES PRESTATIONS DUES AU PRESENT LOT PRESENTATION DE L'OFFRE FRAIS D ETUDES TECHNIQUES Note importante : Les études, plans et documents descriptifs sont spécifiques à l affaire en objet.toute utilisation, reproduction, adaptation des documents pour d autres réalisations sont soumises à l accord préalable du BET YAC Ingénierie

3 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 3/24 1 DEFINITION DE L'OPERATION Le présent document a pour objet de définir les travaux nécessaires au projet d extension et la restructuration de l EHPAD du Pyla sur Mer (33) pour le compte de la SCI SAPHIR. Suivant les plans d architecture établis par : RUSSO ARCHITECTES Architecte DPLG 43 rue Claude Bernard PARIS Tél Sarl Christian DUPRE Maitre d œuvre Saint Pierre n Donnezac Tél Le présent cahier des clauses techniques particulières a pour but de décrire les travaux nécessaires à l'exécution du lot Plomberie Sanitaire. Classement du bâtiment EHPAD : ERP type J - 4éme catégorie 2 PRESENTATION DU PROJET Le projet concerne la restructuration et l extension de l EHPAD au Pyla Sur Mer comprenant : La construction d une extension sur 2 niveaux avec : - Des espaces de vie collective PASA au Rdc - Des bureaux administratifs au Rdc - 4 chambres à 1 lit au R+1-2 chambres à 2 lits au R+1 - Création d un local atelier factotum La restructuration des locaux existants avec : - L agrandissement de la salle à manger en remplacement des locaux technique et atelier factotum - La construction d un ascenseur - Création du désenfumage mécanique des circulations - Cloisonnement des combles - Le déplacement des réseaux de ventilation situés en combles vers le plafond de la circulation du R+1 - Restructuration de l accueil 3 PHASAGE DES TRAVAUX Les travaux se réaliseront en 2 phases selon le planning prévisionnel d exécution des travaux (pièce annexe CCAP). Afin de permettre le fonctionnement de l établissement pendant toutes les phases de travaux, l'entreprise devra prévoir pour chaque phase, tous les travaux, accessoires en provisoires pour le maintien en fonctionnement des zones non en travaux. Lors de la réalisation d'une phase de travaux si l'entreprise a besoin de travailler dans une zone non réaménagée ou réaménagée ultérieurement, elle devra s'organiser pour réaliser les travaux au plus vite et aux horaires où les locaux sont les moins utilisés en accord avec le personnel et réaliser le nettoyage après chaque intervention Nota : L'entreprise prendra ses dispositions car aucune plus value ne sera acceptée en cours de chantier pour la réalisation de travaux en provisoires pour le maintien en fonctionnement des installations. Elle devra les inclure au niveau de son bordereau local par local (une visite des lieux est souhaitable avant chiffrage) 4 GENERALITES Ce descriptif a pour objet de donner aux entreprises soumissionnaires les renseignements nécessaires concernant le principe des installations et leur permettre l'établissement d'une offre à caractère global et forfaitaire à partir des matériaux préconisés.

4 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 4/24 Les entreprises devront inclure dans leur offre tous les travaux nécessaires à l'achèvement complet des ouvrages, le présent descriptif ne présentant pas un caractère limitatif étant entendu qu'il ne sera pas accordé de supplément de prix pour toute erreur ou omission qu'elle qu'en soit son origine. Les plans d'ensemble, les schémas de principe seront réalisés par le bureau d'études Techniques. Le tracé et emplacement des différents réseaux et du matériel est fixé aux plans d'appel d'offres. Des modifications de détail pourront être apportées à ces tracés et implantation lors de l'exécution, mais seulement après proposition de l'entreprise et accord de l'architecte et Bureau d'études. L' entreprise prendra connaissance des documents et plans généraux établis par l'architecte ainsi que les prescriptions communes à tous les corps d'état qui viennent compléter le CCTP. Les plans complémentaires en particulier : plans de détail d'atelier et de chantier, seront à la charge de l'entreprise et devront être soumis à l'approbation du Maître d'œuvre du bureau d'études et du bureau de Contrôle, au cours de la phase préparatoire avant exécution des ouvrages. L'entrepreneur sera tenu de fournir tous les échantillons qui lui seront demandés et se conformer au choix effectué par le Maître d'œuvre. A la demande du Maître d'œuvre, l'entrepreneur sera tenu de présenter les avis techniques garantissant la qualité et l'origine des matériaux et des fournitures En cours de travaux et chaque fois qu'il le jugera nécessaire, le Maître d'œuvre pourra faire procéder à des opérations de contrôle. L'entrepreneur procédera aux opérations nécessaires de démontage et remontage indispensables pour effectuer ces contrôles. Chambre témoin Une chambre témoin sera exécutée et présentée à l acceptation du Maître d Ouvrage. Dans le cadre du présent marché les échantillons, essais ou applications concernant l aménagement des chambres et de leur cabinet de toilettes seront présentés, déposés ou mis en œuvre sur le site. 5 REGLEMENTATIONS A OBSERVER L'ensemble des travaux sera exécuté suivant les règles de l'art et en conformité avec tous les règlements, normes, arrêtés en vigueur au moment de l'exécution des travaux et en particulier aux textes ci-dessous non limitatifs : - Normes appareils sanitaires de NFD à NFD DTU Plomberie 60.1 : plomberie sanitaire pour bâtiment à usage d'habitation - DTU Plomberie : canalisation chlorure de vinyle non plastifié : évacuation des eaux usées et eaux vannes - DTU Plomberie 60.5 : canalisation en cuivre, distribution eau froide - eau chaude, évacuations EU - EP - EV, installation génie climatique - DTU Plomberie : règles de calcul des installations de plomberie sanitaire et des installations d'évacuation EP - Norme NFC : compteur d'eau potable froide, spécification - REEF - Norme C (pour la mise à la terre équipotentielle des sanitaires) - DTU N 43 relatif aux travaux d'étanchéité en toiture - DTU N 61.1 installation gaz - Arrêté du 2/8/1977 relatif au contrôle, vérifications, entretiens, installations gaz - Règlement et normes en vigueur, concernant les normes des niveaux sonores - Le règlement de sécurité contre l'incendie - Le code du travail - Les recommandations des constructeurs de matériels à installer - Les règles professionnelles UCH - Règlement sanitaire départemental - Recommandations de la Société distributrice d'eau locale, - Recommandations du ministère de la Santé - Normes françaises NFQ de Juillet 1978 relatives aux constructions pour handicapés physiques - Les recommandations et obligations concernant la lutte contre la pollution - Les agréments CSTB en avis techniques

5 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 5/24 Dans le cas d'évolution ou de modification des textes en vigueur, entre la date du présent descriptif et la soumission de l'entreprise, il appartiendra à celle-ci d'en tenir compte dans son offre. Dans le cas où ces modifications interviendraient entre la date de soumission de l'entreprise et la date de réception des travaux, il appartiendra à l'entrepreneur d'en proposer les incidences financières éventuelles au Maître de l'ouvrage ou à son représentant et d'obtenir son accord avant tout commencement de travaux. En l'absence de norme ou réglementation particulière, l'entreprise respectera les recommandations ou préconisations du Traité de plomberie de H. CHARLENT. Lorsque l'interprétation des normes ou de deux chapitres différents du présent descriptif semble aboutir à des contradictions, le Maître d'œuvre se réserve le droit de faire appliquer la clause qu'il jugera intéressante sans modification de prix ou de délai. 6 REGLES GENERALES D'EXECUTION L'entreprise devra vérifier les côtes avant exécution et approvisionnement des matériels. L'entrepreneur titulaire du présent lot prévoira toutes les dispositions nécessaires pour assurer le support et le guidage des canalisations. Elles seront étudiées de façon à limiter au maximum les productions et transmissions de bruits. Toutes les canalisations seront fixées sur colliers antivibratiles. En aucun cas, les appareils ne devront être supportés par les cloisons légères. Dans le cas de doublage, les fixations seront reprises à partir du mur gros œuvre avec renforcement éventuel de la contre cloison. Pour les autres cas, le supportage des appareils s'effectuera à partir du sol. Tous les fourreautages, calfeutrements, percements des murs, planchers et ragréages sont à la charge du présent lot. Seuls, les percements dans les planchers et gros murs sont dus par le maçon, dans la mesure ou les plans de réservations seront remis en temps opportun au BET d'études béton. Pour les évacuations, les canalisations en sol sont à la charge du lot maçonnerie. L'entrepreneur devra établir les plans précisant la position et le diamètre exact des attentes EU et EV et transmettre ces documents en temps opportun au bureau béton, au maçon après acceptation du bureau d'études fluides. Les matériels seront livrés neufs sur le chantier, exempts de toute altération et dans la présentation du constructeur, les étiquettes justifiant les marques, types et choix devront être visibles. Tout appareil non identifiable sera refusé. La protection des appareils, robinetteries, canalisations, etc... dûs par le présent lot seront à la charge de celui-ci pendant la durée du chantier. Il sera dû les joints d'étanchéité au TIOKOL au droit des appareils sanitaires en contact avec les murs et carrelages (1 joint avant carrelage et un après) L'étiquetage et le repérage de tous les organes d'isolement et de vidange sont à la charge du présent lot ainsi que les plans de récolement (1 Cd Rom + 5 tirages papier) L'entreprise devra communiquer, en temps voulu ses réservations au bureau d'études techniques, béton et entreprise de maçonnerie. 7 DESCRIPTION DES TRAVAUX Coordination en matière de sécurité et protection de la Santé - Pour le présent chantier, sont applicables des dispositions particulières pour les opérations de bâtiment et de Génie Civil visées par la loi du 31 décembre 1993 et ses décrets d'applications - Dans le cadre des indications données dans le PGC Plan général de Coordination joint au dossier de consultation, l'entrepreneur du présent lot devra chiffrer les mesures particulières qui sont de sa compétence

6 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 6/24 - L'entrepreneur du présent lot participera aux réunions de coordination interentreprises convoquées par le coordonnateur SPS. Il remettra un plan particulier de sécurité (PPS) à partir des indications contenues dans le PGC Plan Général de Coordination et à partir des renseignements communiqués par les autres entreprises Gestion des déchets de chantier La gestion des déchets de chantier sera réalisée selon les indications mentionnées dans le CCAP et PGC, l entreprise titulaire du lot chiffrera tous les travaux qui sont de sa compétence. Nota : Les installations de chantier et la gestion des déchets de chantier sont à réaliser selon le CCAP et PGC. Consistance des travaux Le présent lot aura à sa charge : - La gestion des déchets de chantier selon le SOGED - La modification de l alimentation en eau du bâtiment depuis le compteur d eau existant déplacé - Le traitement de l eau en amont de la production d eau chaude sanitaire - La fourniture et pose de l'appareillage sanitaire - L alimentation en gaz naturel du local ECS depuis le coffret en limite de propriété - La production ECS collective de l ensemble du bâtiment par production ECS à condensation gaz - Le bouclage eau chaude sanitaire de l ensemble du bâtiment y compris le remplacement du bouclage existant - La distribution eau froide, eau chaude intérieure de l extension - Le calorifuge des tuyauteries existantes et créées - Les réseaux d'évacuation depuis les siphons, jusqu'aux attentes laissées au sol par le maçon - La ventilation primaire des réseaux - Les raccordements des ventilations primaires en toiture sur les attentes laissées par le couvreur, y compris étanchéité dans le manchon - La dépose des appareils sanitaires et des installations non conservées dans les zones restructurées - La réfection des salles de bains existantes restructurées - La modification des installations d arrosage existantes - Les plans de détails d'exécution - Les plans de récolement en 5 exemplaires + Cd Rom AUTOCAD ou fichier DXF - Les plans de réservations - Les percements et saignées dans murs, planchers et cloisons, y compris rebouchages - L'enlèvement des gravats provenant de l'installation - Le nettoyage des installations - La peinture antirouille des supports, fixations etc.. - La formation du personnel ayant à utiliser les installations - La mise à la terre des objets métalliques dûs au présent lot Seront également compris tous les ouvrages nécessaires à la réalisation ainsi que toutes les démarches à effectuer auprès des administrations (EAU) pour les raccordements, réception, autorisation de mise en exploitation, contrôle de sécurité conformité et la mise en conformité de l'installation dans le cas de refus de celle-ci, sont également à la charge du présent lot, les plans de réservations à communiquer dans les quinze jours suivant la signature des marchés au bureau d'études techniques, béton et entreprise de maçonnerie. 8 REGLES DE CALCUL Distribution eau froide et eau chaude Les cœfficients de simultanéité seront calculés selon les NF, ainsi que les débits de base. (DTU 60-11) Les sections des canalisations seront calculées suivant les prescriptions du REEF, la vitesse d'écoulement à l'intérieur des locaux sera limitée à 1 m/s pour les petits diamètres, jusqu'à Ø 26 et 2 m/s pour les gros collecteurs. Vidanges Les coefficients de simultanéité seront calculés comme ci avant. Pour les réseaux d'allure horizontale, la pente sera telle que la vitesse d'écoulement soit comprise entre 1 et 3 m/s (0,6 m/s mini) En chutes eaux vannes les diamètres seront de 100 Les chutes EU seront calculées selon le DTU N 60-11

7 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 7/24 9 CHOIX DES MATERIAUX 9.1 GENERALITES Cuivre Apparent : tube écroui assemblé par raccords à souder par capillarité et colliers à bague intercalaire résiliantes en élastomère. Espacements inférieurs à 0,8 m pour les Ø inférieurs à 16 mm et à 1,3 m au-dessus. Le diamètre minimal d'utilisation sera 10/12 En dalle Tube recuit sous fourreau ou protection plastique. Aucun raccord en dalle. La hauteur de recouvrement ne sera pas inférieure à 3 cm sur la génératrice supérieure. Les extrémités de tube seront protégées. Canalisations en recuit décarbonaté ou écroui suivant qualité de l'eau. Le Ø minimal d'utilisation sera 10/12. Les tubes seront soigneusement calés. Robinetterie Toute la robinetterie sera montée à raccord démontable. Les vannes seront du type 1/4 de tour. Support Permettant aux tuyauteries de conserver 1 % de pente pour la purge et la vidange (éspacement maxi jusqu'au Ø 26 de 1,5 m) Espacement entre tuyauterie calorifugées ou non ne sera pas inférieur à 8 cm. Anti-béliers A ressort avec revêtement intérieur anti-corrosion. Isolement par robinet à commande à carré. Calorifuge Les tuyaux seront calorifugés individuellement par isolant flexible à base de caoutchouc synthétique à cellules fermées, conductivité thermique maxi 1 lambda = 0,035 W/m.K type HP ARMAFLEX ou équivalent, collage par colle agréée du fabricant, épaisseur 19 mm sur eau froide, eau chaude et bouclage eau chaude Type M1 : incombustible par nature ou protégé d'une enveloppe pare-feu. Les raccords, soudures seront recouverts après essais d'étanchéité, en présence du bureau d'études. 9.2 EVACUATIONS Tubes ou matière plastique Dans le cas de rejet d'eau usée à température supérieure à 60 C, les collecteurs seront en PVC.C (haute température). Les canalisations devront tenir compte des dilatations importantes qu'elles peuvent subir et de l'agressivité des effluents qui les parcourent. Les manchons de dilatation seront exclusivement du type horizontal. Les raccords devront présenter les mêmes qualités de résistance que les tuyaux. Les colliers seront métalliques à large surface de serrage et démontables ou en plastique à autoserrage. Les chutes en PVC seront mises en œuvre conformément au DTU. Les raccords d'évacuation seront réalisés dans le sens de l'écoulement par tés, type pied de biche. Les baignoires et receveurs de douches sont raccordés individuellement aux chutes. Pour les réseaux eaux usées et eaux vannes Les colliers ne seront pas écartés pour les réseaux horizontaux de plus de : - 0,50 m pour les Ø 32 à 63-0,80 m pour les Ø 75 à 125 pour les réseaux verticaux de plus de : 1,70 m Fourreaux Les traversées de parois seront protégées par fourreau en matière plastique rigide de Ø approprié En traversées horizontales, ils seront arasés au nu du mur, en traversées verticales, ils dépasseront de 3 cm au-dessus du plancher et de 2 cm au-dessous du plafond. Les traversées de joint de dilatation seront traitées par 2 fourreaux distincts de chaque coté du joint. Les fourreaux entre locaux isolés phoniquement seront remplis de laine de roche ou matériau équivalent.

8 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 8/24 10 APPAREILLAGE SANITAIRE Les profils au niveau des cloisons des gaines techniques devront être réceptionnés par le titulaire du lot après pose par le plaquiste. Le titulaire du présent lot posera les renforts nécessaires à la fixation des appareils barres, lavabos, Description des appareils Le titulaire du présent lot devra la fourniture et la pose des appareils sanitaires suivants : Appareil n 1. Plan Vasque chambre Plan vasque de marque CSI ou équivalent type OREGON en résine de synthèse blanche dim : 110 x 55 cm bandeau inférieur à 15 cm Robinetterie mitigeuse marque PORCHER ou équivalent type OKYRIS 2 Ref. D 2309 avec flexibles d'alimentation, bec fixe, limiteur de débit, butée de température Siphon déporté et bonde à grille chromée Joint d'étanchéité au silicone. NOTA : Le siphon sera posé dans les gaines techniques Localisation : salle d eau des chambres simples de l extension, salle d eau des chambres restructurées n 1, 6, 7 de l aile pinède, chambres 10, 12, 23 aile bruyère, chambre 10 aile océan et WC du RDC extension Quantité : 12 Appareil n 2. Plan Double Vasque chambre Plan double vasque de marque CSI ou équivalent type OREGON en résine de synthèse blanche dim : 160 x 55 cm bandeau inférieur à 15 cm Robinetterie mitigeuse marque PORCHER ou équivalent type OKYRIS 2 Ref. D 2309 avec flexibles d'alimentation, bec fixe, limiteur de débit, butée de température (1 par vasque) Siphon déporté et bonde à grille chromée Joint d'étanchéité au silicone. NOTA : Le siphon sera posé dans les gaines techniques Localisation : salle d eau des chambres doubles de l extension Quantité : 2 Appareil n 3. Lavabo d angle Lavabo d angle de marque JACOB DELAFON ou équivalent type ODEON UP en céramique blanche dim : 50 x 50 cm référence E4710 Robinetterie mitigeuse marque PORCHER ou équivalent type OKYRIS 2 Ref. D 2309 avec flexibles d'alimentation, bec fixe, limiteur de débit, butée de température Siphon déporté et bonde à grille chromée Joint d'étanchéité au silicone. Localisation : salle d eau des chambres restructurées n 20 de l aile bruyère et n 18 de l aile océan Quantité : 2 Appareil n 4. Barre porte serviette Barre droite en polyalu blanc de marque PELLET ou équivalent, référence , longueur : 400 mm, Ø 33 mm, barre en résine de synthèse blanc et profil aluminium Fixation invisible avec rosaces Ø 80 mm renforcées d une sous-rosace acier Fournie avec vis Ø 6 mm et chevilles Renfort de cloison nécessaire à prévoir Nota important : barre à installer à 0,80 m du sol fini Localisation : salles d eau des chambres à proximité des plans vasque suivant plan architecte Quantité : 16 Appareil n 5. Lavabo autoportant commande non manuelle Lavabo autoportant de marque PORCHER ou équivalent type Khéops 2 en porcelaine vitrifiée blanche ref. P 1500 avec trop plein, fixation par consoles époxy blanc y compris renfort de cloison Robinetterie temporisée marque CHAVONNET ou équivalent à commande au genou type TEMPOGENOU ref avec prémélangeur ref équipé de clapets anti-retour et bec standard avec brise jet hygiénique Siphon déporté et bonde à grille chromée Joint d'étanchéité au silicone Localisation : vestiaires hommes au RDC de l extension Quantité : 1

9 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 9/24 Appareil n 6. Lave mains WC PASA Lave mains de marque PORCHER ou équivalent type Khéops 2 en porcelaine vitrifiée blanche autoportant ref. P 1503 avec trop plein, fixation au mur par deux attaches Robinetterie mitigeuse marque PORCHER ou équivalent type OKYRIS 2 Ref. D 2314 avec flexibles d'alimentation, bec fixe, limiteur de débit, butée de température Siphon déporté et bonde à grille chromée Joint d'étanchéité au silicone. Localisation : WC PASA Quantité : 1 Appareil n 7. Cuvette WC suspendue PMR Cuvette WC suspendue de marque PORCHER ou équivalent en porcelaine vitrifiée blanche type Matura Réf. P 2430de dimensions : 70 x 35,5 cm Composant technique de marque GEBERIT ou équivalent de type Duofix autoportant ou équivalent, avec réservoir encastré, mécanisme de chasse double touche, robinet flotteur Unifill silencieux référence y compris déclenchement pneumatique double touche Prego dans cloisons CF ½ h. Jeu de pieds réglables et toutes sujétions de montage (fixation au sol en 6 points) Robinet d'arrêt chromé Abattant double blanc marque OLFA ALLIBERT ou équivalent Dossier dorsal de maintien à prévoir Pipe de raccordement d'évacuation à joint mécanique Nota important : Pour les sanitaires PMR, la hauteur de la surface d assise de la cuvette sera comprise entre 45 et 50 cm du sol fini compris abattant mais sans le couvercle. L axe de la cuvette est à 40 cm du mur. Localisation : salle de bains des chambres E1, E2 et E3 de l extension et des chambres existantes restructurées n 10, 18 de l aile océan, n 12, 20, 23 de l aile bruyère, n 6 de l aile pinède Quantité : 9 Appareil n 8. Cuvette WC suspendue PMR avec plaque dans cloison non coupe-feu Cuvette WC suspendue de marque PORCHER ou équivalent en porcelaine vitrifiée blanche type Matura Réf. P 2430 de dimensions : 70 x 35,5 cm Composant technique de marque GEBERIT ou équivalent de type Duofix autoportant avec réservoir encastré, mécanisme de chasse double touche, robinet flotteur Unifill silencieux référence y compris déclenchement double touche référence Samba Jeu de pieds réglables et toutes sujétions de montage (fixation au sol en 6 points) Robinet d'arrêt chromé Abattant double blanc marque OLFA ALLIBERT ou équivalent Pipe de raccordement d'évacuation à joint mécanique Nota important : Pour les sanitaires PMR, la hauteur de la surface d assise de la cuvette sera comprise entre 45 et 50 cm du sol fini compris abattant mais sans le couvercle. L axe de la cuvette est à 40 cm du mur. Localisation : Salle de bains des chambres, WC PASA, WC commun RDC extension et chambre restructurée n 23 de l aile océan, n 10 de l aile bruyère, n 1, 7 de l aile pinède Quantité : 10 Appareil n 9. Cuvette WC réservoir attenant Cuvette WC de marque PORCHER ou équivalent en porcelaine vitrifiée blanche type Ulysse 2 65 x 40 cm à sortie horizontale réf P Réservoir complet double chasse Robinet d'arrêt chromé Abattant double blanc marque OLFA ALLIBERT ou équivalent Pipe de raccordement d'évacuation à joint mécanique Localisation : WC vestiaire extension Quantité : 1 Appareil n 10. Poignée de maintien Poignée de maintien en polyalu blanc de marque PELLET ou équivalent, référence , dimensions : 760 x 354 mm, angle à 135, Ø 30 mm, barre en résine de synthèse blanc et profil aluminium 3 points de fixation Fixation invisible avec rosaces Ø 80 mm renforcées d une sous-rosace acier Fournie avec vis Ø 6 mm et chevilles Renfort de cloison nécessaire à prévoir

10 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 10/24 Nota important : poignée à installer entre 0,70 et 0,80 m du sol fini Localisation : salles de bains des chambres, WC communs Quantité : 17 Appareil n 11. Robinetterie de douche Robinetterie mitigeuse thermostatique marque CHAVONNET ou équivalent SECURITHERM douche ref. H9739KIT avec température réglable de 18 à 40 C avec butée de température verrouillée à 40 C, filtres et clapets anti-retour intégrés sur arrivées, régulateur de débit ECOFLOW intégré - Raccord anti-stagnation douche réf 880 Kit accessoires de douche : flexible et douchette Siphon de sol hors lot Localisation : salles de bains des chambres extension, douche zone PASA, salle de bain des chambres restructurées Quantité : 17 Appareil n 12. Poignée de sécurité avec support de douchette Main courante de maintien en polyalu de marque PELLET ou équivalent type barre de douche d angle 2 murs avec barre verticale, dimensions 620 x 787 x 1175 mm, Ø 33 mm, barre en résine de synthèse blanc et profil aluminium, munie d un support de douchette coulissant référence Fixation invisible avec rosaces Ø 70 mm renforcées d une sous-rosace acier Fournie avec vis Ø 6 mm et chevilles Renfort de cloison nécessaire à prévoir Localisation : salles de bains des chambres de l extension, douche commune et chambres restructurées Quantité : 17 Appareil n 13. Douche Vestiaires Receveur 90 x 90 cm à poser de marque PORCHER ou équivalent type ULYSSE 2 en céramique blanc référence P3276 Robinetterie mitigeuse marque PORCHER ou équivalent OKYRIS 2 ref. D 2333 pour douche avec butée de réglage de limite de température, dispositif antiaspiration, support mural orientable flexible 1,25 m - douchette 2 jets chromée Siphon déporté et bonde à grille chromée Joint d'étanchéité au silicone Localisation : vestiaire de l extension Quantité : 1 Appareil n 14. Evier à encastrer céramique Evier céramique à encastrer de marque PORCHER ou équivalent type Bosphore en céramique ref. P 3067 de dimensions 112 x 50 cm, 2 cuves et 1 égouttoir avec trop plein Pose dans plan - découpe à donner en incidence Robinetterie mitigeuse marque PORCHER ou équivalent type OKYRIS 2 ref. D 2301 avec flexibles d'alimentation, bec fixe et commande manette longue et butée de température - brise jet hygiénique Siphon déporté et bonde à grille chromée Joint d'étanchéité au silicone Localisation : office thérapeutique PASA Quantité : 1 Appareil n 15. Poignée de tirage WC PMR Barre droite en polyalu blanc de marque PELLET ou équivalent, référence posée sur porte WC PMR, longueur : 300 mm, Ø 33 mm, barre en résine de synthèse blanc et profil aluminium Fixation invisible avec rosaces Ø 80 mm renforcées d une sous-rosace acier Fournie avec vis de fixation Localisation : sur portes d accès au WC PMR du bâtiment Quantité : 62 Appareil n 16. Robinet de puisage Robinet raccord au nez Ø 15/21 de marque HAMMEL ou équivalent avec disconnecteur d extrémité HA (modèle à tête cache entrée + clé pour l espace extérieur). Fixation sur patère murale Nota important : à prévoir avec protection mécanique sur tuyauteries (chocs) + isolant en coquille mousse de polyuréthane 13 mm entre tube et protection et vanne à vidange en point bas (hors-gel). Localisation : local technique ECS, atelier (intérieur et extérieur), local poubelles Quantité : 4

11 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 11/24 Appareil n 17. Lavabo atelier Lavabo autoportant de marque PORCHER ou équivalent type Khéops 2 en porcelaine vitrifiée blanche ref. P 1500 avec trop plein, fixation par consoles époxy blanc y compris renfort de cloison Robinetterie mitigeuse marque PORCHER ou équivalent type OKYRIS 2 Ref. D 2309 avec flexibles d'alimentation, bec fixe, limiteur de débit, butée de température Siphon déporté et bonde à grille chromée Joint d'étanchéité au silicone Localisation : atelier Quantité : 1 11 ALIMENTATION EAU FROIDE 11.1 GENERALITES L'entrepreneur devra se conformer aux règles générales de la distribution des eaux et s'entourer de tous les renseignements et indications nécessaires, notamment auprès du Service d'eau de la ville BRANCHEMENT - Le regard compteur d eau existant est à déplacer (hors lots fluides) comme indiqué sur le plan d appel d offres - Raccordement en aval du compteur d eau dans regard de comptage. - Mise en place d une vanne de barrage DN90 verrouillable après compteur - Une canalisation enterrée sera posée depuis le compteur jusqu à l alimentation dans le local ECS en Pénaflex Ø 80 / 90 série 10 bars type «bande bleue» - La canalisation entre le raccordement compteur et l arrivée générale en local technique se fera d une seule longueur sans raccord intermédiaire - Les tranchées, y compris lit de sable et remblaiement sont hors lot plomberie, seul la fourniture et pose du grillage avertisseur est à prévoir - Les canalisations extérieures au bâtiment seront hors gel. - Fourreau de pénétration, vanne d isolement, clapet EA et étiquette de repérage pour le réseau enterré à prévoir - Il sera prévu un réducteur de pression à l arrivée en local ECS ainsi qu un filtre. Le réducteur de pression possèdera la marque NF robinetterie du bâtiment Le présent lot devra fournir au lot gros œuvre les réservations concernant les diamètres et emplacements des fourreaux de pénétration. Toutes les canalisations sous bâtiment seront passées sous fourreau jusqu'à 1 m de la façade. 12 ALIMENTATION GAZ NATUREL 12.1 REGLEMENTATIONS A OBSERVER Les ouvrages du présent devis seront conformes aux textes réglementaires, aux normes et à leurs additifs en vigueur à la date de soumission, ainsi que tous les règlements relatifs aux locaux recevant du public à la sécurité du personnel et l'hygiène et en particulier devront être conformes aux documents suivants non limitatifs : - DTU 60-3/ DTU 61-1 installation gaz - REEF, - Décret 14/12/72 concernant le contrôle et l'attestation de conformité - Normes françaises NFP à de Mai 1952, - Norme C Cahier des charges N 60 du REEF, - Normes générales NFP à NFP Cuivre, plomb, produits filés, filés étirés, laminés NFD à NFD Robinets d'arrêt - tubes gaz raccords - Le règlement de sécurité contre l'incendie dans les ERP du 25 juin Normes NFX relatives aux couleurs conventionnelles des tuyauteries

12 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 12/ TRAVAUX A REALISER Le titulaire du présent lot devra : - La prise en charge sur le coffret gaz en limite de propriété avec crosse de raccordement à fournir (coffret fourni par GDF) - Le réseau d alimentation sera en tube polyéthylène depuis le coffret gaz jusqu au coffret de coupure en façade du bâtiment. La pression sera de 300 mbars. - Le grillage avertisseur (tranchée hors lot). - Mise en place d'un coffret de coupure extérieur en façade du local ECS comprenant une vanne de coupure générale gaz agréée NF gaz et étiquette réglementaire (la remontée sur le coffret sera protégée mécaniquement par la mise en place d un rail type OMEGA). - L'alimentation du local ECS se poursuivra à l'intérieur en tube acier apparent assemblé par brasure à 1,5 bars de pression à l'argent. - Un filtre et une vanne de barrage gaz sur l alimentation de chaque préparateur gaz. - Un détendeur 300/20 mbars dans le local ECS. - Une bouteille tampon gaz sera installée dans le local technique, d'une capacité au moins égale à 1/1000 du débit de gaz horaire des brûleurs. Cette bouteille sera équipée d'un manomètre avec vanne de barrage. - Le raccordement de chaque préparateur gaz. - Peinture des tuyauteries en tube acier par 2 couches de peinture anti-rouille et la peinture conventionnelle type " gaz " pour les réseaux apparents Les essais feront l'objet d'un certificat d'épreuve canalisation gaz. L'entreprise signalera au BET et au bureau de contrôle le jour de cette intervention. 13 TRAITEMENT D EAU Il sera prévu en chaufferie un adoucisseur d eau pour l alimentation en eau froide de la production d eau chaude sanitaire de l ensemble du bâtiment. Traitement d eau marque PERMO ou équivalent équipé d un micro-ordinateur type PERMO 7200 ALCYO - bac à sel (premier chargement en sel à prévoir) - capacité d échange 1100 m3 - corps ø ht : 1785 mm - bloc de commande hydraulique 1 1/2 fem. - bac à sel ø ht : 1400 mm - Débit à TH 10 f : 13,5 m 3 /h - Autonomie bac à sel : 8 régénérations Le traitement d eau sera équipé d un filtre à cartouche, de clapets anti-retour, d une mise à l égout avec disconnection réglementaire, des vannes de by-pass (général et TH résiduel), d une prise d échantillons, manchettes témoin. L adoucisseur fonctionne au volume anticipé (régénération si la quantité d eau en réserve n est pas suffisante - régénération tous les 4 jours de fonctionnement - heure fixée au choix de l utilisateur). Un certificat de mise en service sera fourni (avec assistance du fabricant). Le titulaire du présent lot prévoira un clapet contrôlable type EA sur l alimentation eau froide de l adoucisseur. Il sera prévu un raccordement électrique sur prise laissée à proximité par l électricien. 14 PRODUCTION D'EAU CHAUDE SANITAIRE La production d eau chaude sanitaire existante par ballons électriques sera maintenue en fonctionnement durant la phase 1 de construction de l extension et déposée en phase 2 (restructuration de l existant) par le titulaire du présent lot. La nouvelle production d eau chaude sera réalisée en local ECS par deux unités de production ECS à condensation gaz installées en cascade et alimentant un préparateur ECS. Les producteurs ECS à condensation gaz seront de marque ACV ou équivalent de type HEATMASTER 35TC avec les caractéristiques suivantes : - Producteur d'eau chaude gaz à condensation totale tant en chauffage qu'en production d'eau chaude - Echangeur et préparateur interne Tank in Tank en acier inoxydable auto nettoyant - Débit sanitaire de pointe de 10 à 40 C : 472 litres/10min 1322 litres/60 min - Débit sanitaire continu de 10 à 40 C : 1070 litres/h

13 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 13/24 - Brûleur à pré-mélange modulant de 10 à 34.9 Kw - Pression de service maximum sur primaire : 3 bars - Pression de service maximum sur secondaire : 10 bars - version gaz naturel - Rendement % sur PCI en mode chauffage et % en mode sanitaire - Raccordement ventouse Ø 80/125 - Régulation pour fonction modulante - Corps et ballon garantis 5 ans Le préparateur ECS se de marque ACV ou équivalent de type SMART LINE 320 avec les caractéristiques suivantes : - Préparateur pour une installation au sol avec réservoir interne en Inox - Pression de service maximum sur primaire : 4 bars - Pression de service maximum sur secondaire : 10 bars - Capacité totale : 318 L - Capacité primaire : 55 L - Surface d'échange : 2,65 m2 - Débit continu de 10 à 40 C : 2093 L/h - Puissance absorbée : 73 kw - Pertes de charge primaire : 90 mbar - Débit primaire : 6200 L/h - Isolation de haute qualité : 50 mm de mousse de polyuréthane rigide. Pertes statistiques inférieures à 3 C en 8 heures - Finition : élégante et résistante aux chocs, jaquette extérieure en polypropylène épais - Thermostat de commande (substitution possible par une sonde ECS) - Anti-légionelles : température de stockage > 60 C - Ballon garanti 5 ans Principe du «Tank in Tank» : Echangeur/accumulateur annulaire de type "Tank in Tank" en acier inoxydable pour hautes températures, totalement immergé dans le circuit primaire, avec une très grande surface d'échange capable d'assurer un débit de pointe élevé et un débit continu important. Echangeur inox aux parois ondulées sur toute sa hauteur lui permettant une libre dilatation afin d'éviter toute formation de calcaire sur les parois. Pas de zone froide pour une protection anti-légionelles. Nota : La mise en service des installations de production d ECS sera effectuée par l'installateur ou un spécialiste désigné par lui. Les valeurs constatées seront consignées dans un procès-verbal de mesure et dans le livret de tenue de chaufferie à prévoir. Carneau et tubage Les fumées seront évacuées par l'intermédiaire de ventouses horizontales (une par production ECS) Le titulaire du lot aura à sa charge : - La fourniture et la pose des ventouses y compris tubes, coudes, rallonges - le raccordement sur les unités de production. - les percements en façade et rebouchage Circulateurs Ils seront de marque WILO, GRUNDFOS ou équivalent type circulateur simple de classe énergétique A et serviront à l alimentation du préparateur ECS depuis chaque production ECS. Un manomètre monté en différentiel sur l'aspiration / refoulement contrôlera les caractéristiques de chaque circuit. Manchons antivibratoires à l'aspiration comme au refoulement. Filtre en amont de chaque circulateur et clapet anti-retour en aval de chaque circulateur Vanne d'isolement en amont et en aval de chaque circulateur Appareils de contrôle et de mesure - Manomètre à cadran, marque SER SEG ou équivalent (remplissage, expansion, circuits ) - Indicateur de la température des gaz de combustion à la sortie de chaque unité de production ECS - Indicateur de débit de combustible pour chaque production - Compteur d'eau froide sur le remplissage Nota : L'exploitant du local devra disposer de l'ensemble des appareils de contrôle prévus à l'article 7 du décret du 11/09/98

14 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 14/24 Robinetterie - Robinet 1/4 de tour à boisseau sphérique pour les diamètres inférieurs à 40/49 - Robinet à papillon avec manchette intégrale et levier 1/4 de tour blocable pour les diamètres supérieurs - Robinet de vidange à boisseau sphérique (unités de production, préparateur ) Séparateur d'air Séparateur d'air basé sur le principe de la centrifugation à installer en point haut de l installation Marque : FLAMCO FLEXCON ou équivalent Type : Flexair Avec purgeur à flotteur, Flexvent Super Vidange par bouchon laiton Vase de décantation Vase de décantation à installer sur le collecteur retour au point bas de l'installation Marque : FLAMCO FLEXCON ou équivalent Type : Flamco Flexboue Avec purgeur d'air Flexvent Super Avec gaine d'isolation Expansion Elle sera assurée par des vases sous pression d'azote, marque FLEXCON ou équivalent, avec groupe de raccordement Il sera prévu un vase d expansion au niveau de chaque unité de production, au niveau du primaire du préparateur ECS et au niveau de secondaire du préparateur Sécurité Sécurité pression : 2 soupapes seront mises en place sur chaque unité de production et tarée à 3 bars Sécurité manque d'eau : un aquastat coupera le brûleur de chaque unité de production par manque d'eau et les circulateurs après temporisation. Un voyant d'alarme sera mis en place en façade de l'armoire. Condensats L'ensemble des évacuations (vidange, soupapes...) sera raccordé à l'égout. Chaque évacuation sera équipée d'un siphon avec contrôle de l'écoulement. Tuyauteries en chaufferie * Tube chauffage Jusqu'au Ø 40/49 inclus : tube acier noir sans soudure tarif 3 suivant norme NFA au-delà : tube acier noir sans soudure tarif 10 suivant norme NFA * Coudes Les coudes des canalisations d'un diamètre inférieur à 33/42 seront réalisés à la cintreuse. Pour les canalisations d'un diamètre supérieur ou égal à 33/42, les coudes seront du type VALLOUREC "3D". Eléments démontables - raccordement aux appareils Les éléments démontables et les raccordements aux appareils seront réalisés à l'aide de raccords union normalisés jusqu'au diamètre 50/60 et par brides au-delà. Les brides seront du type à collerette à souder en bout PN 16. Calorifuge L'ensemble des canalisations en chaufferie sera calorifugé par une coquille de laine de verre avec finition OKABELL MO de chez ARMSTRONG ou équivalent avec l'ensemble des accessoires (coudes, assiettes de fond, manchettes, ). Les épaisseurs de laine de verre ne seront pas inférieures aux valeurs suivantes : Ø supérieur ou égal à 114 mm : 50 mm Ø inférieur à 114 mm et supérieur à 49 mm : 40 mm Ø inférieur à 49 mm : 30 mm

15 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 15/24 Avant calorifuge, les tuyauteries recevront deux couches d'antirouille. Les portions apparentes seront peintes aux couleurs conventionnelles. Seules les vannes et pompes ne sont pas calorifugées. Les appareils de grosse section (séparateur d'air, vase de décantation, collecteurs) seront isolés par coquilles de laine de verre épaisseur 50 mm avec enveloppe dito tuyauteries. Tout calorifuge doit être M1 (classement ferme). L'arrêt du calorifuge sur robinetteries et autres se fera par manchettes. Remplissage eau froide Mise en place d'un disconnecteur à zone contrôlable, marque SOCLA ou équivalent, type BA 2760, Ø 20/27 avec filtre à eau laiton Ø 20/27, et d'une vanne d'arrêt manuelle à tournant sphérique, passage intégral de Ø 3/4". Positionneur d'évacuation incorporé. La pression sera contrôlée par un manomètre à cadran sur prise de pression, et ce sur le circuit expansion. Un compteur d'eau sera installé par le présent lot sur la conduite de remplissage et la qualité de l'eau de remplissage devra respecter les caractéristiques requises par le fabricant des unités de production ECS. Armoire électrique Le titulaire du lot devra la réalisation de l ensemble de l instalation électrique du local (hors éclairage) depuis le raccordement sur l attente électrique laissée par le lot Electricité dans le local ECS. Il sera prévu une armoire électrique métallique IP66 équipée conforme aux normes UTE, fermant à clé avec peinture émail toutes faces. Le coffret électrique comprendra : A l'extérieur : - sorties de câbles avec presse-étoupes - commutateurs en façade circulateur : marche /arrêt bouton poussoir test lampes - voyants DEL (durée de vie heures) en façade armoire sous tension défaut manque d eau circulateurs : marche circulateurs : défaut A l'intérieur : - le contacteur, relais thermique de chaque circulateur - le contacteur, relais thermique de chaque appareil de production d eau chaude sanitaire - le contacteur, relais thermique de l installation de traitement d eau - les relais d automatisme - un parafoudre classe 1,5 sur l'alimentation des régulations avec liaison à la terre et voyant de signalisation fin de vie du parafoudre - les protections différentielles pour l alimentation de chaque circulateur - les protections différentielles pour l alimentation de chaque appareil de production d eau chaude sanitaire - les protections différentielles pour l alimentation de l installation de traitement d eau - les diodes pour essai lampes - le bornier de terre - le bornier pour raccordement de tous les câbles en partie basse de l'armoire - le repérage des câbles par bagues - les étiquettes gravées normalisées en façade des plastrons - 30 % de place libre - 1 schéma électrique sous pochette plastique - 1 mise à la terre de l ensemble - les systèmes de régulation, les contacteurs d asservissement et protections correspondantes Tous les appareils, tuyauteries, robinetteries, installés en local technique seront reliés à la terre de l'armoire. La résistance de la terre ne devra pas être inférieure à 48 Ohms. Tous les appareils, tuyauteries, etc... installés au présent lot seront raccordés à la terre. Canalisations électriques Les raccordements électriques seront réalisés en câbles U 1000 RO2V sur chemin de câbles ou sous tube IRO pour les câbles isolés.

16 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 16/24 Toutes les liaisons électriques extérieures aux armoires, coffrets et aux appareils de toutes sortes seront réalisées en câble de la série U 1000 RO2V qui sera fixé : - soit tous les 0,40 m par des colliers métalliques avec rosace, vissés sur les chevilles mécaniques - soit sur les chemins de câble en tôle galvanisée ou en matériaux insensibles à la corrosion de dimensions appropriées réservant une disponibilité de 20% environ pour modification ou extension éventuelles. Ces câbles seront protégés dans la traversée des murs et planchers par des tubes en acier émaillé. Les tubes dépasseront les sols finis de la hauteur des plinthes éventuelles et de 0,11m au moins. Les câbles pénétreront dans les appareils par des presse-étoupe. Le câblage intérieur des armoires sera réalisé : - soit en nappe plane avec des câbles rigides de la série U500V (face intérieure de porte d'armoires notamment avec réglettes intermédiaires) - soit au moyen de câbles souples de la série U500SV placés dans les goulottes en matériaux combustibles à couvercle, les extrémités des conducteurs étant soigneusement étiquetées. Il est exclu de faire passer des circuits de commande et de régulation dans les gaines de ventilation. Les liaisons électriques de l'armoire avec l'appareillage extérieur passeront toutes par une réglette de borne générale avec étiquettes de repérage. Tous les conducteurs porteront à leurs extrémités les repères convenables, ceux-ci seront en concordance avec les bornes marquées. Appareillage de protection La protection de chaque moteur sera assurée sur chaque phase par un discontacteur précédé d'un interrupteur. Ce discontacteur sera équipé soit de relais magnétothermiques, soit de relais compensés différentiels mais il sera dans ce cas précédé de fusibles à haut pouvoir de coupure. Toutefois, les servomoteurs de vannes progressives et les moteurs monophasés d'une puissance inférieure à 0,2 CV pourront être protégés sur chacun de leurs fils d'alimentation par de petits disjoncteurs à protection magnétothermique dits "coupe-circuits automatiques". L'intensité de démarrage des moteurs électriques ne devra pas, en fonction du courant normal IN dépasser les valeurs suivantes : - puissance inférieure à 10 CV : 5 IN - entre 10 et 20 CV : 3 IN - entre 20 et 40 CV : 2,5 IN Appareillage de commande La commande de chaque organe de l'installation sera assurée par impulsion de bouton poussoir. Tous les moteurs et appareillages électriques de l'installation seront équipés de dispositifs automatiques de remise en marche au retour de l'alimentation en énergie électrique, consécutif à une coupure de secteur (quelle que soit sa durée). Bien entendu, l'indépendance d'action des sécurités demandées par ailleurs sera conservée. Synoptique Un synoptique des installations en local technique sera réalisé et affiché sous cadre en sous-station. 15 DISTRIBUTION EAU FROIDE ET EAU CHAUDE Depuis l'alimentation générale en local ECS, alimentation en eau froide de tous les appareils conformément aux plans d'appel d'offre en faux plafond et plafond des locaux. Dans l existant il sera prévu la réalimentation des appareils sanitaires remplacés dans les chambres restructurées ainsi que les adaptations nécessaires suite création de gaine techniques verticales coupe-feu dans les blocs sanitaires. Alimentation des appareils sanitaires en eau chaude depuis local ECS par parcours parallèle à la distribution de l'eau froide.

17 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 17/24 La mise en œuvre sera réalisée selon l avis technique du produit en respectant les préconisations du fabricant. Un bouclage sera réalisé en parallèle de ces réseaux d'eau. Une attente sera laissée en local ECS pour le remplissage des réseaux de chauffage. Des vannes d'isolement seront prévues pour l'isolement de chaque bloc sanitaire, ou groupe d'appareils (implantation selon plan). Toutes les canalisations EF et EC seront fixées par l'intermédiaire de colliers antivibratiles (chromés - cadmiés ou inox) marque FLAMCO ou équivalent. Les raccords devront présenter les mêmes qualités de résistance que les tuyaux Les colliers seront métalliques à large surface de serrage et démontable ou en plastique autoserrage. Des raccords démontables seront prévus au niveau de toutes les robinetteries (évier, lavabo, douche, WC etc...) Des tés purgeurs droits seront prévus aux points bas des canalisations pour la vidange intégrales des réseaux (CHANTOISEAU ref. 207.P) Aucun raccord ou soudure ne sera toléré en partie encastrée (douche, etc..) Nota : L'entreprise devra vérifier les possibilités de passage des tuyauteries EC et EF et canalisations d'évacuation en plinthe et plafond des différentes pièces avec le passage des fluides et positions d'appareils des autres corps d'état (électricité - chauffage - VMC etc...) et y remédier sans modifications de prix. Nature des canalisations Les canalisations d'alimentation EF et EC seront réalisées en tube cuivre écroui d'épaisseur minimale 1 mm. Les diamètres ne seront pas inférieurs aux valeurs suivantes : - Lavabo : Ø 12/14 - Evier : Ø 14/16 - WC : Ø 10/12 - Douche : Ø 14/16 - MAL : Ø 12/14 A chaque fois que ce sera nécessaire, il sera prévu des antibéliers à ressort avec revêtement intérieur anti-corrosion, et ils seront isolés par robinet à commande carrée. Les canalisations eau chaude et bouclage eau chaude en gaine technique et faux-plafond seront calorifugées par coquille de mousse de caoutchouc HP Armaflex ou équivalent épaisseur 19 mm. 16 BOUCLAGE EAU CHAUDE Un bouclage sera réalisé à partir du local ECS pour l ensemble du bâtiment y compris remplacement du bouclage eau chaude existant. Un mitigeur thermostatique sera prevu au départ du bouclage dans le local ECS de marque ACV ou équivalent de type COMPACT MIX avec boucle de circulation, corps en acier nikelé avec régulation de la température de boucle de circulation, 2 vannes diviseuses servant de clapet anti retour, 3 thermomètres. Un thermomètre sera placé sur le départ eau chaude et sur le bouclage. Des tubes témoins seront prévus sur le départ et retour eau chaude selon recommandation du guide technique n 1 bis du CSTB. Une sonde de température sera prévue sur le bouclage, sur le départ eau chaude et sur l'arrivée eau froide. Il sera prévu deux pompes de bouclage montées en parallèle (1 seule assurant les besoins) avec vannes d isolement amont et aval, clapet anti-retour et vannes de réglage. Elles seront sélectionnées pour assurer un débit mini de 120 l/h dans chaque antenne de bouclage.

18 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 18/24 Au niveau de chaque boucle d eau chaude, il sera prévu deux vannes de vidange et une vanne de réglage DANFOSS-Quitus ou équivalent sur le bouclage avec sonde de température pour assurer une température mini de 50 C en tout point de la boucle. Les vannes seront réglées avec report des valeurs sur les plans de récolement. Des points de prélèvement seront prévus à chaque extrémité du réseau, au niveau du départ eau chaude et du retour bouclage. La vitesse dans les réseaux de bouclage eau chaude sera supérieure à 0,2 m/s. 17 MODIFICATIONS DANS L EXISTANT Le titulaire du lot devra la dépose des appareils sanitaires non conservés dans les blocs salles de bain des chambres existantes restructurées. Chaque appareils sanitaires sera remplacé par un appareils neuf suivant description dans chapitre correspondant. Le titulaire du présent lot devra également adapter les réseaux d évacuation EU et EV existants au niveaux des zones restructurées - Les appareils déposés seront évacués - Les tuyauteries d alimentation eau froide-eau chaude seront déposées, compris supports et bouchonnées en limite de dépose en évitant les bras morts - Les tuyauteries d évacuation seront déposées, compris supports et bouchonnées en limite de dépose. 18 EVACUATIONS EAUX USEES ET EAUX VANNES Le titulaire du présent lot devra l ensemble des réseaux en élévation pour les eaux usées et les eaux vannes. Il sera dû au présent lot les écoulements des appareils depuis les siphons jusqu'aux attentes en sol réalisées par le lot Gros oeuvre. Les collecteurs d'évacuation des appareils seront exécutés en tube PVC série évacuation M1, type Compact norme NF Les coffres d'habillage (ou gaines techniques) des chutes EU et EV seront insonorisés par de la laine de verre autour des tuyauteries (à prévoir au présent lot). Le titulaire du présent lot prévoira la mise en place d un résilient acoustique autour des tuyaux à la traversée des planchers avec rebouchage des trémies. Les évacuations EU et EV seront séparatives jusqu'au terre plein. Les collecteurs d'évacuation des appareils seront exécutés en tube PVC série évacuation M1. Les dévoiements de chutes EU - EV dans les coffres et faux-plafonds seront enveloppés par 40 mm de laine de verre, pour atténuer les transmissions phoniques. L'emploi de joints de dilatation sur les parties horizontales, se fera avec joints du type "Horizontal" distancé au maximum de 4 m. Généralités réseaux d'évacuation Des tampons de visite seront prévus pour permettre l'entretien des canalisations, au pied de chaque chute, à chaque changement de direction et sur tout parcours rectiligne de plus de 6 m de longueur. Des éléments de dilatation seront prévus si nécessaire Des fourreaux en élastomère ou feutre bitumé seront prévus pour désolidariser les canalisations aux traversées de plancher et parois gros œuvre Les supports respecteront les recommandations du DTU concernant leurs écartements. Tous les supports seront traités anticorrosion (cadmiés - acier galvanisé ou inox) La pente des canalisations d'évacuation sera la plus forte possible et ne sera jamais inférieure à 1 cm/m Les piquages d'évacuation seront réalisés dans le sens de l'écoulement, leurs diamètres ne seront pas inférieurs aux valeurs suivantes : - Lavabo Ø 40 - Evier Ø 50 - Douche Ø 50

19 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 19/24 Pour les WC, évacuation en tube et raccord PVC Ø 100 pipe à joint mécanique. A l'exception des WC, chaque évacuation d'appareil sera équipée d'un siphon à culot démontable à garde d'eau importante. 19 VENTILATION CHUTES EAUX USEES ET EAUX VANNES Les réseaux d'évacuation EU et EV seront ventilés primairement. Le titulaire du présent lot devra le raccordement sur les attentes en toiture laissées par le couvreur (tuile à douille ou chapeau à platine plomb). L'étanchéité dans le manchon de raccordement sera à réaliser par le présent lot y compris chapeau pare-pluie sur les toitures terrasses. Le présent lot donnera toutefois au couvreur à l'étancheur l'implantation avec diamètre de ses sorties. Les ventilations de chutes EU-EV des chambres sous combles déboucheront en combles ventilés. Il sera prévu par le présent lot la fourniture et la pose de clapet aérateur de chute pour certaine partie de réseau d évacuation suivant plans d appel d offre. Clapet de marque Nicoll ou équivalent type SAV. La ventilation primaire des réseaux d évacuations dans la partie cuisine s effectuera par une ouverture en façade, avec grille d aération de marque Nicoll ou équivalent à prévoir au présent lot. Les percements de planchers et murs pour un diamètre supérieur ou égal à 200 mm seront hors lot. Cependant le titulaire du présent lot donnera toutefois au maçon l implantation avec dimensions de ses réservations. A l'intérieur de chaque gaine technique les ventilations pourront être groupées à 1 mètre au-dessus du niveau du siphon de l'appareil le plus élevé. Il sera installé un grillage antivolatiles en tête de chaque ventilation primaire, au niveau du raccordement dans l'attente du couvreur. 20 ARROSAGE ESPACES VERTS Le regard de comptage arrosage espace vert existant est déplacé (hors lots fluides) suivant indication sur plan d appel d offres. Le titulaire du présent lot devra l adaptation du réseau enterré existant pour se raccorder sur le nouveau regard de comptage y compris mise en place d une vanne de barrage à vidange après compteur et clapet anti-retour. Il sera également prévu par le titulaire du présent lot le déplacement du système de commande des buses d arrosage existantes qui est actuellement situé dans l atelier à proximité de la production d eau chaude pour le mettre en place de le nouveau local ECS. Ces travaux de déplacement comprendront tous les adaptations de câblage, passage, percements nécessaires. 21 EXCLUSIONS ET LIMITES DE PRESTATIONS Sont exclues du présent lot : - Les tranchées + lit de sable + remblaiement pour le passage des canalisations d'alimentation EF - Le compteur d'eau général - Le compteur d eau espaces verts - L'amenée d'eau jusqu'à chaque regard comptage (général et espace vert) - Les fourreaux de pénétration (réservations à donner par le présent lot) - Les frais d'adduction d'eau - Les fourreaux de pénétration dans (ou sous) les fondations - Les attentes en toiture pour raccordement, ventilations primaires comprenant : (le manchon, étanchéité, tuile à douille) - Les raccordements EU et EV sur les émissaires publics - L'habillage ou la peinture des canalisations et les gaines apparentes - Les réseaux eaux pluviales extérieurs - Les siphons de sol - Tous les travaux de génie civil dans la mesure où les réservations sont données en temps opportun au maçon (gros percements + rebouchages) - La fourniture et pose du tarket et des siphons de sol des douches, y compris étanchéité

20 Affaire : EHPAD Résidence du Pyla sur Mer DCE : Page 20/24 - Tous les accessoires de toilette - Tous travaux de protection incendie - Les évacuations EU, EV et EP sous dallage et hors bâtiment - Les alimentations électriques de appareils du présent lot (alimentation, protection, prise) 22 EQUIPEMENTS ELECTRIQUES La mise à la terre de l'installation sera conforme aux réglementations. Les raccordements électriques des appareils objets du présent lot, se feront depuis les attentes laissées à proximité par l'électricien. 23 PEINTURE Tous les colliers, boulonnerie, visserie seront en acier galvanisé, acier inox ou revêtement chromé ou cadmié. Tous les supports, raccords, brides, robinetteries, boulonneries, appareils etc... seront protégés au minimum par 2 couches de peinture antirouille. Seuls les éléments en cuivre, acier galvanisé, acier inox, ou revêtement chromé et cadmié, aluminium resteront à l'état brut. 24 MISE EN SERVICE - REGLAGES - ESSAIS - CONTROLES 24.1 GENERALITES Tous les essais et contrôles seront à la charge de l'entreprise et en particulier, l'entreprise adjudicataire du présent lot devra procéder aux essais, vérifications et fonctionnement du type A pour les installations conformément aux dispositions figurant dans le document technique COPREC N 1. Les résultats seront transcrits sur les PV établis suivant les modèles figurant dans le document technique COPREC N 2. Les vérifications seront notamment effectuées conformément aux prescriptions du chapitre 5 de la publication C et des chapitres 61 et 62 de la norme C L'entrepreneur avisera le Maître d'œuvre, au moins quinze jours avant la date du commencement des essais. Celui-ci supportera les frais de ses personnels assistant aux essais. La fourniture de l'énergie électrique et du combustible nécessaire aux essais ne sera pas à la charge de l'entreprise. En cas de fonctionnement défectueux de tout ou partie de l'installation ou de réalisation non conforme aux exigences C.C.T.P. L'entrepreneur sera tenu d'effectuer à ses frais dans le délai imparti par le client toutes les réparations ou transformations nécessaires. Les suppléments éventuels d'honoraires de l'organisme de contrôle, entraînés par un allongement ou une répétition des essais, en raison d'une insuffisance de la fourniture ou simplement d'une mauvaise préparation par l'entrepreneur seront mis à la charge de ce dernier. Les essais auront pour but de s'assurer du fonctionnement correct des installations et de leur réalisation conformément aux prescriptions des normes et publications UTE et aux conditions imposées par le cahier des clauses particulières. La mise en service des installations objet du présent descriptif ainsi que les réglages, équilibrages et essais devront être effectuées par du personnel " metteur au point " hautement qualifié ayant des connaissances approfondies, en hydraulique et ayant déjà réalisé des opérations similaires. Il sera fourni pour chaque metteur au point une liste de référence portant au minimum sur cinq chantiers de taille et complexités comparables à celles du présent marché MISE EN SERVICE La mise en service sera effectuée conformément aux notices et préconisations des constructeurs de matériel avec éventuellement assistance des constructeurs.

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer»

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Département de la Gironde SCI SAPHIR 7 Allée de la Chapelle 33115 LE PYLA SUR MER Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Architecte Maître d'œuvre BET Structure BET Fluides

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1 LOT n 08 - PLOMBERIE Vestiaires football DREUIL 08/ 1 SOMMAIRE 08. 00 - GENERALITES - 08. 01 - Références aux normes - 08. 02 - Echantillons et modèles - 08. 03 - Diamètre des canalisations et réseaux

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

LOT N 9 Plomberie Sanitaires

LOT N 9 Plomberie Sanitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP & devis estimatif LOT N 9 Plomberie Sanitaires COMMUNE DE NEUCHATEL URTIERE CONSTRUCTION D UNE MAIRIE Objet du marché : Construction d une Mairie 2eme Appel d offres 05.2013

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 09 Plomberie sanitaire Maîtrise

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE 1 CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE PROJET DE CONSTRUCTION D UN BATIMENT ADMINISTRATIF Avenue Sadi Carnot 07500 GUILHERAND GRANGES DECOMPOSITION

Plus en détail

MAITRE D'OUVRAGE. HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE Tél : 04.75.44.92.20. Construction de 12 villas à LA CHAPELLE EN VERCORS (26420)

MAITRE D'OUVRAGE. HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE Tél : 04.75.44.92.20. Construction de 12 villas à LA CHAPELLE EN VERCORS (26420) MAITRE D'OUVRAGE HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE Tél : 04.75.44.92.20. Construction de 12 villas à LA CHAPELLE EN VERCORS (26420) Dossier de consultation des entreprises : Octobre 2014 C.C.T.P.

Plus en détail

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières solutions ciblées pour des espaces toujours aux normes LYCÉE JEAN MOULIN Réfection des toilettes de l'internat Bât C CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n MAÎTRE D'OUVRAGE LYCÉE JEAN MOULIN

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes.

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes. Notice de Montage T.Flow Activ Modulo Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo 11023718/A - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France

Plus en détail

LOT N 4 - CHAUFFAGE - PLOMBERIE

LOT N 4 - CHAUFFAGE - PLOMBERIE SELARL D'ARCHITECTURE AGENCE JP ESNAULT 49 RUE GAMBETTA - BP 80218 28203 CHATEAUDUN CEDEX Tél. : 0237453604 Fax. : 0237459652 Dossier n 132012 GITE DE GROUPE DE LA VALLEE DE L'AIGRE 31, Rue Porte Dunoise

Plus en détail

Plomberie sanitaires

Plomberie sanitaires EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 7 Plomberie sanitaires JEAN-YVES IMBERT ARCHITECTE D.P.L.G. INNOPARC - AVENUE MARC SEGUIN BP 434 07 004 PRIVAS TELEPHONE 04-75-65-82-72

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot CCTP DPGF LOT 08 CHAUFFAGE / PLOMBERIE / VMC..1 / 15 I - GENERALITES Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières (CCTP) --- Dépose d un ancien réseau, installation d un réseau et alimentation d un bâtiment en eau glacée

Cahier des clauses techniques particulières (CCTP) --- Dépose d un ancien réseau, installation d un réseau et alimentation d un bâtiment en eau glacée Centre de Bretagne Service «Infrastructures et Moyens Associés» Rèf. 15/2.214.682b Cahier des clauses techniques particulières (CCTP) --- Dépose d un ancien réseau, installation d un réseau et alimentation

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3

Plus en détail

Ballons. et bouteilles. ballons

Ballons. et bouteilles. ballons Ballons Bouteilles de mélange / Ballons tampon... 26 à 27 Ballons : - Stockeurs chauffage... 28 - Stockeurs & échangeur E.C.S.... 29 à 30 - Stockeurs E.C.S... 3 Résistances et réchauffeurs... 32 Bouteilles

Plus en détail

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E 100-130 - 10-210 - 20 Table des matières Généralités 3 Remarques 3 Emballage 3 Consignes de sécurité Symboles utilisés Recommandations générales

Plus en détail

SCI Bessines Mude et l Ebaupin. 9 Rue des Iris 79100 BESSINES CONSTRUCTION D UN RESTAURANT D ENTREPRISE - MUTAVIE A BESSINES (79)

SCI Bessines Mude et l Ebaupin. 9 Rue des Iris 79100 BESSINES CONSTRUCTION D UN RESTAURANT D ENTREPRISE - MUTAVIE A BESSINES (79) Département des Deux-Sèvres SCI Bessines Mude et l Ebaupin 9 Rue des Iris 79100 BESSINES CONSTRUCTION D UN RESTAURANT D ENTREPRISE - MUTAVIE A BESSINES (79) Architectes Architectes associés BET Structures

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél : 04 75 75 88

Plus en détail

Le chauffe eau à accumulation électrique

Le chauffe eau à accumulation électrique Le chauffe eau à accumulation électrique I) Composition d un chauffe eau électrique Leurs constitutions sont sensiblement les mêmes entre chaque fabriquant : Habillage Départ eau chaude Isolant Cuve Anode

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

LOT N 7 - PLOMBERIE SANITAIRE

LOT N 7 - PLOMBERIE SANITAIRE 50 - LOT N 7 - PLOMBERIE SANITAIRE 0 - GENERALITES 1 - DEFINITION DES TRAVAUX A REALISER 2 - NOMENCLATURE DES OUVRAGES 3 - EQUIPEMENT SANITAIRE 51-7.0 GENERALITES 7.0.1 : NORMES ET TEXTES REGLEMENTAIRES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET. Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CCTP

REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET. Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CCTP COMMUNE DE LEUCATE 11 370 REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 NOV 2013 PIECES ECRITES MAITRISE D OUVRAGE Commune de LEUCATE Hôtel de Ville 11370

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

SÉCURITÉ SANITAIRES DES RÉSEAUX

SÉCURITÉ SANITAIRES DES RÉSEAUX SÉCURITÉ DES RÉSEAUX SANITAIRES Sécurité... 10 Groupes de Vases d'expansion sanitaire Mitigeurs...16 Domestiques Collectifs Équilibrage des boucles Réducteurs de pression...149 Accessoires sanitaires...15

Plus en détail

Commune de SAINT LEONARD - 88650

Commune de SAINT LEONARD - 88650 Commune de SAINT LEONARD - 88650 ------------------------------------------------------------------------ PROJET D EXTENSION DU CENTRE DE SECOURS & CREATION DE GARAGES COMMUNAUX ------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences

Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences CENTRE HOSPITALIER GENERAL Rue Frédéric Raboisson BP40024 60600 CLERMONT CEDEX MAITRE d'ouvrage 03 44 77 33 00 Fax 03 44 77 33 97 Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences CAHIER

Plus en détail

AMENAGEMENT BUREAUX 3 CM

AMENAGEMENT BUREAUX 3 CM AMENAGEMENT BUREAUX 3 CM CHAUFFAGE PLOMBERIE - VENTILATION Maître d ouvrage COMMUNAUTE DE COMMUNE DU CANTON DE MONTLUEL 85 avenue Pierre COMORECHE 01120 MONTLU Tél : Maître d œuvre CAP ARCHITECTURE 441

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER DEVIS DESCRIPTIF - Lot n 8 PLOMBERIE - SANITAIRES - date : juin 2009 S.A. JACKY MANESSE 1 rue du Paquis - 08090 ARREUX

Plus en détail

CCTP Lot 04 PLOMBERIE

CCTP Lot 04 PLOMBERIE CCTP Lot 04 PLOMBERIE Travaux d amélioration du Foyer Honoré Daumier Chemin Bescherelle 95760 Valmondois n 1-18 Sommaire 1.1 OBJET DU DOSSIER... 3 1.1.1 ALIMENTATION... 3 1.1.2 EVACUATION... 3 1.2 RECONNAISSANCE

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84).

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). CCTP LOT N 4: PLOMBERIE SANITAIRE Maître d œuvre Olivier FOULQUIER

Plus en détail

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur 16 pompes à chaleur de 7 à 36 Géothermie CIAT : Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient et caleo une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur Nouveau design Haute température pour la rénovation

Plus en détail

PDS (Plaque de Distance de Sécurité)

PDS (Plaque de Distance de Sécurité) PDS (Plaque de Distance de Sécurité) La plaque de distance de sécurité est prévue pour respecter la distance règlementaire entre le conduit et son environnement direct. Elle peut être utilisée pour toutes

Plus en détail

LOT N 7 - PLOMBERIE - SANITAIRE - CHAUFFAGE

LOT N 7 - PLOMBERIE - SANITAIRE - CHAUFFAGE SELARL D'ARCHITECTURE AGENCE JP ESNAULT 49 RUE GAMBETTA - BP 80218 28203 CHATEAUDUN CEDEX Tél. : 0237453604 Fax. : 0237459652 Dossier n 1216305 CONSTRUCTION D'UNE MICRO CRECHE Rue de Beauce 28120 BAILLEAU

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Thierry Gallauziaux - David Fedullo La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Groupe Eyrolles, 2011, IS 978-2-212-13206-9 EYROLLES La plomberie en PER, PVC et multicouche Sommaire Les plastiques... 6...

Plus en détail

RESTRUCTURATION D UNE PARTIE D UN BATIMENT COMMUNAL avec deux logements 5 rue de l Eglise 02290 RESSONS LE LONG LOT N 6 PLOMBERIE

RESTRUCTURATION D UNE PARTIE D UN BATIMENT COMMUNAL avec deux logements 5 rue de l Eglise 02290 RESSONS LE LONG LOT N 6 PLOMBERIE RESTRUCTURATION D UNE PARTIE D UN BATIMENT COMMUNAL avec deux logements 5 rue de l Eglise 02290 RESSONS LE LONG Octobre 2007 LOT N 6 PLOMBERIE Juin 2009 Maître d'ouvrage Commune de RESSONS LE LONG 2 rue

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOTS TECHNIQUES COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE ST-FLOUR ZA DU ROZIER COREN 15100 SAINT-FLOUR

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOTS TECHNIQUES COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE ST-FLOUR ZA DU ROZIER COREN 15100 SAINT-FLOUR MAITRE D'OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE ST-FLOUR ZA DU ROZIER COREN 15100 SAINT-FLOUR OPERATION AMENAGEMENT D UN ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT & D UNE MAISON DE QUARTIER Rue du Cézallier

Plus en détail

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT TECH - Page n 1 / 12 LOT N 5 - TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS

Plus en détail

Affaire : EHPAD - SAINT GENIS DE SAINTONGE. PRO : Page 2/36 Lot : N 200 - CHAUFFAGE - VENTILATION - RAFRAÎCHI SSEMENT - DESENFUMAGE.

Affaire : EHPAD - SAINT GENIS DE SAINTONGE. PRO : Page 2/36 Lot : N 200 - CHAUFFAGE - VENTILATION - RAFRAÎCHI SSEMENT - DESENFUMAGE. RESIDALYA 20 Avenue de l Opéra 75001 PARIS ------------------------------------------ SCI B.G.G.G.L.M. 1 Rue des Brunettes 17240 ST GENIS DE SAINTONGE Département de la Charente Maritime Extension et restructuration

Plus en détail

DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE

DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE Melle CLEMENT et M. LE PAPE Lionel 6, rue du Bourrelier 29740 PLOBANNALEC

Plus en détail

COMMUNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOUX 41 400 PONTLEVOY

COMMUNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOUX 41 400 PONTLEVOY COMMNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOX 41 400 PONTLEVOY Lot n 07 PLOMBERIE SANITAIRE Société d Architecture BOITTE 10, rue de la

Plus en détail

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS HALLE DES SPORTS EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS LOT N 07 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SERRURERIE 1 VRD

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL Robinetterie de sécurité Sécurité et économies d eau COMAP offre une gamme d équipements de sécurité et de protection de la distribution

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTISPORTS SAINTE MAURE

CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTISPORTS SAINTE MAURE MAÎTRE D OUVRAGE : MAÎTRE D OUVRAGE DELEGUE : Société Immobilière d Aménagement du Barsuraubois et de l Aube 7 rue Jean-Louis DELAPORTE 10000 TROYES NATURE DE L OPERATION : CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTISPORTS

Plus en détail

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE Réhabilitation du préau des Capucins Salle des associations / Commune de Cazères 31220 Page 1 sur 7 Préau des Capucins - Mairie de Cazères Mai 2012 LOT N 4 : PLOMBERIE/SANITAIRE - CHAUFFAGE C A B I N E

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes préventifs de protection incendie dans les bâtiments à étages Le but des mesures préventives de protection incendie est d'éviter la propagation

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON CREATION D UN GITE COMMUNAL ETUDE DE PROJET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT N 5 PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

Plus en détail

A 626 Extension du groupe scolaire Victor Hugo CCTP Lot n 06 08120 BOGNY SUR MEUSE Edition du 12/05/15 SOMMAIRE

A 626 Extension du groupe scolaire Victor Hugo CCTP Lot n 06 08120 BOGNY SUR MEUSE Edition du 12/05/15 SOMMAIRE SOMMAIRE 1. CONTEXTE GENERAL DU PROJET... 3 1.1 DEFINITION DU PROJET... 3 1.2 INTERVENANT - CORRESPONDANT... 3 1.3 ROLE DU BET... 3 2. LIMITE DES FOURNITURES - PRESTATIONS - TRAVAUX... 3 2.1 TRAVAIL A

Plus en détail

CCTP LOT 12 ELECTRICITE PLOMBERIE SANITAIRE PHASE DCE

CCTP LOT 12 ELECTRICITE PLOMBERIE SANITAIRE PHASE DCE 5 Chemin du haut 63490 SAUXILLANGES 04 73 96 86 97 06 21 38 06 97 AMENAGEMENT DE 2 LOGEMENTS LOCATIFS DANS UN BATIMENT COMMUNAL CCTP LOT 12 ELECTRICITE PLOMBERIE SANITAIRE PHASE DCE ARCHITECTE : CLEF DE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL MAITRISE D'OUVRAGE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL MAITRISE D'OUVRAGE CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAITRISE D'OUVRAGE 26 rue de Fleurier B.P. 70309 70006 VESOUL Cedex ~ 03.84.96.13.50

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 09 : PLATRERIE ISOLATION Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Plâtrerie - Isolation - 1 / 12 9 LOT 09 PLATRERIE ISOLATION 9.1

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006 Avis Technique 14/06-1042 Révision de l'avis Technique 14/01-632 Procédé de chutes uniques Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 10 Chauffage gaz - VMC Maîtrise

Plus en détail

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique Présentation de votre chauffe-eau Poignées de préhension (haut et bas) Isolation thermique Protection intérieure par émaillage Canne de prise d eau chaude Doigt de gant du thermostat Anode magnésium Résistance

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR CHEMINÉES POUR PLUS DE PERFORMANCE > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail