BIOMÉCANIQUE DE LA TRAUMATOLOGIE. Traumatologie. Ostéosynthèse. Branche de la médecine qui s occupe des accidents.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BIOMÉCANIQUE DE LA TRAUMATOLOGIE. Traumatologie. Ostéosynthèse. Branche de la médecine qui s occupe des accidents."

Transcription

1 École de technologie supérieure GTS-815: Biomécanique orthopédique Professeur Natalia Nuño BIOMÉCANIQUE DE LA TRAUMATOLOGIE Traumatologie Branche de la médecine qui s occupe des accidents. La chirurgie orthopédique utilise 2 types d implants destinés: - à l ostéosynthèse - à des remplacements articulaires Ostéosynthèse Ostéosynthèse: Traitement orthopédique des fractures qui consiste à utiliser des vis, des plaques, des écrous pour maintenir les fragments en bonne place Une fracture = discontinuité provoquée par une surcharge Le principe de l ostéosynthèse est d obtenir une stabilité primaire de la fracture afin que l ossification du foyer (fracture) réalise la stabilité finale. 1

2 Ostéosynthèse Fixation des implants : 1) Ostéosynthèse par plaques 2) Ostéosynthèse par clous La fixation de ces implants a un rôle primordial dans le succès de l implant. BIOMÉCANIQUE DES OSTÉOSYNTHÈSES PAR PLAQUES VISSÉES Ostéosynthèse par plaques Une plaque est fixée à l os par des vis Cette fixation doit être parfaite Les vis sont soumises à des contraintes: Elles peuvent se rompre, se dévisser ou encore s arracher par la destruction du filet osseux 2

3 Ostéosynthèse par plaques Types de contraintes au niveau des vis : Contraintes de cisaillement: Tendent à rompre la vis au niveau de la connexion plaque os Contraintes de traction-compression dans l axe longitudinal de la vis: tendent à l arracher Dominique Poitout Le serrage Le serrage de la vis = contraintes dans l os suivant l axe longitudinal de la vis L os, qui est beaucoup plus élastique que la vis, va se comprimer pendant le vissage comme un ressort Ce ressort va exercer une contrainte permanente sur le filet de la vis Les contraintes permanentes sont nécessaires, car elles assurent le blocage de la vis 3

4 Le serrage Un serrage excessif d une vis peut provoquer: Un écrasement osseux ou des fissures pouvant détruire leur ancrage Une nécrose de la zone d appui. Les contraintes de vissage disparaissent et la vis se desserre Résultat : La rigidité de la fixation diminue Dominique Poitout Sollicitation des vis Les vis les plus sollicitées sont celles près de la fracture (foyer). Si le foyer est large, les contraintes sont élevées. Les vis à l extrémité de la plaque sont également très sollicitées en raison de la grande discontinuité de rigidité entre la plaque et l os. 4

5 Stabilité de la plaque Propriété qu a une plaque de rester immobile sur l os Dépend Serrage des vis Fini de surface de la plaque Une bonne stabilité de plaque permet de diminuer les contraintes que les vis supportent Fini de surface de la plaque Dominique Poitout Fini de surface de la plaque Pour une plaque lisse, le coefficient de frottement entre la plaque et l os est faible. Les mouvements du membre tendent à faire glisser la plaque le long de l os et à cisailler les vis. La surface de la plaque en contact avec l os peut avoir des aspérités. On obtient une plaque adhérente. 5

6 Fini de surface de la plaque Une plaque rugueuse (avec aspérités): Coefficient de frottement plus grand entre les deux surfaces en contact Les vis servent notamment à maintenir le contact entre la plaque et l os Les mouvements du côté du membre fracturé transmis à la plaque sont retransmis à l autre côté du membre fracturé non seulement par les vis mais par la totalité de la plaque. Dominique Poitout Contraintes de la plaque a) Traction axiale b) Compression axiale c) Sollicitation en flexion 6

7 Traction axiale L asymétrie du système induit une flexion au niveau de la plaque ouverture du foyer du côté opposé à la plaque Plus l axe de traction est éloigné de la plaque et la traction est élevée, plus la flexion de la plaque due à cette traction devient importante. b) Compression axiale S il y a contact entre les deux segments fracturés et qu il y a un appui cortical (opposé à la plaque), seulement 20% des contraintes passent par la plaque. Le reste des contraintes est appliqué directement sur le foyer de fracture. Résultat : l ossification est favorisé S il n y a pas contact au niveau de la fracture, toutes les contraintes passent par la plaque. Résultat: Décharge mécanique (stress shielding) c) Sollicitation en flexion 3 scénarios possibles Dominique Poitout 7

8 c) Sollicitation en flexion (suite) 1. Plaque située du côté de la concavité (partie de la plaque soumise en compression) : Engendre une ouverture du foyer de la fracture La résistance d une plaque soumise à une flexion est proportionnelle au cube de son épaisseur. Exemple, si on augmente l épaisseur de la plaque de 2 à 3 mm, on augmente sa résistance de 3 fois. c) Sollicitation en flexion (suite) 2. Plaque située du côté de la convexité : Les contraintes sont faibles car la plaque est sollicitée en traction et l os est en compression. Il faut avoir un contact (un appui) à l os cortical opposé. c) Sollicitation en flexion (suite) 3. Plaque située sur la face perpendiculaire au plan de sollicitation : La plaque résiste bien, mais les contraintes dans les vis sont très élevées. Situation non-recommandée 8

9 Nordin & Frankel, 2001 Étude de cas #1 Nordin & Frankel, 2001 Étude de cas #2 Nordin & Frankel,

10 Nordin & Frankel, 2001 Nordin & Frankel, 2001 Nordin & Frankel,

11 Analyse numérique liée à la traumatologie Lecture 7. Application of the FEM to the design of prostheses and fixations Prof. Manuel Doblaré QUELQUES APPLICATIONS DE SIMULATION PAR ÉLÉMENTS FINIS AU DESIGN D IMPLANT Fixations fémorales Fixations du bassin Prothèses THR Prothèses TKR Implants dentaires Fixations externes Fixations fémorales Objectifs: 1. Effectuer une analyse par éléments finis (FE) de la stabilité à court-terme de fractures fémorales proximale et distale après l implantation de différentes fixations (intra et extramédullaires) 2. Analyser le comportement du remodelage du tissu osseux après fracture et pose de l implant 3. Comparaison entre les différents types de fixations Maillage: Les différentes fixations ont été introduites dans un logiciel de CAD, maillées et insérée dans un fémur pré-maillé 11

12 Méthodologie Propriétés des matériaux: Os considéré comme ayant des propriétés hétérogènes, anisotropiques et linéaire élastique Valeurs dérivées de la distribution de la densité osseuse De l acier inox et du titane utilisés pour les fixations Chargements et conditions frontières: Chargements en 3D représentatifs du cycle de marche sur la tête fémorale et sur la tête de la prothèse Forces musculaires 3D au grand trochanter représentant l action des muscles ilio-psoas et des fessiers Fémur contraint au genou Classification des fractures Fractures: A1, B1,and C1 A1 B1 C1 Fixation proximale Clou intramédullaire Gamma Système de fixation extramédullaire DHS 12

13 Clou intramédullaire avec fracture A1 Système de fixation extramédullaire DHS Fracture A1 13

14 Stabilité de la fracture A1 Gamma Déplacement maximal de 0.9 mm DHS Déplacement maximal de 0.8 mm Maillage déformé x 5 Contraintes verticales normales Forte réduction de contrainte en proximal Fémur sain Gamma DHS Contraintes dans les implants 14

15 Remodelage osseux Fractures distales: AO A2.3: Fracture of the distal third of the femur AO C2.1 and AO C3.1 Fixations distales: Plaque condylaire Plaque LISS (Less Invasive Stabilization System) Clou femoral distal (Distal Femoral Nail (DFN)) Plaque condylaires Plaque LISS DFN 15

16 Cegonino (2004) Méthodologie Propriétés des matériaux: Os homogène, isotropique et linéaire élastique avec des valeurs moyennes (E = 20.7 GPa, v = 0.29) Ligaments linéaire élastique, isotropique, sans compression possible, avec des valeurs moyennes Acier inox pour la plaque condylaire et titane pour les plaques LISS et DFN Chargements et conditions frontières: Charges en 3D représentatives du cycle de marche sur la tête du fémur et sur la tête de la prothèse Forces musculaires venant de l ilio-psoas et du glutéal Support fixe au tibia et à la fibula 16

17 F (N) º plan frontal º plan sagital Tête fémorale Grand trochanter Petit trochanter Conditions frontières Contraintes à la plaque LISS s max = 545 MPa sadm = 900 MPa Contraintes à la plaque condylaire s max = 455 Mpa sadm = 1200 MPa 17

18 100 jrs 300 jrs 100 jrs Fémur sain Fémur facturé avec LISS Fémur intact avec LISS 100 jrs 300 jrs 100 jrs Fémur sain Fémur fracturé avec DFN Fémur intact avec DFN Conclusions Le système LISS présente un grand avantage au point de vue chirurgical Une bonne stabilité peut être obtenue avec les 3 systèmes Une étude plus détaillée du remodelage osseux est nécessaire pour vérifier la résorption osseuse dans la plaque LISS due à l effet de pont (bridge effect). 18

19 Orthopedics Division Joint, Fracture, Spine Care Presentation Traumatologie et biomécanique Recherche en traumatologie La recherche en traumatologie utilise des tests expérimentaux et l analyse par éléments finis pour optimiser le design d implants ou pour évaluer de nouveaux designs. La recherche se concentre sur: Les chargements statiques La durée de vie en fatigue La rigidité L interface vis-os L usure L instrumentation de l implant La fonction de l implant Design des vis Le design des vis doit permettre une fixation optimale dans l os tout en maintenant une résistance en torsion et en fatigue Les vis sont testés selon les standards ISO / ASTM 19

20 Tests des clous intramédullaires Évaluation de la résistance et de la rigidité du clou complet et aux endroits critiques (jonction entre les vis et le clou) Condition extrême de chargement (sans support avec l os) 700 N pour cycles Optimisation du design Lequel des trois designs dans clou intramédullaire provoque le moins de contrainte? Optimisation du design des clous intramédullaires par AEF Concentration de contraintes la plus faible 20

21 Système DHS Compaison du Protasul S et du Protasul N 2 million de cycles Système DHS Test d usure 800 N pour de cycles dans une solution synthétique (Ringer) à 37 C Tests de systèmes «plaques vis» Permet d évaluer l interaction du système os-implant avec des chargement physiologiques screw hole 21

22 Optimisation des plaques AEF d une plaque lors des systèmes de tests. La force appliquée montre l interaction os-plaque et les contraintes dans les trous de vis Directions futures Planification pré-opératoire de traumas Quel serait le meilleur type d implant pour chaque patient, selon son âge, la qualité de son os (ex. Ostéoporose), le type de trauma, etc. Fixation de fracture: clou ou plaque? Modèle de réhabilitation? Tests et développement des implants Des modèles plus complexes avec des chargements physiologiques améliorés, effets des muscles, guérison de factures, etc. Fixation optimale pour les patients ostéoporotiques 22

23 CHARGE AXIALE PARTAGÉE PAR UNE PLAQUE ET L OS

24 CHARGE AXIALE PARTAGÉE PAR UNE PLAQUE ET L OS (SUITE)

25 CHARGE AXIALE PARTAGÉE PAR UNE PLAQUE ET L OS (SUITE)

26 CHARGE AXIALE PARTAGÉE PAR UNE PLAQUE ET L OS (SUITE ET FIN)

Plaques LCP DF et PLT. Système de plaques pour fémur distal et pour tibia latéral proximal.

Plaques LCP DF et PLT. Système de plaques pour fémur distal et pour tibia latéral proximal. Plaques LCP DF et PLT. Système de plaques pour fémur distal et pour tibia latéral proximal. Large gamme de plaques anatomiques précintrées Trous combinés LCP Stabilité angulaire Table des matières Introduction

Plus en détail

Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw)

Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw) Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw) P. Chélius La DCS ou vis-plaque condylienne est un implant conçu pour la fixation spécifique des fractures épiphyso-métaphyso-diaphysaires du fémur.

Plus en détail

Traumatologie du Membre Inférieur. Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon

Traumatologie du Membre Inférieur. Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon Traumatologie du Membre Inférieur Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon Fractures du col du fémur Fractures du col de fémur Fracture très fréquente chez le sujet âgé Ostéoporose

Plus en détail

TPLO Synthes. Apporter de meilleurs soins aux animaux

TPLO Synthes. Apporter de meilleurs soins aux animaux TPLO Synthes. Apporter de meilleurs soins aux animaux Veterinary L anatomie de votre chien Rotule Fémur (os de la cuisse) Plateau tibial Tibia (os de la jambe) Une nouvelle qualité de vie pour votre compagnon.

Plus en détail

Technique chirurgicale. Capuchon de fermeture pour TEN. Assure la stabilité axiale tout en protégeant les tissus mous.

Technique chirurgicale. Capuchon de fermeture pour TEN. Assure la stabilité axiale tout en protégeant les tissus mous. Technique chirurgicale Capuchon de fermeture pour TEN. Assure la stabilité axiale tout en protégeant les tissus mous. Table des matières Indications et contre-indications 3 Implants 4 Instruments 4 Planification

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

BIOMECANIQUE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR

BIOMECANIQUE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR BIOMECANIQUE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR (L. Rakotomanana) 1. Forces et bras de leviers dans l appareil moteur L appareil locomoteur se compose de deux structures : le squelette et le système musculaire.

Plus en détail

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques Session de formation continue ENPC «Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques 6-8 octobre 2010 Philippe Mestat (LCPC) «Pièges» pour débutant?. Conditions limites en déplacements : il faut

Plus en détail

REPRISE DE PTH. Prof. G. VERSIER HIA Bégin Saint-Mandé

REPRISE DE PTH. Prof. G. VERSIER HIA Bégin Saint-Mandé REPRISE DE PTH Prof. G. VERSIER HIA Bégin Saint-Mandé Nécessité de classification Prise en compte d un phénomène Analyses de lésions Comparaison de lésions Choix de technique Evaluation de techniques Etudes

Plus en détail

Prothèse Sophia. Think Simple. Prothèse de remplacement et de resurfaçage du radius distal. Technique Opératoire. Chirurgie du poignet

Prothèse Sophia. Think Simple. Prothèse de remplacement et de resurfaçage du radius distal. Technique Opératoire. Chirurgie du poignet Prothèse Sophia Chirurgie du poignet Tête épiphysaire Acier Inoxydable 316L (ISO 5832-1) Insert métaphysaire en UHMWPE (ISO 5834-1 & 2) Tige diaphysaire Acier Inoxydable 316L (ISO 5832-1) Indications cliniques

Plus en détail

MEFISTO: Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ)

MEFISTO: Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ) : Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ) Ph. Tamagny, Laboratoire central des Ponts et Chaussées Centre de Nantes L. Wendling, Laboratoire régional des Ponts et Chaussées,

Plus en détail

de construction métallique

de construction métallique sous la direction de Jean-Pierre Muzeau Manuel de construction métallique Extraits des Eurocodes à l usage des étudiants Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465370-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13469-8

Plus en détail

Introduction à la biomécanique et la mécanobiologie

Introduction à la biomécanique et la mécanobiologie Introduction à la biomécanique et la mécanobiologie INTRODUCTION L'espérance de vie croissante dans les pays développés a impliqué une demande croissante de nouveaux dispositifs médicaux, médicaments et

Plus en détail

CHAPITRE VI : RESISTANCE DES MATERIAUX

CHAPITRE VI : RESISTANCE DES MATERIAUX CHAPITRE VI : RESISTANCE DES MATERIAUX A- énéralités : I. Introduction: L étude en RDM est une étape parfois nécessaire entre la conception et la réalisation d une pièce. Elle permet : - de justifier son

Plus en détail

Principes biomécanique de la prothèse du genou

Principes biomécanique de la prothèse du genou Principes biomécanique de la prothèse du genou F.Mezache a, H.Mazouz b, H.Amrani c a. Doctorant en biomécanique; Faculté technologie; Université Hadj Lakhdar, Batna (ALGERIE). b. Professeur en biomécanique;

Plus en détail

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 7 ELEMENTS STRUCTURAUX

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 7 ELEMENTS STRUCTURAUX ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 7 ELEMENTS STRUCTURAUX Exemple 7.2 Voilement local Leçon support : Leçon 7.3 - Voilement local Fichier : EX 7-2.doc EXEMPLE 7.2 VOILEMENT LOCAL 1. PROBLEME Trois tôles en acier

Plus en détail

Technique opératoire. Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents.

Technique opératoire. Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents. Technique opératoire Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents. Table des matières Introduction Système d ancrage osseux orthodontique

Plus en détail

Protocole de chirurgie

Protocole de chirurgie Protocole de chirurgie ...Votre Sourire, Notre Passion La société Global D est née en juillet 2012 de la fusion de deux marques importantes sur le marché de l implantologie dentaire en France : - Société

Plus en détail

Anatomie du genou : Principe de l ostéotomie :

Anatomie du genou : Principe de l ostéotomie : L Ostéotomie Tibiale Anatomie du genou : C est une structure du corps où l extrémité inférieure du fémur s articule avec l extrémité supérieure du tibia pour permettre l appui du membre inférieur et les

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

KLT Testeur de laxité du genou

KLT Testeur de laxité du genou ART 56 2.0 03/2016-FR KLT Testeur de laxité du genou pour mesure instrumentale de la stabilité du genou KLT Testeur de laxité du genou pour mesure instrumentale de la stabilité du genou Les tests du tiroir

Plus en détail

La pathologie méniscale

La pathologie méniscale Dr. KABBACHE Morhaf Chirurgie Orthopédique 39 1 01260 6 00 3 30 1 41 Membre de la Société Française de Chirurgie Orthopédie et traumatologie Tél. 0384798062 La pathologie méniscale Les ménisques, au nombre

Plus en détail

mandibule atrophique :

mandibule atrophique : chirurgie/prothèse Réhabilitation d une mandibule atrophique : les nouvelles perspectives de l implantologie basale Antoine MONIN* Jean Claude MONIN** Henri COMBALUZIER*** La réhabilitation implanto-prothétique

Plus en détail

axe par rapport auquel on calcule les moments des efforts appliqués au système

axe par rapport auquel on calcule les moments des efforts appliqués au système 1. Calcul du chargement en fatigue de la vis de fixation du robot Afin de calculer la charge sur chaque fixation, on calcule le moment des différentes forces appliquées au système ( + socle), en négligeant

Plus en détail

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied.

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Technologie à compression Technologie de verrouillage à angle

Plus en détail

Innovant Efficace Résistant Précis Unique

Innovant Efficace Résistant Précis Unique DENTAL Innovant Efficace Résistant Précis Unique Stabilisation immédiate et définitive des prothèses fixes ou amovibles Pour être acceptée, une prothèse doit être stable. Praticiens et patients souhaitent

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

A.R. 27.3.2012 + A.R. 8.5.2012 M.B. 30.5.2012 En vigueur 1.7.2012

A.R. 27.3.2012 + A.R. 8.5.2012 M.B. 30.5.2012 En vigueur 1.7.2012 A.R. 27.3.2012 + A.R. 8.5.2012 M.B. 30.5.2012 En vigueur 1.7.2012 Modifier Insérer Enlever Article 28 FOURNISSEURS D IMPLANTS A.R. 8.5.2012 M.B. 30.5.2012 1 er. Sont considérés comme relevant de la compétence

Plus en détail

Présentation GAMME IMPLANTAIRE ROBOTIQUE IMPLANTAIRE DOSSIERS MEDICO LEGAL FFORMATION CONTINUE PUBLICATIONS CONTACT

Présentation GAMME IMPLANTAIRE ROBOTIQUE IMPLANTAIRE DOSSIERS MEDICO LEGAL FFORMATION CONTINUE PUBLICATIONS CONTACT DOSSIERS MEDICO LEGAL F One System Implant Ferrari Technology Bioconcept Intégration L avis de professionels Pour quelles raisons choisir ONE SYSTEM IMPLANT Pour le praticien le choix d un système implantaire

Plus en détail

Technique opératoire. Plaques à dents (Spring Plates) 3.5. Réduction et fixation des petits fragments osseux.

Technique opératoire. Plaques à dents (Spring Plates) 3.5. Réduction et fixation des petits fragments osseux. Technique opératoire Plaques à dents (Spring Plates) 3.5. Réduction et fixation des petits fragments osseux. Table des matières Introduction Plaques à dents (Spring Plates) 3.5 / Indications 2 Principes

Plus en détail

ALGORITHME DECISIONNEL

ALGORITHME DECISIONNEL ALGORITHME DECISIONNEL RACHIS LOMBAIRE SACRO ILIAQUES COXO FEMORALES BILAN 1 DIM RAS PATHOLOGIE LIMITEES TRAITEMENT 1 TNF LOMBAIRE NON TRAITE TNF SACRO ILIAQUE NON TRAITE BILAN CONTROLE 2 BIEN = DEBUT

Plus en détail

Plaque pour humérus proximal. Pour les fractures complexes et instables.

Plaque pour humérus proximal. Pour les fractures complexes et instables. Plaque pour humérus proximal. Pour les fractures complexes et instables. Caractéristiques et avantages Conception anatomique de la plaque et épaisseur réduite (2,2mm) 95 Ne requiert aucun cintrage Minimise

Plus en détail

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Elle est composée du cotyle et de la tête fémorale. Le cotyle fait partie de l os iliaque, qui est l os du bassin. La tête fémorale est située à la partie

Plus en détail

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Information supplémentaire 3 Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Installation Sur table normale, en décubitus dorsal

Plus en détail

LINTEAU COUVERTURE. . La flèche f est proportionnelle aux forces F exercées sur l élément cad proportionnelle à Mf dans chaque section.

LINTEAU COUVERTURE. . La flèche f est proportionnelle aux forces F exercées sur l élément cad proportionnelle à Mf dans chaque section. POUTRE SIMPLE LINTEAU COUVERTURE 3.1 Introduction - considérations générales. On définit la flèche f comme la déformation maximale d un élément de structure soumis à une flexion simple (Mf). La flèche

Plus en détail

Le traitement reste strictement chirurgical. Fait appel a une ostéosynthèse multiple, L enclouage centromédullaire est une évolution moderne montrant

Le traitement reste strictement chirurgical. Fait appel a une ostéosynthèse multiple, L enclouage centromédullaire est une évolution moderne montrant Introduction Les fractures du massif trochantérien posent toujours un problème de santé publique : Leurs fréquence restent toujours élevée. Par les facteurs de risque qui concourent a provoquer cette fracture:

Plus en détail

Ouvrages en maçonnerie :

Ouvrages en maçonnerie : Club Ouvrages d Art du 5 février 2009 à Berre l'etang Ouvrages en maçonnerie : investigations préalables et recalculs Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Sommaire

Plus en détail

LES DIFFERENTS TYPES DE PROTHESES TOTALES DE GENOU. P CHRISTEL IAL Nollet PARIS

LES DIFFERENTS TYPES DE PROTHESES TOTALES DE GENOU. P CHRISTEL IAL Nollet PARIS LES DIFFERENTS TYPES DE PROTHESES TOTALES DE GENOU P CHRISTEL IAL Nollet PARIS Logique de développement - Courbure de la surface des plateaux tibiaux - Rayons de courbure des condyles - Enveloppes des

Plus en détail

INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE

INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE DOSSIER : CHARIOT PORTE PALAN INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE ATELIER CATIA V5: GENERATIVE STRUCTURAL ANALYSIS OBJECTIFS : L objectif de cette étude consiste

Plus en détail

Lésions traumatiques du rachis cervical supérieur. Anatomie pathologique et traitement Pr Bernard Irthum CHU Clermont Ferrand France

Lésions traumatiques du rachis cervical supérieur. Anatomie pathologique et traitement Pr Bernard Irthum CHU Clermont Ferrand France Lésions traumatiques du rachis cervical supérieur Anatomie pathologique et traitement Pr Bernard Irthum CHU Clermont Ferrand France Les moyens d union cranio rachidienne Condyles, atlas, axis Les moyens

Plus en détail

SYSTEME DHS DCS Dynamic Hip Screw (Col du fémur) Dynamic Condylar Screw (Condyle femoral)

SYSTEME DHS DCS Dynamic Hip Screw (Col du fémur) Dynamic Condylar Screw (Condyle femoral) TABLE DES MATIERES SYSTEME DHS Présentation du système DHS. Page 2 Indications... Page 3 Choix des implants.. Page 3 Technique opératoire... Page 4 SYSTEME DCS Présentation du système DCS. Page 10 Indications...

Plus en détail

FRACTURE DE LA BASE DU 5ème METATARSIEN

FRACTURE DE LA BASE DU 5ème METATARSIEN FRACTURE DE LA BASE DU 5ème METATARSIEN Sylvie BESCH Hôpital National de Saint Maurice Service de Rééducation Fonctionnelle et Traumatologie FRACTURE DES MÉTATARSIENS GÉNÉRALITÉS Fréquence +++ Différents

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5

SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 SOMMAIRE SOMMAIRE. OBJET.... DOMAINE D APPLICATION...5. SOLUTIONS POUR PAROIS HORIZONTALES...7. Dispositions générales...7. Exemple de calcul : calcul du plancer P05...9. Exemple de solutions vérifiées

Plus en détail

Étude Des Zones D un Joint De Soudure D une Eprouvette Sollicitée En Fatigue

Étude Des Zones D un Joint De Soudure D une Eprouvette Sollicitée En Fatigue Étude Des Zones D un Joint De Soudure D une Eprouvette Sollicitée En Fatigue F.Z.KETTAF 1, N.H.CHERIET 2, B. BOUCHOUICHA 3 Laboratoire LMSR.Université Djillali Liabès Sidi Bel Abbes- Algérie. 1 fz.kettaf@gmail.com

Plus en détail

FRACTURES PERIPROTHETIQUES DE HANCHE

FRACTURES PERIPROTHETIQUES DE HANCHE FRACTURES PERIPROTHETIQUES DE HANCHE MOMENT DE LA FRACTURE Fracture per-opératoire iatrogène cave pathologique! Fracture post-opératoire traumatique FRACTURE PEROPERATOIRE Souvent méconnue = diagnostic

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION POUR EU-RAMPS

MANUEL D INSTALLATION POUR EU-RAMPS Avertissement : Dans ce manuel d installation, le mot rampe est utilisé pour les modules inclinés et le mot plateforme pour les modules horizontaux. Généralités Commencer l installation par le point culminant

Plus en détail

COMPARAISON APPUI À POT - APPUI SPHÉRIQUE

COMPARAISON APPUI À POT - APPUI SPHÉRIQUE COMPARAISON APPUI À POT - APPUI SPHÉRIQUE 02 [www.emergo.be ] 03 APPUI À POT Un appui à pot se constitue d un cylindre en acier ( le pot ),rempli d un coussin en élastomère non-fretté, dans lequel s emboite

Plus en détail

LESIONS LIGAMENTAIRES DU GENOU.

LESIONS LIGAMENTAIRES DU GENOU. LESIONS LIGAMENTAIRES DU GENOU. I. GENOU 1. Généralités. 3 articulations : - fémoro-tibiale médiale : la stabilité - Fémoro-tibiale latérale : la rotation. - Fémoro-patellaire : la flexion. Amplitudes

Plus en détail

Clou fémoral latéral Expert pour adolescent.

Clou fémoral latéral Expert pour adolescent. Clou fémoral latéral Expert pour adolescent. Technique opératoire EXPERT Nailing System Contrôle par amplificateur de brillance Avertissement Cette seule description est insuffisante pour l utilisation

Plus en détail

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Etude rétrospective de 45 cas Didier MAINARD, Jérôme DILIGENT Service de Chirurgie Orthopédique,

Plus en détail

1. Propriétés mécaniques

1. Propriétés mécaniques Cours de choix des matériaux, EPFL, semestre d été 2003 Catherine Tomicic Julien Plojoux Olivier Schmid Olivier Comte Introduction Etude de cas : choix des matériaux pour une prothèse dentaire Rapport

Plus en détail

SIMULATION INJECTION D UNE BASEPLATE DE SURF

SIMULATION INJECTION D UNE BASEPLATE DE SURF SIMULATION INJECTION D UNE BASEPLATE DE SURF ETUDE D AMELIORATION DE LA DEFORMEE. CREAFORM Mr Edmond J.P Table des matières Objectifs de l étude. Données pour la simulation injection 2.5D de la base plate.

Plus en détail

biocer - système d implant dentaire

biocer - système d implant dentaire i n f o r m a t i o n s p r o d u i t s biocer - - implants dentaires combinés et concepts de butées en matériaux biologiquement fiables. Le dispositif exceptionnel des surfaces cerid - sont la conception

Plus en détail

Precision in fixation

Precision in fixation Precision in fixation 2 Profil de la société Precision in fixation Medartis AG, dont le siège se situe à Bâle (Suisse), est spécialisée dans la fabrication d implants techniques de haute précision pour

Plus en détail

Ce test met en jeu un cube avec une fissure en forme de lentille, soumis à une tension hydrostatique.

Ce test met en jeu un cube avec une fissure en forme de lentille, soumis à une tension hydrostatique. Titre : SSLV155 - Fissure lentille en traction Date : 20/07/2015 Page : 1/24 SSLV155 Fissure lentille en traction Résumé : Ce test a pour but de valider le calcul des facteurs d'intensité de contrainte

Plus en détail

Clou rétrograde/antérograde fémoral Expert. Un nouveau système polyvalent pour le traitement des fractures diaphysaires et métaphysaires.

Clou rétrograde/antérograde fémoral Expert. Un nouveau système polyvalent pour le traitement des fractures diaphysaires et métaphysaires. Clou rétrograde/antérograde fémoral Expert. Un nouveau système polyvalent pour le traitement des fractures diaphysaires et métaphysaires. Verrouillage distal unique Meilleure stabilité Design de clou sophistiqué

Plus en détail

VERINS D APPUI. Programme général. Pression de fonctionnement jusqu à 500 bars. simple et double effet. 5 types d implantation différents

VERINS D APPUI. Programme général. Pression de fonctionnement jusqu à 500 bars. simple et double effet. 5 types d implantation différents Programme général VRINS D PPUI Pression de fonctionnement jusqu à simple et double effet 5 types d implantation différents Charge maximale de 6 jusqu à 102 kn Course du piston maximale de 6 jusqu à mm

Plus en détail

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing.

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing. SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME Par Marie-Ève Dorion, ing. Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES LE SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 STADE

Plus en détail

ARCELOR-MITTAL Stainless & Nickel Alloys 5, rue Luigi Cherubini 93212 La Plaine St Denis Cedex

ARCELOR-MITTAL Stainless & Nickel Alloys 5, rue Luigi Cherubini 93212 La Plaine St Denis Cedex Modélisation Aide à la Conception Calcul de Structures 3, rue Parmentier 94140 ALFORTVILLE Tél : 01 49 77 64 76 Fax : 01 43 76 96 97 E-mail : maccs@wanadoo.fr Réf. : S34_0310 rev C ARCELOR-MITTAL Stainless

Plus en détail

Système de plaques de coude Acumed

Système de plaques de coude Acumed Système de plaques de coude Acumed Système de plaques de coude Acumed La société Acumed est un acteur mondial de premier plan dans le domaine de l orthopédie innovante et des solutions médicales. Nous

Plus en détail

Projet Calcul. Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic

Projet Calcul. Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic Gaillard Olivier Projet Calcul Semestre 5 Morisse Quentin Projet Calcul Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic Table des matières I. Rappels sur le système étudié... 3 A. Présentation du système...

Plus en détail

AXE DE LA PEDALE DROITE AXE DE LA PEDALE GAUCHE FILETAGES

AXE DE LA PEDALE DROITE AXE DE LA PEDALE GAUCHE FILETAGES PEDALES PRO-FIT PLUS - SPECIFICATIONS TECHNIQUES AXE DE LA PEDALE DROITE AXE DE LA PEDALE GAUCHE FILETAGES 9/6 x 20 TPI 2 - COMPATIBILITE Si l on a besoin de vis plus longues que celles fournies, contacter

Plus en détail

Catalogue des Pièces de rechange FARMAN 2013. Catalogue Pièces Détachées Convoyeurs FARMAN

Catalogue des Pièces de rechange FARMAN 2013. Catalogue Pièces Détachées Convoyeurs FARMAN Catalogue des Pièces de rechange FARMAN 2013 Catalogue Pièces Détachées Convoyeurs FARMAN Pièces de rechange FARMAN Votre contact: Z.I. Joseph CUGNOT Mme Perroux 17, Rue Nicolas APPERT Tél: +33/(0)2.47.77.10.34

Plus en détail

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de l extrémité inférieure du radius Résumé : Les fractures

Plus en détail

> Pathologie du pied. Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique

> Pathologie du pied. Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique > Pathologie du pied Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique > Fracture du calcanéus Anatomie Thalamus Sustentaculum tali Tubérosité Corps

Plus en détail

Le genou de l enfant sportif Dr J. Knörr Chirurgie Orthopédique Pédiatrique. Hôpital des Enfants. CHU-Toulouse

Le genou de l enfant sportif Dr J. Knörr Chirurgie Orthopédique Pédiatrique. Hôpital des Enfants. CHU-Toulouse Le genou de l enfant sportif Dr J. Knörr Chirurgie Orthopédique Pédiatrique. Hôpital des Enfants. CHU-Toulouse Différences enfant-adulte Croissance, développement, physiologie Les variables physiologiques

Plus en détail

Matériaux sous contraintes. Modèles rhéologiques Essais mécaniques

Matériaux sous contraintes. Modèles rhéologiques Essais mécaniques Matériaux sous contraintes Modèles rhéologiques Essais mécaniques Matériaux sous contrainte Contrainte = F/S (Pa = N/m 2 ) F! S Contrainte normale : " F // S contrainte de cisaillement : # Déformation

Plus en détail

Poutrelles en I et LVL SolidStart LP

Poutrelles en I et LVL SolidStart LP Poutrelles en I et LVL SolidStart LP Distribués au Canada par Taiga Building Products MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION PRODUITS DE BOIS D'INGÉNIERIE Conception utilisant les états limites SolidStart LP Guide

Plus en détail

(Tenseur du fascia lata)

(Tenseur du fascia lata) ABDUCTION DE LA HANCHE À PAR TIR D'UNE POSITION DE FLEXION (Tenseur du fascia lata) L4 Nerf glutéal supérieur Vers : Tenseur du fascia lata L4-S1 L5 S1 Tenseur du fascia lata Scia FIGURE 6-44 Tenseur du

Plus en détail

ELASTICITE. l'isotropie du corps considéré: les propriétés élastiques sont les mêmes dans toutes les directions de l'espace;

ELASTICITE. l'isotropie du corps considéré: les propriétés élastiques sont les mêmes dans toutes les directions de l'espace; 7 M1 EASTICITE I.- INTRODUCTION orsqu'un corps est soumis à des contraintes externes, celui-ci subit des déformations qui dépendent de l'intensité de ces contraintes. Si ces dernières sont faibles, on

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

1 Méthodes et principes généraux de renforcement

1 Méthodes et principes généraux de renforcement 1 Méthodes et principes généraux de renforcement 1-1 Introduction La durée d exploitation d un ouvrage en béton armé est à priori comprise entre 50 et 120 ans selon sa composition et sa fonction. Or, de

Plus en détail

Fernando LOPEZ-CABALLERO

Fernando LOPEZ-CABALLERO Laboratoire de Mécanique des Sols, Structures, Matériaux «Étude de phénomènes de liquéfaction» Modélisation numérique des inclusions rigides comme solution aux problèmes de liquéfaction Fernando LOPEZ-CABALLERO

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

pour la ligue d athlétisme de Poitou-Charentes

pour la ligue d athlétisme de Poitou-Charentes Approche de la musculation «sans matériel lourd» du jeune et du collégien par le renforcement musculaire Nicolas DOMBROWSKI, professeur agrégé eps, académie de la Martinique, 2008 Document réalisé en 2008,

Plus en détail

HCS 2.4/3.0. Vis à compression sans tête.

HCS 2.4/3.0. Vis à compression sans tête. HCS 2.4/3.0. Vis à compression sans tête. Technique opératoire Cette publication n est pas destinée à être diffusée aux USA. Instruments et implants approuvés par l'ao Foundation. Table des matières Introduction

Plus en détail

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200 Chemin de câbles coupe-feu Construire soi-même les éléments I 0 à I 10 E 0 à E 10 5 E 00 Description Le système de chemin de câbles a été testé selon la norme DIN 410 partie 11 et partie 1 par l Institut

Plus en détail

La route en béton. Une solution économique et de qualité

La route en béton. Une solution économique et de qualité La route en béton Une solution économique et de qualité Ir Luc Rens Ingénieur conseil FEBELCEM Directeur EUPAVE 1 Introduction Les premières routes en béton belges datent de l entre-deux-guerres : presque

Plus en détail

S.A. au capital de 352 275.- euros r.c.s. Versailles B 331 815 266 00035 code NAF 511T

S.A. au capital de 352 275.- euros r.c.s. Versailles B 331 815 266 00035 code NAF 511T 9 Rue de la Gare 78640 Villiers Saint Frédéric Tel : 01 34 89 68 68 Fax : 01 34 89 69 79 APPAREIL DE TEST DE DURETE, ADHERENCE RESISTANCE à LA TRACTION, FLEXION, ARRACHEMENT.. L appareil ROMULUS se compose

Plus en détail

Thermoplastiques renforcés fibres longues (LFT)

Thermoplastiques renforcés fibres longues (LFT) Thermoplastiques renforcés fibres longues (LFT) Procédé de fabrication des Celstran: Pultrusion Rovings de fibres Extrudeuse Tirage Granulation Polymère fondu Procédé d imprégnation Granulés en forme de

Plus en détail

Chapitre 15 Isolation en base des bâtiments. Document de référence: Eurocode 8, EN1998-1 Chapitre 10

Chapitre 15 Isolation en base des bâtiments. Document de référence: Eurocode 8, EN1998-1 Chapitre 10 Chapitre 15 Isolation en base des bâtiments. Document de référence: Eurocode 8, EN1998-1 Chapitre 10 But: permettre un mouvement relatif de la base par rapport au sol réduction du déplacement imposé du

Plus en détail

A. ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE : "FIXATION DE LA DIAPHYSE :

A. ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE : FIXATION DE LA DIAPHYSE : - 1 - "A.R. 24.8.1994" ". 1 er. Sont considérés comme relevant de la compétence des fournisseurs d'implants :" A. ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE : (*) "FIXATION DE LA DIAPHYSE : Plaque avec trous ronds :

Plus en détail

Gamma3 Technique Opératoire

Gamma3 Technique Opératoire Trauma Gamma3 Technique Opératoire Fractures du Massif Trochantérien Clou Trochantéric 180 Clou Gamma3 180 Clou trochantéric 180 Concepteurs : Prof. Kwok Sui Leung, M. D. Chairman des services d'orthopédie

Plus en détail

Sol Fiches d Application

Sol Fiches d Application Fiches d Application Virocfloor Virodal s Viroc Brut Revêtement de Viroc Plancher Technique Sons de Chocs Panneau Sandwich Consulter le Dossier Technique Viroc disponible dans www.viroc.pt, dans la langue

Plus en détail

1RWLFHGH FDOFXO 0RXVTXHWRQ. LAGRUE Sébastien POREZ Mathieu Licence GMP 2M. Promotion 2000-2001 GENIE MECANIQUE ET

1RWLFHGH FDOFXO 0RXVTXHWRQ. LAGRUE Sébastien POREZ Mathieu Licence GMP 2M. Promotion 2000-2001 GENIE MECANIQUE ET Promotion 2000-2001 GENIE MECANIQUE ET 1RWLFHGH FDOFXO 0RXVTXHWRQ LAGRUE Sébastien POREZ Mathieu Licence GMP 2M I.U.P. de LORIENT 2, rue Le Coat St Haouen 56325 LORIENT Sommaire : 1- Introduction 1.1-

Plus en détail

Cotyle à double mobilité

Cotyle à double mobilité Cotyle à double mobilité Cotyle à double mobilité Une stabilité primaire primordial le devenir de l implant Le concept Le cotyle à double mobilité avec cupule press-fit bénéficie d un long recul clinique.

Plus en détail

Goujon d ancrage Hilti HST3 DES MILLIERS D APPLICATIONS. UNE SOLUTION. Hilti. Performance. Fiabilité.

Goujon d ancrage Hilti HST3 DES MILLIERS D APPLICATIONS. UNE SOLUTION. Hilti. Performance. Fiabilité. Goujon d ancrage Hilti HST3 DES MILLIERS D APPLICATIONS. UNE SOLUTION. Hilti. Performance. Fiabilité. Goujon d ancrage Hilti HST3 PERFORMANCE DANS TOUTES CONDITIONS. Les ingénieurs et les installateurs

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

Clou DFN (Distal Femoral Nail)

Clou DFN (Distal Femoral Nail) Clou DFN (Distal Femoral Nail) K.W. Wendt Le clou DFN (Distal Femoral Nail) est un clou rétrograde verrouillable du genou mis au point par l AO. L enclouage du fémur est connu de longue date. Un certain

Plus en détail

Fiches techniques et d utilisation (P)

Fiches techniques et d utilisation (P) Fiches techniques et d utilisation (P) FICHE TECHNIQUE CAVITYfix PREMIUM Article Number: Languages: fr BERNER_Fiches_techniques_et_d utilisation_(p)_fiche_technique_cavityfix_premium_57171[pdf]_fr.pdf

Plus en détail

Informations pour le patient sur la prothèse de disque intervertébral Prodisc-L pour vertèbres lombaires.

Informations pour le patient sur la prothèse de disque intervertébral Prodisc-L pour vertèbres lombaires. Informations pour le patient sur la prothèse de disque intervertébral Prodisc-L pour vertèbres lombaires. Fonctions de la colonne vertébrale Stabilité La colonne vertébrale humaine forme le squelette axial

Plus en détail

L Utilisation de L Alliage CoCrMo En Biomécanique (cas de prothèse discal)

L Utilisation de L Alliage CoCrMo En Biomécanique (cas de prothèse discal) L Utilisation de L Alliage CoCrMo En Biomécanique (cas de prothèse discal) 1 Université de Batna Rue chahid boukhlouf el hadi, Laboratoire de Recherche en Productique, Email: amadji.moussa@yahoo.fr RESUME.

Plus en détail

BALAI D ESSUIE-GLACE

BALAI D ESSUIE-GLACE BALAI D ESSUIE-GLACE I- PRESENTATION I-1-MISE EN SITUATION: Pour nettoyer correctement le pare-brise d un véhicule, le balai d essuie-glace doit rester en contact permanent avec la glace. A grande vitesse,

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet

Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet 2 Solutions pour l édentement complet «Je voulais simplement retrouver mon sourire et j ai vraiment l impression de l avoir

Plus en détail

Etude Numérique Du Comportement Mécanique Dans Les Prothèses Dentaires

Etude Numérique Du Comportement Mécanique Dans Les Prothèses Dentaires CNMI-2014 CNMI, UMAB, 09-10 Décembre, 2014 Etude Numérique Du Comportement Mécanique Dans Les Prothèses Dentaires M.Benlebna 1, B. Serier 2, S.Khalkhal 3, B. Bachir Bouiadjra 4, B.Medjadji 5 1 : Département

Plus en détail

LESIONS TRAUMATIQUES DE LA CEINTURE PELVIENNE. Dr BOUAKKADIA EPIDEMIOLOGIE. traumas violents traumatologie routière lésions associées fréquentes

LESIONS TRAUMATIQUES DE LA CEINTURE PELVIENNE. Dr BOUAKKADIA EPIDEMIOLOGIE. traumas violents traumatologie routière lésions associées fréquentes LESIONS TRAUMATIQUES DE LA CEINTURE PELVIENNE Dr BOUAKKADIA EPIDEMIOLOGIE traumas violents traumatologie routière lésions associées fréquentes 20% des polytraumatiséont une fracture du bassin EPIDEMIOLOGIE

Plus en détail

Biomécanique en torsion dynamique de montages clou-plaque sur fémurs canins

Biomécanique en torsion dynamique de montages clou-plaque sur fémurs canins ANNEE 2010 THESE : 03 TOU 3 4052 Biomécanique en torsion dynamique de montages clou-plaque sur fémurs canins THESE pour obtenir le grade de DOCTEUR VETERINAIRE DIPLOME D ETAT présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

M / B / A. groupe lépine. Cotyle à impacter sans vis. Modulaire. Biconique. Anatomique.

M / B / A. groupe lépine. Cotyle à impacter sans vis. Modulaire. Biconique. Anatomique. M / B / A Modulaire. Biconique. Anatomique. Cotyle à impacter sans vis groupe lépine M / B / A Modulaire. Biconique. Anatomique. L obtention du silence prothétique CUPULE CARACTERISTIQUES La cupule à impacter

Plus en détail