Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation"

Transcription

1 Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation Bruxelles Environnement ISOLATION DE L ENVELOPPE Gauthier KEUTGEN ICEDD asbl

2 Objectif(s) de la présentation Attirer l attention sur les points critiques relatifs à l isolation des bâtiments en rénovation Disposer des outils et sources d information utiles pour aborder une rénovation de bâtiment 2

3 Plan de l exposé 1. Isolation des toits 1. Toits inclinés 2. Toits plats 2. Isolation des murs 3. Isolation des sols (Fenêtres et étanchéité à l air dans une présentation séparée) 4. Quels outils puis-je utiliser? 3

4 Isolation des toits inclinés Cas 1 : Le grenier/volume sous la toiture sera-t-il aménagé? Source : 4

5 Isolation des toits inclinés Cas 1 : Le grenier/volume sous la toiture sera-t-il aménagé? Si «non» isolation du plancher des combles isolation du plancher Source : 5

6 Isolation des toits inclinés Isolation du plancher des combles Source : CSTC Pas d étanchéité à l air (vapeur) sous l isolant risque de condensation! 6

7 Isolation des toits inclinés Cas 2 : La couverture doit-elle être changée? Source : Les finitions intérieures doivent-elles être conservées? Source : ue-le-grenier.html 7

8 Isolation des toits inclinés Source : Cas 2 : La couverture doit-elle être changée? Les finitions intérieures doivent-elles être conservées? Si «oui» à une des 2 questions isolation par l extérieur : toiture SARKING Source : nts/bibliotheque/bibliotheque-legrenier.html 8 Source : Energie+

9 Isolation des toits inclinés Isolation par l extérieur = toiture Sarking Source : Recticel Placement d un isolant sur la charpente existante On «remonte» donc le toit Attention à l étanchéité à l air (passage d air extérieur sous l isolant) - en périphérie de toiture - au droit des obstacles (cheminées, fenêtres de toit, ) 9

10 Isolation des toits inclinés Cas 3 : La couverture peut-elle être conservée? Existe-t-il une membrane de sous-toiture (de bonne qualité)? Source : 9/10/17/film-sous-toiture/ 10

11 Isolation des toits inclinés Cas 3 : La couverture peut-elle être conservée? Existe-t-il une membrane de sous-toiture (de bonne qualité)? Si «oui» AUX 2 questions isolation par l intérieur Source : Energie+ Source : Isover 11

12 Isolation des toits inclinés Focus sur les sous-toitures Source : CSTC 12

13 Isolation des toits inclinés Focus sur les sous-toitures Source : CSTC Rôles et qualités des sous-toitures : Eviter l humidification de l isolant : Etanchéité à l eau en cas de défaillance de la couverture Envol/fissure de tuile Pluie exceptionnelle Etanchéité à la neige poudreuse Evacuer la condensation qui peut se produire sous la couverture Assurer l étanchéité au vent (limiter la circulation d air dans et autour de l isolant 13

14 Isolation des toits inclinés Focus sur les sous-toitures Qualités des sous-toitures : Permettre d évacuer vers l extérieur l humidité qui diffuse dans l isolant Importance de disposer d une sous-toiture «respirante» ou perméable à la diffusion de la vapeur d eau Privilégier les sous-toitures «capillaires» ou qui ont la capacité d absorber une certaine quantité d humidité (effet buvard) 14

15 Isolation des toits inclinés Focus sur les sous-toitures Qualités des sous-toitures : Attention aux «anciennes» sous-toitures peu respirantes telles que les membranes plastiques même microperforée ou membranes bitumineuses de type «Fel X» Risques élevés de condensation dans la toiture Préférer leur remplacement par des sous-toitures respirantes Source : Source : sous-toiture-isolant-et-vide-dair html 15

16 Isolation des toits inclinés Cas 4 : La couverture doit être conservée ET il n existe pas de membrane de sous-toiture 16

17 Isolation des toits inclinés Cas 4 : La couverture doit être conservée ET il n existe pas de membrane de sous-toiture Source : CSTC 17

18 Isolation des toits plats existants Cas 1 : on conserve la toiture existante Isolation par l extérieur = toiture chaude L étanchéité existante est généralement conservée et sert de parevapeur On ajoute un isolant puis une nouvelle étanchéité Source : CSTC 18

19 Isolation des toits plats existants Cas 1 : on conserve la toiture existante Isolation par l extérieur = toiture chaude L étanchéité existante est généralement conservée et sert de parevapeur On ajoute un isolant puis une nouvelle étanchéité Source : 19

20 Isolation des toits plats existants Cas 2 : on remplace la structure de toiture Préférer l isolation par l extérieur = toiture chaude En cas de toiture compacte (isolant entre l ossature bois) : Source : Energie+ Technique délicate (risque de condensation interne) 20

21 Plan de l exposé 1. Isolation des toits 1. Toits inclinés 2. Toits plats 2. Isolation des murs 3. Isolation des sols 4. Quels outils puis-je utiliser? 21

22 Isolation des murs Cas 1 : Il est possible d isoler les murs par l extérieur Ajout d une épaisseur suffisante d isolant (min 12-15cm) Problématique d alignement de façades Règlements urbanistiques Eventuelle modification d aspect Technique à recommander Photos : Pierre Demesmaecker 22

23 Isolation des murs Isolation par l extérieur Un ancien mur en brique peu être isolé avec peu de modification d aspect : 23

24 Isolation des murs Cas 2 : Il est possible d isoler le creux du mur (coulisse) Remplissage de la coulisse (min 4-5 cm de largeur) Performance thermique limitée (faible épaisseur d isolant) Technique fiable mais épaisseur d isolant limitée Source : Knauf 24

25 Isolation des murs Isolation de la coulisse Conditions préalables à l isolation de la coulisse - Coulisse suffisamment large (min 4-5cm) - Parement en bon état (pas de fissures, écaillage des briques, dégradations anormale des joints qui pourraient témoigner d une sensibilité au gel des briques ou des joints) - Pas de peinture (peu respirante) sur le parement - Pas de briques émaillées - Vérifier via une endoscopie si la coulisse est suffisamment dégagée - Vérifier après isolation si l isolant rempli bien toute la coulisse (thermographie) - Risque d accentuation des ponts thermiques : le climat intérieur doit être normalement sec (ventilation nécessaire) et s assurer qu il n y a pas de problèmes d humidité dans le bâtiment (humidité ascensionnelle, infiltrations, ) 25

26 Isolation des murs Cas 3 : Pas possible d isoler par l extérieur et absence de coulisse (ou coulisse déjà isolée) isolation par l intérieur Permet de conserver les façades en l état Risque élevé de problème d humidité dans les murs originaux Technique (très) risquée à n utiliser qu en dernier recours et moyennement une étude et parfois des travaux préalables 26

27 Isolation des murs Isolation par l intérieur Humidité : modification du potentiel de séchage AVANT APRÈS Architecture et Climat Le mur est plus souvent et plus longtemps humide! risques de dégâts des maçonneries (gel) risque de pourriture de poutres en bois encastrées 27

28 Isolation des murs Isolation par l intérieur Conditions préalables - Faire une simulation hygrothermique (première approche via ISOLIN : - Parement en bon état (pas de fissures, écaillage des briques, dégradations anormale des joints qui pourraient témoigner d une sensibilité au gel des briques ou des joints) - Pas de peinture (peu respirante) sur le parement - Pas de briques émaillées - Risque élevé d accentuation/formation des ponts thermiques : étudier ceux-ci, maintenir un climat intérieur normalement sec (ventilation nécessaire) et s assurer qu il n y a pas de problèmes d humidité dans le bâtiment (humidité ascensionnelle, infiltrations, ) 28

29 Plan de l exposé 1. Isolation des toits 1. Toits inclinés 2. Toits plats 2. Isolation des murs 3. Isolation des sols 4. Quels outils puis-je utiliser? 29

30 Isolation des sols Cas 1 : Il y a une cave non chauffée ou un vide ventilé accessible isolation par le plafond des caves/vide ventilé Cas 2 : En cas de carrelage/dallage sur terre-plein isolation par le haut Rehausser le plancher existant (attention aux niveaux des portes, escaliers, ) Enlever le sol existant et creuser (attention aux niveaux des fondations: risque de rempiètement) 30

31 Plan de l exposé 1. Isolation des toits 1. Toits inclinés 2. Toits plats 2. Isolation des murs 3. Isolation des sols 4. Quels outils puis-je utiliser? 31

32 Quels outils puis-je utiliser? Diagnostic 1 : détection de la présence d humidité Humidimètre résistif < Humidimètre capacitif < Source : Source : Pas cher mais attention à la sensibilité aux sels hygroscopiques 32

33 Quels outils puis-je utiliser? Diagnostic 2 : examen de la coulisse Endoscope rigide < Source : Objectif : visualiser si la coulisse n est pas obstruée (pont de mortier, isolant (partiel ou discontinu), linteau en contact avec le parement, ) Pas toujours facile de voir quelque chose (tester avant achat!) 33

34 Quels outils puis-je utiliser? Diagnostic 3 : continuité de l isolant (après rénovation) Caméra infrarouge < Source : flir Objectif : détecter les ponts thermiques et autres discontinuités/faiblesses de l isolation Attention à l interprétation des résultats! 34

35 Quels outils puis-je utiliser? Outil logiciel: bilan thermique global Basique mais simple d utilisation 35

36 Quels outils puis-je utiliser? Outil logiciel: PAE2 Via un auditeur énergétique: Super! (2 scenarii d amélioration chiffrés) 36

37 Quels outils puis-je utiliser? Outil logiciel: PHPP Outil de conception d un bâtiment très performant énergétiquement Via un architecte ou bureau d études «initié» 37

38 Quels outils puis-je utiliser? Outil logiciel: transfert d humidité dans les parois Source : Wufi Via un bureau d étude spécialisé: Attention aux hypothèses de départ! 38

39 Outils, sites internet, etc intéressants : Evaluer l état de l enveloppe : Améliorer l isolation des parois existantes et Isolation des murs existants par l'intérieur : diagnostic La thermographie infrarouge : quelles applications pour le bâtiment? 98_2_p44.pdf&lang=fr (article protégé) ISOLIN : guide et outil (xls sur DVD) Isolation de l enveloppe : 39

40 Références Guide Bâtiment Durable et autres sources : Guide Bâtiment Durable: Fiche G-ENE03 : Diminuer les pertes par transmission Fiche G-MAT04 : Choix durable des matériaux d'isolation thermique 40

41 Ce qu il faut retenir de l exposé L isolation des bâtiments existants est indispensable pour des raisons énergétiques et de confort Les techniques à préférer sont globalement connues : l isolation par l extérieur est vivement recommandée (toits et murs) En rénovation, on a souvent des contraintes et situations spécifiques : ne pas hésiter de se faire accompagner (auditeur énergétique, facilitateur bâtiment durable, Avis technique du CSTC, bureau d études spécialisé, ) 41

42 Contact Gauthier KEUTGEN ICEDD asbl Responsable de l équipe l énergie bâtiment et industrie durable :

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION PAR L INTERIEUR : LES TOITS Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES MURS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES TOITS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES MURS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Amélioration de l isolation

Amélioration de l isolation Amélioration de l isolation Synthèse Les techniques de rénovation (1) Murs extérieurs Isolation par l extérieur Isolation par l intérieur Isolation de la coulisse Toitures plates Toiture chaude Toiture

Plus en détail

Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi faut- il faire attention? Eléments de diagnostic

Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi faut- il faire attention? Eléments de diagnostic Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi fautil faire attention? Eléments de diagnostic Le contexte économique et écologique actuel rend l isolation des bâtiments en rénovation incontournable.

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie (Responsable Energie) Bruxelles Environnement Diagnostic de l étanchéité à l air Pierre Demesmaeker ICEDD Objectif(s) de la présentation Attirer l attention

Plus en détail

Isoler ses murs deux exemples

Isoler ses murs deux exemples L énergie la moins chère est celle non consommée ISOLATION TOITURE Plan de la présentation Isoler ses murs deux exemples Soirée d information 18 février 2014 Guides Énergie Neupré Le pourquoi. Mr Janssen,

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

L isolation en rénovation: dernières nouveautés!

L isolation en rénovation: dernières nouveautés! L isolation en rénovation: dernières nouveautés! Bruxelles Environnement Vers une isolation des murs bien étudiée Arnaud EVRARD UCL Architecture et Climat Objectifs de la présentation Présenter des outils

Plus en détail

BATIBOUW 2011 25 février 2011

BATIBOUW 2011 25 février 2011 Centre Scientifique et Technique de la Construction www.cstc.be BATIBOUW 2011 25 février 2011 Antoine Tilmans, ir Division Climat, Equipement et Performance Energétique CSTC - Centre Scientifique et Technique

Plus en détail

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Intervention du 25 Juin 2015 Dans le cadre des «soirées du Bâtiment» de l Action Construction Durable Couserans Laurelyne MEUNIER,

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail

LES TOITURES. Les toitures plates. Les toitures plates Les toitures inclinées. Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée

LES TOITURES. Les toitures plates. Les toitures plates Les toitures inclinées. Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée LES TOITURES Les toitures plates Les toitures inclinées Les toitures plates Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée 1 Toiture chaude 1 Protection 2 Etanchéité 3 Isolant 4 Pare-vapeur 5 Support

Plus en détail

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien Congrès Besançon 2015 Outils de mesure de la consommation du BATI ANCIEN Selon la consommation réelle mesurée (étude BATAN 2007) Logiciels thermiques

Plus en détail

GUIDE POUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS EN BRIQUES PLEINES Arnaud Evrard UCL / Architecture et Climat http://www-climat.arch.ucl.ac.

GUIDE POUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS EN BRIQUES PLEINES Arnaud Evrard UCL / Architecture et Climat http://www-climat.arch.ucl.ac. GUIDE POUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS EN BRIQUES PLEINES Arnaud Evrard UCL / Architecture et Climat http://www-climat.arch.ucl.ac.be I. Agenda IV. Recherches complémentaires 1 GUIDE A. Branders

Plus en détail

Isoler pour améliorer la performance énergétique d un bâtiment 12 septembre 2013

Isoler pour améliorer la performance énergétique d un bâtiment 12 septembre 2013 Isoler pour améliorer la performance énergétique d un bâtiment 12 septembre 2013 Pierre DEMESMAECKER Auditeur énergétique à l ICEDD Table des matières 1. Introduction 2. Isolation des toits 3. Isolation

Plus en détail

Les secrets d une bonne étanchéité à l air

Les secrets d une bonne étanchéité à l air Les secrets d une bonne étanchéité à l air 18/03/2014 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/2014 - Page 1 Partie 1: Généralités - Qu est-ce que l étanchéité à l air? - Intérêts à rendre un bâtiment étanche à l

Plus en détail

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur L. Lassoie, CSTC Master title - 2/12/2013 - Page 1 Evolution du concept de toiture plate Jusqu'à la fin des années 80 : nombreuses pathologies

Plus en détail

3 / Interventions à réaliser, à éviter

3 / Interventions à réaliser, à éviter 3 / Interventions à réaliser, à éviter dans le bâti ancien, hauts et bas Ils ont un rôle très semblable à celui des murs verticaux dans la gestion thermique et hydrique de la maison. Ensemble, ils déterminent

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK Guide de mise en œuvre Liant ProKalK Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Dosage et conseil d utilisation Isolation du sol en béton de chanvre ProKalK Isolation pour

Plus en détail

Parois à ossature bois et transferts de vapeur

Parois à ossature bois et transferts de vapeur Parois à ossature bois et transferts de vapeur Julien Lamoulie 28 novembre 2013 Un peu de physique L air a une capacité limitée à retenir la vapeur d eau la capacité maximale décroît considérablement à

Plus en détail

Plateforme Maison Passive a.s.b.l.

Plateforme Maison Passive a.s.b.l. Plateforme Maison Passive a.s.b.l. M a r n y D i P i e t r a n t o n i o, I r A r c h i t e c t e 1 L i s o l a t i o n o v e r v i e w... P o u r q u o i i s o l e r? - Diminuer sa facture énergétique

Plus en détail

oau pied MUR Construction, diagnostic, interventions Jean Coignet architecte urbaniste Laurent Coignet urbaniste

oau pied MUR Construction, diagnostic, interventions Jean Coignet architecte urbaniste Laurent Coignet urbaniste oau pied du MUR La maison ancienne Construction, diagnostic, interventions Jean Coignet architecte urbaniste Laurent Coignet urbaniste Groupe Eyrolles, 2003-2006 Groupe Eyrolles, 2012, pour la nouvelle

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.0 Exercices d application 12.0.1 Structuration du chapitre 12.0.2 Bâtiment «Emphytehome» à Genève Version 1.0 12.0.1 Structuration

Plus en détail

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER.

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. Une combinaison intelligente de matériaux. Depuis près de 80 ans, Saint-Gobain ISOVER SA produit des isolants à hautes performances en laine de verre dans

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur ossature bois extension Extension d'un groupe scolaire - WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur ossature bois extension Extension d'un groupe scolaire - WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur ossature bois extension Extension d'un groupe scolaire - WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi

Plus en détail

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover Performances énergétiques Diagnostiquer avant de rénover Claude CRABBÉ PRINCIPES DE BASE DE LA PHYSIQUE DU BATIMENT Architecture & Climat UCL IA concept Les phénomènes physiques concernés. La transmission

Plus en détail

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T.

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T. L énergie la moins chère est celle non consommée Plan de la présentation L isolation toiture Soirée d information 23 avril 2013 Guides Énergie Neupré Le pourquoi. Quelques notions techniques. La prime

Plus en détail

DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS

DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS L'isolation est plus rentable que les équipements de production. Quel objectif? Les pertes de chaleur par le toit et les murs représentent la moitié des dépenses de chauffage.

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.5 Les toits inclinés et plats 12.5.1 Le toit incliné posé sur un mur en béton armé 12.5.2 Le toit incliné posé sur un mur en

Plus en détail

Post-isolation des murs creux

Post-isolation des murs creux 15/01/20 13 Centre Scientifique et Technique de la Construction www.cstc.be Post-isolation des murs creux Introduction et diagnostique préalable CCB-C 15/01/2013 Avec le support de la guidance technologique

Plus en détail

GUIDE DE POSE METISSE

GUIDE DE POSE METISSE GUIDE DE POSE METISSE Chemin des Dames 62 700 Bruay La Buissière Tel: 03 21 01 77 60 Fax: 03 21 62 02 78 E-mail: metisse@le-relais.net www.isolantmetisse.com GUIDE DE POSE Métisse se met en œuvre conformément

Plus en détail

MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE

MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE CONTENU 1. APPLICATIONS 03 2. TECHNIQUE DE POSE 04 2.1. GENERALITES 2.1.1. IMPERMÉABILITÉ À L EAU ET À L AIR 04 2.1.2. RESPECT DE LAME D AIR 04 2.1.3. L ÉCRASEMENT

Plus en détail

Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive

Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive 1 0,810 0,020 0,025 2 chappe 0,840 0,080 0,095 3 0,026 0,260 10,000 4 béton armé 1,700 0,200 0,118 Somme des résistances thermiques

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Assurer une bonne étanchéité à l air de l enveloppe dans les bâtiments neufs et en rénovation Aline Branders PLATE-FORME MAISON PASSIVE asbl

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 12 juin 2012 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une partie

Plus en détail

15_ simulation et annexes HUNSPACH & LUDWIGSWINKEL - BÂTIMENTS RÉNOVÉS. Étude WUFI Plancher des combles et toiture

15_ simulation et annexes HUNSPACH & LUDWIGSWINKEL - BÂTIMENTS RÉNOVÉS. Étude WUFI Plancher des combles et toiture 15_ simulation et annexes HUNSPACH & LUDWIGSWINKEL - BÂTIMENTS RÉNOVÉS Étude WUFI Plancher des combles et toiture Sommaire 1 HYPOTHÈSES...3 1.1 PAROI ÉTUDIÉE... 3 1.2 CONDITIONS INITIALES... 4 1.3 CLIMAT

Plus en détail

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES TOITS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Vérifiez l état du recouvrement de la toiture ainsi que de ses composantes structurales. Si ceux-ci

Plus en détail

Rénovation thermique. par l extérieur

Rénovation thermique. par l extérieur Rénovation thermique par l extérieur Enjeux des rénovations Secteur du Bâtiment : 1 er consommateur d énergie. Faire diminuer les consommations énergétiques des bâtiments en augmentant leur performance

Plus en détail

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr Comment choisir un isolant pour les murs Avec16% des déperditions de chaleur qui passent par les murs l isolation des murs est la deuxième priorité en rénovation après l isolation de la toiture. Les caractéristiques

Plus en détail

Eléments de structure et détails de construction

Eléments de structure et détails de construction Eléments de structure et détails de construction Partie 2: Toitures plates et toitures inclinées O. Vandooren CSTC Isolation thermique Etanchéité à l air 1 Contenu Isolation thermique 1. Evolution réglementaire

Plus en détail

LES PLANCHERS LES PLANCHERS LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE

LES PLANCHERS LES PLANCHERS LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE LES PLANCHERS LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES L ISOLATION THERMIQUE DES PLANCHERS DANS LE CONTEXTE DU BÂTIMENT EXISTANT

Plus en détail

Etanchéité à l air Elément déterminant

Etanchéité à l air Elément déterminant Etanchéité à l air Elément déterminant Comment assurer la continuité lors de la pose de châssis Confédération Construction Bruxelles -Capitale 28 avril 2011 André BAIVIER ISOPROC le principe de l isolation

Plus en détail

La toiture compacte. Problématique des toitures plates

La toiture compacte. Problématique des toitures plates La toiture compacte Problématique des toitures plates Les toitures plates sont, du côté extérieur, toujours munies d une membrane souple d étanchéité à l eau (plus souple) qui agit fortement comme freine-vapeur

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante!

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante! PRÉFET La rénovation thermique Rénover sa maison pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 6 décembre 2011 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

Réponses techniques existantes, généralités

Réponses techniques existantes, généralités Réponses techniques existantes, généralités Les bâtiments existants peuvent être construits de manières très différentes. De ce fait, il n existe pas une unique manière de réhabiliter. Il faut agir en

Plus en détail

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Fiche d opération Armapa -2011 cd2e- Page 1 Introduction L évolution du prix de l énergie encourage nos concitoyens à changer d exigences

Plus en détail

Annexe. Rapport de Thermographie Infra Rouge. Maître d ouvrage : Mairie de Chonas l Amballan. Objet de l étude : Groupe scolaire.

Annexe. Rapport de Thermographie Infra Rouge. Maître d ouvrage : Mairie de Chonas l Amballan. Objet de l étude : Groupe scolaire. ERMEL Energie Ingénierie de la maîtrise de l énergie et des énergies renouvelables 3 avenue du général Leclerc 38200 Vienne Annexe Rapport de Thermographie Infra Rouge Maître d ouvrage : Mairie de Chonas

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

ISOTHENTIC, enduit de maçonnerie pour façade visant la rénovation énergétique du vieux Bâti Parisien Patrimonial Conforme au DTU 26.

ISOTHENTIC, enduit de maçonnerie pour façade visant la rénovation énergétique du vieux Bâti Parisien Patrimonial Conforme au DTU 26. ISOTHENTIC, enduit de maçonnerie pour façade visant la rénovation énergétique du vieux Bâti Parisien Patrimonial Conforme au DTU 26.1 ISOTHENTIC Assurance décennale SMABTP Partenaires: SMABTP Cabinet POUGET

Plus en détail

Étanchéité à l air de l extérieur des murs maçonnés

Étanchéité à l air de l extérieur des murs maçonnés Étanchéité à l air de l extérieur des murs maçonnés André Baivier, ISOPROC Présentation de deux projets Transformation d une maison existante datant du début des années 90 SPRL CREA Bureau d architectes

Plus en détail

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par assainir l enveloppe de votre bâtiment? comment procéder? quelques pistes par en partenariat avec banque présentation du chauffage des bâtimentsyc eau chaude sanitaire (ECS) 50% transports 17% 33% 17%

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement ETANCHEITE A L AIR : INTRODUCTION THEORIQUE Aline Branders A 2 M Objectifs de la présentation Définir les notions relatives à l étanchéité Montrer

Plus en détail

STEICO solutions constructives

STEICO solutions constructives STEICO solutions constructives Charpente support des éléments de couverture par l intermédiaire de contrelattes avec une fixation adaptée Grand choix de couvertures possibles Isolation pour charpente apparente

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : A2M. Matériaux d isolation : comment choisir? Bruxelles Environnement. Comment choisir l isolation des murs?

Formation Bâtiment Durable : A2M. Matériaux d isolation : comment choisir? Bruxelles Environnement. Comment choisir l isolation des murs? Formation Bâtiment Durable : Matériaux d isolation : comment choisir? Bruxelles Environnement Comment choisir l isolation des murs? A2M Aline BRANDERS Architecte partner, A2M Objectifs de la présentation

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie PARTIE 1 D.Langendries Division Energie et Bâtiment CSTC Isolation thermique des toitures inclinées Les Isnes 18 mars

Plus en détail

PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES MÉRULES DANS L HABITAT RECOMMANDATIONS POUR UNE RÉHABILITATION DURABLE

PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES MÉRULES DANS L HABITAT RECOMMANDATIONS POUR UNE RÉHABILITATION DURABLE PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES MÉRULES DANS L HABITAT RECOMMANDATIONS POUR UNE RÉHABILITATION DURABLE wà PROPOS DES MÉRULES Une quarantaine de champignons peuvent infester les bois d une maison et les

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

CONTRE L HUMIDITE ASCENSIONNELLE!

CONTRE L HUMIDITE ASCENSIONNELLE! CONTRE L HUMIDITE ASCENSIONNELLE! SUPER RAPIDE FACILE EFFICACE SUPER RAPIDE & FACILE Forer, injecter et ça y est RESPECTE LA NATURE Sans solvants, non-toxique & inodore PROPRE Aucun risque de perte de

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE POSE

GUIDE TECHNIQUE DE POSE GUIDE TECHNIQUE DE POSE 2011 Confort d été Confort d hiver Confort d été Confort d hiver FONCTIONNEMENT DES ISOLANTS RÉFLÉCHISSANTS Confort thermique été comme hiver LES DÉPERDITIONS Air renouvelé et fuites

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

Thierry Gallauziaux - David Fedullo. Isoler les combles. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2

Thierry Gallauziaux - David Fedullo. Isoler les combles. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2 Thierry Gallauziaux - David Fedullo Isoler les combles Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2 Isoler les combles Sommaire... 6 Les échanges gazeux... 6 L étanchéité à l air... 10 L inertie thermique...

Plus en détail

DEMONSTRATION CONCRETE ET SANS APPEL

DEMONSTRATION CONCRETE ET SANS APPEL COMMENT ECONOMISER DE L ENERGIE, RETROUVER LE CONFORT ET REDUIRE LA FACTURE DE TRAVAU D AMELIORATION DE PERFORMANCES ENERGETIQUE Un investissement divisé par 4 Pour 100 % de satisfaction Le conseil en

Plus en détail

Durabilité des isolants biosourcés

Durabilité des isolants biosourcés Durabilité des isolants biosourcés Vers la création de classes d emploi Julien Lamoulie Rappel du contexte Fort développement du marché des isolants biosourcés, mais : Nécessitéd apporter desgaranties

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR solutions résidentielles en isolation www.greensun.be Greensun: la société Isolez avec Greensun L isolation de votre habitation ou appartement, par l intérieur

Plus en détail

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C.

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C. Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations Xavier Kuborn, C.S.T.C. La production d énergie est un rôle supplémentaire Les capteurs

Plus en détail

La toiture compacte. Problématique des toitures plates

La toiture compacte. Problématique des toitures plates La toiture compacte Problématique des toitures plates Les toitures plates sont, du côté extérieur, toujours munies d une membrane souple d étanchéité à l eau (plus souple) qui agit fortement comme freine-vapeur

Plus en détail

isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion

isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion les règles de base pour isoler d une façon durable et efficace, Bois et Habitat Namur Mars 2011 André BAIVIER isoproc le principe

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

La thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge La thermographie infrarouge Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Définition 1 Le rayonnement électromagnétique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE VELUX BATIBOUW 2014 «VELUX À VOTRE SERVICE»

DOSSIER DE PRESSE VELUX BATIBOUW 2014 «VELUX À VOTRE SERVICE» VELUX «VELUX À VOTRE SERVICE» Pour plus d informations (ne pas publier svp) Contenu Pratique VELUX Belgium Frédéric Devos +32 474 94 04 53 frederic.devos@velux.com www.velux.be Advanced Fair Caroline BOUCQUEY

Plus en détail

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 :

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 : Composition du mur de Façade Mise en œuvre 1. Avant les années 40 : Les murs de façade étaient constitués d éléments maçonnés en contact direct les uns avec les autre et recevaient un enduit extérieur

Plus en détail

Votre spécialiste ventilation

Votre spécialiste ventilation Votre spécialiste ventilation Séance d information Energie & Construction Le 7 octobre 2014 Bonjour Je me présente Serge Hermans, Gérant de SHS Ventilation sprl, petite entreprise spécialisée dans l installation

Plus en détail

Retour d expérience Bâtiments Basse Consommation : thermographie infrarouge

Retour d expérience Bâtiments Basse Consommation : thermographie infrarouge Retour d expérience Bâtiments Basse Consommation : thermographie infrarouge Intervenant : Bruno PUYFOULHOUX Service : DDT 23 Date : 6 novembre 2014 Introduction Dans l étude Retour d Expérience Bâtiments

Plus en détail

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle Les enduits Unité de Formation Professionnelle Les différents enduits Les finitions en isolations extérieure Migration de vapeur d eau Gestions des désordres Une protection contre les intempéries 1 Certains

Plus en détail

traitement efficace de l'humidité ascensionnelle www.dryzone.fr rapide simple efficace respecte l'environnement

traitement efficace de l'humidité ascensionnelle www.dryzone.fr rapide simple efficace respecte l'environnement traitement efficace de l'humidité ascensionnelle www.dryzone.fr rapide simple efficace respecte l'environnement L humidité ascensionnelle Les conséquences de l humidité ascensionnelle se manifestent sous

Plus en détail

Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades.

Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades. Nouveau système Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades. Convient à une large gamme de finitions de façades. Studiebureau Omgeving-Mortsel Nouveau système Il est

Plus en détail

La rénovation thermique des copropriétés

La rénovation thermique des copropriétés La rénovation thermique des copropriétés Isolation thermique par l extérieur (façades, toitures, planchers bas) ASDER - Chambéry Mardi 19 mars 2013 François Sivardière Chargé de mission Copropriétés L

Plus en détail

Post-isolation des murs creux

Post-isolation des murs creux Post-isolation des murs creux Luc FIRKET, chef-adjoint de la Division Avis Techniques du CSTC Centre Scientifique et Technique de la Construction Historique du mur creux -Apparition progressive en Belgique

Plus en détail

ISOLER LES MURS PAR L EXTÉRIEUR

ISOLER LES MURS PAR L EXTÉRIEUR Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS DÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LES MURS PAR

Plus en détail

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS L HUMIDITÉ DANS LE BÂTI B EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Pour comprendre comment agit l humiditl humidité,, il faut d abord d connaître Comment s effectuent la pénétration et la propagation

Plus en détail

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Francine Wegmueller 30 mai 2012 Table des matières Du dossier de mise à l enquête au chantier Exemples Coefficients U Ponts thermiques Pare-vapeur Etanchéité

Plus en détail

Rapport d audit énergétique

Rapport d audit énergétique Rapport d audit énergétique Version du logiciel 2.0.0#124 Date d enregistrement : 26.07.2013 Date de modification : 29.07.2013 Certificat PEB d origine n : 1 Type de bâtiment : APPARTEMENT Type d audit

Plus en détail

PRODUCTEUR DE OUATE DE CELLULOSE. LA OUATE DE CELLULOSE Une autre facon écologique d'isoler. Guide de l'isolation écologique avec Ouateco

PRODUCTEUR DE OUATE DE CELLULOSE. LA OUATE DE CELLULOSE Une autre facon écologique d'isoler. Guide de l'isolation écologique avec Ouateco PRODUCTEUR DE OUTE DE CELLULOSE L OUTE DE CELLULOSE Une autre facon écologique d'isoler Ecologically natural friendly and insulation material thermal Guide de l'isolation écologique avec Ouateco La Ouate

Plus en détail

Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements. Intégration Chantier

Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements. Intégration Chantier Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements Intégration Chantier Confort et santé Entretien et gestion Consommation Analyse du cycle de vie

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture Neuve Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture Neuve Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture Neuve Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée Composition

Plus en détail

Rénovation en maison individuelle : le mix énergétique une solution efficace et abordable?

Rénovation en maison individuelle : le mix énergétique une solution efficace et abordable? Rénovation en maison individuelle : le mix énergétique une solution efficace et abordable? Mardi 7 février 2012 / 10H45-11H45 Maurice DI GIUSTO Président UNA CPC de la CAPEB Jean-Denis HASSENBOELHER Technicien

Plus en détail

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Plafonds cathédrale (si intégrés) Greniers / Plafonds plats Murs extérieurs Murs intérieurs Sous les planchers Murs

Plus en détail

Isolation thermique de toitures inclinées sur chevrons ou charpente

Isolation thermique de toitures inclinées sur chevrons ou charpente Isolation thermique de toitures inclinées sur chevrons ou charpente Écran isolant étanche au vent et à l humidité avec le panneau isolant IKO enertherm ALU NF IKO Group Isolez votre grenier contre le vent

Plus en détail

Etanchéité à l air et au vent en rénovation

Etanchéité à l air et au vent en rénovation Etanchéité à l air et au vent en rénovation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 20 novembre 2012 Gembloux Triangle inséparable Isolation Etanchéité à l air Ventilation 1 étanchéité à l air du côté intérieur

Plus en détail

I) - HABITATIO S A) ISOLATIO I TERIEURE 1) COMBLES. a) - sous les rampants: Généralités

I) - HABITATIO S A) ISOLATIO I TERIEURE 1) COMBLES. a) - sous les rampants: Généralités I) - HABITATIO S A) ISOLATIO I TERIEURE 1) COMBLES a) - sous les rampants: Généralités Comme pour tous les isolants, il faut ménager une lame d air depuis la panne faîtière jusqu à la jonction entre les

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Bâtiment isolé thermiquement Bâtiment étanche à l air La chaleur est conservée Bâtiment avec ventilation efficace Objectif

Plus en détail