Séance 7 : Chute, équilibre et aménagement du domicile. Programme d aide aux aidants Hôpital Broca (Paris)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séance 7 : Chute, équilibre et aménagement du domicile. Programme d aide aux aidants Hôpital Broca (Paris)"

Transcription

1 Séance 7 : Chute, équilibre et aménagement du domicile Programme d aide aux aidants Hôpital Broca (Paris)

2 Les chutes La chute est un évènement qui peut se produire à tous les âges. Enfants, adultes et personnes âgées, tout le monde est concerné. La chute est un évènement qui peut se produire tout au long de la vie, Mais avec l âge, on devient moins souple, les os se fragilisent, Les conséquences peuvent être plus graves et entraîner des traumatismes importants, tant physiques que psychologiques, Mieux vaut donc être vigilant. Chaque année, environ une personne sur 3 de plus de 65 ans est victime d une chute. Ce risque augmente avec l âge. Pour les personnes âgées, la plupart des chutes se produisent à leur domicile lors d activités quotidiennes et sont fréquemment liées à son aménagement.

3 Chez soi, les risques sont en effet nombreux. Lorsqu une personne âgée tombe à son domicile, c est généralement pour la(les) raison(s) suivante(s) : elle a trébuché sur un obstacle, elle a glissé (sols ou tapis glissant, baignoire, etc.), elle a perdu l équilibre, elle est montée sur une chaise ou un escabeau pour attraper un objet, elle ne voyait pas assez claire. Les chutes ne sont pas une fatalité. Des mesures simples et efficaces permettent d y remédier. Si certaines sont faciles à réaliser, d autres demandent cependant plus d investissement. Dans tout les cas, il ne s agit pas de tout transformer du jour au lendemain mais d y penser lors d éventuels travaux. Il s agit d être attentif et préventif, la prévention étant un des meilleurs moyens pour les éviter.

4 Comment garder l équilibre? Une bonne vue et une bonne audition sont indispensables pour bien vivre au quotidien. Avec une bonne vue, votre proche peut continuer à lire ses romans préférés, jouer aux cartes avec des ami(e)s, etc. Une bonne audition permet de continuer à écouter la radio, de la musique et plus important, de dialoguer entre ami(e)s ou en famille. Le port régulier des lunettes et appareils auditifs permet d éviter bien des accidents. Il est donc important de consulter régulièrement une ophtalmologue et un ORL. Bien manger permet d entretenir la santé et lutter contre la fonte musculaire et osseuse, à l origine de nombreuses chutes chez les personnes âgées. Il est important que votre proche ait des repas équilibrés, une nourriture variée et consomme du lait et des produits laitiers pour conserver son capital osseux.

5 Faire de l exercice est également un moyen de mieux vieillir. Avoir une activité physique régulière, c est avant tout bouger au quotidien, marcher, sortir tous les jours, faire fonctionner ses membres, pour conserver ses muscles des jambes et sa tête. Il est normal d avoir parfois mal aux pieds, surtout lorsqu on avance en âge. Pour éviter la douleur, certaines personnes portent alors des chaussures ou des chaussons un peu trop grands ou qui soutiennent mal les pieds. Cela peut être à l origine de chutes. Veillez à ce que votre proche n achète pas de chaussures ou chaussons plus grands que sa pointure. Proposez à votre proche de se faire soigner et conseiller régulièrement par un pédicure podologue.

6 Apprendre à votre proche comment se relever en cas de chute. Après une chute qui n a pas occasionner de blessure grave, rester par terre jusqu à l arrivée des secours n est pas très agréable. C est pourtant ce qui arrive souvent à certaines personnes âgées, car elles ne savent pas comment s y prendre pour se remettre debout. Les schémas suivant vous expliquent comment il faut procéder : n hésitez pas à entraîner votre proche à se relever seule.

7 Quelques petits conseils pour aider à prévenir les chutes (provenant d un document du comité français d éducation pour la santé et d un document de l INPES). 1 - Faciliter la circulation à travers chaque pièce. Dégager les lieux de passage, Des petits meubles, plantes vertes ou d autres objets risquent de faire trébucher votre proche, par exemple quand il se dépêche d aller ouvrir la porte ou de répondre au téléphone, Pour éviter que votre proche se prenne les pieds dans les fils électriques du téléviseur, des lampadaires ou du téléphone, vous pouvez les faire fixer au mur ou bien utiliser des range-fils, Eviter la superposition des tapis. 2 - Eviter les revêtements de sols glissants. De façon générale, la moquette est le revêtement qui occasionne le moins de chutes. Il en existe même pour la salle de bain, ce qui est bien pratique pour éviter de glisser sur le sol mouillé, Dans escaliers et dans toutes les pièces de la maison, les carrelages, les linos, les parquets vitrifiés ou cirés sont souvent à l origine de chutes. Si vous ne pouvez pas ou ne souhaitez pas les remplacer, vous pouvez les recouvrir de tapis antidérapants ou les fixer sur le sol à l aide de rouleaux adhésifs.

8 Observez bien les coins et les bordures des tapis : s ils se relèvent, votre proche risque de chuter. Vous pouvez les fixer au sol avec de l adhésif. Dans sa chambre, il vaut mieux éviter les descentes de lit qui provoquent fréquemment des chutes par glissades. Pour éviter de glisser dans la salle de bain, il existe des tapis antidérapants ou des grosses pastilles autocollantes à poser dans le fond de la douche ou de la baignoire. 3 - Prévoir des points d appui pour se «reposer» ou se relever en cas de chute. Il arrive que des personnes âgées tombent et restent plusieurs heures sur le sol, ne parvenant pas à se relever. Vous pouvez faire installer des barres d appui dans les différents lieux du logement pour maintenir l équilibre ou aider en cas de chute. N oubliez pas d équiper la salle de bain et les toilettes. Pensez plus généralement à tout ce qui permet de garder ou de retrouver l équilibre quand votre proche se déplace. Proposez lui d utilisez par exemple une canne, même chez lui, ou les rampes d escalier et n hésitez pas à en faire installer, même pour quelques marches.

9 4 - Evitez de ranger des affaires trop en hauteur. Qu il s agisse de vêtements, d ustensiles de cuisine, de produits d entretien, d outils de jardinage ou de bricolage, il est préférable de ranger à porter de main les objets que l on utilise le plus souvent, en particulier s ils sont lourds. Il arrive tout de même que l on soit obligé de grimper pour accéder au dessus d une armoire ou pour laver des vitres. S il y a une urgence, il est préférable d utiliser des escabeaux d une hauteur limitée à deux ou trois marches. Dans tous les cas, conseillez à votre proche d éviter la chaise ou le tabouret instable. 5 - Evitez les «zones d ombre». Il est important d avoir un logement bien éclairé et d éviter les zones d ombre. Une source d éclairage unique telle qu un plafonnier maintient souvent certains coins de la pièce dans une relative obscurité. Pour éviter les zones d ombres, il vaut mieux utiliser de nombreux éclairages indirects plutôt qu une source d éclairage unique. La puissance des ampoules électriques n a qu une influence minime sur la facture d électricité. Préférez donc les ampoules de 75 ou 100 watts. Par ailleurs, il existe désormais des ampoules spécialement conçues pour consommer moins d énergie : les ampoules «basse consommation». Certaines formes sur le sol peuvent être mal interprétées et prises pour un obstacle ou un trou.

10 6 - Se méfier du jardin. Le jardinage est une activité généralement très appréciée. Il convient néanmoins de rester vigilant. Conseillez à votre proche de ne plus utiliser ni escabeau, ni échelle. En cas de plantes rampantes dans le jardin, veillez à ce qu elles n obstruent pas les lieux de passage. Faites également attention aux tuyaux d arrosage qui peuvent être dangereux lorsqu ils sont mal rangés. Enfin, méfiez-vous des dalles mal posées, des cailloux ou des galets, des feuilles ou mousses glissantes que l on trouve parfois dans les jardins et qui peuvent occasionner des déséquilibres.

11 Comment aménager la maison La maison doit être un lieu rassurant où votre proche trouve des repères stables. Il faut donc respecter les objets familiers. Par ailleurs, la maison doit être aménagée afin de préserver le plus longtemps possible l'autonomie du malade pour son maintien à domicile, tout en lui évitant au maximum les dangers. En effet, au fur et à mesure de la progression de la maladie, votre proche aura davantage de difficultés à comprendre la fonction des objets. Prémunir votre proche contre les divers dangers domestiques! Protéger les endroits dangereux : Portes : supprimez les clefs des portes internes dans la maison et renforcez la fermeture des portes donnant sur l'extérieur, Fenêtres : mettez des systèmes de protection d'ouverture ou des serrures, Balcons, cave, grenier : condamnez l'accès de ces endroits potentiellement dangereux Prises électriques : mettez des cache-prises, Escaliers : éventuellement bloquez son accès par un portillon.

12 Ranger en lieu sûr Les médicaments, Les allumettes et briquets, Les objets dangereux (couteaux, appareils électriques), Tous produits que votre proche pourrait prendre pour de la nourriture (produits d'entretien, aliments pour animaux, flacon de parfum, produits pour jardinage). La cuisine Gaz : Si votre proche vit seul, supprimer le gaz, préférez les plaques électriques, Vaisselle : Adaptez votre vaisselle. Préférez de la vaisselle peu fragile, des couverts à gros manches, utilisez des petits anti-dérapants.

13 La salle de bains Pour éviter les chutes dans la baignoire ou dans la douche, il faut : Mettre des tapis autocollants si possible de la même couleur que le fond, Placer des barres d'appui dans la douche et la baignoire ainsi qu'à l'extérieur, Pour prévenir des inondations par un robinet laissé ouvert, il faut : Installer des robinets à fermeture automatique, Enlever les fermetures des lavabos, douche et baignoires en dehors des utilisations, Pour préserver l'autonomie il faut : Installer une robinetterie avec un mélangeur c'est à dire avec un robinet pour l'eau froide et un robinet pour l'eau chaude, plus facilement identifiable par votre proche.

14 Il tombe souvent. Que dois-je faire? Consultez le médecin pour évaluer s il n existe pas une cause médicale aux chutes : troubles de l équilibre, déficit visuel, Dégagez l espace pour diminuer le risque de chutes. Supprimez les obstacles tels que les tapis (ou les fixer solidement au sol), vérifiez l égalité des planchers, placez des mains courantes, des rampes, un revêtement antidérapant, des bandes fluorescentes au niveau des escaliers, Veillez à ce que l éclairage soit suffisant, installez une veilleuse ou placez des interrupteurs fluorescents et à portée de main pour la nuit, Prévoyez des rangements bas pour éviter l utilisation d escabeau. Vous pouvez faire installer une télé-alarme tant qu il peut s en servir.

Aménagez votre maison pour éviter les chutes.

Aménagez votre maison pour éviter les chutes. LE SAVIEZ-VOUS? De nombreux services tels que l aide, les soins ou encore la livraison de repas à domicile, sont à votre disposition pour vous permettre de rester autonome chez vous. Pour connaître les

Plus en détail

Accidents de la vie courante. Comment aménager sa maison pour éviter les chutes?

Accidents de la vie courante. Comment aménager sa maison pour éviter les chutes? Accidents de la vie courante Comment aménager sa maison pour éviter les chutes? À chaque âge ses problèmes et les moyens de les prévenir. Chaque année, environ une personne de plus de 65 ans sur trois

Plus en détail

Accidents de la vie courante Aménagez votre maison pour éviter les chutes

Accidents de la vie courante Aménagez votre maison pour éviter les chutes Les numéros d urgence Pour ne pas être pris au dépourvu le jour où vous en aurez besoin, notez les numéros de téléphone utiles Samu : 15 (numéro d appel unique pour les urgences) Accidents de la vie courante

Plus en détail

Lutter contre les chutes

Lutter contre les chutes Lutter contre les chutes Réduire le risque des chutes à domicile et à l'extérieur Enjeu Personne n'est à l'abri des chutes, mais le risque augmente avec l'âge. Voici quelques mesures simples que vous pouvez

Plus en détail

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES REÇUES TORDEZ LE COU À 6 IDÉES pour bien vieillir chez vous Bien vieillir chez soi, c est possible! Adapter son logement à ses nouveaux besoins ne nécessite pas forcément beaucoup de moyens et d investissements.

Plus en détail

Être en sécurité à domicile

Être en sécurité à domicile La prévention des chutes Être en sécurité à domicile CLSC de Saint-Michel CLSC de Saint-Léonard 5540, rue Jarry est Montréal (Québec) H1P 1T9 TABLE DES MATIÈRES La prévention des chutes 2 L aménagement

Plus en détail

Être en sécurité à domicile

Être en sécurité à domicile La prévention des chutes Être en sécurité à domicile CLSC de Saint-Michel 3355, rue Jarry est Montréal (Québec) H1Z 2E5 Mai 2012 CLSC de Saint-Léonard 5540, rue Jarry est Montréal (Québec) H1P 1T9 Centre

Plus en détail

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés Examen de l habitat à des fins de prévention des chutes Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés 1. Aspects d ordre général Ces points sont à examiner pour chaque pièce du logement utilisée

Plus en détail

Prévention des accidents de la vie courante chez la personne âgée

Prévention des accidents de la vie courante chez la personne âgée Prévention des accidents de la vie courante chez la personne âgée aménagements, conseils, aides-techniques Fanny DOURTHE Gestionnaire de cas Ergothérapeute Conseil Général de l'yonne Sommaire Accidents

Plus en détail

Prévention des chutes à domicile. Catherine THOMAS, ergothérapeute ESSR le Petit Pien

Prévention des chutes à domicile. Catherine THOMAS, ergothérapeute ESSR le Petit Pien Prévention des chutes à domicile Catherine THOMAS, ergothérapeute ESSR le Petit Pien Présentation rapide du métier d ergothérapeute et du Petit Pien. Les conséquences qu on peut observer parmi les personnes

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Fiche pratique Personnes âgées Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Accéder à son logement - utiliser les escaliers - prendre l ascenseur - accéder aux équipements Profiter de son

Plus en détail

PREVENTION DES CHUTES CHEZ LES PERSONNES AGEES. CLIC du Bergeracois

PREVENTION DES CHUTES CHEZ LES PERSONNES AGEES. CLIC du Bergeracois PREVENTION DES CHUTES CHEZ LES PERSONNES AGEES Définition: Une chute est le fait de tomber par inadvertance sur le sol avec ou sans perte de conscience. (autre que paralysie,épilepsie,alcool,poussée).

Plus en détail

Prévention des chutes. Un guide à l intention des patients et leur famille

Prévention des chutes. Un guide à l intention des patients et leur famille Prévention des chutes Un guide à l intention des patients et leur famille 1 Qu est-ce qu une chute? Une chute survient lorsque vous tombez soudainement sur le plancher ou par terre. Une blessure peut ou

Plus en détail

Prévention des chutes

Prévention des chutes Notre mission Dispensateur de services de première ligne et de services spécialisés, le CSSS du Suroît a la responsabilité de maintenir et d améliorer la santé et le bien-être de la population de son territoire

Plus en détail

L escalier extérieur, le jardin et le balcon

L escalier extérieur, le jardin et le balcon L escalier extérieur, le jardin et le balcon Les marches Glissantes, irrégulières ou en pierres disjointes, les marches de l escalier extérieur représentent un risque important de chute. Entretenez l escalier

Plus en détail

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ Ce livret est offert par la Carsat Nord-Picardie à : Nom, prénom :... Adresse :......... Pour bien vieillir chez moi, mon domicile en toute

Plus en détail

Chutes des personnes âgées : souvent évitables

Chutes des personnes âgées : souvent évitables Chutes des personnes âgées : souvent évitables GordonGrand Personne n est à l abri! De quoi s'agit-il? Après 65 ans, une personne sur trois chute au moins une fois dans l'année et une sur deux après 80

Plus en détail

Prévention des chutes des personnes âgée à Domicile

Prévention des chutes des personnes âgée à Domicile Prévention des chutes des personnes âgée à Domicile Dr D. Mengue Semaine bleue 2013 «CODERPA 89» États des lieux plan Quelques chiffres intéressants Les engagements publics pour prévenir la chute chez

Plus en détail

chutes La prévention des Être en sécurité à domicile Le CSSS Lucille-Teasdale Trois CLSC, sept centres d hébergement et un centre de crise

chutes La prévention des Être en sécurité à domicile Le CSSS Lucille-Teasdale Trois CLSC, sept centres d hébergement et un centre de crise Le CSSS Lucille-Teasdale Trois CLSC, sept centres d hébergement et un centre de crise CLSC de Hochelaga-Maisonneuve 4201, Ontario Est 514 253-2181 CLSC Olivier-Guimond 5810, Sherbrooke Est 514 255-2365

Plus en détail

Échelles et autres aides à monter

Échelles et autres aides à monter Échelles et autres aides à monter Utiliser des aides à grimper et des échelles inadaptées est une des causes les plus fréquentes des chutes d une certaine hauteur. Par commodité, économie mal placée ou

Plus en détail

Document Unique Evaluation des Risques à domicile

Document Unique Evaluation des Risques à domicile Document Unique Evaluation des Risques à domicile Nom et adresse de l assistante maternelle: Sylvie OGER 9 Résidence de Kerhuel 29150 CHATEAULIN Le Document Unique doit lister et hiérarchiser les risques

Plus en détail

Handicap visuel. Travaux d adaptation du logement pour les personnes non voyantes ou mal voyantes. Fiche pratique

Handicap visuel. Travaux d adaptation du logement pour les personnes non voyantes ou mal voyantes. Fiche pratique Fiche pratique Handicap visuel Travaux d adaptation du logement pour les personnes non voyantes ou mal voyantes Accéder aux parties communes - sécuriser le cheminement - choisir les équipements - bien

Plus en détail

sécurité de bébé à la maison

sécurité de bébé à la maison UNE MAISON SANS DANGERS Vous le savez sans doute, les accidents domestiques sont la principale cause de décès chez les jeunes enfants. De 8 mois à 3 ans, le pic des risques d accident est le plus élevé

Plus en détail

Garder son indépendance

Garder son indépendance Pour de plus amples renseignements, appelez : Avancez de pied ferme Nipissing. (705) 474-1400 Avancez de pied ferme Parry Sound. (705) 746-5801 1-800-563-2808 Soyez actif, soyez indépendant et avancez

Plus en détail

Les blessures avec la tondeuse à gazon

Les blessures avec la tondeuse à gazon Les blessures avec la tondeuse à gazon En cas de problème avec sa tondeuse, il faut : Arrêter le moteur Débrancher le courant Attendre la fin complète de la rotation En cas de blessures légères : Nettoyer

Plus en détail

questions à vous poser pour rendre votre logement

questions à vous poser pour rendre votre logement 30 questions à vous poser pour rendre votre logement plus sûr «Jambe cassée! Je me suis pris les pieds dans le tapis en allant répondre au téléphone - Oh, c est bête!» Oui, c est toujours bête, un accident

Plus en détail

Prévention des chutes chez la personne âgée

Prévention des chutes chez la personne âgée Prévention des chutes chez la personne âgée www.solidaris.be La Mutualité Solidaris partenaire de la CSD Découvrez en page 22 et 23 quelques uns des avantages de l assurance complémentaire de Solidaris.

Plus en détail

CHUTES. La sécurité pas à pas. bpa Bureau de prévention des accidents

CHUTES. La sécurité pas à pas. bpa Bureau de prévention des accidents CHUTES La sécurité pas à pas bpa Bureau de prévention des accidents Grimper sur un escabeau pour fixer une lampe, monter et descendre les escaliers, franchir le seuil de la porte... Ces activités, nous

Plus en détail

Mon autonomie, j y tiens dans ma maison. CICAT des Pays de la Loire - 2013

Mon autonomie, j y tiens dans ma maison. CICAT des Pays de la Loire - 2013 Mon autonomie, j y tiens dans ma maison 1 Sommaire 2 Vieillir chez soi dans une maison fonctionnelle Les activités quotidiennes concernées Les précautions et mesures à prendre Les aménagements et équipements

Plus en détail

N ATTENDEZ PAS LA CHUTE! Guide de prévention des chutes au domicile des seniors N ATTENDEZ PAS LA CHUTE

N ATTENDEZ PAS LA CHUTE! Guide de prévention des chutes au domicile des seniors N ATTENDEZ PAS LA CHUTE N ATTENDEZ N ATTENDEZ! Guide de prévention des chutes au domicile des seniors CHAQUE ANNÉE, 9 400 PERSONNES DÉCÈDENT DES SUITES D UNE. LES 3/4 ONT PLUS DE 75 ANS. L Institut National de Veille Sanitaire

Plus en détail

Evaluer et aménager le domicile de personnes âgées à risques de chutes. Nathanaëlle Lagadec ergothérapeute Hôpital Pitié-Salpêtrière 08 décembre 2007

Evaluer et aménager le domicile de personnes âgées à risques de chutes. Nathanaëlle Lagadec ergothérapeute Hôpital Pitié-Salpêtrière 08 décembre 2007 Evaluer et aménager le domicile de personnes âgées à risques de chutes Nathanaëlle Lagadec ergothérapeute Hôpital Pitié-Salpêtrière 08 décembre 2007 Plan Généralités L évaluation des risques de chutes

Plus en détail

Votre sécurité nous tient à cœur.

Votre sécurité nous tient à cœur. Votre sécurité nous tient à cœur. Une campagne commune de prévention des accidents de lʼagence Générale de Fribourg de la Bâloise Assurances et de lʼetat de Fribourg Les chutes et les blessures par coupures

Plus en détail

Liste de vérification

Liste de vérification Liste de vérification de votre sécurité à la maison Quelques simples précautions peuvent rendre votre maison plus sûre et prévenir les chutes Pour rester sur pied Mesures à prendre pour prévenir les chutes

Plus en détail

CONFORT. à domicile. Votre

CONFORT. à domicile. Votre Cachet du pharmacien ACCOMPAGNEMENT Les anticoagulants oraux - Votre confort à domicile Le désir de grossesse - Le diabète - La pharmacie @ domicile Votre santé en tête-à-tête - Le suivi de votre traitement

Plus en détail

Les risques Professionnels liés au métier de la garde d enfant à domicile

Les risques Professionnels liés au métier de la garde d enfant à domicile Les risques Professionnels liés au métier de la garde d enfant à domicile Numéro du samu : 15 Médecine du travail - CMIE : N. d urgence de Déclic Eveil : 06 61 06 99 03 Allo Enfance maltraitée : 119 Centre

Plus en détail

ÉQUILIBRE ET PRÉVENTION DES CHUTES

ÉQUILIBRE ET PRÉVENTION DES CHUTES ÉQUILIBRE ET PRÉVENTION DES CHUTES Équilibre et prévention des chutes Les effets des chutes : un cercle vicieux pour les seniors La peur de la chute entraîne : Un refus de sortir, qui altère les «relations

Plus en détail

LA CHUTE DE PLAIN-PIED

LA CHUTE DE PLAIN-PIED LA CHUTE DE PLAIN-PIED LES ACCIDENTS DE DÉPLACEMENTS À PIED RECOUVRENT L'ENSEMBLE DES ACCIDENTS QUI SURVIENNENT LORS DES DÉPLACEMENTS SUR LE LIEU DE TRAVAIL. ILS COMPRENNENT ESSENTIELLEMENT DES CHUTES

Plus en détail

PRÉVENTION DES CHUTES. Pour les personnes âgées vivants dans un CHSLD ou une USLD

PRÉVENTION DES CHUTES. Pour les personnes âgées vivants dans un CHSLD ou une USLD PRÉVENTION DES CHUTES Pour les personnes âgées vivants dans un CHSLD ou une USLD Il est nécessaire et possible de prévenir les chutes POURQUOI PRÉVENIR LES CHUTES? 40 % des admissions en centre d hébergement

Plus en détail

Prévenir les chutes à votre domicile Une affaire personnelle!

Prévenir les chutes à votre domicile Une affaire personnelle! Prévenir les chutes à votre domicile Une affaire personnelle! TABLE DES MATIÈRES Introduction....1 Escaliers extérieurs......2 Escaliers intérieurs......4 Salle de bain.....6 Cuisine......8 Salon.. 10

Plus en détail

Home sweet home. Comment éviter la chute chez la personne âgée? La solidarité, c est bon pour la santé. MUTUALITE CHRETIENNE

Home sweet home. Comment éviter la chute chez la personne âgée? La solidarité, c est bon pour la santé. MUTUALITE CHRETIENNE Home sweet home Comment éviter la chute chez la personne âgée? MUTUALITE CHRETIENNE La solidarité, c est bon pour la santé. Suis-je à risque de chute? Pour savoir si vous êtes à risque de chute, le professionnel

Plus en détail

Les chutes victime ou témoin, sachez comment réagir

Les chutes victime ou témoin, sachez comment réagir Les chutes victime ou témoin, sachez comment réagir Nous faisons tous des chutes à l occasion. En vieillissant, tant le nombre de chutes que les risques de se blesser vont en augmentant. Il est donc important

Plus en détail

Vivre avec une prothèse du genou. Conseils pratiques

Vivre avec une prothèse du genou. Conseils pratiques Vivre avec une prothèse du genou Conseils pratiques Introduction Pourquoi cette brochure? Avant la pose de votre prothèse de genou, vous avez bénéficié d un cours. L objectif de ce document est de résumer

Plus en détail

Critères du Logement adaptable

Critères du Logement adaptable s du logement s adaptable du Logement adaptable Paul Wagelmans Architecte- chargé de recherche CIFFUL 1 Guide d aide à la conception d un logement adaptable Un guide à l attention des décideurs locaux

Plus en détail

Manuel de bonne cohabitation

Manuel de bonne cohabitation Manuel de bonne cohabitation Pour que la reste sereine, il est important de faire en sorte que ceux-ci, et en particulier les nouveaux arrivants, dispose droits et leurs devoirs ainsi que sur les codes

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur

Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur Fiche pratique Handicap moteur Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur Profiter de son logement - accéder - cheminer - voir - utiliser les équipements Faire sa toilette -

Plus en détail

Annexe 2: Critères techniques

Annexe 2: Critères techniques Annexe 2: Critères techniques Un prérequis commun En prérequis, l obtention d une attestation «Construire adaptable» est toujours conditionnée au respect de la législation wallonne en matière de logement

Plus en détail

La cuisine. Des placards difficiles à ouvrir, ou des poignées inadaptées entraînent des difficultés de rangement.

La cuisine. Des placards difficiles à ouvrir, ou des poignées inadaptées entraînent des difficultés de rangement. La cuisine Les meubles de cuisine Des meubles de cuisine placés trop hauts obligent à grimper sur un tabouret ou un escabeau, provoquant un risque de chute important. Des placards difficiles à ouvrir,

Plus en détail

DESSIN D1 Séquence 17

DESSIN D1 Séquence 17 Consignes Après lecture du descriptif plomberie (pages 2 et 3), étude du plan (page 4), et des règles d implantation des appareils sanitaires (page 5): 1 : sur la page 7 (vue en plan de la cuisine à l

Plus en détail

Le maintien à domicile

Le maintien à domicile Le maintien à domicile Que représente le fait de rester à son domicile? Votre représentation? 1 Le domicile représente le symbole de que la personne a été, ce qu elle a vécu. Le domicile est source de

Plus en détail

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels :

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : AIDE A DOMICILE Aide à domicile Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : L évaluation des risques (décret du 05 nov. 2001) doit être une démarche collective

Plus en détail

Vie Autonome Péninsule Acadienne inc. Voir au-delà du handicap. L accessibilité Une responsabilité sociale

Vie Autonome Péninsule Acadienne inc. Voir au-delà du handicap. L accessibilité Une responsabilité sociale Vie Autonome Péninsule Acadienne inc. Voir au-delà du handicap L accessibilité Une responsabilité sociale Présentation aux familles du CMA 2009 Table des matières 1. Introduction...1 2. CRVA-PA...1 3.

Plus en détail

Acquisition, amélioration, réhabilitation et création de logements locatifs sociaux communaux. identification du/des logement(s) concerné(s)

Acquisition, amélioration, réhabilitation et création de logements locatifs sociaux communaux. identification du/des logement(s) concerné(s) Acquisition, amélioration, réhabilitation et création de logements locatifs sociaux communaux page 1/5 identification du/des logement(s) concerné(s) Nom du bailleur Nom de l opération Logement individuel

Plus en détail

Livret blanc. Bien vivre chez soi quel que soit son âge

Livret blanc. Bien vivre chez soi quel que soit son âge VILLE D'EQUEURDREVILLE-HAINNEVILLE Livret blanc Bien vivre chez soi quel que soit son âge GUIDE PRATIQUE POUR UN LOGEMENT FONCTIONNEL MALGRÉ LA DÉPENDANCE ( L AUTONOMIE À DOMICILE Le Conseil des séniors,

Plus en détail

Perdre l équilibre = chuter

Perdre l équilibre = chuter Les chutes Perdre l équilibre = chuter Conséquences : - 2 millions de chutes par an - 1/3 des + de 65 ans concernés chaque année - 30% des chutes entrainent une hospitalisation - 40% entrainent une fracture

Plus en détail

Fournissez des chaussures antidérapantes au personnel de cuisine

Fournissez des chaussures antidérapantes au personnel de cuisine Solution n 1 Fournissez des chaussures antidérapantes au personnel de cuisine En cuisine, tout le monde porte des chaussures antidérapantes de type SRC. Pourquoi porter des chaussures antidérapantes? Chaque

Plus en détail

Les principes : Concilier économies et confort. Le chauffage : Isolation des combles perdus. Calfeutrer les fenêtres. Doubler les vitrages.

Les principes : Concilier économies et confort. Le chauffage : Isolation des combles perdus. Calfeutrer les fenêtres. Doubler les vitrages. Les principes : TRUCS ET ASTUCES A LA MAISON Réaliser des économies ce n est surtout pas se priver de confort. C est : De la sobriété : n utiliser que ce qui est utile. De l efficacité : utiliser des équipements

Plus en détail

le salon la cave un immeuble une ferme au rez-de-chaussée le toit le grenier le garage les escaliers une pièce (formelle) où on visite avec les amis

le salon la cave un immeuble une ferme au rez-de-chaussée le toit le grenier le garage les escaliers une pièce (formelle) où on visite avec les amis le salon une pièce (formelle) où on visite avec les amis la cave une partie du sous-sol où on garde la nourriture, ou en France, les vins un immeuble un bâtiment de plusieurs étages, avec des appartements

Plus en détail

Parcours Génération plus. être bien chez soi RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE

Parcours Génération plus. être bien chez soi RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Parcours Génération plus être bien chez soi RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Avec le parcours Génération plus, adaptez votre logement! Sécuriser la vie quotidienne en améliorant le confort et la qualité

Plus en détail

II.3 - AIDES TECHNIQUES (Fiche 3)

II.3 - AIDES TECHNIQUES (Fiche 3) II.3 - AIDES TECHNIQUES () SITES DE VIE AUTONOME (SIVA) Les sites de vie autonome sont des lieux uniques d accueil et de traitement des demandes de personnes handicapées portant sur les aides techniques

Plus en détail

se blessent gravement à la maison

se blessent gravement à la maison Chaque jour en France se blessent gravement à la maison Les enfants sont curieux, ne savent pas encore reconnaître et éviter les dangers : il faut donc les protéger en les surveillant très attentivement.

Plus en détail

Le guide «Génération Voisins»

Le guide «Génération Voisins» ET SI ON S AIDAIT ENTRE GÉNÉRATIONS? Le guide «Génération Voisins» Édito Pourquoi agir? Vieillissement, perte d autonomie, isolement et rupture du lien social. Ces mots ne laissent personne indifférent.

Plus en détail

CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON

CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON 1 PREMIÈRE PRISE DE CONNAISSANCE DE LA MAISON La maison est-elle bien raccordée au réseau d assainissement? Si

Plus en détail

MAISON J Y SUIS, J Y RESTE WWW.ADAPTATION-DU-LOGEMENT.BE

MAISON J Y SUIS, J Y RESTE WWW.ADAPTATION-DU-LOGEMENT.BE Centre d Adaptation du Logement Bruxelles MA MAISON J Y SUIS, J Y RESTE WWW.ADAPTATION-DU-LOGEMENT.BE EN LIGNE Cette publication peut être consultée en ligne sur www.adaptation-du-logement.be Editeur responsable

Plus en détail

adapté à vos besoins?

adapté à vos besoins? www.woningaanpassing.be 02 240 80 81 Version française Votre logement est-il adapté à vos besoins? En ligne Cette publication peut être consultée en ligne sur www.woningaanpassing.be Editeur responsable

Plus en détail

Votre logement est-il adapté à vos besoins?

Votre logement est-il adapté à vos besoins? Version française Votre logement est-il adapté à vos besoins? Vivez chez vous le plus longtemps possible de manière confortable et sûre Introduction : adaptez maintenant votre logement pour plus tard Conseils

Plus en détail

Alison, Boris, Elisabeth, Hermes, Léonide et Norbert partagent leurs astuces pratiquent pour faire face aux difficultés de tous les jours!

Alison, Boris, Elisabeth, Hermes, Léonide et Norbert partagent leurs astuces pratiquent pour faire face aux difficultés de tous les jours! Alison, Boris, Elisabeth, Hermes, Léonide et Norbert partagent leurs astuces pratiquent pour faire face aux difficultés de tous les jours! Mise à jour novembre 2014 Association au Service des Personnes

Plus en détail

Outil d autodiagnostic du niveau d accessibilité - Les cabinets médicaux -

Outil d autodiagnostic du niveau d accessibilité - Les cabinets médicaux - Outil d autodiagnostic du niveau d accessibilité - Les cabinets médicaux - 17 septembre 2014 (mis à jour le 31 octobre 2014) Afin d avoir une idée du niveau d accessibilité de son cabinet et des principales

Plus en détail

Seniors. habitat. Securité. Mobilité. Confort. Astuces. Prévenir les chutes dans la salle de bain. Circuler facilement chez soi

Seniors. habitat. Securité. Mobilité. Confort. Astuces. Prévenir les chutes dans la salle de bain. Circuler facilement chez soi Seniors habitat Securité Prévenir les chutes dans la salle de bain Mobilité Circuler facilement chez soi Confort Garder des repères fiables Astuces Les outils à avoir dans votre cuisine! Vous vous sentez

Plus en détail

ENTRETENIR NOS LOGEMENTS, ON A TOUS À Y GAGNER...

ENTRETENIR NOS LOGEMENTS, ON A TOUS À Y GAGNER... DONNER DU SENS AU MOT LOGER ENTRETENIR NOS LOGEMENTS, ON A TOUS À Y GAGNER... GUIDE D ENTRETIEN DU LOCATAIRE D ARCHIPEL HABITAT Qui fait quoi dans le logement? Ce document est là pour nous aider à y voir

Plus en détail

Cette liste de contrôle fait partie du guide «Adaptations de logement pour personnes handicapées et âgées», disponible sur CD-ROM.

Cette liste de contrôle fait partie du guide «Adaptations de logement pour personnes handicapées et âgées», disponible sur CD-ROM. Liste de contrôle pour adaptations individuelles de logement Cette liste de contrôle fait partie du guide «Adaptations de logement pour personnes handicapées et âgées», disponible sur CD-ROM. Personne

Plus en détail

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Noriyoshi Hasegawa ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Maîtriser le croquis de présentation Cinquième tirage 2014, avec nouvelle présentation Sommaire Introduction... 4 Chapitre 1 Les styles de dessin... 13 Tout

Plus en détail

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT!

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! MC03503-FR Découvrez comment réparer simplement les défauts d isolation

Plus en détail

L accès à l accueil de l hôtel depuis le parking se fait par le biais de l ascenseur.

L accès à l accueil de l hôtel depuis le parking se fait par le biais de l ascenseur. Radisson Blu Royal Localisation L hôtel se situe à proximité des transports en communs. Stationnement Présence d un parking couvert au sein de l hôtel. Le parking couvert comporte des emplacements PMR.

Plus en détail

Bien concevoir son projet de CUISINE

Bien concevoir son projet de CUISINE Bien concevoir son projet de CUISINE Une cuisine bien pensée... Un projet bien préparé, c est la clé de la réussite. Avant de rencontrer un conseiller LAPEYRE, faites le point sur vos besoins, vos envies

Plus en détail

Problèmes rencontrés par une personne à mobilité réduite

Problèmes rencontrés par une personne à mobilité réduite Le 17 Avril 2012 Problèmes rencontrés par une personne à mobilité réduite Hauteur de marche supérieure à 2 cm Largeur de la porte d entrée inférieure à 90cm Porte ouvrant vers l extérieur Cheminement inférieur

Plus en détail

Réalisation. Nom / Prénom : Date : / / 20 LOGEMENT. Obtenir un logement Dossier. a) retrait. b) constitution (remplir + pièces à fournir) c) dépôt

Réalisation. Nom / Prénom : Date : / / 20 LOGEMENT. Obtenir un logement Dossier. a) retrait. b) constitution (remplir + pièces à fournir) c) dépôt Obtenir un logement Dossier a) retrait b) constitution (remplir + pièces à fournir) c) dépôt d) suivi (relance mairie, bailleurs) Accéder à son logement Utilisation monter quelques marches escalier ascenseur

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5

Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5 Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5 SEANCE 2 : Partie 1 : La Protection (suite) Partie 2 : Secourir une victime suite à une chute Durée : 1h30 Mise

Plus en détail

La reprise de la vie active

La reprise de la vie active Prothèse de hanche Les conseils de votre chirurgien La reprise de la vie active Vous êtes aujourd hui porteur d une prothèse de hanche ; elle va vous permettre de reprendre vos activités sans gène ni douleur.

Plus en détail

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir!

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! sommaire Entrée et cuisine... p.- Pièce à vivre... p.- Salle de bain, wc... p.- Immeuble collectif... p. Maison individuelle...

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE # 28 SCÉNARIOS D ACCIDENTS CHEZ LES POMPIERS RECOMMANDATIONS POUR LA PRÉVENTION

FICHE TECHNIQUE # 28 SCÉNARIOS D ACCIDENTS CHEZ LES POMPIERS RECOMMANDATIONS POUR LA PRÉVENTION FICHE TECHNIQUE # 28 SCÉNARIOS D ACCIDENTS CHEZ LES POMPIERS Cette fiche technique présente sept scénarios d accidents pour lesquels des recommandations relatives à la prévention sont formulées. Le choix

Plus en détail

Le chauffage. Défi FAEP

Le chauffage. Défi FAEP Le chauffage Défi FAEP Les aspects abordés L impact du chauffage sur les consommations Les bonnes questions à se poser Lutter contre les parois froides Exemple avec une famille moyenne La part du chauffage

Plus en détail

Aide à domicile. Fiche d analyse des risques pour le dos. Date de l analyse

Aide à domicile. Fiche d analyse des risques pour le dos. Date de l analyse Aide à domicile Fiche d analyse des risques pour le dos Nom de l évaluateur (trice) Nom du bénéficiaire Date de l analyse Adresse Mode d emploi de la fiche d évaluation En collaboration avec le bénéficiaire

Plus en détail

VEFA ETAT DES LIEUX REMISE DES CLEFS

VEFA ETAT DES LIEUX REMISE DES CLEFS VEFA ETAT DES LIEUX REMISE DES CLEFS INTRODUCTION Ce document est une check list des choses à vérifier lorsque l on reçoit un appartement en VEFA (donc sur plan). Il a été réalisé pour un appartement T2

Plus en détail

L ELECTRICITE L HABITAT

L ELECTRICITE L HABITAT L ELECTRICITE OBJECTIFS S informer sur l électricité Mieux comprendre sa facture S informer sur les dangers de l électricité et les précautions à prendre CONDITIONS DE REALISATION Durée prévue : Plusieurs

Plus en détail

Entretien du logement

Entretien du logement Entretien du logement Le locataire s engage à tenir les lieux loués en parfait de la location. CONSEILS D ENTRETIEN UTILISATION DES FENÊTRES ET BALCONS Il est interdit de planter des arbres (manguier,

Plus en détail

PROTHÈSE TOTALE DE LA HANCHE - RÉÉDUCATION

PROTHÈSE TOTALE DE LA HANCHE - RÉÉDUCATION PROTHÈSE TOTALE DE LA HANCHE - RÉÉDUCATION Service Orthopédie www.cliniquesdeleurope.be Site St-Michel 2 COMMENT MARCHER AVEC DES BÉQUILLES COMMENT MARCHER AVEC DES BÉQUILLES? AVEC 2 BÉQUILLES Pendant

Plus en détail

Les escaliers. Intégrer la prévention : Fiche technique n 5. Les types d escaliers Identifier les risques Apporter des solutions Qui contacter?

Les escaliers. Intégrer la prévention : Fiche technique n 5. Les types d escaliers Identifier les risques Apporter des solutions Qui contacter? Santé - Sécurité au Travail RISQUES EN SALLE DE TRAITE Fiche technique n 5 Intégrer la prévention : Les escaliers Les types d escaliers Identifier les risques Apporter des solutions Qui contacter? D après

Plus en détail

Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils.

Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils. BIEN VIVRE CHEZ SOI Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils. LES RÉPARATIONS LOCATIVES Conformément à la loi N 89-462 du 6 juillet

Plus en détail

Résultats des 3 focus groups réalisés en 2007 avec 38 personnes âgées de 65 ans et + vivant à domicile dans la région de Charleroi Educa - Santé

Résultats des 3 focus groups réalisés en 2007 avec 38 personnes âgées de 65 ans et + vivant à domicile dans la région de Charleroi Educa - Santé Résultats des 3 focus groups réalisés en 2007 avec 38 personnes âgées de 65 ans et + vivant à domicile dans la région de Charleroi Educa - Santé PARTIE 1 : GRILLES D ENTRETIEN POUR LE RECUEIL DE DONNEES

Plus en détail

Livret sécurité Compass

Livret sécurité Compass Livret sécurité Compass Livret SÉCURITÉ COMPASS La sécurité notre première exigence SOMMAIRE 2 La sécurité notre première exigence 4 Consignes générales de circulation 6 Consignes générales au poste de

Plus en détail

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête 1 Sommaire page 3 Qui? Pourquoi? Quand? Comment? page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page 12 page 13 page 14 Les principaux acteurs fiche 1: Feu explosion fiche 2: Mouvements de terrain

Plus en détail

Comparaison des différents systèmes de production d'eau chaude

Comparaison des différents systèmes de production d'eau chaude Choisir un système de production d'eau chaude Comparaison des différents systèmes de production d'eau chaude - 1. Le chauffe eau instantané - 2. Le boiler électrique - 3. Le boiler combiné avec une chaudière

Plus en détail

guide de la sécurité chez l assistant(e) maternel(le) et l assistant(e) familial(e)

guide de la sécurité chez l assistant(e) maternel(le) et l assistant(e) familial(e) guide de la sécurité chez l assistant(e) maternel(le) et l assistant(e) familial(e) Préambule Ce document est un outil pour vous permettre de réfléchir aux dangers éventuels de votre environnement professionnel.

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DE LA COLO DE LANGLADE

FONCTIONNEMENT DE LA COLO DE LANGLADE 12 Rue Maréchal de Lattre de Tassigny BP 4245 Saint-Pierre FONCTIONNEMENT DE LA COLO DE LANGLADE DOSSIER TECHNIQUE A L ATTENTION DE L ENCADREMENT Version 4 Avril 2012-1 - SOMMAIRE Contenu 1 Production

Plus en détail

J ai rendez-vous chez LE DENTISTE. L examen dentaire SANTE DOCUMENT DE TRAVAIL. CoActis Santé. org

J ai rendez-vous chez LE DENTISTE. L examen dentaire SANTE DOCUMENT DE TRAVAIL. CoActis Santé. org J ai rendez-vous chez LE DENTISTE L examen dentaire SANTE BD org Le dentiste, à quoi ça sert? A vérifier la bonne santé de ma bouche, de mes dents et de mes gencives Dents Gencives 2 A m apprendre comment

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON ÉCLAIRAGE

BIEN CHOISIR SON ÉCLAIRAGE www.arpe-mip.com BIEN CHOISIR SON ÉCLAIRAGE NIVEAU POUR UN ÉQUIVALENT T EMEN D ÉCLAIR 4 ampoules classiques de 100 W = 560 * 1 lampe halogène de 300 W = 400 * 4 lampes basse consommation de 20 W = 128

Plus en détail

Bien concevoir son projet de CUISINE

Bien concevoir son projet de CUISINE Bien concevoir son projet de CUISINE De nombreux services à votre disposition Nos vendeurs-conseil vous aident dans le choix et l élaboration de votre cuisine. A l aide d un logiciel spécifique pour concevoir

Plus en détail

E R G O N O M I E D A N S

E R G O N O M I E D A N S E R G O N O M I E D A N S L A C U I S I N E H O R E C A CONSEILS PRATIQUES POUR MIEUX TRAVAILLER 130386 BrochureFR.indd 1 07-09-2007 10:29:56 CONTENU 1. Points importants Organisation de la cuisine Éléments

Plus en détail

SIEGE D EVACUATION. Manuel d'utilisation

SIEGE D EVACUATION. Manuel d'utilisation SIEGE D EVACUATION Manuel d'utilisation REHA-TRANS Siège d évacuation Evacuation d'urgence Armoire de rangement Introduction Vous avez choisi d acheter un SIEGE D EVACUATION D'URGENCE. Veuillez lire attentivement

Plus en détail