EDUCATIONS FINANCIÈRE ET MAITRISE DES RISQUES «Damane Assakane»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EDUCATIONS FINANCIÈRE ET MAITRISE DES RISQUES «Damane Assakane»"

Transcription

1 LE FONDS D ASSURANCE HYPOTHÉCAIRE DAMANE ASSAKANE : RETOUR D EXPERIENCE ET PERSPECTIVES FUTURES EDUCATIONS FINANCIÈRE ET MAITRISE DES RISQUES «Damane Assakane»

2 SOMMAIRE I. HISTORIQUE II. DAMANE ASSAKANE & BMCE BANK EN CHIFFRES III. PRÉVENTION & SENSIBILISATION 2

3 I HISTORIQUE

4 HISTORIQUE En parfait accord avec la politique nationale, BMCE BANK a signé une convention avec la Caisse Centrale de Garantie pour le financement des populations à revenus modestes ou non réguliers dans le but de leur permettre l accès au logement. Cette convention s est vue étendue à différentes cibles, opérant dans des secteurs d activités diverses notamment en faveur de la classe moyenne, des professionnels et des Marocains Résidant à l Etranger «MRE».pour finalement couvrir le programme «Villes Sans Bidonvilles» Dans un soucis de perfectionnement et d adaptation aux besoins de la clientèle cible et afin de répondre aux normes d excellences qui caractérisent le Groupe, BMCE Bank a inscrit cet engagement dans la dynamique d évolution et d amélioration à travers des processus ajustés à chaque situation. 4

5 BMCE SALAF BARAKA FOGARIM En 2005, BMCE Bank a mis en place le crédit Fogarim, commercialisé sous la dénomination Salaf Baraka, Au niveau de BMCE Bank, le crédit Fogarim présente les particularités suivantes : Pour les nouveaux clients, l ouverture de compte doit se faire à proximité du lieu de travail ou de la futur résidence Un autofinancement minimum de 20% de la valeur à l acte est exigé La quotité de financement peut s élever jusqu à 85% de la valeur à l acte, y compris les frais annexes, dans la limite de 10% du pris d acquisition. La décision d octroi du crédit se fait au niveau de l agence du client avec signature systématique du Directeur de Groupe et d un analyste risque au niveau central (pour les dossiers hors desks) Le renseignement du questionnaire FOGARIM ainsi que l enquête terrain se feront au niveau de l agence gestionnaire du compte du client, par le Conseiller de Clientèle, gestionnaire de la Relation. La durée de validité des enquêtes terrain est de 6 mois. En cas de dépassement de ce délai, l enquête terrain doit être reconduite. 5

6 BMCE SALAF DAMANE ASSAKANE FOGALOGE Lancé en 2009, le produit Salaf Damane Assakane est venu en réponse aux besoins émis par le Fonds CCG. Ainsi, et en accord avec la convention, le Crédit a été mis en place dans un premier temps par BMCE Bank en faveur de la cible suivante : Employés du secteur privé affiliés à la CNSS Employés du secteur public avec une ancienneté minimum de 7 ans Professionnels soumis à la patente Transporteurs Agriculteurs Artistes Marins pêcheurs. A l initiative de BMCE Bank, l offre FOGALOGE a été élargie aux MRE (salariés, indépendants, chefs d entreprises) ayant exercé : Une activité continue d au moins 12 mois chez le dernier employeur Une activité d au moins 20 mois sur les 24 derniers mois. ou Le crédit Fogaloge peut couvrir jusqu à 100% du coût global de l acquisition ou de la construction du logement principal, y compris les frais annexes. 6

7 DAMANE ASSAKANE & BMCE BANK EN CHIFFRES

8 DAMANE ASSAKANE FOGARIM Les réalisations en 2013 se sont élevées à 235 Millions, le deuxième semestre a connu un regain de croissance dépassant ainsi le nombre de dossiers en 2012 de 50%. Soit 802 dossiers contre 622 à fin décembre PARTS DE MARCHÉ Jusqu'à fin Nombre de demandes agréées 19,9% 18,7% 18,7% 18,1% 17,2% Montant des crédits agréés 23,3% 22,0% 21,8% 20,7% 19,4% BMCE Bank s est placée, en 2013, en 3ème position en termes de nombres de dossiers accordés et de montant débloqués Le taux de sinistralité de ses financements a connu une tendance baissière de Décembre 2013 à juin 2014 s établissant à près de 19,50%, soit plus de 100 points de base de moins en 6 mois. 8

9 DAMANE ASSAKANE FOGALOGE Les réalisations en 2013 se sont élevées à 438 Millions avec une quote part de 90% pour le financement des acquisitions faites par les MRE. PARTS DE MARCHÉ Jusqu'à fin Nombre de demandes agréées 11,5% 19,5% 26,5% 27,0% 25,9% Montant des crédits agréés 13,7% 24,4% 33,1% 35,2% 35,1% BMCE Bank se plaçant en 2013 en pôle position en terme de montant débloqué et en deuxième position en termes de nombre de dossiers accordés. Le taux de sinistralité de ses financements ont connu une tendance baissière de Décembre 2013 à juin 2014 s établissant à près de 15%. À Fin décembre 2012, 76% des dossiers en impayés sont à imputer aux dossiers débloqués en faveur des MRE. 9

10 PRÉVENTION & SENSIBILISATION

11 GESTION& MAITRISE DU RISQUE PRÉVENTION & SENSIBILISATION I. SENSIBILISATION 1. MISSION DU CONSEILLER COMMERCIAL 2. RÉUSSITE DE LA MISSION SUR LE TERRAIN I. RECOUVREMENT 1. RÔLE DU RECOUVREUR TERRAIN 2. RÉUSSITE DE LA MISSION SUR LE TERRAIN

12 SENSIBILISATION BMCE BANK a, au fil de l eau, adapté ses procédures de gestion des crédits en fonction de la réaction de la clientèle. Se matérialisant à travers : Instauration de nouvelles règles de gestion Amélioration des outils de commercialisation Optimisation des techniques de gestion du risque Mise en place d agents de terrain dédiés Implication des différents niveaux de hiérarchie dans la prise de décision Sensibilisation et Responsabilisation de la clientèle face à l investissement futur Le fer de lance étant le respect des procédures de déblocage et traitement des dossiers. Permettant ainsi : Une meilleure politique de maîtrise du risque ; La mise en jeu des garanties dans les meilleures conditions. 82% des dossiers mis en jeu ont été remboursés par la CCG 12

13 SENSIBILISATION La mise en place de nouvelles règles de gestion liées à l instruction des dossiers de crédit ont améliorer la maîtrise du risque crédit et l amélioration continue de la qualité des services de BMCE Bank. Les missions du conseiller clientèle se sont vues renforcées à travers un processus standardisé et uniformisé à l ensemble du réseau. MISSION DU CONSEILLER COMMERCIAL Tout dossier de crédit est soumis à des requêtes pré et post déblocage selon des étapes pré-définies, ainsi outre les garanties standards, il est exigé de : S assurer de la domiciliation des comptes clients dans les agences à proximité soit du lieu de travail ou de la résidence principale Renseignement d une fiche contact englobant les informations sur le client, son conjoint, descendants ou ascendants Vérification des informations concernant le client ou le conjoint permettant ainsi la détection des cas d achats multiples ou de crédit en cours Réalisation d une enquête terrain Exiger une ancienneté de compte minimale de 3 mois, enregistrant 1 mouvement créditeur par mois équivalent à au moins 50% du revenu déclaré RÉUSSITE DE LA MISSION SUR LE TERRAIN Le conseiller de clientèle devra : Contacter le client par téléphone au moment de l enquête afin de vérifier ainsi si ce dernier est joignable ou pas Renseigner un questionnaire descriptif du bien à financer

14 RECOUVREMENT BMCE BANK a vu la naissance, depuis le mois de mai 2008, d un nouveau métier ayant pour but de prévenir et sensibiliser la clientèle des particuliers et professionnelles qui fait défaut de paiement d un crédit accorde. Outre que le recouvrement commercial par relance téléphonique ou par RDV, la banque avait décidé, suite a une refonte de l activité de Gestion Préventive du Risque de crédit, de mettre en place des gestionnaires sur le terrain pour le recouvrement des dossiers de crédit qui enregistrent des impayés. Le recouvreur terrain aura pour mission principale d effectuer des visites au domicile des clients ou sur leur lieu de travail, afin de les sensibiliser et les orienter pour trouver une solution adéquate pour la régularisation de leur dossier en anomalie. 14

15 RECOUVREMENT RÔLE DU RECOUVREUR TERRAIN Assurer la continuité de la relation commerciale avec le client Garder a l'esprit l'approche commerciale Convaincre le débiteur de l intérêt de la régularisation de sa situation Proposer des solutions au client et en suivre la mise en œuvre Remonter les difficultés rencontrées sur le terrain Détecter les dossiers nécessitant le transfert au contentieux Développer la relation de proximité avec la clientèle Promouvoir la bancarisation des populations visitées RÉUSSITE DE LA MISSION SUR LE TERRAIN Maitrise du portefeuille Aborder l entretien de manière positive Suivre une méthodologie pour la conduite de l entretien Etablir un reporting fiable Fiabilité des informations Arguments de l entretien doivent être compréhensibles et représentatives

WORKSHOP Damane Assakane Journée du 14 octobre 2014

WORKSHOP Damane Assakane Journée du 14 octobre 2014 WORKSHOP Damane Assakane Journée du 14 octobre 2014 1 CIH BAN : Rappel Historique CIH Bank : un siècle au service du développement des secteurs immobilier et hôtelier au Maroc Changement d identité visuelle

Plus en détail

Damane Assakane, 10 ans après...

Damane Assakane, 10 ans après... Royaume du Maroc Ministère de l Economie et des Finances Damane Assakane, 10 ans après... 14 octobre 2014 Hicham TALBY Chef du service du crédit immobilier et industriel DTFE /MEF Vice président du comité

Plus en détail

Dans le cadre du projet régional portant sur le logement abordable et le financement de l habitat.

Dans le cadre du projet régional portant sur le logement abordable et le financement de l habitat. Dans le cadre du projet régional portant sur le logement abordable et le financement de l habitat. Le Ministère de l Economie et des Finances Direction du Trésor et des Finances Extérieures La Banque Mondiale

Plus en détail

Bourse ZA. Agenda 27/02/2015. Document confidentiel destiné uniquement aux professionnels partenaires du Crédit Foncier 1. > Le Crédit Foncier en bref

Bourse ZA. Agenda 27/02/2015. Document confidentiel destiné uniquement aux professionnels partenaires du Crédit Foncier 1. > Le Crédit Foncier en bref Bourse ZA février 2015 1 partenaires du Crédit Foncier Agenda > Le Crédit Foncier en bref > Règles générales d acceptation > Nos formules spécifiques > Nos points forts > Contacts 2 2 partenaires du Crédit

Plus en détail

Banque Mondiale Fonds Monétaire Arabe

Banque Mondiale Fonds Monétaire Arabe Ministère de l Economie et des Finances Direction du Trésor et des Finances Extérieures Banque Mondiale Fonds Monétaire Arabe Le fonds d assurance hypothécaire Damane Assakane: Retour d expérience et perspectives

Plus en détail

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT DANS UN ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE MARQUÉ PAR UNE FORTE MONTÉE DES RISQUES, LA CAPACITÉ À ANTICIPER ET À «METTRE SOUS TENSION» L ENSEMBLE

Plus en détail

Salon du crédit AGENDA RECORD BANK. Introduction et chiffres Politique d acceptation Produits hypothécaires Crédits d investissement Questions

Salon du crédit AGENDA RECORD BANK. Introduction et chiffres Politique d acceptation Produits hypothécaires Crédits d investissement Questions RECORD BANK 18/02/2014 Salon du crédit AGENDA Introduction et chiffres Politique d acceptation Produits hypothécaires Crédits d investissement Questions 1 2013 1 er choix des courtiers Collaboration avec

Plus en détail

L AUDIT CREDIT. Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier

L AUDIT CREDIT. Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier L AUDIT CREDIT Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier Finshop est un organisme indépendant qui sélectionne des courtiers pour leurs compétences et leur sérieux et les réunit dans un réseau

Plus en détail

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours NOTE RELATIVE A L ENQUETE SUR LES CREDITS IMMOBILIERS Le secteur immobilier connait un essor important sous l impulsion conjuguée des actions des pouvoirs publics et d une politique d offre de crédit plus

Plus en détail

CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME

CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME MAI 2006 LES ARTICLES > ARTICLE 1 ER périmètre et objectifs page 2 > ARTICLE 2 soutien de l esprit d entreprise en favorisant la création ou la reprise d entreprises

Plus en détail

Dans le cadre du projet régional portant sur le logement abordable et le financement de l habitat.

Dans le cadre du projet régional portant sur le logement abordable et le financement de l habitat. Dans le cadre du projet régional portant sur le logement abordable et le financement de l habitat. Le Ministère de l Economie et des Finances Direction du Trésor et des Finances Extérieures La Banque Mondiale

Plus en détail

Présenté par : Nesrine DHRAIEF. Responsable ESSAI : Mohamed M.BESSA Responsable ATB : Ameur M.BONDI

Présenté par : Nesrine DHRAIEF. Responsable ESSAI : Mohamed M.BESSA Responsable ATB : Ameur M.BONDI 21 Juin 2012 Soutenance de PFE Présenté par : Nesrine DHRAIEF Responsable ESSAI : Mohamed M.BESSA Responsable ATB : Ameur M.BONDI SOMMAIRE Introduction Préambule Organisme d accueil Notions théoriques

Plus en détail

Salon du Crédit 19 février 2013

Salon du Crédit 19 février 2013 Salon du Crédit 19 février 2013 PROGRAMME Introduction et chiffres Politique d acceptation Produits hypothécaires Crédits d investissement Questions 1 er choix des courtiers Collaboration avec ZA Assurances

Plus en détail

Étude du portefeuille de crédit des

Étude du portefeuille de crédit des Étude du portefeuille de crédit des caisses du réseau ANACAPH PROJET : «RENFORCEMENT DU RESEAU DE L ANACAPH DANS L ACCOMPAGNEMENT DU CREDIT ORIENTE VERS LES MPE» Mai 2009 Dorlus Jackson MBA, Comptable

Plus en détail

Toutes les banques... une seule adresse. www.credifinn.fr

Toutes les banques... une seule adresse. www.credifinn.fr Toutes les banques... une seule adresse CREDIFINN, 1 ère plateforme 100% dédiée aux professionnels de l immobilier Spécialiste du financement de l immobilier locatif et de la résidence principale, CREDIFINN

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

Parcours de Formation du Directeur d Agence IMF. Le parcours de formation est proposé au choix :

Parcours de Formation du Directeur d Agence IMF. Le parcours de formation est proposé au choix : Parcours de Formation du Directeur d Agence IMF Le parcours de formation est proposé au choix : sous la forme de cours en Présentiel en intra dans les IMF par e-learning. A qui s adresse cette formation?

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE D EPARGNE ET DE CREDIT DES CAISSES POPULAIRES D EPARGNE ET DE CREDIT (CPEC)

PROJET DE POLITIQUE D EPARGNE ET DE CREDIT DES CAISSES POPULAIRES D EPARGNE ET DE CREDIT (CPEC) SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE AGENCE DJIBOUTIENNE DE DEVELOPPEMENT SOCIAL (ADDS) PROJET DE POLITIQUE DES CAISSES POPULAIRES (CPEC) Août 2008 REALISATION OKAMBAWA CODJO IRENEE & MOHAMED ROBERT D EPARGNE

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MOBILITE EXTERNE : CONGES LONGUE DUREE

MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MOBILITE EXTERNE : CONGES LONGUE DUREE MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MOBILITE EXTERNE : CONGES LONGUE DUREE Les mesures mises en place visent à accompagner les collaborateurs porteurs d un projet professionnel en dehors du groupe CA sa et

Plus en détail

Nouvel agent comptable les indispensables à la prise de poste

Nouvel agent comptable les indispensables à la prise de poste Nouvel agent comptable les indispensables à la prise de poste Cette fiche ne se prétend pas exhaustive, elle permettra toutefois à un nouvel agent comptable de prendre un poste dans les meilleures conditions

Plus en détail

ZONE DE L AFRIQUE DE L OUEST

ZONE DE L AFRIQUE DE L OUEST ZONE DE L AFRIQUE DE L OUEST SECTION DU BENIN DOCUMENT DE PROJET A L ECOUTE DES FEMMES DEMUNIES "FED" Octobre 2010 I- IDENTIFICATION DU PROJET TITRE : "A l Ecoute des Femmes Démunies" «FED» Organisme d

Plus en détail

Opérateur en cash management. Recouvrement de Créances Commerciales

Opérateur en cash management. Recouvrement de Créances Commerciales Opérateur en cash management Recouvrement de Créances Commerciales SOMMAIRE Un autre regard Présentation générale de RECOGEST Notre mission : le recouvrement amiable et judiciaire La transmission des dossiers

Plus en détail

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Pologne Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières)

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières) Gestion des Risques Nos métiers par activité La Gestion des Risques consiste principalement à maîtriser et à contrôler l ensemble des risques de Crédit Agricole CIB afin de minimiser le coût du risque

Plus en détail

Responsabilité sociale et protection des clients. Casablanca 16 Septembre 2015

Responsabilité sociale et protection des clients. Casablanca 16 Septembre 2015 Responsabilité sociale et protection des clients Casablanca 16 Septembre 2015 1 Affirmer la mission sociale du secteur. Mission: Mission sociale de la microfinance Combiner création d activités, lutte

Plus en détail

Le rapport de stage en entreprise

Le rapport de stage en entreprise Le rapport de stage en entreprise Le rapport de stage est un dossier relié qui suit des règles précises et qui doit être écrit avec un traitement de texte. Ce dossier va vous permettre de présenter votre

Plus en détail

«J ai un impayé, que faire?»

«J ai un impayé, que faire?» «J ai un impayé, que faire?» Fiche technique proposée par le Cabinet CFO FRANCE, votre expert en recouvrement de créances civiles & commerciales Www.cfo-france.com S Introduction Malgré les prévisions

Plus en détail

Hypothèques zweiplus Vous aider à devenir propriétaires. Et plus. Financement

Hypothèques zweiplus Vous aider à devenir propriétaires. Et plus. Financement Hypothèques zweiplus Vous aider à devenir propriétaires. Et plus. Financement Se sentir chez soi. Avec les hypothèques de la bank zweiplus. Sommaire Donnez réalité à vos rêves de chez-soi. Chère lectrice,

Plus en détail

MFW4A 2014 PARTNERSHIP FORUM. Dakar 11 &12 mai 2014. Crédit à l habitat et secteur informel Expérience du marché indien

MFW4A 2014 PARTNERSHIP FORUM. Dakar 11 &12 mai 2014. Crédit à l habitat et secteur informel Expérience du marché indien MFW4A 2014 PARTNERSHIP FORUM Dakar 11 &12 mai 2014 Crédit à l habitat et secteur informel Expérience du marché indien Olivier Hassler Housing Finance Consultant ohhfinance@gmail.com 1 Aperçu du crédit

Plus en détail

Préparé par : Wafaa ELBARAKA Siham MOUATABIR Mariam ZAHIRI. encadré par : MME LIDDER

Préparé par : Wafaa ELBARAKA Siham MOUATABIR Mariam ZAHIRI. encadré par : MME LIDDER Préparé par : Wafaa ELBARAKA Siham MOUATABIR Mariam ZAHIRI encadré par : MME LIDDER 1-INTRODUCTION a- Définition du crédit b- Les fournisseurs de crédits aux particuliers c- L importance de l activité

Plus en détail

EH Intelligence by Sidetrade. Maîtriser le risque sur le bout des doigts

EH Intelligence by Sidetrade. Maîtriser le risque sur le bout des doigts EH Intelligence Maîtriser le risque sur le bout des doigts «Avec EH Intelligence, nous bénéficions d une visibilité en temps réel des indicateurs de suivi du poste client, ce qui améliore considérablement

Plus en détail

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL 1. Définition et caractéristiques des prêts 1.1 Définition Le COSEF du 29 avril 2009 a élaboré une proposition de 10 principes pour la définition du microcrédit personnel

Plus en détail

Tunisie : Nouveautés d Attijari Bank rendent la banque innovante, pragmatique et populaire

Tunisie : Nouveautés d Attijari Bank rendent la banque innovante, pragmatique et populaire Tunisie : Nouveautés d Attijari Bank rendent la banque innovante, pragmatique et populaire Lors de sa participation au Salon International Bancaire, Financier et de la Monétique, sous l égide de la Banque

Plus en détail

Crédit Foncier Du Cameroun. Ensemble réalisons vos projets immobiliers au Cameroun en toute confiance

Crédit Foncier Du Cameroun. Ensemble réalisons vos projets immobiliers au Cameroun en toute confiance Crédit Foncier Du Cameroun Ensemble réalisons vos projets immobiliers au Cameroun en toute confiance Le Crédit Foncier du Cameroun (CFC) est une société de Capital public avec conseil d administration.

Plus en détail

GUIDE DE L EMPRUNTEUR TOUT CONNAÎTRE SUR LA LOI DE PROTECTION DU CONSOMMATEUR

GUIDE DE L EMPRUNTEUR TOUT CONNAÎTRE SUR LA LOI DE PROTECTION DU CONSOMMATEUR GUIDE DE L EMPRUNTEUR TOUT CONNAÎTRE SUR LA LOI DE PROTECTION DU CONSOMMATEUR Sommaire A qui s adresse ce guide? La loi de Protection du Consommateur en bref... Bien connaître ses droits Quid des offres

Plus en détail

TERANGA CAPITAL. Véhicule d investissement dédié aux TPE-PME du Sénégal. Présentation à l Atelier FIDA. 5 Décembre 2014.

TERANGA CAPITAL. Véhicule d investissement dédié aux TPE-PME du Sénégal. Présentation à l Atelier FIDA. 5 Décembre 2014. TERANGA CAPITAL Véhicule d investissement dédié aux TPE-PME du Sénégal Présentation à l Atelier FIDA 5 Décembre 2014 Olivier Furdelle VISION, MISSION ET OBJECTIFS La vision de TERANGA CAPITAL est de soutenir

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

Fonds de garantie. Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques.

Fonds de garantie. Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques. Fonds de garantie Fond Oxygen : Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques. - PME existantes ayant au moins 6 mois d activité et des relations avec

Plus en détail

UNIDEV CAPITAL FINANCE

UNIDEV CAPITAL FINANCE UNIDEV CAPITAL FINANCE Au service des courtiers Agenda Qui sommes-nous? Nos partenaires Marché cible Paramètres de prêt Comment soumettre un dossier Pourquoi faire affaire avec Unidev Capital Études de

Plus en détail

Dossier de presse. Skandia Investment Advice

Dossier de presse. Skandia Investment Advice Dossier de presse Skandia Investment Advice 1 Sommaire Communiqué de presse... 3 Skandia innove avec un service complet de sélection de fonds et d analyse financière : Skandia Investment Advice... 5 A

Plus en détail

Introduction Cours d analyse financière

Introduction Cours d analyse financière Introduction Cours d analyse financière MAE Janvier 2006 E.S. 2005-2006 1 Plan de l introduction Définitions & objectifs Les utilisateurs Méthodologie E.S. 2005-2006 2 Définition & Objectifs E.S. 2005-2006

Plus en détail

Société Marocaine d assurance à l exportation CONSORTIUM D EXPORTATION. jeudi 12 janvier 2012 1

Société Marocaine d assurance à l exportation CONSORTIUM D EXPORTATION. jeudi 12 janvier 2012 1 Société Marocaine d assurance à l exportation CONSORTIUM D EXPORTATION jeudi 12 janvier 2012 1 La SMAEX Un outil d accompagnement des Consortiums d exportation dans un monde en profonde mutation 2 Conséquences

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

Rapport trimestriel 30 septembre 2001

Rapport trimestriel 30 septembre 2001 F O N D S D E P L A C E M E N T I M M O B I L I E R C O M I N A R Rapport trimestriel 30 septembre 2001 Message aux porteurs de parts Au nom des fiduciaires, des dirigeants et du personnel du Fonds de

Plus en détail

INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise

INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise Foire aux questions (FAQ) Dispositif mis en œuvre à compter du 25 juin 2013 (délibération du 24 juin 2013) Le dispositif Initiative Formation

Plus en détail

Accord Cadre de Refinancement (ACRE)

Accord Cadre de Refinancement (ACRE) RÉPUBLIQUE DU SÉNÉGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES Accord Cadre de Refinancement (ACRE) pour la ligne «PME»de la Plateforme d Appui au Secteur Privé et à la Valorisation

Plus en détail

Le mécanisme de la titrisation au Grand-duché de Luxembourg

Le mécanisme de la titrisation au Grand-duché de Luxembourg Le mécanisme de la titrisation au Grand-duché de Luxembourg La titrisation d actifs est un mécanisme en pleine expansion au Luxembourg, qui consiste à convertir des actifs difficilement commercialisables

Plus en détail

AIDE A DOMICILE - MANDATAIRES

AIDE A DOMICILE - MANDATAIRES INDRE AIDE A DOMICILE - MANDATAIRES PUBLIC Intervenants à domicile sous le statut de mandataire et donc démunis de possibilités d accès aux financements de la formation et de la VAE RESUME DE L ACTION

Plus en détail

Service Financement. Pour une démocratisation des funérailles

Service Financement. Pour une démocratisation des funérailles Service Financement Pour une démocratisation des funérailles DES ATTENTES EXPRIMÉES > De nombreuses personnes se limitent encore à de vagues recommandations à leurs proches; > Ces personnes ne prévoient

Plus en détail

5th Financial Infrastructure & Risk Management Training

5th Financial Infrastructure & Risk Management Training 5th Financial Infrastructure & Risk Management Training Modèles de Credit Bureau Cas du Maroc 22 Septembre 2014 par : M. Abdelmajid BENALI - Bank Al- Maghrib Session 2B Sommaire I. Caractéristiques du

Plus en détail

~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE

~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE ~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE DEFINITION D'EMPLOI: Gestionnaire de Clientèle Patrimoniale Code emploi: Filière d'activité: Métier: Rôle: Ventes et Services -- Gestionnaire de Clientèle Spécialiste Clients

Plus en détail

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) JANVIER 2015 ENTREPRENEURS N 16 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) Ce

Plus en détail

SOLUTIONS DE FINANCEMENT TPE

SOLUTIONS DE FINANCEMENT TPE SOLUTIONS DE FINANCEMENT TPE GARANTIES BANCAIRES et PRET A TAUX ZERO Vous avez un projet de création, ou de reprise d entreprise, France Active vous accompagne pour financer votre projet dans de bonnes

Plus en détail

Etude Fraude Sociale. Rencontres provinciales printemps 2014

Etude Fraude Sociale. Rencontres provinciales printemps 2014 Etude Fraude Sociale Rencontres provinciales printemps 2014 Contexte En 2013, la secrétaire d Etat à l intégration sociale a chargé la société de consultance PwC de réaliser une étude sur l impact de la

Plus en détail

CONDITIONS DE BANQUE AMEN BANK

CONDITIONS DE BANQUE AMEN BANK I TAUX D INTERET TAUX DEBITEURS CATEGORIES DE CREDITS CONDITIONS DE BANQUE AMEN BANK FINANCEMENT A COURT TERME ESCOMPTE D EFFET DE TRANSACTION INFERIEUR OU EGAL A 90 JOURS TAUX EN % L AN arrêté le 08/06/2004

Plus en détail

Le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale

Le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale Le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale Le Fonds de cohésion sociale (FCS) Le FCS est institué le 18 janvier 2005. C est un fonds de garantie qui vise à lutter contre l exclusion

Plus en détail

Les instruments de la SNCI et de la Mutualité de Cautionnement et d Aide aux Commerçants, société coopérative. Présentation Horesca du 18 juin 2012

Les instruments de la SNCI et de la Mutualité de Cautionnement et d Aide aux Commerçants, société coopérative. Présentation Horesca du 18 juin 2012 Les instruments de la SNCI et de la Mutualité de Cautionnement et d Aide aux Commerçants, société coopérative Présentation Horesca du 18 juin 2012 03/12/09 L entrepreneur et le financement de son projet

Plus en détail

MOBILE AGENT BANKING SYSTEM BENEFICE ET CARACTERISTIQUE DU PRODUIT

MOBILE AGENT BANKING SYSTEM BENEFICE ET CARACTERISTIQUE DU PRODUIT MOBILE AGENT BANKING SYSTEM BENEFICE ET CARACTERISTIQUE DU PRODUIT Version 1.0 Avril 2013 INTRODUCTION Ce document fournit d un coup d œil toutes les caractéristiques de maviance Mobile Agent Banking System

Plus en détail

Forum International de l Assurance

Forum International de l Assurance Forum International de l Assurance La dématérialisation des échanges en assurance santé Enjeux Retours d expériences Perspectives Antoine AIZPURU Président Cegedim Assurances 19 Avril 2013 Introduction

Plus en détail

LES GARANTIES D EMPRUNT

LES GARANTIES D EMPRUNT LES GARANTIES D EMPRUNT (Compte 801.5) Fiche n 1 Définition Les garanties d emprunt entrent dans la catégorie des engagements hors bilan parce qu une collectivité peut accorder sa caution à une personne

Plus en détail

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité Devenir agent général d assurance Entrepreneur Indépendant Relation onseiller Écoute Clients Libre Proximité Collaborateurs Assurance Quelques chiffres... 13 000 Les agents généraux d assurance sont au

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional AVRIL 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france EVOLUTION DU DISPOSITIF D OCTROI DES PRETS SOCIAUX

Plus en détail

DOMAINES CLÉS COUVERTS PAR LE PROGRAMME

DOMAINES CLÉS COUVERTS PAR LE PROGRAMME DOMAINES CLÉS COUVERTS PAR LE PROGRAMME DOMAINES FINANCES 1- Gestion de la Trésorerie Optimiser la gestion de la Trésorerie à travers le renforcement du cadre règlementaire des placements et des investissements

Plus en détail

LA REFERENCE DE L IMMOBILIER NEUF DANS LE GRAND SUD - OUEST

LA REFERENCE DE L IMMOBILIER NEUF DANS LE GRAND SUD - OUEST LA REFERENCE DE L IMMOBILIER NEUF DANS LE GRAND SUD - OUEST IMMO9 REGROUPE 4 ENTITES «L immobilier ne peut pas être perdu ou volé, et il ne peut pas être emporté. Acheté avec bon sens, payé en totalité

Plus en détail

Chargé d'etudes - Risques de Contrepartie (H/F)

Chargé d'etudes - Risques de Contrepartie (H/F) Chargé d'etudes - Risques de Contrepartie (H/F) Ile-de-France Stage Chargé d'etudes - Risques de Contrepartie (H/F) Direction :Risk and Permanent Control Type de Métier :Engagement et Risques Date de prise

Plus en détail

Code de conduite dans le cadre de la Loi du.. relative à diverses dispositions concernant le financement des petites et moyennes entreprises

Code de conduite dans le cadre de la Loi du.. relative à diverses dispositions concernant le financement des petites et moyennes entreprises Code de conduite dans le cadre de la Loi du.. relative à diverses dispositions concernant le financement des petites et moyennes entreprises 1 Préambule La Loi du relative à diverses dispositions concernant

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE 1. OBJET La présente politique vise à garantir la conformité D EXANE SA, EXANE DERIVATIVES, EXANE OPTIONS, EXANE LIMITED et leurs succursales concernées

Plus en détail

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières DIRECTORATE FOR FINANCIAL AND ENTERPRISE AFFAIRS Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Principes et Bonnes Pratiques

Plus en détail

DEMANDE DE CREDIT A RENSEIGNER PAR LE CLIENT

DEMANDE DE CREDIT A RENSEIGNER PAR LE CLIENT DEMANDE DE CREDIT A RENSEIGNER PAR LE CLIENT Réf. Dossier : (A remplir par la Direction du Crédit & Risque) Afin de faciliter l étude de votre demande de crédit et d écourter les délais de réponse, nous

Plus en détail

Demande de Prêt «Aide au Logement Remboursable (ALR) - Acquisition / Construction»

Demande de Prêt «Aide au Logement Remboursable (ALR) - Acquisition / Construction» Demande de Prêt «Aide au Logement Remboursable (ALR) - Acquisition / Construction» Partenariat entre la Mutuelle de l Armée de l Air et la Banque Française Mutualiste BANQUE FRANCAISE MUTUALISTE Profession

Plus en détail

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances Association internationale de la sécurité sociale Colloque des directeurs d'institutions de sécurité sociale des pays francophones d'afrique Limbé, Cameroun, 28-30 janvier 2004 Investissement des réserves

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT Message aux détenteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats du premier

Plus en détail

Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe. Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013

Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe. Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013 Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013 PRÉSENTATION AL BARID BANK Missions et Objectifs Al Barid Bank, filiale bancaire de Barid Al Maghrib (Poste Maroc) a démarré

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation 013 Le crédit à la consommation L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Nouvelle édition Septembre 2011 Sommaire Qu est-ce qu un crédit à la consommation? 2 Quels sont les différents types de crédit

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION

POLITIQUE DE FORMATION POLITIQUE DE FORMATION ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES Table des matières 1. Préambule... - 2-2. Buts généraux... - 2-3. Objectifs... - 2-4. Axes et typologie de formation... - 3-4.1 Axes de formation...

Plus en détail

CONVENTION FFCGEA -SIAGI

CONVENTION FFCGEA -SIAGI CONVENTION FFCGEA -SIAGI Entre : La Fédération Française des Associations de Gestion et de Comptabilité et des centres de Gestion et de l Economie de l Artisanat, association loi 1901 dont le siège est

Plus en détail

Présentation du FGAR et ses Modalités de Fonctionnement

Présentation du FGAR et ses Modalités de Fonctionnement République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise et de la promotion de l Investissement -Fonds de Garantie des Crédits aux PME - Présentation

Plus en détail

CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES SECTION 4 : FICHES INDIVIDUELLES

CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES SECTION 4 : FICHES INDIVIDUELLES SECTION 4 : FICHES INDIVIDUELLES 230 CLASSE 1 : COMPTES DE TRESORERIE ET D OPERATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET ASSIMILES 1 - CONTENU DE LA CLASSE 1 La classe 1 enregistre, outre les espèces,

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 4 valeurs : service solidarité avenir

Plus en détail

Chapitre VII : Les écritures de régularisation

Chapitre VII : Les écritures de régularisation Chapitre VII : Les écritures de régularisation L ajustement des comptes de gestion Dans la pratique, il peut y avoir un décalage dans le temps entre le moment où l entreprise a effectué une opération génératrice

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie JUIN 2013 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le

Plus en détail

L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS. Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris

L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS. Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris 1 L immobilier d entreprise dans le Grand Paris Préambule Définition de l immobilier d entreprise Sources des statistiques

Plus en détail

Gestion des risques de crédit. Termes de référence (TDR)

Gestion des risques de crédit. Termes de référence (TDR) Séminaire de formation Gestion des risques de crédit organisé par la Banque centrale des Comores (BCC) à l attention des cadres des banques de la place de Moroni Termes de référence (TDR) 1. Contexte La

Plus en détail

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010 Boubacar DIAKITE Contexte de création des IMFs. Extrême pauvreté de certaines couches de la population active, Banque: une activité

Plus en détail

Master professionnel Métiers de la finance du contrôle et de l'audit Promotion 2009 Situation au 1er décembre 2011

Master professionnel Métiers de la finance du contrôle et de l'audit Promotion 2009 Situation au 1er décembre 2011 Master professionnel Métiers de la finance du contrôle et de l'audit Promotion 2009 Situation au 1er décembre 2011 Option : Audit comptable et financier Effectif total de la promotion 2009 : 9 Non concernés

Plus en détail

La cotisation de cette offre est de 1 euro par mois, 2 euros avec la carte Maestro (à partir de 16 ans).

La cotisation de cette offre est de 1 euro par mois, 2 euros avec la carte Maestro (à partir de 16 ans). Communiqué de presse 19mars 2009 Barclays lance Barclays Evolutions, une nouvelle gamme de quatre forfaits à destination des jeunes de 0 à 29 ans pour les accompagner à chaque étape clé de leur vie. Chez

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Mesures d allègement en faveur de l investissement et de l entreprise

Mesures d allègement en faveur de l investissement et de l entreprise Agence Nationale de Développement de l Investissement 3 ème édition du Forum de la Femme Cheffe d Entreprise «Le Rôle de la Femme dans la relance des activités productives» Annaba, 13 Juin 2013 Mesures

Plus en détail

Assistant administratif et comptable niveau 4

Assistant administratif et comptable niveau 4 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Assistant administratif et comptable niveau 4 EVALUATION GDI DU SALARIE Assistant administratif et comptable niveau 4 NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule

Plus en détail

OFFRES TARIFAIRES AU PERSONNEL DE LA CEIDF

OFFRES TARIFAIRES AU PERSONNEL DE LA CEIDF OFFRES TARIFAIRES AU PERSONNEL DE LA CEIDF 1- Conditions d éligibilité aux avantages tarifaires bancaires Etre salarié sous contrat à durée indéterminée à la CEIDF, après validation de la période d essai.

Plus en détail

NOS FORMATIONS EXERCICE 2015 MALI

NOS FORMATIONS EXERCICE 2015 MALI NOS FORMATIONS EXERCICE MALI N THEMES PUBLIC CIBLE OBJECTIFS CONTENU PEDAGOGIQUE DUREE/DATE COUT DE FORMATION 1 Elaboration des états financiers à partir de PERFECT utilisateurs sur l élaboration des états

Plus en détail

Le service recouvrement de Creditreform Romandie GNT SA Votre partenaire pour la gestion des débiteurs

Le service recouvrement de Creditreform Romandie GNT SA Votre partenaire pour la gestion des débiteurs Le service recouvrement de Creditreform Romandie GNT SA Votre partenaire pour la gestion des débiteurs Renseignements commerciaux Marketing Creditreform De la relance des postes ouverts au suivi des actes

Plus en détail

ANNEXE N 3. Médiateur de la Société générale. Historique du dispositif de médiation. Description. Fonctionnement

ANNEXE N 3. Médiateur de la Société générale. Historique du dispositif de médiation. Description. Fonctionnement ANNEXE N 3 Médiateur de la Société générale Le rapport d activité de la médiation est uniquement interne, nous n avons donc pas pu en avoir connaissance Historique du dispositif de médiation C est le 15

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

Sommaire. Création et Historique p. 2 L équipe dirigeante p. 3. Cabinet de conseil au positionnement original p. 4 L offre SELENIS p.

Sommaire. Création et Historique p. 2 L équipe dirigeante p. 3. Cabinet de conseil au positionnement original p. 4 L offre SELENIS p. Présentation Sommaire Création et Historique p. 2 L équipe dirigeante p. 3 Expertise et Savoir-Faire Cabinet de conseil au positionnement original p. 4 L offre SELENIS p. 5-6 Quelques références p. 7 Les

Plus en détail

Le Gic s engage pour le logement

Le Gic s engage pour le logement Le Gic s engage pour le logement Qui sommes nous? Le Gic, Comité Interprofessionnel du Logement : fait partie des 21 CIL d Action Logement est une association Loi 1901 créée en 1955 à l initiative de la

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

INTERVENTION D UNIFACTOR Jeudi 20 Novembre 2008. Présentée par Abdessatar BEN HAMZA Directeur Commercial UNION DE FACTORING

INTERVENTION D UNIFACTOR Jeudi 20 Novembre 2008. Présentée par Abdessatar BEN HAMZA Directeur Commercial UNION DE FACTORING INTERVENTION D UNIFACTOR Jeudi 20 Novembre 2008 Présentée par Abdessatar BEN HAMZA Directeur Commercial UNION DE FACTORING Sommaire : Présentation d UNIFACTOR L affacturage domestique L affacturage international

Plus en détail