SE RECONSTRUIRE SUITE À UNE PERTE D EMPLOI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SE RECONSTRUIRE SUITE À UNE PERTE D EMPLOI"

Transcription

1 SE RECONSTRUIRE SUITE À UNE PERTE D EMPLOI Jane Prudhomme, étudiante à la maîtrise en carriérologie (UQÀM) OBJECTIFS Objectif général : Aider une personne ayant vécu une mise à pied à réinsérer le marché du travail. Objectifs spécifiques : Amener l individu à comprendre le processus de deuil lié à une perte d emploi et permettre l expression de son vécu émotionnel afin de favoriser l acceptation de ce vécu. Travailler sur son estime de soi afin de rétablir son sentiment d efficacité personnelle. MISE EN CONTEXTE ET PROCÉDURE D INTERVENTION L intervention préconisée ici se fera dans un contexte de counseling de carrière auprès d un homme âgé dans la quarantaine et ayant vécu récemment une mise à pied. Il s agit de monsieur Benoit Paradis qui est un québécois d origine résidant sur la Rive-Sud. Il a un D.E.P. en plomberie. Son parcours professionnel se résume à 15 années d expérience dans le domaine de la construction. Il a travaillé en majorité à son propre compte, offrant à des particuliers des services d installation de plomberie. En dehors de cela, il a cumulé ici et là plusieurs petits boulots saisonniers dans les chantiers de construction résidentielle. Après 15 années à cumuler des emplois temporaires et précaires, il a décidé de retourner aux études pour faire une attestation d'études professionnelles en tuyauterie-soudage. Ce diplôme lui permettrait de se perfectionner en tuyauterie industrielle et de travailler dans le domaine de la construction industrielle. Une fois son diplôme en poche, il a postulé en 2005

2 chez Magil Construction où il fut embauché pour un poste de surintendant de chantier (en bâtiment). Il s agit d une entreprise spécialisée dans la construction résidentielle commerciale et industrielle. En 2010, l entreprise a décidé, pour des raisons financières, de diminuer son personnel. Monsieur Paradis a été l un de ceux qui ont été mis dehors sans toutefois obtenir de dédommagement, après 5 ans de service. Cette annonce fut un choc pour lui, car il ne s y attendait pas. Suite à cet évènement, il a sombré dans la dépression pendant un an. Il a eu l impression que sa vie n avait plus de sens puisque son travail représentait tout pour lui. Cet évènement est arrivé si brutalement qu il lui a été difficile de faire le deuil de son ancien emploi et d accepter sa situation présente. Il lui arrive très souvent de revoir en boucle dans ses rêves l instant où on lui a annoncé qu il devait quitter son emploi et à chaque fois, il en éprouve de la colère. Il dit s en vouloir de ne pas avoir vu les choses arriver plutôt, lui qui est habituellement prévoyant. Toute cette colè re, cette tristesse et ce désespoir qu il ressent le paralysent; ce qui fait qu il n a plus l énergie ni la confiance nécessaire en lui pour entamer une nouvelle recherche d emploi. Dans un premier temps, l intervention visera à amener monsieur Paradis à comprendre le processus de deuil suite à une perte d emploi, et, en même temps, de permettre l expression de son vécu émotionnel. À cet effet, j utiliserai la technique d impact utilisant la Pâte à modeler (Beaulieu, 2002, p.39). Cette technique est très appropriée dans un processus de deuil, car elle favorise entre autres la prise de conscience et l expression des émotions, étape nécessaire à la résolution d un deuil. L exercice consistera d abord à présenter au client la boule de pâte à modeler comme étant le poids émotionnel qui l oppresse depuis sa perte d emploi. Ensuite, on lui demandera d enlever à chaque fois de la grosse boule une partie de la pâte à modeler qu il déposera sur la table. Il répètera plusieurs fois l exercice jusqu à ce qu il ne lui en reste qu une petite portion. Chaque partie enlevée représentera les parties de ce poids émotionnel dont on demandera au client de nommer (par exemple, la colère, la culpabilité

3 et la dépression). En fonction des émotions nommées, on déterminera dans quelle phase du deuil le client se situe. Rappelons que selon Kubler-Ross (1985), les phases du deuil peuvent comporter de 3 à 6 étapes : le choc, la négation, la colère le marchandage, la dépression et l acceptation. Évidemment, l idéal serait d amener le client à cheminer vers la phase d acceptation (accepter la réalité de la perte d emploi) et ainsi d en arriver à réorganiser sa vie et à envisager de nouveaux projets professionnels. Cette phase correspond à l aboutissement du deuil. De plus, sachant que la colère semble être une émotion dominante chez le client, il serait judicieux de la traiter en utilisant la technique de la chaise vide (Beaulieu, 2002, p ). C est une technique assez fréquemment utilisée en gestalt-thérapie pour son effet catalyseur. C est par un jeu de rôle que j amènerais donc monsieur Paradis à simuler une discussion avec son patron. L idée étant de permettre au client d exprimer sa frustration à la personne concernée (ici l ex-employeur), et ceci, dans le but de s en libérer. On lui demandera de s asseoir sur une chaise face à une autre chaise vide. Puis, il devra s imaginer être en présence de son ex-employeur et se le représenter au point de ressentir véritablement sa présence. Une fois bien installé, on l invitera à prendre contact avec son émotion, dans l ici et maintenant, tout en l amenant à se rappeler dans les détails les circonstances entourant sa mise à pied (le moment, le lieu, l intensité de ses paroles et gestes ainsi que ceux de son exemployeur). Ensuite, il s adressera à son ex-employeur comme s il était présent, tout en lui exprimant sa colère et tout ce qu il aurait voulu lui dire. Et pour finir, il serait amené à identifier les sensations et les pensées qui l habitent. Pour ce qui est de travailler l estime de soi de monsieur Paradis, j opterai pour la technique d impact utilisant un billet de 20 $ (Beaulieu, p.67; 69). C est l une des techniques les plus utilisées en technique d impact. Dans le cas d une mise à pied, très souvent vécue comme une situation dévalorisante, les gens sont profondément affectés au niveau de leur estime de soi. C est le cas pour

4 monsieur Paradis. L exercice consiste, dans un premier temps, à amener la personne à verbaliser son discours intérieur. Il s agit de relever toutes les pensées dénigrantes qu il a face à lui-même et que l on écrira de façon très visible dans un tableau. Ensuite, on l amènera à réfléchir sur ses forces et ses qualités personnelles que l on inscrira également sur un bout de papier contenant son nom. Ces deux exercices peuvent être remis au client comme devoir, à la maison. Cependant, si la personne éprouve des difficultés à identifier ses forces, on l aidera en faisant appel à ses réussites passées par exemple. Une fois que ses caractéristiques positives sont identifiées, on collera le papier où elles sont inscrites au billet de 20$. Puis, on froissera ce billet et le piétinera plusieurs fois devant le client tout en répétant avec intensité les paroles dénigrantes du client qui ont été préalablement identifiées. Par exemple, pendant qu on froisse le billet, on dira : «c est de ma faute si j ai perdu mon emploi, je suis si nul et si insignifiant». Et pour finir, on reprendra ce billet et demandera au client si, malgré le sort que le billet a subit, il a changé de valeur et si ses caractéristiques positives ont disparu. Pour faire le lien avec sa propre expérience, on lui demandera s il pense toujours qu il ne vaut rien. L idée derrière cette expérience est d amener la personne à réaliser que la perte d emploi, aussi difficile à vivre qu elle ait été pour la personne, n enlève pas sa valeur personnelle. MISE EN GARDE ET AUTRES INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES On ne le dira jamais assez, la réussite d un processus de counseling de carrière passe par l établissement d une bonne relation thérapeutique entre le conseiller et son client. Ce dernier doit avoir confiance en son conseiller au risque que ses interventions soient rejetées ou ignorées. Il y a également un risque qu en utilisant ce genre d intervention le client se sente infantiliser ou qu il perçoive l exercice comme étant un divertissement. Le risque que l intervenant soit perçu comme un illuminé ou un gourou est aussi présent. Pour éviter cela, il est important de prévoir après l exercice une période de discussion et d échange

5 avec son client afin de s assurer que la personne comprend bien l utilisation d un tel exercice et les bénéfices qui en résultent. PHASE DU PROCESSUS Compréhension MOTS-CLÉS Estime de soi Mise à pied Processus de deuil Réinsertion Vécu émotionnel SOURCES D INSPIRATION ET RÉFÉRENCES Inspiré du vécu personnel. Beaulieu, D. (2002). Techniques d impact en psychothérapie, relation d aide et santé mentale. Québec : Éditions Académie Impact. Kubler-Ross, E. (1985). Les derniers instants de vie. Genève : éditions Labor et Fides. Kubler-Ross, E. (1985). La mort, dernière étape de la croissance. Paris : édition du Rocher. Perls, F. (2001). Gestalt-thérapie. La technique. Techniques d épanouissement personnel. Montréal : Stanké.

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL Jane Prudhomme, étudiante à la maîtrise en carriérologie (UQÀM) OBJECTIFS Objectif général : Travailler le sentiment

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort relation SRLF Paris, 11-12-13 mai C.LE BRIS BENAHIM Psychothérapeute - Formatrice Quimper CHIC Comment le vécu

Plus en détail

Conférence Les deuils situationnels

Conférence Les deuils situationnels Conférence Les deuils situationnels Sylvie Dufresne, psychothérapeute Les étapes de résolution du deuil Choc Négation déni Expression des émotions Prise en charge des tâches liées au deuil Découverte d

Plus en détail

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile Conseils Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile www.douglas.qc.ca Le retour Le retour Votre proche a eu des gestes ou des propos agressifs. Vous êtes inquiet pour lui et

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Services d orientation pour adultes

Services d orientation pour adultes Services d orientation pour adultes Le c.o. pour adultes est le spécialiste de la relation entre l individu, le travail et la formation. Se réorienter Trouver un travail à sa mesure Faire le point sur

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

La Fondation des maladies mentales

La Fondation des maladies mentales La Fondation des maladies mentales Fondée en 1980 par Dr Yves Lamontagne, psychiatre Mission: la prévention des maladies mentales Programmes de sensibilisation et de prévention Pour les jeunes des écoles

Plus en détail

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?»

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» UVA FOREZ Nathalie Monge Rodriguez 1 PLAN DE L INTERVENTION I. Communiquer :quelques rappels théoriques. II. De la communication à la relation.

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Recueil de témoignages de titulaires d un bac STG ou professionnel de comptabilité 12 rue Dessaignes 41016 BLOIS CEDEX bts-dessaignes.org Téléphone : 02 54

Plus en détail

Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide?

Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide? Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide? Soutien après le suicide d un jeune À la mémoire de Adam Cashen Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide? Si une personne de votre entourage

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Projet Personnel et Professionnel.

Projet Personnel et Professionnel. IUT INFORMATION COMMUNICATION Projet Personnel et Professionnel. Interview d Alexandra Schwartzbrod Astou-Maryème YAO 17/12/2012 LE METIER DE JOURNALISTE. «Une école extraordinaire» Alexandra Schwartzbrod

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants et

Plus en détail

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Dr Reich Michel Équipe de Psycho-Oncologie Centre Oscar Lambret (Lille) Congrès AFSOS, Paris 17 septembre 2010 Introduction Dans

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

Patricia Marcoux. Marie-Laurence Poirel Groupe de travail sur le traitement du RRASMQ École de service social, Université de Montréal

Patricia Marcoux. Marie-Laurence Poirel Groupe de travail sur le traitement du RRASMQ École de service social, Université de Montréal Revisiter la question de l amélioration et du changement. Des discours collectifs sur le rétablissement et la citoyenneté aux récits de vie de personnes vivant avec des problèmes de santé mentale Patricia

Plus en détail

Facilitateur du changement. une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions

Facilitateur du changement. une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions Facilitateur du changement une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions 1 CHANGER La créativité n emprunte jamais des chemins connus, préparons-nous au changement

Plus en détail

L expérience du patient partenaire au suivi intensif dans la communauté à Sherbrooke. Daniel Boleira Guimarães; Luce Côté

L expérience du patient partenaire au suivi intensif dans la communauté à Sherbrooke. Daniel Boleira Guimarães; Luce Côté L expérience du patient partenaire au suivi intensif dans la communauté à Sherbrooke Daniel Boleira Guimarães; Luce Côté 27e Entretiens Jacques Cartier Sherbroke, le 6 octobre 2014 Le suivi intensif dans

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Comment prévenir le syndrome du Burn-out?

Comment prévenir le syndrome du Burn-out? Comment prévenir le syndrome du Burn-out? 1 Qui suis-je? Je suis analyste transactionnel certifié, formateur et superviseur spécialisé en prévention et gestion des risques psychosociaux. Ma mission : «Etre

Plus en détail

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège LASNIER, Monique. Plan institutionnel d'aide à la réussite et à la persistance.collège

Plus en détail

UNE BOÎTE À OUTILS POUR FAIRE FACE À LA DEPRESSION

UNE BOÎTE À OUTILS POUR FAIRE FACE À LA DEPRESSION UNE BOÎTE À OUTILS POUR FAIRE FACE À LA DEPRESSION PRÉSENTATION: M. KOFFI AGBEMADON, INTERVENANT EN RELATION D AIDE M. LAURENT QUINT, INTERVENANT EN RELATION D AIDE CONFÉRENCE DU 14 JUIN 2011 1 PLAN 1.

Plus en détail

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie Confiance en soi 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi MOUNET Sylvie www.osezvotrereussite.com Page 1 sur 9 Technique 1 Voici 10 attitudes qui diminuent la confiance en soi. La technique

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009)

APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009) APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009) Les concours peuvent être considérés comme des compétitions mettant en concurrence des candidats issus de tout le territoire national. On peut les

Plus en détail

LES CROYANCES LIMITANTES

LES CROYANCES LIMITANTES 1998 Séminaire de Robert DILTS LES CROYANCES LIMITANTES Les 3 domaines les plus courants de croyances limitantes sont ceux qui concernent le manque d espoir (ce n est pas possible), le manque de confiance

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

SUPPORT AUX CONJOINTS(ES)

SUPPORT AUX CONJOINTS(ES) 1 SUPPORT AUX CONJOINTS(ES) EXPATRIÉS(ES) DÉVELOPPÉ EN PARTENARIAT AVEC Animation et présentation par : Céline Chabée, Formateur et coach certifiée RENCONTRE 2 Le point sur la rencontre 2: 3 SOMMAIRE 1.

Plus en détail

Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire

Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire «Les ateliers d écriture», Expérimentation d un outil en Education pour la Santé Patrick Berry sociologue chargé de mission IREPS

Plus en détail

QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE VPT1

QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE VPT1 QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE VPT1 Je suis vraiment contente d avoir réalisé mon premier stage en agence car cela m a permis de découvrir un métier vraiment très diversifié au

Plus en détail

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE http://mastermop.unblog.fr http://sciencespomanagement.unblog.fr Auteur : Lionel Honoré Professeur des Universités en Management Institut d Etupes Politiques de Rennes lionel.honore@sciencespo-rennes.fr

Plus en détail

La pratique des décisions dans les affaires

La pratique des décisions dans les affaires Association Française Edwards Deming Une philosophie de l action pour le XXIème siècle Conférence annuelle, Paris, 8 juin 1999 Jean-Marie Gogue, Président de l AFED La pratique des décisions dans les affaires

Plus en détail

Une série d ateliers Web de 18h à 21h

Une série d ateliers Web de 18h à 21h Danielle SOLEILLANT FORMATRICE & ANIMATRICE PEAT certifiée par Z. MIHAJLOVIC SLAVINSKI propose Une série d ateliers Web de 18h à 21h De septembre 2015 à mars 2016 Le mardi soir 2 fois par mois (voir calendrier

Plus en détail

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi.

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi. Prendre soin de soi Lorsque vous avez reçu le diagnostic de cancer du sein, vous avez peut-être eu peur que cela arrive aussi à vos enfants à cause du lien qui vous unit. En tant que parent, il est tout

Plus en détail

La démarche du message clair

La démarche du message clair La démarche du message clair Au fil des mois passés à la maternelle, l enfant prend de plus en plus conscience des liens qui le lient aux autres et de l importance de développer une saine interdépendance

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pourquoi moi? Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pleins feux sur les croyances entourant le cancer Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ 2 1 Vous venez d apprendre

Plus en détail

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus.

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus. Association Loi 1901 Siret n 399 056 050 00046 APE n 900 1Z 13 rue Etienne Marcel 93500 PANTIN Tél : 01 49 42 10 52 Mail : association.latribu@free.fr Site : www.latribudepantin.com TEAM BUILDING Dynamisation

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi.

Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi. Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi. Définissez votre «vrai problème» Mettez du sens Et passez à l action sereinement Ce livret vous a été remis en complément de la formation vidéo «Confiance

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat (Traduction du webinaire www.lawhelpontario.org/videos/webcast.132633- Working_Effectively_With_Your_Lawyer) Travailler avec une avocate ou un avocat

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société Association canadienne des courtiers de fonds mutuels Mutual Fund Dealers Association of Canada 121 King Street W., Suite 1600, Toronto (Ontario) M5H 3T9 Tél. : (416) 361-6332 Téléc. : (416) 943-1218 SITE

Plus en détail

Questions typiques d entrevue

Questions typiques d entrevue Questions typiques d entrevue 1- Parlez-moi de vous? Question la plus importante de l entrevue; pourrait être la seule. Soyez bref. Ne tombez pas dans le piège de donner tout en détail. Ne dépassez pas

Plus en détail

Tous pour un... un pour tous!

Tous pour un... un pour tous! Tous pour un... un pour tous! Activités de développement de la solidarité Élèves du primaire GUIDE D ANIMATION À L INTENTION DES ENSEIGNANTS proposé par 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V

Plus en détail

OFFRE DE SERVICES ACTIVITÉS ET FORMATIONS DISPONIBLES. www.juliehabart.com - Julie Habart - 514-531-7487

OFFRE DE SERVICES ACTIVITÉS ET FORMATIONS DISPONIBLES. www.juliehabart.com - Julie Habart - 514-531-7487 OFFRE DE SERVICES ACTIVITÉS ET FORMATIONS DISPONIBLES En entreprise Optimiser la pensée, démultiplier les talents Activités axées entreprises En équipe et en individuel Chaque individu a en lui une immense

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Introduction par effraction

Introduction par effraction Introduction par effraction Les gens qui sont victimes d une introduction par effraction peuvent être affectés pour d autres raisons que la perte de leurs biens. Ils peuvent ressentir de fortes émotions

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun,

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun, Auxiliaires de Vie? Lorsque j ai commencé à soigner Joséphine, elle était déjà sous tutelle. La mise sous tutelle est là pour protéger et représenter juridiquement une personne, quand celle-ci n est plus

Plus en détail

La recherche d emploi, comment l aborder de façon différente?

La recherche d emploi, comment l aborder de façon différente? La recherche d emploi, comment l aborder de façon différente? Conseillère en emploi aux cycles supérieurs Service des stages et du placement (514) 340-4711 poste 5908 Local: C-563 guylaine.dubreuil@polymtl.ca

Plus en détail

sans colère ni culpabilité Par Aline Tardif

sans colère ni culpabilité Par Aline Tardif sans colère ni culpabilité Par Aline Tardif Accueil Choix d une IMAGE Ce que le mot «DISCIPLINE» évoque en vous? Être autoritaire vs avoir de l autorité Personne autoritaire (peur) Oppresse Écrase Diminue

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa

Plus en détail

Martin Camiré. Colloque AITQ-RISQ Trois-Rivières 20 octobre 2014

Martin Camiré. Colloque AITQ-RISQ Trois-Rivières 20 octobre 2014 Martin Camiré Colloque AITQ-RISQ Trois-Rivières 20 octobre 2014 Plan de présentation Intervention de groupe Définition, constats et enjeux Formation expérientielle à l intervention de groupe Le projet

Plus en détail

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime L estime de soi La période des études universitaires coïncide souvent avec une période de changements et de remises en question très intenses où l estime de soi peut être particulièrement mise à l épreuve.

Plus en détail

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Le 30 octobre 2006 TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Monsieur le maire. Lors de mes interventions au Conseil, vous m avez indiquez que je mélangeait les choses que je ne comprenais

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant?

Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant? «Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant?» Intervention de Madame Mireille Colin, formatrice et psychopraticienne. Pourquoi

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION Comprendre, accepter et maîtriser ses émotions afin de gérer sa relation avec autrui

PROGRAMME DE FORMATION Comprendre, accepter et maîtriser ses émotions afin de gérer sa relation avec autrui PROGRAMME DE FORMATION Comprendre, accepter et maîtriser ses émotions afin de gérer sa relation avec autrui La Bulle Emotionnelle Damien Acoca 103 rue de Ménilmontant - 75020 Paris 06 18 76 38 66 bulle.emotionnelle@gmail.com

Plus en détail

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Ces scénarios sociaux ont été préparés depuis l automne 2008 par Jézabel Parent du Cégep Saint-Hyacinthe, Lyne Picard, du CRDI Normand-Laramée,

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

Comport-action. 4 Court retrait en classe. 0-1-2-3 Aucune conséquence

Comport-action. 4 Court retrait en classe. 0-1-2-3 Aucune conséquence 2011-2012 Comport-action Nom 1 2 3 4 Court retrait en classe 5 Récréation guidée 6 Billet d information 7 Retrait en classe ou interclasse 0-1-2-3 Aucune conséquence Il peut être intéressant de renforcir

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Historique du coaching en entreprise

Historique du coaching en entreprise Historique du coaching en entreprise Aux Etats-Unis dans les années 80, le coaching des sportifs a beaucoup de succès. L entreprise, soucieuse d une plus grande performance va adapter le coaching afin

Plus en détail

Séminaire d intégration

Séminaire d intégration Séminaire d intégration Le processus de transition, d un milieu de vie à un autre, chez la personne âgée. Présenté par : Joanie Dufour Marc-André Fleurent Audrey Hébert-Semco Audrey Lanoie Marie-Pier Martel

Plus en détail

UN MOTEUR ÉCONOMIQUE DE PREMIER PLAN POUR LA COURONNE NORD

UN MOTEUR ÉCONOMIQUE DE PREMIER PLAN POUR LA COURONNE NORD GESTION BENOÎT DUMOULIN Dossier régional DEUX-MONTAGNES Benoît Dumoulin, président de GBD Construction UN MOTEUR ÉCONOMIQUE DE PREMIER PLAN POUR LA COURONNE NORD LAURÉATE DU PRIX LES GRANDS BÂTISSEURS

Plus en détail

Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi. Bonne nouvelle! Pour toi, un coach en recrutement!* mutuelle mclr

Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi. Bonne nouvelle! Pour toi, un coach en recrutement!* mutuelle mclr mutuelle mclr Bonne nouvelle! Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi Pour toi, un coach en recrutement!* (*) sous réserve du respect des conditions d accès à l offre Édito 40 ans d expérience à l

Plus en détail

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Les Systèmes P.E.A.T. & E.F.T. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Frédéric Piton - www.eft-energie.be Frédéric Piton - www.eft-energie.be Témoignage d un praticien EFT sur

Plus en détail

LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE:

LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE: LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE: I) LES TECHNIQUES DE RELAXATION: le training autogène de Schultz et la relaxation progressive de Jacobson. Toutes les deux s appuient sur la régulation tonique musculaire

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Atelier La gestion de l anxiété

Atelier La gestion de l anxiété Atelier La gestion de l anxiété Trucs et Astuces Annie Fratarcangeli, éducatrice spécialisée Mireille St-Pierre, parent Différence entre la peur et l anxiété La peur est une réaction normale face à un

Plus en détail

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX?

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? Projet formulé à partir de ma pratique de terrain: Constats Public défavorisé Plus le niveau d instruction est bas plus plus le risque est grand de développer des troubles

Plus en détail

Formation AVS/EVS Adaptation à l Emploi 2013/2014

Formation AVS/EVS Adaptation à l Emploi 2013/2014 Formation AVS/EVS Adaptation à l Emploi 2013/2014 PRÉVENTION/GESTION DES CONFLITS J-L NIGAUD PRÉAMBULE CONFLIT : Un des modes d expression parmi d autres du «Vivre ensemble» dans tout groupe social. Système

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

Prendre l intimidateur par les cornes Cahier d exercices

Prendre l intimidateur par les cornes Cahier d exercices Page # 1 Vitae Dynamics Inc. Prendre l intimidateur par les cornes Cahier d exercices Introduction Le cahier d exercice qui suit est conçu pour vous aider à clarifier les émotions que vous ressentez à

Plus en détail

VIVRE OU SURVIVRE, TELLE EST LA QUESTION

VIVRE OU SURVIVRE, TELLE EST LA QUESTION VIVRE OU SURVIVRE, TELLE EST LA QUESTION Quelque part, dans un quartier de Minarive, lorine est assise dans l un des fauteuils en simili cuir bleu du salon de cet appartement qu elle habite depuis plus

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION - 1 - LA LETTRE DE MOTIVATION Il s agit de convaincre l employeur que votre candidature est pertinente et qu elle mérite une attention particulière. Le but est de décrocher un entretien LETTRE TYPE EN

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Préparé le 4 septembre 2013 Déposé le 11 septembre 2013 En vertu de l article 220.2 de la Loi sur l instruction publique

Plus en détail

LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE

LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE réseau PLURIDIS LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE COACHING 1. ANALYSER LA DEMANDE, UNE ACTION DE COACHING A PART ENTIERE Dans la relation de coaching, l étape de l analyse de la demande représente

Plus en détail

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Doubs - Besançon Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent ce weekend leur 25è

Plus en détail

L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS

L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS GUIDE D EXPLORATION POUR LE PARENT BIOLOGIQUE Adoption Vivere inc. 15, rue Principale Nord, Montcerf-Lytton (Qc) J0W 1N0 Sans frais :

Plus en détail

Une approche de la PNL

Une approche de la PNL Qu est ce que la PNL? Une approche de la PNL La PNL signifie Programmation NeuroLinguistique. C est une approche plus ou moins scientifique de tout ce qui touche à la communication et le fonctionnement

Plus en détail

Guide d'entretien de Recrutement

Guide d'entretien de Recrutement Guide d'entretien de Recrutement L'entretien de recrutement doit permettre à votre entreprise de recruter les meilleurs talents en toute objectivité, en respectant la loi et en évitant toute discrimination.

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

Formation Coaching N 5

Formation Coaching N 5 Formation Coaching N 5 Jouir de sa Vie Association Jouir de sa Vie. jouirdesavie.com Bilan 1 er mois Reprendre et réévaluer les notes coaching 1 Pourquoi? Célébrer les victoires Augmenter confiance en

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne Difficile de trouver un outil qui répertorie à la fois les bars, clubs et autres établissements de nuit à Paris.

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Bienvenue Corinne Dulac

Bienvenue Corinne Dulac Bienvenue Corinne Dulac Coach Certifiée ICI Paris Particuliers - Entreprises 11 rue Clos Aubert 45750 Saint-Pryvé-Saint-Mesmin 06.21.33.57.13 happy.attitude.coaching@gmail.fr @ happy-attitude-coaching.com

Plus en détail

Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014

Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014 Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014 À l aube de ce printemps tellement attendu, les indicateurs économiques surveillés par Workopolis semblent pointer vers une hausse graduelle de l emploi

Plus en détail

III. Comprendre vos réactions. Exercice Comprendre les besoins humains fondamentaux

III. Comprendre vos réactions. Exercice Comprendre les besoins humains fondamentaux III. Comprendre vos réactions Exercice Comprendre les besoins humains fondamentaux Nous, les humains, avons plusieurs besoins essentiels et fondamentaux (Rosenberg, 2004). Nous ressentons des émotions

Plus en détail

Le bonheur au travail

Le bonheur au travail Programme d aide aux employés Jacques Lamarre et associés Le bonheur au travail Présenté par Anne Gauvin et Marie-Véronique Matte «Le plus beau destin que puisse connaître un être humain, c est d être

Plus en détail

Conseil et formation

Conseil et formation Conseil et formation Pour répondre efficacement aux sollicitations de nos clients, nous avons bâti une relation «cousue-main» avec une équipe de consultants expérimentés indépendants dont la richesse se

Plus en détail