ASSOCIATION DES POMPIERS DE MONTRÉAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ASSOCIATION DES POMPIERS DE MONTRÉAL"

Transcription

1

2 Sommaire ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL Mot du président Informations concernant les accidents de travail ou maladie professionnelle pour un pompier de Montréal Meilleurs vœux! Le cancer, comme maladie professionnelle Nouveaux contingents Cérémonie commémorative Collecte de fonds pour Lac-Mégantic La vie est bien fragile Nouvelles du comité social de l Association des Pompiers de Montréal Inc Un peu d histoire 95 ans, joyeux anniversaire! Faire partie de la gang de «bécik» Burrowes, courtiers d assurances, vous informe Besoin d aide? Agir à grande échelle a fait la différence! Gagnants Burrowes Desjardins Centre de services financiers des pompiers In memoriam Cahier spécial à l intérieur des annonceurs Prestations de décès Message de l éditeur C est avec plaisir que nous vous présentons l édition de novembre 2013 de la revue Portelance. Nous espérons que les informations des articles du présent numéro plairont aux pompiers que nous représentons ainsi qu'à tous ceux et celles qui s'intéressent de près ou de loin à notre travail. N hésitez pas à nous acheminer vos commentaires ou vos questions à Soyez assurés que nous y porterons toute l attention requise. Bonne lecture à tous! Ronald Martin Association des Pompiers de Montréal Inc. 2655, place Chassé, Montréal (Québec) H1Y 2C3 Téléphone / Télécopieur Courriel : Heures d ouverture : du lundi au vendredi de 8 h 30 à 16 h Photographe : Evan Katelievinch 1

3 ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL Mot du président Par Ronald Martin, président Une page d histoire sombre pour la Ville de Montréal Les citoyens de Montréal étaient appelés à choisir un nouveau maire lors de l élection du 3 novembre dernier; une élection et une campagne électorale qui suscitaient, au moment où j écris ces lignes en début octobre, plus d intérêts qu à l habitude. Il faut dire que les nombreux scandales de collusion et de malversation soulevés lors des travaux de la commission Charbonneau ont clairement montré qu un sérieux ménage s imposait sur la scène municipale. Avec l élection d un nouveau maire, Montréal n aura vu rien de moins que quatre visages différents occuper le siège de premier magistrat depuis avril Cette situation hors de l ordinaire nous aura permis d en apprendre plus sur le travail dans les coulisses des bandits à cravate et leur mainmise sur une partie des activités de l administration municipale. Quand on pense, comme je l ai déjà souligné, que ces élus n hésitaient pas à vanter leurs talents de gestionnaire en présentant leur budget et en se qualifiant comme étant des personnes intègres. Des élus qui, aujourd hui, se retrouvent devant les tribunaux, accusés de fraude envers le gouvernement, de corruption dans les affaires municipales et d abus de confiance. Ce sont ces mêmes élus qui répétaient sans cesse qu il faut respecter la capacité des contribuables lorsqu on parle de condition de travail; qui ne se sont pas gênés pour piger allègrement dans les poches des contribuables en proposant des travaux d infrastructure dont les coûts sont de 30 % trop élevés. Il faut souhaiter qu avec l élection d un nouveau maire, on puisse enfin tourner la page sur cette période plutôt sombre de l histoire de la Ville de Montréal. Un nouveau maire à Montréal Le nouveau maire de Montréal doit s assurer que ceux et celles qui l entourent sont des personnes intègres, des gens capables de résister aux pressions des entrepreneurs qui ne lésinent pas sur les moyens pour corrompre les décideurs. Dans le domaine des relations de travail, le nouveau maire de Montréal devra s assoir avec l APM pour trouver des solutions à des problèmes que nous vivons sur le terrain et non plus se barricader derrière les portes-parole du capital humain comme ce fut le cas ces dernières années, ni demander à Québec d intervenir pour imposer des solutions. Le maire de Montréal devra être ouvert au dialogue avec les pompiers, il devra reconnaître le travail exceptionnel accompli chaque semaine par ses pompiers, ce que les administrations précédentes n ont pas fait et n a donc pas été le cas ces dernières années. Le dossier des régimes de retraite Sur les scènes régionale et provinciale, le maire de Montréal aurait tout intérêt à se distancier des idéologues des villes de Westmount et de Québec pour qui les notions de droit acquis et de salaire différé semblent incompréhensibles. Messieurs Trent et Labeaume semblent se concurrencer sur la place publique en vue d obtenir le titre de «sauveur des contribuables» face à ce qu ils considèrent comme un des pires maux qui existent selon eux; les travailleurs syndiqués. Si le compte de taxes augmente, disent-ils aux contribuables, ce sera la faute des syndiqués. Avec eux, ce n est pas compliqué, c est toujours imputable aux employés. 2

4 ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL C est quand même ironique que le maire d une municipalité dont le revenu moyen par ménage est de $ par année, et qu un autre qui a fait fortune dans le secteur des mines - avec un généreux coup de pouce du gouvernement - dépense tant d énergie pour s attaquer à nos conditions lorsqu on parle de régimes de retraite. La Commission des finances publiques L APM a participé activement à la préparation et à la présentation d un mémoire étoffé devant la Commission des finances publiques le 21 août dernier. Ce document proposait le point de vue des pompiers du Regroupement des Associations de Pompiers du Québec (RAPQ), dont je suis le président et qui parle au nom des pompiers de Gatineau, Laval, Montréal, Longueuil et Québec. Nos arguments, qui portaient sur le rapport du groupe d experts présidé par Alban D Amours, ancien président du Mouvement Desjardins, portant sur l avenir des régimes de retraite au Québec, ont été bien reçus par les députés membres de la Commission et par la ministre Agnès Maltais. Les membres de cette Commission comprennent que notre régime de retraite représente un salaire différé ayant fait l objet de négociations. Ils estiment que le métier de pompier est particulier comparé à l ensemble des autres métiers et professions et enfin, qu il n y a pas lieu de précipiter les décisions, soit dans le domaine des régimes de retraite. Les Trent et Labeaume de ce monde semblaient bouleversés d entendre la ministre Maltais dire qu il n y avait pas péril en la demeure et qu elle et son gouvernement n avaient pas l intention de procéder à des bouleversements à court terme. En ce qui nous concerne, c est une sage décision que le gouvernement n ait pas posé de gestes précipités. Ce dossier est trop important et trop complexe pour improviser. D ailleurs, nous n avons pas manqué de souligner, lors de notre présentation, que nous avons, par le passé, trouvé des solutions négociées. Par ailleurs, nous sommes en contact avec le secrétariat de la Commission des finances publiques et les actuaires qui nous conseillent sont à l affût de toute information qui pourrait nous intéresser à propos de notre régime de retraite. Soyez assurés que nous demeurons vigilants et nous verrons à donner notre point de vue si jamais cela devenait nécessaire, par exemple si nous devions intervenir à Montréal comme à Québec dans le cadre de commissions parlementaires. Une tragédie innommable La paisible ville de Lac-Mégantic a été ébranlée dans la nuit du 5 au 6 juillet par un terrible accident. Un train fou transportant du pétrole brut a déraillé provoquant une série de violentes explosions. La boule de feu a dévasté une partie du centre-ville et provoqué la mort d innocentes victimes. Cette tragédie innommable, causée par ce qui semble être de la négligence d une corporation assoiffée de profits, a montré comment la population québécoise pouvait faire preuve de solidarité et de courage face à l adversité, notamment, en manifestant son soutien indéfectible aux Méganticois. Les membres de l Association ont été déployés afin de leur venir en aide et ont également participé à une collecte de fonds. Cette tragédie a aussi montré comment des collègues du SIM et d autres services d incendie de partout en Amérique du Nord savent, eux aussi, reconnaître la détresse et mettre la main à la pâte pour offrir du réconfort et leur force de travail à ceux et celles qui en ont besoin. Syndicalement, À un petit clic, ou presque, de votre association! 3

5 ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL Informations concernant les accidents de travail ou maladie professionnelle pour un pompier de Montréal Par Chris Ross, vice-président Dans le cas d un accident de travail ou d une maladie professionnelle résultant de l exercice de ses fonctions comme pompier pour le Service de sécurité incendie de Montréal (SIM), notre convention est plus généreuse que la Loi sur les accidents de travail et maladies professionnelles (LATMP) : Article Dans le cas de blessure subie ou maladie résultante de l exercice de ses fonctions, l employé pompier reçoit un montant égal à son traitement net en temps régulier qu il aurait reçu s il était demeuré au travail. Cependant, l employé pompier rembourse à la Ville toute somme d argent qu il perçoit en compensation de traitement par l application de la Loi sur l assurance automobile du Québec ou des règlements adoptés sous l autorité de cette Loi. [ ] Cependant, ce n est pas toutes les villes qui sont dotées d un service d incendie permanent comportant les mêmes avantages. Certains de nos membres exercent le métier de pompier dans les villes où ils habitent, soit comme pompier volontaire ou pompier à temps partiel. Dans la plupart de ces villes, nos membres seront couverts uniquement par la CSST et la LATMP. Voici un bref aperçu de ces modalités : La CSST verse l équivalent de 90 % de son revenu net sous forme d indemnité de remplacement du revenu (IRR). L IRR est versée au pompier victime d une lésion professionnelle s il devient incapable d exercer son emploi suite à cette lésion. L employeur doit payer le reste de la journée de l accident (100 % du salaire qu il aurait normalement reçu). Par la suite, le pompier a droit, pendant les quatorze (14) jours suivants, de recevoir des indemnités qui correspondent à 90 % de son salaire net, pour chaque jour ou partie de jour où il aurait normalement travaillé, n eut été de son incapacité. Ces indemnités sont versées par l employeur, lequel se fait par la suite rembourser par la CSST. À compter de la 15 e journée d incapacité, le pompier reçoit de la CSST une indemnité qui correspond à 90 % de son revenu net, et ce, suite à l acceptation de la lésion par la CSST. Le salaire brut et le revenu brut du pompier sont pris en considération jusqu à un maximum annuel assurable (MAA) de salaire de $ pour l année 2013 ( $ en 2014 il sera définitivement fixé par le conseil d administration en novembre) et ce maximum est ajusté une fois par année. Info : Le MAA de la CSST est également utilisé par le Régime québécois d assurance parentale (RQAP) pour fixer les prestations. Le plafond du MAA de $ est très important et peut avoir un impact important en cas de lésion professionnelle à l extérieur de votre emploi au SIM. En cas d un accident de travail à l emploi du SIM, l article prévoit que le pompier reçoit son salaire net normal qu il aurait reçu s il était demeuré au travail. Donc, le SIM se retrouve à verser la différence entre les prestations maximums de la CSST et ceux d un pompier première classe, lieutenant et capitaine qui dépassent largement ce plafond. Lors d une lésion professionnelle à l extérieur de votre emploi comme pompier au SIM et sans protection spécifique dans une convention collective, les calculs de la CSST seront basés sur un maximum de $ même si l ensemble de vos sources de revenus dépasse ce montant (salaire de pompiers à Montréal et salaire de pompier à temps partiel dans une autre municipalité). En cas d une lésion qui occasionne une longue période d absence, les pertes de salaire peuvent être importantes. Lors de votre absence pour une lésion professionnelle chez un autre employeur, vous serez considéré en 4

6 ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL congé sans solde à Montréal et ne pourrez pas bénéficier de nos assurances maladie. Lors d une absence sans solde au SIM, vous ne cumulez pas des mois complets de service (article 1.02l) de la convention collective). Donc, une absence sans solde peut avoir un impact sur le nombre de jours fériés, le nombre d heures de maladie ainsi que votre participation à la caisse de retraite. Vous serez également dans l obligation de remettre vos primes d assurances collectives directement à l Association. Avec les années, certaines conventions collectives de pompiers à temps partiel ont intégré des clauses afin de garantir le salaire net de l ensemble de vos sources de revenus. C est important que ces clauses ne couvrent pas seulement votre salaire, mais aussi toute perte des avantages qui peuvent avoir une valeur aussi importante (caisse de retraite, heures de maladie, etc.). Malgré qu on présume un emploi comme pompier (autre qu au SIM), ce scénario peut s appliquer à tout autre emploi, que ça soit pompier à temps partiel ou instructeur à l IPIQ. En cas de lésion professionnelle à l extérieur du SIM, est-ce que votre salaire est bien protégé? Peu importe votre employeur, voici quelques informations supplémentaires : La CSST doit rendre une décision de la réclamation du travailleur dans les meilleurs délais possible. Une fois la décision rendue, la CSST vous la communiquera par téléphone et ensuite, par écrit. Un délai de 30 jours est alloué dès la réception de cette lettre pour contester la décision. S il y a contestation, la Direction de la révision administrative (DRA) analyse les faits, les déclarations au dossier, les rapports médicaux et fait appel aux représentants du travailleur et de l employeur. Une fois que la décision de la DRA est rendue, un autre appel peut être fait auprès de la Commission des lésions professionnelles (CLP). Un délai de 45 jours est alloué suivant la décision de la Direction de la révision administrative pour contester. La CLP est un tribunal administratif composé de trois membres. Un juge administratif, un représentant des travailleurs ainsi qu un représentant des employeurs. Le rôle des représentants est de conseiller le juge dans sa décision et d émettre leurs opinions, mais la décision finale revient au juge (et non aux trois membres). Les délais sont très importants à respecter pour éviter toute objection de l employeur ou de la CSST. Gardez vos preuves! Conservez tous les documents qu on vous transmet. Inscrivez les noms des témoins, prenez en note toutes les dates et notez un bref historique des événements, car cela sera utile dans votre dossier. Entre l événement et l audience en CLP, il peut s écouler 2 ans. Gardez vos factures! Il est important de garder les factures et les reçus, par exemple : les médicaments, les traitements en physiothérapie, les prothèses, etc. Il est aussi important de garder les reçus de stationnement, de repas, de kilométrage effectué, les frais de parcomètres, etc. Dans certains cas, ces frais peuvent être remboursés par la CSST. De plus, je vous rappelle que les trois principales raisons des refus sont les suivantes : 1. Selon la CSST, il ne s agit pas d un accident de travail Article 2 LATMP («accident de travail» : un événement imprévu et soudain attribuable à toute cause, survenant à une personne par le fait ou à l occasion de son travail et qui entraîne pour elle une lésion professionnelle.) 2. Le médecin n a pas émis un diagnostic de blessure Une blessure est un diagnostic qui peut se constater objectivement. Ce terme n étant pas défini par la loi, la CSST dans sa politique, le définit comme suit : une lésion causée par un agent vulnérant engendrant une ecchymose (bleu), une bosse, une plaie, une coupure, une écorchure, une entaille, une morsure, une mutilation, une piqûre, une brûlure, une contusion, une commotion, une distension, une élongation, une fêlure, une fracture, une foulure, une luxation, une perforation, une déchirure, un éclatement, une entorse, etc. Tous les mots finissant par «algie» sont des diagnostics de douleur et risquent d être refusés par la CSST sans signes physiques. Une entorse lombaire est un exemple d un bon diagnostic de blessure qui peut expliquer un lombosciatalgie. 3. Le délai de consultation entre l événement et la consultation chez un médecin En cas de doute d être en mesure de reprendre le travail, le pompier doit prendre rendez-vous dans les plus brefs délais avec un médecin. Le Registre de premier secours (RPS) ne remplace pas une consultation chez un médecin. En cas d accident de travail ou maladie professionnelle, n hésitez pas à contacter votre association syndicale. 5

7 ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL Meilleurs vœux! Le conseil syndical, les membres élus et le personnel de l Association des Pompiers de Montréal vous souhaitent de très joyeuses fêtes et vous offrent leurs vœux de santé, de bonheur et de prospérité pour cette nouvelle année Le comité exécutif Ronald Martin, président Chris Ross, vice-président Luc Boisvert, secrétaire François Rosa, trésorier Les directeurs Michel Bédard, district 1 François Rochette, district 2 Martin Mercier, district 3 Jean-François Lebel, district 4 Luc Desjardins, district 5 Vincent D Auteuil Lepage, district 6 Alain Chartrand, district 7 Réjean Hubert, district 8 Philippe Blanchette Nagy, district 9 Martin Lepitre, district 10 Benoit Deschamps, district 11 Richard Lafortune, district 12 6 Le personnel de l APM Monique Hétu Sylvie Fugère Catherine Rousse Diane Charbonneau Sophie Lafleur Le comité de surveillance Michel Amesse François Dulong Grégory Simoneau Le comité d élections Daniel Castonguay Éric Charette Nicholas Jean Marc Way

8 ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL Le cancer, comme maladie professionnelle Texte rédigé par Céline Allaire, avocate chez Philion Leblanc Beaudry, un cabinet d avocats spécialisé en relations de travail au service des syndicats Au début des années 2000, la CSST a reçu, pour la première fois dans son histoire, une demande d indemnisation pour cancer du rein chez un pompier. Dès lors, la CSST a enjoint l IRSST de lancer une revue critique de la littérature scientifique où seront rassemblées et analysées l ensemble des études consacrées à la mesure du risque de cancers chez les pompiers, soit une quinzaine au total à l époque. La CSST a alors chargé le D r Douglas McGregor, consultant en évaluation de la toxicité pour faire une revue de la littérature scientifique. Bien que certaines provinces canadiennes, comme la Nouvelle-Écosse, l Alberta et le Manitoba, possédaient déjà à l époque des législations en ce sens, la CSST n avait pas encore statué à ce propos. Trois rapports ont été publiés en 2005 concernant les cancers du cerveau, du rein et de la vessie. Ces premiers rapports ont fait état d analyses qui ont permis de reconnaître officiellement l existence de lien probant entre la profession de pompier et deux types de cancers, soit le rein et la vessie, et cela, pour des pompiers ayant travaillé durant 20 ans ou plus à combattre des incendies. Quant aux conclusions, quatre rapports publiés en 2007 ont reconnu un seul autre cancer, soit le lymphome non hodgkinien, qui a permis de présumer un lien entre ce cancer et le métier de pompier. Au total, le D r Douglas McGregor a rassemblé et étudié 22 études datant de 1978 à la plus récente en Pour déterminer les substances que les pompiers sont susceptibles d inhaler au cours de l exercice de leurs fonctions, D r McGregor s est fié à la recherche sur les incendies de bâtiments municipaux réalisée par Claire Austin en Claire Austin est une chercheuse mondialement reconnue qui a pu analyser différentes substances inhalées par les pompiers, et ce, à la Ville de Montréal. Elle a découvert que les spectres de composés organiques volatils étaient dominés par le benzène, de même que le toluène et le naphtalène. Ces substances sont hautement cancérigènes et reconnues comme telles par l IRSST depuis de nombreuses années. Des mesures difficiles Tous les auteurs d études qui ont tenté d établir un lien entre les cancers et le travail de pompier ont eu de la difficulté à mesurer l exposition réelle des pompiers à différentes substances. En effet, contrairement à des travailleurs d usine, l exposition d un pompier n est pas reflétée sur une base de huit heures par jour, cinq jours par semaine. Ensuite, même s ils ont à leur disposition des appareils respiratoires autonomes, on sait que les pompiers les utilisent peu. En effet, les pompiers endossent leur appareil respiratoire habituellement en entrant dans le feu et l enlèvent dès qu ils sortent ou dès que la fumée semble dispersée. Or, Claire Austin a été en mesure de démontrer que lors du déblai, il y avait autant, sinon plus, de substances toxiques que pendant le feu. Quoi qu il en soit, le dossier des cancers continue d évoluer. En effet, plusieurs cancers chez les pompiers sont maintenant reconnus dans un grand nombre de provinces au Canada et votre Association travaille pour que les cancers causés par le travail soient reconnus et que la preuve que doivent présenter les pompiers pour faire reconnaître leur lésion professionnelle soit facilitée par des présomptions, c est-à-dire des moyens de droit visant à alléger le fardeau de la preuve. Même si la preuve peut s avérer difficile, il est important pour vous et votre famille de présenter une réclamation si vous croyez souffrir d un cancer en relation avec votre travail. Entre-temps, nous vous invitons à travailler prudemment et à vous protéger adéquatement. 7

9 ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL NOUVEAUX CONTINGENTS Nous désirons féliciter les nouveaux pompiers qui ont été embauchés. Nous leur souhaitons la meilleure des chances dans leur nouvelle carrière et la bienvenue en tant que membre de l Association des Pompiers de Montréal. 29 e contingent embauché le 15 avril 2013 (25 pompiers) BÉDARD, Louis BOIES, Simon CARON, Philippe DALLAIRE-BÉGIN, Nolan FORTIN, Charles-André FRAPPIER-FAUBERT, Carl GEOFFRION, Marc-André GODBOUT, Simon JOLY, Guillaume LABELLE, Vincent LABONTÉ, Dave LADOUCEUR, Philippe LAROUCHE-FORTIN, Mathieu MARTIN, Gabriel MARTINEAU, Yanick MILLETTE, Frédéric PASCALE, Michael PECCIA, Antonio PELLETIER, Vincent PLOUFFE, Jean-Nicolas POTVIN, Érik PROVENCHER, Patrick PROVENCHER-FORGET, Pascal SÉVIGNY, Shayne VINET-GIGUÈRE, Marc-Alexandre 30 e contingent embauché le 13 mai 2013 (25 pompiers) BEAUCHEMIN, Francis BEAULÉ, Sylvain BOISSEAU-TREMBLAY, Maxime BYA, Marouane CASTONGUAY, Pierre-Luc CHÉNIER, Mathieu CHOUINARD-VIENS, Éric DEMERS, Jean-Sébastien DESCHÊNES, Yannick DESJARDINS, Alex GARON, Jean-Christophe HENDREN, Sébastien HURTUBISE, Jean-François L. LUSSIER, Marc-André LALONDE-MORIN Alexandre LANTAGNE, Guillaume LE BRETON, Matthieu LÉGER GRIGLIO, Maxime LESSARD-DESJARDINS, Christophe PARENT-MARCOTTE, Yannick PELLERIN, Tommy RASTELLI-BOTELHO, David SABOURIN-DUBREUIL, Mathieu SAMSON, Tommy VILLEMURE, François 8

10 ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL Par Martin Mercier, directeur du district n o 3 et François Rochette, directeur du district n o 2 Le 8 septembre dernier, plus de 50 membres de l APM étaient présents à la cérémonie de commémoration des pompiers canadiens décédés en devoir (FCPMS) qui a eu lieu à Ottawa. Nous étions présents pour saluer une dernière fois le décès de Thierry Godfrind. Les membres de la famille de Thierry étaient très heureux de constater la présence des pompiers de Montréal pour les soutenir lors de cette dernière épreuve. Nous avons profité de l occasion pour solidifier nos liens et échanger sur divers sujets avec différentes organisations qui, soit dit en passant, étaient enchantées de constater une forte présence des pompiers de Montréal. 9

11 ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL Collecte de fonds pour Lac-Mégantic Par Vincent D Auteuil Lepage, directeur du district n o 6 Le 6 juillet dernier, une tragédie frappait la municipalité de Lac-Mégantic. Le déraillement d un convoi à la dérive a détruit, dans le centre-ville, une quarantaine d édifices dans une zone de 2 km 2, fauchant ainsi la vie de 47 personnes parmi la population de la Ville. Les conséquences funestes et catastrophiques de cette tragédie nous auront permis de constater le courage et le sang-froid des premiers intervenants qui, jusqu à la fin, auront travaillé jours et nuits afin de donner du soutien à leur population. Des intervenants de partout et de tous les milieux se sont déplacés pour donner un appui à la municipalité de Lac-Mégantic. La collaboration que tous ces gens ont démontrée lors des jours et des semaines suivant la tragédie est une preuve du dévouement et de passion que nous avons respectivement pour nos métiers. Partout au Québec, des gestes de générosité posés par des politiciens, des professionnels, des travailleurs, la communauté artistique, de grandes ou petites sociétés et des organisations syndicales ont permis d accumuler des sommes qui permettront d apporter un soutien financier aux habitants de Lac-Mégantic. Une fois de plus, les pompiers de Montréal n avons pas fait exception, car en plus d avoir participé à l aide sur le terrain, nous avons aussi contribué à une collecte de fonds le 17 juillet dernier dans nos secteurs respectifs. Cette collecte de fonds était une collaboration entre l APM, le SIM, le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal, le Syndicat des Cols bleus regroupés de Montréal, le Syndicat des professionnels municipaux de Montréal, le Centre de services financiers des pompiers, les pompiers auxiliaires de Montréal et l équipe du Festival Juste pour rire. Ensemble, nous avons amassé un montant d environ $ qui a été remis par nos dirigeants respectifs, le 26 septembre dernier, à la Croix-Rouge. Nous tenons à remercier et féliciter tous nos partenaires ainsi que vous tous qui avez, de près ou de loin, apporté une aide lors de cet événement. Coordonnées utiles Association des Pompiers de Montréal (APM) Association des pompiers retraités de Montréal (APRM) Bureau des régimes de retraite de Montréal Burrowes, courtiers d assurances / Centre de services financiers des pompiers / Changement d adresse au service de la paie (retraités) Conseiller spirituel Raymond Gravel Bureau de santé / Téléc Fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés PAE (Programme d aide aux employés pompiers de Montréal) / Polyclinique médicale populaire / SSQ (Fonds Équilibré de l APM / Assurances court et long termes)

12 ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL La vie est bien fragile Par Raymond Gravel, prêtre La tragédie qui est survenue à Lac- Mégantic au début du mois de juillet dernier est un événement cruel qui laissera des traces pour longtemps, pour toujours, peut-être. Cette phrase n est pas de moi; elle vient d un prêtre de Nicolet qui a vécu lui aussi un drame épouvantable, en 2000, lorsque sept petits enfants sont décédés dans un accident de la route. À la demande de Radio-Canada, je me suis rendu à Lac-Mégantic pour la messe commémorative qui a rassemblé des milliers de personnes, non pas pour donner un sens à l événement, il n y en a aucun, mais pour permettre aux proches des victimes de se retrouver ensemble, afin de partager leurs peines et leurs souffrances et, ainsi, entendre une parole d espérance qui leur permettra de continuer à vivre malgré l absence d un ou de plusieurs êtres chers. En allant sur les lieux mêmes de cet accident terrible qui a décimé le cœur de la ville, j ai fait des rencontres exceptionnelles : des pompiers, des policiers, des bénévoles, qui sont devenus, pour la population de Lac-Mégantic, de vrais anges gardiens. Grâce à eux, les gens reprennent le goût de vivre, malgré l horreur qu ils ont vécue. Les policiers de la Sûreté du Québec, les pompiers de la ville et des environs ont tout fait ce qui était humainement possible de faire, pour aider les gens à passer au travers de cette dure épreuve. C est dans ces moments-là qu on peut constater l importance du travail des pompiers qui ne consiste pas seulement à éteindre des feux, mais à accompagner, à réconforter et à redonner la dignité à ceux et celles qui l ont perdue. À quelqu un qui me demandait : Où est Dieu dans ça? Spontanément, je lui ai montré un pompier qui consolait une femme en larmes et je lui ai dit : Dieu est là! Dieu n est pas responsable de nos tragédies Il ne peut que les vivre avec nous. Ce train fou qui a déraillé et explosé en plein centreville, c est le fruit du laisser-aller de nos dirigeants qui font passer le profit avant la sécurité des gens. Et si nous ne faisons rien, cette tragédie pourrait se répéter partout au Québec où l on transporte, par train, des matières dangereuses, sur des voies ferrées mal entretenues. Ce sont de vraies bombes à retardement qui pourraient sauter d une journée à l autre. Conscients de cette situation, on ne peut plus fermer les yeux sur cette réalité qui tue nos enfants et qui détruit notre environnement. S il y a une leçon qu on doit tirer de cette tragédie, c est que la vie humaine n a pas de prix. Il faut tout faire pour la protéger et la sauvegarder, car la vie est bien fragile. Comme le dit Luc De Larochellière, dans sa chanson : «La vie n est pas faite pour mourir, mais on meurt souvent, bien entendu.» Un grand merci à tous les bénévoles, aux policiers et aux pompiers qui ont su reconnaître la fragilité de la vie et qui ont accompagné les blessés de la vie! QUE FAIRE EN CAS DE DÉCÈS? L Association est là pour vous! Que ce soit pour un membre actif, retraité ou une personne à charge, il faut communiquer avec madame Monique Hétu à l Association des Pompiers de Montréal pour nous informer du décès, et ce, dans les meilleurs délais afin d éviter, entre autres, des versements de rente. Ainsi, selon le type de décès, plusieurs organismes reliés à l univers pompier seront automatiquement informés, soit l Industrielle Alliance (assureur de la police détenue par l Association), l Association des pompiers retraités de Montréal, le Centre de services financiers des pompiers de la Caisse du Réseau municipal, la Ville de Montréal (Caisse de retraite des pompiers de Montréal) et le Service de sécurité incendie de Montréal. De plus, nous pourrons vous guider dans vos démarches et vous fournir des informations utiles concernant les procédures à suivre. 11

13 ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL Nouvelles du comité social de l Association des Pompiers de Montréal Inc. Par Benoit Deschamps, membre du comité social Nouveau site Web de l Association et les activités du comité social Comme vous avez pu constater, depuis peu nous avons maintenant un nouveau site Web pour faciliter votre recherche ou vos achats de billets pour les évènements. Les paiements de billets se feront maintenant uniquement par PayPal. Donc, vous n aurez plus à vous présenter à l APM pour les achats. Ce sera simple, avec quelques clics et une carte de crédit et vos billets seront achetés pour l événement en cours. CALENDRIER DES ACTIVITÉS SOCIALES 2014 Soirées dansantes homards à volonté 26 avril et 10 mai 2014 Centre des sciences de Montréal Partie d huîtres 20 novembre 2014 Centre des sciences de Montréal Dépouillement d arbre de Noël 29 novembre 2014 Attention Attention Attention Pour les dates et modalités des activités sociales, veuillez consulter le site Internet de l Association des Pompiers de Montréal à l onglet Calendrier. 12

14 Nous désirons vous informer que les employés suivants ont été promus. Nous les félicitons et nous leur souhaitons bon succès dans leur nouvelle fonction. Capitaines Matricule Nom et prénom Date ROUSSEAU, Jacques SHEDDED, Marwan BOUTIN, René DULONG, François LEMAY, Jean HEYNEMAND, Serge OSTIGUY, Jaclyn CORMIER, Richard ROMÉO, Claude DUFORT, Louis NOREMBUENA, Patricio Lieutenants Matricule Nom et prénom Date CONWAY, Wayne THIVIERGE, Charles-Éric LUSSIER, Olivier-Rostand CHALIFOUX, Sébastien DELEAU, Yannick BERGERON, Martin GÉLINEAU, Ian HOTTIN, Stéphane FERRARO, Jean-François SLIGHT, Denis GIGUÈRE, Éric PITRE, Sylvain RICHARD, Christian GODBOUT, Pierre Jr PILON, Richard JOYAL, Éric CARRIER, Pierre Capitaine recherche des causes et circonstances des incendies Matricule Nom et prénom Date SÉVIGNY, Sylvain Lieutenant à l éducation du public Matricule Nom et prénom Date TISSEUR, Éric Lieutenant préposé à l entretien Matricule Nom et prénom Date LECOURS, Sylvain

15 central_novembre :19 Page2 Prestations de décès Par François Rosa, trésorier Bonjour chers membres, Depuis le début de mon mandat, j ai reçu plusieurs appels de membres afin de les informer concernant les prestations en cas de décès provenant de différentes sources. Les membres souhaitent les recevoir afin de mieux planifier la sécurité financière de leurs proches en cas de décès. Comme pompier actif, voici les 4 sources de prestations qui pourraient s appliquer dans un cas de décès : - Assurances collectives (détenues par l APM) Industrielle Alliance - Décès et mutilation accidentelle (détenu par l APM) SSQ - Assurance vie convention collective (art 24.03) - Prestation de décès en vertu du régime de retraite Concernant les pompiers retraités, les sources ne proviennent que du régime de retraite de façon directe, car l assurance vie provenant de l Industrielle Alliance devient facultative à la retraite et celle prévue à l article ne peut qu être maintenue aux frais du retraité. Afin de mieux vous retrouver, vous trouverez dans ces deux pages un diagramme vous facilitant la compréhension de vos prestations en cas de décès. Vous pourrez même les détacher du Portelance afin de les conserver pour consultation ultérieure.

16 La retraite est le début d une vie nouvelle Voici la liste des membres qui ont pris dernièrement leur retraite. Nous leur souhaitons une heureuse et longue retraite. AUMAIS, Marc CAPITAINE Entrée : 13/07/1987 Retraite : 15/04/2013 Caserne : 25-P.S BÉLANGER, Luc Entrée : 20/06/1988 Retraite : 28/06/2013 Caserne : 5-47 BLONDIN, Martin Entrée : 21/09/1988 Retraite : 11/07/2013 Caserne : 28 CHEVRETTE, Pierre LIEUTENANT Entrée : 06/03/1978 Retraite : 03/05/2013 Caserne : CORBEIL, Serge Entrée : 24/08/1987 Retraite : 20/04/2013 Caserne : D AVRIL, Alain CAPITAINE Entrée : 20/06/1988 Retraite : 28/06/2013 Caserne : DEMERS, Alain CAPITAINE Entrée : 07/01/1985 Retraite : 17/05/2013 Caserne : DEPLANTIE, Sylvain Entrée : 18/03/1985 Retraite : 19/05/2013 Caserne : FAUTEUX, Normand LIEUTENANT Entrée : 20/06/1988 Retraite : 06/07/2013 Caserne : FORTIER, René LIEUTENANT Entrée : 12/01/1976 Retraite : 12/09/2013 Caserne : GAUVREAU, Daniel LIEUTENANT Entrée : 05/07/1974 Retraite : 11/05/2013 Caserne : 57 GOYETTE, Serge LIEUTENANT Entrée : 20/06/1988 Retraite : 01/07/2013 Caserne : GRISÉ, Marc Entrée : 20/06/1988 Retraite : 23/06/2013 Caserne : JACOBSON, Carl Entrée : 13/07/1987 Retraite : 25/08/2013 Caserne : 77 JULIEN, Daniel Entrée : 20/06/1988 Retraite : 21/06/2013 Caserne : LALIBERTÉ, Mario Entrée : 07/10/1977 Retraite : 22/06/2013 Caserne : LANGEVIN, Guillaume Entrée : 25/09/1981 Retraite : 01/05/2013 Caserne : 74 LAPOINTE, Joël LIEUTENANT Entrée : 20/06/1988 Retraite : 10/07/2013 Caserne : LAROSE, Thomas CAPITAINE Entrée : 01/01/1975 Retraite : 26/09/2013 Caserne : 78 MAURAIS, Richard LIEUTENANT Entrée : 05/09/1978 Retraite : 05/07/2013 Caserne : MCCAULEY, Brian Entrée : 05/09/1978 Retraite : 19/09/2013 Caserne : 66 MEEHAN, Michel Entrée : 22/11/1976 Retraite : 17/09/2013 Caserne : RAYMOND, René LIEUTENANT Entrée : 07/10/1977 Retraite : 17/06/2013 Caserne : TREMBLAY, Stéphane Entrée : 20/06/1988 Retraite : 30/06/2013 Caserne :

17 ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL Un peu d histoire 95 ans, joyeux anniversaire! Par Richard Lafortune, directeur syndical du district n o 12 Il y a 95 ans, le 18 septembre 1918, les pompiers de Montréal ont uni leur destinée syndicale. La majorité d entre eux se sont joints pour la première fois de leur histoire à un syndicat. Cette date marqua le début d une épopée qui a franchi les époques jusqu à nos jours. Ces pionniers ont commencé à forger notre destinée syndicale à une époque où tout était à faire. Cette destinée a franchi 4 grandes étapes que l on pourrait identifier comme, la genèse syndicale de 1918, la première indépendance syndicale de 1931, la naissance de l Association en 1943 et à nouveau l indépendance syndicale en Pour souligner l évènement, votre Conseil syndical rendra disponible un cahier spécial qui se veut une édition anniversaire qui vous permettra brièvement de prendre connaissance de nos origines en tant «qu unioniste». Plusieurs faits ont marqué le parcours de nos prédécesseurs lors d une époque pas si lointaine, mais tout de même très différente. Nous espérons que cet ouvrage saura égayer vos discussions en caserne, vous faire découvrir notre passé pour catalyser notre sentiment d appartenance et notre fraternité. Soyons fiers de notre histoire et agissons ensemble pour demain! Agir ensemble pour demain 95 e ANNIVERSAIRE 13

18 ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL Club cycliste des Pompiers de Montréal Par Benoit-Félix Aubert, caserne 27-3 Faire partie de la gang de «bécik» Les Jeux mondiaux des policiers et des pompiers. Quel bel événement sportif! Ceux de 2005 à Québec ont été un véritable succès en terme de participation pour les pompiers de Montréal. Pour 2017, la ville de Montréal en sera l hôtesse. Maintenant, vous êtes-vous déjà attardé à remarquer à quel point nous possédons au sein du Service un bassin impressionnant d athlètes qui s inscrivent à ces Jeux mondiaux? Que ce soit pour performer dans une catégorie précise ou simplement faire partie de l ambiance que procure l événement à caractère international, un dénominateur commun en ressort : si vous voulez atteindre vos objectifs ou simplement vous remettre en forme et envisager d y participer, vous devez, de quelconques façons, adopter de saines habitudes de vie et, de préférence, trouver une façon de vous entraîner! Cette année, le Club cycliste des Pompiers de Montréal, créé par Gilles Tardif 47-1, est né. L objectif du Club : réunir le plus grand nombre de pompiers actifs et inviter les pompiers retraités à 1) partager notre passion du vélo; 2) vivre des sensations d entraînement via l un des plus beaux sports qui existent : le cyclisme! Ce n est pas pour rien que plus d un (1) milliard d êtres humains sur terre se déplacent en vélo, car il s agit d un excellent moyen de transport, sinon le meilleur. Pensez aux heures de calvaire prit dans le trafic versus vos collègues qui fusionnent leurs déplacements domicile-caserne à une mise en forme quotidienne de base. Nul besoin ici de vous vanter les bienfaits de la pratique du sport cycliste sur la santé. Tout le monde le sait : perte de poids, meilleure endurance, sommeil récupérateur, condition cardiovasculaire améliorée, longévité de vie, etc. Cependant, qu est-ce que la présence d un club cycliste organisé par des pompiers et pour des pompiers peut vous apporter à vous? À la base, le Club cycliste des Pompiers de Montréal a pour but de créer des liens en organisant des sorties hebdomadaires entre membres. Même si le cyclisme est par définition un sport individuel, sa pratique est de loin plus agréable en formule groupée, communément appelée peloton. Donc, le Club cherche à réunir tous les niveaux de sportifs confondus dans une approche de mise en forme et par incidence rassembler les cyclistes en différents groupes, différents pelotons, afin de faire des sorties encadrées, guidées et «coachées» selon le besoin des gens qui s y présentent. Plusieurs d entre nous possèdent déjà un vélo à la maison. Un «bécik», pour paraphraser M. Pierre Foglia de La Presse, qui sert à s entraîner une fois de temps en temps en solitaire. Certains d entre nous s en servent juste pour aller travailler. D autres s en servent pour s entraîner afin de garder la forme pendant la saison morte de hockey. D autres «trippent» sur le sport, suivent le Tour de France et se mettent à rouler pour le plaisir dans leurs temps libres. Certains accumulent les kilomètres, mais ils n ont pas toujours l occasion de faire des sorties rythmées et plus soutenues. À vous tous, le Club cycliste des Pompiers de Montréal est littéralement bâti sur mesure pour vous. Pour l heure, en 2013, le Club encadre ses sorties de vélo dans la région de Lanaudière sur la Rive-Nord. Mais dès l an prochain, une seconde initiative en partance de la Rive-Sud de Montréal, les mardis, verra le jour afin de pallier à la demande. De plus, des sorties spéciales peuvent aussi s organiser pour 14

19 ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL aller visiter des coins plus montagneux tels que Jay Peak, les belles régions des vignobles de l Estrie ou encore le parc de la Mauricie. Pour vous donner une idée, la formule éprouvée cette année est la suivante : tous les jeudis, les cyclistes sont conviés à arriver à 9 h 15 devant le 224, boul. Brien (Cycles Dupuis) à Repentigny pour un départ à 9 h 30. Le choix des groupes se fait selon nos ambitions personnelles de la journée (ex. : rouler autour de 50 km, faire un 75 km, ou accomplir une longue sortie de 100 km et +). Tous les parcours sont influencés par différents facteurs tels que les conditions météo, le niveau des gens qui s y présentent et évidemment où nous sommes rendus dans la saison en terme de «millage accumulé au compteur». Chaque peloton possède son encadreur, son guide, son «Guru» afin de bien rendre sécuritaire la sortie. Bien sûr, leur objectif est de nous faire vivre un trajet des plus intéressants et variés. De plus, leur rôle est de rendre homogène la vitesse de croisière du groupe (ex. : un groupe ira à une moyenne inférieure de 25 km/h, un second entre km/h, un autre à km/h et les rapidos à + 35 km/h). Naturellement, faire du vélo, c est aussi profiter des beaux paysages; c est découvrir des régions où l asphalte est lisse comme une table de billard; c est rouler en groupe et filer à vive allure alors qu on n a pas l impression de forcer. Mais c est aussi parfois l occasion de s engager dans des côtes où les pulsations cardiaques s emballent et les sensations dans nos jambes nous rappellent qu on n a plus vingt ans Soyez sans crainte, toutes les randonnées offrent la possibilité aux groupes d arrêter à des endroits où on prend tous le temps de faire une petite pause repos, ravitaillement des bidons et alimentation. En résumé, le Club cycliste des Pompiers de Montréal est une excellente initiative pour amener les pompiers actifs, les membres de l état-major et les pompiers retraités à se côtoyer le temps d une sortie à vélo. En devenant membre du Club, vous pouvez avoir l occasion de rouler aux côtés de notre directeur, M. François Massé; vous pouvez recevoir de précieux conseils de M. André Bouchard, capitaine retraité du CF; vous pouvez aussi évaluer votre forme physique en tentant de vous mesurer les cuisses avec messieurs Eric Provost ou François Thibodeau car dans son ensemble, tout est fait dans une ambiance de bonne humeur et surtout, parce que le vélo c est contagieux. Suivez-nous sur Facebook : Club Cycliste des Pompiers de Montréal Et pour plus d infos : 15

20 ASSOCIATION DES S DE MONTRÉAL Burrowes Courtiers d assurances, vous informe... Par Monique L. Gauthier, directrice assurance collective de personnes Pour accélérer le traitement de vos réclamations En plus de la méthode actuelle pour soumettre vos réclamations, une nouvelle méthode est disponible. Afin de faciliter l envoi des réclamations de médicaments, frais médicaux (chiropraticien, physio, etc.), soins dentaires ou soins de la vue, vous pouvez utiliser ces nouvelles procédures par l entremise du site WEB de «Burrowes courtiers d assurances», ou directement par courriel ou par télécopieur. 1) Par l utilisation du site WEB de «Burrowes courtiers d assurances» : Allez sur : Cliquez sur l onglet «Assurance collective de personnes» a) Suivez les instructions pour télécharger et remplir le formulaire «frais médicaux» b) Prenez soin de le sauvegarder sur votre ordinateur; c) Numérisez vos reçus; d) Vous pourrez alors transmettre le formulaire et vos reçus (partie : «original», pas duplicata) par courriel en pièces attachées en cliquant sur «Envoyer une réclamation». Votre réclamation sera traitée dans les plus brefs délais. 2) Directement par courriel : a) Vous devez remplir le formulaire approprié (formulaire de demande de règlement pour frais médicaux ou formulaire de demande d indemnisation pour les frais dentaires du dentiste); b) Le numériser ainsi que tous les reçus (partie : «original», pas duplicata); c) Transmettre tous ces documents en pièces attachées à l adresse courriel suivante : ATTENTION : Cette adresse courriel ne fait que recevoir vos documents et ne peut répondre à vos questions. 16

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Dt14,5_4V_2x2_0906 RÉVISION DES DÉCISIONS CRITÈRES D EXCLUSION. Dt 14,5 x 8. 4 volets. Volet 1 recto

Dt14,5_4V_2x2_0906 RÉVISION DES DÉCISIONS CRITÈRES D EXCLUSION. Dt 14,5 x 8. 4 volets. Volet 1 recto CRITÈRES D EXCLUSION RÉVISION DES DÉCISIONS Est exclue de l application du régime la personne qui : Toute décision rendue peut être contestée en révision ou en reconsidération administrative. La demande

Plus en détail

DANS CETTE ÉDITION. Mot de l éditeur Campagne - Agir à grande échelle. Dates importantes. Les 4 et 5 octobre 2012 Colloque annuel de l ATPIQ Lévis

DANS CETTE ÉDITION. Mot de l éditeur Campagne - Agir à grande échelle. Dates importantes. Les 4 et 5 octobre 2012 Colloque annuel de l ATPIQ Lévis Septembre 2012 No. 2012-12 DANS CETTE ÉDITION Mot de l éditeur Campagne - Agir à grande échelle Membres du conseil d administration Marc TREMBLAY, Président Jacques ROUSSEAU, Directeur général et trésorier

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective Ma ligne de protection de revenu régime d assurance collective Mes assurances salaire 2 Bonjour, je suis Fiche Salaire, et je viens vous entretenir d un sujet capital en matière de sécurité financière,

Plus en détail

PROCÉDURE DE DÉCLARATION DES ACCIDENTS, DES INCIDENTS ET DES SITUATIONS DANGEREUSES EN MILIEU DE TRAVAIL Novembre 2013

PROCÉDURE DE DÉCLARATION DES ACCIDENTS, DES INCIDENTS ET DES SITUATIONS DANGEREUSES EN MILIEU DE TRAVAIL Novembre 2013 1. Identification Titre : Procédure de déclaration des accidents, des incidents et des situations dangereuses en milieu de travail. Ce document s adresse : aux membres du personnel enseignant et non enseignant

Plus en détail

SEPTEMBRE2013 Prise 04

SEPTEMBRE2013 Prise 04 SEPTEMBRE2013 Prise 04 Dans ce numéro Nouvelles heures d ouverture PORTRAIT DE DIRIGEANT CONSEIL FISCALITÉ OT DU IRECTEUR ÉNÉRAL Dans le but de vous offrir une prestation de service correspondant à vos

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009. Les automobiles et la fiscalité

MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009. Les automobiles et la fiscalité MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009 À propos de l auteur Guillaume Charron, CA, M. Fisc. est Comptable Agréé et détient une Maitrise en Fiscalité de l Université de Sherbrooke. M. Charron est chargé de cours

Plus en détail

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ Les grandes lignes du programme À l intention des gestionnaires du Mouvement Desjardins UNE APPROCHE NOVATRICE Le Mouvement Desjardins est soucieux

Plus en détail

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Les indemnités de la CSST ou de l Employeur Clause 7-14.33 Comparaison des droits d accident du travail vs régime d

Plus en détail

Le guide de la travailleuse enceinte secteur des centres de la petite enfance (CPE)

Le guide de la travailleuse enceinte secteur des centres de la petite enfance (CPE) Le guide de la travailleuse enceinte secteur des centres de la petite enfance (CPE) Le retrait préventif Pour appuyer vos démarches visant à obtenir un retrait préventif, un congé de maternité ou les prestations

Plus en détail

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement Votre assurance protection du revenu RBC Assurances reconnaît qu une maladie ou une blessure invalidante peut poser des défis sur les

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009 52%86 264185027452867253 3294097452 264185%02272354926418 548232940927%2 4%3939548$2329272354926 2723%549264185027 850%27452867253%46507 %5272354$9264185%02272 0227235492%641850 452867253465%074%39395

Plus en détail

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 14 FÉVRIER 2012 Production : Denis Bernier Directeur des services administratifs Collaboration

Plus en détail

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société Association canadienne des courtiers de fonds mutuels Mutual Fund Dealers Association of Canada 121 King Street W., Suite 1600, Toronto (Ontario) M5H 3T9 Tél. : (416) 361-6332 Téléc. : (416) 943-1218 SITE

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Le Québec dispose d un ensemble de mesures permettant aux parents de mieux concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles, dont les congés parentaux.

Plus en détail

Guide Le départ à la retraite Questions fréquentes sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP et RRPE)

Guide Le départ à la retraite Questions fréquentes sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP et RRPE) Service PRASE Édifice 500, rue Murray, bureau 500 Sherbrooke, Québec J1G 2K6 Téléphone : 819 780-2200, poste 47777 Sans frais : 1 855 780-2220, poste 47777 Télécopie : 819 780-1821 Site web : www.csss-iugs.ca/prase

Plus en détail

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES, des communications et secrétariat général Novembre 2004 Révisé le 23 octobre 2006 Adopté au comité de direction du 25 octobre 2006

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Table des matières 1. Caractéristiques du RQAP 3 2. Conditions d admissibilité 4 3. Types de prestations offerts 4 4. Moment pour faire une demande de prestations

Plus en détail

URGENCE SINISTRE! Propriétaire paniqué!

URGENCE SINISTRE! Propriétaire paniqué! URGENCE SINISTRE! Propriétaire paniqué! Un feu? Une inondation? Une explosion? Un arbre est tombé sur votre maison suite à une tempête? Un refoulement d égout? Voici les étapes à suivre, en bref : 1. Communiquez

Plus en détail

ENTENTE ASSURANCE COLLECTIVE

ENTENTE ASSURANCE COLLECTIVE ENTENTE ASSURANCE COLLECTIVE www.fc-csn.ca BV5087F (2014-09) La force du nombre Depuis 1988, la Fédération du commerce (CSN) et son partenaire, SSQ Groupe financier, allient leurs forces et leur expertise

Plus en détail

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Introduction Conformément à sa mission qui est de se consacrer au développement de ses étudiants dans la perspective

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec RETRAITE QUÉBEC Guide du bénéficiaire Régime de rentes du Québec Pour connaître vos droits et vos obligations Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre

Plus en détail

Guide Le départ à la retraite Questions fréquentes sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP et RRPE)

Guide Le départ à la retraite Questions fréquentes sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP et RRPE) Paie, rémunération, avantages sociaux Estrie Guide Le départ à la retraite Questions fréquentes sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP et RRPE) Service

Plus en détail

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais LA VIE VOUS MÈNE AILLEURS, MAIS PARCOURS ASSURANCE SANTÉ VOUS SUIT PARTOUT AUCUNE PREUVE D ASSURABILITÉ N EST EXIGÉE! 2 Parcours assurance

Plus en détail

Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise

Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise L expérience à votre service Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise Assurance pollution et coûts de dépollution des locaux d entreprise Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise

Plus en détail

LE DROIT À L AVOCAT POUR LES DEMANDEURS D ASILE

LE DROIT À L AVOCAT POUR LES DEMANDEURS D ASILE LE DROIT À L AVOCAT POUR LES DEMANDEURS D ASILE Vous avez une audience devant la CISR (Commission de l'immigration et du statut de réfugié) pour faire entendre votre demande d asile/demande de refuge,

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

A8 Remplir le RE 101. Représentants de Service Canada

A8 Remplir le RE 101. Représentants de Service Canada A8 Remplir le RE 101 Représentants de Service Canada Remplir un RE 101 Présenté par Service Canada Présentation sur le RE Web Sujets Questions et réponses concernant les RE 1 Sujets RE Web RE Web en bref,

Plus en détail

Foire aux questions pour les étudiants étrangers Régime pour étudiants étrangers

Foire aux questions pour les étudiants étrangers Régime pour étudiants étrangers Foire aux questions pour les étudiants étrangers Régime pour étudiants étrangers Qu est-ce que l assurance voyage? L assurance voyage est conçue pour couvrir les pertes subies de même que les dépenses

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

JE SUIS UN MÉDECIN ASSURÉ PAR SOGEMEC

JE SUIS UN MÉDECIN ASSURÉ PAR SOGEMEC JE SUIS UN MÉDECIN ASSURÉ PAR SOGEMEC CONTACTEZ-NOUS : 1 800 361-5303 information@sogemec.qc.ca RÉSUMÉ DU RÉGIME D ASSURANCE Une offre de services couvrant tous vos besoins UNE GAMME DE PROTECTIONS QUI

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

Guide administratif du traitement des absences pour maladie ou accident Chargé de cours 1, 2

Guide administratif du traitement des absences pour maladie ou accident Chargé de cours 1, 2 1 Guide administratif du traitement des absences pour maladie ou accident Chargé de cours 1, 2 Le chargé de cours à forfait bénéficie d une protection salariale en cas de maladie ou d accident, entièrement

Plus en détail

Quel service puis-je racheter?

Quel service puis-je racheter? PARLONS VOLUME 1, NUMÉRO 4 JUILLET 2000 Combien cela coûte-t-il? Voir page 4 Quel service puis-je racheter? Voir page 3 Pourquoi est-ce une bonne idée de racheter du service? Voir page 2 Comment décider

Plus en détail

Protection du revenu. Assurance invalidité. Série Pilier

Protection du revenu. Assurance invalidité. Série Pilier Protection du revenu Assurance invalidité Série Pilier Les conséquences d une invalidité peuvent être dévastatrices. Votre capacité à gagner un revenu est la base de votre avenir financier et votre actif

Plus en détail

Information de base concernant la pension pour les membres de l APEQ

Information de base concernant la pension pour les membres de l APEQ QUEBEC PROVINCIAL ASSOCIATION OF TEACHERS L ASSOCIATION PROVINCIALE DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS DU QUÉBEC Information de base concernant la pension pour les membres de l APEQ QUEBEC PROVINCIAL ASSOCIATION

Plus en détail

La force du nombre Vous souhaitez obtenir plus d information au sujet de l Entente?

La force du nombre Vous souhaitez obtenir plus d information au sujet de l Entente? La force du nombre Depuis plusieurs années, la Fédération du commerce (CSN) et son partenaire, SSQ Groupe financier, allient leurs forces et leur expertise afin d offrir les meilleurs avantages possibles

Plus en détail

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ À L ESSAI

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ À L ESSAI DE-02-03-03 Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ À L ESSAI La convention collective et les arrangements locaux S3 2000-2002 Fédération du personnel de soutien scolaire - CSQ en résumé... Ce

Plus en détail

Modifié le 2 mars 2011 Page 2

Modifié le 2 mars 2011 Page 2 Règlement sur le remboursement des dépenses CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Objet Le règlement précise les règles à suivre pour le remboursement des dépenses des personnes participant aux instances,

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective régime d assurance collective L heure d adhérer Ma ligne de vie Ma ligne de santé Ma ligne de protection de revenu 2 Bonjour, je suis Fiche Adhésion, la toute dernière de la série des fiches. Ma mission

Plus en détail

PROCESSUS DÉTAILLÉ DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ Source: Financière Sun Life PDF5670-F 03-12 nj-mp-an

PROCESSUS DÉTAILLÉ DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ Source: Financière Sun Life PDF5670-F 03-12 nj-mp-an PROCESSUS DÉTAILLÉ DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ Source: Financière Sun Life PDF5670-F 03-12 nj-mp-an Il arrive couramment que des employés ne puissent plus travailler en raison

Plus en détail

Services Financiers Dominique Leblanc inc.

Services Financiers Dominique Leblanc inc. OFFRE DE SERVICES POUR LES PERSONNES EN AFFAIRES S il y a un élément pour lequel vous vous êtes investis au maximum, c est bien l entreprise que vous dirigez aujourd hui. Nos solutions peuvent vous aider

Plus en détail

UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT

UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ET DU SALAIRE Version de fevrier 2009 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1

Plus en détail

PAR COURRIEL Granby, le 26 juin 2012. Objet : Vos droits pendant la période estivale

PAR COURRIEL Granby, le 26 juin 2012. Objet : Vos droits pendant la période estivale PAR COURRIEL Granby, le 26 juin 2012 Aux enseignantes et aux enseignants à temps partiel, à la leçon et à taux horaire Mesdames, Messieurs, Objet : Vos droits pendant la période estivale Avant de vous

Plus en détail

DEMANDE DE RÈGLEMENT ASSURANCE VIE

DEMANDE DE RÈGLEMENT ASSURANCE VIE DEMANDE DE RÈGLEMENT ASSURANCE VIE Demande de règlement assurance vie - Directives 1. Pour une demande d assurance vie : Le bénéficiaire (demandeur) doit remplir le formulaire Déclaration du bénéficiaire

Plus en détail

CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ

CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ AUX PROFITS DES ÉQUIPES DE FOOTBALL DES ASSOCIATIONS ET INSTITUTIONS DU QUÉBEC : En collaboration avec : INVITATION AUX DIRIGEANTS ET ADMINISTRATEURS

Plus en détail

Questions de retraite

Questions de retraite Questions de retraite Vous entreprenez une nouvelle étape de votre vie : la retraite. Elle sera, nous l espérons, des plus enrichissantes et remplie de nouvelles expériences. Pour cela, il vous faut la

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA

QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA Ce questionnaire vous permet d explorer si, dans votre situation, vous pouvez obtenir les services du SARPA. Pour plus d information, nous vous invitons à visiter

Plus en détail

Si vous désirez conserver vos choix actuels, vous n avez rien à faire durant la campagne.

Si vous désirez conserver vos choix actuels, vous n avez rien à faire durant la campagne. L a campagne de réadhésion pour 2013 et 2014 arrive à grands pas. Vous êtes donc invité à faire vos choix du 19 au 30 novembre 2012. ESSENTIEL DE LA CAMPAGNE DE RÉADHÉSION Durant la campagne de réadhésion,

Plus en détail

Guide de l employeur sur les prestations d invalidité

Guide de l employeur sur les prestations d invalidité Assurance invalidité Guide de l employeur sur les prestations d invalidité À propos de Co -operators En 1945, des cultivateurs de blé de la Saskatchewan mettaient sur pied une coopérative d assurance,

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE KELLY SHIRES DE LA FONDATION DU CANCER DU SEIN DU QUÉBEC

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE KELLY SHIRES DE LA FONDATION DU CANCER DU SEIN DU QUÉBEC PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE KELLY SHIRES DE LA FONDATION DU CANCER DU SEIN DU QUÉBEC FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE Réservé à l administration Date de réception de la demande : / / Les pièces

Plus en détail

PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE

PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE Grâce à un plan d urgence, ou plan de continuité, tout le monde saura ce qu il doit faire si jamais il vous arrive malheur. Ce plan indique à votre liquidateur et(ou)

Plus en détail

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers But de la présentation Cette présentation s adresse à vous si vous avez quitté un pays, ou une province ou un territoire du Canada, pour venir vous établir

Plus en détail

Qu est-ce que le crédit?

Qu est-ce que le crédit? Qu est-ce que le crédit? NIVEAU 9 11 Dans cette leçon, les élèves examineront les différents types de cartes de crédit offertes ainsi que les avantages et les inconvénients d acheter à crédit. Cours Initiation

Plus en détail

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances GUIDE DE PLANIFICATION DES ACTIVITÉS ET DE PRÉVENTION DES ACCIDENTS Activités à l extérieur de l école Septembre 2006 Guide PRÉAMBULE Ce guide constitue un outil destiné au personnel de la Commission scolaire

Plus en détail

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages Sommaire Pages.. Qu est-ce que la PAJE 02.. La prime à la naissance ou à l adoption 03.. L allocation de base 04.. Le complément de libre choix du mode de garde Vous en bénéficiez quels que soient vos

Plus en détail

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultezle pour

Plus en détail

SIXIÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE NATIONALE D UCCO SACC CSN

SIXIÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE NATIONALE D UCCO SACC CSN Montréal, le 9 juin 2015 À toutes les présidences des sections locales À tous les exécutifs régionaux À l exécutif national SIXIÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE NATIONALE D UCCO SACC CSN La sixième Assemblée générale

Plus en détail

REMBOURSEMENT DES DÉPENSES APPLICABLES AUX MEMBRES

REMBOURSEMENT DES DÉPENSES APPLICABLES AUX MEMBRES REMBOURSEMENT DES DÉPENSES APPLICABLES AUX MEMBRES 1. Principes généraux Le Syndicat de l Enseignement De La Jonquière (SEDLJ-CSQ) remboursera à la personne mandatée 1 dans l exercice de ses fonctions,

Plus en détail

INFORMATION A07-CFS-I-D6

INFORMATION A07-CFS-I-D6 INFORMATION A07-CFS-I-D6 D6 SECTEUR NÉGOCIATION Équité salariale Diverses conséquences du versement des ajustements Présenté au conseil fédéral spécial du 12 mars 2007 Mises-à-jour : 26 avril 2007 2 avril

Plus en détail

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE Université d Ottawa University of Ottawa DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE UN HÉRITAGE POUR L AVENIR Donner à une université, c est laisser un héritage aux générations futures. C est permettre

Plus en détail

PLAN DE LEÇON TITRE : Qu est-ce que le crédit? Résultats d apprentissage de la littératie financière. Attentes et contenus d apprentissage

PLAN DE LEÇON TITRE : Qu est-ce que le crédit? Résultats d apprentissage de la littératie financière. Attentes et contenus d apprentissage 70 minutes Résultats d apprentissage de la littératie financière À la fin de la leçon, les élèves pourront : expliquer l objectif du crédit; analyser le rôle et l importance du crédit en ce qui concerne

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

Prestations pour invalidité

Prestations pour invalidité Prestations pour invalidité Régime de rentes du Québec Pour connaître vos droits et vos obligations Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web.

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL DÉFINITIONS ET CHAMP D'APPLICATION La législation québécoise en matière de santé et de sécurité du travail est constituée

Plus en détail

713, chemin Montréal POLITIQUES ET PROCÉDURES Ottawa (Ontario) K1K 0T2 613-746-4621 No. FIN 005 JANVIER 1988 OCTOBRE 2012

713, chemin Montréal POLITIQUES ET PROCÉDURES Ottawa (Ontario) K1K 0T2 613-746-4621 No. FIN 005 JANVIER 1988 OCTOBRE 2012 TITRE : FRAIS DE DÉPLACEMENT / FORMATION / REPRÉSENTATION EN VIGUEUR LE : DERNIÈRE RÉVISION : JANVIER 1988 OCTOBRE 2012 CATÉGORIE : SOURCE : ADMINISTRATIF FINANCES SERVICE DES FINANCES AUTRES RÉFÉRENCES

Plus en détail

Campagne biennale de réadhésion Programme flexible d assurance collective des contremaîtres syndiqués du 15 au 28 novembre 2014 Bulletin d information

Campagne biennale de réadhésion Programme flexible d assurance collective des contremaîtres syndiqués du 15 au 28 novembre 2014 Bulletin d information Novembre 2014 Campagne biennale de réadhésion Programme flexible d assurance collective des contremaîtres syndiqués du 15 au 28 novembre 2014 Bulletin d information Il est temps de revoir : vos protections

Plus en détail

Réalisez vos rêves de carrière

Réalisez vos rêves de carrière Réalisez vos rêves de carrière UN EMPLOYEUR DE CHOIX Premier employeur en TI au Canada, entreprise internationale en pleine croissance, CGI est constamment à la recherche de personnes compétentes, créatives

Plus en détail

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Guide pour les personnes âgées du Manitoba Selon des recherches canadiennes, près de 10 % des personnes âgées du Manitoba seront victimes d une

Plus en détail

Santé Manitoba GUIDE DU PROGRAMME DE PAIEMENT PAR MENSUALITÉS DE LA FRANCHISE DU RÉGIME D ASSURANCE-MÉDICAMENTS

Santé Manitoba GUIDE DU PROGRAMME DE PAIEMENT PAR MENSUALITÉS DE LA FRANCHISE DU RÉGIME D ASSURANCE-MÉDICAMENTS Santé Manitoba GUIDE DU PROGRAMME DE PAIEMENT PAR MENSUALITÉS DE LA FRANCHISE DU RÉGIME D ASSURANCE-MÉDICAMENTS Juin 2010 Remarque : Les renseignements fournis dans ce guide étaient à jour au moment de

Plus en détail

CONVENTION DE REPRÉSENTATION sur la protection des adultes et la prise de décisions les concernant, Partie 2

CONVENTION DE REPRÉSENTATION sur la protection des adultes et la prise de décisions les concernant, Partie 2 Pour des renseignements supplémentaires concernant des conventions de représentation, veuillez consulter la brochure intitulée Conventions de représentation. Une convention de représentation est une convention

Plus en détail

SOUPER BÉNÉFICE PRÉSENTATION DU PLAN DE PARTENARIAT MERCREDI 25 FÉVRIER 2015 HÔTEL CHÂTEAU LAURIER QUÉBEC

SOUPER BÉNÉFICE PRÉSENTATION DU PLAN DE PARTENARIAT MERCREDI 25 FÉVRIER 2015 HÔTEL CHÂTEAU LAURIER QUÉBEC SOUPER I BÉNÉFICE MERCREDI 25 FÉVRIER 2015 HÔTEL CHÂTEAU LAURIER QUÉBEC Sous la présidence d honneur de Monsieur René Rouleau Président du conseil et chef de la direction La Capitale groupe financier Partenaire

Plus en détail

Politique de remboursement des dépenses de fonction

Politique de remboursement des dépenses de fonction Adoption : 12 avril 2008 Les deux dernières révisions : Le 21 septembre 2013 Le 14 septembre 2014 Politique de remboursement des dépenses de fonction PRÉAMBULE La mission de la Fédération des comités de

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

60 e Anniversaire. Programme souvenir 1945-2005

60 e Anniversaire. Programme souvenir 1945-2005 E n 1945, les associations de pompiers des municipalités de Montréal, Verdun, Westmount, Outremont, Québec et Sherbrooke fondent la Fraternité canadienne des employés civiques d incendie, qui devient,

Plus en détail

Vous êtes médecin traitant?

Vous êtes médecin traitant? Programme Vous êtes médecin traitant? Que représente ce programme... - pour vous? - pour votre patient? Saviez-vous que...? Chaque année, plus de 30 000 personnes remplissent une demande d indemnité suite

Plus en détail

AU VOLANT DE MA SANTÉ

AU VOLANT DE MA SANTÉ AU VOLANT DE MA SANTÉ AÎNÉS, êtes-vous à risque? La conduite automobile est une activité complexe. En fait, plusieurs exigences sont nécessaires pour l exercer, comme de : > bien connaître les règles

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

1.4 Inciter les contribuables à acquitter leurs comptes, selon l échéance.

1.4 Inciter les contribuables à acquitter leurs comptes, selon l échéance. POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Unité administrative : Ressources financières 1. LES OBJECTIFS DE LA POLITIQUE 1.1 Mettre en place des mécanismes qui permettent à la Commission scolaire

Plus en détail

Nous sommes fiers de mettre à la disposition des élèves un service de garde très bien organisé.

Nous sommes fiers de mettre à la disposition des élèves un service de garde très bien organisé. Nous sommes fiers de mettre à la disposition des élèves un service de garde très bien organisé. Madame Annie Tremblay en est la responsable et supervise une équipe d'environ seize éducatrices. Les enfants

Plus en détail

Une liste de Questions et Réponses Un exemple de lettre de sollicitation en français et en anglais Le formulaire de dons

Une liste de Questions et Réponses Un exemple de lettre de sollicitation en français et en anglais Le formulaire de dons Cher(ère) participant(e), Au nom de la Fondation du cancer du sein du Québec et de Virgin Radio 96, nous tenons à vous remercier pour votre intérêt et votre participation à l évènement Raser pour sauver

Plus en détail

Nos partenaires annuels

Nos partenaires annuels 6 E ÉDITION : Février 2014 Nos partenaires annuels Que le temps passe vite. Nous sommes déjà rendus au mois de février 2014 et à la 6 e édition du Bulletin AJBL. Dans cette édition, vous trouverez plusieurs

Plus en détail

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Cher participant au cours de Patinage Plus, Merci de votre intérêt à devenir un entraîneur professionnel de Patinage Canada! Peu après l

Plus en détail

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8 GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO PENSIONS DE RÉVERSION DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 8 JUIN 2015 Pensions de réversion de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

LE CRÉDIT D IMPÔT REMBOURSABLE POUR FRAIS DE GARDE D ENFANTS. www.revenuquebec.ca

LE CRÉDIT D IMPÔT REMBOURSABLE POUR FRAIS DE GARDE D ENFANTS. www.revenuquebec.ca LE CRÉDIT D IMPÔT REMBOURSABLE POUR FRAIS DE GARDE D ENFANTS www.revenuquebec.ca TABLE DES MATIÈRES Savez-vous que vous pouvez demander un crédit d impôt remboursable pour les frais de garde que vous payez?...

Plus en détail

Frais généraux du Professionnel

Frais généraux du Professionnel ASSURANCE INVALIDITÉ INDIVIDUELLE Frais généraux du Professionnel Coup d œil n Caractéristiques intégrées n Avenants de garantie facultative n Renseignements importants Table des matières Frais généraux

Plus en détail

Carte Entreprise VISA Desjardins

Carte Entreprise VISA Desjardins Carte Entreprise VISA Desjardins Table des matières Les services inclus 4 Assistance Voyage Desjardins 5 Assistance Affaires Desjardins 6 Billetterie à la carte VISA Desjardins 7 Avances d argent 7 Facturation

Plus en détail

Assistance voyage Plus. Bien connaître vos protections

Assistance voyage Plus. Bien connaître vos protections Assistance voyage Plus Bien connaître vos protections Table des matières 01 Vous planifiez un voyage? 02 Comment pouvons-nous vous aider? 05 Avant de partir? Assistance voyage d urgence partout dans le

Plus en détail

Partir en toute. assurance PARTOUT DANS LE MONDE

Partir en toute. assurance PARTOUT DANS LE MONDE Partir en toute assurance PARTOUT DANS LE MONDE L information contenue dans ce document l est à titre indicatif et n engage en rien la responsabilité de la Société de l assurance automobile du Québec.

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 10 SUR LE STATIONNEMENT

RÈGLEMENT N O 10 SUR LE STATIONNEMENT RÈGLEMENT N O 10 SUR LE STATIONNEMENT Adopté par le conseil d administration le 22 mai 2001 Modification entérinée par le conseil d administration le 10 février 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. Droit de stationnement...

Plus en détail

COURT MÉMOIRE D ORDRE FISCAL

COURT MÉMOIRE D ORDRE FISCAL COURT MÉMOIRE D ORDRE FISCAL Table des matières Mot de l auteur... 2 Crédit d'impôt pour déficience grave et prolongée des fonctions physiques ou mentales... 2 Crédit d'impôt pour personnes handicapées

Plus en détail

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS Exercice de la profession d ergothérapeute Q. Qu est-ce que l exercice de la profession pour l Ordre? R. L Ordre définit

Plus en détail

Rachat de services passés Enrichir votre pension

Rachat de services passés Enrichir votre pension Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information explique le rachat de services et donne des exemples de situations de rachat. Pour en savoir davantage, communiquez avec le Service

Plus en détail

le fonctionnement de l entreprise

le fonctionnement de l entreprise 2014 LE PROGRAMME D ACCUEIL Plusieurs employeurs ont un programme qui vous permet de connaître: les politiques de l entreprise vos collègues de travail le fonctionnement de l entreprise LE CHÈQUE DE PAIE!

Plus en détail

Vous êtes victime d un accident de trajet

Vous êtes victime d un accident de trajet Vous êtes victime d un accident de trajet Mise à jour novembre 2012 Si vous êtes victime d un accident en vous rendant ou revenant de votre lieu de travail, cet accident peut être considéré comme un accident

Plus en détail

Chapitre 2. Le contrat et les concepts de base de en assurance

Chapitre 2. Le contrat et les concepts de base de en assurance Chapitre 2 Le contrat et les concepts de base de en assurance 2.1 Les aspects économiques et social de l assurance L assurance est une sécurité pour la société parce qu elle permet au gens de protéger

Plus en détail