CORRIGES Plan de la séance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CORRIGES Plan de la séance"

Transcription

1 CORRIGES Plan de la séance 1. Corriges Compréhension écrite 2. Corriges Compréhension orale 3. Corriges grammaire 4. Corriges vocabulaire 5. Corriges conjugaison 6. Corriges orthographe 7. Corriges Lecture d'élargissement 8. Corriges Expression écrite

2 1. COMPREHENSION DE L ECRIT : - une vague géante - quatre - «L origine du tsunami» - cause d un phénomène - du japonais «SOO-NAH-MEE» - «est une série de vagues de période extrêmement longue se propageant à travers l océan». - des séismes sous-marins, des glissements de terrain sous-marins, des éruptions volcaniques et l impact d un gros météorite dans l océan km/h et 40 mètres - l Océan Pacifique à cause des forts séismes qui s y produisent. - Le «tsunami» vient du japonais SOO-NAH-MEE. C est une série de vagues d une vitesse de 800 km/h et d une hauteur de 40 mètres. Les causes du tsunami sont : les séismes sous-marins, les glissements de terrain sous-marins, rarement les éruptions volcaniques et exceptionnellement les impacts de gros météorites dans l océan.

3 2. COMPREHENSION DE L ORAL : - Non, parce qu elles peuvent être dues à la rupture d un barrage. - Un lac déborde, un cours d eau quitte son lit, le rivage d un océan est envahi par les eaux. - Le refoulement de l eau, la fonte rapide, une pluie diluvienne. - Quand le phénomène survient à marée basse. -

4 3. GRAMMAIRE : L expression de la cause Exercice 1 : un rapport de cause. Exercice 2 : - Un «mur» destructeur se forme car les vagues sont freinées. Le fleuve est sorti de son lit parce qu il a plu sans arrêt pendant une semaine. C est grâce à la diffusion de la lumière solaire par l atmosphère que le ciel est bleu. Le tsunami qui a touché l Asie s est produit à cause d un séisme sous marin. Une avalanche s est produite en raison de la grande quantité de neige qui s est accumulée. Exercice 3 : Conjonction de subordination Conjonction de coordination Groupes prépositionnels Parce que Car En raison de A cause de Grâce à Exercice 4 : Phénomènes naturels Cause - Les glaciers - l accumulation de la neige - Les halo - la déviation de la lumière par les cristaux de glace des nuages. - Les séismes - le mouvement des plaques tectoniques - Les tornades - rencontre brutale entre l air froid et l air chaud

5 - Les glaciers se forment parce que la neige s accumule. - Les halos apparaissent car la lumière est déviée par les cristaux de glace des nuages. - Les séismes se produisent en raison du mouvement des plaques tectoniques. - Les tornades se produisent à cause de la rencontre brutale de l air froid et de l air chaud.

6 4. VOCABULAIRE : Les verbes exprimant la cause Exercice 1 : Le verbe souligné introduit une cause. Il est conjugué à la forme passive. Exercice 2 : La couleur blanche des nuages est due à la diffusion de toutes les couleurs par les gouttelettes d eau. La couleur jaune du soleil est provoquée par le mélange de toutes les couleurs sauf le bleu. Les couleurs de l arc-en-ciel sont occasionnées par la réfraction. Certains arcs-en-ciel proviennent du brouillard. Exercice 3 : Les aurores boréales sont produites par des particules solaires. Les tsunamis sont dus à des séismes sous marins. Les affaissements de terrain proviennent de mouvements sous-terrains. Lexique thématique Le soleil provoque l évaporation des mers. Cette évaporation fait passer l eau sous forme de vapeur. Plus légère que les gaz qui composent l air, cette vapeur s élève et monte jusqu au moment où elle rencontre des zones très froides. En se refroidissant la vapeur d eau se condense ; il se forme alors une collection de très nombreuses gouttelettes d eau. L ensemble constitue un nuage dont l eau finira par redescendre sous forme de pluie, de grêle ou de neige.

7 5. CONJUGAISON : Le présent passif Exercice 1 : Verbe provoquer Il /elle est provoqué (e) par Ils /elles sont provoqués (ées) par Verbe produire Il /elle est produit (e) par Ils /elles sont produits (tes) par Exercice 2 : Mets les verbes entre parenthèses au présent passif : Cette voiture est exposée depuis une semaine. Les intempéries sont provoquées par de brusques changements de températures. Les vents sont produits par des différences de pressions atmosphériques

8 6. ORTHOGRAPHE : Distinction «est» / «et» Exercice 1 : Cet accident est dû au verglas. auxiliaire être au présent de l indicatif. Aujourd hui, il fait froid et sec. conjonction de coordination Exercice 2 : complète les pointillés à l aide de est ou et : La neige et le verglas ont bloqué les routes pendant plus d une semaine. Le tsunami est un phénomène terrifiant. Il provoque mort et destruction. La pluie verglaçante est due aux très basses températures.

9 7. LECTURE D ELARGISSEMENT : Le ciel est bleu car la diffusion de la lumière solaire par l atmosphère produit un mélange de violet, d indigo, de vert, de bleu et une petite fraction des autres couleurs. Le bleu du ciel est plus foncé lorsqu il n y a ni poussière, ni gouttes d eau dans l atmosphère.

10 8. ACTIVITES D ECRITURE : Entraînement à l écrit Exercice 1 : Texte 1 : Une "tornade" à cause d'une grande déstabilisation de l'air. Texte 2 : Une "avalanche" parce que la température est très basse et le temps sec, sans vent. Exercice 2 : Une éruption volcanique est engendrée par l'arrivée de magma à la surface de la Terre. Les précipitations se produisent grâce à la condensation de la vapeur d'eau contenue dans l'air.

CORRIGES Plan de la séance

CORRIGES Plan de la séance CORRIGES Plan de la séance 1. Corriges Compréhension écrite 2. Corriges Compréhension orale 3. Corriges grammaire 4. Corriges vocabulaire 5. Corriges conjugaison 6. Corriges orthographe 7. Corriges Lecture

Plus en détail

Les stalactites de glace fondent sous la chaleur du soleil. Pourquoi la glace fond-elle? Une canette ci!eau a été oubliée au congélateur. Pourquoi le métal s est-il déchiré? Par les froids matins d'automne,

Plus en détail

Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT

Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT Document condensation / liquéfaction précipitation solidification évaporation fusion ruissellement infiltration 1. Place les mots suivants sur la figure ci-contre

Plus en détail

Catégories d'environnement d'exploitation

Catégories d'environnement d'exploitation standard technique note technique Environnement d'exploitation du matériel Liste des mots-clés environnement industriel Objet Cette note donne la définition des catégories d'environnement à travers la

Plus en détail

Quel Sont les 7 couleurs de l arc en ciel?

Quel Sont les 7 couleurs de l arc en ciel? Quel Sont les 7 couleurs de l arc en ciel? Rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet Pourquoi a on défini 7 couleurs pour l arc an ciel A cause de l'analogie entre la lumière et le son, la gamme

Plus en détail

Les cycles de l eau. Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie

Les cycles de l eau. Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie Les cycles de l eau Objectifs : - Connaître et représenter le trajet de l eau dans la nature. - Identifier les changements d état et

Plus en détail

L «AIR HUMIDE» Requiert la lecture préalable des fiches : L'atmosphère : pression, température, structure verticale, composition de l'air.

L «AIR HUMIDE» Requiert la lecture préalable des fiches : L'atmosphère : pression, température, structure verticale, composition de l'air. L «AIR HUMIDE» Requiert la lecture préalable des fiches : L'atmosphère : pression, température, structure verticale, composition de l'air Les nuages I L air humide et la notion de pression partielle de

Plus en détail

DEFINITIONS : Comment se passe une éruption volcanique? I/ Une éruption volcanique peut être effusive ou explosive. DEFINITION :

DEFINITIONS : Comment se passe une éruption volcanique? I/ Une éruption volcanique peut être effusive ou explosive. DEFINITION : Chapitre 2 : le volcanisme Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre 2 : le volcanisme

Plus en détail

Règlement du jeu. L équipe gagnante est celle qui arrive sur la case départ en premier.

Règlement du jeu. L équipe gagnante est celle qui arrive sur la case départ en premier. Règlement du jeu Le départ Tous les pions sont placés sur la case départ (un pion par équipe). Chaque équipe lance le dé. L équipe qui fait 6 en premier commence (et relance le dé). Le parcours Lorsque

Plus en détail

Les tsunamis,-2" " 03**3 3,2 $ 2 + # +3, # + $ *. 12 -/ 0/ -* % & ' $ "

Les tsunamis,-2  03**3 3,2 $ 2 + # +3, # + $ *. 12 -/ 0/ -* % & ' $ Les tsunamis Les tsunamis constituent une catégorie de vagues extrêmement dangereuses. Ils sont engendrés en profondeur par un déplacement soudain du fond sur une superficie assez grande,

Plus en détail

Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1

Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1 Sciences 9M1Ch11 2011-2012 NOM: 1 Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1 Section 11.1: Le Soleil et son influence

Plus en détail

EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU

EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU Projet Comenius Regio Fiches réalisées par les élèves de 4 ème de l Enseignement Agricole Promotions 2011-2012 / 2012-2013 Expériences amusantes sur L EAU 1 Table des matières

Plus en détail

SITUATION D APPRENTISSAGE ET D EVALUATION A TRAVERS MON TELESCOPE : LES NUAGES

SITUATION D APPRENTISSAGE ET D EVALUATION A TRAVERS MON TELESCOPE : LES NUAGES SITUATION D APPRENTISSAGE ET D EVALUATION A TRAVERS MON TELESCOPE : LES NUAGES Par JÉRÔME MAGNY SÉBASTIEN ROBIN ROXANNE SAINDON STÉPHANIE TRUDEAU AUTOMNE 2013 SITUATION(D APPRENTISSAGE(ET(D ÉVALUATION

Plus en détail

A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte. I. Omniprésence de l eau sur la Terre

A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte. I. Omniprésence de l eau sur la Terre A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte Eau constituants nécessaire à la vie Pourquoi l eau est-elle si importante? Comment l eau est répartie sur la Terre? Sous quelle forme existe

Plus en détail

Observation des types de nuages

Observation des types de nuages Observation des types de nuages Cinq termes descriptifs s appliquent aux différents types de nuages, à savoir : CIRRO ou nuages à haute altitude ALTO ou nuages à moyenne altitude CUMULUS ou nuages bouffis

Plus en détail

Nom : Prénom :. Date :..Classe : 2 TECHNIQUES DE MODIFICATION DE LA COULEUR DES CHEVEUX

Nom : Prénom :. Date :..Classe : 2 TECHNIQUES DE MODIFICATION DE LA COULEUR DES CHEVEUX 2 TECHNIQUES DE MODIFICATION DE LA COULEUR DES CHEVEUX Objectif : Indiquer les règles de base de colorimétrie en coiffure (échelle de tons, reflets) LA COLORIMETRIE Du soleil nous parvient la lumière du

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

Pourquoi étudier l aérosol atmosphérique?

Pourquoi étudier l aérosol atmosphérique? Pourquoi étudier l aérosol atmosphérique? Impact Climatique Impact sanitaire Les particules atmosphériques sont avant tout étudiées pour leurs impacts sur le climat et sur la santé humaine. 39 Réchauffement

Plus en détail

CADIEUX, Emilie DID Thème. Étude de la formation de la pluie, de la neige, de la grêle et du verglas

CADIEUX, Emilie DID Thème. Étude de la formation de la pluie, de la neige, de la grêle et du verglas CADIEUX, Emilie DID3510-10 Thème Étude de la formation de la pluie, de la neige, de la grêle et du verglas Étude de la formation de la pluie, de la neige, de la grêle et du verglas Et Le cycle de l eau

Plus en détail

Indicateur : arrêtés de catastrophe naturelle dans les communes littorales

Indicateur : arrêtés de catastrophe naturelle dans les communes littorales Indicateur : arrêtés de catastrophe naturelle dans les communes littorales Contexte Les communes littorales françaises hébergent plus de 7,5 millions d habitants et ont une capacité d accueil touristique

Plus en détail

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Liens utiles pour les prévisions météorologiques http://meteo.chamonix.org/ 0900 55 21 65 (Haute Savoie) 0900 55 21 68 (Alpes romandes) Par SMS au numéro

Plus en détail

Reliefs et climats du monde

Reliefs et climats du monde Reliefs et climats du monde Matière : Géographie Domaine : Regard sur le Monde Séance 1 Quels sont les reliefs mondiaux? CM2! Objectif(s) de la séance :! Connaître les caractéristiques des reliefs du monde

Plus en détail

Le gel de la Mer Noire

Le gel de la Mer Noire e gel de la er Noire e gel de la er Noir est un phénomène qui se produit très rarement, à cause de la salinité très forte de l eau de la mer. En Roumanie, ce phénomène s est produit en et, à cause des

Plus en détail

Science et technologie : Le truc de Newton

Science et technologie : Le truc de Newton Science et technologie : Le truc de Newton Une caractéristique fondamentale de la science c est le lien étroit qui l unit à la technologie. La science cherche les règles du monde matériel et la technologie

Plus en détail

Quel est le lien entre toutes ces énergies????

Quel est le lien entre toutes ces énergies???? Quel est le lien entre toutes ces énergies???? Comment l Homme utilise l énergie lumineuse? A. Une inégale répartition de l énergie solaire en fonction de la latitude Manuel Nathan seconde Répartition

Plus en détail

Chapitre 1 Lumières et couleurs.

Chapitre 1 Lumières et couleurs. Chapitre 1 Lumières et couleurs. Items Connaissances Acquis Composition de la lumière blanche. Action d un filtre sur la lumière blanche. Synthèse additive. Couleur perçue lorsqu on observe un objet. Lumière

Plus en détail

La lumière et les couleurs (Chap4)

La lumière et les couleurs (Chap4) La lumière et les couleurs (Chap4) I. La lumière blanche On appelle lumière blanche, la lumière émise par le soleil ou par des éclairages artificiels reproduisant la lumière du soleil. La lumière blanche

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

Chapitre C01. L'eau dans notre environnement

Chapitre C01. L'eau dans notre environnement Chapitre C01. L'eau dans notre environnement I. La répartition de l'eau sur la Terre L eau est très abondante sur Terre ( on l'appelle planète bleue). Mais la plus grande partie de cette eau est salée

Plus en détail

La tectonique des plaques. Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques.

La tectonique des plaques. Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques. Chapitre 3 : La tectonique des plaques Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques. A- Localisation des plaques Activité : Observation

Plus en détail

L événement 2015/16 et l explication du phénomène

L événement 2015/16 et l explication du phénomène Eidgenössisches Departement des Innern EDI Bundesamt für Meteorologie und Klimatologie MeteoSchweiz Abteilung Klima El Niño L événement 2015/16 et l explication du phénomène Août 2015 El Niño le phénomène

Plus en détail

ATELIER DE FORMATION SUR LES SYSTÈMES D'ALERTE PRÉCOCE MULTIRISQUES axé sur la coordination et la coopération au plan institutionnel

ATELIER DE FORMATION SUR LES SYSTÈMES D'ALERTE PRÉCOCE MULTIRISQUES axé sur la coordination et la coopération au plan institutionnel ATELIER DE FORMATION SUR LES SYSTÈMES D'ALERTE PRÉCOCE MULTIRISQUES axé sur la coordination et la coopération au plan institutionnel 22 25 mars 2010 Hôtel et centre de conférence Radisson Europa San José,

Plus en détail

CORRIGES Plan de la séance

CORRIGES Plan de la séance CORRIGES Plan de la séance 1. Corriges Compréhension écrite 2. Corriges Compréhension orale 3. Corriges Syntaxe 4. Corriges Vocabulaire 5. Corriges Conjugaison 6. Corriges Lecture d'élargissement 7. Corriges

Plus en détail

Le piton de la fournaise

Le piton de la fournaise Le piton de la fournaise 1 Où se trouve le Piton de la fournaise? 2 La Réunion est formée de combien de volcans? 3 Quel est l âge du Piton de la fournaise? 4 Comment s est construite l île? 5 Quelle est

Plus en détail

LES ROCHES. 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G.

LES ROCHES. 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G. LES ROCHES 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G. Cuvelier page 1 b) Les roches, matériaux de construction : Cours de géographie

Plus en détail

Science et technologie ST. Univers Terre et espace. Nom: groupe:

Science et technologie ST. Univers Terre et espace. Nom: groupe: Science et technologie ST Univers Terre et espace Nom: groupe: Tiré d'observatoire, Julie Trottier, Avril 2012 1. Les minéraux Les minéraux (un minéral) sont des éléments ou des composés chimiques qui

Plus en détail

SCIENCES : l énergie. Sciences. L énergie

SCIENCES : l énergie. Sciences. L énergie SCIENCES : l énergie L énergie DOC A Dans la nature, il existe différentes sources d énergie. Le Soleil est à l origine de toute l énergie sur Terre. Qu est-ce que de l énergie? A quoi sert-elle? Pour

Plus en détail

Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3)

Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3) Exposition VOLCANS du 25 octobre 2007 au 21 avril 2008 Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3) Ce livret est destiné à garder une trace écrite de la visite de l exposition, mais aussi

Plus en détail

VENTILATION et REFROIDISSEMENT

VENTILATION et REFROIDISSEMENT VENTILATION et REFROIDISSEMENT DES SERRES Par Jean-Marc Boudreau Février 2004 1 REFROIDISSEMENT DES SERRES Ventilation Ombrage Refroidissement par évaporation d eau Possibilité de combinaison 2 SERRE REFROIDISSEMENT

Plus en détail

19. Photométéores. A) Halo.

19. Photométéores. A) Halo. 19. Photométéores Un photométéore est un phénomène lumineux engendré par réflexion, réfraction, diffraction ou interférences de la lumière solaire, lunaire ou d'un autre astre. Sa cause peut aussi être

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver.

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Sommaire : Editorial de M. Le Maire ; Définition du risque majeur p 2 Contexte local ; Information préventive ; L alerte

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

LE CYCLE DE L EAU. Le cycle de l eau en 6 étapes. 1. Evaporation et transpiration des végétaux. 2. L action du vent

LE CYCLE DE L EAU. Le cycle de l eau en 6 étapes. 1. Evaporation et transpiration des végétaux. 2. L action du vent LE CYCLE DE L EAU Le cycle de l eau en 6 étapes 1. Evaporation et transpiration des végétaux Sous l effet de l énergie solaire, l eau des mers et des océans s évapore dans l atmosphère sans le sel et les

Plus en détail

La Météo. 5eme année

La Météo. 5eme année La Météo 5eme année Les nuages Les nuages sont constitués de millions de gouttelettes microscopiques d eau qui se forment lorsque la vapeur dans l air se condense sur les particules microscopique de poussière,

Plus en détail

Formation Neige et Avalanche niveau 1. 9/10 Décembre 2006 Inter Clubs ASMT Montagne / Frouzins Montagne / USR Ramonville / Muret Montagne / TIS

Formation Neige et Avalanche niveau 1. 9/10 Décembre 2006 Inter Clubs ASMT Montagne / Frouzins Montagne / USR Ramonville / Muret Montagne / TIS Formation Neige et Avalanche niveau 1 9/10 Décembre 2006 Inter Clubs ASMT Montagne / Frouzins Montagne / USR Ramonville / Muret Montagne / TIS Sommaire L eau dans tous ses états : Transformation de l eau

Plus en détail

LE JAPON : ENTRE TRADITION ET MODERNITE

LE JAPON : ENTRE TRADITION ET MODERNITE Plus de deux ans après le tsunami qui a frappé le Japon, la centrale nucléaire de Fukushima fait encore parler d elle. Les élèves du GAD Presse reviennent sur l accident et en profitent pour vous présenter

Plus en détail

3.5.1 Eboulis froids (et autres formations poreuses) de basse altitude

3.5.1 Eboulis froids (et autres formations poreuses) de basse altitude Fiche 3.5.1 Page 1 sur 5 3.5.1 Eboulis froids (et autres formations poreuses) de basse altitude Plusieurs centaines de mètres en dessous de la limite inférieure du pergélisol discontinu (correspondant

Plus en détail

La structures internes de la Terre. Biosphère. L atmosphère. L hydrosphère. La lithosphère

La structures internes de la Terre. Biosphère. L atmosphère. L hydrosphère. La lithosphère La structures internes de la Terre Biosphère L atmosphère L hydrosphère La lithosphère La croute (Écorce) Solide Epaisseur variée Entre 5km et 10km sous les océans Entre 30km et 65km sous les continents

Plus en détail

Risques de la conduite et comportement:

Risques de la conduite et comportement: Risques de la conduite et comportement: La nuit : Conduire la nuit est plus dangereux que la conduite en journée. Malgré le trafic moins dense il y a autant d accidents mortels que la journée Les risques

Plus en détail

Notre environnement est embelli par la couleur. Celle-ci change selon l éclairement.

Notre environnement est embelli par la couleur. Celle-ci change selon l éclairement. NOTIONS SUR LA COULEUR Notre environnement est embelli par la couleur. Celle-ci change selon l éclairement. La lumière blanche est composée de lumières colorées. Un corps blanc diffuse toutes les lumières,

Plus en détail

1 ère phase : Cherchons ensemble (5 ) 2 ème phase : Observons des documents (10 ) Questions :

1 ère phase : Cherchons ensemble (5 ) 2 ème phase : Observons des documents (10 ) Questions : Obj. : Découvrir les différents états de l eau dans la nature. 1 ère phase : Cherchons ensemble (5 ) Quelle est la différence entre un lac et une rivière? Qu est-ce qui peut tomber du ciel à part la pluie?

Plus en détail

Niveau : Cycle 3 Qu est-ce qu un volcan, qu une éruption volcanique? Séance : 1/5 Domaine : le Ciel et la Terre

Niveau : Cycle 3 Qu est-ce qu un volcan, qu une éruption volcanique? Séance : 1/5 Domaine : le Ciel et la Terre SCIENCES Les volcans Niveau : Cycle 3 Qu est-ce qu un volcan, qu une éruption volcanique? Séance : 1/5 Domaine : le Ciel et la Terre Compétences: - Maîtriser des connaissances dans divers domaines scientifiques

Plus en détail

A) Solide, liquide, gazeux

A) Solide, liquide, gazeux Chapitre Chimie 6.2 : A) Solide, liquide, gazeux 1) Différence entre solide et liquide Etat de la matière Expérience : On quelque millimètre d eau dans un verre et on ajoute progressivement de la maizena.

Plus en détail

PLAN 1ère partie. Chapitre 3 Les forces de liaisons Structure de l eau. Propriétés particulières. 1ère Partie : chapitre2 :Changement d'état

PLAN 1ère partie. Chapitre 3 Les forces de liaisons Structure de l eau. Propriétés particulières. 1ère Partie : chapitre2 :Changement d'état PLAN 1ère partie Chapitre 2 Changements d état 1 Généralités 1.1 Notion de phase 1.2 Passages d un état à l autre 1.3 Equilibre entre les phases 1.4 Chaleur latente de changement d état 2 Fusion-solidification

Plus en détail

Chapitre IV LA LUNE I LES CARACTERES PHYSIQUES ET ASTRONOMIQUES DE LA LUNE

Chapitre IV LA LUNE I LES CARACTERES PHYSIQUES ET ASTRONOMIQUES DE LA LUNE Chapitre IV LA LUNE I LES CARACTERES PHYSIQUES ET ASTRONOMIQUES DE LA LUNE Forme : - sphère presque parfaite - zones sombres = mare (" mer ") = vastes plaines, lisses constituées de basaltes Elles caractérisent

Plus en détail

Atmosphère instable : état de l atmosphère favorisant le mouvement vertical en présence d une couche d air froid au dessus d une couche d air chaud.

Atmosphère instable : état de l atmosphère favorisant le mouvement vertical en présence d une couche d air froid au dessus d une couche d air chaud. glossaire Altocumulus : nuage de l étage moyen (de 2 400 à 6 100 m) se présentant sous l aspect d un amas de galets en rouleaux, en couches ou en bancs, dont les éléments individuels sont plus gros et

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

PHENOMENES METEOROLOGIQUES DANGEREUX POUR L'AERONAUTIQUE

PHENOMENES METEOROLOGIQUES DANGEREUX POUR L'AERONAUTIQUE PHENOMENES METEOROLOGIQUES DANGEREUX POUR L'AERONAUTIQUE 1. TURBULENCES 1.1.GENERALITES La turbulence soumet les avions à des accélérations plus ou moins brutales se traduisant par des gains ou pertes

Plus en détail

L eau, sa pollution, et son traitement. René Moletta

L eau, sa pollution, et son traitement. René Moletta L eau, sa pollution, et son traitement René Moletta «Moletta Méthanisation» 1504 Route des Bottières 73470 Novalaise (France) e mail : rene.moletta@yahoo.fr nota bene : Toute mise en œuvre de ce qui est

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 www.inbtpmanlio.altervista.org ? inbtpmanlio@gmail.com PROGRAMME LECONS LECON_001 (T) Présentation Notions de technobat LECON_002 (T) Exigences et contraintes

Plus en détail

Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande»

Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande» Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande» Consignes : - travail individuel ; - rédiger intégralement introduction et conclusion ; - noter les titres des grandes parties

Plus en détail

Des volcans en éruption

Des volcans en éruption Activité 1 Des volcans en éruption Les volcanologues observent les éruptions volaniques afin de découvrir leur cause et de comprendre le fonctionnement des volcans. Quelles sont les caractéristiques des

Plus en détail

Les volcans vus du ciel.

Les volcans vus du ciel. 24 février 2015 Les volcans vus du ciel. Par Charles Frankel Géologue Sommaire Les volcans vus du ciel.... 1 I. L Etna :... 1 II. Le Stromboli :... 2 III. Volcanisme terrestre :... 2 IV. Le Santorin :...

Plus en détail

G25 La France : climats, reliefs, diversité des régions

G25 La France : climats, reliefs, diversité des régions G25 La France : climats, reliefs, diversité des régions Lien entre relief et climat Les cartes des climats Tableau des climats Les différents climats Réponses Trace écrite Alpes Massif central Pyrénées

Plus en détail

Du GPS au climat, l'emprise du Soleil sous haute surveillance

Du GPS au climat, l'emprise du Soleil sous haute surveillance Du GPS au climat, l'emprise du Soleil sous haute surveillance Frédéric Clette Observatoire Royal de Belgique World Data Center SILSO Structure interne 2 a L atmosphère solaire cm 3 3 Un large spectre de

Plus en détail

LE BROUILLARD - PROCESSUS DE FORMATION - LES DIFFERENTS TYPES DE BROUILLARD - LES STATISTIQUES

LE BROUILLARD - PROCESSUS DE FORMATION - LES DIFFERENTS TYPES DE BROUILLARD - LES STATISTIQUES LE BROUILLARD LE BROUILLARD - PROCESSUS DE FORMATION - LES DIFFERENTS TYPES DE BROUILLARD - LES STATISTIQUES LE BROUILLARD Définition: Suspension de gouttelettes d eau dans l atmosphère, qui réduit la

Plus en détail

LE CYCLE DE L'EAU. Bonjour! 1. Clique sur moi! 2. Clique sur les chiffres. 3. Clique sur le mots-croisés. Sortie

LE CYCLE DE L'EAU. Bonjour! 1. Clique sur moi! 2. Clique sur les chiffres. 3. Clique sur le mots-croisés. Sortie LE CYCLE DE L'EAU Bonjour! 1. Clique sur moi! 2. Clique sur les chiffres. 3. Clique sur le mots-croisés. Sortie Le cycle de l eau est continu, sans commencement, ni fin! Depuis qu'elle est apparue sur

Plus en détail

CamVane Protection contre les intempéries

CamVane Protection contre les intempéries CamVane Protection contre les intempéries Clean air solutions CamVane - Protection contre les intempéries Un air propre, même en milieu humide Chez Camfil, nous considérons que respirer un air propre est

Plus en détail

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène?

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? Chapitre 2 : LA COULEUR DES CORPS Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? 1-) La lumière blanche.

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Jupiter et les satellites galiléens : un système solaire modèle miniature? Galilée, 1610

Jupiter et les satellites galiléens : un système solaire modèle miniature? Galilée, 1610 Jupiter et les satellites galiléens : un système solaire modèle miniature? Galilée, 1610 16 satellites connus ; quatre familles Satellites demi grand axe.1e6 km dimension Ø révolution 4 petits très proches

Plus en détail

COULEURS & PHÉNOMÈNES ATMOSPHÉRIQUES 1/2

COULEURS & PHÉNOMÈNES ATMOSPHÉRIQUES 1/2 COULEURS & PHÉNOMÈNES ATMOSPHÉRIQUES 1/2 Par Jean-Pierre MARTIN jpm.astro astro@wanadoo.fr ASSOCIATION D ASTRONOMIE VÉGA PLAISIR 78370 Version net Nov 2003 1 PLAN Pourquoi la nuit est-elle elle noire?

Plus en détail

DICRIM Dossier d Information Communal sur les RIsques Majeurs. tempête. Guide à conserver!

DICRIM Dossier d Information Communal sur les RIsques Majeurs. tempête. Guide à conserver! DICRIM Dossier d Information Communal sur les RIsques Majeurs inondation tempête mouvement de terrain climat T.M.D. Guide à conserver! Industriel informer, c est prévenir P. 4 Alerte et consignes P. 5

Plus en détail

Chapitre 3: Climats régionaux

Chapitre 3: Climats régionaux Chapitre 3: Climats régionaux Retour Comment se forment les nuages? Quels sont les trois types de nuages formés? 3.1 Beau temps, mauvais temps La vapeur d eau s élève à une altitude supérieure et se condense

Plus en détail

Présentation météorologique sur le verglas. M. Nicolas Majoir, spécialiste en services climatologiques, Environnement Canada.

Présentation météorologique sur le verglas. M. Nicolas Majoir, spécialiste en services climatologiques, Environnement Canada. Présentation météorologique sur le verglas. M. Nicolas Majoir, spécialiste en services climatologiques, Environnement Canada. La pluie verglaçante n'est pas chose inédite au Canada, mais la tempête qui

Plus en détail

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes).

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes). Grille de planification Expédition météo Spécialiste de l atmosphère Spécialiste des vents Spécialiste des nuages Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

Pas moins de sept codes traitent du domaine. La définition des événements naturels dans le régime. des catastrophes naturelles.

Pas moins de sept codes traitent du domaine. La définition des événements naturels dans le régime. des catastrophes naturelles. La définition des événements naturels dans le régime L auteur Christophe Gadouleau des catastrophes naturelles La prévention et la gestion des risques majeurs en France s articule autour de nombreux textes

Plus en détail

Géographie 3 e année Lycée Mater Dei M. Perger LA TECTONIQUE DES PLAQUES

Géographie 3 e année Lycée Mater Dei M. Perger LA TECTONIQUE DES PLAQUES Géographie 3 e année Lycée Mater Dei M. Perger LA TECTONIQUE DES PLAQUES I. Introduction 1. Analysons quelques articles des presse Séisme au Japon : le bilan s alourdit à 58 morts Publié le 20 avril 2016

Plus en détail

Yvette VEYRET Professeur émérite Université Paris Nanterre, Académie de Nice janvier 2015

Yvette VEYRET Professeur émérite Université Paris Nanterre, Académie de Nice janvier 2015 Yvette VEYRET Professeur émérite Université Paris Nanterre, Académie de Nice janvier 2015 Document présenté et diffusé avec l aimable autorisa6on d Yve8e Veyret, Stage Le(res Histoire- Géographie, Fréjus,

Plus en détail

Chap1 : L eau dans tous ses états.

Chap1 : L eau dans tous ses états. Chap1 : L eau dans tous ses états. Item Connaissances Acquis Présence de l eau dans les boissons et les organismes vivants. Test de reconnaissance de l eau. Propriétés des trois états. Les différents changements

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

II. Les savoirs scientifiques à maîtriser A/ Volcanisme Savoir définir volcan / volcanisme

II. Les savoirs scientifiques à maîtriser A/ Volcanisme Savoir définir volcan / volcanisme UE 116 TD 1 Sciences de la Terre Les concepts mobilisés dans les explications des phénomènes volcaniques et sismiques. I. Nos représentations initiales Support Affiches/ Comparaison Travail par groupe

Plus en détail

Notes du Monastère. Comment faire l ascension? Que verrait-il lors de l ascension? Que ressentirait-il? Comment en revenir?

Notes du Monastère. Comment faire l ascension? Que verrait-il lors de l ascension? Que ressentirait-il? Comment en revenir? Nom : gr : Notes du Monastère L image du bas illustre très bien ce que cherchait à découvrir Frère Bennig. À cette époque, on voyait le ciel comme une voûte sur laquelle le soleil, les étoiles et les planètes

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

LES RISQUES NATURELS EN POLYNESIE MOUVEMENT DE TERRAIN INONDATION SUBMERSION MARINE CYCLONE TSUNAMI

LES RISQUES NATURELS EN POLYNESIE MOUVEMENT DE TERRAIN INONDATION SUBMERSION MARINE CYCLONE TSUNAMI LES RISQUES NATURELS EN POLYNESIE MOUVEMENT DE TERRAIN INONDATION SUBMERSION MARINE CYCLONE TSUNAMI Ministère en charge de l Aménagement En Polynésie française plus de la moitié de la population a déjà

Plus en détail

EDUCATION.VULCANIA.COM

EDUCATION.VULCANIA.COM Dossier pédagogique RISQUES VOLCANIQUES Livret élève CHERS EXPLORATEURS, Ce questionnaire vous aidera à découvrir quelques exemples d aléas naturels notemment d origine volcaniques et risques associés.

Plus en détail

LA PROPAGATION DE LA CHALEUR A TRAVERS UNE PAROI. 1 - La résistance thermique d'échange superficiel (Rsi et Rse)

LA PROPAGATION DE LA CHALEUR A TRAVERS UNE PAROI. 1 - La résistance thermique d'échange superficiel (Rsi et Rse) LA POPAGATION DE LA HALE A TAVES NE PAOI ne paroi séparant deux ambiances de températures différentes, constitue un obstacle plus ou moins efficace, au flux de chaleur qui va s'établir de la chaude vers

Plus en détail

Fiche-conseil A2 Aérer et éviter l humidité

Fiche-conseil A2 Aérer et éviter l humidité Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil A2 Aérer et éviter l humidité 1 Origine et cheminement de l humidité Définir le confort 2 1) Origine de l humidité dans l habitat: Production

Plus en détail

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM METEOROLOGIE Aéroclub Besançon La Vèze F-SO au FL65 over LFQM Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1 L air L atmosphère terrestre L humidité La stabilité, l instabilité La convection/l advection Les masses d air

Plus en détail

LES RISQUES MAJEURS. Document à conserver

LES RISQUES MAJEURS. Document à conserver LES RISQUES MAJEURS Document à conserver Abordons ensemble, les cinq risques majeurs auxquels nous sommes exposés à Saint-Amarin. LES RISQUES NATURELS Inondation...... pages 1-2 Crue torrentielle... pages

Plus en détail

TP1 : Ombres et couleurs - Correction

TP1 : Ombres et couleurs - Correction TP1 : Ombres et couleurs - Correction I II II.1 Obtention de lumières colorées à partir de la lumière blanche Mélangeons les lumières colorées Expériences II.1.1 II.1.2 II.2 Utilisation de lumières rouge,

Plus en détail

Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE

Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE 1) a) Qu est-ce que l atmosphère? L atmosphère c est l enveloppe gazeuse qui entoure la Terre. b) Quelles sont les 4 couches de l atmosphère? 1 ) La troposphère qui se situe de

Plus en détail

Élémentaire, mes amis! Guide d exploration et d intégration. Ateliers d approfondissement

Élémentaire, mes amis! Guide d exploration et d intégration. Ateliers d approfondissement Élémentaire, mes amis! Guide d exploration et d intégration Ateliers d approfondissement La Maison Léon-Provancher, Québec 2005 Ce document a été réalisé grâce à la participation financière du Conseil

Plus en détail

2.2 Les Courants Marins

2.2 Les Courants Marins 2.2 Les Courants Marins 2.2 LES COURANTS MARINS Un Courant Marin se déplace dans un direc3on par3culière et constante. IL Y A PLUS DE 20 COURANTS MARINS MAJEURS DANS LE MONDE TYPES DE COURANTS MARINS Les

Plus en détail

TP SVT: H1 : Le scénario suivant présente la formation d un océan qui a ensuite disparu par subduction

TP SVT: H1 : Le scénario suivant présente la formation d un océan qui a ensuite disparu par subduction Chiadmi Hamid Sami Cherradi TP SVT: Intro : Les chaines de montagne sont des lieux de convergence lithosphériques. Ces zones d affrontement entre deux lithosphères renferment des informations qui permettent

Plus en détail

Sciences. Fiche de séquence Le trajet de l eau dans la nature. Domaine: Matière

Sciences. Fiche de séquence Le trajet de l eau dans la nature. Domaine: Matière Domaine: Matière Fiche de séquence Le trajet de l eau dans la nature Compétence(s) du S.C Pilier n 3: Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique (palier n 2) Pratiquer

Plus en détail