AUDIT - GESTION - FISCALITE Collection dirigee par Thierry Lamorlette

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AUDIT - GESTION - FISCALITE Collection dirigee par Thierry Lamorlette"

Transcription

1 AUDIT - GESTION - FISCALITE Collection dirigee par Thierry Lamorlette Lawrence Marie-Laure BOY BERMOND 3 ECONOMICA 49. rue HAricart Paris

2 TABLE DES MATTERES Avant-propos V Introduction 1 Section 1 : Passe et devenir du droit commercial 2 1. Les justifications techniques 2 A. La rapidite 2 B. La securite 4 2. Les causes profondes : de l'echange peripherique ä l'echange marchand generalise 5 3. Le devenir du droit commercial 6 A. Des controverses depassees 6 B. Mercantilisation de la societe et emergence du droit economique 10 Section 2 : Le pluralisme des sources du droit commercial Les sources publiques du droit commercial 12 A. La loi nationale 12 B. L'importance croissante des sources internationales et communautaires La concurrence des sources privees du droit 15 A. Coutumes, usages et pratiques 16 B. L'ordre prive economique contemporain 17 C. Les sources mixtes : les lieux de regulation de I'economique 18

3 276 DROIT COMMERCIAL GENERAL LIVRE I LE CHAMP DU DROIT COMMERCIAL Partie 1 - Le secteur prive TITRE I - LES ACTIVITES COMMERCIALES 23 Chapitre 1 - La commercialite par la forme 25 Section 1 : La lettre de change 25 Section 2 : Les commergants par la forme 26 Chapitre 2- L'entrepreneur commer^ant 27 Section 1 : Les actes de commerce Les actes de commerce theoriquement isoles 27 A. L'achat de meubles ou d'immeubles en vue de les revendre 28 B. Les Operations de change et de banque 33 C. Les Operations de Courtage 33 D. Certaines Operations d'intermediaires specialises Les actes de commerce effectues en entreprises 34 A. Les entreprises de manufacture 34 B. Les entreprises de fourniture 35 C. Les entreprises de transport 35 D. Les entreprises de commission 35 E. Les agences et bureaux d'affaires 35 F. L'exploitation des salles de ventes publiques 37 G. Les entreprises de spectacle public 38 H. Les entreprises de construction maritime 38 I. Les ent^prises de location de meubles 38 J. L'extension de la commercialite ä de nouvelles entreprises 38 Section 2 : La profession habituelle La variabilite de la commercialite et la theorie de l'accessoire 39 A. Les actes de commerce par accessoire 39 B. Les actes civils par accessoire L'ambiguite du Statut de l'artisan 41 A. Statut de droit prive 42 B. Organisation administrative et professionnelle de l'artisanat 44 Section 3 : La profession independante Les quasi-commer?ants 46 A. Les dirigeants de societes 46 B. Certains intermediaires du commerce 46

4 TABLE DES MATIERES Les pseudo-commergants 48 A. La concession commerciale 49 B. La gerance libre 50 C. La franchise 51 TITRE II - RESTE-T-IL DES INTERETS ATTACHES Ä LA COMMERCIALITE? 53 Chapitre 1 - L'expansionnisme des regles de forme et de fond caracteristiques de la commercialite 54 Section 1 : La liberte de la preuve en droit commercial gagne le droit civil Le principe classique Le depassement du regime dualiste de la preuve 55 Section 2 : Les regles de fond caracteristiques de la commercialite s'etendent ä tous les echanges L'unification des regles au profit du droit commercial Un noyau dur : la solidarite commerciale 56 Section 3 : Le depassement de la notion d'acte mixte au profit d'un droit de la consommation 57 Chapitre 2 - La specificite du contentieux commercial 58 Section 1 : Les tribunaux de commerce 59 Section 2 : L'arbitrage en matiere commerciale 60 Section 3 : Les organismes hubrides de reglement des conflits Partie 2 - Le secteur public Chapitre 1 - Le cadre des activites industrielles et commerciales des collectivites publiques 65 Section 1 : Le secteur industriel et commercial d'etat La creation d'une entreprise publique industrielle et commerciale La nationalisation d'entreprises Les societes d'economie mixte 66 Section 2 : Le secteur industriel et commercial des collectivites locales 66

5 278 DROIT COMMERCIAL GENERAL Chapitre 2 - La soumission variable des activites industrielles et commerciales du secteur public au droit commercial 67 Section 1 : Le «climat» de droit public La soumission quasi-totale de la regie au droit public La predominance du droit public sur les activites executees par un etablissement public industriel et commercial. 68 A. La soumission de principe des EPIC au droit public. 68 B. La soumission partielle des EPIC au droit commercial 69 Section 2 : Le «climat» de droit prive Les societes nationales Les societes d'economie mixte 69 LIVRE n L'ACCES Ä LA PROFESSION COMMERCIALE Partie 1 - La liberte d'entreprendre Chapitre 1 - La valeur juridique du principe 74 Section 1 : La Solution traditionnelle : un principe ä valeur legislative 74 Section 2 : La Solution actuelle : un principe ä valeur constitutionnelle 75 Chapitre 2 - Liberte d'entreprendre et interet general 76 Section 1 : L'exclusion de principe des collectivites publiques de la vie economique 76 Section 2 : Les restrictions legales ä la liberte du commerce et de l'industrie 77 Section 3 : Les restrictions reglementaires ä la liberte du commerce et de l'industrie Au plan national Au plan local 77 Chapitre 3 - Liberte d'entreprendre et liberte contractuelle 79

6 TABLE DES MATIERES 279 Partie 2 - Les conditions d'acces Chapitre 1 - Les conditions generales d'acces 82 Section 1 : L'inscription au registre du commerce et des societes Organisation du registre du commerce et des societes A. Le registre local 84 B. Le registre national L'inscription au RCS 84 A. Les modalites de l'inscription 84 B. La publicite des inscriptions Les sanctions de l'inscription ou du defaut d'inscription. 88 A. Portee juridique sur le terrain du droit commercial B. Sanctions repressives de l'obligation d'inscription 90 Section 2 : Les regles relatives au type de commerce choisi Les commerces interdits Les commerces soumis ä autorisation administrative 91 A. L'autorisation d'etablissement 91 B. La licence d'exploitation Les commerces soumis ä declaration prealable 92 Chapitre 2 - Les conditions subjectives 93 Section 1 : Les incompatibilites et les interdictions Les incompatibilites Les interdictions 93 Section 2 : La capacite de faire le commerce Le mineur Les incapables majeurs 95 Section 3 : L'exercice du commerce par un etranger Les ressortissants de la CEE Les etrangers pouvant se prevaloir d'accords avec la France 96 A. Les accords dispensant l'etranger de solliciter la carte de commergant etranger 96 B. Les accords ne dispensant pas l'etranger de solliciter une carte de commer ant etrangers Les etrangers ne pouvant se prevaloir d'aucune Convention internationale 96

7 280 DROIT COMMERCIAL GENERAL LIVRE III L'EXERCICE DE LA PROFESSION COMMERCIALE Partie 1 - Les conditions generale«d'exercice Chapitre 1 - Le cadre administratif et professionnel du commerce 100 Section 1 : L'organisation administrative Les principaux organismes administratifs La planification 101 Section 2 : L'organisation professionnelle Les chambres de commerce et d'industrie Les syndicats et les ordres corporatifs 102 Chapitre 2 - Le droit comptable de l'entreprise commerciale 103 Section 1 : De la comptabilite au droit comptable 103 Section 2 : Les principales normes comptables La tenue des livres L'etablissement des comptes annuels 104 Section 3 : La portee juridique des normes comptables La fonction probatoire de la comptabilite Les autres sanctions des regles comptables 106 Chapitre 3 - L'ordre concurrentiel 107 Section 1 : L'ordre prive concurrentiel L'action en concurrence deloyale La protection des consommateurs au service de la concurrence? 108 Section 2 : L'ordre public et mixte concurrentiel Les regles concernant les prix des produits et des services 109 A. La reglementation du credit 109 B. La reglementation du niveau des prix Le contröle de la concentration et des pratiques restrictives de concurrence 110 Partie 2 - L'entreprise individuelle et la famille Chapitre 1 - Propriete et exploitation du fonds 113 Section 1 : L'exploitation du fonds par des gens maries La propriete du fonds 113

8 TABLE DES MATIERES L'exploitation du fonds 113 A. Le fonds est commun 113 B. Le fonds est propre ä l'un des epoux 114 Section 2 : Le fonds ä la dissolution de la communaute et ä l'ouverture d'une succession La clause commerciale L'attribution preferentielle 115 Chapitre 2 - L'exploitation de l'entreprise individuelle et les epoux 116 Section 1 : La qualite de commergant du ou des conjoints Jusqu'ä la loi du 10 juillet Depuis la loi du 10 juillet Section 2 : Les tiers et le commergant marie L'information des tiers Les creanciers commerciaux et le credit du ou des epoux 118 A. Avant la reforme du 23 decembre B. Depuis la loi du 23 decembre LIVRE IV LE FONDS DE COMMERCE Partie 1 - L'existence du fonds TITREI - LA COMPOSITION TRADITIONNELLE ET LA NATURE DU FONDS DE COMMERCE 124 Chapitre 1 - La composition du fonds 125 Section 1 : Propriete de la clientele ou appropriation privative des elements attractifs de clientele Apparition et disparition de la clientele Le caractere personnel de la clientele 126 Section 2 : Les elements attractifs incorporels Le nom commercial et l'enseigne Le droit au bail 128 A. Presence du droit au bail parmi les elements du fonds de commerce 128 B. La reglementation des baux commerciaux Les licences administratives attachees au fonds 135 Section 3 : Les elements corporels 135

9 282 DROIT COMMERCIAL GENERAL Chapitre 2 - Nature juridique du fonds et caracteres 137 Section 1 : La nature juridique du fonds 137 Section 2 : Les caracteres du fonds de commerce 137 TITRE II - LES DROITS DE PROPRIETE INDUSTRIELLE ET COMMERCIALE 139 Chapitre preliminaire - Les enjeux de la propriete industrielle et commerciale 140 Section 1 : Problematique de la protection La protection par le secret 140 A. Le secret de fabrique 140 B. Le savoir-faire ou know-how La reconnaissance d'un droit privatif 142 Section 2 : L'organisation administrative de la propriete industrielle 142 Chapitre 1 - Les brevets d'invention 144 Section 1 : La notion d'invention brevetable Le domaine de la brevetabilite Les conditions de la brevetabilite 145 A. La nouveaute 145 B. L'activite inventive 145 Section 2 : La procedure de delivrance du brevet 145 Section 3 : Le regime juridique du brevet La determination du titulaire du brevet Les droits et obligations du titulaire du brevet 146 Chapitre 2 - Les dessins et modeles 147 Chapitre 3 - Les marques 148 Chapitre 4 - Les logiciels 150 Section 1 : Le choix d'une protection juridique 150 Section 2 : Une condition necessaire et süffisante : l'originalite Section 3 : La titularite des droits Les creations independantes 153 A. Les droits patrimoniaux 154 B. Le droit moral Les creations de salaries 154

10 TABLE DES MATIERES 283 Section 4 : L'efficacite de la protection La duree de la protection La contrefagon 155 Section 5 : La cession d un logiciel 156 Partie 2 - Les diverses gerances Chapitre 1 - La location-gerance ou gerance libre 160 Section 1 : Les conditions de la location-gerance Les conditions de fond Les conditions de forme 161 Section 2 : Les effets du contrat Les relations loueur-locataire gerant 161 A. Pendant le contrat 161 B. En fin de contrat 162 2! Les effets du contrat ä l'egard des tiers 162 A. Les effets ä l'egard des creanciers 162 B. Les effets du contrat ä l'egard de l'acquereur du fonds 163 Chapitre 2 - La gerance salariee 164 Partie 3 - La vente du fonds de commerce TITREI - LES CONDITIONS DE LA VENTE 167 Chapitre 1 - Les conditions de fond 167 Section 1 : L'objet 167 Section 2 : Le consentement 168 Chapitre 2 - Les conditions de forme 169 Section 1 : Les mentions obligatoires 169 Section 2 : La sanction de l'omission des mentions obligatoires. 169 Chapitre 3 - La publicite de la vente 171 Section 1 : Les publications 171 Section 2 : Les oppositions Les conditions Les effets de l'opposition 172 Section 3 : La surenchere 1^2 Chapitre 4 - Fiscalite de la vente du fonds de commerce 173

11 284 DROIT COMMERCIAL GENERAL TITRE II - LES EFFETS DE LA VENTE 175 Chapitre 1 - Les obligations du vendeur 176 Section 1 : La garantie d'eviction 176 Section 2 : La garantie des vices caches 176 Chapitre 2 - Les garanties du vendeur 178 Section 1 : Le privilege du vendeur Assiette du privilege La publicite du privilege Les effets du privilege 179 Section 2 : L'action resolutoire Les conditions de l'action resolutoire Les effets de l'action resolutoire 180 Partie 4 - Le credit et le fonds de commerce TITRE I - LE NANTISSEMENT 184 Chapitre 1 - Le nantissement du fonds de commerce 185 Section 1 : Les conditions du nantissement 185 Section 2 : Les formalites du nantissement 186 Section 3 : Les effets du nantissement 186 Chapitre 2 - Le nantissement de l'outillage et du materiel TITRE II - LE CREDIT-BAIL 189 Chapitre 1 - Nature et fonction du credit-bail sur fonds de commerce 189 Chapitre 2 La technique juridique du credit-bail 191 TITRE III - LA SITUATION DES CREANCIERS 193 Chapitre 1 - Le nantissement judiciaire 194 Section 1 : Les conditions de fond de la mesure conservatoire Section 2 : Procedura et publicite du nantissement 194 Chapitre 2 La vente forcee du fonds 195 Chapitre 3 - La distribution du prix de la vente 196

12 TABLE DES MATIERES 285 LIVRE V LES PRINCIPAUX CONTRATS COMMERCIAUX Partie 1 - Les contrats classiques TITREI - LE CONTRAT DE VENTE 199 Chapitre 1 - Les regles generales de la vente 200 Section 1 : La Formation de la vente L'accord de volonte 200 A. Les manifestations unilaterales de la volonte des parties 200 B. La rencontre des volontes des parties Lachose 202 A. L'existence de la chose 202 B. L'alienabilite de la chose 203 C. La propriete de la chose au vendeur Leprix 204 A. La determination du prix 204 B. Le caractere reel et serieux 205 Section 2 : Les effets de la vente Le transfert de propriete 205 A. La nature de la chose retardant l'effet translatif du contrat de vente 206 B. Les clauses retardant l'effet translatif du contrat de vente Les obligations 209 A. Les obligations du vendeur 209 B. Les obligations de l'acheteur 217 Chapitre 2 - La reglementation de certains procedes de vente 220 Section 1 : Les ventes reglementees La vente ä domicile 220 A. Le domaine 220 B. Les conditions 221 C. Les sanctions Les liquidations, ventes en soldes ou au deballage 222 Section 2 : Les ventes interdites Les ventes liees Les ventes avec primes Les ventes ä boule de neige 225

13 286 DROIT COMMERCIAL GENERAL TITRE II - LE CONTRAT DE MANDAT 227 Chapitre 1 - La nature et la forme du mandat 228 Section 1 : La nature du mandat L'existence de la representation 228 A. Le contrat de commission 228 B. Le contrat de prete-nom Les caracteres du mandat La gratuite du mandat 230 Section 2 : La forme du mandat Les conditions de formation 230 A. Le consentement 230 B. La preuve La capacite 231 Chapitre 2 - Les effets du contrat de mandat 232 Section 1 : Les obligations des parties Les obligations du mandataire Les obligations du mandant 233 Section 2 : L'expiration du mandat La revocation du mandataire La renonciation au mandat Le deces de l'une des parties 234 TITRE III - LE CONTRAT DE TRANSPORT 235 Chapitre 1 - Le contrat de transport de marchandises 236 Section 1 : La formation du contrat 236 Section 2 : Les effets du contrat Les obligations des parties 237 A. Le chargement de la marchandise 237 B. La livraison de la marchandise 237 C. L'acceptation de la marchandise 237 D. Le paiement du transport La responsabilite du transporteur 238 A. Le domaine 238 B. Les clauses 238 C. La fin de non-recevoir 239 D. La prescription extinctive 239 Chapitre 2 - Le contrat de transport de personnes 240 Section 1 : La formation du contrat 240 Section 2 : Les effets du contrat 240

14 TABLE DES MATIERES 287 Partie 2 - Les contrats modernes de distribution TITREI - LE CONTRAT DE CONCESSION EXCLUSIVE Chapitre 1 - Le caractere exclusif 245 Section 1 : L'exclusivite reciproque 245 Section 2 : La simple exclusivite d'approvisionnement 247 Chapitre 2 - Le regime juridique 248 Section 1 : La formation du contrat 248 Section 2 : L'execution du contrat Les obligations du concedant Les obligations du concessionnaire 250 Section 3 : L'expiration du contrat Les causes Les effets 253 TITRE II -LE CONTRAT DE DISTRIBUTION SELECTIVE Chapitre 1 - Les caracteristiques du contrat de distribution selective 256 Chapitre 2 - Les criteres de selection 257 Section 1 : La selection qualitative des distributeurs 257 Section 2 : La selection quantitative des distributeurs 258 Section 3 : Le but du contrat 259 Chapitre 3 - Les consequences de la selection 260 Section 1 : Les contraintes imposees par la distribution selective 260 Section 2 : La protection des reseaux de distribution selective Chapitre 4 - L'expiration du contrat 263 TITRE III - LE CONTRAT DE FRANCHISE 265 Chapitre 1 - La qualification du contrat de franchise 266 Section 1 : La conformite au droit communautaire 266 Section 2 : Les clauses du contrat 267

15 288 DROIT COMMERCIAL GENERAL Chapitre 2 - Le regime juridique 269 Section 1 : La formation du contrat 269 Section 2 : L'execution du contrat Les obligations du franchiseur Les obligations du franchise 271 Section 3 : L'expiration du contrat Les causes 272 A. Les contrats ä duree determinee 272 B. Les contrats ä duree indeterminee 272 C. Les fautes des parties Les effets 274

Plan du cours de Droit des Affaires

Plan du cours de Droit des Affaires Bibliothèque numérique ASSAS.NET www.assas.net Plan du cours de Droit des Affaires Licence 2 Droit Monsieur le Professeur BUREAU www.assas.net Remerciements ASSAS.NET souhaite remercier, très sincèrement,

Plus en détail

Droit des contrats spéciaux : distribution, entremise, entreprise, louage

Droit des contrats spéciaux : distribution, entremise, entreprise, louage Droit des contrats spéciaux : distribution, entremise, entreprise, louage Auteur(s) : Corinne Saint-Alary-Houin Présentation(s) : Professeur de Droit privé et de sciences criminelles Leçon 1 : Introduction

Plus en détail

Formation 12. Lutter contre les impayés. Formation + modèle de contrat. Module 1 : LES OUTILS POUR CONNAITRE LA SOLVABILITE DES CLIENTS

Formation 12. Lutter contre les impayés. Formation + modèle de contrat. Module 1 : LES OUTILS POUR CONNAITRE LA SOLVABILITE DES CLIENTS Formation 12 Lutter contre les impayés. Formation + modèle de contrat. Module 1 : LES OUTILS POUR CONNAITRE LA SOLVABILITE DES CLIENTS A - LES OUTILS INTERNES DE L'ENTREPRISE 1 - Le service commercial

Plus en détail

Savoirs associés DROIT

Savoirs associés DROIT REFERENTIEL DE CERTIFICATION Savoirs associés DROIT Dans la section de technicien supérieur des professions immobilières, la finalité de l'enseignement du droit est double : culturelle et professionnelle.

Plus en détail

LISTE DE PIECES POUR L IMMATRICULATION D UNE ENTREPRISE INDIVIDUELLE Création ou reprise d'activité

LISTE DE PIECES POUR L IMMATRICULATION D UNE ENTREPRISE INDIVIDUELLE Création ou reprise d'activité LISTE DE PIECES POUR L IMMATRICULATION D UNE ENTREPRISE INDIVIDUELLE Création ou reprise d'activité DANS TOUS LES CAS LES PERSONNES EXPLOITANT INDIVIDUEL Imprimé P0 complété lisiblement et signé en original

Plus en détail

TRAITÉ DE. G. Ripert/R. Roblot sous la direction de Michel Germain. TOME 2 Effets de commerce - Banque Contrats commerciaux Procédures collectives

TRAITÉ DE. G. Ripert/R. Roblot sous la direction de Michel Germain. TOME 2 Effets de commerce - Banque Contrats commerciaux Procédures collectives L.G.DJ TRAITÉ DE DROIT COMMERCIAL G. Ripert/R. Roblot sous la direction de Michel Germain Philippe Delebecque Professeur à l'université Panthéon-Sorbonne (Paris I) Michel Germain Professeur à l'université

Plus en détail

COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification. BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS)

COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification. BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS) COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS) COMMERCIAL (DROIT) (Voir aussi BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES,

Plus en détail

EXPLOITANT INDIVIDUEL Immatriculation ou reprise d'activité LES PERSONNES

EXPLOITANT INDIVIDUEL Immatriculation ou reprise d'activité LES PERSONNES Vs pvez télécharger le formulaire P0 sur ce lien http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/r13745.xhtml EXPLOITANT INDIVIDUEL Immatriculation reprise d'activité DANS TOUS LES CAS LES PERSONNES EXPLOITANT

Plus en détail

DROIT DU TRAVAIL droit vivant

DROIT DU TRAVAIL droit vivant DROIT DU TRAVAIL droit vivant Jean-Emmanuel RAY 4* edition 1995 actualisee et augmentee EOmONS LIAISONS 1, avenue Edouard Belin 92856 Rueil-Malmaison TABLE DES MATIERES pages Avant-propos Introduction

Plus en détail

LOI DU 18 JUIN 2014 RELATIVE A L ARTISANAT, AU COMMERCE ET AUX TRES PETITES ENTREPRISES SOMMAIRE

LOI DU 18 JUIN 2014 RELATIVE A L ARTISANAT, AU COMMERCE ET AUX TRES PETITES ENTREPRISES SOMMAIRE LES PRINCIPALES ÉVOLUTIONS LOI DU 18 JUIN 2014 RELATIVE A L ARTISANAT, AU COMMERCE ET AUX TRES PETITES ENTREPRISES SOMMAIRE BAUX COMMERCIAUX... p. 02 DROIT DE PREEMPTION COMMERCIAL DES COMMUNES... p. 05

Plus en détail

LA SOCIETE COMMERCIALE, UN PÔLE DE DÉVELOPPEMENT?

LA SOCIETE COMMERCIALE, UN PÔLE DE DÉVELOPPEMENT? Epiphane B. LA SOCIETE COMMERCIALE, UN PÔLE DE DÉVELOPPEMENT? Comprendre le droit commercial, outil de développement capitaliste Préface de Joseph DJOGBENOU Table des matières Chapitre I Les éléments-moteurs

Plus en détail

Agent commercial Agent de banque Agent d'assurance. Contrat beige et contrat international Droits et obligations

Agent commercial Agent de banque Agent d'assurance. Contrat beige et contrat international Droits et obligations Agent commercial Agent de banque Agent d'assurance Contrat beige et contrat international Droits et obligations Pierre DEMOLIN Avocat aux barreaux de Mons et de Paris Juge suppléant au tribunal de commerce

Plus en détail

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE Jeudi 25 juin 2015 Agnès Robin Maître de conférences à la Faculté de Droit de Montpellier Equipe de Recherche Créations

Plus en détail

Guy RAYMOND Maitre de Conferences ä la Faculte de Droit et des Sciences sociales de Poitiers Professeur ä l'ecole superieure de Commerce de Poitiers

Guy RAYMOND Maitre de Conferences ä la Faculte de Droit et des Sciences sociales de Poitiers Professeur ä l'ecole superieure de Commerce de Poitiers Guy RAYMOND Maitre de Conferences ä la Faculte de Droit et des Sciences sociales de Poitiers Professeur ä l'ecole superieure de Commerce de Poitiers DROIT DU MARKETING Les lois de la mercatique Preface

Plus en détail

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON DES INTERMÉDIAIRES DU COMMERCE ANIMATION PAR MARIE-LUCE DIXON, JURISTE LUNDI 10 MARS 2014 LUXEMBOURG LE RÉSEAU ENTREPRISE EUROPE Réseau officiel mis en place par la Commission

Plus en détail

Centre de Formalités des Entreprises 17 place de la Bourse Cs 61270 33076 BORDEAUX Cedex Tél : 05 56 79 5000 contact@bordeaux.cci.

Centre de Formalités des Entreprises 17 place de la Bourse Cs 61270 33076 BORDEAUX Cedex Tél : 05 56 79 5000 contact@bordeaux.cci. Tél : 05 56 79 5000 contact@bordeaux.cci.fr Acquisition du fonds par le locataire gérant - Deux exemplaires du formulaire M2 - Si l'activité est réglementée (bar, restaurant, transport ), d'autres pièces

Plus en détail

ARTICLE 1ER : Les formalités administratives de création d'entreprises sont fixées par le présent décret.

ARTICLE 1ER : Les formalités administratives de création d'entreprises sont fixées par le présent décret. Décret n 95-163/P-RM fixant les formalités administratives de création d'entreprises. Le Président de la République, Vu la Constitution ; Vu la Loi n 82-AN/RM du 18 janvier 1983 portant création de la

Plus en détail

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos...................................................................................... 5 I. CODES Code civil (extraits)...............................................................................

Plus en détail

SEQUESTRE ET DISTRIBUTION DU PRIX DE VENTE DE FONDS DE COMMERCE

SEQUESTRE ET DISTRIBUTION DU PRIX DE VENTE DE FONDS DE COMMERCE SEQUESTRE ET DISTRIBUTION DU PRIX DE VENTE DE FONDS DE COMMERCE Le séquestre obligatoire du prix d une vente de fonds de commerce est extrêmement important pour : - l acquéreur, afin de lui garantir qu

Plus en détail

LES DEUTS COMPTABLES

LES DEUTS COMPTABLES COLLECTION DROIT DES AFFAIRES ET DE L'ENTREPRISE dirigee par Yves Guyon SERIE : RECHERCHES Nicole STOLOWY LES DEUTS COMPTABLES 63 ECONOMICA 49, rue H6ricart, 75015 Paris Table des matieres Introduction

Plus en détail

LOI N 013-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT AU BURKINA FASO

LOI N 013-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT AU BURKINA FASO BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE CINQUIEME LEGISLATURE ----------- ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 013-2013/AN PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT

Plus en détail

Le Droit des Marques, des Signes Distinctifs et des Noms de Domaine

Le Droit des Marques, des Signes Distinctifs et des Noms de Domaine Le Droit des Marques, des Signes Distinctifs et des Noms de Domaine DROIT FRANCAIS, DROIT COMMUNAUTAIRE ET DROIT INTERNATIONAL Andre R. BERTRAND Docteur en droit, LL.M. Berkeley Avocat ä la Cour Charge

Plus en détail

La loi ALUR (accès au logement et urbanisme

La loi ALUR (accès au logement et urbanisme La loi ALUR réforme notamment la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis. En voici les principales nouveautés. ALUR et statut de la copropriété Par Séverine Antunes, consultante à la

Plus en détail

K0"NG"EJCOR"F)CRRNKECVKQP"FG"NC NQK"FW"4"LCPXKGT"3;92

K0NGEJCORF)CRRNKECVKQPFGNC NQKFW4LCPXKGT3;92 AGENCE IMMOBILIERE L'agent immobilier est un intermédiaire qui n'agit pas pour son propre compte ; c'est un mandataire tenu d'une obligation de diligence et rémunéré par une commission. Son rôle professionnel

Plus en détail

Le Conseil des Ministres

Le Conseil des Ministres UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------------- Le Conseil des Ministres UEMOA DIRECTIVE N 0 2 / 07 /CM/UEMOA PORTANT CREATION D'UN ORDRE NATIONA DES EXPERTS-COMPTABLE ET DES COMPTABLES AGREES

Plus en détail

Liste des prestations proposées par CO.GE.AD

Liste des prestations proposées par CO.GE.AD Liste des prestations proposées par CO.GE.AD Demande de subvention comment demander une subvention gouvernementale processus de planification d'une demande de subvention rédaction de projet Demande de

Plus en détail

La continuité des entreprises dans la pratique

La continuité des entreprises dans la pratique La continuité des entreprises dans la pratique 1 Plan de la présentation Titre 1 : dispositions générales I. Échec du concordat judiciaire II. La prévention III. L'accord amiable (sans procédure) IV. La

Plus en détail

SOCIETE PAR ACTIONS SIMPLIFIEE Immatriculation avec ou sans début d'activité

SOCIETE PAR ACTIONS SIMPLIFIEE Immatriculation avec ou sans début d'activité SOCIETE PAR ACTIONS SIMPLIFIEE Immatriculation avec ou sans début d'activité LA SOCIETE DEPOT D'ACTES - 1 original des statuts paraphés, datés et signés par les actionnaires. - 1 original de l'attestation

Plus en détail

1 - PREAMBULE - OBJET

1 - PREAMBULE - OBJET 1 - PREAMBULE - OBJET Les présentes Conditions Générales ont pour objet de définir les modalités et les conditions générales dans lesquelles la Société EntrepreneurKbis SAS, immatriculée au registre du

Plus en détail

Conditions générales de vente Starterre (Applicables à compter du 17/03/2015)

Conditions générales de vente Starterre (Applicables à compter du 17/03/2015) Conditions générales de vente Starterre (Applicables à compter du 17/03/2015) Les présentes conditions générales de vente s appliquent, sans restrictions ni réserves, à l ensemble des ventes de véhicules

Plus en détail

TITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 er

TITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 er DECISION REGLEMENTAIRE N 12 DU 2 MARS 1948 DU CENTRE NATIONAL DE LA CINEMATOGRAPHIE RELATIVE AUX AUTORISATIONS D'EXERCICE DE LA PROFESSION modifiée par décisions n 12 bis du 18 mai 1949, 12 ter du 3 août

Plus en détail

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A.

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Thèmes traités pour l épreuve de raisonnement juridique et pour l épreuve à caractère pratique Droit des obligations I. - Les

Plus en détail

Le créateur. Types de projets concernés

Le créateur. Types de projets concernés Mémofiches Comparatif des structures unipersonnelles Vous entreprenez seul, sans associé, et souhaitez le rester? Vous avez le choix entre : vous installer en entreprise individuelle : classique, auto-entrepreneur

Plus en détail

Le Gouvernement de la République française, et l'office international de la vigne et du vin,

Le Gouvernement de la République française, et l'office international de la vigne et du vin, Accord du 20 janvier 1965 entre le Gouvernement de la République française et l'oiv relatif au siège de l'oiv et ses privilèges et immunités sur le territoire français (Décret n 66-680 du 15 septembre

Plus en détail

Garanties diverses fournies par le crédit- preneur

Garanties diverses fournies par le crédit- preneur Garanties diverses fournies par le crédit- preneur 1.- Cautionnement solidaire par la société Est à l'instant intervenu aux présentes :, agissant ici au nom et en sa qualité de président de la société

Plus en détail

LES VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR

LES VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR PREFECTURE DE LA MANCHE DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DE LA REGLEMENTATION Bureau de la Circulation LES VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR Code des transports Articles L 3120-1 à L 3120-5 Articles

Plus en détail

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/paysb... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/paysb... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER 1 sur 7 09/06/2010 12:25 LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER Convention de New York PAYS BAS Les Pays-Bas sont parties : - à la Convention de la Haye du 25 octobre 1980, sur les aspects civils des enlèvements

Plus en détail

JOURNEES COLOMBIENNES

JOURNEES COLOMBIENNES JOURNEES COLOMBIENNES 24 28 SEPTEMBRE 2007 Questionnaire relatif au thème n 1 LES CONTRATS DU CONSOMMATEUR Monsieur le Recteur Fernando HINESTROSA Professeur à l Université Externado de Colombie Calle

Plus en détail

PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE

PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE Inscrit au Registre des Mandats de location sous le numéro : PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE Au Profit de : L'AGENCE IMMOBILIERE «OPEN IMMOBILIER» Carte professionnelle N 2010 140 G délivrée

Plus en détail

FAMILLE. Peut-on sortir de l indivision à l amiable?

FAMILLE. Peut-on sortir de l indivision à l amiable? Conférence débat Jeudi 3 juin 2014 FAMILLE Peut-on sortir de l indivision à l amiable? Les différentes réformes du droit de la famille ont eu pour objectif de sauvegarder la valeur des patrimoines indivis

Plus en détail

LES MONTAGES EN DROIT DES SOCIETES

LES MONTAGES EN DROIT DES SOCIETES PRATIQUE DES AFFAIRES LES MONTAGES EN DROIT DES SOCIETES Aspects de droit interne JEAN-PHILIPPE DOM Maitre de Conferences ä la Faculte de droit de Caen Preface de Paul LE CANNU Professeur ä VUniversite

Plus en détail

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles Objectif 01. Une entreprise peut acquérir des éléments incorporels ou peut elle-même les développer. Ces éléments peuvent constituer des

Plus en détail

PERMIS D EXPLOITATION EN CHRD 20 heures. (Personne ne justifiant pas de plus de 10 ans d expérience en tant qu exploitant CHRD)

PERMIS D EXPLOITATION EN CHRD 20 heures. (Personne ne justifiant pas de plus de 10 ans d expérience en tant qu exploitant CHRD) PACK PERMIS D EXPLOITATION + ACCOMPAGNEMENT A LA CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE CAFÉ, HÔTEL, RESTAURANT, DISCOTHÈQUE, CHAMBRE D HÔTES CONVENTION DE FORMATION (3,5 jours) CLIENT/EXPLOITANT : Adresse :.

Plus en détail

LAVIGNE & ZAVANI. Administration de biens Syndics de Copropriété. - page 1 -

LAVIGNE & ZAVANI. Administration de biens Syndics de Copropriété. - page 1 - LAVIGNE & ZAVANI Administration de biens Syndics de Copropriété - page 1 - CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE (Mandant : personne physique) Loi n 70-09 du 2 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 Juillet 1972)

Plus en détail

GUIDE DES FORMALITES DU REGISTRE DE COMMERCE

GUIDE DES FORMALITES DU REGISTRE DE COMMERCE GUIDE DES FORMALITES DU REGISTRE DE COMMERCE Site Web: www.cnrc.org.dz Août 2008 Conditions et modalités pour l'exercice d'une activité Les personnes assujetties à l'inscription au Registre du Commerce

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

Loi n 50/AN/09/6ème L Portant Protection de la Propriété Industrielle

Loi n 50/AN/09/6ème L Portant Protection de la Propriété Industrielle Loi n 50/AN/09/6ème L Portant Protection de la Propriété Industrielle L'ASSEMBLEE NATIONALE A ADOPTE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PROMULGUE LA LOI DONT LA TENEUR SUIT : Vu La constitution du 15 Septembre

Plus en détail

SOUS-SECTION 2 OBLIGATIONS CONSÉCUTIVES À L'HABILITATION [DB 5J1332]

SOUS-SECTION 2 OBLIGATIONS CONSÉCUTIVES À L'HABILITATION [DB 5J1332] SOUS-SECTION 2 OBLIGATIONS CONSÉCUTIVES À L'HABILITATION [DB Références du document 5J1332 Date du document 15/03/95 2. Respect d'engagements particuliers. Conformément à l'article 164 F unvicies C de

Plus en détail

Plan de Classement Genre

Plan de Classement Genre Plan de Classement Genre Tout le Monde Adesse URL - Site Autres Commercial Commandes Correspondance Devis Dossier de presentation Tarifs Conventions Courrier Entrant et Sortant (COUR) Entrant (COUR) Sortant

Plus en détail

Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale

Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale Nature : épreuve écrite portant sur l'étude d'un cas ou de situations pratiques pouvant être accompagnées de commentaires d'un ou plusieurs documents

Plus en détail

II- Une nécessité de sauvegarde des divers Intérêts en présence. B- L'arbitrage des autres intérêts: la nécessité de maintenir la stabilité sociale.

II- Une nécessité de sauvegarde des divers Intérêts en présence. B- L'arbitrage des autres intérêts: la nécessité de maintenir la stabilité sociale. PLAN LES MUTATIONS DU BAIL COMMERCIAL I- UNE MUTATION A DOUBLE VISAGE A- Une mutation automatique: la cession de bail 1- Le fondement 2- Les conditions exigées B- Une mutation problématique: la sous location.

Plus en détail

Introduction 5. larcier 347

Introduction 5. larcier 347 TABLE DES MATIÈRES Introduction 5 Chapitre I L accès à la profession : l autorisation d établissement 7 Section 1. Le champ d application de la loi d établissement 8 A. Les personnes nécessitant une autorisation

Plus en détail

Imprimerie Officielle de la République Tunisienne CODE DE COMMERCE REPUBLIQUE TUNISIENNE

Imprimerie Officielle de la République Tunisienne CODE DE COMMERCE REPUBLIQUE TUNISIENNE REPUBLIQUE TUNISIENNE CODE DE COMMERCE Publications de l 2010 Loi n 59-129 du 5 octobre 1959, portant promulgation du Code de Commerce (1). Au nom du Peuple, Nous, Habib Bourguiba, Président de la République

Plus en détail

LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL)

LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL) LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL) - Loi n 2010-658 du 15 juin 2010 - - Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 - - Arrêté du 29 décembre 2010 - Vendredi 11 Mars 2011

Plus en détail

Droit et pratique du credit documentaire. Etudes suisses de droit bancaire. Carlo Lombardini Avocat. Volume 25

Droit et pratique du credit documentaire. Etudes suisses de droit bancaire. Carlo Lombardini Avocat. Volume 25 Etudes suisses de droit bancaire Publiees par Prof. Dr Dieter Zobl, Prof. Dr Mario Giovanoli, Prof. Dr Gerard Hertig Volume 25 Carlo Lombardini Avocat Droit et pratique du credit documentaire Schulthess

Plus en détail

Adresse :. PERMIS D EXPLOITATION EN CHRD 20 heures. (Personne ne justifiant pas de plus de 10 ans d expérience en tant qu exploitant CHRD)

Adresse :. PERMIS D EXPLOITATION EN CHRD 20 heures. (Personne ne justifiant pas de plus de 10 ans d expérience en tant qu exploitant CHRD) PACK PRÉMIUM PERMIS D EXPLOITATION + HYGIÈNE ALIMENTAIRE + CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE CAFÉ, HÔTEL, RESTAURANT, DISCOTHÈQUE, CHAMBRE D HÔTES CONVENTION DE FORMATION (5,5 jours) CLIENT/EXPLOITANT :

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

LES CONDITIONS JURIDIQUES D EXERCICE D UNE ACTIVITE COMMERCIALE

LES CONDITIONS JURIDIQUES D EXERCICE D UNE ACTIVITE COMMERCIALE LES CONDITIONS JURIDIQUES D EXERCICE D UNE ACTIVITE COMMERCIALE Hôtel Consulaire Nouveau-Port 20293 BASTIA Tél : 04.95.54.44.44 Fax : 04.95.54.44.47 DIRECTION DES SERVICES AUX ENTREPRISES CCI Bastia Haute

Plus en détail

DROIT DES ASSURANCES DROIT DE LA RESPONSABILITÉ DROIT PUBLIC ECONOMIQUE DROIT SOCIAL DROIT DES BAUX COMMERCIAUX DROIT DE LA FONCTION PUBLIQUE DROIT

DROIT DES ASSURANCES DROIT DE LA RESPONSABILITÉ DROIT PUBLIC ECONOMIQUE DROIT SOCIAL DROIT DES BAUX COMMERCIAUX DROIT DE LA FONCTION PUBLIQUE DROIT D E S C O M P É T E N C E S À V O T R E S E R V I C E DROIT DES ASSURANCES DROIT DE LA RESPONSABILITÉ DROIT PUBLIC ECONOMIQUE DROIT SOCIAL DROIT DES BAUX COMMERCIAUX DROIT DE LA FONCTION PUBLIQUE DROIT

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction au droit des contrats... 1 I. La notion d obligation... 1 A. Les caractères de l obligation... 1 B. Les sources des obligations... 2 C. La typologie des obligations...

Plus en détail

PROJET DE DÉCRET n ------ Publics concernés : administrés dans leurs relations avec l administration.

PROJET DE DÉCRET n ------ Publics concernés : administrés dans leurs relations avec l administration. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère et des finances et des comptes publics PROJET DE DÉCRET n du relatif aux exceptions à l application du principe «silence vaut accord» sur le fondement du II de l article

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE ROYAUME DU MAROC RELATIVE AU STATUT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE ET A LA COOPERATION JUDICIAIRE

CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE ROYAUME DU MAROC RELATIVE AU STATUT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE ET A LA COOPERATION JUDICIAIRE CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE ROYAUME DU MAROC RELATIVE AU STATUT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE ET A LA COOPERATION JUDICIAIRE Décret n 83-435 DU 27 mai 1983 (publié au J.O du1er juin

Plus en détail

Principe de specialite et signes distinctifs

Principe de specialite et signes distinctifs Le droit des affaires Propriete intellectuelle 24 Principe de specialite et signes distinctifs Adrien BOUVEL Docteur en droit Avant-propros de Georges BONET Professeur ä l'universite Pantheon-Assas (Paris

Plus en détail

JE SUIS OU JE SOUHAITE DEVENIR TRANSPORTEUR PUBLIC ROUTIER DE MARCHANDISES OU DE VOYAGEURS OU COMMISSIONNAIRE DE TRANSPORT:

JE SUIS OU JE SOUHAITE DEVENIR TRANSPORTEUR PUBLIC ROUTIER DE MARCHANDISES OU DE VOYAGEURS OU COMMISSIONNAIRE DE TRANSPORT: JE SUIS OU JE SOUHAITE DEVENIR TRANSPORTEUR PUBLIC ROUTIER DE MARCHANDISES OU DE VOYAGEURS OU COMMISSIONNAIRE DE TRANSPORT: Quelles sont les procédures à suivre et les obligations qui m incombent? LES

Plus en détail

Les corrigés des examens DPECF - DECF

Les corrigés des examens DPECF - DECF 1 er centre de formation comptable via Internet. Les corrigés des examens DPECF - DECF 2003 48h après l examen sur www.comptalia.com L école en ligne qui en fait + pour votre réussite Préparation aux DPECF

Plus en détail

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS 23.4.2010 Journal officiel de l Union européenne L 102/1 II (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (UE) N o 330/2010 DE LA COMMISSION du 20 avril 2010 concernant l'application de l'article 101, paragraphe

Plus en détail

LES CONDITIONS REQUISES POUR CREER UNE SARL

LES CONDITIONS REQUISES POUR CREER UNE SARL LES CONDITIONS REQUISES POUR CREER UNE SARL Hôtel Consulaire Nouveau-Port 20293 BASTIA Tél : 04.95.54.44.44 Fax : 04.95.54.44.47 DIRECTION DES SERVICES AUX ENTREPRISES CCI Bastia Haute Corse DSE Sous réserve

Plus en détail

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Le présent document est établi sur base de l article 17, paragraphe 1 er, alinéa 2 du règlement grand-ducal du 10 juin 2009 portant organisation

Plus en détail

La cessation d'activité de débitant de tabac avec présentation de successeur

La cessation d'activité de débitant de tabac avec présentation de successeur Monopole de vente au détail des tabacs en France et statuts et obligations des débitants et revendeurs de tabac Créer, rouvrir et transférer un débit de tabac Le monopole de vente au détail des tabacs

Plus en détail

FONDS DE GARANTIE POUR LA CREATION, LA REPRISE OU LE DEVELOPPEMENT D'ENTREPRISES A L'INITIATIVE DES FEMMES CHECK-LIST - DEMANDE DE GARANTIE

FONDS DE GARANTIE POUR LA CREATION, LA REPRISE OU LE DEVELOPPEMENT D'ENTREPRISES A L'INITIATIVE DES FEMMES CHECK-LIST - DEMANDE DE GARANTIE FONDS DE GARANTIE POUR LA CREATION, LA REPRISE OU LE DEVELOPPEMENT D'ENTREPRISES A L'INITIATIVE DES FEMMES ~ CHECK-LIST - DEMANDE DE GARANTIE A compter du 1er septembre 2002, Veuillez adresser les dossiers

Plus en détail

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 )

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) Le présent texte pris dans le cadre de l'article 19 du décret n 77-608

Plus en détail

1. Identification de l entreprise

1. Identification de l entreprise Ministère chargé des transports Demande de modification d autorisation d exercer ou d inscription au registre (1) : arrêté du 28 décembre 2011 (JO du 30 décembre 2011) Transporteur public routier de marchandises,

Plus en détail

- 117 - TABLEAU COMPARATIF

- 117 - TABLEAU COMPARATIF - 117 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi de développement et de modernisation des services touristiques Projet de loi de développement et de modernisation des services touristiques TITRE I ER TITRE I ER

Plus en détail

Effectif de la Société à la date de dépôt du dossier complet de demande d aide :

Effectif de la Société à la date de dépôt du dossier complet de demande d aide : AIDE A L INVESTISSEMENT DES PME CONVENTION ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES YVELINES ET LA SOCIETE XXX EN APPLICATION DE L ARTICLE L1511-5 DU CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Date de réception

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1 Présentation 3 PARTIE 1 Les professionnels de l immobilier Chapitre 1 Les métiers de l immobilier 21 1 Les principaux métiers de l immobilier 21 Le promoteur immobilier 21 L agent immobilier 21 Le négociateur

Plus en détail

JORF n 0303 du 31 décembre 2010 page 23450 texte n 39

JORF n 0303 du 31 décembre 2010 page 23450 texte n 39 En savoir plus sur ce texte... JORF n 0303 du 31 décembre 2010 page 23450 texte n 39 DECRET Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l'entrepreneur individuel à responsabilité limitée NOR: JUSC1027177D

Plus en détail

Demande d'ouverture de sauvegarde

Demande d'ouverture de sauvegarde Demande d'ouverture de sauvegarde Identification de la personne déposant la demande Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Situation matrimoniale (en cas de mariage, préciser

Plus en détail

http://www.apce.com/pid1627/comparaison-rapide.html?espace=1

http://www.apce.com/pid1627/comparaison-rapide.html?espace=1 Page 1 of 9 Comparaison rapide EIRL : entrepreneur individuel à responsabilité limitée : entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ( unipersonnelle) : société à responsabilité limitée SA : société

Plus en détail

FICHE PRATIQUE R3 TEXTES REGLEMENTAIRES

FICHE PRATIQUE R3 TEXTES REGLEMENTAIRES FICHE PRATIQUE R3 REGIME JURIDIQUE VENTES AU DEBALLAGE BROCANTES, VIDE-GRENIERS VENTE D'OBJETS MOBILIERS USAGES TEXTES REGLEMENTAIRES Réglementation janvier 2 0 1 4 Cette fiche pratique est de nature purement

Plus en détail

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/italie... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/italie... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER 1 sur 5 09/06/2010 12:24 LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER Convention de New York ITALIE L'Italie est partie : - à la Convention de la Haye du 25 octobre 1980, sur les aspects civils des enlèvements

Plus en détail

TABLEAU DE FONCTIONS ET ACTIVITES COMPATIBLES AVEC LE STATUT D EXPERT-COMPTABLE

TABLEAU DE FONCTIONS ET ACTIVITES COMPATIBLES AVEC LE STATUT D EXPERT-COMPTABLE TABLEAU DE FONCTIONS ET ACTIVITES COMPATIBLES AVEC LE STATUT D EXPERT-COMPTABLE L activité principale de l expert-comptable doit être l expertise comptable telle que définie à l article 2, alinéas 1 et

Plus en détail

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Jérôme THEETTEN Maître de Conférences Droit Privé Université de LILLE II TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Pages TITRE UN : LE TRAITEMENT ALLEGE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE

Plus en détail

Applicabilité du plafonnement du loyer de renouvellement dans le cas de loyers à paliers

Applicabilité du plafonnement du loyer de renouvellement dans le cas de loyers à paliers e-bulletin Droit immobilier, n 16, mai 2013 BAUX COMMERCIAUX Applicabilité du plafonnement du loyer de renouvellement dans le cas de loyers à paliers La fixation d un loyer à paliers n est pas un obstacle

Plus en détail

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières Chroniques notariales vol. 56 Table des matières Chapitre I. Généralités..................................... 222 Section 1. Formalité de l enregistrement........................ 222 1. Obligation d enregistrement

Plus en détail

Titre premier : des résidences immobilières de promotion touristique

Titre premier : des résidences immobilières de promotion touristique Dahir n 1-08-60 du 17 joumada I 1429 portant promulgation de la loi n 01-07 édictant des mesures particulières relatives aux résidences immobilières de promotion touristique et modifiant et complétant

Plus en détail

Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant

Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant Loi du 25 avril 2007 Moniteur Belge 8 mai 2007 Note destinée à nos collaboratrices et collaborateurs Jean-Claude Brulé 23 mai 2007 1 On entend

Plus en détail

L activité indépendante vis-à-vis des assurances sociales Olivier Grometto, Directeur du département de promotion

L activité indépendante vis-à-vis des assurances sociales Olivier Grometto, Directeur du département de promotion Fédération des Entreprises Romandes Genève L activité indépendante vis-à-vis des assurances sociales Olivier Grometto, Directeur du département de promotion L activité indépendante dans l optique des assurances

Plus en détail

11781*01 DEMANDE DE LICENCE D'ENTREPRENEUR DE SPECTACLES DE TROIS ANS Ordonnance 45-2339 du 13 octobre 1945 modifiée I - IDENTIFICATION DU CANDIDAT

11781*01 DEMANDE DE LICENCE D'ENTREPRENEUR DE SPECTACLES DE TROIS ANS Ordonnance 45-2339 du 13 octobre 1945 modifiée I - IDENTIFICATION DU CANDIDAT MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION cerfa 11781*01 DEMANDE DE LICENCE D'ENTREPRENEUR DE SPECTACLES DE TROIS ANS Ordonnance 45-2339 du 13 octobre 1945 modifiée I - IDENTIFICATION DU CANDIDAT

Plus en détail

LA CYBER COMPAGNIE 3 7 r u e g u i b a l - 1 3 0 0 3 M A R S E I L L E Tel : 04 91 05 64 49 Site : www.snoos.fr www.snoos-pro.fr

LA CYBER COMPAGNIE 3 7 r u e g u i b a l - 1 3 0 0 3 M A R S E I L L E Tel : 04 91 05 64 49 Site : www.snoos.fr www.snoos-pro.fr LA CYBER COMPAGNIE 3 7 r u e g u i b a l - 1 3 0 0 3 M A R S E I L L E Tel : 04 91 05 64 49 Site : www.snoos.fr www.snoos-pro.fr Termes et conditions L'achat de produits et de services La Cyber Compagnie

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

L INDIVISION. légal conventionnelle régime conventionnel

L INDIVISION. légal conventionnelle régime conventionnel L INDIVISION L indivision peut résulter d une convention. Elle permet d organiser la propriété de plusieurs personnes : copropriété familiale, dont la communauté de biens entre époux est l exemple le plus

Plus en détail

Le programme d'affiliation de l'annonceur est géré par Effiliation (www.effiliation.com)

Le programme d'affiliation de l'annonceur est géré par Effiliation (www.effiliation.com) Conditions et Clauses Particulières Affiliés «Conditions et Clauses Particulières d'affiliation entre l'annonceur et l'affilié» Annonceur : http://www.kkostore.com/ Le présent contrat, conclu de façon

Plus en détail

BON DE COMMANDE 2012-2013 SPÉCIAL EXPÉRIMENTATION MANUELS NUMÉRIQUES ENT (A remplir par l établissement)

BON DE COMMANDE 2012-2013 SPÉCIAL EXPÉRIMENTATION MANUELS NUMÉRIQUES ENT (A remplir par l établissement) 12ENT BON DE COMMANDE 2012-2013 SPÉCIAL EXPÉRIMENTATION MANUELS NUMÉRIQUES ENT (A remplir par l établissement) NOTE EXPLICATIVE Merci de remplir ce bon de commande et de le transmettre par courrier à l

Plus en détail

FAITS et PROCEDURE - MOYENS et PRETENTIONS DES PARTIES :

FAITS et PROCEDURE - MOYENS et PRETENTIONS DES PARTIES : COUR D'APPEL DE MONTPELLIER 2 chambre ARRET DU 08 FEVRIER 2011 Numéro d'inscription au répertoire général : 10/04047 FAITS et PROCEDURE - MOYENS et PRETENTIONS DES PARTIES : La SA Golfy Club France, dont

Plus en détail

Marché Public de Prestations de Services ACTE D'ENGAGEMENT

Marché Public de Prestations de Services ACTE D'ENGAGEMENT Marché Public de Prestations de Services ACTE D'ENGAGEMENT (A.E) A - IDENTIFICATION DE LA PERSONNE MORALE DE DROIT PUBLIC Pouvoir adjudicateur : Commune de Brignoles Place Caramy 83170 Brignoles Objet

Plus en détail

Art. 4. Le numéro d'identification statistique est composé de quinze (15) chiffres et est attribué par l'office national des statistiques.

Art. 4. Le numéro d'identification statistique est composé de quinze (15) chiffres et est attribué par l'office national des statistiques. Décret exécutif 97-396 du 26 Joumada Ethania 1418 correspondant au 28 octobre 1997 relatif au numéro d'identification statistique (N.I.S) et portant création d'un répertoire national des agents économiques

Plus en détail

Protection juridique des inventions biotechnologiques

Protection juridique des inventions biotechnologiques BREVETS Protection juridique des inventions biotechnologiques Directive 98/44 CE du Parlement Européen et du Conseil du 6 Juillet 1998 Le Parlement Européen et le Conseil de l' Union Européenne ont arrêté

Plus en détail

Petites Informations Juridiques n 1

Petites Informations Juridiques n 1 L OBLIGATION DE REPRISE DU PERSONNEL DANS LES CONTRATS DE TRANSPORT Cadre législatif et réglementaire Droit communautaire Règlementation interne Article 4.5 du règlement n 1370/2007/CE du 23 octobre 2007

Plus en détail